AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entretien.. Enfin, si je puis dire... (Jake et Benji)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Entretien.. Enfin, si je puis dire... (Jake et Benji)   24/2/2015, 22:38

J'étais arrivé depuis très peu de temps à New-York City. Et, étant seul, sans personne pour m'aider, comme des parents, qui auraient un revenus, ou qui verseraient une petite somme d'aide, à leur enfant qu'ils ont bien gentiment viré de leur petite vie tranquille à Paris, après des histoires que je n'accepterais jamais, j'avais fait plusieurs candidatures pour commencer à travailler. Au moins, j'avais l'école et la bourse. Enfin, je serais considéré comme le petit nouveau, qui plus est français. Comme toujours c'était le cas, et ça de partout. Les nouveaux étaient souvent soit pointés du doigts soit sujets à de multiples questions. J'espèrais vraiment échapper à cette tradition. Alors, j'avais pris le taureau par les cornes, comme on dit, et j'avais postulé à différents endroits en temps que serveur. c'était le restaurant L'Océane qui m'avait répondu. Autant le dire, c'était mon premier vrai entretien d'embauche. Parce que les autres ne comptaient pas, mon père ayant été l'initiateur de mes contrats, puisque c'était des gens qu'ils connaissaient. Mais sans lui, je devais me débrouiller seul. Je l'avais bien compris, j'étais seul, et parfois, je me disais que c'était bien mieux ainsi. Sans lui, sans les embrouilles familiales qu'il semblait avoir grand plaisir de conserver et de perpétuer. Moi, ça ne me plaisait pas. Et j'avais eu l'idiotie de le dire à voix haute. Enfin, sauf que pour le coup, ça m'avait servi : j'avais pu aller à l'université pour laquelle j'avais postulé. En restant avec mes parents, je serais aussi resté à Paris. Jamais ils ne m'auraient laissé quitter le territoire français s'ils ne se fichaient pas de ce que je pouvais devenir. Comme avant, quoi.
Alors, à l'heure indiquée sur le mail de réponse, je m'étais présenté au restaurant, avec ce que j'avais trouvé de mieux dans ma valise pour faire classe et qui cachait mes tatouages.. c'est à dire le strict minimum, et encore, mes converses n'aidaient pas beaucoup au look "classe". Mais tant pis, quand on ne pouvait pas faire mieux. Et puis, j'avais peur de laisser mes économies passer trop vite, alors je les préservais pour pouvoir payer mon loyer et à manger. Raison ou tort, j'allais bien vite m'en rendre compte. Je soupirais et entrais, en déclinant mon identité à l'entrée pour savoir quoi faire, et qui rejoindre. On me dit d'attendre, ce que je fis. je me sentais tel un pantin, à vrai dire. Ou plutôt un automate.Oui, voilà. j'étais tellement pas assuré que j'étais devenu un automate.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Entretien.. Enfin, si je puis dire... (Jake et Benji)   26/2/2015, 14:22

Aujourd’hui était une de ces rares journées où Jake n’était pas spécialement de bonne humeur. Même si les affaires marchaient bien, ces derniers temps il enchainait les galères. Des trucs bêtes. Le lave vaisselle qui les lâche en plus rush, un four qui pète une pile et se met à chauffer 100°c au dessus de ce qu’on lui demande ou encore une chaise qui pli sous le poids d’un client, le pire de tout sans aucun doute… En plus dans tout ça, déjà que Cassandre avait quitté le restaurant depuis le mois d’aout après la naissance de sa fille, et que Jake n’avait pas trouvé nécessaire de lui trouvé une remplaçante. Voila qu’une autre de ses serveuses se retrouvait elle aussi enceinte et allait donc quitter le navire. Sérieux c’était quoi cette mode de faire des bébés à tout va ? Non mais oh ! Bref, du coup en plus des soucis qui le préoccupait déjà, le voila a devoir faire une recherche de nouveaux serveurs…

Régulièrement il recevait des candidatures spontané donc au moins, il n’avait pas a s’embêté a passé une annonce. Réponse de masse a tous ses candidats, leur indiquant jour et heure de RDV et il verrait bien qui se pointerait. S’il avait su qu’autant de personnes répondraient à l’appel alors que certaine candidature datait pourtant d’un long moment… Il avait donc du passé sa journée à faire défilé des têtes et pour beaucoup pas bien rempli… Autant dire que en se début d’après midi, la sienne était sur le point d’explosé…

Assit au bar, il était en train de faire passé l’entretien d’une jeune fille qui d’apparence avait l’air tout à fait sympathique et avec une bonne présentation mais ou en creusant un peu, Jake découvrait que celle-ci avait des « exigences » bien arrêté comme le faite de ne pas travaillé plus tard que 23h, pas le week-end et affiché une certaine réserve quand a l’uniforme pourtant des plus sobre du faite d’une chemise blanche et jupe ou pantalon noir. Légèrement a bout de nerf, il avait fait comprendre a celle-ci, gentiment mais non sans une petite pointe de sarcasme, que son entretien et ses chance d’embauche s’arrêté ici… A peine venait elle de partir l’air outré de ne pas avoir fait sensation que la réceptionniste de Jake vient de voir pour lui signalé l’arrivé d’un nouveau candidat. Jake lâcha un soupir voir même un petit jurons entre ses dents serré avant de lui dire de lui envoyer. Le temps que ce nouveau potentiel serveur arrive a lui, il avait fait le tour du bar pour aller ce servir un verre de whisky. Oui il n’était que 14h mais la, il en avait besoin… Se retournant vers la salle, il ce retrouva face a un jeune homme qui se tenait devant le bar. D’un coup d’œil Jake lui indiqua le tabouret devant lui…


- Bonjour Jake Sanders, Installez vous.

Sa phrase était machinale. On comprenait aisément à son ton qu’il l’avait répété a longueur de journée et a son air fatigué que cela commençait a le soulé. Il but une gorgé de son verre avant de reporter son attention sur le jeune garçon…

- Alors, parlez-moi de vous ! Depuis quand avez-vous découverte cette passion viscérale pour la soupe de poisson ou encore racontez moi a quel point vous trouvez tout a fait normal qu’un client vous crache a la gueule car une feuille de persil décoratif dans son assiette aura offensé celui-ci !

Oui Jake n’en pouvait plus de sa journée et manque de bol, c’était cette jeune tête brune sur qui il allait relâcher ses nerfs. Quand bien même il lui avait posé sa question sur le ton de l’humour, il attendait néanmoins une réponse constructive. Après tout c’était lui le patron. Pourquoi se conformer a un entretien d’embauche classique ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Entretien.. Enfin, si je puis dire... (Jake et Benji)   6/3/2015, 17:19

Très vite, j'avais été rejoint par la personne qui faisait passer les entretiens. Certes, je n'étais pas de New-York, encore moins des Etats-Unis, mais très vite, j'avais compris qu'il s'agissait du patron. Je lui souris très poliment -car malgré tout, mes parents (enfin, mon père, surtout) m'avaient appris à montrer politesse et respect. Il m'avait indiqué le tabouret sur lequel je m'asseyais d'un air pas très rassuré. Non, décidément, passer des entretiens, ce n'était pas vraiment quelque chose dont j'avais l'habitude ou qui me mettait très à l'aise. Et si au début, la réflexion sur mon souhait d'ête serveur, plein d'ironie, m'avait fait me tortiller sur mon assise, j'avais fini par sourire, comprenant que c'était le moment où jamais de me "vendre" pour ce poste de serveur. Pourvu que ce que j'allais dire ne se retourne pas contre moi.

- Autant dire, je ne suis pas un véritable fan de soupe et encore moins de soupe au poisson. Cependant, je pense que je sais donner envie au client d'en prendre. Enfin, je ne suis pas le mieux placé pour juger. Pour dire vrai, être serveur, ce n'est pas pour moi une passion. Oui, certes, si je détestais faire ça, je ne postulerais pas ici, c'est assez évident. Mais, dis-je en passant une main sur ma gorge, c'est une des choses que je sais assez bien faire, tout en restant assez serein devant certaines situations. Quand j'étais à Paris, c'était le poste que j'occupais pour me faire de l'argent de poche. Sauf que désormais, à New-York, sans aide de mes parents, j'ai besoin de travailler, j'ai besoin d'avoir des revenus pour payer mes études, et aller au bout de ce que je rêve de faire.
J'irais au bout de mes rêves....

j'avais essayé de cacher mon accent bien français quand je parlais anglais. Apparemment, ça faisait assez rire les anglophones cet accent, mais ayant appris l'anglais de moi-même, ça compliquait assez les choses, en fait. J'espérais juste ne pas trop avoir à donner d'explications. Je n'aimais pas étaler ma vie. Mais parfois, on n'avait pas le choix; S'il me le demandait, je devrais lui dire ce que je faisais, seul dans une ville étrangère, carrément même sur un autre continent. Je souris très rapidement au patron du bar, dénommé Jake, essayant de cacher la gêne que m'inspirait ce genre de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Entretien.. Enfin, si je puis dire... (Jake et Benji)   10/3/2015, 12:29

Tout en sirotant son verre, Jake écoutait le jeune homme qui tentait temps bien que mal de ce vendre. D’ailleurs, malgré la fatigue et le ras le bol de la journée qui commençait vraiment à l’user, il était tout un peu amusé par celui-ci ce trouvait devant lui. Contrairement à bons nombres de candidats qu’il avait eus aujourd’hui, ce petit jeune ne semblait pas vouloir lui répondre a tout pris par l’affirmatif dans le seul but d’allé dans son sens. Bon après il avait une façon de parlé assez mécanique. Comme s’il avait appris par cœur les bons mots a utilisé bien que au final le résultat n’était pas forcement la…

- Détend toi,…

Lui glissa Jake à la fin de son pitch le tout avec un petit sourire en coin. C’était limite si le gamin avait prit le temps de respiré pendant son discourt…

- Et c’est quoi tes études ?

De toute évidence être serveur n’était pas le but de sa vie, grand bien lui fasse. Jake cherchait un serveur à mi-temps, pas un employé qui le suivrait par vent et marré jusqu'à la mort. Malgré ça il avait quand même besoin de savoir que les études du jeune homme ne seraient pas un obstacle aux horaires des services. Si c’était pour être appelé tous les quartes matins pour s’entendre dire qu’il ne peu pas venir car il a cours ou vu qu’il est en pleine période d’examen il ne peut pas venir travailler ce n’était pas la peine. Jake avait l’habitude des étudiants et était du faite plutôt arrangeant mais ça aller dans les deux sens…

- Et tu crois que tu arriveras à mener tes études et un travail ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Entretien.. Enfin, si je puis dire... (Jake et Benji)   15/3/2015, 15:49

Je n'avais pas l'impression que je sois vraiment très convaincant, même si je disais absolument la vérité. J'avais toujours appris à faire ça, dire la vérité. Mais ça ne plaisait pas forcément à tout le monde. Voire même que ça plaisait très rarement aux gens quand on leur disait ce qu'on pensait, que ce ne soit à propos d'eux ou non. Mais c'était ce qui définissait mon caractère dit d’asocial : je n'en avais rien à faire, je n'étais pas du genre à mentir pour faire plaisir aux gens. Bon, bien souvent, ça m'amenait des soucis, mais voilà, la vie était ainsi faite. Mais là, pour le coup, ça risquait de me coûter la possibilité d'avoir un emploi, et de ne pas vivre sous les ponts, ou dans les bidonvilles de New-York City. Du coup, à la supposition du patron de l'Océane, qui me disait de me détendre, j'hochais la tête, passant mes mains sur mon jeans. D'ailleurs, j'aurais pu faire un effort vestimentaire, on aurait dit un lycéen sortant tout juste d'une école publique. Bon, je n'avais fait que ça comme école, donc ce n'était pas totalement faux, mais vive la première impression que je pouvais donner. Enfin, si lui pouvait passer décontracté, c'était normal, il était le patron, mais quant à moi, même la tentative de coiffure avait été vaine. Je respirais, puis sourit avant de répondre à sa question.
- Je fais des études dans une école d'architecture.
Ce n'était pas les études les plus brimantes niveau horaires. Mais ce n'était pas les moins chères, même s'il y avait de très loin bien pire : la médecine. C'était une vocation, pour moi. J'avais commencé à m'imaginer, à dessiner des plans d'architecture très tôt. Les autres enfants, à 12/13 ans dessinaient des bonhommes, des situations bizarres, ou même des voitures. Et puis, moi, j'avais commencé à faire des intérieurs de maison, des extérieurs, tentant de voir dans quel genre j'aurais aimé, moi, vivre plus tard.
Puis vint la question logique, suite à la demande de savoir quelles étaient mes études. En toute modestie, je lui disais ce que je pensais, ce qu'il s'était déjà passé auparavant. Ce n'était franchement pas le plus gros dilemme pour moi.
- Je pense que oui. Je l'ai déjà fait l'an dernier. Bon, c'était dans une autre ville. Mais c'est grosso modo la même chose. Et en architecture, on a des horaires très flexibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Entretien.. Enfin, si je puis dire... (Jake et Benji)   16/3/2015, 09:28

Architecture hein. Il y avait de quoi faire à New York dans cette branche. La ville étant toujours en perpétuelle évolution offrait sans doute de nombreuse débouché dans ce secteur et même si Jake n’était pas un expert en la matière il savait qu’il y avait en effet de très bonne école dans se domaine. En plus vu l’air enjoué lorsqu’il répondit a cette question, Jake pouvait facilement ce dire que en effet, le jeune garçon avait sans doute une belle passion pour le métier qu’il envisageait pour son avenir…

Par la suite il avait répondu a la question qui intéressait le plus notre homme, a savoir les disponibilités du jeune. Encore une fois, hors de question d’embauché quelqu’un qui ne serait dispo que tous les trente six du mois ou qui risquait chaque jour de le lâcher au dernier moment…


- Grosso modo j’ai besoin de quelqu’un pour me faire les quatre soirs de la semaine et les deux services du samedi.

Si on prenait en compte ses études, cela voulait dire que en gros il n’aurait que le dimanche pour se reposé et encore s’il n’avait pas des trucs perso a travaillé. Ça faisait quand même un programme plutôt lourd après c’était ça la vie a New York. Travailler toujours travaillé sans jamais s’arrêté donc a lui de voir s’il s’en sentait capable…

- Si l’offre t’intéresse toujours je veux bien te prendre à l’essai pour le mois.

Ce n’était pas l’entretien le plus conventionnel du monde et au final Jake avait posé peu de question. Pratiquement aucune sur ses qualifications en faite mais pour être honnête, il en avait marre de passer des entretiens et la tête du garçon lui inspirait confiance alors, pourquoi pas lui laissé sa chance…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Entretien.. Enfin, si je puis dire... (Jake et Benji)   8/4/2015, 21:59

Je croisais intérieurement les doigts -oui,parce que si je l'avais fait de façon extérieure, je serais passé pour le cinglé taré superstitieux- pour qu'il accepte de me prendre. J'avais besoin au plus vite d'un travail. Et si possible dans quelque chose où je savais me débrouiller. Quelque chose comme être serveur. Oui, c'était du genre que je savais bien faire, qu'il fallait pas particulièrement de qualifications scolaires ou étudiantes, ce que je n'avais encore vraiment dans aucun domaine, normal étant donné que j'étais encore en plein dans un cursus universitaire, et que je n'avais pas encore eu la chance d'en finir un, même si je n'étais plus très très loin de la suite des choses. D'avoir un cabinet d'architecture. Enfin, même si avant de pouvoir en ouvrir un qui soit pérenne, il fallait que je me fasse une notoriété dans le monde de l'architecture. Donc d'abord de travailler dans un cabinet qui n'était pas à moi. Voilà, rien de plus facile que de faire son trou dans le monde actuel, et d'arriver à un certain point ou tout est sous le contrôle qu'on a bien voulu y donner. Je hochais la tête quand il me dit les quatre soirs de la semaine et les deux services du samedi. Bon, en espérant que mon emploi du temps ne m'annonce pas des cours le samedi, sinon, je crois que je meurs; Enfin, au pire, c'est que les services. On verra bien ce que ça donnera, de toute façon ! Si je tiens pas le coup, je lui demanderais de m'alléger, et s'il refuse, j'irais chercher ailleurs. Enfin, vu l'année à laquelle je rentre dans mon école, et qu'on est aux Etats-Unis, le cursus sera plus tranquille. Ce sont les deux premières années les plus prenantes, le reste est assez calme, alors pour l'instant, je ne suis pas trop inquiet.
- Pas de soucis, je suis partant pour les quatre soirs de la semaine et le samedi. On commence quand ?
Je calculais dans ma tête le temps de travail. Au pire, j'avais uniquement un jour et demi pour travailler. Au mieux, j'en avais presque deux et demi. On verra bien quand j'aurais l'emploi du temps qui, d'ailleurs, ne devrait pas tarder à arriver dans ma boite aux lettres. Mon dieu ! J'ai une boite aux lettres comme dans les films, en plus, je vous ai pas dit ? On dirait vraiment que je suis dans un film ! la patate ! Bref, revenons à nos moutons. J'étais prêt à travailler au plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Entretien.. Enfin, si je puis dire... (Jake et Benji)   20/4/2015, 15:52

A la question de Benjamin, Jake eu un sourire amusé. Quand est ce qu’il commençait ?

- Mais dès ce soir !

Bon il avait tout a fait conscience de le prendre au dépourvu mais a vrai dire, vu la misère de présence salariale qu’il avait actuellement, si le gamin pouvait prendre du service le soir même, cela lui retirerait une belle épine du pied. Depuis déjà 3 soirs, Jake était obligé de participer au service a cause du manque de serveur et quand bien même il adorait les gens, parler avec car il faut le dire, Jake avait un bagou et charisme sans égal, bien ça le faisait un peu chier. Lui son boulot c’était de faire le tour des tables pour recevoir les félicitations ou reproche a l’attention des serveurs et non d’être celui-ci ce prenait directement ses reproches. Un peu d’ordre des choses merde ! Quoi qu’il en soit, Jake ne laissa pas vraiment le temps a Benjamin de lui répondre et lui fit signe de le suivre…

- Allez vient je vais te faire faire le tour du proprio !

Vu qu’il se trouvait dans la salle de réception, il commença par la, lui expliquant le fonctionnement du service, la façon dont les tables étaient attribué et au passage quelque bon geste ou mot à avoir a l’intention des clients. Il avait continué par les cuisines expliquant de nouveau la chose, comment devait-il passé commande, ou récupérer les plats, les choses qu’il devrait faire lui-même comme accédé a la cave des vins, aux couverts de change ou autre. Fin du tout autour de la blanchisserie, commodité, extérieur notamment la terrasse et les poubelles puis ils avaient regagné le bar…

- Voila je pense que t’as un peu tout vu ! Bon plus sérieusement, t’es dispo ce soir ou tu veux un peu plus de temps ? C'est-à-dire demain au plus tard.

Oui parce que bon fallait pas abuser. Jake était prêt a tenté sa chance avec le gamin si cela voulait dire arrêté cette journée de merde a faire des entretiens a la pelle mais il voulait quelqu’un pour de suite pas le mois prochain. Tout en attendant la réponse de Benjamin, Jake se resservi un whisky.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entretien.. Enfin, si je puis dire... (Jake et Benji)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien.. Enfin, si je puis dire... (Jake et Benji)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: