AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
MessageSujet: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   16/6/2015, 14:22

Vous connaissez la fameuse phrase « il n’y a que les imbéciles qui ne changeaient pas d’avis » ? Bien… Vous êtes au taquet !

Autrement, ces derniers jours, Evelyn avait pris le courage d’appeler elle-même Scott, son cousin vivant à Nashville… Elle se jeta à l’eau ! En tapant le numéro, elle ne pouvait pas revenir en arrière bien que la tentation de raccrocher lui faisait de l’œil… Mais elle ne put le faire lorsqu’elle entendit la voix de Scott au bout du fil. Il manquerait plus qu’elle fonde en larmes. Cela faisait une éternité qu’elle n’avait pas entendu le son de la voix de son cousin, et pour la peine, … oui, Scott lui avait bien manqué. Cela faisait au moins un an (et quelques mois) qu’ils ne s’étaient pas vus… Depuis qu’elle était à New York, quoi… Au fil de la conversation, Scott lui suggéra de passer un weekend à Louisville. Pourquoi pas ? Et de passer le mot à Piers aussi… Piers ? Piers ? Oui, évidemment Piers s’ils parlaient du même Piers. Le Piers avec qui elle s’était comportée assez froidement. Evelyn avait été affreuse avec lui.

Bon, avec quel argent elle allait payer son avion à Louisville ? Devrait-elle demander une avance sur son salaire auprès de son patron ? Et au passage, elle pourrait lui demander si elle ne pouvait pas poser son weekend. Etonnamment oui, Evelyn allait retourner à Louisville. Non, elle ne l’aurait jamais cru avoir le courage d’y remettre les pieds un jour… Un jour ! Tout de même, elle n’était pas encore partie.

Les billets pris, Evelyn prépara sa valise. Il y avait également un truc qu’il fallait remédier : son chat Isis. Heureusement, elle pouvait compter sur Virgile pour s’en occuper. Enfin, ce n’était pas comme si elle lui avait laissé le choix, le pauvre gus. Tout était réglé et la jeune femme était prête à partir mais il manquait bien sûr un élément : Piers…

Habillée d’un haut rouge, d’un jean et des talons aiguille, valise à roulette en main, elle fonça chez Piers en esperant qu’il soit toujours là, enfin chez lui… D’ailleurs, c’était assez drôle qu’elle ait pu mémorisé le trajet… Enfin, il fallait avouer qu’elle s’était aidée du net et en fouillant de sa mémoire… Ah oui, au passage, elle avait effectivement trouvé son sac à main ainsi que ses affaires. Oui, la dernière fois qu’elle avait vu Piers, elle s’était fait kidnappée par celui-ci lorsqu’elle était complétement soul dans ce bar et c’était sans ses affaires, la laissant un peu dans la merde mais Evelyn s’était débrouillée au final pour rentrer chez elle le lendemain. Son gentil copain Virgile avait récupéré son sac pour elle. Pour dire, elle l’avait embrassé tellement elle avait été heureuse de retrouver ses affaires… Bref, à part ça, les retrouvailles avec Piers, ça n’avait pas été la grande joie.

Arrivant de la porte de son cousin, sa valise derrière elle, Evelyn sonna, en espérant qu’il soit là et elle ne savait d’ailleurs comment il allait prendre tout ça, du moins son « kidnapping »… Et ouf, Piers était là.

Salut… fit Evelyn, timidement.

Ce n’était pas comme si la dernière fois, elle avait été sympa avec lui.

Fais ta valise ! Je te kidnappe...

Il n'y a pas plus merveilleux qu'un "Bonjour, ça va ? On se casse et je ne demande même pas ton avis ! Je me permets de débouler dans ta vie comme ça, en mode normal !"

On part pour Nashville.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   16/6/2015, 15:03

Aujourd'hui, Piers avait bossé à la salle de sport, dernier jour de la semaine de boulot avant de prendre son week end. Il aimait bien le vendredi aussi parce qu'il commençait plus tôt et terminait plus tôt. Après une journée à faire suer les autres, et suer lui aussi, Piers était rentré chez lui. De retour dans son appart, il se dirigea de suite vers la salle de bains, pour s'y déshabiller et se doucher. Même si la journée n'était pas finie pour lui, pas question de garder ces vêtements dans lesquels il avait transpiré. Berk.

Sortant tout juste de la douche, Piers était en train de se sécher lorsqu'il entendit qu'on sonnait chez lui. C'était bien le moment ! Il attacha sa serviette autour de ses hanches et sortit de la salle de bains. Il ouvrit finalement la porte. Et quelle ne fut pas sa surprise en découvrant que derrière elle se tenait sa cousine. Pour une surprise … Disons que la dernière fois qu'ils s'étaient vus, les choses avaient été assez tendues. Eu …. Il regarda bizarrement Evelyn, posée la sur son perron, valise à la main. C'était quoi le deal ? Il ne tarda pas à avoir sa réponse. Elle venait le kidnapper ? Hein ?

Comment ça me kidnapper ?

La suite de sa réponse décrocha la mâchoire du brun.

Nashville ? Tu veux qu'on aille à Nashville ? T'es sérieuse ?


Choque, c'était le mot ! Choqué, perdu, paumé, tout ce que vous voulez dans ces eaux la ! La fois dernière ils s'étaient quittés dans un froid glacial, et la elle revenait tranquillement lui dire qu'ils partaient pour Nashville ? Genre tout va bien quoi ! Ça faisait pas du tout plus d'un an qu'Evelyn n'était plus allée la bas ! Il était vraiment à l'ouest. S'il la laissait entrer, il restait tout de même méfiant et interrogateur quand à ses intentions à se rendre la bas.

Tu veux me ramener à la maison c'est ça ?


Cette entourloupe ne l'étonnerait même pas ! Le prendre par les sentiments genre sa ville natale lui manquait et tout ça … Alors que non pas du tout ! Nashville ne lui manquait pas du tout. C'était pas son genre à s'attacher à un lieu. C'était les personnes qui vivaient la bas qui lui manquait, c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   16/6/2015, 15:22

En fait, Evelyn était arrivée au bon moment. Piers ouvrait toujours dans cette tenue ? A tout le monde ? Voulez-vous le suicide de la jeune femme sur le champ ? C’était Piers qui était suicidaire oui ! Il voulait se faire violer. Saloperie ! En tout cas, Evelyn ne sut comment elle avait fait pour parler, sans trop buguer. C’était un exploit. Elle essaya de rester concentrée sur le visage de son cousin et non ce qu’il y avait plus bas…

Avec sa valise en main, Evelyn entra dans l’appartement de son cousin. Ils n’allaient pas rester sur le perron en attirant l’attention des voisins, si ? Ne donnant pas plus d’explication que ça, Evelyn comprenait la surprise de son cousin qui devait être complétement paumé face à la quête de sa cousine. La confiance régnait, comme si l’idée qu’Evelyn ramène Piers à Nasville était une entourloupe pour qu’il y reste… Si en même temps, ce n’était pas mérité… La dernière fois, Evelyn avait carrément balayé leur complicité d’antan en un claquement de doigt.

Non !

Dans l’appartement, elle s’était retournée automatiquement vers lui quand il lui avait sorti qu’elle voulait le ramener à la maison. En fait, si, elle voulait le ramener à la maison… mais non, pas comme il l’entendait.

Enfin, juste pour le weekend !

Evelyn passa ses mains dans ses cheveux. Bon, sans explications de sa part, pas sûr qu’elle arriverait à le convaincre de la suivre. Après tout, elle débarquait comme ça sans prévenir. Il avait peut-être prévu de faire des trucs pour le weekend…

J’ai appelé Scott… commença-t-elle par expliquer en le regardant, et en essayant de ne pas être trop perturbé par la vue qui s’offrait à elle. Il m’a proposée de passer…

Bon, si ce n’était pas un changement radical en quelques jours ? Si.

Tu viens ?

Ou… Elle y allait seule ? Peut-être était-ce un moyen de se faire pardonner pour ses comportements douteux.

Enfin … sinon je comprendrais si tu refuses …

C’était… des excuses… à demi-mot. Son regard se fixait sur le parquet. Tiens, il était beau ce parquet... En fait, si Piers ne venait pas, Evelyn ne savait si elle aurait le courage d'y aller et encore plus si elle aurait le courage d'expliquer pourquoi Piers n'était pas là...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   16/6/2015, 15:36

Piers était loin d'être con. C'est un fait, il n'était pas ce qu'on peut appeler une montagne de muscles sans cervelle. Mais la, de voir sa cousine débarquer comme si de rien n'était, ou presque, lui proposer de partir à Nashville, la, c'était au dessus ! C'était pas un scientifique qu'il faudrait, mais un psy de tout de façon pour ce cas de figure. Alors son plan était de partir pour le week end ? Certes, mais encore ? Piers écoutait sagement ses petites explications. Sérieux, elle avait appelé Scott ? Si c'était pas un progrès de malade qu'ils venaient de faire il savait pas comment l'appeler autrement ! Ça ne l'étonnait pas que son frère ait proposé à Evy de passer. C'était dans sa nature à lui aussi, et il savait qu'elle lui avait aussi manqué. Piers ne mit pas longtemps à donner sa réponse à Evelyn.

Bien sûr que je viens.


Il n'allait pas faire sa diva et la planter la, alors que la jeune femme venait de faire un pas immense en sa direction ! Pour la peine, il se rapprocha d'elle et alla embrasser son front. Tiens, c'est ce genre de rebondissements qu'il appréciait !

A ce que je vois, c'est départ imminent ?


Ce n'était pas vraiment une question en fait. Sans perdre plus de temps, il se dirigea vers sa chambre pour s'habiller, retirant sa serviette sur le trajet, pas du genre pudique. Ce sera des sous vetements, un jean noir et un tee shirt blanc pour sa part. Puis il sortit une valise dans laquelle il fourgua de quoi se changer la bas, le nécessaire de survie, tout ça tout ça. Il en sortit pour aller dans la salle de bains, récupérer sa brosse à dents et tout ce qui bouge et demanda au passage :

Et on part à quelle heure ?


En avion sûrement non ? C'était ce qu'il y avait de plus rapide pour un week end express. Son nécessaire de toilette en main, il retourna dans sa chambre pour terminer sa valise. Pour un bagage de fait en deux minutes c'était plutôt pas mal ! Il aurait dû faire l'armée sérieux, au lieu de passer ses journées à faire bouger des vieux friqués. Passons, ce n'est pas le sujet. Il ferma sa valise une fois sur de n'avoir rien oublié et retourna dans le salon ou il enfila une paire de converses.

Bon, je pense être prêt.


Pas mal la préparation en cinq minutes, montre en main, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   16/6/2015, 16:58

Ayant eu la réponse, Evelyn eut un soupir de soulagement. Piers acceptait de partir. Il restait le même. En fait, la jeune femme se demandait comment il faisait pour rester aussi calme… Ce n’était pas comme si elle avait agréable avec lui depuis son arrivée à New York.

Et elle, comment elle pouvait garder son calme là ? A le voir s’approcher dangereusement d’elle histoire de l’embrasser au coin de son front… - enfin si ce n’était pas un geste de tendresse habituel entre eux qui n’était pas totalement disparu - mais le pire en fait, c’était d’aller dans sa chambre en se promenant les fesses moitié à l’air, pour ne pas dire carrément à l’air. Pas qu’il avait des fesses à damner … En fait, elle aurait peut-être dû arriver 5 minutes plus tard.

L’avion est dans deux heures… A 17h.

S’ils se dépêchaient, ils auraient le temps de l’avoir. A 21h30, Scott et sa copine viendraient les chercher à l’aéroport et par la suite, ils se dirigeront directement au ranch, près de Louisville, donc peu avant minuit, ils seront arrivés là-bas.

Scott viendra nous récupérer à l’aéroport et on sera au ranch d’ici au plus tard à minuit…

Bref, on ne pouvait pas être plus rapide que Piers pour faire une valise en cinq minutes. Dans une autre vie, son cousin aurait été militaire. Si les rôles auraient été inversés, Evelyn aurait sans doute mis trois heures pour choisir l’ensemble de ses tenues, quels sous-vêtements prendre et sans oublier les chaussures qui iraient avec ces tenues. C’était important tout ça ! Et n’oublions pas le maquillage, les bijoux… Bref, elle embarquait tout son appartement.

Sur ce, c’était parti, en chopant un taxi rapidement et hop, en direction l’aéroport, billet en main. Les deux cousins embarquèrent alors à l’intérieur de l’engin. Evelyn en profita pour sortir son portable (toujours le même version Hello Kitty) pour l’éteindre, histoire de… Piers pouvait remarquer qu’elle avait pu récupérer ses affaires. Durant le trajet, on ne pouvait pas dire que c’était de la grande conversation. Evelyn ne savait plus comment réagir face à lui, tout en sachant qu’elle avait tout réduit en pièces, et ce n’était pas comme si elle savait ce qu’elle voulait. A imaginer ce que pouvait se passer dans la tête de Piers, elle ne préférait pas imaginer.

Quatre heures et demi plus tard, l’avion atterrit à Nashville. A l’aéroport, les deux cousins récupérèrent leur bagage et en se dirigeant vers le hall, ils retrouvèrent alors Scott et Aliya. En les voyant débarquer, le visage de Scott s’illumina, heureux de revoir sa belle Evelyn. Le premier geste de ses retrouvailles était une belle étreinte.

Eve. Je te présente Aliya.

Alors c’était elle l’élue de son cher cousin. Evelyn en était enchantée. Et pour se saluer, elles se firent la bise. Pour peu, ces "retrouvailles" étaient beaucoup plus "joyeuses" que les retrouvailles à New York avec Piers...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   17/6/2015, 11:34


Deux heures pour prendre un avion, c'était jouable. Aussi, ils ne traînèrent pas plus et se rendirent à l'aéroport. Sur le trajet les y menant, il pu constater qu'Evelyn avait récupéré son sac à main, qu'elle cherchait l'autre jour. Il aurait bien demandé ou il était, mais le brun était légèrement en mode boudeur. Autant dire que le trajet de quatre heures ne fut pas des plus animés !

C'est non sans joie qu'ils arrivèrent enfin, accueillis par Scott et Aliya. En assistant aux retrouvailles entre Scott et Evelyn, même si Piers était content de ça, il ne pouvait s'empêcher, dans un coin de sa tête, d'être un peu jaloux. Pourquoi lui avait droit à des étreintes et tuti quanti alors que lui ….. Ne pas chercher. Il présenta sa copine à Evelyn, les deux filles se saluèrent pendant que les deux frangins se retrouvaient eux aussi. Une fois tout le monde salué, présenté et tout ça, Scott et Aliya les invitèrent à monter dans la voiture.

Alors le vol s'est bien passé ?


Pas de problème à signaler capitaine.


Si ce n'est une ambiance un peu tendue entre Evy et lui … Mais bon. Ils firent le trajet jusqu'au ranch, causant de choses et d'autres, et y arrivèrent tard dans la nuit. Minuit et des brouettes quoi. Scott avait expliqué comme quoi demain Sophia et son copain arriveraient, aussi, la répartition des chambres se fit logiquement.

Aliya et moi prenons la chambre d'ami au rez de chaussée, et à l'étage y'en a une pour Sophia et son copain. Du coup, on vous a gardé la deuxième pour vous.


Ouais, dormir ensemble, c'était un truc qu'ils avaient déjà fait par le passé. Cela ne dérangeait pas Piers outre mesure, mais avec cette petite tension entre eux …. Non mais si Evelyn pensait qu'il allait passer au dessus si facilement et rapidement, c'était raté. Arrivés sur place, Scott et Aliya les aidèrent à sortir les affaires de la voiture. Face au ranch, Piers s'arrêta deux secondes, histoire de profiter de la vue. C'est bizarre, même à trente ans il était toujours content comme lorsqu'il était gamin de revoir cet endroit. S'arrachant à cette vue, il suivit le petit groupe et entra dans la maison qui faisait partie de ce beau ranch.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   17/6/2015, 12:45

Le vol s’était très bien passé. Enfin, on ne pouvait pas faire un vol plus génial. Il s’était passé du moins. Il n’y avait pas eu grande conversation. De toute manière, durant le trajet, Evelyn n’avait pas eu trop le cœur à discuter, et surtout au moment du repas où elle avait eu l’impression d’avoir l’estomac à l’envers. Pour peu, elle n’avait pas eu grand appétit.

Sortant de l’aéroport, c’était le moment de retrouver la voiture. Comme la nuit était déjà tombée, cela servait rien de garder les lunettes sur soi, ou du moins restés dans ses cheveux.

Après quelques heures de route, ils arrivèrent à destination. Cela faisait une éternité qu’elle n’avait plus mis les pieds ici… Et encore, c’était quand la dernière fois qu’ils s’étaient tous retrouvés en famille dans ces lieux ? Trop longtemps ! (et avec Irene, encore pire !) La dernière réunion de famille était peut-être à deux Noëls. Le dernier Thanksgiving et le dernier Noël, Evelyn les avait cruellement manqués…

En rentrant à l’intérieur du ranch, ils furent accueillis par leur grand-père, Louis. Celui-ci, courageux, avait veillé jusque-là pour les accueillir comme il se devait. Scott et Aliya le saluèrent puis ce fut au tour d’Evelyn de le prendre dans ses bras, et avec les larmes aux yeux. Comment avait-elle pu être aussi silencieuse depuis tout ce temps ? Sur ce, il s’excusa de ne pas tenir trop longtemps : il allait se coucher. En même temps, ce n’était pas comme s’il n’allait pas se lever à l’aube pour s’occuper des chevaux. Puis ce fut au tour de Scott et Aliya de se sauver. Après tout, ce n’était pas comme s’ils avaient piétiné dans leur resto le temps de midi et la route jusqu’ici les avait épuisés. Scott en profita pour enlacer Evelyn avant de se sauver, comme s’il ne réalisait pas que sa cousine était bel et bien ici en chair et en os, non, elle ne comptait pas se sauver. Pas toute suite, du moins… S’il continuait, elle allait finir par pleurer… Ce n’était que le début car la jeune femme n’avait pas encore vu tout le monde : Sophia, ses parents, sa tante Judith… Cette dernière, étant pâtissière, ça n’étonnerait pas Evelyn qu’elle se ramène avec un tas de gâteau…

Au niveau décoration, Evelyn pouvait remarquer que pas grand-chose avait changé. C’était toujours aussi rustique. Sur ce, Evelyn partit monter sa valise dans la chambre réservée pour elle et pour Piers… Bon, ce n’était pas comme si c’était la première fois qu’ils dormaient ensemble. Après tout, ayant grandi ensemble, ils étaient souvent venus ici au Ranch et avaient bien sûr fait les 400 coups avec les autres cousins. Ils n’étaient plus à ça près. Et puis, ce n’était pas comme si ça s’était passé dernièrement, cette fois où elle avait été complétement soûl… et le pire, elle l’avait bien été pour qu’elle s’imagine des trucs le lendemain matin…

Dans la chambre, rien avait changé… Des souvenirs d’enfance revenaient un peu à l’esprit et notamment des rires… et en cette soirée, ces rires s’étaient envolés pour laisser place à un froid. En même temps, ce n’était pas comme si Evelyn adressait beaucoup la parole.

Je prends la salle de bain ! fit Evy en récupérant des affaires dans son sa valise.

Bon… Oui, c’était des paroles de fou ! Sur ce, elle se sauva dans la petite salle de bain de la chambre où elle se changea en pyjama (un débardeur et un petit shorty) et où elle se démaquilla également. Ceci fait, elle pouvait laisser la place à son cousin s’il le souhaitait…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   17/6/2015, 15:08

Il laissa Evelyn prendre possession de la salle de bains pendant que pour sa part il posa sa valise dans un coin de la pièce. Il l'ouvrit pour sortir ce qu'il lui fallait pour la nuit. Et bien, deux mots échangés en plus de quatre heures ils atteignaient des records la ! Bien que dans un sens, ils avaient moins échangés ces derniers mois …. Piers se doutait que ça ne pouvait pas être tout rose avec des arc en ciel en déboulant tout simplement dans la vie d'Evelyn. Mais bon … Fait chier quoi. Et si sa cousine pouvait éviter de laisser ses sous vêtements bien en évidence ce serait aussi sympa ! D'un coté, elle ne pouvait pas s'imaginer que ça le gênerait ….

Quand ce fut son tour, Piers se rendit également dans la salle de bains. Il se déshabilla et se rafraîchit un coup, parce que mine de rien l'avion, quelle aventure. Rafraîchit, il mit une sorte de bermuda pour aller se coucher. Il se regarda un bref instant dans la glace comme si son reflet allait lui donner le courage nécessaire pour rejoindre Evelyn et trouver un moyen de briser la glace. Il souffla un coup et retourna dans la chambre ou, sans demander son reste, alla se jeter sous les couvertures. Il avait eu sa journée de boulot, et le matin s'était levé encore plus tôt pour aller faire un footing alors bonjour la fatigue !

Cependant, il ne pouvait pas dormir de suite. Il détestait aller se coucher quand il y avait un soucis et que celui-ci n'était pas réglé. En l’occurrence, la tension présente entre Evelyn et Piers. Alors, il opta pour parler. Pas d'un sujet de fou à savoir ce qu'elle pensait de la nouvelle expédition spatiale américaine ou un sujet qui pourrait fâcher comme son mariage. Un truc plus calme. La situation présente ? Peut être pas. Un truc par rapport à leur voyage express ? Bonne idée ! Voyons …. Scott et Aliya ? Qu'en dire, Evelyn et cette dernière venaient à peine de se rencontrer …. Oh oui tiens, pourquoi pas le ranch tout bêtement ? Cela devrait le faire. Peu de risque de déclencher une guerre avec ça.

Je me demande ce qu'il adviendra de cet endroit quand notre grand père ne sera plus la ….


Question légitime. Même si en parlant de légitimité et tout ça, l'endroit irait à ses enfants, leurs parents à tous, et eux, qu'en feront ils ? C'était peut être con, mais Piers ne pouvait pas imaginer sa famille se séparer de cet endroit. Cétait juste inimaginable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   17/6/2015, 15:53

Evelyn s’était déjà glissée dans le lit. Après tout, comme c’était parti, ils allaient finir la soirée comme ça, tout en se boudant. Magique. En même temps, la jeune femme ne pouvait pas se plaindre puisqu’elle l’avait cherché.

Dans les draps, elle regardait le plafond. Celui-ci était tellement passionnant. Ses pensées vagabondèrent. Elle aimerait tellement s’excuser, s’engouffrer dans les bras de Piers, retrouver la complicité d’antan… briser cette barrière mais ça serait comme si essayer de refouler ses sentiments était en vain. Ceux-ci disparaitront sans doute jamais… Etait-ce mieux ainsi ? Sans aucun doute…

La jeune femme était partie pour dormir mais elle ne fermerait sans doute pas l’œil, surtout avec cette tension pesante qui faisait bien sentir dans la pièce. Piers rompit le silence en posant une question tout à fait légitime.

Je ne sais pas… répondit Evelyn, doucement après quelques instants de réflexion.

Après la mort de Jack, le père de Piers, Evelyn avait « récupéré » le magasin de pêche parce que bon, d’un côté, elle y bossait avant de reprendre ses études. Ca avait été simple à ce moment-là. Puis elle avait fini par vendre le magasin…

Le ranch était tout bonnement autre chose : c’était leur maison de vacances, ce ranch marquait leur enfance, les réunions de famille… tout. Et puis tous ces animaux : les chevaux… en ce qui concernait les chiens, il ne restait plus que Rufus qui dormait aux côtés de leur grand-père et puis selon les dernières nouvelles, il y avait une nouvelle portée de chats qu’ils verront le lendemain, sans aucun doute dans la matinée.

Est-ce que les parents d’Evelyn abandonneraient leur emploi pour s’en occuper ? Son père était chauffeur de bus et sa mère vendeuse de prêt-à-porter.. rien à voir au niveau gestion d’un ranch ou d’animaux. Evelyn entendait déjà Sophia dire qu’elle vendrait bien les lieux, ou au moins les chevaux parce qu’elle verrait mal engager quelqu’un pour s’en occuper ?… En même temps, son copain Dylan était avocat, alors niveau affaire, ça lui devrait traverser l’esprit.

Pour ce qui est des animaux, à voir … Mais ça restera notre maison. Notre maison de vacances, répondit-elle tout en tripotant sa bague de « mariage » qu’elle portait autour du cou.

« Notre maison de vacances » et ce, sûrement, sans les animaux. Il y avait toujours un moyen de revenir ici l’été ou pour les fêtes de Noel, au moins minimum une fois par an pour tout se retrouver, non ? Elle disait bien « notre », comme si Evelyn n’était jamais partie ou comme si elle ne les avait jamais abandonnés. Evelyn tourna la tête vers Piers pour le regarder… Il n’empêche qu’elle faisait tout pour le repousser mais elle détestait ce froid entre eux.

On a tellement vécu de souvenirs…

Et ô combien…

Ca serait du gachis si nos futurs enfants ne connaissent pas cet endroit...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   17/6/2015, 19:58

C'était une question dans le vent, histoire de combler le silence, mais au final ce n'était pas si bête que ça comme questionnement. Parce que mine de rien leur grand père, même s'il était encore en forme et tout, n'était pas éternel. C'est que le plus grand de ses petits enfants, Piers, avait trente ans, et ne tardera sûrement pas à rencontrer son premier arrière petit enfant. C'est la vie c'est tout.
C'est clair que de s'occuper des animaux était un travail de longue haleine. Même s'ils n'étaient pas à ce stade la, ils pouvaient bien imaginer vendre les bêtes et garder le ranch. C'était une affaire de famille après tout, comme ça, cela leur fera un endroit ou rentrer si jamais ils ne savent pas ou aller. Dans le lit, il se tourna légèrement de coté, histoire de pouvoir voir Evelyn en lui parlant, malgré la pénombre. Et même s'il n'y avait pas de lumière, il la vit dans l'obscurité tripoter son collier. Drôle de pendentif … Sur le coup, il ne capta pas qu'il s'agissait en fait d'une bague. Il l'écouta alors continuer à parler de l'avenir du ranch et …. Excusez Piers, mais il eu un bug à la dernière phrase d'Evelyn :

Nos ?


Nos enfants ? Comme les enfants qu'ils auraient Evelyn et lui ? Ensemble ? Mais c'est chelou de faire des mômes entre cousins non ? Y risquait pas d'avoir des problèmes et tout ça ? Vous voyez, genre les Targaryen dans Game of Thrones, un môme sur deux était un dégénéré mental ! Et ça, c'était connu que les trucs consanguins, la nature n'aime pas trop …. Euh …. Piers n'était il pas parti un peu loin dans le délire la ? ….. Et pourquoi il se posait ce genre de question lui ! Genre ça ne le choquait pas plus que ça le type.... Il débloquait sévère c'est tout, en même temps il avait mal interprété la phrase de sa cousine. La fatigue, tout ça tout ça …. Aaaah non, c'est bon il avait compris ! Faisait de son mieux pour faire comme si de rien n'était, il continua comme s'il n'avait jamais planté :

Non c'est sûr, je peux pas imaginer cet endroit aux mains d'autres personnes.


Quel gâchis … Sophia ? Peut importe ce quelle en pensait, juste, pas question de revendre cet endroit. Vendre pour avoir du fric, quitte à se séparer d'un tel endroit, Piers ne concevait pas les choses ainsi.

Je sais en tout cas que Scott refusera qu'on le vende. Et je n'en pense pas moins.


Voila, donc si les sœurs Morgan n'étaient pas d'accord quand à quoi faire du Ranch, les frères Kenway ( les frères Kenway ... Scott ... bref ) eux étaient pour le garder. Et ça, nul doute qu'ils n'allaient pas lâcher l'affaire. Et puis généralement, ça revient à l'aîné ? Piers était l'aîné des petits enfants. Mais ça, c'était si jamais les parents le gardaient avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   17/6/2015, 21:14

Evelyn ne remarqua pas trop l’expression de son cousin mais à son « nos ? », ne devait-elle pas en rire ? Au moins, si ça avait valu détendre un peu, ça marchait un peu.

Quoi ? Un jour, tu serais père, non ?

Cela dit, même si ça amusa un peu Evelyn, cela fut très rapide. Pourquoi ? Parce qu’elle avait des doutes pour elle-même. Pour l’instant, elle n’avait pas fait de test pour confirmer ses soupçons… Et si elle l’était ? Rien qu’à cette idée lui faisait peur qu’elle n’osait l’envisager.

Je ne souhaite pas non plus qu’on le vende.

Evelyn avait beaucoup trop de souvenirs ici. Certes, certains souvenirs douloureux, quand elle repensait à Irene par exemple, mais elle avait de nombreux merveilleux souvenirs. Et puis, elle avait toujours adoré ce coin de la nature avec les animaux. Il n’y avait rien de mieux pour se ressourcer quand on avait marre de la ville.

La jeune femme soupira, ferma un instant les yeux en se mordant la lèvre inférieure. Malgré le fait qu’elle voulait mettre une distance entre Piers et elle, elle ne pouvait pas. Pourtant, ce n’était pas son genre de jouer avec les sentiments des autres et encore moins avec ceux de Piers… Il ne disait rien mais elle savait qu’elle l’avait blessé.

Tu te souviens de la manière dont on se réconciliait quand on était gosse ?

Que ce soit pour l’un ou l’autre ou que ce soit avec ses deux frangines ou même Scott ? Et ce, ils se réconciliaient de différentes manières et il y avait bien une fois où ils avaient même sorti le scrabble. Le jeu n’avait pas bien duré longtemps, surtout lorsqu’Evelyn avait fini par poser les mots « désolée » au bout du troisième tour sur le plateau, même pas eu besoin de jouer jusqu’au bout. Bref, à ce souvenir, c’était sa manière pour elle de dire « pardon » et qu’elle avait marre de cette situation, situation mise par sa faute, intentionnellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   18/6/2015, 11:06

Oui peut être qu'un jour il sera père. Rien ne l'y obligeait c'est sûr, mais après avoir eu sa période de : les gamins ça sert à rien, Piers en grandissant, avait changé d'avis sur la question. Parce qu'il avait beau dire qu'ils servaient à rien, c'était toujours lui le premier à aller vers eux pour les occuper ou quoi que ce soit. Ah mais même sans en avoir, le jour ou son frère ou une de ses cousines aura un enfant, mais il sera super heureux ! Super tonton le gars ! En attendant un jour d'avoir les siens.

Oui bien pour ça, faut déjà trouver la mère. Je pensais l'avoir trouvée, mais faut se rendre à l'évidence, je me suis planté en beauté.


Lui avoua t-il en toute franchise. Il parlait bien entendu de Lucile. C'te garce ... Ils étaient d'accord, cet endroit, ils ne voulaient pas le vendre. Si trois des quatre petits enfants restant étaient du même avis, ça faisait nettement pencher la balance. Piers ne pu s'empêcher de se demander ce qu'Irène aurait voulu. De mémoire, elle aimait cet endroit tout autant qu'eux. Sûrement qu'elle devait leur donner sa bénédiction pour garder le ranch, de la ou elle est. Oui, Piers croyait à tous ces trucs d'au dela et tout. Et, quand ça n'allait pas, il pensait à Irène. Il se disait que la jeune femme devait continuer à veiller sur eux.

La manière dont ils se réconcilliaient ? Oui, même si c'était rare qu'ils se prennent la tête, ça arrivait, comme dans toute famille c'est sûr. Piers comprit alors ce qu'elle voulait dire par la. En fait, rien que pour le fait d'en avoir parlé, il sentit cette sorte de tension en lui s'amenuiser. Alors, sans ajouter quoi que ce soit, il se leva et sortit de la chambre. A pas feutrés, il se rendit dans le séjour, ou étaient les jeux de société. Ça faisait un bail qu'ils n'avaient pas vu la lumière du jour ceux la ! Il remonta tout aussi discrètement à l'étage ou il rejoint Evelyn. Il alluma ensuite la lampe de chevet et lui montra le scrabble.

Moi qui pensais être devenu un adulte responsable, et tout le tralala ….


Non, du tout ! Il était resté un enfant dans un corps d'adulte ! Enfin, pas totalement bien sûr. C'est seulement qu'il avait réussi à conserver une part d'enfance en lui, malgré les coups durs de la vie. C'est donc comme ça, qu'à plus de minuit passé, Evelyn et Piers se lancèrent dans une partie endiablée de scrabble ! Si, c'est possible ! Même si la fatigue n'aidait pas, cela ne l'empêchait pas de trouver des mots. Comme par exemple celui-ci : rupture. On aura vu moins lourd de sens, on vous l'accorde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   18/6/2015, 12:38

Oui, un jour il le sera. Evelyn ne se faisait pas trop de soucis là-dessus. N’était-ce pas la nature des choses ? Et vu le gabarit de son cousin, la jeune femme ne doutait pas sur le fait qu’il trouvera facilement… Enfin, Evelyn allait sans doute trier d’entrée pour éviter qu’il retombe sur une Lucile n°2. En fait, dans la rue, il trainait tout et n’importe quoi et il ne fallait pas n’importe quoi pour son cousin…

Cela dit, Piers semblait comprendre ce qu’elle avait voulu dire. Après tout, il ne fallait sûrement pas grand-chose pour qu’ils se comprennent. Enfin, à quelque chose près : excepté le fait ce qu’il pouvait se passer dans sa tête en ce moment, depuis son départ pour New York… Ca avait toujours été compliqué pour elle de dévoiler quoique soit.

Son cousin revint alors avec un Scrabble. Bon, ce jeu ? Pourquoi pas ? Quelques mots s’enchainèrent. « Mariage » et « Amour » étaient de la partie. Drôle, non ? Enfin en tout cas, il ne fallut pas longtemps pour briser l’atmosphère. Oh, ça ne résoudrait pas totalement le « problème » mais c’était déjà ça. Malgré ça, Evelyn détestait être en conflit avec Piers, paradoxalement. Ils ne finirent pas le jeu à cause de la fatigue. Evelyn se coucha sur le côté, tournant le dos à Piers, et finit par s’endormir. Il ne fallut pas forcément bien longtemps pour que celle-ci finisse par être dans ses bras. Comme si elle était toujours consciente, Evelyn avait posé sa main sur celle de Piers devant elle, la serrant.

Le lendemain matin, Evelyn finit par se réveiller. Il ne savait quelle heure il était, mais il faisait bien jour. Elle avait l’impression que ça faisait une éternité qu’elle n’avait pas dormi comme ça… Mais au réveil, elle était seule. Déception. En fait, c’était comme si elle avait fait un doux rêve et qu’au final, rien n’était réel. Elle sortit du lit, prit sa douche puis comme il faisait beau dehors, elle prit un short en jean et une chemisette blanche.

Descendant au rez-de-chaussée, Evelyn trouva alors du monde. En arrivant dans la pièce, ça aurait été presque l’arrivée d’un ange. Ou pas. La jeune femme découvrit alors ses parents, qui étaient plutôt ravis de la retrouver et il y avait également tante Judith… Après à se demander où elle était passée … Oh, juste quelques aventures à New York. C’était tout. Pas forcément des aventures très glorieuses mais il n’avait pas forcément besoin de savoir, n’est-ce pas ? En échangeant un regard avec Piers, ces deux-là se comprenaient tout à fait sur quelques détails.

Sophia et Dylan n’étaient pas encore arrivés. Apparemment, ils allaient passer en début d’après-midi, quelque chose comme ça. Vu l’heure tardive, il fallait déjà préparer le repas. Bon, ça sera quelque chose des plus simples : un bon barbecue. Bon, Evelyn aurait bien voulu être silencieuse mais la conversation tournait déjà très à New York, du genre comme c’était ? Parce qu’entre eux, il n’y avait qu’elle (et Piers maintenant) qui avait mis les pieds dans la ville. Si un jour, la famille décidait de passer là-bas, ils n’auront sans doute pas meilleure guide qu’elle.

Après le repas, vaisselles débarrassés, le grand-père, suivi de son chien Rufus qui ne le quittait pas d’une semelle, voulut montrer la nouvelle portée de chats qu’il avait eu. A la découverte de 6 chatons, comment ne pas craquer ? Evelyn, comme toute la famille, adorait les animaux. Assise au sol, la jeune femme prit un chaton au creux de ses mains. Il était trop mignon. Malheureusement c’était celui qui paraissait le plus faible de la portée. Celui –là, d’un coup de patte, accrocha la chemisette d’Evelyn. Et bien, il ne manquerait plus que le chaton la déshabille. Enfin, ca serait seulement ceux qui étaient assez proche d’elle pour voir qu’elle portait un soutif noire en dessous… c’est-à-dire quasi personne pouvait s’en apercevoir. Evelyn ne fit pas gaffe. Amusée et sourire aux lèvres, elle releva les yeux et ceux-ci croisèrent Piers. Pour peu, elle avait l’impression que les nuages s’en étaient allés même si elle savait que ça ne faisait pas tout.

Après ce doux moment, Sophia et Dylan finirent par faire leur entrée… évidemment, ils se saluèrent tous. Evelyn et sa sœur se firent la bise, plutôt heureuse de se retrouver dans un sens ! (elles restaient des sœurs quand même)… Mais il y avait bien une chose que personne ne s’attendait véritablement : c’était l’arrivée timide de Lucille. Merde. Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Apparemment, en sachant que Piers était ici, elle avait décidé de revenir, c’était ça ? C’était une réunion de famille, n’avait-elle pas compris ?

Bon, dispersion, il y avait de la conversation dans l’air entre Piers et Lucille. Cela dit, Louis, le grand-père, kidnappa Scott, Dylan et John (le père d’Evelyn) à l’écurie. Il y avait du foin à ranger au grenier. Quant à Amy (la mère d’Eve) et Judith, celle-ci partirent à l’occupation dans le Ranch, les choses à faire n’étaient pas ce qui manquaient. Du côté de Sophia, celle-ci proposa à Evy d’aller faire un tour en ville histoire de faire des courses et surtout, elle avait un gâteau à récupérer…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   18/6/2015, 15:22

Après une parte de scrabble non terminée, c'est épuisés et réconciliés qu'Evelyn et Piers se couchèrent. L'un contre l'autre, enfin, elle dans ses bras. Rien de tordu ne vous en faites pas. Le geste était des plus naturel et c'est rapidement que Piers sombra dans le sommeil du juste.

Le lendemain, il se réveilla avant Evelyn. Avisant l'heure, il se dit qu'il allait peut être se lever. Ce qu'il fit le plus doucement possible pour ne pas la réveiller. Il alla à la douche, puis s'habilla, d'un jean et d'un tee shirt blanc, et descendit au rez-de-chaussée. Il arriva pile au moment ou sa mère arriva, ainsi que les parents d'Evelyn et Sophia. Scott et Aliya qui s'étaient aussi levés, tout le monde pu se saluer et profiter des retrouvailles, même si la plus attendue était encore endormie. Ah, non la voilà ! Forcément, elle fut le centre des attentions durant tout le barbecue qui s'en suivit. Fallait s'y attendre ! Des mois qu'ils n'avaient plus de nouvelle et elle revenait d'un coup. Depuis le temps ils en avaient des questions à poser.

Une fois le repas terminé, leur grand père les emmena pour aller voir la nouvelle portée de chats. En voyant les chatons, toute la famille fondit littéralement. C'était juste adorable à voir. Piers était bien tenté d'en prendre un pour le coup. Dommage que c'était trop tôt pour séparer les chatons de la mère. Piers regarda, attendrit, sa cousine prendre l'un d'eux. Ok, lui, Piers votait pour qu'on l'appelle Petit Coquin. Pourquoi ? Oh, avec son petit coup de patte, il avait réussi à accrocher la chemisette que portait Eve, comme s'il voulait la déshabiller. Ces animaux je vous jure. Les cousins échangèrent un regard alors. Au moins, même si tout n'était pas rose comme jadis, ça allait mieux. Non ? Oh mais regardez-moi ce petit chaton la ? Adorable, c'est bien le mot.

Par la suite, Sophie et son cher et tendre, Dylan, arrivèrent à leur tour. Pas de soucis jusqu'ici. Lorsqu'il vit arriver Lucile, Piers sentit clairement son sang se glacer, mais en même temps, son cœur s'emballer. Bien qu'elle eu un comportement des plus odieux avec lui, il l'avait tout de même sincèrement aimé. Au point de penser sérieusement à lui faire sa demande. Mais la, du temps avait passé depuis la séparation, et il avait commencé à se remettre de sa trahison. Mais sérieux, qu'est ce qu'elle foutait la ?

Durant la journée, chacun alla de son coté, discuter, se retrouver, faire des courses …. Piers lui, se retrouva avec Lucille. Tous les deux marchaient le long du ranch, tranquillement. Le brun avait les mains dans les poches, tendu, pendant que la blonde marchait à coté de lui, tentant une approche. Ce fut Piers qui rompit le silence.

Laisse-moi deviner, ton vieux a fini par crever d'une crise cardiaque ?


Piers, il n'est pas mort et n'est pas si vieux que ça !


Assez vieux pour déjà avoir un petit fils …..


C'est qu'il avait fait son enquête il voulait savoir avec qui elle avait bien pu s'évader ! Il avait cru rêver lorsqu'il apprit que le mec avait eu trois femmes, deux enfants et déjà un petit enfant. Alors qu'on lui dise pas non plus qu'il était de première fraîcheur ! Par contre son porte monnaie, Piers était aussi au courant qu'il était bien rempli. Donc bon, qu'elle ne tente pas de lui dire comme quoi c'est pas ça qui l'a séduite chez lui.

Qui me dit que tu l'a vraiment lâché ?


Tu me penses être assez odieuse pour ça ?


Petit soulèvement d'épaules. Il n'était plus sûr de rien avec elle. Donc, ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait enterrer la hache de guerre. Piers ne savait toujours pas quelles étaient les intentions de Lucile à son égard. Cependant, si elle le croyait être assez débile pour tout lui pardonner avec son beau sourire, elle rêvait la miss ! Difficilement, ils parlèrent de choses et d'autres. De la vie de Piers à New York, de la carrière ratée de Lucile dans la musique …. Ils finirent par rentrer à la maison ou, apparemment, Sophia préparait une sorte de dessert. Il y avait déjà un gâteau de présent en fait.

On fête quelque chose ?


Les retrouvailles sûrement. Quelle meilleure raison de faire un peu la fête ? C'était l'occasion, cela faisait bien longtemps qu'ils ne s'étaient plus retrouvés tous comme ça. Même si de son avis, Lucile était de trop. Allez savoir pourquoi il ne pouvait se décider à lui demander de partir. La pitié peut être ? Des restes de sentiments envers elle ? De tout de façon, peut importe ce qu'elle dira, Piers ne pouvait plus retenter le coup avec elle. C'était un peu mort quoi …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   18/6/2015, 16:43

Sophia et Evelyn partirent donc toutes les deux aux courses. Ca faisait une éternité qu’elles ne s’étaient plus trop revues et encore moins retrouvées en tête à tête, entre sœurs seulement. A vrai dire, les occasions comme celles-ci étaient assez rares… Enfin, il n’y avait qu’à espérer que ça se passe bien. Pas qu’en général, ça se passait mal... mais étant deux caractères opposés, ça pouvait se frotter pas mal…

Tout allait plutôt « bien » au supermarché puis en passant à la pâtisserie également, enfin Evelyn avait profité du fait que sa sœur était à la pâtisserie pour passer à la pharmacie pour prendre un test de grossesse discrètement. Ni vu, ni connu. Ce fut alors sur le trajet du retour que rien n’allait plus. Déjà, ça avait commencé lorsqu’en attendant devant la pâtisserie, Evelyn était en train de fumer. C’était une chose que Sophia n’avait pu s’empêcher de critiquer. Il ne manquait plus que ça. Puis dans la voiture, Sophia avait interrogé sa cadette sur sa vie new yorkaise, si elle bossait au musée et tout ça... Bref, apparemment qu’elle soit serveuse était aussi un scandale.

Enfin au ranch, les mecs étaient toujours occupés entre eux. Assises à la table de la cuisine, Judith et Amy étaient occupées à couper des poivrons, histoire de préparer des faritas pour la soirée. Remarquant l’arrivée des deux sœurs, les mères ne furent pas étonnées de la tension des deux jeunes femmes.

Evelyn posa les sacs de courses sur la table, s’apprêtant à ranger ce qui allait dans le frigo dans celui-ci. Quant à Sophia, à regarder sa mère et sa tante, elle ne put s’empêcher d’être exaspérée…  Elle ne se gêna pas de le dire.

Vous venez tout juste de vous retrouver, vous n’allez pas déjà vous disputer ?

Ca lui passera…
répliqua Evelyn.

Bref, amour de dingue, pour pas changer. Cela dit, Evelyn s’éclipsa comme quoi elle avait une chose à faire dans le genre aller au petit coin mais elle avait autre chose en tête… Sophia, restant dans la cuisine, s’occupa de son nouveau gâteau acheté, elle fit de la place dans le frigo pour le mettre et en parallèle, elle allait en faire un autre au chocolat, histoire de faire plaisir à tout le monde.

Il fallait croire que c’était l’heure pour que tout le monde se retrouve dans le salon. Seuls Scott et Piers firent irruption dans la cuisine avec Lucile. S’il y avait quelque chose à fêter ? Mais oui bien sûr…

Oh… Sans doute plein de choses ! fit Sophia innocemment.

Celle-ci avait sûrement plein de choses en tête, mais cela dit, elle ne put s’empêcher de changer de sujet. Elle et son franc-parler, ça n’avait pas changé…

Vous saviez qu’Evelyn était serveuse ? Non mais franchement, après trois ans d’études, elle mérite bien mieux que ça, vous ne croyez pas ? Et vous saviez qu’elle s’était mise à fumer ? lâcha-t-elle en cuisinant.

Des nouvelles manies ! De sacrées manies ! Mais il n’y avait rien de mieux pour la choquer.

Et ne cherchez pas à défendre votre cousine !

Sophia les connaissait. Elle trouvait que les deux chers cousins étaient toujours trop adorables et jamais sévères envers Evelyn. Et passant du coq à l’âne, elle s’adressa à Piers.

Alors, vous vous êtes remis ensemble ?

Evidement, elle parlait de lui et de Lucile. Ce fut alors à ce moment-là qu’Evelyn déboulait dans le coin…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   18/6/2015, 20:14

Sophia se mit alors à faire la critique de la situation d'Evelyn, du fait qu'elle soit devenue serveuse, qu'elle fume …. Erf ! Naturellement, Scott et Piers amorcèrent le début d'une phrase, mais elle les coupa dans leur élan. Euh, bon. Elle les connaissait bien les cocos ! Comme elle savait aussi qu'ils n'allaient pas rester sans rien dire. Non mais oh ! Les informations semblèrent au contraire être très intéressantes pour Lucile, et ça, Piers ne su se l'expliquer. Est ce qu'elle était décidée à essayer de faire les choses bien et à s'intéresser aux gens qu'il aimait ? Non, ça semblait étrange …. Sophia posa alors une question sur la situation entre lui et Lucile. Celle-ci étant présente, il n'allait pas dire le fond de sa pensée, raison pour laquelle il se contenta d'un :

Non.


Non mais est ce que quelqu'un se remettrait avec quelqu'un qui vous lâche comme une merde du jour au lendemain ? Hein ? Posez-vous la question !

Je suis la juste pour discuter, apaiser les tensions,
ajouta Lucile.

Piers avait un léger doute. Le regard qu'eu Scott parlait aussi pour lui.

Si au moins on arrive à s'expliquer, que je mette cette histoire derrière moi une bonne fois pour toutes. Bon sinon, Sophia, ce week end, c'est retrouvailles, pas de reproches d'accord ? Alors, pour que tout se passe au mieux, essaye de prendre un peu sur toi d'accord ?


Piers avait parlé doucement à sa cousine. Il ne lui faisait aucun reproche ou quoi que ce soit, c'est juste qu'il la connaissait avec le temps ! Elle était comme ça, c'est tout. Sa mère, à lui et Scott arriva près d'eux. Elle se posa près d'Evelyn, que Scott et Piers, de dos, n'avaient pas vu jusqu'alors et enlaça la taille de sa nièce :

Allons, c'est la première fois qu'on se retrouve tous ensemble depuis longtemps, alors, soyez des amours : foutez-vous la paix.


Le tout avec un grand sourire. Piers et Scott ne furent pas choqués. C'était leur mère, c'est tout, y'a pas à chercher, elle a toujours été comme ça. Elle fit une bise sur la joue d'Evelyn, et la laissa tranquille, aidant Sophia à préparer tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   18/6/2015, 21:55

Evelyn débarquait au bon moment… Vraiment, à la merveilleuse question que Sophia posait à Piers. Alors Piers et Lucile étaient de nouveau ensemble ou non ? Evelyn se surprit d’arrêter de respirer pendant le temps de réponse qui était un « non ». Soulagée ? Dans un sens, oui…

Bref, en tout cas, il semblerait qu’elle débarque également au milieu des conflits ? Et Evelyn devait imaginer qu’elle en était la source ? Si en plus si chacun s’y mettait… Vive les retrouvailles ! Heureusement sa tante Judith était venue apaisée les tensions… pour que tout le monde passe à autre chose et qu’on puisse garder une merveilleuse ambiance… Après tout, c’était vrai que les moments tous ensemble se faisaient rare et le weekend était du genre très court…

Eve, tu es toute pâle, ça va ? s’inquiéta sa propre mère

Ca va aller !

Il ne manquerait plus qu’elle attire encore l’attention, encore une fois. Chose dont elle avait horreur. Voilà que sa mère l’ordonna de s’asseoir et de boire un verre d’eau.

Par la suite, chacun mit la main aux fourneaux. Judith et Sophia étaient au gâteau au chocolat. Sa mère et Scott s’occupaient des faritas. Quant à Evy, Lucile et Piers s’occupaient à mettre les couverts (Evy ne supportait pas trop l’odeur de la nourriture pour le moment) pendant le père d’Evy s’occupait de l’apéro et le grand-pere de nourrir son chien.

La soirée se passa plutôt agréablement, même si Evelyn avait eu des envies de meurtres en fait. Autour de la table, elle se trouva face à Piers et évidemment, il était à côté de Lucile donc Evelyn avait dû supporter la vue de celle-ci… Oh, si Lucile croyait être transparente, non ! Evy voyait très claire dans son jeu. En même temps, c’était pas dur à comprendre qu’elle cherchait à reconquérir Piers…

Arrivé au dessert, tadam… Sophia et Dylan avaient une annonce à faire et… évidemment, c’était pour annoncer leur fiançailles mais avant tout pour annoncer qu’ils allaient avoir un enfant : un petit garçon. A cette nouvelle, Evelyn était heureuse pour eux. En fait, tout ce genre d’histoire : mariage, enfant, ou quoique ce soit, c’était le genre d’histoire qu’elle trouvait ça beau. A voir si c’était son état ou non, mais Evelyn avait les larmes aux yeux. Des larmes de joie. Quoi ? Evelyn, fleur bleue ? Et pas qu’un peu ! Les félicitations fusèrent… Se levant, Evelyn partit enlacer sa sœur, ne pouvant s’empêcher de pleurer. Hey quoi, elle allait devenir tata dans cette affaire même si … Mais en cette soirée, Evelyn n’avait pas voulu lui voler la vedette. En tout cas, les photos avaient également fusées pour capturer ces moments.

Diner fini, le grand-père était exténué. Quant aux parents d’Evy et à Tante Judith, ils n’allaient sans doute pas trop tarder à partir. Judith avait sa pâtisserie à faire tourner le lendemain. Et puis autant laisser les « grands-enfants » se retrouver entre eux. Scott avait eu la merveilleuse idée d’aller faire un feu de camp, alors tous se suivirent.

Trois troncs d’arbre formaient un triangle avec en son centre le feu. Sophia et Dylan avaient pris place sur un tronc. Sur le second, Scott et Aliya s’y trouvaient et pour le dernier, les trois derniers, c’est-à-dire Piers, Lucile et elle-même, Evelyn. Piers était vachement bien entouré. En tout cas, si ça, ça ne rappelait pas leur enfance… Il avait toujours eu leur place privilégiée autour du feu, et quant à Piers et Evelyn, ils avaient toujours été collés l’un à côté de l’autre… Bien que dans la tête d’Evelyn, en ce moment même, elle se disait qu’il y avait une qui faisait tâche sur cette branche…

Pour la soirée, Lucile avait emprunté la guitare acoustique du ranch, histoire de passer la soirée en chanson… Celle-ci avait commencé avec des chansons rythmées et notamment deux chansons de Keith Urban « Somebody like you » ou encore « Long hot summer ». Si ces chansons-ci particulièrement n’étaient pas des messages cachés, ce n’était rien à y comprendre. Mais si on faisait abstraction à ça, ça m’était bien l’ambiance, si l’un ne tapait pas le pied au sol, le second tapait des mains. Et ça pouvait chanter par-ci par-là. La dernière chanson, « My Wish » des Rascals Flatts, était beaucoup plus douce… Vers la fin de la chanson, tout le monde y mettait du sien. Après tout, ils n’avaient qu’à chanter le refrain… Peu de temps après, Lucile finit par poser sa guitare sur le côté.

Hey, d’entendre ta voix, Eve, ça m’avait manqué ! fit Scott. Tu es l’artiste de la famille !

Tu es toujours le vil flatteur, Scott !

Très vilain, va ! Mais il n’empêche que même s’il était vil flatteur, n’empêche, quand Evy était gosse, elle disait toujours qu’elle deviendrait une star un jour, dans la chanson ou dans la danse. Aujourd’hui, c’était loin d’être le cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   19/6/2015, 09:18

La soirée continua avec une surprise de taille a moment du dessert : l'annonce de la grossesse de Sophia ! Alors ça c'était une nouvelle vraiment superbe ! Pour la peine Piers était super heureux pour eux. Et puis, il allait être tonton ! C'est trop la classe non ? Autant dire que l'ambiance de ce soir fut des plus joyeuses, chacun mettant un peu de coté ses différents. Ce que Piers eu du mal à faire passer, c'est lorsqu'à coté de lui, Lucile ne pu s'empêcher de dire :

Quelle chance ! J'aimerais tant avoir aussi un enfant...


Ouaip, mais pas avec lui ! Certes c'était beau la fibre paternelle et tout ça, mais il n'était pas débile pour autant !

Une fois le repas terminé, les parents de Sophia et Evy ainsi que sa mère s'en allèrent. Les cousins se retrouvèrent entre eux, avec les compagnons de chacun. Ou ex. Scott proposa alors l'idée d'un feu de camp. Et l'idée sembla enchanter tout le monde ! C'est pas à New York que Piers pourra en faire c'est sûr. Alors tout le petit groupe s'en alla pour aller se poser autour d'un beau feu de camp.

Puis au fur et à mesure de la soirée, ils se mirent à chanter des chansons sur la musique de la guitare dont jouait Lucile. Des chansons que Piers connaissait bien sûr, mais qui ce soir, allez savoir pourquoi, il les entendit autrement. Les paroles avaient un tout autre sens pour lui, une signification différente.
Piers vit du coin de l'oeil que Lucile n'était pas super enjouée face aux compliments pour Evelyn. C'est que la nana, à la base, elle voulait percer dans le monde de la country. Elle avait raté son coup. Oh, si, elle chantait dans les restaurants ou à des soirées, mais ça s'arrête la.

J'ai l'impression que ça fait une éternité qu'on s'est pas tous réunis autour d'un feu,
constata Scott.

Peut être parce que ça fait une éternité !


En grandissant, ils avaient eu moins le temps et l'occasion de passer ici. Encore plus après qu'Evelyn n'ait prit son envol pour New York. Passons. Ils étaient tous la autour d'un feu, avec des musiques … Attendez il manque quelque chose ! Mais bien sûr !

Je reviens, m'attendez pas pour vous amusez les enfants !


Lâcha Piers sur un ton amusé. Il laissa le petit groupe seul, et se rendit dans la maison, plus précisément la cuisine. La bas il fouilla un peu dans les placards jusqu'à trouver ce qu'il cherchait. Bingo ! Il fit le chemin inverse, brandissant le paquet de chamallows comme s'il avait trouvé le Saint Graal.

Qui pour des chamallows grillés ?


C'était la fête ! Alors Scott entreprit de donner une branche morte à chacun afin que tous puissent faire griller leur part tranquillement. Ce n'était pas très light tout ça … Un barbecue, un gateau et maintenant ça … Promis, demain en se levant Piers ira faire du sport. Et entraînera Scott avec lui tiens ! Ça lui fera pas de mal ! Pas qu'il en avait besoin, mais on le sait tous, quand on s'installe avec quelqu'un on a tendance à prendre un peu de poids. Manière de prévenir plus qu'autre chose et de passer un petit moment ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   19/6/2015, 10:27

C’était clair que ça faisait une éternité qu’ils ne s’étaient pas tous retrouvés ici, réunis autour d’un feu. En tout cas, dans l’avenir, ça risquait de se faire de plus en plus rare. Après tout, ce n’était pas comme si deux d’entre eux vivaient désormais dans un autre Etat, à des milliers de kilomètres. Revenir dans le coin ? Ca risquait d’être un peu plus compliqué lorsqu’un d’entre eux vous croyait toujours marié à un homme resté à New York.

D’ailleurs, cette personne en question était partie chercher un truc. Une idée dans la tête ? Et bien soit ! Cela dit, Lucile profita « discrètement » de l’absence de Piers pour s’approcher d’Evelyn sur le tronc, juste histoire de combler le vide alors que dans la tête de la jeune femme, c’était juste histoire de séparer Piers d’Evelyn. Ou l’inverse.

Les cousins discutèrent de quelques sujets banals jusqu’à l’arrivée de Piers avec les chamallows ! Idée grandiose qui semblait enchantée tout le monde ! Récupérant des petites branches, c’était parti pour les grillades.

L’air de rien, le temps se rafraichissait un peu. Légèrement. Ce n’était pas comme si dans les deux heures qui suivront, un orage s’abattrait sur eux. En tout cas, pour le moment, cette petite brise d’air frais faisait un peu de bien après cette chaleur de la journée.

On était parti sur des souvenirs d’enfance ! précisa Scott. Tu te souviens quand on explorait la ville quand les parents avaient le dos tourné ?

Et carrément, Scott raconta même lors d’une expédition, que Piers s’était pris un gros râteau auprès d’une fille d’une manière assez magistrale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   19/6/2015, 10:48

Lorsqu'il revint, il fut surpris de voir que Lucile s'était rapprochée d'Evelyn sur le tronc. Oh? Bon, bonne surprise, visiblement elle avait décidé de se rapprocher d'elle. Peut être ne se faisait il pas de fausses idées en pensant tout à l'heure qu'elle souhaitait se rapprocher d'eux. Soit. Piers alla donc se poser à l'extrémité libre du tronc à coté de Lucile. Piers lança un faux regard méchant à l'adresse de Scott lorsqu'il raconta l'un des pires rateaux de sa vie.

Je me souviens qu'une fois surtout, on a exploré les égouts et t'as fini par tomber dedans !


Ça devait être charmant !
Rit Aliya à cette information.

Effectivement, entre l'odeur et l'apparence de Scott, c'était vraiment pas mal ! D'ailleurs son frère avait mit toute une semaine, à se laver trois fois par jours, pour se débarrasser de l'odeur persistante ! Leur mère en avait vu de toutes les couleurs avec eux.
Ils continuèrent par raconter la fois ou Piers s'était cassé le bras, parce que monsieur Scott avait décrété que ce serait fun d'escalader la grille la plus haute de la ville. Piers avait glissé et était tombé sur le bras. Bien sûr de ça, il en riait facilement ! Du coup, Scott raconta à Aliya que son premier coup de foudre était justement une gamine de leur âge à l'époque qui avait trouvé les frangins à ce moment la, avec un Piers qui chouinait comme un bébé ( on cite les mots de Scott la ) parce qu'il avait mal au bras.

Mais du coup, tu ne m'as jamais dit comment était ton premier baiser !


Scott adressa un regard suppliant à son frère et ses deux cousines. Bien entendu, aucun d'entre eux ne vint à sa rescousses. Traîtres ! Il se racla la gorge tout en mettant un chamallow sur une branche.

Une fois on a participé à un jeu de la bouteille. Y'avait tous les gamins du quartier. Quand ce fut mon tour, j'ai tourné la bouteille … Et je suis tombé sur le gros relou qu coin.


Piers échangea un regard on ne peut plus amusé en direction de ses cousines tant Scott semblait encore traumatisé par ce souvenir !

Il était plein de bave c'était dégueu ! Pendant des mois il a pas arrêté de me faire braire avec cette histoire !


Aliya eu du mal à garder son sérieux face à cette confession, pourtant si difficile pour son compagnon ! C'est pas comme Piers et Sophia qui eux, ne se gênaient même pas pour en rire !

C'était si mignon pourtant !
Se moqua Sophia.

Rigole pas, tu savais qu'à la base il en pinçait pour toi ?
Répliqua Scott.

Ça fait moins rire hein ! Bon, de ce que Piers savait, il avait toujours été trop timide pour dire quoi que ce soit.

Et toi Sophia ? C'était qui en fait ton premier baiser ?


Ils savaient tous pour celui de Scott, vu que celui-ci fut traumatisé suite à cela. Mais Piers ignorait celui de ses deux cousines. Il demandera à Evelyn après si quelqu'un ne le fait pas entre temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   19/6/2015, 11:21

Ah les conneries qu’ils avaient pu faire en étant gamins. Pies et Scott étaient deux énergumènes. La liste des conneries devait être plus longue que leur bras – cassé ou non. Ca serait difficile de tous les citer dans la soirée et encore, il y avait des choses qui ne se disaient pas. Et d’autres qui se disaient bien sûr, comme ce baveux baiser que Scott avait eu avec ce crapaud baveux. C’était tordant ! Vraiment. Le premier baiser de Sophia ?

Oh le mien était moins mignon que toi, Scott ! Tu récoltes la palme ! Je te laisse ce plaisir ! Pour ma part, c’était avec un certain dénommé Steve, un camarade de classe au lycée.

Rien de bien de transcendant. Ils s’étaient plu et basta même si leur relation n’avait duré que trois jours en fait. Steve n’avait pas supporté le franc-parler de Sophia, déjà bien prononcé à l’époque. Et à force de parler de ce genre de souvenirs, évidemment, cela dériva sur Evelyn. Celle-ci restée silencieuse jusque-là, était en train de mâchouiller son petit chamallow. « Bonjour population ! ». Cela dit, elle finit par répondre :

Vous vous souvenez de ce weekend d’Halloween ?

Où ils avaient décidé de faire un tas de connerie du genre à se déguiser en tout et n’importe quoi, ce weekend où ils avaient enragé les parents après avoir gaspiller le papier Q dans les arbres et surtout qu’ils avaient fini la soirée au milieu d’un cimetière, où d’ailleurs, Evelyn avait bien eu la peur du siècle… Elle, peureuse ? Non voyons ! C’était plus Irene qui avait flippé. Après tout, à l’époque, celle-ci avait 12 ans et Evelyn, 14 ans.

C’était avec Piers, sous cette branche de houx.

Glorieux ? D’ailleurs, c’était un moment où Sophia n’était pas là.

Vous vous êtes embrassés ?

Oh, ce n’était que pour déconner, voyons ! Evelyn leva les yeux vers Piers pour voir sa réaction. Il n’y avait pas mieux comme premier baiser, non ? En tout cas, discrètement, cela ne semblait pas spécialement plaire à Lucile sur le coup. Bon, c’était vieux comme le monde. Ils étaient adolescents. Ce n’était pas comme s’ils avaient toujours eu un lien spécifique… En fait, si !

Et toi, ton premier baiser ? s’interessa Lucile auprès de Piers.

Pour peu, elle s’était légèrement rapprochée de lui. Enfin, timidement. Elle était avant tout là pour le « récupérer ». Elle se transformait en amour. Normal. Dans la tête d’Evelyn, Lucile revenait en rompant de manière pathétique et de manière très faux-cul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   19/6/2015, 14:33


Sérieux ? Piers était son premier baiser ? Il l'ignorait ! En tout cas, de savoir ça, c'est con, mais il fut bien content tiens ! Content et même un peu fier. C'est bête non ? Il n'y vit rien de tordu la dedans. A l'époque aussi, la fois ou c'était arrivé, il n'y avait rien vu de bizarre. C'était juste un délire, rien d'autre. Simple petit contact, lèvres contre lèvres, rien de plus.
Il ne vit pas le petit regard pas content qu'eu Lucile en apprenant qu'il était le premier baiser d'Evy. Il ne l'aurait pas compris totalement. Lui ? Son premier baiser ?

Rien de fou non plus. J'avais raccompagné une fille sur le chemin du retour du collège, et on a fini par s'embrasser devant chez elle.


Et fin de l'histoire ! Rien de fou ou quoi que ce soit qui fasse chavirer les cœurs !

D'ailleurs, Piers senti sur son avant bras une goutte. Il crû d'abord avoir rêvé, mais il en senti une autre, et une autre ….

Je crois qu'il commence à pleuvoir.


On ferait bien de rentrer, il se fait tard aussi
, relativisa Scott.

C'était peut être plus raisonnable oui ! Même si ce n'était pas non plus l'averse, tout le monde se mit à ranger un peu, histoire de pas laisser traîner la guitare ou le reste de chamallows. Sophia et Dylan furent les premiers à partir. Pour une femme enceinte, traîner sous la pluie et risquer de choper la crève, c'était pas ce qu'il y avait de mieux. Lucile ne fut pas longue non plus ( « mon brushing ! » ), suivie de Scott et Aliya. Restèrent donc Piers et Evelyn. Le premier éteignit alors le feu, pas certain que ce soit non plus une douche qui arrivait, et suffisante pour éteindre les flammes. En se retournant il vit Evelyn, qui semblait chercher un truc.

Tu as perdu quelque chose ?


P'tit coup de main ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   19/6/2015, 15:17

Il commençait à pleuvoir. Bien ! En même temps, il s’était bien rafraichi depuis tout à l’heure et rentrer au chaud ne serait pas de refus ! Surtout qu’ils étaient tout de même assez éloignés du ranch. Chacun s’était levé et la petite troupe commençait à rentrer, excepté Piers et Evelyn, restés en arrière. L’un parce qu’il y avait le feu à éteindre, la seconde parce qu’elle s’était rendue compte qu’elle avait perdu son pendentif. Merde !

A part le feu qui les éclairait, la lune et les éclairs leur faisaient effet lampadaire. Bon, il fallait sortir son portable pour faire lampe torche ?

Oh, j’ai perdu mon pendentif… Ah, le voilà…

En fait, il n’était pas parti bien loin. La chaîne s’était cassée et il ne manquerait que celui-ci soit tombé dans son décolleté…

Bon, c’était quelques gouttes qui tombèrent mais cela se transforma rapidement (ou presque) à un rideau de pluie. Evelyn ne put s’empêcher de lâcher un cri de surprise. A vrai dire, une bonne surprise que ça la faisait plutôt rire. Ses cheveux furent très vite mouillé et ainsi que ses propres vêtements. Sa chemisette qui était loin d’être transparente à la base, le devint là, collant contre sa propre peau, et dévoilant ainsi au passage son soutif noir. Quelle idée de porter du blanc. Enfin comme si elle avait pu imaginer un seul instant de se prendre la pluie en pleine gueule. Piers portait également un tee-shirt blanc… Ils formaient la paire.
Mais Evelyn ne fit pas forcément attention. En même temps, elle ne bougea pas et profita de cette pluie, limite en ne tendant pas les bras, les paumes de ses mains en l’air.

C’est ce qu’on appelle se faire arroser ! fit-elle en se marrant.

Bref, il était peut-être temps de rentrer ? Evelyn passa une main de ses cheveux pour essayer de dégager les quelques mèches de cheveux qui se mettaient à travers son visage.

Il ne manquerait qu’on soit dans un film romantique, où le protagoniste embrasse la fille.

Rêveuse, pas du tout ? Surtout qu’on parlait de premier baiser juste avant, il manquerait également qu’ils parlent tous de leur première fois… Franchement !

Il faut que j’arrête de rêver, ça n'arrive que dans les films ça ! lâcha-t-elle le sourire aux lèvres.

Quelle idée, franchement ! Il faut qu'elle redescende sur terre.

On rentre ? proposa-t-elle par dire, en s'approchant de Piers, histoire de passer à côté de lui et de rentrer au ranch côte-à-côte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   19/6/2015, 21:38


Drôle de pendentif....


C'était lui ou c'était une bague le bijou ? Bizarre. Après les filles des fois faut pas chercher à comprendre !

Puis ce fut la douche ! Une belle averse vraiment ! Pourtant aucun des deux n'eu le rélfexe de courir s'abriter ! Non non, il fallaient qu'ils restent plantés la, les vêtements qui se mirent à coller à la peau, les cheveux d'Evelyn complètement trempés ! Très aquatiques les situations entre eux depuis qu'il l'avait retrouvée... Il eu un petit sourire à la remarque d'Evelyn :

Toujours aussi fleur bleue à ce que je vois !


C'était bien elle ça ! A rêver que le prince charmant n'arrive et que tout se passe comme dans une comédie romantique ! Et quelque chose disait à Piers que les derniers mois de la vie d'Evelyn n'avaient rien de tout ça.

Pourtant, quand elle lui demanda s'il rentraient, Piers n'était pas de cette avis. C'est vrai que cette pluie la, cette ambiance et tout … ça avait un petit coté spécial qu'il appréciait. Allez savoir si c'était aussi toute cette histoire de premiers baisers, le petit pic de fierté qu'il eu en apprenant que c'était lui son premier baiser. La joie des retrouvailles, la petite illusion que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes …. Et puis, le fait qu'ils se retrouvaient enfin, seul à seul. Il retrouvait enfin son Evelyn. Dans un coin de sa tête, il se disait qu'il pouvait peut être apporter sa contribution pour rendre la vie d'Eve comme dans les contes de fées.

Il combla la maigre distance qu'il y avait entre eux pour se rapprocher d'elle, et poser une main à la taille d'Evelyn, et l'autre, à son menton juste pour lui relever le visage. Après un léger sourire, il se pencha vers elle et posa ses lèvres contre celles de la jeune femme. Il n'y avait rien de tordu, de bizarre ou quoi que ce soit la dedans. De l'avis de Piers du moins. C'était juste un beau baiser, sous la pluie …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   19/6/2015, 22:31

Drôle de pendentif ? Ah, sa bague de mariage… oui. Ca pouvait être étrange. Même si elle n’était plus mariée, Evelyn tenait à ce bijou. Il était beau… et non seulement il était beau mais avait coûté une fortune (même si ça ne sortait pas de sa poche !)… Mais tout ça, Piers ne le savait pas. Il n’en avait aucune idée… Et ce, comme pour … une bonne partie de chose, tout ce qu’elle avait vivre durant son année écoulée à New York… cette année sans lui…

Cela dit, sur son côté fleur bleue, Evelyn n’avait pas changé. Toujours là en train de rêver comme si le Prince Charmant pouvait exister. La jeune femme avait toujours été sensible à ce genre de chose. Est-ce qu’on pouvait lui en vouloir d’être ainsi ? Evidement que non !

S’il y avait bien une chose dont Evelyn ne s’attendait pas, c’était bien ça… Elle n’avait rien vu venir. Elle lui avait proposé de rentrer puis de manière ralentie comme si ce moment se déroulait comme dans un film, elle se retrouvait à … embrasser Piers. Ou plutôt lui, qui l’avait embrassé ? Enfin, ceci n’était pas la question. Pendant ce laps de temps, Evelyn était totalement déconnectée. Son cœur battait à tout rompre. La pluie s’abattait toujours sur eux. Plus rien n’existait.

La jeune femme mit un temps à réaliser. Elle ouvrit doucement les yeux, elle avait une main (celle où elle tenait son pendentif) sur l’épaule de Piers, la seconde sur le bras de Piers qui la tenait par la taille. Elle le regarda un instant, étant toujours sous l’emprise de la magie de l’instant.

C’était sans doute avec déception (du moins pour elle) qu’ils se détachèrent l’un et l’autre pour rentrer au ranch… Pour le moment, Evelyn ne réalisait pas encore la chose. Elle ne se posait pas la question pourquoi Piers l’avait embrassé…

Retrouvant alors le reste du groupe, ceux-ci étaient installés dans le salon, prêt à entamer un film. Un film d’horreur soi-disant, le genre de film qu’Evy ne regardait point.

Et bien, vous avez traîné !!

Et pas qu’un peu ! Comme ils étaient trempés de la tête au pied… Evelyn partit dans la chambre qu’elle partageait avec Piers pour se sécher et se changer en pyjama. D’ailleurs, ce n’était qu’en sortant de la salle de bain qu’Evelyn se rendit compte que Lucile avait déjà installé ses propres affaires dans la chambre.

Ah.

Il ne restait plus qu’à rejoindre les autres au salon quoi, et à la fin de la soirée, Evelyn sera sans doute bonne pour le canapé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: