AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   21/6/2015, 17:28

Le weekend se passa plutôt bien dans son ensemble, et ce au Bloody Hell également. Au bar, il n’y avait eu point d’Evelyn, celle-ci préférant prendre congé pour x raisons dont Théodore ignorait. D’ailleurs, elle avait même profité pour avoir une avance sur son salaire. Le patron du Bloody Hell soupçonnait qu’elle avait quelques problèmes. En même temps, qui n’en avait pas ? Mais bon, cela dit, ce n’était pas ses oignons. Toutefois, il ne refusa pas ses requêtes. C’était demandé si gentiment et poliment, et puis Théodore pouvait faire ça. Ca lui arrivait d’être sympa… ou pas. Depuis qu’Evelyn était là, apparemment, c’était bien la première fois qu’elle demandait un service. Et puis tant qu’il n’y avait pas d’abus, tout allait bien. Sinon au contraire, Théodore n’hésiterait pas à faire un choix… Cela dit, ils n’étaient pas encore là. Et entre nous, Evelyn lui faisait plutôt bonne impression, elle lui paraissait bosseuse et discrète. Pas comme cette Sonya… Oui, pour le moment, c’était plutôt celle-ci qui était dans le collimateur. Un jour, il faudra bien qu’il pense à la virer…

Ce weekend, Théodore ne traîna pas à l’hôtel pour bosser… Il pouvait rester chez lui, peinard pour se relaxer, profiter des moments calmes et de la solitude mais c’était loin d’être son truc. Les choses à faire n’étaient pas ce qui manquait… Mais il ne sera pas bien seul pour autant : repas de famille obligé. Enfin, cela ressemblait plus à une réunion professionnelle qu’autre chose. Espérant que le weekend se termine bien vite, comme s’il était un fou du boulot, pour ce dimanche soir, Théodore passa évidemment au bar. Au fond, il en était plutôt bien heureux d’y passer. Ce bar était son jouet. Et ce, en cette soirée, Virgile était au rendez-vous avec le pingouin et… Sonya…

Théodore était donc tranquillement dans son bureau, s’occupant de préparer la paye, entre autre, paye qu’il donnera en fin de soirée. Il en profitera également pour virer l’autre « glandu ». D’ailleurs, l’autre soir, celle-ci était venue le voir, histoire de raconter des ragots. Evidement, Théodore l’écoutait d’une oreille distraite. Comme si Théodore avait besoin d’elle pour voir ce qu’il se passait ou franchement, était-ce des infos nécessaires, notamment qu’on l’appelait « Campby » derrière son dos ou encore le fait qu’Evelyn avait cassé deux verres, et il y avait une histoire de mariage au milieu. Euh pour ça, Théodore n’avait pas trop suivi et compris. Pour dire, il s’en foutait. Si l’une des nanas s’était mariée, elle l’aurait sans doute fait savoir d’elle-même.

Au bout d’un moment, le patron des lieux finit par apparaître dans la salle principale derrière le comptoir. Pour un dimanche soir, c’était le moment où il y avait moins de monde. Tiens... Théodore se rendit compte que le pingouin avait disparu. Virgile avait décidé de l'enlever ? Du coin de l’œil, Théodore repéra Virgile en train de déconner avec un rouquin au comptoir. Il semblait très amis ces deux-là... Le brun s'approcha de Virgile, naturellement, et récupéra un verre vide du comptoir (ben oui, même le patron faisait le sale boulot). Au passage, il fit au blondinet :

Ca y est, t'as décidé d'enlever le pingouin ?

En fait, ce n'était pas Virgile qui l'avait descendu, c'était Sonya...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   22/6/2015, 08:39

C'était l'un de ces dimanche soir, ou, Virgile aimait bien bosser. Il y avait moins de monde, et les gens présents étaient plus détendus, plus calmes. L'approche du lundi sûrement. Cela faisait quelques jours aussi que Virgile avait eu de nouvelles responsabilités au bar. Même si le blond était un je m'enfoutiste de première, quand il s'agissait de bosser pour avoir sa paye, il ne rechignait pas. La preuve, il avait bossé à deux fois à l'hôtel Campbell alors qu'en fait, il avait horreur de ce monde de bourges ! Il était mieux ici, au Bloody Hell, un bar plus sympathique, ouvert à tous. Il avait rapidement prit ses marques quand à ses nouvelles occupations, et ce, sans se monter le chou par rapport aux autres serveuses. Il restait après tout Virgile, ce con de première qui passait ses soirées libres à se chercher des veines …

Ce soir, Tony était passé boire un verre. Ça lui arrivait de temps à autre quand il traînait dans le coin. Il prenait un verre, discutait un peu au comptoir avec Virgile, et avec Evelyn quand celle-ci était la. Pas ce soir, c'était dommage. Ça ne l'empêchait pas de discuter gaiement avec son meilleur pote ! Et puis, le blond gardait un œil sur la salle. Ce soir, c'était calme. Tant mieux, ça fait du bien des soirées comme ça. Du coin de l'oeil, Virgile observa ce cher Campby s'approcher et prendre un verre. Zarb. Lui, hors de son bureau ? Ok, il faisait sa mauvaise foi ça arrivait souvent quand même …. Hein, le pingouin ? Virgile lui fit une drôle de tête, et tourna celle-ci pour constater que ….

Le pingouin putain !


Un pingouin ?
Demanda Tony.

Ouais y'avait une peluche en pingouin sur cette étagère et … il y est plus !


Tony regarda alternativement Campby dont il ignorait l'identité, pensant qu'il s'agissait d'un nouveau serveur, et Virgile.

Mais .. Qu'est ce que foutrais une peluche de pingouin ici ? Dans un bar ?


Pauvre rouquin, complètement à l'ouest ! Voila une personne censée dans ce monde. Et un alié sûrement pour Campby dans sa lutte contre l'invasion de pingouins. Virigle lui, adressa un regard blasé à son pote. Il ne pouvait pas lui dire que c'était pour faire chier son patron, alors que celui-ci était juste à coté ! … Haha vous y avez cru !

A la base c'était juste pour embêter mon cher patron que je te présente, Théodore Campbell.


Virgile le désigna d'un geste de main et il cru voir une drôle de lueur dans les yeux du rouquin. Celui ci fit un sourire audit Campbell pour le saluer. C'est que le rouquin n'avait pas oublié que, sous l'influence de drogue, Virgile avait embrassé Evelyn, pensant qu'il s'agissait de Théodore. Il avait tenté de lui reparler de ça une fois, mais le blond semblait prit comme d'une amnésie soudaine concernant ce moment …. On ne la lui fait pas ! D'ailleurs, le blond réfléchissait à cette histoire de pingouins. C'est que la personne qui était la plus dérangée par ça était Campby c'est sûr. Mais ce soir, ils étaient que deux serveur. Virgile et Sonya. Le blond posa d'un coup sec le torchon qu'il avait dans les mains, d'un geste blasé.

Je sais qui l'a enlevé.


Peut être s'avançait il un peu. Après tout, il y avait peut être par ici des gnomes voleurs de pingouins en peluche ! Ok, il a peut être pas la lumière à tous les étages mais on ne va pas lui faire gober ça ! Prenant un instant congé des deux hommes, Virgile vit que Sonya s'approchait du comptoir pour vider son plateau. Le blond se rapprocha alors d'elle et n'y alla par quatre chemins :

Dis-moi Sonya, c'est toi qui a touché au pingouin ?


Phrase tout à faite normale ici au Bloody Hell !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   22/6/2015, 19:04

Au vue de la réaction de Virgile, il semblerait que ce n’était pas lui qui avait enlevé le pingouin de son piédestal, comme si c’était un sacrilège d’avoir touché à un objet religieux… Donc ça aurait été étrange que ce cher blondinet ait bougé le petit doigt pour l’enlever. Merde alors ! Théodore aurait eu un maigre espoir. Un stupide espoir que ça puisse arriver un jour…

Le brun arqua un sourcil à la réaction de Tony. Voilà un homme censé ! Merci ! Quoique… Cela dit, Virgile finit par le présenter à son ami, et ce dernier semblait en avoir entendu du pays… Qu’importait ! De toute manière, Théodore ne savait pas où il était ce pingouin mais il était bien content de ne plus l’avoir dans les pattes. Allez savoir pourquoi ! On avait répondu à ses prières : le pingouin s’était sauvé ! Mais cette idée-là ne plaisait pas à tout le monde. Virgile partit voir Sonya, comme si c’était la responsable de tout ça… Sans aucun doute ! Théodore n’en serait pas surpris.

Quoi ? Quel pingouin ? fit Sonya, comme si on pouvait parler d’un autre pingouin… Ah, ce pingouin… C’est Evelyn qui l’a enlevé y’a deux jours…

C’était facile d’accuser les absents. S’attendant à une réplique à Virgile, Sonya finit par annoncer :

Il est dans la benne à ordures, derrière le bar.

Voilà, elle avoua son crime. Il n’empêche, Théodore restait planter là, croisant les bras se demandant jusqu’où Virgile allait aller pour son pingouin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   23/6/2015, 14:19

Un jour c'est sûr, Virgile tuera Sonya. Pas spécialement pour une peluche on entends. Il n'était pas matérialiste comme mec de tout de façon. Mais c'était pour ses sales mensonges concernant Evelyn. Elle ? Evelyn ? Retirer ce truc et le foutre à la poubelle ? C'est ça ! Avec Virgile c'était la première à s'en amuser ! Même les autres serveuses en rigolaient ! Non ma petite Sonya t'es la seule que ça dérange. Parmi les serveurs on entends, Campby est dans une autre catégorie.

Tu te fous de moi ? Y'a deux jours il était encore la et c'est moi qui ait fermé le bar !


Comme à chaque fois maintenant qu'il avait eu ses nouvelles responsabilités, quand Campby n'était pas la bien sur.

Et si tu pouvais éviter d'accuser à l'avenir mon amie, ce serait bien sympa merci.


Il tourna les talons et annonça aux deux hommes :

Vous m'excusez, j'ai des poubelles à faire.


Alors il prit la porte de derrière, sortit, et alla ouvrir la benne. Erf, ça puait la dedans ! Petite mine de dégoût. Il bougea deux trois sacs poubelles et finit par reconnaître la peluche, la. Trouvé ! C'est con, mais il eu un peu de peine en voyant de truc dans les poubelles … Comme l'impression de se voir dans un miroir … Sauf que le pingouin tirait une meilleure gueule que lui ! Petit moment philosophique passé, il plongea le bras après avoir retroussé ses manches et le pêcha. Il referma le couvercle une fois l'objet du délit retrouvé. Hum … Pas de première fraîcheur...

Erf …. Va falloir laver ça ….


Virgile n'allait pas ramener non plus un truc puant au bar ! Suffit avec des fois les clients !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   24/6/2015, 09:33

Théodore observa la scène du coin de l’œil… et bien c’était l’amour fou. Enfin, ce n’était pas comme si le brun en était surpris et il était loin d’être dupe, ayant cerné un minimum ses employés… Sonya était celle qui posait le plus de problèmes…

Cela dit, pour ce pauvre pingouin, Virgile n’abandonnait pas. Apparemment, cette pauvre bestiole faisait un séjour dans la poubelle, et le blondinet partait en mission pour aller le sauver, jouant le super-héros des pingouins ou de ce Mister Pingouin en particulier. Ce Mister changeait tout ! Cette histoire amusa grandement le rouquin dont Théodore ignorait toujours le nom. Le brun lui jeta un coup d’œil un peu dubitatif.

Quand il a une idée en tête, il ne l’a pas ailleurs ! fit ce cher rouquin.

Théodore ne chercha pas s’il y avait double-sens à ces paroles.

Vous vous connaissez depuis longtemps ?

Et comment ! C’est mon plus vieil ami depuis le collège, vous imaginez ?

Euh ouais ! Théodore pouvait imaginer. Ce n’était pas comme s’il avait beaucoup d’ami d’enfance pour sa part. Il pouvait compter Lénore. Bref, on ne parlait pas de lui. C’était la première fois que Théodore « rencontrait » l’entourage de Virgile… Après tout, ce n’était pas comme si le patron et l’employé étaient supers potes et se connaissaient en dehors du boulot.

J’imagine, oui…

Ou pas trop.

Je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer son entourage.

Pendant que l'un jouait au super-héros, les deux autres "discutaient" tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   24/6/2015, 12:02

Toujours au bar, Tony était plus qu'amusé de rencontrer enfin ce fameux Campby comme Virgile l'appelait si bien. D'une première impression, il n'était pas si terrible à rencontrer ! Ah, quand à la question de l'entourage du blond, Tony eu un petit soupir avant de lâcher :

Peut être parce qu'il n'a personne.


Entre sa sœur sur qui il avait fait un trait, son frère qu'il voyait certes des fois, mais rarement, et des parents qui ne donnaient plus signe de vie, Tony était hélas le seul mec de son entourage qui restait. Bien que Virgile se soit fait quelques rares amis par la suite comme Evelyn.

Virgile fit son retour triomphal en salle, après avoir récupéré le pingouin. Celui-ci était dans les vestiaires, à l'abri de cette peste de Sonya au cas ou madame se prends l'envie d'à nouveau le balancer il ne savait ou. Il retrouva alors Campbell et Tony, discutant. De quoi ? Pas la moindre idée. De l'affaire Pingouin sûrement. En parlant de ça, le brun sera sûrement ravi de savoir que la peluche était sauve ! Niark niark !

Bien, rassurez-vous Campbell, après un passage au lavage, vous aurez de nouveau le grand plaisir d'avoir notre ami pingouin !


Un pouffment de rire se fit entendre, faisant tourner la tête du blond en direction de Tony. Qu'est ce qu'il avait à se marrer lui ?

T'es grave quand même !


Tu le savais pas ?


Depuis tout ce temps il n'avait jamais remarqué que Virgile avait un pet au casque ? Sérieux … Il vit du coin de l'oeil passer Sonya. Bon, déjà à la base il ne l'aprécait pas plus que ça, mais ces derniers temps on aurait dit qu'elle faisait tous les efforts du monde pour se faire détester carrément ! Etant en plein service, avec son patron juste à coté, le blond opta pour se mettre à laver des verres, le muscle de sa mâchoire se contractant, preuve de son agacement et à quel point il rongeait son frein.
Mais vous en faites pas, dès qu'il aura l'occasion, il lui dira un peu ce qu'il pense à cette pimbêche. Pas parce que maintenant ça y est il avait eu un micro grade en plus, mais parce que c'est Virgile. Il se gênait pour répondre à Théodore ? Non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   24/6/2015, 14:09

Personne ? Virgile n’avait personne ? Vraiment ? Si cela s’avérait vrai, Théodore ne l’aurait vraiment pas cru… Il aurait plutôt imaginé que c’était quelqu’un d’entouré, vu la façon dont il s’entendait avec Evelyn, par exemple mais c’était peut-être bien trompeur. A vrai dire, le brun ne le connaissait pas. Il ne connaissait rien à sa vie. Tout ce qu’il pouvait savoir était son nom, sa date de naissance ou encore son adresse qui étaient sur son contrat de travail. Le strict minimum, administrativement parlant. En tout cas, même s’ils étaient loin des meilleurs amis du monde, Théodore se posait des questions. Qu’est-ce qui pouvait le rendre aussi aigri ? Parce qu’il avait « personne » ? Qu’est-ce que ça pouvait signifier ? Il fallait croire qu’il commençait à porter un intérêt quelconque à ce Virgile alors qu’il n’avait pu le cerner et l’encadrer à leurs premières rencontres.

Et en parlant du concerné, celui-ci finit par revenir et annoncer la bonne nouvelle ! La manière dont il lui parlait, c’était comme s’ils étaient super potes. L’appeler « Campbell » sans un certain Monsieur ou encore l’appeler « Patron » tout court, et il ne parlait même pas de « NOTRE » ami pingouin. Théodore et Virgile avaient peut-être élevé les cochons ensemble dans une autre vie. Bien sûr, tout ceci n’était qu’ironique et montrait l’amour fou qu’ils pouvaient vouer l’un pour l’autre.

Vraiment ? Heureusement. Il commençait vraiment à me manquer, répondit-il ironiquement. Humour quand tu nous tenais… Mais il serait mieux dans son chez lui.

Et pas ici. Sur ce, Théodore laissa le blond et le rouquin. A l’opposé d’eux, Sonya avait délaissé des verres sales sur le comptoir avant de repartir en salle pour prendre une nouvelle commande.

Et on parlait d'emmerdeur ? demanda Tony à l'adresse de Virgile, puis en parlant de Sonya. J'aurais dit une emmerdeuse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   24/6/2015, 16:34

Vous en faites pas Virgile avait parfaitement compris ce que Campby voulait dire. Enfin, l'ironie dans la voix, il l'avait bien sûr perçue. Il adressa un petit sourire à son boss quand il conclut qu'il serait mieux chez lui. Les poubelles ou chez Virgile ? En tout cas, le blond n'était pas dupe, même si Campby râlait, il se doutait bien que si ce truc le faisait vraiment chier comme il le disait, ça ferait longtemps que la peluche aurait valsé, et Virgile avec. Fin bon, le patron laissa tout ce beau monde, sûrement pour faire des trucs de patron. Remplir des papiers, appeler des gens, être chiant, tout ça tout ça …. Il vit Sonya laisser des verres sales avant de s'en aller pour s'occuper d'autres clients. A la remarque de Tony, Virgile ne pu qu'approuver.

T'imagines, les deux couchent ensembles et nous pondent un môme ! L'antéchrist mec !


Il est pas fiancé ce monsieur Campbell?


Si. Tu devrais la voir sa nana, c'est une bombe ! J'sais pas comment il a fait....


Peut être qu'il est moins chiant que tu ne le dis.


Virgile releva un sourcil à cette phrase. Non mais mec, il le connaissait depuis plus longtemps ! Et quand Virgile disait que Campbell était chiant c'est qu'il était chiant ! Point à la ligne. Lorsque Sonya revint pour préparer sa commande, Virgile l'intercepta :

Dis-moi, tu pourrais débarrasser les verres sales que tu as laissé traîné ?


Ils te dérangent ? Tu avais bien le temps de le faire toi.


D'une : laisser de la vaisselle sale sur le comptoir c'est pas pro. De deux : mes mains étaient occupées à laver encore d'autres verres que j'avais débarrassé.


Roh ça va ! Me donne pas d'ordres non plus !


Je ne t'en donne pas. La seule personne ici qui en donne, c'est le patron.


Tiens, ce n'est plus Campby comme tu le nomme si affectueusement ?


Donnez-lui une corde. Non, quoique la petite cuillère qu'il avait à porté de main suffira à la zigouiller ! Alors retenez-le, parce qu'il allait sûrement péter un câble !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   24/6/2015, 17:24

Durant la soirée, Sonya agissait comme une peste, en voulant à Virgile de l’avoir jeter. C’était bête qu’il n’y ait pas Chloé car Sonya aurait bien voulu raconter des ragots ou plutôt en inventer, histoire de foutre la zizanie.

La soirée défila et touchait bientôt à sa fin. Lunette sur le nez, dossiers à la main, Théodore sortit de son trou. Les serveurs du soir nettoyaient et rangeaient la salle, et/ou s’embrouillaient même.

Virgile, Sonya, votre paye ! fit Théodore sans trop lever le nez de sa lecture.

Il posa les pays sur le comptoir face à lui, s’attendant à ce que les deux serveurs s’approchent, récupérant alors leur dû du mois.

Même sans lever le nez, Théodore sentit Sonya ouvrir la bouche pour se plaindre mais le brun la coupa dans son élan.

Toi, tu prends tes cliques et tes claques, t’es virée !

Quoi ? fit Sonya, choquée.

Pour la première fois, Théodore leva les yeux vers ses deux employés. Il enleva ses lunettes, et remarqua Sonya perdue, ne comprenant pas du tout.

J’ai pas été clair ? Je ne peux pas plus l’être.

Il y a eu un problème lors de la distribution de cerveau, le jour J.

Mais… mais ... pourquoi ?

Tu sais pourquoi… Ce n’est pas parce que je suis dans mon bureau que je ne vois rien... Ton cinéma est agaçant alors dehors...

Théodore le disait, tranquille. C'était tout à fait normal pour lui et il aurait dû le faire bien plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   24/6/2015, 18:58

Après une soirée pénible – merci Sonya – le service touchait à sa fin. Merci ! Alors qu'ils étaient en rangement, à essuyer des tables, ranger les chaises ( Sonya faisait exprès de mal le faire pour que Virgile repasse après elle ) il entendit la voix de Campbell s'élever. La paye ? Youpi ! Son moment préféré du mois ! Comme tout le monde cela va sans dire. Il se rapprocha donc gaiement du comptoir, pas mécontent d'une telle bonne nouvelle pour lui égayer le reste de sa nuit.

Sonya avait récupéré l'enveloppe contenant la paye, et pendant que Virgile faisait le même geste, il entendit la voix de Campbell s'élever. Hein ? Viré ? Il redressa la tête d'un coup sec. Ah non c'est pas à lui qu'il parlait. Euh … Sérieux ? Le miracle de la vie eu lieu !

* Haaaaalelujah ! Oh quand Evy va savoir ça ! *


Ils allaient ouvrir une bouteille ! De bière, pas de champagne. Le blond ne fit pas du tout le moindre effort pour cacher son sourire lorsqu'il assista à l'échange entre le patron et l'ex employée. Celle-ci ne semblait pas comprendre pourquoi une telle décision. Oh s'ils voulaient Virgile pouvait l'aider sans problème ! Mais il se contenta d'observer et de jubiler sur place. C'était magique !

Après avoir encore râlé et tenté de savoir pourquoi elle, alors que selon madame il y avait plus incompétent, que des employés parlaient dans le dos du patron …. Elle finit par s'en aller, dégoûtée. C'était encore moins sympa quand le toxico ne faisait pas le moindre effort pour cacher sa joie ! Il en avait oublié de regarder le montant de sa paye tiens …

Lorsqu'il vit Sonya prendre la porte, Virgile tourna la tête vers Campbell, toujours le sourire aux lèvres :

Un peu plus et je vous embrasserais.


Mais un peu de tenue hein ! Il disait ça il plaisantait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   24/6/2015, 19:55

Pas besoin d’expliquer pourquoi, Sonya le savait. Hey, il ne fallait pas prendre les gens pour des pigeons, non plus ! Si elle n’avait pas remarqué que jusque-là, Théodore ignorait totalement ses dires ininteressants lorsqu’elle venait à son bureau ou lorsqu’il la croisait… Bon, il aurait peut-être dû l’avertir avant, histoire de… Mais il n’avait pas forcément envie de s’accommoder de ce genre de personnes et passer derrière eux à toutes les sauces. Les lèches-culs, Théodore en avait assez vus.

De toute manière, Campbell estimait qu’il avait trop de serveurs pour tourner sa boutique. Tourner à 4 serveurs, c’était l’idéal et cela permettait peut-être pour certains de faire des heures supplémentaires pour avoir une meilleure paye donc c’était sans regrets.

Un peu plus et je débauche quelqu’un d’autre !

Bien sûr, à ces mots, Théodore ne les pensait pas. N’empêche, il ne s’était pas empêché de le faire à l’hôtel mais c’était dans un autre contexte et avant qu’il change d’opinion.

Ca serait dommage! ajouta-t-il tout en restant stoïque.

Cela dit, le sourire jubilatoire de Virgile face à ce licenciement ne lui avait pas échappé… Théodore n’allait pas lui en tenir rigueur bien que c’était aussi un soulagement pour lui d’avoir viré cette peste de son établissement.

Ca a été ce mois-ci avec les nouvelles responsabilités ?

Savait-on jamais ! Si c’était trop dur pour lui … Vraiment ? Cela dit, Virgile pouvait regarder sa paye, Théodore avait ajouté une petite prime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   25/6/2015, 16:09

Débaucher quelqu'un ? Il se doutait qu'il parlait du fait de foutre quelqu'un à la porte, et pas de débaucher genre trucs à la 50 nuances ( non ce film n'avait pas du tout traumatisé Virgile) on n'est pas dans ce délire. Raison pour laquelle Virgile eu une drôle de grimace. Même s'il avait enfoui dans un coin de sa tête le souvenir d'avoir embrassé l'illusion de Campbell, alors qu'il était en train d'halluciner, il s'en souvenait très bien. Après avoir frappé une femme, voilà qu'il embrassait des mecs ! Non en fait ça lui était déjà arrivé dans sa vie de tester la chose avec des hommes. C'est juste pas son kiff à lui c'est tout. Ah oui il a tout testé c'est sûr ! Demandez un truc bizarre et il y a des chances qu'il l'ait fait ! Et pour en revenir à Campbell, son patron, c'était sûrement pas son kiff à lui non plus. Pour ce qui était de ses nouvelles responsabilités Virgile n'avait pas à s'en plaindre du tout. Il hocha positivement la tête à sa question.

Ça allait, c'est pas bien compliqué.


Juste le temps de prendre l'habitude de ces nouvelles choses qu'il avait à faire au boulot, rien d'autre. Bon sinon, c'est chouette cette histoire de licenciement ( sans cœur ! ) et tout ça, mais lui dans le lot, son salaire, concrètement ça donnait quoi ? Il finit d'ouvrir l'envelopper pour découvrir le montant de sa paye. Petit sourire en coin, satisfait.

Ça, c'est le genre de soirée que j'aime. Pas vous ?


Genre virer quelqu'un et tout ça …. Virgile en tout cas, mis à part le fait d'avoir retrouvé la peluche, objet de convoitises ( si si ) dans les poubelles et s'être prit la tête avec Sonya tout du long, finalement, elle était pas si mal que ça cette petite soirée hein ? Rangeant sa paye sur lui, il avisa d'un coup d'oeil Campbell. Cela faisait un mois donc qu'il avait repris le Bloody Hell. Pourquoi ? Aucune idée et il s'en foutait royalement. C'est comme ça. Pourtant, il y avait un truc qu'il n'arrivait pas à comprendre.

Dites, ça vous arrive de prendre des vacances ?


Même si Virgile était de ceux qui bossaient dur pour mériter leur salaire aussi maigre soit il, le toxico avait tout de même remarqué que rares étaient les soirs ou Campbell n'était pas présent. Ça, en plus le travail monstrueux qu'il avait à accomplir pour la chaîne hôtelière … Non il ne s'inquiétait pas. On va lui en vouloir de s'intéresser juste un peu à comment faisait Campby pour tenir sans se shooter ? Hum, parlant de ça, il se ferait bien une petite dose ….
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   25/6/2015, 18:18

Théodore s’assura si les nouvelles tâches confiées à son employé n’étaient pas bien compliquées - ce qui était évidemment le cas en soi – mais lorsqu’il les lui avait confiées, Virgile n’avait pas semblé être confiant sur le moment. Soit. Tant mieux. Pour le moment, Théodore n’en était pas mécontent. Il ne disait rien mais s’il était vraiment mécontent, il l’aurait très vite savoir à un moment ou à un autre, de manière radicale ou non.

Cela dit, dans ce bar, avec une Sonya partie, il ne restait plus que Virgile et lui. Seul à seul. Si ce n’était pas étrange… Ou pas. Etait-ce gênant ? Pas du tout. Excepté si Virgile tenait à lui tenir la jambe pour qu’ils aient une conversation… normale, sans prise de tête… Après tout, ce n’était pas comme s’ils n’allaient pas se cotoyer pendant un long moment… C’était une soirée normale !

Si c’était le genre de soirée qu’il aimait, Théodore haussa les épaules. C’était une soirée comme une autre. Enfin une journée de travail comme une autre mais à la différence qu’il appréciait son boulot au bar. C’était son petit moment.

Virgile enchaîna sur une nouvelle question. « Vacances » ? Théodore avait oublié ce que ce mot signifiait à vrai dire. Cela faisait longtemps qu’il n’en avait pas pris. Oh, ça lui arrivait de prendre des jours de repos, notamment lors des jours de fêtes par exemple, comme Thanksgiving ou encore Noël. Mais de là à prendre trois semaines, partir ailleurs et se la couler douce… Jamais ! S’il partait à l’étranger ou dans une autre ville, c’était souvent pour des raisons professionnelles. Donc, non, il n’arrêtait jamais.

Ca fait longtemps que ce mot ne fait plus parti de mon vocabulaire.

Si ça répondait à sa question ? Soit. Ne disait-on pas que le travail, c’était la santé ? C’était impossible pour Théodore de se poser. Après tout, son chez lui était trop grand pour lui tout seul, et puis bon à part son amie et « fiancée » Lénore qui lui était proche, il n’était pas spécialement bien entouré. En venant à New York, Théodore avait délaissé quelques amis et connaissances derrière lui, à Manchester. Et puis même si ici, il avait fait des connaissances par le biais de son boulot, comme Castiel, ce n’était pas pour autant qu’ils étaient les meilleurs amis du monde. Le boulot, c’était un peu tout ce qu’il avait.

Dis-moi, tu peux me remontrer le cocktail de l’autre soir ?

Vous savez, celui que Sonya avait gentiment raté… Oui, Théodore lui demandait carrément, histoire de se poser tranquillement avant de rentrer chez soi et dormir. Ce n’était pas comme si le lendemain, il commençait de bonne heure à l’hôtel.

En parlant de vacances, tout va bien chez Evelyn ?

Celle-ci avait posé son weekend et avait même demandé une avance sur son salaire. Bon, Théodore n’avait pas demandé les raisons, évidemment. Ce n’était pas ses affaires, mais savait-on jamais, Théodore demandait juste comme ça. Après tout, il savait que Virgile et elle étaient proches, même voire en couple selon ses idées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   27/6/2015, 15:46

Il semblerait donc que Campby soit un de ces accro au boulot. Soit, c'est son droit. Qui était il de tout de façon pour lui dire de se ménager ou un truc comme ça ? Campby était assez grand pour savoir quoi faire dans sa vie, et tout ça. Alors Virgile se contenta de hocher la tête. Remarquez, mis à part ses jours de libre ou même des fois il les occupait à faire des extra, il n'avait plus prit de vacances depuis un moment non plus. C'est que financièrement c'était toujours la galère pour lui. Donc cette petite prime tombait plutôt bien ! Virgile eu du mal à ne pas afficher un air satisfait lorsque Campby lui demanda de lui remontrer le cocktail de l'autre soir. Dire que son but pendant un moment fut de réussir à lui faire boire un de ses cocktails, l'autre jour quand il avait embarqué le verre et l'avait vidé il était super fier, alors si en plus il venait lui en demander un de son propre chef mais c'était génial !

Le Bloody Matador c'est ça ? J'ignorais que vous aviez aimé. Je vous fais ça.


Et sans plus tarder il se mit au boulot, afin de lui préparer ce cocktail, avec aisance. Même s'il avait sa soirée de boulot dans les pattes il pouvait encore faire ça. Surtout motivé par la bonne nouvelle du licenciement de Sonya ! Le toxico remonta les yeux vers Campby lorsqu'il lui demanda un peu comment ça allait chez Evelyn. C'est vrai qu'elle avait demandé son week end … Virgile savait bien sûr ce qui se passait dans sa vie et savait ou elle était partie.

Ça va ne vous en faites pas. Des petits tracas comme on peut tous avoir.

Etant donné qu'elle était son amie il n'allait pas raconter toute la vie d'Evy à leur boss. Sa vie privée ne regardait qu'elle et elle seule. C'était pas une balance. Non mais. Bon en tout cas, il avait fini de préparer le Bloody Matador qu'il posa sur le comptoir.

Et voilà pour vous !


Un cocktail tout frais servi.
En tout cas … C'était lui ou bien ce soir ils arrivaient à se parler sans forcément se lancer des piques ? Comme l'autre soir ou Virgile avait découvert son nouveau patron derrière le bar pendant que le blond fumait. Peut être que pour ce soir enfin, cette nuit, c'était la fatigue de la journée et du service qui aidaient à ne pas forcément se cacher derrière des masques. Euh au fait :

Vous ne devez pas y aller ?

C'est qu'il se faisait tard maintenant non ? Ils papotaient, ils papotaient, mais il y avait sûrement des gens qui attendaient sagement le retour de Campby non ?

Vous n'avez pas une charmante fiancée qui vous attends à la maison ?


Sale veinard va ! Non pas d'avoir une fiancée, ça les délires genre le mariage et tout ne voulait rien dire pour Virgile. C'est juste que sa nana était .. .Waouh !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   27/6/2015, 16:27

Oui, c’était ça, le « Bloody Matador », un truc du genre. En tout cas, effectivement, Théodore avait bien apprécié la boisson, pour qu’il finisse par l’embarquer dans son bureau et qu’au final, à force de savourer son verre tout en bossant en même temps, on finissait par s’apercevoir qu’inconsciemment, on avait tout bu !

Comme c’était son bar, ça serait dommage de ne pas en profiter des boissons de temps à autre. Il manquerait plus que ça… Faire des cocktails ne devait pas être bien compliqué (enfin il avait le souvenir que c’était compliqué pour certaine, comme une certaine Sonya ! il avait bien fait de la virer) mais Virgile semblait être le Roi des cocktails et autant profiter de l’avoir sous la main pour ça ? Théodore en allait le transformer en esclave.

Cela dit, en demandant des « nouvelles » de la jeune serveuse, apparemment celle-ci avait juste des petits tracas de rien du tout. Bon, ça ne devait pas être bien grave. Il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. Non pas que Théodore s’en inquiétait. Et si ça avait été Virgile à la place, allez savoir si Théodore n’aurait pas fait le même cinéma. C’était juste comme ça…

Cocktail fait, graal au creux des mains, Théodore le remercia. Il semblerait que pour la soirée, ils enchaînaient ce qu’on pouvait appeler une « conversation » normale. Aussi étrange soit-il. Théodore afficha un demi-sourire sur les lèvres.

Ma fiancée n’est pas là pour le weekend. Madame est en Californie pour son boulot.

Besoin d’en dire plus ? Travaillant dans la mode, Lénore pouvait être overbookée de temps à autre. Elle était assistante styliste et ce n’était pas forcément simple tous les jours, enfin aussi simple d’être fiancé à Théodore qui passait pratiquement tout son temps à bosser.

Il faut croire qu’on se fait abandonner.

Ce n’était pas comme si Théodore pensait que Virgile et Evelyn étaient ensemble… Ben si !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   27/6/2015, 21:58

Ah oké, il n'avait donc personne qui attendait Théodore à la maison. D'accord d'accord …. ça devait être chaud quand même une vie comme ça, à faire que bosser et pas trop se voir entre temps non ? Parce que s'ils étaient tous deux des mordus de boulot, ça devait être pas triste.
Virgile adressa un drôle de regard à Campby. On ? Il le mettait dans le lot aussi ?

Euh … Personne ne m'attends à la maison ou ne m'a abandonné d'ailleurs.


Précisa t-il. Pas que c'était important que Campby sache sa situation privée. Enfin, il disait personne ne l'a abandonné …. si bien sûr que si ! Des le début il avait été abandonné. Mais bon, on s'en fout ce n'est qu'un détail. Pourquoi il pensait quoi ? Nooooon …. Virgile eu un petit rire amusé :

Attendez, vous pensiez que … Evelyn et moi … Tous les deux ?


Virgile partit dans un rire un peu plus franc en se disant ça, en s'imaginant la chose. Certes ils avaient une fois couchés ensemble, mais il était évident que tous les deux étaient faits pour êtres potes et pas autre chose. Depuis, plus la moindre ambiguité. Quand bien même elle était venue l'embrasser juste pour casser les pieds de Sonya, ça n'avait pas dérangé ou excité de quelque sorte le toxico. Y'avait pas de malaise du tout. Et puis il savait bien que toutes les pensées d'Evelyn étaient dirigées vers une seule personne... Donc non, eux deux, il n'y avait rien et n'aura jamais rien.

Non non … Elle et le rouquin de tout à l'heure, ce sont mes meilleurs amis. Rien d'autre.

Nouveau pouffement de rire. Non, il ne se fichait pas de Campby, c'est juste l'idée que elle et lui ensemble ça le faisait marrer. Non même l'idée de se mettre sérieusement en couple avec quelqu'un le faisait doucement rire. Peut être parce que jusqu'ici il n'avait encore trouvé personne qui lui donne cette envie. Oh, on peut toujours et encore parler d'Elisabeth. Mais ce n'est pas la même donne. Pas le même délire. Une autre histoire d'autant plus qu'il avait tiré un trait sur elle. C'est la vie faut bien avancer c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   27/6/2015, 22:54

Personne l’attendait ou encore ne l’avait abandonné ? Est-ce qu’ils étaient sur la même longueur d’ondes ou pas ? En fait, Théodore se méprenait sur toute la ligne.

Quoi ? Parce que ce n’est pas le cas ?

Etait-ce étonnant ? Bien que ce n’était pas ses affaires, loin de là. Mais ça le surprenait. Peut-être à cause du faire qu’ils paraissaient « proches » et surtout à cause du cinéma qu’ils avaient pu faire face à Sonya… Et malgré le fait qu’ils paraissaient proches, Théodore avait même plutôt apprécié qu’ils se fassent discret et que cela n’empiète pas sur le boulot… Mais en fait, Théodore avait tout faux sur toute la ligne. Cela fit rire le blondinet. D’ailleurs, il lui semblait que c’était bien la première fois qu’il entendait son employé rire, du moins rire franchement et sincèrement… Bon, peut-être pas la première fois car il l’avait déjà vu rire aux côtés d’Evelyn par exemple mais pas forcément en sa présence…

Il faut croire que j’ai tout faux, admit-il avec un demi-sourire sur les lèvres.

Puis il apporta son verre à ses lèvres. Cela dit, Théodore avait peut-être d’autres questions sur les lèvres. Allez savoir pourquoi mais il était un peu … curieux. Pourtant, ce n’était pas dans ses habitudes, surtout vis-à-vis de ses employés. Il n’était pas du genre à être proche d’eux et surtout à sympathiser avec. Savoir un peu plus sur eux amenait à ce qu’ils sachent un peu plus sur toi… Cela dit, le contexte était différent. A l’hôtel, il y avait une bonne deux centaines d’employés. Ici, c’était une plus petite communauté et on n’était pas à Manhattan, mais il n’empêche que…

Si tout a été nettoyé, je fermerai derrière toi !

Si Virgile avait envie de rentrer chez lui, qu'il ne se gêne pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   27/6/2015, 23:23

Y'a pas de mal, vous ne pouviez pas savoir.

Et puis, comment cette idée bizarre lui était venue ? Aucune idée. Peut être que c'était encore des restes des conneries de Sonya, à dire n'importe quoi. Vous savez, elle et les commérages à la con, c'était son talent particulier. Talent qui cassait bien les pieds de tout le monde en fait. Mais ça n'importait plus. Parce qu'elle était virée, et que au moins, tout était clair à ce propos. Pas que ça le dérangeait outre mesure qu'il les pense ensemble. C'est juste que comme ça tout était clair et pas de quiproquo ou de demande de compte pensant que Virgile et elle formaient un couple. Non, elle avait sa vie, lui la sienne, ses ennuis lui les siens. C'est tout, ils étaient amis, rien de plus. Il hocha la tête lorsque son patron l'invita à pouvoir s'en aller.

C'est pas de refus ! J'en connais un qui va direct se pieuter en rentrant !

Il parlait de lui même bien sûr. Et peut être aussi Campby. Il avait beau se la péter en disant qu'il ne connaissait pas le mot vacances, mais ça n'en restait pas moins un homme pas vrai ? Et ça a besoin de dormir ! Même, si pour Virgile avec les effets secondaires des drogues, son sommeil en était nettement chamboulé. … Aussi, il alla récupérer ses affaires sans plus tarder. Le bar était propre et nettoyé, pas de soucis pour ça. Cela fait, il retourna à la salle, pour saluer quand même Campby.

Aller, bonne nuit pour ce qu'il en reste !


Fit le blond en s'en allant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que serait la vie sans pingouins ? [Virgile - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: