AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Italiani in America [Leighton - Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Italiani in America [Leighton - Terminé]   1/7/2015, 10:19

Cela faisait sans doute un bon mois que Cameron avait fait son séjour à New York. Lors de ce séjour, il n’avait jamais imaginé y remettre les pieds aussi tôt et surtout envisager de vivre ici. C’était avant tout pour enterrer son frère Frank, et c’était tout.

Et oui, Cameron avait enfin décidé de quitter son Italie du jour au lendemain pour ainsi vivre aux Etats-Unis. Bon, il avait quand même pris quelques jours de réflexion avant de prendre la décision et faire par la suite les démarches - démarches aidées par son grand ami Castiel, notamment pour trouver un logement rapidement.

L’archéologue avait toujours adoré l’Italie, son boulot, ce qu’il faisait à Rome (et puis il y avait le fait que sa fille était née ici, une pure italienne) mais c’était vrai qu’à part son train-train quotidien, rien ne le retenait véritablement dans le coin. La mère de Constance, Veronica, était décédée l’année précédente d’un cancer. Pour sa part, Cameron n’avait aucun membre de sa famille vivant dans le coin, et quant à Veronica, elle n’avait qu’une sœur Alicia. Cameron s’entendait bien avec elle mais vraiment ?

C’était décidé. Il n’y avait rien qui pouvait le retenir de partir. Après tout, ce n’était pas comme si depuis son pays natal, il avait cessé de voyager et à New York, il y avait celui qu’il considérait comme son frère, Castiel. Il y avait également une autre raison : Leliana. Récemment, Cameron avait découvert que c’était la fille de son frère, fille que ce dernier avait littéralement abandonné. N’était-ce pas une bonne raison de déménager pour nouer des liens avec une Westbrook ?

Le jour J, c’était bon, il avait pu prendre son envol en embarquant le minimum. Il avait son chez lui, même si c’était un espace quasi-vide encore. Cameron et sa fille Constance allaient devenir de bons New Yorkais. Quelques jours après pour s’habituer des lieux, Cameron s’était dirigé vers un magasin de meubles – genre Ikéa se trouvant à Brooklyn - avec sa fille Constance, magasin qui se trouvait à une bonne vingtaine de minutes en voitures de chez lui à Manhattan.

Se trouvant dans les rayons des étagères, Cameron regardait ce qu’il y avait, tout en essayant de garder un œil sur sa fille de 4 ans qui commençait à s’impatienter, qui du coup, cherchait à s’amuser.

Constance, ne t’éloignes pas trop !

C’était sûr que ce n’était pas le meilleur endroit pour emmener une fillette. Il aurait pu demander à Castiel ou même plutôt à un de ces fils de la surveiller quelques heures mais ceux-ci étaient occupés. Mais évidemment, Constance s’éloigna dans le rayon d’à côté et en se mettant à courir, elle bouscula une damoiselle. Oups.

Scusate ! fit Constance, son « pardon » en italien.

Puis la petite fille levant les yeux sur la dame, elle ne put s’empêcher d’ajouter avec un air émerveillé :

Lei è molto bella, signora !

Pour les bilingues, cela signifiait « Vous êtes très belle, Madame ». Bref, Constance oubliait qu’elle était en Amérique. Son père l’avait habitué à l’anglais dès son plus jeune âge donc elle comprenait la langue, cela dit, même si elle arrivait à parler cette autre langue, elle était tout de même encore en apprentissage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   1/7/2015, 22:09

Aujourd'hui, fin de semaine, Leighton avait fini à midi au garage qui se trouvait à Brooklyn. De ce fait, la brunette avait prévu de faire un passage par le magasin "ikea" du coin. Il fallait qu'elle achète des meubles à mettre dans sa chambre à la colocation. Il lui fallait un miroir, un meuble pour sa télévision etc... elle en avait marre des anciens il lui fallait un peu de nouveauté. Ce magasin était donc l'endroit idéal pour trouver ce qu'elle cherchait. Son seul problème était de trouver comment monter ces meubles aux notices d'une autre langue... ce n'était pas une grande bricoleuse mais Chris l'aiderait sûrement volontiers si elle le lui demandait.
Elle passa bien dix minutes à vagabonder dans les rayons de l'entrée mais il y en avait beaucoup d'autres. C'était pour cela qu'elle avait prévu large en temps car elle ne savait pas à quelle heure elle allait rentrer ! Une femme qui fait du shopping même quand c est pour son intérieur, n'est pas rentrée ! Il y avait pas mal de choses qui l'intéressait mais elle devait s' en tenir à sa liste sinon son budget allait exploser .

Alors que Leighton regardait toutes les sortes de miroirs que proposait l'enseigne, une petite fillette d'envrion trois/quatre ans la bouscula. Elle lui parla dans une langue inconnue de la Londonienne. Mais d'après ce que l'enfant disait, elle en déduisit qu'elle s' excusait mais ensuite, elle sortit toute une phrase incompréhensive pour une anglophone de pure souche.
Leighton s' accroupit donc pour se mettre au niveau de la petite.

- Je n'ai pas tout compris mais c'est sûrement très gentil , lui répondit-elle en anglais sans savoir si la petite comprenait.

Ça ressemblait à quelque chose comme de l'espagnol ou de l'italien elle n'en était pas sûre à cent pour cent. En tout cas, pour son âge elle avait l'air d'une petite aventurière ! Cependant, Leighton regarda autour d'elle pour voir si elle voyait les parents de cette petite aventurière...
Ne parlant pas la langue de la petite, la brunette envisageait d'emmener la fillette à l'accueil afin qu'elle retrouve son papa et sa maman qui devaient être inquiets... mais au moment où Leighton voulu emmener l'enfant, elle entendit la fillette appeler son père qui venait d'arriver derrière l'Anglaise... la gamine courut rejoindre les bras protecteurs de son père.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   1/7/2015, 22:45

Bon, qu’est-ce qu’il avait oublié de dire à sa fille ? Sérieusement ? A peine levé la tête, la petite s’aventura plus loin et … quand Cameron baissa la tête pour avoir tout de même sa gamine au coin de l’œil, celle-ci était nulle part.

Constance ?

Merde ! Elle était passée où ? Panique à bord. Il tourna sur lui-même.

Constance ? Dove sei ? (où es-tu ?) Constance ?

Bon, devrait-il faire tous les rayons ? En tournant ici et là, Constance n’était pas finalement très loin car celle-ci se trouvait dans le rayon d’à côté… en train de parler à une femme. Le remarquant, Constance courut pour aller dans ses bras.

Papaaaaaa ! fit-elle heureuse et toujours en italien.

Cameron s’accroupit pour être à la hauteur de Constance.

Elle a dit que vous étiez très belle ! fit Cameron, en ne faisant pas attention à qui il s’adressait, il avait les yeux fixé sur sa fille qui s’était accrochée à son cou.

Hey, ti avevo detto di non andare via ! (Hey, je t’avais dit de ne pas t’éloigner.) continua-t-il en s’adressant à sa fille, puis il ajouta en se relevant : Désolé si ma fille vous a importu…

Ce fut là, quand il fut debout, face à la demoiselle, justement qu’il bugua. Il la reconnut. Comment l’oublier en fait ?

Vous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   1/7/2015, 23:19

La fillette s' était montré très aventurière pour son âge. Leighton se souvenait qu'à cet âge, elle, restait dans les jambes de sa mère car trop timide pour aller aborder des inconnus. Il était difficile pour ses parents de l'inciter à dire bonjour aux personnes qui l'impressionnaient et s' ils la forçaient un peu trop, elle piquait une crise. Leighton était peut-être timide comme ça quand elle était toute petite mais avec ses parents, elle avait un tout autre caractère. Pour faire court, elle était fille unique et son caractère était bien différent de ceux qui avaient des frères ou des soeurs. C'était la petite enfant gâtée de ses parents et ça un enfant le sait quand il est écouté. Toutefois, Leighton avait été impressionnée par l'incroyable politesse de cette gamine d'environ quatre ans à tout casser.
Son père s' approcha et elle courut rejoindre ses bras. Leighton se releva et fit face à l'homme qui avait le visage quelque peu caché derrière l'enfant mais quand il releva la tête, ce fut une grande surprise. Cameron, le mec qui avait causé l'accident la dernière fois. Comment l'oublier ?!

- Oui, c'est moi. Bonjour, tout de mème si ça ne vous écorche pas trop.

Ce "vous" prononcé par Cameron annonçait le ton de la conversation. S' ils avaient pu ne jamais se revoir... mais apparemment, il était toujours à New York. C'est vrai, il devait pas repartir la dernière fois déjà ?! Ou c'était une excuse bidon pour culpabiliser Leighton lors de l'accident..

- Entendre un compliment dans votre bouche c'est plutôt étonnant ! fit-elle suite à la traduction qu'il faisait de ce que sa fille avait dit à Leighton un peu plus tôt.

Bien sûr, ce n'était pas un compliment personnel. Il n'avait fait que retranscrire ce que la petite indiana jones avait dit. Toutefois, s' il avait vu que c'était Leighton avant... il ne lui aurait probablement pas dit cette version...

- En tout cas votre fille est bien plus polie que vous..

Leighton sortait des pics à Cameron mais elle s' était dit qu'elle ne lui ferait pas de cadeau si elle devait le croiser à nouveau... ce qui était une chance sur un million... elle avait autant de chance de gagner au loto que de le revoir... visiblement, elle tenterait peut-être sa chance à la loterie la prochaine fois, sait-on jamais !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   1/7/2015, 23:54

Il était parti pour s’excuser, n’avait-elle pas entendu ? Bien que bon, il n’avait pas abouti sa phrase parce qu’il avait été surpris. Hey, il ne fallait pas trop lui en demander, non plus. Laissez-le un peu respirer.

Je peux au moins dire que je suis surpris de vous retrouver…

Cela dit, même si elle semblait moins agressive que la dernière fois, ça ne l’empêchait pas de lui envoyer des pics. Bon, qu’avait-il fait pour les mériter ? Ah… oui ! Il était entré dans sa voiture. Seulement. Oui, seulement ça. Après, cette histoire s’était bien terminée, non ?

Et c’est vous qui parlez de politesse ?

N’était-ce pas la meilleure ? Elle qui était carrément venue l’agresser sans savoir s’il allait bien la dernière fois ? Non ! De toute manière, ce n’était pas comme si Cameron s’en intéressait, préférant qu’elle s’attaque à lui qu’à sa fille… qui d’ailleurs recevait une belle éducation. Et fort heureusement que Leighton n’était pas en train de critiquer ce côté-là. Cameron avait horreur des sales gosses mal éduqués. Cela dit, la petite Constance ne comprenait pas trop ce qu’il se passait.

Vous n’aimez pas mon papa ? fit Constance de sa petite voix, innocemment dans un anglais.

Et cela dit, elle était toujours accrochée à son papounet adoré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   2/7/2015, 13:11

C'est sûr que c'était une surprise qu'ils se retrouvent nez à nez une fois de plus. Leighton se souvenait qu'il devait prendre l'avion lors de leur accident mais pourquoi était-il encore là ? Bon il a pu se passer beaucoup de choses en à peine un mois après tout.
Cela dit, un centre commercial n'était pas vraiment l'endroit pour faire une scène. Certes Leighton ne pouvait quasiment pas le voir en peinture mais il y avait un enfant, ici présent et ce n'était pas montrer l'exemple d'être mal polie.

- Evitons de se donner en spectacle cette fois.

Cette fois, ils ne pouvaient qu'être d'accord. Il n'y avait pas mort d'homme cette fois et rien ne poussait Leighton à l'agresser. Il valait mieux calmer le jeu car de toute façon, ça ne menait nulle part de se comporter ainsi.
La petite fille faisait une petite moue et demanda à la brunette si elle n'aimait pas son papa. Quoi répondre à cette petite à la voix innocente ?! C'était subtil et les enfants avaient le don de mettre tout le monde dans l'embarras. Elle aurait préféré qu'elle pose cette question à son père plutôt qu'à elle.

- Ce sont des histoires de grandes personnes. Mais ça ne signifie pas que je n'aime pas ton papa. C'est juste très compliqué.

La petite posait cette question comme si c'était sa mère envers son père. Il ne s'agissait pas d'amour ici pourtant. Mais elle ne portait pas le même regard sur le monde que Leighton ou Cameron. Pour elle, tout était beau tout était rose et voir deux adultes se détester etc, ça lui faisait bizarre, surtout qu'ils ne se connaissaient pas.
Leighton tenta de rattraper le coup pour changer de sujet.

- Vous avez une très jolie fille ... en plus d'être bien éduquée. Comment s'appelle-t-elle ?

La petite fille lui avait parlé dans une langue étrangère et n'avait ainsi pas pu lui demander comment elle s'appelait avant que son père n'arrive. Il était temps d'apaiser un peu l'atmosphère. C'était plus plaisant de discuter en personnes responsables et civilisées même si le froid perdurait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   3/7/2015, 09:27

Cameron hocha la tête. Il était bien d’accord de ce côté-là sur le fait de se donner en spectacle. Ce n’était pas comme s’ils l’avaient déjà fait au bord de la route lors de l’accident. Ce jour-là, ils avaient ressemblé à deux babouins au milieu d’un zoo.

Cela dit, Constance posa la grande question du siècle et il fallait que ce soit à Leighton qu’elle la posa. Cameron se disait que c’était sûrement le fait qu’elle manquait de figure maternelle depuis le décès de Veronica. Après sa disparition, il y avait la sœur de Veronica, Alicia, qui était là pour aider mais si cela avait été suffisant ? C’était dingue le fait de chercher de préserver les mômes mais qu’en même temps, on ne se doutait réellement de la force dont ils pouvaient avoir.

Elle s’appelle Constance.

Celle-ci s’accrocha un peu plus à la jambe de Cameron, la tête enfouie dans sa jambe, timide.

Ne sois pas timide !

Au moins si sa fillette ne détendait pas un peu l’atmosphère, inconsciemment, ça marchait. Les enfants, c’était magique… Cela dit, pour sa timidité, c’était plus ou moins rare. Il lui fallait un peu de temps puis après, on ne l’arrêtait plus. C’était que l’air de rien, la petite Constance avait son petit caractère. Les chats ne faisaient pas des chiens et puis ce n’était pas comme si elle était en partie italienne. En tout cas, qu’elle puisse dire qu’il avait une jolie fille et qu’en plus elle était très bien éduquée faisait plaisir… surtout venant de Leighton avec qui leur relation n’avait pas commencé très fort.

J'ai 4 ans, fit Constance, tout sourire, toujours accroché à son père et elle avait accompagné ses paroles en levant 4 doigts.

Vous n’avez plus eu de soucis avec votre voiture ? s’assura-t-il, changeant de sujet.

Enfin, si ce n’était pas une manière pour s’excuser. Enfin, comme le « bonjour » de tout à l’heure, s’excuser l’écorcherait la tronche. Cameron n’admettait pas toujours ses torts aussi facilement… Quelques amabilités et peut-etre que leur chemin se séparerait... Le fait qu'ils se recroisent par hasard ... était vraiment du pur hasard! Comme si le destin cherchait vraiment à ce que Cameron s'excuse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   3/7/2015, 12:47

C'était mignon les gosses à cet âge là. Ils faisaient tout innocent mais ils avaient le don de mettre les adultes dans l'embarras quand ils le voulaient et Leighton venait d'en avoir une démonstration avec la question que la petite de Cameron lui posa. Toutefois, elle ne se démonta pas et chercha une petite réponse simple à apporter. L'Anglaise aurait préféré qu'elle la pose à son père mais il n'allait pas lui répondre qu'il avait eu un accident avec Leighton et que ça avait mal tourné parce que son père n'était pas honnête...
La brunette demanda alors le prénom de la petite fille et toute timide elle s'accrocha à la jambe de son père et y enfouit sa tête. C'est Cameron qui répondit.

- C'est un très joli prénom ! Moi c'est Leighton, se présenta la brunette à la petite.

Pas besoin de faire les présentations à Cameron hein ! Ils se connaissaient déjà de l'accident même si Leighton avait dû lui tirer les vers du nez pour obtenir de lui qu'il remplisse le constat lors de l'accident.
Un peu plus en confiance, Constance annonça qu'elle avait quatre ans tout levant quatre doigts pour appuyer ses paroles. C'était une étonnante petite fille !

Cameron finit par changer de sujet. Il demanda à Leighton si elle n'avait plus eu de soucis avec la voiture qu'il avait accidenté... Cela avait demandé beaucoup de temps à Chris afin de la remettre en état car il fallait commander des pièces qu'il ne possédait pas et tout ça. Autant dire qu'il n'avait pas été ravi de voir l'état du véhicule lorsqu'il était arrivé avec la dépanneuse ! Si Cameron avait été présent, Chris lui aurait sûrement sauté à la figure. De plus, cet homme avait failli blesser sa secrétaire et ça, il ne pouvait pas le pardonner.

- Tout est rentré dans l'ordre. Et vous, vous avez réussi à prendre votre vol ? Car vous êtes toujours ici à ce que je vois.

Pour cela que Leighton pensait être tranquille car s'il devait prendre un vol, elle ne le verrait probablement plus à New York ... mais elle était loin de se douter de la réponse qu'il allait lui apporter. N'empêche que la tension avait descendue grâce à cette petite Constance. Les enfants savent apaiser et en même temps, ça empêchait les deux loustiques de se donner en spectacle et de perturber la petite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   5/7/2015, 18:31

Heureusement que Cameron n’était pas très susceptible. Enfin si, il pouvait l’être… En fait, c’était la manière dont sa réplique était tournée, du genre d’être toujours là à New York pouvait être une épine dans le pied. Evidemment, il ne fallait pas le prendre ainsi. Après tout, la jeune femme ne savait pas les raisons pour lesquels il devait prendre l’avion. Elle ne savait pas grand-chose en fait. Lui non plus pour son compte.

Les voyages, ça se reporte toujours !

Et comment ! Après l’accident, il avait dû rester une soirée supplémentaire avant de prendre son envol le lendemain. Cameron devait avouer que cet accident n’était pas forcément négatif dans l’histoire car cela lui avait permis de passer la soirée avec sa nièce, Leliana. C’était sa nièce qu’il venait tout juste de découvrir, ignorant son existence jusqu’à ce qu’il assiste à l’enterrement de son frère, Frank. Ce dernier, ayant fui à New York 20 ans plus tôt, avait négligé de lui annoncer sa paternité… Puis par la suite, si ce n’était pas son rôle de paternité qu’il avait négligé puisque Frank avait fini par l’abandonner.
D’ailleurs, le fait de retrouver Leliana dans ce bar était un pur hasard… C’était à se demander si New York ne s’appelait pas Las Vegas dans une autre vie pour faire face à ce genre de hasards. Au moins, Cameron avait passé un bon moment, surtout qu’il avait fait la rencontre des collègues de la jeune femme. C’était de drôles d’énergumènes, énergumènes que Cameron avait foutus dans sa poche sans trop de difficultés.

Bon, cela dit, Cameron n’allait pas tenir la jambe de la jeune femme, face à lui. Bien que la tension soit descendue, ce n’était pas pour autant qu’ils allaient devenir de grands amis ? Si ?

Je ne vais pas vous tenir la patte plus longtemps. Vous avez sûrement des choses à faire.

Et comment, ils étaient dans un magasin, après tout. Ils étaient à Ikéa, non mais ! Cela dit, Cameron la salua. Sa petite Constance ne l’embêtera plus (comme si c’était une emmerdeuse cette mignonne). D’ailleurs, celle-ci salua également Leighton à sa façon pour lui dire au revoir, soit en bougeant la main.

Récupérant alors ce qu’il était venu chercher, Cameron s’en alla à la caisse avec son chariot. Au moment des passages des articles à la caisse, c’était à se demander si Constance n’aurait pas voulu passer à la machine, comme si elle voulait elle-aussi se faire scanner. N’importe quoi !

Puis, sortant du magasin, Cameron chercha sa voiture sur le parking. S’approchant de celle-ci, il se rendit compte qu’elle avait bien bougé … de plusieurs mètres. En fait, il avait dû oublier de mettre son frein à main, et voilà que la voiture avait décidé de rouler toute seule pour foncer dans celle devant elle. Merde ! A regarder le choc, il semblerait qu’il n’y ait pas trop de dégâts mais quand même. Franchement, Cameron avait un karma de merde avec les voitures. Etait-ce l’effet d’être aux States ? Allez savoir… Mais le pire, ca serait qu’il sache le ou la propriétaire de l’autre véhicule… Là, il pourrait vraiment dire qu’il avait vraiment un karma de merde…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   5/7/2015, 22:31

Les voyages ça se reportait toujours ? Ah oui ? Pourtant c'était bien lui qui lui avait bien fait remarqué qu'il avait loupé son vol à cause de Leighton alors qu'elle n'était pas fautive dans l'accident de l'autre jour ! En gros, il se moquait ouvertement de la figure de la brunette, poliment certes, mais quand même. De toute façon, ce n'était pas comme s'ils allaient devenir amis hein ! Le ton avait baissé par rapport à la dernière fois ou par rapport au début de leur conversation mais on sentait tout de même ce froid persistant entre ces deux jeunes gens. Ils essayaient sans doute de se montrer courtois devant la petite qui avait causé cette rencontre.

Toutefois, ils n'allaient pas s'éterniser ici, dans ce rayon. Chacun avait envie de repartir de son côté même s'ils ne le montraient pas par politesse. Cependant, ce fut Cameron qui écourta cette petite discussion et trouva les mots justes pour partir avec la petite Constance. Ca c'est sûr qu'elle était loin de vouloir qu'il lui tienne la jambe ! C'était pas un pote de longue date pour Leighton.
Sur ce, ils se quittèrent et la petite fille dit au revoir à la brunette à sa façon. Leighton, complètement gaga de voir des gosses de cet âge lui répondit de la même façon avec un petit signe de la main.

Une fois ses achats terminés, Leighton passa à la caisse afin de régler le tout. Désormais, il était temps de regagner le parking du centre commercial. Elle avança jusqu'à la rangée où était garée sa voiture et elle chercha les clés dans son sac. En levant les yeux, elle s'aperçut que sa voiture avait quelque peu changée de place. Elle n'était plus là où elle l'avait laissé quelques temps auparavant. Ouais, elle avait avancé. Bizarre, elle se souvenait pourtant d'avoir mis le frein à main mais en arrivant à côté elle se rendit compte que Cameron était derrière ... avec ce qui semblait être sa voiture. Alors là, c'était fort quand même ! Qu'Est-ce qu'elle avait pu faire au bon dieu pour mériter de tomber sur un mec pareil !

- Non mais c'est pas possible ?! Je rêve ou vous l'avez encore fait exprès ?!

Il avait sa petite accrochée à la jambe et regarda Leighton d'un air apeuré lorsqu'elle haussa le ton, une fois de plus. Enfin là, c'était abusé quand même ! Deux fois en quoi ... un mois ? Cet homme semblait aimer lui rentrer dedans !
Elle fit le tour de sa voiture afin de constater d'éventuels dégâts... fort heureusement, ce n'était pas au point de la dernière fois et c'était minime. Rien de bien grave mais quand même ...

- Ca vous arrive de faire quelque chose de bien dans votre vie !!

A croire qu'il ratait sa vie depuis qu'il était ici ? Non, il pourrissait la vie des autres surtout celle de Leighton ! Il lui en voulait ou quoi ? Bon, elle savait pas ce qu'il avait fait de sa vie bien sûr mais les deux fois où ils se sont tombés dessus c'est pour casser leur voiture respective. Ca faisait un sacré hasard là. De quoi bien énerver l'Anglaise une fois de plus.

- Vous pouvez me dire ce que j'ai fait pour mériter un abruti pareil ?

L'anglaise posa ce qu'elle venait d'acheter parce que ce n'était pas pratique avec les bras encombrés. Mais voyant qu'il restait là à prendre racine ...

- Vous voulez pas bouger un peu votre épave de ma voiture là ? Si vous en êtes capable toutefois !

Enfin, d'ici à ce qu'ils confondent la marche avant et la marche arrière il n'y avait qu'un pas pour qu'il rentre encore dans la voiture de Leighton, juste pour le faire exprès et l'emmerder. Ca devenait presque comique tellement c'était improbable !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   6/7/2015, 15:58

Non mais c’était qui l’hystérique qui venait gueuler ? Bon, forcément, Cameron n’avait pas été assez rapide pour foutre le camp. Quoi ? Il oserait faire ça ? Sans aucun doute… Non, ce n’était pas honnête ! En fait, le pire dans l’histoire était que ce soit la voiture de Leighton. Franchement, pour qu’il y ait un accident sur mille, sur toutes ces voitures sur le parking, il fallait qu’il tombe sur celle de Leighton… C’était quoi ce karma de merde ? La vie avait décidé de jeter son dévolu sur elle ou quoi ? La vie voulait le tuer ! Ou la vie voulait faire démarrer l’année de ses 35 ans en bon et dû forme.

Hey, j’n’étais pas dans cette voiture ! Vous avez bien vu, j’étais avec vous dans le magasin !

Bon, gros foutage de gueule là. Mais ce n’était pas faux. Non mais franchement, elle était mal lunée, cette Leighton. Bon, ça se comprenait, hein … Mais dans l’histoire, Cameron était tout autant dégoûté. Il en était même dépité. Il aurait bien voulu que sa voiture reste en place, sage comme une image, mais non, il fallait qu’elle prenne vie et décide de rouler seule, droit devant elle… On ne peut même plus faire confiance aux technologies.

Et vous, ça vous arrive d’être calme ? Vous n’avez pas pris vos pilules aujourd’hui ?

Encore une fois, ça allait partir en cacahuètes tout ça et Cameron en était déjà agacée… Il adorait les femmes de caractère mais il estimait qu’il y avait une différence entre elle et les hystériques. Leighton rentrait dans la seconde. Elle était folle. Enfin, l’archéologue disait ça mais si c’était sa voiture qui se serait fait rentrée dedans, ça serait lui qui aurait gueulé comme Leighton était en train de le faire.

Bon, vous n’êtes pas impatiente !

Qu’elle pète un coup et ça irait mieux.

Vous allez vous détendre !

Il fit monter Constance dans sa propre voiture.

Je vais déplacer gentiment ma voiture.. Et si vous la traitez de nouveau d’épave, je vais vous montrer ce qu’est vraiment une épave…

Bon, il y allait un peu fort là et de toute, il ne ferait pas ça avec sa fille dans le coin. Il n’était pas fou. Sa voiture n’avait aucune importance. Tout ce qui importait était que sa fille aille bien. Bref, Cameron s’installa dans sa voiture et essaya de la démarrer… Bon, était-ce une blague ? Et bien non… sa voiture le haïssait, il en était certain… Cameron sortit de la voiture, s’accouda sur le toit du véhicule et fit :

Bon, je suppose que vous connaissez un super mécano…

Si la dernière fois, elle conduisait une voiture de fonction d’un garage… Bref au pire, des cas, Cameron pouvait toujours appeler un autre mécano. Lui, chieur ? Il en serait capable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   6/7/2015, 21:00

Leighton ne pouvait qu'être exaspérée par la situation. A croire que le sort continuait de s'acharner sur elle. Depuis son arrivée à New York, elle pouvait compter les tuiles sur les doigts d'une main. Cela faisait quand même beaucoup en un an mais à côté de ça, il y avait tout de même des moments de bonheur et heureusement !
Arrivée sur le parking, Leighton ne pouvait en croire ses yeux. Cameron était encore une fois derrière tout ça. Celui-ci allait vraiment lui pourrir la vie partout où elle croisait ? A croire ! Enfin là, ça faisait beaucoup en peu de temps et deux fois par sa faute. Il y avait de quoi à ce qu'elle s'énerve même si elle n'était pas aussi hystérique qu'elle l'avait été lors de l'accident ! Mais lui semblait toujours vouloir dédramatiser. Certes il n'y avait pas mort d'homme et peu de dégâts mais quand même.
Oui il était avec elle dans le magasin elle ne pouvait pas le nier mais elle ne pouvait rien contre le fait que c'était un abruti fini... une tête en l'air ?

- Oui ça m'arrive d'être calme sauf quand j'ai l'impression que vous le faites exprès pour m'emmerder !

C'était à se demander car il n'avait même pas à chercher à prendre la fuite entre temps. Peut-être que comme elle, il venait d'arriver sur les lieux et de constater la chose. Mais monsieur restait tout aussi cool. Il l'aurait pris de la même manière si c'était la voiture de Leighton qui aurait foncé dans celle de Cameron ? Sûrement pas. Là, il se serait sans doute fait une joie de lui gueuler dessus.

- Vous n'êtes qu'un incapable voilà ce que vous êtes ! J'ai l'impression que vous avez eu votre permis dans une boîte de lessive vous n'êtes même pas capables de serrer un frein à main ! J'ai jamais vu ça de ma vie !

La brunette grommelait tout en faisant le tour de sa voiture à maintes reprises. Elle aurait vraiment pu passer pour une folle à ce moment même mais comment réagir autrement quand vous avez l'impression que le monde entier vous en veut. Cela dit, c'était gros dit comme ça mais il y avait de quoi le penser au moins. Elle n'allait pas lui faire de cadeau.
Cameron lui demanda de se calmer en montrant la petite. Si à chaque fois fallait rien dire à cause d'un enfant ils en auraient pas fini ! Cela n'excusait pas tout ! En fait, ça n'excusait rien du tout. Envolée la bonne humeur de la journée. Leighton traita alors d'épave la voiture de Cameron. Ce dernier n'admettait pas ce terme.

- Je vais me gêner tiens !

Fallait pas en dire plus à Leighton. Elle se ferait un plaisir de le sortir encore. Et elle ne tarda pas à le répéter quand il tenta de redémarrer le véhicule, en vain.

- Vous voyez, c'est ce que je disais, c'est une épave !


Il allait lui montrer ce qu'était une épave ? Ah oui ? Et qu'est-ce qu'il allait lui faire ?
Dépité, il demanda à Leighton si elle connaissait un bon mécano ... alors là, elle savait très bien à qui elle devait faire appel ! Si Cameron y avait échappé la première fois, la seconde serait le moment idéal de s'expliquer entre quatre yeux !

- Et je m'en fais une joie de l'appeler !

Elle dégaina son téléphone portable, prenant appui sur le capot de sa voiture. Au bout de la quatrième sonnerie, Chris répondit.

- Chris ? C'est Leighton, excuse-moi de te déranger mais tu ne me croiras jamais ! Je viens encore de me faire rentrer dedans par le même type qui a foncé dans la voiture de fonction l'autre jour ! Ne t'inquiète pas, rien de grave j'étais pas dedans.

Chris demanda alors à Leighton comment il avait fait son compte pour que cela se produise.

- Ecoute, j'étais à Ikea, j'en sors et je vois ma voiture qui a avancé de sa place. Il a sans doute oublié qu'il y avait un frein à main sur sa voiture ! Donc, du coup, il est en panne et je voulais savoir si tu voulais bien venir avec la dépanneuse ?

N'empêche, c'était quand même faire un cadeau à ce mec de rameuter la dépanneuse après ce qu'il lui avait fait subir nerveusement. Elle aurait peut-être dû le laisser se démerder tout seul. Mais Chris se faisait une joie de venir pour une autre raison également.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   13/7/2015, 15:49

Cette Leighton n’était pas culottée. Du tout ! Un jour, il faudrait vraiment qu’elle prenne ses pilules. Voilà ce que pensait Cameron à l’immédiat. En fait, cette femme était une folle à lier ; elle était bonne à enfermer et Cameron était condamné à la croiser sur son chemin, à lui foncer dedans carrément bien que cette fois-ci, c’était totalement involontaire. La première fois aussi, c’était aussi involontaire. Il ne fallait pas croire qu’il l’avait fait exprès. Cela dit, bien qu’il s’était dit que c’était de sa faute par la suite, il ne l’avouerait jamais à haute voix.

Vous croyez que je fais ça pour le plaisir ? J’ai d’autres passions dans la vie, vous savez ?! avait-il lâché sarcastiquement.

Franchement, de se faire traiter d’incapable… vraiment. Venant d’une femme ? Pitié, quoi ! Qu’est-ce qu’il ne fallait pas entendre !

Qu’est-ce qui vous dit que c’est à cause du frein à main ? répliqua-t-il de mauvaise foi.

C’était vrai ! On aurait pu foncer dans sa voiture et voilà, un inconnu avait décidé que ces deux voitures s’embrassent et s’autoproduisent pour faire des petits… Vous savez, les gens avaient parfois de l’imagination débordante et farfelue... Un peu comme lui, quoi ! Bon, sérieusement, les choses étaient ainsi faites, ils n’allaient pas se faire du caca d’oie, encore une fois ?

Leighton osa encore une fois à appeler sa voiture « une épave »… Cameron soupira. Il ne chercha pas à avoir raison face à une hystérique pareille. Oui, il avait une merveilleuse image de cette femme de caractère.

Cameron s’était adossé à sa voiture pendant que Leighton appelait son mécano. Il croisa les bras, attendant patiemment jusqu’à ce qu’elle raccroche.

Alors ? Votre prince charmant arrive ?

Oui, l’écossais avait de belle façon de dire les choses pour demander si le mécanicien en question pouvait se libérer pour venir en mode Speedy Gonzales, soit rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   14/7/2015, 12:32

D'autres passions dans la vie ? Vraiment ? C'était plutôt un passe temps oui... tout pour enquiquiner Leighton. Bon, ça l'arrangerait aussi de ne plus avoir à faire à Leighton et inversement mais le destin semblait s' acharner sur eux. Depuis l'accident, ils ne pouvaient plus se voir en peinture et l'acceuil que lui avait réservé la brunette dans le magasin n'était pas des plus chaleureux. Pourtant la tension avait descendue d'un cran mais voilà qu'elle repartait à la hausse.
Il allait lui faire avaler que sa voiture s' était déplacée d'un endroit à un autre par magie et qu'elle avait touché celle de Leighton comme par hasard ? Oui, c'était un pur hasard. Aucun des dex  jeunes gens n'auraient pu le prévoir mais il fallait bien se trouver un coupable à la situation. Ils ne faisaient que se renvoyer la balle à longueur de temps...

- Vous me prenez pour une blonde ou quoi ?! Vous ne me ferez pas avaler que quelqu'un a accidentellement tapé dans votre voiture pour qu'elle tape ensuite la mienne ! Si votre frein à main avait été enclenché correctement, votre voiture n'aurait pas bougé d'un pouce. Soyez réaliste.

C'était peut-être ce qu'il s' était passé mais si les freins étaient mis, ça n'aurait pas bougé. Ce serait logique.
Leighton appela donc Chris en renfort pour venir sortir la voiture de Cameron en panne. Pourtant, ça n'avait pas fait de gros dégâts, ça se voyait à peine mais ce fut suffisant apparemment pour casser quelque chose... Il s' appuya contre sa voiture le temps que le mécanicien arrive. La petite Constance les regardaient d'un air interrogateur. Elle se demandait ce qu'il pouvait bien se passer...

- Il ne devrait plus tarder ce n'est qu'à quelques kilomètres d'ici.

Oui, le garage ne se situait pas bien loin du magasin Ikea et dans quelques minutes il arriverait sur son cheval blanc.. euh, sa dépanneuse blanche !

- Quel exemple vous faites pour votre fille quand même... pensa Leighton.

Selon elle, ce genre de tuile ne donnait pas l'exemple à sa fille qui était pourtant une petite très bien éduquée avec d'excellentes manières. Elle ne les tenait probablement pas de son père en tout cas...
Puis, une camionette arriva à l'autre bout du parking.

- Le voilà ! Je vous souhaite bon courage car il n'a pas aimé ce que vous avez fait la dernière fois ! fit-elle avec un sourire narquois tout en saluant Chris de la main pour qu'il les repère.

Autant le prévenir et c'était gentil de sa part ! Chris allait sûrement se faire une joie de lui lancer quelques pics ou plus.. Leighton sentait qu'elle allait assister à un combat de coqs entre ces deux là. Ils étaient deux fortes têtes mais la présence de la gamine changerait  peut-ètre la donne... Chris adorait les enfants maintenant et il en devenait gaga !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   15/7/2015, 11:30

Chris était à son petit train-train quotidien au garage, et c’était bientôt le weekend. Weekend et qui dit weekend, dit amusement avec sa famille.

A son bureau, sa secrétaire avait pris la poudre d’escampette. Bon, elle ne travaillait pas cet après-midi là, il fallait bien qu’il se passe d’elle un jour. Accro à son amie ? Mais non ! Chris n’aimait pas bien la solitude, c’était tout. Cela dit, il restait encore Alexis au garage qui avait les mains dans un moteur. Quant à lui, il finissait quelques finalités dans les papiers. On pouvait dire que c’était une journée très calme… Trop calme. Tiens un coup de fil ? Chris décrocha sans peine, comme s’il était un peu à l’affût et encore, il ne s’attendait pas à avoir sa secrétaire au bout du film. Déjà ? Chris savait qu’on ne pouvait se passer de lui mais quand même ! Leighton ne changea pas tout de même sur le fait qu’elle ait toujours peur de déranger alors qu’elle ne dérangeait jamais, cela dit, Chris était aux aguets car il s’attendait à avoir des ragots là…

Et au niveau ragot ou surprise, il était servi ! Apparemment ce sale type était de rentrer de nouveau dans la voiture de Leighton. La sienne cette fois. La première et dernière fois, ce type était entré dans sa voiture de fonction ! Quelle chance que ça se reproduise en l’espace d’un mois ? Et même sur un parking ? En fait, ce type était un boulet. Un gros boulet en puissance ! Oh bien sûr que Chris allait venir avec sa dépanneuse sur le parking d’Ikéa ! Le blondinet ne sera jamais été aussi heureux d’aller dépanner quelqu’un là ! Lui, sadique ? Pas du tout ! Chris allait pouvoir dire ses quatre vérités à l’autre là et surtout lui dire qu’il fallait qu’il apprenne à conduire ! Ce n’était pas sorcier, merde !

En route vers le parking d’Ikéa avec la dépanneuse sur du Adam Lambert (pour ne pas changer) !! Arrivé à destination, il retrouva les deux loustiques qui avaient besoin de ses services. Alors c’était celui-là, ce gringalet blondinet assez bien habillé ? En tout cas, pour Leighton, elle avait effectivement rien du tout, elle allait bien… L’autre gus aussi ! Non, Chris ne lui souhaitait pas la mort. D’ailleurs, il s’adressa à lui.

Alors c’est vous, le danger public ?

Leighton lui avait bien dit que c’était un chieur et un emmerdeur. Bon, quelqu’un qui avait mauvais caractère ! Et bien ce danger public avait également trouvé un plus mauvais caractère que lui. Ou pas ! Mais en tout cas, il ne fallait pas se frotter aux mauvaises personnes.

Je suis enfin heureux de vous avoir sous la main-là ! Quelle chance que cela se reproduise dans tout New York ? Vous savez qu’à cause de vous, j’ai failli ne plus avoir de secrétaire ? Et là aujourd’hui ? En fait, vous êtes quoi ? Vous tentez de l’assassiner, sale bougre ? Ou tout simplement, vous êtes un boulet !?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   15/7/2015, 11:53

Ah les femmes étaient casse-pied ! En fait, c’était surtout cette hystérique qui était casse-bonbon ! Cameron était maudit pour tomber deux fois sur elle. A son séjour, elle l’avait empêché de prendre son vol et voilà, qu’à peine arrivé sur New York, emménageant, il avait un accueil super chaleureux. Cameron aimait New York, vraiment !

Mais vous savez que ça arrive les oublis ? Ou les accidents ? Vous ne savez pas faire autre chose que de râler ? Ca doit être chiant d’être toujours indisposée !

Elle avait ses règles, c’était pas possible ! Et sur l’exemple qu’il donnait sur sa propre fille ?

Ca, je ne vous permets pas de critiquer !

Leighton avait du cœur pour sa fille ? Constance allait très bien ! Elle était très bien éduquée et ce n’était pas ça qui… hein ! Surtout que Cameron essayait de garder son calme bien qu’il était agacé. Vraiment agacé.

Ne mêlez pas ma fille !

Oh, Leighton ne lui avait pas adressé la parole mais bref, rien que le fait qu’elle lui dise qu’il devait penser à sa fille, là… Non, on ne mêlait pas de n’importe quelle manière. Cameron s’en occupait très bien. C’était un papa-poule, même. Constance était tout pour lui.

Bref, effectivement, le mécano ne faisait pas long feu. Le garage devait être non loin de là sur Brooklyn. Cameron tomba sur un énergumène qui lui aussi l’agressait ou quoi ? L’archéologue n’allait pas survivre à sa journée. On pensait à sa fille qui allait être sans père ?

Non mais ça va ! Les accidents arrivent, non ? Et vous n’allez pas faire le mécontent, ça vous fait du boulot ! Vous allez être payé ! Vous croyez que ça me fait plaisir d’abimer les voitures ? J’ai autres chats à fouetter quand même ! Bon, c’est quand que vous vous occupez de ma voiture au lieu de passer votre temps à jacasser ?

Ce type aussi avait ses règles!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   15/7/2015, 21:50

Ils ne pouvaient pas se sentir et ça se voyait. Tout était bon pour rabaisser l'autre et les pics fusaient entre l'Anglaise Leighton et l'Ecossais Cameron. A eux deux, c'est à peine s'ils rejouaient la petite guerre entre Anglais et Ecossais. Ils avaient ça dans le sang après tout. Il lui demanda alors ce que ça faisait de vivre constamment indisposée et ce que ça faisait de râler tout le temps. Non mais il était sérieux ce mec ? Il croyait que ça arrangeait Leighton de râler autant contre quelqu'un alors que ce n'était pas dans sa nature ? D'habitude, quand tout se passe pour le mieux, elle ne se montre jamais aussi têtue, râleuse et provocatrice mais l'attitude de Cameron lors du premier accident avait donné une très mauvaise impression à Leighton. C'était un type qu'elle n'aurait pas aimé croiser à nouveau mais le hasard lui mettait des bâtons dans les roues.

- Taisez-vous, je vous méprise à un niveau moléculaire de toute façon !

Et comment ! En plus, parce qu'elle râlait, tout de suite elle avait ses règles. C'était quoi ce cliché ? Il ne connaissait rien aux femmes ou bien ? C'était une femme et comme toute femme qui se respecte, elle était chiante ! Chiante en temps normal alors vous imaginez la suite ? Il ne fallait juste pas qu'on lui prenne la tête. De plus, elle avait horreur de la mauvaise foi et Cameron suintait justement la mauvaise foi depuis le début. La brunette se doutait bien qu'il avait autre chose à faire que de foncer dans des bagnoles mais bon, c'était presque de l'acharnement pensait-elle et c'était trop gros pour ne pas être vrai.
Elle se demanda alors quel exemple il renvoyait à sa fille. Elle devait l'idolâtrer comme un héro. C'était bien connu, tous les papas étaient des super héros pour les petites filles. Alors, quand Leighton mêla sa fille à la situation, il répliqua aussitôt.

- Je ne la mêle pas. Je trouve juste dommage qu'elle assiste au spectacle que vous lui donnez à voir. Comment faites-vous pour vous regarder encore dans le miroir après la zizanie que vous semez sur votre passage ? Ca ne vous pèse pas sur la conscience ?

Leighton était loin de se montrer tendre avec lui bien que dans le magasin, il y avait moins d'animosité qu'à présent. C'est vrai, ça ne lui pesait pas sur les épaules l'accident qu'il avait causé ? Apparemment, ça l'écorchait toujours de reconnaître sa faute.
Entre temps, Leighton avait appelé Chris, son patron mécanicien qui allait arriver avec la dépanneuse d'une minute à l'autre. Elle en était certaine, ça allait être quelque chose entre les deux hommes. Malgré un mois passé, Chris ne se remettait toujours pas de l'accident qui avait défoncé l'avant de sa camionnette. Leighton se souvenait encore de sa réaction en découvrant les dégâts.

Il arriva et stationna près du véhicule de Cameron pour pouvoir l'embarquer mais avant, il avait des comptes à régler avec l'Ecossais. Chris ne se montrait pas agressif mais juste ce qu'il fallait pour s'imposer. Le mécanicien le traita alors de boulet et qu'il avait failli blesser sa secrétaire. Leighton se tenait à côté de Chris. C'était comme une ligue contre une seule personne qui ne demandait rien d'autre que de s'en aller.

- Je crois que je n'aurais pas dit mieux moi-même ! fit-elle à Chris lorsqu'il le traita de boulet.

Les accidents ça arrivaient oui mais il ne fallait pas pousser mémé dans les orties pour qu'en l'espace d'un mois ce soit la même personne qui soit visée. Il allait peut-être payer Chris mais ce dernier n'allait sûrement pas lui faire de cadeau.
Bon, Chris n'était pas là pour embêter le monde mais ils règleraient tout cela une fois rentré au garage. Heureusement, la voiture de Leighton n'avait rien qui nécessitait des réparations. Juste un cabossage et des petites rayures. Elle s'en tirait bien cette fois. Pas de quoi devenir hystérique ! Alors, Chris, en bon professionnel alla inspecter le problème en soulevant le capot, puis sous la voiture. Il releva une fuite qui devait être à l'origine de la panne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   19/7/2015, 19:44

Cameron rêvait où Leighton lui demandait de se taire ? Hey, depuis quand Cameron allait obéir et faire plaisir à une femme ? Non, pas à une femme, à une hystérique ! Oui, il était obstiné et très fermé sur son opinion de la jeune femme. Au moins, ce sentiment de mépris était réciproque, et si ce n’était pas leur seul point commun… En même temps, pour dire ça, l’écossais ne la connaissait pas et il ne chercherait pas à la connaître… Et ô combien il n’en avait pas envie. En plus de lui donner des ordres, elle lui faisait des remarques sur son comportement vis-à-vis de sa fille et tout ça. Déjà d’une, comme il l’avait dit, il ne fallait pas que Leighton la mêle dans tout ça. On ne touchait pas à sa fille… Jamais de la vie… De deux, elle n’avait pas à lui faire de leçons de morale.

Vous ne la mêlez peut-être pas comme vous le dîtes mais vous vous mêlez de ce qui vous ne vous regarde pas ! Ne me demandez pas si je le vis bien tout ça alors que vous êtes bien la première à en avoir rien à faire ! Vous ne me la faites pas à moi !

Hey, c’était comme lui demander la dernière fois s’il allait bien … Non, elle n’en avait rien à faire. Puis après elle essayait de savoir ce qu’il pouvait très bien penser. Non, elle n’en avait rien à faire. Elle ne savait pas ce qu’elle voulait. Elle se contredisait. Une hystérique !

Un peu plus tard, voilà que Cameron se faisait un peu recadrer par l’autre blond là, ce cher mécano ! Evidement, l’archéologue ne s’était pas empêché d’ouvrir sa gueule ! Leighton n’avait rien. Ok. Et de deux, ce mécanicien n’allait pas se plaindre d’avoir du boulot, merde ! Il y en avait qui en recherchait ! La, face à lui, à voir ce duo de choc, à croiser les bras contre leur torse… On sortirait d’un mauvais film d’action face au méchant… Mais ce n’était pas lui le méchant. Cameron leva les yeux en l’air, exaspéré.

T'as raison Leighton ,t'es tombé sur un sacré cas, fit le mécano.

Hey, je ne suis pas là pour me faire insulter ! Vous êtes là pour quoi ? Qu’est-ce que vous attendez pour vous occuper de la voiture ? On ne va pas rester là toute la nuit à copiner !

Puis retrouva sa fille, lui ordonna de sortir de la voiture. Il faudrait qu’il trouve un autre moyen de transport pour ramener ses affaires chez lui… (oh, le service Ikéa devrait bien l’aider à lui trouver quelque chose).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   24/8/2015, 14:03

Quelle situation ! Cela frôlait le ridicule. Evidemment, le hasard avait encore bien frappé. Il fallait que Cameron se trouve au même endroit et au même moment que Leighton. Et comme pour s'acharner un peu plus sur eux, la voiture de Cameron avait foncé dans celle de Leighton sur le parking. C'était probablement un frein à main mal serré avait-elle fait remarqué. Mais Cameron continua de s'enfoncer dans sa mauvaise fois. Certes, les accidents ça arrivait mais là, c'était tout simplement de l'acharnement.

Fort heureusement, Chris était arrivé. Leighton allait pouvoir s'en sortir avec son meilleur ami à ses côtés face à ce type particulièrement tenace. Leighton souriait de voir Cameron se faire recadrer par son patron. Il le méritait amplement. Après tout, c'était bien lui qui avait bien abîmé le véhicule du garage l'autre fois... Pas Leighton qui lui avait foncé dedans comme il lui avait laissé entendre. Le cliché de la femme au volant quoi ! A d'autres ! On ne la faisait pas à Leighton celle-là ! Surtout quand elle savait être dans son droit et lui en tort. Il n'avait pas fait sa priorité à droite point final.

Chris et Leighton faisaient face à Cameron. La petite Constance se retrouvait au milieu de ce spectacle à ciel ouvert. C'était dommage pour elle qu'elle assiste à cela mais bon, Leighton et le père de la petite fille ne pouvaient pas s'encadrer. Pourtant, ils avaient réussi à s'entendre légèrement dans le magasin lorsque Constance avait échappé à la vigilance de Cameron... Là, il essayait de se faire passer pour la victime face à Chris qui disait à sa secrétaire qu'elle était vraiment tombé sur un cas.

- T'as vu !

Et oui, elle ne mentait pas. Ce type était complètement débile. Toutefois, alors que Chris s'apprêtait déjà à jeter un oeil sous le capot du bolide, il fit remarquer qu'ils n'allaient pas rester là toute la nuit. Et pourquoi pas ? Ca lui rafraichirait peut-être les idées. Mais ce n'était pas Cameron qui allait apprendre à Chris à faire son travail. Cette remarque n'allait sûrement pas en rester là.

- C'est bien ce qu'il est entrain de faire. Ce n'est pas vous qui allez mettre vos mains dans le cambouis de toute façon !

C'était qui le spécialiste ? Chris. Pas Cameron. Lui attendait que le temps passe. Leighton avait appelé Chris pour qu'il intervienne. Pour la brunette, sa voiture démarrait donc elle aurait très bien pu se barrer et le laisser se démerder avec ses affaires. Mais comme elle était gentille, elle était resté là et avait fait appel à Chris. D'un sens, Cameron pouvait la remercier et s'estimer heureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   26/8/2015, 10:35

Cameron en avait assez. Il n’était pas là pour se faire lyncher, non plus ! Certes, il y avait un truc sur sa voiture qui avait décidé de le lâcher… Que pouvait-il faire autrement ? S’excuser ? Si ce n’était pas la voiture de Leighton, ça aurait une autre voiture… Et elle avait sans doute plus de chance car elle pouvait s’en aller avec sa voiture. Lui ? Sa voiture ne démarrait pas. On ne pouvait pas être clément et compréhensif ? Ben non, il fallait que cette femme fasse son hystérique. Ca aurait été trop beau autrement. Dans le magasin, Leighton lui avait vendu du rêve et de l’espoir, comme quoi, elle n’était pas forcément ce qu’elle prétendait être, vu la manière dont elle s’était comportée avec sa fille… Mais non. En fait, c’était un truc qui ne passait pas entre eux : c’était un fait !

L’Ecossais remarqua par la suite que le mécanicien se mit à soupirer et à lever les yeux en l’air… Non mais sérieusement, comme déjà dit, Cameron n’était pas là pour se faire traiter pour un moins que rien… Sa voiture était en panne, que le mécano la répare, que Cameron le paye et basta. L’Ecossais pourrait repartir pour reprendre son train de vie, tranquillement. C’était certain que ce n’était pas lui qui allait mettre les mains dans le cambouis, préférant les passer dans la terre et découvrir de vieux vestiges, vous voyez ? Chacun son délire…

Avec sa fille près de lui, l’archéologue laissa Chris regarder sa voiture puis remarquant que celle-ci ne démarrait effectivement plus, par précaution, il décida de l’embarquer… Peut-être une bonne chance dans cet embarquement était que Leighton n’allait pas les suivre. Hallelujah ! Pas sûr que l’archéologue aurait supporté les deux en même temps. Cela dit, il essaya de ne pas montrer son agacement face à Constance qui ne suivait pas trop grand-chose… Laissant partir la folle, Cameron fut dans la cabine avec ce cher Chris, qui semblait être un peu calmé et plus « cool ». Si ce n’était pas l’effet qu’il y ait Constance et que ce mécano semblait aimer les enfants… Bref, c’était parti pour une « magnifique » fin de journée…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Italiani in America [Leighton - Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Italiani in America [Leighton - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: