AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
MessageSujet: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   13/7/2015, 17:12

C’était parti pour une nouvelle soirée au Bloody Hell. Va-t-on dire que depuis une bonne semaine, c’était l’apocalypse. Bon, c’était un peu exagéré ! Théodore se trouvait avec deux de ses serveurs sur les quatre. Deux étaient abonnés absents et ce, sûrement pour un petit moment encore. Théodore savait totalement le pourquoi du comment pour l’un, soit Virgile, mais ignorait pour Evelyn. Il avait su par Virgile qu’elle avait des soucis. Bref, c’était la joie parmi ses serveurs.

Pour le coup, Théodore avait engagé pour quelque temps un barman en urgence au nom de Jackie. Celui-ci semblait très bien se débrouiller au niveau des cocktails et puis il y avait les deux filles, Chloé et Kayleen pour sauver l’immeuble lors des soirées bondées.

En cette soirée, Virgile était là, revenu depuis quelques temps, et, il y avait également Chloé et le nouveau barman, Jackie.Evelyn quant à elle, n'était pas prête de revenir avant quelques jours.

Depuis le retour de Virgile, Théodore ne pouvait s’empêcher de lui jeter quelques coups d’œil. Enfin, ceci, ce n’était pas pour le juger ou quoique ce soit mais c’était plutôt pour veiller sur lui. Allez comprendre pourquoi il faisait ça mais bon, il ne pouvait s’en empêcher… D’ailleurs, qu’il ne fut pas surpris lors de son premier jour de retrouver Mister Pingouin sur son étagère accompagné du Pingouin Minimoy à côté …  Charmant ! Que Théodore pouvait dire à ça, quoi ? Théodore revoyait Chloé lui sortir : « ce sont les deux hommes de la boutique ! »… C’était assez tendancieux de ce point de vue-là… Chloé parlait de Jackie et de Virgile ? ou de Virgile et lui ? Parce ce que ce cher Jackie était un géant lui aussi.

Avec cette petite troupe, Théodore n’était pas prêt de s’ennuyer et c’était le cas de le dire… Et en cette soirée aussi, voilà que Chloé vint le voir dans son bureau, paniquée, en urgence pour lui dire que son gamin avait été hospitalisé…  Qu’elle y accourt ! En plus, apparemment, il y avait pleins de monde et deux serveurs, c’était juste… Le brun pouvait la remplacer pour quelques heures seulement bien qu’il était exténué physiquement…

Au côté de Jackie qui allait de temps à autres servir dans la salle, Théodore se tint alors au bar pour servir, remplaçant Chloé... Quant à Virgile, il était près d'une table. Théo avait fini par le repérer du regard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   13/7/2015, 17:54

Cela faisait peu de temps que Virgile était de retour au boulot. Le moral n'était pas spécialement au rendez vous, mais il fallait bien vivre. Drôle d'ironie pour un type qui avait souhaité en crever … Les faits étaient que Virgile bossait de nouveau au Bloody Hell, et avec les soucis qu'il eu lui et en plus Evy, Campbell avait engagé de nouveaux salariés, pour les aider à tenir la boutique à flots le temps que tout rentre dans l'ordre. Entre temps, il avait de nouveau retouché à la drogue. Oui, il savait, il avait failli en crever. Et alors ? Le blond était conscient que la seule façon dont il mourra, ce sera à cause de ça. D'ailleurs il avait failli avoir raison y'a pas longtemps ….

Ce soir donc, Virgile était en train de bosser. Tout allait pour le mieux, si on exclue une chose. Le regard persistant de Campbell sur lui ! Rien d'insistant ou de déroutant, mais quelques petits regards sur lui. De temps en temps. Tout le long de la soirée ! Et doucement, ça le soulait. Il avait la désagréable sensation d'être jugé. Observé. Surveillé … Alors qu'il était à une table, en train de servir des gens, il vit le regard de Campbell se poser sur lui. Encore ! Le blond était du genre à en avoir vite marre des choses, et du coup, la, Théodore commençait bien à lui courir sur le haricot. Une fois la table servie, il s'était rapproché de son patron, lui demandant :

Je pourrais vous parler ? Seul à seul ?

Les tables étaient toutes servies, pas besoin de stresser pour ça. Le blond n'avait vraiment pas envie de sentir son regard sur lui pendant toute la soirée. Jackie eu un drôle de regard en entendant le gérant demander ça au patron. Forcément dans sa tête, étant nouveau, il se dit que ça avait à voir avec lui. Sentant son regard sur lui, Virgile tourna la tête vers le géant et …

Non t'en fais pas, rien qui ne te concerne. C'est … privé.


Le mec eu un drôle de petit regard. Euh … La le toxico ne savait pas comment l'interpréter !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   13/7/2015, 18:37

Théodore servit une bière à un client. Jackie n’était pas trop loin. Bien qu’il soit physiquement opposé à Théo, il n’empêche qu’il semblait craindre le patron ! Allez savoir pourquoi ! Comme s’il sentait aux moindres trucs de travers, il allait sentir trépasser alors que pour le moment, le brun ne l’avait absolument pas dans le collimateur. Il faisait véritablement cet effet ? Il fallait croire… Peut-être que ce cher Jackie connaissait la réputation de Campbell de base, cela pourrait peut-être expliquer.

Cela dit, Théodore n’était pas seul bien longtemps puisque Virgile vint le rejoindre pour lui parler seul à seul ? Encore un peu, il penserait que ça serait pour s’éclipser, comme pour Chloé… Tout le monde aimerait déguerpir ! Ca allait devenir une mode ! Comment il allait gérer son bar tout seul ? Quelle idée…

Ok.

Bref, ça ne lui posait pas de gros soucis à ce qu’on vienne lui parler ! S’il y avait un souci, il préférait largement à ce qu’on lui dise en face. Théodore suivit alors Virgile dans l’arrière-salle pour finir dans son propre bureau. Ne savait-on jamais s’il y avait des oreilles qui trainaient ! Pas que Théodore ne faisait pas confiance en Jackie mais tout de même, il n’était là que depuis quelques jours à peine. Le patron qu’il était s’approcha de son bureau sans pour autant faire le tour. Il s’y appuya d’une fesse et regarda Virgile, croisant les bras sur sa poitrine.

De quoi tu veux parler ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   13/7/2015, 19:27

Théodore semblait d'accord pour qu'ils aillent discuter seuls à l'abri de toute oreille indiscrète. Il le suivit donc jusqu'à son bureau et le regarda se poser légèrement sur ce dernier. De quoi parler ? Et bien il devait se douter que ça n'allait pas être de la pluie et du beau temps, c'est sûr. Mais il y avait tellement de choses à dire entre eux maintenant, du moins, de sujets ….

J'aimerais que vous stoppiez de me regarder à tout va de cette manière.


Lui avait dit clairement et sans détour Virgile. Depuis le temps Théodore devait bien savoir que le blond n'était pas du genre à prendre des pincettes, à tourner autour du pot pendant cent ans … Un truc à dire, il le disait.

C'est que ça en devient limite gênant … Je sais bien tout ce qui s'est passé depuis, mais quand même ! Si je ne vous connaissait pas, je croirais que vous en pincez pour moi !


Mais bon, il avait une fiancée, et c'est sûr qu'il n'était pas de ce bord la le Campby ! Petit sourire intérieur quand à cette idée. Cela serait drôle quand même ! Qu'il soit de l'autre bord, pas qu'il ait un penchant pour lui ! Non, ne lui rappelez pas la fois ou shooté, il avait embrassé Evelyn pensant qu'il s'agissait de Théodore ! Merci on oublie !

Je vais pas tomber d'un coup par terre ou bien me cacher dans un coin pour me shooter !


Disons les mots tels qu'ils sont. Si Virgile avait l'impression d'être tout le temps observé c'est bien parce qu'il devait craindre que le blond fasse une connerie non ? C'est en tout cas ce que pensait Virgile.

Pas que ce ne soit pas sympa de votre part …. Mais je suis un grand garçon.


Un grand garçon dont le passe temps préféré etait de se tuer à petit feu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   13/7/2015, 21:46

Théodore était ouïe pour savoir ce qui pouvait le déranger ou le tracasser mais en fait, c’était ça le souci ? Le fait qu’il le regarde à tout va ? En fait, le brun ne savait pas pourquoi mais il avait l’impression de revivre dans un certain sens leurs regards échangés à l’hôtel, là où ils s’étaient rencontrés. Théodore lui avait reproché, dans son propre bureau en plus, de lui lancer des « petits regards à la noix ». Là, c’était inversé bien que la différence étant que c’était un peu plus « civilisé ».

Ok.

Il avait saisi la chose, ne pensant pas que ça puisse autant le déranger tant que ça. Bon, en connaissant la bête, peut-être que si, il aurait dû l’imaginer. Il n’avait pas spécialement été les plus discret sur ce coup. Ca ferait limite « stalker », psychopathe à l’observer car il n’avait pu s’empêcher. Après qu’il ait entendu tout ce qu’il avait voulu dire directement, Théodore n’avait toujours point bougé d’un poil.

Je ne voulais pas te perturber tant que ça... s'excusa-t-il dans un sens. Je me doute que tu n’es pas assez idiot pour te shooter sur ton lieu de travail mais j’estime que je peux veiller si tout va bien ?

Pas qu’il remette en doute ses capacités à avoir ses responsabilités au sein du bar mais que devrait-il dire d'autre ? Il ne s'inquietait pas que pour son bar mais pour son employé lui-même également?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   13/7/2015, 21:57

Petit hochement de tête approbatif de la part du blond. Bien, c'est cool si Théodore avait capté le message ! Et qu'il ne se monte pas le chou à cause de ça. Il pouvait comprendre que tout de même d'être observé en permanence, et pas pour les bonnes raisons, ça avait de quoi perturber pas mal. Enfin ça le perturbait lui. L'impression d'être observé, jugé, surveillé … Non, c'était pas pour lui !

J'apprécie.


Le brun avait semblé alors s'excuser de son comportement. Oh, grande nouvelle. Même si dans le fond ses intentions étaient louables il n'en doutait pas une seconde. Mais voilà, il était grand et n'avait pas besoin qu'on le surveille. Virgile avait secoué la tête.

Non, je ne ferais pas un tel truc ! Et rassurez-vous, le Bloody Hell n'aura pas de soucis à cause de moi.


Donc pas la peine de veiller si tout allait bien. Puisque dans la vie de Virgile tout allait mal alors bon... Mais il s'en était accoutumé. Puis, sans pour autant regarder de nouveau Théodore, fixant un coin du bureau, il ajouta d'un un ton limite blasé :

De tout de façon … si ça doit se reproduire, ça ne se fera pas ici.


Mais chez lui. Ou ailleurs, chez d'autres toxico comme lui, à crever sur un carrelage inconnu, autour d'inconnus, seul sur le sol. Ouais. Ah non n'y voyez pas de pensée funeste soudaine ! C'est que depuis longtemps maintenant, Virgile ne se voyait pas mourir vieux, mais dans pas longtemps et de cette façon. Belle mentalité oui ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   14/7/2015, 15:19

Théodore avait entendu sa remarque mais de là, s’il arrivait à appliquer la chose, allez savoir. Il allait essayer de respecter cette quête…  Jusque-là, Théodore faisait « confiance » dans le boulot de Virgile. Il n’avait pas eu à se plaindre jusque-là… Et là, bien qu’il savait qu’il se droguait… C’était certain qu’il ne pouvait pas enlever cette idée de son esprit, bien que Virgile faisait effectivement ce qu’il voulait dans sa vie… Théodore n’était sûrement pas le mieux placer pour critiquer, lui dire d’arrêter ou encore de lui dicter tout simplement sa vie. Il connaissait déjà un minimum Virgile pour envoyer chier dans ces cas-là.

Tu tiens à la vie comme de la peste.

Il y avait une chose qui revenait à la mémoire de Théodore. Il y avait bel et bien une chose qui l’avait marqué… C’était lorsque le brun avait été cherché son frère Gaspard ici, justement à Bloody Hell. Gaspard, se plongeant dans l’alcool, fuyant ses propres problèmes apparemment… « Mais je parlais plus des gens qui préfèrent la boisson ou autre pour tenter de fuir les vrais problèmes et faisant du mal aux gens qui les aiment. »

C’est quoi le problème que tu fuis ? ne put-il s’empêcher de dire, curieux.

En plus, ils étaient en tête à tête là... Théodore s'y intéressait malgré tout.

Je me souviens ce que tu as dit à mon frère lorsque j'étais venu le chercher ici... C'était une chose très juste. Je connais le souci de mon frère. Quel est le tien?

D'ailleurs, Gaspard s'était remis de son accident de voiture. Heureusement, il n'avait blessé personne à par lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   14/7/2015, 15:49

Effectivement, il tenait la vie comme à la peste … C'était une phrase bien juste. Façon de dire que oui, Théodore avait compris que Virgile ne tenait pas en sa vie. Pas du tout. De toute pour clamer qu'il aurait préféré crever, continuer à se droguer …. Personne ne tient à sa vie un peu en faisant ça.
Son problème ? Qu'il fuyait ? Virgile pencha la tête de coté, légèrement, ne comprenant pas ce qu'il voulait dire par la. Heureusement, le brun éclaira sa lanterne. C'est vrai que le soir ou le frère de Campby était venu, Virgile eu un relent de sagesse ultime. Enfin, le relent qu'il a une fois l'an. Fallait que Théodore soit dans les parages pour en être témoin ! Fichtre … Mais à ces mots, il avait légèrement penché le regard vers le sol, avant de finalement le relever et planter son regard dans le sien.

Mon problème ?


Virgile se rapprocha de Théodore, le fixant droit dans les yeux, réduisant la distance entre eux, sans pour autant franchir une certaine limite imposée entre eux.

Mon problème, c'est que je respire ! Voila mon problème !

Il n'avait rien à faire ici sur cette foutue terre. Pas de but dans sa vie. Personne, pas d'envie ou d'ambition. Il cessa de se rapprocher, restant proche et loin de lui à la fois. Mais assez pour pouvoir voir son visage dans les moindres détails, chaque cil, chaque couleur bleuté de ses yeux. Qu'il continuait de fixer.

Vous avez une solution à ça ? Je doute.


Il n'avait pas dit ces mots de façon méchante ou cassante. Limite sur le ton de l'évidence en fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   14/7/2015, 20:40

Théodore le fixait, attendant une quelconque réponse par curiosité. Vous trouvez votre employé au bord du gouffre et vous ne voulez pas savoir quand même ? Savoir quelle vie il avait mené pour qu’il soit poussé à se foutre en l’air ainsi ? Théodore était loin d’avoir vécu énormément de galères pour aller jusqu’à goûter ces saloperies et encore pour comprendre ce genre de choses…

Son problème était de respirer ? Vraiment ? Et s’il avait une solution à ça … A part se contenter de vivre, non, il ne voyait pas. En tout cas, Théodore, toujours sur son bureau, n’avait pas bougé d’un poil.

A part se contenter de vivre, non, je ne vois pas.

Après tout, ce n’était pas sa vie et chacun ses merdes, disait-on ! Mais c’était comme ça qu’il voyait la chose et c’était la solution qui marchait pour lui. Non, Théodore n’était loin d’être suicidaire mais en ce qui concernait sa famille, l’hôtel, … il se contentait de vivre et de gérer ça… et jusqu’à quand ? … Après qu’il soit marié ? … Bref.

Il y a vraiment à rien qui t’accroche ?

Ses deux meilleurs amis ? Nada ?

Je comprends mieux ton manque d’ambition…

Ce n’était pas une remarque, loin de là… Mais avec tout ce qu’il pouvait observer avec son « je m’en foutisme » professionnel, et lorsqu’il l’avait promu, Théodore n’avait pas vu avant ce moment-là son manque de confiance en lui… Enfin tout lui paraissait si clair maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   14/7/2015, 20:54

Se contenter de vivre ? Virgile eu un petit : pff ! D'ennui. Se contenter de vivre. Ouais, ça faisait 25 ans qu'il se contentait de vivre … Ou non à son niveau c'était encore autre chose.

Pour moi c'est plus de la survie que quoi que ce soit.


Vivre. Il savait pas ce que cela voulait dire. Ce n'était pas comme ça qu'il décrirait son existence. Triste hein ? Mais tellement ça. Sans se reculer, il entendit Théodore lui demander s'il n'y avait rien à quoi il pouvait s'accrocher. Comprenant son manque d'ambition. Oh et encore ….

Campbell, je me drogue depuis que j'ai 17 ans ! J'ai une vie que je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi, pas de famille, mes potes sont dans un tout aussi sale état que moi … A quoi voulez-vous que je me raccroche ?

Il avait dit ces mots non pas en étant énervé, mais quelque peu blasé. Résolu. C'est comme ça c'est tout. Sa vie était pourrave, rien n'était bon à sauver.

Les seules rencontres que je fais, c'est des gens qui sont dans un pire état que moi et qui un jour crèvent étouffés dans leur vomi. Y'a personne dans mon entourage pour me tirer vers le haut et …


Virgile laissa sa phrase en suspens. En même temps, si quelqu'un venait à lui, dans l'optique de lui tendre la main, est ce qu'il la prendrait pour autan ? Pas sûr. Il était tellement embourbé dans son cercle de destruction que ça en devenait impossible d'en voir un quelconque bout. Il finit par fermer brièvement les yeux avant de se reculer légèrement.

Enfin, inutile de vous faire du soucis. Le Bloody Helle n'aura pas de soucis par ma faute.


C'est bien pour ça qu'il arrêtait pas de le surveiller de toute non ? Pas parce qu'il pouvait se soucier du sort du toxico qu'il était. Pas possible. Hé, c'était Théodore, et il était Virgile ! Certes, il y avait un semblant de calme dans leur relation, mais quand même …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   14/7/2015, 23:09

Théodore écouta alors Virgile déballer sa petite vie… Cela faisait des années qu’il se droguait et à en croire, il n’avait connu que ça : la misère ? Il ne s’était jamais senti heureux ? Il n’avait pas connu ce que c’était d’être heureux ? Surtout qu’il n’avait effectivement personne ? A part ses potes qui étaient aussi bas que lui donc il comptait Evelyn là-dedans ? Se doutant que celle-ci avait des soucis … Mais ça, il se le garda pour lui. Pour l’instant, il avait Virgile sous les yeux donc il se concentra plus sur lui. Avec sa tirage, Théodore pouvait se poser un milieu de questions.

Dis-moi Virgile, n’es-tu pas du genre à fuir les personnes qui te veulent du bien ? Ne voudrais-tu pas t’en sortir ?

C’était la question à se poser philosophiquement parlant puisqu’il semblait « survivre » comme il le disait, il ne cachait pas qu’il voulait crever alors il jouait avec le feu, s’enfonçant encore un peu plus. Surtout qu’il disait que personne de son entourage n’était mieux que lui, ne le tirant pas vers le haut… Dans un sens, il cherchait à être sauver, non ? à ce qu’on le sorte de là ? Mais à le voir reculer, ainsi, comme s’il cherchait à fuir, tout ceci semblait lui faire peur parce que quoi ? C’était nouveau ? C’était quelque chose qu’il ne connaissait pas ? C’était partir vers l’inconnu ? A le voir reculer ainsi, Théodore eut le réflexe de se redresser, ne prenant plus appui sur son bureau et avait détaché ses bras de son torse. Il avait même tendu un bras dans la direction de Virgile, histoire d’essayer de le retenir.

Qu’est-ce qui te fait peur, Virgile ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   14/7/2015, 23:29

Ce serait mentir que de dire que jamais il n'avait rencontré quelqu'un dans sa vie qui ne lui veuille du bien. Enfin, la seule et unique personne à laquelle il pensait, c'était sa sœur Elisabeth. Ce qu'il avait fait ? Il l'avait éjectée. Donc, en un sens, Théodore avait visé juste. A un point que ça fit peur à Virgile. Du coup, il ne su pas quoi répondre. Pas qu'il était gêné, mal à l'aise … Mais il ne savait pas quoi dire. Ça lui faisait tout de même bizarre d'avoir cette conversation avec lui. Campbell. Que pourtant tout opposait à lui. Deux mondes différents qui se retrouvaient pourtant la. Et malgré cela, Virgile avait le sentiment qu'il pouvait continuer cette conversation, sans pour autant se sentir jugé. Etrange, quand on sait tout ce qu'il pouvait ressentir comme aversion envers lui. Après c'est pas comme si leur relation était tout à fait normale. De toute, aucune relation du blond ne l'était.

Alors qu'il eu un mouvement de recul, Théodore se mit à bouger aussi. Son bras, qu'il avait relevé vers lui. Et sa main se poser sur son bras. Petit sursaut de la part du blond. Rien de méchant, mais il était surpris quand même. Les contacts physiques … C'était pas non plus sa grande tasse de thé, encore moins avec les mecs. Les amis, c'est à part cela dit. Mais après avoir observé cette main sur lui, il avait remonté les yeux vers Théodore. Ce qui lui faisait peur ? Virgile le regarda, un peu perdu. En fait …

Je sais pas.


Lui avoua t-il. Il n'avait pas peur de crever, il le souhaitait en un sens. Pas peur d'être seul, il se sentait souvent ainsi. Pas peur de la misère vu qu'il la connaissait. En fait …

Peut être … d'être heureux. Je ne sais pas comment l'être. Je crois surtout … que c'est pas pour moi.


Le bonheur ne voulait juste pas de lui. C'est pas faute d'avoir essayé de s'en sortir à un moment, mais …

En fait … je me sens comme vide.

Si ça l'intéressait. Il survivait. Il était conscient du monde autour de lui, mais il ne prêtait pas grande attention à grand chose. Il n'y avait que la drogue qui comblait ce vide en lui, momentanément. Ce n'était pas la meilleure des façons pour la plupart, mais c'était la seule que Virgile avait. Tout en le regardant dans les yeux, le blond lui demanda d'une voix parfaitement calme :

Pourquoi cet intérêt soudain ?


C'était que depuis son overdose il avait en fait réalisé qu'à part être un connard, Virgile était un être humain avec la race de problèmes ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   15/7/2015, 00:11

Virgile lui semblait perdu, désarçonné. Théodore n’avait pas l’impression de connaître le même Virgile, celui qui paraissait si fort, grande gueule et encore, tout n’était que d’apparence alors que si on grattait à la surface, il souffrait d’un manque, de quelque chose dont il avait toujours manqué. Comme il le disait, il avait ce vide que personne ou grand-chose avait cherché à combler…

Tout le monde a le droit au bonheur !

C’était lui qui disait ça ? L’acharné du boulot ? Evidement, toutes ses occupations ne se résumaient qu’au boulot… Tout tournait autour de ça. Il ne vivait pas dans un sens. Il ne vivait pas sa vie. Il était blindé de thunes et il n’en profitait pas…

Théodore était devant lui, n’ayant jamais été aussi proche de lui de toute sa vie, en fait… le brun avait les yeux fixés sur lui. Pour une fois, Virgile qui avait légèrement la tête baissée pour le regarder, pour une fois, ne le regardait pas de haut avec mépris comme il l’avait fait jusque-là. Pour cet intérêt soudain ?

Peut-être parce que tu me parais comme un livre ouvert….

Et encore, Théodore ne savait réellement les raisons du pourquoi.

On n’est peut-être pas aussi différent que ça !

Après tout, Théo comblait bien un truc en passant son temps à bosser, ne prenant pas de vacances. Un jour, ça sera le boulot qui le tuera. Puis, il était également très peu entouré. Ce n’était pas comme s’il avait des liens de fous avec sa propre famille. La preuve, son père ou encore face à Gaspard… Théodore n’avait que Lénore entre autre, celle qui le connaissait bien… Après. Nada. A part un sacré compte en banque, on ne pouvait pas dire que Théodore ait une vie très intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   15/7/2015, 00:19

Virgile doutait grandement qu'il avait lui aussi droit au bonheur. C'était un truc qu'on devait lui raconter comme ça, pour vendre du rêve aux gens. Ou sinon un truc qu'il atteignait avec les drogues... Mais pas naturellement. Et la réponse de Théodore lui sembla bizarre. Lui parler comme un livre ouvert. Petit rire nerveux.

Je sais même pas pourquoi je vous raconte tout ça !


Pas qu'il avait besoin de vider son sac ou quoi que ce soit, mais allez savoir pourquoi il avait l'impression de pouvoir lui faire confiance en lui avouant ses plus sombres secrets. Enfin, il n'avait pas tout dit, mais quand même on était pas mal la ! La suite de ses mots aurait dû le surprendre. Mais non, rien de tel.

L'argent ne fait pas le bonheur, je le sais.


Ça, pas besoin d'être riche pour le savoir. Certes, ça doit bien aider dans la vie, mais, pas matérialiste, Virgile n'en n'avait pas besoin. Cependant, de la à dire qu'ils n'étaient pas si différents que ça …

Pourquoi ? Des fois quand vous vous levez le matin, vous vous regardez dans la glace et vous demandez : à quoi bon ? Pourquoi est ce que je fais tout ça ? Qu'est ce que je cherches à obtenir ?


C'est en tout cas ce que Virgile se disait des fois. Souvent. Mais que Campbell puisse aussi se poser de telles questions … En fait si, ça le surprenait ! Il avait une vie de fou, une famille, une fiancée, il voulait quoi de plus ? Un p'tit Virgile sur le bureau ? Non c'est une blague hein ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   15/7/2015, 01:28

Théodore le regardait toujours. Il ne savait pas non plus pourquoi Virgile lui racontait tout ça, à lui déballer aussi facilement ce qu’il pouvait ressentir alors qu’ils étaient loin d’être aussi proche de l’un et l’autre, ils étaient loin d’être les meilleurs amis du monde et pourtant, ils en étaient là. Etait-ce le fait qu’il l’ait trouvé entre la vie et la mort que ça changeait quelque chose entre eux ? Peut-être qui savait ! Peut-être qui savait s’il n’y avait pas eu ce moment, ils continueraient là à travailler ensemble comme si tout était normal, sans savoir que le blondinet se droguait jusqu’à s’en rendre malade, ou encore, s’il n’avait pas été là, aujourd’hui, Virgile ne serait pas là devant lui…
En tout cas, l’air de rien, quelque chose se passait. Littéralement. Pour que Virgile ait une facilité à lui parler, était-ce parce qu’il lui faisait confiance ? D’une certaine manière ?

Tu serais surpris de le savoir !

Et oui, lui aussi se posait ses mêmes questions en se levant le matin. Il fallait qu’il se motive pour aller à l’hôtel, faire face à ces hypocrites et encore, ou même face à son père qui lui foutait une pression sur ses épaules et qui ne se préoccupait pas réellement de vous ou encore de son second fils… Puis Lénore, ce n’était pas forcément par plaisir qu’il allait l’épouser…  Et pour tout ça, votre frère vous méprisait…

Théodore s’écarta légèrement de Virgile, pour se ré appuyer contre son bureau puis se pinça le nez avant de se reprendre.

Tu t’engages dans une journée, tu fais ce que tu dois faire et pour quoi ? Pour faire plaisir à qui que ce soit parce qu’on te le demande, parce que c’est ton devoir … et surtout tu le fais pour gagner le mépris de ton frère.

Ca faisait envie ? Il pouvait partir, certes, tout claqué… Mais c’était comme ça. Théodore restait tout de même loyal, il le faisait, c’était tout… Parce que de tout claquer était peut-être un peu trop de changement. Peut-être que dans un sens, ça lui faisait peur… Peur de se rendre heureux également en se déchargeant de ce fardeau et de cette pression ? Parce qu’il ne savait pas quoi faire d’autre ? Parce que de bosser, ça l’occupait ? Il ne savait faire que ça et il le faisait bien? Est-ce qu'il ne ferait pas tout péter pour son frère, au moins? Lui qui rêvait seulement d'avoir Lénore rien que pour lui... ? Il leva les yeux vers Virgile. Etait-il surpris qu'il puisse le comprendre?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   15/7/2015, 12:49

Surpris de le savoir ? Il se faisait des idées ou cette soirée normale, allait être le témoin de leurs aveux de leurs vies dissoutes ? Un truc comme ça ?

* Ptain c'est moi ou cette soirée vire au remake de Confessions Intimes ?*


Cependant, ça ne dérangeait même pas Virgile cette idée. En fait, ça avait un coté rassurant que même le grand Théodore Campbell ( enfin grand … v'oyez quoi ) ait des soucis dans sa vie ! Il est aussi humain nom de nom ! Ça c'est un scoop ! Pas que sa misère le réjouissait pour autant, il n'était quand même pas salaud à ce point. Il ne s'attendant quand même pas à entendre la suite de ses soucis, visiblement il faisait des choses dans sa vie qui vraiment ne semblaient pas lui plaire et en plus, l'éloignait de son frère. La misère quoi. D'un naturel déconcertant, Virgile laissa échapper ces mots :

Et pourquoi ne pas tout envoyer balader ?


Haussement d'épaules et regard qui disait : bah ouais ! Pourquoi des fois se faire braire à continuer à faire des choses qui ne nous apporte que des emmerdes, et ne pas se concentrer sur ce qu'on aime. Clair qu'on ne peut pas toujours tout envoyer bouler. C'est comme ça. Mais au moins s'alléger de quelques poids, c'est faisable.

Si ça vous apporte tellement de malheur, au diable les autres, qu'ils aillent se faire foutre ! Si ça vous fout en l'air vos relations avec votre frère ….


Le blond s'arrêta alors dans sa phrase. Parce qu'il n'était pas bien sûr en fait, que malgré cette petite discussion, Théodore en ait quelque chose à faire des conseils d'un mec dont le corps contient plus de drogue que d'eau ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   15/7/2015, 14:30

En parlant à cœur ouvert, Virgile semblait également porter un intérêt à sa propre vie. En même temps, ce n’était pas tous les jours que Théodore s’ouvrait autant, lui qui habituellement venait ici au boulot, de manière assez distant, froid et réservé. Il ne mélangeait pas le professionnel et le privé.

Si ça pouvait être aussi simple.

Pourquoi ? Parce qu’on comptait beaucoup sur lui ? Pour l’image ? Parce qu’il était à la tête de l’hôtel ? et qu’il ne pouvait pas lâcher sur un claquement de doigt ? C’était sûr lorsque son père comptait beaucoup sur lui lorsqu’il prendrait sa retraite ! Et puis il ne s’était pas foutu dedans depuis toutes ses années pour rien ? Il ne connaissait pas autre chose.

J’ai toujours vécu là-dedans... Je ne sais pas faire autre chose!

Ca paraissait évident. Si simple. Tout lâcher. Lâcher prise… C’était clair et net mais de là à passer le cap, il n’y avait plus personne. Il suffisait d’avoir le courage, un objectif, une raison de le faire… Pourtant il avait une bonne raison de le faire : son frère. Est-ce que le fait de lâcher tout ça les ferait se rapprocher ? Leur relation était dévastée depuis bien trop longtemps. Puis Théodore lui sourit :

Encore un peu, et je dirais que mon bonheur t’intéresse !

Un peu d'humour!... ou pas!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   15/7/2015, 16:58


Alors ils étaient bien tous les deux … Embourbés dans un truc qui les bouffaient tous les deux. L'un qui pour plein de raisons ne pouvait pas tout laisser tomber, et l'autre qui n'en n'était juste pas capable. Ou qui n'avait peut être pas envie,
Virgile se raidit quelque peu en entendant Théodore se moquer gentiment de lui.

N'importe quoi.


Avec un p'tit : pff ! Non mais ce qu'il faut pas entendre ! Il ne se souciait pas spécialement du bonheur de Campbell, mais ils avaient juste une discussion de comment leur vie respective ne les comblait pas. Et donnait son avis sur la chose, sa manière un peu particulière à lui de voir les choses. De tout envoyer bouler entre autre. Après tout pourquoi se casser les pieds avec des trucs inutiles ? Ce n'était que son avis après. Puis, Virgile eu un petit rire, pensant à une connerie dans sa tête, tellement immense qu'il fallait qu'il la partage. Généreux ça oui.

Venez, on plaque tout ! Drogue et boulot ! On s'enfuit au bout du monde lui de tout ça !


Puis le blond partit dans un gros fou rire. Pourquoi il pensait à ça ? Aucune idée ! Et non, le tripe Titanic n'y était pour rien du tout ! Avouez, l'idée de Théodore et Virgile, s'en allant main dans la main vers un futur meilleur, soleil à l'horizon pendant qu'un jour meilleur se levait … Tiens, ça ferait un bon film. Ça existe déjà ? Possible !

Enfin ... je suis sûr qu'il y a une solution à vous soucis.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   15/7/2015, 19:36

Voilà que Virgile partait dans ses délires du genre ils quitteraient tout à la wanegen et partiraient au bout du monde main dans la main comme les deux meilleurs amis du monde. Quelle image ! Sérieux ! Certes, l’idée dans un sens n’était pas déplaisante parce que Virgile était loin d’être déplaisant à regarder et ils commençaient à s’entendre… Enfin cela dit, ça ne faisait pas tout ! Ca ne faisait pas d’eux des amis… Et ce n’était pas parce qu’il l’avait « sauvé » qui donnait raison. Mais tout pourrait arriver, non ? Cela faisait un moment qu’ils se côtoyaient et ils risquaient de côtoyer encore un bon moment si Virgile ne se pète pas la cervelle avant.

Ca serait le pied !

Quoique, à voir si c’était possible… Théodore était un accro du travail. En même temps, il détestait d’être inactif. C’était plus fort que lui. D’une manière, c’était une drogue, et sûrement moins dévastateur que la véritable drogue de Virgile.

S’il n’y a pas de solution, il n’y pas de problèmes.

C’était ce qu’on disait non ? s’il avait ce problème, oui, il y avait sûrement belle et bien une solution… Cela dit, qu’importait ce qu’il se passait entre eux, il y avait bien une chose qui… le turlupinait.

Je sais qu’on n’est pas au stade des meilleurs amis du monde mais tutoies-moi, s’il te plait ! fit-il  sans reproches. Je me fais déjà vouvoyer à longueur de journée et le Bloody Hell, c’est de la détente pour moi !

Ils étaient une petite communauté à Bloody Hell, c’était plus convivial et familial, bien que Théodore n’avait pas énormément d’affinités avec eux mais ils pouvaient se le permettre non ? Quant à l’hôtel, c’était évidemment autre chose et un autre monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   15/7/2015, 20:37

Quand même hein ?

Le pied total ! Plus d'ennuis, plus d'emmerdes, plus personne ! La liberté ! Après a voir si de prendre Théodore comme compagnon d'infortune était judicieux …

Pas de solution, pas de problème. C'était une façon de voir les choses, un peu trop optimiste pour Virgile à vrai dire. Peut être que quelqu'un d'autre trouverait la une sage parole, mais le blond n'arrivait pas vraiment à y croire, il devait l'avouer. C'était une idée mais … Voila. Cependant, lorsque Campbell demanda à ce que Virgile le tutoie, il cru que son overdose allait revenir ! Oui, sans s'être drogué ! Mais les effets étaient la ! Attendez, Théodore Campbell qui lui demande à être tutoyé ? Purée, quand il racontera ça à Evelyn !

Euh … D'accord !


Lui même ça ne posait aucun soucis de tutoyer les gens. Il le faisait par reflexe d'utiliser des formules de politesse, au boulot et tout. Mais de la à tutoyer son boss ….

Mais, devant les autres serveurs ?


Parce que si lui se mettait à tutoyer le patron, il était prêt à parier que les autres allaient s'y mettre aussi ! Même si Virgile était le plus ancien ou le gérant. Enfin, peut importe.

Je ferais peut être mieux de retourner en salle, ce pauvre Jackie, je peux pas l'abandonner comme ça !


Surtout qu'il débutait ici, alors le laisser seul avec toute une salle à gérer, c'était pas sympa. D'autant plus que Virgile avait pu avoir la conversation qu'il souhaitait avoir avec Théodore. Même plus en fait, ne s'attendant pas à ce que l'un comme l'autre ne se mettent à causer un peu de leur vie respective. Comme quoi dans la vie on doit s'attendre à tout … Sur ces belles paroles, Virgile retourna en salle, voir comment ça se passait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   15/7/2015, 22:57

Le fait que Théodore lui demande de le tutoyer semblait surprendre le blondinet. Après tout, pourquoi le brun serait le seul à le tutoyer naturellement ? Parce qu’il était le boss ? Parce que c’était un Campbell ? Parce qu’on devait lui montrer une once de respect parce qu’il avait ce statut ? Comme il l’avait dit, il n’était pas à l’hôtel. Et d’ailleurs, chose qui pouvait déjà le prouver, Virgile avait la fâcheuse tendance à l’appeler « Campbell » tout court… ce n’était pas comme s’ils avaient déjà commencé à avoir des familiarités.

Tu ne te gênais pas d’être impertinent devant les autres serveurs. Qu’est-ce que change le tutoiement ?

Théodore hocha la tête quand Virgile disait de retourner en salle. Après tout, ils avaient bien discuté, peut-être un peu trop de ce que son employé avait prévu au départ. C’était vrai que Jackie était tout seul en salle… Déjà il était nouveau, peut-être qu’il se débrouillait bien mais bon tout seul, ça pouvait être chaud.

Dans la salle principale, Jackie sauta sur Virgile pour lui dire qu’il y avait une nana qui était intéressé à jouer un soir avec son groupe et demandait si c’était possible. Cette nana était brune et portait le nom de Cassandre.

La soirée défila sans trop de problème et assez vite car il y avait de quoi s’occuper. Vraiment, avec ce monde. Au moins, personne n’avait véritablement à se plaindre. Tout de même, dans l’arrière-salle, sur le banc près des casiers, Théodore s’était posé deux secondes, s’accoudant sur ses genoux, il passa une main sur ses yeux. Un jour, il faudra qu’il pense à se ménager, mais tout allait bien quoi. Juste exténué.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   15/7/2015, 23:12


C'est pas faux, jusqu'ici il ne s'était jamais gêné pour être impertinent comme il le disait, pourquoi changer ? Alors soit va pour le tutoyer ! De tout de façon pour se tutoyer, il fallait que quelqu'un se dévoue. Vous comprenez la blague ? Non ? Tant pis.

De retour en salle, Jackie lui sauta littéralement dessus, puisqu'une jeune femme du nom de Cassandre était venue afin de se renseigner pour pouvoir jouer avec son groupe au bar. Chouette alors ! C'est que l'idée de Campbell faisait son chemin au bout d'un moment ! Alors il posa quelques questions à Cassandre, histoire de savoir ce qu'ils faisaient comme musique, et si elle voulait passer un de ces jours avec son groupe, quand le bar était fermé, histoire qu'ils entendent un peu ce qu'ils jouent pour décider de ça. Ceci fait, la soirée continua tranquillement. Sans encombre. Avec le monde qui passait, pas de quoi s'ennuyer !

Le service terminé, bar fermé, Jackie parti joyeusement mais fatigué, Virgile s'en alla à l'arrière salle. Ou il trouva Campbell, assis à récupérer.

Pas encore parti ?


Il allait lui aussi nous crever dans les bras à force ! Enfin, qu'importe. Avec la soirée de passée, même avec la clim, quoique légère, Virgile avait eu l'impression de suer comme pas possible ! Alors, il devait se changer. Même si dehors, avec la chaleur de l'été … Tant pis, besoin d'un coup de frais ! Heureusement, il y avait un évier de disponible, avec un grand miroir. Ce dernier servait surtout aux serveuses, pour se refaire une beauté en fait. La, au tour de Virgile. Il récupéra un tee shirt dans son casier avant de se rendre devant l'évier.

Il posa le vêtement de coté, puis, de dos par rapport à Campbell, face au miroir, Virgile releva ses mains aux boutons de sa chemise, et les ouvrit tous un à un, lentement. Il fit glisser ensuite le vêtement le long de ses bras, puis de son dos pour le retirer et le mettre de coté, laissant son torse fin dénudé. Dont sa croix dans le haut du dos, qui, depuis avait subi quelques modifications. Elle était plus travaillée, plus belle maintenant. Mais c'est pas pour ça qu'il avait retiré sa chemise. Le blond se pencha vers l'évier et ouvrit l'eau, passant ses mains sous le jet pour en récupérer avant de s'asperger la figure, et un peu le haut du corps. Cela faisait un bien fou ! Il se redressa, passant un peu ses doigts trempés dans ses cheveux dorés, d'un geste lascif. Dans son dos, quelques gouttes d'eau avaient fini par couler le long de sa peau avant de se perdre au niveau de sa ceinture. Le blond avait les yeux fermés, profitant de cette sensation de fraîcheur bienfaitrice. Petit soupire de soulagement, tout en passant sa main fraîche à une épaule, effleurant son tatouage du bout des doigts.

Et tu n'as pas chaud comme ça ?


Avait demandé le blond, yeux toujours fermés, à l'adresse de Théodore.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   16/7/2015, 00:22

Et non, Théodore n’était pas encore parti. Allez savoir s’il avait encore le courage de rentrer chez lui, s’il n’allait pas dormir ici, carrément. C’était que derrière, il avait de la route à faire, soit au moins une petite quarantaine de minutes pour rentrer sur Manhattan.

Et non.

Bon, ça se voyait comme le nez en plein milieu de la figure qu’il était complétement claqué. Physiquement parlant, et encore. Il avait hâte de retrouver son lit. Restant planté là, par la suite, Théodore ne s’attendait pas réellement à un… comment qualifier ça ? à un tel spectacle… En fait, il ne pensait pas spécialement buguer tant que ça. Virgile, torse nu, face à ce miroir suspendu au-dessus du lavabo. Le blondinet avait passé un coup d’eau, histoire de se rafraichir un bon coup… Théodore ne put détacher son regard posé sur lui. Ce n’était pas la première fois qu’il le voyait ainsi, vraiment, mais il n’empêche qu’il trouvait cette vision très sexy, digne d’une publicité Ushuaia… Le regard de Théo suivit la goutte d’eau qui démarrait de son cou jusqu’à la chute de ses reins. Cette goutte d’eau descendit lentement mais le brun ne la lâchait pas du regard jusqu’à son fessier. Dans sa tête, il imaginait là, d’être derrière lui, l’enlacer, embrasser son cou, cette croix, et encore toucher et caresser sa peau, passer ses mains dans ses cheveux et… que c’était lui qui lui procurait ce bien-être… S’il n’avait pas chaud…

Si…

Quoi ? Théodore se ressaisit.

Non…

Théodore se secoua la tête, se réveilla, perplexe. Quelle idée lui traversait l’esprit là. Ca se voyait qu’il était fatigué là pour penser à de telles choses pareilles, à de tels désirs… Cela faisait-il plus longtemps que ça qu’il ne s’était pas envoyé en l’air ? C’était Virgile qu’il était en train de mater là…

Je suis surtout claqué.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   16/7/2015, 00:54

Si ? Non ? Faudrait savoir !

Ce n'est pas une question piège...


Donc relax ! Rouvrant les yeux, il vit Théodore secouer la tête dans le miroir. Claqué ? Ouais, on dirait bien ! Le blond se retourna pour faire face a son patron, les fesses contre l'évier, le regardant. Il ne fit pas attention au fait qu'une goutte s'écoulait de ses cheveux, le long de sa tempe, glissant sur sa mâchoire, passant sur son cou avant d'aller mourir sur son torse.

Effectivement, tu devrais voir ta tête ….


Il en faisait peur ! C'est que ça devait crever de gérer une chaine d'hotels et en plus un bar. Y'a un moment, c'est bien sympa le boulot et tout ça, mais si c'est pour plus avoir de vie à coté, à quoi bon ? Certes, c'était pas Virgile qui était le mieux placé pour dire quoi que ce soit, mais ça n'empêchait en rien d'en penser quelque chose. Drôle de sentiment, comme si la conversation de tout à l'heure dans le bureau ne s'était jamais arrêtée, la fatigue pour l'un et la chaleur pour l'autre en plus.

Faudrait vraiment penser à te détendre, sinon c'est toi qui un jour sera à ramasser par terre...


Et ce serait vraiment dommage … En tout cas cela avait bien rafraîchit Virgile ! Passant une main dans ses cheveux pour tenter de les discipliner, il prit le tee shirt qu'il avait récupéré un peu plus tôt pour l'enfiler. Petit soupir. Ça allait mieux maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   16/7/2015, 01:21

Heureusement que Virgile ne se doutait pas de ce que Théodore avait en tête. Même, il était loin de se douter d’un tas de choses. En même temps, ce n’était pas comme s’ils savaient tous les détails de leur vie de chacun. Le blondinet était loin de se douter qu’entre Théodore et Lénore, ce n’était que du flan, et encore, que le brun était du genre à être intéressé par les hommes…

Théodore releva la tête vers Virgile, tout en tenant sa propre tête dans sa main… Virgile était là, face à lui, plaqué contre le lavabo et …. Oui, un jour, ça sera lui qu’on finirait par ramasser à la petite cuillère. Il se frotta de nouveau les yeux.

Un jour, peut-être !

De toute façon, il sera bien obligé un jour, contre son gré. Si son corps ne le lui rappelait pas déjà à l’ordre. A un moment, celui-ci le lui ferait bien comprendre… Mais pour le moment, tout allait à merveille.

Enfin ce n’est pas vraiment le moment si la moitié de mes serveurs finissent par me lâcher…

Oh, il ne parlait pas forcément de Virgile lorsqu’il avait fait son overdose, ou encore Evelyn qui était absente pour le moment… ou bien là, Chloé qui les avait abandonnés sur le champ pour la soirée… Bref cela dit, Théodore se fit une petite réflexion :

Ca y est, tu arrives à me tutoyer maintenant !

Oh ça, allez savoir pourquoi mais ça lui faisait plutôt plaisir. Quoi ? Il en fallait peu pour être heureux.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les meilleurs ennemis [Virgile - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: