AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   17/7/2015, 14:33

C’était avec les cernes sous les yeux que Théodore partit pour le boulot à l’hôtel. D’ailleurs, il ne vint pas à forcément à l’heure dont il avait l’habitude de venir. Cela ne passa pas inaperçu aux yeux de quelques employés à la réception. Ceux-ci restaient corrects, professionnels, mais il n’empêche qu’ils ne devaient en penser pas moins. Le brun n’en avait que faire. Il n’en faisait pas forcément attention puisqu’il fonçait carrément en direction de son ascenseur privé. C’était qui le boss, ici ? En plus, de s’en foutre royal comme le manche d’un balai de savoir ce que pouvait penser les gens dans ces lieux, il n’incluait pas Dorian, le fils de Castiel, là-dedans. Un de ces quatre tiens, il devrait jeter un coup d’œil pour voir un peu comment il s’en sortait ! Un jour, si Théodore recroisait le directeur de la galerie d’art, il ne doutait pas que celui-ci demanderait comment son fils se démerdait, non ?

En se dirigeant vers son bureau, Théodore passa devant celui de sa secrétaire. Elle n’était pas là. Peut-être qu’elle trainait quelque part dans les couloirs pour revenir d’ici là. Il lui demanderait bien lorsqu’elle reviendrait à ce qu’elle lui fasse du café… A l’intérieur de son bureau, il pouvait remarquer qu’il n’avait pas de courrier sur son meuble ou encore.... Il y avait un truc qui clochait. Théodore ressortit de la pièce et en fait, il se rendit compte que oui, c’était vrai, sa secrétaire avait pris congé pour quelques jours. Non mais tout le monde avait décidé de prendre des congés le même jour ? Tout le monde avait décidé de crever, d’avoir des mômes ou encore même de se droguer ou encore soûler ?  Ils ne pouvaient pas faire comme lui : ne pas vivre et pas énormément dormir ? Non ? C’était trop demandé ! Tout allait bien, quoi !

Il allait se débrouiller sans ! Sur ce, à son bureau, il récupéra le combiné du téléphone pour appeler le service de la réception : il devait avoir une personne en trop, là en bas. Certes, Théodore entrait comme ça sans faire vraiment attention aux gens (genre) mais il voyait tout. Bref, le brun avait besoin d’un assistant pour la journée ! Si Dorian montait, (Théodore pensait un peu à lui), il pourrait veiller si son boulot lui plaisait.

Après le coup de fil, Théodore allait faire son café de lui-même dans le bureau de la secrétaire...
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   17/7/2015, 14:55

Pour ce mois de Juillet, Dorian bossait à l'hôtel Campbell. Rien de bien compliqué, un boulot d'été. Job obtenu grâce à son père qui connaissait le vice président de la chaîne d'hôtels. C'était amusant de voir comment le vent tournait. En Janvier en arrivant, Dorian avait logé ici le temps que tout se fasse avec Castiel, les papiers, être sur qu'il était son fils et tout ça … Et maintenant, voilà qu'il y bossait grace à lui.

Le boulot en soi n'était pas compliqué. Dorian était surtout occupé à faire les trucs chiants dont personne ne voulait. De temps en temps il remplaçait à la réception quand les autres étaient occupés ailleurs. Bon par contre, il craignait qu'un jour on lui demande de guider les gens de la réception à leur chambre … Pas que ça le soulait, mais c'est qu'avec lui, ils risquaient de se perdre dans les couloirs. Il devrait peut être mettre sa fierté de coté un jour pour en toucher deux mots à son supérieur. Pour se faire engueuler et attirer des soucis pas la suite, non merci.

A la réception, Dorian était sagement en train d'apprendre à faire les encaissements lorsque son supérieur reçu un coup de fil. Ah, le grand manitou demandait à ce que quelqu'un monte et lui serve d'assistant pour la journée. Le téléphone raccroché, son chef lui proposa de monter afin d'aller aider le patron. Soit. Dorian quitta donc la réception et se rendit au bureau de Théodore, et ce, en évitant de se perdre. Heureusement qu'il tomba sur un autre employé qui le guida gentiment ! Merci à son sauveur !

Arrivé devant les bureaux du chef, il toqua à la porte et entra lorsqu'on l'y invita seulement. Il entra dans la pièce en refermant la porte derrière lui. Il se tint droit en voyant Théodore. Pas un garde à vous non plus, mais droit.

- Bonjour monsieur, on m'a envoyé pour vous servir d'assistant.


En espérant qu'il fasse l'affaire ! Parce qu'il ne savait pas trop ce qu'il aura à faire, mais il espérait en être capable.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   20/7/2015, 12:58

Café en main, Théodore revint à son bureau… Bon, il avait du mal à se concentrer. Il était posé là, enfoui dans son fauteuil, fixant un point blanc face à lui. Bien que fatigué, il se perdit dans ses propres pensées. A un moment donné, il faudrait vraiment qu’il lâche l’affaire : il était vraiment naze de chez naze. Et non seulement physiquement mais également mentalement aussi… Il avait su cette nuit que son frère avait été de nouveau hospitalisé. La dernière fois, c’était pour un accident de voiture et cette fois-ci, c’était pour un coma éthylique... Gaspard allait faire lui faire la totale… Pensait-il à Lénore ? Au moins une fois ? Théodore avait eu le droit également à des reproches de cette dernière... Tout ça était sa faute ? Vraiment ? Et elle n’était pas tout aussi fautive dans cette histoire ? Tout le monde était malheureux dans tout ça…

Théodore fut sorti de sa rêverie lorsqu’on frappait à sa porte où il invita à entrer, et découvrit alors la grande perche qu’était Dorian. Il sera donc son assistant pour la journée. Ah n’empêche, les politesses dans le genre, ça commençait un peu à le gonfler quand même. Il se redressa de son fauteuil et posa le café qu’il avait dans les mains sur son bureau.

Le bureau de la secrétaire est à côté ! lâcha-t-il irritable malgré lui.

Non, non, Théodore ne voulait pas se montrer désagréable mais ça avait été plus fort que lui. Le Vice-Président se leva et se dirigea vers la sortie de son bureau pour rejoindre celui de sa secrétaire, en invitant Dorian à le suivre. Bon, s’il ne disait pas grand-chose à Dorian, il n’allait pas deviner grand-chose vu qu’il était complétement nouveau dans le milieu. Demandez ça à un jeune de 17 ans.

Vous devriez trouver le planning d’aujourd’hui et de ce que vous avez à préparer… se reprit Théodore.

Il s’approcha du bureau et allez savoir si sa secrétaire avait déjà préparé tout ça la veille ou non… il n’en savait rien puisque normalement, c’était pas lui qui s’en occupait… En tout cas, peut-être qu’il s’était levé trop vite mais toujours debout, là, à côté du bureau, Théodore sentit sa tête tourner.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   20/7/2015, 13:16

Ok, le bureau était à coté. D'accord, mais quel coté ? Dorian voulait bien jouer les secrétaires pour la journée, mais à condition de savoir ou c'était.... Ah heureusement, il le vit se lever et l'inciter à le suivre. Merci, parce que s'il le laissait s'évaporer comme ça, sans lui dire quoi faire … Pas que Dorian n'était pas débrouillard, mais il ne connaissait rien au milieu hôtelier, alors c'était risqué. Pour tout le monde. Il ne releva pas spécialement le ton désagréable qu'avait employé Campbell. Silencieux, Dorian l'écouta parler du planning qu'il devait trouver, ainsi que les choses à faire.

- D'accord.


Dorian vit alors Théodore se relever et … Oh bon sang mais il était devenu d'une pâleur ! Le blond s'était de suite rapproché de lui et vint pour le soutenir, une main dans son dos et l'autre sur son torse.

- Hey, est ce que ça va ?


On dirait que non. Aller, assis ! Dorian n'en pas spécialement de mal à le faire s'asseoir sur la chaise derrière le bureau, limite en le faisant voler dessus. Une fois Théodore assis, Dorian posa sa main sur son front, le regardant comme pour jauger son état. Il faisait peur ! Pâle comme un linge, le front chaud … On dirait bien qu'il venait de se faire un petit malaise. Bon. Etant lui même sujet à de fréquents malaises, à force, il savait un peu ce qu'il fallait faire. Attendre que ça passe. Mais pour ça on pouvait quand même faire quelque chose pour aider. Dorian n'allait peut être pas l'allonger par terre et lui relever les jambes. S'il était tombé dans les pommes, oui. Alors le laissant sur la chaise, sûr qu'il n'allait pas se casser la gueule, il le laissa deux seconde pour aller du coté de la machine à café et de l'évier présent dans le bureau. Il prit un verre, y mit de l'eau et y versa une portion de sucre. Y'a que ça de vrai. Le blond revint près de son patron d'un été et lui donna le verre :

- Tenez, ça devrait vous faire un peu de bien.


Après un malaise, Dorian se retrouvait toujours à boire de l'eau et à manger un truc sucré. Alors combiner les deux n'était peut être pas si mal. Ça fera comme un sirop.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   22/7/2015, 10:59

Dans deux minutes chrono, il serait prêt à tomber par terre ! Et encore, ce n’était pas comme si on lui avait prévenu qu’un jour, on finirait par le ramasser à la petite cuillère… Il n’avait rien avalé de la matinée alors ça n’aidait pas. Voilà que c’était un gamin qui le rattrapait pour l’empêcher de tomber. Vraiment... De le voir tomber celui-ci, plus d’un aurait sans doute jubilé pour voir ça. Si ça allait ?

Tout va bien !

Tout allait si bien que ça se voyait au milieu de son front. Physiquement, non, ça n’allait pas… Il en fallait peu pour le faire asseoir sur le siège du bureau. Il s’accouda sur ce même bureau, histoire de se tenir la tête. Il ferma un instant les yeux, histoire de souffler et de s’en remettre… Dorian finit par le laisser quelques instants pour lui offrir un verre d’eau.

Merci !

Théodore resta un instant silencieux. Bon, que pouvait-il dire vraiment ? « Tiens, si on discutait un peu ! » alors que niveau social, Théodore était au niveau des pâquerettes. Il était loin d’être en état pour avoir une belle conversation… Bref, ayant bu son verre, il attendit un peu, le temps qu’il retrouve un peu de couleurs, notamment qu’il ait l’impression de se sentir mieux. Il en profita d’être assis sur le pc au bureau pour lui imprimer ce foutu planning après quelques recherches.

Si tu arrives à trouver les dossiers correspondant dans ces meubles là ! commença-t-il à expliquer.

Et puis après ceci, que faire d’autres ? C’était à ce moment-là que le doyen Campbell dans son costume gris trois pièces fit son apparition pour parler à son « fiston ». Physiquement, à part la taille où John Campbell était légèrement bien plus grand, ils se ressemblaient. Théodore était son portrait craché. C’était flagrant. Théodore saurait à quoi il ressemblerait à ses 52 ans.

Bonjour Théodore. Dis-moi, tu m’as bien l’air pâle ! salua John, inexpressif.

Puis, il jaugea le blondinet, et fit sans méchanceté dans la voix:

T’as changé de secrétaire ?

J’arrive ! fit Théodore, toujours assis dans son siège, avant de s’adresser à Dorian : Vous avez déjà été au service des courriers ?

Etre allé ou non mais au moins, ça lui donnait une idée d’un truc à faire pour lui pendant que Théodore se dirigea vers son bureau pour accueillir son père… Le brun se posa contre son bureau pendant que son père lui parlait face à lui, de certaines affaires… avant de lui parler du mariage. Mais quel mariage ? Ah oui, celui avec Lénore… Remarquant la tête de zombie qu’avait Théodore, il lui demanda si ça allait ou qu’est-ce qu’il faisait pour avoir ce genre de tête. Le brun n’avait pas caché qu’il tenait un bar et ce dans le Bronx. Le Bronx ? Quelle idée déplaisante… Pourquoi ? Parce que Gaspard y vivait également ? Oh, voilà que Théodore réagit de manière assez brutal pour le coup, il répliqua sans filtre, sans retenu.

Ca suffit ! coupa Théodore.

Il tremblait. Pas parce qu’il avait peur pour son père mais c’était que physiquement (et mentalement), il était épuisé.

Gaspard ne va pas bien ! Il a eu récemment un accident de voiture… Et cette nuit, est-ce que tu sais au moins ce qu’il a fait ? Est-ce que ça t’arrive de l’appeler au moins pour prendre de ses nouvelles ? Et tout ce qui t’intéresse, c’est mon mariage, l’entreprise ? Le bar te dérange ?

Son père n’en avait pas marre de contrôler sa vie ?
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   22/7/2015, 20:07

Tout va bien tout va bien …. Pas sûr. En tout cas le temps que Théodore se remette un peu de son petit malaise Dorian resta à coté de lui pour s'assurer qu'il n'y ait pas de soucis. On ne sait jamais, s'il tombe tête la première sur le parquet ! Une fois passé le malaise, Théodore se remit au boulot, du moins à expliquer celui de Dorian, ce qu'il avait à faire.

Puis quelqu'un entra. Ah, le père du grand manitou ! En le voyant, Dorian n'eu pas le moindre doute : cet homme était le père de Théodore. Bon sang c'était dingue la ressemblance ! Abusé ! C'est dans ces cas la que Dorian se demandait s'il ressemblait à l'un de ses parents, s'il y avait des similitudes dans leurs traits. D'emblée il était tenté de dire qu'il ressemblait à sa mère. Tous deux longs, fins, élancés, blonds aux yeux bleus … Même si en fait le bleu des yeux de Dorian était plus semblable au bleu des yeux de Castiel. Enfin, il était scié de voir une telle ressemblance. Cela n'empêcha pas Dorian de saluer poliment l'homme. Enfin, le grand PDG.

* Il a pas l'air commode le mec quand même .... *

Théodore lui demanda du coup s'il était déjà allé au service des coursiers. Oui, régulièrement il y allait, donc le chemin il le connaissait maintenant.

Le blond sortit donc du bureau de la secrétaire pour se rendre la ou Campbell l'avait envoyé afin d'y faire son boulot. Rien de compliqué, mais le petit stagiaire d'été qu'il était devait bien le faire.

En remontant à l'étage, Dorian trouva le bureau de Campbell, une caisse de dossiers dans les mains. Pourtant, il ne pu entrer pour aller les lui donner. La raison étant qu'il entendait des éclats de voix de l'autre coté de la porte. De Théodore, et sûrement l'homme de tout à l'heure, son père. Tout ce qu'il entendait, c'était les mots mariage, entreprise, bar …. Le nom Gaspard aussi. Quoi, il voulait se marier à un type nommé Gaspard qui tenait un bar, au détriment de l'entreprise ? Non, ça ne devait pas être ça. Pas bien d'écouter aux portes ! Du coup, étant donné que Dorian devait faire parvenir ce qu'il avait en main à Théodore, il resta dans le couloir à attendre un peu. Si ça prenait trop de temps il ira dans le bureau de la secrétaire faire autre chose.

* Sacrée ambiance chez les Campbell ... *

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   24/7/2015, 11:05

Les voix s’élevèrent. Théodore parla sans retenu sans mesurer le poids de ses propres paroles. Des paroles non dites, des paroles qu’il avait enfouies depuis trop longtemps. Il était à bout… Cela ne semblait pas plaire au paternel mais tant pis ! Il était là au mauvais timing ! Celui-ci finit par quitter le bureau, énervé et bouscula sans faire exprès le jeune blondinet qui attendait dehors avec dossiers et courriers à la main.

Qu’est-ce que vous faites là ? Vous n’êtes pas en train de travailler ? râla le grand John Campbell. Mais ramassez-moi ça !

Hey, les dossiers et les courriers n’allaient pas se ramasser tout seul ! Le grand PDG le contourna et s’en alla alors.

Dans le bureau, après les nerfs passés sur son père, il fit les cents pas avant de s’arrêter près de son bureau, il voulait s’y appuyer mais non, il s’écroula. Il se laissa tomber par terre et s’adossa au bureau derrière lui, regardant la porte d’entrée ouverte. Relâchant la pression, les larmes montèrent à ses yeux. C’était tellement nerveux que Théodore se mit à lâcher un rire entre deux larmes. Il était littéralement entre le rire et les larmes, soit en mode craquage complet. Non mais quelle vide de merde ! Il y avait certains matins où il ne fallait pas du tout se lever...
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   24/7/2015, 11:32

Alors que Dorian s'était décidé à bouger de la, le destin, ou plutôt le PDG Campbell, en décida autrement. Celui-ci était sorti du bureau de son fils et avait sur son passage heurté Dorian, qui tenait toujours des dossiers, du courrier. Et merde ….. Oh et son p'tit ton de chef à la con il se le gardait merci il était pas son fils ! Bien entendu Dorian garda un air impassible et se pencha dans les genoux pour ramasser tout ce merdier. Tu m'étonnes qu'il y ait tellement d'employés si les patrons sont pas foutus de faire gaffe ou ils mettent leurs grosses godasses ! En tout cas, ce mois lui apprendra et le motivera pour une chose ! À l'avenir, Dorian fera tout pour que ce soit lui qui donne les ordres et rende la vie impossible à ses employés ! Subir ça tous les jours non merci. La il se taisait parce que c'était juste pour un mois, que ça ferait des emmerdes à son père. Un peu de sérieux.

Alors qu'il finissait de ramasser tout ça, il entendit un drôle de bruit. Euh … C'était Campbell fils qu'il entendait ? Dorian avisa plus loin la porte d'entrée ouverte. Dossiers et courriers récupérés, il se releva et hésita un petit moment avant d'entrer dans le bureau, découvrant Théodore, assis contre son bureau en pleine crise. A pleurer et à rire en même temps, ça faisait un drôle de mélange. Oula !

Déposant tout ce merdier dans un coin de la pièce, Dorian ferma la porte une fois entré. Il se doutait que déjà qu'un petit employé pour l'été qui le découvrait ainsi ça devait pas être super évitons d'ameuter d'autres employés. Bien entendu, Dorian n'allait pas aller vers lui pour lui faire un petit câlin en lui tapotant dans le dos. Mais n'allait pas non plus sortir son portable et le filmer. Non en fait il récupéra un paquet de mouchoirs, et s'accroupi face à lui pour le lui tendre.

- Tenez.

On est d'accord, Dorian est le connard par excellence. En temps normal, quelqu'un qui pleure devant lui, il serait plus tenté de foutre un petit coup de pied histoire de. La, Dorian avait entendu qu'il y avait eu une sale dispute entre le père et le fils et ça … c'était pas cool. Il avait beau ne pas connaître le fin mot de l'histoire ou même celui du début, il trouvait ça pas super tout ça. Alors il se contenta de rester face à lui, le regardant sans le juger ou avoir de la pitié dans ses yeux. On est entre hommes après tout.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   24/7/2015, 18:58

Théodore se demandait comment il avait fait pour ne pas avoir craqué avant. Après toutes ces années à essayer de gérer tout ça, de vouloir faire plaisir à son père, d’être là pour son frère et encore Lénore aussi qui en ajoute une couche… On ne pouvait lui lâcher la grappe un peu ? Il s’était acheté un bar, il ne pouvait pas se faire plaisir et penser à lui ? C’était son cadeau qu’il s’offrait… Il ne pouvait pas faire ce qu’il voulait de sa vie ? Merde !

Il n’avait qu’une envie en ce moment même : c’était sortir d’ici, boire un coup et dormir. Vie de merde qu’il était entre le rire et les larmes là. Il était à bout de nerf. Et là, il se retrouvait face à Dorian, cet adolescent … Sérieusement, qu’est-ce que Théodore allait faire de lui là dans cet état ? L’ado eut le bon réflexe de fermer la porte pour éviter qu’un employé passe devant. Oh, s’il y en avait un qui l’aurait vu dans cet état aurait bien jubiler… Dorian eut la bonté de lui tendre un paquet de mouchoirs…

Je crois que tu ne peux pas rêver mieux comme métier, crois-moi !

Il récupéra le paquet de mouchoirs… mais ne l’ouvrit pas là. Pas de suite. Théodore était complétement blasé là… En plus, craquer devant un employé, ça aurait fait moyen mais en plus devant un adolescent de 17 ans ? Merci quoi… L’égo en prenait un bon coup…

S'il y a un truc qui ne te plait pas, un conseil : fuis !
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   24/7/2015, 21:51

Sans un mot, il écouta Campbell craquer, parlant de son propre métier. Et bien, ça devait vraiment etre la merde pour qu'un type tel que lui se mette à craquer devant lui … Après quand on est à bout, le reste ne compte plus. Petit souvenir d'une rupture douloureuse combinée au fait de ne pas savoir si ce fut lui ou son père qui avait foutu une fille enceinte …

- J'en prends bonne note.


Lui répondit Dorian d'une voix calme. Toujours baissé devant lui, il finit par poser ses genoux par terre. Il ne savait pas combien de temps Théodore souhaitait rester par terre, mais pas de soucis. Il pouvait bien rester la quand ça allait pas non ? Oui, moment de grande bonté.

- Mais pourquoi ne fuyez-vous pas alors ?


Facile à dire oui, toujours cette même rengaine.

- Loin de moi l'idée de vouloir vous dire quoi faire mais …. si votre vie ne vous convient pas, au fond, y a t-il quelque chose qui vous empêche de tout envoyer balader et garder que le meilleur ?


Et une vrai raison ! Pas la pression sociale, les parents, la famille les amis ou le fric. C'était peut être prétentieux de la part d'un môme de dire ça, mais des fois dans la vie, il faut penser à soi d'abord. Regardez, c'est ce que faisait Dorian la plupart du temps. Certes des fois ça lui apportait pas mal d'emmerdes, mais il le vivait très bien. Toujours, c'est facile de dire quand on ne connait pas. Il avait beau avoir entendu la dispute, compris quelques mots, il ne savait pas tout.

- Y a t-il quelque chose que je puisse faire ?


Un café ? Un chocolat ? Appeler confessions intimes ?

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   25/7/2015, 23:23

La grande question du siècle : pourquoi il ne fuyait pas ! Oh, qu’est-ce qu’il aimerait bien ! Pouvoir fuir là, prendre ses cliques et ses claques et partir, s’en aller, prendre un train et se laisser vagabonder par où ses pieds l’amèneraient … Sans doute au milieu de nulle part.

Ah ! Si ça pouvait être plus simple !

Oh, il l’aurait déjà fait plus tôt. Sans aucune doute. C’était plus facile qu’à faire de tout lâcher prise comme ça. Peur de l’inconnu peut-être ? Savoir quoi faire de sa vie ? C’était simple ! Il avait de quoi faire et vivre avec son propre bar. Il était à lui. Il en était propriétaire…  

Je retournerai bien à mes 17 ans où on est tous naïf avec l’avenir devant soi ! fit-il limite avec un rire jaune.

Non, Théodore ne critiquait pas, hein et il manquerait plus qu’il dise que sa vie était déjà foutue alors qu’il n’était qu’âgé de 27 ans. Il était encore jeune et il avait loin d’avoir tout vécu encore… Il n’avait même pas vécu la vie de couple, la vraie. Le vrai bonheur de bosser non plus. Et tout ce qu’il faisait là avait été pour plaire à son père. A force des jours, il ne savait plus pourquoi il se levait le matin mais c’était devenu une routine… Difficile de lui donner une véritable raison qui l’empêcherait de tout casser, briser ce cercle vicieux… Si Dorian pouvait faire quelque chose …

Me remplacer pour la journée peut-être ? Ca serait avec plaisir !

Oh, s’il pouvait lui céder toutes ses responsabilités… Pauvre môme !

Tu vas t’amuser crois-moi ! Aller voir tous ces gosses de riches avec qui tu sers la main tous les jours, tu leur sers tout sur un plateau pour qu’ils soient content mais surtout pour qu’ils puissent claquer leur argent … Ah tous ces hypocrites ! Bullshit !

Si ce n'était que ça qui le faisait chier un peu plus... Non! C'était sa dispute avec son propre père là qui l'avait carrément achevé ! Théodore renversa sa tête en arrière, limite à se cogner la tête contre son bureau.

Tu ne peux rien faire pour moi, gamin!
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   26/7/2015, 10:50

Oui, c'est sûr que tout n'était pas si simple comme on l'aimerait. C'est la vie après tout. Dorian eu un petit sourire en coin lorsqu'il dit qu'à 17 ans on est naïf avec l'avenir devant soi. Pour le coté avenir devant soi, il n'avait pas tort. Mais naïf ? Non, Dorian n'était plus dans cette catégorie de gens depuis longtemps. Plus depuis le jour ou, à quinze ans il avait décidé puisque sa mère ne ferait rien, de retrouver son père. Plus depuis que la vie n'a cessé de lui foutre des bâtons dans les roues. Plus depuis qu'à chaque chute il se relevait encore. Mais peut être que dans un sens, il était encore plein d'espoirs concernant la vie en général. Parce qu'il n'avait pas autant vécu que Théodore. Sûrement.

Sans un mot, il écouta Campbell parler de son travail qu'il semblait tant aimer. Oh dites donc … ça faisait peur un peu à l'entendre parler. C'est qu'il avait surtout grandi avec une mère qui aimait son boulot et aujourd'hui son père le sien. Du coup, même s'il savait bien que tout le monde n'exercait pas le job de ses rêves, d'entendre ainsi un vice pdg d'une chaîne hôtelière râler sur son job de cette façon … Etrange leçon que la vie lui donnait. En tout cas, quoi qu'il en soit, s'ils se reverront ou non, dans un coin de sa tête, Dorian savait que cet homme venait de lui donner une petite leçon de vie. Venait en un sens de le motiver à se battre pour obtenir ce qu'il souhaitait, car Dorian ne souhaitait pas craquer comme Théodore venait de le faire. Dur … Pour la fin de ses mots, Dorian approuva.

- Vous avez raison, je ne peux rien faire. Vous êtes le seul à pouvoir vous aider.


Les gens autour ne pouvaient rien faire pour Campbell. Dorian pensait toujours qu'on était seul maître de sa destiné. Que les autres ne pouvaient rien faire pour cela, et que seul nous avons le pouvoir de changer notre vie. Mais après, il y a des situations plus compliquées que d'autres.

- Voulez-vous que je vous laisse seul ?


Parce que bon, n'oublions pas que Dorian était encore un gosse à coté de Campbell malgré le fait qu'il n'y ait pas de grande différence d'âge. Et surtout, c'était son boss ! Pour un mois mais son boss quand même. Et puis, même s'il pétait un plomb, le blond se disait qu'il préfèrerait peut être être seul.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   28/7/2015, 11:20

Si un jeune de 17 ans pouvait lui changer la vie, ça se saurait. Seul lui pouvait tout changer, tout faire. Sa vie n’était pas entre ses mains ? Bien qu’il était en train de la vivre ainsi et voilà que nerveusement, il craquait totalement. Quelle vie ! Sérieusement ! Une vie rêvée pour lui-même et encore une vie qui devrait faire rêvée pas mal de gens ! C’était vrai, avoir une position comme la sienne et surtout à son âge était top de chez top et le fait d’avoir du fric devait jouer grandement ! Ah rien ne pouvait arrêter les convoitises !

Allez faire votre boulot ! lâcha Théodore, sans méchanceté. Ce n'était pas lui qui allait le retenir ou quoique ce soit...

Au point où Théodore était, tout allait bien. Il allait rester planté là par terre, à pleurer et à évacuer jusqu’à ce qu’il serait prêt à se refoutre sur ses deux pieds. Enfin s’il y arrivait ! De toute manière, il pouvait tenter mais ses jambes étaient incapables de le retenir…

Oh là... pensa-t-il.

Théodore était en train de tomber sur le côté, par terre. Non, il ne se sentait pas vraiment bien, pas des masses… Peut-être qu’il avait voulu se lever trop vite mais sa tête avait tourné… Il était là, sur le dos, à regarder le plafond! C'était lui où sa vision commençait à se troubler?
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   28/7/2015, 11:45

Dorian avait hoché la tête lorsque Campbell lui dit d'aller faire son boulot. Pas de soucis, en premier lieu c'était pour ça qu'il était la. Dorian s'était alors redressé, laissant Campbell à ses occupations quand du coin de l'oeil, il le vit tenter de se lever, mais vite se laisser retomber sur le coté. Oh merde ….  Bon, avant toute chose, il était temps d'appeler du renfort, parce que la, ça devenait un peu inquiétait. Alors Dorian sortit du bureau et alla toquer à celui le plus proche ou il trouva des employés surpris de voir une tête inconnue.

- Il y a le patron qui fait un malaise.


Leur fit savoir Dorian avant de retourner auprès de Campbell, les autres employés sur les talons. De retour dans le bureau, le décoloré et un autre employé se mirent de part et d'autre du patron, à tenter de lui faire garder ses esprits, pendant qu'un autre appelait le médecin de l'hôtel. Nul doute qu'après ça, il allait se faire renvoyer chez lui, au repos forcé. Théodore, pas Dorian.

Et ça lui a prit d'un coup ?
Demanda l'autre employé à Dorian.

- Non, un peu plus tôt il s'était déjà senti mal, mais c'était passé.

Du moins à peu près, et avant que le père de Théodore ne vienne et qu'ils ne se prennent le chou … Ah la famille …

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est toujours question d'un blond aux yeux bleus [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: