AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   19/7/2015, 22:47


Bonjour, je viens imposer mon amitié de force!
Théodore Campbell

Je marchais le long de la rue dans le cartier du Bronx qu'Evelyn m'avait indiquée. Elle n'étais pas trop bondée, un mercredi soir rien de plus normal. Ci et là une enseigne lumineuse pour fastfood ou magasin. Je me trouvais finalement en face du bar ou ma nouvelle amie travaillais et rentrais sans hésitation. Une petite scène au fond, un comptoir, quelques tables, une ambiance tamisé et quelques convives attablés. Je me frayais un chemin entre les tables et m'installais au bar. Le quartier n'était pas mal famé et Evelyn m'avait certifié que je ne risquait rien à l'intérieur. C’est donc confiante que je m'installais au bar. Je fis un sourire au ba man et commandais un passoa accompagné de jus d'orange. Mon ex n’arrêtais pas de me charrier sur le fait que c'était mon alcool favori. Un alcool de fille comme il disait. Enfin bon débarras en ce qui le concerne. Lorsque je reçu ma commande, j’interpellais le barman:

"Excusez moi, mais Evelyn ne travaille pas ce soi par hasard?"

Javais espérer croiser mon amie et lui faire la surprise. J'étais passée au  Hall of Fame for Great Americans et je m'étais dit pourquoi ne pas passer voir Evelyn vu que les deux endroits étaient assez proche. Je devais concevoir un dossier sur Théodore Roosevelt pour le musée. Du coup j'avais été me documenter à la bibliothèque à deux pas de là. Le musé avait eu la permission d'exposer des image du buste de Théodore Roosevelt d coup j'avais aussi été prendre des photos. J'aurais d’ailleurs adoré en parler avec Evelyn, elle qui était calée en histoire aurait certainement pu m'aider pour le dossier bien garni mais encore à mètre en ordre dans mon sac. J'avais simplement pris une farde en carton, marqué en grand "Théo." dessus et simplement fourré toute les informations que j'avais réussit à recueillir sur lui, du moins des photocopies, dedans. Du coup il fallait encore que je trie tout ça. Mais même si je avais pas eu ce travail j'aurais été enchantée de voir Evelyne et de lui faire la suprise.




© EKKINOX




lien:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   20/7/2015, 00:04

La vie se résumait à boulot, boulot et boulot. Et ah oui, sans oublier quelques heures de sommeil casé au milieu, mais c’était boulot boulot avant tout. Un jour, il se tuera à la tâche.

La journée, Théodore la passait à l’hôtel Campbell. Entreprise d’abord créer par son père à Manchester en Angleterre avant que la chaîne prenne de l’ampleur jusqu’ici à New York. Le paternel espérait que son fils, un jour, reprenne les rênes de tout ça (enfin quand il sera à la retraite). Pour la peine, Théodore, pour son jeune âge, n’était que vice-président pour le moment.

Et depuis quelques temps, le brun avait eu une nouvelle lubie : acheter un bar, le Bloody Hell dans le but de le faire tourner. La raison ? Il ne savait vraiment. En fait si, à la base, c’était parce qu’il savait que son frère Gaspard avait l’habitude de venir ici et ce, pour ne pas boire qu’un seul verre, hein… C’était juste histoire de pouvoir garder un œil sur lui… Histoire de… Puis d’avoir son petit bébé, son bar, cette idée lui plaisait beaucoup.

Pour cette soirée, Théodore était présent dans ce bar. Bon, présent, c’était vite dit car il était souvent caché dans son propre bureau qu’autre chose. C’était une soirée calme, Le bar tournait à peu de serveurs. En tout cas, c’était sans Evelyn, qui celle-ci était en congé pour quelques soucis soi-disant (il ignorait totalement pour sa tentative de suicide) et c’était également sans Virgile également… Heureusement dans un sens car depuis deux jours, Théo préférait l’éviter pour une étrange raison… Deux jours plus tôt, le brun ne savait pas pourquoi mais il l’avait embrassé… Maintenant, il avait un peu de mal à le regarder dans les yeux après cet événement.

Et en ce moment même, le brun sortit de sa cachette pour trainer en salle. Jackie et Chloé, les deux serveurs, s’occupaient comme ils le pouvaient. D’ailleurs, Jackie avait servi une jeune femme qui semblait chercher Evelyn.

Non, elle n’est là. Désolé, répondit Jackie avant de s’éloigner.

Théodore ne put s’empêcher de froncer les sourcils. C’était une amie d’Evelyn ? Bon, le brun n’était pas un proche d’Evelyn et n’était pas du genre à s’incruster dans la vie de ses employés mais il y avait un truc qui faisait qu’il ne pouvait pas s’en empêcher de s’en interesser ou plutôt de s’en inquieter dans un sens, allez savoir pourquoi…

Excusez-moi, vous êtes amie avec Evelyn ?

Puis le regard de Théodore fut attiré par le dossier posé sur le comptoir… « Théo », hein ? Il buguait mais ça lui sautait un peu aux yeux.

Vous êtes journaliste ?

C’était la première chose qui lui traversait l’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   20/7/2015, 11:13


Bonjour, je viens imposer mon amitié de force!
Théodore Campbell

Je perdis mon sourire lorsque le barman m'indiqua que non , Evelyn n'était pas là. C'était dommage, moi qui me faisais un plaisir de la voire. mais bon, ce serrait certainement remis à une autre fois. Je lui sonnerais peut être demain alors.

"Oh dommage!" -N'étant pas d'une nature pessimiste je retrouvais bien vite le sourire. "Temps pis, je boirais mon passoa sans elle! Merci!"

Je pris une gorgée de ma boisson lorsque d'un coup un homme m'accosta. Je haussais un sourcil quand à sa question sans répondre, le regardant droit dans les yeux. Brun au yeux bleu, c'était rare et assez fascinant. D'un autre côté je me fascinais pour presque tout. Je vis son regard se poser sur mon sac avant de le relever et de me demander si j'étais journaliste. La question était si inattendu que je me mis à rire. Reprenant mon souffle au bout de quelques secondes je pris la parole.

"Désolé, la question était si inattendue!" je rigolais encore un peu avant de me reprendre. "Pourquoi une telle question?"

La question me faisais bien rire. Je ne me voyais pas avoir l'aspect d'une journaliste. Pas de dictaphone, ni de lunettes ou de micro. Je n'avais pas non plus de badge. Enfin pas un classique dédié au journaliste. Pour le musée j'avais un pins assez large et rond indiquant que j'étais guide, mais sans plus. Ah si, un porte clef à mètre au tour du cou, avec certain pass. Mais bon je ne les mettais pas en "civil". Du coup je me demandais pourquoi il m'avais prise pour une journaliste. Bon j'avoue mon idée de journaliste était peut être un peu caricaturée mais pas totalement fausse! De temps en temps nous avions des gala au musée, ou des interview sur certaines expositions. Je voyais donc bien des journalistes défilés et ils étaient tous pareils. Micro, lunettes, badge, et cette manie de poser tout un tas de questions! Je le regardais en souriant, ne répondant toujours pas à sa première question. j'étais sociable mais je ne savais pas qui était ce type e tant que je ne le savais pas, je ne dirais rien. Ce pendant je me présentais moi même avec le sourire et ma bonne humeur habituelle.

"Je m’appelle Serena, Serena Johanson, et vous?"




© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   20/7/2015, 11:47

Derrière le comptoir, face à elle, à lui demander si elle était journaliste, il semblerait que sa question soit … drôle. Restant impassible, Théodore ne savait pas pourquoi sa question était si… drôle. Il resta stoïque. En fait, l’air de rien, il avait fait l’école du rire et il n’était pas au courant… Il n’avait pas l’habitude de se retrouver face à ce genre de situation. N’empêche, il la regarda un peu suspicieusement.

Vous faites un dossier sur moi ?

Lui, paranoïaque ? Pas du tout sur ce coup. Il était un peu paumé là. Elle cherchait Evelyn et il y avait ce dossier bizarre… Lui avait pour l’habitude d’observer les gens, peut-être qu’il avait mal cerné Evelyn, tant que ça… Peut-être était-ce une traitresse, elle avait fait venir une enquêtrice sur lui… mais en même temps, ça n’aurait pas été malin de venir ici, au Bloody Hell. Et mettre surtout son diminutif « Théo » en gros attirait le regard. Non mais ! Enfin, de toute manière, il n’avait pas tous les éléments en main pour se faire une conclusion. La demoiselle se présenta comme étant Serena Johanson. Il garda ce détail dans un coin de sa tête. Restant debout, face à elle, il croisa les bras contre sa poitrine. Il ne cherchait pas à impressionner mais c’était sa manière d’être. Il se tenait toujours droit, se devait être charismatique dans son boulot, et ça ne le lâchait pas.

Théodore Campbell. Patron de ce bar.

Et Vice-Président de la chaine hôtelière de Hotel Campbell à Manhattan. Bon, que Théodore passe inaperçu, et surtout dans les quartiers comme le Bronx, il avait l’habitude mais c’était un nom connu dans la haute société.

Vous m’expliquez ?

Ou il devait la jeter dehors ! Il ne savait… Cela dit, il lui laissait une chance de s’expliquer… Toute suite. Maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   20/7/2015, 14:47


Bonjour, je viens imposer mon amitié de force!
Théodore Campbell

Le fait que mon interlocutaire restait supicieux face à moi me permis de retrouver mon calme. Lorsqu'il posa la question si je faisais un dossier sur lui ce fut à mon tour par contre de hausser un sourcil.

"Un dossier sur vous? Pourquoi je ferrais un dossier sur vous?"

je le regardais droit dans les yeux avant de lancer sur le thon de la plaisanterie.

"Enfin je pourrais en faire un sur vous si jamais vous étiez âgé de quoi? 3000 ans! Momifié et déterré lors de fouilles archéologiques importante et que vous auriez atterri au Brooklyn muséum, où j'aurais du vous présenter à un groupe de touriste et du coup avoir des informations sur vous pour sauver ma réputation de guide mais je doute que vous correspondez au prof... Trop vivant désolé!"

Je lui fis un clin d'oeil toujours de bonne humeur mais restant toujours dans l’incompréhension de son attitude. Je ne lui avait rien fait si? Malgré mon optimiste habituel son attitude me refroidissais un peu. Sur ses gardes, droit, les bras croisé... Il était assez impressionnant et pas du style à plaisanter. Lorsqu'il précisa qu'il était le patron du bar un sourire se forma naturellement sur mes lèvres.

"Ah c’est vous le patron! Evelyn m'avait dit que vous étire plus tôt du genre discret, ça doit être dur avec vos yeux!"


Me rendant alors compte de ce que je venais de dire je me repris.

"Ah euh... Désolé... Mais c’est rare de croiser quelqu'un avec des yeux bleu et des cheveux sombre, personnellement je pense que ça reste à l'esprit."

Je lui fis un petit sourire mi désolé mi amusé et haussais rapidement des épaules. Alors que j'étais entrain de prendre une gorgée de ma boisson, il me demanda de lui expliquer. Je dus le regarder avec un regard perdu car je ne voyais absolument pas de quoi il parlait jusqu'à ce que je fasse le lien entre son prénom et mon dossier sur l'ancien président des Etats Unis. Éclatant alors d'un rire franc j'eu bien besoin de 5 minutes pour me ressaisir!

"Oh mon dieu! je suis désolée! Ce dossier ne vous concerne pas, tenez regardez!"

Je sortais alors la farde en carton de ma sacoche et la posais sur le bar avant de l'ouvrir et de sortir certains document et certaines photographies.

"C’est un dossier sur le président Théodore Roosvelt, vous savez, le gars à cheval dans les filmes: "la nuit au musée". J'ai été chercher des information dans une bibliothèque aujourd'hui. tout est encore en vrac et à ranger mais j'ai pris tout ce que j'ai pu trouver sur lui. C’est pour ça que je cherchais Evelyn. Enfin pas que, je l'ai croisée au muséum l'autre jour, je vous ai dis que j'y était guide? je ne me souviens plus! Enfin bref je l'ai croisée et on à sympathisé et comme elle m'a dit qu'elle était passionnée par l'histoire je me suis dit que ça l’intéresserais de regarder ce que j'avais trouvé ou de commenter certains faits ou autre. Et puis je voulais prendre de ses nouvelles ne passant aussi et lui proposer de venir manger chez moi un de ces jours... Enfin bref! Vous avez déjà été au museum de Brooklyn?"




© EKKINOX

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   20/7/2015, 20:53

Ola, il y avait peut-être un quiproquo dans l’histoire, mais c’était « chelou » de voir son diminutif écrit en gros comme ça sur un dossier. C’était carrément perturbant, même… Mais voilà que la jeune femme se mettait à dériver sur des trucs de momies vieilles comme le monde et tout ça, tout ça. En résumé : l’archéologie. Y’avait-il une momie trouvée récemment qui porterait le nom de « Théo » ? Encore plus étrange comme prénom pour un corps momifié… Enfin, c’était à se demander si la miss était véritablement sérieuse dans cette affaire ou si elle ne se foutait pas carrément de lui.

En se présentant comme le patron, il semblerait qu’elle ait entendu parler de lui. Tiens, on avait parlé de lui. En mal ou en bien, Théodore n’en avait que faire, mais venant d’Evelyn, il semblerait qu’il était du genre discret ? Pas faux. Cela dit, ne se ferait-il pas en train de se faire draguer ? Restant toujours aussi droit avec les bras croisés contre son torse, il arqua un sourcil. Oh, ce n’était pas forcément la première fois qu’il se faisait draguer par une femme. Loin de là. Pour certaines, le fait qu’il soit de petite taille ne les dérangeait pas (il fallait bien de tout pour faire un monde). Haut de ses 1m65, Théodore était du genre à complexer, comme un certain Napoléon alors il fallait bien compenser ce complexe par autre chose. N’empêche, face à la jeune femme, le brun avait devant lui une énergumène et il semblerait qu’il n’était pas au bout de ses surprises.

En lui demandant des explications, Serena partit dans une bonne petite tirade, racontant à la limite sa petite vie au passage. Elle n’avait pas froid aux yeux quoi ! En mode normal ! Ca pouvait se concevoir. Cela dit, lorsqu’elle expliqua qu’elle faisait des recherches sur Théodore Roosevelt, le véritable Théodore ici présent ressentit tout de même un certain soulagement. On voulait lui faire peur ou quoi ? Peut-être était-ce le fait qu’il dormait peu en ce moment que ça lui jouait des tours.

Vous m’avez fait peur ! fit-il avec son accent british.

Le patron se détendit un peu (seulement un peu, ca restait tout de même un mec tendu...)

Je suis désolé de vous avoir pris pour ce que vous n’êtes pas… Je suis un peu à cran en ce moment.

Il s’appuya contre le comptoir.

Evelyn ne vous a pas dit qu’elle était en congé en ce moment ?

Théodore ne voulait pas mettre la zizanie ou quoi. Il savait que son employée avait des soucis, et d’ailleurs avait des doutes à ce qu’elle se drogue aussi (comme son autre employé Virgile ! oui, il savait pour Virgile et il le gardait toujours comme employé au bar !) mais il n’imaginait pas que ses problèmes pouvaient être aussi graves… Ce n’était pas comme s’ils étaient très proches.

Vous savez, je n’ai pas bien le temps pour visiter quoique ce soit…

Cela devait bien faire deux et demi ans au moins qu’il avait quitté son Angleterre pour New York et à vrai dire, il ne connaissait rien du tout. Il avait passé tout son temps à bosser. Son quotidien était boulot/voiture/dodo, et là c’était boulot X2 depuis qu’il avait repris le bar Il n’avait pas pris le temps de visiter quoique soit, ni de vivre en plus…
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   20/7/2015, 21:29


Bonjour, je viens imposer mon amitié de force!
Théodore Campbell

Lorsque j'eu enfin donné mon explication je vis mon interlocuteur se détendre un peu. Je fus étonnée de reconnaitre un accent britannique dans sa voix. Je lui répondis en rigolant:

"Moi? je vous ais fait peur? Et bien, vous êtes bien le premier à me dire que j'ai fait peur! Vous êtes britannique? Vous avez le même accents que des touriste venant du côté de Manchester, vous venez de là?"

Avec le nombre de touriste, même au bout d'un an j'avais appris a reconnaitre et interpréter les différents accents! C'est fous quand même tout e qu'on apprend à faire en travaillant dans un musée. Je lui fis un doux sourie lorsqu'il m'avoua être à cran. Je répondis d'une voix plus posée mais douce.

"Ne vous en faites pas, cella ma bien fait rire. Vous semblez fatigué en effet, vous avez des cernes assez impressionnant, et je ne dis pas ça à tout le monde!"

J'avais essayé de le faire rire en exagérant le ton dragueur à la fin de ma phrase. Je lui fit un sourire taquin et revint à la normal... Enfin, si jamais on pouvais me qualifier de normal. Je demandais, intéressée:

"C'est votre travail ici qui vous fatigue temps? je me doute bien que de gérer un bar ça ne doit pas être de tout repos, mais à ce point?"

Maintenant que je l'observais plus en détail je remarquais en effet des cernes profondes sur son visage, un teins légèrement pâle et des yeux fatigués. je fus heureuse de le voir s'appuyer contre le comptoir, je n'aimais pas les ambiances trop formelles avec des gens trop stricte et rigides. je souris doucement.

"Non elle ne m'avait rien dit. J'avoue que je passe aussi à l'improviste pour découvrir le bar et lui faire la surprise. Enfin ce n'est pas grave, j'aurais bien l'occasion de la voir plus tard."

Je fis un grand sourire à Théodore et le regardais lorsqu'il avoua ne pas avoir le temps.

"Vous savez, ça c’est l'excuse classique chez les hommes. "Je n'ai pas le temps pour ci, pas le temps pour ça...", mais parfois il suffit de le prendre le temps. Je connais pas mal de petits musées qui ne sont pas long a visiter, une heure en moyenne, ne me dites pas que vous n'avez pas deux heure de libres la semaine, pour compter les trajets? Il y a temps de choses importantes, fascinante et superbe à aller visiter! Je suis sur que ça vous ferra du bien de décrocher un peu et de voir autre chose. Un dépaysement total pour mieux reprendre par après. Et en plus il ne faut pas aller loin pour ça. Il n'y à pas que le Brooklyn Museum qui fait ça, mais y travaillant je ne saurais citer d'autre exemples précis. Mais donc au Museum nous avons certaines pièces a thème décorée avec soin. la pièce égyptienne, chinoise, africaine. Vous vous croirez presque sur place je vous le promet! Non sérieusement, vous n'avez vraiment pas deux heures a prendre pour un peut vous détendre et vivre un peu?"


Je repris un instant le laissant méditer sur mes paroles, profitant de l'instant pour prendre une gorgée de ma boissons. Je le regardais droit dans les yeux et lui fis un petit sourire mélancolique.

"Ce serrais vraiment dommage de ne pas prendre un peu de temps pour vous... Pour vivre ce que vous voulez vivre et non ce que la société nous oblige à vivre."







© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   21/7/2015, 14:45

Quoi ? C’était la première fois qu’on lui disait ça ? Est-ce qu’elle traine avec énormément de monde ou pas pour qu’elle s’en rende compte ? Peut-être que personne ne le lui disait car ils avaient totalement peur d’elle et avaient peur de sa réaction. Peut-être était-ce une harceleuse, une psychopathe en puissance… Il y avait de quoi à être perturbé car en plus d’avoir deviné d’être anglais (bon ça, c’était pas dur) mais de là à reconnaître le fait qu’il venait des alentours de Manchester … Bon, il venait de Manchester même ! mais elle avait de sacrés oreilles ou en fait, elle lui avait menti et savait déjà tout de lui… Prudence… Non mais elle n’avait pas dit elle-même qu’elle bossait dans un musée tout ça ? Tout était lié...

Vous avez l’oreille !

Ca se voyait tant que ça qu’il était fatigué ? Il avait une tête à faire peur avec ses cernes ? Théodore avait l’impression de revoir Virgile en train de lui dire qu’il fallait qu’il se détende sinon, ça allait lui qu’on allait finir par le trouver par terre.

Je tiens également la chaîne hôtelière Campbell en parallèle, expliqua-t-il… Vous n’êtes pas d’ici ?

Etait-ce la seule explication ou seulement les grandes business et tout ça, l’intéressait guère mais en tout cas, Théodore ne tenait pas un hôtel de merde. C’était un hôtel de luxe. C’était différent et l’opposé de l’ambiance de ce bar où c’était convivial… Il n’avait pas ici des employés tirés par quatre épingles, ni des clients prêts à payer une bouteille de champagne hors de prix…

Après avoir déclaré cette information, il manquerait plus que Théodore soit des plus naïfs sur le coup (on va mettre ça sur le compte de la fatigue !) parce que si elle se mettait à le draguer, là ? Sur le champ ? Pas sûr qu’il le voit en fait.... Etant « fiancée » et malgré qu’il sortait parfois en boite gay de temps à autre… le fait qu’il puisse plaire aux femmes en général, il ne s’en apercevait plus.

Pour sa relation avec Evelyn, Théodore laissera Serena gérer ça avec elle. Elles se débrouilleront comme des grandes. D’un coup, le patron ne se souhaitait plus trop s’en mêler. Enfin mêler était un grand mot puisqu’il lui semblait d’un coup qu’elles n’étaient pas assez proches comme il l’aurait pensé. Théodore, curieux de la vie de ses employés ? Non, du tout…

Par la suite, Serena le reprit par rapport au fait de visiter son musée. Etait-ce l’excuse classique des hommes de ne pas avoir le temps ? Depuis quand le fait qu’il ne prenait pas de vacances ou le fait qu’il ne prenait pas le temps de se poser intéressait les gens ? Mais il fallait arrêter, oui, non mais !

Qu’est-ce qui vous fait dire que ma vie ne me plait pas comme telle ?

Oh, pas qu’il était contre la belle philosophie de la demoiselle pour savoir comment vivre ! Il fallait croire que son boulot, ses musées, était son dada… Enfin, Serena avait raison dans le sens qu'il devait décrocher (d'ailleurs elle n'était pas la seule à le lui dire ces derniers temps) mais bosser, bosser, c'était plus fort que lui...Bien que son boulot à l'hôtel ne lui plaisait guère vraiment...

Vous n’êtes pas aussi accro à votre travail en faisant des recherches sur Théodore Roosevelt à cette heure ?

Théodore n’était pas un brin moqueur, bien qu’il restait stoïque, ni très expressif.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   22/7/2015, 23:32


Bonjour, je viens imposer mon amitié de force!
Théodore Campbell

Je souris à son complement et répondis directement sur le ton de la conversation.

"Vous savez, quand vous guidez plusieurs groupes de touristes par jours vous apprenez au fur et à mesure à apprendre les divers intonations des accents. Prenez les français par exemple. Un homme venant de Paris n parlera pas comme un venant de Lille!"

'écoutais intéressée lorsqu'il parla de son autre travail. Hotel Campbell.... ca me disais quelque chose.... Mais je ne voyais pas.... AH si!!!

"Ohh vous êtes gérant de l'hôtel avec la jolie façade blanche sur la neuvième avenue? (on va dire que c’est ça hein ^^) C’est un quatre étoiles non? Très jolis établissement! Je me suis toujours demandée de quoi ça à l'air à l'intérieur mais bon, n'ayant pas l’utilité de passer une nuit à l'hôtel dans New York je n'y suis jamais entrée. Je me suis toujours demandée ce qu'impliquait le rôle de gérant d’hôtel. Mais je comprend mieux pourquoi vous avez l'air si fatigué. Ça ne dois pas être facile. pour ce qui es de l'endroit d'où je viens et bien je suis née à Brooklyn, j'ai grandit à Brooklyn et a part deux année en temps que fille au pair je ne compte pas quitter Brooklyn dans l’immédiat et vous? "


J'étais peut être allé un peu trop loin dans mon speech philosophique sur la vie mais lorsqu'il me posa sa question je le regardais droit dans les yeux et fis un tendre sourire. Je répondis d'une voix douce et espérais ne pas heurter Théodore. Je ne voulais pas être méchante ou autre. juste exposer mon point de vue.

"Ce ne sont pet-être pas mes affaires, mais vous ne semblez pas heureux. Vos semblez en bonne santé et je suis sure que vous arrivez à rire de temps en temps si vous vous détendez un peu, mais je ne pense pas que vous soyez heureux. Vous n'avez pas une passion? Autre que travailler? Un truc que vous adorez faire et que vous pouvez faire durant des heures? Regarder des filmes, des séries, lire, dessiner, courir, monter à cheval je ne sais pas.... Ou un sujet qui vous passionne comme les sciences, l'art, l'histoire, la géographie, la botanique ou autre?"

Lorsqu'il me posa la question suivante, l'ironie ne m’échappa pas, mais j préférais rigoler qu'autre chose. Souriant alors, je finis mon verre pour reposer nesuite on regard sur lui.

"J'ai fais des études d'histoire de l'art. j'ai toujours aimé l'histoire et l'art est une manière unique de représenter les vestiges de notre passé. En fonction de la manière dont sont représentée les choses vous en découvrez plus sur l'époque même de la chose représentée. Si je travaille encore si tard sur ce dossier c’est parce que je sais qu'il doit être finit rapidement mais en plus cela me fascine de savoir comment on représente les divers sujet. Ça me fascine tellement que je n'arrive plus à lâcher le morceau. Tenez regardez."

Je sortis alors plusieurs image de ma farde en carton. une de l'époque de Roosevelt même, une autre étai une photographie d'un buste datant d'il y a quelques années et d'une peinture actuelle le représentant lui sur le dos d'un cheval en temps que victorieux fier. J'expliquais les trois contextes à mon interlocuteur avant de commencer mon analyse.

"Tenez prenons la photographie. Le fond est neutre, les vêtements tiré à quatre épingle, l'expression neutre elle aussi. Il se tient droit et regarde l'objectif. Il fait "le beau" en quelque sorte pour le photographe. La photographie à été prise pour un article de journal. Le message que cette image veux renvoyer est clair: je suis maître de ce que je fais, je sais ce que je fais, vous êtes en sécurité, il n'y à rien à craindre, je suis fier! Maintenant regardez ce buste qui a été moulé il y a quelques années pour célébrer l'anniversaire des Etats Unis ainsi que les progrès du pays. On reconnait nettement des vêtement de bonnes qualité, la représentation physique est impeccable, pas un cheveux de travers et vous voyez le regard? Si vous êtes face au buste il semble regarder au loin, " Depuis des génération l'Amérique regarde vers un avenir meilleur, continuons dans cette voie!" C'était le slogan il y a quelques années de l’événement exposant les bustes de tous les présidents américains passés. Le buste à donc été moulé en fonction des attentes vis à vis de l'image qu'on espérait renvoyer au publique! Tendis que si vous prenez ce tableau fait il y a quelques mois par un jeune artiste passionné d'histoire: Le tableau est peint avec des traits court, dans tous les sens, donnant un air dynamique à l'image. Le personnage dessus est en mouvement, tenue d'action. mais il reste fière, propre sur lui aussi, alors qu'il est vraisemblablement à l’extérieur et à cheval. Essayer de rester propre longtemps dans ces conditions. Cette image est influencée par l'image que le peintre avait de Roosevelt. Si il avait été un président pitoyable, pas aussi connu sachez que les photographies passées seraient peut être exactement pareil parce que sur le moment il devais renvoyer une image sur de lui au publique pour les électeur. mais son buste aurait peut être été moulé différemment, moins mis en valeur, et ce tableau aurait aussi été bien différent!"

Je repris un instant mon soufle m calmant un peu dans mon entrain. je m'étais laissé emportée par ma passion, entrainant malgré moi un innocent dans ce qui me passionait. Suriant doucement d'un air désoléeje rajoutais d'une manière plus douce et plus posée.

"Je suis désolée... J'ai tendance à m'emporter. Si jamais vous désirez partir je ne vous en voudrais pas." Riant doucement je remis une mèche derrière mon oreille." J'imagine que vous avez pas mal de boulot, désolé de vous imposer mes monologues!"

J'embalais mes images dans ma farde et fis un sourire d'excuse à Théodore. Je m'étais laissée emportée et l'histoire de l'art n'étais pas le dada de chacun. Il devais me prendre pour une folle furieuse ou autre en ce moment même. Cella m'étonnerais si jamais il voudrait encore me parler. Dommage, j'aurais adoré lui faire visiter le musée. J'aurais peut être du moins parler?

"Au moins j'ai le mérite de vous avoir chagé les idée et fait penser à autre chose que votre travail non?"


© EKKINOX

images:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   24/7/2015, 19:05

Quand même, la demoiselle était forte. D’ailleurs, c’était à se demander comment elle faisait pour écouter alors qu’elle passait son temps à blablater. C’était sûrement un truc de femmes ça ! N’empêche, elle était vraiment forte. Déjà, deviner l’accent d’un pays était faisable et plutôt abordable pour tout être humain. Dans son propre pays, c’était facile de deviner mais pour ce qui était d’un autre, différencier l’accent d’une région à l’autre… Un peu dur !

Théodore hocha la tête quand Serena lui parla de son hôtel. C’était bien cet hôtel qu’elle parlait qui se trouvait à Manhattan. Et comment, ce n’était pas un hôtel de merde, voyons ! Non mais vraiment… Et vu le type de jeune de femme, c’était loin le genre de client qu’il recevait tous les jours : les gros poissons, le genre de mecs qui venaient et avaient un milliard de fric à claquer…

J’ai grandi à Manchester ! répondit Théodore, tout en haussant les épaules.

Non, Théodore n’était pas du genre très loquace... Bref, à travers tout ça, Serena partit dans son délire, est-ce qu’il n’avait pas d’autres passions dans la vie ? Genre film, ou d’autres choses… Bien sûr, qu’il en avait. Il y avait bien eu un moment où il rentrait chez lui et aimait bien se poser tranquillement à travers quelques pages d’un bouquin… Mais ça, c’était bien sûr avant le bar et c’était bien avant qu’il accumule la fatigue… Il réhaussa les épaules comme pour dire, il n’avait pas vraiment de passions, non… Le patron la laissa continuer à blablater pendant que lui, commença à se sortir un verre pour se préparer un petit cocktail pour lui même… Il fallait bien s’occuper un peu, bien qu’il se demandait pourquoi il restait là face à cette demoiselle qui argumentait sur ces photos là, du défunt président.

Y’a rien de mal, rassura-t-il quand elle s’excusa. Je comprends mieux pourquoi vous avez tendance à aussi à analyser les gens...

Oh, c'était loin d'être un reproche et ça pouvait être pris pour de la plaisanterie. Certes, un peu bizarre soit-il. Franchement, ce n’était pas ça qui allait gâcher sa journée ou sa soirée, puis si elle cherchait à le distraire …

Ca dépend lequel travail vous me parlez ! fit-il avec un demi-sourire, assez amusé tout de même, même si ça se voyait peu.

Elle lui parlait celui de l’hôtel qu’il détestait tant ou encore celui du bar qu’il considérait comme son petit bébé.

Goutez-moi ça ! fit Théodore en tendant son cocktail fait sous ses yeux. Après vous me direz si mon boulot ne me passionne pas…

C'était un cocktail à la base de fruits rouges... et non, Virgile n'était pas en train de déteindre sur lui ...
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   24/7/2015, 22:08


Bonjour, je viens imposer mon amitié de force!
Théodore Campbell

Malgré que mon interlocuteur ne fut pas bavard je continuais à lui parler. Il ne semblait pas vouloir s'enfuir. Pas encore! Enfin ça c'était avant mon trip sur Roosevelt. Il faudrait vraiment que j’arrête de blablater au temps avec des inconnus! Le pire était que j'étais lancée et ne me rendais compte de rien. Enfin si je voyais que Théodore passait derrière bar, mais je continuais imperturbable! Je lui fis un sourire radieux lorsqu'il me rassura. Ce n'étais pas pour autant que j'allais replonger. Je rangeais soigneusement mes photographies. Une fois fait je m'installais face à lui et lui souris, curieuse.

"Tendance à analyser les gens? Vous trouvez que j'analyse?Bon il est vrai j'ai reconnu votre accent, mais ça relève plus d'une déformation professionnelle qu'autre chose! Au musée c’est toujours agréable de faire certaines blagues durant la visite, mais il vaut mieux éviter tel ou tel blague pour les gens venant de certaines régions et puis si vous passez 24 heure avec un groupe de Manchester vous apprendrez à reconnaître l'accent croyez moi! Jusqu'à aujourd'hui je me demandais si tous les gens venant de Manchester étaient aussi bavard que ce groupe de touriste mais il semblerait que non!"

Ma remarque n'étais pas méchante. Mon ton indiquait bien que je ne lui faisais aucun reproche ni ne le critiquais. Lorsqu'il me souris je me sentais fière. Premier sourire e la soirée, on fait des progrès! Je répondis en rigolant doucement.

"Le quel vous plait le moins? Histoire que je vous sorte encore des monologues sur des président passé et vous empêche de bosser. Je pense que ça vous ferra du bien! Et puis c’est le devoir d'un patron de servir ces clients non? Aucun reproche à faire donc!"

Je lui fis un clin d'oeil et remis une mèche folle derrière mon oreille avant qu'il ne me tende une boisson. Un coktail à base de jus de fruits? Je le regardais un sourie taquin aux lèvres.

"Ah ben vous voyez que vous avez des passions et es centres d’intérêts!"

Après un clin d'oeil je bus une gorgée. C'était délicieusement frais! On sentais l'alcool sans qu'il ne soit trop présent, le jus de fruits rouge donnait une touche sucrée délicieuse et le reste se mariait parfaitement même si je n'arrivais pas à identifier tout les éléments.

"Hmm! C’est délicieux! Vraiment! Bon et bien vu que je vous ai accaparé avec ma passion parlez moi de la votre! Et je veux un speech tout aussi long que le mien!"

Je refis encore un clin d'oeil au Théodore, avant de siroter mon coktail, attendant en souriant qu'il e lance. j'aimais bien amener les gens à sortir de leur coquille. C'était agréable comme tout!

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   25/7/2015, 15:03

Théodore arqua un sourcil. Ce bout de femme était étrange. Il suffisait de lui dire deux mots et elle trouvait le moyen de vous faire une tirade de dix mètres de long. On pourrait lui donner une question et elle serait bien capable de vous pondre une argumentation de huit à dix pages en l’espace de trois heures… Et encore, qui savait ? En tout cas, oui, cette Serena avait tendance à l’analyser et non seulement par rapport à son accent mais aussi par rapport à son bonheur, genre il ne semblait pas être le plus heureux…et tout ça. Tout allait bien dans sa vie, non ? Bien mieux qu’il se l’avoua en ce moment même, mais il n’allait pas avouer et déballer sa vie face à une inconnue. Cela dit, il devait bien avouer que la demoiselle l’amusait un peu.

Je dois vous avouer que les Présidents des Etats-Unis n’est pas spécialement ma tasse de thé !

Hey, on parlait littéralement à un anglais de base et pour dire, Serena était en train de discuter à un amateur de thé donc il savait de quoi il parlait. Cela dit, le fait que le sujet des Présidents des Etats-Unis n’était pas trop son truc était vrai.

Pour avoir connaissance en la matière, je vous fais confiance…

Bon, on pourrait qu’il ne faisait pas d’efforts, c’était peut-être le cas mais vraiment, ce n’était pas un sujet qui l’intéressait beaucoup… C’était même pas sûr qu’il puisse faire tout un discours de toutes les familles royales d’Angleterre, pour dire…

Et puis il fallait dire que d’origine, on ne venait pas spécialement à lui pour lui parler de la pluie et du beau temps, ces sujets-là… Ke fait qu'il était le patron ne donnait pas forcément envie de lui causer mais déjà aux premiers abords, Théodore paraissait toujours froid et distant – peut-être hautain parfois - ce qui ne donnait pas spécialement envie de lui adresser la parole… Cela dit, son charisme faisait qu’on l’écoutait lorsqu’il faisait son discours ou lorsqu’il avait quelque chose à dire pour le peu de choses qu’il y avait à dire...

Le fait que Théodore lui tende le cocktail pour qu’elle remarque si son boulot le passionnait ou non, la faisait s’exclamer de joie, comme si elle avait vu un espoir. Lui, avoir des poissons ? Rien ne lui venait réellement à l’esprit en premier lieu. Pourtant, il pourrait en dire, il aimait lire tout comme il aimait la musique, le pop-rock anglophone (il n’aurait pas fait en sorte que le bar ait une scène, sinon !). Théodore face à elle, réhaussa les épaules :

Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ?

Qu’il fasse un speech, c’était un peu trop lui demander, bien que dans la vie de tous les jours, ou du moins lorsqu’il était à l’hôtel, les discours dans les réunions, ça le connaissait. Quoique, il allait souvent droit au but avec ses questions…

Vous savez quoi ? Essayez de deviner un ingrédient du cocktail et peut-être que je vous dirai un quelque chose sur moi !

Deal ? ou pas deal ? Serena semblait joueuse donc malgré son air toujours aussi stoïque, Théodore lui tendait une perche… Mais pourquoi il restait là à bavasser ? Il doit avoir un côté sado-maso. Sans doute. En fait, Serena n’avait peut-être pas tort sur le fait que malgré tout, elle arrivait à lui changer les idées… Elle y réussissait malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   26/7/2015, 22:14


Bonjour, je viens imposer mon amitié de force!
Théodore Campbell


Je fis un  sourire à Théodore lorsqu'il me dit que le président des états unis n'était pas son fort. Chacun sa tasse de thé, pour reprendre son expression. J'imagine que vu qu'il était britannique ne effet ça ne devait pas le passionner différemment. Je rigolais doucement et enchaînais en utilisant un ton léger et plaisantin:

"Et si je vous parlais de Marie Stuart ça vous parlerait plus? Je peux aussi vous parler de l'histoire du thé! Vous aimés le thé au passage?"

Je gouttais bien volontiers au cocktail délicieux. Ce fut à mon tour de hausser les épaules lorsqu'il me demanda ce que je voulais qu'il me dise. Je repris un ton taquin et un sourire joueur.

"Il y a un tas de choses que je veux entendre de vous.... Par exemple que mon Passoa et cette boisson seront offert maison, que je pourrais bénéficier d'une place de premier choix quand il y aura des concert dans votre bar, que vous compter faire des soirées karaoké, que vous êtes un passionné de foot et que vous aimez les quiches! Par contre pourquoi je veux vous entendre dire tout ça de manière sincère ça ça reste mon secret!"

Ce fut sa réplique suivante qui capta toute mon attention! Un jeu! Ahhh ben voilà! Monsieur se détendait enfin! Lui qui était resté plus ou moins stoïque dés le début semblait se détendre petite à petit et ça dernière phrase en était un excellent exemple. Souriant largement je le regardait malicieuse. Avant de lâcher d'un ton solennel.

"Marche conclu. Mais je rajoute une clause: interdiction de répondre de manière vague ou détournée. je veux pas non plus de simple réponse comme "oui" ou "non"! Je demande pas votre code de sécurité mais racontez un peu...non? D’ailleurs si vous n'avez rien contre: "tu" serra parfait!"  

je repris une gorgée de ma boisson et reconnaissait sans trop de difficulté le gout de la fraise douce et sucrée et sirupeux mais je gardait cet ingrédient facile pour plus trad. L'alcool était un mélange. Je reconnaissait mon favori le Cherry Brandy. Comme quoi en avoir toujours une bouteille chez sois pouvais se révérer utile! Je décidais de commencer avec ça. Souriant malicieusement je plongeais mon regard dans celui de Théodore.

"Cherry Brandy! Pourquoi avoir ouvert ce bar?"

© EKKINOX



coktail:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   28/7/2015, 11:12

Evidement, Marie Stuart lui parlait un peu plus. Bon, elle avait été Reine d’Ecosse et Reine de France… les pays voisins. L’Ecosse et l’Angleterre s’étaient toujours vouées un amour, ainsi que l’Angleterre et la France. C’était bien connu, ironiquement parlant…

Ca me parle un peu plus mais ça ne fait pas toujours de moi un grand historien ! répondit-il honnêtement.

Théodore connaissait les grandes lignes, ce qu’il avait appris à l’école comme tout le monde. Il savait que Roosevelt avait été un président des Etats-Unis comme Marie Stuart avait été Reine mais de là, à développer le contexte, les détails, tout ce qui pouvait entourer tout ça, il ne fallait pas trop lui en demander…

J’aime le thé, oui !

Il en était un grand amateur d’ailleurs… On était anglais ou on ne l’était pas ! Enfin, ça faisait de lui un cliché total des anglais, mais cela dit, il ne précisait pas qu’il en était un amateur et tout ça. Pourquoi ? Parce que Serena allait repartir sur un monologue complet ? Oh, qu’est-ce qui l’en empêcherait ? Quand on la démarrait, on ne l’arrêtait plus.

Vous voulez être une privilégiée ? résuma Théodore quand elle lui dit qu’elle voulait tout savoir de lui et qu’elle voulait surtout les boissons gratuites… Et des places privilégiées pour les concerts ? Va pour les boissons…

Oh ce n’était pas deux boissons qui allaient lui faire couler son entreprise ! Et puis ce n’était pas comme s’il venait de lui faire un cocktail sous son nez sans lui demander son autorisation…

Pour les concerts, vous pouvez venir quand et comme vous voulez!

Ah cette femme l’intriguait ! Sans gêne, culottée … mais loin d’être méchante ! Ce n’était pas de la curiosité mal placée qu’elle avait, comme une partie des gens. Non, c’était plutôt dans le sens de la bonté. Elle semblait porter un intérêt pour les gens bien que Théodore pouvait se demander pourquoi elle avait véritablement jeté son dévolu sur lui… Tout le monde ne faisait pas exception à la règle. Ca devait être ça !

Et si je vous mens, ça fait quoi ? répliqua-t-il avec un sourire, un peu taquin à sa manière.

En tout cas, Théodore s’ouvrait quelque peu, bien qu’il lui proposait un marché : elle devinait les ingrédients et le patron lâchait alors une information… et elle voulait qu’il la tutoie, bon… ok. Il haussa les épaules, tout simplement, s’en fichant quelque peu. Ca ne le dérangeait pas. Pourquoi avoir ouvert ce bar ?

A la base, ce bar existait déjà. J’ai vu une annonce comme quoi le proprio le vendait et j’ai sauté sur l’occasion. J’avais envie d’avoir … un petit bébé à m’occuper… Du coup, j’ai acheté et tout aménagé à ma manière, en apportant ma touche. D’ailleurs, l’ancien proprio ne faisait pas les soirées concert. Ca donne un sacré coup de fouet au bar.

Théodore portait un amour pour la musique pop-rock anglophone donc il ne pouvait pas louper ça.. Bon, elle ne voulait pas de réponse vague mais était-ce une réponse vague ? Pas vraiment. Allez savoir si cette réponse allait la satisfaire. Le patron n’ajouta pas qu’il y avait une raison supplémentaire : soit veiller sur son frère Gaspard s’il avait l’occasion de repasser ici pour se soûler… Il savait que son frère vivait dans le Bronx donc Théodore avait au moins un pied dans le coin… Bien que ça n’apportait pas ses fruits. La relation des deux frères reste tumultueuse.

Bon, quoi d’autre ?
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   29/7/2015, 23:40


Bonjour, je viens imposer mon amitié de force!
Théodore Campbell


Normal qu'il puisse plus se référer à Maria Stuart. Je fis un sourire à Théodore. Rigolant gentiment je lui répondais.

« Je n'ai jamais dit que je voulais faire de vous un grand historien ou autre. Mais au moins maintenant si je dois aborder des sujets je peux prendre des références britanniques ! »

Lui faisant un clin d’œil je finissais le sujet historique pour aujourd'hui et enchaînais sur le thé. Ah le thé ! Je ne pouvais m'en passer ! Je souris grandement en me lançant.

« Vous connaissez cette petite boutique dans Brooklyn qui vend des thé ? Pas des thés en sachet mais à faire infuser dans l'eau avec des boules à thé. C'est dans une petite rue perpendiculaire à la rue principale passant devant le musé. La Fragrance. Je vous conseille vivement ce magasin. Ils ont un assortiment époustouflant ! Un Earl Grey de meilleure qualité et des variante plus originale : comme banane/pop-corn ou encore des tisane à la camomille et la mente. Tout ça à prix raisonnable. A conseillé à tous les amateur de bon thé ! Je n'ose même plus acheter des boite de thé en sachet en magasin, tellement ils paraissent fade. Si vous ne connaissez pas je vous y emmènerais!»

Il résumé ensuite les propos tenu pour blaguer par moi même. J'éclatais de rire.

« Oh non ! C'était pour rire ! Je suis la dernière personne à vouloir être privilégié ! Je vous taquinais sur ce que vous pourriez me dire ! Par contre je suis prenante pour les concerts ! J'aime les groupe en live. Par contre vous n'avez pas répondu pour la quiche ! »

Il avait répondu sur la bonne humeur et ça me faisais plaisir. Il n'avait pas non plus mal interprété mes propos... ce qui me mis en confiance pour continuer sur un ton enjouer, insinuant la plaisanterie et la bonté. Je répondis à son sourire taquin en faisant un sourire énigmatique et le regardant droit dans les yeux en faisant un clin d’œil sans plus, avant de rigoler. J'écoutais attentivement souriant à Théodore. C'était jolis de réaliser des projets personnel et de se fixer des buts ! Surtout lorsque ceux ci aboutissent ! Je lui fit d’ailleurs remarquer.

« C'est chouette que ça ait aboutit ! J'imagine que les soirée de concert doivent avoir du concert ! Et bon mon avis de guide de musé ne vaut peut être pas grand chose mais j'adore la déco ! Sincèrement ! »

Je fis un sourire sincère à Théodore avant de reboire une gorgée suite à son interpellation de continuer le défis. Je fis mine de réfléchir.

« Hmmmm ... Je ne sais pas. ...Je vous sort le jus de citrons ou la grenadine... Allé Jus de citron ! Combien de fois êtes avez vous entrepris quelque chose pour vous amusez ces trois derniers mois ? Que ce soit des repas entre amis ou des sortie en boite, autre que celle-ci cella va de soi, ou du shopping juste pour ce détendre, ou que sais-je d'autre ? »

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   2/8/2015, 23:49

A sa réponse, Théodore ne put qu’hausser les épaules. C’était comme elle le voulait. Elle ne voulait pas faire de lui un grand historien mais si ça lui plaisait de faire des références britanniques, c’était comme bon lui semblait ! La jeune femme semblait avoir énormément de connaissances dans ce domaine et semblait dire tout ce qui lui passait par la tête… Le brun arqua un sourcil lorsque Serena partit dans un monologue sur les thés.

Vous attisez ma curiosité.

Enfin ça lui dirait de faire un tour dans ce magasin en mode solitaire  - même s’il avait bien entendu que Serena le lui avait proposé… c’était une proposition ? Une drague ? Oh Théodore était à côté de la plaque… (et avec tous ces clins d’œil, on pouvait se poser des questions) - d’ailleurs, elle avait plaisanté ? Manquerait plus que Théodore ne voit également plus l’humour … Et bien, elle était bien bonne celle-là…

Merci pour la décoration ! J’avais décidé de tout faire changer … Et je suis plutôt fier du résultat.

Pour continuer leur jeu, voilà que Serena lui trouva alors un autre ingrédient et partit comme elle était partie, elle avait déjà dégainé sa question comme un cow-boy qui dégainait son pistolet… Et pour une question, c’était une très bonne question car il ne savait plus lui-même quand la dernière fois il s’était amusé, tiens…

Et bien … commença-t-il à répondre pour se laisser le temps à la réflexion. Joker ?

Humour, humour, et il ne savait pas pourquoi mais il savait que Serena n’allait pas forcément laisser passer ça. Et puis depuis quand Théodore allait rester là et se « laisser faire » ? oh, il pouvait toujours se barrer et faire comme bon lui semblait, puisqu’il n’était pas du genre à se confier et à s’ouvrir… genre de quoi se mêlent les gens ? Non mais sérieusement, ce bout de femmes n’avait rien en soi de désagréable… Enfin, rien de désagréable au niveau avec qui discuter…

Difficile à compter...Je ne peux pas compter ce moment ? Vraiment pas? Vous êtes un peu compliquée!

Au moins, c'était avouer à demi-mot que ce moment faisait son effet, le "détendant".
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   3/8/2015, 10:47


Bonjour, je viens imposer mon amitié de force!
Théodore Campbell


Je jubilais intérieurement en l'entend dire que je l'intriguais. Pas parce que je m'attendais à attirer son attention, ou à le draguer. Mais plus parce que je réussissais peut-être finalement à le faire sortir de sa routine. Qu'il y avait quelque chose qui l’intéressait vraiment! je lui souriais donc grandement et lançais joyeuse.

"Et bien, je sais que le premier jeudi du mois, c’est la semaine prochaine, il y a des dégustations gratuites... Vous voulez m'y accompagnr?"

Je me rendis alors compte que mes propos pouvaient être interprétés dans un mauvais sens et rajoutais sérieuse.

"Je ne vous drague pas hein! J'aime juste... Sauver les gens de leur monotonie en quelques sorte... Et puis aller seul à une dégustation de thé devient directement moins savoureux!"

Il me lança alors un défis. Oh mon cher! Vous ne saviez pas à qui vous aviez à faire! Je jouais donc le jeu. Le premier tour se passa bien. Son bar était vraiment sa fierté et je l'admirais pour avoir su mener à bien son projet! Ce monde manquait vraiment d'ambitions positives. Je posais alors ma seconde question, qui semblait plus compliquée aux yeux de Théodore. C'étais triste en quelques sorte. Je rigolais à sa touche d'humeur et secouait la tête de droite à gauche. Pas de Joker possible mon vieux! Je souriais alors qu'il voua à moitié que ce moment était un moment d’amusement te de distraction. Je rigolais doucement à la fin de sa phrase.

"Ca aussi vous êtes le premier à me dire. D'habitude on me sort joyeuse ou survoltée... Ça fait du bien d'entendre un truc nouveaux! Plus sérieusement vous n'avez rien fait pour vous détendre ces trois derniers mois? "

Je plantais alors mon regard dans le sien et pris la décision intérieure de lui apprendre à vivre. Non mais c'était pas possible. Bon fallait pas négliger le travail c’est clair mais il fallait quand même s'amuser dans la vie. Fronçant les sourcils je reprenais alors plus sérieusement.

"Bon... Vous m'avez toujours pas répondu si vous aimez la quiche du coup je vais en conclure que vous aimez. Demain soir je vous veux à 17 heure chez moi! Sans arrière pensée je le répète. Vous pouvez amener quelqu'un il n'y à pas de soucis d’ailleurs si vous êtes engagé, mais ne soyez pas en retard! C'est pas possible de ne rien faire pendant trois mois! Je vais vous apprendre à vivre vous verrez! Et puis ma quiche es tout simplement délicieuse! Rien à voir avec les trucs tout fait en magasin! Et je vous ferais goûter mes thés aussi! "

Je repris une gorgée avant de rajouter.

"Bon je suis quand même sympa, soit demain soir sit après demain soir au cas ou ça n'irais pas demain!"

Je replongeais mon regard dans le sien et fis un petit sourire. Non mais oh! Il allait finir par essayer de se suicider s'il continue comme ça! Et puis merde j'avais envie de quiche et en faire une pour moi c'était nul et trop. Du coup... Partageons! Affichant un sourire victorieux je lui sortis, en commençant enfin à le tutoyer:

"Tu veux toujours continuer le jeux?"



© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél   14/8/2015, 10:30

Plan drague ? Pas plan drague ? Théodore avait presque un léger doute, parce que comme premier rencard, une dégustation de thé était plutôt originale même si Serena lui trouva l’excuse qu’elle cherchait à sortir les gens de leur monotonie. Pour le moment, elle le faisait bien là. Oh, ce n’était pas pour autant que Théodore la trouvait désagréable ou qu’elle ne la trouvait pas séduisante du tout… Mais à choisir, il avait une légère préférence pour les hommes.

J’aurais apprécié mais les premiers jeudis du mois sont en général les journées les plus chargées avec les réunions.

Businessman, businessman. Même s’il pouvait prendre des jours ou quoi pour se libérer, le Vice-Président de la chaîne hôtelière Campbell avait tout de même des obligations. Théodore eut tout de même un léger rire quand Serena semblait … halluciner qu’il n’ait vraiment rien fait pendant ces derniers mois. Chacun sa vie, non ? Lui, c’était le boulot. C’était tout. On était drogué ou non. Théodore ne savait plus s’arrêter.

Qui sait si vous n’êtes pas une psychopathe ! blagua-t-il en souriant. Mais ça serait avec plaisir de goûter votre quiche …

Demain, après-demain, ou il ne savait quand mais il fut interrompu par un client qui voulait sa boisson… Et apparemment Jackie et Chloé, ses deux serveurs en salle, semblaient déborder. Théodore fit signe qu’il arrivait et fit Serena :

Désolé, le boulot oblige mais repassez sans soucis. Ca me ferait très plaisir !

Et comment ! Il ne l’avait pas dit ouvertement mais Théodore avait vraiment apprécié de petit moment de conversation avec elle, même s’il semblait prendre la fuite mais non ! Après, si ça se trouvait, c’était vraiment une psychopathe qui l’invitait chez elle pour l’empoisonner avec sa quiche ! Dans quel monde vivait-on ! Théodore s’attendait déjà la voir revenir au bar avec sa quiche… Serena lui paraissait déterminée et têtue mais restait une jeune femme fort sympathique. Le brun la salua et c’était reparti pour reprendre le boulot… La pause était finie et avait été assez longue selon lui. Oui, selon lui. Le fou du boulot !
Revenir en haut Aller en bas
 
Salut, je viens imposer mon amitié de force![Théo - Terminél
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: