AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   30/7/2015, 19:04

Cela faisait bien au moins une bonne semaine que certains soucis s’accumulaient. Déjà qu’accumuler l’hôtel et le bar, c’était déjà trop alors en plus de gérer les soucis personnels des gens… Gaspard qui allait de mal en pis, Lénore du coup comptait un peu trop sur Théodore pour faire quelque chose et son père qui mettait son grain de sel…  et on pensait un peu à lui ? Non. Pour le coup, lors d’une soirée en famille où tout était censé bien se passer, Théodore ne tint plus, n’avait plus le courage de faire semblant… il rompit les fiançailles au risque de choquer les deux familles et se cassa au milieu de la soirée, et s’enfuit au milieu de la nuit dans sa voiture pour rouler jusqu’au petit matin à une bonne centaine de kilomètres de New York…

C’était une chose dont il aurait dû faire depuis longtemps : libérer Lénore pour que celle-ci soit heureuse avec Gaspard. Théodore avait toujours été un frein à leur bonheur. Il aurait dû agir pour eux. C’était les deux personnes les plus importantes pour lui. En même temps qu’il les libérait, il se libérait également, brisant les chaînes qui l’enchainaient à cette maudite vie… Maintenant, en ce qui concernait l’hôtel, ça allait être autre chose…

Trois jours après cet événement, et également trois jours après avoir récupérer Virgile, Théodore vint se montrer au Bloody Hell depuis le temps… Pour le moment, du côté de Gaspard et de Lénore, cela semblait s’arranger … Du côté du paternel, c’était autre chose, mais Théodore ne préférait pas y penser. Il était là dans son bureau à moitié avachi dans son fauteuil, perdu dans ses pensées tout en mordillant la branche de ses lunettes… Rien de penser à cette histoire de paternel le déprimerait presque...
De l’autre côté, dans la salle principale, trainaient Gaspard et Lénore. Cette dernière se trouvait sur les genoux de son amoureux tout en se tripotant à leur manière comme deux amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   30/7/2015, 19:56

Cela faisait trois jours maintenant que Virgile était de retour au Bloody Hell. De retour à la maison après avoir revu ses chers pingouins. En tout cas il en était sûr, dans une vie future dans une réincarnation il sera un pingouin. Qu'on se le dise ! Et il n'était pas mécontent de revenir bosser au bercail. Mine de rien, le BH, c'était son repère plus qu'autre chose.

Ce soiré était une soirée normale, service normale, clients normaux. Pas de soucis à relever, tout allait pour le mieux. Dans la salle, dans un coin, un couple retint son attention. C'était pas spécialement leur position d'amoureux transis mais plutôt leur têtes. De la ou il était il ne les voyaient pas entièrement et puis le fait qu'ils étaient tout le temps penchés l'un vers l'autre n'aidait pas ! C'est au bout de plusieurs coups d'oeil et quand à un moment enfin ils se séparèrent pour respirer que Virgile les remit. Alors … Lui pas de soucis, c'est le frère Campbell. C'était un habitué des lieux de toute. Et elle … Ah oui c'était la fiancée de Campbell ! Mais pas le bon Campbell … Oh … Non ne lui dites pas que …

* Mais c'est un adultère ! C'est ça le mot ? Ouais c'est ça. *

Wow ! Sous ses yeux quoi ! La fiancée du frère qui trompait le mec avec un autre ! Alors ça c'était un truc de dingue ! Peut être qu'il devrait aller en parler en principal concerné non ? Parce que si pour le moment Théodore était sagement dans son bureau, à un moment il allait peut être sortir et tomber face à ça … Non, il devait le prévenir ! Obligation morale ! Il était bien venu le chercher dans ses pingouins alors il pouvait faire ça non ? Aller le prévenir doucement et délicatement de la chose. Aussi il laissa les deux autres serveurs présents seuls un instant pour aller toquer à la porte du bureau et y entrer par la suite, sans y être invité pour autant. En mode Yolo quoi.

C'est pas pour dire … Mais y'a ta meuf et ton frangin qui se bécotent dans la salle …


Pas qu'il voulait faire son sale rapporteur, mais … voilà ! Oui, pour le coté doux et délicat de l'annonce on repassera.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   30/7/2015, 20:25

Théodore avait la tête collée sur son siège, regardant le plafond qui était bien plus intéressant soudainement, il mordillait toujours ses lunettes quand il entendit toquer à sa porte et celle-ci s’ouvrir sans qu’il puisse dire quoique ce soit. Ca semblait être urgent, tiens ! Ce n’était pas pour autant qu’il détournait le regard mais il reconnaissait la voix de Virgile… « Hey salut ! Ca va ? », non, c’était pour autre chose et autant y aller droit au but : Lénore et Gaspard en train de se bécoter dans la salle ?

Je sais !

Enfin, il ne savait pas tellement qu’ils étaient là mais qu’ils puissent vivre un amour et ce, désormais au grand jour… Bon, ça, ce n’était pas nouveau et ce n’était pas le genre qui le choquait. Ils étaient faits pour être ensemble. C’était tout. Théodore adorait Lénore mais n’en était pas amoureux et ne le sera sans doute jamais.

Théodore abandonna son plafond pour regarder Virgile qui semblait buguer par le côté nonchalant de son patron.

Quoi ? Il y a un souci ?

Et non, il n’en était pas choqué, ni surpris ou quoi. C’était normal pour lui. Il posa ses lunettes sur le bureau. De toute façon, si Théodore était préoccupé, ce n’était pas ceux qui se bécotaient qui le préoccupaient… Cela dit, il y avait bien un truc qui lui traversait l’esprit... Virgile venait carrément lui balancer l’info ? Comme ça ? Certes, à sa manière, Théodore connaissait la bête depuis le temps alors ça ne le choquait plus tellement mais…

Merci de t’en préoccuper ! C’est l’attention qui compte…

Pas que Théodore était moqueur… Mais un peu dans le fond.

Mais cette histoire ne date pas d’hier, confia-t-il.Tu peux reposer en paix.

Il avait fait son devoir. Bravo, Moussaillon !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   30/7/2015, 21:56

Il savait ? Euh... Et ça ne semblait pas le perturber plus que ça ? Hein ? En tout cas, Virgile était un peu paumé. Il s'attendait à voir une autre réaction, genre du grand Campbelle en action, énervé et cassant tout ! Mais non. Il était la tranquillement sur son siège à regarder le plafond. Puis lui, captant le malaise.

Euh ….. C'est que …


Oui y'a un soucis mec ! Virgile était largué comme jamais ! Merci de s'en préoccuper ? Non mais il s'en préoccupait pas il pensait juste que c'était un simple retour des choses. Rien de plus, pas qu'il veillait au petit confort de son patron. Vous rêvez la …. Il pouvait reposer en paix ? Gné ?

Merci je suis pas encore mort … QUOI ? Cette histoire ne date pas d'hier ?


Les yeux grands ouverts le toxico le regardait d'un air interdit. Limite dans le lot c'était Virgile le plus choqué. Attendez … Alors non seulement cette histoire entre son frère et sa meuf c'était pas nouveau, et en plus Théodore était au courant ? Il savait ça depuis longtemps et tout ce qu'il trouvait à faire c'était rester la sans rien faire ? Pas à aller défendre son honneur et tout ? Il secoua sa tête pour reprendre ses esprits et tenter de se remettre les idées en place. Enfin, ça n'aidait pas mais on essaye !

Mais quoi, ça fait longtemps ? Tu le savais depuis … mais .. C'est ta fiancée ! Et ton frère ? Et .. tu réagit pas plus que ça ?

S'il voulait bien éclairer sa lanterne....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   30/7/2015, 23:44

C’était tellement normal pour Théodore que… tout était normal ! Alors du point de vue de l’extérieur et surtout de quelqu’un qui n’avait pas tous les éléments, Théodore pouvait imaginer que ça pouvait paraître un peu bizarre cette histoire. Le brun lui fit signe d’entrer dans le bureau, histoire qu’il ferme la porte derrière lui. Bon, de lui apporter des éléments de réponse n’allait pas le déranger mais le patron n’avait pas forcément envie d’inviter tout le peuple à sa confession, et notamment tous ses employés. Il ne fallait pas déconner, non plus ! Il avait tout de même une bonne réputation à tenir...

Comment te dire …

Pourtant c’était si simple ; un mariage arrangé entre deux familles… mais la famille n’allait pas marier la Belle avec le bon frère… Si ce n’était pas une tragédie digne d’un film mais un film qui finit plutôt bien.

Va-t-on dire autant rendre ce qui est à César à César… Tu sais laisser le grand Amour s’exprimer au grand jour. Elle n’allait pas se marier avec le bon frère.

L’âme poète, Théodore était d’une bonté d’âme… bref, ça doit rester super flou pour Virgile… Mais de là à lui raconter tous les détails, il savait que Virgile allait trouver ça idiot, le connaissant parce que ça l’était sérieusement. Déjà, il connaissait une partie de son histoire comme quoi Gaspard le méprisait ? Ben il pourrait savoir que la belle Lénore pouvait faire partie de l’explication du comment et pourquoi Gaspard le méprisait.

J’ai rompu les fiançailles y’a trois jours… et non je te rassure, je ne la retenais pas à moi contre son gré…

Il ne manquerait plus que ça.Histoire compliquée ? Virgile allait finir par connaître toute sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   31/7/2015, 11:17

Ok pas de soucis il ferma la porte derrière lui. Parce que la, même si Virgile n'était pas fan de ragots, cette histoire le laissait quelque peu perplexe ! Voila, ils étaient seuls il pouvait parler. Dites tout à Docteur Dickinson, il saura écouter vos blessures et panser vos plaies ! Il s'avança un peu dans le bureau pour se rapprocher de celui de Campbell, mains dans les poches, mais très attentif. Ok, le début de ses explications ne lui semblait pas hyper clair … Voir pas du tout.

Trop de précision ça m'éblouit.

C'était beau de dire des trucs poétiques mais clairement, s'il parlait en charades ou en énigmes il allait perdre le blond plus qu'autre chose. Donc analysons un peu la chose vu que monsieur ne lui facilitait pas la tâche. S'il comprenait bien, l'histoire d'amour entre Léonore et Gaspard ne datait pas d'hier ? Ok, ça il suivait. Et il avait carrément rompu les fiançailles ?

Sérieux ? Cela explique ceci …

Comme quoi il n'allait pas casser la gueule de son frère. Il avait hoché la tête l'air de dire ok je comprends, mais bien vite il fronça les sourcils et se frotta la tête, ne comprenant pas en fait !

Mais je capte pas le délire ! Si ça faisait longtemps qu'ils s'aiment, que tu le savais, que tu ne la retenais pas et que visiblement tu ne tenais pas à elle tant que ça pour ne pas t'énerver … Alors pourquoi ? Pourquoi avoir attendu tout ce temps pour rompre le truc et laisser donc au … grand amour le loisir de s'exprimer au grand jour ?

La, il fallait qu'on lui explique. Ok, c'était pas une lumière, plein de trucs lui échappaient en général et il s'en foutait. Mais pour ce genre de choses normalement il les comprends, c'est un humain lui aussi quoi qu'on en dise, avec des émotions et tout ça. Alors la, cette situation le dépassait totalement. Et vu que Théodore semblait ouvert à la discussion autant en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   31/7/2015, 12:08

Oui, trop de précision, truc de ouf ? Bon, c’était clair que dit comme ça, Virgile n’allait pas suivre puisque même s’il avait eu un aperçu de son univers à l’hôtel, il n’avait pas tous les détails de sa vie privée et de sa vie familiale. Ce n’était pas comme s’il cherchait à l’étaler au grand jour ou à s’en vanter. Ce qui était du privé restait dans le privé… En tout cas, allez savoir pourquoi Théodore allait être amener à le lui raconter ? Parce qu’il avait confiance en Virgile ? Parce qu’ils étaient « proche » ? Parce qu’il en savait plus sur le blondinet que ce dernier en savait plus sur lui ? Théodore, toujours dans son siège, resta un moment silencieux. Il posa ses lunettes qu’il mordillait sur son bureau et commença à confier tout en se frottant les yeux :

Nos deux familles voulaient un mariage arrangé.

Autant dire ce qu’il en était bien que ce système de mariage arrangé était complétement dépassé aujourd’hui et que c’était complétement ridicule mais que voulez-vous, ils étaient ancrés là-dedans…

Je suis l’aîné donc forcément, tout reposait sur mes épaules. Forcément les histoires d’amour ne se commandent pas. Le drame de la vie !

Humour humour.

Je sais, ça peut paraître stupide. C’était pour les affaires, parce que … pour un tas de raisons qu’au bout d’un moment, tout te paraît normal…

Et quand personne ne réagissait… Au bout d’un moment, ça devait réagir. Théodore, lui, avait fini par être à bout pour pas mal de choses.

J’ai perdu mon sang froid à la réunion de famille il y a trois jours et j’ai envoyé tout balader… Va savoir quelle mouche m’a piqué...

Et ouais, Théodore avait décidé du jour au lendemain de tout envoyer balade, de ne plus faire ses devoirs et tout et tout ça. Un grand petit rebelle de la vie... Peut-être qu'il avait décidé de ne plus se laisser entrainer dans le courant de la vie mais être maître de sa vie, comme il le souhaitait...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   31/7/2015, 12:22

Un mariage arrangé ? Les yeux du blond s'ouvrirent un peu plus grand pendant que sa main chercha instinctivement un appui. Oh le bord du bureau de Théodore ça fera l'affaire ! Un mariage arrangé non mais dites lui qu'il rêvait ! Parce qu'il était l'aîné et qu'il devait reprendre les rênes de l'entreprise et tout ? Si ça pouvait paraître stupide ?

Nooooon ….

Qui voulait clairement dire : ouiiii. Pour les affaires ? Mais c'était totalement con ! Hého ! On parle d'un mariage ! Pas d'un contrat pour savoir quelle sera la prochaine parure de lit qu'on mettra dans les chambres ! Une union ! Deux personnes ! Youhou ! Non mais il hallucinait grave ! Et donc il y a trois jours il avait pété sa pile et avait tout annulé ? Il avait envie de dire qu'il avait bien fait !

Mais c'est … n'importe quoi ! Comment on peut encore de nos jours faire des mariages arrangés ? Pour les affaires ? C'est trop con !

Enfin il ne connaissait pas les mœurs et les traditions du métier mais si vous lui demandez son avis, c'est de la pure connerie. Donc oui, merde les traditions parce que c'était juste du gros n'importe quoi ! Le blond regarda alors Théodore, l'air toujours largué. Enfin, plus choqué maintenant.

Ils étaient au courant au moins que c'était un mariage ? Et pas juste un autre contrat qu'on signe pour les affaires ou ils ont pas fait la différence ? … J'hallucine.

Petit bureau soutient-moi …. Il secoua la tête en regardant vers ledit bureau, réalisant avec peine la chose.

Je pensais pas ça de toi. Théodore Campbell qui se laisse dicter sa manière de vivre. Pire, sa vie privée ?

Impensable ! Et pourtant …. Comme quoi on est pas au bout de ses surprises. Quand il pensait souvent que les sales riches se faisaient chier dans une vie qu'on leur dictait, critiquant son mode de vie à lui, parce qu'il avait le mérite d'être libre … Et bien il lui semblait que la chose n'avait jamais été aussi vrai.

Merde alors ….
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   1/8/2015, 10:28

Comme Théodore pouvait s’y attendre, Virgile était en train d’halluciner. En même temps, si ce n’était pas sa vie, le brun aurait sans aucun doute réagi de la même manière… C’était des choses complétement dépassées, stupides… Mais c’était quoi ces manies de vouloir faire marier leur môme ? Ils s’étaient cru dans les Sims et hop ? Ils avaient de bons gênes pour faire de beaux mômes ? Ses parents l’avaient bien regardé ? Pas qu’il s’estimait d’être bon à jeter, mais Lénore et Gaspard allaient tellement mieux ensemble, physiquement parlant…

Va savoir …

Si ses parents – du moins son père – arrivaient à faire la différence entre ses affaires professionnelles et privés… Il vendrait son fils pour un peu de réputation et encore ! comme si on était un roi de France où on vendrait son fils à une fille étrangère, histoire de gagner de bonnes relations politiques… ouais, tu parles ! C’était partir un peu loin et c’était exagéré mais qui savait ? Il n’y avait sans aucun doute que l’hôtel qui comptait pour son père et c’était à se demander si lui avait compté dans tout ça. Son père avait beaucoup misé sur lui, ignoré Gaspard pendant tant d’années… C’était loin d’être juste ! Et là, Théodore remettait en doute la relation qu’avait son père avec lui…

Tu ne sais pas ce qu’on ferait pour un père … souffla-t-il, toujours dans son fauteuil, le regard perdu sur le mur.

Enfin allez savoir que Théodore n'était pas si loin que ça de la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   1/8/2015, 10:39

Bah bon sang, il en apprenait chaque jour un peu plus sur Campby c'est dingue. Limite au fur et à mesure il allait finir par lui sembler humain c'est dire le truc de ouf ! Et non, Virgile secoua la tête négativement.

En effet je ne peux pas savoir ce qu'on ferait pour un père.


Ça c'est sûr. Déja parce que de père il n'en n'avait pas. C'était pas ses parents adoptifs qui remplissaient le rôle de parents. Jamais ils n'ont cherché à savoir comment il allait, à prendre de ses nouvelles une fois qu'il eu quitté la maison, au contraire de son frère par exemple. C'est à se demander pourquoi l'avoir adopté lui. Il y avait un lot de compensation avec ? Possible. Après un nouveau soupir, Virgile finit par se redresser devant le bureau de Théodore, remettant ses mains dans les poches.

Ouais bah c'est dans ces cas-la que je me dis que finalement c'est pas plus mal de pas avoir de parents.

Information qui ne devait pas surprendre Théodore, il avait sûrement dû comprendre au fur et à mesure de leurs discussions que le blond n'avait pas de famille autour de lui, biologique ou adoptive.

Si c'est pour se mettre à faire sa petite loi dans la vie privée de ses mômes, visiblement au détriment de l'un des deux, mais laisse tomber !

C'est plus un père c'est un gourou la ! Quand même, il avait l'air bien sympa le paternel Campbell. Il aimerait bien le croiser un de ces quatre juste pour lui faire comprendre sa façon de penser. Qu'il soit le PDG des hôtels Campbell ? Et alors ? C'est un humain comme un autre, qui mange et qui chie, pas de quoi non plus en faire tout un foin. Il a du fric ? Et alors, Virgile aussi ! 5 dollars en poche si vous voulez tout savoir. Ça vous épate hein ? Et ouais dit comme ça on croirait vraiment le preux chevalier qui veut défendre l'honneur de sa princesse adorée, la sauver des griffes du méchant beau père. Ouh le vilain ! Enfin, blague à part.

Et du coup, tu as décidé de tout laisser planter comme ça d'un coup ? Sur un coup de tête ?


Alors que ça faisait des années qu'il se laissait marcher sur les pieds du jour au lendemain il s'était réveillé ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   1/8/2015, 12:03

Virgile ne savait pas ce qu’on pouvait faire pour un père ? En avait-il un ? Décédé ? Théodore ne savait réellement les détails mais il s’imaginait plus que bien que l’histoire de Virgile était loin d’être tout rose… Car pour agir ainsi, parler sans tourner sept fois sa langue dans sa  bouche ou encore pour aller se détruire comme ça avec la drogue…  vraiment, il ne fallait pas être né de la dernière pluie. Théodore avait cerné le personnage : Virgile ne connaissait pas les limites, manquait de confiance en lui et avait manqué d’affection dans sa pauvre petite vie.

Que veux-tu ! On ne choisit malheureusement pas sa famille…

On ne choisit pas là où l’on naît… Mais on pouvait choisir ce que l’on pouvait faire de sa vie, si ? Au bout d’un moment, il fallait dire stop et c’était vraiment le mot. Physiquement, il avait été à bout. Toute cette histoire le détruisait et finirait par le détruire un jour s’il n’agissait pas… Théodore ne pouvait s’empêcher d’avoir un petit rire jaune quant au fait s’il avait décidé de tout planter ça comme ça… comme ça.

Il y  a bien un jour où il faut réaliser que tout ne peut pas continuer comme ça !

N’empêche, depuis quand il avait décidé de se rebeller ainsi ? Oh il ne savait depuis quand il avait commencé à avoir le déclic… En fait, c’était sûrement depuis qu’il avait décidé d’accumuler deux jobs et … une chose en amenait une autre.

A force d’accumuler des petites choses à droite et à gauche ces derniers temps, gérer l’hôtel et ici, mon frère, ses accidents et ses bourdes, et encore...  On aurait fini par me tuer !

Bref, voilà quoi ! Théodore n’était pas un super-héros avec une cape et des collants quoi ! Et en même temps, ces dernieres semaines, ce n’était pas comme si Virgile n’avait pas subi ses humeurs et problèmes, non ?

J’ai fait ce que j’ai dû faire depuis longtemps ! continua-t-il à confier. Tu sais que mon père avait même voulu que je ferme le Bloody Hell ?

Théodore soupira. Il manquerait plus que ça, que son père décide même de ce côté –là …

Enfin voilà, la belle petite vie d'un patron! finit-il sur une touche d'ironie.

Beau spectacle que Théodore lui offrait, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   1/8/2015, 12:23

Virgile hocha la tête à ses mots. C'est sûr qu'on ne choisit pas sa famille, si tant est que famille il y ait. Dans ces cas la, Virgile se disait que si c'était pour avoir des emmerdes pareilles, son statut de gosse né sous X lui allait très bien. Quand même on a pas idée de faire des trucs comme ça à ses mômes. Il semblait avoir réalisé il y a peu que non, il ne pouvait pas continuer à vivre de la sorte.

Mieux vaut tard que jamais.


Parce que si c'était pour vivre pieds et poings liés toute sa vie, non merci. Sans ajouter un mot il écouta Théodore lui parler un peu des soucis qu'il avait, toutes les responsabilités qu'il avait aussi, niveau professionnel et personnel. Regard légèrement outré quand il lui apprit que le père Campbell voulait fermer le bar.

Et bah il se fait pas chier l'daron ! Attends un peu que je l'ai sous la main il va pas être déçu !


On revient cinq minutes à cette histoire de princesse à sauver ? Ouais bon pour la suite, il n'était pas spécialement d'accord.

Pas la vie d'un patron, mais d'un mec qui s'est fait laver le cerveau par sa propre famille et ses … normes sociales ou je sais pas quelle connerie.


La vie d'un patron c'est sûr c'était pas de tout repos, mais si ce n'était que ça le problème, pas sûr que Théodore aurait autant pété une pile de la même manière !

Sérieux, prends des vacances ! Tout seul. Va loin de tout ça, repose-toi, pense à autre chose, fais la fête, vis un peu merde ! Tu voudrais pas crever en regrettant tout ce que tu aurais voulu faire et qu'à cause de choses et d'autres tu n'a pas pu réaliser ?


Les grands conseils de Virgile attention ! Si vous suivez bien c'est la façon de vivre du toxico d'ailleurs. Vivre sa vie sans regrets et sans limites.

Tu veux que je te ramène un cocktail ?

Qu'il s'estime heureux, Virgile ne lui proposait pas un p'tit joint. Il ne le fera pas de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   1/8/2015, 14:14

Au moins, si Virgile et Théodore étaient d’accord sur une chose : le Bloody Hell ne fermera pas.

Je n’ai pas l’attention de le fermer, et encore moins de le vendre…

Ce bar était devenu son bébé. C’était à lui. Il avait changé la décoration, offrait la chance à des groupes de musique de jouer… Rien de mieux ne pouvait le rendre heureux. On ne dirait pas comme ça mais il appréciait la bonne musique pop-rock et peut-être dans une autre vie, il aurait aimé être musicien comme son frère… Les frères s’enviaient mutuellement…

En tout cas, pour rien au monde, Théodore déciderait de vendre ce bâtiment. Pour une fois qu’il pouvait se permettre d’obtenir quelque chose qui était bien à lui, ce n’était pas aujourd’hui qu’il allait abandonner. Certes plus tard, il aura l’Hôtel Campbell au creux des mains à gérer mais c’était avant tout l’entreprise de son père, ce que celui-ci avait construit de ses mains, c’était ce qu’il en avait fait de sa vie et Théodore était destiné à poursuivre tout ça ? Le rêve de son père ? Ben voyons. Il se pourrait bien qu’aucun membre de la famille reprendrait les rênes de la famille… Peut-être que son père jettera son dévolu sur un jeune cousin éloigné…. Qui savait !

En tout cas, le comportement de Virgile vis-à-vis de son père le faisait plutôt marrer… Imaginer une rencontre entre son père et lui ? Tu meurs… Théodore eut un sourire au coin. Virgile était un ouf ! Il avait peur de rien ! A cette pensé débile, le brun en était amusé.

Tiens, je veux voir ça…

Non pas que Théodore ne croyait pas que Virgile ne s’en gênerait pas, bien au contraire ! Déjà depuis le début, le blondinet ne s’était pas gêné avec lui alors pourquoi face à son père, ça changerait quelque chose. Allez savoir !

Cela dit, Théodore était en train de rêver de voir Virgile aussi compatissant ? Aussi …il ne lui pousserait pas de prendre des vacances ou même de le pousser à vivre ? Ne vivait-il déjà pas ? Qu’est-ce qu’il voulait qu’il fasse ? Il avait déjà pris une semaine de « repos » et si ce n’était pas par tourner en rond… Et en plus, seul ? Non merci ! Il l’était déjà bien comme ça… Il n’y avait rien de plus ennuyeux… et ne lui demander pas ce qu’il souhaitait réellement faire, ses rêves car il ne savait réellement.

Et tu viens avec moi, c’est ça ? fit-il un peu pour plaisanter… comme si c'était pour rebondir par rapport à l'autre fois "viens on lâche tout et on se casse!"

Cela dit, ça le laissait penaud cette histoire de prendre des vacances et de sortir pour s’amuser… Vous croyez vraiment qu’il savait faire ça ? S’amuser ? C’était bien une chose dont il ignorait, ou plutôt qu’il avait oublié… En baissant les yeux, Théodore se demandait quand la dernière fois il s’était réellement amusé et avait ri… Et en réponse, pas énormément de choses lui venaient à l’esprit si ce n’était la fois où Virgile s’était amusé à lui balancer de l’eau… Ca craignait !

Théodore hocha la tête quand Virgile lui proposa de lui ramener un cocktail… Et bien, le patron était en train de se faire chouchouter ou il rêvait ? Le blondinet partant lui faire un cocktail de il ne savait quoi, Théodore attendit, restant enfoui dans son fauteuil. Mais il n’empêche que dans sa chemise, il avait chaud. Vivement que l’été passe ! Le brun finit par déboutonner sa chemise, bouton par bouton. Il laissa sa chemise entre ouvert. Il fallait qu’il change ce foutu haut même il avait la flemme de se lever, vraiment... Bon, il fallait bien se motiver alors il se leva enlevant sa chemise. C’était à savoir qu’il faisait ce geste au même moment que Virgile rentrait. Bon, ce n’était pas comme si Théodore pouvait ressentir de la gêne… ce n’était pas comme si c’était la première fois qu’il se changeait devant…. Lui ? Peut-être était-ce la seule personne devant laquelle il se changeait comme ça. Ses proches oui, son père ou Lénore, ça ne l'avait jamais dérangé mais là, devant ses employés ? Ca le faisait vraiment moyen... Ce n'était pas comme si lui et son employé partageaient des secrets? En fait, à quelque chose près, si ! Théodore laissa derrière lui Virgile posé son verre sur son bureau pendant qu'il était en train de troquer sa chemise pour une autre chose à manche courte vers son petit casier sur la droite, un peu loin de son bureau en bois.

Il fait une de ces chaleurs ! fit Théodore restant de dos à Virgile… Dis-moi, c’est un cocktail que tu m’as déjà fait goûté ou bien ?

Si c’était un nouveau…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   1/8/2015, 14:29

Ouais, Virgile aussi voulait voir ça. Choper le paternel entre quatre yeux et lui dire sa façon de penser. Même pas peur ! Virgile eu un petit rire lorsque Théodore lui demanda s'il venait avec lui.

Je t'apprendrais à te lâcher !


Il en avait besoin le pauvre ! Mais mine de rien … ça pouvait être une idée intéressante ça. De faire en sorte que Théodore se lâche un peu. A voir. Donc, c'était parti pour un cocktail. Ah du coup il pouvait voir en salle comment ça allait ! C'est qu'on papote on papote mas à la base ils sont censés bosser. Alors il le laissa le temps de préparer son cocktail et faire un petit checking en salle. Tout semblait normal, la soirée était calme. Plus loin l'ex et le frère de Théodore se bécotaient toujours. Tranquillement. Ok, pas de soucis il savait maintenant alors il ne s'en formalisait plus. Il passa derrière le comptoir, prépara un petit cocktail, petite ombrelle, sucre sur le bord du verre et le tour était joué !

En rentrant dans le bureau, il vit Théodore euh … en train de faire un strip ? Quoi ça y est il allait se faire un p'tit toxico en guise de quatre heures ? Non mais c'était quoi ce bordel ? Non justement on est pas dans un bordel, on est dans un bar respectable pourquoi est ce que ces derniers temps ils passaient leurs soirées à se croiser torse nu ? Hein ? Le blond s'avança vers le bureau pour déposer le cocktail, mais …. Pourquoi du coup Virgile resta comme un con, sans bouger, bloquant malgré lui sur le vision de ses omoplates ? Sur son dos ? Sur sa chute de reins ? Sur ses … oh non suffit. Baffe mentale. Non, pas baffe mentale, coup de poing mental suivit d'une petite balayette ! Voilà parfait. Détournant le regard ses yeux tombèrent sur …

* Ooooooh viens voir papa toi ! *


La cravate ! La sacro sainte cravate qu'un jour Virgile avait piqué à Théodore, que celui-ci avait réussi à récupérer ! Du coup, il en profita et récupéra la chose et la foutre dans sa poche intérieur de son veston. Héhéhé ! Ah oups ! Une chaleur ?

Eh bah je vois ça …


Enfin lui même ça allait. Son pantalon était léger, sa chemise avait des manches courtes et son veston était léger aussi. Ah oui le cocktail.

C'est une piña colada. Parfait justement pour ce temps-ci.


Un cocktail de saison quoi ! Et bon il voulait bien finir de s'habiller lui ? Non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   1/8/2015, 16:54

Vraiment ? Virgile ferait ça, lui apprendre à se lâcher ? Ben voyons ! Pas que Théodore avait du mal à le croire mais presque. Il eut un demi-sourire à cette idée, prenant ses dires sous les traits de l’humour… Enfin allez savoir ! N’empêche, c’était lui où ces deux gus devenaient de ce qu’on pourrait qualifier de… « bons amis » ? Enfin va-t-on appeler ça à une relation des plus normales … entre deux solitaires.

Chemise courte sur les épaules, Théodore se retourna face à Virgile, mais ce n’était pas pour autant qu’il boutonna sa chemise. Il la laissa entrouverte. Théodore récupéra le verre que Virgile venait de lui faire. Un Pina Colada ?

Un quoi ?

C’était limite si Théodore ne savait même plus ce qu’il servait dans son propre bar. Il s’était rappelé du cocktail à base de fruits rouge l’autre jour mais il ne fallait peut-être pas trop lui en demander… Il commença alors à boire une gorgée de sa boisson, curieux de savoir ce que ça donnait mais il fallait que l’ombrelle de décoration se casse la figure par terre. Théodore se baissa alors, par réflexe pour ramasser l’objet qui s’était cassé la gueule. C’était à ce moment là que Chloé passa. La porte était entrebaillé, après avoir frappé rapidoss, Chloé rentra.

Virgil…

Bon, on rentrait dans son bureau comme dans un moulin ? En fait, à cette image, Chloé bugua comme si elle commençait à s’imaginer des choses… Non, Théodore n'était pas parti pour faire une pipe à Virgile... Mais quelle idée...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   1/8/2015, 17:08

Il ne connaissait pas la Piña Colada ? Sérieux ? Non mais dans quel trou perdu il avait vécu ? Vraiment ça devenait en fait urgent de faire sortir Théodore ! Lui apprendre la vie quoi ! Bon et en plus il était pas doué au point de faire tomber la petite ombrelle. Sérieux quoi … Désespérant ! Virgile avait poussé un soupir en penchant la tête en arrière. Non mais vraiment … Aussi, il ne le vit pas se baisser devant lui, mais il entendit parfaitement son prénom être prononcé derrière lui. Tournant la tête, il vit Chloé et sentit comme un malaise. Hein ?

Quoi ?

Qu'est ce qu'elle ….

Oh putain !

Virgile eu un sursaut en voyant Théodore à genoux devant lui, si bien qu'en reculant, il donna sans le vouloir un coup de genou dans sa tête.

Merde merde ….

A son tour Virgile se mit à genoux devant Théodore, passant sa main sur sa tête pour voir s'il ne lui avait pas trop fait mal, la lui relevant vers lui. Se rappelant d'une chose, le blond tourna la tête vers Chloé :

Bon tu veux bien sortir s'il te plaît ? J'arrive de suite.

Voir s'il n'avait pas fait trop mal à Théodore, en ayant compris pourquoi la serveuse eu un petit moment de malaise … Oh misère !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   1/8/2015, 20:19

Mauvais timing. Ca devait être ça : juste une question de timing… Pour que Théodore se retrouve là, chemise ouverte, à genoux face à Virgile et qu’une employée vienne s’incruster comme ça… Non mais depuis quand on rentrait dans son bureau comme ça ? Merde, Virgile ne pouvait pas faire la transition genre ? Mais il était là avec lui et ce, pour quoi ? Une dégustation de cocktail ? Mais encore !

N’empêche, à la réaction de Virgile, réflexe incontrôlé… Théodore reçut un coup de genou en pleine gueule.. Et voilà qu’en perdant l’équilibre, en même temps, la tête de Théodore cogna également son bureau. Ah ben bien… Et s’il n’y avait que ça, le cocktail qu’il détenait dans les mains avait survécu mais ça n’a pas empêché la boisson sortir, il en avait plein les mains.

Putain !

Bon, il en avait un coup dans le nez là… Virgile lui avait fait mal au nez et .. il avait mal au crâne. Toujours au sol, Théodore essaya de lever son bras pour essayer de poser son verre sur le bureau.

Hey, on ne rentre pas ici comme dans un moulin ! râla Théodore.

Chloé se barra. Elle réfléchira sûrement à deux fois avant de débouler. Pas que Théodore avait sa réputation à tenir mais quand même...

Ca va ! fit-il à Virgile.

En fait, peut-être pas. Théodore chercha à se lever.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   3/8/2015, 11:20

Et c'est un strike messieurs dames ! En plus d'un coup de genou en pleine tronche, Théodore perdit l'équilibre et se cogna la tête sur le bureau ! Si ça valait pas 50 points tout ça il ne savait plus ! Enfin on rigole on rigole …

Désolé !

Pas fait exprès ! Encore heureux. Non mais des fois, quel manque de pot ! De toute façon, si Chloé n'était pas apparue subitement, jamais Virgile n'aurait pu penser que leur position pouvait prêter à confusion ! Jamais ! Oh et en plus de la boisson était tombée par terre et sur les mains de Théodore. Certes pas tout mais il allait falloir nettoyer ça. C'est que le rhum ça colle. Sinon ça va, c'est pas aujourd'hui que Virgile allait tuer son patron.

Tant mieux alors je suis vraiment désolé.


Voyant que Théodore cherchait à se relever, Virgile posa sa main sous le bras du brun et les redressa en même temps.

Ça va rien de cassé ? Bon, je vais aller chercher de quoi nettoyer ça.

Une serpillère pour le sol et un chiffon pour les mains de Théodore. Hochant la tête pour confirmer ses dires, Virgile fit un pas en marche arrière pour faire tout cela. Mais pas de pot ce soir visiblement, puisqu'il marcha en plein la petite flaque de liquide. Certes en tant que serveur il était habitué à cela. A force que les gens renversent leurs boissons on prend l'habitude de se comporter en surfeur. ( Surf, eau, pingouin, tout se tient ! ) Bref, un peu encore sous le coup de la panique de la situation, et ne s'y attendant plus, Virgile glissa, se mélangea les pinceaux et se cassa à son tour la gueule, droit devant lui !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   12/8/2015, 00:01

Virgile s’excusait. Hey oh, ça va, les excuses, c’était bon là. On avait failli le tuer mais à part ça tout allait bien… Oui, il en fallait peu pour que Théodore râle à moitié dans sa barbe. Le blondinet l’aida à se relever et pour le coup, debout, Théodore s’adossait contre son bureau et avait une main derrière sa tete, histoire de frotter un peu, comme si ça allait passer la douleur…

Ca va ! Ca aurait pu être pire !

Enfin pire mais quand même, c’était une situation assez cocasse… Si un jour (proche), Théodore passe sa mauvaise humeur sur Chloé, on comprendra pourquoi… Bon, ce n’était pas comme si elle était entrée volontairement pour enquiquiner ou encore ce n’était pas comme si ça serait la première fois que Théodore passerait parfois sa mauvaise humeur sur ses employés…

En tout cas, Virgile eut l’esprit plus clair quand il prit l’initiative de partir pour nettoyer la merde mais en faisant un pas en arrière, voilà que c’était lui qui était à deux doigts de se casser la gueule… Automatiquement et par réflexe, Théodore tendit les bras pour le rattraper sous les aisselles et le ramener debout, face à lui.

Hey, il manquerait plus que tu te casses la figure toi aussi !

Il n’empêche qu’il était là, face à lui ce Virgile, tel un géant… Peut-être un peu trop près de lui, presque contre lui, … mais au moins il était debout et n’était pas tombé par terre… Les yeux levés contre lui, plantés dans les siens, Théodore avait eu une sensation étrange. Quoi ? Parce que ce n’était pas la première fois qu’ils étaient aussi proches ainsi ? Que ça ne rappelle pas les fois où il l’avait embrassé ou même pire, la dernière fois où ils s’étaient retrouvés ici même, au même endroit dans son bureau à s’engueuler comme des merdes ? et que Virgile s’en était pris à lui et que Théodore l’avait viré sur le champ ? Le brun n’aurait jamais vécu autant de choses avec un tel employé… Virgile était vraiment capable de le foutre à l’envers ! Vraiment !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   13/8/2015, 13:38

Alors qu'il pensait se fracasser la gueule lamentablement par terre, Virgile sentit deux mains se poser sur lui rapidement pour lui empêcher la chute. Il se sentit redressé, et ce face à … à Théodore ! Petit rire de circonstances.

Héhé … Ouais, ça suffit d'un maladroit.

Haha quelle blague quel humour … Non mais il disait ça, parce que bon, ils étaient tout de même très proches l'un de l'autre et, étant plus grand que lui, Virgile avait baissé les yeux vers Théodore soutenant le regard du brun. Ne sachant pas trop quoi faire de ses bras, ceux-ci étaient restés le long du corps du blond, qui bloqua quelque peu. C'était pas la première fois qu'ils étaient si proches l'un de l'autre. Pour ne pas dire qu'ils l'avaient été davantage en fait. Et que ça commençait à être très bizarre tout ça !

Alors, on agit Dickinson ! Une deux ! Relevant ses bras pour poser ses mains sur les avant bras de Théodore, Virgile se dégagea de son emprise, reculant d'un pas pour mettre une distance plus respectable entre eux.

Euh … je vais y aller, il doit y avoir du monde en salle pour que Chloé soit venue comme ça.


Parce que bon, ils papotaient ils papotaient, mais ils avaient quand même bien dévié du sujet principal. Quel était il déjà ? Ah oui son ex fiancée et son frère. Bref, il adressa un petit sourire à Théodore, histoire de faire comprendre qu'il n'y avait pas de malaise, avant de prendre congé de lui pour retourner en salle voir ce qui se passait. Et éviter de se retrouver dans des situations gênantes. Et aussi dire deux mots à Chloé !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rupture sociale ! Jamais ce que l'on croit ! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: