AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Invité
MessageSujet: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   13/8/2015, 14:18

Depuis que Théodore avait tout envoyé bouler, on ne pouvait pas dire que c’était la bonne ambiance au sein de sa famille… excepté Gaspard et Lénore qui vivaient la belle vie, comme deux tourtereaux… mais le reste, c’était autre chose. Le daron Campbell n’avait pas encore digéré tout ça… En même temps, vu la manière dont Théodore avait tout envoyé balader… il y avait l’art et la manière. Quant à Gaspard, il y avait eu du changement. Ca ne sera pas demain la veille qu’ils deviendront de supers frères hyper complices mais il y avait déjà un bon pas en avant…

Théodore quitta l’hôtel sans un regard en arrière, délaissant tout derrière lui pour se diriger vers le Bloody Hell. Il ignora en sortant les messages que sa secrétaire voulait lui transmettre. Oh, ça, ça pouvait attendre le lendemain…

Prenant place dans sa voiture, l’anglais retira sa cravate pour la jeter sur le siège passager, déboutonna quelques boutons au col de sa chemise blanche et retroussa ses manches, histoire d’être un peu plus détendu et ce fut ainsi qu’il se dirigea trois quart d’heures plus tard au Bloody Hell où il se gara à sa place habituelle… et comme à son habitude, il entra par l’arrière-salle. Vu l’heure, c’était bien rare de voir arriver aussi tôt, surtout aux horaires d’ouverture…

La porte qui amenait à la salle principale était ouverte. En passant à côté pour aller dans son bureau … quelque chose l’interpellait. Des voix. Bon, que les serveurs discutent entre eux, le patron s’en foutait tant que le boulot était fait. Par réflexe ou quoi, Théodore se manifesta. Oui, surprise. C’était assez rare de le voir à cette heure-là. Hey, encore un peu, il avait l’impression d’être le méchant loup car à son apparition, tout le monde s’était tu. Et encore un peu, il croirait que ses employés complotaient là, formaient une secte sous le Dieu Pingouin et le bébé pingouin… Finalement, ces deux-là ne seront jamais enlevés… Théodore s’était fait à cette idée et apparemment, l’air de rien, cela amusait et plaisait aux clients.

Salut la compagnie ! Ne vous dérangez pas pour moi ! Quoi de neuf ? fit-il comme à ses habitudes, avec une certaine froideur involontaire.

Quoi ? Il ne pouvait pas faire parti de la secte ? Il dérangeait ? Il devait retourner à son bureau ? Il ne manquerait plus qu’il se fasse aussi détester ici aussi... Une main dans la poche, l'autre qui frottait le nez, le brun attendit une réaction de leur part.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   13/8/2015, 22:42

Cela faisait quelques jours que l'idée germait dans la tête de Virgile. Depuis les premières fois ou il avait fait la remarque à Théodore de prendre un peu de temps pour lui, de se reposer, de laisser le boulot de coté. Non, il n'allait pas lui faire un petit massage ou l'envoyer dans un hotel au bord de la plage. La détente selon Virgile, sans compter sur la drogue bien sûr. Ce soir, il allait entraîner Théodore avec lui en boîte et que cela lui plaise ou non ! Aussi, il s'était habillé autrement. Il avait troqué son habituelle chemise blanche et veston noir pour une chemise à manches courtes aussi, mais de couleur bleu clair, ainsi qu'un jean noir. Ce soir, les employés du Bloody Hell avaient organisé une sortie en boite dans le dos de leur patron. Et pour leur patron !

Etant donné que c'était une surprise ils s'étaient tous donné rendez-vous au bar, en attendant que leur patron n'arrive. A vrai dire ils espéraient que celui-ci ne se décide pas à les virer. Tout ça à cause des idées à la con de Virgile quoi ! Mais le blond avait confiance. Chloé, Jackie et Virgile étaient du coup en pleine discussion, lorsqu'ils entendirent la voix de Théodore se faire. Et oh quelle sympathie dites donc ! Trop de bonheur qu'il arrête ça va devenir contagieux ! Virgile lui adressa un large sourire.

Ah ! Théodore Campbell, on attendait plus que toi !

Du coup, sans trop lui demander son avis, Virgile se rapprocha de lui et passa un bras derrière son épaule pour y poser sa main, et posa son autre main sur l'autre épaule plus proche de lui. Aussi, il l'entraîna avec lui à faire le chemin inverse qu'avait fait Théodore jusqu'alors, soit, vers la sortie, suivis par Jackie, puis Chloé qui s'occupa de fermer derrière eux le bar.

Alors ce soir on ne bosse pas ! T'inquiète paupiette, on a tout prévu. Le bar est fermé, on a mit une affiche devant pour prévenir les gens et tout ça. Ce soir, on fait la fête !

Virgile garda son grand sourire pendant que Jackie et Chloé les dépassaient.

Nous on monte dans le pick up de Jackie, on se retrouve la bas ?

D'acc !

Virgile se tourna vers Théodore et ne lâcha ses épaules que lorsqu'ils arrivèrent à sa voiture. Ah oui petite précision :

Bon on y va ? J'ai pas de voiture alors on prends la tienne. Aller, mets les gazs !


Oui ce soir Virgile était plutôt de bonne humeur. Espérons que Théodore ne se décide pas à venir vers lui pour le balancer à terre, monter dans sa voiture et lui rouler dessus …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   13/8/2015, 23:31

A son arrivée, attendant à savoir ce qu’il se déroulait, Théodore était à mille lieux d’imaginer ce que ses employés avaient décidés et concoctés. Ils avaient décidé de faire grève ? Théodore les maltraitait tant que ça ? Il ne les payait pas assez ? Ils avaient des revendications à faire ? Ben qu’ils les disent… Non, il n’était pas de mauvais poil pour penser ce genre de choses. Enfin, c’était un peu plus par habitude… Théodore était toujours ouïe par les propositions mais bon il devait impressionner pour qu’on ferme sa bouche lorsqu’il passe. Etrange.

Cela dit, seul Virgile lui semblait toujours aussi normal. Il restait naturel et fidèle à lui-même. D’ailleurs, qu’est-ce qu’il lui prenait à le prendre par les épaules ? A être aussi tactile avec lui ? Théodore leva seulement le nez vers lui, le sourcil levé. Non, genre on ne touchait pas au Napoléon comme ça et surtout pour le jeter dehors comme ça, avec Jackie et Chloé qui fermait le bar derrière eux mais ce n’était peut-être pas le pire : Virgile annonça la couleur en lui disant qu’ils ne bossaient pas pour la soirée.

Pardon ?

C’était un sacrilège de toucher au boulot là ! Quelle mouche a piqué Virgile ? Comment fermer son bar pour un soir là ? Non, ce n’était pas possible. Théodore fut naturellement entrainé dans l’arrière-salle, tout en étant dans l’incompréhension. Chloé et Jackie se dirigèrent avec la voiture de ce dernier.

Mais… mais on va où ?

Théodore ne comprenait pas, et Virgile, toujours de bonne humeur, l’emmena à sa ferrari. Il ne le lachait pas comme s’ils étaient un couple à sortir bras dessus, bras dessous… Sauf que Théodore n’avait pas le bras dessous.

C’est quoi cette histoire de faire la fête ?

Théodore s’écarta de Virgile, le brun leva les yeux au ciel. Le blondinet le mettait au pied du mur là ? Comme s’il n’y avait pas de choix … ou tout simplement pour éviter un « non » catégorique ! Virgile le connaissait peut-être un peu trop bien de ce côté-là… Devait-il se résigner et suivre alors ces gugus qui l’entrainaient à sortir, et puis quoi encore ? Il soupira et fit le tour de sa voiture pour entrer côté conducteur…

Vraiment, vous n’avez pas intérêt à me faire ça tous les soirs.

Théodore allait râler ? Sérieusement ? Ouais... Enfin ce n'était pas vraiment dit sur un ton de méchanceté mais ... d'un ton las ? et du genre qu'il n'était pas forcément contre... pour un soir. Après tout, cela faisait un moment qu'il n'était pas réellement sortir dans un bar/club. C'était un pause détente bien méritée...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   13/8/2015, 23:39

Ou est ce qu'ils allaient ?

Et bien en boîte pardi !

Faire la teur et compagnie ! Et une boîte normale. Pas un club de stip tease ou de club échangiste bizarre. Oh, c'était une sortie entre collègues avant tout, donc, un peu de tenue. Bien que le blond avait prévu de faire picoler Théodore ce soir. Virgile eu un petit sourire fier en le voyant ainsi, ne comprenant pas ce qui se passait. Mais pauvre petite chose va !

Tu es tout le temps stressé, y'a un moment ou faut se lâcher une bonne fois et s'éclater ! C'est pas bon pour la santé d'être tout le temps sur les nerfs.

Et non, il ne s'inquiétait pas de sa santé qu'on se le dise ! Son sourire s'élargit en le voyant monter en voiture, et se décida à l'imiter. En s'asseyant, Virgile vit alors quelque chose. Une cravate. Bon, pour la peine, il la déplaça. De sur le siège à autour de son cou, mais oui, il la déplaça ! Aussi, parfaitement à l'aise avec le fait qu'il était juste en train de voler une nouvelle cravate à son patron, sous ses yeux, Virgile commença à faire un nœud lâche, qui ira parfaitement avec la sortie en boîte. Faire un truc plein de chichis non merci. Oh et non, ils ne comptaient pas faire ça tous les soirs !

Non ça ira, je sais que Jackie et Chloé tiennent à leur vie alors on va éviter.

Sous entendu que Virgile ne tenait pas à la sienne. Enfin, ça, c'était connu. Aussi, Virgile lui indiqua le nom de la boite et l'adresse et le laissa conduire. D'ailleurs ….

Sacrée bagnole … T'as pas peur de te la faire voler dans le quartier ?

Pas que le coin craignait, mais c'était pas Manhattan en tout cas ! C'était pas les mêmes personnes qui passaient dans le coin et tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   14/8/2015, 00:29

En boite ? Ok. Théodore ne chercha même plus, cédant carrément à la folie de son gérant… Qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour les beaux yeux de Virgile ? Non, n’imaginez pas que c’était le fait que c’était Virgile que Théodore cédait, qu’il ne disait rien ou n’envoyait rien balader… Après tout, ce n’était pas comme s’il avait tort et vu que ça faisait un moment qu’il n’était pas sorti… Théodore était enclin à se laisser tenter.

Dans la voiture, Théodore démarra la voiture et du coin de l’œil, il pouvait voir tranquille Virgile porter sa cravate, sans gêne… et bien si ça lui éclatait, tiens. C’était con mais Théodore était amusé qu’il affichait même un sourire au coin… Oh non, il n’allait rien dire.

Fais-je si peur que ça ?

Autant prendre ça à la rigolade ? Oh, après, Théodore s’en fichait pas mal. Il ne se considérait pas forcément comme un dictateur (ironiquement). Si le job était fait correctement, ça allait… Tant qu’on ne jouait pas à la « Sonya » où on lui faisait du lèche-botte en travers, en diagonale, à tout bout-de-champs, non merci ! Pour le moment, Théodore n’avait rien à reprocher à Chloé, ni à Jackie… En fait, la seule chose dont il pouvait reprocher à Chloé, c’était peut-être la fois où elle était intervenue dans son bureau à la one again pendant qu’il était seul avec Virgile avec sa chemise entrouverte.

Théodore sortit le parking en direction de la boite prévue pour la soirée. Virgile en profita pour commenter sa voiture et lui demanda s’il n’avait pas peur à ce qu’on la lui vole.

Qu’ils essayent !

Non, Théodore n’avait pas peur à ce qu’on la lui vole… Après tout, si on la lui volait, il avait une bonne assurance… Ce n’était pas pour autant qu’il ne tenait pas à sa voiture, non, il ne craignait pas vraiment… Enfin le jour où on lui la volera, ça allait chier des libellules !

Le brun était concentré sur la route, là, arrivant au carrefour et continua son trajet en mode normal, et puis fit :

Tu sais que j’ai enfin reçu la lettre de démission d’Evelyn. J’ai su qu’elle avait enfin trouvé sa voie.

Ou « retrouvé », il ne savait, mais en tout cas, il était plutôt content pour elle et pour ses nouveaux projets même s’il devait avouer qu’il allait un peu la regretter. Elle était une bouchée d’air frais. Il l’aimait bien malgré tout. Peut-être car elle n’était pas spécialement du genre à le regarder bizarrement et encore. C’était une chouette fille… Bon, pour la remplacer, Théodore se demandait s'il devait garder Jackie pour le coup. Sans aucune doute. Il paraissait faire l'affaire... Cela dit, en voulant changer une vitesse, et en ne regardant pas forcément ce qu’il faisait puisqu’il était concentré sur sa route, sa main frôla la cuisse de Virgile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   14/8/2015, 14:18

Virgile eu un petit rire à la question de Théodore.

Pas à moi en tout cas !


Si les autres voulaient avoir peur de Théodore, soit ! Non mais, le type, certes il était un petit teigneux mal luné au sale caractère, trop autoritaire, mais ça va quoi. Respirez les gens ! Au fond, et pas que, c'était un être humain comme un autre ! Qui râlait quand il n'y avait plus de papiers aux toilettes, qui hésitait à quoi prendre au restaurant, qui versait une petite larme devant Desesperate Housewives … Quoique pour le dernier, le toxico avait comme un doute …. Et s'il ne craignait pas qu'on lui pique sa caisse alors grand bien lui fasse. Lui, il n'oserait pas la sortir de son garage une bête comme ça ! Ah oui, le sujet Evelyn.

Je suis content pour elle, vraiment. Mais si elle te manque déjà, sois rassuré je suis sûr qu'on la reverra de temps en temps.


Après tout, c'était sa meilleure amie, nul doute qu'elle reviendra de temps à autre. Seule ou accompagnée. En sentant alors la main de Théodore frôler sa cuisse, Virgile eu un petit arrêt cardiaque, ni vu ni connu. Il ne chercha pas à se dégager ou à se mettre davantage de son coté pour éviter qu'une telle chose se reproduise, juste un peu perturbé. Il le savait il aurait dû fumer un pet avant de partir. En temps normal il n'aurait pas prêté attention à cela. Ça va, ça arrive, c'est pas fait exprès. Mais après tout ce qui s'était passé entre eux, ça prenait une autre dimension. Bon du coup, il resta sage durant le trajet, essayant tout de même d'éviter qu'il frôle de nouveau sa cuisse. Suffit les conneries hein ! Arrivés à la boîte, il laissa Théodore se garer, remarquant au passage les regards des passants sur la voiture dans laquelle il était. Ah ces gens il leur en faut peu ! Non Virgile n'en n'avait rien à carrer qu'il soit dans une ferrari ! Certes c'était une belle bagnole mais de la à s'extasier dessus il y avait un monde, n'étant pas matériel du tout. Une fois garés, ils sortirent tous deux de la voiture. Virgile le guida alors dans son univers ou du moins une partie, jusqu'à l'entrée de la boîte. Tiens, on aurait dit que le videur reconnaissait Théodore. Il était si connu que ça ? Du moins sa tête ? Ou bien le type avait peut être bossé un jour pour lui ? Ce qui expliquerait sa micro révérence, qui valut un ricanement de la part du toxico, et entrèrent dans les lieux, retrouvant sans peine Jackie et Chloé.

Bon alors, on va se boire un verre ?


Bien sûr ! Première sortie entre employés ça s'arrose !


Et puis il fallait bien détendre Théodore ! Du coup, entraînés quelque peu par Virgile ils se retrouvèrent au bar, dans le but de commander un truc à boire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   14/8/2015, 16:24

S’il y avait au moins une personne dans ses employés qui n’avait vraiment pas froid aux yeux, c’était bien Virgile… Peut-être également le seul à voir comment il était vraiment… et peut-être le seul avec qui il avait relation plus que bizarre et ambigu… Ce n’était pas comme s’ils ne s’étaient pas déjà « embrassés » à des situations plus que bizarres, que Théodore n’était pas allé jusqu’à lui courir après pour que Virgile reprenne son poste de gérant ou encore est-ce qu’un patron matait son employé lorsque celui-ci était en train de se rafraichir à l’eau fraiche de manière à ce … qu’il sorte d’une publicité. Non, rien de tout ça…

Oh, je n’en doute pas !

Qu’elle revienne les voir pour leur faire un coucou. Enfin, elle viendrait surtout voir son ami Virgile. Théodore les voyait comme deux bons inséparables, et qui sait, lorsqu’elle viendrait, si le brun devait taper sur les doigts si elle prenait des verres gratoss… N’importe quoi.

Arrivant alors en boite, forcément, sa Ferrari attirait l’œil. Théodore avait l’habitude que ça puisse attirer autant l’attention, mais il s’en fichait pas mal, ne faisant pas réellement attention que ça. Normal dans un monde normal, chez lui. Suivant Virgile jusqu’à l’entrée, Théodore pouvait reconnaître le videur. Celui-ci l’avait déjà engagé en tant qu’agent de sécurité. Et ouais, le monde était petit… Et c’était sans savoir non plus que cet agent était gay…

A l’intérieur de la boite, ils retrouvèrent les deux autres employés et étaient déjà prêt à consommer un truc. Pour Théodore, ça sera un cocktail et précisément un Mojito. Le brun resta accoudé au bar, attendant que les boissons arrivent. La carte bleue allait sûrement chauffer pour la soirée mais ce n’était qu’une miette de pain pour le compte de Théodore… Les verres en main, ils se devaient lever leur verre ? A quoi ? Aux employés de BH ? Qui savait ! Bien que le brun ne savait s’il se devait sentir à sa place…  Jackie et Chloé partirent danser tous les deux, verres à leur main.

C’est moi ou il y a quelque chose entre eux ?

Si ce n'était pas la première chose qu'il remarquait alors que par son entrée dans cette boite, par sa prestance ou non, (non ce n'était sûrement pas l'effet de sa chemise et ses cheveux un peu ébouriffés qui faisait cet effet) mais lui-même avait retourné quelques filles sur son passage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   15/8/2015, 15:55

Occupé à vider son verre, Virgile releva les yeux vers Théodore lorsqu'il lui demanda s'il y avait quelque chose entre eux. Entre qui et qui ? Ah, Jackie et Chloé. Le toxico haussa les épaules, ne sachant pas quoi répondre.

Alors la aucune idée. Les ragots ou ce que peuvent faire mes collègues de leur cul, je m'en fous.


Comme de sa première chaussette ! Bon par contre, s'il tenait bien l'alcool, il voulait quand même être à peu près clean quand Théodore sera bourré. Parce que c'était son but ! Le bourrer, parfaitement ! Et pour ça il fallait qu'il termine au moins son premier verre, histoire qu'ils passent aux shooters par la suite. C'est pas avec un pauvre Mojito qu'il allait être pété !

Et sinon ? Tu nous le bois ce verre ou faut que je te le foute dans le bec ?

Grand sourire de la part de Virgile. Comme quoi dans le genre suicidaire … Oh tiens c'était peut être pour ça qu'il se permettait tant de libertés avec lui ! Ses penchants suicidaires et tout ça ….

Aller, qu'on aille danser aussi !


Même si ce n'était pas l'activité préférée de Virgile, avec un verre ou deux, ça passe mieux. Et puis il faut bien le décoincer ce Campby nom de nom !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   15/8/2015, 17:02

Peut-être qu’il ne rêvait pas ! Le Bloody Hell était peut-être connu pour former des histoires amoureuses. Théodore s’en fichait tant qu’ils savaient se faire discret et faisaient leur boulot, après le reste, il n’en avait que faire !

Tu veux me soûler ou quoi ?

Et danser ? Virgile l’avait déjà vu danser ou quoi ? Sortir oui mais danser ? Il fallait que le monde se prépare parce que voir un Théodore danseur … il ne savait jamais quoi faire, comment se déhancher ou encore que faire de ses mains ! Là, il faudrait le soûler dans ce cas… Généralement, après quelques verres, bizarrement, il savait totalement mettre ses mains et ce, lorsqu’il se retrouvait à danser avec un mec…

On a tout notre temps …

Et il n’avait pas tort même si ce n’était que pour repousser l’inévitable. Théodore était bien là, au bord de ce comptoir et à regarder tout le monde se déhancher au rythme de la musique. Il but une gorgée de son verre et c’était peut-être pas aussi rapide selon Virgile.

Hey, y’a pas le feu ! fit-il en roulant des yeux. Relaxe !

Et c’était lui qui disait ça ? Effectivement…c’était celui qui partait vite en quart de tour et ne se relaxait jamais qui disait ça… Mais attendez, si Virgile avait voulu qu’il sorte, ben qu’il assume… Tiens, il y avait une personne qui passait derrière Virgile, étant un deux doigts de le bousculer. Pour le coup, Théodore prit le poignet de Virgile pour l'attirer contre lui, afin de laisser la personne passer tranquillement derrière le blondinet. Que son gérant du BH soit sauvé d'une bousculade. Involontairement, quand Théodore avait pris le poignet de Virgile, et en restant ainsi, la main du blond se trouvait sur sa propre hanche, et vu leur proximité... on aurait presque dit un couple. Oups. Théodore s'écarta quelque peu tout en restant accoudé au comptoir.

Il manquerait plus que tu te fasses embrocher...

Et le barman derrière son comptoir eut un sourire aux lèvres en les apercevant au loin... Il devait être gay lui aussi dans une autre vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   17/8/2015, 16:16

Virgile eu un petit sourire en coin à sa question. Le soûler ? Peut être bien ! Assez au moins pour qu'il se lâche un peu, et qu'il profite de cette soirée détente improvisée. Hé, il allait lui apprendre à se lâcher un peu. C'était bien beau de bosser, de réussir professionnellement. Ça, même si Virgile n'avait pas de telles ambitions, il respectait celle des autres. Mais si c'était pour se bouffer la vie, la santé, et péter régulièrement des câbles, de son avis, c'était du masochisme. A quoi bon réussir si ce n'est pour ne pas en profiter ? A se le demander. Ouais, ils avaient tout leur temps …

Le temps qu'on est la du moins. Et si ça suffit pas, j'entraîne tout le monde pour un after en bonne et due forme chez moi.

Si du moins par tout le monde il entendait Théodore quoi. Pas qu'il n'appréciait pas ses deux collègues, loin de la. Mais eux deux savaient profiter de la soirée seuls. Et puis il se doutait aussi qu'ils souhaitaient profiter de leur soirée en tête à tête par après, vu que Théodore semblait penser qu'il y avait un truc entre eux. Ah voilà une gorgée ! Bien … Mais pas assez rapide. Non y'a pas le feu mais bon …

J'ai rien dit.

Et puis, il savait aussi que Théodore avait l'habitude de boire, sans pour autant être un soûlard. Que ce soit au bar ou de temps à autre il buvait quelques cocktails, ou bien à ses réceptions et soirées à son hôtel ou le champagne coulait à flots. Enfin, perdu dans ses pensées, il ne fit pas attention aux personnes autour de lui, et du coup, c'est Théodore qui lui évita une collision certaine en l'attrapant par le poignet pour l'attirer contre lui. Ouvrant les yeux assez surpris, comme s'il se faisait réveiller, il vit le type passer près d'eux et compris un peu le délire. Non le délire qu'il ne comprit pas c'est comment sa main était venue se poser sur la hanche de Théodore …. Et puis sa petite phrase la … Non mais si en plus le barman s'y mettait il était pas sorti de l'auberge !

Généralement, c'est moi qui embroche mais bon.


Ce n'est qu'un détail. Ne perdant pas non plus de sa désinvolture, il adressa un clin d'oeil au barman. Euh, en espérant que celui-ci ne pense pas que Virgile lui faisait des avances ou que pire, les deux étaient en couple et se cherchaient un petit casse-croûte pour la soirée ! Oh quelle idée à la con ! Mais cela lui donna une idée.

Bon, vide ton verre. Vu que je pense que tu as une bonne resistance à l'alcool, on va se faire un petit jeu !

Un jeu selon Virgile bien entendu. Oubliant au passage de retirer sa main de la hanche de Théodore, il lui adressa un sourire de défi :

Une battle de shooters, ça te branche ?


Vu que d'aller danser ne lui plaisait pas, peut être que comme ça, avec un défi et tout, il se lâchera ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   17/8/2015, 18:05

Et bien, tu ne fais jamais les choses à moitié !

Quand c’était la fête, c’était vraiment la fête chez Virgile et ce, c’était jusqu’au bout de la nuit. Si la soirée dans ce club ne suffisait cas, ça serait chez le blondinet… C’était énorme pour amuser son propre patron, dis donc ! Au moins, d’une certaine manière, Théodore verrait son chez lui autrement. L’unique fois que Théodore était passé le voir dans son chez lui dans le Bronx, c’était pour lui sauver la peau.

Au fait qu’il n’avait rien dit, selon lui, Théodore arqua un sourcil et avec un petit sourire amusé. Ah ouais, il n’avait rien dit mais il n’allait pas dire quelque chose ? Le brun avait préféré couper l’herbe sous le pied.

Mais je suis sûr que tu n’en pensais pas moins !

Normalement, Virgile allait toujours de son petit commentaire…Oh, c’était qu’il le connaissait à force. A force… C’était qu’à force de se côtoyer, ça leur montait au ciboulot à tous les deux… Qui aurait cru qu’ils étaient là, à s’amuser en boite de nuit ? Tous les deux ? Cela dit, après de léger mouvement, Théodore avait amené Virgile tout prêt de lui, et ce n’était pas pour autant qu’il s’éloignait ou ne se détachait de lui. Enfin, c’était limite si ça ne choquait aucun des deux, comme s’il n’y avait véritablement aucune gêne, comme si c’était tout à fait normal… Ils en avaient vu des vertes et des pas mûres donc ils n’étaient plus à ça près. Mais oui, tout était … normal. Une battle de shooters ?

Allez, soyons fous !

Théodore acceptait le défi même si là, face à Virgile, c’était à jouer avec le feu… Mais passons, ils étaient là pour passer une bonne soirée ? Le brun appela le barman pour avoir un certain nombre de shooters… Après tout, c’était lui qui payait ? Et puis ce n’était pas le barman qui allait dire non vu que celui-ci les avait remarqués et semblait etre sous le charme… ou pensait à autre chose.

Les shooters sur le comptoir, Théodore regarda Virgile avec un air de défi…Son employé avait ce même air de défi. Franchement, deux grands gamins. Et c’était parti. Un verre. C’était que ça arrachait dis donc. Deuxième verre… Troisième peut-être ? En tout cas, ce n’était pas comme si au bout d’un moment, l’alcool commençait à leur prendre la tête.

Danser ?

Allons bouger un peu leur fefesse ! Et puis ô combien Virgile semblait ne pas vouloir le louper. Celui-ci le voulait sur la piste et était déterminé à le vouloir sur la piste.. D’ailleurs en arrivant sur la piste pour danser, Théodore venait tout juste de se faire kidnapper par une fille qui celle-ci se collait à lui. Elle n’y allait pas de main morte et encore un peu, elle lui roulerait une pelle du siècle… Ah, la pelle du siècle était déjà là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   17/8/2015, 21:13

Non, pour faire la fête, Virgile n'y allait pas avec le dos de la cuillère c'est sûr. Et encore, il n'avait pas tout vu. Virgile eu un sourire lorsque Théodore accepta. Bien ! C'était un bon moyen de lui faire un peu lâcher prise. Alors les voilà au comptoir, qui commandèrent des shooters. Après un regard plein de défi ils pouvaient commencer. Virgile se vida sans problème un premier, un deuxième, un troisième, un quatrième …. Comme quoi il n'avait pas que le cerveau de déglingué, son foie était aussi sûrement dans un bon état. Bien que le toxico ne buvait pas tant que ça. Il avait juste toujours eu une bonne resistance à l'alcool. Disons qu'à coté de l'héroïne, c'était un peu de la pisse de chat. Il lui en fallait pas mal pour aller au dela de ses limites. Alors les battle de shooters, il gérait ! La dernière fois d'ailleurs c'était à une soirée, dans un bar, avec Evelyn et Tony, quand le cousin de son amie était venu la chercher. Ah, sacré souvenir !

Bon en tout cas Virgile n'avait rien dit. Théodore ne tenait pas vraiment l'alcool. Quoi, trois shoot et ça y est il était déjà opé pour aller danser ? Et bien … Soit allons danser alors ! Mais, a peine arrivés sur la piste, voilà qu'une nana arrivait pour se coller à son boss. Ouais soit. Et ah ouais, une pelle, la comme ça ? Tranquille la meuf quoi … Soupirant en levant les yeux au ciel, Virgile se rapprocha d'eux et sans se gêner dégagea la nana et prit le poignet de Théodore.

On a pas idée de profiter des mecs bourrés ! Aucun respect ! Allez, tire-toi !

Oust, du balais la serpillère ! Aussi, Virgile entraîna Théodore un peu plus loin, histoire de … Puis tourna la tête vers le brun comme pour aviser un peu de son état.

Euuuh … ça va ? T'es bourré ?

Pour lâcher autant prise à ne pas repousser une nana qui vient d'on ne sait ou lui en rouler une. Oh pas que Virgile fut jaloux ou quoi que ce soit, mais visiblement, ça allait être le toxico qui ce soir sera celui qui allait être clean. Donc, la survie de l'honneur de Théodore dépendait de lui ! Du moins, autant que possible. Et puis au pire, s'ils se font un after chez lui, il avait toujours de quoi picoler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   17/8/2015, 22:16

En fait, Virgile avait bien fait de l’emmener ici pour qu’il s’éclate… Certes, Théodore n’avait descendu que quelque verre mais il se sentait comme détendu… Il était zeeeeeeen.

Mais … mais … Pourquoi tu la dégages ? On faisait connaissance…

Ca ne se voyait pas ? Si ? Peut-être un peu trop… Mais qu’on le laissait tranquille. Bon, pas grave ! Théodore relativisait sa manière en faisant un bisou sur sa main en direction de la nana avant que Virgile l’éloigne.

Au revoir, ma jolie !

Bon allez savoir pourquoi Virgile l’éloignait de la jeune femme… Bon, pas grave si ça n’était pas une nana. Un mec peut-être. Tiens, il y avait Virgile. A cette idée, Théodore eut un sourire idiot au visage. En plus, le blondinet osait lui demander si ça allait et s’il n’était pas bourré.

Je me porte comme un charme… Je suis D-E-T-E-N-D-U.

Ben ouais, gars ! Imaginez Théodore grand sourire, plissant les yeux, en mode "chinois". Oui, il était détendu comme ça, en mode baba cool.

D’ailleurs, je t’ai dit que… tu portais ma cravate avec exquis ?

Question un peu con… mais c’était vrai. Virgile portait sa cravate avec … génie. D’ailleurs, Théodore ne put s’empêcher de poser les mains sur lui pour remettre sa cravate comme il faut. Le brun fronça les sourcils, se concentrant sur son travail.

C’est mieux comme ça ! Maintenant, c’est bon. T’es le plus beau !

Puis après ceci, il passa ses mains sur les épaules de Virgile, comme s’il était en train de dépoussiérer. Ben quoi, il prenait soin de son gérant.

Bon, on boit encore un coup ou on va danser, mon coco ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   18/8/2015, 17:37

Virgile cligna deux trois fois des yeux lorsque Théodore lui dit comme quoi ils faisaient connaissance. Ah bah ça, il avait vu ! Bon pour le coup du petit baiser à l'adresse de la meuf, Virgile eu tout de même un petit ricanement. Ouais en fait, c'était marrant de le voir avec un coup dans le nez. Ma jolie ? Et bien …

C'te Casanova des bacs à sable … viens on va éviter quand même qu'elle ne te viole dans les toilettes.

Sacré patron ! Une fois donc un peu éloignés de la nana et un peu de la foule, il eu la réponse à sa question. Ouais, il était bourré le gars ! Oh pour la peine il était assez content de lui. Détendu donc. Parfait c'était le but de cette soirée de toute façon, qu'il se détende. Qu'il pète un coup et qu'il soit moins coincé du string.

Et bah parfait alors !

Le sourire satisfait du toxico se changea alors en une mimique d'incompréhension. Pas aux paroles de Théodore, mais au fait qu'il avait relevé ses mains à son cou pour remettre en place sa cravate. C'était marrant à voir en fait. Le gars était déjà bien arraché et tentait de se concentrer sur ce qu'il faisait. Aussi, il sembla à Virgile qu'il eu prit un temps monstrueux pour remettre en place l'accessoire autour de son cou. Au moins il ne s'en offusquait même pas que son employé lui ait piqué une cravate. Chose qu'il avait remarqué alors qu'il était encore clean. De toute façon, Virgile en était sûr, dans sa baraque le mec avait une pièce entière consacrée à ses vêtements. Et il devait avoir 36 000 cravates de toute. Alors une de moins .. Oui, deux. Ah ça y est travail terminé. Et il était le plus beau ?

Bah vas y dis que d'habitude je suis laid comme un pou !

Mais Virgile ne lui en voulait pas, en preuve avec son sourire très amusé. Et en plus il lui remettait en place ses vêtements. Et bien … Boire encore ou danser ? Oh il avait bien envie de le voir encore un peu plus déchiré en fait !

Aller, encore un verre et après on pourra se déhancher sur la piste de danse.

Avec un sourire, il entraîna de nouveau Théodore jusqu'au comptoir qu'ils avaient quitté un peu plus tôt et … C'était quoi cette tête que faisait le serveur ? Genre à les regarder avec un sourire jusqu'aux oreilles ? Zarbi ce mec …

Deux Mojito s'il vous plaît. Et … assez bien dosé si vous voyez ce que je veux dire.

Sans soucis ! Alors, on a récupéré son petit copain ?

La bouche de Virgile s'ouvrit un peu pendant que ses sourcils se relevèrent. De … quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   18/8/2015, 17:59

Non mais c’était Virgile qui lui parlait de viol là. Du moins que la fille le viole dans les toilettes, et s’il était consentent ? On en reparle ? Bref, qu’il soit détendu semblait faire plaisir son gérant qui avait un magnifique sourire à son égard… N’empêche, Théodore n’avait pu s’empêcher de s’occuper de la cravate que lui avait piqué son blondinet préféré.

C’est mignon un pou…

Et comment c’était mignon.. s’il était mignon comme Virgile qui lui refaisait la pub pour gel douche comme y’a quelque temps au sein de son bar… Non, vous vous en rappelez pas ? Virgile l’entraîna alors au comptoir. Il était carrément devenu son chaperon du soir… Et ce n’était pas si peu dire… Théodore, un peu à l’ouest, laissa alors son ami commander deux Mojitos … Forcément, ces deux gugus n’avaient pas laissé indifférent au barman qui avait suivi leur spectacle avec intérêt. Petit copain ? A ces mots, Théodore passa automatiquement un bras dans le dos de Virgile, voulant le tenir par la taille comme s’ils étaient réellement un couple, mais en fait, il n’avait pas sa main sur la taille de Virgile, mais sur l'une de ses fesses...

Comment récupérer ce qu’on a déjà …

Philosophie du jour, bonjour ! Puis il fronça les sourcils, se voulant se la jouer dur, en mode « Napoléon ».

Bon, ils sont les Mojitos, moussaillon ? Ca vous arrive de bosser au lieu de draguer mon camarade… On est là pour s’amuser !

Quoi ? Ses paroles pouvaient porter à confusion ? Pas du tout. Pendant que le barman partit les servir...

T'as eu chaud aux fesses...

Théodore voulut retirer sa main du jean de Virgile mais se rendant voyant où elle était et en parlant de fesses , il enchaîna ses dires le plus naturellement possible :

D'ailleurs, elles sont bien fermes...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   18/8/2015, 18:09

Alors que Virgile était en train de planter par rapport aux paroles du serveur, voilà que ce bourré de Théodore vint y mettre son grain de sel ! Virgile sursauta alors en le sentant passer son bras derrière lui et... Putain il lui touchait le cul ! Récupérer ce qu'il avait déjà ?

Mais …


Mais d'ou il était à Théodore ? C'était pas son mec ! C'était son employé ! Et puis c'est tout ! Non mais en plus il en rajoutait la, avec son petit air de dirigeant, à rappeler à l'ordre le serveur, au lieu de quoi ? De le draguer ? Mais … ok il était bourré. C'était l'excuse, pendant que Virgile se faisait un petit arrêt cardiaque, l'air de rien. Le serveur partit alors préparer tout ça lorsque Théodore lui dit qu'il avait eu chaud aux fesses.

Je ne suis pas sûr d'avoir saisi ….

Pourquoi, le mec était vraiment en train de le draguer ? Si tel était le cas, Virgile n'avait rien remarqué. De toute, la plupart du temps il lui fallait un peu de temps avant de comprendre quand quelqu'un voulait le draguer. Et du coup foutait des vents sans le vouloir. Non mais il continuait ce con en plus ! Virgile sursauta une nouvelle fois lorsqu'il lui dit qu'il avait des fesses fermes. Et la seulement il se dégagea de son étreinte.

Hé pas touche ! Je sais que j'ai un super cul, mais tout de même !


Pas un pet de graisse de tout de façon. Pas assez de quoi manger pour ça. Il dégagea la main un peu trop baladeuse lorsque le serveur revint avec leurs Mojito.

Et voilà vos Mojito !

Le type adressa un sourire à Théodore, sourire poli, et un clin d'oeil à Virgile. Aheum …. Donc, il le draguait ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   18/8/2015, 19:11

C’était que de faire son Napoléon, ça marchait des fois à se faire obéir. Enfin quoique, nuance… Théodore n’était pas au boulot, ce barman n’était pas son employé et non… Le brun n’était que client… et le client était Roi. Bref dans tous les cas, on lui obéissait.

Virgile semblait être à l’ouest et de ne pas comprendre. Quoi ? Qu’est-ce qu’il y avait à comprendre ? Ne le voyait-il pas que le barman était en train de le draguer ? Même un bourré le voyait ! Comment on pouvait être aveugle à ce point ? C’était dingue quand même… Non mais ! Les Mojitos arrivèrent et voilà que le barman ne lâcha pas le morceau. En face à lui, il restait poli mais ce ne l’empêcha pas de faire un clin d’œil à Virgile.. .C’était quoi ce clin d’œil ? Parce que Virgile était plus ouvert ? Plus enclin à la discussion ? Plus ouvert ? Le barman s’imaginait avoir quelque chose de plus avec lui à la fin de son service ? Et puis quoi encore… Ce soir, c’était la soirée de Théodore ! On ne piquait pas ses invités… ou son chaperon. Et pour lui faire comprendre à ce barman que Virgile n’était pas libre. Théodore tira sur la cravate de Virgile pour l’amener à lui, prit son visage entre ses deux mains et lui roula une pelle du siècle.

Il ne t’embêtera plus du tout comme ça !

Et ouais … Service ! De rien, mon pote !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   18/8/2015, 19:24

Ce soir, il avait vraiment l'impression de rater un épisode. De ne pas comprendre ce qui se passait. Après, il est vrai que ça lui arrivait bien souvent que de ne pas comprendre la vie, mais il s'y faisait. Et s'en foutait. Mais la il aurait quand même bien aimé capter ce qui se passait autour. Petit à petit son cerveau déglingué comprit que le barman tentait de le draguer. Ça mettait le temps à atteindre son cerveau et qu'il y travaille, il avait finit par capter le délire. Non mais attends mec, y'a pas moyen. Déja parce que Virgile n'était pas de ce bord la. Il est vrai que ça lui était arrivé à deux fois de tester avec des mecs. Mais vraiment plus par curiosité qu'autre chose. Après, il ne disait pas, ça n'avait pas été désagréable mais c'était pas son truc, il préférait les filles. Et puis même, ce soir il ne venait pas pour draguer, mais pour décoincer son boss.

Quoique, pour ce point la, il semblait qu'il avait pas mal réussit son coup ! Il sentit que l'on tira sur sa cravate. Que Théodore tirait dessus, et dans ce geste le rapprocha de lui et sentit ses mains se poser à son visage et …. woh putain ! C'était quoi cette pelle de malade ? Non mais il s'était cru ou ? A l'embrasser de cette façon ? Et d'ou il se permettait de foutre sa langue dans sa bouche ? Mais .. mais … MAIS ! Les yeux grands ouverts, Virgile regarda Théodore, qui semblait en plus content de sa connerie ! Ne plus l'embêter ?

C'était vraiment nécessaire ça ?

Reculant alors pour prendre de nouveau une distance respectable entre eux, Virgile prit son verre pour en boire une bonne gorgée. Malade !

* Putain … il embrasse bien ce con …. *

Nouvelle grande gorgée de son verre pour avoir eu cette pensée ! Mais il semblait que le serveur avait comprit le message, vu qu'il avait soudainement porté son attention à d'autres clients. Bah tiens …

Ah ouais ça a fonctionné.


Mais qu'il ne compte pas sur lui pour dire merci ! P'tit con va ! Aller, il a une bonne excuse pour avoir fait ça, il est bourré. Voila, on va se dire ça...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   18/8/2015, 20:10

Un petit regard dirigé vers ce barman, une petite fierté s’illuminait dans son regard « et non, on ne touche pas à mon blond, ducon ! ». Bon, Virgile l’aurait sans doute envoyé chier d’une merveilleuse manière, sans aucun doute… Enfin dis comme ça, en réalité, Théodore ne connaissait rien aux penchants de Virgile. De ce côté-là, ils n’en avaient jamais parlé. D’un côté, étaient-ils assez proches pour se confier ce genre de chose ? Enfin… Ils étaient bien là en boite en train de s’éclater tous les deux et à boire des verres ensemble. Théodore hocha positivement la tête pour dire que oui, c’était nécessaire.

Crois-moi ! fit le mec qui a des relations à tous les saints-glinglins, amoureuses ou humaines.

Il fallait croire que bourré, Théodore était beaucoup plus ouvert et social. Et pas qu’un peu… Il récupéra son Mojito. D’ailleurs dans son verre, il avait droit à une paille… Il coinça celle-ci entre ses lèvres… Les pailles, c’était souvent piège car pour boire, la descente était facile…

Je t’apprendrai bien quelques techniques…

Enfin tout dépendait de quoi Théodore sous-entendait. Son idée était tout d’abord en premier lieu : de lui apprendre les relations humaines… Bon, demandez pas la logique à un bourré, c’était le monde à l’envers puisque c’était Virgile qui le sortait… Deuxièmement, pour ce qui était des techniques… hors contexte… Bon, c’était chelou. Sur ce, Théodore passa une main sur le bras de Virgile et lui fit :

Tu sais que t’es génial ! Vraiment, tu pètes sa mère... Tu as raison de nous faire sortir et puis, même pas que ça! Tu gères le bar comme un Roi ! Qu'est-ce que je serais sans toi !?

Non, pas un peu bourré pour parler librement... D'ailleurs, c'était à se demander si au loin, Chloé et Jackie étaient encore là et avaient assisté au spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   18/8/2015, 20:31

Ouais, j'suis pas vraiment convaincu …

Il devait y avoir d'autres manières de faire comprendre au type que non, c'était pas possible entre eux. Non mais, déjà, pourquoi il s'était interposé ? Petite vengeance inconsciente par rapport à la fille de tout à l'heure ? En tout cas un simple : je ne suis pas intéressé, ça aurait suffit.

Des techniques ?

Quelques techniques ? Euh certes mais des techniques pour quoi ? Envoyer chier les gens ? Oh pour ça Virgile y arrivait quand même bien. Embrasser ? Non mais pas question de refaire un tel truc ! Que ce soit bien clair ! Non mais pourquoi il avait sa main sur son bras ? Se demandant quelle connerie il allait dire, en fait, la suite de ses mots fit sourire, même rire Virgile. Surtout à son pète sa mère ! Alors ça ! Il aurait dû l'enregistrer ! Entendre ces mots dans la bouche de Campby, c'était un truc de fou !

Ouais je sais, je suis un type génial et tout ça …

Virgile s'éventa un peu avec sa main avec un petit rire. Bon sérieux il était content qu'ils soient sortis ce soir, que Théodore se lâche à faire la fête. D'accord il se lâchait peut être un peu trop mais si ça pouvait lui faire plaisir ma foi... Vidant son verre, Virgile se tourna alors vers Théodore :

Aller, vide nous ton verre qu'on voit un peu si t'es le roi du Dancefloor !


De base il ignorait si Théodore savait ou non un peu danser. Peut être les trucs genre la valse ? Mais si vous savez, cette danse de riches la … Mais nul doute que de voir le p'tit brun bourré, à danser sur la piste, ça allait être épique !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   18/8/2015, 23:19

Ben des techniques…

Virgile ne semblait pas capter de quelles techniques il parlait… « Non mais blond, suis un peu ! »

P’tin, tu captes jamais quand on te drague ?

Bref, il ne fallait pas chercher la logique là-dedans. Peut-être que Virgile ne l’avait pas capté… mais en général, Théodore ne faisait pas attention quand on le draguait… notamment de la part de la gente féminine… Non, non, il n’y avait pas de logique là-dedans… Peut-être qu’il devrait se bourrer plus souvent pour être un peu plus clairvoyant…
Mais en tout cas, quand il s’agissait des compliments, ça y était, les chevilles n’allaient pas gonfler chez Virgile ! En tout cas, oui, on ne dirait pas comme ça mais Théodore appréciait son petit Virgile… En même temps, pour aller jusqu’à le virer et le récupérer jusqu’au zoo … vraiment…

Mais attends !

Attends, relaxe… Oui, il allait finir son verre. D’ailleurs avec la musique qui défilait là, il commença à balancer sa tête.... En mode, tranquille.

T’excites pas trop ! Hey oh !

Bien sûr, il allait finir son verre et partir danser… Bon, comment danser tranquillement… bon il n’était pas au point de faire une danse de macaque. Pas encore. Il en fallait peu pour lâcher prise et s’amuser… A savoir combien de temps ils dansaient là dans cette ambiance de fou mais après quelques bousculades, Théodore ne vit rien venir mais il se retrouva rapidement par terre. En fait, plus précisément, Virgile était là allongé par terre. Monsieur s’était cassé la gueule… Théodore également et se trouvait donc par dessus le blondinet… Le brun en riait... Oui,c’était drôle mais ne comptez pas sur lui pour se redresser ou encore se relever. D’ailleurs en bougeant son genou, si celui-ci ne venait pas naturellement (et involontairement) caressait l’entrejambe de Virgile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   18/8/2015, 23:40

Virgile secoua la tête négativement lorsqu'il demanda s'il ne captait jamais lorsqu'on le draguait. Non, c'était rare que ça arrive, et quand c'était le cas, c'est que lui même cherchait à draguer cette personne donc, ça aidait. Mais sinon, de voir par exemple la, un serveur qui venait lui faire de l'oeil, ça lui serait passé totalement au dessus.

Une fois donc que Théodore eu terminé son verre, bien trop lentement au goût de Virgile d'ailleurs, ils pouvaient aller un peu se lâcher sur la piste de danse, au milieu de tout ce monde. Mais alors qu'ils dansaient tranquillement au rythme de la musique, ou du moins essayaient-ils de le faire, que tous deux se firent bousculer. Bon, des gens autour d'eux aussi mais ils furent les deux à tomber, Virgile tombant à la renverse par terre, un peu à l'écart du coup de tout le monde, et avec Théodore par dessus lui, arrachant un petit cri de surprise à Virgile. C'était pas agréable le fait de se casser la gueule alors si en plus on rajoute un mec qui se rétame sur vous … Et en plus il se marrait ! Ah ces types bourrés ! Enfin, c'était marrant quand même de le voir plus détendu et … Oh putain !

Hop hop hop ! Arrête ça !


De bouger son genou contre son entre jambes ! Il s'était cru ou le gars ? Du coup, Virgile posa ses mains sur les épaules du brun et le poussa fortement de coté pour le dégager de lui. Non mais oh ! Ça va bien déjà de lui rouler une pelle tout à l'heure, mais venir faire ça, à se frotter contre lui c'était niet ! Putain quand il y pensait … Théodore Campbell, bourré, enfin joyeux, lui avait roulé une pelle …. Quelle vie ! Ça méritera bien un joint tout ça ! Se relevant, Virgile avait tendu les mains vers Théodore :

Donne-moi tes mains qu'on te relève. Tu voudrais pas servir de tapis non plus je pense.


A moins que ce ne soit son délire, genre homme objet et tout ça....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   19/8/2015, 11:29

Rétamé sur Virgile comme airbag, Théodore en rigolait. Il avait fait un vol plané, tout allait bien et il était très bien reçu. Quoi ? Ca aurait très bien pu être quelqu’un d’autre… une nana… un autre mec… un autre mec moche. Non, c’était son pote Virgile. D’ailleurs, il ne comprit pas pourquoi celui-ci lui demandait d’arrêter. D’arrêter quoi ? De rire ? De sourire comme un idiot ? Peut-être un peu de tout ça mais ça serait totalement contradictoire puisque le but de la soirée était de le détendre alors voilà, Monsieur était détendu…

Mais quoi ? fit Théodore ne comprenant absolument pas.

Virgile n’était absolument pas dans ce délire là… Celui-ci ne voyait pas qu’on le draguait ? Bon, Théodore était complétement torché donc ça comptait ?

Mes mains ?

Les donner où ?

Mais non, tu ne sers pas de tapis. Et puis t'es mon tapis!

A côté de la plaque ? Pas du tout. Les mains dans les siennes, Virgile l’aida à se relever tant bien que mal… Cela dit, debout, Théodore resta collé à lui, passant un bras autour de son cou (pour se tenir debout  bien entendu) et l’autre main était passée sur le torse de Virgile.

Je t’ai déjà que j’adorais ta cravate ?

Il ne savait plus trop. Il avait l’esprit un peu embrouillé.

On y va ?

Et une autre pensée lui vint à l’esprit.

Où est-ce que j’ai foutu mes clés de voiture ?

La main qui avait touché le torse de Virgile revint sur son propre torse, comme si ses clés pouvaient être dans l’unique poche de sa chemise alors qu’habituellement, on mettait les clés dans les poches de son pantalon, enfin si ses clés étaient toujours là, s’il n’y avait pas des mains baladeuses qui étaient venues le peloter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   19/8/2015, 12:47

Un tapis hein ? Virgile allait avoir un ricanement lorsqu'il l'entendit dire qu'il était son tapis. Euh certainement oui …. Totalement torché le gars ! Si bien que Virgile se demanda comment il avait fait pour se mettre debout. Mais ça va il était sur ses pieds avec un semblant d'équilibre alors ça allait. Enfin, collé à lui comme il était disons qu'on pouvait appeler son équilibre Virgile … Et en tout cas, Théodore bourré, c'était un Théodore vraiment tactile. Un peu trop mais bon, il était bourré. Ah il adorait sa cravate ?

Merci, c'est la tienne à la base mais je suis content qu'on se soit mit d'accord quand à son nouveau proprio !


Et hop une seconde cravate à sa petite collection de pickpocket ! Y aller ne semblait pas être une mauvaise idée. Le toxico le regarda galérer à tenter de trouver ses clés, qui visiblement n'étaient pas dans sa chemise.

Attends je vais t'aider.


Trouver ses clés en étant bourré, un art que peu maîtrisaient ! Et pas Théodore visiblement. Ayant passé une main dans le dos de son boss pour le soutenir quand même ( aucune confiance à son bras passé autour de son cou ! ) il passa son autre main au pantalon de Théodore. Bon, ou il avait foutu ses clés ce con ? Les poches arrières ? Sans gêne aucune, surtout ne se rendant pas compte de la portée étrange que pouvait avoir ce geste, il plongea sa main dans la poche arrière gauche du pantalon de Théodore.

Pas ici …


Il retira sa main, et alla la mettre dans l'autre poche, dans laquelle il fouilla très légèrement aussi pour être sûr qu'elle n'y était pas.

Non plus ….


Il les avait bouffées ou quoi ? Alors Virgile passa sa main à la poche avant gauche de Théodore et tordit un peu le bras pour pouvoir fouiller. Non, un portable, mais pas de clés. Donc, logiquement ….

Ah les voilà ! Les coquines ! Elles étaient la et ne disaient rien !

Virgile les avait donc trouvé dans la dernière poche possible. Oh oh oh, dites lui, il avait des clés de Ferrari en main, c'te classe ! Et par contre point important :

Et je te ramène ! Pas question que tu conduise dans cet état, c'est un coup à te tuer direct.


Raffermissant sa prise dans le dos du brun, Virgile le dirigea alors vers la sortie, se frayant un chemin dans la foule, croisant au passage Jackie et Chloé, en train de siroter un cocktail yeux dans les yeux. Qu'ils tournèrent en les voyant :

Je ramène Campby, il est totalement torché !


D'accord, rentrez bien !

Avec un petit coup de tête, Virgile prit congé d'eux et finit par faire sortir Théodore et lui même de la boîte. Ah, un peu d'air ! Ça faisait du bien. Continuant sur sa lancée, le toxico du quartier alla retrouver la voiture hors de prix de Théodore. Non sans amusement, il l'ouvrit et alla coté passager pour ouvrir et faire entrer Théodore :

Attention à la tête !

Le blond avait d'ailleurs posé sa main sur la tête de son patron pour lui éviter justement de se cogner le crâne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   19/8/2015, 16:17

Mais où étaient ces foutus clés ? Théodore n’allait pas les trouver tout seul et Virgile semblait l’avoir compris. Il le maintint et partit à la recherche des clés du Saint-Graal… Tout d’abord dans ses poches-arrières puis…

Dis-moi, tu ne serais pas un peu pervers à me peloter comme ça ? S’pace de non effarouché…

Hey, Virgile jouait les choqués quand il se faisait peloter… ou pas à peine… Il cachait bien son jeu, en fait ! Il aimait bien prendre les devants, tout ça, tout ça… Mais Virgile semblait avoir trouvé ce qu’il cherchait : les coquines.

C’est toi, la coquine !

C’était Virgile qui le ramenait ? Ben bien sûr… Non mais Théodore était encore en état de conduire. Il allait très bien. Très très bien. Il était zen… Ils sortirent de la boite bras-dessus, bras dessous après avoir saluer Chloé et Jackie. Théodore ne put s’empêcher de leur balancer « Faites pas de bêtises les enfants, et protégez-vous… ».

Approchant de la voiture, Virgile l’aida à rentrer côté passager, en mettant une main sur sa tête…

Hey…

Non, on touchait pas ses cheveux.. non mais… Mais assis côté passager dans sa voiture, Théodore fut à moitié émerveillé comme s’il découvrait la vie…

Je n’ai jamais été de ce côté…

Bref, il fallait s’attacher sur son siège… ne comptez pas sur lui pour y penser….
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chute du Niagara, le début de la déchéance [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: