AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Serenity, Sun... and You [Liam - Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Serenity, Sun... and You [Liam - Terminé]   3/9/2015, 17:15

C’était étrange. Mais tellement agréable. Un moment on s’embrassait presque. L’autre on se retrouvait à faire des confidences sombre. Cinq minutes plus tard nous étions juste deux jeunes gens insouciant ayant un rencart et rigolant. Et ce schéma semblait se répéter. Baiser, confidences, insouciance. Et pourtant je passais le meilleur après midi depuis longtemps. Encore plus depuis qu’elle avait confirmé vouloir me donner une chance. Depuis que je l’avais embrassée encore et encore, essayant de me convaincre que c’était réel. Elle était si belle… Et elle avait un si beau sourire. J’allais jusqu’à la porter jusqu’à ce petit café, me fichant du regard des gens qu’on croisait. Tout ce qui comptait c’était qu’elle s’était accrochée à moi et qu’elle souriait. Je lui fis un clin d’œil à sa réplique avant de la laisser retrouver terre sous pied. En me redressant je murmurais à son oreille :

« Je suis sous le charme, nuance ! »

Je l’attirais lors à l’intérieur et nous nous assîmes a une table. Nous choisîmes nos commandes et j’entamais alors la conversation sur son nouveau travail. Je l’avais vu nerveuse le matin de son premier jour mais nous n’avions jamais eu l’occasion de vraiment en parler par après de toute sa semaine. Je me renseignais aussi sur cette amie qu’elle avait mentionnée. Elles semblaient proches. J’étais heureux pour Evelyn qu’elle connaisse quelqu’un dans ce bâtiment. Je souris grandement lorsqu’elle confirma que j’avais bien mémorisé le non, avant de l’écouter parler de ses impressions.

« C’est chouette que tu t’y plaise ! Il n’y a pas une citation dans ce style : si vous chercher un travail dans un domaine que vous affectionnez, vous n’aurez jamais à travail ? Ou un truc du style ? »

Je souriais alors, lorsqu’elle confirma ne pas regretter. Posant alors à mon tour mon bras sur la table je pris sa main dans la mienne.

« Si ça te rend heureuse c’est que c’était la chose à faire ! Et sinon tu dois faire quoi au juste ? J’imagine que dois faire un peu plus que juste des visites ? Je me suis toujours demandé ce qui se cache derrière le boulot dans un musée ! »

J’étais vraiment curieux de ce qu’elle devait faire ? Et puis je me renseignais sur son quotidien. J’en avais le droit comme petit ami non ? Je souriais grandement lorsqu’elle évoqua le fait que je pouvais venir la chercher vu qu’on travaillait tous les deux à Brooklyn.

« Et bien si tu n’as rien contre les virées en motos, je serais on ne peut plus heureux, d’être le chauffeur bad-boy de madame ! »

Je lui fis un clin d’œil, mais me reculais légèrement lorsque le serveur arriva avec nos commandes. Malgré moi je dus lui lâcher la main. Je souriais lorsque je vis la taille de brownie d’Evelyn. Elle semblait si fragile et mince, allait être capable de le finir ? D’un autre côté j’étais heureuse de tomber sur une fille qui n’étais ni anorexique ni obsédée par son poids. Enfin je parlais de son brownie mais ma part de cheesecake était fameuse aussi. Nos milkshake étaient richement décorés de fruits et semblaient délicieux ! Une fois le serveur partis je fis un sourire à la jeune femme face à moi :

« Et bien, régales toi ! »

Je pris alors moi-même ma fourchette et entama la première bouchée de mon gâteau avant d’enchainer.

« Mais sinon, blague à part, je serais vraiment heureux de venir te chercher au musée ! Faudra voir si nos horaires concordent ! Sinon on pourrait aussi déjeuner ensemble un de ces jours ? Je pourrais venir jusqu’au musée si tu veux ? J’ai pause entre midi trente et une heure trente. Le trajet ne me prend que trois minutes ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Serenity, Sun... and You [Liam - Terminé]   4/9/2015, 20:49

Son cœur rata un battement lorsqu’il lui murmura qu’il était sous le charme. A le regarder quelques instants, elle se demandait vraiment ce qu’il pouvait trouver de bien chez elle, ce qu’il pouvait vraiment l’attirer à elle mais peut-être qu’elle s’y ferait un jour… Un jour. Un jour peut-être aurait-elle une meilleure image qu’elle avait pour elle-même… Une chose était certaine sur le coup : qu’importaient les soucis là, maintenant… A regarder Liam ainsi, il la faisait sourire et rire… Qu’est-ce qu’elle pouvait rêver de mieux que de … respirer le bonheur ?

Installés, Liam avait engagé la conversation sur le boulot qu’elle venait d’entamer cette semaine. Pour peu, oui, ce boulot lui plaisait énormément … Espérait-elle que cela continue et qu’elle sera vraiment à la hauteur pour ce job ! Après tout, rare avait l’opportunité, si ? Elle avait eu la chance d’être choisie parmi tant de candidats… Ce n’était pas un musée de merde, puisque c’était le second musée d’art le plus important de la ville. Evidement, elle aurait très bien pu prendre par la voie classique à postuler comme n’importe qui d’autre mais au final… Elle avait été repérée. Si elle avait choisi l’autre voie… enfin allez savoir si elle aurait pris son courage pour postuler.

Oui, il y en a une. Je crois que c’est plutôt… « Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie », reprit Evelyn dans un sourire, une belle citation chinoise et véridique… Mais l’idée est là !

Evidement, c’était la même chose, il n’y avait que seulement quelques mots qui changeaient mais qu’importait… Cela dit, Liam avait plutôt bonne mémoire. A force d’échanger et discuter avec lui, Liam lui semblait bien être quelqu’un de cultivé… Elle le voyait parfois, quand elle regardait par la fenêtre, en train de bouquiner, plonger dans un livre… En même temps, il ne lui avait pas dit qu’il avait entamé des études de médecine pour devenir chirurgien… Pour ce genre d’étude, il fallait tout de même être une tête. Cela dit, elle ne se rendit pas compte que sur la table, Liam venait de lui prendre la main. Après tout, ce genre de geste lui paraissait tellement naturel et normal.

Oh beaucoup de choses ! répondit-elle lorsqu’il lui demanda un peu l’envers du décor au musée. Il y a la gestion des collections, préparer des animations…

Evelyn lui expliqua en quelques mots donc cette histoire de gérer les collections car pour les collections non permanentes, ça venait, ça s’en allait. Quant aux collections permanentes, celles-ci comprennent plus de 1,5 million d'objets, de l'Égypte antique jusqu'aux périodes contemporaines… Il y avait pas mal de recherche à faire pour préparer des évènements et puis, il y avait également une question de sécurité… Il y avait beaucoup de choses en faire à gérer. Cela dit, c’était bien une chose qui lui plaisait beaucoup et ça se voyait à sa façon d’en parler... et elle disait de stresser devant les gens avec ce qu’elle débitait ? Oh, ça, il ne fallait pas lui dire…

Par la suite, Liam acceptait d’être son chauffeur personnel. Et bien, elle était chanceuse dans ce cas-là, mais il lui parla de moto. Elle fit alors sourire aux lèvres :

Il faudra que je troque mon tailleur pour un pantalon alors.

Oh, il y avait toujours moyen de se changer au musée, après tout… Mais cela dit, elle n’était jamais spécialement montée sur une moto… mais ce n’était pas spécialement ce qui lui faisait peur… Allez savoir !

Tu ne te remets pas du bad boy, dis moi ! charria-t-elle. Faudra que je tienne ma langue dans ce cas.

Leurs commandes arrivèrent et les deux gus pouvaient commencer à déguster… Evelyn s’attaqua à son milkshake, ça faisait du bien de boire un peu du frais à travers cette chaleur qui tapait un peu. Oh, elle n’allait pas s’en plaindre puisqu’elle adorait ce genre de temps.

Ca dépendra des jours, en général, je finis à 18h30, sauf le jeudi où je finis bien plus tard, et le temps de midi, ça dépendra si j’ai des groupes car le musée ouvre à 11h… Enfin, y’a toujours moyen de caser ça un jour.

De toute façon, ce n’était pas comme s’il pouvait se contacter par texto, après tout. C’était largement faisable, et s’installer une petite routine, qui savait… Comme s’ils ne se voyaient déjà pas à travers leur fenêtre certains jours.

Hum. Il est bon ce brownie ! Tu veux goûter un morceau ? proposa-t-elle.

Evelyn partit pour couper un morceau avec ses doigts, puis porta son morceau aux lèvres de Liam.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Serenity, Sun... and You [Liam - Terminé]   5/9/2015, 12:51

Je souriais lorsqu’elle me reprit. Oui l’idée était là. Etrangement le fait de penser à cette citation me fis sentir nostalgique. Je me remémorais l’époque où j’étudiais. Le nombre de choses que je savais, que j’apprenais… Mes parents m’appelaient toujours une encyclopédie sur pattes. Ça me manquait en quelque sorte. Mais je décidais de me taire. J’avais un boulot depuis un mois à peine, j’étais sorti depuis un mois et demi de prison, une chose à la fois. Et puis je voulais me concentrer sur Evelyn aussi, avant d’entamer un autre grand projet. Elle méritait de l’attention, pas un petit ami jonglant entre boulot et études. Mais je gardais l’idée pour plus tard. Je posais alors des questions sur son travail, curieux de savoir comment elle s’en sortait, et ce qu’elle devait faire.

J’écoutais alors ma copine parler de son travail, des expositions. Je posais l’une ou l’autre question pour en savoir plus mais je la laissais mener la discussion la plus part du temps, écoutant. Je rigolais ci et là à l’un de ses commentaires, ou hochais la tête, l’encourageant à continuer. Je remarquais la passion dans sa voix et sa manière d’en parler me confirma qu’elle aimait ce travail. Elle s’y sentait bien. Lorsqu’elle évoqua l’idée du chauffeur personnel j’acceptais avec plaisir. Je perdis mon sourire lorsqu’elle parla de tailleur. Ah oui… merde. Faisant un sourire désolé je lâchais alors :

« Sorry ! Je n’avais pas pensé à ça… T’es sûr que ça ne t’ennuie pas ? Sinon on peut essayer de s’arranger différemment… C’est vrai que ça va pas être évident les jours de pluies ... J’ai pris l’habitudes mais bon… Au pire les jours de pluie tu vas au boulot en voiture et les jours secs je te conduis ? »

C’est vrai que ça ne devais pas être pratique pour elle la moto… mais pour l’instant je voulais mettre de l’argent de côté. Voir aussi si je reste plus de trois moi dans le garage. En soit j’avais reçu une somme assez importante comme dédommagement qui me permettait de m’acheter une voiture si je le voulais, mais c’est les couts à long thermes qui m’inquiétaient. L’assurance, l’essence, les frais qui vont avec… Je voulais avoir une situation stable avant d’en acheter une. Du coup, faudra trouver des moyens. Mais imaginer pourvoir amener ma belle au travail m’enchantais réellement. J’éclatais de rire lorsqu’elle refit allusion à sa remarque. Lui souriant je répondis de bonne humeur :

« C’est la première fois qu’on m’appelle ainsi… ca marque ce genre de choses ! Mais j’aime bien ! Inutile donc de tenir ta langue. »

Je me reculais en lui faisant un clin d’œil lorsque les commandes arrivèrent. Je la regardais se jeter sur son milkshake amusé, de mon côté j’entamais mon cheesecake. En même temps nous parlâmes de nos horaires. Je notais les heures mentalement.

« Je verrais avec mon patron et je te dis quoi si tu veux ! »


Lui souriant je retournais à mon cheesecake lorsqu’elle me proposa un bout de son brownie. Je hochais la tête lorsqu’elle me proposa d’en gouter un bout. Souriant je me penchais en avant ouvrant la bouche lorsqu’elle fit mine de me nourrir. Je refermais doucement mes lèvres autour de ce bout chocolaté et suçais le bout des doigts de ma copine, par la même occasion. Même si je ne fis rien remarquer, cette action, assez légèrement me fis un effet assez prononcé. Elle était si belle. Et ce fichu short n’arrangeait vraiment rien ! Je me reculais alors souriant et goutant sa part.

« En effet super bon ! Tu veux goûter une part de mon gâteau ? »

Prenant alors ma fourchette je fis glisser une part de gâteau dessus et la lui présentais, souriant. Heureusement elle ne pouvait pas voir sous la table ni même sentir le désir qu’elle m’insufflait. Je ne savais pas si elle s’en rendait compte, ou si elle en jouait mais elle était raiment belle. Et je n’étais qu’un homme. Des flashes de notre dimanche après-midi me revinrent en mémoire. Elle contre mon comptoir, mes lèvres perdues dans son cou, ma main caressant sa peau douce. Si seulement elle savait…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Serenity, Sun... and You [Liam - Terminé]   5/9/2015, 23:35

Et bien si ce n’était pas un après-midi montagne russe au niveau émotion, c’était à se demander ce que c’était… A discuter d’un tas de choses : d’abord de l’amusement, des confidences pas très agréables… un changement de statut au niveau de leur relation puis… magique ! Evelyn parlait de son boulot. N’empêche, c’était pratiquement comme si rien ne changeait de leur conversation SMS de temps à autre. Il n’y avait pas de temps mort. Liam l’écoutait, vraiment intéressé parce qu’elle pouvait raconter. Honnêtement, Evelyn passait un moment très agréable…

Oh, ne t’en fais pas ! fit Evelyn lorsqu’il s’excusait à propos de ses vêtements. J’ai moyen de me changer au musée mais cela dit, pour les jours de pluie et les jours secs, on peut faire comme ça !

Si les horaires correspondaient, Evelyn n’était absolument pas contre. Après tout, ce n’était pas comme s’ils vivaient dans le même quartier et ne travaillaient pas dans le même quartier. Ca serait vraiment agréable s’ils pouvaient se voir lors des trajets. Cela dit, c’était vraiment rare qu’Evelyn prenne sa voiture pour le boulot, même quasi voire pas du tout, prenant généralement le métro pour y aller.

Evelyn esquissa un sourire lorsque Liam lui avoua que c’était bien la première fois qu’on l’appelait ainsi. N’avait-il pas pris l’habitude de se faire draguer ? Un beau gosse pareil, sérieux, on ne passait pas à côté sérieusement sans le mater… D’ailleurs, ce n’était pas ce que faisait une jeune femme – accompagnée sans doute d’une amie - à une table pas très loin d’eux ? Ben si. En tout cas, elle pouvait très déchanter (si ce n’était pas déjà le cas) en pouvant remarquer que les deux jeunes tourtereaux étaient en couple. Ceux-ci ne pouvaient s’en apercevoir tellement ils étaient dans leur petite bulle. Maintenant qu’ils étaient en train de se faire leurs friandises mutuellement. Tout d’abord, Evelyn avait son brownie où elle put sentir les lèvres de Liam sur son doigt. Cela sonnait légèrement érotique… Et pas qu’un peu si elle se remémore de sa sortie de la salle de bain l’autre jour lorsqu’il lui avait cette magnifique sortie en serviette autour de sa taille… Oups, elle dérivait… Il fallait qu’elle se ressaisisse pour qu’elle capte ce qu’il venait de lui dire et évidemment, en voyant la fourchette, elle comprit de suite.

Euh oui, bien sûr.

Evidement qu’elle voulait goûter… Elle se pencha alors en avant pour mordre dans son cheesecake. Hum, c’était vraiment pas mal. Cela dit, elle ne se rendit pas compte qu’en se penchant en avant, elle donnait une « meilleure » (seulement … « léger ? ») vue sur sa poitrine avec ce léger décolleté que lui faisait son corset. Peut-être que ça n'avait pas échappé au gars qui venait de passer non loin d'eux dans le but de disparaître un peu plus loin.

Excellent !

Sourire aux lèvres, elle recula, s’asseyant de nouveau correctement sur sa chaise, droite comme un i, prête à continuer ce petit goûter, surtout qu'elle ramena la paille de son milkshake à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Serenity, Sun... and You [Liam - Terminé]   6/9/2015, 22:50

J'étais bien. L'après midi avec Evelyn avait été magique. Elle avait été magnifique. Moi qui pensais qu'elle allait avoir besoin de plus de temps encore... Et bien non ! Je n'allais pas m'en plaindre. Au bout de huit ans c'était la journée la plus insouciante que j'avais passée. Et ça avait été magnifique. Cette femme était magnifique ! Une chose qui m'avait fortement marqué dans cet après midi était qu'elle... Elle avait planifié quelques chose dans le futur nous incluant en temps que couple. Des pauses communes, le fait que je vienne la chercher... c'était des plans... Des plans dans le futur à deux. Cette perspective m'enchantais énormément. Pouvoir envisager un futur... un futur avec elle !


L'échange de bouchée avait été assez... Excitant. Voir ses lèvres se refermer autour de sa fichue paille. Moi penser à une fellation ? Absolument ! Je fantasme sur ma copine, un problème avec ça?! Le reste de l'aprem se passa bien. On rigolais, je l'écoutais, je parlais, elle m'écoutait, on rigolais. On avait abordé pas mal de sujet : les passe temps, le boulot, les amis, elle m'en avait d’ailleurs dis un peu plus au sujet de Virgile et de Serena, d'animaux aussi. Lorsqu'elle avait
parlé j'avais d’ailleurs pensé à lui organiser un week end équitation. L'emmener dans un centre et faire des redonnées. J'étais sur que ça lui plairait ! Je gardais l'idée au fond de mon esprit. J'en appris un peu plus sur elle, pas que dans ce qu'elle me racontais, mais aussi dans sa manière de s'exprimer, de bouger. Je voyais bien qu'elle avait soufferte, et les marques vues sur ses poignets en étaient la preuve. Je voyais aussi que malgré qu'elle soit féminine, elle manquait de confiance en elle. Je me fis la promesse durant cet apres midi de la reconstruire, de lui montrer qu'elle était sublime. Que la vie valais la peine. Passez huit en en prison et vous comprendrez à quel point les petites choses de la vie sont fantastique : se brosser les dents dans votre salle de bain, prendre une douche, seul, pouvoir avoir des loisirs, avoir des passe temps... Ces petites choses que tout le monde prend pour acquis, mais qui sont un luxe énorme.


Malgré cette journée excellente l'heure tournais. Après avoir pris des kilos dans ce café nous nous étions encore un peu promené, mains dans la mains, heureux, simplement. Vers heure et demi nous reprîmes la direction de la sortie du parc. Je l’entraînait vers l'endroit où j'avais garé ma moto, heureusement je me baladais toujours avec un deuxième casque. Ce même casque que je lui tendis en souriant malicieusement :

« Prête ? »

J'enfourchais alors ma moto et la laissais s'installer calmement derrière moi. Je la sentais légèrement nerveuse et lui pris donc délicatement les poignets, elle venait de nouer ses bras autour de moi, avant de déposer un baisé sur chacune de ses mains et resserrer sa prise, lui faisant comprendre de bien s'accrocher. Démarrant alors je m'engageais sur la circulation en douceur avant de prendre de la vitesse. C'était grisant de la sentir contre moi. Je sentais son buste se coller à moi chaque fois quelle respirais. Elle m'avait donnée une chance ! Le trajet se passa sans encombre et trop rapidement à mon goût. Je me gardais en bas de son immeuble, actionnant la porte automatique menant ua garage de mon immeuble, mais ne m'y engageais pas encore. Enlevant nos casque je rangeais le sien, avant de l’attirer contre moi, toujours assis à califourchon sur ma moto. Posant mon front contre elle je lui souris avant de l'embrasser doucement et tendrement. Je laissais mes lèvres se coller au sienne, nos langues se mêler, tout en la serrant un peu plus contre moi. Lorsque nous nous séparâmes, je posais mes lèvres sur son front avant de lui murmurer « a tout de suite », faisant référence à nos conversation par SMS. Je la laissais finalement filer avant de redémarrer ma moto et d'aller me garer dans le sous sol.


Ce soir là, alors que je venais de me poser dans mon canapé, face à ma fenêtre, je la vis elle de l'autre côté. Souriant j'avais attrapé mon GSM et pour la première fois je l'avais appelée. Ma facture de téléphone allait être élevée vu le temps passer à parler et a rire, mais ça en avait valu la peine. Elle en valait la peine. Ma Evelyn !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Serenity, Sun... and You [Liam - Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serenity, Sun... and You [Liam - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: