AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   13/11/2015, 18:50

Il était tard ce soir la. Les lumières avaient déjà quitté le ciel et laissé place aux éclairages de la ville. La vie de la journée était terminée et faisait place à celle de la nuit. Ce soir la, Dorian sortait. Seul. Il avait rendez-vous. S'habillant sobrement, une fois prêt, il avait quitté l'appartement familial, prétextant aller voir un pote. Il n'en n'était rien. Montant dans sa voiture, Dorian avait alors quitté les lieux et roulé un petit moment, quittant Manhattan. Quittant cet endroit ou on pourrait le reconnaître. Lui ou l'autre. Il avait roulé jusqu'aux abords de la ville jusqu'à trouver un petit hôtel. Reconnaissant les lieux, Dorian vérifia tout de même pour être sûr que c'était bien ici. Ceci fait, il sortit de la voiture et entra à l'intérieur du bâtiment. A la réception on avait été prévenu de son arrivé. On le guida jusqu'à la chambre voulue et laissé face à la porte. Soufflant un coup, un bref moment, Dorian s'était demandé si c'était une bonne idée de faire ça, avant de pousser la porte. L'ouvrant doucement, Dorian remarqua qu'il était déjà la. De dos, face à la fenêtre. Fermant la porte derrière lui, Dorian le vit se retourner vers lui. Lui disant qu'il l'attendait. La chambre était éclairée uniquement grâce à l'une des lampes de chevet. Levant les yeux vers lui, Dorian pu découvrir les traits de l'homme. Pendant que celui-ci ne se gênait pas pour en faire de même. Après quelques secondes à s'observer, l'inconnu rompit le silence.

- Très bien ne perdons pas de temps.

D'un geste de la main, il l'incita à se rapprocher, chose que Dorian fit. A peine fut il arrivé à sa hauteur, que l'homme vint le plaquer sur le lit, sans ménagement. Sentant le poids du type au dessus de lui, rapidement, ce furent ses lèvres dans son cou, qui venaient littéralement lui dévorer la peau, pendant qu'il détachait sa chemise. En faisant de même, Dorian avait remonté ses mains à sa cravate pour la dénouer, avant de la laisser de coté. Au dessus de lui, son amant d'un soir était venu se caler entre ses cuisses, pressant son bassin contre le sien avec envie. Puis, l'homme avait porté ses lèvres à son oreille, la mordillant avant de lui dire d'une voix basse qui le fit trembler d'envie.

- Je ne te paye pas pour que tu ne fasse rien d'autre que ça, rappelle-toi.


Hochant la tête, Dorian avait inversé alors leurs positions, pour dévêtir l'homme allongé sous lui, qui le regardait avec une envie non dissimulée. Bien rapidement, au milieu de caresses et de baisers sur la peau de l'autre, ils se retrouvèrent tous deux nus, et terriblement excités. Les positions une nouvelle fois échangées, Dorian s'était retrouvé à quatre pattes devant lui. Sentant alors rapidement son membre venir se presser contre son intimité, et une main à sa hanche il poussa un long gémissement de plaisir en sentant sa virilité le pénétrer, tandis que son amant venait râler largement, avant de commencer à bouger en lui. Se souciant peu de savoir s'il lui faisait mal ou non. Il se faisait tout simplement plaisir en lui, à râler de plaisir dans son dos, venant l'attirer à lui fermement. Dorian lui, avait la tête penchée en avant, les yeux fermés à soupirer de plaisir. Se concentrant uniquement sur ses mouvements en lui et sa propre main sur son membre. Et surtout pas à ….

- Et merde !


Ouvrant les yeux, Dorian avait inspiré largement. Regardant fixement le mur face à lui. Agacé, le blond relâcha son membre et retira ses propres doigts de lui avant de laisser sa tête lourdement tomber sur son lit. Encore excité, physiquement, mais il manquait un truc essentiel à tout ça. Jusqu'ici, il n'avait jamais eu de soucis à se faire des films, tranquille dans sa chambre, mais c'est parce qu'il pouvait toujours assouvir ses envies par la suite. A présent, la chose était bien plus compliquée. Fermant les yeux en poussant un nouveau soupir exaspéré. Aller, on retente d'imaginer la chose et de se plonger dans l'ambiance. Lui en gigolo d'un soir, Alby en un client des plus demandeurs … Ouais voilà, on imagine de nouveau la chose, se replonger dans le truc et … Non en fait non. Ouvrant les yeux, Dorian laissa sa tête reposer sur son coussin l'air ennuyé au possible. Se faire des films, semblait ne pas fonctionner des masses. Oh forcément la bonne vieille branlette fonctionnait toujours, mais sérieux, à la longue c'est lassant. Cette période de sevrage durait un peu trop. Et ça devenait pesant. D'accord, ce soir la c'était lui qui avait dit non à Alby pour qu'ils se voient. Mais bêtement, il se disait que peut être le brun allait le surprendre à venir quand même. Non. Déception intense à cela, mais après tout, dans un sens, il l'avait cherché. Après tout, lui aussi avait bien droit de ne pas avoir le moral de temps en temps non? Ou bien c'est interdit? Alors il avait attendu un peu, voir si tout de même, il allait venir. Lorsqu'il comprit que non, une nouvelle fois pour cette soirée il se résigna. Déçu et aussi très frustré. Comme il pouvait l'être depuis des jours. Passant ses nerfs sur tout ce qu'il pouvait. Cela ne faisait que quinze jours ? Mais c'était déjà trop ! Beaucoup trop. Enfouissant son visage dans l'oreiller, Dorian se dit qu'il allait lui falloir plus que des petits délires comme ça pour réussir à supporter la situation. Se disant que la nuit portait conseil, il abandonna son film mental pour se coucher. Non sans se finir avant hein.

Il sembla par la suite à Dorian s'être réveillé. Mais il n'en n'était pas totalement sûr. Par rapport à ce qu'il avait entendu. Du bruit dans les escaliers et des voix. Dont une qu'il reconnaîtrait parmi un million d'autres. Alby ? Mais qu'est ce qu'il foutait la ? Non, ça ne pouvait pas être lui. Qui était avec Alby ? Son père ? Ça n'a pas de sens. Pourquoi serait il avec son père ? Vaguement, il entendit des bruits de pas se rapprocher à sa porte. Avant qu'il n'entende clairement ces pas se faire plus précipités comme si quelqu'un avait tiré une autre personne à sa suite, en direction de … la chambre de Castiel ? Non il devait rêver ! Pas possible ! Non, ils ne pouvaient pas être entrés dans la chambre de son père tous les deux ! Ah c'était ça? Non content de vouloir consoler la veuve il voulait aussi se taper le gendre? Oh mon dieu et c'était aussi pour ça qu'Alby l'avait si mauvaise que son père ne veuille draguer Karen ? Oh bon sang ! Parce qu'il était jaloux et qu'il voulait se le faire ? Non … nooon! Non ça ne pouvait pas être ça. Il devait se tromper. Voila tout!

Aller. S'assommant mentalement, Dorian était parti se replonger dans le sommeil. Il espérait pouvoir passer une nuit tranquille loin de ses agitations. Mais non. A la place, il fit un rêve. Un rêve horrible ... … Carrément atroce. Dégoûtant, abjecte, malsain, insupportable ….D'un glauque sans nom qui le fit gesticuler dans son sommeil comme pour tenter de se réveiller. Mais sa torture ne prit fin qu'en même temps qu'autre chose fut terminée. Argh ! Horrible ! Dorian s'était alors réveillé en panique totale. Se redressant sur son lit tel un ressort. La bouche entrouverte à respirer comme s'il venait de courir un marathon, l'air hagard, paniqué. Son regard ne cessait de bouger comme s'il cherchait un point d'accroche, ne sachant pas ou regarder pour se calmer. Si la chose était du moins possible. Il resta quelques secondes ainsi, à reprendre difficilement contact avec la réalité, assis dans son lit défait. En panique totale.

- Oh putain ! Oh putain ! Je vais gerber !


Si c'est pas ça tuez le ! La respiration totalement irrégulière, il avait porté une main à son cœur. Celui ci battait si vite que Dorian avait l'impression qu'il tentait de péter ses côtes tant lui non plus n'avait pas supporté la chose ! C'était un rêve. Juste un putain de rêve dégueulasse ! Dites lui que c'était juste ça ! Et si ça ne l'était pas ? Non n'y pensons pas ! La seule chose qui pourtant lui vint à l'esprit fut :

- Alby !


S'extirpant du lit, trop vite, Dorian vit clairement un voile blanc passer devant ses yeux. Restant chancelant quelques secondes au milieu de la pièce a ne pas savoir s'il allait s'évanouir ou non, au bout de trop longues secondes ou son corps passa de bouffées de chaleur intenses à glacées, il se reprit quelque peu, avançant dans la chambre en tendant une main en avant pour se soutenir contre le mur. Posant son autre main à sa tête, Dorian reprit peu à peu ses esprits. Enfin, physiquement. Soufflant un coup, Dorian sortit alors en trombe de sa chambre pour aller directement devant la porte de son père. Peut être que tout ça n'était qu'un truc horrible que son cerveau de détraqué avait imaginé. Au pire, c'était le cas et au mieux il surprendrait juste son père avec James. D'ailleurs jamais la chose ne lui avait semblé aussi attrayante.... Non mais qu'on lui donne un flingue oui ! Non aller ! Dorian posa sa main sur la poignée de la porte et ouvrit celle-ci rapidement. Oh putain ! Nouvelle crise cardiaque et crise de vertiges soudains en découvrant que, dans le lit de Castiel, dormait tranquillement Alby. Ouvrant alors la bouche dans une expression de choc sans nom, Dorian sortit de sa paralysie tant bien que mal pour aller rejoindre le lit. Se posant au bord de celui-ci, il avait posé ses mains sur les épaules du brun.

- Alby tu m'entends? Mais qu'est ce que tu fous ici ? Et … mais qu'est ce que …


Deux secondes la. Rabaissant la couverture, Dorian constata qu'Alby était torse nu. Nouvelle montée de stress, avant de soulever la couette et … Bon, clairement, la tête de Dorian ressemblait à un type sur le point de clamser d'une crise cardiaque. Ou de tomber dans les vapes. Ou faire un meurtre collectif. Ou tout à la fois.

- Mais bordel de merde qu'est ce qui s'est passé ici ??

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics




Dernière édition par Dorian L. Wilde le 28/11/2015, 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   13/11/2015, 19:24

Encore bien plongé dans les bras de Morphée. A dormir paisiblement dans un lit qu’il ne me semblait pas connaitre mais qui putain était bien confortable. Un vrai délice de dormir emmitouflé dans ce lit tout moelleux, une couette chaude par-dessus moi avec du linge de lit sentant délicieusement bon. J’étais aux anges. Mon petit rêve de la nuit n’étant sans doute pas pour rien dans ce sentiment de plénitude.

Mais mon sommeil fut quelque peu perturbé, sentant des mains se poser sur moi a m’agité doucement. Me faisant dans un premier temps froncé les sourcils tout en râlant dans un grognement pour qu’on me laisse tranquille. Chose qui ne semblait pas être de l’avis de mon agresseur vu que je senti ma couette bien chaude mettre retiré du torse, frissonnant alors tout en me repliant sur moi-même, ouvrant difficilement un œil pour voir ce qu’il ce passait avant d’ouvrir rapidement mon deuxième œil bien qu’à moitié en découvrant qu’il s’agissait de Dorian. Pas plus surpris de me réveillé à coté de lui, après tout c’était chose commune.

- Mais laisse-moi dormir …

Avais-je un peu râlé dans un baragouinement. Me tournant un peu plus de coté tout en essayant de rattraper la couette pour la remettre sur moi mais ça c’était sans compté sur Dorian qui avait fini de me la retirer entièrement frémissant de froid à nouveau tout en me recroquevillant encore plus en position fœtal sur moi-même. Mais quel chieur celui la …

Mais je quittai bien vite ma nouvelle position, ouvrant grand les yeux d’un coup en sursautant dans le lit après avant entendu Dorian se mettre limite a crié, me tournant vers lui appuyé sur un bras. Le regardant avec un regard de totale incompréhension. Qu’est ce qu’il lui prenait ? Et pourquoi afficher une telle expression sur son visage ?

- Dor ? …

Alors que je m’apprêtais à lui demander ce qu’il lui arrivait, mon attention fut quelque peu attiré par l’environnement dans lequel nous nous trouvions. Mettant quelques secondes à reconnaitre les lieux. La chambre de Castiel ?! Mais qu’est ce que je foutais la moi ?! Nouvel air de totale incompréhension. Puis mon regard c’était baissé sur moi-même. Sur mon entre jambe. Quelque peu badigeonné d’une substance bien connue. Ecartant un peu les jambes pour en voir aussi des taches sur les draps. Mais en effet : qu’est ce qu’il c’est passé ici ?!

- Je, je, je … je sais pas !!

Panique à bord dans ma tête aussi. Qu’est ce que je foutais dans la chambre de Castiel ?! Qu’est ce que je foutais à poil dans la chambre de Castiel ?! Qu’est ce que je foutais a poil et recouvert de sperme dans la chambre de Castiel putain ?!! Mon regard passant à toute allure entre mon corps et Dorian a plusieurs reprises, mon attention avait fini par être attiré par une forme ce profilant à l’horizon, devant la porte. Relevant alors vivement les yeux pour voir Castiel qui pointait le bout de son nez. Reflexe direct à aller attraper la couette pour vite caché mon corps, regardant beau papa avec angoisse.

- Mais, mais, mais … Qu’est ce que je fou la ?!

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   13/11/2015, 19:51

Oh non il n'allait laisser personne dormir dans cette foutue baraque ! Panique à bord la ! Il avait quelque chose à vérifier et de toute urgence. Et pour le moment les choses qu'il découvrait lui faisait peur ! Très peur ! Parce que de découvrir Alby à poil, du sperme sur lui et dans les draps, dans le lit de son père … Si avec tout ça il se fout pas tout seul sous cachets et se rends lui même chez un psy, il ne savait plus. Relevant les yeux vers Alby qui lui n'était pas d'une grande aide, puisqu'à ses dires, il ne savait pas ce qui se passait ici.

- Comment ça tu sais pas ! Qu'est ce que tu fous ici ? Dans le lit de mon père ? Comme … comme ça !


Décrire la chose à haute voix en était trop pour lui. Il avait eu son lot d'horreur pendant des mois la. Malgré tout, il captait qu'Alby ne savait pas du tout ce qui se passait. Ou alors entre temps il était devenu très bon comédien. Regardant le visage de celui-ci, il le vit fixer quelque chose plus loin avant de reprendre la couette pour se cacher. Mais c'est quoi ce merdier ? Tournant la tête il vit en fait qu'il s'agissait de son père. La panique céda une petite place à de la colère. Alors que Castiel était tout simplement la, à la porte à se demander qu'est ce que c'était ce raffut de bon matin. Se levant, Dorian s'était rapproché de son père, qui se demandait de plus en plus ce qui pouvait se passer ici encore.

- Qu'est ce qui se passe ici ?! Qu'est ce que mon mec fout dans ton lit !

Wow, calme-toi deux secondes tu veux …


- Non je ne me calme pas tant que quelqu'un ne m'aura pas expliqué ce qui se passe ici ! Bordel de merde !


Castiel soupira longuement, ne cherchant pas plus pour le moment à savoir pourquoi monsieur Dorian avait décidé de péter sa pile maintenant, mais soit.

Hier soir, il était bourré. Et il m'a appelé pour …


- Pourquoi il t'aurait appelé toi ? Et pas moi ! Pour se faire sauter c'est ça ?


Hein ? Mais tu débloque totalement mon pauvre petit. Non, il m'a appelé pour m'engueuler de vouloir consoler la veuve. Triple idiot. Du coup je suis allé le chercher, l'ai foutu au lit et fin de l'histoire.


- Comment ça fin de l'histoire ? Comment t'explique … ça !


Dit-il en désignant les fringues d'Alby par terre. Castiel, lui, sembla capter un peu plus le délire. Pas le comprendre totalement, ça non. Regardant le blond qui était au bord de la crise de panique, Castiel fronça un peu les sourcils.

Attends. Tu n'es quand même pas en train de croire que lui et moi avons couché ensemble ?


La tête que fit Dorian suffit alors comme réponse. Le regard de l'allemand allait entre Alby, les fringues par terre, le lit …. Castiel soupira, adressant à Alby un regard quelque peu perdu. Ne comprenant pas le quart de ce qui se passait ici. Avant de regarder Dorian une fois de plus.

Non mais t'es pas bien ma parole ! Imaginer que je puisse toucher à un seul de ses cheveux ! Euh … Dorian ?


Castiel avait fait un bref mouvement en arrière, relevant un sourcil. Pendant que Dorian, debout dans la chambre, commençait de nouveau à quelque peu hyperventiler.

- J'ai … j'ai …. j'ai fait un rêve … un rêve horrible! Dans lequel … vous deux vous ….


Pendant que Dorian était en proie à une crise de panique, à se remémorer son rêve, regardant avec terreur le lit, Alby, et son père, Castiel hésitait entre se foutre de lui ou s'inquiéter ….

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   13/11/2015, 20:27

Mon attention fixé sur Castiel à attendre de voir si lui pouvait nous éclairé quant a ce qu’il se passait ici, j’avais tourné la tête vers Dorian, voyant celui-ci ce lever furibond pour aller vers son père, lui demandant ce que je foutais dans son lit. Bonne question c’est sur mais le ton que Dorian employait pour s’adresser a Castiel me scotchais légèrement. Ne l’ayant jamais entendu s’adressé a lui de cette façon. Ok on se demandait tous ce que je foutais ici mais il y avait sans aucun doute une raison logique pour laquelle il n’était pas nécessaire de s’énerver ainsi. Nouveau choc à voir Dorian s’énervé de plus belle contre son père, attitude que celui-ci ne semblait pas plus comprendre mais sans chercher non plus. Un jour dans la vie de Dorian. Heu quoi ? Je l’avais appelé en étant bourré ?

- De quoi ?!

Bon je captais déjà pas bien la vie avant mais la je me retrouvais un peu plus perdu, n’ayant aucun souvenir d’avoir appelé Castiel après avoir bu, chose normal vous allez me dire mais pas le souvenir d’avoir bu non plus. Pour me faire … What ?!!

- Hein ?!!

Si une seconde avant je regardais Castiel avec une interrogation profonde, mon regard avait immédiatement bifurqué vers Dorian qui demandait si j’avais appelé Castiel pour me faire … Sauter. Mais il était totalement fou le mec en faite ! Enfin au milieu de tout ça j’avais un peu l’impression d’être totalement invisible, Dorian trop occupé à agresser son père et lui à tenter de se défendre. Expliquer ça ? Ah oui mes affaires. Bonne question ça aussi. Pourquoi est ce que Castiel m’aurait déshabillé ? Non mais entièrement ! Aaarrghh ! Non ne pensons pas une seconde de plus a ce que Dorian était en train d’insinuer. A la question de Castiel quand à savoir ce que pouvait penser Dorian, j’avais porté mon attention sur lui aussi, quelque peu horrifié de ce que laissé transparaitre son visage. Mais il était totalement fou ! Et moi j’en avais la chique totalement coupé. Le dingue. Moi et Castiel … Aaarrgghh !! Petit relent de vomi dans ma gorge. Castiel ne voulait pas imaginer pouvoir toucher à un de mes cheveux ? Grand bien lui face. Chanceux va … Moi je venais de voir un truc monstrueux dans ma tête. Moi embrassant Castiel a pleine bouche. C’était immonde !

Me remettant de mes émotions, j’avais relevé les yeux vers Dorian qui semblait être à la limite de tourner de l’œil. Non mais comment il en était venu à imaginer un truc pareil sérieux ?! Un rêve ?! Non mais quel taré … Ce mette dans un état pareil pour … un rêve. Un putain de rêve ! Le malade ! Mais voyant celui-ci au plus mal, j’avais fini de m’asseoir dans les lits, sortant mes jambes pour m’asseoir au bord prêt à me redresser et … Ah non, petit détail gênant. J’étais nu. Avant de me lever j’avais attrapé la couette, entrainant celle-ci avec moi en me levant et dirigeant vers Dorian. Tenant la couette d’une main et allant passer l’autre sur l’épaule de Dorian.

- Hé ! Calme-toi ! J’ai rien fais. Ton père non plus. Grand malade va …

J’avais tenté de dire ça sur un ton calme. Aussi calme que possible au vu du film hallucinant que Dorian semblait s’être fait. Remontant doucement à ma main à sa nuque pour passer mes doigts dans ses cheveux tout en le regardant a la fois inquiet et quelque peu halluciné.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   13/11/2015, 21:01

En plein stress, il avait noté qu'Alby s'était levé, la couette le cachant cependant pour se rapprocher de lui. Il se voulait certainement rassurant à lui dire qu'ils n'avaient rien fait. Sentant ses doigts dans sa nuque, dans ses cheveux. Dorian les sentait, tout autant qu'il sentait à quel point il avait chaud, quelque peu en nages.

- Mais c'était horrible ! Toi tu … et toi …. Vous ... Sur le .... Dans sa ... et ton ... Argh!


Dorian avait regardé l'un et l'autre alternativement. Voulant dire ce dont quoi il avait rêvé, mais vraiment c'était trop affreux à raconter la de suite ! Il voulait dire que d'un coté, il y avait Alby qui voulait se faire sauter par Castiel parce qu'il en avait envie depuis longtemps, que Dorian ne le satisfaisait pas, qu'il gâchait tout, qu'il ne savait pas s'occuper de lui. Et de l'autre, son père qui avait décidé de sauter le copain de son fils juste pour le punir d'avoir eu un jour une aventure avec sa femme …. Inspirant un grand coup, réellement au bord du malaise il s'était tourné en un premier lieu vers Alby, le prenant dans ses bras à le serrer fort contre lui.

- Oh Alby mon trésor ! Mon bébé je t'aime !


A ces mots, serrant toujours Alby dans ses bras, Dorian avait posé ses lèvres sur sa joue, plusieurs fois, déposant de nombreux baisers. Castiel, derrière le blond, avait remonté une main dans ses propres cheveux, tentant de comprendre un peu plus le délire. Vainement. Serrant une nouvelle fois Alby dans ses bras, Dorian avait calé sa tête dans son cou, parlant avec toute la détresse du monde.

- Je suis terriblement désolé ! Je m'en veux tellement d'avoir été un idiot avec toi hier ! Toi t'essayais juste de te remettre à flots et comme un con je t'ai pas soutenu ! Oh si tu savais combien je m'en veux ! Je veux pas que tu ailles voir un autre, tu entends ? Je veux pas ! Si je te satisfais pas ou ne te comble pas je ferais tout ce qu'il faut pour arranger ça promis !


Reprenant une brusque inspiration alors entre ses mots dont ils sortaient sans ordre précis il continua de serrer Alby contre lui en totale panique.

- Mais par pitié couche pas avec un autre ! Me fais pas ça sinon je te tue! Tu entends, je te tue! .... Oh mon bébé pardonne-moi je suis qu'un con!


Et un début de crise de sanglots, un! Non il ne pleurait pas pour autant rassurez-vous. Mais pas loin.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   13/11/2015, 21:35

Bon j’avais bien compris de quoi il avait rêvé cet idiot mais quoi moi, Castiel, nous, ou ? Continuant de passé mes doigts doucement dans les cheveux de Dorian, regardant celui-ci l’air encore un peu perdu bien que tentant de gardé un air neutre et rassurant avant d’échappé un petit son de surprise a la façon dont Dorian c’était presque jeter contre moi, descendant ma main de se cheveux a son dos, le serrant moi aussi quelque peu contre moi-même si celui-ci le faisait amplement pour deux. Serrant toujours de mon autre main la couette de Castiel. Large surprise à entendre Dorian dire si spontanément qu’il m’aimait.

- Mais moi aussi je t’aime Dorian. Calme-toi …

Non mais il devenait totalement hystérique la. A m’embrasser la joue de cette façon. Relevant mes yeux vers Castiel par-dessus l’épaule de Dorian. A tenté de communiqué avec lui à travers le regard. Me demandant s’il l’avait déjà vu dans cet état. Si on était sensé s’inquiété ou pas. Enfin inquiet pour ma part je l’étais déjà. Remontant ma main sur la nuque de Dorian quand celui-ci avait posé sa tête contre mon cou. Non mais qu’il ne s’inquiète pas pour hier, c’était ma faute après tout. C’est moi qui avais commencé en lui disant que j’annulais notre soirée. Et quand au fait de tenté de me remettre à flot oui c’est vrai mais a coté de ça je passais mon temps a être froid et distant avec Dorian alors pareil, d’une certaine façon c’était ma faute ou non mais en tout cas certainement pas la sienne.

- Mais c’est pas grave Dor …

Heeu what ? Mon regard c’était de nouveau relevé vers Castiel au moment ou Dorian c’était mi a parler du fait qu’il ne voulait pas que j’aille voir ailleurs, continuant en disant que s’il ne me comblait pas il ferait tout pour arrangé ça. C’est gentil hein mais peut être pas besoin de dire ça devant son père.

- Heu, non ça va très bien …

De nouveau Dorian avait encore resserré ses bras autour de moi, cette fois ci totalement hystérique à me dire de ne pas aller voir ailleurs, que sinon il me tuerait avant de s’excusé a nouveau.

- Mais je vais pas aller voir ailleurs Dorian ! Et arrête de t’excuser, je t’aime mon cœur, je t’aime !

Paniquant à mon tour à voir Dorian dans cet état, a presque pleurer dans mes bras, j’avais eu le reflexe con de lâché la couette pour monté ma main dans le dos de Dorian, réalisant la chose un peu trop tard. La couette tombée a mes pieds, j’avais encore une fois relevé les yeux vers Castiel, serrant alors à mon tour Dorian bien fort dans mes bras pour que celui-ci ne bouge pas et me cache bien.

- Heu … Bouge pas s’il te plait. Monsieur Wilde vous pouvez …

Vous barrez d’ici s’il vous plait ?

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   13/11/2015, 22:14

Si c'était grave ! Il ne se rendait pas compte de la gravité de la chose ! Castiel lui, derrière Dorian, semblait tout aussi perdu qu'Alby. Oh non, lui, n'avait jamais vu non plus Dorian péter une pile à ce point. Sûrement qu'Elise oui, forcément. Mais pour sa part non. C'est que d'habitude, le blond était du genre à tout garder pour lui jusqu'à ce que ça pète, et on dirait que ça venait de péter. Bon, même si la, Castiel ne comprenait pas tout. Assez cependant pour ne pas faire de remarque bizarre sur le fait de satisfaire Alby, qui pourtant était servi sur un plateau. Mais il faut choisir son moment pour faire ses blagues. Alby dans ses bras, Dorian entendit parfaitement Alby lui dire qu'il n'allait pas voir ailleurs. Mais qu'est ce qu'il en savait hein ! Qu'est ce qui lui disait qu'en vérité, Alby et Castiel n'avaient pas réellement couché ensemble cette nuit et que tout le monde lui mentant hein ? HEIN ? Oh … Une couette qui tombe … Ne bougeant alors pas de contre Alby, derrière lui, Castiel n'avait pas fait de blague douteuse comme quoi ça n'aurait pas été la première fois qu'il voyait son beau fils joliment décoré de bon matin.

Je suis pas loin si il y a besoin de l'assommer.


- Y'a pas besoin de m'assommer !


Oui oui.


Ton pas convaincu. Enfin, tout en disant ça, Castiel s'était déjà dirigé vers la porte, sortant et la fermant derrière lui. Allant voir si ses autres gamins n'avaient pas eux aussi perdu la boule. Dorian lui, avait gardé Alby dans ses bras, Passant ses mais dans son dos, de manière quasi frénétique, comme pour s'assurer que personne ne l'avait touché et … Oh putain ! Redressant sa tête, Dorian avait posé une de ses mains au cou d'Alby, cherchant des yeux une quelconque marque. Toujours l'air paniqué au bord de la syncope, expliqua cependant au brun.

- Dans mon rêve il … il t'avait mordu ici pour ….


Pour faire savoir à tout le monde la chose. Relevant les yeux vers Alby, Dorian avait passé sa main à son visage, se souciant bien de la couette par terre ou de l'état d'Alby.

- Oh Alby c'était horrible ! Vous faisiez …. il est venu pour … te réclamer et toi tu t'es donné à lui ! Et … quand tu t'es vaguement soucié de moi … c'est pour dire par la suite que … j'étais pas assez bien pour toi et que … mon père savait mieux y faire …


Inspirant alors difficilement, Dorian plaqua ses lèvres sur celles d'Alby, s'étouffant lui même au passage mais qu'importe.

- Je suis désolé si hier soir j'ai pas été sympa avec toi ! C'est juste que j'étais tellement triste de pas pouvoir te voir ça m'a tellement fait du mal que j'ai pas pensé à comment toi tu pouvais vivre la chose alors que clairement tu as plus de soucis que mes pauvre peines de cœur ces derniers temps ! J'ai pas assuré ! Pour ça et pour avoir laissé quelqu'un d'autre te toucher ! Je suis tellement désolé mon cœur, c'est que sur le moment t'avais l'air super content de la chose, j'ai pas réalisé sur le coup ! Oh mon bébé je suis tellement désolé j'ai laissé quelqu'un te salir ! Je m'en veux tellement ! J'arrête pas de faire des conneries en fait ! A chaque fois que je veux faire quelque chose, je me rate et après toi t'es pas content, t'es blessé ! Bordel mais quel mec indigne ! Qu'est ce que tu fous avec … avec ….


Reprenant son souffle, Dorian avait cligné quelques fois des yeux. Ce n'était pas le manque d'air qui l'avait fait arrêter de parler, mais autre chose. Certes depuis qu'il s'était levé il était en panique totale et tout mais ce n'était pas un nouveau relent de stress.

- Alby ?


Lui fit-il d'une petite voix néanmoins, toujours pas dans son état normal. Clignant des yeux, Dorian s'accrocha à lui, ses bras un peu plus lourds sur ses épaules, a regarder en direction du visage d'Alby, mais sans le voir.

- Je crois que je vais tomber dans les vapes....

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   13/11/2015, 23:00

Petit soulagement à voir partir Castiel sans faire d’histoire ni blague douteuse. Pas qu’on n’était en train de le virer de sa propre chambre mais un peu quand même. Faisant comme Dorian, je continuais de serrer celui-ci dans mes bras en murmurant des petits « chut, calme toi » à son oreille alors que celui-ci faisait je ne sais quoi dans mon dos avec ses mains. Frottant doucement son dos pour tenter de le tranquilliser. Mais brusquement, celui-ci c’était redressé, portant une main à mon cou. Le laissant faire, je le regardais tout de même en coin avec interrogation. Une morsure ?

- Dorian … Tu vois bien que j’ai rien ? Personne ne m’a mordu ni fait quoi que ce soit.

Tournant davantage ma tête face a Dorian quand celui-ci avait fini de m’inspecté pour passer ses mains a mon visage. Il était tellement dans son monde que j’avais vraiment l’impression de parler dans le vide. Non mais quel rêve de dingue il avait pu faire pour se retrouver dans un état pareil, vraiment ?!!

- Dorian, arrête ! Je me suis donné a personne et bien sur que je me souci de toi et bien sur que si t’es assez bien !

Mais pisse dans un violon mon pauvre Alby tu auras plus de résultat ! Non parce que la c’était même plus de l’hystérie tellement il pétait un plomb. Limite s’il ne m’inquiétait pas autant je lui en aurais foutu une pour lui remettre les idées en place mais la, j’avais juste pire que cela ne le fasse encore plus partir dans son délire comme quoi je n’étais pas content de lui ou quoi. Nouvelle surprise a le voir ce jeter comme un désespérer a mes lèvres. Enfin pas bien longtemps vu que celui-ci était repartie dans un charabia de fou.

- Dorian je suis désolé pour hier soir c’est pas t’as faute c’est moi ! Mais non mais c’est pas grave, c’est normal que toi aussi tu sois pas bien, y’a pas que moi ! Je sais que je suis vraiment pas cool avec toi ! Mais arrête Dorian ! C’est pas grave pour cette histoire non plus ! Et non t’es pas un mec indigne arrête ! Et, et, … Quoi ?!

Je parlais en même temps que Dorian, tentant de le calmer de le faire taire, de lui faire comprendre que c’était pas grave que je lui reprochais rien mais bordel quelle pipelette ce mec quand il pétait un plomb ! Et j’avais bien vu celui-ci avoir un stand by avant de m’interpeler d’une petite voix, sentant son poids ce faire plus pesant sur moi. Tomber dans les vapes ? Woh ! Petit élan de panique a serrer un peu plus mes bras sur Dorian, le resserrant a la taille pour en avoir une meilleure prise avant de l’entrainer avec moi vers le lit de Castiel.

- La allonge toi …

Je l’avais aidé à monter sur le lit et a s’y installer, l’allongeant correctement avant de m’asseoir a coté de lui a le regarder en lui caressant la joue.

- Dorian, je t’aime. Plus que tout. N’en doute jamais.

Puis dans la foulé j’avais relevé ma main de sa joue pour mieux la faire venir se rabattre sur sa joue, lui foutant une bonne baffe, le regardant un peu plus sévèrement.

- Tu te calme maintenant ! J’ai couché avec personne ! Ni ton père ni quiconque d’autre et je n’ai pas l’intention d’aller voir ailleurs parce que je t’aime ! Donc maintenant tu arrête un peu ta crise d’hystérie ! Respire ! Putain !

Je le regardais un peu sévèrement mais il fallait vraiment qu’il se calme au lieu de ce mettre dans un état pareil pour un rêve. Soupirant un coup, ma main toujours sur sa joue, je bougeais doucement mon pouce pour le caresser, détendant mon visage pour le regarder plus calmement, tendrement.

- Dorian, c’était qu’un rêve … Tout va bien.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   13/11/2015, 23:28

A peu près consciemment, il se déplaça avec Alby, celui-ci le soutenant, jusqu'au lit de son père ou il s'y allongea. Oh forcément, ce sale rêve ou les choses s'étaient passées la lui revinrent, mais son corps était en mode lutte pour ne pas sombrer alors pas le temps de penser à ça pour le moment. Allongé sur le lit, aidé par Alby, il inspira comme il le pouvait alors qu'Alby venait se poser à coté de lui. Le fait de s'allonger aidait grandement, sentant le malaise partir alors doucement. Malaise physique une nouvelle fois. Posant son regard sur Alby, il sentit la main de celui-ci le caresser alors que les dernières bouffées de chaleur le quittaient doucement. Il entendait parfaitement Alby lui dire qu'il l'aimait. Excusez le si au réveil ce matin, il en avait douté à cause de ce rêve surgit d'il ne savait ou. Tant bien que mal, il gardait ses yeux ouverts posés sur Alby, alors que celui ci venait tout simplement lui foutre une baffe. Le sortant au passage de son état léthargique.

- Hé !


Enfin pas le temps de râler davantage puisque Alby l'engueulait. Le fixant sans ciller, presque sans respirer lorsqu'il lui dit de se calmer. Lui disant qu'il n'irait pas voir ailleurs car il l'aimait. Arrêter sa crise ? Respirer ? Putain ? Ah non c'était une insulte. Reprenant sa respiration à cligner plusieurs fois des yeux, au moins, la gueulante et la baffe d'Alby furent utiles à lui remettre un peu les idées en places. Regardant le visage d'Alby se faire plus tendre, Dorian ne pu que lui adresser une expression de pur dégoût.

- Mais c'était horrible comme rêve …


Fermant les yeux en secouant doucement la tête de gauche à droite comme pour chasser ces images de sa tête, Dorian rouvrit les yeux pour le regarder. Encore secoué par tout ça, le corps en nage, mais au moins un peu plus calme à présent. Un peu.

- Tu sais qu'il m'en fait beaucoup … les trucs glauques, carrément dégueulasses … Mais ce rêve, c'était tellement … réel ! C'est comme si je pouvais lire dans vos pensées ….


Non mais faut quand même être un grand malade pour rêver de choses pareilles ! Plaquant sa main sur ses yeux avec un soupir d'exaspération, il l'y laissa quelques secondes avant de la déplacer et regarder Alby. Restant silencieux un instant à se rappeler de ce que son père lui avait dit pour ce pourquoi Alby était la. Ok, sachant que généralement, Alby ne se souvenait pas de ses cuites, il demandera alors à son père de plus amples informations et pourquoi ne pas l'avoir réveillé. D'ailleurs il en prenait un peu trop souvent des cuites ces derniers temps ce mec …

- Et toi ? Pourquoi tu t'es bourré alors ? Et qu'est ce que c'est que ça ?


Ça étant les traces de sperme dont il était recouvert à son bas ventre, et le fait qu'il était à poil. Certes, Dorian avait eu quelques fois droit à assister à des choses étranges dans le sommeil d'Alby. Témoin et aussi victime des fois des rêves mouillés qu'il pouvait faire, mais sur le moment, suite à tout ça il n'y pensait pas.

- C'est .. C'est ma faute si tu as picolé ?


Non ce n'était pas un retour d'un début de crise d'hystérie, bien qu'un peu encore paniqué. Oh pour sûr il allait lui falloir du temps avant de pouvoir digérer tout ça … Si possible.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   14/11/2015, 00:49

Faisant une petite moue compatissante a Dorian, j’avais un peu penché la tête sur le coté en même temps. Toujours à le regarder en lui caressant doucement la joue. Oh ça, je me doutais que ça devait être horrible comme rêve pour qu’il s’en retrouve dans un état pareil. Bon c’est clair que d’avoir rêvé de moi … et de son père … Non mais ou il avait été cherché un truc pareil sérieux ?

J’avais doucement hoché la tête aux mots de Dorian disant qu’il lui en fallait beaucoup pour le choqué. Merci bien ça je le voyais régulièrement les fois ou je le laissé me montrer un film de son cru et que je me retrouvais la moitié du temps cacher derrière mon oreiller à en faire des cauchemars affreux par la suite alors que lui non rien. Totalement détacher le mec. Donc oui ça devait être sacrement glauque et dégueulasse son truc. D’un coté je me demandais ce qu’il avait pu imaginer plus précisément, intrigué quand même. Et de l’autre, déjà d’une part avoir des images de moi et Castiel faisant des trucs ne me branchait pas tellement mais surtout, vu l’état dans lequel ça avait mit Dorian, moi c’était un coup a se que je me défenestre …

- Hé c’est rien … Il c’est rien passé …

Je tentais de rassurer Dorian comme je pouvais. Ne savant pas vraiment comment m’y prendre non plus. Comment on rassure un gros bébé de 18 ans qui a rêvé que son mec a couché avec son père ? Alors que Dorian passait ses mains sur ses yeux, j’avais remonté la mienne de sa joue à ses cheveux. Lui ramenant doucement en arrière à lui caresser la tête. Gardant un regard tendre à son adresse quand celui avait baissé ses mains. Gardant moi aussi le silence, aussi bien pour que Dorian finisse de se calmer que parce que je ne savais pas trop quoi lui dire de plus. Et moi ? Pourquoi avec bu ? Et ça quoi ? Ah oui ça … baissant les yeux sur moi-même, petite pensé à me dire que c’était super bizarre que me retrouvé cul nu assis sur le lit de Castiel quand même.

- Heu .. Je sais pas. J’me souviens pas de …

D’avoir fait un rêve bien sympathique à m’en retrouver à souiller le lit de Castiel. Tain bonjour le malaise quand il allait réaliser la chose … Faudra que je vire les draps pour noyer le poisson. Genre ni vu ni connu, je change juste le linge par respect et tout. Enfin pour leur, je m’étais relevé du lit, allant faire quelque petit pas pour ramasser mon boxer par terre, commençant a enfilé celui-ci quand j’avais relevé les yeux vers Dorian qui me demandait si c’était a cause de lui si j’avais bu.

- Mais non …

Prenant un air un peu attristé. Qu’il se dise que c’était sa faute, j’avais fini de remonter mon boxer avant de revenir m’asseoir a coté de lui, repassant ma main sur sa joue pour lui la caresser.

- C’est pas ta faute Dorian. J’ai, .. J’étais pas bien, à cause de tout ce qui se passe en ce moment, j’ai déraillé mais c’est moi seul. Pas toi. Je suis désolé Dorian, j’ai été bête …

Un peu plus attristé à présent. A me sentir bête d’avoir réagis ainsi. Depuis le début. Des le moment ou j’avais appelé Dorian pour lui dire que je ne rentrais pas ce soir. A ne pas avoir insisté pour aller le rejoindre par après. A ne pas l’avoir fait quand même malgré ce qu’il m’avait dit. A aller stupidement piqué une bouteille d’alcool chez Dean pour boire comme un con. J’étais vraiment débile … Regardant Dorian pensif, a caresser sa joue, j’avais fini par me penché sur lui, allant presser mes lèvres contre les siennes. Les y laissant quelques secondes avant de me redresser très légèrement, juste de quoi séparé nos lèvres et pouvoir regarder ses yeux.

- Je t’aime Dorian. Pardon d’être un idiot en ce moment. De te repousser comme ça. C’est pas ce que je veux … Je t’aime …

Et moi c’était ma faute ? Si Dorian en venait à faire des cauchemars pareils ? A ce mettre dans des états pareil ? C’était à cause de moi ? De ma distance avec lui ? Du fait que je ne prenais pas assez de temps pour lui ?

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   14/11/2015, 01:57

Il ne s'est rien passé ? Mais Alby lui même ne le savait pas ! Youhou ! Bourré, Alby bourré ! Ça lui dit quelque chose ? Genre à ne plus se souvenir de rien ? Alors certes, avec un peu de recul maintenant, il se souvenait qu'Alby avait su se défendre face à un type l'autre soir. Mais la on parle de Castiel …. Non, on ne repense surtout pas au final ! Ni aux mots qu'ils ont pu échanger ! Non non non ! Par contre, dès lundi il prends rendez vous avec un psy et de toute urgence.... Et un psy compétent ! En attendant, la main dans les cheveux d'Alby était des plus réconfortantes. Pas que depuis quinze jours leurs contacts physiques s'étaient largement amoindris, mais justement … Ah, en tout cas à sa nouvelle question, Alby semblait percuter sur le fait qu'il ne se souvenait pas ! Dorian le suivit du regard lorsqu'il se leva pour récupérer son boxer qu'il remit ensuite. Non, ce n'était pas à cause de lui qu'il avait bu ?

- Alors pourquoi ?


Le voyant revenir sur le lit, une nouvelle fois avec sa main à sa joue, il eu quelques explications quand à pourquoi il avait bu. Juste parce qu'il était pas bien. Non mais justement, même si c'était peut être dans le but de le rassurer, ça n'aidait pas ! Parce que ça faisait encore plus culpabiliser Dorian. De se dire que, s'il n'avait pas fait sa drama il n'aurait pas bu et … Non aller on respire. D'autant plus qu'Alby était venu l'embrasser. Baiser qui lui fit le plus grand bien. Rouvrant les yeux, Dorian soutint son regard, le visage d'Alby proche du sien. Qui s'excusait d'être un idiot à le repousser. Disant qu'il l'aimait. Prenant une inspiration, Dorian avait remonté ses mains pour passer ses bras autour des épaules d'Alby. Venant le serrer alors dans ses bras contre lui.

- Justement, hier, j'étais heureux à l'idée de te voir, parce que tu me manque terriblement ces derniers temps … je sais que tu as d'autres soucis en ce moment, mais de passer si soudainement à se voir quasi tous les jours à … à plus rien du tout …


C'est vrai ça. Ils s'étaient à peine vu mercredi et avant ça, samedi avec la famille. Gros délire ! Et puis, désserant un peu son étreinte, Dorian avait passé ses mains aux joues d'Alby, le faisant le regarder. Lui même la tête toujours posée sur le lit. Le regardant alors dans les yeux il ajouta à voix haute le fond de sa pensée. Qui, on vous l'accorde, n'est pas bien compliquée à deviner :

- Et je commence clairement à être en manque …


Alby était parfaitement au courant de l'appétit de Dorian à ce sujet. C'était même clairement la personne qui le savait mieux que quiconque. Alors de se serrer la ceinture pendant quinze jours, sérieux, c'était la traversée du désert pour lui. Tout à fait ! Quoique à la réflexion, d'eux deux, ce serait plus Alby à se méfier qu'il n'aille pas voir ailleurs … Enfin, pas se méfier, il le savait, Dorian ne lui ferait jamais ça, mais de se faire des films comme il venait de s'en faire un cette nuit.

- Enfin je me réjouissais de te voir, enfin, de passer du temps avec toi et quand tu m'a appelé pour dire que tu annulais …. ça m'a vraiment fait de la peine …. Parce que j'ai de plus en plus l'impression que tu me repousse. Que tu … ne veux plus de moi.


La fin de sa phrase, Dorian l'avait dit avec une tristesse évidente. Au moins ça servait à quelque chose de péter une durite de bon matin, au moins, il ne cherchait pas à revêtir son masque de pseudo impassible, genre Yolo tout va bien. Alors que non. Alby lui manquait. Oh bon sang, c'était à cause de ça qu'il rêvait de choses affreuses ? Dorian eu un air dans le regard qui indiquait clairement qu'il se posait des questions chelous. Mais ne voulait pas avoir de réponses à celles ci pour autant.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   14/11/2015, 03:37

En appuie sur un bras posé à coté de la tête de Dorian, j’avais passé mon autre main dans le haut de son dos quand celui-ci était venu passer ses bras autour de moi. Fermant les yeux tout en tournant légèrement ma tête dans son cou. A profité à mon tour de cette sensation de réconfort que m’offraient ses bras. Fermant un peu plus fort mes paupières en entendant Dorian dire que je lui manquais, terriblement. Qu’il était dur de passé de me voir tous les jours a presque plus. Je le comprenais parfaitement. J’étais dans le même cas même si c’était moi qui générais cette situation. Et je m’en voulais. De réagir ainsi. De lui imposer ça. Ce n’était pas juste.

Les bras de Dorian se desserrant de moi, j’en avais fait de même, retirant ma main de son dos pour la poser contre son épaule, a une nouvelle fois le caresser doucement du pouce. Le regardant bien dans les yeux comme demander. Bon j’avais tenté de garder mon sérieux au début mais rapidement un petit sourire c’était fait sur mon visage, échappant un bref grognement de rire. Non mais lui … Discussion super sérieuse et il trouvait le moyen de me sortir ça. Oh je ne doutais pas que pour lui c’était super sérieux. Et je devais avouer que pour moi aussi ça commençait à devenir bien pesant. Même si la plus part du temps mon esprit était bien loin de ça, il n’empêche que dans des moments à vide il venait bien vite me rappeler à l’ordre. C’est dans ses moments la que mes petites vidéo de Dorian était bien sympa. Et non je n’avais pas encore regardé la dernière.

Reprenant mon sérieux, je continuais de regarder Dorian en l’écoutant attentivement. Me retrouvant rapidement peiné par ses mots ou plus exactement qu’il puisse penser une chose pareil. Remontant ma main a sa joue à lui caresser tout en le regardant avec sincérité.

- Mais bien sur que si. Je t’aime Dorian. Je ne pourrais jamais vivre sans toi. Je .. je sais bien que je le montre pas bien en ce moment mais si t’avais pas été la ces derniers temps j’aurais péter une pile bien plus tôt. !

Peiné, attristé, peut être un peu paniqué a l’idée que Dorian se fasse justement des idées pareil, je m’étais de nouveau penché sur lui pour gagné ses lèvres. L’embrassant avec tendresse et amour bien que d’une façon un peu précipité. Un peu perturbé de par ce qu’il venait de me dire. Me redressant pour le regarder à nouveau.

- J’veux … J’veux te retrouver Dorian. J’veux que notre vie reprenne son cours normal mais … c’est tellement compliqué tout ça. Ma mère, les cours, tous les trucs qu’il y a à régler … Elle a besoin de moi, que je sois la, besoin que je m’occupe de certaines choses et je sais que ça tu le comprends très bien ! Mais … Du coup, le peu de temps qui me reste, j’me suis dis que … a partagé entre toi et les cours ça serait pas possible. Que ça me laisserait pas assez de temps a être avec toi ou justement de ne pas assez prendre de temps pour mes cours pour pouvoir être plus avec toi. Et du coup .. j’suis parti bêtement sur l’idée de me concentrer a fond sur mes cours, rattraper tout ce que j’avais loupé au plus vite pour pouvoir être avec toi autant que je voulais sauf que .. je rame ! J’pensais pas que ça me prendrais autant de temps, que je galèrerais autant …

A présent c’était bon. J’avais fini tous mes exams, je pouvais alors des la semaine à venir assister a tous mes cours. J’avais encore des petits trucs à rattraper comme ce que j’étais sensé faire hier chez Dean mais dans l’ensemble ça serait bien plus simple, bien plus facile. Me donnant plus de temps pour lui.

- J’aurais du te dire tout ça avant …

Avant qu’il ne s’en retrouve ci mal. A se faire des films jusqu’à se dire que je ne voulais plus de lui. Jusqu’à m’imaginer aller le tromper avec son père. Grand malade quand même …

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   14/11/2015, 16:54

La main d'Alby à sa joue, Dorian avait gardé son regard braqué sur celui-ci. Affichant néanmoins un petit sourire lorsqu'il lui redit l'aimer. Bon, le fait de ne pas pouvoir vivre sans lui, comme venait justement de le souligner Alby, ça se discutait. D'accord, il avait eu l'esprit bien pris ces derniers temps, avec toutes ces choses à faire, que ce soit ses cours ou justement avec sa mère, la situation actuelle, mais bon, peut être que la phrase comme quoi il ne pouvait pas vivre sans lui était un peu de trop. Relevant brièvement un sourcil quand il ajouta que s'il n'avait pas été la il aurait pété une pile.

- Ah ?


Enfin, pété une pile plus tôt. Il parlait de quoi ? Ah de s'être bourré la gueule c'est ça ? Fort probable, vu que Alby savait tout aussi bien que lui ne pas supporter l'alcool, se bourrer comme ça n'était pas un truc bien réfléchit. Vraiment par après, il demandera de plus amples informations à son père. Après lui avoir parlé d'un autre truc avant. Fermant les yeux lorsqu'Alby était venu l'embrasser de façon précipitée, mais néanmoins pour un baiser des plus tendres, il rouvrit les yeux et bu les paroles du brun, les enregistrant bien dans sa tête de blond. Comme quoi malgré le fait qu'il voulait le revoir, il y avait d'autres choses qui primaient, soit sa mère, ses cours, sûrement de la paperasse à la con, et d'autres choses que Dorian ignorait sûrement. Laissant Alby parler sans l'interrompre, Dorian s'était contenté de hocher la tête à l'affirmative lorsqu'il dit qu'il comprenait très bien. Oui pas de soucis, ça il l'avait compris dès le début. Cela ne pouvait quand même pas l'empêcher de trouver la situation pesante non ? Bon du coup, avec tout ça, il avait quand même compris qu'il ramait, mais, le fait qu'hier soir il l'appelle pour annuler et entendre Dean en mode yolo annoncer clairement une soirée à la cool …. humpf ! Les nerfs qui étaient remontés. Bon par contre :

- Oui. Tu aurais du me dire ça avant. Même, tu aurais dû m'en parler ! Pas juste pour me rassurer toi, mais je te l'ai dit, t'es pas tout seul. Même si c'est pour passer tes nerfs sur quelqu'un, pour râler sur le monde, ou me dire des choses sans importance pour te changer les idées ….


Disant ça, Dorian s'était redressé dans le lit, à se mettre assis dessus. Ça va, le malaise était passé, il était calmé et plus au bord de la crise de nerfs donc ça allait. Le fait de parler de choses concrètes aidait aussi à ne pas penser à ce rêve atroce. Déja l'autre jour Alby avait rêvé que Castiel et Karen s'envoyaient en l'air, et maintenant ça … Il s'incruste un peu trop dans ses rêves le papa …. Et l'étape suivante, ce sera quoi ? Rêver d'un truc hot entre leurs deux mères ? Non la, par contre, outre le dégoût profond, il rigolera sûrement. Assis donc sur le lit, à regarder Alby, Dorian avait relevé une main pour la poser sur la cuisse de celui-ci.

- Crois-moi, je sais bien que tu vis une période difficile et … je me doute que ça ne va pas se régler du jour au lendemain. Même si je n'ai pas la moindre idée de tout ce qu'il y a à régler dans une telle situation, c'est vrai …


Sur le plan technique que moral, financier et autre …. Joli bordel.

- Et puis tu ne trouves pas ça normal malgré tout de galérer ? Tu avais la belle vie et d'un coup, en plus des cours, t'as à te soucier de ta mère, de toi même, de …. enfin, t'es devenu malgré tout l'homme de la maison, alors … j'imagine que c'est normal de galérer …


On est pas préparé à tout ça, c'est sûr. Enfin, pour dire que oui, Dorian comprenait tout ça. Il comprenait qu'il avait malgré lui des choses à faire et qui on dirait que lui seul le pouvait. Baissant le regard sur sa main posée à la cuisse d'Alby, Dorian ne pouvait cependant s'empêcher de trouver ça un peu injuste. D'en demander tant à un mec de juste 18 ans. Hum … Lui qui disait vouloir s'installer et tout avec lui, en toute franchise jusqu'ici, Dorian se disait toujours un peu qu'Alby, malgré l'envie de la chose, ne semblait pas réaliser tout ce que ça impliquait. Peut être qu'avec ça, il aura un meilleur apperçu. Passons. Relevant les yeux et sa main au visage d'Alby, Dorian ajouta, plus doucement :

- Mais Alby, promets moi de le pas te cloîtrer tout seul … D'accord, je ne peux pas t'aider des masses dans tes cours, voir pas du tout vu que j'y connais rien. Ok, il y a des choses que je ne peux pas faire, mais s'il te plait. S'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour t'aider ou te soulager, dis-le moi. Je sais pas moi … t'aider à faire des courses ou une connerie comme ça … Quand on te dit que tu n'es pas seul, c'est pas juste des mots de politesse qu'on dit aux gens en deuil. C'est la vérité.


Alors des fois il ne faut pas se priver de justement faire appel à un ami.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   14/11/2015, 18:44

J’avais regardé Dorian se redresser assit sur le lit, hochant la tête a ses mots. Oui Dorian avait raison et je le savais, j’aurais dû lui parler plutôt. Aussi bien pour lui qu’il ne se fasse pas de film mais aussi pour moi, pour le laisser me soutenir comme il le pouvait, lui laissé me montrer qu’il état la pour moi-même si ça il me l’avait déjà montré. Mais j’étais tellement perdu au milieu de tout ça, ... C’est difficile de parler a quelqu’un de quelque chose dont on n’a pas envie de penser soit même.

J’avais baissé mes yeux sur la main de Dorian quand il l’avait posé sur ma cuisse, allant poser une de mes mains dessus avant de relever les yeux vers son visage. Oui pour sur que tout ça n’allaient pas se régler du jour au lendemain. C’était étrange d’ailleurs. Ça c’était passé il y a deux semaines et d’un coté j’avais l’impression que c’était encore hier et de l’autre que ça pouvais faire plusieurs mois. Drôle de gestion du temps entre mon corps et ma tête.

- Si je sais …

Baissant un petit peu les yeux, j’avais soupiré légèrement en hochant un peu la tête. Si sans doute que c’était normal d’avoir du mal à gérer. Mais comme il disait, avant ça j’avais ma vie. Une vie que j’avais mi bien des années à avoir. Je voulais juste la retrouver au plus vite mais je voulais avant tout m’occuper de ma mère … J’avais moi aussi baissé mes yeux sur nos mains, caressant doucement celle de Dorian du bout du pouce avant de relever les yeux vers lui. Hochant la tête dans un premier temps à ses mots, j’avais par la suite affiché un léger sourire sur mes lèvres à l’entendre qu’il était la pour m’aider, me soulager. Petite pensé un peu perverse dans ma tête avec ce mot en plus de ce que Dorian me disait avant.

- Je le sais. Pardon.

J’avais dis ça d’une petite voix calme, relevant ma main de la cuisse de Dorian a son visage. La posant sur sa joue, l’attirant à moi tout en allant vers lui aussi pour gagner ses lèvres. L’embrassant dans un premier temps tendrement, intensifiant petit à petit ce baisé malgré moi. Me calmant malgré tout en me séparent des lèvres de Dorian avant de prendre une grande inspiration, les yeux fermer avant de les rouvrir sur lui. Le regardant quelque seconde silencieusement avant de froncer légèrement mon nez.

- Non mais avec ton père quoi … C’est dégueulasse …

Souriant légèrement, j’avais échappé un petit ricanement, étouffant un peu celui-ci. Non ça va, on va éviter de le faire repartir dans une crise d’hystérie. A l’évidence il devait ce passer plus que ça dans son rêve, lui qui me parlait de lire nos pensés. Mais rien de d’imaginer que je puisse coucher avec son père quoi …

- T’as des trip chelou quand t’e en manque toi.

Oui bon ok la c’était clairement moqueur mais bon, le gars quoi !


......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   14/11/2015, 21:02

Il disait qu'il savait, mais vraiment avec ses faits et gestes on ne dirait pas trop. Dorian avait beau lui dire qu'il était la mais vraiment, il n'avait pas l'impression qu'il ait saisi la chose. Comme lui avait dit justement Castiel l'autre jour, pour le meilleur et pour le pire. C'est ça non ? Être un couple ? Se soutenir l'un l'autre dans les pires moments. Mais si après tout, Alby n'avait pas besoin de lui …

- Ne t'en fais pas.


Dorian s'en faisait tout seul pour ça. Vraiment. Il avait fait sa petite crise ce matin et un peu hier soir mais après ça, les choses iront mieux normalement. Il reprendra sa vie, à prendre sur lui au mieux Présent pour Alby si un jour il allait avoir besoin de lui. Se demandant encore combien de temps ça durera. Parce que ça commençait doucement à faire long. Comme en prouvait ce baiser, qui bien vite commença à l'ambiancer un peu trop rapidement. Le lit de son père ? Vite quitté. Mais bon, Alby y ayant mis fin, il n'eu pas à s'en soucier davantage. D'autant plus qu'il trouva un bon moyen pour le calmer...

- Pitié ne m'en parle pas ….


Grimace de dégoût qui allait parfaitement avec. Frissonnant en repensant à ce rêve des plus horribles en se frottant le bras. Berk berk berk …. Oui vraiment, un psy ou un joint ne serait pas de trop pour passer outre. Parfaitement oui ! Oh par contre, son ton de moquerie et sur le fait qu'il pouvait être en manque hein … Plissant les yeux pour adresser à Alby un petit regard froid dont il ne devait plus avoir droit ces derniers temps, Dorian secoua la tête ensuite, l'air dépité.

- Te fous pas de ma gueule. Si ça avait été toi qui avait fait ce rêve, tu n'aurais jamais plus pu regarder mon père en face.

Nouveau frisson de dégoût. Ne plus penser à son père en train de lui lécher le …. AAARGH ! Un flingue, mais vraiment, donnez lui un flingue ….

- Et puis, c'est pas dans mes habitudes de me retrouver en manque je te signale.

Loin d'être un reproche, c'était un fait. La fois dernière ou il s'était fait ceinture, à leur dernière séparation, la donne n'était pas la même. Lui traînait comme une âme en peine, ne désirant qu'une seule et unique personne. La, l'âme en peine en moins, Alby lui manquait terriblement. Puis même, lui ? Dorian Wilde ? Passer autant de temps sans rien faire ? Horrible ! Donc c'était vraiment un truc nouveau pour lui que de supporter la chose. Parce que lorsque l'envie s'en faisait ressentir, il n'avait jamais de mal à se faire plaisir. Un coup de fil par ci, ou texto par la …. Facile ! Mais la …. chiant ces trucs de couple aussi. Fin bref.

- Je trouverais bien un moyen de passer outre la situation. T'inquiète.

Parce que une fois encore, Dorian s'en faisait pour deux. Pauvre petite chose oui …. Frottant doucement la cuisse d'Alby comme pour lui faire comprendre que ça allait à présent, Dorian souffla, plus pour lui même qu'autre chose :

- Enfin, va falloir quand même que je pose à mon père certaines questions.


Pourquoi avoir emmené Alby ici plutôt que chez lui, et s'il lui en voulait pour … quelque chose.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   14/11/2015, 23:47

J’avais gardé mon petit sourire au regard que me lançais Dorian. Ça va il semblait encore bien dégouté mais plus aussi choqué que tout a l’heure. Plus près à repartir dans une crise d’hystérie. Si ça avait été mon rêve je ne pourrais plus regarder son père en face ?

- Y’a de grande chance oui. Mais même si j’ai fais mon rêve chelou entre lui et ma mère, j’ose espérer que mon cerveau me protègera d’un truc pareil.

L’instinct de survie, de conservation. J’ose espérer que mon cerveau ne soit pas dérangé au point de me faire rêver d’un truc qui risquait de me pousser à me tirer une balle ou me prendre. Pourquoi le cerveau le Dorian ne l’avait pas protégé lui ? Parce qu’on ce le dise, malgré les apparences, ce mec était bien plus malade que moi ! Nouveau bref ricanement a son histoire de ne pas avoir l’habitude de se retrouver en manque.

- ça va, ça fais pas trente ans non plus ..

Deux semaines quoi. Bon c’est sur que moi aussi ça me manquait et que j’en étais venu m’occupé de moi tout seul aussi ces derniers temps mais c’était plus comme ça. Histoire de me changer les idées que par manque viscérale qui allait me faire péter une pile comme lui. C’est bon j’avais déjà suffisamment de raison pour ça. Et trouver un moyen de passer outre la situation ? Donc le gars il me disait tout ça mais voulait bien continuer à ronger son frein comme si de rien n’était ? Gardant mon léger sourire, j’avais un peu plus froncé les sourcils en hochant la tête pour dire ok. Qu’il fasse. J’avais un peu plus largement souris à la façon qu’avec Dorian de me frotter la cuisse avant de perdre celui-ci d’un coup avec l’expression du mec qui vient de capter la vie.

- Oh putain ! Ma mère !

Pas qu’au dernière pensé elle pensait que je devais rentrer a la maison pour y être rejoins par Dorian mais si ! Putain elle devait être morte d’inquiétude ! Me relevant brusquement du lit je cherchais du regard mon jeans, mon portable devant sans nul doute ce trouver mais dans poche mais ...

- Il et ou mon fut ?!

Juste mon t-shirt dans le coin au même endroit de la ou était mon boxer. Ramassant tout de même celui-ci pour le passer je m’étais ensuite dirigé vers le RDC pour chercher Castiel. Oui en boxer t-shirt tranquillou. D’autre souci en tête pour le moment. Mais en faite arrivé en bas de l’escalier, j’avais remarqué sur le meuble de l’entrée que ce trouvais mon porte feuille et portable. Etrange mais pas le temps de chercher à comprendre que je m’étais rué sur mon téléphone, allant voir déjà si ma mère n’avait pas essayé de m’appeler un nombre impossible de fois. Non rien. Etrange … petit tour dans les messages pour voir si je n’avais pas envoyé un truc chelou. Petite surprise à voir le message disant que finalement je dormais chez Dorian. Pas le souvenir d’avoir envoyé ça. Sans faute en plus. Mais en tout cas, large soupire de soulagement à me dire qu’elle n’avait pas passé la nuit a ce faire un sang d’encre.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   15/11/2015, 12:16

Espérons alors pour Alby que son cerveau puisse lui, le protéger d'une telle atrocité. Ou de rêver que Dorian et Karen puissent faire quelque chose de chelou. Et puis sérieux, avec tous les trucs bizarres qu'il regardait ou lisait, il était obligé vraiment de rêver de choses pareilles ? Genre son cerveau le mettait à l'essai voir jusqu'ou il pouvait supporter les trucs gores ? Il y a des limites à tout. Pas trente ans …

- Merci je sais. Il n'empêche que ça fait quand même bien longtemps pour moi …


Alors peut être qu'Alby, reprendre sa main gauche comme meilleure alliée pendant un temps ne le dérangeait pas, mais sérieux, c'était pas ce qui allait lui suffire. Et puis, outre le manque de relations, c'est tout bêtement le manque de la présence d'Alby. Si à la grande limite à coté il lui envoyait un peu plus de sms, répondait aux siens, ou n'écourtait pas les conversations téléphoniques, à la grande limite, ça aiderait. Mais pas sûr. Non mais comme dit, il trouvera bien un moyen de s'occuper. Outre pourrir la vie des gens, mais ça, plus qu'un passe temps, c'est une passion. Hein, quoi ? Sa mère ? Ne comprenant pas trop le délire Dorian le regarda se relever et comprit seulement un peu. C'est vrai qu'il était censé être chez elle en ce moment et puis bon, quand on est bourré on pense pas vraiment à ces choses la. Son fut ?

- Je sais pas. Sûrement retiré dans ton sommeil ?


Ou au pire, qu'il demande à … son père. Oh non, ne pensons pas à ce rêve ! Alors pendant qu'Alby allait lui à la recherche du pantalon perdu, Dorian s'était à son tour levé. Bon, une petite douche ne serait pas du luxe vu dans quel état il se trouvait. Rêve à la con quand même ! Oh et pourtant des rêves débiles c'est pas le premier qu'il faisait de la sorte ! Une fois il avait rêvé que Kendall se transformait en fondue géante et que tout le monde venait tremper son pain et … euh oui, lui même venait de relever la connotation étrange … Enfin, pour dire que dans un premier temps, du café ne serait pas de refus. Et avec un litre de vodka dedans. Ah oui, et aussi, retirer les draps....

Au rez de chaussée, Castiel avait fait couler du café. De la cuisine, il entendit des bruits de pas se diriger vers l'entrée, s'y arrêter ensuite. Sortant la tête de la cuisine, tasse à la main, il vit qu'il s'agissait d'Alby, portable à la main, et … pas de pantalon. Ah non mais oui c'est normal ça.

Si tu cherche ton pantalon, il est en train de sécher.


Lui fit Castiel pour l'interpeller. Descendant des escaliers, Dorian s'était arrêté en entendant ça, les draps du lit de son père sous le bras. Sécher ? Pourquoi ? Il y avait des traces chelou ? Comme dans les draps ?

D'ailleurs tu m'a retapissé le coté passager avant de la voiture …. crois moi ça nécessite dédommagement.


Castiel avait hoché la tête doucement en portant sa tasse à ses lèvres, ignorant la grimace de dégoût profond que faisait Dorian derrière lui qui se rappelait malgré lui, de son rêve. Prendre rendez vous avec un psy ...

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   15/11/2015, 22:39

Le regard rivé sur mon portable, j’avais levé la tête en entendant la voix de Castiel me disant que mon pantalon était en train de sécher. De sécher ? Petit regard interrogatif ne comprenant pas trop pourquoi moi jean avait besoin d’une tel chose. Rapidement j’avais tourné les yeux vers Dorian qui arrivait avec les draps du lit de son père. Petit soulagement a la chose avant de reporter mon attention sur Castiel. J’avais vomi dans sa voiture ? Rapidement, une expression un peu gêner et désolé c’était faite sur mon visage.

- Heu, je suis désolé monsieur Wilde ! Je ferais ce que vous voulez pour me faire pardonner !

Dans la limite du raisonnable hein. Donc pas du tout ce a quoi semblait pensé Dorian avec la grimace de dégout qu’il affichait. Pour le coup, moi-même j’avais fait une petite grimace à m’imaginer très rapidement ce a quoi il pouvait penser. Grand malade …

- C’est vous qui avez envoyez le message a ma mère ?

Le fameux message venant d’une personne tout a fait a jeun annonçant que j’allais dormir chez Dorian. A quoi ma mère avait répondu « Ok ça marche. Passez un bon week-end ». Non mais je comptais rentrer durant le week-end quand même. Ne serait ce que pour les courses qu’elle m’avait demandé. Je n’allais pas la laisser mourir de faim. Enfin sinon la c’était le moment ou je captais me trimballer a moitié a poil dans la maison des Wilde. Certes, ce n’était pas une première mais généralement c’était uniquement sur le trajet chambre Dorian / salle de bain. Du coup, nouveau petit élan de gêne, commençant à repartir vers l’escalier.

- Bon heu .. J’vais m’habiller ..

Un peu de pudeur même chez les pervers. Surtout chez les pervers ? Allez savoir. De retour a l’étage et dans la chambre de Dorian, j’avais d’ailleurs eu un petit moment de blocage dans celle-ci. A me dire que ça faisait en effet bien longtemps que je n’y étais pas venu. Soupirant un coup, j’étais allé me prendre un jean propre dans mes affaires se trouvant toujours dans son placard mais au moment d’enfiler celui-ci, petite pensé pour les résidus qui m’ornaient. Une petite douche avant de s’habiller ne serait pas du luxe en faite. Du coup, retrouvant pour le moins très vite mes marques dans la maison malgré ces presque trois semaine d’absence, j’avais en plus de mon jean pris un t-shirt et boxer propre et était ressorti de la chambre pour aller a la salle de bain. Posant mes affaires sur le bord de levier, je m’étais rapidement déshabiller et avait gagné la cabine de douche, échappant un petit soupire de bien être à sentir l’eau chaude me couler dessus.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   16/11/2015, 00:03

Entendant dire son père qu'Alby allait devoir se racheter, et ce dernier qu'il allait faire tout ce qu'il voulait, Dorian se dit alors une chose. S'il réussissait à passer cette journée sans vomir, ce sera un miracle. Il allait vraiment devoir retirer ces images de sa tête de toute urgence. Mémoire sélective, ou est tu quand on a besoin de toi ? Aller on oublie et on va foutre les draps en machine. Castiel lui, avait juste relevé une épaule avec un petit sourire, l'air de dire que ce n'était pas bien grave. Bien que clairement il aurait préféré faire autre chose qu'hier soir que de nettoyer sa voiture et faire au mieux pour ne pas repenser à toutes les confessions d'Alby.

C'est moi oui. Hier tout ce dont tu étais capable c'était de dire plein de bêtises ou raconter ta vie alors …


Alors penser à envoyer un message à sa mère ? Alors qu'il s'était tapé une crise de je vais mourir si Dorian me quitte …. Suivant Alby du regard lorsque celui-ci disait aller s'habiller, il s'était contenté de relever la main. Qu'il fasse. Lui retournait à son café.

Dorian lui en revenant n'eu pas de questions à ce pourquoi il avait retiré les draps. Bien que, de toute manière, Castiel ne pouvait pas se douter de la réelle raison. Et encore heureux. Se disant aussi qu'il allait en profiter qu'Alby soit il ne sait ou pour parler à son père, Dorian s'était rendu dans la cuisine. Ouvrant la bouche comme pour commencer à parler, avant qu'il ne voit Alexis et Roy, en plein petit dej. Alors certes, Alexis, à la limite, ça l'aurait moins dérangé vu que lui aussi aurait été concerné. Mais Roy … on va éviter. Refermant la bouche, il fit alors demi tour, dans le but d'aller se rafraîchir et s'habiller. C'est qu'avec tout ça il se promenait en pyjama depuis tout à l'heure, et encore un peu en sueur à cause de ce rêve. Se traitant de dégénéré au passage pour une nouvelle fois ce matin, Dorian allait entrer dans sa chambre lorsqu'un autre bruit attira son attention. La douche de la salle de bains. Etant donné que tous les autres Wilde étaient en bas, à moins que ce ne soit l'esprit de l'immeuble venu faire un brin de toilette, il ne restait qu'une seule option, et des plus logiques. Bien, personne à gauche, personne à droite, c'est parti. Sans hésiter, Dorian délaissa la poignée de la porte de sa chambre pour aller à celle de la salle de bains, et doucement l'ouvrir. Bingo. Si l'occasion n'était pas servie sur un plateau il ne savait plus …. Un moyen que des forces supérieurs lui offrait pour vraiment ne plus penser à ce rêve ? Si tel est le cas, va falloir qu'il pense à songer à se convertir …. Mais passons. Il y a plus intéressant soit le corps des plus appétissants qui se trouvait juste devant ses yeux. Fermant la porte une fois entré, Dorian avait tout de même fait volontairement plus de bruit à ce geste, ne serait ce que pour prévenir Alby. Retirant son pyjama rapidement, Dorian entra dans la cabine de douche tout aussi vite. C'est qu'il avait un peu peur que, depuis tout ce temps, ce ne soit qu'un faux espoir, ou qu'Alby ne trouve une autre parade pour éviter ça. Genre sa mère ….. Non mais oh, on ne pense pas à elle à ce moment ! Venant se placer derrière Alby se glissant à son tour sous l'eau, il l'enlaça sans plus tarder, passant ses bras un au niveau de son torse et l'autre dont la main avait glissé plus bas sur son bas ventre. Se pressant doucement contre lui, Dorian avait déposé un baiser dans le cou d'Alby, s'y attardant légèrement, avant de remonter à son oreille pour lui dire :

- Dis moi, tu comptais vraiment venir, dormir ici à mon insu, prendre une douche et puis repartir comme un voleur ?


Hum ? L'embrassant une nouvelle fois juste sous son oreille. D'accord il lui avait dit il y a pas cinq minutes comme quoi il allait trouver un truc pour supporter tout ça, mais s'il pouvait avoir un répit?

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   16/11/2015, 09:48

Profitant encore de l’eau chaude et juste de ça, je n’avais pas encore commencé à me laver quand j’avais entendu du bruit se faire dans la pièce, me tournant en direction de la porte sans réel inquiétude. Ah tien, ça aussi c’était un réflexe ou une habitude que je n’avais même pas fait attention avoir eu. Ne pas fermer la porte derrière moi quand Dorian n’était pas là. Quand on allait prendre une douche mais que l’un ou l’autre finissaient un truc ou de prendre des vêtements. Le regardant donc avec un sourire, je m’étais retourné vers la douche, jetant quand même des petits coups d’œil à celui-ci qui se déshabiller jusqu’à ce qu’il me rejoigne sous la douche.

Sentant ses bras autour de moi, j’avais eu un petit soupire de bien-être, ayant l’impression de ne pas l’avoir senti ainsi contre moi depuis une éternité. Chose vrai en même temps. Remontant mes mains sur chacune des sienne, j’avais aussi penché la tête un peu en arrière et sur le côté, fermant les yeux avec un petit sourire a sa question.

- Humm, vu que j’ai même pas le souvenir d’être venu dormir ici …

On va dire que non ? Non je n’avais rien prévu mais après, allez savoir quelle aurait été ma réaction au réveil si celui-ci n’avait pas été causé par Dorian. Si j’avais juste vu Castiel qui m’aurait expliqué m’avoir ramené bourré chez eux sans que je ne croise Dorian, peut être que oui en effet je me serais enfoui en douce. Hum, évitons peut être de lui faire part de ce scénario. Elargissant un peu mon sourire a son baisé sous mon oreille, je m’étais doucement tourner face à lui sans me sortir de ses bras, passant les miens dans son dos. Allant lui voler un bref baisé bien que m’y attardant quelques secondes, j’avais ensuite regardé Dorian, songeur, avant de soupirer légèrement.

- J’suis vraiment débile hein ?


Pour la soirée d’hier. A d’abord annuler, lui dire finalement que je voulais venir. De ne pas y être allé, même le fait que celui-ci m’ait dit non. Puis surtout bien évidement, d’aller me bourrer la gueule comme ça en pleine rue sans personne avec moi pour me surveiller. Non mais l’air de rien, heureusement que dans ma connerie j’avais eu le réflexe d’aller Castiel sinon allez savoir où et comment j’aurais pu finir. Resserrant mon étreinte autour de Dorian, je m’étais plus coller à lui, allant blottir ma tête dans son cou.

- Je suis désolé …

Aussi bien pour ça que pour ces dernières semaines. Que je sois un peu absent, préoccupé, occupé, c’était peut-être normal, mais ça ne justifiait pas forcement que je le repousse de cette manière. Soit si distant avec lui qui ne faisait qu’être patient et la pour moi.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   16/11/2015, 10:21

Les mains d'Alby posées sur les siennes, dans son dos, Dorian avait affiché un petit sourire dépité. Même si Alby ne pouvait pas le voir. Vraiment, quel idiot celui-la. De se bourrer la gueule comme ça. Bon, lui aussi dans le genre crétin il était pas mal, puisque malgré le fait qu'il lui ait dit non, il s'était retrouver à espérer comme un con qu'Alby ne vienne quand même. Alby se tournant dans ses bras pour lui faire face, Dorian le suivit du regard. Fermant les yeux à ce baiser, il les rouvrit pour le regarder quand le brun s'était redresser pour le regarder.

- C'est vraiment une question ?


Le fait d'être débile ? Oui, de son avis, oui, il était bien débile. Sentant les bras d'Alby se resserrer autour de lui, il vit Alby venir se coller davantage à lui, sa tête dans son cou. Et bon sang, que cette étreinte pouvait faire du bien. A ne plus se toucher, à être repoussé même pendant tout ce temps, de sentir Alby ainsi contre lui était d'un réconfort sans nom. A son tour il avait doucement resserrer ses bras autour de lui et posé sa tête contre celle d'Alby, les yeux fermés. Désolé ? Ah pour sûr il pouvait être désolé ! Que ce soit pour ça, pour la soirée d'hier à se comporter comme un idiot totalement inconscient ou pour tout le reste, pour sûr, il pouvait dire qu'il était désolé ! Enfin, ça c'est ce qu'il pensait, mais bon ….

- Ne t'en fais pas.


Dorian n'allait pas le pourrir pour ça, bien que l'envie était forte. De toute façon, sa crise de nerfs ce matin avait dû faire passer le message à elle seule comme quoi cette situation le peinait. Non mais il savait combien c'était pénible d'être tout le temps mis à l'écart par la personne aimée. Oh, certes, Dorian savait qu'il avait d'autres choses à faire. Enfin, de la à lui dire qu'il ne pouvait pas venir tout ça pour passer une soirée potes ….. Ouais, ça lui était resté en travers de la gorge ce truc la. Même, tout le reste à défaut de l'énerver le peinait terriblement. D'avoir à attendre qu'Alby daigne répondre à ses appels. De le voir le repousser à chaque tentative d'étreinte devant sa ….

- Alby?

Ton de voix du type qui vient seulement de réaliser un truc la.

- Pourquoi, devant ta mère tu me fuis comme la peste ?


Il venait à peine de comprendre la chose. Devant sa famille à lui, seuls tous les deux, ça allait, sans dire que c'était l'osmose parfaite, il venait au moins s'excuser. Mais devant Karen, c'est limite si Dorian ne s'attendait pas à se prendre une tarte au moindre geste.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   16/11/2015, 13:25

J’avais eu un bref sourire contre le cou de Dorian quand celui-ci me demanda si c’était vraiment une question. Non c’est sûr que pas vraiment. Plus une façon de montrer que j’en étais conscient même si cela était évident vu mes excuses qui avaient suivi après. Enfin j’étais tout de même content que Dorian ne m’en tienne pas rigueur. Ce petit moment à deux, sous la douche, était des plus agréables. Ça aurait été dommage de gâcher ça. Vu depuis combien de temps ce n’était pas arrivé. Toujours contre lui, à le tenir dans mes bras les yeux fermés contre son cou et son épaule, j’avais émis un petit « hum ? » quand il avait prononcé mon nom avant de rouvrir doucement les yeux à sa question. Méditant quelques secondes à la chose avant de redresser ma tête pour le voir.

- Je sais pas … J’pense que, j’ai peur que ça puisse la blesser. De nous voir tous les deux. D’avoir des gestes l’un envers l’autre …

Alors qu’elle n’en aurait plus. Plus dans l’immédiat et plus de Monty en tout cas. Sans doute que ma mère retrouvera quelqu’un. Enfin doucement en besogne hein. Mais la tout de suite inconsciemment ou consciemment je ne serais trop dire, j’avais peur que de nous voir Dorian et moi nous comporter comme un couple, donc normalement, ne puisse lui faire du mal. Lui rappeler tout ça. Baissant un peu les yeux, j’avais eu un bref pouffement de rire bien que le cœur n’y était pas vraiment. C’était juste une apparence et pour aller avec le reste.

- Et c’est bête je sais. Même elle m’a fait la remarque. Plusieurs fois. Que je n’étais pas agréable avec toi. Qu’il fallait qu’on reprenne notre vie. Que je devais arrêter de m’inquiéter et vouloir tout contrôler comme ça mais … j’ai du mal.

Je n’avais pas forcement été d’un grand soutien pour ma mère a la mort de mon père. Chose normal après tout. Je n’avais que treize ans. Et vu ce que je m’étais mangé dans la gueule à l’époque … Mais des choses bêtes. Comme avec des gestes d’affection pour elle, lui parler, faire autre chose que rester enfermé dans ma chambre à jouer à mes jeux vidéo. Aujourd’hui cette horreur ce répétait mais j’avais à présent dix-huit ans, je partageais une relation plutôt forte avec ma mère. Je voulais m’occuper d’elle. Faire tout ce que je n’avais pas fait à l’époque.

- Le jour de l’enterrement quand on s’engueulait dans la cuisine et qu’elle m’a appelé c’était pour ça. Pour me dire de ne pas recommencer à repousser tout le monde comme avec mon père …


Bon en même temps pour ma défense, à cette époque, ma mère avait sous-entendu que mon père était mort par ma faute et avait remplacé celui-ci en trois mois. Ma meilleure amie et pseudo petite-amie avait été raconté la chose a tout le collège en disant qu’elle était d’accord avec ma mère par rapport à mon père. Et mon oncle avait disparu du jour au lendemain. On ne m’aidait pas non plus à être très ouvert ! Relevant les yeux vers Dorian, je caressais doucement son dos du bout des doigts.

- J’peux … pas te promettre que je n’aurais pas des réflexes a la con du genre mais, je tacherais de faire attention. D’arrêter de te repousser comme ça.


......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   16/11/2015, 13:47

Peur que ça puisse blesser sa mère ? Vraiment, Dorian eu du mal à suivre son raisonnement. C'était quoi, une personne était triste, ça y est tout le monde devait être logé à la même enseigne ? Quoi, parce que Monty était mort le monde devait s'arrêter de tourner aussi ? Non mais il voulait bien qu'il y ait un temps ou ça tourne au ralenti, mais un jour ou l'autre les choses reprennent. Enfin vraiment, il ne comprenait pas. Il savait au moins que ce n'était pas ça qui allait aider sa mère à surmonter la chose ? Qui ramènera Monty ? Au moins il était conscient que la chose était bête. Et même Karen le lui avait dit ? Ah, merci belle maman ! Une alliée enfin ! Pas agréable, c'est le moins qu'on puisse dire. Arrêter de s'inquiéter certes, mais vouloir tout contrôler, ça vraiment, bienvenue dans la vie de Dorian.

- Tu sais bien qu'il y a des choses qui ne se contrôlent pas.


Écoute les sages conseils d'un type qui pourtant déteste avoir le moindre truc qui lui échappe. Le fait qu'Alby le repousse, soit pas sympa avec lui, pour aider son cerveau à supporter le coup, il mettait ça sur le coup du chagrin et tout ça, les choses qu'il avait à faire....

- Et c'est pas non plus en te comportant de la sorte que les choses vont s'arranger, à moins que ça t'aide de me repousser tout le temps.


Enfin il en doutait un peu. Sinon pourquoi rester la dans ses bras. Il écouta ce que celui ci avait à lui dire, par rapport au jour de l'enterrement. Il se souvenait bien du moment ou Karen avait appelé Alby et que celui ci était revenu différent. Et comme Dorian donnait raison à ses mots … Voyant le regard du brun remonter vers lui, Dorian lui adressa un bref sourire en coin à ses mots.

- Disons que c'est un début. Au moins tu es conscient de certaines choses.


Que ça pouvait blesser un tel comportement, que c'était ridicule surtout. Non mais vraiment, Dorian ne pensait pas qu'avec de telles choses, Alby allait se comporter ainsi, à le repousser sans cesse. Le fait qu'il ait moins de temps pour lui, c'est une chose, ça, comme dit, il comprenait. Mais ces derniers temps le peu qu'ils s'étaient vus, de se faire éjecter sans cesse, voir Alby esquiver la moindre tentative d'approche, ne serait ce que vouloir lui prendre la main …. Oh et puis :

- Et mais même, si par après la mort de ton père les choses ont fait que rien ne t'a été épargné et rien ne t'a aidé non plus niveau soutient ….


Les mots durs qu'eu sa mère auparavant, l'affaire Caroline, et puis le néant que fut sa vie sociale jusqu'à ce qu'il déboule dans sa vie...

- Ce n'est plus la même chose. Tu n'es plus le même qu'à l'époque. D'accord, je ne te connaissait pas à cette période, mais il n'y a qu'à comparer celui que tu étais il y a un an à celui que tu es aujourd'hui. Tu as grandi.


Tout simplement. Il n'était plus une pauvre petite chose apeurée, esseulée et le pestiféré du coin. Aujourd'hui, il s'entendait beaucoup mieux avec sa mère, il avait des amis prêts à l'aider pour ses cours, et un incroyable petit ami au passage. Qui ne servait à pas grand chose, certes, mais il était la. Dans le coin …. Au cas ou. En mode joker. Ou tapisserie. Mais une jolie tapisserie on n'en doute pas. Lui adressant un nouveau sourire, Dorian avait remonté sa main à sa joue, caressant doucement son visage du bout de ses doigts.

- Mais la prochaine fois que tu me repousse comme de la merde, promis, je te le ferais payer.


Dit-il sur le ton plus qu'évident de la plaisanterie avant de l'embrasser. Aussi pour se chasser de la tête une autre réplique de son rêve.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   16/11/2015, 15:04

Oui c’est sûr que réaliser un peu plus la chose allait sans doute m’aider. Ce n’était peut-être pas évident comme ça mais moi aussi tout ça me manquait. Dorian, nous, nos étreintes, le temps passer ensemble tout simplement. Même si c’était moi qui causais tout ça, le sevrage était tout de même difficile par moment. Mais comme je lui avais dit, c’est aussi que j’essayais bêtement de vouloir tout réglé au plus vite en espérant que de cette façon les choses reviendraient à la normal. Mais bon ce n’était pas aussi simple non plus. Certes Monty n’étais pas mon père et notre relation n’était pas plus développer que ça mais il restait quelqu’un pour qui j’avais de l’affection. Je savais bien que je devais reprendre ma vie, que les choses ne s’arrêtaient pas à sa mort mais ça ne faisait que deux semaines et il était parti d’une façon inattendu. Parfois j’avais aussi l’impression que Dorian avait du mal à comprendre ça. Qu’on ne pouvait pas se remettre aussi facilement de la perte de quelqu’un surtout dans notre cas à ma mère et moi ou la situation se reproduisait une seconde fois …

Mais j’avais tout de même affiché un petit sourire aux mots de Dorian, hochant la tête à l’affirmative. Oui, les choses avaient bien changé depuis l’époque de la mort de mon père. J’avais changé et ce sur de nombreux point. Méditant sur ses mots, j’avais fini par échappé un bref rire a sa remarque ou plutôt menace, disant que si je le repoussais encore il me le ferait payer tout en me caressant le visage. Passant un peu plus mes mains sur son dos, je le regardais avec un petit sourire malicieux.

- Va savoir si je ne le ferais pas juste dans ce but …

Oh oui maitresse punissez moi … Oué ok, tout le monde savait bien que de nous deux, c’était plutôt dans le sens inverse que ça allait ça. Mais l’idée restait drôle quand même. Forte de celle-ci d’ailleurs, j’avais été gagné les lèvres de Dorian. L’embrassant d’abord doucement mais tout en allant assez rapidement chercher sa langue, serrant un peu plus mes mains sur lui. Mais tout aussi rapidement, j’avais commencé à rire doucement contre ses lèvres, essayant d’étouffé un peu mon rire mais avec difficulté, me détachant un peu de sa bouche.

- Désolé mais … c’est avec tes conneries, je pense à ton père …

Oui étrange que j’en rigole du coup. Non mais ce qui me faisait rire c’était de pensé déjà au faite que Dorian est pu faire un rêve pareil et de repenser a son état de tout à l’heure, a limite croire que c’était un truc possible. Grand malade.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]   16/11/2015, 15:25

Le blond avait relevé un sourcil, pas bien convaincu que tout ceci puisse être fait exprès. Pas que Dorian puisse réellement pourrir Alby comme il le ferait pour un clampin lambda, mais tout de même, il n'était pas assez bête et pas assez cruel pour faire une telle chose. Fermant les yeux à ce nouveau baiser, Alby trouva bien sans aucun mal sa langue, glissant sa main du visage d'Alby à ses cheveux. Jusqu'à ce qu'il sente clairement que celui-ci était en train de se marrer. Attention, connerie à midi …. En effet. Grosse connerie même ! Tête outrée de Dorian :

- Alors c'est donc vrai ! On est en train de se chauffer doucement et tout ce à quoi tu penses, c'est mon père ?


Dorian tira la langue avec une grimace de dégoût. Berk berk. Enfin, on blague bien sûr. Espérons ...

- Pitié, ne me fais plus jamais penser à cette horreur ….


Clair que si ça avait été Alby il ne ferait pas le malin à rigoler de la sorte ! Non mais il devrait lui raconter quelques passages de ce rêve dégueulasse et la on verra s'il se marre. Posant ses yeux sur le visage d'Alby, au mieux, Dorian s'efforça de ne pas penser à ce rêve. Ça n'allait pas non plus l'empêcher de profiter du moment présent non ? D'autant plus qu'une telle occasion de se retrouver avec Alby en tête à tête ne s'était pas présentée depuis un moment. Et la dernière fois, il ne s'était vraiment rien passé. Adressant un bref baiser à Alby, Dorian l'avait alors regardé dans les yeux.

- D'ailleurs, tu m'excuses, mais j'ai quelque chose à me réapproprier mentalement.


En l'occurrence, lui. Une nouvelle fois, Dorian était venu l'embrasser. Ses mains glissèrent sur le corps d'Alby, touchant l'une son visage et son cou, l'autre se promenait dans son dos, avant qu'elles ne se rejoignent sur son torse, et ne caressent sa peau sous l'eau, passant sur ses côtes, descendant à ses hanches et ses cuisses avant de remonter jusqu'à son bas ventre en effleurant sa virilité au passage. Pendant que sa langue allait à la rencontre de celle d'Alby, dans un baiser nettement plus enjoué que tout à l'heure, ses mains continuaient de parcourir son corps. Chose qui lui manquait aussi ces derniers temps, le simple plaisir de laisser glisser ses mains sur lui. Celles-ci avaient une nouvelle fois glissé dans son dos, remontant le long de celui-ci avant de redescendre, pendant que sa bouche avait délaissé celle d'Alby, venant embrasser sa joue, descendant à sa mâchoire pour se perdre dans son cou. Donnant quelques coups de langue au passage pendant que ses mains descendaient jusqu'aux fesses d'Alby. Malgré l'envie évidente, avec tout ça, il s'attendait presque à ce qu'Alby ne lui fasse un nouveau faux plan et ne le repousse pour une raison ou une autre ….

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
 
Mais … What the fuck? [Terminé / Hot]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Districts :: Residences :: Upper East Side :: Castiel & Famille Wilde-
Sauter vers: