AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Exposition hivernale [Magnus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Exposition hivernale [Magnus]   30/11/2015, 19:18

Il y a des moments comme ça ou on enchaîne les soirées, les fêtes et réceptions. Par exemple, pour sa part, c'était il y a peu le gala qu'avait donné la mère de son cher et tendre pour Thanksgiving ou il avait retrouvé sa mère. Ce lundi qui venait de passer, ce fut son anniversaire ou il eu dix huit ans, fêté déjà en bonne et due forme. Et par après, ce samedi qui allait arriver, il allait fêter une nouvelle fois sa majorité, en compagnie d'Alby bien entendu et d'amis à lui. Bref, cette fin d'année promettait d'être arrosée. Ou du moins festive. Ce n'était pas plus mal d'ailleurs. Ce jeudi soir, c'était encore autre chose. Rien à voir avec une fête d'anniversaire.

Son père, Castiel, tient une galerie d'Art sur Manhattan. Une galerie qui avec le temps avait fait largement sa place dans le monde de la haute. Tant la galerie que son père d'ailleurs. Le nom Wilde n'était pas un nom de plus noyé dans la masse New Yorkaise. Une aubaine pour Dorian qui avait vécu auprès de sa mère dans un milieu tout aussi huppé. Pour ce qui est de la galerie, y était organisé régulièrement des vernissages. Des artistes étaient mis en lumière, qu'ils soient déjà connus ou non d'ailleurs, et en ce qui concernait les invités, c'était le beau monde de New York. Les hautes personnalités de la ville, des gens importants qui se réunissaient pour s'exposer ainsi au regard de la belle société, à flâner au milieu d'autres personnalités, une coupe de champagne à la main et un petit four dans l'autre.

Et ce soir, comme de temps en temps, Dorian y accompagnait son père. Des fois son frangin Alexis venait également, mais moins enjoué que lui à traîner au milieu de tous ces « peigne-cul » comme il le disait, il préférait rester à ses jeux vidéos. Pas non plus que Dorian soit un féru d'Art comme son père, mais, comme la plupart des gens présents à ces soirées, c'était un milieu dans lequel il était parfaitement à l'aise. Son milieu, tout simplement. Alors de temps à autre, il y participait. Ce soir-la, forcément, il s'était mis sur son 31. De base il l'était le reste du temps c'est un fait, mais dans ces occasions, on fait tout simplement péter le costume. Pantalon, veste et cravate noire, chemise blanche, le tout parfaitement cintré sur sa merveilleuse personne. Ses cheveux blonds platine mis en place soigneusement, il avait par la suite, comme à chaque fois en fait que son père se rendait à ces soirées, vérifié que Castiel était lui aussi parfait. Les deux Wilde prêt à partir, ils s'en allèrent donc en direction de la galerie, s'y rendant un peu plus tôt pour que son père puisse vérifier que tout était en place. Et la soirée pouvait débuter.

Les invités arrivaient chacun à leur tour, remplissant les larges allées de la galerie ou étaient exposés les tableaux de l'artiste de la soirée. Un type original, quoique plus normal que certains guignol qu'il avait pu y rencontrer. Pour l'heure, il saluait les gens en compagnie de son père. Affichant un sourire courtois, sortant naturellement toutes les formules de politesses de circonstances avec aisance. Faire bonne figure au milieu de tous ces gens était simple pour lui. D'autant plus qu'à présent, plus personne ne posait de question du genre : « votre fils ? Mais nous n'étions au courant que pour Alexis et Roy, vous nous les auriez cachés ? » ….. Ils n'étaient pas loin du compte. Mais avec la répartie de Dorian et le sens de la dérision de Castiel, tout ça était passé assez facilement. Alors aujourd'hui, les gens posaient moins de questions. En même temps ils n'allaient pas raconter toute la vérité. Quand même !

Ayant fini d'échanger quelques mots avec quelques invités, Castiel et Dorian prirent congés d'eux. Par après, généralement, le blond vivait sa vie, allait discuter avec les gens de son coté. Mais pas de suite, puisque son père l'entraîna avec lui, en direction d'un couple. Suivis d'un jeune homme. Castiel leur adressa un sourire poli en les saluant :

Mr et Mrs Henderson, c'est un vrai plaisir de vous voir ce soir.


Saluant le couple, il avait par la suite désigné Dorian qui se tenait à coté de lui. La tête haute le dos droit. Son petit air supérieur toujours sur le visage.

Laissez-moi vous présenter mon fils, Dorian.


- Madame, monsieur.


Leur fit Dorian, avec un léger sourire aux lèvres, les saluant à son tour. Castiel lui avait ensuite posé les yeux sur le jeune homme qui accompagnait alors le couple.

Votre fils si je ne m'abuse ?

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   30/11/2015, 19:58

C’était facile finalement, de vivre comme un riche : il fallait toujours user des mêmes formules, faire preuve des mêmes bonnes manières. Se la jouer plein de bonté et intéressé, même quand ce n’était pas le cas. Quand on naissait dans ce monde rempli de mensonges et de beauté à l’aspect carrossier, cachant les pires desseins de tous ces gens, on savait s’y faire.
Magnus s’observa dans le miroir, tandis qu’une femme remettait correctement son costume, et qu’une autre s’occupait de peigner au mieux ses cheveux, par chance, très dociles. L’apparence était parfaite, il semblait brillant de tous les côtés. L’adolescent attendait que cela se termine, pour rejoindre ses parents.

Ceux-ci avait étaient convié une nouvelle fois à une soirée mondaine, et si Magnus savait qui en étaient les organisateurs, et qu’il trouvait cela a peu près intéressant, il ressentait quand même l’ennui trottiner dans sa tête. Peut-être parce qu’il comptait ce soir là, faire autre chose. Et que ses plans avaient été brisés par cette soirée. Ce pourquoi, si Magnus affichait un sourire satisfait, censé signifier qu’il était heureux d’être là, dans sa tête, c’était autre chose.
L’adolescent suivit néanmoins ses parents, en gardant sa posture droite, ses yeux bleus brillants sous l’éclairage.
Forcément, ses parents se dirigèrent immédiatement vers celui qui s’occupait de la soirée. Monsieur Wilde. Magnus connaissait bien ce nom : il connaissait la plupart des personnes huppées de New York. Soit parce qu’il avait lu des magasines parlant d’eux, soit parce qu’il les avait déjà rencontré avant. Ce n’était pas le cas pour la famille Wilde, mais Magnus n’étais pas surpris de finir par la rencontrer. Et puis, Magnus aimait l’art, alors cela risquait d’être moins ennuyant que prévu.

Devant lui se tenait donc un brun aux yeux bleus, et qui semblait être accompagné d’une autre personne plus jeune, sûrement son fils. Habillé de son plus beau sourire, celui qu’il ne réservait qu’à ces soirées, Magnus observait les deux protagonistes lui faisant face. Mais forcément, ce furent ses parents qui attirèrent toute l’attention. C’était eux qui avaient été invité après tout. Lui restait un peu derrière. Alors que ses parents saluaient Castiel Wilde, Magnus se préoccupait plus de son fils. Il était quand même très blond, quand on voyait que son père avait les cheveux noirs… Enfin, cela arrivait. Après tout, le propre père de Magnus était brun assez clair, presque châtain alors que la mère avaient les cheveux noirs. On savait donc de qui Magnus avait hérité de la couleur de cheveux.
Le fils Wilde se nommait Dorian.
Quand Castiel désigna Magnus, ce fut Henderson père, qui répondit :

- En effet. Je vous présente, Magnus.

Magnus s’avança un peu, et il observait encore les deux personnes qui lui faisaient face.

- Je suis enchanté de vous rencontrer, monsieur Wilde.

Après avoir regardé Wilde père en disant cela, Magnus tourna sa tête vers Dorian, et lui fit un signe de la tête, abordant toujours ce sourire qui ne l’avait pas quitté depuis qu’on avait terminé de le préparer pour la soirée.
Il sentait qu’il allait avoir mal aux zygomatiques à la fin.

- Votre fils semble à peine plus âgé que notre Magnus, fit remarquer Monsieur Henderson

Notre Magnus. Tu parles. Ses parents n’en avaient rien à faire de leur fils. Mis à part pour l’héritage et la succession.

- Je suis persuadée qu’ils pourraient s’entendre. D’autant que Magnus aime se faire de nouvelles connaissances.

Ou pas. Mais ça, Magnus n’avait pas le droit de le dire. Parce que ses parents décidaient de qui il pouvait être, de qui il deviendrait. Il se contenta d’opiner de la tête, pour approuver les dires de sa mère.
A tous les coups, ses parents voulaient se débarrasser de lui, pour qu’ils puissent se retrouver entre adultes. Magnus n’était pas majeur, donc pour le moment, à leurs yeux, ils n’avaient pas à parler réellement avec les adultes, même s’il en était parfaitement capable.

[Greuhnguehghde. J’espère que ça te va t_t Je dois avouer que j’ai pas l’habitude de jouer ce genre de perso :p mais c’une bonne expérience B)]
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   30/11/2015, 20:31

Affichant un air parfaitement calme, Dorian avait suivit le petit échange entre son père et le couple de convives. Qui finirent par présenter leur rejeton. Magnus. Drôle de nom soit dit en passant. Mais quand on sort avec un mec dont les prénoms étaient Albert Ashley, est ce qu'on a le droit de se foutre des autres ? En temps normal, non, mais vu qu'il s'agissait de Dorian, la réponse était oui. D'ailleurs, ledit Magnus finit par prendre la parole, saluant Castiel, puis lui même d'un signe de tête avec un sourire. Dorian lui rendit également son signe de tête. Sourire colgate en moins cela dit. Quand à leur âge, il est vrai qu'ils semblaient ne pas avoir une grande différence. Oh, il semblait être encore nourri au petit lait le Magnus mais bon.

On dirait bien oui. Pour tout vous dire il a fêté sa majorité lundi.


Répondit Castiel au couple. Comme ça au moins ils avaient l'âge de Dorian si ça les intéressait. Et bien sûr que ça les intéressait, on parle de Dorian la. Oh ! Ou on va sinon ? Peut être qu'Alexis, son plus jeune frère, avait le même âge que ce Magnus, bien brossé et bien soigné. Oh par contre, à la remarque comme quoi ils pouvaient bien s'entendre, Dorian avait brièvement relevé un sourcil, largement amusé par une telle phrase. Ah, bénis soient les innocents ! Cependant, on aurait plus dit des parents qui essayent de refourguer leur gosse à un autre plus âgé pour qu'il débarrasse le plancher. Regardant alors Magnus simplement hocher la tête. Brave petit toutou bien élevé va ! Ça doit être bien embêtant d'être trainé de la sorte comme ça. Faut tout leur apprendre à ces mômes. Adressant alors un sourire poli au couple, Dorian leur dit alors :

- Ne vous en faites pas pour cela.


Personne ne s'en faisait de toute façon !

C'est drôle comment Dorian dans ces cas la arrivait à lire dans les pensées de son père qui, grosso modo étaient du genre : ne nous l'abîme pas par pitié merci. Mais non voyons, rien de tel. Dorian regarda alors Magnus. Petit coup d'oeil rapide de haut en bas. Rapide, mais assez pour lui pour détailler le jeune homme, avant de lui faire un léger signe de tête.

- Si tu veux bien me suivre …


Loin de tes chers parents qui semblent avoir hâte de t'éjecter ...

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   1/12/2015, 17:01

De par la remarque de monsieur Wilde, Magnus et ses parents purent donc apprendre que le garçon blond était majeur. Au fond, le brun l’enviait un peu. Quand on était majeur, on avait plus d’importance, mais surtout, on pouvait devenir indépendant. Et c’est tout ce dont Magnus rêvait. De la liberté. Mais il avait encore un an et quelques jours à attendre avant de pouvoir atteindre tout cela.
Magnus n’avait pas réellement envie de faire connaissance avec Dorian Wilde, parce qu’il était sûr qu’il serait comme les autres gens dans son genre. Il aurait bien aimé quitter cette soirée, même s’il appréciait l’art. Mais ce n’était pas grave, il allait faire comme si tout cela lui plaisait. L’adolescent resta muet. Il n’avait encore prononcé qu’une seule phrase depuis le début de la soirée, mais ça ne le dérangeait pas. C’était comme d’habitude.
Dorian paru le détailler et Magnus lui envoya un regard impétueux, de celui qui montrait qu’il ne se laisserait pas marcher sur les pieds. C’était un regard du genre « juge moi, mais je serais meilleur que toi ». Parce qu’on lui avait toujours appris à se conduire ainsi. Même s’il continuait de sourire. Ce sourire qui lui faisait mal à la mâchoire.

- Si tu veux bien me suivre …

Magnus supposa qu’il allait devoir le suivre, et en un sens ce n’était pas si mal : ses parents n’attendaient que ça. Et plus longtemps il serait resté, plus longtemps monsieur et madame Henderson auraient perdu patience.
Pour ne pas servir de poids à ses parents, il décida de suivre le blond.

- Père, Mère, Monsieur Wilde, si vous voulez bien m’excuser…
- Vas y mon garçon, fit la mère d’un ton mielleux.

Magnus fit un dernier signe de tête, et suivit le blond. Il supposait qu’ils allaient parler de choses et d’autres comme, la soirée de ton père est ravissante, ce genre de broutilles. Cela ne l’étonnerait même pas.
Ou alors ils parleraient d’autre chose. Magnus n’en avait aucune idée, il n’avait pas la tête à ça là tout de suite. Il aurait bien aimé se sentir dans son sweat à cet instant. Mais il ne pouvait pas, parce que ses parents avaient voulu l’emmener.

- C’est charmant de la part de ton père, d’avoir invité mes parents.

Magnus avait évité le ton sarcastique, l’avait remplacé par un ton fluet, qui se voulait enjoué. Mais il savait qu’il avait laissé s’échapper un peu une intonation qui prouvait qu’il n’en pensait pas grand-chose, en fait, de cette invitation. Il se mordit les lèvres et espéra que l’autre n’avait rien remarqué, ou ferait comme s’il n’avait rien remarqué.


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   1/12/2015, 17:26

Magnus se décida donc à le suivre. Enfin, ce non sans demander l'accord de ses parents. C'était il pas mignon tout plein ? Encore un peu et Dorian allait revenir avec une autorisation signée de ses deux parents. Enfin, excusez-le. De Père et de Mère. Excusez ! Ah ces mômes vraiment. Dorian se contenta d'un regard à l'adresse de son père et celui-ci lui adressa un bref sourire avant de se consacrer de nouveau à ses invités. Enfin, qu'importe puisque les deux plus jeunes s'en allèrent dans leur coin. Aller viens petit poussin ! Dorian avait lentement tourné la tête vers Magnus. Qui venait de lâcher une petite phrase pleine de politesse et d'un ton léger, tout ce que vous voulez mais clairement, Dorian en avait vu d'autre. Se tournant alors totalement vers lui, le blond avait relevé un sourcil en le regardant.

- Sérieusement ?

Genre à quoi il jouait le mec ? A moins que ce ne soit dans sa nature d'être comme ça, lèche cul et maniant la langue de bois à s'en faire des échardes à la langue. Qui sait. Ça existe.

- Ecoute, je m'en fous pas mal que tes parents te refourguent au premier venu. Je viens pas à ce genre de soirées pour me faire des petits copains ou servir de nounou aux gosses. Ce que toi t'es venu faire la, traîné par tes parents ou non, je m'en fous aussi.

Comme ça c'était dit. Pas la peine qu'il lui raconte sa vie, il n'en n'avait strictement rien à carrer. De toute, qu'est ce qu'un pauvre petit garçonnet comme ça, bien peigné et brossé pouvait dire d'intéressant ? Sérieux.

- Alors vis ta vie mec. Mais désolé, il n'y a pas de piscine à bulles pour que tu t'y amuse.

Oh, parlant de bulles ! Voila un serveur qui déambulait avec des coupes de champagne. Interceptant celui-ci, Dorian avait récupéré une coupe pour sa part. Puis le serveur avait avec un sourire courtois, tendu le plateau à Magnus pour qu'il se serve. Le tout accompagné d'un sourire sarcastique de la part de Dorian.

- Tu y a droit ou il faut commander un lait fraise ?

Il ne voulait avoir des soucis avec ses chers parents vous voyez.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   1/12/2015, 17:43

En fait, parfois, on tombait sur des gens auquel on ne s’attendait pas du tout. Magnus pensait que toute sa soirée serait comblée de gestes remplis de fausseté, de paroles plus hypocrites les unes que les autres. Sauf que ce qui se tenait en face de lui, était sérieusement différent de ce que le brun avait pu imaginer. Le blond paraissait avoir un sacré caractère, et en plus, parlait comme un… Comme un… Magnus n’arrivait pas à trouve de termes appropriés pour cela, mais sentait que ses pauvres oreilles souffraient un peu. Apparemment, ce Dorian Wilde avait un langage assez familier, et en vérité, se fichait bien de ce que Magnus pouvait faire. En somme, lui sous-entendait-t-il de le laisser tranquille, à présent que l’adolescent s’était éloigné de ses parents ?
Sauf que Magnus ne pu pas en placer une, et resta là, à jouer au poisson, la bouche ouverte, tentant vainement de la refermer. Ce type lui tapait sur les nerfs, c’est tout ce que Magnus trouvait à dire dans ses pensées. Pour qui le prenait-il ? Pour un bébé ? Magnus était tout sauf un bébé.
Alors qu’il se tenait déjà bien droit, il se tint un peu plus droit qu’avant, et fusilla du regard ce blond au langage tout simplement horrible. Sauf que le serveur vint les interrompre, et que Dorian Wilde se servit, tandis qu’il lui lança un autre pique. Magnus était du genre réfléchi, à agir seulement après avoir bien réfléchi, pour ne pas foncer dans le tas. Sauf peut-être quand un type pareil le provoquait avec des propos aussi désobligeants. Il se saisit d’une des coupes de champagnes, présente sur le plateau. Il n’y avait pas le droit, et en plus, il détestait cela, pour avoir déjà goûté. Mais qu’importe.

- Je n’y aie pas le droit.

Mais il refusait de se laisser traiter comme un enfant de cinq ans. Magnus avala une gorgée, et retint plus ou moins bien une grimace. Trop fort, trop mauvais. Il détestait réellement le champagne. Ou au moins, le goût de l’alcool. Mais il savait qu’un jour il devrait faire semblant d’aimer cela, pour paraître au mieux dans le monde des adultes, donc ce n’était pas grave.

- J’ignorais que monsieur Wilde avait engendré des enfants de la rue, fit remarquer Magnus, d’un ton acide.

Il continuait de sourire, comme si de rien n’était, comme s’il n’avait envoyé absolument aucune pique. Finalement, ce sourire n’était pas si mal.

- Si tu n’as guère envie de te préoccuper de ce que j’ai envie de produire durant cette soirée, je te prierais de t’éloigner de moi. Je n’ai point envie de devenir aussi abject que toi en restant ainsi à tes côtés.

Magnus se rappela soudain où il se trouvait. En somme, il était en position de faiblesse, puisqu’il se trouvait dans une propriété des Wilde, donc de ce Dorian si désagréable. Parler de cette façon à un des maîtres des lieux, ou au moins, à son fils, n’était guère recommandé. Magnus laissa échapper un vague soupir, priant que cela n’ait pas de répercussions. Ni que ses parents ne l’apprennent.
Il recula légèrement. Bon, peut-être pouvait-il toujours aller vers le buffet, poser le verre quelque part, et faire comme s’il n’avait rien fait. Mais on ne pouvait retirer des mots. Et il ne parvenait pas à trouver ceux qui pourraient réparer ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   1/12/2015, 18:24

Oh le fou ! Il prenait une coupe de champagne alors qu'il n'y avait pas droit ? Mais quel rebelle de la vie ce gars !

- Diantre, appelez les autorités ! Le prêtre ! Je défaille !

Fit-il d'un air faussement tragique en posant le revers de sa main sur son front. C'est dans ces cas la qu'il est drôle de voir aussi les différences entre les parents. Il avait quoi le petit ? Quinze ans ? Seize ? Pas plus en tout cas ou du moins ne les faisait pas. Mais lui n'avait pas le droit à une coupe de champagne, alors que lui, peu après qu'il ait retrouvé son père, il ne s'était pas passé deux mois avant que tous deux se retrouvent à siffler de la vodka. Chacun son délire. Bon alors quoi, il voulait faire son double rebelle ? Genre il n'y avait pas droit et ça ne semblait pas lui plaire des masses, mais pourtant, il en prenait ?

- Non mais vraiment, tente au moins de savourer la chose. Ce n'est pas du soda …

Ces gosses. Forcément, ça se boit autrement que les boissons sans alcool. Et de quoi ? Que son père avait engendré des enfants de la rue ? On vous dit combien ça lui passait au dessous ? Oui, en dessous, parce qu'une fois encore, il était au dessus de tout. Ses chevilles ? Elles vont très bien merci.

- C'est pas très gentil de parler sur mon frère alors qu'il n'est même pas la.

Alexis, si tu nous entends …. Enfin, c'est drôle quand on sait que, si on veut se lancer sur un délire de qui est né le plus haut dans la société, c'était lui, de loin devant ses frères et sa sœur. De base, Castiel était un homme d'origine modeste. Les mères de ses autres enfants aussi, mais pas la sienne. Contrairement à sa fratrie, il avait grandi dans un milieu bien plus huppé. Son langage ? Son attitude ? Lorsqu'on est élevé par un tigre, on apprends à mordre. Et c'est bien il avait suivit le délire. Se faire des potes, pas besoin de ça il en avait assez. Cependant, alors qu'il allait boire une autre gorgée de champagne, l'air de dire «  cause toujours tu m'intéresse » il rabaissa alors sa coupe et releva un sourcil à la suite de ses mots. Le coté abjecte ? Non ça il s'en foutait. Voyez-vous, il était assez conscient de sa situation. Mais c'est ce qu'il avait dit un peu plus tôt.

- Mais ma puce, tu sais ou tu te trouves la ou il faut te le rappeler ?

Oui, il pouvait se préoccuper du petit nom. Parce que si vous n'étiez pas Alby ou un de ses potes, ça sentait pas bon. Alors lorsqu'il eu un mouvement de recul, Dorian avança d'un pas en sa direction, le regardant littéralement de haut. Faire un mètre quatre vingt huit dans ce cas de figure était bien pratique. Quoique même s'il avait été un nain de jardin, ça ne l'en aurait pas empêché. Voyez Tyrion dans Game of Thrones, c'est pas la taille qui compte. Enfin, la taille, on se comprends.

- Tu va souvent chez les gens et leur demande de se barrer de chez eux pour que tu puisse t'y mettre à ton aise ? Et bien, décidément, les Américains sont plein de surprises ….

Drôle de peuple. A croire que le Soleil tournait autour de la Terre.... Fait avéré, que les américains y croyaient en masse. Pas tous, heureusement. Et non, ce n'était pas un truc qu'il avait tenté de vérifier auprès de son mec un jour, pour savoir si lui aussi y croyait ou bien s'il fallait de suite le pendre. Mais ça va, il était encore en vie après tout. Vraiment, et ça veut faire croire qu'on est la nation la plus puissante au monde ? La belle blague. Buvant une autre gorgée de champagne, son petit air supérieur d'affiché.

- Mais je t'en prie. Va donc vaquer à tes occupations. Va parler à des gens qui disent l'exact contraire de ce qu'ils pensent réellement ou font semblant de s'y connaître en Art alors qu'ils confondent le Rococo et l'Art Gothique !

Qu'il se fasse plaisir ! Qui était il après tout pour l'en empêcher ? Ah, oui, c'est vrai. Un être abjecte. Au temps pour lui vraiment. Ils sont marrants ces gamins, vraiment.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   3/12/2015, 16:30

Dire que Dorian Wilde agaçait Magnus aurait été un euphémisme. Peut-être pour ça qu’il comptait bien rester éloigné de ce blond, mais qu’il avait été un peu loin dans ses paroles. Mais ce type avait une ironie et un sarcasme qui exaspérait assez l’adolescent de seize ans. D’autant qu’il semblait doté d’une répartie sans bornes, mais que ce n’était pas une répartie que Magnus appréciait. En bref : Magnus n’étais pas de bonne humeur quand il était arrivé à la soirée, mais ça ne s’était pas arrangé en restant aux côtés de Dorian.

Mais malheureusement, tout aussi énervant que pouvait être le blond, c’était chez lui que se trouvait Magnus, et l’autre sut lui rappeler, en l’appelant en plus « ma puce ». Ce qui fit se crisper un peu plus l’adolescent aux yeux clairs qui gardait les yeux rivés sur lui.
Bon. D’accord, il avait sûrement fait une erreur en s’adressant à lui de cette façon. Mais il aurait sûrement trop de fierté pour s’excuser. Il eut encore l’envie de se mordre la lèvre, mais ne le fit pas. L’autre était plus grand que lui en plus. D’à peine huit centimètres, mais cela suffisait à se sentir plus petit.

- Tu va souvent chez les gens et leur demande de se barrer de chez eux pour que tu puisse t'y mettre à ton aise ?

Magnus se tût, et évita de sortir une bêtise. Il tiqua juste sur le fait que Dorian parla « des Américains ». Sous-entendu qu’il ne l’était pas franchement. C’était étrange. Mais ce n’était pas le moment d’y penser. A la place il resta droit comme un pic, à écouter le reste des piques de Dorian.
En somme, même Magnus insupportait l’hypocrisie qui découlait de ce monde de riches. Surtout depuis qu’il avait découvert que chez les prolétaires, il n’y avait pas forcément toute cette histoire de bien paraître. Et ce, même s’il le pratiquait aussi.
En fait, Dorian lui rappelait les prolétaires, un peu. A cette façon de s’exprimer sans masquer aucune de ses pensées. Magnus repensa à Clara, qui agissait souvent comme ça. L’adolescent serra la coupe qu’il tenait encore dans sa main, sans avoir bu une seule autre gorgée.

- Qui dit, que je comptais aller parler aux autres personnes ? D’autant que j’ai horreur de ceux qui prétendent connaître leur sujet sans vraiment le connaître.

Magnus ne s’y connaissait pas forcément tout à fait en art, mais il savait-lui-même différencier le rococo et l’art gothique, puisque c’était deux choses parfaitement différentes. L’une beaucoup plus joyeuse et libre que l’autre plus austère et dédié notamment à l’architecture des églises.

- J’ai peut-être été un peu loin dans mes propos. Mais je n’ai pas l’habitude de rencontrer des personnes doté d’un franc collier, parmi d’autres qui préfèrent parler sans vraiment penser ce qu’ils disent.

Mais l’adolescent savait ce qu’il préférait. Le monde où tout le monde était plus franc. Où tout le monde était plus libre. Où personne ne vivait de codes et de manières. C’est juste qu’il préférait ne pas l’admettre, ni le faire paraître.
En attendant, il ne s’était pas excusé. Magnus ne s’excuserait sûrement pas.

- D’autant que tes propres propos étaient vraiment désobligeants envers ma personne. Je ne suis pas un enfant.

Comme pour le prouver, il se tint plus droit encore qu’il ne l’aurait pu. Ce qui somme, paraissait être un exercice difficile, vu comment il se tenait déjà.

- Tu n’aimes pas ces gens, n’est ce pas ? Tu n’aimes pas les gens « comme nous ».

Sous-entendu : les personnes hypocrites, qui font juste paraître sans jamais être réellement. Magnus avait demandé ça un peu par curiosité, mais aussi, comme une affirmation. De façon rhétorique.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   3/12/2015, 18:00

Bon, ce gosse n'était pas très drôle ! En plus il gardait une tête de constipé, mais en plus il ne répondait même pas à ses répliques. Trop de politesse, pas de répartie, pas envie de parler, la timidité, un kiff soudain sur sa personne, Dorian hésitait … Regardant le brun dans les yeux, Dorian eu une petite moue approbative au fait qu'il n'aimait pas les gens qui faisaient comme s'ils connaissaient un sujet alors que non.

- Un bon point.

Pour Magnus. Après ou est la honte de ne pas s'y connaître dans un domaine ? C'était plus ridicule de faire comme si c'était le cas. Dorian lui même reconnaissait qu'il y avait des sujets ou il n'y savait rien ou très peu de choses. Ou est le Nord par exemple …. Oh tiens ! Magnus venait d'avouer à haute voix qu'il avait peut être trop parlé tout à l'heure ! Ah il avait été troublé ? Ouais c'était son charme qui agissait. Tiens pour la peine, passage de main de Dorian dans ses cheveux blonds.

- Oh crois-moi, que ce soit dans notre monde ou un autre, c'est rare d'en trouver.

Leur monde soit celui de la haute société, et l'autre celui du petit peuple. Oh ses propos furent désobligeants envers sa personne ? Sérieux ? Pauvre choupinet. Sa maman était pas loin s'il voulait aller pleurer dans ses jupons. Et à son petit numéro de vouloir se rendre plus grand en se tenant droit, Dorian eu un net pouffement de rire. En fait, il retirait ce qu'il pensait, il était drôle ce môme ! Oui oui, un môme. Qui à tous les coups devait déjà avoir plus de poil au menton que lui... P'tit con va. Les gens comme eux ? S'ils ne venaient pas de parler de personnes hypocrites, qui déguisaient leurs pensées derrière un masque, il lui aurait demandé s'il ne venait pas juste de les mettre dans le même panier. En même temps, c'était un peu le cas. Mais sa question était intéressante. S'il n'aimait pas les gens hypocrites. Penchant la tête de coté, il médita quelque peu sur sa question.

- Non en effet. Mais ils sont supportables. Cela n'a rien à voir avec les imbéciles bien trop nombreux à mon goût …

Léger soupir en fermant les yeux.

- Mais cela fait parti du jeu. Faire semblant. Faire semblant de s'intéresser à telle ou telle chose, à entendre les dernières trouvailles de madame dans une joaillerie, faire semblant que le nouveau contrat de monsieur est une merveilleuse affaire, faire semblant d'en avoir quelque chose à faire de tout ce qui se dit, faire semblant d'être quelqu'un qu'on est pas, faire semblant d'être plus grand ….

Il fit un geste de la main voulant dire : et caetera et caetera …

- En même temps, il est rare que les gens disent réellement ce qu'ils pensent. Qu'ils assument leurs idées ou ce qu'il sont. C'est contradictoire, mais lorsqu'ils revêtent un masque, ils se mettent à davantage se dévoiler, sans s'en rendre compte. C'est la que c'est plus intéressant.

S'il suivait un peu ce qu'il voulait dire. Les gens étaient simple à comprendre lorsqu'on se donnait la peine d'observer un peu, de chercher à savoir ce que tel geste signifiait, à comprendre le double sens de leurs paroles. Enfin, si on aime faire ça. Peut être bien qu'il était le seul dans cette galerie à ne pas mettre de filtre lorsqu'il parlait. Du moins, ça dépendait de l'interlocuteur. Tiens par exemple, Magnus, il n'allait pas se mettre à causer économie et fluctuations de la bourse ! Non, la vraie pas autre chose. Pitié quoi ! Une autre gorgée de champagne avant de jeter un coup d'oeil à Magnus.

- Enfin les gens peuvent être comme ils le veulent, ça ne change rien au fait que ce genre de soirée est aussi un plaisir.

Ça change des soirées étudiantes ou l'alcool coulait un peu trop. Et ça allait couler ce week end.

- C'est pour ça que ça fait un bien fou d'être entouré de gens qui ne cherchent pas à faire semblant d'être ce qu'ils ne sont pas. A devenir dingue sinon !

Ou du moins lui trouverait ça lourd au bout du compte. C'est pour ça qu'il appréciait ses amis, sa famille et son mec. Ils étaient eux-même.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   5/12/2015, 12:15

De fait, Magnus ne pouvait pas savoir si dans le monde du petit peuple il y avait si peu de gens à franc collier, puisqu’il n’était qu’un novice en la matière de connaissances pour ce monde. Mais ce sous-entendu produit par Dorian le questionna. « L’autre » monde dont-il parlait était il celui là où une façon de parler ? Une figure de style pour expliquer que même s’il existait un autre monde cela ne changerait pas la situation ? Magnus resta interrogateur mais ne posa pas la question.
De toute façon, il oublia bien vite d’y penser, parce qu’il se vexa de voir l’autre rire un peu de son essai de se faire plus droit. Ce blond était réellement vexant. Magnus fronça les sourcils. Mais il ne fut guère surpris d’apprendre que Dorian n’aimait pas forcément les gens qui les entouraient.
Ce fut à ce moment là, que le blond s’emballa, rentrant dans un discours explicatif de leur monde. Bien sûr, dans ce monde fait de paillettes, de richesses et de faux semblants, tout faisait partie du jeu.
Mais parfois ce jeu pesait lourd. De devoir prétendre ce qu’on n’était pas. De devoir faire semblant d’être déjà un adulte quand on était à peine un adolescent.
Finalement, Magnus était accaparé par ce que l’autre disait. Sa façon de voir les choses, sa façon de le présenter. Peut-être parce que de fait, il prouvait là qu’il pouvait parler très bien, et que Magnus l’avait éventuellement très mal jugé. Peut-être que Dorian Wilde méritait plus d’intérêt que prévu ?
L’adolescent aux yeux clairs resta muet, ne prononçant pas une parole. Peut-être parce qu’il réfléchissait, peut-être parce qu’il changeait un peu de point de vue. Dans tous les cas, il écoutait.

- Enfin les gens peuvent être comme ils le veulent, ça ne change rien au fait que ce genre de soirée est aussi un plaisir.

Magnus ne pouvait pas le contredire : il était satisfaisant de parler à certains invités, de se retrouver en compagnie de personnes intelligentes bien qu’hypocrites. Il était plaisant de découvrir les beautés des riches, d’admirer les coins qui brillent.
La dernière phrase de Dorian Wilde semblait sous-entendre que lui, pouvait être entouré de gens « véritables ». Magnus l’envia. Lui n’avait que ses parents, avant. Ses parents, parfaitement faux. Ses parents, prétendant l’aimer énormément, alors que ce n’était pas forcément le cas. Même s’il savait que ses géniteurs l’appréciaient quand même.

- Je t’envie, souffla Magnus

Lui, venait juste de découvrir le monde des prolétaires, où il avait légèrement plus de chance de découvrir des gens qui ne faisaient pas forcément semblant. Et il n’avait pas encore trouvé réellement de personnes de cette trempe.

- Je suis sans cesse entouré de personnes qui cherchent à faire semblant d’être ce qu’ils ne sont pas. Je le fais moi-même en permanence…

Le sourire de Magnus s’était un peu effiloché, voire avait carrément disparu. Il n’avait plus vraiment envie de sourire, et savait que de toute façon ça ne servait plus à grand-chose. Il vit un serveur passé avec des coupes de champagne, et posa la sienne sur le plateau. Il le lui rendait.

- Bien que ton comportement fût désobligeant, je dois reconnaître que tu es plus intéressant que je ne le pensais.

Magnus observa autour d’eux. Il n’y avait jamais réellement de boissons pour les mineurs dans ce genre de soirée, mais il pu se trouver de l’eau, ce qui en somme lui convenait toujours plus que le champagne.

- Maintenant que j’y pense, ce lieu t’appartient un peu aussi. Pourrais-tu me présenter l’exposition et l’artiste ?

Il tentait de repartir sur des bonnes bases, et de passer une bonne soirée. Après tout, la personne qui se tenait à ses côtés n’était peut-être pas aussi horripilante qu’il l’aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   6/12/2015, 20:51

Il disait quoi ? Il l'enviait ? Sur un ton tout aussi tranquille, Dorian ajouta :

- C'est réciproque. Je t'envie de pouvoir m'envier.

Amis de la philosophie et de l'auto flatterie bonjour ! Et sinon, pourquoi il l'enviait ce gus ? Par rapport au fait qu'il était entouré de gens qui ne faisaient pas semblant ? En effet, la chose était vraiment reposante d'avoir un équilibre ainsi. Parce que même à son école de stylisme, ou la très grande majorité étaient des gosses de bourges, il y en avaient qui faisaient leurs petits malins. Et c'était relou au bout de cinq minutes. C'est pour ça peut être que ses amis en cours ne faisaient pas partie des sales péteux. Certes, ils avaient des relents et des réactions de gosses de riches, mais ils ne jouaient pas au plus malin sans cesse ou à faire leurs intéressants. Donc c'était bien ça que Mangus lui enviait. Et il le faisait lui même tout le temps ? Dorian percuta un peu mieux en le voyant reposer la coupe de champagne dans laquelle il avait à peine trempé ses lèvres.

- En effet …

Constata le blond. Les vieux réflexes ont la vie dure. Voyez lui-même comment il s'était comporté d'entrée de jeu avec Magnus, pas de manière très sympathique. Mais encore, comparé à d'autres moments ça pouvait être pire. Ça pouvait en venir aux mains s'il le fallait ou utiliser un vocabulaire qui en ferait saigner les oreilles de la grande majorité des gens ici présent. Mais qu'importe. Alors, le fait que son comportement ne fut que désobligeant, qu'il s'estime heureux que ce ne fut que ça. Et puis pour le reste....

- Bien sûr voyons ! Que crois-tu !

Si lui n'était pas intéressant, mais qui l'était alors ici ? Outre son charisme de fou, son physique de rêve, ses yeux d'un bleu glace, ses cheveux blonds quasi platine, son teint d'albâtre, son intelligence et ses capacités d'orateur, c'était aussi une, pour le moment courte, mais intense histoire ! Ah petit gars, il ne savait pas ce qu'il disait la. Oui, Dorian n'avait besoin de personne pour se flatter. Même si régulièrement les gens s'en chargeaient. Pourquoi soudainement Magnus se mettait à dire ça ? Aucune idée. Peut être justement, encore une fois le fait que Dorian ne fasse pas partie de ces gens qui revêtent leur masque de faux jeton sans cesse. Juste quand il le faut c'est tout. Comme la par exemple, à un couple qui passait près de lui que Dorian reconnu, il leur adressa un de ses meilleurs sourire poli avant de redonner son attention à Magnus avec un visage plus hautain. Son air naturel disons. D'ailleurs le môme avait pu se procurer de l'eau. C'est sûr qu'ici, mis à part le champagne, en boisson non alcoolisée, il n'y avait pas grand chose. Juste de l'eau. Enfin bon. Dorian continua de le regarder, un sourcil relevé, sa coupe à la main lorsqu'il dit une belle évidence. Oui, ce lieu lui appartenait aussi un peu. Wilde Gallery, Dorian Wilde … Enfin, c'était à son père, ça tout le monde le savait, mais étant le fils de Castiel … Voila. Lui présenter l'exposition ainsi que l'artiste ?

- Mais certainement.

Oh ça il pouvait faire. Moins bien que Castiel ne pouvait le faire en ce moment avec les parents de Magnus s'ils parlaient encore de ça, mais il le pouvait. Après tout il ne venait pas ici en touriste. Dorian désigna d'un léger signe de tête une personne plus loin, qui affichait un sourire, des cheveux noirs coupés court.

- L'artiste est juste ici. Yan McKormick. Ce n'est pas la première fois qu'il a droit à une exposition ici. La fois dernière date d'il y a deux ans à ce que j'ai compris.

Il y a deux ans, il était encore à Berlin, à ne rien savoir de son père que le nom. Les choses changeaient bien quand même. Puis Dorian regarda l'une des toiles, accrochée au mur le plus proche d'eux.

- Ses œuvres ont pour thème les sentiments et sensations humaines. Jalousie, Envie, Passion, Tristesse, Manque … En bref, toutes ces choses que ces gens ici tentent de dissimuler.

Bon, lui le premier il l'avouait. Non pas qu'il se cachait derrière des faux semblants, mais qu'il préférait garder un visage froid et hautain. Il ne mentait pas sur ce qu'il était. Mais il n'aimait pas laisser transparaître ses sentiments les plus profonds et détestait qu'on tente de lire en lui. Allez cependant savoir pourquoi il trouvait ça pas si perturbant que ça qu'Alby lui y arrive. A force d'observation, ou bien qu'il le connaisse bien mieux que la plupart des gens de son entourage. Dorian regarda alors un peu mieux la toile devant eux et s'adressa à Magnus.

- La toile devant nous est nommée Envie. Qu'est ce que cela t'inspire ?


Oh nul doute que le môme avait du lire dans ses manuels la définition du mot, mais le comprendre dans son entièreté?

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   10/12/2015, 17:56

Magnus commençait à remarquer, que Dorian Wilde paraissait posséder un égo certainement à sa taille. En somme, ce n’était pas si surprenant venant d’un être de ce « monde » mais c’était toujours aussi agaçant.
Cela se confirma, quand Magnus annonça que le blond était plus intéressant que prévu. Au vu de la réponse de celui-ci, cela montrait bien combien il paraissait s’aimer. Un narcissique quoi. Mais Magnus s’aimait bien aussi, alors il n’allait rien dire, et comptait faire de son mieux pour passer outre ce fait.

Mais de fait, vint le moment où l’adolescent aux yeux clairs demanda à pouvoir voir l’exposition plus en détail. Il tenait toujours son verre d’eau, au cas où qu’il ait encore envie de boire. L’eau lui allait parfaitement. Il n’avait pas besoin d’autre chose. Finalement.
Dorian paru accepter de faire visiter l’exposition et Magnus remercia d’un petit geste de la tête. Cela l’intéressait, après tout.
Et puis aussi, cela leur permettrait peut-être de repartir sur des bonnes bases. Magnus observa l’artiste qu’on lui montrait et retint son nom. Bien. Donc il y a deux ans, ce Yan était déjà venu. Il y a déjà deux ans, Magnus ne se rappelait plus vraiment s’il avait assisté à une exposition parlant de lui. Mais ça ne lui disait rien.

L’adolescent suivi le regard de Dorian qui se pointaient vers les toiles de l’artiste. Elles étaient très proches, donc il était facile de les voir. Magnus qui n’y avait pas fait attention jusqu’ici, l’observa avec contemplation. Mais il ne pouvait pas prétendre y connaître grand-chose à l’art. Il n’était même pas sûr de savoir de quel art il s’agissait. Bien qu’à notre époque, c’était surtout des œuvres d’art contemporain dit conceptuel qui transparaissaient.

Magnus écouta alors l’explication que Dorian pouvait prodiguer sur ces œuvres. Yan McKormick paraissait utiliser un thème intéressant, surtout en peinture. Les sensations humaines étaient des choses purement abstraites.
La dernière remarque de Dorian fit baisser un instant le regard de Magnus, qui y songeait. C’était terriblement ironique. Dans cette salle se trouvait des tas de personnes qui brillaient par leurs paroles ou par leur apparat, et qui étaient en vérité entouré de leurs véritables apparences, peint sur des toiles qui se trouvaient tout autour d’eux.

- La toile devant nous est nommée Envie. Qu'est ce que cela t'inspire ?

L’envie. C’était amusant de demander cela maintenant. Après tout, Magnus avait dit il y a quelques instants, qu’il enviait Dorian. L’Envie. C’était une sensation quotidienne. Avoir envie de quelque chose, le désirer profondément. C’était un péché capital. C’était tant de choses. Mais pour Magnus, l’envie, c’était la liberté. L’envie c’était faire ce qu’on désirait. L’envie, c’était la volonté. La volonté.
Sur la toile, c’était différent. Mais Magnus détailla la toile en silence, et au bout d’un moment, il répondit, sans tourner son regard de l’œuvre :

- La volonté de vouloir faire quelque chose. Mais sans peut-être en avoir la possibilité. Ne pas pouvoir faire ce qu’on désire, mais en avoir envie. C’est la curiosité, aussi.

Ses propos n’étaient pas forcément bien cousus, cela changeait. Mais Magnus était ailleurs. Comme happé par ses souvenirs, ses pensées, et le tableau.
La curiosité. Avoir envie d’en savoir plus. Avoir envie d’apprendre comment ça marchait, au loin, loin de tout ce qui brillait. Mais l’envie lui faisait aussi penser à son envie que ses parents fassent attention à lui. Autrement que parce qu’il est leur héritier.

- L’envie. C’est ce qui me permet d’ouvrir les yeux le matin et de pouvoir me dire que je…

Magnus se tût. Non. Il n’avait pas à parler de lui de cette façon. Il n’avait pas à parler du fait qu’avant, il ne désirait rien de spécial. Il avait tout. Désirer quelque chose, quand on a tout, c’est un fait rare. Mais il y a des choses que même l’argent ne peut pas posséder.
L’adolescent but une gorgée d’eau, comme pour dire qu’il n’en dirait pas plus.

- L’envie c’est un péché capital.

Et il revenait à des propos stricts et simples. Il ne parlerait pas plus de lui. Il s’était juste égaré un peu. Il se tint encore un peu trop droit. C’est ce qui lui arrivait souvent quand il ne voulait pas aller plus loin dans un sujet, quand Magnus se rappelait qui il était.

- Tu saurais pourquoi l’artiste l’a représenté ainsi ? A moins qu’il faille lui poser la question directement…
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   10/12/2015, 19:07

Au moins Magnus ne lui sortait pas une réponse toute faite tirée d'un bouquin quelconque, ou entendue ailleurs. Il le disait avec ses mots. Des mots de jeune homme qui n'avait encore quasiment rien vu de la vie, certes, mais inutile non plus d'avoir un passé de folie pour comprendre un sentiment, une émotion qui habite chacun de nos. Buvant et vidant sa coupe de champagne avant de la reposer sur le premier plateau d'un serveur, Dorian écouta ses paroles, par rapport aussi au fait que l'envie et la curiosité se rejoignaient.

- C'est un point de vue intéressant …

A méditer. Mais il comprenait quand même la chose, ce qu'il voulait dire par la. L'Envie de découvrir quelque chose d'inconnu, donc, la curiosité. Histoire à creuser en effet. Puis il tourna le regard lorsque Magnus continua sur sa lancée à lui dire que c'était ce qui lui faisait ouvrir les yeux et ?

- Voyons on termine ses phrases, c'est la moindre des politesses … ça me suffit que mon mec le fasse …

A laisser en suspends ses phrases, à ne pas les terminer … Argh ! Ça l'énervait ce truc ! Enfin, pas tant que ça, mais c'était un truc qui était chiant. Mais s'il pardonnait à Alby, il ne pardonnait pas aux autres. Aussi, sûrement que Magnus s'apprétait à dire des choses qu'il ne voulait pas dire, ou bien s'était il emporté. Il ne savait pas trop. L'un ou l'autre.

Dorian hocha la tête au fait que l'envie était aussi un péché capital. Même sans être baptisé, il avait tout à fait conscience des sept pêchés capitaux, ce qu'ils étaient et représentaient. D'ailleurs il en incarnait pas mal à lui tout seul. La luxure en un premier lieu, et c'est pas sa liste de conquête longue comme le bras qui dira le contraire, et encore moins son mec. L'orgueil, mais ça, Magnus avait dû le remarquer. L'envie, parce que clairement, si Dorian n'était pas le meilleur dans quelque chose, dans ce qu'il faisait, il pétait une pile. Et la colère en dernier lieu. A souvent péter des câbles, que ce soit justifié ou non, à pourrir la vie des gens qu'il avait dans le collimateur. Un être humain comme un autre … Mais concernant ce qui est de l'envie ...

- Et surtout, c'est ce qui fait de nous des êtres humain. On est des êtres de désir. Nous avons toujours cette tendance à vouloir d'autres choses et c'est bien normal. C'est comme ça que tout le monde fonctionne. Que ce soit pour aspirer à une vie meilleure, à vouloir juste réussir ses études, à vouloir fonder une famille ou que sais-je ….

C'est la base. Il haussa les épaules à quand à savoir pourquoi est ce que l'artiste avait choisi de représenter l'Envie de cette façon.

- Aucune idée non. Ni aucun des autres tableaux. Sûrement que mon père pourrait y répondre si McKormick n'est pas disponible.

Etant donné qu'il recevait chaque artiste personnellement, que chacun avait à défendre son projet face à lui, sûrement qu'il en savait plus. Il fallait bien qu'ils se vendent et mérite leur place ici. Choppant au vol une nouvelle coupe de champagne, ainsi qu'un petit fou lorsqu'un autre serveur passa près d'eux, Dorian avait reporté son attention sur Magnus.

- Et sinon ? Tu es la parce que tu avais envie de venir, ou parce que tes parents t'on traîné la ?

L'un ou l'autre ne le surprendrait pas. C'était souvent que les gosses de bourges étaient traînés dans ces soirées, plus ou moins forcés, plus ou moins enjoués.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   17/12/2015, 13:54

[Désolé du retard, je me suis un peu éparpillé partout ^^’]

Magnus ne savait pas vraiment ce qu’attendait Dorian Wilde en lui montrant la toile. Le testait-il ? Tentait-il de le connaître mieux en évaluant sa réponse ? Dans tous les cas, l’adolescent avait répondu. Restait à savoir ce que l’autre en pensait. De ce qu’il dit, il trouvait cela intéressant. Le garçon aux yeux bleus clairs l’observa, tentant d’y déceler du sarcasme. Il n’en trouva pas. Sauf que cette réponse avait tout d’une réponse vague. Dans quel sens Magnus, devait-il le comprendre ?
Il continua néanmoins de s’exprimer, et tiqua à l’énième pique que lui envoya le blond sur le fait qu’il ne terminait pas ses phrases. Il n’avait pas envie de partir trop dans le privé. Ca ne le regardait pas. Point. Magnus souleva aussi le fait que Dorian avait parlé de « son mec ». Son mec. Ce type avait un mec. Un petit ami ? Magnus fronça les sourcils. Oserait-il lui en redemander plus, plus tard ? C’était à voir.

Finalement, Dorian Wilde continua sur le sujet de l’envie. Il parla de son propre point de vue, du fait que l’envie rendait humain. Son point de vue était légèrement différent de celui de Magnus. Mais il avait raison.
Et en fait, c’était comme ça qu’on décrivait normalement l’envie. J’ai envie de. Son propre rêve, ce qu’on désirait le plus. Mais Magnus n’avait pas vraiment de rêve bien précis. Parce que ses parents avaient déjà choisi pour lui.
Et qu’il ne vivait pas dans un monde de rêve, réellement.

Quand l’adolescent aux yeux bleus souleva la question sur l’origine de la représentation des tableaux, Dorian ne pu pas y répondre, mais proposa à demander à son père ou à l’artiste. Magnus hocha la tête, parce que cela l’intéressait. A présent, il était curieux de savoir.
Il le laissa prendre un autre verre de champagne – le blond faisait bien ce qu’il voulait au niveau de ses consommations – tandis qu’il réfléchissait encore.
Enfin, Dorian le questionna sur sa présence ici.

Si on devait retourner au sujet de l’envie, Magnus pouvait dire qu’il n’avait pas envie de venir non. Pas vraiment. Un peu. Parce qu’il était curieux de rencontrer la famille Wilde, mais mis à part ça… C’est tout. C’était ses parents qui avaient décidé de l’emmener à cette soirée. Pour qu’il découvre toujours plus ce monde.
Il haussa les épaules, termina son maigre verre d’eau.

- Les deux.

Jamais avant il n’aurait pu dire qu’il était là pour ses parents. Il aurait prétendu, même si ça aurait été mentir, qu’il était venu de son plein gré. Mais ce soir, et sûrement sous l’influence de sa discussion avec le blond des Wilde, il parlait légèrement plus librement.

- Père et Mère voulaient que je vienne, mais je voulais aussi.

Même si en vérité, il aurait préféré se trouver dans « le bas monde » à ce moment même. Mais ce n’était pas grave. Tant pis. Magnus observa la salle pour trouver ses parents, et les vit, au loin. Ils étaient toujours l’un avec l’autre. Sûrement que « Père » présentait « Mère » et qu’ensuite ils racontaient des mondanités.

- Et toi ?

Etrange idée que de retourner cette question. Mais Magnus se posait la même, finalement.

- Même si nous sommes « chez toi » ici.

Il observa à nouveau la toile de l’envie. Pas qu’il se retrouva hypnotisé par celle-ci, juste qu’elle le laissait songeur.

- Tu as une toile que tu préfères ?
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   17/12/2015, 18:12

Alors c'était un mélange des deux. Que ses parents l'aient poussé à venir mais qu'en même temps il avait voulu venir aussi. Père et Mère. Oh certes, il avait déjà entendu plein de fois des gosses appeler leurs parents comme ça, il ne s'en étonnait pas du tout pour leur rang social. Mais il trouvait ça moche, et très froid. Il ne s'imaginait pas appeler ses parents de la sorte. Ce serait un coup à ce que Castiel y aille de son petit numéro à vouloir faire genre ils allaient embaucher des domestiques, et aller chez Roy lui dire de l'appeler Père, sous le regard plein d'incompréhension du petit. Sa mère elle, aurait sûrement un bref rire avant de lui demander s'il avait bu, plus sérieusement. Avec le ton de la mère qui va engueuler son gosse, alors que niveau picole elle pouvait parler. Mais il s'éloignait.

- Je vois. Une petite sortie familiale en somme toute.

Et pour ce qui en était de la raison de la présence de Dorian, c'était très simple.

- Pour ma part c'est moi qui ait décidé de venir. Personne ne m'a forcée. Et puis ça ne servirait à rien.

De le forcer. Vu que de toute façon, quand on voulait l'obliger à faire quelque chose, par simple esprit de contradiction ou le plaisir d'emmerder son monde, Dorian préférait faire l'exact inverse. Le gosse dont tous les parents rêvent en effet. Mais aucun de ses parents n'avait jamais eu à le forcer pour aller dans ce genre de soirée. Ou du moins sa mère, vu que c'est elle qui l'a élevé. Du moment ou il avait mit les pieds dans une telle réception ou autre, il s'était senti à sa place. Même s'il était encore bien jeune la première fois, ça ne change rien. Haussant brièvement les épaules lorsque Magnus rappela qu'ils étaient « chez lui » ici. Il était clair qu'ici le maître des lieux, c'était son père, mais il en restait le fils.

- Oh ça ne change rien. J'ai un frère d'un an de moins que moi, et ce n'est pas spécialement son truc non plus.

Cependant, Alexis, les fois ou Dorian et lui étaient à une soirée du genre tous les deux, se montrait tout à fait brillant. Moins que Dorian cela va de soit, mais il était parfaitement à l'aise. Sans pression, sachant comment se tenir, quel langage adopter, trouvant des sujets de conversations à la fois légers et sérieux …. Chapeau gamin. Voyons, une toile qu'il préférait ? De l'expo sûrement, peut être pas en général. Ayant pu voir les toiles en avant première, Dorian n'avait pas à chercher bien loin, juste à se souvenir laquelle.

- C'est la toile Passion qui m'a le plus parlé. Je ne sais pas si je peux dire pour autant qu'elle est ma toile préférée, mais le thème et la toile m'ont davantage touché.

Toile qui se trouvait à l'exact opposé de la ou ils étaient si jamais. Passion, qui ne définissait pas que le coté amoureux. Mais la passion qu'on pouvait avoir dans sa vie, dans les choses que l'on faisait. Et, vu que Dorian était du genre à toujours faire les choses à fond, très certainement que ça avait influé. Enfin, assez parlé de peintures. Non pas que le sujet était épuisé au contraire, mais autant parler d'autre chose.

- Dis-moi, ça n'a pas l'air d'être l'éclate avec tes parents.

Demanda Dorian avec l'air le plus naturel du monde, le regardant dans les yeux. Notons qu'il ne s'agissait pas la d'une question. Oh et inutile de faire genre tout allait bien. Sérieux, peut être que ce n'était pas la guerre ou autre, mais il s'imaginait mal tout ce petit monde se faire une petite soirée raclette.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   22/12/2015, 20:50

Une sortie familiale. C’est vrai qu’on pouvait voir les choses de cette façon au fond. Même si ses parents n’avaient rien des parents affectueux de ce genre de sortie. Dorian précisé que lui il s’était décidé tout seul et que de toute façon on ne le forçait pas – au vu de ce qu’il sous-entendait -. Cela ne surprenait guère Magnus : le blond paraissait avoir un sacré caractère. Ca n’était pas forcément un mal. Surtout si ça pouvait lui permettre de faire ce qu’il désirait.
Apparemment, la famille Wilde était assez spéciale. Ou au moins les enfants de cette famille. Mais Magnus ne disait rien. Ca changeait tellement de d’habitude. C’en était presque intéressant. Réjouissant. Presque.

De fait, l’adolescent demanda la toile préféré de son guide, et celui-ci parla de la toile représentant la Passion. La passion. C’était tout autant un sujet bien complexe, s’alliant souvent avec l’envie.
Magnus aurait voulu en parler plus longuement, parce que c’est ce genre de sujets qui lui plaisaient…Mais Dorian dériva ailleurs, dérivant sur ses parents. Faisant remarquer, avec un langage familier que ça ne semblait pas être l’univers parfait chez les Henderson. Bien sûr que non. Papa Henderson et Maman Henderson étaient des êtres bouffis d’orgueils, d’avarice, et d’autres péchés capitaux.
Ils n’avaient pas de temps à perdre avec leur progéniture, bien qu’ils désiraient que celle-ci devienne comme eux.

Magnus se rétracta. Ce n’est pas qu’il haïssait ses parents, parce qu’il les aimait quand même. Juste qu’il savait que dans d’autres familles, les parents étaient autre chose que des sources de revenus sociaux qui voyaient leur fils comme un héritage presque similaire à un objet, qu’il fallait éduquer, certes, mais pas aimer.
C’était donc encore différent d’un objet. Plus comme un animal savant. Une expérience de laboratoire.
Arrivera-t-il à être le digne fils de ses parents ?

- Vas savoir, répondit Magnus, d’un ton plutôt froid. Et tes parents, à toi, ils sont comment ?

Mais Magnus se doutait que ça serait sûrement de meilleurs parents. Peut-être pas qui sait.

- Je suppose qu’ils sont bien différents, pour avoir engendré quelqu’un qui parle comme s’il se trouvait dans la rue au milieu de badauds.

Ce n’était pas dit de façon insultante, c’était une remarque. Une remarque remplie de curiosité et d’interrogation, parce que Magnus aurait aimé savoir ce que c’était que d’avoir des parents différents des siens.
Et qu’il ne parlait jamais de ça avec les autres adolescents qu’il rencontrait. Et puis, en savoir plus sur Castiel Wilde, pourrait toujours être un bon point.

- Et mes parents restent mes parents.

Des êtres qui lui était quand même chers.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   22/12/2015, 21:54

Va savoir, va savoir.... Notons qu'il n'infirmait ou ne confirmait pas sa phrase, ce d'une façon assez détachée. Froide. Ce qui laissait penser que Dorian avait plutôt visé juste sur ce point la. Pas besoin de tenter de lui bouffer la tête non plus, ce n'était pas sa faute à lui sa situation familiale non plus. Comment étaient ses parents ? Euh, il n'avait pas une question moins précise ? Non mais la, c'était vague quoi. Ses parents étaient de tels numéros qu'il pourrait écrire des livres entiers sur eux. Comment ça les chats ne font pas des chats ? Jaloux oui....

- Et bien ils sont … différents, mais ils se ressemblent en certains points. Ma mère m'a par exemple appris à me défendre dans la vie, et aussi à écraser les indésirables. Une bonne mère vraiment.


Fit Dorian avec un petit sourire en coin. Il n'allait pas non plus se mettre à lui raconter les différents que mère et fils ont eu récemment, et qui, grâce à la belle mère de Dorian furent résolus. Ça ne le regardait pas. Il n'en n'avait qu'à peine parlé à Alby, alors le premier type venu … Mais vraiment oui, Elise était et est toujours à ses yeux une mère excellente. Qui, outre ce qu'il venait de dire, l'avait toujours couvé d'amour et d'attention. Alors il avait beau avoir été élevé uniquement par elle, à aucun moment il ne pouvait se plaindre d'avoir manqué de quoi que ce soit de ce coté, vraiment.

- Et mon père est quelqu'un avec une ouverture d'esprit incroyable. Je sais que je peux lui parler de n'importe quoi il ne me jugera pas.


Au pire, il sortira une blague bien pourrie de son cru, mais ceci mis à part oui, Castiel était d'une ouverture d'esprit sans limite. Alors que sa famille maternelle était très, très fermée concernant tout ce qui est homosexualité, lorsqu'il avait annoncé un jour à son père qu'il viendrait avec son petit ami ( enfin, simple pote à l'époque mais c'est une longue histoire ) il avait eu une petite crainte. Crainte bien futile, étant donné qu'à aucun moment il n'eu de remarque désobligeante. Bon, par la suite, il su aussi ce que cette ouverture d'esprit incluait mais il taira bien entendu ce point la. Relevant un sourcil à sa petite remarque quand à son langage, Dorian poussa ensuite un petit soupire agacé. Dommage gamin, ils étaient pourtant bien partis.

- Oh, et concernant mon langage, sache que je m'adapte à la personne face à moi. Excuse-moi si je ne te parle pas comme si j'étais en pleine conversation avec le doyen du coin.


Petit air entendu de la part de Dorian à ces mots. Mais vraiment, il s'entendait parler le Magnus ? Sérieux quoi. Jamais vu un coincé pareil. Lui même était de ces gens de la haute, et avait d'autres amis avec un bon rang social. Nate par exemple, un de ses amis proches, faisait nettement partie de la classe supérieure. Et pourtant, c'était le premier à picoler en soirée, à mettre l'ambiance et à instaurer des conneries. Question d'éducation et de caractère sans nul doute.

- Vraiment tu ne t'entends pas parler … Hey, je viens d'avoir dix huit ans, et toi, tu as quoi ? Seize ? Dix sept ans ? Lorsque tu parles j'ai l'impression qu'à ton prochain anniversaire on va t'offrir ton premier déambulateur.... En or massif cela va de soi.


Bien que de l'or massif ce serait compliqué pour un petit vieux à être trimballé. Mais il voyait un peu l'impression qu'il donnait ? Il était inutile de lui parler comme il parlerait à un vieux. Bon, pas comme s'il s'adressait à son pote non plus faut pas abuser. Tiens, il était doué pour mettre en avant l'évidence ce petit. Ses parents restent ses parents.

- Disons que tu aurais pu tomber sur pire.


Dit-il sur le ton de l'évidence. Ce n'était pas du tout une attaque envers les parents du jeune homme. Même si ça n'avait donc pas l'air d'être le gros délire entre les parents et leur fils, à leur façon, ils semblaient s'occuper de lui. Ça vaut mieux que le désintérêt total, de toute façon, à chacun sa manière d'aimer ses enfants ou ses parents. Et c'est la que Dorian se trompait et qu'en fait, c'était l'enfer entre Magnus et ses parents. Oh si tel était le cas, ça ne changerait rien à la vie du blond soyez en sûr.

- Fils unique j'imagine ?

Ou bien un petit frère ou une petite sœur trop jeune pour être traîné dans de telles soirées ?

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   28/12/2015, 22:42

Magnus écouta ce que Dorian pouvait dire sur sa propre famille. Il semblait que sa mère avait un tempérament de feu. En somme, ce n’était pas forcément un défaut et Magnus comprit qu’il savait alors peut-être d’où venait le tempérament similaire de Dorian.
Par contre, il ne sut pas dire si Dorian aimait sa mère ou pas, mais se dit que ça n’était pas forcément très important à savoir. Il en apprit aussi donc sur le père de famille, le fameux Castiel Wilde. Avoir une ouverture d’esprit était un point intéressant, chose que les parents de Magnus ne possédaient pas. Ils prétendaient parfois l’être, mais leur esprit était plus fermé que jamais. Et Magnus l’était aussi, à sa façon, même s’il s’améliorait en côtoyant cet autre monde qu’il chérissait tant.
Mais de fait, Magnus ne su pas si c’était une si bonne chose d’avoir une forte ouverture d’esprit ou non, et ne commenta rien sur ce fait.

Et quand l’adolescent reprit encore sur le langage, cela paru agacer le blond, et Magnus s’en moqua bien. Il tenait aux bons langages, c’était un fait qu’on ne pouvait pas lui retirer. D’accord, cela lui donnait un aspect « coincé » même pour un garçon de famille riche. A ne jamais dire de gros mots, à ne pas parler dans un langage « jeune », mais ses parents étaient hyper traditionnels. Donc ce n’était pas si surprenant que ça.
Magnus ne se crispa pour la remarque sur le doyen, faisant fi de cette parole. Et alors, qu’est ce que ça faisait s’il parlait comme s’il avait un balai coincé là où on pouvait y penser ? Magnus avait toujours été éduqué comme ça, donc…

Sauf que l’autre continua sur le sujet, il paru le comparer à un vieillard, et Magnus haussa un sourcil de mépris. Comme quoi, même s’ils commençaient à plutôt s’entendre, ils pouvaient toujours avoir des divergences.
Il se fichait bien de ce que l’autre pouvait dire sur son langage. Il ne changerait pas de façon de parler.

- Je m’entends parfaitement parler. Et je préfère nettement ma façon de parler, que celle que tu emploies « quand tu t’adaptes ».

Sûrement même que Magnus parlait comme ça à l’écrit. Sûrement était-il même un grammar nazi.
De fait, l’autre lui fit remarquer qu’il aurait pu avoir de pires parents que cela, et Magnus haussa les épaules. Sûrement. Ses parents l’oubliaient, mais ne le frappaient pas, c’était déjà un bon point.
Quand Dorian demanda pour s’il était fils unique ou non, Magnus répondit :

- Oui, c’est cela. Et cela me sied tout à fait.

Il mentait un peu. Parce que s’il avait un frère ou une sœur, sûrement que celle-ci aurait tout autant accaparé l’attention de ses parents que lui, et peut-être n’aurait-il pas eut à endosser autant de responsabilité parce qu’il était l’unique successeur des Henderson.
Et comme madame Henderson ne pouvait plus réellement procréer au vu des nombreuses opérations qu’elle aimait se faire…

- De fait, il est vrai que j’ignore ce qu’est d’avoir un frère ou une sœur, donc que je ne peux pas réellement juger de cela…Mais je m’en porte très bien.

Magnus ne rajouta rien à ce sujet, préférant réfléchir à ce qu’il pourrait dire ensuite. Quoique parfois, les silences étaient toujours appréciables. D’autant que Magnus appréciait la tranquillité et le calme.

Ce fut à ce moment là, qu’un autre type, sûrement venu là pour profiter du champagne, se ramena, brisant ce silence.
Il avait une coupe à la main, et les joues déjà rosies. Cela se voyait qu’il aimait clairement abusé des liquides alcoolisés, ou au moins de celui qu’il tenait en main. Bien qu’il fût présentable, il avait sur ses doigts ses tâches de peintures qui ne semblaient pas vouloir s’enlever.
A défaut d’être l’artiste présenté ici, il n’était que son assistant.

- Salut les jeunes, alors, cette expo vous plait ?

Soit il ignorait qui était Dorian Wilde – en somme le fils de celui sans qui l’exposition n’aurait jamais pu être ici -, soit l’alcool lui avait déjà fait perdre la mémoire. Dans tous les cas, Magnus n’aima pas son comportement, et se refroidit violemment. Et, comme à chaque fois, il se tint plus droit que jamais. Néanmoins, il reprit son sourire factice :

- Oui, je la trouve superbe.

Il ne mentait qu’à moitié. C’est vrai que les peintures étaient jolies.

- Haha ! Chouette alors. C’est moi qui ait aidé à faire toutes ces croûtes, donc y a intérêt que ça plaise…

Croûtes était un terme plutôt péjoratif, et Magnus fronça les sourcils. Il avait réellement envie de renvoyer ce type, mais ne voulait pas mal-paraître parmi les gens présents ici. Il se contenta de jeter un regard vers Dorian, pour voir ce que celui-ci pouvait penser de l’intrus shooté au champagne.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   30/12/2015, 20:56

- Et bien comme ça, tout le monde est content.

Répondit Dorian tranquillement. Magnus était content de parler le ptit vieux, et Dorian était content de pouvoir parler n'importe quel langage. Et encore, l'effort était double puisqu'il ne s'exprimait pas en sa langue natale. Alors, s'il devait lui parler à la façon racaille de quartier en allemand, le petit bonhomme se serait sûrement pissé dessus. Donc, qu'il s'estime heureux le garçon... Fils unique alors ? Dorian hocha la tête à ses mots.

- Hum, je comprends à peu près.


Chose vraie. Etant donné qu'il n'avait rencontré et eu vent de ses demi frères et sœur en janvier dernier il avait vécu donc comme un fils unique. Mais étant donné qu'il était assez proche de ses trois cousines, en vrai, il n'avait jamais souffert aucunement de ça. Tous les jouets et cadeaux pour lui, toute l'attention de sa mère pour lui, et à l'occasion des cousines avec lesquelles jouer. Parfait non ? Ça lui allait très bien en tout cas. Il était donc évident que Magnus ne pouvait pas savoir ce que cela faisait que d'avoir un frère ou une sœur. Ce à quoi, Dorian resta silencieux, méditant sur ses mots en buvant une nouvelle gorgée de champagne. Très bon au passage. Lui du coup, savait ce que c'était de vivre avec ou sans frère ou sœur. Et, de loin, il préférait la vie ou il y avait Roy, Alexis et Kendall. Il n'imaginait plus sa vie sans Roy qui revenait de l'école à raconter sa journée comme n'importe quel gosse de six ans. Sans Alexis qui était la pour le réconforter quand ça n'allait pas et partager de vrais moments de complicité comme s'ils se connaissaient depuis toujours. Sans Kendall qui lui racontait ses déboires et à qui il racontait les siens, se remontant le moral autour d'une barre de pole dance … Argh ! Non on a dit qu'on oubliait ce passage ! Non mais vraiment, pour avoir testé l'un et l'autre, sa vie était bien plus intéressante avec cette famille nombreuse. Mais en même temps ne s'était jamais plaint de sa situation jadis de fils unique, c'est tout à fait vrai.

C'est alors qu'on interrompu leur discussion hautement philosophique, personne ne doute la dessus. Qui ? Dorian fronça les sourcils en un premier temps en lançant un regard dédaigneux à cet homme, détaillant l'attirail du parfait soûlard. La coupe à la main – Dorian aussi mais lui n'en n'avait pas bu une dizaine avant – et la tête de l'imbécile heureux ….

- Hum...


Petit soupir hautain en redressant le menton, toisant l'homme de haut en bas. Il n'avait pas la moindre idée qui était ce pélose sortit d'il ne savait ou. Il lança un coup d'oeil à Magnus qui lui, avait adopté la position balais dans le cul et sourire de façade. Bien dressé le petit. Qui répondit en plus poliment à l'homme. Bien dites donc. Ah donc il était l'assistant ? Non mais sérieusement …. Le blond capta le regard du brun, ce à quoi il se contenta de lui répondre par un relevé de sourcil, l'air de dire qu'il n'appréciait pas l'individu ici présent. Oui, l'individu. Pas son attitude ou autre, mais bien la personne. C'est ainsi, pas de demi mesure.

- Merveilleux je suis sûr que Mr. Mc.Kormick sera enchanté de savoir que son propre assistant qualifie ses œuvres de croûtes.


Aaaah tu connais donc Yan ? Un ami à lui ou bien ….. Et toi alors ? Vous êtes tous les deux des potes à Yanou ? Oh le cachottier je ne savais pas qu'il avait des potes amis si jeunes !


Outre le plissement d'yeux et la crise d'urticaire passagère que lui procura le fait que l'homme ne se mette à le vouvoyer, c'est son petit sous entendu que Dorian eu peur de saisir. Le petit sous entendu genre lui et Yan n'étaient pas juste des potes. Voir plus. Oh, lui et Magnus par la même occasion vu qu'on dirait qu'il les mettait tous les deux dans le même sac ! D'ailleurs celui-ci avait posé son coude sur l'épaule de ce pauvre Magnus, et continua à raconter sa vie, l'air bien déchiré :

C'est toujours un plaisir de voir des p'tits jeunes s'intéresser à la peinture et tout ce qu'on peut faire avec des pinceaux ! Vous aimez encore ça vous les jeunes ?

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   3/1/2016, 17:53

Magnus remarqua que finalement, Dorian réagit aussi froidement que lui. Il était clair que la présence de cet étrange homme les dérangeait tous les deux. L’adolescent aux cheveux noirs peinait à garder son petit sourire, parce qu’en vérité, s’il avait pu se laisser aller, cela aurait été du mépris qui aurait transparu sur son visage.
Et il aurait été sûr que ce type à l’air odieux, ne l’aurait même pas compris. Sûrement parce qu’il semblait avoir bu plus que de raison, et que ses propos étaient des plus stupides. Magnus était bien d’accord avec ce qu’annonça Dorian. L’artiste aurait été certainement ravi que son propre assistant dénigre son travail de cette façon. Magnus se demanda même s’il n’y avait pas la possibilité d’aller le chercher pour lui présenter son assistant, saoul, et mauvais. Celui-ci aurait été bien dans la mouise.

L’autre – à défaut de dire l’individu – s’exprima toujours aussi mal, en parlant à Dorian. Appelant de cette façon l’artiste par un surnom des plus audacieux pour un assistant même sous l’emprise de l’alcool. Magnus haussa un sourcil, son sourire s’effaçant. Yanou. Par contre, le garçon ne compris pas l’éventuel sous-entendu qui pouvait transparaître. Sûrement parce qu’il ne pouvait même pas essayer de l’imaginer même une seconde.
Magnus se demanda s’il n’y avait pas moyen de mettre dehors cet individu édifiant de bêtise.

L’adolescent se crispa quand il sentit que l’individu alcoolisé se posa sur lui comme s’il n’était qu’un porte manteau. Si Magnus avait été un chat, il aurait fêlé à coup sûr.
A la place, il se contenta de prendre une grande inspiration, bien qu’il le regrette. Mon dieu que cet homme puait l’alcool.
Le pire de tout, c’est que cet assistant stupide continua de leur adresser la parole comme si Dorian et Magnus étaient ses potes.

- Il est vrai, que j’apprécie la peinture.

Reste calme, reste calme.
Le ton utilisé par le fils Henderson était des plus glacials. Il se retira de l’affreux contact du bonhomme sans gêne. Il le fit de façon assez sèche, et en profita pour essuyer son épaule. Comme si quelque chose d’horriblement sale l’avait touché à l’instant.

- Mais il y a une chose que je n’apprécie pas.
- Aaaah ? Et c’est quoi mon p’tit gars ?


Si Magnus avait pu être violent, il y aurait longtemps que son poing aurait atterri contre le nez de cet individu exécrable. A la place, il se plaça rapidement à côté de Dorian pour ne pas que l’autre imbécile le touche à nouveau, et lança, d’un ton méprisant :

- Ce sont les individus sans gêne qui pensent être en mesure de pouvoir me parler comme si nous avions pu manger dans la même cuillère.

Apparemment, l’autre assistant ne paru pas comprendre la moitié de ce que Magnus avait dit. Sûrement que c’était trop sophistiqué à son goût. Magnus soupira :

- Où, dans un langage que tu es en mesure de comprendre : Les personnes odieuses comme toi, ne méritent même pas de me parler. Alors… vas-t-en de là.

Magnus n’avait pas trouvé mieux que « vas-t-en ». Oh, il y aurait bien pu dire « dégage », mais sûrement que mentalement il n’en aurait pas été encore prêt. Et puis, il ne fallait pas oublier qu’il se trouvait dans une soirée mondaine, malgré tout.
Tutoyer ce type, lui parler aussi froidement, et abandonner légèrement son langage bien trop sophistiqué, tenait déjà du miracle.

Sauf que l’autre ne paru pas comprendre.

- Heiiin ? Mais pourquoi je partirais, on a encore tant de choses à se dire. Vous savez, les potes de Yanou sont mes potes aussi, hein. Faut pas être timide.

Magnus évita de justesse la main de l’autre qui voulu la mettre sur son épaule. Il se tourna vers Dorian :

- Je crois que cet homme est dur d’oreille en plus d’être fortement alcoolisé. Et si nous allions un peu plus loin ?

Il manqua d’ajouter « avant que je lui jette sa propre coupe de champagne à la figure ». Tout non-violent qu’était Magnus, il avait vraiment du mal avec les gens irritants.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   3/1/2016, 18:30

Dorian suivit du regard Magnus lorsqu'il se déplaça pour se mettre à coté de lui. Awww …. C'était il pas mignon ça ? D'utiliser le blond comme un rempart humain ou bien comme un grand frère derrière lequel on se cache ? So cute. Oui bon, dans sa tête, Dorian se marrait bien, mais en apparence, il restait stoïque, normal. Quoique, normal pour lui veut dire afficher un air supérieur en lançant aux gens des regards dédaigneux. Donc, qu'est ce que Magnus n'appréciait pas ? Dorian avait tourné la tête vers lui, attendant la suite, bien qu'il se doutait un peu du contenu. Il ne s'était pas bien trompé, puisque le brun avait simplement dit qu'il n'aimait pas les gens qui parlaient avec lui comme s'ils étaient déjà les meilleurs amis du monde. Ça c'est la version traduite en effet. Peut être qu'il aurait dû lui dire ceci de la sorte, puisque l'assistant ne semblait pas bien saisir la chose.

- Tente encore.

La tête qui imite un poisson mort, généralement, ça veut dire que la personne ne comprends pas. Ah, ça allait chauffer dans les chaumières ? Magnus allait devenir plus sec ? Plus virulent ? Petite montée d'excitation en écoutant Magnus parler, mais qui retomba quand même, retenant un rire à ses mots. Il avait tourné la tête pour que l'assistant ne le voit pas, relevant le revers de sa main à sa bouche pour étouffer un rire.

- C'était tellement drôle ton petit pic la ….


Son va t'en vilain, c'était très drôle à voir ! On aurait dit un de ces petit bourges coincés qui tente de lâcher, mais qui, les vieilles habitudes oblige, n'y arrivent pas et sortent des phrases comme ça. Cependant, ça n'avait pas non plus l'ai de fonctionner. Pourtant, Magnus avait causé dans un langage plus compréhensible pour quelqu'un qui a sévèrement picolé. Bien dommage mais saluons l'effort tout de même ! Suivant des yeux l'échange entre les deux, Dorian posa les yeux sur Magnus lorsqu'il lui proposa de s'éloigner.

- Je crois que ça devient nécessaire en effet....


Roh aller ! On commençait juste à s'amuser !


- Non non. Pour reprendre les termes de ce jeune homme, nous n'avons aucune envie de rester en ta présence. Alors, si tu me le permets – et si ce n'est pas le cas tant pis – je vais simplement appeler la sécurité pour qu'on s'occupe de te faire décuver.


Il y a un moment, il ne faut juste pas pousser ou chercher compliqué. Et, surtout quand on est le fils Wilde il faut en profiter. De sa grande taille, Dorian n'eu pas de mal à repérer un agent de sécurité, posté discrètement dans la salle. Captant son regard il se rapprocha vers eux sans perturber le moins du monde la fête.

Un problème messieurs ?

- Rien de grave, mais cet individu est clairement en état d'ébriété. S'il était possible de nous en débarrasser, sans faire de vagues ….


Mais bien entendu. Venez donc avec moi.


Forcément, l'assistant n'était pas spécialement de cet avis, mais un type bourré contre un agent de sécurité avec tout ce que ça comporte, ça ne fait pas le poids. Calmement, Dorian suivit du regard l'agent qui, avec une main sur son épaule, guida fermement le type ailleurs. Peut être pour le faire décuver ou le foutre dans un taxi, il ne savait pas, et il s'en foutait. Une fois ce type parti, Dorian prit une grande inspiration, avec un petit sourire satisfait.

- On respire mieux soudainement, n'est ce pas ?


Une fois les nuisibles écartés de leur champ de vision, on se sent mieux. Puis il se tourna un peu plus pour être face à Magnus, relevant un sourcil en le regardant.

- Alors, c'est comme ça que tu envoie balader les gens ? En leur disant « ouh le vilain pas beau va t-en tu ne mérite pas de me parler » ?

Quelle vie de petit prince protégé de tous les cotés il avait dû mener pour penser qu'à l'avenir ça allait suffire... Avec des gens bourrés ou non d'ailleurs.

- Il va falloir travailler un peu ta répartie si tu veux mon avis.


Et bien sûr qu'il voulait l'avis de Dorian, qui ne le voulait pas?

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   11/1/2016, 16:00

Magnus avait beau commencer à a peu près apprécier Dorian, il en restait que le blond restait quelqu’un de particulièrement… Exécrable quand même. Mais finalement, quoi de mieux qu’une relation pareille pour mettre un peu de piment dans sa vie, hum ? Magnus n’était sûrement pas de cet avis, mais passons.
Il ne savait pas s’il devait bien prendre le fait que Dorian commente son pique en riant comme ça. Magnus fronça les sourcils, et ne sut pas quoi dire.

Mais Dorian accepta de s’éloigner de l’étrange individu alcoolisé, qui fut contre ce fait. De fait, Magnus remercia intérieurement Dorian pour ce qu’il fit quand Dorian parla d’appeler la sécurité. Même si en vérité, il aurait très bien pu appeler la sécurité lui-même. Mais sur le coup, il avait voulu essayer de faire partir l’assistant lui-même. Et avait lamentablement échoué.
Magnus le suivit de loin quand il alla vers les hommes de la sécurité, et le laissa expliquer la situation. Il observa avec soulagement, la sécurité faire sortir ce type qui allait sûrement avoir des problèmes au réveil.

Libérant un soupir de soulagement, il entendit la voix de Dorian lui faire remarquer alors qu’il était plus facile de respirer, à présent. C’était vrai. Ca sentait moins l’alcool et la bêtise qui va avec. Magnus hocha la tête, et cessa définitivement de sourire ou de se tenir droit – bien qu’il resta très droit quand même -. Etrangement, il devait reconnaître qu’il y avait un avantage à trainer avec le blond.

- Alors, c'est comme ça que tu envoie balader les gens ? En leur disant « ouh le vilain pas beau va t-en tu ne mérite pas de me parler » ?

Magnus fronça les sourcils, prenant un air mécontent, fusillant l’autre du regard. Bien sûr, il ne pouvait pas s’empêcher de se moquer hein ? Magnus avait envie de lui écraser le pied. Mais il ne fit rien, parce que Magnus n’était pas puéril.
D’accord, sa technique avait été redoutablement mauvaise, mais… Ca n’était pas sa faute, il n’avait juste pas su…Oui voilà, il n’avait juste pas trouvé la bonne répartie au bon moment.
Magnus chercha quoi répondre, et son hésitation prouva qu’il n’avait pas forcément autant de répartie qu’il aurait aimé le montrer.

- Je ne veux pas de ton avis.

Fut tout ce qu’il trouva à sortir.

- …Mais merci pour ce que tu as fait.

Au moins, Magnus n’était pas tant un sale gosse que ça. Malgré sa haute fierté et son comportement hautain qu’il pouvait aborder souvent, il avait la force de remercier les autres. Quitte à flatter leur égo, ce qui risquait d’arriver avec le fils Wilde.

- Dis moi que l’artiste ne boit pas autant et n’est pas aussi bête que son assistant…

Parce que sinon, Magnus n’était plus sûr d’apprécier tant que ça les toiles qui se tenaient autour d’eux.
L’adolescent tourna son regard vers l’artiste qui se trouvait un peu plus loin.

- Sinon, ça serait du gachis.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   11/1/2016, 18:25

- Peut importe, tu l'a tout de même.

L'avis de Dorian. Comme si le blond allait attendre que quelqu'un le lui demande pour le donner. Voyez-vous il était du genre très généreux comme mec. Et après dire que certains osaient se plaindre de l'avoir ! Bande de privilégiés, vous ne vous rendez même pas compte. Ceci dit, il hocha la tête lorsque Magnus le remercia.

- Ce n'était trois fois rien, je me farcis des abrutis pire que ça tous les jours alors …


Faire simplement appel à la sécurité n'était pas bien compliqué pour Dorian. Oh des fois il avait affaire à des types qui se croyaient plus malin que lui. Raté ! Plus ils mettaient du temps à disparaître de sa vue, plus ça l'énervait et était mauvais. Enfin, pour en revenir à cette affaire ici présente, ce fut assez simple en effet. Et puis, il était inutile d'argumenter avec quelqu'un qui a assez bu pour en oublier ou il se trouvait. Pour ce qui est de l'artiste, Dorian haussa les épaules avec une légère moue.

- Pas que je sache en tout cas, on ne demande pas aux artistes leur degré de consommation lors d'une soirée. Mais pour le peu que je l'ai vu, il ne m'avait pas l'air aussi stupide que son assistant.


A son tour, Dorian avait tourné le regard pour essayer de repérer l'artiste du soir, plus loin dans la galerie. Hochant la tête pour approuver les dires de Magnus. Effectivement, ça gâcherait tout s'il déboulait totalement torché ! Et ce n'est pas vendeur.

- Visiblement, il a l'air d'avoir toute sa tête je dirais.


Quoiqu'ils n'étaient pas à coté et n'entendaient pas ce qu'il racontait alors on ne sait jamais. Levant la main pour chopper un petit four qui passait sur un plateau de l'un des serveurs qui déambulait dans la pièce, Dorian reposa son regard sur Magnus. Bien, si déjà il se traînait son nouveau padawan lors de cette soirée, autant faire quelque chose de plus intéressant.

- Et si nous allions le saluer ? Comme ça tu pourrais faire connaissance et on s'assurera qu'il n'est pas dans le même état que son assistant.


D'une pierre deux coups. Bien que pour ce dernier point, si tel était le cas, d'autres l'aurait peut être signalé à Castiel, qui se serait réglé de charger le problème. Autrement que de faire appel à la sécurité bien sûr. On a pas idée d'à quel point les russes peuvent se montrer efficaces contre la gueule de bois.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   19/1/2016, 14:54

Magnus haussa un sourcil quand Dorian lui annonça qu’il devait se coltiner des gens pareil à longueur de journée. Mais à quoi passait il ses journées pour devoir se coltiner ce genre de personnes odieuses ?
Quand l’adolescent demanda pour l’artiste, il fut rassuré d’apprendre que celui-ci ne semblait pas de la même trempe. Cela aurait été bien décevant dans le cas contraire, finalement. Donc il était bon d’apprendre que l’artiste était moins stupide que son assistant. Dorian confirma les dires en observant l’artiste plus loin. Magnus l’observa aussi, et supposa que c’était vrai.

Magnus laissa le blond attraper un petit four, mais ne fit pas de même. Il n’avait pas spécialement faim, et de toute façon avait tendance à manger comme un moineau. Donc il n’avait pas besoin de trop se remplir l’estomac. Il entendit Dorian proposer d’aller voir l’artiste, et ne fut pas contre :

- Je veux bien.

Il prit donc le chemin pour se diriger vers l’artiste, qui outre le fait qu’intérieurement il devait bouillir d’une imagination étrange – vu ses toiles -, semblait parfaitement dans son assiette, et sur terre. Il parlait avec des gens de la soirée, et paraissait tenir des propos parfaitement intelligibles et non pas tenu par l’alcool, bien qu’il eut un verre à la main.

Si Magnus fut ravi de ce fait, il reprit surtout son sourire crispé, qu’il avait tendance à produire dès l’instant où il revenait dans la soirée en elle-même. Finalement, Dorian Wilde était un privilégié, puisqu’il était le seul, pour le moment, à avoir eut le droit à voir que Magnus ne souriait pas tant que ça en fait.

- Bonsoir, monsieur McKormick.

Magnus redevenait le fils de riche plein de faux sentiments, bien qu’il fut malgré lui, très intéressé par les toiles de l’artiste. Il ne pu d’ailleurs, s’empêcher de le complimenter, bien que ce fut avec sincérité, à la différence de peut-être, certaines personnes se trouvant à la soirée.

- Je trouve vos toiles particulièrement intéressantes…

Bien qu’il ne s’y connaissait pas en art. L’artiste paru content de ce compliment, et s’il en pensait autre chose – comme le fait que c’était un simple petit adolescent qui lui faisait cette remarque donc que ce n’était guère crédible – il n’en montra rien. Il se tourna par contre vers Dorian Wilde, peu après avoir remercié Magnus. Sûrement parce que c’était le fils de Castiel, et que c’était grâce à ce dernier qu’il se trouvait ici.

[Pour une raison que j’ignore, j’arrive moins à faire de dialogue direct pour l’artiste que pour son assistant o_ô…]
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   28/1/2016, 12:31

Va alors pour aller à la rencontre de l'artiste. Enfin, la rencontre n'était que du coté de Magnus. Certes il n'avait pas réellement fait connaissance avec ce cher McKormick, mais ils savaient qui ils étaient l'un l'autre avant cette soirée du moins. Puisque à présent quasiment tout le monde ici présent savait qui était l'artiste exposé ce soir. Il en restait toujours qui sont venus sans avoir la moindre idée de pourquoi ils étaient la et repartiront sans en savoir plus c'est vrai.

- Allons-y donc.


Ce sera sûrement plus intéressant que les propos tenus par son assistant bourré. D'ailleurs il va falloir qu'il lui glisse un mot en douce la dessus. Son père devait déjà être au courant de la chose. Non pas qu'il savait absolument tout ce qui se passait ici, mais quand un invité se faisait ramener dehors par la sécurité, ça au moins il en était tenu informé. Et le nom du type noté dans un coin pour les gens indésirables à une prochaine soirée, assistants ou pas, un peu de tenue. Le champagne est la pour être dégusté pas sifflé. Mais voilà donc les deux plus jeunes de la soirée qui étaient arrivés à hauteur du peintre. Un homme de taille moyenne, des cheveux châtains mi longs gominés en arrière, un petit bouc et habillé élégamment pour les circonstances. En voyant arriver Dorian, il le reconnu sans peine. Oui, généralement il fait cet effet la aux gens.

- Bonsoir Mr McKormick.


Ah, bonsoir Mr Wilde, je suis ravi de vous voir ici !


- Tout le plaisir est pour moi voyons. Laissez-moi vous présenter le fils de Mr et Mrs Henderson, Magnus Henderson.


Dorian laissa donc Magnus et McKormick se saluer l'un l'autre avec une poignée de main. En tout cas, ça avait beau faire quasiment un an qu'il portait le nom de Wilde, mais ça lui faisait toujours une sensation étrange. Une bonne bien sûr. De porter pendant dix sept ans le nom de sa mère puis prendre celui de son père, ça a de quoi perturber un peu. Pour dire au début, au lycée l'an dernier des fois il avait un léger doute quand les profs appelaient un Wilde. Il n'y avait que lui mais le temps de s'y faire sûrement. Mais pour l'heure, il observait simplement le petit échange entre Magnus et McKormick.

Je vous remercie jeune homme, ça me fait toujours plaisir de savoir que mon travail plaît.

Avait répondu McKormick à Magnus lorsqu'il lui eu dit trouver ses toiles intéressantes. L'artiste s'était alors tourné vers Dorian, un sourire sympathique sur le visage. Lui, n'était pas formaté pour ce monde, aussi, son sourire était nettement sincère et sa joie non feinte. En même temps le gars, c'était sa soirée.

Et vous Mr Wilde ? Je sais que vous avez pu voir mes toiles un peu avant tout le monde, mais vous ne m'avez pas dit ce que vous en pensiez.


- C'est juste. Et le moment ne s'y prêtait pas puisque vous discutiez avec mon père. Mais pour vous répondre je trouve tout ceci très intéressant également. J'avoue ne pas m'y connaître autant que mon père en Art et sûrement que d'autres personnes ici, mais tout ceci est intéressant à voir et … peut être plus accessible.


Que des choses qui lui semblaient ahurissantes. Comme la fois ou il avait entendu qu'une toile, un aplat de peinture, un truc monochrome s'était vendue à des millions. Castiel avait pu lui expliquer autant de fois qu'il le voulait ce pourquoi encore aujourd'hui il y avait des choses qu'il ne saisissait pas. Mais la réponse sembla réjouir l'artiste qui le gratifia d'un sourire, avant de se tourner vers Magnus.

Et vous jeune homme ? Mon travail vous semble également plus accessible pour vous ?



[Les personnages bourrés semblent te réussir davantage x) ]

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Exposition hivernale [Magnus]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exposition hivernale [Magnus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: