AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   14/1/2016, 13:17

Beaucoup de choses s'étaient passées en si peu de temps... Depuis qu'Ethan s'est remis avec Sarah à la mi-décembre, tout est allé très vite. Le couple a passé les fêtes de Noël dans la famille de Sarah, à Manchester. Là-bas, Ethan avait été présenté en bonne et due forme aux Julliard même s'il connaissait déjà les deux frères, Logan et Nathaniel. Cependant, il avait fait la connaissance des parents et de la grand mère. Autant dire que le beau brun avait du succès auprès de la gente féminine ! Ethan rappelait à Violet son défunt mari. En bref, il n'avait eu aucun mal à se faire accepter. Cette famille extraordinaire avait réchauffé le coeur d'Ethan. Il s'était senti à l'aise tout de suite, étant considéré comme un membre à part entière des Julliard. Cela lui changeait de sa propre famille ! En parlant de cela, le couple n'avait pas passé un très bon nouvel an malgré que Sarah soit venu emménager avec son compagnon qui lui avait donné les clés de l'appartement... En effet, Maya, la mère d'Ethan, était venue annoncer la mort d'Edward Hawkins. Ce dernier n'était autre que le père du beau brun. La venue improvisée de Maya n'avait pas plu. Ethan voyait cela comme une intrusion dans sa vie privée. Au départ, l'ex avocate s'était montré presque charmante... Oui, elle avait bien réussi à amadouer Sarah pour que celle-ci l'invite à rester trois jours avec eux. Autant dire que la cohabitation n'a pas été de tout repos !

Quelques jours plus tard, Ethan et Sarah se sont envolé pour Los Angeles afin d'assister aux obsèques d'Edward. Là encore, le couple ne resta pas longtemps. En fait, ils étaient parti avant le moment prévu. A force de faire face aux remarques désobligeantes de Maya, Sarah avait fini par se sentir mal. L'ex avocate n'arrivait pas à l'accepter car la jeune femme représentait un potentiel obstacle pour se rapprocher de son fils. Ce fut la goutte qui fit déborder le vase et les tourtereaux regagnèrent New York. Là, ils vivaient dans leur petit cocon.

Ce week-end, Ethan avait appris une excellente nouvelle... Il allait devenir Papa ! Même s'il ne pensait pas le devenir tout de suite et même si ce n'était pas dans les projets du couple pour le moment, Ethan fut très heureux de l'apprendre. L'arrivée d'un bébé ne pouvait qu'emplir de joie ce petit couple. Sarah désirait plus que tout un enfant, sa famille leur avait mis également la pression durant le séjour à Manchester... Toutefois, aucun d'eux n'avait fait en sorte que cela arrive. On ne faisait pas toujours ce qu'on voulait et surtout, on avait pas le contrôle sur tout. Il y avait sans doute eu une petite défaillance mais Ethan était heureux. Même s'ils devaient trouver leur rythme, préparer l'arrivée du bébé d'ici quelques mois, ils étaient prêts. Ethan et Sarah avaient tous les deux un boulot stable, ils avaient de l'argent, beaucoup d'argent ... de quoi subvenir largement à leurs besoins.

Aujourd'hui, Ethan s'ennuyait. Sarah avait repris le chemin du travail. Autant dire que c'était difficile de reprendre ces habitudes... Bah oui, le couple ne s'était pas lâché une seule fois depuis Noël alors forcément... Mais il fallait bien qu'elle aille gagner sa vie. De toute façon, demain ce serait à son tour de regagner le bureau de son entreprise. Avec ces vacances, il n'osait même pas imaginer tout le travail qui l'attendait.

Profitant alors de l'absence de sa compagne, Ethan sortit. Il se rendit dans un grand centre commercial où il pourrait tuer quelques heures à flâner. Qui sait s'il ne trouverait pas quelque chose pour lui ? Pour Sarah ? En fin de compte, il passa dans un magasin pour bébés. Il fallait bien qu'il se familiarise avec ce milieu, pas vrai ? Enfin bref, Sarah aurait une petite surprise en rentrant car Ethan avait craqué pour un petit doudou.

Ensuite il déambula sans trop savoir où aller et en passant devant un magasin de vêtements, il lui sembla reconnaître une femme. Elle était blonde et elle lui rappelait quelqu'un... Mais qui ? Il avait son nom sur le bout de la langue... En s'approchant d'un peu plus près, sa première impression se confirma. Il l'approcha un peu par surprise.

- On fait son petit shopping ? fit-il en regardant des robes à côté d'elle...

Ouais, c'était vachement viril de regarder des robes mais c'était plus une tentative d'approche. Si ça pouvait rassurer Serena, Ethan n'avait pas l'intention de se travestir.

- Je suis navré si je vous ai fait peur, ce n'était pas mon but ! Comment allez-vous .... hum... il chercha son nom, depuis notre dernière rencontre ?
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   16/1/2016, 11:44

Je soupirais lasse devant ma garde-robe. Non mais les galas de charité du musée étaient pour la bonne cause… mais je n’avais rien à me mettre. La soirée exigeait une tenue de soirée, pour les dames une robe longue était obligatoire. Le seul hic était que ma seule robe longue avait déjà été mise il y a deux semaines et, l’année dernière pour fêter un anniversaire d’une partie du musée, et encore l’année avant pour le bal de Noël. Autant dire qu’elle avait servi et qu’une ou deux collègues, que je n’appréciais pas trop m’avaient fait remarqué qu’il serait temps de renouveler ma garde-robe. Du coup je me retrouvais aujourd’hui devant ma garde-robe, fraichement rangée. Je possédais un bon nombre de tailleurs, des sweats plus que confortables, des jeans et des jupes pour les routines journalières, quelques robes courtes pour les soirées et évènement nécessitant pas de robe longue et cette unique fameuse robe longue.

Achetée avec une de mes premières payes, j’avais craquée dessus. D’un bleu foncé avec un voile pailleté aux manches s’enroulant autour de la taille et s’évasant légèrement aux niveaux de la ceinture. Elle était magnifique. Mais bon… Comme l’avait si bien soulignées mes deux collègues… Elle se faisait vielle et un peu de nouveauté ne ferait pas de mal. Je soupirais en fermant mon armoire et me rendis a l’un des centre commercial huppé de la ville vêtue du jeans le plus cher de ma garde-robe, ainsi que ma seul pair de Lou Boutin noir et simple et d’un chemisier assez class. Je n’étais pas fan des grandes marques, et je n’aimais pas sortir habillée aussi « richement » pour aller dans un centre commercial mais je savais d’expérience que la boutique que j’avais en tête pour dénicher une robe avait la manie de coller des étiquettes à leur clientèle et de la traiter en fonction de cette étiquette. Mais bon, j’étais plus tôt économe et j’avais épargné pas mal durant mes années d’études donc je me disais tant qu’à devoir se faire un petit luxe, autant de faire à fond. 2000€ pour une robe devraient suffire non ? Il suffisait d’éviter la nouvelle collection et les robes les plus mise en valeur dans la boutique.

Je m’étais finalement garée dans le parking avant d’entrer dans l’ascenseur luxurieux... Enfin assez sobre quand même mais rien comparé au ascenseur d’autres centres commerciaux. Je sortis au bon étage et marchait d’un pas assuré parmi la foule, comme si je venais toujours ici. Enfin c’est vrai que j’avais un tailleur venant d’ici et ma paire de Lou Boutin mais bon… Quand le physique d’une femme passe avant l’œuvre d’art qu’elle droit représenter et la marque des vêtements devient plus importante que le nom de l’artiste il faut bien se plier aux règles, même si elles me rendent malades.

Je passais donc finalement l’enseigne du magasin que je cherchais et fis un magnifique sourire à la vendeuse. Sourire qu’elle me rendit le plus poliment et charmant du monde (ca c’était l’effet de mes chaussures) avant de me demander si elle pouvait m’aider. J’essayais de garder mon plus grand sérieux en lui expliquant que je voulais une nouvelles robes, mais que celle en vitrine, malgré qu’elles soient magnifiques étaient déjà prisées par une de mes amies et que j’espérais trouver une robe dans les robes les moins exposées pour porter quelques chose d’original et d’inattendu. Je ne sais pas ce qui fut le plus drôle : retenir mon rire alors que je lui expliquais que les robes en vitrines étaient vues de tous et que du coup on s’attendait à voir une femme porter ces robes et que je voulais surprendre l’assemblée, ou de me retenir de rire lorsqu’elle me regarda avec un air compréhensif et qu’elle me montra les étalages plus dans le fond du magasin. Je trouvais ça toujours marrant de me faire passer pour une riche dépensière !

Alors que je passais devant un des étalages plus récents une robe rouge attira mon regard. Je m’en approchais pour la contempler… Après tout ce n’était pas interdit. Satinée, le décolleté était de forme carrée, les brettèles plutôt larges montaient droite pour faire le tour de l’épaule ce qui garantissais un dos nu. Assez serré au niveau du ventre elle tombait droite dès la ceinture mais vu la quantité de tissus elle devait être large et faire un magnifique effet si jamais on faisait tourner la porteuse. Je m’apprêtais à regarder le prix, me préparent mentalement à faire une mine de dégout si jamais elle était trop chère histoire de ne pas griller ma « couverture ». Rendre la chose plus intéressante en me croyant dans un James bond ! Mais avant que je n’ai pu atteindre l’étiquette je sursautais violement lorsque j’entendis une voix masculine se fit entendre à côté de moi. Je me détendis directement en reconnaissant Ethan Hawkins. Non mais même si Alexandre n’était plus venu me harceler ou autre j’avais quand même encore notre dernière entrevue en tête et restais légèrement sur mes gardes.

Je n’eus pas le temps de répondre que monsieur Hawkins enchaina. Je lui fis un petit sourire et hochais la tête lorsqu’il s’excusa. Je me tournais vers lui ma robe toujours à la main. Je notais son hésitation mais ne sur déterminer sur quoi elle portait. Sur le fait que je l’ai embrassé comme ça, que nous nous soyons disputé ou que sa secrétaire m’ait humiliée ? En tout cas dans mes souvenirs la soirée avait fini sur une note amicale. Je chassais donc cette impression de ma tête.

« Il n’y a pas de soucis. Et je vais bien merci ! Et vous, comment vous portez vous ? »


Je remarquais par-dessus l’épaule d’Ethan que la vendeuse le regardait avec un air ébahit et qu’elle rajustait sa tenue. Les étiquettes je vous jure ! N’empêche le fait de croiser Ethan ne pourrais que parfaire ma couverture ! J’enchainais donc en souriant et en me permettant un peu d’humour ! Je lançais un rapide coup d’œil à la robe qui se trouvait face à lui  avant de le regarder à nouveaux :

« Si jamais vous hésiter, je peux vous donner un conseil : je ne pense pas que les robes transparentes avec motifs soient votre genre… Je vous verrais plus en bustier couleur verts profond ! »


Mon ton était taquin et mon sourire démontrât que je n’avais aucune mauvaise intention et que je ne faisais que plaisanter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   16/1/2016, 14:41

Franchement, Ethan était loin de se douter qu'il rencontrerait Serena ici. La dernière fois qu'il l'avait vu, c'était à Los Angeles, il y a quelques mois lors d'une vente aux enchères. Ethan avait acheté un tableau vendu par le Musée de Brooklyn. Depuis, ils ne s'étaient pas revus. En même temps, il se passait tellement de choses dans sa vie ces derniers temps qu'il n'avait pas vraiment le temps d'aller nouer des liens d'amitié avec qui que ce soit.

La jeune femme sursauta quand elle vit Ethan à côté d'elle. Ce dernier s'était approché en toute discrétion. Il l'avait reconnu malgré qu'il n'arrivait plus à se rappeler de son prénom... Un comble. En fait, le jour de leur rencontre, le beau brun ne devait pas être des plus concentrés. Il avait une autre femme en tête à ce moment là. Sarah occupait déjà ses pensées à l'époque alors qu'ils ne formaient guère un couple. Pour autant, c'était nier que des sentiments s'étaient développés mais qu'il ne pouvait les reconnaître. Aujourd'hui, Ethan et Sarah formaient un couple uni, soudé dans l'épreuve et dans quelques temps, ils seraient les heureux parents de leur premier enfant. La machine s'était emballée si vite.

Autant dire que la jeune femme ne mordait pas. Même si elle avait un certain caractère. Cela, Ethan s'en souvenait. Si au début la guide du Musée lui avait paru naïve et sensible, elle s'en restait pas moins obstinée, déterminée et avec un grand esprit de contradiction. Qu'elle se rassure, il n'était plus là pour la draguer. Alors, à sa question de savoir comment il allait, il répondit :

- Comme un charme ! Figurez-vous que j'ai appris ce week-end que j'allais devenir papa !


Ethan était fière comme un coq de pouvoir s'en vanter. Désormais, la séduction était réservée à une seule et unique femme. Il n'aura pas eu Serena. A l'époque de leur rencontre, il avait bien tenté de la séduire mais en vain. C'était loin d'être une femme facile. Oh, elle avait tenu tête au beau brun et c'était ce genre de caractère qui plaisait. Sarah n'était-elle pas comme ça également ? C'était ce fait d'être hors d'atteinte qui poussait ce Don Juan à poursuivre ses efforts en matière de séduction. Mais ça, c'était avant. Il se souvint néanmoins que Serena ne voulait pas coucher avec lui... N'empêche qu'elle l'avait embrassé de son propre chef ! Si leur rencontre avait été une catastrophe, l'after avait été propices aux échanges et la soirée s'était terminée sur une note amicale.

Alors que le PDG faisait style de chercher une robe -ce qui est très logique pour un homme en temps normal- Serena, pour le taquiner, lui conseilla plutôt de porter une robe bustier d'un verre profond. La jeune femme, quant à elle, avait porté son attention sur une belle robe rouge satinée.

- Oh ! Vous trouvez ? fit-il en jouant le jeu.

Ethan prit une robe au hasard qu'il posa sur lui. Ethan n'avait pas peur du ridicule. Oh non, ça ne tuait pas ! Surtout pas devant ces vendeuses qui étaient là pour faire tous les petits caprices des consommateurs fortunés qui venaient dans ce magasin. Ici, elles avaient leurs têtes et savaient flairer les gros poissons. N'empêche que ça devait bien parler derrière leur dos... Ethan Hawkins, PDG de la multinationale la plus importante du pays était dans leur boutique... Inutile de vous faire un dessin. Il avait assez fait de couvertures de paparazzi avec Sarah pour savoir qui il était. Le beau brun était tellement beau, sexy... que les femmes avaient du mal à résister à son charme.

- Franchement, je serais magnifique ! Mais je ne pense pas que ça plaise à ma compagne !

Il la reposa donc tout en rigolant. L'atmosphère d'aujourd'hui n'avait rien à voir avec celle de leur rencontre. C'était plus détendu, plus amical. Et puis, il n'y avait plus de malentendus possibles. Ethan était casé et il allait être papa. Les flirts, c'était de l'histoire ancienne. Il pourrait avoir une relation amicale avec une femme sans ambigüité.

- Je ne pensais pas que c'était dans votre habitude de fréquenter ce genre de magasin ! Je ne dis pas que vous n'avez pas les moyens bien sûr mais c'est plutôt étonnant ! Vous avez plutôt l'air d'une femme qui aime les choses simples au premier abord.

Quand on voyait le prix des robes, et pas que , c'était plutôt étonnant. Serena était loin de gagner autant d'argent. Sa paye ne devait pas être plus élevée que le montant de la robe qu'elle détenait entre les mains. Après, il ne la connaissait pas assez pour la juger ainsi. Peut-être avait-elle des économies de côté qui lui permettait de faire ce genre de folie...
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   17/1/2016, 01:46

Alors que je me remettais du fait de croiser Ethan ici, un sourire radieux apparu sur mon visage. Pris d’un élan de joie je pris Ethan dans mes bras dans une accolade amicale et légèrement maladroite, la robe sur son cintre toujours dans ma main, et lui fis la bise avant de me reculer de m’exclamer :

« Mais c’est fantastique ! Félicitation ! »

La fierté que dégageait cet homme me fit sourire. Le don Juan était casé et allait être papa. Je rigolais intérieurement mais d’un autre côté j’admirais le côté touchant de la chose. C’est fous ce qu’une telle nouvelle peut provoquer chez un homme. Un Casanova rendant hommage à sa réputation fière d’être papa. Et vu sa ferté je suppose que la mère ne devait pas être qu’une simple fille de passage. Même si nous nous étions quitté sur une note amicale je ne me permis pas de demander une telle question et préférais rester centré sur le bébé, qui à près tout était à l’honneur du jour.

« Je suis vraiment contente pour vous ! C’est prévu pour quand ? »

Je le regardais en souriant, limite si je ne rayonnais pas plus que lui ! Mais d’un autre côté les naissances étaient toujours un moment privilégié. Et puis un bébé c’était toujours mignon. Enfin quand ça criait pas ni que ça faisait dans son lange mais je préférais garder mes pensée pour moi. Le futur papa serra bien traumatisé assez tôt. Pas que je ne voulais pas être mère, bien au contraire, mais j’avais une vision objective de la chose : je savais que j’allais être fatiguée, devoir supporter des cris et autre mais j’étais prête à ça… par amour certainement.

La conversation tourna alors sur le thème des robes qui lui iraient le mieux. Je rigolais de bon cœur lorsqu’il prit la première robe, une petite chose noir avec une fente jusqu’au niveau de la cuisse, qui lui allait à merveille et posa avec. Je hochais la tête affirmative lorsqu’il rangeât la robe et parla de sa compagne. Ah ben la voilà la réponse à ma question ! Je rigolais doucement et enchainais de voix douce mais humoristique.

« Je suppose en effet, surtout si vous vous servez de ses vêtements qui ne sont pas à votre taille je présume ? »

J’étais heureuse de voir que la note amicale sur la qu’elle nous nous étions quittés était toujours présente. Ca faisait vraiment plaisir. Et puis vu que j’étais assez romantique voir le don Juan tomber amoureux et se caser avec la femme de sa vie… ca donnait envie de rêver. La conversation vira alors sur le type de magasin et mon sourire se fit un peu plus forcé.

« Disons que les normes sociales imposent aujourd’hui à une femme de s’habiller dans ce genre de magasin pour assister un gala de charité organisé dans un milieu culturel ! »


Ma voix était elle aussi devenue un peu plus sèche, mais je fis vite un sourire d’excuse :

« Désolé… c’est juste que ce gala est organisé pour une cause importante et culturelle et tout ce  quoi les invités et la majorité du personnel pensent c’est de critiquer les tenues des autres et de gagner le concours du plus beau plumage… je trouve ça horrible de perdre de vue le but et l’histoire de ce gala pour des apparences ! »

Je fis un sourire triste ce coup-ci. Oui j’étais idéaliste et un peu philosophe, et je savais que les long discours l’ennuyaient du coup je m’étais déjà bien retenue pour résumer mon avis. Mais voilà les faits étaient là. Les vrais objets qui seraient contemplés seront les tenues, les portefeuilles et les poitrines ! Enfin je me consolais en me disant qu’au moins Evelyn et moi-même nous rendrons hommages aux œuvres.

Je fis ensuite un petit sourire joueur à Ethan avant de m’approcher de lui sans dépasser une certaine limite, mais assez que de loin on pense que je ne lui demande que l’avais sur la robe que je tenais depuis le début entre mes mains. Je la relevais légèrement devant nos yeux pour rendre mo histoire crédible.

« Actuellement j’ai quelques économies et je me suis dit, si je dois déjà me payer un luxe pour garder la crédibilité au boulot autant le faire ne bonne due et forme… Le tout est de savoir que les robes en fond de magasin sont souvent nettement moins chères que celles exposés à l’avant… »

Je regardais finalement l’étiquette avant de secouer la tête comme si la robe ne me plaisait pas finalement. Intérieurement j’étais estomaqué et la remettre à sa place me fit mal au cœur mais bon… 6000€ pour une robe ... Le triple de mon budget maximal ! Je lançais un petit regard à Ethan avec un petit sourire indulgent :

« Vous ne me grillerez pas auprès de la vendeuse j’espère ? Elle me prend pour une riche voulant dépenser son argent mais refusant de porter les robes en vitrines pour justement surprendre son cercle d’amis riches qui s’attendraient à la voir porter le dernier modèle d’un couturier au nom imprononçable et au prix inabordable ! Je n’ai pas honte de mon compte en banque, ni de ma vie, je déteste juste me faire viré d’une boutique alors que je peux et veux m’y procurer une robe sous le prétexte que je ne roule pas en Mercédès et que mon compte en banque n’a pas 8 chiffres après la virgule ! »

Et c’était vrai je n’avais pas honte. Je voulais juste faire mon shopping tranquillement sans avoir à supporter des vendeuses prétextant que les magasins étaient fermé à deux heure de l’après-midi pour ne pas vous laissé retirer, ou qui vous regardent de haut en bas avec un de ces regards jugeant. Sans que je ne m’en rende vraiment compte la proposition sorti de ma bouche sans vraiment réfléchir :

« Vous voulez m’aider à choisir ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   17/1/2016, 20:10

A peine se rencontraient-ils qu'Ethan se vantait déjà de devenir Papa. Autant dire qu'il allait limite l'annoncer à toutes les personnes qu'il croisait ! Il était tellement heureux qu'il éprouvait le besoin de partager sa joie ! Franchement, ce n'était pas tous les jours qu'on lui annonçait une future naissance ! Surtout qu'il en était le géniteur. Il attendait patiemment que ce jour arrive et ça y était. Ce n'était pas prévu dans leur programme pour le moment mais Ethan se sentait prêt à assumer son rôle.

Visiblement, Serena était très heureuse d'apprendre que ce Don Juan s'était posé et allait devenir papa pour la première fois. Comme on dit, l'amour change un homme et avoir rencontré Sarah avait profondément changé Ethan. Sur pas mal de points. La jeune femme lui demanda pour quand était prévue l'arrivée du bébé.

- Logiquement, dans neuf mois !

Quelle question ! Ca allait de soi, non ? Enfin, à ce stade, le bébé ne devait encore faire que quelques millimètres... Alors, ne mettons pas la charrue avant les boeufs car la vie était tellement imprévisible. Qui savait ce qu'il pouvait se passer d'ici là... Déjà, quand ils auraient passé le cap des trois mois, ce sera un grand pas ensuite il faudra attendre sept mois pour être sûr qu'il ne soit pas prématuré.

Toutefois, Ethan se demandait bien ce qui pouvait attirer Serena dans cette boutique où les premiers prix pouvaient avoisiner les 1000€ facilement. N'importe quelle femme était prête à faire des folies, à vendre son âme au Diable pour s'habiller en Prada ou autre. Là était la peur des hommes.. Que leur compagne fasse flamber la carte bleue, littéralement ! Alors, Serena lui expliqua la raison de sa présence dans cette boutique qui visait plutôt une clientèle fortunée, habituée au luxe. La jeune femme avait un gala de charité et visiblement, elle se sentait mal à l'aise si elle ne portait pas des robes de créateurs... Ah les critiques ! C'était tellement facile ! M'enfin, Ethan connaissait particulièrement bien ce monde où tous les regards étaient braqués sur vous et vous déshabillaient du regard pour voir ce que vous portiez. Selon Serena, c'était une question de crédibilité.

- Serena, je vais vous raconter une anecdote pour vous démontrer que ce n'est pas ce que vous portez qui est important. Nous sommes dans une société où il faut être vu, se mettre en avant en permanence pour être considéré, être accepté dans un groupe de personnes bla bla bla ... mais, c'est comme si l'on vous offrait une bague dans un écrin. L'écrin peut être très beau, donner une bonne impression au premier abord mais quand on l'ouvre, on découvre une bague très laide, pourrie... Et puis, il y a un écrin tout simple, de premier prix, qui peut renfermer le plus beau des  bijoux, les plus belles surprises !

Dans ce monde, les apparences étaient souvent trompeuses. L'habit ne faisait pas le moine. Ethan en connaissait un rayon dans ce domaine. De ce fait, la jeune femme pensait que c'était une obligation si elle voulait rester crédible aux yeux de ces gens fortunés. Ils avaient beau posséder de l'argent, la plupart d'entre eux ne pouvait s'acheter le bonheur. Il y avait ce que l'argent pouvait faire et ce qu'il ne pouvait être à même de vous apporter. Ethan l'avait appris aux côtés de Sarah.

- Ne les laissez pas devenir une personne que vous n'êtes pas car vous valez bien mieux que ça !


Elle-même le disait. C'était dommage de perdre de vue l'histoire et le but de ces galas de charité. Pour le coup, le PDG donnait des conseils d'amis. Il était bien placé pour lui en donner.

Malgré leur petite conversation, Serena n'avait pas lâché la robe rouge. Elle jeta un oeil à l'étiquette et comme si elle ne lui plaisait pas, la reposa en place. Le prix avait du la refroidir, sans aucun doute. La jeune femme paraissait un peu gênée à côté d'Ethan et le supplia presque de ne pas la griller auprès des vendeuses car elle n'était pas la riche qu'ils espéraient. Ca, les vendeuses l'avaient déjà compris...

- Je ne vendrais pas la mèche, promis ! En même temps, dans ce genre de magasin, les vendeuses sont rarement gentilles avec les clientes... Elles sont surtout gentilles avec les cartes bleues vous savez. Si vraiment vous vouliez les impressionner, cette jeune personne serait entrain de se plier en quatre pour vous satisfaire... dit-il en pointant du doigt une des vendeuses qui faisait le pied de grue dans un coin du magasin.

Alors, comme pris d'un élan de générosité, il prit la robe rouge que Serena avait entre les mains quelques minutes plus tôt. Elle l'essaierait. N'allez pas croire que la jeune femme lui avait fait pitié. Non. Il voulait simplement l'aider pour une fois. Si elle voulait de l'aide pour choisir sa robe, elle en aurait tout le loisir.

- S'il vous plaît ?

Il s'adressait à cette vendeuse qui faisait le pied de grue. Aussitôt, elle accourut près d'eux, tout sourire. Un faux sourire, bien entendu... Sauf si elle touchait une petite commission sur les ventes qu'elle réalisait. Allez savoir.

- Puis-je vous être utile, Monsieur ?

- Rendez-vous plutôt utile pour cette jeune femme. Donnez-lui ce que vous avez de mieux, de plus rare, la dernière collection ...

Serena sortirait du lot à sa prochaine soirée et ça ferait taire les langues de vipères. Elle attirerait tous les regards et serait respecté dans le milieu. Une fois sa place gagnée dans ce monde, personne ne l'embêterait à nouveau. Ils ravaleraient leur venin.

- Mais .... Ethan interrompit la vendeuse en lui passant la carte bleue sous le nez.

Mais quoi ? Ce n'était pas possible d'avoir un service personnalisé dans cette boutique ? Vu les prix démentiels qu'ils pratiquaient, ils pouvaient au moins faire cela. Surtout quand il n'y avait aucune limite d'achat. Ces sommes ne représentaient qu'une goutte d'eau dans son océan d'argent. Il en avait à ne plus savoir quoi en faire alors... Lui aussi pouvait faire preuve de charité et aider cette jeune personne. Il aurait fait sa bonne action. Et puis, ce n'était pas comme si elle était une parfaite inconnue. Presque.

- Vous la voulez ou pas ? Sinon, je peux très bien aller voir dans un autre magasin qui me proposera un meilleur service.

La vendeuse n'en revenait pas. Ce devait être la première fois qu'on ne lui donnait aucune limite... Finalement, après un regard à sa supérieure, elle accepta la carte bancaire du PDG. Aussitôt, cette dernière accourut également auprès d'eux. Auprès de Serena surtout car c'était elle qu'il fallait habiller.

- Allez-y, ma belle. Profitez-en c'est vous la Pretty Woman aujourd'hui !

Serena n'aurait sûrement pas d'autres occasions d'avoir du personnel à ses pieds afin d'assouvir tout ses caprices... Ethan allait embellir sa journée.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   29/1/2016, 14:36

Je roulais des yeux quand à sa réplique mais rigolais doucement avant de répondre sur le ton de la plaisanterie :

« Elémentaire mon cher Watson !* Imaginez qu’elle soit enceinte de trois mois à l’heure qu’il est… Comment voulez-vous que je le sache vu nos entrevues si régulières ?! »

Je le regardais taquine avant d’enchainer.

« C’est donc récent ! Et ça va ? Vous n’avez pas trop peur des couches, des milliers de courses à faire pour le bébé ? »


J’avais troqué mon ton taquin pour un ton joyeux et sincère : c’était vraiment une bonne nouvelle et je me réjouissais pour lui ! Il faudra que je pense à envoyer une lettre ou quoi… D’un autre côté peut être que ça ne se faisait pas… Enfin... Je verrais dans neuf mois. Si jamais ils décident de garder l’info dans un cadre familial je ne ferais rien, si jamais un fairepart apparait dans les journaux peut être que j’enverrais un petit quelque chose… mais bon. Nous n’étions pas fort proche non plus…


La conversation tourna alors sur mes obligations vis-à-vis de mon travail. Je l’écoutais me raconter son anecdote et j’essayais de ne pas paraitre étonnée. Mais intérieurement j’étais soufflée. Ethan Hawkins venait de me faire un discourt pareil… Je ne me doutais pas que cet homme pouvais penser de la sorte, au contraire j’aurais plus attendu une réplique du genre «  que voulez-vous – être vu ou être mangé tel est la fatalité de nos société » mais à la place… Il m’encourageait à rester moi… A ne pas me prendre pour quelqu’un que je n’étais pas …Je n’étais pas égocentrique mais il m’avait semblé qu’il me comparaissait avec cet écrin simple…

J’étais touchée et me retrouvais un moment muet. Lui qui avait horreur des long discours qui étaient ma spécialité venait de trouver mon bouton « off ». Je fis un léger sourire et remis une mèche de mes cheveux derrière mon oreille gênée.  Par reflexe je commençais par une plaisanterie.

« Je penses que vous venez de trouver mon bouton off... je ne sais pas quoi dire… Vous qui n’aimez pas les long discours, avez maintenant la clef de mon silence. Et vous êtes le seul à avoir réussi ! »

Je renchainais d’une voix plus douce :

« C’était… Merci beaucoup ! Dommage qu’il n’y ait pas plus de gens qui pensent comme vous ! »

Sans que je ne sache vraiment pourquoi je lui proposais de m’aider à choisir. J’allais justement rajouter qu’il avait certainement du travail et que je ne voulais pas le retarder si jamais, qu’il ne se sente pas obliger donc. Mais le voilà qui avait pris la robe rouge entre les mains et appelais une vendeuse, je me tournais vers lui un air perdu et paniqué sur le visage. Bon sang je ne savais pas me payer cette robe… il devait l’avoir compris mais pourquoi appeler la vendeuse alors ?! Je me tournais vers elle un sourire rayonnant aux lèvres, cachant mon stress intérieur avant d’écouter Ethan. Je me tournais vers lui et réussit à garder un air légèrement étonné sur le visage alors qu’intérieurement je hurlais. Il n’allait quand même pas… He ben si ! Le voilà qu’il passait sa carte bleu sous le nez de la vendeuse. Non mais… mais… Il venait de la menacer là ? J’essayais de rester impassible, et j’y arrivais plus tôt bien, mais … Intérieurement je buguais. Il voulait me payer ? Un sentiment d’infériorité me submergea. Je posais mon regard sur lui. Est ce qu’il me prenait pour une pauvre petite chose qu’il fallait aider, une sorte de cendrillon qu’il oublierait dès que nous sortirons de cette boutique ? Alors que je l’examinais son discours me revenait en tête et le sentiment désagréable s’évanouit. Autant ma première impression avait été médiocre de cet homme, autant il avait fini par monter dans mon estime… Très haut… Et autant je ne pouvais m’imaginer Ethan dépenser de l’argent comme ça juste par pitié. J’acceptais donc son offre silencieusement en lui offrant un petit sourire gêné et discret.  D’un coup je l’imaginais en costume de marraine la bonne fée et je ne pus m’empêcher de pouffer. La vendeuse en chef qui venait de me proposer je ne sais quel service me regarda bizarrement. Je pense qu’elle se demandait  si elle n’avait pas fait de faux pas. Je me ressaisis et lui souris poliment :

« Excusez-moi j’ai … eu une pensée des plus drôle. Vous disiez ? »

La vendeuse répéta donc sa question : quel genre de robe j’aimerais. Ah ben là une très bonne question. C’était bizarre de ne pas avoir de limites… très bizarre ! Je décidais d’un de donner mes directive, ne laissant pas paraitre mon trouble, à la vendeuse ; Une robe longue, sobre, élégante mais discrète tout en évitant les décolletés vulgaires. Elle me fit un sourire polis et la seconde vendeuse vint me guider vers les cabines d’essayages pendant que la première empilait les robes correspondant sur son bras de manière soignée.  

D’un geste de pur survit j’accrochais mon bras à celui d’Ethan et l’entrainais avec moi. Je détestais être le centre de l’attention et n’ayant jamais été dans une telle situation j’avais peur d’être dépassée et de me noyer. Autant qu’il souffre avec moi ! Après tout c’était lui qui avait lâché les furies sur moi ! Arrivés aux cabines la vendeuse désigna un fauteuil confortable à Ethan et m’indiqua plus que poliment la cabine juste en face. Je me retournais vers mon compagnon de fortune pour lâcher une blague mais me retint au dernier moment, détournant le regard et me mordant les joues pour ne pas rire. J’avais eu en tête de lui lâcher un vanne sur un éventuel strip-tease avant qu’il ne devienne papa (je n’étais pas sérieuse cela va de soi !), vu l’arrangement de l’espace spatial.

Ma vanne fut bien vite oubliée lorsque je vis la vendeuse arriver avec un charriot… Oui, oui ! Un charriot remplis de centres auquel pendaient des robes qui devaient certainement avoir un prix démesuré. Je lançais un regard apeuré à Ethan avant que la vendeuse ne me propose tout sourire de choisir celles qui me plaisaient le plus parmi l’assortiment. Un deuxième charriot fut amené pour y pendre celles que je prenais. Je m’avançais doucement, non mais je savais que les robes n’allaient pas me mordre mais ... C’était irréaliste. Ce gaspillage, ces comportements… Tout ça pour de l’argent ! Nés-en-moins je m’approchais et fis mon tri. Tris qui fut rapide, je pris trois robes, les trois seuls qui me plaisaient vraiment et laissait le reste sur le chariot : trop décolleté, le prix ridiculement cher pour une robe transparent me dégouta de la première et fis en sorte que je ne m’intéressais à plus aucune des robes transparentes présentes. Je congédiais la première vendeuse en faisant comprendre, via sous-entendu qu’il serra inutile de me proposer d’autres robes : une des trois ferra l’affaire ! Parmi elle la robe rouge qui me plaisait tant, une autre de type bustier avec un jupon semblable à la première mais avec des couleurs inspirées d’un paon et la dernière noire simple, avec des plis soigneusement arrangés qui donnait un jolis effet. Je passais dans ma cabine mais eu un moment d’hésitation avant de tirer le rideau. Je murmurais à Ethan :

« Vous êtes sur de vous ? Cela ne va pas créer des ennuis ? »

Non mais c’est vrai sa compagne allait pas mal le prendre qu’il offre une robe comme ça à une quasi inconnue ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   29/1/2016, 21:20

Est-ce que Serena allait lui faire payer leurs rares entrevues de façon subtile ? Ethan le prenait un peu comme un reproche mais il se reprit très vite. Il n'allait pas se faire déstabiliser par cette jeune femme. Bien sûr que non. Ils se connaissaient pourtant à peine mais la conversation se faisait si naturellement, comme s'ils étaient de vieux amis... de vieux amis qui se vouvoient toujours, soit dit en passant. Qu'importe, là n'était pas la question.
Si pour Ethan les neuf mois de grossesse étaient une évidence, pour Serena ça l'était moins. C'est vrai, elle ne savait pas à quel stade Sarah en était après tout... Ethan non plus mais cela ne devait faire que quelques semaines...tout au plus. D'ailleurs, il fallait qu'il pense à se renseigner un peu sur toutes ces choses qui entourent la période de la grossesse, histoire de savoir à quoi il doit s'attendre avec Sarah et ses hormones...

La jeune femme était ravie pour Ethan. Oui, c'était un peu difficile à croire qu'un Don Juan comme lui finisse par se poser et avoir un enfant. C'est l'image que le beau brun avait donné à tout le monde mais au fond de lui, il avait espéré tout ça. Il attendait juste de trouver la bonne personne avec qui se poser. Sarah était celle-ci même si ce n'était pas toujours rose il l'aimait comme jamais il n'avait aimé une femme auparavant. En fait, Sarah était le centre de son univers et lui gravitait autour d'elle comme une planète autour de son Soleil.
Serena le questionna à propos de ses appréhensions par rapport à la naissance du bébé.

- Pourquoi est-ce que tout le monde me dit ça ? C'est si terrible que ça d'avoir un bébé ? Ne voyez-vous pas le côté formidable de la chose ? Avoir un bébé avec la femme que vous aimez c'est juste ... du bonheur ! La concrétisation de votre amour !

Mais peut-être qu'il ne dirait plus ça une fois le bébé arrivé... Il était bien conscient des responsabilités que cela entraînait. Son sommeil allait être perturbé, il allait devoir apprendre sur le tas comment s'occuper d'un bébé, en prendre soin, l'habiller.. changer les couches... C'était le côté un peu écoeurant de la chose mais bon c'était un mal pour un bien. Ce serait son bébé et il en serait fière comme un coq !

Revenant alors à leurs moutons, Ethan fit un petit discours à Serena, sur sa façon de se comporter, la façon dont on percevait le monde dans les soirées qui réunissaient le gratin de New York... Ce n'était pas les meilleures soirées pour tout dire. Le beau brun connaissait plus festif et bien fréquenté. Les soirées de gala étaient mieux quand c'était lui qui les organisait... enfin, son entreprise pour être précis. Pour montrer une bonne image, il était nécessaire de s'engager dans des oeuvres de charité... Et puis, le discours d'Ethan eut l'effet de lui "clouer le bec" quelque part car Serena ne sut quoi répondre aux belles paroles. N'empêche qu'il avait raison car il ne fallait pas qu'elle se laisse influencer par des vipères qui crachaient leur venin sur tout ce qui bougeait.

- Eh bien, il faut croire que l'amour change un homme !

En fait, Ethan aurait probablement dit autre chose avant... Il l'avait bien démontré à Serena lors de leur première entrevue lors de l'achat du tableau à Los Angeles. Il s'était montré des plus exécrable avec la jeune femme. S'ils n'avaient pas eu l'opportunité d'apprendre à se connaître autour d'un verre, il ne serait sûrement pas là à lui parler comme un vieil ami. Ethan connaissait ce monde mieux que quiconque... Il savait à quel point les gens pouvaient salir ceux qui n'étaient pas du même rang social... Il en avait une preuve bien vivante : sa mère. Une vraie peste qui méprisait tout ce qui n'était pas à sa hauteur...

Bref, Ethan avait envie de prendre les choses en main et faire plaisir à sa nouvelle amie. Il voulait l'aider, lui donner un petit coup de pouce pour faire taire ces langues de vipères. Y avait-il quelque chose de mal là-dedans ? Etait-il mal de se montrer généreux une fois dans sa vie même si la personne vous étiez presque inconnue ? Probablement mais ça ne sautait pas aux yeux d'Ethan ! Il se disait qu'il avait une montagne d'argent qui dormait et Sarah n'aimait pas les cadeaux hors de prix de son compagnon donc... fallait bien le dépenser quelque part... Et puis, il gardait ainsi son image de généreux donateur car il ne suffisait pas de l'être que pendant les galas de charité... Néanmoins, loin de lui l'idée d'avoir pitié de Serena. Pour une femme qui s'investissait autant dans son travail, elle pouvait être bien récompensée par un meilleur salaire... ou une indemnisation pour s'habiller pour les soirées données par le musée.

Aussitôt la carte bleue sortit, les vendeuses vinrent limite s'incliner devant eux. Ethan voulait qu'elles mettent tout en oeuvre pour que Serena trouve la robe idéale. Il était prêt à mettre beaucoup. Les zéros derrière n'avaient aucune importance à ses yeux... pas même sentimentale.. Car oui, il avait déjà fait ce coup à Sarah, pour la séduire à Los Angeles... Acheter une robe serait peut-être mal perçue si elle venait à l'apprendre mais bon, Sarah n'était pas obligé de le savoir, pas vrai ?
Les vendeuses s'agitèrent, se plièrent donc en quatre pour satisfaire Serena. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire pour une carte bleue, sérieux. Cela faisait doucement rire Ethan. N'empêche que le geste d'Ethan gênait quelque peu la jeune femme qui n'était guère habitué à autant de générosité et d'attention.

Ethan s'assit donc sur un fauteuil près des cabines d'essayage pendant que Serena essayait les robes qu'on lui avait choisi.

- Cessez de dramatiser ! A vous entendre j'ai l'impression de commettre un crime !

S'il savait que Sarah le prendrait comme tel, il ne s'y serait probablement pas risqué... Mais comme Ethan n'en faisait toujours qu'à sa tête et qu'il faisait toujours à sa façon... il ne pensait pas vraiment à la réaction de Sarah et il ne pensait pas que ces robes pouvaient avoir une portée symbolique pour sa compagne.

Pendant ce temps, son téléphone sonna dans la poche de sa veste en cuir noir. C'était Rachel. Il décrocha alors. Cela faisait plusieurs fois qu'elle l'appelait depuis samedi soir. C'est qu'elle ne perdait pas de temps !

- Je suis désolée de te déranger, Ethan mais je voulais savoir où notre accord en était pour pouvoir lancer ma nouvelle mission dans un pays défavorisé.

- Non, non, il n'y a pas de soucis mais ça ne sert à rien de me demander tous les jours tu sais. On a décidé ça il y a quelques jours et je ne t'ai pas vraiment confirmé la chose... Et je t'ai expliqué que ça pouvait traîner un peu car je ne suis pas le seul à décider dans mon entreprise. J'ai besoin de l'aval du comptable, du conseil d'administration tout ça tout ça ...

Si, en fait, elle le dérangeait mais il s'efforçait de ne rien laisser paraître. Rachel avait le don d'insister, d'être pressante et ça agaçait Ethan. Il n'aimait pas qu'on lui dise comment faire ou quand le faire... Ethan était son propre chef.

- Et tu ne pourrais pas... faire autrement pour que ça aille plus vite ? ça urge vraiment ! Tu sais que t'y serais gagnant !

- Ecoute, Rachel, je te rappelle plus tard. Je te tiens au courant.

C'était rapide mais Ethan voyait très bien ou elle souhaitait en venir. Pour obtenir les fonds plus rapidement, elle sous entendait qu'Ethan soit le mécène de sa mission... Mais il n'aimait pas trop s'engager dans une chose qu'il ne connaissait pas. C'est vrai.. c'est vague "une mission dans un pays défavorisé"... ça ne disait pas quelle action elle allait mener et dans quel pays précisément. Bref, c'était plus intéressant pour lui de passer par son entreprise... moins de risques et plus favorable.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   6/2/2016, 13:25

Je rigolais de bon cœur lorsqu’il répondit à ma question. Il était… Adorable même si adorable n’était pas un adjectif qu’on attribuerait spontanément à Ethan… Mais je ne trouvais pas mieux pour le décrire ! J’enchainais sur un ton léger :

« Je ne pense pas que ce soit si terrible, même si je n’en ai jamais fait l’expérience mais disons que ce n’est pas toujours rose à ce qu’on dit. Maintenant c’est un évènement heureux avant tout donc ne vous laisser pas prendre votre plaisir ! »

La situation changeât alors pour moi qui me retrouvais projeté dans un magasin avec deux femmes, absolument fausses, voulant tout faire pour que je trouve là robe…. Non mais sérieusement quoi, qui métrais une robe à 17 000€ ? Surtout que la dite robe ne cachait rien en soit… Décolleté plongeant, tissus transparent, fente jusqu’à la hanche… Si jamais je me fais viré du musé c’est décidé je deviens couturière de luxe et je me fais payer 20 000€ les chiffons !

Du coup je passais rapidement à la cabine d’essayage n’ayant que les trois modèles qui me plaisaient vraiment. Je m’assurais au près d’Ethan cependant que cela ne lui créera aucun soucis. Je roulais des yeux face à sa réplique avant de tirer les rideaux de la cabine. C’était étrange d’agir comme de vieux amis sans pour autant l’être. Peut-être que c’était une de ces amitiés qui se faisaient naturellement sans avoir besoin d’un temps pour apprendre à connaître l’autre ? Je secouais la tête en me déshabillant, essayant de me focaliser sur le moment présent et non pas de me perdre dans mes songes.

La robe noire fut la première que j’essayais. Je jupon se laissais enfilé facilement mais le haut qui ne comportais qu’une brettelle me donna quelque peu de difficulté. Je dénichais finalement une tirette presque invisible sur le côté et du coup ça s’enfilais déjà beaucoup plus facilement. J’allais ouvrir la bouche pour demander comment se portait la toile que je lui avais vendue mais il me devança pour prendre la parole. Sauf que je ne compris pas où il voulait en venir. Je passais donc la tête en dehors de ma cabine, n’ayant pas encore fermé a tirette de ma robe, maintenant le bustier avec une de mes mains, la rideaux de l’autre et le regardant bizarrement avant de me rendre compte qu’il était au téléphone. Ah non mais du coup ses paroles me semblaient beaucoup plus sensées ! Je me rendis compte qu’il devait avoir plus important à faire, comme gérer son entreprise par exemple, ou s’occuper de sa compagne enceinte ? Mais d’un autre côté il ne me l’aurait pas proposé s’il n’avait pas le temps pas vrai ?

Souriant à ma propre bêtise concernant mon incompréhension de ses mots, je retournais dans la cabine pour fermer la tirette et réajuster la robe. Je me contemplais un instant dans la glace mais finis par sortir me présenter à Ethan, non sans avoir avant enfilé mes escarpin histoire de voir l’effet avec des talons. La robe était plus belle sur le cintre d’après moi. Dison que la coupe ne m’allait pas vraiment et même si j’adorais les divers plis qui tombaient bien elle n’était pas… Comment dire… L’idéale.

« Personnellement je n’aime pas trop et toi ? »

Le tutoiement était venu naturellement, mais je m’en redis compte directement et essayais de rattraper le coup, même si ça tourna plus en question.

« Enfin vous… ? "

Je retournais dans ma cabine après ce petit moment de gêne et me préparas à enfiler la deuxième. Je décidais de reprendre ma question sur la toile vendue, coupée précédemment dans mon élan par son coup de fil :

« Alors, la toile se fait bien dans les locaux de l’entreprise ? »

De ce que je me souvenais, sa secrétaire pas si sympathique d’ailleurs, avait dit qu’elle l’accrocherait à l’un des murs de son bureau. Maintenant ce qu’elle disait et ce qu’elle faisait …. Enfin j’espérais que cette peinture aura trouvé un peu plus de grâce aux yeux d’Ethan que lors de notre première rencontre.

J’enfilais ensuite la robe rouge, impatiente de savoir ce qu’elle allait donner. Elle se laissait enfiler facilement, le tissu fluide glissait sur la peau. Le rouge sombre se mariait bien sur ma peau et avec mes cheveux. Avec un chignon cela donnerait vraiment bien. Le décolleté discret qu’elle mettait en valeur pouvait être accompagné d’un collier ou non. Sa simplicité en faisait sa beauté ! Je tournais une fois sur moi-même dans la cabine, assez conquise, avant de de nouveaux sortir me présenter à Ethan. Tournant à nouveau sur moi-même, oui j’aimais beaucoup le jupon, je la laissais me donner son avis. Mais je remarquais du coin de l’œil les deux vendeuses observer la scène bizarrement. Je me demandais bien à quoi elles pouvaient penser…

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   22/2/2016, 16:20

Ethan ne voyait que le bon côté des choses pour le moment. Avoir un bébé était tellement formidable à l'heure d'aujourd'hui qu'il ne pensait pas aux inconvénients. Faut dire aussi qu'il n'a jamais vraiment côtoyé les bébés ! Alors changer des couches, se lever en pleine nuit tout ça.. ça ne lui parlait pas encore vraiment.

Comme le disait Serena, il s'agissait d'un heureux évènements et on pouvait compter sur Ethan pour savourer son plaisir d'être papa pour la première fois. Lui qui en avait secrètement rêvé pendant longtemps... lui qui pensait que la paternité n'arriverait jamais... En plus, c'était avec la femme qu'il aimait. Que rêver de mieux ?

Pendant que Serena essayait les robes dans la cabine, Ethan reçut un appel de Rachel. Cette dernière n'arrêtait pas de le contacter ces derniers jours. Visiblement, elle avait l'air pressé de lever ses fonds pour sa mission caritative. Le beau brun était prêt à aider la petite amie de Logan. Probablement que si elle n'était pas sa petite amie, Ethan ne l'aurait pas aidé car ce n'était d'ordinaire pas dans sa nature d'aider la première personne venue, inconnue... Il manquait de confiance envers les gens... Dans ce cas, on pourrait se demander la même chose pour Serena ! Ils se sont vus une fois, en Californie et là, le PDG était prêt à lui payer une robe hors de prix à leur deuxième rencontre, comme si Serena était une amie de longue date. Mais c'était différent... c'est comme s'il savait que Serena ne lui ferait pas défaut. Ils deviendraient sûrement de bons amis par la suite.

Ethan raccrocha donc et Serena sortit de la cabine pour lui montrer la robe. Le beau brun restait toujours en admiration devant la beauté des femmes. Il l'observa de haut en bas. Malgré le fait qu'il soit en couple et qu'il trouve Sarah magnifique, ça ne l'empêchait pas de dévisager Serena. Ethan restait un homme ! On ne pouvait pas l'empêcher de regarder le menu même s'il était au régime ! Et des années de Don Juan ne s'effaçaient pas comme ça ! Enfin, valait mieux que Sarah ne sache pas cet aspect là. La jeune femme tourna sur elle-même mais le beau brun ne semblait pas convaincu par la robe noire qu'elle portait.

- Oh ... on peut se tutoyer maintenant, non ? Toutes ces formalités... Faut se lâcher un peu, c'est cool !

Assez de se prendre au sérieux ! Ils allaient sûrement être amenés à devenir amis alors autant commencer quelque part. Et puis, Ethan allait bien lui offrir une robe hors de prix pour la dépanner alors...

- Essayes-en une autre. Je trouve qu'elle ne te met pas vraiment en valeur. Et le noir... ça te fait fondre dans la masse. Faut se démarquer !

Serena retourna dans la cabine afin d'en essayer une autre. Ethan connaissait bien les soirées mondaines et il savait que pour faire impression, il fallait savoir se démarquer, se faire remarquer. Il fallait que Serena soit vu tout en restant elle-même.

C'est alors qu'elle lui demanda si le tableau qu'elle lui avait vendu rendait bien dans les locaux de l'entreprise. Ethan hésita un instant avant de répondre car il ne se souvenait plus vraiment de ce qu'il en avait fait...

- Disons que j'ai fait venir mon assistante de Los Angeles pour m'aider à gérer l'entreprise de New York. Je ne sais pas ce qu'elle en a fait mais rassure-toi, il est entre de bonnes mains ! Lauren est une personne d'extrêmement organisée, maniaque et soigneuse de ses affaires. Après, j'ignore si elle l'a installé dans son bureau de Los Angeles ou à New York... ou même chez elle !

Puis, Serena sortit à nouveau de la cabine avec la robe rouge sur elle. Ethan se leva, se dirigea vers la jeune femme. Il la prit par une main et la fit tourner sur elle-même.

- Waouh ! Les mots me manquent là ! Tu es vraiment époustouflante dans cette robe ! tu vas à coup sûr faire ton petit effet !


C'était la robe parfaite pour sa soirée ! N'empêche qu'il disait tout ça sans arrières pensées ! Néanmoins, ce qu'ils ignoraient c'est qu'à cet instant, des paparazzis amateurs venaient de les prendre en photo... et qui plus est, ça jacassait derrière leur dos. Les vendeuses ne pouvaient s'empêcher de critiquer ou de parler sur Ethan et Sarah. Ce n'était pas comme si Ethan n'était pas l'un des hommes les plus connus de la ville...

- Serena, j'ai un deal à te proposer,
lui annonça-t-il.

Bon, il n'allait pas lui demander de l'aider à trouver une bague pour Sarah en échange de la robe qu'il lui paierait ... Ethan pourrait très bien se débrouiller seul mais l'avis d'une femme pouvait être bienvenu.

- C'est pas vraiment un deal... En fait, j'ai besoin d'aide !

N'empêche qu'Ethan ne faisait pas tout ça pour que Serena l'aide en retour ! Fallait pas que la jeune femme pense qu'il se servait d'elle en l'amadouant ou quoi que ce soit !
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   27/2/2016, 17:54

La robe noir fut essayée, et tendais qu'Ethan décida de briser cette ambiguïté du tu/vous, il me renvoya aussi dans la cabine car la robe noir n'était pas convaincante. J'étais d'accord lui. Jolie sur le cintre elle ne correspondait pas entièrement à ma morphologie. On pouvais trouver mieux, de plus pour le prix qu'elle coûtait. Je retournais donc derrière le rideaux et m’affairais à me changer. Je secouais la tête pour moi-même en l'entendant parler du tableau. Je rigolais doucement lorsqu'il eu finit sa tirade :

« Tu te rends compte que tu tiens une œuvre faites mains d'un des peintres les plus célèbres ? Le temps qu'il à passé sur cette toile, l'application qu'il y a derrière ? Certains seraient prêt à tuer pour l'avoir ! »

Ma voix n'étaient pas remplie de reproches. Au contraire j'avais parlé d'un ton taquin. J'avais bien compris depuis notre dernière rencontre qu'il n'était pas fan d'art et qu'il ne fallait surtout pas le bassiner avec ça. Mais je me permis quand même un petit commentaire. Je redevint plus sérieuse en enfilant la robe rouge.

« En tout cas je suis contente de savoir qu'elle en prendra soins ! Je ne saurais plus compter le nombres de fois ou j'ai vu des enfants lors d’excursions scolaires essayer de reproduire cette œuvre dans un atelier ! C'était toujours adorable ! Certains ont occasionné un vrai massacre mais d'autres étaient pas mal doués. Enfin je suppose qu'il est encore un peu trop tôt pour te faire la pub pour les animations parents/enfants ? »


La dernière partie avait été dite sur le ton de la rigolade. Mais je m'imaginais quand même duranr un instant Ethan débarquer avec son enfant ainsi que sa compagne au musée. Un garçon curieux qui courrait partout ou une petite fille timide mais impressionnée par le vaste hall du musée. Cella me faisais sourire doucement de l'imaginer de la sorte. Par contre je l'imaginais aussi parfaitement faire des excès comme acheter une peluche de deux mètre de haut à ses enfants.

La robe rouge enfin enfilée je ressortit de la cabine. Tournant encore une fois sur moi même je le laissait me donner son avis. Je rougis légèrement lorsqu'il me fit tant de compliments et eu un petit sourire timide. J'avais flashé sur cette rob en effet et elle m'allait bien, même aux yeux d'Ethan. Je savais que ce n'était pas à double sens ou ambigu, du coup je ne me sentais pas gainée ou mal à l’aise. Enfin je me sentais gainée de recevoir tant de compliments mais sinon rien concernant une potentielle attirance.

« Merci beaucoup ! Je penses aussi qu'elle fera parfaitement l'affaire ! »

Je luis servit un sourire calme mais heureux quand même, éprouvant de la gratitude envers son geste. Même si au début j'avais pensé qu'il me prenait en pitié je me disais bien qu'un homme comme lui exprimait sa pitié différemment. Un simple geste amical pour faire plaisir. Je me contemplais encore une fois dans la glace derrière Ethan lorsque celui ci prit la parole. Je tournais la tête vers lui intriguée et étonnée. Je le fus encore plus lorsqu'il m'avoua avoir besoin d'aide. Je lui servit un sourire sincère avant de lâcher d'un ton taquin :

« Je te l'ai dit : ta coupe c'est plus bustier vert profond ! Non plus sérieusement : qu'est ce que je peux faire pour toi ? »

Je lui souris doucement, j'étais heureuse si je pouvais aider. En plus n'avait-il pas dit que nous étions amis ? Enfin en quelque sorte. Pouvoir tutoyer monsieur Ethan Hawkins, suite à la demande personnelle de ce dernier s'en rapprochait non ? Et puis même si ne nous l'étions pas, ce n'était pas dans ma nature de dire non pour un coup demain. Et puis j'étais curieuse : en quoi pouvais-je aider Ethan ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   3/3/2016, 17:43

Ce que Serena lui disait à propos de l'oeuvre d'art lui faisait ni chaud, ni froid ! L'art n'était pas vraiment son dada. Il en achetait tout simplement pour des raisons fiscales et surtout parce qu'il n'était pas taxé là-dessus. Ethan était loin d'être un amateur d'art. Lauren s'y intéressait plus que lui pour le coup. Après tout, c'était elle qui l'avait emmené à cette vente aux enchères où ils avaient rencontré Serena pour la première fois ! Première entrevue qui n'avait pas été très courtoise car le PDG s'était mal comporté. Faut dire qu'il avait tellement d'autres choses dans ses pensées...

La jeune femme commença à vanter les animations du musées pour les enfants. Bon, il ne fallait pas encore s'emballer l'enfant n'était même pas encore né. D'ailleurs, à cette période, il ne devait pas être plus grand qu'une pièce. Si ce n'est moins. Alors s'il était un peu tôt pour parler de ces animations ?

- Avec des parents extraordinaires comme moi et Sarah... Sait-on jamais ! Peut-être qu'il ou elle sera précoce et saura dessiner une oeuvre d'art avant même de savoir marcher !
se vanta-t-il.

Pour plaisanter, bien entendu. Et le bébé saura surtout dessiner une oeuvre d'art avec sa nourriture... Ethan osait à peine imaginer le tableau ... Quoique ... ça pourrait peut-être intéresser des galeries ou des musées ! Exposer une oeuvre d'art faite par un bébé ce serait une première. Ou pas. Allez savoir ce qu'il pouvait passer par la tête des parents par moments ! Certains étaient prêts à faire n'importe quelle folie pour mettre en valeur leur progéniture.

Finalement, Serena avait trouvé la robe idéale. Elle lui allait comme un gant ! La blondinette était vraiment ravissante dans cette robe alors si elle ne faisait pas tomber les hommes à ses pieds ou si elle ne se faisait pas remarquer à cette soirée, il y aurait vraiment un problème ! Ethan savait reconnaître une personne avec du potentiel et Serena en était une. Il devait bien le reconnaître et l'avis trop vite jugé à leur première rencontre.

Ensuite, il lui proposa de l'aider. Serena trouva de quoi le taquiner au passage.

- C'est un peu délicat à dire ...

Il passa la main sur sa nuque, un peu gêné. Ils restèrent dans ce petit coin, près des cabines d'essayages pour rester discrets. Ethan n'avait pas forcément envie que les employés du magasin le sachent. Bon, qu'est-ce que c'était maintenant vu qu'il lui payait une robe hors de prix ? Sans compter qu'ils venaient d'être pris en photo par des paparazzis, sans qu'ils le sachent. Trop de yeux et d'oreilles indiscrètes... Mais que pouvait bien y faire Ethan ? Il n'avait aucun contrôle là-dessus.

- Voilà, vu ce que je vis avec Sarah, j'ai l'intention de faire ma demande dans les mois à venir et je dois donc choisir une bague... Sauf que j'ai peur de me tromper et un avis féminin serait le bienvenu ! C'est parce que je suis tombée sur toi, ça tombe bien sinon j'y serais allé seul ! Surtout, je ne veux pas te déranger ou te mettre dans l'embarras !

Ouais, n'empêche qu'il ne lui avait pas demandé son avis pour lui payer une robe hors de prix ! Il avait insisté et ce qu'il se passerait par la suite avec la parution des photos dans les magazines la mettrait probablement dans l'embarras... Pour l'instant, ils ne se doutaient d'absolument rien !

Une des employés s'approcha finalement.

- Vous avez fait votre choix ? L'essayage a été concluant ? demanda l'employée à Serena.

Ethan approuva d'un signe de tête.

- Bien ! Dans ce cas, je vous laisse passer en caisse ! fit-elle d'un grand sourire forcé.

Sur ce, elle les accompagna, déposant la robe sur le petit comptoir. Elle enleva l'antivol et tout le reste avant de la mettre dans une belle boîte qui elle même fut donnée à Serena dans un sac au nom du magasin. Comme promis, Ethan avait payé la note et ils sortirent direction la bijouterie un peu plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   22/3/2016, 09:35

La discussion tourna sur son futur enfant et je me permis de le charrier sur le fait que le musée proposait des activités pour les enfants. Il répliqua et je rigolais à travers les rideaux de la cabine d’essayage.

« Qui sait en effet ce que ce, ou cette petite saura faire ! »

Je me demandais quand même si jamais son enfant deviendra un grand artiste, est ce que ça éveillerait un intérêt en Ethan pour l’art ? Qui sait les miracles qu’une grossesse peut faire.

J’avais finalement trouvé la robe parfaite. Enfin je l’avais déjà trouvé avant mais elle coutait le double de ce que j’étais prête à payer. Mais Ethan étant apparu et ayant insisté… Je me sentais mal de en quelque sorte profiter de la situation. Il m’avait pourtant dit qu’il n’y avait rien de mal et qu’il le voulait, mais je restais quand même gênée. N’empêche je fus heureuse lorsqu’il me demanda mon aide. J’y voyais en quelque sorte une manière de le remercier pour la robe, même si je l’aurais aidé sans cette robe, avec plus qu’un simple merci.

Je le regardais intriguée, Ethan n’était pas le genre d’homme à être gêné et pourtant… Je repris un peu mon sérieux après ma vanne et le regardais. Lorsqu’il reprit la parole un sourire attendri pris place sur mes lèvres. Une demande en mariage ! Je fus étonnée cependant qu’il me demande mon avis…

« Non tu ne me dérange pas ni rien ! Je ne m’y attendais pas ! Mais oui bien sûr je t’aiderais avec plaisir ! »

Lui faisant un grand sourire je sortais finalement de la cabine, ayant retrouvé mes vêtements d’origine, la robe quant à elle avait retrouvé sa place sur son cintre. La vendeuse vint alors nous rejoindre et me proposa de passer à la caisse. Je détestais vraiment ces vendeuses, elles avaient toujours de ces sourire faux et jugeaient tout ce qui bougeait. Je suivais donc docilement la vendeuse et laissait Ethan payer à contre cœur.

Alors que nous sortions du magasin je me tournais vers lui :

« J’ai le droit à vous payer un café au moins pour vous remercier ? »


C’est vrai quoi, j’étais une femme assez indépendante je voulais vraiment le remercier. En attendant on prenait la direction du bijoutier. Je me demandais alors comment je pourrais aider Ethan à choisir une bague et me permis de poser quelques questions :

« Votre future fiancée, elle est comment ? Plus tôt discrète ou alors plus extravertie ? Fort manuelle ou délicate ? Une bague en fonction de son caractère et de son quotidien serrait un choix judicieux non ? Histoire qu’elle puisse la porter tout le temps non ? »


Ben quoi, si elle était dentiste valait mieux pas qu’elle ait une bague avec un immense diamant dessus. Enfin je ne savais pas non plus si Ethan avait déjà des idées ou s’il était dans le vague total et sur quoi devait porter mon avis… Du coup je me permis de rajouter :

« Tu as peut-être déjà une idée ? »

Je me tournais vers lui en souriant doucement. Je me demandais s’il était nerveux de vouloir faire sa demande ou autre. Je passais la porte avant Ethan et fut subjuguée par le choix de bijoux qui se proposait à nous. Des bracelets, des colliers, des bagues, des boucles d’oreilles scintillant tous. Certains plus discret que d’autres attiraient moins le regard mais restaient quand même raffinés. Lorsqu’un vendeur nous approcha un sourire polis aux lèvres je m’écartais et laissais en quelque sorte la place à Ethan, tandis que le vendeur nous demandait s’il pouvait nous aider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   11/4/2016, 14:24

Ethan n'avait aucun doute sur le fait que son enfant serait unique, tout comme lui. Une édition limitée dont Ethan et Sarah auraient l'exclusivité. Pour autant, il ne serait pas unique dans tous les sens du terme car Sarah avait déjà émit le souhait d'avoir d'autres enfants. Ayant grandie dans une fratrie, elle ne se voyait pas avec un enfant seulement. Pour autant, Ethan n'avait pas eu cette chance. Evidemment, ça avait des avantages comme des inconvénients. Cela dit, il était tout seul et ses parents n'avaient pas su lui donner l'amour qu'il méritait. Il avait juste hérité d'un immense pactole et d'une entreprise. Ca ne suffisait pas à faire son bonheur. Le vrai bonheur, il le trouverait dans sa petite famille. Enfin, avant de penser à faire d'autres enfants, à voir ce que ça donnerait avec leur premier. C'était une nouvelle expérience pour le beau brun... jeté dans l'inconnu !

Ethan paya la robe de Serena, comme il l'avait promis un peu plus tôt. Pour lui, c'était une goutte d'eau dans son océan d'argent. Il pouvait bien se montrer charitable de temps à autre ! N'empêche que la jeune femme à côté de lui était fort gênée par la situation. Cela pouvait se comprendre mais ce n'était pas comme si l'on mettait le couteau sous la gorge d'Ethan. Et en plus, ça lui faisait plaisir... N'allons pas le contrarier maintenant !
Ils sortirent donc du magasin et Serena lui demanda si elle pouvait au moins lui offrir un café. Pourquoi pas. De toute façon, elle aurait bien d'autres occasions de le remercier.

- Je n'ai même pas reçu d'invitation pour ta soirée de gala ?

Peut-être aurait-il préféré être invité à cette fameuse soirée. Il aurait chaperonné Serena dans ce monde de vautours qu'il connaissait comme sa poche. Avec le temps et surtout grâce à son nom, Ethan s'y était fait une place de choix. Son père et sa mère étaient habitués de ces soirées mondaines. C'était les endroits où il fallait être vus pour parfaire sa réputation et son influence.

- Je plaisante. Je tente de me faire un peu oublier ces derniers temps.

Et comment. Les soirées, les paparazzis ... S'en était assez pour le moment. Ils avaient déjà détruit une partie de sa relation avec Sarah. Heureusement, avec tous les efforts qu'Ethan avait déployé, reconquérir Sarah fut plus aisé. Faut dire que la jeune femme, que l'amour en général, l'avaient considérablement changé. Ethan n'était plus le même homme. Il avait enfin réussi à se poser et pour vivre tranquille, il avait compris qu'il fallait être discret. De plus, Sarah était enceinte alors ça changeait tout pour le beau brun. Il était temps qu'il pense à lui et à sa future petite famille. N'empêche qu'il était pas au bout de ses peines s'il pensait être débarrassé des paparazzis.

Enfin dans la boutique, Ethan et Serena admirèrent le grand choix de bijoux. Il y en avait pour tous les goûts et toutes les bourses. Ethan savait néanmoins qu'il n'avait pas besoin de mettre une somme astronomique dans la bague... C'était l'un des critères qu'il citerait dans sa description de Sarah afin d'aiguiller Serena.

- Sarah est discrète, simple mais forte de caractère. Evidemment, elle est éperdument amoureuse de moi, ajouta-t-il sur le ton de la plaisanterie. Et c'est une magistrate donc il faut que ça reste discret... tu vois ? Elle n'aime pas trop tout ce qui est un peu trop ... clinquant. Elle me tuerait si je lui offrais une bague ornée de diamants !

C'était peut-être un brin exagéré mais la jeune femme n'aimait pas tout ce qui était follement cher. Dans ces moments là, il se disait qu'il était vraiment tombé sur la bonne personne... Sarah était loin d'être le genre de femme qu'il avait pu fréquenter auparavant. Elle n'était pas là pour sa fortune et profiter de lui. Non, elle l'aimait réellement, lui. Elle le prenait comme un tout et préférait les petites attentions que des cadeaux à prix exorbitant qui la gênait.

Ethan avait déjà une petite idée de ce qu'il voulait mais c'était à voir si c'était une bonne idée. Serena était là pour l'orienter sur son choix mais elle ne connaissait pas Sarah, physiquement parlant. Les deux femmes ne se sont jamais rencontrées.
Dans les vitrines, ça scintillait de partout. Quelques unes retenaient son attention tout de même.

- A Noël, je lui ai offert une parure de bijoux assortis à la couleur de ses yeux émeraudes... Je voudrais quelque chose qui nous reflète... Les coeurs, ça ne fait pas un peu trop cliché ou c'est une valeur sûre ? demanda-t-il à Serena.

Il venait de tomber sur une bague en argent avec des coeurs finement entrelacés. En leur centre se trouvait une petite pierre émeraude discrète. Cependant, il avait peur que cela fasse un peu trop cheap, trop banal... trop jeune ? Mais quoi de mieux qu'un coeur pouvait symboliser l'amour ? C'était difficile de faire autrement...

Le vendeur vint à leur rencontre, tout enthousiaste... un peu trop peut-être.

- C'est pour madame ? demanda le vendeur à Ethan. Parce que j'ai exactement ce qu'il faut pour vous ! Vous avez des yeux magnifiques et vous avez l'air d'être une femme délicate ! Mais d'abord, j'ai besoin de savoir... c'est pour qu'elle occasion ? Fiançailles, mariage ?

Ethan échangea un regard interrogateur mais néanmoins amusé avec Serena. C'est parce qu'il ne voulait pas de malentendu ou mettre la jeune femme mal à l'aise parce qu'il l'aurait bien laissé s'enfoncer davantage... juste pour le fun.

- Non, l'interpella Ethan. Vous faites erreur ... c'est une amie ...

Valait mieux préciser avant que le vendeur n'aille plus loin. Et puis, que penserait Sarah s'ils étaient vu ainsi... il devrait vendre la mèche bien trop tôt et ce n'était pas le moment. Il voulait surprendre sa future femme. Rien de plus. Et s'il n'avait plus le droit d'avoir d'amie.. Certes, il avait un passé de don juan mais ce n'est pas parce qu'il traine avec une femme qu'il va forcément coucher avec. Ethan s'était rangé et il était lassé de ce petit jeu. Le but n'était plus de séduire plusieurs femme mais de séduire plusieurs fois la même.

- Oh, excusez-moi !

Et là, on sentit la gène. Le vendeur avait gaffé mais il essayait de ne rien laisser paraître et continua comme si de rien n'était. Ethan lui fit un petit sourire de façade. Bref.

- J'ai l'intention de demander ma compagne en mariage et j'aimerai voir cette bague d'un peu plus près, s'il vous plaît.

Il pointa du doigt celle qu'il avait repéré avec le petit émeraude. Faut dire qu'elle lui avait tapé dans l'oeil. Elle s'accorderait très bien avec la parure de Sarah ainsi qu'avec ses magnifiques yeux verts. C'était le genre de bague passe partout, discrète... tout comme Sarah.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   29/4/2016, 10:24

Nous venions de quitté le magasin et j’avais en quelques sorte imposé un café à Ethan. Et oui merde je lui imposais quelque chose aussi. Il m’avait payé une robe hors prix c’était la moindre des choses que je pouvais faire ! Je me tournais vers lui en le regardant étonné. Sans réfléchir je répondis :

« Pourquoi tu voudrais m’accompagner à une soirée dans un musée ? »

Me rendant alors compte que ma remarque pouvais être mal interprétée je rougis légèrement avant d’essayé de me rattraper.

« Enfin je ne voulais pas dire que je ne voudrais pas y aller avec toi c’est juste que l’art ne semble pas être ta tasse de thé du coup… Même si c’est un gala de charité tout tournera autour des divers œuvres d’arts… Enfin… Sauf si tu veux venir avec ? »

Je regardais Ethan d’un regard sceptique un demi sourire sur les lèvres. Je l’imaginais très mal lors d’un gala organisé par le musée. Maintenant s’il voulait venir pourquoi pas. Un bras masculin ne faisait pas de mal. Cependant je dote que sa compagne accepte aussi facilement. Lorsqu’il répliqua qu’il plaisantait je hochais doucement la tête en rigolant.

« Tu m’étonnes ! Avec le nombre de journalistes qui te suivent ça ne doit pas être facile tous les jours ! D’ailleurs je n’en ai pas encore vu depuis que je t’ai croisé c’est un miracle non ?! »

J’avais répondu sur le ton de la plaisanterie même si oui cella devait être lourd d’être suivit comme ça à longueur de journée. Moi je n’aurais pas supporté. Sincèrement je n’aurais pas supporté une telle intrusion dans ma vie privée.

Nous arrivions enfin à la boutique et je suivis Ethan et entrais. Les bijoux scintillaient et je regardais un peu partout avant de demander plus d’information à Ethan. De ce que je compris une bague avec une grosse perle ne serait pas appropriée. Cependant il fallait quelque chose d’original vu son caractère. Rien de fort joyeux ou fantaisiste surtout si elle était juge. Je hochais donc la tête et me mis à regarder les diverses bague histoire de voir quelque chose qui correspondait.

Je me retournais vers lui lorsqu’il me parla de cœur. Je fis une moue incertaine.

« On va dire que ça dépend du cœur. De ce que j’ai compris un truc trop kitch ne lui correspondrait pas. Par contre il y a des jolies formes de cœurs qui sont soudées aujourd’hui du coup… AU pire je te le dirais quand tu choisi la bague si le cœur correspond ou non ! »

Je finissais avec un sourire amusé et un clin d’œil. Il semblait vraiment stressé et appliqué à la foi. C’était mignon de voir qu’il voulait tout accorder en fonction de ses yeux et qu’il prenait avec sérieux le choix de la bague. Le coureur de jupon était devenu un homme casé des plus respectable et enviable. Le vendeur arriva et réussit à me mettre mal à l’aise en trois secondes. Les joues rouges je me demandais ce qu’on avait fait pour passer pour un couple. Enfin ses compliments étaient agréables à entendre. Mais inapproprié dans la situation. Je captais le regard d’Ethan et décidais de faire comme lui en souriant amusée avant de rire. Qu’elle journée !

Enfin Ethan remis le vendeur à sa place, enfin gentiment, et ce fut son tour d’être mal à l’aise. Ethan demanda alors de voir une bague de plus près. Une jolie bague avec une pierre verte et des cours enlacé. Les cours étaient loin de faire kitch. Je lançais un regard approbateur à Ethan et un petit sourire en chuchotant.

« Ce n’est pas kitch du tout ! »

Je me penchais légèrement vers la bague lorsque e vendeur nous la présenta. Très jolie. Personnellement je n’aimais pas mais elle semblait correspondre à l’attente d’Ethan. Je souriais du coup et le regardait enthousiaste.

« Pour moi tu as feux vert, elle est magnifique ! »

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]   25/5/2016, 18:50

Les paparazzis, les galas de charité ... c'était un peu too much pour lui ces derniers temps. Lui qui courait pourtant après ce genre de soirée auparavant... A croire que ça ne l'attirait plus. D'un sens, c'était le cas. Côtoyer tout ce monde, tout ces hypocrites, ce n'était plus pour lui. En fait, depuis qu'il était avec Sarah, Ethan avait trouvé un certain équilibre et ses priorités avaient également changé. Le beau brun était un homme méconnaissable. Il s'était même posé et bientôt, il allait devenir papa ! Alors, quand il plaisanta au sujet d'être invité au gala, Serena lui assura que l'art, ce n'était pas son dada et qu'il s'ennuierait très vite. Evidemment, il approuva. Mais si la jeune femme avait besoin d'aide pour se faire une place dans ce monde si particuliers... il voulait bien la chaperonner.

D'ailleurs, Serena s'étonna de ne pas être suivi par les paparazzis qui pouvaient parfois accompagner Ethan dans son sillage. Heureusement pour lui, ce n'était pas à chaque fois qu'il mettait le nez dehors ! Ces charognards avaient déjà causé assez de dégâts dans son couple. Il était hors de question que les personnes qui entouraient Ethan en fassent les frais. Néanmoins, les deux amis ignoraient qu'ils avaient été observé dans le précédent magasin. Ils étaient toujours là où on ne les attendait pas.

Fort heureusement pour eux, personne ne les suivit à la bijouterie. Ethan avait dans l'objectif de faire une demande à Sarah. Son couple n'a jamais été aussi bien que depuis qu'ils avaient emménagé ensemble et depuis qu'Ethan avait appris qu'il allait être père. Ce n'était pas rien. Ethan voulait offrir à sa belle bien plus qu'une clé d'appartement. Une bague était donc l'idéal et il espérait sincèrement ne pas se prendre un vent monumental le jour où il ferait sa demande ! Il fallait vraiment bien y penser. Ce n'était pas un engagement à prendre à la légère.

Le vendeur leur montra plusieurs modèles mais Ethan en vit un avec un petit émeraude. C'était parfait pour aller avec la parure qu'il lui avait offert à Noël et surtout, ça lui rappelait constamment la couleur de ses yeux. Le vert allait particulièrement bien à Sarah. Il demanda l'avis de Serena. Pour elle, c'était loin d'être kitch, au contraire, elle était magnifique. Ethan sourit donc à cette approbation mais tint néanmoins à informer le vendeur :

- Je fais juste du repérage pour le moment. Je ne suis pas encore bien décidé mais celle-ci est magnifique. Vous l'aurez encore d'ici quelques jours ? Le temps que je réfléchisse ?

Le vendeur lui assura qu'elle serait encore là dans les jours à venir. Ce n'était pas une des plus demandées. Sur ce, bague en tête, le beau brun et Serena sortirent de la bijouterie. S'en était assez pour aujourd'hui. De ce fait, les deux amis se quittèrent avant de partir chacun de leur côté. Désormais, Ethan allait devoir tâter le terrain avec Sarah pour connaître son opinion vis à vis d'un éventuel mariage. Est-ce qu'elle était prête aussi à s'engager concrètement avec lui ? Ce sujet allait être délicat à aborder mais comme toujours, il s'en sortira.
Revenir en haut Aller en bas
 
Got a secret, can you keep it ? [Serena - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: