AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un pour tous et tous pour Alby! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 546
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un pour tous et tous pour Alby! [Terminé]   25/2/2016, 21:21

Je vérifiais une énième fois l'heure sur ma montre dans la fille du Starburks. Non mais sérieux c'est quoi ces gens qui prennent trente plombes à commander ?

J'avais décidé d'intercepter Albert à la fin de son cour avec des parts de gâteau venant du Strabucks. Lui qui aimait le gâteaux à la carotte je comptais prendre un bout de celui-là, ainsi qu'un bout chocolat pour chacun d'entre nous. La file avança et je suivis le mouvement. Oui je voulais faire une surprise à mon ami. Il avait perdu son beau père dans un accident de voiture, tandis que sa mère avait été blessée et j'avais envie de lui montrer que j'étais là  pour lui. Je m'étais dis que si jamais je pouvais aider à donner un coup de main ou quoi chez eux ou autre... Je passais enfin commande et payais avant de sortir avec mes précieux bouts de gâteaux. J'avais profité de ma journée de congé pour m'organiser.

J'avais reçu un SMS d'Albert m'expliquant sa situation et j'avais proposé qu'on se vois pour lui changer les idées ou lui apporter du soutient en fonction de ses besoins. Il m'avait répondu qu'il n'avait pas le temps, ce que je comprenais, mais du coup j'avais décidée de prendre les choses en mains. Je m'étais donc pointée à la même heure que la dernière fois qu'on s'était vu, après son cour, sachant qu'il avait une pause après celui-ci.

Je conduisais jusqu'au campus avant de trouver une place et me garer. Prenant mon sac en bandoulière au dessus de ma veste en cuir je m'emparais aussi de la boite du Starbuks avant de marcher d'un pas assuré à travers le campus. J'avais hésité à prendre des boissons mais je ne savais pas si il en aurait envie ou non du coup je m'étais dis qu'au pire je lui offrirais une boissons sur le campus.

J'avançais dans les couloirs avant de finalement trouver la bonne salle et regardais les alentours histoire de trouver une place pour m'installer quelque part. Une demi heure à l'avance quand même. C'est en laissant mon regard circuler que je reconnu une tête blonde. Le petit ami d'Albert. Je le reconnu grâce à une photo montré sur le téléphone de ce dernier. J'hésitais un instant à l'approcher. Je savais pour son histoire avec Évelyne et l'avais d'Albert à propos de celle-ci. Je n'en avait pas parlé à cette dernière, pas encore, mais bon... Je me demandais pourquoi Albert avait une si mauvaise opinion d'Evelyne... Elle était charmante .. Mais bon, je n'osais pas trop m'imposer, préférant rester neutre et être là pour mes deux amis !

Je pris finalement la décision de l'aborder. Je m'avançais doucement. Je n'avais aucune idée s'il savait qui j'étais, si Albert lui avait parlé de moi. Mais bon. Je ne savais pas trop quoi lui dire mais voilà... C'était plus fort que moi, être social. J'arrivais finalement à sa hauteur et sourit naturellement en lançant un :

« Bonjour ! Tu es Dorian le petit ami d'Albert non ? Je suis Serena, une amie ! »

Sait-on jamais ce que cette rencontre nous apportera. Mais en me présentant la seule pensée qui me vint à l'esprit était que j'étais contente d'avoir fait ma gourmande en prenant deux part de gâteau au chocolat et deux à la carotte, au moins il y en aura pour tous le monde !
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Un pour tous et tous pour Alby! [Terminé]   25/2/2016, 22:14

Après la petite euphorie des annonces des résultats des examens, les cours avaient pu réellement reprendre pour Dorian, ainsi bien sûr que toutes les personnes de sa promotion. Ceci fait ils pouvaient un peu plus se concentrer sur leurs cours et ne plus avoir cette petite angoisse, plus présente pour certains c'est sûr. Et on pouvait dire que dans le genre reprendre tranquillement, c'était pas mal aujourd'hui. Puisque même si ça voulait dire par après avoir un cours supplémentaire pour rattraper, le fait qu'un prof était absent, c'était quand même bien venu. Même pour un forcené du boulot qu'était Dorian oui. Finir une heure plus tôt, ça lui disait bien en fait. De temps en temps ça ne fait pas de mal. Et puis en plus, il pouvait en profiter pour aller récupérer un Alby sauvage à la sortie des cours. Oui ce serait une bonne idée ça.

C'est ainsi que, à la fin de sa plus courte journée que prévue, Dorian alla gagner sa voiture afin de se rendre à la fac d'Alby. Traversant la ville tranquillement, c'est à dire à dépasser à la moindre occasion et à rouler un peu trop vite, il finit par arriver sur le parking du campus, et une fois qu'il eu trouvé une place ou se garer, sortit de la voiture. Réajustant son manteau noir sur lui même, Dorian, prit son courage à deux mains avant de s'avancer dans ce labyrinthe qu'étaient les couloirs de sa fac. Sérieusement il faudrait installer un système de GPS la dedans.... On ne pense pas assez aux gens comme lui, chez qui l'option boussole était un truc qu'avaient oubliés ses parents à sa conception. Alors, avisant l'heure, Dorian se dit que pour ne pas finalement se perdre et être récupéré par le concierge – appeler Alby à l'aide ? Trop de fierté ! - il choppa au vol le premier pouilleux qui passa, qui lui servit alors de guide jusqu'à destination. Le remerciant tout de même rapidement une fois devant la salle, Dorian fut relativement satisfait de constater qu'il lui restait un moment avant qu'Alby ne sorte de la. Parfait. Il dira qu'il était à peine arrivé pour se la péter et voilà. Alors, en attendant, il s'était adossé au mur, sortant son portable pour y traîner un peu

Puis, du coin de l'oeil, il vit quelqu'un s'approcher de lui. Tournant automatiquement les yeux, Dorian vit qu'il s'agissait d'une jeune femme. Bon, sûrement plus âgée que lui. Ralala … encore une qui a succombé à son charme, et qui vient pour tenter sa chance … Pauvre petite qui va méchamment se faire envoyer bouler, et ce dans les règles de l'art … C'est bien triste ! Aussi, Dorian l'avait regardé en un premier temps d'un air assez ennuyé lorsqu'elle lui adressa la parole, passant une main dans ses cheveux pour les remettre en place. Petit geste du mec qui se la pète et qui le vit bien tout à fait. D'ou elle le tutoyait déjà ? Elle croyait que ça y est elle a des rides elle peut se permettre de lui parler comme s'il était un gamin ? Apprends donc à rester à ta place la gueuse ! Et comment ce faisait il que ladite gueuse connaissait son prénom ? Il ne manquerait plus que ce soit une salkeuse – gueuse, et c'est bon, le combo qui tue … Et elle savait qu'il était le petit ami d'Albert ? Alors déjà c'était bizarre d'entendre quelqu'un appeler Alby Albert. Il n'entendait que son propre père quand Alby était dans les parages. Bon. Ceci explique cela. Si elle connaissait Alby, vu que monsieur était du genre bavard lorsqu'il s'agissait de parler de sa vie sentimentale, ça l'étonna moins une telle chose. Ce qui l'étonna le plus, c'était la dernière information. Une amie ? Dorian cligna quelques fois des yeux, avant de lui lancer un regard de haut en bas, la jaugeant rapidement.

- Une amie dis-tu ? Tu veux dire, une amie de mon mec ? Genre une fille dont j'ai jamais entendu parler et qui déboule comme ça ?


Parce que, certes il avait tendance ( oui tendance parfaitement ) à dénigrer la plupart des connaissances d'Alby, ce n'est pas pour autant qu'il zappe leur existence. Certes, certains étaient si insignifiants à ses yeux qu'il oubliait volontairement leur nom. Mais Serena ? Une fille plutôt pas mal, pas habillée comme une clocharde ? Non il n'aurait pas zappé une telle information. L'option qu'Alby ne lui en aurait juste pas parlé ? Il n'y croyait pas vraiment. Du coup il ne savait pas trop ce qui se passait, et il n'aimait pas trop. Remettant son portable dans sa poche, Dorian la regarda de toute sa hauteur.

- Alors, Serena, tu m'explique un peu d'ou tu sors et pourquoi je n'ai jamais entendu parler de toi ?


Lui demanda t-il d'un ton assez froid. Son ton normal pour les personnes qui le connaissait. Non mais comprenez qu'une nana, sortie d'il ne savait ou, venait lui causer comme s'il était son pote, disait connaître Alby, c'est assez spécial...

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 546
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pour tous et tous pour Alby! [Terminé]   27/2/2016, 20:13

Faudra un jour qu'on m'explique ce qu'il y a de mal à accoster les gens avec un sourire et juste vouloir dire « hy ! ». Non parce que sérieusement là... J'avais reconnu le petit ami d'Albert et m'étais dit pourquoi ne pas attendre ce dernier avec lui à la sortie de son cour ; histoire de faire connaissance avec le petit ami de mon Padawan. Apparemment ce comportement ne plaisait pas à monsieur. Tout en l'accostant il m'avait semblé hautain mais je ne m'étais pas arrêté à cette impression. J'aurais peut être du... Je le regardais interloquée ne sachant pas trop quoi répondre et lâchait doucement un :

« oui... C'est ce que j'ai dit ! »
 

Je devais le regarder bizarrement ! Non mais sérieusement vous dites bonjour à quelqu'un et lui vous regarde de haut ! C'est lorsqu'il repris la parole que je me tendis intérieurement et que je haussais un sourcil à son égard. Je fis un petit geste de la tête avant de le regarder n fronçant légèrement les sourcils.

« Possessif... Mais bon je m'y attendais on va dire ?»

Faisait un magnifique sourire gigantesque, et légèrement ironique je le regardait droit dans les yeux. D’ailleurs ses yeux me rappelaient quelque chose mais je ne savais pas mettre le doigt dessus. Il était plus jeune que moi ça se voyait et Albert me l'avait dit, mais il était légèrement plus grand. J'aurais du mettre mes tallons je le savais ! Mais j'avais récemment craqué sur des convers rouge foncé et je n'avais pas pu résister à les mettre aujourd'hui. Un simple jeans, une veste de bûcheron dans les ton rouge et une veste en cuir allaient parfaitement avec la nouvelle pair. Mais bon ce n'est pas parce que j'étais plus petite que j'allais me laisser marcher sur les pieds. Encore moins par Dorian. De ce qu'Albert m'avait raconté cella n'avait pas toujours été rose, mais bon quel couple peut déjà prétendre filer le parfait amour ? Je n'étais pas du genre à jurer au premier regard, aimant apprendre à connaître la personne mais bon.. Fallait pas non plus abuser.

Bon j'essayais quand même de retrouver un semblant de bonne manières et me relançais, sur un ton un peut moins ironique :

« Bon je ne peux pas te dire pourquoi Albert ne t'as pas parlé de moi, mais il m'a parlé de toi. Alors je vais faire les présentations : Serena, une ancienne amie d'Albert, on s'est recroisé par hasard et on à bu un chocolat chaud ensemble, on s'est échangé les numéros, on s'est écrits des sms, je dois t'avouer qu'il m'est arrivé d'en écrire alors que je m’apprêtais à aller dormir j'espère que cella ne te dérange pas ? Enfin bref après ça on s'est revu, on a parlé longtemps, j'ai même eu le privilège de lui prendre le bras, de lui tenir la main, de m'asseoir à ses côtés ! Le parc de l'université est tellement magnifique, encore plus en bonne compagnie tu ne trouves pas ? Et sinon depuis on s'est encore écrits pleins de messages. J'ai entre autre appris que sa mère avait eu un accident et que son beau père était décédé, étant donné qu'on à pas beaucoup de temps pour se voir je m'impose aujourd'hui avec des parts de gâteau ! »

Bon ok... J'avais eu une vois ironique sur toute la ligne. Mais c'était tellement tentant. Bon je voulais pas créer la merde dans leur couple mais je détestais être pris de haut, encore plus d'un gars plus jeune et qui se la pète. Rajoutez à ça le fait qu’Albert avait un peut soufflé auprès de moi et m'avait un peut raconté toutes les péripéties de son couple, certes il n'était pas tout blanc non plus, mais bon. On touche pas à mon protégé. Je finis par rouler des yeux, la situation était ridicule, avant de m'adosser sur le mur, à côté de lui cherchant un truc dans mon sac. Je ne relevais pas les yeux sur lui alors que je parlais :

« J'étais son ancienne prof de rattrapage en histoire, on est devenu pot, on s'est perdu des yeux et on s’est retrouvé, depuis on essaye de rester en contacte. Chewing-gum ? »

j'avais fini par sortir un paquet de Chewing-gum de mon sac et avais relevé la tête à la fin pour lui en proposer un, plongeant mes yeux dans les sien. J'en pris un moi-même et m'adossais au mur en croisant les bras. Je rajoutais d'un ton sérieux avant de détourner la tête :

« Et je rigolais pour les sms avant d'aller dormir... c'était plus tôt à trois heure du matin ça ! »

Je n'avais pas pu empêcher un petit sourire moqueur d’apparaître sur mes lèvres. Non mais c'était tellement drôle. Déjà comment il avait réagit quand j'avais été sympa... Qu’est ce qu'il devait penser de moi maintenant. Quand au sms c'est vrai qu'il m'était arrivé d'écrire à Albert en pleine nuit. C'était quelques jours après l'avoir vu à l'unif, j'avais repensé à Alex et avait cru le percevoir dans la foule alors que je faisais des courses. Je n'en avait pas dormis la nuit. Et comme la saga Star Wars avait été diffusée en plus ce soir là c'était une double raison pour écrire à mon petit Padawan à trois heure du matin en me plaignant du jeux d'acteurs d'Ewan McGregor à certains moments... Et pour essayer de me rassurer que non mon ex ne viendra pas fracasser la porte de mon appartement. Mais bon pour revenir à Dorian j'inspirais une fois avant de me tourner vers lui :

« Si tu veux, j'ai quatre part de gâteau du coup... t'es carotte ou chocolat ? »


Sourire légèrement crispé, mais bon au moins j'essayais d'être sympa. C'est un bon second début non ? Enfin d'un autre côté poser cette question à un gay pouvait être mal interprété d'un certain point de vue... Mais bon. On va faire comme si de rien n'était!
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Un pour tous et tous pour Alby! [Terminé]   27/2/2016, 23:41

Le petit sourire et sa petite phrase sur le fait qu'il était possessif lui passa au dessus, mais d'une force vous ne pouvez pas savoir. Aussi, il se contenta de la regarder bête le temps que la petite dame ne se rappelle comment formuler une phrase. Qui puisse être digne d'intérêt si possible. Gardant son regad posé sur elle le temps qu'elle ne se remette à causer. Et non, pas d'explication du pourquoi du comment Alby ne lui avait pas parlé d'elle. Bon. Mais elle n'aurait pas genre pu s'arrêter la ? Non, elle commençait à lui raconter sa vie … Et merde. Alors ancienne amie d'Albert, Dorian se contenta d'un petit « humpf » l'air pas convaincu. Non mais les amis, il en avait pas avant que Dorian ne déboule dans sa vie alors à d'autres. Qu'elle lui donne la vraie explication sous peu, ça ferait gagner du temps à tout le monde.

Et dites elle essayait de lui faire quoi comme numéro la ? A lui dire comme quoi ça y est ils ont bu un chocolat chaud et ils étaient devenus comme cul et chemise ? Bon. Dorian garda un air neutre à son histoire d'sms nocturne. Plus tard ma petite, plus tard. Ooooh et elle lui avait même tenu le bras ? Et s'était assise à coté de lui ? C'est il pas mignon tout plein ? Bon bien sûr il allait devoir la calmer la petite mais minute. Vu qu'elle continuait son speech. Plein de messages. Ouah. Truc de fou les gens. Bon et sinon, elle arrêtait de parler à un moment ou bien elle allait lui raconter encore sa pauvre vie ? Pfff … Chiant ces gens qui ont pas d'amis et qui du coup croient que ça y est quelqu'un vous dit deux mots ça devient votre confident … Tiens, a son petit roulement d'yeux, Dorian se dit qu'elle devait se gonfler elle même. Normal, à sa place aussi, Dorian se soulerait. Et elle croyait qu'elle pouvait pour autant se poser à coté de lui contre le mur comme ça ? Pff … ah bien enfin il eu un bref résumé des choses ! Ancienne prof de rattrapage et tout ça. Mais elle pensait vraiment que son petit résumé allait lui faire zapper ses mots précédents ? Elle état mignonne. Secouant brièvement à sa proposition de chewing-gum, Dorian la regarda se reposer contre le mur. Tiens ! Qu'est ce qu'il disait ! Voila qu'elle en rajoutait avec cette histoire d'sms ! Et elle ne niait pas non plus le reste. Oh bon sang … bon. D'abord on pourrie cette pouf, et après on touche deux mots à Alby. Chaque chose en son temps.

Lorsque enfin Serena cessa de lui raconter sa vie, Dorian lui adressa un petit regard condescendant. Sans répondre a son histoire de gâteaux. La meuf lui racontait sa vie et genre il allait dire : ouais aller on se fait une petite bouffe oklm ! Non mais sérieusement... elle avait conscience des trucs qu'elle venait de lui dire ou on lui explique la vie ?

- C'est bon c'est mon tour de causer ou bien on passe par la case « comment ma vie est si minable qu'il faut que je tourne cougar pour tenter de tirer mon coup » ?

Lui fit-il d'une voix parfaitement calme. Limite douce. Enfin, la voix douce qui vous dit plein de pourritures si vous voyez un peu la chose. Non mais elle était sympa faire genre c'est son pote mais il faut pas pousser hein ...

- Alors reprenons du début... C'est normal qu'Alby t'aie parlé de moi, vu qu'il en parle limite au premier paysan qui passe. C'est très mignon le fait que tu aies eu le privilège de lui prendre le bras et lui tenir la main, mon mec est du genre gentlemen, et surtout trop gentil. Mais si tu savais tout ce que ses mains ont pu faire, crois-moi, tu n'y toucherais plus. Sauf si tu as des trippes pervers un peu spéciaux mais ça, qui suis-je pour juger ?

Lui dit-il en haussant les épaules, l'air de dire : ralala ! Mais qui sait, peut être qu'elle avait réellement des délires spéciaux ? Qui sait...

- Et oui ne m'en parle pas, je sais bien que depuis l'accident du nouvel an, Alby est assez occupé. Tant qu'on a eu du mal à caser un moment pour se voir, moi qui suis sa priorité, alors tu imagines bien que pour donner son attention aux petites gens, c'est encore une autre affaire.


Petit clin d'oeil à ladite petite gens.

- Ensuite pour les sms à trois heures du matin, peut être en as tu écris mais tu n'a pas dû avoir de réponse avant le lendemain. Puisqu'à cette heure si Alby ne dort pas c'est que je suis occupé à le faire crier comme il faut.

Déja. Non mais la meuf quoi ! Son mec avait un sommeil de plomb que rien ne réveillait et elle allait lui faire croire qu'ils s'échangeaient des petits sms en pleine nuit ? Et même si ça avait été le cas, le moindre bruit réveillait Dorian, donc il l'aurait su. Vraiment, des fois Dorian poussait Alby dans la nuit lorsqu'il l'écrasait trop ou qu'il respirait trop fort et ne se réveillait pas. Des fois quand leurs portables sonnaient, vibraient ou autre, Alby n'avait pas la moindre réaction alors que ça réveillait le blond. Alors un sms …. Elle est mignonne. Bon, des fois aussi il ne disait pas, Dorian et Alby ne passaient pas toutes leurs nuits ensembles, mais ça, la gueuse n'avait pas à le savoir.

- Alors au final, s'il ne m'a pas parlé de toi alors qu'il me cause du péquenaud de sa classe que personne ne capte, c'est peut être parce que tu n'es pas si importante que ça.

Conclut-il tout simplement. Oui, si Alby ne lui avait pas parlé d'elle, c'est que la nana n'avait pas de réelle importance dans sa vie. Il lui parlait de beaucoup de personnes, comme cité, le type dans sa promo dont personne ne soupçonnait même l'existence. C'est dire ! Puis, Dorian lui adressa un sourire, avant d'ajouter d'une voix toujours douce et ô combien mauvaise :

- Donc, ton petit ton, tu te le garde pour d'autres, d'accord ?

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 546
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pour tous et tous pour Alby! [Terminé]   28/2/2016, 00:41

Je le contemplais impassible. Donc je n'étais pas la seule a avoir un ton doucereux quand j'étais ironique ? Non mais c’est limite si j'avais des points communs avec le copain d'Albert. Chouette ! Non mais vraiment, je vous la refait : chouette...


Je lui fis un sourire des plus magnifique lorsqu'il sous entendis mes envies sexuelles. D'abord adossée contre le mur je me tournais face à lui, m'adossant au mur en croisant les bras. Sourire toujours charmant aux lèvres je l'écoutais parler. Non mais aurait-il encore un point commun avec moi ? Nous parlons autant l'un que l'autre il me semble ! Ça animerait certainement pas mal de soirées !

Mais bon pour qu'on se revois faudra peut-être pas que je raconte la magnifique conversation sms que j'avais eu avec Albert. "c'est l'un des plus gros défaut de Dorian que de ne pas trop aimé Star Wars mais heureusement tu es la <3" . Non vaux mieux pas... Je tiens à Albert moi ! J’eus un petit sourire amusé et je me pinçais les lèvres pour pas retourner son jeux de mots. Non mais moi aussi je savais faire crier Albert. Suffit de lui faire peur. Mais bon on va pas trop provoquer monsieur roi du monde hein ? Autant j'avais du mal à cerner le personnage lors qu’Albert m'en avait parlé autant là je visualisais mieux son histoire. Si déjà sobre il est méga possessif qu'est ce que ça doit donner bourrer !


Je haussais les sourcils et pris ma tête de comédienne : je mimais un air consentant. Oui bien sur Albert n'avait pas parlé de moi parce que j'étais insignifiante. Absolument parce que Dorian pouvais en quelque sorte l’oppresser avec sa jalousie. Du moins c'est l'impression que j'avais eu lors qu’Albert m'avait raconté ne pas avoir parlé de moi auprès de Dorian pour éviter une crise de jalousie. Je m'étais même demandé s'il ne fallait pas faire quelque chose pour les séparer.. mais Albert semblait bien et ce n'était pas à moi de lui imposer quoi que se soit. Ni à Dorian... Lorsqu'il conclu finalement toujours sur un ton doux je pris un magnifique sourire et lançais d'un ton enjoué :

« Si javais su qu'on avait tant en commun : le sarcasme, l'ironie et le fait de parler tant, j'aurais demandé à Albert de nous présenter plus tôt ! Enfin ça se serrait peut être pas fait, il aurait peut être plus trop osé me parlé après que tu lui ait fait une scène de jalousie comme tu sais si bien les faire. En attendant tu t'es jamais remis en question ? Je veux dire : t'as peut-être mis une fille en ceinte, ta partenaire de tango il me semble ? T'as promis à Albert de plus la voir et tu l'as revu et au final tu lui interdit de fréquenter des filles, qui ne sont ni couguar ni intéressée parce que tu es... Le roi du monde et que tous le monde doit obéir à monsieur ?  »

J'étais énervée et triste. Énervée contre un idiot pareil non mais pour qui il se prenait à agir de la sorte avec Albert et son entourage ? Je m'en fichais de tous les sous entendus qu'il m'avais lâché, je savais ce qu'Albert pensait de moi et ce que nous étions l'un pour l'autre. Mais ça c'était dans le dos de Dorian... Qu'en serait-il en face à face ? Albert irait-il assez loin pour me nier en quelque sorte parce que cella risquait de déranger Dorian ? Et j'étais triste parce que je me rendais compte à quel point sa relation avec Dorian pouvait être néfaste. En gros tout vas bien dans le meilleur des mondes tant que monsieur n'est pas contrarié.

« Une question me taraude si tu permets : tu le respectes au moins ? »

Pour être jaloux à ce point je me doutais bien qu'il devait avoir des sentiments pour Albert, sentiments qui étaient fort des deux côtés et risquaient de les mener à la folie. Mais bon...Cella ne voulais pas dire que Dorian respectait Albert. Un couple se construisait à deux avec des compromis et des sacrifices... En équilibre.

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Un pour tous et tous pour Alby! [Terminé]   28/2/2016, 21:26

Air ennuyé au possible de la par de Dorian à son histoire de point communs. Mais la meuf elle croyait vraiment qu'en prenant une voix niaise et racontant des conneries elles maîtrisait l'art de l'ironie et du sarcasme ? S'il vous plaît... Et puis parler, Dorian n'était pas un très grand bavard. Les fois ou il parlait beaucoup, c'était soit pour pourrir les gens soit pour parler de lui et de sa supériorité. Pas pour raconter sa vie, surtout si elle devait être aussi fade que celle de Serena. Et une scène de jalousie par contre, Dorian la regarda de travers. Qu'elle se rassure, elle n'était pas un appel à la jalousie du tout. Mais c'est alors que Serena lâcha une bombe. Une bombe ou elle ne devait pas se douter qu'elle était on ne peut plus dévastatrice. Parler de l'affaire Evelyn. Alors ça ! Les yeux bleus de Dorian s'écarquillèrent alors. Aussitôt, d'autres sentiments vinrent à lui. Et pas qu'envers Serena, mais Alby. De la tristesse, et de la déception. Déçu qu'il en ait reparlé, dans son dos, avec une fille qu'il ne connaissait pas … Enfin il aurait pu en parler à n'importe qui, ça aurait eu le même effet. Mais petit sursaut en entendant la question finale de Serena.

- Wow ! Attends deux secondes ! Je rêve ou une fille sortie d'on ne sait ou ose me demander si je respecte mon mec ?


Dorian n'en revenait pas. Pour qui cette pimbêche se prenait elle ? Elle lui sortait une bombe et lui posait sa petite question tranquillement, comme si tout allait bien !

- En tout cas, laisse-moi te dire que je le respecte sûrement plus que lui ne me respecte ! Est ce que je vais raconter aux gens les crasses qu'il m'a fait ? Non ! Est ce que je raconte à qui veut l'entendre les passages les plus pourris de sa vie ? Non plus ! Est ce que je vais me plaindre lorsque quelque chose ne va pas entre lui et moi?


Non plus. Dorian s'était détaché du mur en disant ces mots d'une voix plus forte, regardant plus devant lui que Serena. D'ailleurs, même si c'est clair qu'elle le gonflait, la, c'était aussi envers Alby qu'il était énervé. Il avait un jour raconté ce qu'Alby avait fait lors de leur dernière séparation ? Non ! Est ce qu'il était allé pleurnicher par rapport à ce qu'il lui avait fait dans les toilettes d'Atlantic City ? Non plus ! Alors qu'il arrête cinq minutes ! Ok il avait peut être craqué en s'en souvenant, mais il n'avait rien raconté à son frère qui cette nuit l'avait réconforté. Mais dites lui qu'il rêvait !

- Non mais je n'y cois pas ! La meuf déboule, m'apprends qu'Alby a parlé de ça et ose tenter de m'apprendre la vie ?


Il écarta un peu les bras de son corps l'air de dire : ou on va la ? Puis il se rapprocha de Serena, la fixant droit dans les yeux, avant d'arriver à sa hauteur. Il se pencha vers elle et posa son avant bras droit à coté de la tête de la jeune femme avant de la regarder dans les yeux.

- Il t'en a peut être parlé, mais tu ne sais qu'un quart de l'histoire. Un quart parce qu'on a été quatre à souffrir dans cette histoire. Cette fille qui a fini par faire une fausse couche, mon père … Oui parce qu'au cas ou il ne t'a pas tout raconté on a pas la moindre idée si c'est mon père ou moi qui l'a mise enceinte... Je disais mon père qui après avoir vécu une sale période, on lui a rajouté ça sur la gueule. Alby puisque ça mena à notre première rupture, même la seconde … et moi aussi.


Donc au final, elle ne connaissait qu'un quart de tout ça. Sauf si elle connaissait Evelyn et son père, mais ça … faut pas pousser. Alors non seulement il parlait d'un truc hyper douloureux pas que pour Dorian, mais qui concernait d'autres personnes aussi. Et qui ne regardait en rien Serena ! Qu'il en cause avec un psy s'il a tellement envie d'en parler ! Et encore, on ajoute que pendant un bref moment Evelyn fut la femme de Castiel ? Hein ? Histoire de bien lui faire saisir toute l'ampleur de la chose ? Dorian ajouta ensuite d'un ton plus bas, froid et énervé à la fois:

- Tu n'as pas la moindre idée de ce que c'est que d'avoir dix sept ans, voir une fille avec qui tu as un jour couché, débouler chez toi et te dire à toi et ton père que l'un d'entre vous est le père du gamin quelle porte. Et qu'elle le garde, bien sur pas de discussion possible ! De perdre ensuite la seule personne que tu n'aie jamais aimé ? De ne plus oser regarder ton propre père dans les yeux ? A t'en rendre malade ? Non, je ne crois pas.

Elle ne pouvait pas imaginer la baffe que ça lui avait foutu ce jour la. La frayeur qu'il eu à s'imaginer que peut être dans quelques mois il serait père d'un gamin qu'il n'a pas demandé ? Et que même si ça avait été Castiel le père, il était clair qu'un énorme malaise resterait. Ça aurait fait qu'il aurait gardé le contact avec Evelyn, et avec Alby dans les parages … Sale ambiance. Et s'il avait eu le besoin de la revoir après qu'il lui ait dit ne plus le faire, c'était pour tourner la page. Mettre des mots sur ce qui n'avait pas été dit, afin d'avancer. Mais voyez-vous, se justifier envers elle c'était le dernier de ses soucis. Retirant son bras de contre le mur, Dorian se redressa, la toisant du regard.

- Alors, t'es mignonne, mais ne parle pas de ces choses la croyant tout savoir. Je ne sais pas ce qu'Alby t'a dit. Sûrement un peu trop. Des blessures on arrive à s'en faire tout seul comme des grands, alors si on peut éviter que d'autres ne s'en mêlent à enfoncer les couteaux dans les plaies, ce serait préférable.


La preuve, voilà qu'Alby avait remit ça sur le tapis ! Sérieusement, le mec se plaignait que Dorian ne tournait pas les pages, mais dans le genre je ressasse le passé sans cesse, il était pas mal ! Soufflant, Dorian s'était reculé, tournant un peu le dos à Serena. Terriblement déçu d'apprendre une telle chose. Quand il avait apprit qu'Alby en avait causé à Ashley, ça l'avait tout aussi agacé. Après qui sait si Alby ne lui avait pas dit ça avant que Dorian n'apprenne qu'il croyait qu'il l'avait trompé avec elle ! Quel abruti ce mec des fois …. Il était mignon mais vraiment pour se mettre des idées pareilles en tête … Oh qu'importe. Une chose était sûre, c'est qu'ils allaient avoir une petite discussion sous peu eux deux. Enfin voilà. Cette histoire avait beau dater de juin / juillet, il n'empêchait que ça le taraudait toujours. La preuve étant, il avait pu lui même reparler de ça avec Castiel il y a peu. Alors oui, ce n'était clairement pas la chose à raconter. Tournant un peu la tête vers Serena, sans la regarder pour autant il ajouta d'un ton plus las, plus calme :

- Et pour ta gouverne, je ne lui interdit de fréquenter personne. Je sais trop bien qu'il a souffert de sa solitude pour faire un truc pareil alors arrête d'inventer des conneries.


Et lui démontrer par A + B que certaines personnes de son entourage étaient nuisibles n'avait rien à voir.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 546
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pour tous et tous pour Alby! [Terminé]   6/3/2016, 16:28

Je croisais les bras et le regardais. J'attendais sa réaction. Je soupirais et répliquais froidement a sa première remarque:

"Peut etre, non en fait certainement, que je ne t'aurais pas fais la remarque sur le respect si tu avais agis différemment alors que je m'étais présentée. Non mais tu penses avoir le monopole sur Albert? Tu penses qu'il n'a aucune fréquentation à part toi ? Je te signale qu'Albert m'apprécies tout aussi amicalement que je l'apprécie et au lieu de te demander pourquoi il ne t'en a pas parle en te remettant en cause tu prétends que je suis celle qui , attends comment tu as dis déjà ? Ah oui: celle qui n'est pas aussi importante qu'elle ne le croit. Alors oui je me permet, alors que je sort de ma voiture si tu veux le savoir si exactement, de te questionné quand a ton respect pour la vie de mon ami. De plus je peux savoir ce que je t'ai fait concrétement pour que tu réagisse ainsi?"

Je commençais a m'énerver sérieusement. Comment quelqu'un comme Albert pouvait sortir avec quelqu'un comme Dorian? Serieusement! Fallait que ce gars soit foutrement bon au lit pour fermer les yeux sur un comportement de merde pareil. Je me demandais comment étaient les parents pour avoir un gamin aussi poussit. Mais bon je préférais garder ces remarques pour moi, histoire de ne pas jeter de l'huile sur le feux.

Je l'écoutais alors réagir a mon annonce concernant leur passé. Je le laisser me faire ses remarques et me disais que si Albert m'en avait parlé a sa place c'est peut être parce que lui n'arrivait pas à en parler avec Dorian. Je me disait aussi que c'était normal  normal vu le caractère de Dorian qu'il n'arrivait pas a en parler calmement avec lui. Je finis juste par secouer la tête :

"En effet des blessures vous arriver a vous en infliger tout seuls comme des grands... Par contre pour réparer les pots cassés vous avez encore pas mal a apprendre. Mais bon je suppose que moi et ma vie minable n'avons pas a commenter ta vie si parfaite a toi n'est ce pas?"

La dernière partie de ma phrase avait été dite d'un ton on ne peut plus froid. J'avais envie de lui vomir dessus. Serieusement. Il était pire qu'Ethan Hawkins ce gamin! Par contre lorsqu'il me sortit que j'inventais des histoires je vis rouge et c'est moi qui m'avançais alors doucement vers lui. J'étais plus petit mais la je serrais vraiment les poingt. J'avais réussit a me casser la main pour coller un oeil au beurre noir a mon ex... Je n'aurait aucun remord a recommencer pour éduquer le type face a moi.

" non bien sur que non, tu n'as jamais fais de crise a Albert parce qu'il était ami avec quelqu'un dont tu étais jaloux, c'est clair que c'est moi qui invente tout! Tu n'as pas non plus fait une crise à Albert parce que il était pote avec une fille qui n'est pas intéressée par lui alors quoi toi tu réagis pas lorsqu'un mec intéressé te roule une pèle!"

Je le regardais un instant dans les yeux. Mon ton avait été froid et la colère était bien presente. Je me reculais alors d'un pas et finis ma tirade.

"Alors soit mignon et évite de prendre tous les gens de hauts lorsqu'ils t'accoste avec juste l'envie d'être gentil. T'es pas le centre du monde et même si Albert t'aime tu ne devrait pas te comporter comme un maitre envers son chien!"

Je le regardait une dernière fois dans les yeux avant de doucement détourner les talons, je n'avais plus envie de voir Albet, plus après cette alteraction. Et puis de toute façon Pitbull ne l'aurait pas tolère je parie. Je me retournais néanmoins une dernière fois:

"Fais en ce que tu veux mais il t'aile. Alors évites de pousser le bouchon trop loin, par ce que à part sa dépendance je vois pas trop ce qui pourrait faire en sorte qu'il reste au près de toi... Ah si j'oubliais: ta charmante personnalité !!!"

Le sarcasme était a peine voilé. Je me retournais et repris le chemin vers la sortie. Trop énervée pour prendre le volent je m'installais sur le premier banc que je voyais. Je fermais un instant les yeux avant de sortir mon portable et d'envoyer un message a Albert. Je m'excusais de pas être resté et lui proposais qu'on se voit a un moment ou son copain nous ferait pas chier. Je rangeais ensuite mon téléphone et déballait un morceaux de gâteaux a la carotte et mordit un bout. Dorian ne lâcherait certainement plus Albert maintennat. Ca ne m'étonnerais même pas qu'il lui interdise de me voir... Je sourpirais. Je priais juste pour qu'il n'aille jamais plus loin.

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Un pour tous et tous pour Alby! [Terminé]   6/3/2016, 20:48

Vous l'avez vu le regard blasé que Dorian adressa à Serena à son histoire comme quoi Alby et lui avaient encore des choses à apprendre pour réparer les pots cassés ? Ah ce moment ou l'envie de lui raconter ce qui s'est passé lors de leur premier séjour à Atlantic était grande ! Déja pour lui faire fermer sa gueule parce qu'à l'entendre Dorian était le grand salaud de l'histoire. Certes c'était sûrement pas Alby, mais derrière son visage mignon, son petit sourire avec ses belles dents de petit puceau qui découvre la vie, et bien il pouvait en faire des saloperies lui aussi. A croire qu'il a juste eu un bon maître. Mais Dorian n'en fit rien, laissant son regard blasé parler pour lui. Parce que ça le gonflait ça aussi les gens qui causaient croyant tout savoir. Alors que non. Cependant à la fin de sa phrase concernant le fait que elle et sa vie minable n'avaient pas à commenter sa vie parfaite, Dorian se contenta de hocher positivement la tête et de conclure d'une voix tranchante :

- Enfin une bonne supposition de ta part aujourd'hui. Pas trop tôt.


Ce n'est pas qu'il se mettait à douter sur le fait qu'Alby avait un don pour trouver des potes débiles mais si ! Heureusement que dans le lot il avait quand même des amis, certes avec leur grain, mais pas aussi cons. Croisant les bras à son histoire de faire une crise parce qu'il était ami avec un mec dont il était jaloux, Dorian émit alors un très bref rire en relevant un sourcil dédaigneux.

- Ma pauvre fille ! C'est fou comme tu va rapidement aux conclusions hâtives sans savoir la moitié des histoires ! Enfin, ça doit être ça le propre des simples d'esprit que de se faire des histoires avec très peu d'informations.

Oui, ça doit être ça. Parce que si elle savait ce pourquoi Dorian a fait une crise à cause de l'autre abruti … Cependant, il ne voyait pas de quelle fille elle parla par la suite. Elle causait d'elle même ? A ce compte la, il aurait fallu employer le futur. Parce que c'est sûr qu'il allait lui faire une crise. Et pas plus tard que tout à l'heure, dès qu'il l'aura chopé à la sortie. Mais en même temps, certes ça allait parler de ça, mais aussi du fait qu'il soit pas foutu de tenir sa langue sur les sujets épineux. Ça surtout. C'est que cette impression de trahison n'est pas des plus agréables. Et puis, cette histoire de mec intéressé, Alby est arrivé pile au moment ou le mec est venu l'embrasser, alors que lui était bourré. Et voilà, encore une fois elle se fait son film.

- Mais t'es qui au fait, sa mère pour me causer comme ça ?


Lui avait-il demandé tranquillement. Que l'ont soit d'accord, Dorian tenait en haute estime la mère d'Alby. Et il la respectait énormément quoi qu'on en dise. Alors si ça avait été elle qui lui avait causé comme ça, pas sûr qu'il lui aurait répondu ainsi. En fait, pas sûr qu'il lui aurait répondu tout court oui. Enfin si ça amuse Serena de causer autant hein … Cependant oui, Dorian approuva vivement cette histoire d'être mignon. Ça il le savait qu'il l'était.

- Mais ma puce, je me comporte avec les gens comme je l'entends !


Large sourire du petit pourri de service. Vous voyez, le gamin que vous avez envie de frapper, mais qui se cache derrière sa mère qui le protège et qui vous fait un sale sourire ? Celui-la. Puis il prit alors une tête choquée :

- Et s'il te plaît ! Traiter Alby de chien ? Moi qui pensais que tu l'avais en plus haute estime encore une fois tu me déçois ! Enfin, non pas que j'espérais quoi que ce soit.

Petit haussement d'épaules. Non en fait, la dans sa tête il n'était pas spécialement avec Serena. Il était déjà à plus tard. A comment il allait cueillir Alby, le pourrir ensuite sans plus tarder. Peut être pas dans le couloir quand même, malgré tout, il n'avait pas trop envie de se donner en spectacle. Ou de foutre la honte à Alby devant ses potes bien que ce serait amplement mérité ! Peut être que ça lui retirera l'envie de causer de choses qu'on ne dit pas. Ah et c'est bien qu'elle se casse si elle veut, il ne la retiendra pas. Bon et elle voulais quoi encore la meuf ? Oui il savait qu'il l'aimait. Enfin, il savait …. on est jamais réellement sûr de ces choses la malgré tout. Dans le sens ou tout est si vite perdu. Pousser le bouchon trop loin par contre a de maintes reprises ce fut le cas. Elle débarque un peu la mignonette non ? Large sourire cependant lorsqu'elle chercha qu'est ce qu'il faisait qu'il restait auprès de lui. Elle l'avait dit, Alby l'aimait. Et Dorian aussi. Aimait Alby on parle, parce que tout le monde sait qu'il s'aimait aussi lui même. Et puis aussi :

- Et je suis un coup d'enfer au lit !


Affirmation dite d'une voix assez forte pour qu'elle puisse l'entendre, toujours son sourire aux lèvres. Puis il détourna réellement les yeux d'elle, croisant au passage le regard d'une autre fille dans le couloir. Qui semblait avoir entendu sa dernière phrase. Petit clin d'oeil en sa direction, avant de se reposer contre le mur, face à la porte de la classe d'Alby. Et ce, salement énervé. Agacé et déçu. Et surtout, ayant très hâte de lui dire quelques mots les yeux dans les yeux.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
 
Un pour tous et tous pour Alby! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Etablissements Scolaires :: University :: Couloirs-
Sauter vers: