AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Discussion sur l'oreiller [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   26/2/2016, 17:56

Il n'y a pas mieux pour se changer les idées après le boulot, vraiment …

Avait soupiré Castiel en laissant sa tête retomber sur l'oreiller. Les cheveux en vrac, la respiration pas tout à fait calme, présent dans un lit qui n'était pas le sien, un petit air satisfait sur le visage, vous l'aurez deviné, Castiel venait de mettre en route son cinquième gamin. Blague à part, le russe tenait au peu de santé mentale correcte qui lui restait encore. Non en fait, il venait seulement de s'envoyer en l'air. Tout simplement, une fin de journée normale pour lui. Avec qui ? Une jeune femme qu'il avait rencontré à un vernissage de sa galerie cet été, Serena.

Après l'avoir rencontrée, Castiel était naturellement allé voir à gauche à droite, couchant à tour de bras, changeant régulièrement d'amants. Il y en avait bien quelques uns qu'il voyait de temps à autre, plus fréquemment, mais ce n'était rien de sérieux pour autant. Avec Serena, par le biais de leur travail dans le domaine de l'Art, ils furent amenés à se revoir quelques fois après le mois d'août. Restant cependant sérieux lorsqu'il s'agissait de travail, il est vrai que, par la suite, de temps en temps, ils furent amenés à coucher ensemble. Comme aujourd'hui, oui. Les choses étaient on ne peut plus claires : Castiel ne cherchait rien de sérieux, entre eux, c'était juste deux adultes qui prenaient du bon temps ensemble, qui des fois discutaient de choses et d'autres. Mais rien de plus. Par exemple, un jour Castiel lui avait dit avoir quatre enfants, mais ça s'était arrêté la. Il n'avait pas dit leurs prénoms, ni le fait que chacun était d'une mère différente, ni leur âge, et encore moins le fait qu'il ne connaissait pas les aînés il y a un peu plus d'un an encore. Elle n'avait pas non plus besoin de savoir que son aînée avait vingt ans et vivait avec son petit ami désormais...

Aussi, les discussions qu'ils pouvaient avoir des fois, ne tournaient pas spécialement autour de la vie privée de Castiel. La vie de tous les jours, quoi de neuf depuis la dernière fois, comment ça allait au boulot, ce genre de choses. Lorsqu'ils n'étaient pas occupés à autre chose. La actuellement, à reprendre leurs esprits, leur calme, tous deux allongés sur le lit, sous les draps. A coté de Serena, Castiel avait passé un bras sous sa propre tête, l'autre main posée sur son ventre. L'esprit plus léger, forcément. Tournant ensuite les yeux vers Serena, il lui demanda après un petit temps de silence :

Et sinon, ta journée, ça était ?


Ce n'est pas qu'avec tout ça ils n'avaient pas eu le temps de réellement causer, mais si ... Une simple petite rencontre par rapport au boulot, tout ce qu'il y avait de plus professionnel. Ensuite, ça avait juste un peu dérapé, et Serena avait proposé à ce qu'ils aillent dans un endroit plus tranquille, soit chez elle. Alors, discuter un peu des dernières nouveautés, cette étape la avait été un peu zappée.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde


Dernière édition par Castiel L. Wilde le 13/5/2016, 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   28/2/2016, 01:13

Je rigolais doucement à la remarque de Castiel encore légèrement tremblante, avant de rétorquer d'un ton taquin :

« Heureuse de te servir de distraction mon cher ! »

ma remarque n'était aucunement méchante bien au contraire. Depuis que nous avions passé une première soirée ensemble nous avions eu l'occasion de nous revoir, toujours par hasard et toujours ou presque en finissant par déraper d'une manière une d'une autre. Malgré ces rencontres imprévues une certaine complicité s'était installée. Je savais qu'il en voulait pas se mètre en couple, et j'étais d'accord avec ça. J'étais aussi bien consciente que je n'étais pas son exclusivité, et inversement. J'étais heureuse que malgré le fait qu'on couche ensemble on soit quand même en bon terme. C'était agréable de finir le sexe par un moment de complicité.

Alors qu'il s'était installé confortablement j'en avait profiter pour chopper ma bouteille d'eau dans mon sac à moi et bu une gorgée avant de la lui tendre, lui proposant une gorgée. Je m'installais ensuite contre lui fermant les yeux encore légèrement dans les vapes. Aujourd'hui j'avais proposé de passer chez moi. Il avait accepté et ça avait finit dans mon lit. J'avais assez confiance en Castiel pour l'inviter et un peut de présence masculine dans cet appartement me faisait du bien psychologiquement ! Je répondis d'un ton calme en souriant :

« Bien ! »

Je me pinçais le nez les yeux toujours clos, avant de soupirer et de laisser tomber mon bras las. Je repris d'une voix plus basse et plus abattue :

« Non en fait elle était merdique jusqu'à ce que tu apparaisses ! »

c'est vrai que ma journée n'avait pas bien commencée. En voulant sortir ce matin j'avais trouvé des fleurs sur le pas de ma porte. Un bouquet de lys d'Alexandre, un ex un peut violente et possessif sur les bord. Enfin rien qu'un peut... Depuis que je l'avais revu il y à un moi et que ça c'était mal passé j'avais eu peur de le recroiser j'avais pensé l'apercevoir de loin à différents endroits mais rien de concrets jusqu'à ce matin. Un deuxième bouquet avait été livré au travail aujourd'hui. J'avais presque fondu en larme. J'avais appelé la police les deux fois. Et naturellement ces chers agents ne savaient rien faire tant qu'il n'y avait pas d'agression. Génial ! Je ne savais pas si Castiel était la bonne personne à qui se confier. Je ne voulais pas l'ennuyer ni mètre un malaise entre nous en racontant tous mes soucis.

Je finis par rouvrir les yeux et tourner la tête vers lui un sourire désolé sur les lèvres.

« Un ex un peu collant, des collègues qui confondent Van Goght et Turner et en plus la proprio me tire la gueule parce que je ne veux pas sortir avec son fils ! »

je rigolais un peu à la dernière remarque. Malgré qu'elle soit sympa je ne voulais vraiment pas sortir avec son fils. Elle l'avait mal prit du coup et me râlait dessus. Je soupirais doucement avant de relever les yeux vers lui :

« les aléas de la vie quoi ! »

Je lui servis un sourire avant de demander doucement :

« Et la tienne ? Tes fils vont bien ? »

Ma question n'était pas indiscrète. Je savais qu'il avait quatre fils mais sans plus. Il ne me les avait pas décrits et n'avait pas à les décrire, c'était sa vie et je n'avait en soit rien à y perdre. Mais je me permis de demander par politesse. A propos politesse :

« Au fait tu veux manger quelque chose ? Une tasse de café ? Un truc à boire ? »

Oui on avait si empressé que je n'avais même pas eu le temps de proposer quelque chose. Quel mauvaise hôte je faisais. Enfin il ne s'en était pas tellement plein que ça au final...
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   1/3/2016, 00:52

Bien volontiers, Castiel prit la bouteille d'eau qu'elle lui tendait, buvant avec plaisir un peu. Celle la, elle faisait du bien. La posant de coté pendant que Serena s'installait contre lui, passant son bras autour de ses épaules pour l'y tenir. L'imitant, il se posa un peu mieux avant de lui demander comment fut la journée de Serena. Riant brièvement à ses mots par rapport au fait qu'il l'ait rendue meilleure. Ce serait drôle et plaisant à a fois si une telle chose était vraie. Castiel écouta alors Serena lui parler de sa journée, lui dire les grandes lignes. Hum, un ex collant, voilà qui peut être pénible. Pour les gens incultes, Cas lui adressa un regard compatissant, comprenant sa douleur. Puis un plus amusé à son histoire de proprio qui se la jouait entremetteuse. Amusant ça tiens.

Oui, la routine en somme toute.


Ça va il y avait pire comme vie ! A sa question sur comment allaient ses fils, Castiel lui adressa un sourire avant de hocher la tête à la positive.

Mes enfants vont bien oui.


L'aînée vivait avec son petit ami donc, c'était le bonheur. Le second battait des records de longévité dans la tenue de son couple sans se cogner / séparer / s'entre tuer. Non pas la peine de rayer de mention, généralement c'est tout à la fois. Donc ça c'était bien. Le troisième avait fait retirer son plâtre de son bras, n'ayant plus le poignet cassé donc pour le sportif qu'il était c'était la libération totale. Et le petit dernier était sage à l'école, assidu, ne rapportait pas de soucis. Pas encore. Donc tout allait bien chez eux. Puis, après un bref temps de réflexion, Castiel avait alors ajouté :

Enfin, pour être plus exact, j'ai trois fils et une fille. Même si je doute que vous ne vous rencontriez, ça ne le ferait pas trop de penser d'elle qu'elle est un homme.


Ça n'allait tuer personne qu'elle sache qu'il y a une fille dans le lot. Et malgré tout, il s'imagina un peu une scène ou sa princesse rencontrait quelqu'un qui lui disait penser qu'elle était un homme. Sans peine, il voyait la tête qu'elle ferait, et entendait sans mal non plus les rires de ses frangins. Et la tête du plus jeune qui ne comprendrait pas toute la scène mais chercherait quand même. Ah c'est sûr Castiel savait s'amuser dans sa tête. Le brun secoua la tête négativement, un petit sourire aux lèvres à sa question.

Ne t'en fais surtout pas ! Ton eau en bouteille était exquise vraiment, il y a longtemps que je ne m'étais pas autant régalé !

Quelle eau mes amis ! Mais sérieusement non. Il n'allait pas s'allumer une petite clop post sex ( puisqu'il ne fumait pas ) ou bien demander à Serena de lui faire un sandwich non plus. S'il devait en manger a chaque fois qu'il s'envoie en l'air, pas sûr qu'il reste autant en forme, calories de brûlées ou non. Qu'elle ne s'en fasse donc pas.

Ce n'est pas comme si j'avais à me plaindre de l'accueil.


Souligna t-il. Si nous étions dans l'un de ces show télévisés ou l'on note des soirées, Castiel mettrait la note maximale Serena pour l'animation. Ça, elle savait y faire cette petite. Et si il y avait une note à donner à la nourriture, et bien …. une bonne note aussi, comme dit l'eau après s'être dépensé ça fait un bien fou. Concernant la décoration, le style chambre parsemée de vêtements de ci de la et lit défait, c'était plutôt pas mal. Mais trêves de conneries. Il baissa les yeux vers Serena, revenant sur ce qu'elle lui avait dit un peu avant :

Alors ! Souhaites tu des conseils avisés sur « comment se débarrasser une bonne fois pour toutes d'un ex collant ? »


Lui demanda t-il avec un petit sourire. Il est vrai que, avec son tableau de chasse, Castiel n'avait pas rencontré que des gens qui acceptaient de tourner la page, que ce n'était l'histoire d'une fois ou deux. Certains, que même Castiel ne pouvait pas qualifier d'ex puisqu'ils n'étaient pas ensembles, ne lâchaient pas l'affaire. Aussi, il savait que ça pouvait être pénible quand quelqu'un, homme ou femme, tente de remettre ça. Entre les appels incessants pour certains, d'autres qui jouaient plus la carte du « oh tiens, voilà que je passe devant ta galerie pile quand tu sors du boulot, dingue non ? On va à l'hôtel ? » ou d'autres qui le poursuivaient carrément, il en avait vu des pas mal. Rien de très méchant cela dit. Des plus lourds que d'autre à gérer c'est tout.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   12/3/2016, 16:18

J'étais bien. La journée avait apportée avec elle quelques petit tracas dont je fis part à Castiel. Je captais son regard compatissant quand je parlais des mes collègues inculte. Oh il devait certainement savoir ce que je ressentais vu qu'il tenait une galerie. C'était juste horrible. Bon j'attendais pas de que tous le monde puisse me citer tous les peintres et les différencier mais allez quoi : des collègues du musé qui confondent Van Gogh et Turner.. je veux dire ni les couleurs, ni la technique et encore moins l'époque dans laquelle ils vivaient étaient semblables ! Non mais c'était limite si je ne faisais pas une crise de nerf en écoutant des conneries pareilles. Le pire c'est quand on ne pouvais pas dire au gens qu'ils se trompent : allez expliquer à votre patron que vous avez dit à un des plus grand sponsor et collectionneur d'art qu'il s'est trompé entre l'art byzantin et grecque... Ouai voila valait mieux se taire !

Je lui retournais alors la question, posant aussi sur ses enfants. Je me le permettais sachant que si jamais je devenais sans indiscrète il saurait que ce n'est pas volontaire et me le ferait comprendre. Ce que j'aimais avec Castiel justement c'était ce coté là : on couchais ensemble, on était amicalement proche, sans être super méga pote et sans que ça n'implique un quelconque arrangement et on arrivais à fixer nos limites sans que l'autre ne soit offusqué. J'éclatais de rire à sa remarque :

« En effet ça ne le ferais pas trop ! »


Je m'imaginais confondre sa fille avec un garçon. Que de situations comiques. Enfin pas que je cherche à rencontrer ses enfants mais bon : j'avais bien retrouvé mon ex au bout de x temps et Albert aussi donc mentalité : on ne sait jamais sur qui on va tomber au prochain coin de rue ! Je m'excusais ensuite auprès de mon invité en quelque sorte pour mon accueil manquant de tact mais rigolais à sa remarque.

« Heureuse qu'elle t'ai fait tant d'effet alors ! »


J'étais heureuse de l'ambiance détendue qui régnais entre nous et lui fis un sourire complice avant de ferme les yeux un instant essayant aussi de récupérer. Castiel était un très bon amant et j'adorais le fait de pouvoir savourer ce moment post-sexe ou vous avez encore les jambes engourdies, la tête légèrement dans les vapes ... Autant vous dire que les deux ensemble illuminaient ma journée ! Je rouvris les yeux lorsqu'il repris la parole et le regardais un sourcil levé interloquée. Je fis un petit sourire timide. C'était gentil de sa part de vouloir m'aider mais la question était plus tôt de savoir s'il le pouvait. Je me mit à jouer distraitement avec l’ourlet de la couverture tout en répondant, baissant mes yeux.

« c'est très gentil, mais je pense bien avoir besoin de plus que de simple conseil pour m'en débarrasser... Il à déjà eu des antécédent violent et la dernière fois qu'on s'est vu... Et bien oui je ne suis pas catcheuse professionnelle donc je suis peut être trop fragile mais je me suis quand même cassé le poignet en lui collant mon poing dans la figure après qu'il m’ait giflé... Du coup... »


J'avalais difficilement. La bonne humeur s'était envolée remplacée par une sorte de peur. J'avais été porter plainte, mais la police ne pouvait rien faire de concret. Il s'était ensuite fait discret et j'avais continué ma vie, restant discrète. J'étais même devenue parano à faire super méga gaffe mais je préférais être légèrement parano que naïve. Je ne pus m’empêcher de rajouter avant qu'il ne me réponde pour qu'il sache toute l'histoire :

« Et ce matin j'ai reçu des fleurs livré à mon appartement, à 10 heure c'est au musé que j'ai reçu un bouquet... Ça me fait légèrement flipper... je ne sais pas à quoi m'attendre te j'ai peur de tomber dans un de ces schéma classique avec un mec poursuivant une fille obsédé par elle, la rendant folle et complètement hystérique et ... pas que je me perçoive comme extrêmement belle, ou que je sois imbu de moi même au point de croire qu'un mec est obsédé par moi de la sorte, je ne suis pas non plus en manque d'affection ou d'attention ... Mais ça me fait flipper. Peut être que ce n'était rien mais... »

Bon ok... j'avais la voix légèrement tremblante et mon débit de parole était rapide ; J'avais l'habitude de parler beaucoup, mais jamais aussi rapide ; Le stress se laissait ressentir, le stress et la peur. Mes gestes envers la couette étaient aussi plus rapide et je finis par la lâcher brusquement essayant de me calmer. Je me tournais alors vers Castiel :

« Désolé je ne devrais pas t'ennuyer avec ce genres d'histoires ! C'est peut être juste moi qui suis parano ! »

Prions pour que ce soit ça !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   14/3/2016, 12:24

Castiel avait noté les mains de Serena qui avaient commencé à tripoter la couverture. Dans ces cas la il était inutile d'être psy pour savoir qu'elle n'était pas super à l'aise. Voila qui n'était pas cool vu ce qu'ils venaient de faire, mais après tout si la conversation était passée à un sujet un peu plus épineux, que pouvait-il y faire ? Y retourner pour un 2eme tour ? Euh …. Castiel n'était pas sûr que ce soit la bonne solution. Non, il se contenta de ne rien dire et de l'écouter lui raconter ses déboires avec cet ex. Ex qui semblait, non content d'être collant, violent. Oh. Castiel s'était un petit peu redressé dans le lit, pour mieux se poser et l'écouter, fronçant un peu les sourcils a son histoire de poignet cassé après lui avoir foutu une droite. Inutile d'être une catcheuse pour s'éviter ça, puisqu'un poignet c'est très fragile. Et un coup de poing mal donné, ça peut faire plus de mal à celui qui donne que celui qui subi. Mais la ou il ouvrit un peu plus grand les yeux, ce fut lorsqu'elle lui avoua qu'il l'avait giflée.

Oh ….


Ah oui carrément ! Cependant pour le coup du bouquet, Castiel ne pensa pas à mal de suite. Ou du moins n'y voyait pas de suite un signe chelou ou autre. Et par contre, inutile d'être forcément belle pour avoir un psychopathe à ses trousses. Non pas que Serena était moche ! Loin de la. Mais quand un dégénéré mental a décidé de vous prendre pour cible, le physique correspond plutôt à quelque chose qui a un sens pour lui, il choisit les personnes qui correspondent à des critères qui font que … Qui font que Castiel devait arrêter ces émissions criminelles pendant qu'il se tapait des insomnies oui. Mais au final, Castiel adressa un petit sourire à Serena lorsqu'elle s'excusa de son stress, de lui raconter ces choses la.

Non ne t'en fais surtout pas.


S'ils ne pouvaient pas parler de leur quotidien, aussi spécial soit-il … Même si Castiel ne pouvait pas faire grand chose pour elle à part l'écouter. Il ne dirigeait qu'une galerie d'Art, collectionnait les amants, les enfants aussi, mais régler les soucis de ses amants ? Ça n'était pas trop dans ses cordes. Il n'était pas magicien non plus.

En tout cas je comprends pourquoi ça te tends cette histoire … Tu as déjà signalé ça à la police ? C'est peut être plus sûr aussi de ne pas rester seule dehors, le temps au moins que tout ça se calme.


Histoire de ne pas prendre de risques inutiles en somme toute. Puis Castiel ajouta d'un ton de voix plus doux :

Et .. essaye quand même de ne pas voir le mal partout, comme cette histoire de bouquet de fleurs. Prends-les, c'est tout. Si c'est un admirateur secret, c'est une bonne chose, et si c'est ton ex qui arrive pas à lâcher le morceau, grand bien lui fasse de vouloir t'en offrir ! Ça te fera toujours de la déco.


Conclut-il sur le ton de l'humour.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   26/3/2016, 21:25

J’expliquais mes petits soucis à Castiel. Je m’en excusais même. Mais cela faisait tellement de bien de juste une fois parler de mes peurs. C’était tellement agréable. Juste une fois lâcher la pression. Même si je passais pour une idiote. Cela faisait du bien d’en parler. Castiel me demanda alors si j’en avais parlé à la police. Je hochais la tête doucement et souriait.

« Oui j’ai été faire une déclaration directement. Ma meilleure amie était avec moi heureusement ! Mais ils ne peuvent rien faire. Alexandre a déjà un casier, enfin il a déjà été violent avec une de ses ex, donc les policier peuvent e garder à l’œil mais ils e peuvent pas agir directement, l’altercation n’était pas assez grave ! »

J’avais roulé des yeux doucement. J’avais cependant arrêté de tripoté la couverture et j’avais mêlé une touche d’amusement à la fin de ma phrase, même si la situation n’y prêtais pas trop. Mais c’était moi ça. Essayer d’en rire plus tôt que d’en pleurer.  Je relevais ensuite mon regard vers Castiel en rigolant légèrement.

« Pour ce qui est des soirées je les passe devant ma télé ou dans un bouquin donc à part mes fantasmes fictifs y a pas grands monde ! »


Fronçant les sourcils doucement je rajoutais :

« Enfin j’espère ! Maintenant avec tous les chats qui rodent… ! »

Je rigolais doucement mais j’avais lâché la couverture entièrement et m’étais détendue. Oui ça me faisais du bien d’en parler et d’en rire un peu. J’écoutais Castiel lorsqu’il reprit d’une voix plus douce. Je souriais doucement. Oui en effet cella me faisais de la déco en plus. J’enchainais sur sa touche d’humour en souriant.

« Oui tu as raison. J’imagine que j’ai juste regardé un peu trop de films et que je m’imagine qu’il va me poursuivre et foutre ma vie en l‘air ! Et puis bon, les Lys sont quand même mes fleurs favorites donc ça fait plaisir en effet ! »

Je souriais doucement. J’étais plus sereine. Le fait que Castiel me calme me faisait du bien. Il atténuait mes peurs et déplaçais mon regard légèrement parano sur des options moins tragiques. Je commençais à dessiner des arabesques sur le torse de Castiel, légèrement absorbée par mes pensées. Oui en effet. Ce n’était peut-être pas de lui les fleurs, même si j’avais un doute. Et puis bon ça ne reste que des fleurs, peut-être que son père lui avait passé un coup de savon et qu’il s’excusait en quelques sortes. J’espérais sincèrement que ça en reste là.

Secouant la tête doucement je relevais mon regard sur Castiel.

« Dis, tu comptes aller au gala de Charité du musée la semaine prochaine ? Personnellement j’ai reçu l’ordre d’y aller donc, si jamais tu es présent… Ça peut être une occasion de se voir ? Sans engaments précis, tu me connais !»
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   27/3/2016, 17:41

Castiel écouta la suite de son récit silencieusement, quoique un peu inquiet. Davantage lorsqu'elle lui expliqua que le type en question avait même un casier, pour violence également. Et bien, elle avait réussi à tomber sur une bête de concours on dirait … Et malgré tout ils ne pouvaient rien faire, même si pour les forces de l'ordre l'altercation n'était pas assez gave.

Il ne reste plus qu'à espérer qu'ils n'attendent pas que les choses s'aggravent.

Lanca t-il sur un ton compatissant, comprenant néanmoins son agacement. Voyez, il déconne souvent avec des trucs de mafia russe et compagnie, mais en ce qui le concerne, il n'a jamais eu de soucis comme ça avec le moindre ex ou la moindre. Le fait qu'il soit un homme ne change rien, quand on tombe sur un taré … Ou peut etre la chance était avec lui la dedans lorsqu'elle ne l'était pas ailleurs. Enfin, pauvre Serena quand même, pas étonnant que cette histoire la travaille ainsi. Lui adressant un sourire à cette histoire de ses manières de passer ses soirées, c'est sûr qu'il n'y avait pas grand risque. Soufflant doucement d'amusement à tout ça, il se remit un peu mieux dans le lit, parlant donc de son bouquet. Espérons en effet qu'elle ait juste une imagination débordante et que ce ne soit rien d'autre, parce que des fous, ça existe vraiment ….

Voila, tu prends les fleurs et tu éjecte le reste à coups de talons.

Tout simplement. Si du moins c'était vraiment aussi simple que ça. Adressant un petit sourire à Serena lorsqu'elle eu tourné ses yeux vers lui, la jeune femme lui rappela alors autre chose, soit un gala que donnait le musée pour lequel elle travaillait. Pas étonnant qu'elle soit obligée d'y aller. Mais sans engagement précis ? Moui … A d'autres !

Sans arrière pensées non plus ?

Castiel lui adressa un petit sourire. Après tout c'est bien ainsi qu'ils ont fait connaissance, en s'éclipsant durant un vernissage que Castiel avait organisé à sa galerie.

Je ne me suis pas encore décidé en fait. L'invitation m'est bien parvenue, mais j'attends de voir selon ma motivation du jour.

Bien entendu, il serait préférable d'y aller. C'est l'un des aspects de son métier que de se montrer durant les soirées. Comme quoi, on a pas vraiment évolué depuis la Renaissance ou c'était l'une des façons de briller en société que d'apparaitre le plus souvent possible. Alors, être présent durant un gala de charité qu'organisait un musée, c'était plus une occasion à ne pas manquer qu'autre chose. Autant la plupart du temps il se rendait à ces soirées avec plaisir même, se prétant au jeu sans problème, mais des fois il arrivait qu'il préférait juste être chez lui, à profiter de ses gosses, d'être tranquille à flâner. Ou à aller voir un amant ou deux selon comment ça se passe.

A voir, je préviendrais de toute façon. Mais c'est bien aussi ce genre de soirées pour toi, ça te fais voir du monde et te change les idées.

De son ex barjot. Et puis être entourée de monde est des fois un peu plus tranquillisant, à défaut d'être vraiment plus sûr que d'être seul.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   1/4/2016, 01:55

Balancé toute ma petite histoire à Castiel me fit du bien. Prendre du recul, avoir un regard neuf. Je soupirais, d’accord avec lui concernant les actions de la police :

« Oui ! Je ne te le fais pas dire ! »

Concernant les fleurs je me décidais à suivre son conseil aussi. Prendre les fleurs, oublier le reste, et profiter de la déco. Et puis bon des fleurs ça faisais toujours jolis non ? Du coup je me retins de dire que j’avais eu envie de vérifier que le bouquet n’avait pas été trafiqué avec micro ou autre. Parano de chez parano. Enfin il y avait de quoi. J’avais parlé moi-même avec son ex, i ne lui avais pas faits des trucs sympas, du coup je n’avais vraiment pas envie de vivre la même chose, ou quelque chose de semblable.

Me tournant alors vers lui j’enchainais sur un sujet moins anxieux : le gala de charité. Je n’avais pas spécialement envie d’y assister mais bon, le devoir était le devoir. Et puis ce n’était pas si terrible que ça une fois qu’on savait éviter les pimbêches en quêtes de ragot, les pervers aux mains baladeuses, les lourds saouls et leurs verres de champagne et les riches pleins aux as totalement désobligeant. Enfin il y avait aussi des gens sympathique comme des passionnés d’arts, des connaisseurs, d’autres musées étaient aussi représenté ce qui permettait des échanges sympathiques aussi. Et puis il y avait Castiel aussi. Même si on ne couchait pas ensemble j’appréciais amicalement cet homme pour sa conversation et son point de vue artistique.

Je rigolais doucement quand il parla d’arrières pensées et haussais simplement les épaules, un sourire énigmatique sur les lèvres.

« Je suppose qu’il faudra venir au gala pour le découvrir ! »

Reprenant mon sérieux je hochais la tête un simple sourire aux lèvres. Je ne e comprenais que trop bien. Être son propre patron avait des avantages, comme pouvoir décider ou non de venir à ce genre de soirées. Cependant ça avait aussi ses inconvénients comme travailler tard et beaucoup, devoir faire des heures supplémentaires, être flexible. J’imaginais qu’une soirée au calme ou pour lui était un luxe qu’il n’avait pas tous les jours.

Je relevais la tête lorsqu’il me fit la remarque comme quoi ça me ferais du bien de sortir pour voir du monde. Je souriais doucement, réajustant ma position pour être mieux callée contre l’oreiller.

« Oui pas faux ! J’espère qu’il y aura à nouveaux cette vielle dame, madame Stuart. Il me semble qu’elle était là lors de ton vernissage. Je l’aime bien, elle a toujours un petit commentaire à faire sur les tableaux et s’y connait bien en histoire de l’art. Tu la connais ? »


Alors qu’il répondait, mon portable vibra sur le sol, dans la poche de ma veste. Faisant un geste que je l’écoutais je fis une sorte e mini séance de yoga histoire d’attraper mon téléphone, sans bouger du lit. Vive la fainéantise ! D’un autre côté j’étais bien mise aussi. Regardant le message je me laissais retomber lourdement dans les coussins en gémissant, et pas de plaisir cette fois !

« Putain ! L’équipe de décorateur du musé on mal géré leurs commandes pour les décors de la nouvelles expo ! »

Me tournant vers Castiel je demandais presque suppliante :

« On se barricade dans ma chambre pour le reste de la semaine ? »

Histoire de juste oublier le boulot, les soucis et contraintes qui vont avec et de se faire un marathon de sexe et de bouffe ? Ma demande était loin d’être sérieuse mais bon. S’imaginer pouvoir fuir tout ça faisais du bien au moral !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   3/4/2016, 21:12

C'est que tu sais être convaincante !

Avait brièvement rit Castiel lorsque Serena lui avait dit que de venir au gala sera la seule façon de savoir si elle avait des idées derrière la tête. La petite maligne va ! Non mais il verra comme dit ce qu'il en est. Serena n'avait pas le choix quand à y aller ou non, mais lui, l'avait. Bien entendu il serait mieux vu qu'il s'y rende. Envoyer un employé n'était pas envisageable non plus. Alors, a voir. Et vu qu'il y aurait Serena, il préférait ne pas proposer à l'un de ses gosses de venir avec. De ses gosses, il entendait des plus grands, pas le plus petit. Il ne savait pas trop, mais, Castiel n'avait pas une immense envie qu'ils rencontrent l'un de ses plans cul régulier. Ils n'avaient pas à savoir la nature exacte de leur relation, c'est sûr, mais ça ne le branchait pas. Donc, s'il y allait, ce serait seul. Restant à sa place pour sa part, il regarda non sans amusement Serena sourire et se replacer dans le lit, l'écoutant lui parler de cette Stuart. Petit temps de réflexion à chercher dans les méandres de sa mémoire s'il la connaissait. Son cerveau étant de nouveau irrigué, c'était plus facile.

La connaître est un bien grand mot, mais oui, il m'est souvent arrivé d'échanger quelques paroles avec elle.


C'était plus agréable lorsqu'il y avait des gens qui s'y connaissaient un peu la dedans. Tiens, un portable qui vibrait. Celui de Serena on dirait. Sans bouger pour sa part, il observa la jeune femme tenter d'attraper son portable sans avoir à sortir du lit.

Un jour on en inventera des qui sautent dans les mains tout seul.


Bien qu'aujourd'hui les gens ont généralement leur portable greffé à la main, alors que l'on puisse penser que l'appareil ne s'y trouve pas pouvait paraître incongru. Tiens on dirait que Serena venait de recevoir une mauvaise nouvelle vu sa réaction. Relevant les sourcils d'un air interrogateur, il n'eu pas à attendre longtemps pour savoir ce qui se passait. Relevant une main, il la posa à l'épaule de la jeune femme, l'air compatissant.

Je comprends ta douleur …


Forcément, de devoir gérer une galerie on a aussi le lot de surprises, et pas de bonnes, qui vont avec ! Puis, il eu un bref, mais franc rire à sa proposition, et a la façon dont elle lui avait proposé ça.

Oh ce serait bien sympa je ne dis pas le contraire !


Rester pendant des jours juste avec Serena, dans la chambre ? A ne rien faire d'autre que de rester au lit ? Oh ce serait plaisant ! Se déplaçant dans le lit, Castiel s'était tourné sur lui même, sur le dos à regarder le plafond, cherchant une information dans sa tête.

D'ailleurs je ne saurais plus dire quand est ce que ce fut la dernière fois qu'une telle chose m'est arrivée …


Bien sûr qu'il lui arrivait de se faire quelques sorties, quelques week ends, mais ils n'étaient pas bien nombreux. Et sans compter les coups comme avec Serena un peu plus tôt, la dernière fois ou il avait passé comme ça des jours sans sortir … Oh, si, de mémoire, ça devait être au début, lorsqu'il avait rencontré son ex femme, Elda, la mère de son petit dernier. Possible oui. Le russe avait alors tourné la tête vers la jeune femme.

Et si tu pouvais comme ça avoir une semaine rien que pour toi ? Sans le boulot, sans te soucier des gens ou de l'argent même, tu ferais quoi ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   11/4/2016, 11:25

La conversation était légère passant du gala futur, à la charmante madame Stuart. Fini le sujet fâcheux de mon ex. Mais mon portable vint interrompre ce petit moment de bien-être. Je rigolais doucement à sa remarque après une mini séance de yoga avant de lâcher sur la même touche d’humour.

« Les jeunes les ont de toute façon greffés à la main, ça servirait à rien ce genre d’inventions ! »

La nouvelle ne gâcha pas vraiment le moment mais me blasa plus qu’autre chose. Non mais sérieusement, j’étais payée pour présenter les tableaux, faire des visites guidées, partager mon savoir… Non pas pour monter des décors, ça c’était le boulot des artistes décorateur engagé spécialement pour ce travail justement ! Je fis un sourire à Castiel. Oui j’imagine qu’il devait vivre ce genre de situations aussi dans sa galerie. Soupirant alors je proposais cette semaine de « vacances » dans mon lit sans rien faire d’autre que se faire du plaisir mutuellement ! Sérieusement : pourquoi est-ce qu’on ne pourrait pas ?

Mon amant se tourna sur le dos et j’en profitais pour me réajuster aussi, me tournant sur le ventre, mes avant-bras pliés en dessous de mon oreiller, laissant ma tête reposer sur ce dernier. Je l’écoutais alors et fut étonné. Il était père de plusieurs enfants, je m’étais dit qu’il devait quand même prendre des congés de temps en temps pour passer du temps avec eux non ? D’ailleurs ma pensée glissa sur mes lèvres avant que je ne puisse me retenir :

« Tu ne pars jamais avec tes enfants ? »

Ma voix était douce et étonnée. Je ne le jugeais pas, c’était juste étonnant. On voyait que Castiel aimait bien ses enfants du coup passé du temps avec eux de la sorte m’avait paru normal. Je haussais les sourcils à sa question suivant avant de sourire paresseusement et de fermer les yeux me perdant dans ma réponse.

« Je pense que je voyagerais. L’Italie certainement. Passer mon temps à me balader dans les villes, me perdant dans les petites ruelles de Venise, visitant les places cachées de Florence et naturellement les diverses églises et chapelles à Rome. J’irais aussi probablement rendre visite à la famille au-paire qui m’avait hébergée il y a quelques années de ça. Ca me ferra dépoussiéré mon italien aussi. Ohhh et les glaces ! Et la bouffe local en général ! Je te jure tu n’as jamais mangé de vraies pâtes tant que tu n’as pas été en Italie. Les tiramisus, les pizzas, les gnocchis, les gâteaux… Tout y est meilleur et différent ! Même le soleil y semble différent : plus chaleureux, rayonnant ! Et puis il y a l’ambiance, les petits marchés en ville avec des bâches colorées pour créer de l’ombre qui crée une magnifique mosaïque vu de haut, et puis tu as les artisans aussi, et l’histoire ! Les palais des Médicis sont encore en très bon état de conservation, sans parler de tous les autres monuments historiques et artistiques ! Je me souviens du Baptistère St-Jean aussi à Florence ! Une pur merveille ce petit bijoux ! De l’extérieur il est jolis esthétiquement mais de l’intérieur c’est un vrai joyeux avec les fresques et les portes et… haaa faut le voir pour le comprendre !»

Je rouvris les yeux, un sourire rêveur toujours aux lèvres, et rigolais doucement :

« Désolé j’ai tendance à m’emporter ! Et toi ? Tu ferais quoi si tu avais une semaine de libre sans aucune contrainte ? »

Ma bonne humeur était revenue. Penser à l’Italie m’avait fait sourire à un point ! Ce pays me manquait. J’y retournerais peut-être un jour. J’avais d’ailleurs toujours des échanges mails avec ma famille au-paire. Une charmante famille avec deux enfants. Je pensais toujours à eux à Noël et prenait soin de leur envoyer un petit quelque chose et ils me rendaient la pareille de bon cœur. Enfin quand j’aurais le temps et l’argent !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   11/4/2016, 17:50

La question de Serena par rapport aux voyages avec les gamins, pour beaucoup d'autres père ou mère, serait des plus banales. Une question bateau comme ça. Mais dans son cas, c'était un peu plus compliqué.

Si, bien sûr. Mais pas autant que je ne l'aimerais. J'ai aussi à jongler avec leur mère, ce qui rends la chose encore plus compliquée.


Il était déjà parti avec Alexis et Roy, mais jamais encore avec Kendall et Dorian. Pourtant, c'était en discussion, de se dire qu'un jour sa fille lui fera visiter la France et Dorian l'Allemagne. Et un jour, Castiel emmènera tous ses mômes en Russie. Mais quand, c'est une autre question. De toute façon, s'ils voulaient un peu de voyage ils n'avaient qu'à tous se réunir. Ils venaient tous de pays différents, que ce soit la Russie, l'Angleterre, la France ou l'Allemagne. Le seul qui était réellement américain c'était son petit dernier. Et puis, pour les deux aînés, la priorité pour eux allait, et c'est normal, à leur petit ami respectif. Mais Castiel ne se voyait vraiment pas raconter tout ça. Pas que ce soit contre Serena, mais il préférait généralement ne rien raconter de sa vie privée à ses amants. Ou le strict minimum. Et s'il commençait à en parler, ça n'allait plus finir vu tout ce qu'il y avait à raconter. Mais pour le moment, c'était Serena qui parlait, et qui lui disait qu'elle irait en Italie pour sa part. Il ne dit rien tout du long en l'écoutant parler avec un petit sourire. Ah c'est vrai que la nourriture la bas était très bonne. L'ambiance n'était pas la même non plus, et puis les lieux étaient sublimes. Mais c'était amusant à voir, Serena semblait se faire un petit voyage mental à Florence alors qu'elle lui parlait de l'Italie. Ça se voyait à son visage.

Ne t'en fais pas, je le comprends ! Mon meilleur ami a vécu pendant des années en Italie, alors de temps en temps il nous a accueilli et joué les guide touristiques.


Le nous dans ce cas la, était plus concernant lui bien entendu, Alexis dont Cameron en était le parrain. Par la suite ce fut avec son ex femme, et une fois lorsqu'il était tout petit, Roy. Alors même si ses gosses étaient tous des globes trotteurs dans l'âme, au final, avec lui c'était Alexis qui avait le plus voyagé. Après il savait que Kendall et Dorian avaient bien voyagé de leur coté aussi avec leur mère respective. Et lui du coup, il ferait quoi d'une semaine entière de libre ? Castiel eu une petite moue alors qu'il était en pleine réflexion, cherchant ce qu'il pourrait bien en faire. Et il y avait de quoi faire, en fait. Entre s'offrir une semaine entière de pure débauche, arpenter les soirées, coucher à tour de bras …. Ouais, étonnant après qu'il se retrouve avec des gamins surprises. Mais au final, même si tout cela lui disait bien, il y avait autre chose qui le tenterait plus.

Si je pouvais vraiment faire ce que bon me semblait, je pense que j'embarquerais tous mes mômes avec leurs petits amis pour un petit séjour en Russie. Dans le lot il n'y en a qu'un seul qui y a été, je voudrais quand même leur montrer d'ou ils viennent de mon coté... Et aussi qu'ils sachent un jour ce que c'est que le vrai hiver !


Conclut-il avec un bref rire. Même si les hivers à New York pouvaient être rudes, qu'ils voient un peu comment ça se passe en Russie, ils ne seront pas déçus ! Et puis comme ça s'il y en a un qui cherche les ennuis, petite présentation à la mafia locale.

Un jour peut être. Pour le moment je n'ai quand même pas à me plaindre, je fais relativement ce que je veux au quotidien.


Outre ses obligations de ci de la bien entendu. La preuve, il se permettait la de rester un peu avec Serena, alors qu'il avait un môme de sept ans, et une galerie à faire tourner. Donc ça va, niveau libertés il n'était pas à plaindre. Même si d'un autre coté, il devait se priver un peu pour ses gamins ne le dérangerait pas. C'est pas comme s'il abandonnait le plus petit aux aînés tous les soirs. Puis il tourna la tête vers Serena, et lui demanda :

Et toi au fait, avoir des gamins, fonder une famille … c'est un truc qui te branche ou pas du tout ?


Il y avait des gens comme ça. Qui n'en voulaient pas, ou d'autres qui en souhaitaient désespérément.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   15/4/2016, 15:36

Je hochais doucement la tête à la réponse de Castiel. Oui en effet le fait de jongler avec ses anciennes compagnes ou conquêtes ne devait pas être simple. Je fis alors un sourire amusé et me permis la remarque suivant :

« Je pense que les gens ne partirons jamais autant qu’ils ne l’aimeraient en vacances. Même avec trois mois par ans. »

Je partis alors dans mon trip mental vers l’Italie suite à sa question. Ce pays me manquait, la sympathie des gens contrastait tellement avec l’anonymat newyorkais. C’était rafraichissant en fait en quelque sorte. La réponse de Castiel me fit sourire e je répondis d’un ton enthousiaste.

« Ah en effet ça doit être chouette ! Et intéressant aussi, ça permet d’éviter les guides ennuyeux ! »

Parce que oui, même en tant que guide moi-même, je savais pertinemment que certains de mes congénères étaient plus barbant qu’observer un paresseux endormi. J’attendis ensuite la réponse de mon amant après lui avoir retourné la question, le scrutant intéressée. Alors qu’un sourire tendre s’étala sur mes lèvres à ses dire je rigolais doucement à la fin de sa réponse et enchainait sur une note d’humour :

« Le stéréotype de l’hiver russe est donc bien réel ? »

Je le regardais amusée avant d’enchainée plus pensive mais toujours en souriant.

« Je n’ai jamais été tentée par la Russie. Peut être influencée par son histoire vis-à-vis de notre propre histoire… C’est comment là-bas ? »

Ma question était mue par ma curiosité naturelle. J’aimais apprendre et découvrir mais c’est vrai que la Russie ne m’avait jamais tentée. D’un autre côté avec ce qu’on entendait aux informations et de ce qu’on entendait sur le pays ce n’était pas très tentant. En y pensant la seule image que j’avais de la Russie était un pays riche en vodka, prostitution, communisme et froid… Pas très flatteurs je l‘accorde. Du coup je me demandais ce qu’il y avait vraiment de l’autre côté de l’océan.

Sa question suivant m’étonna et je tournais la tête surprise vers lui avant de sourire doucement et hausser les épaules.

« J’aimerais bien avoir des enfants un jour oui, je ne suis pas montre à la main en me disant qu’il faut que j’ai un gamin avant trente ans mais j’aimerais bien en avoir oui. Mais … En même temps je suis légèrement fleur bleu et j’ai en tête l’impression qu’il faut que je me pose avec la bonne personne pour pouvoir fondé une famille. Enfin c’est… Je suis bizarre en fait. »

Je rigolais doucement avant de tourner mon regard vers le plafond reprenant la parole pour expliquer mon point de vue.

« Idéalement j’aimerais être posée avec quelqu’un et être dans une bonne situation pour avoir des enfants, d’un autre côté je suis absolument contre l’avortement. Donc par exemple si je devais tomber enceinte de toi j’assumerais et prendrais mon rôle de mère au sérieux même si cela ne correspond pas à mon idéal. Enfin ce n’est pas non plus un jugement contre toi, ne me comprend pas mal. Je ne te juge pas, loin de là ! Je t’admire à t’occuper de tous tes enfants et de prendre ton rôle aux sérieux, beaucoup aujourd’hui n’auraient pas assumé. Mais j’ai envie de croire encore à une relation stable et « parfaite » en quelque sorte. »

Je souriais doucement avant de me retourner vers lui un sourire amusé aux lèvres :

« Je pense que je peux remercier ma grand-mère pour ça. Je l’adorais mais parfois elle pouvait être un peu soulante. Du coup elle n’arrêtait pas de me répéter qu’un jour je rencontrais un home comme mon père, qu’on s’installera ensemble et qu’on aura des enfants. D’où l’image de la petite famille parfaite. Mais bon quand j’entends certaines collègues parler entre elles de leurs relations je me dis que je peux encore attendre longtemps !»


J’avais rigolé doucement à la fin. Oui j’avais une image idéale en tête mais si jamais cella devait se faire autrement j’assumerais, sachant que j’ai couché en connaissance de causes sans non plus coucher dans le but d‘avoir des bébés.

« Mais bon je pense que je vais d’abord une fois commencer par adopter un chien avant de me mettre aux couches. Histoire d’avoir un peu d’échauffement avant ! »

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   15/4/2016, 16:50

Castiel avait simplement hoché la tête à sa question sur l'hiver russe. Ce n'est pas un simple stéréotype, c'est bien réel. Les hivers sont longs et rigoureux et les étés courts, mais doux. A Moscou même, ça allait encore même si Castiel avait passé chaque anniversaire qu'il avait fêté la bas dans la neige. Et sous la neige. Puis un petit sourire flotta sur ses lèvres lorsque Serena lui expliqua pourquoi elle n'avait jamais été tentée par la Russie. Drôle lorsqu'on sait qu'elle a pourtant un russe dans son lit, mais soit.

- Différent. La mentalité des gens est différente, et pas souvent en mieux. Le climat est rude en hiver et surtout lorsqu'on s'enfonce dans la Sibérie profonde. En dehors de Moscou et vaguement St Petersbourg les villes sont inexistantes ou complètement en retard sur notre époque.... Oui je sais ça donne envie.


Il fallait bien au moins dire les choses telles qu'elles l'étaient ! Entre cette mentalité absurde à encourager le lynchage de la communauté LBGT, les villages ou on se demande même si l'eau courante est installée, la drôle d'ambiance qu'il pouvait y avoir par moments ….

- Mais c'est un magnifique pays, plein de richesses, et je ne parle pas que de la vodka. Il y a des musées, des palais, des cathédrales juste magnifiques que l'on ne peut voir nulle part ailleurs. Et puis, les russes savent quand même faire la fête comme nulle part ailleurs.


Et il ne parlait pas forcément de vodka et de prostituées. De toute façon, jamais Castiel n'a fait appel à des prostituées. Les fois ou il avait couché avec des gigolos, c'était pas fait exprès. Promis ! Il faudra qu'il se refasse une petite virée la bas un de ces jours, et en profiter pour dire bonjour à la famille la bas. La question sur les gosses semblait surprendre Serena. Dans un sens ils parlaient sans causer réellement de ceux de Castiel alors … Il eu un sourire lorsqu'elle lui expliqua qu'elle voulait des enfants mais se poser avec la bonne personne pour ça. Il fronça brièvement les sourcils lorsqu'elle lui dit être bizarre.

- Bizarre ? Comment ça ?


De vouloir se poser avec la bonne personne pour faire des enfants ? En quoi était ce étrange ? Il la laissa parler lui expliquer en quoi ça pouvait être étrange. Ah elle était contre l'avortement ? Chacun son point de vue. Castiel n'avait rien contre, il était d'avis que chacun était libre de faire ce qu'il voulait de son corps. Euh par contre il devait prendre cette nouvelle information comment ? Non ce n'était qu'un exemple rien de plus … Serena ne pouvait pas être au courant que de temps en temps il avait le droit à des femmes qui déboulaient en mode : tu m'a foutue enceinte, assume ! Alors que ce n'était pas le cas. N'y pensons pas. Et cependant il savait que beaucoup n'auraient pas assumés tous ces gamins. Kendall et Dorian, même Alexis, il aurait pu ne rien voulu en savoir en vrai. Il l'écouta raconter cette histoire de sa grand mère qui visiblement, avait tout fait pour entretenir le complexe d'Oedipe de Serena en lui racontant qu'un jour elle rencontrera quelqu'un comme son père... Qui raconte des trucs pareils ? Enfin. Au final, il eu un bref rire à son histoire de chiens, disant que ça lui fera de l'entraînement.

- Oh ça n'a rien à voir ! C'est bien sympa un animal mais ce n'est pas comparable à des enfants.


Et heureusement. A la limite c'était un bon moyen de donner de l'affection, se sentir moins seule aussi, mais ça ne remplace pas. Quoique pour certains hurluberlus …

- Par contre je ne vois pas ce qu'il y a d'étrange à vouloir se poser avec une personne correcte pour fonder une famille. Je comprends tout à fait. Et pour être franc avec toi, c'est ce qui s'est passé pour mon dernier.


Castiel se tourna un peu sur le lit, tout en cherchant au mieux ses mots.

- Les trois aînés ont été conçus par accident, mais le dernier, j'ai vécu ce que tu as décrit. J'ai rencontré une femme en venant ici à New York. On s'est aimés passionnément, et on s'est même mariés avant d'avoir Roy. On a passé de superbes années, et je n'en regrette aucune même si maintenant nous sommes séparés.


Séparés mais toujours en de bons termes. Ils ne se sont pas quittés du jour au lendemain en mode on reste amis, ce fut tout de même assez compliqué. Mais aujourd'hui ça allait. Au final, ses gamins, il les aimaient tous sans distinction.

- Alors tu vois, même si un type comme moi a su un jour trouver la bonne personne pour fonder une famille, je ne vois pas pourquoi toi tu n'y parviendrais pas.


Le fait qu'ils se soient au final séparés était encore autre chose. Mais que Castiel, le mec incapable de se poser, de rester fidèle à quelqu'un, avait tout de même passé plusieurs années mariés et heureux en ménage, pourquoi pas une chic fille comme Serena ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   20/4/2016, 22:21

J’écoutais Castiel parler de son pays un sourire léger aux lèvres. J’aimais bien écouter les gens parler de choses qu’ils aimaient. Autant sa première description ne donnait pas envie autant la deuxième me laissait rêveuse. Je n’imaginais pas les cathédrales italiennes classiques mais plus les bâtiments russes avec des couleurs multicolores avec des coupoles en forme de pique. Le tout saupoudré de neige cella devait quand même être féérique ! Oh et les palais… C’était cliché mais j’avais toujours l’image du dessin animé Anastasia en tête avec sa chanson où elle se met à danser avec les personnages de portraits dans celle salle de bal. Mon sourire s’étant élargi je rigolais doucement avant de lâcher à mon amant :

« Tu me donne envie ! Si jamais je me décide à y aller je te kidnapperais comme guide touristique personnel !»

La conversation était ensuite passée aux enfants ! J’essayais d’expliquer mon point de vue. Je me trouvais bizarre parce que je voulais me poser avec la bonne personne d’abord, mais si jamais j’avais un enfant non planifié issu d’une relation d’un soir, ou d’un amant régulier comme Castiel cella ne me dérangerais pas du tout.

J’avais fini sur une comparaison qui l’avait fait rire. Enfin ce n’était pas exactement ça mais bon. C’était déjà un début ! Castiel me parla alors de son dernier fils. Il avait vécu une histoire plus stable comparée aux autres de ce que je comprenais. Je ne cherchais pas à l’épier mais il semblait tellement aimer ses enfants que j’écoutais par respect pour son affection envers eux. Je me demandais ce qui s’était passé entre deux-deux mais je ne demandais pas. Ce n’était pas mes affaires et nous n’étions pas assez proches pour que je me permette une telle question. Si il avait envie d’en parler il en parlera si pas je respecterais amplement son choix !

Je souriais doucement avant de rétorquer avec une voix légèrement amusée à sa réponse :

« Par un type comme toi tu veux dire un gars cultivé, poli, bien éduqué, sympathique, drôle, aimant et affectueux envers ses enfants, responsable et excellent amant ? »


Castiel était un gars bien, il ne fallait pas qu'il se pense moins bien ou autre. Je ne voulais pas que notre relation évolue, et je n’étais pas en train de le draguer. Il était un ami qui excellais dans son métier et avec qui je passais d’agréables moments mais je savais que je ne voudrais pas plus. Il n’y avait pas cette petite chose en plus et sincèrement je me voyais mal débarquer en fleur dans sa famille en mode « Hy, je suis votre nouvelle belle-mère ! ». Je répondis ensuite plus sérieusement me réajustant aussi dans le lit :

« J’espère que ça finira bien pas tomber un jour. Maintenant je ne sais pas… Enfin ça parait con mais d’un côté je me dis que le temps et le hasard feront bien les choses, d’un autre côté il y a ce magnifique dicton de « si on veut qu’un travail soit bien fait il vaut mieux le faire soi-même ». Enfin je ne suis pas désespérée j’ai encore pas mal d’années devant moi… J’espère ! Mais avoir quelqu’un à ses côtés est quand même sympa comme expérience ! Enfin je dis ça mais l’autre jour j’ai eu une personne dans la galerie qui m’a parlées des constructions sociales comme quoi nos besoins etc étaient juste construit par la société etc … C’était super intéressant en soi mais ça filait les jetons ! »

Je me tournais alors vers lui en souriant et en rigolant doucement.

« En tout cas le jour où tu voudras te caser je suis sure que tu trouveras chaussure à ton pied aussi ! »

J’eu alors une idée assez comique qui me passait par l’esprit. Lançant un sourire conspirateur à Castiel je demandais :

« Tu es quelqu’un qui sait bien entrer dans des délires ou vaux mieux pas ? »

Je le regardait en jouant un air sceptique avant de sourire amusée et de proposer:

"L'autre jour des collègues on parlé d'application de rencontres et espéraient y trouver 'l'homme de leur vie' dessus... Le truc c'est qu'elles racontaient être tombées sur des gars vraiment lourds alors juste pour le fun j'ai une fois envie de voir ce que c'est et comment ça se passe... Tu es partant?"


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   21/4/2016, 00:45

Le russe ne fit même pas l'effort de cacher un air flatté et vraiment touché par les paroles de Serena. Surpris aussi qu'elle puisse penser tout ça de lui. Il n'était pas du genre à se dénigrer, mais généralement, les amants qu'il avait n'iraient pas le qualifier de cultivé, poli ( surtout pas avec ce qu'il leur faisait des fois au lit ) ou bien éduqué ( pour les mêmes raisons). Drôle à la limite, si on adhérait à son humour du moins. Et puis pour les enfants, il passait sous silence ce détail généralement. Donc, pour le terme d'excellent amant :

Je suis on ne peut plus d'accord avec toi sur ce dernier point !


Aller, un peu de légerté ! Mais il pensait surtout quelqu'un comme lui, qui n'aimait pas la vie de couple, qui était incapable de se poser, d'être fidèle à qui que ce soit. Ça lui allait très bien ne vous en faites pas, Castiel vivait très bien cette situation. Il était ainsi, c'est comme ça. Il aimait sa vie, sa liberté, le sexe, pourquoi s'en priver ? Alors, qu'une fille qui cherche une relation sérieuse pour fonder une famille avait toute ses chances selon lui. Si lui y avait eu droit, pourquoi pas une fille comme Serena ? Aussi il espérait vraiment pour elle que ça lui arrivera aussi. Le truc du dicton, hélas c'était un peu difficile de le faire tout seul. Pour fonder une famille classique comme semblait le vouloir Serena, puisque de nos jours plus besoin d'être deux pour faire un môme et l'élever. Il hocha la tête pour confirmer que oui, c'était une bonne expérience que d'avoir quelqu'un à ses cotés. Un peu étrange le truc de société, mais a chacun sa vision de la vie après tout.

Ne te tracasse pas trop quand même, ça t'arrivera un jour ou l'autre.


Donc, pas de pression! A son tour, il eu un petit rire. Peut être bien que le jour ou il voudra se caser il saura trouver quelqu'un, mais :

De mon avis, c'est plutôt l'inverse qui se produira : la bonne personne me donnera envie de me caser
.

Et il le fera, comme il l'avait fait avec Elda, voilà tout ! Tiens, que lui valait un tel sourire ? Qu'est ce qui était passé par la tête de Serena dites lui ? Rentrer dans des délires ? Voyons, elle l'avait dit, il avait de l'humour ! Alors quand il s'agit de rigoler, il était toujours partant ! Hé quand même, qu'elle y aille doucement, entre le complimenter sur sa personne ou sur ce qu'ils faisaient au lit, à lancer des choses comme ça … Il en connaissait d'autres qui étaient tombées enceintes pour moins que ça ! Blague à part, Castiel la laissa parler, attendant de voir ce qu'elle allait lui proposer. Il eu un petit sourire au truc de tomber sur des gens relous sur les applications de rencontre, voyant ensuite sans mal ou elle voulait en venir.

Tu n'a jamais testé ? C'est facile crois-moi, mais je donne raison à tes collègues, on tombe vraiment sur des gens lourds la dessus.

Hommes ou femmes ! Forcément, quand on est comme Castiel à se foutre de savoir si en face il avait l'un ou l'autre, ou aucun des deux ou les deux à la fois ( expérience étrange d'ailleurs mais soit ) il savait de quoi il parlait. Il eu un petit moment de mécontentement à réaliser qu'il fallait qu'il bouge pour récupérer son portable lui aussi. Soit. Au moins, vu que son pantalon dans lequel il était, faisait partie des derniers vêtements à avoir été retiré, il n'avait pas bien loin à chercher. A son tour, il se fit une petite gymnastique pour récupérer son pantalon sans avoir à bouger pour autant du lit, récupéra son portable avant de laisser retomber le vêtement au sol et revenir auprès de Serena, remettant la couette au dessus de lui et se posant de nouveau vers elle.

J'en ai testé qu'une seule jusqu'ici, si tu veux voir le truc, et tout les gens qui sont proposés.


Il déverouilla son portable, et alla sur l'application en question. Il avait testé un soir ou il avait bien envie de s'envoyer en l'air, mais sa journée fut trop longue pour encore sortir et aller à la pêche. La, on est d'accord, les gens sur ces trucs c'est juste pour coucher et rien d'autre. On peut dire que ça avait bien marché pour lui. Même s'il préférait le plaisir de croiser, rencontrer et séduire quelqu'un en vrai, ça faisait l'affaire des fois. Bien, il voyait au passage qu'il avait plusieurs messages en attente d'être lus, mais ça attendra. A la place, il commença à faire défiler les têtes, expliquant à Serena le fonctionnement simpliste de la chose. Castiel en zappa quelques uns, sans y prêter attention plus que ça. Puis il finit par planter totalement. Cas, pas son téléphone. Non … il rêvait ou bien …. Naaaaan ! Quand même pas ! Ça ne pouvait pas être ça ! Ce serait quelque chose c'est sûr, mais ...

Oh ….. attends je crois avoir vu un truc la …


Il cligna deux trois fois des deux avant de faire marche arrière jusqu'à s'arrêter sur un profil. Puis secouer doucement la tête, l'air de dire : c'est pas vrai ….. Il soupira en roulant des yeux, néanmoins un petit sourire aux lèvres. Le profil ?

Bien … Serena, je te présente mon fils, Alexis.


Il tourna un peu mieux l'écran vers elle afin qu'elle voit la chose. Le jeune homme, Alex selon le profil, comportait une photo de son fils, version selfie. Petit moment d'auto flatterie à se dire qu'il avait quand même bien réussi ses mômes au passage. Résident à l'Upper East Side oui …  Oui, c'était bien son Alex. Cependant …

Par contre, il a seulement dix sept ans, pas dix huit ….


Nota t-il. Sérieux, Alex, aller jusqu'à mentir sur son âge pour aller sur ces trucs ? Au passage, même si Serena n'en savait rien, au moins maintenant elle était au courant que l'un de ses enfants était aussi âgé que ça. Et pas des petits comme Roy qui avait sept ans.... Tant pis. Comme ça, elle saura. Peut être qu'elle allait penser qu'il était l'aîné, alors que non, sa fille aînée avait eu vingt ans. Ah ce gus sérieusement ! Comptez sur Cas pour lui en causer un de ces quatre ! Enfin la plus grosse blague selon lui était qu'il avait osé indiquer ; hétéro, sur son profil. Il avait entendu une conversation l'autre jour qui ne l'était pas vraiment vous l'excuserez.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   28/4/2016, 20:17

Je rigolais alors qu’il me donnait raison sur le point qu’il était bon amant. J’eu un petit sourire lorsqu’il me rassura sur mon avenir de couple ne haussant les épaules.

« J’attends en faisant des cookies et en profitant de la vie alors je ne me plains pas trop. »

C’est vrai au fond. J’attendais et je rêvais mais sans être accro ou à cran. Je laissai alors un message à son intention et souriant amusée à sa réplique.

« C’est romantique d’un certain côté… Dans le genre l’élue, la seul et unique bonne personne et ainsi de suite. »

J’avais répondu sur le ton de la plaisanterie mais cela avait une touche de vraie. J’eu alors la brillante idée de l’application de rencontre. Je voulais découvrir mais à la fois je trouvais ce genre d’applications ridicules et de ce que j’entendais beaucoup s’en servait pour être lourd et faire des avances forcée et loin d’être glamour. Je secouais la tête en souriant malicieuse lorsqu’il me demanda s’il avait essayé. Je haussais un sourcil interrogateur :

« Tu parles d’expérience ? »

J’étais toujours dans ma lancée de faire un truc drôle mais du coup j’avais l’image d’un Castiel utilisant l’application et recevant des demandes chelou de femmes en chaleurs. Castiel bougeât alors pour prendre son portable et j’ne profitais pour caller deux coussins contre le mur et me redresser pour être mieux mise. Je hochais la tête lorsqu’il me proposa de regarder. J’étais curieuse, qui avait bien été sélectionné pour le profil de Castiel ? Je l’écoutais intéressée lorsqu’il m’expliqua le fonctionnement et regardait en souriant les têtes défilé. Parfois les images de profil ne cachaient pas grand-chose. D’autres avaient des photos comiques et accrocheuses mais bon d’un autre c’était certainement plus pour un coup d’un soir qu’autre chose.

Castiel s’arrêta alors et sembla buguer. Et je le regardais en attendant de voir ce qu’il avait trouvé. J’eu un sourire amusé à me dire qu’il avait peut-être repéré une potentielle touche. Je ne le prendrais pas méchamment. Enfin je me poserais des questions sur mes capacités sexuelles mais sinon il était libre de faire ce qu’il voulait. Je le regardais alors. Il ne semblait pas avoir trouvé de conquête vu son comportement. Je regardais Castiel incrédule lorsqu’il me parla de son fils. Non sérieusement ?

Je ne pus m’empêcher d’éclater de rire. Je ne me moquais pas mais la situation était comique ! Je rigolais toujours en regardant le profil du fils de mon amant. Ca me faisait bizarre lui qui ne partageais pas beaucoup la dessus ce que je comprenais. Je reconnus quelques traits de Castiel dans ceux du fameux Alexis – « Alex » - et haussais un sourcil en tournant la tête vers Castiel lorsqu’il me parla de l’âge. J’eu envie de dire qu’il s’était peut-être trompé dans la date ou une faute de frappe quand je me rappelais à quoi servait cette application. J’étais mitigée entre la gêne pour le fils de Castiel et ce dernier et le rire face à la situation comique. Combien de chances avait-on de tomber sur son fils ? Je lançais sur le ton d la plaisanterie, loin d’être sérieuse.

« En tout cas il a hérité de ton charme ! Si jamais je ne te connaissais pas et que j’étais plus jeune … »

Une information sauta alors à mes yeux et je me reculais légèrement en riant :

« Oublie ce que j’ai dit, il aime les jeux vidéo ! Ce n’est vraiment pas ma tasse de thé ! »

Je souriais en rigolant doucement. Ah ben vive l’idée de l’application !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   29/4/2016, 12:18

S'imaginer trouver l'un de ses gosses sur une application de rencontre ? Non. Vraiment pas. Déja les deux plus grands étaient en couple donc, logiquement n'avaient pas à y traîner. Et puis Alexis, il ne le pensait pas comme ça. Il faisait ce qu'il voulait, dans la mesure du possible bien sûr, mais ça l'étonnait. Castiel n'allait pas rentrer furibond à la maison, lui demander ce que c'était ces conneries ou autre. Non, à la place il allait juste l'emmerder un peu avec. Faire un faux compte, photoshopper une photo d'une femme quelconque pour la rendre bien dégueulasse et lui envoyer des messages débiles. On s'amuse vous l'aurez remarqué. Aussi il était loin de faire son choqué ou autre chose quand Serena lui parlait qu'Alexis avait hérité de son charme, et que, s'il était plus jeune …. Vraiment loin de s'en offusquer.

Hé qu'est ce que tu t'imaginais ? Tous mes enfants sont réussis ma chère !


Sans exception. Alexis était un magnifique jeune homme, brun aux yeux bleus comme lui, qui avec la pratique régulière du sport commençait à devenir assez bien forgé ( même si papa Castiel devait le freiner dans ses envies de soulever de la fonte ). Dorian était magnifique lui aussi, long, fin élancé au visage angélique et au style impeccable. Choses que Castiel se gardait de lui dire sinon on allait l'entendre se pavaner pendant des jours. Roy, son adorable bébé ! Qui était mignon comme tout ! Un petit trésor ce bonhomme ! Et puis Kendall ! Non mais Kendall quoi ! Une merveille ! Elle était sublime ! Vous n'imaginez pas la fierté de Castiel à chaque fois qu'il la présentait comme étant sa fille. Même s'il n'était pas du genre à se moquer, il devait bien avouer que ça le faisait doucement sourire lorsqu'en face, des amis ou des clients, des gens de la galerie et du milieu huppé présentaient leur gamins laids comme des poux. En même temps, Castiel n'avait pas fait ces gosses tout seul, chacune de leur mère était une très belle femme. Il devait le reconnaître. Cas eu un petit rire quand Serena déclara que le hobby des jeux vidéos était un frein dans une quelconque relation.

Oh mince alors ! Moi qui pensais vous organiser un petit tête à tête !


Quoi de mieux qu'une belle fille testée et approuvée par papa ? Glauque vous dites ? Comme s'ils étaient à ça près. Reposant un peu mieux sa tête, Castiel regarda l'écran en secouant légèrement la tête, un sourire amusé sur le visage.

Elle est bien bonne celle-la quand même....


Trouver son bébé la, sur une application pour grandes personnes …. Son bébé grandissait ! Snif ! Conneries mises à part, Castiel finit par changer de profil. Ils n'allaient pas non plus parler d'Alex pendant cent ans ou raconter trop de choses sur lui.

Et mis à part la pour regarder les gens, c'est un truc qui t'intéresse ça ?


Les applications de rencontre et tout ? De son avis, ce n'était pas un mauvais truc, tant qu'on espère pas trouver l'amour la dessus. La, les gens, les mecs plus généralement bien qu'il y ait aussi des filles, étaient la juste pour trouver un partenaire pour une nuit. Il ne disait pas ça parce qu'il faisait partie de ces mecs la bien sûr …. Oh !

Tiens regarde-moi celui-la.


Avec un petit rire, Castiel lui montra un peu mieux l'écran, pour que Serena voit le profil du type. Pas un gars moche physiquement ou autre, mais dans le genre gros vantard il était pas mal ! Photo de monsieur au volant de ce qui ressemblait à s'y méprendre d'une voiture assez chère, qui avait mis dans ses hobby le golf, les voyages …. Si ça c'était pas un appel disant : j'ai du fric venez mesdames …. Hum, peut être qu'il devrait le contacter il était pas bien moche non plus …. Elle était ou l'arnaque ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   6/5/2016, 09:54

Castiel était plus tôt calme. J’imagine que certains parents auraient réagi de manière bien différente face à cette découverte. Mais bon vu que lui-même était assez libertin j’imagine que ça jouait. Je rigolais doucement lorsqu’il parla de ses enfants réussît et décidais de le charrier dessus.

« Mais que vous êtes humble mon cher ! »


En fin je ne connaissais pas les autres enfants de Castiel mais s’ils étaient tous aussi beau il les avait en effet réussit. Je ne rejetterais jamais un objet malformé. La chute d’Héphaïstos provoquée par Héra était un passage de la mythologie grecque qui m’avait traumatisé légèrement. Comment une mère pouvait rejeter son fils ? Enfin du coup je m’étais promise d’accepter mes enfants tel qu’ils étaient peu importe comment ils étaient. Et puis j’imagine que tous les enfants étaient magnifiques pour les parents peu importe son physique. Cependant j’imaginais aussi que c’était plus simple pour l’enfant s’il était beau que s’il avait une déformation, vis-à-vis du regard des autres. Alexis avait hérité des bons gènes en tout cas.

Je relevais la tête vers lui prenant un air sérieux et haussant juste un sourcil lorsqu’il parla d’organiser un tête à tête.

« Parce que tu veux caser ton amante avec un de tes fils ? Et bien c’est du propre monsieur Wilde ! »

J’avais fini sur le ton de la plaisanterie un petit sourire taquin aux lèvres. N’empêche au moins il saurait que son fils serra bien nourrit si jamais il nous casait. Mais bon, je n’étais pas dans le trip des gens plus jeunes. Je rigolais doucement à sa remarque. En effet ce n’était pas tous les jours qu’on attrapait son père la main dans le sac. J’imaginais Castiel dans quelques années quand son fils serra caser ressortir le dossier pour le montrer à sa futur belle-fille ou beau-fils. Les Noëls promettaient chez les Wilde.

Je regardais Castiel suite à sa question suivante avant de rigoler doucement et de secouer la tête négativement.

« Nan je e pense pas. Pour rigoler comme aujourd’hui oui mais sinon… Je suis une fervente admiratrice des rencontres fortuites au détour d’un rayon de supermarché, au musé, dans un café, le métro, la rue ou même dans des galeries d’art lors de vernissages ! »

Faisant un clin d’œil je me réinstallais confortablement avant de sourire doucement.

« J’aime bien rencontrer les gens spontanément parce que aucun de nous ne s’y attend. On ne sait pas où la rencontre nous mener, à quoi la discussion va aboutir ou autre. Quand tu demandes à quelqu’un sur ce genre d’appli de te rencontrer les deux savent que c’est pour finir par coucher ensemble tandis que si tu rencontres des gens au jour le jour tu ne sais jamais ce qu’ils vont devenirs : ennemis, amis, amants, futur époux, père d’un futur enfant conçu sans le vouloir mais assumé des deux côtés… j’aime bien ce facteur inconnu. Toutes les portes sont ouvertes au début. »

Légèrement poétique et idéaliste je l’accorde mais c’était ma vision des choses. Je me penchais nés en moins vers Castiel lorsqu’il me proposa un profil sur son téléphone, un sourire amusé sur les lèvres. La distraction n’avait jamais été interdite ! J’éclatais de rire en voyant la photo et lâchait spontanément :

« Si sa queue est aussi grosse que son égo il doit être bien gâté ! »

Je secouais la tête en souriant regardant le profil de plus prêt. Séduisant et friqué apparemment. Cependant j’imaginais une conversation avec lui. « Bonjour, j’espère que je ne vous ai pas fait attendre ? J’avais une réunion qui s’est éternisée mais bon ma voiture étant rapide j’ai pu rattraper un peu le retard. Tenez, vous voulez l’heure regarder ma Rolex flambant neuve de mes dernières vacances en Italie. » Juste horrible et fade. Je souriais et secouait la tête cependant.

« Pas pour moi, mais si tu le veux ne te prive pas ! »


J’avais fait un clin d’œil à Castiel pour le taquiner. Mais après tout s’il était intéressé, il ne fallait pas non plus qu’il se prive pour moi de saisir l’occasion.

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   9/5/2016, 11:43

Son portable en main, Castiel avait haussé les épaules à la réplique de Serena, disant que c'était du propre que de vouloir organiser une rencontre entre elle et son fils.

De toute façon tu es un peu trop âgée pour lui.

La aussi c'était largement dit sur le ton de la plaisanterie. Bien que ... Après, dix ans d'écart à la limite ça allait encore. A la limite. Mais bien sûr tout ceci était une blague. Pas question que Castiel ne fasse se rencontrer Serena et ses gamins, pas question d'organiser une rencontre entre elle et Alexis. Ce serait très bizarre. Et en terme de bizareries, ils avaient déjà tous eu leur dose alors évitons de provoquer délibérément un nouveau drame. L'info amusante du jour pour Cas restait quand même d'avoir trouvé le môme sur cette application. Oh il allait bien s'amuser avec tiens ! D'ailleurs Serena pensait à la même chose que lui par rapport à cette application. Le fait que ce soit pour rire et que ce n'est pas la ou on va pouvoir faire de réelles rencontres. Après qui sait, il existe peut être des exceptions, mais lui aussi préférait rencontrer les gens dans la vraie vie, par le hasard de celle-ci. Il ne pu qu'adresser à Serena un sourire à son histoire de rencontrer des personnes dans des galeries d'art. Oui, on me parle ? Par la suite, il hocha doucement la tête, approuvant le fait que des rencontres spontanées étaient plus sympathiques. Le fait de ne pas savoir ce à quoi ça allait débouler. Amusant par contre comme il se reconnaissait dans toutes les éventualités qu'elle énuméra alors... Surtout le coté père d'un enfant fait sans le vouloir mais assumé des deux cotés. Elle avait vu à quoi ressemblait le gamin de Castiel qui justement était dans ce cas la, qui était cet enfant la.

Tu n'as pas tort. Et encore, il y a tellement d'autres possibilités.


Comme par exemple amants, puis parents d'un enfant caché à l'un des deux, puis ennemis en découvrant le pot au rose … C'est fou la vie non ? Quand Serena observa la photo que Castiel lui montrait, il afficha un sourire amusé en la voyant rire. Et aussi à sa réplique. Ça, c'était dit !

Hum … je ne pense pas. Généralement, les histoires de compensation à exposer à tous sa fortune, c'est basé sur la réalité.


D'un autre coté, Castiel lui même roulait en Camaro, résidait dans l'un des immeubles les plus cotés de l'Upper East Side … Mais ça va Serena savait que Castiel n'avait pas besoin de compenser quoi que ce soit. Enfin, de tout de façon, pour tout vous dire, étant généralement l'actif lorsqu'il était avec des hommes, la taille de son engin lui importait peu. Il avait relevé le regard vers Serena et eu un petit sourire à ses mots.

Mais ne t'en fais pas, je ne comptais pas me priver !


Pas fou le gars non plus ! Il verra tout à l'heure ce qu'il en est, s'il lui envoi réellement un message. A voir ! Puis d'un coup d'oeil sur son portable toujours, il avisa l'heure.

Bien bien …. je vais pas non plus rester éternellement ici.

De base parce qu'il ne restait pas non plus cent ans avec ses amants et amantes, et ensuite parce qu'il avait une famille à nourrir ! Certes, il savait que lorsqu'il ne pouvait pas être la le soir, Dorian se chargeait de faire à manger. S'ils devaient demander à Alexis, les pauvres garçons n'iront pas bien loin. Non pas qu'il ne savait pas cuisinier, mais très peu de trucs ou alors il commandait de quoi manger.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 527
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   13/5/2016, 10:39

J’éclatais de rire. Un peu trop âgée ? 10 ans était un peu plus que trop âgé d’après moi surtout s’il n’en fait que 17. Un couple 30-40 ça passait encore, mais 17/27 ? Un peu chaud. Surtout niveau maturité. Je fis ensuite mon petit speech sur les rencontres fortuites et rendit son sourire à Castiel lors du petit clin d’œil à notre rencontre. Je hochais la tête quand il réplica qu’il y avait d’autres possibilités. C'’st vrai que les situations pouvaient être variées et multiples. Positives comme négatives. Toutes ces possibilités qu’on ne rencontre pas nécessairement avec ce genre d’application.
La discussion tourna alors autour du profil qu’il me montrait. Je rigolais alors qu’on se moquait légèrement de la taille du membre du gars. Non mais pour compenser à ce point il devait être petit !

Heureusement pour son ego que les filles faciles et qui ne cherchaient que l’argent savaient simuler au maximum ! Enfin j’espérais sinon ça risquait d ‘être beaucoup moins passionnants comme débats.
Je secouais la tête amusée lorsqu’il me dit qu’il n’allait pas s’en priver. Un vrai Casanova. Mais gentil du coup, qui pouvait lui en vouloir ? Moi pas. Je soupirais de désespoir lorsqu’il annonça qu’il n’allait pas tarder à partir et m’enfonçais dans mes coussins. S’il partait c’est qu’un certain lapse de temps s’était écoulé et qu’il fallait retourner à la réalité et revenir au traintrain quotidien.

« Va falloir que je retourne au boulot aussi alors… Tu es horriblement déprimant quand tu veux ! »

Je n’essayais pas de retenir Castiel. Je la jouais juste un peu tragique n’ayant absolument pas envie de me pencher sur une série de tableau réellement moches pour le musé pour créer des fiches d’information pour chacun. Analyser les couleurs, le style, le comparer à d’autres peintres, rassembler des informations sur la vie du peintre et ses aspirations, ce qu’il avait voulu montrer au travers des tableaux et ainsi de suite… Les tableaux en questions étaient un mix moche entre le fauvisme et le modernisme utilisant les traits de pinceau fauvistes mais ajoutant des objets pour faire un effet 3D moderne. Un des tableaux représentait un bébé mort alors vive la vie je dis ! Je me redressais du coup et lançais une mine boudeuse à Castiel.

« Enfin horriblement déprimant et séduisant aussi, comment veux-tu que je t’en veuille ?! »

Je finis par faire un sourire amusé avant de me redresser doucement, lui faire une bise et commencer à me rhabiller. Je ne lui en voulais absolument pas. Il avait sa vie aussi. Et puis ce n’était pas qu’il partait sans rien dire.

« Au moins je mange pizza ce soir, ça me motivera ! »

Une fois habillée je raccompagnais Castiel à la porte de mon appart. Il ne venait pas la première fois et connaissait le chemin mais c’était plus fort que moi, j’étais éduquée de la sorte. La politesse avant tout. Ou presque.

« A une prochaine fois monsieur Wilde ? »

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Discussion sur l'oreiller [Terminé]   13/5/2016, 12:22

Castiel avait adressé un petit sourire désolé à Serena. Désolé d'être déprimant et de ne pas pouvoir rester plus longtemps pour lui égayer sa journée alors ! Il disait ça en même temps, c'était rare qu'il ne reste ainsi avec une amante, ou un amant qu'importe, pour discuter un peu et traîner tous les deux au lit. Généralement, affaire terminée, il ne restait pas bien longtemps. Ça dépendait de la personne en fait. S'il avait couché avec quelqu'un de juste beau mais que dans sa tête il n'y avait pas grand chose, ça ne l'enchantait pas de rester. Mais quand la personne était sympathique et avait de la discussion comme Serena, pas de souci pour rester. Finalement, il eu un petit rire à son tour lorsque Serena conclut qu'elle ne pouvait lui en vouloir.

Je sais je sais, c'est la tout mon charme !


Ria t-il doucement. Aller un peu d'humour ! Et puis un petit compliment au passage est toujours bon à prendre pas vrai ? Il tendit légèrement sa joue vers Serena quand celle-ci vint lui faire une bise et à son tour, commença à se rhabiller. Avec en un premier temps la quête des vêtements, savoir ou tout avait été balancé dans le feu de l'action. Le lit quitté, Castiel remit ses vêtements un à un, souriant à son histoire de pizza.

Bah tiens, je n'avais pas la moindre idée de ce qu'on allait pouvoir manger ce soir, je vais te piquer ton idée.

C'est pas les garçons qui allaient râler. Le genre de classique qui passe toujours vous savez ! Rhabillé, Castiel avait tout de même passé sa main dans ses cheveux dans une vaine tentative de remettre tout ça en place. Raté. Comme si sa tignasse voulait faire savoir aux gens qu'il allait croiser ce qu'il venait de faire. Peut importe, une fois rentré, il ira commander des pizza puis prendra une bonne douche. Se laver de ses impuretés et tout. Raccompagné jusqu'à la porte de l'appartement de Serena, il lui fit un dernier sourire quand elle le salua.

Oui, à une prochaine fois, mademoiselle Johanson.


Quand, ou, pourquoi …. Seul le destin le leur dira ! Peut être dans les couloirs d'un musées, le bureau de sa galerie, ailleurs.... Ils verront ! Ce soir, le russe salua la jeune femme une dernière fois en lui souhaitant une bonne soirée et aussi une bonne pizza, avant de quitter l'appartement pour rejoindre sa voiture, le tout d'un pas léger. Quand même une chouette fille cette Serena ! Ce serait bien qu'un jour elle se trouve son prince charmant. Enfin, quelqu'un avec qui vivre une longue et belle histoire. C'est tout le mal qu'il lui souhaitait.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
 
Discussion sur l'oreiller [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Districts :: Residences :: Brooklyn :: Serena Johanson-
Sauter vers: