AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joyeux anniversaire à nous ! [Terminé / Hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire à nous ! [Terminé / Hot]   24/5/2016, 08:26

Entre nous, Dorian eu une petite peur à voir comme ça l'une des mains d'Alby quitter son appui de sur la table, l'ayant sentie se poser sur la sienne à son épaule. Ce n'est pas qu'il craignait forcément quelque chose, mais on connait la bête ! Il avait beau être sur ses jambes et appuyé sur son autre main tout de même, c'était risqué pour lui de se priver d'un appui. Cela n'empêcha pas Dorian de continuer ses coups de reins en lui, déplaçant ses yeux par moments à son dos cambré qu'il devinait aisément sous sa chemise. Comme quoi malgré tout ça avait un petit coté sympathique lorsqu'Alby ne portait qu'une simple chemise. Non bande de mauvaises langues, pas que Dorian ait un quelconque fétichisme la dessus, mais c'était aussi autre chose de devoir deviner les courbes de son dos au travers ce seul vêtement. Comme quand une fille peut porter de la lingerie, une nuisette ou des conneries comme ça. Ça avait un potentiel érotique certain, c'est tout. Rien à voir cependant avec les soupirs que pouvait pousser Alby, des plus excitants eux. Et bien, il semblait avoir compris le message. D'un coté croyez-le ça lui aurait bien plu de voir Alby jouir sur une de ces pauvres tables innocentes ! Encore plus amusé à l'idée de ces pauvres étudiants qui allaient prendre leurs notes, ou même poser leurs têtes à cet endroit même ! Ah ouais vraiment, on s'amuse d'un rien ici. Fin bon, de toute façon, il aurait fallu nettoyer histoire alors tant qu'à faire, autant joindre l'utile à l'agréable.

Parlant d'agréable, c'était encore une fois Alby dont il s'agissait. Lui et le fait que ouais, Dorian le sentait bien avec lui aujourd'hui. A l'aise dans ce rôle dans lequel pourtant de base, il ne l'était pas. Peut être à force d'essayer la chose, de voir qu'il n'y a rien de mal la dedans, de voir aussi les réactions de Dorian dans ces moments-la. Et qui est l'abruti à avoir dit que même s'il le défonçait avec une truelle il serait encore content ? Gaffe … Il en ignorait la cause, mais ça lui faisait bien plaisir. Surtout pour ce soir la, si spécial à leurs yeux à tous les deux. Sentant à nouveau Alby un peu bouger, Dorian n'avait en rien stoppé ses va et viens, d'un coté comme de l'autre d'ailleurs. Sans y aller non plus d'un coup trop fort pour ne pas empêcher Alby de se redresser, il avait descendu ses yeux brièvement à ses fesses offertes à lui, alors qu'il sentait le haut du corps d'Alby se relever, toucher le sien. Refermant les yeux en allant poser ses lèvres sur le cou, lui aussi offert d'Alby, Et voilà qu'il se mettait à nouveau à bouger ses hanches, amplifiant ses propres mouvements de part et d'autre sur lui. Soupirant de plaisir à cette sensation contre son cou, sa main posée à sa hanche s'y crispait doucement, excité au plus haut point par ça. A entendre la respiration plus forte d'Alby aussi. Que tout ça était bon. Et puis on en parle de cette nouvelle vague d'excitation qui le traversa aux demandes d'Alby ? Wow non mais les gens, Alby qui lui demandait d'y aller plus rapidement, plus fortement ! Et qui l'y invitait clairement vu la manière dont il se mit à bouger ses hanches contre lui. Oh pour sûr, Dorian allait accéder à sa requête, sans aucun problème. Mais ça, Alby devait bien entendu s'en douter.

- Et bien … qu'est ce qui t'arrive ?

Souffla Dorian contre sa peau, décollant légèrement ses lèvres de son cou pour ce faire. C'était pas habituel ça. De toutes les fois ou ce fut Alby qui jouait le rôle du passif, certes, il ne faisait pas pour autant l'étoile de mer, ou la crevette des mers peut importe, mais d'avoir autant de répondant, de participer comme ça autant, et même lui demander plus, c'était très rare. Déja arrivé oui, mais quand même, peu pour pouvoir le noter. Comme quoi tout peut arriver au final...

C'est sans plus tarder que Dorian accéda à sa requête. Comme s'il allait refuser de toute façon. Il aurait pu, la peur d'un autre accident, ne pas vouloir gâcher cette soirée et tout, mais Alby semblait réellement détendu et bien avec lui. Alors bien entendu, sans aller le pilonner comme un fou, il accéléra la cadence, y allant plus fortement en lui, accompagné des mouvements du bassin d'Alby. Soupirant largement de plaisir à cette sensation, il continuait de le branler d'une main pendant que l'autre s'était déplacée de sa hanche. Glissant devant lui pour elle, remonter sur son ventre lentement, le caressant bien plus doucement que ses coups de reins en lui, remontant ensuite jusqu'à son torse pour le tenir contre lui. Bougeant légèrement ses doigts pour continuer de le caresser, mais le maintenir ainsi vers lui. Et au milieu de ses soupirs, causés par toute cette excitation qui ne cessait de grimper en lui, tout le plaisir qu'il prenait, sa bouche continuait d'embrasser la peau d'Alby. Traînant sur son cou, par moments il la relevait pour aller soit donner un coup de langue furtif sur son oreille, soit happer entre ses lèvres le contour de celle-ci un bref instant avant de la relâcher, retournant poser sa bouche sur son cou. Le tout en le tenant fermement contre lui, les yeux clos à profiter pleinement de ce moment avec lui. Désireux lui même de plus, en preuve ses soupirs plus forts, et aussi qu'Alby puisse lui aussi avoir son compte de ce coté la.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire à nous ! [Terminé / Hot]   24/5/2016, 15:47

Sentant Dorian accédé, sans surprise, à ma requête, j’avais eu un large soupire de plaisir à le sentir venir plus franchement en moi. Presque qu’un râle de plaisir à cette sensation si singulière. Par contre pour ce qu’il en était de ce qui m’arrivait et bien … Je ne le savais pas trop même moi. Juste que je vivais à fond le moment présent sans me poser de question. Que j’avais juste envie d’écouté mon corps et de répondre à mes envie comme je pouvais le faire quand les rôles étaient inversé.

- Je ne vois pas … de quoi tu parles …

Comme quoi la mauvaise foi n’était pas le propre de Dorian. Bien que dans mon cas j’avais tout à fait conscience de celle-ci et l’utilisait sur un ton amusé. Pour ce qui était de Dorian, je n’étais pas bien sûr que celle-ci n’était pas réelle suivant les contextes. Genre tout à l’heure, a parlé de son sens de l’orientation. Si celui-ci avait conscience de ses lacunes, je suis sûr qu’au fond il estimait celle-ci pas aussi profonde qu’elles ne l’étaient. Enfin, parenthèse de fait, recentrons nous sur ce qu’il se passait la tout de suite.

Sur mes soupirs qui se faisaient plus fort, plus vif. Des plus expressifs sur tout le plaisir que je prenais et que Dorian me donnait. Continuant d’accompagner les mouvements de Dorian autant que possible tout en maintenant bien mon appui contre la table. Baissant ma tête sur mon corps pour ouvrir mes yeux sur ce qu’il se passait plus bas. Sur la main de Dorian qui me branlait énergiquement. Vous vous doutez bien que cette vision avait facilement fait grimper mon excitation, petit tripe de mateur présent. C’est sûr que c’était moins excitant que la vision de la bouche de Dorian autour de mon membre mais ça faisait tout de même largement son effet. Je frissonnais aussi en sentant l’autre main de Dorian se déplacé sur moi, a sentant remonté jusqu’à mon torse pour venir me serrer davantage contre lui. Les yeux fermé, la tête légèrement penché, je continuais de soupiré largement sans relâche. Sentant le plaisir monté en puissance en moi. Cette vague de chaleur et de bienêtre qui me submergeait. Le tout amplifié entre les va et vient plus puissant de Dorian en moi, et de sa langue trainante sur mon oreille. Qui la happer par moment.

- Ah Dorian ! … Je suis pas loin …

De jouir oui. Parce que tout ça, toutes ses sensations, tout ce que je ressentais, au bout d’un moment ça ne demandait qu’une chose, pouvoir sortir. Dans tous les sens du terme oui. Et de par le plan que m’avait exposé Dorian tout à l’heure. De son envie de comment finir les choses. J’avais davantage refermé une de mes mains sur le bord de la table pour soulever mon autre et aller la poser sur celle de Dorian qui me branler, refermant ma main sur la sienne pour le faire arrêter. Non parce qu’à ce rythme je n’allais plus pouvoir me retenir d’attendre sa bouche.

Mais pour ce qui en était de Dorian, du reste, de comment il allait se finir, j’avais véritablement envie qu’il se fasse plaisir mais à moi aussi malgré tout. Car oui, j’avais véritablement envie de plus. Prenant alors sa main dans la mienne, je l’avais conduit jusqu’à ma hanche puis avait repris ma route pour me saisir de son autre main à mon torse, la menant plus ou moins jusqu’à mon épaule, chemin qu’il aura compris de lui-même. Reprenant par la suite solidement appui sur la table, je me penchais légèrement au-dessus de celle-ci mais tout en restant assez redressé devant Dorian, allant surtout bien bombé les fesses et cambré mon dos.

- Dorian, va y … Te retiens pas. J’en ai envie …

Mais vraiment envie. Envie de plus. Envie de le sentir. Le sentir me culbuté comme je pouvais le faire. J’avais vraiment envie que cette fois, cette soirée, soit marquée de nouvelles sensations. Sûr de toute façon qu’à part un immense plaisir je ne pouvais rien ressentir d’autres.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire à nous ! [Terminé / Hot]   24/5/2016, 16:59

Dorian avait vite compris ce que les mots ou la demi phrase d'Alby voulait dire. Rien qu'au ton de sa voix, n'importe qui aurait capté la vie. Avant qu'il n'ait pu réellement bouger ou réagir à ses mots, il avait senti l'une des mains d'Alby se poser sur celle qui était en train de le branler, le faisant s'arrêter dans ses mouvements justement. Dorian ne se fit pas prier et arrêta ce qu'il faisait sans y opposer de résistance. Cette même main, Dorian sentit Alby la déplacer sur lui, afin de la poser à sa hanche. N'ayant pas ralenti dans ses coups de reins, c'était au tour de son autre main d'être déplacée, pour la guider à l'épaule d'Alby. Pourquoi, il n'en savait rien et sur le moment s'en fichait un peu. Un peu trop envahi par tout ce plaisir qui ne cessait de grimper dangereusement en lui et qui ne fit que s'accroître en voyant Alby, devant lui, se pencher en appui de ses mains sur la table. Le dos divinement cambré et ses fesses appétissantes relevées vers lui. Rien que cette vision lui fit pousser un plus large soupir. Complètement malade ce gars à prendre des poses pareilles pour l'allumer. Ça va, pas besoin de faire tout ça, Dorian était déjà …. de … de quoi ? Pardon ? Sur le coup, Dorian avait nettement ralenti ses mouvements en lui, juste quelques secondes le temps d'analyser un peu ses paroles. Et de saisir aussi le sens de ses gestes à le voir se cambrer comme ça devant lui à lui offrir son corps de la sorte. Il ferma ses yeux en prenant une plus large inspiration, crispant d'envie ses mains de part et d'autre d'Alby.

- Espèce de fou …


Il ne fallait pas lui dire et lui faire des choses comme ça ! Pas à lui ! Et surtout pas quand on s'appelle Alby ! Grand malade ! Oh mais bien entendu, c'est pas comme si Dorian allait refuser. Pas face à une telle invitation. Ce pourquoi en un premier temps, il reprit son rythme de tout à l'heure. Pour accélérer ses mouvements en lui petit à petit, à chaque coup de rein. Au fur et à mesure que son propre plaisir grimpait en flèche, il ferma les yeux à râler de plaisir dans le dos d'Alby. Le tenant fermement de ses mains accrochées à sa hanche et à son épaule, il finit par se laisser aller à venir donner des coups de reins bien plus forts en lui, faisant claquer leurs peaux l'une contre l'autre dans la manœuvre. Malgré tout, il n'y allait pas non plus aussi rapidement, aussi fortement qu'il le souhaiterait de base. Il ne se retenait pas vraiment et ça devait s'entendre qu'il prenait beaucoup de plaisir la dedans. Mais il allait et venait en lui, suffisamment pour se faire plaisir, sans non plus aller risquer de lui faire du mal. Un de ces jours peut être oui, mais pas aujourd'hui. La de toute façon, c'était bien suffisant à faire prendre à Dorian sa dernière ligne droite. Sentant le plaisir le gagner de toute part, proche de la fin, ses coups de reins et ses soupirs s'en ressentaient. Les yeux clos pour profiter au maximum des sensations ressenties à maintenir le corps d'Alby penché devant lui, il finit par sentir l'orgasme le frapper de plein fouet. Lâchant un râle de pur plaisir à cette sensation, allant presser plus fortement peut être ses hanches contre les fesses d'Alby, il ne ralentit pas le temps de venir en lui. Se contentant de profiter de ces sensations offertes à lui par Alby, avant de ralentir peu à peu une fois venu. Juste le temps de savourer pleinement cette jouissance. Malgré tout ça il n'en n'oubliait pas non plus son amant, pas de problème. Juste deux secondes et il était à nouveau à lui.

Plus ou moins rapidement, Dorian s'était retiré d'Alby, non sans un dernier petit mouvement de va et viens en lui avant de le déposséder réellement. Sans plus tarder il le fit se redresser en un premier temps, et se retourner face à lui. Pas le temps de l'embrasser ou quoi que ce soit qu'aussitôt Alby face à lui, Dorian s'était limite jeté à genoux devant lui, pour aller directement prendre son membre en bouche, y appliquant de rapides va et viens. Aussi rapides que sa tête qui tournait encore le lui permettait. Et que sa respiration hasardeuse aussi, soupirant encore largement contre son membre, ne descendant pas cette fois jusqu'à sa base pour à la fois justement, bouger ses levres serrées contre lui le plus rapidement et au mieux, et à la fois éviter de réellement crever asphyxié. Ce serait dommage vraiment. A la place il avait relevé une main à la base de son membre, faisant des va et viens avec pour accompagner ses montées et descentes, ce jusqu'à ce qu'Alby ne vienne dans sa bouche. Il garda le rythme pendant qu'il le sentait se déverser sur sa langue, jusqu'à petit à petit ralentir, cessant de bouger sa main pour seulement le maintenir dressé face à lui, bougeant quelques fois encore sa bouche autour de lui avant de le relâcher doucement dans un dernier bruit de succion. Reprenant enfin une inspiration correcte et digne de ce nom, Dorian avait également relevé les yeux vers Alby, tirant sa langue sur laquelle se trouvait encore ce qu'il venait de lâcher, pour simplement passer le bout de celle-ci le long de son membre, plus lentement dans de dernières caresses. Après avoir donné un bref coup de langue sur son gland, il referma la bouche pour faire réellement disparaître toute trace du délit. Il se releva ensuite, s'appuyant au passage contre la table derrière Alby pour ne pas se casser la gueule non plus avec son propre pantalon de baissé. Ça suffit d'un maladroit dans leur couple, il faut bien quelqu'un pour relever le niveau de ce coté la. A nouveau debout, face à lui, Dorian avait passé un bras dans son dos, l'autre autour des épaules d'Alby, allant presser ses lèvres contre les siennes. De manière assez entraînée au début, preuve encore du plaisir qu'il avait prit juste avant, pour au final l'embrasser plus doucement par après. S'en séparant, pour retrouver encore une fois son souffle, il murmura proche de ses lèvres :

- C'était une très bonne idée de revenir ici … vraiment.


Si jamais Alby doutait encore du bien fondé de son idée. Qu'il soit rassuré surtout.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire à nous ! [Terminé / Hot]   24/5/2016, 18:19

Fou peut être bien. Que d’offrir une telle invitation à Dorian. Mais en même temps, comme dit, j’en avais aussi terriblement envie et n’en ressentais aucune crainte. Après tout, les fois ou Dorian avait pu me blesser sans le vouloir c’était bien parce que moi-même j’émettais une résistance, n’étais pas à l’aise durant la chose et ce dès le début. Là, cette fois ci, j’étais pleinement avec lui depuis le commencement donc peu importe ce qu’il ferait ce n’était pas maintenant qu’il risquait de me faire le moindre mal. Et je fus donc bien content de voir Dorian répondre à mon invitation, comme s’il allait refuser de toute façon, le sentant dans un premier temps reprendre son rythme qu’il avait ralenti, pour rapidement le sentir accéléré aussi. Et si je savais bien malgré tout qu’il n’y allait pas à fond, pas comme moi je pouvais y aller quand je le prenais, c’était en même temps bien suffisant pour faire grimpé mon propre plaisir. Après tout l’invitation était lancé, a lui d’en faire ce qu’il en voulait et à quel degrés il souhaitait y répondre. Je n’allais pas l’engueulé a lui dire de me défoncer proprement. Si cela le satisfaisait, c’était forcément bien le cas pour moi aussi.

Et à le sentir se faire plus ardent contre et en moi, à entendre des râles de plaisir, tout cela ne faisait qu’accroitre mon propre plaisir, ma propre envie. Accompagnant ses râles par de long et audible soupirs de plaisir. Soupirs qui bien que toujours fort ce faisait plus court, plus entre coupé au rythme des coups de reins de Dorian en moi. Ne me retenant pas pour lui faire savoir combien cela était bon de le sentir si animé contre moi. A en sentir ma propre envie monté d’un cran même sans ne plus avoir la main de Dorian autour de mon membre. Ce qu’il me faisait à l’arrière était bien suffisant pour amener mon plaisir dans ses derniers retranchements. De faire monter cette envie de me laisser aller mais me retenant malgré tout pour les plans de Dorian, plans qui rien qu’à y accordé de furtive pensé faisait elles aussi grimpé mon envie. Et au final, après avoir senti nettement les coups de reins de Dorian ce faire plus puissant, plus rapide. Entendant aussi sa respiration et ses râles se faire plus présent et plus fort, je comprenais sans mal qu’il était en train de jouir. Tout un ensemble qui moi-même me faisait un peu me perdre. Prenant énormément de plaisir à la chose, bien plus que je ne l’aurais imaginé, tout en devant me faire violence pour me retenir, ne pas me laissé aller face à cette table.

Et si j’avais senti Dorian ralentir légèrement, jusqu’à s’arrêté, je n’eus au final pas vraiment le temps de m’attardé sur cet état de fait que je sentis Dorian me déposséder avant de m’inciter à me redresser et me retourner. Et face à lui, a peine le temps de le regardé que je l’avais vu plongé le long de mon corps, ne tardant pas à sentir sa bouche m’enserrer. Et a cette sensation, violent râle de plaisir, une main ayant repris prise sur la table derrière moi pendant que mon autre main était allé se poser sur le crane de Dorian. Mon torse se soulevant rapidement au rythme de ma respiration. A savourer autant que possible les biens fait que me procurait la bouche de Dorian. Bien loin de me plaindre qu’il ne me prenait pas entièrement en bouche. Bien trop ailleurs pour ça. Ce qu’il me faisait était largement suffisent, d’autant plus avec tout ce que j’avais ressenti avant. Et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’au final je n’avais pas tardé à venir à mon tour. A mon tour dans un large râle de plaisir et d’extase, mes mains qui se crispaient de part de d’autres de la table et du crane de Dorian, je me laissais aller à la jouissance, peinant à ouvrir les yeux pour regarder la bouche de Dorian continué à s’activé encore un peu sur moi. Je réussis néanmoins à faire cet effort, pour mon grand plaisir, au moment où Dorian avait relevé les yeux vers moi, ouvrant sa bouche pour la deuxième fois de la soirée me laissé le plaisir de voir ce que j’avais relâché sur sa langue. Et tout en le regardant, j’avais relâché son crâne, ramenant ma main en arrière pour aller elle aussi prendre appui sur la table. C’est que dans toutes ses émotions, j’en avais les jambes presque tremblantes.

Dorian de relevé devant moi, je peinais un peu a le regardé dans les yeux, mon propre regard embrumé par le plaisir des plus intense qui m’avais traversé. De ma respiration plus qu’incertaine que je peinais a retrouvé, me retrouvant à l’inverse avec la tête qui tournait dangereusement. Et ce fou qui venait m’embrasser alors que j’étais à la limite de l’asphyxie. Malgré tout je répondais autant que mon état me le permettait. De pas grand-chose en clair mais autant que possible ! Petite satisfaction malgré tout à sentir ses lèvres se défaire des miennes tout en sentant toujours ses bras autour de moi. Bien que gardant pour ma part une de mes mains en appui sur la table, j’avais détaché mon autre pour la passé dans le dos de Dorian, fermant ma main sur sa chemise pour m’y tenir. Bref petit rire à sa phrase. Bref car par la suite j’avais été pris d’une petite quinte de toux a m’étouffé par manque d’oxygène mais avait réussi à me reprendre rapidement. Le regardant avec un large sourire, mon torse qui continuais a se soulevé rapidement de par ma respiration hasardeuse.

- Oué … Je suis d’accord … Et maintenant … j’veux juste rentrer … et mourir …

Mourir dans mon lit. Qu’on rentre, qu’on s’y affale, et qu’on dorme jusqu’à après-demain si pas plus. Oué, ça c’était un bon plan. Cherchant un petit instant à reprendre mon souffle bien que ce soit un peu peine perdu pour le moment, je continuais de regardé Dorian, un sourire béat sur les lèvres.

- C’était … Woah ! … J’ai jamais autant aimé ! …

Enfin dans le cas où c’était lui qui me prenait. Dans le sens inverse il y avait plein de fois où j’avais sans doute plus aimé mais de mon point de vu les choses étaient différentes. Mais dans ce cas de figure oui, c’était vraiment la première fois que je prenais un tel plaisir avec Dorian, à me faire prendre.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire à nous ! [Terminé / Hot]   24/5/2016, 18:51

Après toutes ces émotions, Dorian avait encore la tête qui tournait alors qu'il embrassait Alby. Qui y répondait tant bien que mal après tout ça. Lui aussi en manque certain d'air, ce pourquoi le baiser ne s'éternisa pas. Ah mais bordel que ce fut bon ! Alby dans ses bras, il avait senti l'une de ses mains dans son dos avant de ne se demander s'il n'allait pas réellement lui crever dans ses bras, à rire comme ça, à moitié étouffé. Ce serait tellement plus simple de se tenir l'un contre l'autre, à ne rien dire et ne pas s'embrasser pour pouvoir respirer mais non … C'était tellement plus drôle et plaisant d'ajouter un petit risque de clamser. Ses yeux posés sur lui, Dorian eu à son tour un petit rire à la proposition d'Alby pour la suite du programme avant de hocher la tête.

- Ouais … ça me plaît plutôt bien en effet.


Sauf la dernière partie. Bien que ça des fois Dorian avait l'impression que dans son sommeil, c'était ce que tentait de faire Alby, le tuer. Pour tout le reste, d'aller finir cette soirée à rentrer, chez l'un ou l'autre, qu'importe, pour y dormir, ça lui allait. Restait à parcourir le trajet, mais chaque chose en son temps. D'abord, récupérer un peu son souffle c'était pas mal. Regardant Alby dans les yeux, un air satisfait sur son visage, il ne manqua pas le sourire du brun sur ses lèvres. C'était ? Bon. Aller, vague de « j'ai détesté ! C'était horrible ! Tu baises comme un pied! Plus jamais ! Je crache sur ta mère ! » M'aller. Dans sa tête Dorian l'entendait et le voyait venir. Et bien voilà, c'était ça. Il venait de lui dire qu'il n'avait jamais autant aimer. Voila il s'y était … Euh de … quoi ? Prit de court, Dorian ne chercha même pas à cacher son air surpris. Regardant Alby en clignant quelques fois des yeux, le souffle encore court après tout ça, la bouche entre ouverte.

- Oh …


Eut-il à peine soufflé. Presque de façon inaudible au milieu de leur tentative de récupération de respiration normale. Et bien ça, il ne s'y était pas attendu ! Bien sûr qu'il avait comprit qu'Alby avait aimé. Il avait sentit son corps réagir tout à l'heure lorsqu'il allait plus vite et plus fort en lui. Dorian avait bien senti que depuis le début de tout ça, Alby n'offrait pas la moindre résistance, ne semblait pas non plus effrayé ou réticent. Il avait bien entendu ses soupirs sur cette dernière lancée, qui avaient amplifié son propre plaisir, de ne se savoir pas seul la dedans. Il avait bien vu et capté dans quel état il était lorsqu'il était à genoux devant lui, le reprenant en bouche une nouvelle fois pour ce soir. Dorian avait entendu malgré sa propre respiration erratique, celle d'Alby, ses propres râles de plaisir qu'il eu par la suite. Et il n'y avait eu qu'à voir la vitesse avec laquelle il était venu dans sa bouche par après. La surprise passée d'une telle réponse, forcément, ça lui fit plaisir ! Et pas qu'un peu. On le sait, pas besoin d'encouragement pour Dorian, mais quand ça arrivait, c'était cool. Très cool ! Ça faisait du bien à entendre pour plusieurs raisons. Qu'Alby avait vraiment moins de mal dans ce rôle la, et qu'il voyait qu'on pouvait prendre du plaisir comme ça. Et puis aussi, merde, ça fait du bien à l'égo, même quand celui-ci est surdimensionné ! Dorian afficha un sourire en coin avant d'adresser un clin d'oeil à Alby.

- T'étais pas mal non plus.


Plus que pas mal même, à venir souvent de lui même bouger contre lui, l'inviter à y aller franchement et tout ça. Il descendit l'un de ses bras dans le dos d'Alby et alla ponctuer sa phrase d'une petite claque à sa fesse nue. Tant qu'à faire. Puis, plus large soupir, reprenant réellement son souffle cette fois. Regardant un peu leurs propres corps avant de lui voler un baiser, rapidement.

- Aller viens … rhabillons-nous, allons-nous en et rentrons.


Pour très certainement dormir. Juste le temps de récupérer leurs fringues, leurs manteaux laissés dans les toilettes, puis repartir et se remettre de ces émotions. Lui en tout cas, avait remonté boxer et pantalon pour remballer la marchandise et fermer ses vêtements à nouveau. On verra un autre jour pour se donner un air normal qui ne veut pas clairement dire qu'il s'était juste envoyé en l'air. Un autre jour ou bien plutôt jamais.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire à nous ! [Terminé / Hot]   24/5/2016, 19:49

En même temps, le tour des lieux avait été fait non ? Enfin on pouvait bien encore continuer un peu de zoner dans le lycée mais disons que la raison principal de notre venu ici avait été comblé. Largement honoré ! Et même si on voulait bien paraitre, faire croire qu’on n’était pas venu pour une seule et simple raison, j’étais à présent trop crevé pour les faux semblants. D’autant plus si le plan qui consistait à rentrer mourir ou plutôt dormir semblait plaire à Dorian. Le seul point noir dans celui-ci était de me demander avec quelle force on allait bien pouvoir rentrer. Celle d’un taxi sans nul doute …

Par contre, bien que gardant mon sourire, j’avais légèrement incliné la tête en regardant Dorian qui semblait soudainement subir un mini choc. Bah quoi ? Pourquoi semblait il si retourné par le fait que je lui disais avoir énormément aimé tout ça ? Il en doutait ? Pourtant, pour l’un comme pour l’autre cette « petite » partie de jambes en l’air m’avait semblé assez explosive. Non vraiment j’avais du mal à suivre son étonnement. Bien loin de ce qu’il pouvait se passer dans sa tête vue qu’en fait et bien … je ne réalisais pas du tout de ce que je pouvais dire d’habitude a Dorian. Bien loin de l’idée que cela puisse le vexer ou quelque chose du genre. Et parlant de ça, je fus moi-même bien loin de me vexer à la réponse de Dorian, me disant que je n’avais pas été mal non plus. Souriant plus largement à ses mots tout en secouant un peu la tête d’un air réprobateur. Et comment que j’étais pas mal oui ! Certes je n’avais sans doute rien fait de bien fou dans tout ça, physiquement du moins. Mais vu le travail effectuer dans ma tête, oui, j’estimais avoir le droit de m’auto congratulé.

- Je sais oué !

D’abord ! Et hop, nouveau petit quinte de toux à avoir parlé, ou plutôt encore une fois au rire que j’avais eu a la claque de Dorian tout en voulant respirer en même temps, le souffle toujours très hasardeux. Bon aller, plus tard la conversation, concentrons-nous dans un premier temps à reprendre notre souffle. Ça peut être pratique ne serait-ce que pour quitter le bâtiment ou oui tien ! Tout simplement ce rhabiller. C’est vrai que la tout de suite je ne payais pas de mine avec pour seul vêtement ma chemise qui en plus était ouverte. Du coup pour réponse, j’avais simplement hoché la tête face à Dorian qui commençait à se rhabiller. Regardant pour ma part le sol a la recherche de mes fringues, j’avais fini par les repérer, relevant les yeux vers Dorian en lui pointant du doigt, toujours a respiré fortement.

- S’teuplais …

S’il voulait bien avoir l’obligeance de me donner mes fringues plutôt que je prenne le risque de me casser la gueule en allant les chercher avec mes jambes encore légèrement tremblante. Vêtements récupérer, je l’avais remercié d’un signe de tête, prenant même le risque de dingue d’aller lui voler un baisé sans m’étouffer. Difficilement mais surement, j’avais remis mes fringues, pas malheureux de ne plus me retrouvé à poil en plein milieu d’une salle de classe. Non mais c’est que dans tout ça il ne se rendait pas compte que c’était l’un de mes pires cauchemars de l’époque du lycée ! Jamais arrivé en vrai et heureusement mais le nombre de fois où j’avais fait le rêve que ça m’arrivais. Que je me pointais au lycée l’air de rien et que rentrant dans la salle de cours tout le monde se mettait à rire en me pointant du doigt et que je réalisais alors être entièrement nu ! Mais bon au final ce soir ça ne m’avais pas spécialement perturbé, pour preuve je venais juste de me rappeler de la chose à l’ instant. Comme quoi j’en avais fait du chemin ces derniers mois.

Enfin bon. Habillé, prenant tout de même deux minutes pour que j’arrive à tenir sur mes jambes et nous voilà parti. D’abord petit passage par les toilettes pour récupérer nos manteaux et ensuite à repartir jusqu’à a la buanderie pour sortir du lycée, pensant bien a refermé derrière nous et à aller placer la clef dans la boite au lettre de service. Et enfin ! Après un petit trajet à pied le temps de trouver un taxi, nous voilà à rejoindre l’appartement de Dorian finalement, allant avec plaisir rejoindre son lit sans même prendre le temps pour ma part de me déshabiller. Juste mes chaussures. M’endormant au final en même pas une minute ainsi. Mais nul doute que demain je me réveillerais miraculeusement en pyjama ou au moins en boxer et correctement couché dans le sens du lit …

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire à nous ! [Terminé / Hot]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joyeux anniversaire à nous ! [Terminé / Hot]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Streets :: Rue-
Sauter vers: