AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Want some cookies? - feat Shaw.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 505
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Want some cookies? - feat Shaw.   12/4/2016, 20:55

Je sortais la plaque du four en faisant gaffe de pas me brûler et la posa sur le comptoir avant de prendre la spatule et d’étaler mes cookies aux pépites de chocolat sur une assiette pour qu'ils refroidissent. Je rangeais les dernier vestiges de ma séance pâtisserie et allais me changer, mon tailleur ayant fait son travail pour la journée. J'enfilais un simple jeans droit et une tunique vert émeraude par dessus.

Ce matin en allant travailler j'avais vu la porte de l’appartement d'en face ouverte et deux cartons traînant dans le couloir mais n'avais encore vu personne. Je m'étais doutée que quelqu'un avait du emménager mais n'avais sur le moment pas eu le temps de chercher à me présenter ou autre devant être à l'heure. En rentrent plus tôt la porte était fermée mais il me semblait avoir vu une moto inconnue garée sur le parking réservé aux résidents. Du coup j'avais spontanément décidé de faire des cookies pour mon ou ma nouvelle voisine, histoire de lui souhaiter la bienvenue. Ça me changera les idées, surtout après aujourd'hui. J'avais encore reçu des fleurs d'Alexandre et ça commençais à me faire flipper légèrement, mais j'essayais d'appliquer les conseil de Castiel et de les voir comme de la simple décoration. Enfin là je n'étais pas d'humeur et je les avais simplement bazardée à la poubelle.

En rentrant j'avais également croisée la propriétaire qui m'avait énervée encore plus à me venter les mérites de son fils de 30 ans, célibataires, vivant toujours sous son toit mais « tellement charmant et gentil ! ». Non mais ça faisait longtemps que j'habitais ici et elle avait toujours pas compris que je ne voulais rien de son fils ? D’ailleurs je ne savais même pas si lui-même savait que j’existais tellement il ne vivais que pour son travail.

Je secouais la tête pour moi même et enfilais rapidement des converses avant de retourner à la cuisine, m'emparer de mon assiette de cookies. J'étais fière: ils avaient l'air super bon. Mettant mon téléphone en poche et m'emparais de mes clefs pour fermer mon appartement derrière moi avant de m'avancer vers la porte d'en face. Sonnant une fois, j'attendis qu'on m'ouvre ce qui ne tarda pas à arriver. Face à moi un homme, plus grand que moi, cheveux long et barbe mais pas l'air menaçant. Souriant grandement comme à mon habitude je me présentais d'un ton joyeux.

« Salut je suis la voisine d'en face , Serena. Désolé si je vous dérange mais je voulais simplement vous souhaiter la bienvenue dans l'immeuble, du coup je vous ais apporté des cookies! J'espère que vous aimerez ? »

Elles étaient rares, mais c’est vrai que les personnes n'aimant pas les cookies, ou pire : y étant allergiques, existaient, alors autant demander pour être sûre. Enfin de ce que je voyais il avait l'air gentil. Pas junkie, pas menaçant, pas non plus du genre à faire du trafic d'arme ou de prostitution. Pas non plus à avoir un chien enragé chez lui... J'aurais pu tomber sur pire comme voisin ! Et puis il semblait propre aussi, non alcoolique ... Riez, mais le dernier voisin en date était un étudiant aimant l'alcool, les fêtes et le sexe... Alors un voisin calme serrait pas de refus !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   12/4/2016, 21:28

Il cherchait ses traces depuis si longtemps…

Si longtemps que Shawn en était venu à douter que son petit frère soit encore présent à New York. A vrai dire, il commençait même à douter qu’il puisse encore être vivant. Il avait pourtant fait ses recherches dans les rubriques nécrologiques du New York Times. Le nom de son petit frère n’avait jamais été mentionné. Durant ses recherches, son passé lui était néanmoins revenu en plein visage. Il avait connu certains noms qu’il avait lus avec une grande prudence. Gary Cooper, John Lesnar, Justin Hemsley, Nick Fenley. Ils étaient tous d’anciens marines de son régiment. A croire les rubriques, Gary avait décidé de mettre fin à sa vie laissant derrière lui ses trois enfants dont il était si fier. John aurait été retrouver mort d’overdose dans un caniveau d’une zone industriel. Justin conduisait sous l’emprise d’alcool lorsqu’il a percuté un mur. Nick… Elle a bouleversé sa vie. Il était tout comme lui, errant dans les rues de New York. Son ancien frère d’armes aurait été retrouvé mort de froid dans la rue. Un vétéran devenu Sans Domicile Fixe. Il relevait les yeux de cette coupure de journal en entendant du bruit dans le couloir de l’immeuble.

Shawn avait pris les choses en mains. Un coup de téléphone à l’une de ses connaissances au sein de l’hôpital militaire avait réussi à lui trouver cet appartement vide. Son propriétaire étant lui aussi un ancien marine. Un vétéran de la guerre du golfe. Il était assez tôt ce matin lorsqu’il avait ouvert la porte de l’appartement et il avait encore énormément de choses à faire pour essayer de faire de ces pièces vide, son trou de souris. Glissant les cartons sur la palier à l’intérieur de l’appartement et fermant la porte a clé. Shawn lâchait un soupir en observant les  deux pièces vides s’offrant a lui. Vide. Tout est relatif. Son propriétaire avait eu la gentillesse de venir déposer quelques anciens meubles dépareillés à l’intérieur de l’appartement ainsi qu’un matelas dans la chambre. La lumière du jour éclairant l’intérieur du salon et de la cuisine côte à côte. Shawn jetais avec nonchalance l’un de ses cartons dans un fauteuil et fouillait à l’intérieur.

La journée passait à une vitesse folle alors qu’il s’occupait de nettoyer l’appartement et de le décorer à sa manière. Un drapeau du United States Marines Corporation accroché sur l’un des murs du salon. Il trônait fièrement à coté d’un drapeau texan. Les étagères étaient recouvertes avec parcimonie de quelques babioles rappelant son passé. Une photo de son petit frère traînait quand a elle sur la table de cuisine. Shawn était assit à cette table lorsque l’on vint sonner à sa porte. Il levait un sourcil curieux approchant doucement de la porte. L’oreille discrète à l’affût du moindre bruit avant d’observer son reflet dans un miroir non loin. Il avait promis à son ami d’être moins paranoïaque et de continuer son traitement. C’est sans plus attendre qu’il épousait brièvement son sweat a capuche ouvrant alors la porte en enfonçant une main dans la poche de son jean. Ses chaussettes blanches délavées dépassant de son pantalon trop grand. Un petit bout de femme se trouvait face à lui avec un plateau de cookie. Shawn restait légèrement impassible écoutant ses paroles. Il s’efforçât tout de même à sourire en espérant que ce sourire ne se remarque pas derrière sa barbe.

« Salut, vous voulez entrer quelques minutes ? » lui répondait-il sur un ton légèrement surpris. Sa voix était légèrement enrouée d’être rester silencieux tout le jour « C’est gentil, posez ça sur la table de cuisine Serena. » Shawn fermait alors la porte derrière elle et toussait alors légèrement en se dirigeant vers la fenêtre pour l’ouvrir et faire une aération. « Shawn Anderson » dit il alors simplement en l’invitant d’un signe à s’asseoir ou elle le désirait. Au moment ou il se présentait, Shawn toussait a nouveau a plusieurs reprise lorsque son accent texan s'était fondu dans le silence. Il se dirigeait machinalement vers son sac militaire dans un coin du salon à la recherche d'un objet.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 505
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   12/4/2016, 22:17

Mon voisin ne semblait pas trop méchant. Je ne semblais pas non plus le déranger vu qu’il m’invita à entrer. J’avais eu l’impression qu’il avait tentée de sourire mais c’était difficile à distinguer avec la barbe. Mais du coup il n’avait pas l’air méchant ce qui fit que j’augmentais un peu plus mon propre sourire alors que je rentrais doucement dans l’appart, n’osant pas entrer de manière brusque.

"Merci!"

Machinalement je regardais autour de moi sans curiosité malsaine. Son appartement était simple, le stricte nécessaire. Je notais la décoration légèrement « patriotale ». Cela me fit penser à mon salon chez mes parents. Mon père étant flic et du coup les drapeaux et décorations, j’y étais habituées. Un léger sourire nostalgique aux lèvres, je me retournais vers mon hôte.

« Vous faites partie de l’armée ? Mon père est flic, il a le même style de décoration dans notre salon ! »

Je me demandais ce qu’il était du coup : juste patriote ou en fonction? Je ne me permis aucune question, ni commentaire : il avait le droit à sa vie. J’avais aussi noté le drapeau texan, je me doutais donc qu’il venait de là. Hy j’aurais pu être Sherlock Holmes dans une vie antérieure !

Je m’avançais alors vers la table de la cuisine et posais l’assiette dessus après qu’il me l’ait dit. J’avais noté qu’il avait utilisé mon prénom, mais je savais que je n’oserais pas le tutoyer d’un coup. Je m’avançais doucement, même si j’étais de manière spontanée et joyeuse je n’étais pas du genre à m’imposer chez les gens. Et puis il venait d’arriver fallait qu’il se sente un peu chez lui aussi ! Je remarquais une photographie d’un jeune homme, plus jeune que mon voisin. Un ami ? Je ne dis rien sur le moment, ne voulant pas paraitre intrusive ou mal polie. Je voulu serrer sa main mais il se mit à tousser après s’être présenté, déjà pour la deuxième fois. Fronçant les sourcils je m’agençais vers lui, ne m’installant pas come il me l’avait proposé.

« Vous allez bien ? Vous voulez un verre d’eau ? Je peux faire quelque chose ? »

Je le vis alors s’approcher de son sac et ne bougeais pas, me sentant impuissant en quelque sorte. Ne supportant pas de ne rien faire je repartis vers sa cuisine, dénichais un verre que je remplis avec l’eau du robinet avant de retourner vers lui. Je lui tendis le verre d’eau inquiète.

« Vous voulez que j’appelle quelqu’un ? »

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   12/4/2016, 22:42

Depuis qu’il avait perdu vingt pour cent de ses capacités respiratoires, les quintes de toux étaient devenu fréquente dans sa convalescence. Les légers changements de températures de ces derniers jours n’avaient pas aidé à améliorer la santé de ses poumons et ses quintes de toux étaient de plus en plus fréquentes. C’est à ce moment précis qu’une d’entre elle avait décidée de frapper. Il fouillait à l’intérieur de son sac pour en sortir un appareil contre l’asthme et ne tardait pas à s’en servir. Quand le vétéran relevât la tête, sa voisine lui tendait un verre d’eau inquiète. Un sourire soudain illumina son visage entre deux nouvelles toux. Le texan, sans ajouter un mot s’emparât du verre et enfonçât plusieurs cachets à l’intérieur de sa gorge dans une grande gorgée. Le blond lui adressait alors un signe de tête se relevant de toute sa taille face à la petite femme dans son salon.

Il n’ajoutait pas d’autres mots en lui indiquant de s’asseoir dans un des fauteuils du salon avant de se diriger vers la cuisine. Un sourire aux lèvres, il s’arrêtât devant le plateau de cookie pour en sentir l’odeur et en fourrer un complet dans sa bouche. Le pouce en l’air en hochant la tête comme un enfant avant que ses yeux ne se posent sur la photo à coté du plateau. Soudainement, son air changeât. Il devint plus grave avant de s’emparer de la photo et l’enfoncée dans la poche arrière de son jean. Quelques instants plus tard, il était de retour avec plusieurs boissons qu’il déposait sur le touret en bois servant de table de salon. Elles étaient malheureusement toutes alcoolisées. Shawn se laissait tomber dans un fauteuil en remontant les manches de son pull. Un tatouage en l’honneur de ses frères d’armes tombés aux combats apparaissant dans la lumière. Shawn continue néanmoins de cacher son bras recouvert de cicatrice avant de dire d’une voix éraillée par la quinte de toux

« Je faisais… » Dit-il en désignant d’un signe de tête le drapeau du corps des marines. Il avait un ton plus grave en remontant lentement son autre manche « Irak » soufflait-il simplement en se saisissant d’une bière devant lui. Il devient à nouveau silencieux en décapsulant sa canette. Les yeux rivés sur son tatouage. Les souvenirs d’une patrouille revenaient alors devant ses yeux. Le désert aride irakien a perte de vue. La musique de motorhead résonant dans le humvee sous les blagues houleuses de Kirk Campbell. Quand soudain le véhicule ouvrant le convoi s’envolait a plusieurs mètres du sol dans une gigantesque boule de feu, retombant sur le toit dans un énorme fracas. Il marmonnait a nouveau lorsqu’il revint a lui-même. Un sourire gêné et timide au coin des lèvres

« Désolé… » Soufflait-il en lui faisant comprendre d’un signe de tête que c’était sa tête qui déconnais. « C’est pour ça la toux, les médicaments… Blessure de guerre. » Il hochait la tête ironiquement en se marrant avant de prendre une gorge « Ton voisin est un vétéran... Quelle blague »
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 505
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   13/4/2016, 00:06

Je le regardais inquiète tendant le verre d’eau. J’espérais d’ailleurs qu’il ne m’en voudra pas de le lui avoir apporté. Non mais pour certain ca pouvais paraitre intrusif. Je m’assis finalement après qu’il ait pris des cachets et m’ai fiat signe de s’asseoir pour la deuxième fois. Bon je me sentais un peux bizarre. Il ne semblait pas aller bien et moi je lui apportais des cookies et m’asseyais… Enfin bon. D’ailleurs il en enfourna un en bouche et me fis comprendre qu’il aimait. Je rigolais doucement et lâchais de bonne humeur :

« Heureuse que vous aimez ! Une collègue de travail m’a ramené des pépites de chocolat belge de son dernier voyage là-bas, ces celles dans les cookies ! Je suis heureuse de voir qu’elles sont au goût de leur réputation !  »

Je regardais alors autour de moi, ne remarquant du coup pas son air changer. Les meubles étaient vraiment rudimentaires. Et la déco… Bah une déco typique masculine quoi. Maintenant s’il était arrivé aujourd’hui c’est clair qu’il ne devait pas encore être installé entièrement. Je reposais mon regard sur mon voisin lorsqu’il ramena un plateau de boissons alcoolisées. Intérieurement je haussais un sourcil, revenant sur l’option alcoolique précédemment évoquée, sans pour autant directement juger mon voisin. Je l’imitais et prenais une bière.

Il désigna un des drapeaux et souffla qu’il avait été en Irak. Un petit « oh » s’échappa de mes lèvres. Ne sachant quoi dire je baissais un instant mes yeux avant de les relever et de me mettre à parler. Je ne le contrôlais même plus. Bon c’est vrai ma journée n’avait pas été au top et depuis la dispute avec Albert je n’avais pas parlé des masses. J’avais l’impression que c’était une sorte d’énergie retenue qui devait sortir.

« Mon père est policier, ici même à Brooklyn. Bon ça vaut pas l’Irak je vous l’accorde mais il a aussi son taux de petites missions réussies. D’un autre côté il est légèrement cardiaque et parano aussi, avec l’âge il l’est devenu du moins. Alors je vous raconte spas son état quand des jeunes on fait exploser des pétards pour une fête d’anniversaire près de chez lui dans le cartier. Il est sur le point de se faire prépensionné et n’arrête pas de se plaindre de son dos, surtout quand ma mère lui demande de faire les courses, mais là. Debout et habillé en moins de 5 minutes il était prêt à  appeler des renforts et toute l’artillerie. Enfin heureusement il ne l’a pas fait ! Il aurait eu l’air malin devant ses collègues ! Tient d’ailleurs sa me rappelle la fois ou… »

Me rendant alors compte de mon débit de parole et du fait qu’elles ne devaient pas avoir beaucoup d’importance pur lui, que je l’énervais peut-être ou autre je m’étais arrêtée et me mordillais nerveusement la lèvre inférieure avant de lâcher plus doucement :

« Je… Je suis désolé ! Vous avez certainement mieux à faire qu’écouter mes histoires de flic de cartiers ! Désolé ! Je ne voulais pas non plus dénigrer votre vécu en Irak, ou vous faire penser que je m’en fiche. C’est juste que j’ai toujours été comme ça ! Quand il se passait un truc triste ou pas fort joyeux je me mets à parler encore et encore. Une vraie pipelette. Je raconte n’importe quoi je vous jure je peux passer d’une vidéo vue sur internet à la chute que j’ai faits l’autre jour devant un groupe que je guidais au musé et je ne m’arrête que quand la personne va mieux mais du coup ici, désolé si ça parais mal poli… »

Lui jetant un regard emplis d’excuses je rajoutais :

« Désolé. Je recommence encore. »

Je tournais nerveusement ma bière sur elle-même entre mes mains ne sachant quoi dire, ne sachant surtout pas s’il voulait me foutre à la porte. Je relevais le regard sur lui lorsqu’il parla de blessure de guerre tentant un léger sourire. Là-dessus je préférais vraiment me taire. Il n’y avait aucune parole qui pouvait effacer ce genre de marques. Du moins pas des paroles que je pouvais prononcer. Je pris une gorgée et relevais un sourcil à la suite de ses paroles. Penchant la tête je le regardais avec un sourire légèrement amusé :

« Je ne vois pas où est la blague ! Un truc de marines ? »

Je fis alors un sourire plus sincère. Pas immense mais sincère. J’espérais qu’il capte que je ne le jugeais pas et qu’il était le bienvenue ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   13/4/2016, 11:01

Le vétéran s’enfonçait un peu plus confortablement dans son fauteuil. Les traits de son visage, ils étaient déformés dans une étrange expression. Un mélange entre impassibilité et retour de souvenir en pleine gueule. Le blond laissait simplement ses doigts parcourir sa boisson tandis que ses yeux scrutaient avec insistance l’étiquette au nom de la marque. Son attitude pouvait donner l’impression qu’il ne s’intéressait pas à l’histoire de sa voisine mais en réalité, Shawn écoutait chacune de ses paroles. Elle lui racontait un peu de sa vie avec tellement d’envie qu’un franc sourire parcourais à présent le visage du blond.

L’ancien marine semblait bien silencieux à coté de cette femme, ce n’est pas vraiment dans sa nature d’offrir de grand discours. Il n’était pas non plus coutume pour lui d’avoir affaire a de grandes tirades. En fait, Shawn était légèrement perdu face à ce genre de comportement. Il n’avait pas eu ce genre de contact humain depuis son arrivée à New York. Shawn se contentait alors de lui faire un signe de tête pour lui faire comprendre de ne pas s’excuser et lui répondait avec un sourire amusé. Quand il lui évoquait sa blessure, elle semblait nerveuse à l’idée de dire une chose qu’elle ne devrait pas. Il le voyait dans son comportement et dans la manière de se tenir. A premier vu sa réponse fit hausser un sourcil à Shawn mais son sourire sincère valait tous les mots du monde dans ce genre de situation.

Shawn lui répondait alors avec un sourire et baissait lentement la tête. Les yeux parcourant ses avant bras. Il lâchait soudainement un soupir et un rictus s’emparait alors de lui avant de boire une nouvelle fois dans sa bière. En réalité, sa petite remarque n’était pas stupide. Ils ne voyaient pas où est la blague. Tout ceux pour qui lui et ses frères d’armes on sacrifiés leurs vies. Ils ne connaissent pas l’envers du décor. Il passait alors une main dans ses cheveux se réinstallant sur son siège.

« On va dire que c’est un truc de marines »

Le blond lui répondait sur un ton assez neutre dans un clin d’œil. Une nouvelle fois la toux s’emparait de ses poumons et lui faisait avoir quelques sursauts. Un sourire triste au coin des lèvres, il s’emparait a nouveau de sa boisson pour en boire une nouvelle gorgée.

« Au final… Ton père et moi avons vécu pour le même combat pendant toutes ces années. »

Sa voix, elle disparaissait lentement avec la fin de sa phrase. Il laissait ses yeux se perdre a nouveau dans le vide sur sa boisson. A son esprit revenais de lointains souvenirs. Les souvenirs des mots de ses proches lorsqu’il a appris son premier déploiement en Irak. Les souvenirs des gestes de ses proches lorsqu’il est descendu de l’avion faisant ses premiers pas sur le tarmac lors de son premier retour. L’image des deux cercueils qu’il accompagnait. La détresse, le chagrin et la colère dans les yeux de la femme de son camarade. Cette femme a qui il venait stupidement annoncer ses condoléances avant de pouvoir serrer la sienne dans ses bras. Il revenait lentement a lui et lâchait un sourire triste en posant ses yeux sur le visage de Serena.

« C’était juste deux manières différentes de protéger la population. J’ai choisi la mienne, enfin presque… »

A nouveau, sa voix s’évanouissait et Shawn détournait très rapidement le visage. Ses yeux commençaient à rougir. Il se levait alors subitement s’approchant d’une étagère et changeant radicalement le ton. Un ton un peu plus joyeux s’emparant de sa voix

« Tu bosses dans un musée, non ? »

Les doigts de Shawn se refermait sur une petite statuette qu’il venait lui présenter en s’accroupissant a côté d’elle.

« C’est la seule chose qu’on a réussi à sauver d’un musée. J’ai aucune foutu d’idée  de ce qu’est cette chose… J’suis qu’un éleveur de bétail  » soufflait-il amusé dans un clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 505
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   13/4/2016, 21:31

Je parlais sans arrêts. S’en était limite gênant. Non mais c’était mon caractère, j’ai toujours été une grande pipelette mais pour certains c’était un trait horrible chez moi. Prenez mon ami Ethan par exemple : il m’avait détesté lors de notre première rencontre à cause de mes petites tirades… Enfin je l’avais détesté aussi mais bon, on avait réussi à s’entendre. Il n’était pas hautain avec moi et moi j’essayais de parler moins. Mais du coup je m’excusais finalement. Ms cella ne semblait pas avoir brusqué ou offusqué mon nouveau voisin qui avait souris.

Je n’insistais pas sur la blague non comprise, décidant de prendre une gorgée de bière à la place. Je l’écoutais alors en silence, attendant la suite. Je me demandais qu’elle âge avait mon voisin d’ailleurs. On dirait qu’il avait tant vécu mais il semblait encore si jeune… Il devait avoir quoi ? La trentaine ? Trop jeune en tout cas pour vivre ce genre d’expériences ! Même s’il n’y avait pas d’âge pour ça… Il avait alors parlé de choix et la curiosité ayant pris le dessus je me posais milles et une question sur la manière dont il s’était retrouvé engagé etc. Mais je me tus. Non mais je savais parler mais je savais aussi me taire. Cela ne semblait pas un sujet joyeux alors autant l’éviter !

D’ailleurs mon voisin finit par se lever et alla prendre un objet sur une étagère tout en posant sa question. Je répondis d’un simple « hm-hm », affirmatif le regardant intriguée mais souriant. Il s’accroupit alors à côté de moi et je me penchais au-dessus de l’objet en question. Un sourire étira mes lèvres et je pris doucement l’objet dans mes mains. Je levais le regard vers lui et haussais un sourcil, un sourire amusé sur le visage :

« Eleveur de bétail ? »

Je me repenchais alors sur la statue et ma passion pour l’histoire de l’art repris-le dessus. Je contemplais l’objet le faisant tourner quelques fois dans mes mains.

« De ce que je peux voir c’est une réplique miniature du Masque De Sargon ! L’original date de 2250 avant Jésus Christ, c’était l’époque de l’empire d’Akkard un des empires de l’époque mésopotamienne ! Ce masque est censé représenter soit le roi Sargon, son petit fils ou un haut placé. Mais en tout cas une personne importante et proche de ce roi ! L’originelle mesure dans les 34 cm et fait en bronze incrusté, ceci doit être un de souvenirs vendus dans le musée. Les gens les fabriquent avec de l’argile et de manière artisanale. »

Mon grand sourire et mon enthousiasme muait en un sourire plus calme, serein même. Je tendis la petite statuette à mon voisin et repris d’une voix plus douce.

« L’empire d’Akkard est connu pour avoir dominé la Mésopotamie durant toute une période. Cet État a profondément marqué l'histoire de la Mésopotamie. Le souvenir de ses rois les plus prestigieux, Sargon et son petit-fils Naram-Sin justement, a duré de nombreux siècles et donné lieu à différentes légendes. Ce n'est peut-être pas la chose avec la plus grande valeur au monde mais des gens ont passé du temps à confectionner cette statuette miniature. Les gens de là-bas sont fiers de leurs racines et de leurs cultures. Alors ce n’est peut-être pas grand-chose mais je pense que les gens seraient heureux de savoir qu’un objet a survécu à la guerre et que quelqu’un peut lui accorder une attention particulière ! »

Je le regardais alors droit dans les yeux et tentais un petit sourire timide :

« Ce serait bien d’y accorder une autre signification qu’un bombardement non ? Je pense que les gens de là-bas seraient heureux qu’on pense à leur histoire au lieu de l’histoire présente ! »

Je continuais à fixer mon voisin dans les yeux. Peut-être que ça lui remontera le moral qui sait ?! J’espérais aussi ne pas l’avoir ennuyé avec mes informations. Nos mains s’étaient frôlées alors qu’il avait repris la petite statuette. J’avais limite envie de lui faire un câlin. Les gens ne devraient pas à mon avis subir ce genre de choses. Pas la guerre ni la destruction. Je me reculais légèrement reprenant une gorgée de ma bière avant de lancer d'un ton plus joyeux.

"Si jamais ça t'intéresse j'ai des fiche récapitulatives des différentes époques chez moi, je peux te les prêter si tu veux!"

Qui sait.... Shaw s'intéressera peut-être à l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   23/4/2016, 14:16

Shawn observait son visage et le sourire amusé qu’elle affichait, ainsi que son haussement de sourcil et son intonation lorsqu’elle répétait éleveur de bétail. Il n’en fallais pas moins à Shawn pour laisser apparaître un véritable et grand sourire à son tour. A nouveau, Serena était parti dans ses discours. Ne disons pas discours, disons plutôt qu’il s’agissait de longues tirades explicatives. Elle n’en perdait pas une seconde et lui expliquait que cette statuette n’était qu’une simple réplique. Une drôle de moue apparaissait alors sur le visage du Texan ne cachant pas sa déception de n’avoir sauver qu’un simple objet souvenir pour touristes.
Il se souvenait de cet endroit ravagé par les bombardements. Il s’en souvenait comme si il y avait mis les pieds hier matin. Le soleil levant perçant à travers les gigantesques trous dans les murs. Les salles ravagées par l’éboulement de plusieurs tonnes de bétons et les explosions. Le craquement des débris au sol sur lesquels ils marchaient ainsi que la poussière dans le nez. Il se souvenait de toutes ces choses avec beaucoup trop de détails… Ces milliers d’années d’histoires d’une nation mais aussi d’un peuple réduit à néant par sa propre nation.

Serena ne laissait échapper aucun détail et Shawn se perdait légèrement dans les explications. Il n’était pas un adepte d’histoire et n’avait jamais eu une grosse culture générale. Sa scolarité s’était écourtée rapidement pour travailler au ranch. Elle plongeait alors ses yeux dans les siens et affichait un sourire timide. Shawn l’écoutait avec attention et se contentait de baisser les yeux sur le parquet au sol. Il ne voyait pas comment donner une autre signification que ce bombardement. Cette statuette, il l’avait vu brillée entre deux blocs de bétons s’étant écroulés du toit. Il l’avait prise dans sa main gantée, recouverte de poussière et de sang. Au campement, il avait mis de longues heures à la nettoyer avec les moyens du bord pour lui rendre son aspect d’origine. Le blond ne pouvait lui donner d’autre signification que le corps de cet homme qu’ils avaient retrouvé dans les décombres. Il ne s’agissait pas d’un insurgé. De toute sa carrière, Shawn n’avait jamais vu un insurgé de soixante ans portant un costume bon marché pour bien présenter. Il n’avait jamais vu un insurgé mourir avec un listing des œuvres les plus importantes sous le bras. Quand il s’était perdu dans ses pensées, Shawn avait repris la statuette dans ses mains et l’observait en l’écoutant lui proposer ses fiches récapitulatives des différentes époques

« J’ai assez mis mon nez dans l’histoire de ces pays… »


Il levait a nouveau ses yeux dans les siens et s’emparer délicatement de sa main y redéposant la statuette avec délicatesse. Le blond refermait alors la main de la jeune femme autour laissant ses mains dans cette position pendant quelques instants. Il fini par détourner les yeux sur son bras dénudé recouvert de cicatrices. Un sourire au coin des lèvres échappant lentement ses mains des siennes. Le blond s’installait à nouveau dans son siège portant son goulot a ses lèvres pour boire une nouvelle gorgée. Un sourire amusé au coin des lèvres

« J’ai commencer à travailler au Ranch Anderson avant même de finir ma scolarité. Je n’ai aucun diplôme…. J’étais éleveur de bétail dans le ranch de mon père. »

Shawn souriait avalant une nouvelle gorgée avant de laisser sortir son plus bel accent texan en imitant la voix de son vieux père

« Le meilleur fournisseur de viande bovine et bétail de la région ! »
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 505
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   23/4/2016, 15:46

Je m’étais perdue dans mes explications sur la période mésopotamienne. La miniature de ce masque était bien faite et j’espérais détourner un peu les mauvais souvenirs de mon voisin avec mes histoires de rois et d’empires anciens. J’étais naïve de croire que découvrir l’histoire de ce pays pouvais lui faire oublier légèrement ses souvenirs douloureux. Et pourtant je n’abandonnais pas l’idée que ça pouvait aider dans certaines parties. Même lorsqu’il me fit comprendre qu’il avait eu assez de l’histoire de ce pays je n’abandonnais pas cette idée, mais préférais la garder pour moi.

« Il y a d’autres histoires et d’autres pays si jamais… »

Je ne dis rien de plus ne sachant quoi répondre et mes yeux passaient juste de ma main où il avait déposé la statuette à ses yeux. Je tentais un sourire réconfortant mais je ne sus pas s’il porta ses fruits. Ma voix avait été douce. Je ne sais trop à quoi je l’invitais : oublier un peu l’Irak, découvrir le monde d’une autre facette, découvrir d’autres choses, d’autres histoire…  S’ouvrir un peu au monde aussi… Je n’en savais trop rien mais je voulais l’aider, lui apporter un peu de réconfort. Je n’étais pas du genre à prendre les gens en pitié. Mais j’aimais aider mon prochain.

Se réinstallant alors j’en profitais pour remettre la statuette à sa place. C’était son souvenir pas le mien et je n’étais pas du genre à m’approprier les objets des autres. Et puis elle signifiait quelque chose pour lui. J’étais optimiste idéaliste et naïve mais déterminée aussi. Un jour il sourira en la regardant. Je suivi son geste et bu une autre gorgée de ma bière avant de l’écouter. J’eu l’image d’un petit garçon lui ressemblant jouer dans de la paille et cela me fit sourire. Même s’il ne parlait pas de cette époque précise j’eu quand même cette image en tête. J’éclatais de rire lorsqu’il prit un accent plus prononcé et imitant certainement un fermier du Texas, ne m’attendant pas à ça. Je demandais alors curieuse :

« Et donc ton père t’as tout appris ? Tu faisais quoi comme travail ? Je n’ai jamais grandi à la campagne, toujours en ville et à Brooklyn en fait du coup… »

J’étais curieuse de savoir. C’est vrai que j’avais toujours vécu en ville à Brooklyn. Nous faisions parfois des escapades en campagnes mais rien de vraiment … campagnard. Et puis ça détournait un peu le sujet de conversation aussi !


« Et sinon ça va? Vous vous y retrouvez en ville? Si jamais vous avez besoin de quelque chose hésitez pas! Niveau bouffe aussi, si jamais il vous manque quelque chose n'hésitez pas! Après tout c’est la porte juste en face! »

J'avais rajouté la dernière remarque sur le ton de la plaisanterie avec un sourire franc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   23/4/2016, 18:03

A nouveau, un sourire se dessinait sur le visage de Shawn lorsqu’il l’entendit rire à l’imitation de son père. Les sourires étaient rares chez l’homme ces derniers temps et ceux-ci étaient sincères. Il manquait alors de rechercher sa bière en rigolant lui aussi à son tour. C’est vrai qu’il n’avait pas pris cet accent aussi prononcé depuis très longtemps et que l’imitation du « Vieux Vinny » était toujours l’une des plus drôles. Il revoyait l’image de son père se dressant de toute sa taille avec son chapeau toujours au sommet de son crâne et passant sa main dans son épaisse barbe avant de serrer son petit cigare entre son index et son majeur. Shawn passait une main dans sa propre barbe humidifiée par l’alcool.

« Je m’occupais du bétail dans les enclos et les pâturages. Un cow-boy, un vrai de vrai de la campagne avec un brin de paille entre les dents… On va éviter certains sujets… »

Il souriait amusé se laissant même aller à rigoler gentiment se repassant les images des naissances de certains bovins. Ces choses qu’il trouvait immonde au tout début et dont il s’était finalement accoutumer avec le temps au point d’être devenu une routine. Un sourire au coin des lèvres, il s’enfonçait un peu plus dans son fauteuil.

« C’est en grande parti le « Vieux Vinny » et mon frère… Pour le reste, les coutumes sont bien différentes chez moi. »

Il écoutait sa curiosité avec intérêt et reposait alors ses yeux sur le drapeau de son état accrocher au mur. Elle lui manquait sa campagne texane. Elle lui manquait sa petite ville où tout le monde appréciait la vie et prenait son temps. Sa famille, elle lui manquait aussi… Son ancienne vie était enterrée depuis si longtemps qu’il ne pourrait compter le nombre d’années sur les doigts de ses mains. Un petit soupir s’échappait de ses lèvres lorsqu’il l’entendit vouvoyez. Non. Il était seul dans cet appartement. D’ailleurs, il devait très certainement être le seul texan du quartier. Un sourire triste au coin des lèvres, il passait une main dans ses cheveux avant de se laisser sourire amusé et franchement lorsqu’elle lui rappelait qu’elle était de l’autre côté du couloir.

« Vous ? Non. Y’a juste moi… J’ai eu le temps de m’habituer a force de me promener dans les rues et les hôtels de la ville depuis mon arrivée…. Enfin l’habitude, façon de parler hein. Cette ville est gigantesque et beaucoup trop grise. Les seuls animaux que l’on voit sont des rates enceintes atteintes de la peste ou des chiens errant affamés prêt à s’entretuer pour un bout de viande… Au détour de deux trois quartiers on croise un arbre… Votre métro aérien est notre train traversant nos champs... Tout est différent même si je m'y habitue... J’suis content d’avoir un vrai toit et de vrais murs à la place de chambres d’hôtels… Au moins j’aurais un point de chute et une existence en ville, c’est p’tet lui qui me retro… »


Le vétéran s’arrête au beau milieu de sa phrase fixant la porte d’entrée. Les bruits de pas sur le palier s’étant soudainement accentués à ses oreilles ainsi que les bruits provenant de la rue. Les moteurs des véhicules s’arrêtant au feu rouge au coin de celle-ci. L’hélicoptère hospitalier survolant le quartier. Toutes ces choses créant un brouillon confus dans son esprit le forçant à se concentrer quelques instants prenant sa tête dans sa main secouant vivement la tête. Quelques secondes plus tard, son esprit était redevenu calme et Shawn relevait la tête vers Serena. Il lui sourit gentiment se rendant compte qu’il ne s’était pas exprimer de la sorte depuis longtemps. Shawn lui fait un clin d’œil et désignant d’un mouvement de tête le plateau de cookie sur la table de la cuisine. Il lançait amusé

« Niveau bouffe, ça devrait aller... J’ai des cookies pour ce soir. Je vais survivre. »
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 505
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   23/4/2016, 19:21

L’ambiance était plus tôt bonne entre mon voisin et moi. Enfin les sourires s’échangeaient plus facilement et je le sentais légèrement plus ouvert. J’eu un sourire amusé à sa description de vrai cow-boy et l’imaginais un instant dans la tenue avec la dite brindille de paille. Ça lui irait bien en effet. Je hochais la tête lorsqu’il parla des sujets à éviter en prenant encore une gorgée de ma bière. Oui je n’étais pas une de ces filles rose-paillettes mais parler bouses ou autre ne me tentais pas là dé suite.

Je notais qu’il avait un frère et souriais doucement en l’écoutant. Ca les coutumes devaient en effet être différentes de celles de la ville. Je notais son regard vers son drapeau natal. L’Irak devait déjà l’avoir dérouté mais là à New York… Je me demandais pourquoi il n’était pas rentré mais je ne posais pas la question. Pas pour rien que j’arrivais à mettre les gens à l’aise. Je lui posais quand même des questions quant à son adaptation sans vraiment le pousser ou autre. Je comprenais qu’il trouve cette ville trop grise, parfois même moi je chopais un coup de blues. Par contre pour les animaux là il fallait vraiment que le lui lace le plan de Central Park qui abritait un petit zoo. Bon ce n’était pas la ferme, mais c’était de la nature !

Je notais aussi qu’il parla de chambres d’hôtels. Je n’osais pas demander mais la de suite je m’imaginais qu’il vivait dans une chambre d’hôtel depuis qu’il avait été déployé come soldat. Pas fort joyeux. Il s’arrêta alors ne plein milieux de sa phrase et je le regardais intriguée, mais il semblait perdu dans ses pensées. Je penchais la tête attendant la suite mais il garda le silence. Je restais alors là à le contempler un léger sourire sur le visage. Oui ses bras étaient recouverts de cicatrices, et la majorité des traits de son visage étaient recouvert par sa barbe mais ses yeux semblaient vifs quand il n’était pas perdu dans ses pensées. On voyait clairement que L’Irak avait laissé des séquelles plus profondes que visibles.

Je relevais les yeux vers lui lorsqu’il reprit la parole mais perdis mon sourire. Je le regardais sérieuse et lâchait, ayant noté qu’il avait préféré le tutoiement :

« Tu ne vas quand même pas manger que ça ?! »

Je fronçais alors légèrement les sourcils. Mon grand cœur prenait les dessus. Non mais il n’allait pas que vivre d cookies, plats aux microondes etc pendant les prochains jours ? Rien de pire pour empirer l’état de quelqu’un !

« Je ne suis pas du genre à brusquer les gens ou à m’imposer de manière impolie, ni à me fier à des stéréotypes mais rassure moi tu sais cuisiner ? »


J’avais défroncé les sourcils, non mais fallait me comprendre : un célibataire marines, enfin vétéran, qui n’allait pas trop bien s’installe à côté de chez moi… moi qui ai un grand cœur et qui adore aider son prochain qui plus est… je ‘imaginais Shaw manger des plats préparés ou surgelé tous les jours … Et encore … Je n’avais pas aperçu de micro-onde, enfin il était peut être caché aussi. Mais j’étais de l’avis que chacun méritait d’au moins savoir se faire cuire des pâtes. Enfin il allait aussi certainement me prendre pour une folle à avoir réagi de la sorte mais je ne pouvais juste pas faire autrement. Enfin j’espérais quand même qu’il ne prenne pas trop mal mon commentaire !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   23/4/2016, 20:32

Sa voisine fronçait soudainement mais légèrement les sourcils, lui demandant si il s’avait se faire a manger. Les traits se son visage se déformaient alors dans une étrange expression alors qu’il portait une nouvelle fois le goulot à ses lèvres. Quand avait-il mangé un véritable repas pour la dernière fois ? Il essayait de s’en souvenir parmi les centaines de sandwich, boites de haricots et plats de cantine au centre psychiatrique. A vrai dire, il n’en avait pas la moindre idée et se contentait de hausser les épaules. Le blond se penchait a nouveau déposant sa boisson à moitié vide sur la table. Un sourire au coin des lèvres fixant alors ses avant bras.
Il se souvient des rations de survie ingurgitée dans une pièce miteuse d’une maison irakienne. Les boite de conserves sur un feu de camp au milieu des campements militaires en opérations. La purée immangeable au bout de carton au réfectoire de sa base près de Bagdad. Les barres énergétiques et les cantines de soupes à l’oignon. Un sourire triste déformait alors son visage quand le souvenir des repas préparer avec amour de son ex-femme se glissa dans sa tête. Il fermait alors les poings appuyant son front sur ceux-ci laissant alors les souvenirs de ses jours heureux ressurgir. Les repas de famille au Ranch Anderson, l’odeur de la viande grillant sur le barbecue dans la bonne humeur. Les rires de son frère et de sa belle-sœur. Les discutions de son ex-femme et de sa mère. Les ronchonnements de son père devant la viande grillée.

Il revoyait cette scène se déroulant devant ses yeux entendant soudainement au loin dans ses pensées. Les pleurs d’un nourrisson qu’il appelait son filleul alors que le pick-up de son beau frère s’arrêtait dans le chemin menant à la maison Anderson. Les explosions. Les cris. Les rafales. Tout se transformait soudainement pour un champ de bataille simplement éclairée par des flashs de lumière. Shawn inspirait profondément. Ses bras tremblaient à l’évocation de ses souvenirs. Ils tremblaient de chagrin alors qu’il revenait subitement au monde réel. Shawn s’excusait se levant en direction de l’évier de la cuisine passant ses mains sous l’eau froide pour se rafraîchir le visage. Les mains tremblante enfouissant sa tête dans un T-shirt sale pour se sécher légèrement et marmonnant dans sa barbe

« Il y a longtemps que j’ai oublié le goût de la nourriture… »

Le blond observait alors la photo sur la table avant de s’emparer de celle-ci et l’enfouir dans la poche arrière de son jean délavé. Les mains se refermant sur le dossier d’une chaise et laissant son regard se perdre dans le vide. Sa vie entière était complètement chamboulée et il se retrouvait pour la première fois dans un lieu qu’il pouvait appeler son « chez moi » depuis bien longtemps. Un sourire triste aux lèvres, Shawn détournait le visage vers Serena et soufflait doucement

« Je sais faire beaucoup de choses… Y compris de mauvaises choses mais la cuisine… Ca fait une dizaine d’année que je me contente d’un feu de camp et de boites…. Soupe… Sandwich… Repas d’hôpital… Tout avec un gout de sable ou de médicaments... »
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 505
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   23/4/2016, 21:50

J’étais décomposée. Totalement décomposée. Je devais le regarder avec un air absolument choqué et faire une tête de déterré. Il semblait aller mal. J’avais eu peur que ma question l’ai froissé, qu’il se braque ou qu’il m’envoi bouler me laissant comprendre de me mêler de mes affaires. Mais l’a j’avais plus peur de ce qui se serait passé si je n’avais pas demandé. Il s’était encore perdu dans ses pensées et je voyais bien que cela n’allait pas trop bien. Je le laissais se relever et passer son visage sous l’eau. Il y avait dans son comportement quelque chose qui me disait qu’il y avait plus que de simples souvenirs douloureux qu’il refoulait. J’avais lu des articles sur des soldats subissant des chocs post traumatiques… je n’osais même pas me poser la question mentalement mais il y avait quelque chose dans son comportement qui n’allait pas.

Je m’étais relevée doucement et mes poings se serrèrent lorsqu’il me disait avoir perdu le gout de la nourriture. Je secouais la tête. Je n’avais plus envie de sourire. Envoyer des hommes risquer leurs vives et vivres des horreurs à l’autre bout du monde ça, ça allait, mais leur permettre de vivre une bonne vie ? Ca jamais ! Ça me révoltait. Je décidais alors de prendre les choses en mains. Mains que je clapais l’une contre l’autre.

« Bon ! On va devoir remédier à ça, et pas de discutions sergent ! Tu as des assiettes et des couverts pour deux ? »

De déterminée ma voix s’était faite douce. J’attendis qu’il me réponde et souriait grandement lorsqu’il hochât la tête. Je m’excusais alors à mon tour lui demandant de laisser sa porte ouverte, je serais de retour dans deux minutes avant de justement prendre la dite porte et revenir dans mon appartement. Je me dirigeais déterminée vers ma petite cuisine et ouvrait mon frigo avant d’en sortir un plat de salade de pâtes fait le matin même. Il devait y avoir quatre portions, j’avais prévus pour deux jours. M’emparant alors d’un panier je posais le plat dedans, y rajoutant les petits pains comme accompagnement ainsi qu’une bouteille de jus de pomme. Je regardais le tout en réfléchissant. Si jamais il voulait un dessert il y avait toujours les cookies en face donc ça, ça allait. Mais il manquait un truc. Je vis alors le bouquet de fleur qui trônait sur ma table de cuisine. Ni un ni deux, panier à la main je m’emparais du vase contenant les fleurs avant de ressortir de mon appartement et de retourner dans celui de Shaw.

Lui faisant un clin d’œil je m’imposais dans sa cuisine et déballais le contenue de mon panier. Je me disais qu’il valait ne pas dire que les fleurs que j’avais posées sur l’évier venaient d’un ex totalement détraqué qui me rendait légèrement parano. Je plaçais le jus de pomme et le plat de pâtes sur la table du coup.

« Je t’impose à manger ce soir ! Certaines personnes invitent moi j’impose ! Salade de pâtes faite maison avec du maïs, de stomates, du thon, des pâtes d’office, de l’huile d’olive du seul du poivre et je pense que c’est tout. Tu n’es pas allergique à un de ses ingrédients hein ? Si pas sache que ce n’est pas un menu quatre étoiles mais c’est certainement mieux que des conserves ! »

Je lui fis alors un sourire plus compatissant doux et moins brillant.

« Il est temps de reprendre sa vie en main ! Et devines quoi ! Je me suis autoproclamée ta marraine la bonne fée alors je t’ai apporté des fleurs pour avoir un peur de gaieté dans ces quatre murs, des bon petits pains pour accompagner la salade, la salade elle-même et les cookies que j’avais déjà amené avant !»

Lui lançant un clin d’œil je demandais alors :

« Prêt à manger autre chose que des conserves ? »


......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   23/4/2016, 22:36

Elle s’excusait à son tour disparaissant dans l’entrebâillement dans la porte qui restait ouverte. Le blond essayait difficilement de comprendre la situation actuelle mais surtout, il essayait de comprendre ce qui le poussait à être si confiant en Serena. Il avait pris cette délicate habitude d’être si distant et si froid avec l’être humain depuis son retour d’Irak. Un véritable contact comme celui-ci, Shawn n’en avait pas eu depuis son ordre de retour au pays. A l’hôpital militaire, le vétéran n’avait pas eu ce genre de contact avec les médecins s’occupant de soigner ses troubles et stress post-traumatiques. Aujourd’hui, la femme qui venait de passer l’entrebâillement de sa porte était la seule à véritablement avoir réussi à approcher Shawn de cette manière.
Dans ses mains, le vétéran serrait un peu plus fort le dossier de la chaise. Ses yeux étaient rivés vers l’entrebâillement de la porte. Les bruits de Serena s’activant dans son appartement de l’autre côté du couloir résonnaient en échos dans ceux-ci. Un mélange de bruits résonnant et se cognant contre les murs pour se faufiler à l’intérieur de son appartement. Ils se mélangeaient lentement et paisiblement aux sons provenant de l’extérieur mais une nouvelle fois l’esprit de Shawn divaguait alors qu’il laissait ses yeux se perdre dans l’entrebâillement.

Il était dans ce couloir cherchant après lui dans les moindres recoins. Le soldat l’entendait essayer de s’avancer discrètement mais ses chaussures de combats résonnaient contre le sol. Shawn serrait les dents essayant de ne pas hurler à cause de cette perçante douleur qui lui perforait les cotes et les poumons. Le texan n’arrivait plus à respirer correctement et seul un sifflement de douleur se laissait entendre a chacune de ses inspirations ou expirations. Ce sang qu’il sentait le long de ses cotes. Un liquide chaud qui lui recouvrait les mains alors qu’il s’enfonçait péniblement dans une armoire entrebâillant la porte. Le cul dans la poussière et le sang alors que le grincement de la porte de cette chambre résonnait contre les murs. Ces mots dans une langue arabique qu’il avait entendu avec ces bruits de pas. Quand soudainement une détonation perforait ses oreilles. Shawn sursautait alors que Serena entrait a nouveau dans son appartement. Les phalanges blanches d’avoir trop serrer le dossier entre ses mains, le vétéran observe la jeune femme en revenant lentement au présent.

Le blond se contentait d’un sourire timide l’écoutant dans ses explications. Il y avait quelque chose de fascinant dans sa manière de s’exprimer. Serena s’exprimait avec tant de détermination et d’autorité dans ses propos mais son intonation de voix était douce. A la limite de la compassion. Elle arrivait définitivement à apprivoiser l’animal qu’est Shawn Anderson. Il répondait alors par un simple merci de la tête avant de se retourner vers un placard sortant des assiettes et des couverts qu’il déposait sur la table les mains tremblantes. Une nouvelle fois il lui fit signe de s’asseoir d’un simple signe de tête avant de se diriger vers la porte qui était toujours entrebâillé. La main sur la poignée, il inspirait aussi profondément que possible avant de fermer celle-ci et retournait s’asseoir en se tenant les côtes. Il ne grimaçait pas de douleur et n’en ressentait pas. Le tatoué agissait simplement par réflexe après s’être remémorer cette blessure. Il était de nouveau bien silencieux alors qu’il déposait différents couverts sur la table ainsi qu’un verre pour Serena, se contentant alors de reprendre sa canette à moitié pleine et de s’asseoir. Le vétéran n’avait toujours pas décroché un seul mot par habitude de se nourrir seul. Oui. Shawn ne prenait plus le déjeuner, ou le petit déjeuner et encore moins le souper. Non. Depuis plusieurs années, Shawn se nourrissait tel un animal. Régulièrement et en petite quantité, exactement comme les prédateurs avant de se sustenter convenablement pour quelques temps avant de devoir se nourrir de nouveau.

Il portait le goulot à ses lèvres avant de garder sa canette entre les mains jouant avec celle-ci entre ses doigts…
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 505
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   23/4/2016, 23:21

Il était silencieux. Du coup moi je m’afférais. Il ne semblait pas me rejeter, ni me trouver trop intrusive. Un gars comme lui m'aurai’ certainement foutu à la porte si c’était le cas. Je m’installais après qu’il m’y est invité. Je défis le film transparent du coup et servit l’assiette de mon voisin avant de me servir moi. Je remplis également mon verre de jus de pommes mais je le déposais devant son assiette en lui lançant simplement un regard avant de me servir un petit pain. Je ne l’obligeais pas à boire quelque chose qu’il n’aimerait pas mais je lui donnais l’opportunité de boire autre chose que de la bière. Ou de l’eau… un bon jus de pommes bio en plus !

« Bon appétit ! »

Je pris une première bouchée, savourant le gout de mes pâtes. Pas mal du tout ! Je me décidais alors à tenter quelque chose. Me réajustant sur ma chaise j’avalais ma bouchée avant de me lancer.

« Aujourd’hui à la galerie… Enfin je ne sais même plus si je l’ai dit mais je suis guide dans un musée, le Brooklyn muséum pour être exacte. Enfin voilà, aujourd’hui j’ai pu faire la visite guidée de la salle grecque à des enfants de 11-12 ans. C’était super agréables. De plus ils avaient eu un cours de latin pour la première fois de leur vie durant l’année scolaire donc on s’est amusé à traduire certaines lettres, certains mis sur des vases anciens et certaines fresques. »

Je souriais à ce souvenir avant de reprendre une bouchée pour enchainer.

« Du coup programme classique mais qui leur a plus. Donc présentation de la Grèce antique en quelques mots, ensuite de la mythologie grecque. Donc la faire le tour des dieux les plus connus. Alors j’aime bien les piéger en demandant combien de dieux connus il y a, ils me répondent toujours « 12. » alors que pas du tout. Il faut savoir qu’il y a douze dieux siégeant dans l’Olympe, donc dans la salle du trône, avec douze trône pour le coup mais certains dieux importants n’ont pas de trône par manque d’intérêt ou parce qu’ils ont été rejetés. Donc les douze sont : Zeus, Poséidon, Héra, Déméter, Artémis, Apollon, Dyonisius, Héphaïstos, Arès, Athéna, Aphrodite et hermès. Cependant il manque Hadès et Hestia qui eux n’ont pas eu de trône : le premier régnant sur les enfers révulsait sa famille, l’autre trop humble n’aspirait qu’à protéger le feu dans le foyer et ne vis pas l’intérêt de siéger sur un trône. »

Je repris une fourchette veillant à ce que mon voisin mange aussi et à ce que je ne l’énerve pas.

« Ça va ? Ça te goute ? »

Le fixant dans les yeux quelques secondes je lui servit un sourire avant de reprendre une bouchée et de continuer à raconter ma journée :

« Du coup après à ça on est passé aux héros : Achilles, Ulysse, hercules naturellement, Percée aussi. Je ne suis pas allez plus loin pour ne pas es embrouiller. Mais du coup après ils ont reçu des feuilles avec des exercices come par exemple des énigmes qui parlait d’un personnage et il fallait qu’il trouve le personnage. Une autre était de trouver un des douze travaux d’Hercules, encore un autre de décrire les différences entre la fresque de Percée et sa statue, du moins la réplique qu’il y a dans le musée. Ils se sont amusés comme des fous à aller chercher des réponses partout. Tu en avais une petite trop mignonne qui m’avait demandé s’il n’y avait pas des héros femmes, ou une histoire d’une princesse. J’ai donc fini la visite par leur raconter l’histoire de Penelope, la femme d’Ulysse. Tu connais le mythe ? »

Je me disais que raconter ma petite journée pouvais lui changer les idées. Et comme il ne semblait pas trop bavard moi je me faisais des onologues comme toujours et lui écoutais. Il ne semblait pas non plus avoir beaucoup de compagnie donc pourquoi pas lui en apporter un peu ?

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   24/4/2016, 08:43

Les yeux rivés sur l’étiquette presque déchirée de sa boisson, le vétéran restait immobile sur sa chaise. La bouteille glissant entre ses doigts pour venir se balancer lentement de gauche a droite. Le blond n’eut aucune réaction lorsqu’elle déposait un verre remplit de jus de fruit devant son nez. Il restait les yeux dans le vie sur sa canette et alors qu’elle lui souhaitait un bon appétit, a nouveau, Shawn n’eut aucune réaction. Il avait perdu tout sens de cette phrase mais aussi le sens de cette habitude. Toutes ces choses communes dans une société « normale », il n’en avait plus d’habitudes.

Il déposait alors sa canette sur la table, observant étrangement l’assiette ainsi que les couverts se présentant devant lui. Tel un rustre homme des bois découvrant la société moderne, devant lui dansaient couverts et assiettes. Il haussait un sourcil se saisissant de sa fourchette qu’il regardait avec un étrange intérêt. Shawn semblait avoir perdu la mémoire de son usage tandis qu’il servait une première bouchée en usant de sa fourchette comme l’on utiliserait une cuillère. Le blond n’avait pas l’une des meilleures attitudes au monde pour manger en compagnie d’une personne. Les bonnes manières que lui avaient inculqués ses parents étaient aujourd’hui loin d’être visible. Ces habitudes qu’il avait perdues et qu’il reprendrait très certainement longtemps à reprendre. Son coude était fermement planté dans la table laissant sa tempe s’appuyer sur son poing serrer laissant sa fourchette plongée comme une cuillère dans les pattes.

Alors que Serena commençait de nouveau la discussion, l’ex marines se figeait sur place après avoir avalée sa première bouchée. Au coin de ses lèvres, un imperceptible sourire se dessinait lorsqu’il replongeait sa fourchcuilluière dans son assiette. De nouveau, le texans n’eu aucune réaction alors qu’il écoutait l’histoire de sa voisine. Il n’eu même pas de réaction lorsqu’elle lui posait sa question et se contentait d’appréciait la nourriture. Le texan relevait néanmoins ses yeux sur sa voisine plongeant alors son regard dans le sien. Ils se fixaient quelques instants avant qu’elle ne reprenne son histoire et qu’il ne replonge dans son assiette. Elle lui posait une question sur le mythe d’Ulysse. Les yeux baissés sur son assiette, il répondait alors en avalant sa fourchcuilluière

« Ulysse était le roi d’Ithaque. Quand la guerre de Troie s’est déclenchée, alors qu’une prophétie lui indiquait un retour semé d’embûches, Ulysse quitte son royaume. A la fin de guerre de Troie et après avoir provoqué la colère de Poséidon, Ulysse erre sur la mer dans le but de retourner à son royaume d’Ithaque. Il affronteras cyclopes, écouteras chant de sirènes ou se retrouveras face a une puissante magicienne durant son périple. Ulysse flirtera avec l’immortalité offerte Calypso. »

Le vétéran se saisit de nouveau de sa canette portant le goulot à ses lèvres après s’être redresser correctement sur sa chaise. A nouveau ses yeux se perdait sur son étiquette continuant son histoire doucement

« Il se rendras finalement au royaume d’Hadès. Aux enfers, il retrouveras les âmes errantes de nombreux héros de guerres qu’il a connu à ses côtés durant les batailles… Notamment Achille…Qui règne sur un des lieux des enfers. Il est voué à régner éternellement, peu satisfait par sa condition… Ulysse croisera de nombreux héros de guerre voué à errer dans le royaume d’Hadès. »

Shawn laissait ses yeux sur la canette, sa voix se dissipant lentement. Elle était étrangement pleine d’émotions alors qu’il son regard se perdait à nouveau après s’être déposer dans celui de Serena.

« Ulysse rentreras à Ithaque après vingt ans… Dans l’obligation de se dissimulé sous un déguisement tuant alors les prétendants à sa femme… Pénélope. Qui l’attendait depuis son départ malgré un nombre certains de prétendants. Elle accepterais d’épouser un nouvel homme lorsqu’elle aurais accomplit sa toile… Qu’elle ne finit jamais défaisant chacun du fil durant la nuit… »

Le vétéran relevait la tête vers elle laissant transparaître de l’émotion dans sa voix.

« Elle attendait le retour de son roi, si bien que certaines légendes raconte qu’elle ne reconnut pas son mari lorsqu’il revint à la tête de son propre royaume…. Selon le mythe, l'oracle prédit à Ulysse s'accomplit lorsque son fils, fils de Circé est venu à Ithaque pour rencontrer son père qui mourut dans ses bras après s'être battu contre lui. Athéna ordonna alors à Télégonos d'épouser Pénélope et de porter le corps d'Ulysse auprès de Circé... »
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 505
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   24/4/2016, 09:56

Il ne parla pas beaucoup comparé à moi. Enfin je parlais mais je notais aussi. Ses gestes étaient maladroits, et son regard vide. Cependant je décidais de ne pas le prendre en compte et de continuer sur ma lancée. Il avait besoin de normalité et j’allais lui en offrir ! Je parlais donc de a journée des enfants, de la mythologie aussi, de ce que je leur avais appris. Je fus surprise lorsqu’il se mit à parler après ma question. Je l’écoutais du coup parler d’Ulysse. Ouai j’aurais mieux fait de ne pas parler d’un héros partit en guerre … Mais je fus impressionnée de ses connaissances.

Je hochais la tête lorsqu’il parla de Calypso, en prenant une fourchette de mes pâtes. C’était super bon faudra que je pense à en refaire ! Les enfers… j’avais toujours aimé ce passage ou Achille dit avoir regretté son choix de se battre ayant préféré une vie plus longue dans l’anonymat qu’une mort rapide et glorieuse pour finalement errer ici… L’ego de l’homme, l’égo du guerrier plus précisément préfèrent mourir glorieusement pour une cause qui ne le concerne pas toujours. Ça me dépassait. Enfin je n’ne fis pas cette réflexion mentale pour l’appliquer à mon voisin, je me focalisais sur les héros de la mythologie grecque. Aujourd’hui es gens se battent principalement pour une cause, depuis la deuxième guerre mondiale peut le faisait encore pour des honneurs. A l’époque c’était vraiment pour celui qui pisserait le plus loin quoi.

Il plongeât ses yeux dans les mien. Je me sentis légèrement gênée par le nombre de fois que ça se produisait mais je n’arrivais pas à baisser mes yeux pour autant, du coup je lui rendis son regard. Je fis un petit sourire lorsqu’il continue l’histoire en parlant de Penelope du coup. Cependant lorsqu’il termina son histoire, sa voix était différente. Chargée d’émotions et son regard exprimait plus. Je n’osais pas demander quoi. Il faisait peut-être un lien entre l’histoire et son histoire… Je n’ne savais rien. Mais je décidais de ne pas partir là-dedans. Je baissais alors les yeux me focalisant sur mon assiette avant de répondre sur le ton de la bonne humeur :

« Excellent ! 10 sur 10 je dirais ! Je ne m’attendais pas à ça ! Il faudrait que je te présente à un de mes collègues, il adore la mythologie grecque, je suis sure que vous pourriez très bien vous entendre. Et puis il s’intéresse un peu à tout alors c’est simple d’entamer une discussion avec lui. »

Je repris une bouchée de pâtes. Je voulais lui montrer un monde différent. Différent des mort et des guerres ; je pourrais en effet lui présenter mon collègue. Ca le changera et lui permettra des altercations sociales plus variées.

« Du coup la petite était aux anges vu que j’avais parlé d’une princesse pour une fois. Mais c’est vrai que la mythologie est fort axée sur les héros et les femmes n’y ont pas toujours une place équivalente même s’il y a pas mal de femmes y figurant ! Mais bon ça c’est un autre débat. »

Je repris une fourchette avant de prendre un bout de pain et d’enchainer.

« Sinon cet après-midi j’ai dû faire une visite guidée plus globale à un groupe de retraités. On a fait un peu toutes les périodes : fauvisme, pointillisme, modernisme etc … Van Gogh, Picasso, Turner. Ils ont adoré. Par contre il y avait une dame petite et aigrie avec qui n’arrêtait pas de me couper pour avancer dans mes explications. Pour Van Gogh par exemple je racontais l’histoire du tableau et là elle commence à parler de sa maladie qui l’a poussé à bout pour qu’il se coupe une oreille etc… Enfin je n’ai rien contre des échanges avec les gens visitant le musée mais je n’ai jamais aimé qu’on m’interrompe de la sorte. Enfin je laisse les gens poser leurs questions et dire leurs commentaires, ce n’est pas ça… le truc c’est que je connais mon métier et j’adore l’histoire de l’art alors me faire passer pour une idiote dans mon domaine : je ne supporte pas. Le pire a été quand elle a inversé deux périodes mais qu’elle continuait de me faire la morale. »


J’avais fini avec un haussement d’épaules. En soit ça m’avait énervé oui mais je n’en ferais pas tout un plat quoi. Et puis il y avait des choses plus joyeuses à raconter. Je souriais d’ailleurs à Shaw et lui demandais :

« Tu as à manger ici ? Sinon demain je comptais aller faire mes courses, tu veux venir avec ? Je pourrais te montrer l’épicerie du coin etc ? »

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   24/4/2016, 11:13

Une nouvelle fois, Shawn portait le goulot de la bouteille à ses lèvres. Les yeux rivés sur sa voisine pendant quelques instants, détournant finalement le regard au profit de son assiette à moitié vide. Dans l’appartement, seul le bruit du verre se déposant sur la table résonnait pendant quelques instants. Quand elle repris la parole, elle semblait surprise et amusé de la connaissance de Shawn. Le texan n’était pas particulièrement de ceux qui plongent le nez dans les livres d’histoires et n’avait jamais fini ses études. Il savait compter. Il savait lire. Il savait analyser, réfléchir et réagir. Il connaissait l’histoire de son pays. Aux yeux de son père, c’était largement suffisant pour ne pas finir ses études et déjà beaucoup de connaissances.

La fourchcuilluière dans la main, le blond reprenait alors sa position initiale en l’écoutant raconter ses petites péripéties. La seule peinture que Shawn connaissait était celle qu’ils utilisaient au Ranch Anderson pour repeindre la grange chaque printemps. La même quantité de peinture, la même couleur et la même marque chaque année à la même période. C’était en quelque sorte la mona-lisa des Anderson. Il avait déjà entendu les noms de ces peintres qu’elle avait citer dans son explication mais Shawn n’y connaissait absolument rien. Il serait incapable de reconnaître un tableau de Picasso s’il était entouré de tableaux de Van Gogh ou de Dali. Il mâchait une nouvelle fourchcuillèré de pattes. La tête baissée dans son assiette il relevait les yeux pour l’observer hausser les épaules avant de lui sourire. A son tour, il haussait les épaules avant de replonger le regard dans son assiette.

Tout était si étrange. Il y a encore plusieurs heures, Shawn passait le pas de la porte de son appartement. Il ne s’agissait pas d’une énième chambre d’hôtel après avoir errer dans les rues pendant de longues heures. Il s’agissait de son appartement. Un simple sac militaire comprenant ses affaires qu’il avait balancer par-dessus son épaule au moment d’ouvrir la porte aux premières lueurs du jour. Le texan avait découvert cette petite enveloppe sur la table de cuisine. Un simple morceau de papier plié et griffonné à l’encre noir « Tu lui as manqués… ». Le texan avait alors redécouvert ses clés de Harley Davidson qu’il n’avait pas revu depuis son divorce au Texas. La photo de son frère était aussi dans l’enveloppe avec un nouveau griffonnage à l’encre noir « Bonne chance. » Shawn ne reconnaissait pas l’écriture. Il ne savait pas s’il s’agissait de son mystérieux propriétaire que son ancien médecin avait contacté ou s’il s’agissait de quelqu’un d’autre. Les questions n’avaient eu de cesser de tourner dans sa tête et il avait passer une bonne partie de l’après midi assit à cette table à revoir sa vie. Shawn relevait alors les yeux vers Serena. Ce soir, il était là assit a cette même table a manger en compagnie de sa voisine et a avoir des contacts normaux avec les êtres humains. Tout était si étrange…

Il haussait une nouvelle fois les épaules se redressant en laissant tomber sa fourchcuilluière dans son assiette. Une main passant dans sa barbe. Il inspirait profondément jouant alors avec ses doigts sur le manche de la fourchette

« Quelques boites… Quelques barres vieilles rations… Des cookies. »


Shawn relevait alors les yeux vers elle essayant de dessiner un sourire sur son visage.

« Il va me falloir quelques accessoires… mousse à raser, médicaments, pansem… »


Le vétéran s’arrête soudainement au milieu de sa phrase. Il se rendait compte de son ton de réflexion militaire et connaissait déjà la fin de sa phrase qu’il fini dans un soupir. Le blond baissait a nouveau les yeux sur son assiette se reprenant une nouvelle bouchée silencieusement ainsi que sa position initiale.

« Ouais. »

Grommelait alors Shawn en jouant avec sa fourchette dans son assiette. Il fait quelques tours de son assiette avant de relever la tête vers Serena. Un air interrogatif sur son visage et dans son ton.

« La moto qui est en bas... C'est quand la première fois que tu l'as vu ? »
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 505
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   24/4/2016, 15:31

Je le voyais manger. Ca me faisait plaisir. Je secouais la tête négativement lorsqu’il parla de ses réserves de nourritures. Je m’imposais encore mais tout en lui servant un sourire cette fois :

« Demain je comptais faire du cardon bleu avec une salade verte et du riz, 18h30 chez moi et ne soyez pas en retard. Et sauf allergie grave je n’accepterais pas que vous vous défiliez ! Déjà que je ne vous propose pas devenir déjeuné pour ne pas vous imposer mes horaires ! »

J’avais fini sur une touche d’humour. S’imposer en toute beauté quoi ! Je proposais ensuite de passer à l’épicerie, voulant lui montrer un peu le quartier et hochais la tête lorsqu’il me dit qu’il avait besoin de deux trois choses, souriant plus largement. Parfait tout ça.

« Ah ben parfait ! Limite on peut s’arranger pour aller vers 17 heure à l’épicerie et ensuite, après avoir déposé tes achats tu passes chez moi pour souper ! »


J’étais contente : je le faisais sortir de sa grotte. Il fallait qu’il se socialise, qu’il voit un peu le monde. De ce que j’avais compris il était passé d’un hôtel à un autre du coup il avait déjà repris légèrement pied mais bon. La vie ne se résumait pas à ça. Je me demandais aussi comment il allait réagir au tempo de la ville, aux bruits, aux gens, aux habitudes à prendre… Faudra que je pense à faire ma liste moi en plus ! Et à ne pas l’oublier a la maison en plus. Pas envie de courir partout et d’oublier des trucs. Je commençais d’ailleurs à faire une liste mentale de ce qu’il me fallait tout en mangeant lorsqu’il me posa une question.

Je relevais la tête le regardant incrédule avant de finir ma bouchée, fronçant les sourcils en réfléchissant. La moto dans l’entrée, j’avais cru que c’était la sienne.

« La moto en bas ? Depuis ce matin pourquoi ? Je pensais que c’était la tienne vu que les parkings sont attribués… Ce n’est pas le cas ? »

Inconsciemment j’avais jeté des regards interrogateurs aux fleurs. Si ce n’était pas celle de mon voisin alors il y avait un souci. Je n’y aurais pas prêté attention, pensant que ça devait être certainement un mec qui rendait visite à u pote dans l’immeuble ou quoi, si Alexandre n’avait pas refait surface depuis peu, lui qui aimait aussi les motos… Je reposais mon regard sur Shaw, qui allait certainement m’éclairer sur la situation tout en essayant de rester neutre. Ne devient pas parano. Fait comme Castiel a dit : prend les fleurs, décide d’en faire de la décoration mais ne devient pas parano ! Je ne me posais pas de questions quant à ses motivations pour savoir depuis quand elle était là. Il voulait peut-être qu’on lui libère la place ou autre… Enfin si jamais ça l’ennuyait que quelqu’un se gare sur sa place je pouvais, même si je savais très bien me garer, essayer de faire honneur à la gente féminine et sa réputation pour se garer justement. Se mettre en pleins milieux des deux places, qui étaient comme nos appartements, l’une à côté de l’autre rien de plus simple.

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   24/4/2016, 16:26

« Si… C’est là le problème… »

L’intonation de sa voix était tout aussi étrange que l’expression qui déformait les traits de son visage. Il replongeait alors sa fourchette dans ses pattes finissant silencieusement son assiette. Il était pensif et cela se voyait dans ses mouvements ainsi que sur son visage. Déposant les couverts dans son assiette et s’emparant délicatement de sa bière. Le texan portait une nouvelle fois le goulot à ses lèvres pour en finir son contenu en quelques petites gorgées. Une profonde inspiration plus tard, il fouillait dans l’une de ses poches pour en sortir un petit trousseau de clés. Les doigts caressant la clé estampillée du logo de la célèbre marque américaine, il relevait la tête vers Serena pour en venir aux explication de sa mystérieuse réponse.

« Black betty est en ma possession depu… Enfin, elle était en ma possession depuis ma majorité. Je ne l’avais pas revu depuis plusieurs années. La dernière fois que j’ai aperçu cette moto, elle était dans mon garage au Texas… Plusieurs mois plus tard mon frère m’annonçait qu’il avait réussi à la vendre pour payer mon avocat… On me l’a ramené ? »

Il haussait un sourcil interrogateur en observant lentement le trousseau se baladant entre ses doigts. A l’instant même, plusieurs dizaine voir centaine de questions se bousculaient dans sa tête avant qu’il ne lâche nonchalamment le trousseau sur la table. Les yeux se rivant une nouvelle fois sur le visage de Serena, il haussait les épaules dans une expression d’interrogation. Shawn se penchait alors doucement au dessus de la table débarrassant lentement celle-ci. Le dos tourné à la table rinçant les assiettes dans l’évier de la cuisine. Ses yeux se posèrent sur les fleurs dans un coin du plan de travail. Un simple signe de tête en direction de Serena lui exprimait son remerciement avant qu’il ne s’installe de nouveau sur la chaise en face d’elle. Le texan fouillait alors dans les poches d’une veste suspendue à sa chaise jetant un vieux paquet de cigarette ainsi qu’un zippo devant lui.

Shawn se contentait néanmoins d’observer le paquet sur la table. Depuis qu’il avait perdu 20% de ses capacités respiratoires, le texan réfléchissez plus longuement à s’allumer une cigarette. C’était une chose qu’il ne faisait pas par le passé, profitant de la moindre occasion pour se retrouver avec une cigarette allumée au coin des lèvres. La crise de toux qu’il eu plus tôt dans la journée le fit hésiter longuement et c’est alors que grommelant dans ses dents. Il lâchait un juron avant d’envoyer le paquet et le briquet dans un fauteuil plus loin. Les yeux se posant une nouvelle fois sur Serena, il forçait un sourire pour s’enlever cette expression pensive du visage avant d’ajouter sur un ton complètement différent

« La blessure que j’ai mentionné… C’est une perforation des poumons. »

Le vétéran soulevait lentement son haut afin de lui dévoiler les cicatrices des coups de couteaux et des opérations. Un sourire gêner et timide sur le coin des lèvres en remettant en place ses vêtements.

« Merci pour ton repas… »

Shawn relevait les yeux vers elle avec cette fois un franc sourire
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 505
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Want some cookies? - feat Shaw.   24/4/2016, 17:15

Je fronçais les sourcils quant à sa réponse. En quoi était-ce un problème si c’était bien sa moto ? Je finis mon assiette lorsqu’il replongeât dans un silence. Je m’y étais limite habituée depuis que j’étais dans cet appartement. D’un autre côté cella me permis de me calmer instantanément quand à mes craintes pour Alexandre. Des fleurs, rien que des fleurs ! Je relevais la tête et eu un petit sourire amusé : Black Betty ? Original. Par contre je fronçais les sourcils lorsqu’il finit sur une question. Je ne savais pas quoi répondre. C’était évident qu’on la lui avait ramenée non ?

« Tu as dit à quelqu’un que tu emménageais ici ? Ton père ou ton frère ? Un ancien camarade qui aurait fait passer le message ? La technologie aujourd’hui est rapide niveau informations. Peut-être que quelqu’un de ta famille a pu la récupérer aussi… Ou alors c’est une réplique ? »

Je le regardais essayant de comprendre ; Quelqu’un avait peut-être voulu lui faire un cadeau de bienvenue aux pays ? Peut-être que cette personne avait attendu de voir s’il s’installait pour lui amener sa moto ? Ou alors une réplique vue que l’ancienne avait été vendue. Je revenais à la réalité quittant ainsi mes interrogations, lorsqu’il se leva pour faire la vaisselle. Je l’aidais en essuyant les assiettes avant de les ranger là où il les avait prises avant. Je lui fis un large sourire lorsqu’il hocha la tête pour les fleurs. Il n’en fallait pas plus parfois ! Et puis, elles égayaient l’appartement alors c’était gagnant a tous les coups. Alors qu’il se rasseyait j’emballais les petits pains restant et les posais sur son comptoir avant d’aussi remettre le film transparent sur le plat de pâtes que je mis dans son frigo. Au moins il aura à manger demain matin et midi !

Je venais à peine de me réinstaller qu’il avait fait apparaitre un paquet de cigarette et un briquet. Je le regardais choquée : ce ‘était pas lui qui avait failli mourir d’une quinte de toux plus tôt ? Je me détendis lorsqu’il jeta le paquet plus loin. Sage décision ! Je n’étais pas sa mère mais je lui aurais arraché le paquet des mains s’il allait. Au plus je passais du temps ici au plus je voyais qu’il allait mal et avait besoin d’aide. Une autre aide que des médicaments ou des psychologues.

Je le regardais dépitée lorsqu’il me parla de sa blessure. Et en plus il souriait. Perde 20% de capacités respiratoires ok, je pensais que ça avait un rapport avec l’inhalation de gazes toxiques, ou de fumées ou autre… Mais une perforation de poumons… Je pâlis du visage lorsqu’il me montra ses cicatrices et avalait difficilement. Non mais il avait acheté un paquet de cigarette… La bouffe on s’en fout temps qu’il y avait des conserves mais des cigarettes là… Je secouais la tête en murmurant :

« Non mais vraiment quoi ! »

Je me levais pris son paquet de cigarette et ouvrit la fenêtre la plus proche avant de balancer le paquet et de fermer la fenêtre. Levant les bras au ciel je les laissais retomber contre mes cuisses.

« Tu vois le truc de la marraine la bonne fée ? C’est officiel ça ne comporte plus que la bouffe. Tu as eu un poumon performé et tu réfléchis à te grillé une cigarette ? »

Je le regardais incrédules avant de me rassoir en secouant la tête avec un sourire incrédule sur le visage.

« Je te rembourse ton paquet mais si jamais je sens la moindre odeur de cigarette émaner de toi ou de ton appartement je te séquestre chez moi et t’obligerais à regarder les huit saisons entières de Desperate Housewife’s ! »

Fière de moi je le regardais avec un air de défis sur le visage même si je conservais un petit sourire histoire de montrer que je n’étais pas si horrible que ça. Fallait y aller pour trouver une torture aussi performante ! Je fis un sourire plus tendre lorsqu’il me remercia et me doutais qu’il allait être temps que je parte bientôt.

« De rien ça m’a fait plaisir ! Du coup soit pas en retard demain. Histoire que je ne décongèle pas de la viande pour rien ! »

Je lui fis un sourire chaleureux avant de me relever doucement.

« Je pense que ma missions pour ce soir est accomplie non ? Et puis bon je m’impose, je m’impose mais j’imagine que tu apprécies aussi le silence après tout ce que j’ai pu parler aujourd’hui ! »

Je lui fis un sourire taquin avant de reprendre mon panier. Je me permis de rajouter une remarque, ne sachant pas jusqu’où allait sa capacité à cuisiner. Les aliments frais ne se conservent pas comme des conserves !

« Je t’ai laissé les pâtes et le pain pour demain si tu veux ! La salade peut se conserver jusqu’e après de main sans soucis. Et si jamais tu as besoin de quelque chose, mon appartement est juste en face. »


Je restais debout quelques secondes à le regarder un petit sourire aux lèvres. J’avais envie de lui dire que ça allait aller mais je ne voyais pas pourquoi je l’aurais dit, ni même pourquoi j’avais envie de le dire.

« Du coup bonne soirée ? »

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Want some cookies? - feat Shaw.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: