AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confidences au détour d'une allée [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   23/4/2016, 22:47




Après une petite journée de boulot d’à peine trois heures de tournage qui au final représentait a peine dix minutes de l’épisode pour lequel c’était fait, petit passage à une supérette du quartier de Chelsea. Habitant Tribeca, sans être loin il est sûr qu’il y avait plus près mais j’aimais bien cette petite enseigne pour le fait qu’on y trouvait pas mal de produits bio et en vrac. Je n’allais pas jusqu’au point d’être végétarien mais entre mon éducation proche de la nature à Hawaii et le culte du bienêtre à Los Angeles, je faisais par reflex très attention à ce que je pouvais manger, la provenance et tout ça. Alors pour toutes ces raisons, ce petit magasin était parfait pour moi. Et en plus, ce week-end, je recevais ma fille à la maison donc il était important pour d’avoir tout ce qu’il fallait. Et puis … Il y a aussi que dans ce magasin, la clientèle est pour beaucoup composé de célibataires. Une petite rencontre au passage de temps à autre c’était sympa je ne dis pas …

Enfin comme dit, aujourd’hui j’étais surtout là pour faire les courses pour ma fille alors pas spécialement en mode plan drague. Alors passant d’un rayon a l’autre, en flânant un peu quand même, pas spécialement pressé non plus, je prenais au fil de ma progression ce dont j’avais besoin, finissant par arrivé au rayon épicerie sucré et plus précisément des thés. J’en buvais beaucoup, c’était bon pour détoxifier le corps. Et dans un magasin de produits bio, autant dire qu’il y avait le choix niveau thés. Du bon comme … du moins bon dirons-nous. A force de vouloir jouer à fond la carte du naturel, certains ce loupaient un peu niveau goût. Et d’ailleurs, près a simplement prendre ce que j’avais l’habitude, j’avais vu du coin de l’œil une jeune femme qui semblait hésité quand a son choix.

- Pss … Prenez pas celui-là. Il est infâme …

Je lui avais dit ça en chuchotant comme si c’était un secret, ou peut-être pour ne pas être entendu par un des employés du magasin qui pourrait trainer dans le coin. Le fait est que je jouais un peu sur le ton de la confiance. Souriant doucement mais amicalement a la jeune femme, j’avais été prendre une autre boite de thé et lui avait tendu.

- Celui-ci a les mêmes propriétés et est bien meilleur.

Bien que parlant plus naturellement, je gardais la voix un peu basse, encore une fois un peu dans la confidence, voulant surtout paraitre sympathique. Oui bon, j’avais dit ne pas être là dans l’optique de faire une rencontre ou quoi mais rien ne m’empêchais d’être sympa avec une personne sur le point de faire un très mauvais choix.


Fiche Créée par KIARIE de BLACK EDEN


Dernière édition par Hunter Dawson le 5/7/2016, 01:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   25/4/2016, 14:59

Je soufflais dans ma voiture après l’avoir garée histoire de reprendre un peu des forces avant de sortir affronter la foule qui se bousculait certainement dans la supérette. Ce n’étais pas la supérette la plus proche mais on y trouvait des produits frais d’excellente qualité et ils étaient les seuls à vendre du jus de litchi d’une certaine marque d’ont je raffolais absolument ? Du coup j’y allais une fois par mois en moyenne pour refaire un stock. Enfin la supérette près de mon immeuble avait aussi une excellente qualité de produits frais… Mais pas le jus de litchis ! Du coup j’avais pris mon courage après une journée éreintante au musé et était rentré dans le magasin plus vide que je ne le pensais, à mon grand plaisir.

Un sourire léger se forma alors sur mes lèvres et je me détendis en me disant que je pourrais faire mes courses en prenant mon temps. Rien de mieux. Je m’emparais d’un caddie et me mis en route du coup. Quelques filets de dindes et dés de poulets plus tard je vagabondais dans le rayon des pâtes me faisant un petit stock de pâtes de toute forme. 35 centimes le paquet, on ne va pas s’en priver. Même si je ne devais pas spécialement faire attention à mon budget j’aimais bien acheter moins cher pour certaines choses par principe, pourquoi payer plus cher pour le même produit ? Juste pour avoir la marque dans son armoire ? Non merci. Je pris aussi deux pots de confitures et en profitais pour acheter du miel avant de m’arrêter devant le rayon des thés. J’’en avais encore chez moi mais j’avais épuisé certains stocks et j’aimais varier les goûts. Du coup je repris mon préféré : un thé avec un goût intense de mente. J’hésitais ensuite sur le thé à choisir.

Je voulais quelques choses de nouveau et de différent. J’avais pris un thé « chocolat-orange » par curiosité et lisais les ingrédients sur l’étiquette lorsque j’entendis un bruit à côté de moi. Je relevais le visage étonné vers l’homme qui se tenais à côté de moi et à qui je n’avais pas fait attention jusque-là. Un sourire amusé se dessina sur mes lèvres alors qu’il chuchotait comme s’il ‘agissait d’un secret d’état. Je reposais donc le thé dans l’armoire ne lui sevrant un sourire complice lorsqu’il me tendit un autre thé : citron/gingembre. Pas mal du tout ça !

Je posais le thé dans mon caddie et souriais sincèrement à l’homme, avant de lâcher sur le même ton de confidences :

« Merci beaucoup ! Je pense que je n’aurais pas survécu de goûter à un mauvais thé en rentrant, surtout aujourd’hui ! »

Je lui fis un clin d’œil sympathique et sans arrière-pensées avant de tendre ma main :

« Serena, enchanté ! Vous êtes connaisseur ? »

J’avais pointé le rayon de thé d’un geste discret à la fin en souriant poliment. Moi qui adorais bavarder avec des gens et faire de nouvelles rencontres… Cette rencontre tomba à pic pour me faire oublier la journée rush que j’avais eu. Pas nécessairement mauvaise mais j’avais du courir partout, même sauter ma pause déjeuné, une collègue étant tombée malade à la dernière minutes. Heureusement que je connaissais mes sujets d’art par cœur pour certains !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   26/4/2016, 18:23




Voyant que de toute évidence, ma petite mise en scène semblait amuser la jeune femme, j’avais affiché un sourire plus franc en voyant celle-ci reposer la boite de thé qu’elle avait en main pour prendre celle que je lui tendais, la consultant rapidement avant de la poser dans son caddie. Et mon sourire c’était un peu plus élargie à entendre sa réponse ou surtout le fait qu’elle répondait de la même façon que moi, a chuchoter un peu. Prenant pour ma part un air entendu à ses paroles, presque compatissant.

- Ah oui, un mauvais thé après une mauvaise journée y’a rien de pire …

Si le seul réconfort de notre journée pourri s’avérait-nous lâché lui aussi c’était à coup à se tirer une balle. Bon peut être pas à ce point mais vous suivez l’idée. J’avais eu un petit soupire amusé en voyant le clin d’œil de la jeune femme, retrouvant rapidement un sourire amical en tendant à mon tour ma main pour aller prendre la sienne.

- Hunter, de même. Et … oui ! Je ne veux pas me vanter mais j’en connais un sacré rayon.

Nouvel air entendu a hoché doucement la tête en mode mec qui et allait un peu sa science. Mais bien rapidement j’avais repris mon naturel, lâchant un léger rire.

- Désolé c’était nul comme blague.

En connaitre un rayon en se trouvant dans un rayon … Bon pas pour autant que je me sentais bête ou quoi. C’était juste une petite blague idiote, se voulant drôle à la base. Pas de quoi me porter préjudice non plus ?

- Plus sérieusement oui je teste et bois pas mal de thé. C’est meilleur que le café.

Moins agressif pour le corps, les muscles, avec de meilleures vertus. Bon là c’était plus le côté sportif qui parlait mais les faits étaient là.

- Et vous ? Connaisseuse aussi ou juste amatrice occasionnelle ?


Fiche Créée par KIARIE de BLACK EDEN


Dernière édition par Hunter Dawson le 18/5/2016, 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   26/4/2016, 23:49

Je hochais dramatiquement la tête quand à sa remarque du mauvais thé. En effet il n’y avait rien de pire. Enfin si… Se faire chier dessus par un pigeon, se disputer avec un ami, avoir sa voiture qui tombe en panne, se faire surprendre par une coupure d’électricité et donc d’internet alors que vous regardiez votre série préférée… Tout ça quoi !

Je me présentais en souriant et il en fit de même. Hunter. Pas commun mais j’aimais bien. D’un autre côté Serena ce n’était pas courant non plus mais au moins je ne me nommais pas « chasseur ». Pas que ce soit un préjugé contre lui. J’eu un petit sourire en l’écoutant me dire qu’il en connaissait un rayon mis à son regard j’avais l’impression de passer à côté d’un truc… Du coup je fronçais légèrement les sourcils tout en maintenant le sourire. Mon intuition se précisa quand il s’excuse pour la blague.

« Je ne saurais pas la juger étant donné que … Ohhh ! En connaître dans un rayon face à un rayon… c’était ça ? »

Je fis un geste vague de ma main vers le rayon en ayant un petit sourire désolé sur les lèvres, en me mordillant cette dernière d’ailleurs.

« Pardon, c’est la fin de la journée, ce n’est pas le moment où je suis le plus réceptive à des blagues ! »

Vraiment désolée. Je repris une posture normale lorsqu’il raconta en boire beaucoup. Je hochais la tête en rigolant doucement lorsqu’il évoqua que c’était meilleur que le café. Enfin j’avais été étudiante du coup j’avais connu la phase « nuit blanche – café – matin –café- midi –café –soir café » pour pouvoir travailler plus. Mais après avoir obtenu mon diplôme j’avais décroché me rendant compte à quel point j’en étais accro. Et je devais avouer que le thé m’avais fait un bien fous !

« Connaisseuse amatrice ! Disons que le second m’a mené au premier. J’étais étudiante en histoire de l’art et du coup accro au café mais une fois fini je suis passé au thé. Au début je prenais n’importe quoi, ce qui me goûtait. Le truc c’est que ce n’était pas toujours adapté. Un jour après un repas je trouvais mon thé aux fruits rouges trop lourd du coup j’ai commencé à faire des recherches. Depuis j’ai appris à différencier les thés et savoir quoi boire quand. Enfin parfois je suis en quête de nouveauté pour une fois changer des classiques « fruits rouges » et « menthe » ou encore « camomille ». Du coup vous tombiez à pic ! »

Je me rendis alors compte que je m’étais encore perdue dans un monologue.

« Désolé je parle, je parle, mais vous êtes peut-être pressé ! J’ai toujours tendance à parler, on n’arrêtait pas de me le dire… Enfin arrêtais… on me le ressorte encore aujourd’hui ! »

Je haussais les épaules en souriant. Ça ne m’avait jamais dérangé de parler beaucoup et je n’avais pris ces remarques négativement surtout qu’elles n’avaient jamais été dites agressivement mais plus en riant. Je me perdais trop facilement c’était plus fort que moi.

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   18/5/2016, 20:52




J’avais eu un petit rire amusé, hochant positivement la tête quand Serena, après être passé à côté, avait fini par comprendre ma blague. Comme quoi en plus d’être nulle comme blague elle n’était même pas claire à comprendre. Mais bon ça va, malgré ce elle ne semblait pas me regarder comme un débile ou quoi. Au contraire vu qu’elle semblait elle-même désolé de ne pas avoir été plus réactive. Bien évidement je ne lui en voulais en rien.

- Il n’y a aucun souci elle n’était pas très bonne de toute façon. Mais je peux être drôle si je veux !

J’avais dit ça avec un air qui se voulait faussement convainquant, comme si je cherchais à me justifier alors que dans le fond ce n’était pas le cas. Plus une façon de faire de l’humour mais sans blague cette fois. A l’évidence ce n’était pas mon fort aujourd’hui.

Puis à parler de notre « niveau » en thé, Serena commençait à m’expliquer être elle aussi amatrice de cette boisson, m’expliquant comment elle était venue en a boire. Me parlant de ses études, de comment elle avait fait sa desintox du café en passant au thé, à quel moment elle prenait quel type de thé, qu’elle avait commencé à faire des recherches sur la chose pour savoir comment au mieux le prendre et par la suite de ses aventures gustatives. Et bah oui ! C’est qu’elle parlait beaucoup et s’en s’arrêté en plus ! Tout durant pour ma part je la regardais avec un léger sourire amical sur les lèvres, hochant la tête positivement pour faire comprendre que je l’écoutais bien mais me retrouvais malgré moi a relevé un peu mes sourcil d’étonnement à voir qu’elle ne s’arrêtait pas de parler. Elle prenait le temps de respirer au moins dans tout ça ? Elle allait s’arrêter à un moment ? Bien que dans le fond ça ne me dérangeais pas, au contraire je trouvais cette façon d’être assez amusante, finissant d’ailleurs par échapper un nouveau petit rire quand elle c’était rendu compte de s’être perdu dans un monologue.

- Pas de problème c’était, … instructif ! Et non je ne suis pas spécialement pressé. Enfin, j’ai encore des courses à faire mais pas besoin de me presser plus que ça. Mais si j’ai bien compris vous vous avez eu une longue journée donc peut être l’envie de vite rentrer … vous faire un thé.

Et non ce n’était pas forcement une blague bien que j’avais dit ça avec une pointe d’amusement dans la voix. Juste histoire de continuer à souligner la conversation présente.

- Vous connaissez le coffee shop Maman à Tribeca ? Enfin il y en a aussi un dans Soho. Ils servent du thé de chez Sloane qui sont vraiment exce-llent. En plus les café en eux même sont très sympa, c’est français avec un look un peu rétro vieille France de campagne de ce que j’ai compris. Ils font a mangé aussi c’est vraiment très sympa comme endroit.

J’allais pour ma part assez souvent à celui de Tribeca vu que j’habitais a côté, y passant souvent les matins avant d’aller bosser pour me prendre un thé et aussi à certains membres du cast de ma série que j’avais convertis.


Fiche Créée par KIARIE de BLACK EDEN
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   19/5/2016, 20:04

Je me sentais gênée de ne pas avoir compris sa blague mais il ne semblait pas l’avoir mal pris. Heureusement ! Je rigolais doucement à mon tour à sa réplique et repris sur un air conspirateur avec un clin d’œil en prime.

« Vous semblez sympa du coup je vais vous croire ! »


Ensuite la conversation tourna autour des thés et je me perdis encore dans un monologue. M’excusant, sa réponse me fit finalement sourire et me sentir un peu moins coupable. C’est vrai que j’avais souvent tendance à partir dans mes monologues. Déformations professionnelle je suppose. D’un autre côté j’avais toujours adoré parler de chose que j’aimais bien. C’était plus fort que moi.  Je secouais la tête et souriais complice à la fin de sa phrase.

« Ça va, les gens sympa ça me détend ! »

Oui pas comme cette idiote qui m’avait dépassé à  du 90 dans un zone 30 … Non mais sérieux certaines personnes avaient reçu leur permis de conduire dans un Kinder surprise ! Il me parla ensuite d’un coffee shop et je fronçais les sourcils concentrée essayant de me situer dans les différents quartiers. Je ne connaissais que peu de magasins suite à leurs noms. Finalement quand il me décrivit les endroits je finis par secouer la tête négative en souriant légèrement.

« Non je ne connais pas ! Mais ça me tente s’ils vendent des bons thés ! C’est quoi l’adresse ? »

Vite fait j’avais pris mon téléphone et ouvert l’application bloque note pour retenir. Non mais me connaissant ce soir je me métrais devant un reportage et j’aurais déjà tout oublié d’ici demain ! Tiens ce soir, je me demandais ce que j’allais manger d’ailleurs ! J’eu une soudaine envie de quiche e me dis que je ferais bien d’aller prendre une portion de lardons et une pâte feuilletée.  Du coup je notais déjà ces deux ingrédients en dessous du nom du coffee shop que j’avais retenu !

« Au fait si vous aimez les salon de thé, j’en connais un à Brooklyn très près du Muséum. Feuilles de rose, c’est le nom. Je ne sais pas si vous connaissez ? Ils font salon de thé mais sont  plus accès sur la vente de thé. Ils font des mélanges assez étonnant mais toujours délicieux je trouve ! »

Vu qu’il m’avait donné son adresse pourquoi ne pas en donner une à mon tour ? L’égalité avant tout !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   21/5/2016, 22:38




Deux fois que Serena disait me trouver sympa chose qui m’amusait un peu. Gentiment bien entendu et puis c’est vrai que c’est toujours agréable de voir qu’on passe bien. En fait c’était surtout l’ensemble du personnage que semblait être Serena qui m’amusait. A première vu elle semblait être quelqu’un d’assez avenante et ouverte, la discussion facile. Le genre de personne avec qui il est facile d’accroché. Enfin bon, je la connaissais depuis à peine cinq minute. Pas de quoi faire son profil psychologique non plus. Mais disons qu’au détour d’un rayon c’était le genre de personne avec qui j’appréciais la rencontre même si ça n’allait pas plus loin.

- Le café se trouve sur la 211 west de Broadway, à tribeca donc. Pour celui de soho je ne connais pas l’adresse exacte, juste qu’il se trouve sur Center Street.

Voyant Serena sortir son téléphone, j’avais eu un petit sourire a ce geste. Et bien c’est qu’elle y tenait vraiment à tester ce salon de thé. Mais encore une fois c’était bien. Plus sympa que quelqu’un qui fait semblant de s’intéresser à ce que vous dites mais n’en a au final rien à faire. Donc là soit elle mettait tout son cœur à faire croire que mon coffee shop l’intéressait, soit elle était sincère. Et franchement je préférais croire en la deuxième version. Et d’ailleurs semblerait-il qu’on en était aussi à s’échanger nos bonnes adresses vu que Serena me donna à son tour la sienne.

- Feuilles de rose ? Faut que je retienne pou à l’occasion même s’il m’arrive rarement de sortir de l’ile.

Pour ainsi ci même jamais. Enfin les rare fois ou je quittais Manhattan c’était pour rejoindre l’aéroport de JFK quand je retournais à Hawaï. Pas le genre d’excursion qui me permettais de m’arrêter prendre un thé, ou à l’aéroport justement.

- C’est que vous y travaillez ? A Brooklyn.

Vu qu’elle me parlait d’un salon de thé la bas, du musée et tout en ayant dit qu’elle avait étudié l’histoire de l’art. Oui j’avais retenu ce qu’elle m’avait dit et en faisait le lien.


Fiche Créée par KIARIE de BLACK EDEN
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   23/5/2016, 11:56

Je notais l’adresse, me promettant d’y passer prochainement. Non mais j’adorais tout ce qui touchais au thé alors je prenais l’adresse à cœur. C’était dommage qu’il sorte rarement de l’île. Il y avait tant à découvrir. Je lui fis d’ailleurs un sourire en penchant un peu la tête.

« C’est dommage, il y a tellement plus ! New York est tellement vaste, suffit de connaître quelques bons coins ! »

C’est vrai que New York était vaste et riche. Il y avait des centaines de petits endroits discrets et charmants à découvrir. Je ronchonnais bien assez souvent envers cette ville surpeuplée et bruyante, trop rapide, trop grande, trop… Enfin parfois cette ville m’énervait fortement. Mais il y avait aussi de beaux côtés. Central Park, des petites boutiques de vendeurs privés, des coins historiques regorgeant de mystères et de beautés. Il fallait les connaître mais ils existaient. Et puis il y avait les musés, et pas que le mien. Enfin je n’avais pas non plus parlé sur un ton de reproche, il était libre de faire ce qu’il voulait. C’était plus une constatation.

Je rigolais doucement et le regardais gênée. He merde j’avais encore trop parlé sans m’en rendre compte.

« Oui, au Brooklyn Muséum, vous y êtes déjà allé ? Désolé je viens de me rendre compte que je parle tellement que vous savez limite me profiler. Je parle toujours trop ! Enfin au moins vous ne savez pas où j’habite ni mon numéro de carte de crédit du coup je présume que ça va, je me contrôle un minimum. Ou alors on n’a juste pas évoqué les sujets qui m’en auraient fait parler. »


J’avais un air désolé sur le visage mais quand même une petite touche d’amusement. Je veux dire je savais que je parlais beaucoup. Et bon c’est vrai que je débitais parfois des infos sans réfléchir mais je savais quand même faire attention un minimum. Je finis par hausser les épaules et demandais en retour sur le ton de la bonne humeur :

« Bon et bien vu que je suis démasquée je suppose que c’est à votre tour ! Vous travaillez où ?  »

La question n’était pas d’une curiosité malsaine. Juste faire la conversation. Et puis bon c’était donnant donnant non ? E puis bon ce n’est pas non plus comme si je mordais ou que j’étais une dangereuse psychopathe qui allait le suivre partout et le traquer jusqu’à le rendre fous… Fallait vraiment que j’arrête de regarder esprit criminel de temps en temps !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   30/5/2016, 23:44




J’avais acquis d’un petit signe de tête, ne pouvant qu’approuver les dires de Serena malgré tout. Il est vrai qu’il y avait beaucoup de chose à découvrir à New York, bien plus que je ne l’aurais imaginé en venant vivre dans cette ville. Après tout je venais d’Hawaï puis de Los Angeles, niveau truc à découvrir les deux endroits étaient bons ! Mais c’est vrai que New York malgré ça plus petit taille, pour Manhattan du moins, n’était pas en reste.

- Justement ! Je vis ici depuis un peu plus de 4 ans et j’arrive toujours à me perdre du l’ile alors à l’extérieur !

J’avais relevé mes sourcils en faisant des grands yeux comme si cette idée était terrifiante mais avait eu bien vite par la suite un petit rire en reprenant une expression normal. Bon me perdre était peut être un grand mot mais il est tout de même vrai que par moment je pouvais encore avoir du mal à trouver mon chemin, perdu dans tous ces quartiers en bloc. Et dans tout ça même après plus de 4 ans je trouvais toujours de nouveaux lieux à découvrir alors le reste pouvait bien attendre un peu. Mais à l’occasion oui, pourquoi pas … Et en effet comme je le pensais, Serena travaillait donc bien à Brooklyn et plus précisément au musé qui s’y trouvait.

- Non jamais. J’avoue ne pas être un féru d’histoire donc qu’a par l’été en période caniculaire, je n’y vais pas souvent.

Vu que ce genre de lieux étaient toujours équipé de très bonne clim et donc bien frais, j’étais agréable. J’avais été au Met l’été dernier avec ma fille. Elle avait beaucoup aimé toute l’aile sur les dinosaures. Quel gamin n’aimerait pas ça de toute façon. Et moi je profitais de la fraicheur des lieux tout en passant pour un super papa, parfait ! J’avais par la suite eu un nouveau petit rire à écouter Serena me dire que je pouvais la profiler. N’allons pas jusque-là mais oui c’est sûr qu’elle ne faisait rien pour conserver le mystère.

- Il n’y a pas de mal. C’est plus agréable une personne qui communique beaucoup que quelqu’un qui est renfermé sur elle-même. Si ça avait été le cas on ne serait surement pas en train de parler depuis tout à l’heure. Et non ça va, vous ne m’avez rien confié de tel je vous rassure !

En même temps a par en lui demandant directement et qu’elle soit assez à l’ouest pour me répondre, j’avais du mal à imaginer une conversation ou Serena m’aurait confié son numéro de carte de crédit. Son adresse à la limite et encore … Bien que j’imaginais qu’elle devait aussi vivre à Brooklyn mais du coup j’allais éviter de lui demander.

- Moi ? Je suis acteur. Actuellement je joue plus en apparition qu’autre chose dans la série Good Life, je ne sais pas si vous connaissez ?

Après tout, tout le monde me regardais pas cette comédie un brin dramatique et sentimental. J’avoue que quelque part ça avait tendance à m’agacer un peu quand les gens, comme c’était le cas présent, ne me reconnaissaient pas du tout. C’était en quelque sorte la preuve que je n’étais pas du tout connu et c’était un brin frustrant.


Fiche Créée par KIARIE de BLACK EDEN
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   4/6/2016, 13:02

Je haussais les sourcils quand il lâchât l’info comme quoi il vivait ici depuis quatre ans avant de théâtralement secouer la tête en fermant les yeux. Un soupir plus tard et e répondais :

« Quatre ans… Quatre longues années et je parie que vous n’avez même pas encore goûté aux meilleurs Lasagnes de toutes la ville ! »

Personne ne connaissait jamais les meilleures lasagnes jusqu’à ce que je leur fasse découvrir ce petit restaurant à 5 minutes de chez moi ! D’un autre côté il y avait aussi beaucoup de chose que je ne connaissais pas. L’autre jour on m’a fait gouter les meilleures glaces de la ville à Manhattan et bien elles étaient absolument divines ! Je parlais ensuite de mon travail demandant s’il avait déjà été au muséum. Je rigolais à sa remarque sur la canicule : c’est vrai qu’il faisait toujours bon au musé, les ouvres d’art nous obligeant à garder une température ambiante constante. Je haussais les épaules en souriant :

« C’est dommage, là aussi il y a pas mal à découvrir. Mais je comprends parfaitement que ce ne soit pas le dada de tout le monde ! Je ne disais pas ça pour vous obliger à y aller ! »


Je m’étais excusée sur le nombre d’informations que je donnais, mais il répliquait avec bonne humeur ce qui me faisait sourire.

« Ca va alors ! »


Je lui retournais alors la question concernant le travail, voulant en apprendre un peu plus sur lui. Après tout je parlais depuis tantôt du coup. Quelques informations en échanges ne feraient pas de mal si ? Je le regardais intéressée quand il me dit être acteur. Ce n’est pas un métier qu’on rencontre tous les jours ! La série me disait quelque chose en effet.

« Vraiment ? Ma mère en est fan ! Elle regarde tous le temps ! Vous jouez qui ? »

Ma voix était joyeuse et entrainante mais je me rendis alors compte que ma remarque pouvais être aussi mal prise et je ne voulais pas lui mettre un coup de blues.

« Enfin ne penser pas que je pense que votre série n’est que pour les vielles personnes, ou la génération précédente ! C’est juste que je déteste regarder les séries à la télé, ou même des films. C’est simple ma télé me sert pour regarder des dvd ou brancher mon ordi pour regarder un truc en ligne. Pas que je dévalorise ou autre ! Mais les pubs sont tellement saoulant. Et puis bon me plier à un programme c’est pas trop mon truc. Mes journées sont déjà assez ordonnée niveaux horaires que le soir j’aime bien improviser. Du coup je peux passer d’un épisode de Supernatural à Desperate Houswive ou encore me regarder un Disney ! »


Je me mordillais la lèvre me rendant compte que je parlais encore beaucoup et rajoutais juste d’une voix plus douce :

« Enfin … vous ne m’en voulez pas de ne pas connaitre ou regarder ? »

Heureusement ma gène fut un peu briser quand une femme au téléphone essaya de passer avec son caddie, me forçant à me caller contre le rayon. Non mais elle ne voulait pas non plus que je lui déroule le tapis rouge ? En plus elle restait au téléphone, sans même faire gaffe aux choses qui l’entourent. C’était un des aspects que je détestais dans New York. Cette bulle d’égoïsme que les gens créent. Je haussais les sourcils avant de me retourner en souriant vers Hunter.

« Je me suis toujours demandé : le travail d’acteur c’est comment ? Ce n’est pas une profession qu’on rencontre tous les jours du coup je suis curieuse ! »

J’avais eu un regard d’excuse mais au fond j’étais vraiment curieuse de savoir ce que c’était. Ce n’était pas un métier qu’on présentait lors du choix des études ou autre sud coup je me demandais comment était son quotidien, s’il devait faire beaucoup de concessions ou autre.

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   11/6/2016, 20:05




Bien qu’amusé par l’air théâtral que se donnait Serena, je gardais mon sérieux pour ne pas gâcher son effet. Mais quand elle finit par parler de meilleures lasagne de la ville, j’avais à mon tour pris un air sérieux en arquant un sourcil.

- Si bien sûr. Elles se trouvent dans un charmant petit restaurant de Little Italy.

Qu’elle que chose me disait que Serena ne devait pas parler du même restaurant que moi, vu que précédemment elle parlait de Brooklyn et du fait que je ne sortais pas de l’ile. Mais sur ça je serais intransigeant, les meilleurs lasagnes de la ville se trouvaient dans le restaurant dont je parlais ! Quitte à devoir le lui prouver si elle voulait insister sur le sujet. Ou comment placer une invitation à diner oui. A voir si j’en aurais l’occasion.

Et oui je ne remettais pas en doute l’attrait qu’il pouvait y avoir à visiter des musées, tous ce qu’on pouvait y apprendre mais comme elle le disait si bien, chacun son dada. Sans être un hyperactif, j’aimais les activités qui bougeait comme le sport. Resté planté devant des œuvres, lire des choses ou écouter quelqu’un parler c’était une activité trop calme pour moi. A par devant un bon film j’avais du mal à me poser bien sagement. Je n’avais jamais été du genre bien studieux de toute façon en dehors des choses qui me passionnent vraiment.

Et quand on arriva à parler de moi, de mon travail et ma carrière d’acteur, j’eu la confirmation que Serena ne me connaissait pas. Pas directement du moins. Sa mère était fan de la série ? J’en étais donc arrivé à devenir un acteur de série pour cinquantenaire ? Yahou … Non j’exagère bien sûr. Mais c’était étrange vu que la série était plus ciblé jeune adulte, comme Serena en sommes, mais après bien entendu qu’il était normal qu’on soit regardé par toute sorte de personne.

- Je joue Nick, le voisin un peu amoureux de Sarah.

Sarah étant le personnage principal, une jeune femme qui approche de la trentaine et se morfond un peu sur sa vie car elle estime avoir un boulot chiant, pas de relation sentimental stable et à qui il arrive plein de situation cocasse. Moi dans tout ça j’étais son voisin et ami qui s’occupait de ramassé les pots cassé a chacun de ses échecs tout en étant plus ou moins amoureux d’elle mais sans osé lui dire les choses. Dernièrement mon personnage avait failli se lancer après une énième rupture de Sarah avec son dernier mec en date mais quand « je » me suis pointé devant sa porte avec un bouquet de fleur c’est le dit mec qui a ouvert. Du coup mon personnage a prétexté s’être trompé de porte et est partie s’enterrer chez lui. Un peu pathétique comme réaction de mon point de vu mais suite à cette épisode ma cote auprès du public a apparemment augmenté. Je me mis à avoir un léger rire a la reprise de Serena. En effet je l’avais un peu interprété ainsi d’entrée de jeu mais ne le prenais pas non plus mal.

- Non il n’y a pas de souci ne vous en faites pas. Il en faut pour tous les gouts ! Et je comprends que ça puisse être embêtant les pubs et tout.

Bien qu’il était préférable pour moi que les gens regarde la série sur la chaine, vu que si pas d’audience, pas de renouvellement de saison, mais je comprenais parfaitement que ça pouvait en agacer certains. Pour ma part les pubs ne me dérangeaient pas trop. Ça faisait la pause pipi, pause thé ou glace. J’aimais bien ces petits entracte qui me permettait de bougé et maintenait quelque part un peu plus de suspense quant à la suite. Mais je savais que de nos jours rare étaient les gens qui voyaient les choses comme moi. Toujours un sourire doux, j’avais fait un non de la tête.

- Non pas du tout. Je suis loin d’être quelqu’un de spécialement connu donc c’est normal.

Ça faisait un petit pique a l’égo c’est sûr, mais c’était tout à fait normal. Je n’étais pas Brad Pitt ou Hugh Jackman non plus. Malgré quelque apparition par ci par là je n’avais vraiment joué que dans trois séries et toujours avec des seconds rôles. J’avais distraitement suivit la scène avec la femme au téléphone, me rapprochant moi aussi du rayon mais sans m’en formaliser plus que ça, reportant rapidement mon attention sur Serena. Comment était le travail d’acteur ? Petit instant de réflexion à chercher comment expliquer ça.

- Bien … ça dépend sans doute des gens mais contrairement à ce que beaucoup de gens peuvent ce dire c’est quand même beaucoup de boulot. Il faut être capable de retenir de long texte, savoir rentrer dans la peau d’un personnage, être capable d’assimilé sa personnalité, ses tics. L’air de rien c’est vite épuisant mentalement. Pour peu que ce soit un jour sans, ou qu’on est un réalisateur assez pointilleux, une simple scène peut s’éternisé a tourné et malgré la fatigue il faut savoir resté professionnel et au top devant les caméras …

Pour le coup c’était moi qui m’étalais un peu et j’avais l’impression d’être en train de me mousser alors que ce n’était pas mon but, juste ma vision du métier. Du coup j’avais fini par avoir un léger rire un peu gêner bien que reprenant comme toujours vite mon naturel.

- Enfin ce n’est pas si dur que ça non plus … une question de pratique et de passion je pense.


Fiche Créée par KIARIE de BLACK EDEN
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   14/6/2016, 23:27

Je haussais un sourcil.

« Ah non les meilleures sont servies au Bella Note à Brooklyn ! »

Je le regardais avec un air de défis mais un sourire taquin aux lèvres. J’étais sure et certaine que les meilleures lasagnes étaient à la Bella Note. Je souriais voyant que lui aussi était persuadé.

« Je n’y croirais que quand j’aurais goûté mais si vous me faites goûter il faudra aussi me laisser vous faire goûter ! A vos risques et périls ! »

Le sujet tourna alors autour de son métier. Je me sentais un peu mal, me disant que de ne pas reconnaître un acteur c’était quand même un peu vache pour une personne dont le métier était de se faire connaître. Mais bon je n’étais pas fort télé non plus. J’essayais de me rappeler de ce que ma mère me racontait. Une fille un peu galère il me semble qui vivait des aventures un peu folle. Enfin ma mère était fan de cette série et me racontais toujours un peu ce qu’il se passait dedans, même si je n’écoutais que d’une oreille distraite. Je haussais un sourcil et penchais un peut la tête :

« Celui qui arrête pas de se faire rembarrer ? J’espère que votre vie amoureuse se déroule un peu mieux ? »

J’avais finis sur une touche d’humour, sans vouloir nécessairement le pousser à répondre. Enfin c’était sa vie aussi et je n’étais qu’une inconnue rencontrée au détour d’un rayon de supermarché. Je m’excusais de ne pas connaître, me sentant quand même mal. Je ferais des recherches en rentrant pour un peu voir ce que c’est. Enfin ce n’est pas tous les jours qu’on croise un acteur. Je me demandais s’il se ressemblait dans la série. Parfois les acteurs étaient totalement métamorphosés. Je verrais certainement. Je demandais alors comment était le métier, curieuse d’en savoir plus.

Je l’écoutais vraiment intéressée, curieuse de découvrir ce monde. Je fis un sourire un peu désolé. Les longs textes je comprenais, je devais faire des speeches sur artistes, époques, tableau et autres. Pour les tics et rentrer dans la peau du personnage là par contre je pouvais moins bien comprendre. Mais c’est vrai que ça devait être fatiguant. Surtout qu’au final il fallait réapprendre ces tics et désapprendre les vôtres. Sauf si les tics personnels entraient en lien avec le personnage. Du coup ça changeait un peu du côté glamour habituel qu’on voyait avec le tapis rouge et tout. Je haussais les épaules.

« Tous les boulots sont difficiles je pense. Le tout est de ne pas être dépressif le matin en se levant ! Mais c’est vrai que ça ne doit pas être simple de changer de personnalité comme ça. D’ailleurs vous ne devenez pas un peu shizo à force ? Enfin moi personnellement quand je parle art avec des gens j’ai toujours tendance à faire mes petits speechs comme si j’étais dans une visite guidée du musée. Enfin j’essaye de me retenir quand même, tout le monde kiffe pas les monologues. Mais parfois l’une ou l’autre information m’échappe ! »


J’eu un sourire légèrement timide. J’avais encore du mal de temps en temps. Mais hy Je ne lui avais pas parlé de Van Gogh ou encore Botticelli ou Turner !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   23/6/2016, 19:43




- Que de chose à gouter, on s’y perd …

Je regardais Serena à mon tour avec un sourire taquin, ayant parlé d’un ton légèrement amusé et peut être un poil moqueur sur la répétition de ce mot dans sa phrase mais ce n’était en rien méchant, une gentille moquerie.

- Et « à vos risques et périls » ce n’est pas très engagent comme approche.

Je comprenais bien que ça touchait au fait qu’en goutant ses lasagnes mes convictions pourraient donc remis en question mais dans le contexte cette formulation n’était peut-être pas adapté ce qui donc m’amenais à en jouer, la taquiner à nouveau. Hé ! C’était elle qui commençait avec ses lasagnes « soit disant » meilleur que les miennes. A voir si en effet un jour on aurait l’occasion de faire un duel autour. Dans tous les cas, tout ça restait bon enfant.

- Rembarrer est un grand mot vu qu’il ne tente pas tellement sa chance !  Et pour ce qui est de moi … Non pas tellement.

Après une petite hésitation voulu dans ma phrase, j’avais terminé celle-ci avec un bref rire. Non ma vie amoureuse ne se déroulait pas forcement mieux que mon personnage mais au moins pas plus mal non plus et au final ma situation ne me dérangeait pas du tout. Il y a du bon à être célibataire, vivre sa vie dans son coin sans avoir à se soucier de quelqu’un d’autre. Enfin mise a par de ma fille ça va s’en dire mais justement, ma vie sentimental avec sa mère était un parfait exemple des bienfaits du célibat !

J’étais d’accord avec Serena sur le fait que tout boulot était difficile à sa mesure. Et oui c’était mieux de ne pas être dépressif mais ça pas seulement pour le boulot je pense … J’avais finalement eu un nouveau petit rire a son histoire de finir schizophrène.

- Non ça va je m’en sors bien sur ça. Le plus « grave » qu’il peut m’arriver par moment c’est d’appeler mes collègues par le nom de leur personnages ou de moi-même répondre au nom du mien s’en m’en rendre compte. Donc si ce n’est que ça, ça va.

On aura vu pire comme cas de schizophrénie. Et pour ce qui était de Serena, c’était étrange comme je n’avais aucun mal à l’imaginer parler sans s’en rendre compte et sans s’arrêter. Nouvelle petite pensé un poil moqueuse mais en rien méchante encore une fois. Et au final, même si cette rencontre au détour de cette allée était forte sympathique, nous n’allions peut être pas campé ici jusqu’à la fermeture du magasin.

- Bon et bien … quel jour, quel heure et par quel restaurant on commence notre duel de lasagne ?

J’affichais un petit sourire en coin en regardant Serena, peut être un poil dragueur celui-ci. Vu qu’on avait parlé restaurant un peu plus tôt, sur l’idée de se les faire découvrir mutuellement pour établir qui connaissait la meilleure adresse, c’était au final une bonne opportunité pour se revoir non ?


Fiche Créée par KIARIE de BLACK EDEN
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   29/6/2016, 18:05

Je souriais en hochant la tête. Point pour lui, j’avoue que ce n’est pas encourageant mais bon. C’était quand même risqué de rentré dans un restaurant concurrent et de se trouver à terre tellement les lasagnes étaient bonnes non ? Imaginez qu’il ne puisse plus manger les anciennes ? Non allez j’étais faire play, je suppose que tant qu’elles ne sont pas industrielles toute lasagne se vaut !
La conversation tourna autour de son rôle que je découvrais. J’espérais qu’il ne le prenne pas trop mal que je demande pour sa vie amoureuse. Le début de sa réponse me fit sourire, monsieur est pointilleux, mais la fin par contre me fit mordre ma lèvre, signe de stress.

« Je suis désolé, je ne voulais pas aborder un sujet sensible ? »

Enfin sensible… je n’en savais rien, d’où le fait que ma phrase sonnait plus comme une question. Parfois je me trouvais à ‘aise avec une personne et je lançais une remarque comme ça sans réfléchir que peut-être ça pourrais blesser ou être trop indiscret. Enfin il rigolait du coup je me permis un petit sourire timide et répondais d’une voix douce.

« Désolé pour la question, j’aurais pas dû la pauser, votre vie ne regarde que vous évidemment ! »


Enfin au moins je l’avais divertit en lui demandant s’il n’était pas un peut schizophrène sur les bords à force, mais il me rassura bien vite en me faisant rire à mon tour.

« Evitez d’aller au Starbucks dans ce cas, ça pourrais faire désordre ! »

Ma remarque avait été lancée sur le ton de la plaisanterie, loin de moi l’idée de lui dire où aller finalement. Mais s’il avait du mal avec les noms, c’était un endroit à éviter. Je m’imaginais la scène : lui plongé dans son GSM ou dans sa commande, donnant le nom de son personne et après ne prenant pas sa commande en charge parce qu’il n’entend pas son vrai prénom. Ce serrait cocasse !

Je haussais un sourcil lorsqu’il m’invita clairement à manger ensemble. Ah ben apparemment ça ne plaisante pas concernant les lasagnes… Ou si justement ? Je fis un sourire taquin et pris un air faussement hautain ne parlent.

« Et bien je dirais qu’on commence avec le mien ? Vu qu’il est le meilleur, inutile d’aller plus loin après ! – plus sérieusement alors, je proposais avec un sourire sincère – Non, personnellement je n’ai pas de préférence d’ordre donc ce qui vous convient ? Pour l’horaire j’ai mes mardis et jeudi soirs ou je finis plus tôt au musé donc ces deux dates m’arrangent bien… je mange aux alentours de 18h30 – 19heure, je ne sais pas si ça vous convient ? »

Je souriais attendant sa réponse. J’étais légèrement étonnée de son invitation, qui a le loisir de se faire inviter par un inconnu, rencontré dans un magasin, pour un concours de lasagnes ? Une chose est certaine, de son statut d’acteur je ne raconterais rien de tout cela à ma mère ! Non mais fallait pas non plus alerter la gestapo, j’étais déjà bien assez tenté comme ça d’aller voir sa fiche wikipedia. Mais ce détail mis à part cela me faisait plaisir de me faire inviter de la sorte. S’il avait voulu me draguer avec cette invitation, ça n’avait pas été aussi clair que s’il avait utilisé des panneaux clignotants avec des flèches lumineuses, et c’est bien ce qu’il me plaisait. La soirée pouvait absolument se terminer amicalement sans aucun souci tout comme elle pouvait se finir autrement … Comment dit-on déjà ? Ah oui : « et plus si affinités » !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   1/7/2016, 04:25




J’avais légèrement secoué la tête pour faire un non avec un léger sourire sur les lèvres a la question de Serena, quant à savoir si c’était un sujet sensible qu’elle avait abordé et voyant bien son air un peu inquiet suite à ma réponse. Et oui en effet ma vie ne la regardait pas forcément mais je n’avais rien a caché à ce sujet. Et pour tout dire, a la base j’avais surtout pris sa première remarque comme un petit grattage d’info, à savoir si j’étais célibataire. Bon vu son embarras qui suivait ce n’était peut-être pas le cas ou sinon elle manquait vraiment de pratique dans l’exercice.

- Il n’y a pas de mal, vraiment. Je suis célibataire pas lépreux.

Il y avait du coup en effet plus grave comme sujet sensible. Et encore une fois, histoire qu’il n’y ait pas de malaise j’avais répondu ça avec le sourire. Que ce soit bien clair que je ne prenais en rien les questions de Serena comme intrusive ou quoi. Ça va ce n’était pas comme si elle me demandait si tu coup j’avais régulièrement des aventures ou si a défaut j’avais une belle collection de porno. La en effet ça serait sensible et même un peu gênant. Heureusement, on n’allait apparemment pas continuer sur cette voie-là. Et faut que j’arrête de pensé à des conneries pareils …

A la blague de Serena, quant au Starbucks, ce fut à mon tour d’avoir un petit temps de réaction, la regardant en plissant un peu les yeux. Le rapport avec ma pseudo schizophrénie et les star…

- Ah ! Je viens de comprendre ! Désolé. Oh puis chacun son tour !

Elle-même ayant mis un petit temps à comprendre ma blague sur les rayons, nous voilà à égalité niveau blague ayant un peu de mal a passé.

- Mais c’est bien trouvé !

Quand même, un peu de réconfort. Et c’était en effet bien trouvé, juste que mon cerveau avait d’abord prit la route des différentes boissons proposé dans ses cafés avant de pensé au prénom. Chose pourtant évidente vu la conversation mais bon que voulez-vous, je ne suis qu’un homme ! D’ailleurs parlant de ça, nous arrivions donc à ma proposition plutôt franche d’aller diner. Et ma proposition semblait lui convenir ce qui était plutôt engageant. Commencé par le sien vu que c’était forcément le meilleur ? Petit hochement de tête l’air de dire « tu m’en diras tant » avec un sourire taquin, un poil moqueur.

- C’est cela oui …

Bon en même temps comment lui en vouloir de défendre son restaurant ? Pas de sa faute la pauvre si elle n’avait pas encore gouté au mien. Un jour elle me remerciera pour cette découverte. D’ailleurs ce jour semblait être mardi ou jeudi. Par contre, wooh, mangé à 18 heure 30 ou 19 heure ? Et couché à 21 heure c’est ça ? Bon oui j’me moquais un peu mais gentiment. Disons que moi mon rythme de vie c’était plus finir le boulot à cette heure-ci, passé à la salle de sport ou de boxe par la suite et du coup rentrer chez moi vers les 21 heure pour enfin manger. Mais bon, je ne juge pas et pouvais tout à fait m’adapter.

- Mardi à 19 heure ça me va très bien. Et du coup je serais même bon vainqueur, je veux bien qu’on commence par votre restaurant afin de vous offrir une défaite en deux round.

J’avais affiché un plus large sourire, un peu hautain à mon tour bien que plaisantant bien évidement. Ça va, je n’avais pas forcement peur de la vexer en insistant de la sorte. Depuis tout à l’heure on se chambrait gentiment à propos de nos restaurants. Enfin quoi qu’il en soit j’avais fini par sortir mon téléphone de ma poche, relevant mon regard vers Serena par la suite.

- On échange nos numéros ?

Même si notre rendez-vous était plus ou moins posé ça serait tout de même plus pratique pour se retrouver, ou si l’un ou l’autre avait un empêchement de dernière minute sait on jamais.


Fiche Créée par KIARIE de BLACK EDEN
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   1/7/2016, 22:45

Je me détendis un peu quand je vis son sourire et sa réponse négative quand à mes inquiétudes. Parfois j’allais trop loin sans m’en rendre compte. Je rigolais doucement à sa réplique. Au moins il avait de l’humour et le prenait de la sorte. Je laissais le sujet sur cette réplique humoristique et sur mon amusement. Je n’étais pas indiscrète et en plus vu son métier il devait avoir sa dose de questions indiscrète.

Je tentais mon tour une vanne avec le Starbucks et ce fut à son tour de ne pas saisir la blague. Je rigolais d’autant plus vu que ça nous était arrivé à nous deux. Je haussais simplement les épaules à son compliment. Chacun son tour comme il disait ! C’était assez marrant de rire de la sorte avec un presque inconnu mais c’était à la fois agréable, ça détendait assez je devais dire.

Nous passâmes ensuite à notre joute concernant la meilleure lasagne. Chacun persuadé de sa supériorité, chacun jouant un petit air hautain. C’était assez marrant en fait ! Je donnais du coup une heure et une date à Hunter qui semblait apparemment lui convenir ! Je haussais les sourcils et lui faisais un sourire amusé quant à son sourire hautain. Bon vainqueur vraiment ? Je hochais la tête quand il confirma mes dates.

Je le vis alors sortir son téléphone et répondis l’affirmative quant aux numéros, sortant le mien par la suite. Je lui donnais mon numéro et pris le sien. Intérieurement je m’imaginais signer un contrat de confidentialité stipulant que je ne dirais rien à la presse, faire des plans en mode ninja pour ne pas se faire poursuivre par des fans et autres. Enfin je gardais mes petits délires pour moi, ne voulant pas le saouler avec mes stéréotypes à la noix sur les acteurs.

Numéros échangés je lui fis un sourire chaleureux et entamais doucement un mouvement pour finir mes courses.

« A mardi 19 heures alors ! »

Je n’allais pas jusqu’à faire la bise comme je l’aurais fait avec un ami proche ou une connaissance. Je le saluais du coup avec un sourire et un hochement de tête. C’était fou quand même. J’hésite sur quel thé acheter et voilà que je me retrouver invitée à un concours de la meilleure lasagne ! En tout cas j’allais déguster ce thé ce soir ! En tout cas j’avais hâte d’être mardi et de manger les lasagnes. Je me demandais si Hunter le voyais comme un rendez-vous galant… Je décidais finalement que j’irais sans me casser la tête. On verra bien ce qu’il arrivera !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Confidences au détour d'une allée [Terminé]   5/7/2016, 01:28




Donner ainsi mon numéro de téléphone n’était pas forcement que je faisais comme ça, aussi facilement. J’avais beau ne pas être super connu il n’empêche qu’il m’était déjà arrivé de tombé sur une folle. A la base une fille sympa rencontrée dans un bar qui elle s’avérait être fan de la série et de mon personnage et avec qui j’avais eu une aventure la nuit. La trouvant toujours aussi sympa au réveil au moment de nous séparer on avait donc échangé nos numéros. Au final je m’étais retrouvé harceler à longueur de journée et suite à une petite mise au point, non contente de ce faire jeter, celle-ci avait balancé mon numéro sur les réseaux sociaux ce qui m’avait obligé a changé de numéro. Depuis j’étais plus prudent mais bon là je ne sais pas pourquoi, je trouvais que le courant passait bien, Serena m’inspirait confiance. Peut-être parce que justement elle ne connaissait pas la série et n’avait pas l’air de trop s’intéresser à ce monde. Faut juste qu’elle ne donne pas mon numéro a sa mère quoi.

Enfin donc voilà. Rendez-vous de poser, numéros d’échangé en cas de souci. Tous me semblais bon pour pouvoir prochainement commencer notre combat de lasagne. Quand même bien une première ça. Pas commun comme rencontre et surtout comme suite qui s’annonçait avec mais bien agréable quand même.

- A mardi alors. Oh hé ! C’est peut-être un peu prétentieux de ma part mais au cas où, ne faites pas de recherche sur moi. Pas personnel du moins. Ce n’est pas drôle sinon.

A un premier rendez-vous, parce qu’il faut appeler un chat un chat même si c’était en tout bien tout honneur, c’était un peu dommage si l’un des participant savait déjà tout de l’autre. Puis je trouvais ça tout de même assez intrusif. C’était le jeu en étant acteur mais si ça pouvait être évité. Si elle voulait ce renseigné sur ma carrière, mon rôle dans ma série actuelle ça je m’en moquais mais tout ce qui était plus personnel, même des trucs bête comme ma date de naissance ou mes origine d’Hawaii, je trouvais ça mieux de pouvoir le dire par moi-même.

- Bonne soirée et bon thé.

Affichant un dernier sourire a Serena, j’avais commencé à tourner les talons en même temps qu’elle, reprenant le fil de mes courses qui l’air de rien avait été interrompu un certain temps. Heureusement que je ne récupérais ma fille que demain car sinon c’était un coup à être en retard pour la prendre et une nouvelle raison de m’engueuler avec Sophia …


Fiche Créée par KIARIE de BLACK EDEN
Revenir en haut Aller en bas
 
Confidences au détour d'une allée [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: