AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's drink! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   4/5/2016, 21:29

- Ça m'arrive avec les jolies demoiselles.

En disant ça il eu un petit sourire amusé alors que son regard brun aux multiples autres couleurs comme doré, gris et même parfois bleu. A croire que la nature avait voulu jouer avec ou avec sa perception des couleurs car il n'arrivait pas vraiment à définir son regard.
Il ne connaissait pas très bien Zachary, mais il ressentait l'envie de le taquiner. Était-ce sans doute un signe qu'il se sentait bien en sa compagnie ? En tout cas ça commençait bien, il n'avait rien à lui reprocher. Oh si… Peut-être sa coupe ? Il était bien mieux coiffer que Dimitri ! Ses cheveux étaient une énorme tignasse et commençait à être trop long à son goût. Là ça allait, mais encore quelques centimètres supplémentaires et il avait peur que ça fasse négligé. Donc autant les couper. Sa sœur aimait le faire alors il lui demanderait de venir à l'appart.

La petit remarque de Zachary sur l'homme et ses déchets lui indiqua que lui aussi était soucieux de la propreté et de l'environnement. Un bon point pour lui. Tout le monde devrait faire attention à la Terre car quand elle en aura marre de ce que l'Homme lui fait, elle leur fera payer et ce jour-là Dimitri espérait de tout cœur de ne pas être là car il savait que ce serait terrible. Donc si leurs descendants ne voulait pas subir les erreurs des Hommes passés, ils devaient changés et tout arranger. Malheureusement pour les générations futures elles devront payer pour les erreurs des autres.

Comme il l'avait dit, marcher les aideraient à ne pas avoir froid et en effet le jeune barman n'avait pas froid. Au contraire il commençait même à avoir chaud ce qui était une bonne chose. Il gardait ses mains dans ses poches, seuls parties de son corps à avoir froid, les bouts de ses doigts étaient rouges mais ça allait se réchauffer au bout d'un moment. S'il était chez lui -et que le chauffage serait en panne- il aurait mit ses mains sous ses cuisses, c'était une méthode infaillible qui fonctionnait toujours.

Des journées bien remplies? C'était peu dire, il était prit du matin jusqu'au soir. Il avait souvent envie de tout arrêter et de se prendre une semaine de vacance, mais c'était impossible. Le seul temps libre qu'il avait était quelques heures entre certains cours et certains soirs quand il ne travaillait pas. Oh et le week-end il faisait ses quelques heures de librairie ensuite il était tranquille.

- Nous avons tous des emplois chargés de nos jours mais ça ne doit pas nous arrêter si on veut faire quelque chose. Il faut savoir casser sa routine de temps en temps.

Dimitri ne savait pas où le cartomancien vivait donc il le laissait conduire la marche histoire de ne pas prendre la mauvaise rue. Jusqu'à présent il connaissait vaguement les quartiers. Les bâtiments étaient beau et d'une grandeur à en faire pâlir des acrophobies. Il n'en faisait pas parti, mais en regardant les immeubles il se sentait bien petit. Ça lui rappelait sa vie chez ses parents. Parfois ça lui manquait, c'était beaucoup plus facile, il n'avait pas à se soucier de ce qu'il allait cuisiner, de laver son linge, de payer son loyer. Dimitri avait eut dur, avoir son autonomie avait été beaucoup plus difficile qu'il ne l'aurait cru. Heureusement il avait put avoir le soutien de sa sœur ainsi que de ses amis, mais surtout l'aide de son meilleur ami.

- Oui je m'entends bien, j'ai de bonnes relations de travail avec eux et ça me suffit. D'ailleurs celui qui m'a remplacé c'était mon meilleur ami, c'est grâce à lui que j'ai eu ce boulot.

D'ailleurs il ne l'en remerciera jamais assez. Ça l'avait littéralement sauvé car quand il était parti il n'avait aucune situation, il l'avait fait sur un coup de tête. Il devait encore tenir jusqu'à ses 25 ans et là… Il soupira de soulagement. Ce qu'il n'avait pas dit c'était qu'à ses 25 ans il toucherait l'héritage de son grand-père. Il lui arrivait d'oublier, mais quand il y pensait, il ressentait un grand soulagement. Malheureusement il devait encore attendre une année avant d'y toucher. La patience en vaudra la chandelle. Il se stoppa devant un feu rouge pour les piétons et se tourna vers l'asiatique.

- Je n'aime pas dépendre des gens, mais son aide m'a été précieuse, je lui dois beaucoup. Et vous, comment avez-vous démarrer dans la vie ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   4/5/2016, 22:16

Zachary approuvait totalement les dires de Dimitri. Malgré des journées chargées ou des emplois du temps bien huilés, chronométrés, il fallait tout de même laisser un peu de place à la nouveauté, un peu d'inconnu dans la vie. D'un coté, il était alors flatté de savoir que Dimitri cassait sa routine pour lui.

- Oh je vois …

Fit Zachary à son explication sur l'identité du jeune homme de tout à l'heure. Jeune homme qui n'était pas vilain, il l'avouait, mais pas du tout son genre soit dit au passage. Alors il était ce fameux meilleur ami qui l'avait aidé à trouver ce boulot. Il imaginait sans mal qu'il lui devait une fière chandelle. Cela expliquait aussi cette petite étreinte de tout à l'heure. Petit veinard va ….

- C'est un bon point d'avoir de bonnes relations avec les gens qui travaillent avec soi, même si le travail en soi n'est parfois pas intéressant ou difficile, ça peut aider.


Il disait ça, mais il travaillait à son compte et seul. Bien que dans le passé, il était aussi passé par la case petits boulots. Arrêté au feu, Zachary se tenait aux cotés du jeune homme. Avant qu'il ne se tourne vers lui, Zak lui avait jeté un petit coup d'oeil, en tentant de s'agrandir un peu, en se tenant droit au maximum, limite à se hausser légèrement sur la pointe des pieds. Tsss ! Même s'il se mettait sur la pointe des pieds il ne réussirait pas à amoindrir leur différence de taille. Encore une fois, ce n'était pas du tout un truc qui le dérangeait. Pour tout vous dire ça l'amusait plus qu'autre chose. Et pour être tout à fait franc, c'était un détail qu'il aimait plutôt bien chez Dimitri. Il cessa bien vite son petit manège quand le brun s'était tourné vers lui, adoptant une attitude nonchalante tout en l'écoutant avec un sourire sur ses lèvres.

- Comme je vous comprends ! Il y a un petit quelque chose de frustrant de ne pas pouvoir être autonome, mais on a tous eu ou besoin d'un petit coup de pouce dans la vie, quel qu'il soit.


Tout le monde. Peut être pas au même niveau pour chacun, mais on a tous eu ça. Que ce soit les parents qui donnent leurs conseils quand le gamin quitte le nid, un ami qui a un bon tuyau, ou un autre qui vous aide à avoir un boulot.

- Et votre question, je suppose qu'elle porte sur mes débuts dans le domaine de la voyance ?


Avec un autre petit sourire en sa direction, Zachary avait tourné le regard vers le feu pour piéton, attendant qu'il ne passe au vert. Il se doutait un peu que c'était ça, sa question, parce que sinon la réponse était : je suis venu au monde, comme tout le monde. Ah, ce qu'on s'amuse !

- C'est une longue histoire, mais pour faire au plus simple, disons qu'une vieille connaissance m'a fait m'intéresser au monde de la cartomancie et autres formes de voyance pour finalement m'y former un peu. Et voilà.

Longue histoire, parce que sinon il devrait raconter le fait qu'il avait rencontré Maximilian plus jeune, qu'il lui avait prédit la mort dans un incendie de la femme qu'il aimait, qu'ensuite il l'avait revu et de fil en aiguille, de nuits et de conversations sur l'oreiller, l'avait entraîné dans ce monde. Le détail sur l'oreiller à la limite il n'était pas obligé de le dire. Le feu passant au vert, ils purent reprendre leur route, guidés par l'asiatique. Enfin, la vie a fait que ces derniers temps il le voyait bien moins souvent qu'à une époque. C'est ainsi, les gens vont et viennes dans nos vies, laissent un impact plus ou moins important puis s'en vont des fois.

- Vous, tout ce qui est voyance, lire dans les lignes de la main, tourner les cartes et j'en passe, ce n'est pas votre tasse de thé n'est ce pas ? Ne vous en faites pas vous pouvez me dire ce qu'il en est, je ne me vexerais pas.

Avait-il ajouté sur la fin. C'est l'impression qu'il avait eu tout à l'heure quand il lui avait dit dans quel domaine il oeuvrait. Peut être était ce de la surprise ou autre, mais c'était son ressenti. Et Zak n'avait pas le moindre problème avec ça. Il avait plus l'habitude que les gens qu'il rencontrait comme ça ne comprennent pas le délire ou le regardent bête, alors que ça ne soit pas quelque chose qui intéresse Dimitri ne le dérangeait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   4/5/2016, 23:15

Dimitri était assez surprit par leur conversation, il ne s'était pas attendu à autant parler avec un inconnu et que la conversation serait intéressante. Comme quoi on peut être surprit chaque jour. D'ailleurs c'était une bonne surprise, ça lui changeait un peu des autres conversations barbantes qu'il avait avec les autres clients du bar. Le hasard de sa décision avait bien fait les choses, l'avait bien guidé au bon endroit et sur son chemin. Le destin ? Non. Juste le hasard, un agréable hasard. D'ailleurs il n'y avait pas que le hasard qui était agréable, la vue de l'asiatique aussi était agréable.

Le barman n'avait pas de genre, mais il savait quelques caractéristiques qu'il appréciait chez les hommes et celui à ses côtés en avait quelques unes, physiquement du moins, car il ne savait pas encore ce qu'il y avait dans sa belle petite caboche. Il attarda son regard quelques instants sur son visage, sur son maquillage au niveau de ses yeux qui changeait totalement son regard, il était persuader que si il l'enlevait, il serait différent. Mais ça devait faire partie de sa personnalité et ça lui allait bien. Tout son look lui allait bien, ça faisait parti de lui.

- Le pire, ce serait d'être dans un boulot qu'on adore et avoir des collègues de merde, rien de tel pour ne pas te donner envie d'aller bosser. L'avantage dans votre cas, c'est que vous êtes à votre compte.

Pas de patron, pas d'employer, pas de règle. Le seul maître à bord c'est lui. Le paradis. Il échangerait bien sa place contre la sienne. Oh et il allait oublier les clients bourrés, les bagarres et le ménage en fin de soirée. Le pied.

- Oui, je paierais un jour cette dette. L'avantage que ce soit un ami c'est que je pourrais la payer dans longtemps.

Il sourit amusé et hocha la tête quand il lui demanda si c'était du domaine de la voyance sa question. C'est un peu de sa faute, il avait été vague sur sa question et ne l'avait pas vraiment ciblé pour lui laisser le champ libre. Il pouvait lui répondre ce qu'il voulait. Il l'écouta en silence, analysant ses mots sans le vouloir, ça se faisait instinctivement. Une connaissance seulement ? Une connaissance l'aurait formé à faire ce métier ? Ca devait être plus qu'une connaissance, mais bon ça, ça ne le regardait pas. Ils ne se connaissaient pas assez pour des questions personnelles. Le seront-ils un jour ? Seule l'avenir leur dira.

A sa question, instinctivement il regarda vers ses poches à la recherche de ses mains. Lire dans les lignes de la main pour prédire l'avenir. Si seulement ça pouvait être facile, tout le monde le ferait pour être rassurer. Les gens avaient tellement peur de leur avenir, de leur futur mort qu'ils ne vivaient pas correctement au présent. Ils se bouffaient l'existence et quand il est trop tard bah… Il est trop tard.

- Je ne crois pas en toutes ces choses. J'aimerais y croire, mais je n'y arrive pas. Comment des cartes ou des lignes d'une main pourrait nous en dire d'avantage sur notre avenir ? Ca me paraît irréel.

Le feu rouge devint vert et tout le monde traversa sur les lignes blanches et même sur le côté tellement il y avait du monde. Ou que le passage pour piéton est trop petit pour tout le monde. C'est dingue comme New York faisait tout pour la sécurité des personnes à pieds. Bien sur, c'était ironique. Il ne compte plus le nombre de fois où il avait failli se faire renverser. Et puis les embouteillages… Ca donnait envie de se claquer la tête dans le par brise tellement c'était lent. Il détestait ça.

- Je respecte votre métier et peut-être que vous êtes quelqu'un à part, mais je pense que c'est plus un métier qui vend de l'espoir qu'un métier de vérité. Après je me trompe peut-être, mais alors il faut me le prouver. Je suis comme Saint Thomas : Je crois que ce que je vois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   4/5/2016, 23:48

Dimitri n'avait pas tort. En un sens exercer un travail qui nous plaît avec des collègues minables, ça avait de quoi démoraliser et dégoûter du métier exercé. Il approuvait ses dires d'un signe de tête. Et aussi ce qu'il disait sur sa situation à lui.

- Vous avez bien raison, un tel statut a ses avantages.


Il le concevait. Et puis il ne souffrait pas d'être isolé, puisqu'il voyait chaque jour de nouvelles têtes défiler ! Parfait donc pour lui, qui adaptait ses horaires, fixait les tarifs et tout ça. Seul maître à bord ! Ça lui allait parfaitement, et il aurait bien du mal à revenir à un travail commun. Ce serait un chamboulement certain.

- Cela ne fait aucun doute.


Que Dimitri arrivera à payer sa dette envers son ami. Naturellement, Zak ne savait pas si cet ami avait fait d'autres choses pour lui auparavant. Lui trouver un toit ? Un endroit ou dormir quand il avait quitté le nid familial ? L'avait tout simplement hébergé ? Aidé et soutenu ? Des choses comme ça ? Il avait envie d'en savoir un peu plus, mais se rappela qu'aussi bien le courant passait étrangement entre eux, cet après midi encore, ils ignoraient l'existence de l'autre. Alors il garda le silence suite à ça.

Il ne cacha pas un sourire amusé en voyant Dimitri baisser ses yeux vers ses propres mains. Qu'il se rassure, Zachary avait besoin d'observer un peu plus en détail les mains pour en voir bien les traits et les étudier. D'autant plus qu'il préférait de loin la cartomancie, alors il était un peu plus lent la dedans, mais savait se débrouiller. Enfin, ce n'est dnc pas en jetant un coup d'oeil à une main qu'il allait tout savoir d'une personne. Zachary eu la confirmation que Dimitri ne croyait pas en ça, mettant en avant le fait qu'il n'arrive pas à comprendre comment des choses comme ça pouvaient réellement en dire plus sur le destin de chacun, comme s'il était écrit à l'avance.

- C'est un peu plus compliqué que ça, un peu plus subtil et changeant selon les personnes.


Que simplement se réduire à tout ça. Chaque domaine de voyance avait ses spécificités et pour la cartomancie, c'était plus délicat que simplement dire le futur des gens, comme s'il n'allait pas changer. Et qu'avec ça, on n'analysait pas que le futur, mais aussi le passé et le présent des gens. Mais il n'allait pas se mettre à lui débiter un discours expliquant le bon fonctionnement des choses. Ça ne l'aurait pas dérangé, il faisait ça pendant des congrès, salons et autres séminaires. Oui, il y a de tout ça pour la voyance. C'est juste qu'il doutait que ça intéresse à ce point Dimitri. Traversant le passage piéton, c'est un regard très intéressé qu'eu alors Zachary quand Dimitri ajouta, après lui avoir dit qu'il respectait son métier, qu'il était quelqu'un à part. Il prenait toujours ça comme un compliment de toute façon, ou était la flatterie à dire qu'on est quelqu'un comme les autres ? Ceci dit il comprenait quand même ce que voulait dire Dimitri, et son point de vue sur tout ce qui est cartomancie et autres choses. Il hocha la tête en regardant tout de même son chemin :

- Je vous comprends ne vous en faites surtout pas. Chacun est libre de croire en ce qu'il veut!


De base lui même n'y croyait pas à toutes ces choses la alors il concevait sans mal que Dimitri ne prenne pas ces choses la au sérieux. Par contre pour la suite, Zachary avait légèrement tourné son regard vers lui, un sourire malicieux sur les lèvres et une petite étincelle dans le regard.

- Mais je serais très honoré d'être le premier à vous convertir.

Une fois de plus, les sous entendus étaient cadeaux quand au domaine dans lequel il allait convertir Dimitri. Si convertir il y avait réellement besoin, sur celui auquel il pensait. Puis il ajouta sur un ton qui se voulait évasif :

- Cependant, avec cette petite discussion, je pars avec un avantage certain …


Sur le fait de convertir Dimitri à quelque chose qui n'avait rien à voir avec la voyance ? Possible. Mais la, il parlait réellement de ça. Le fait qu'ils aient discuté lui avait permit de connaître un peu mieux le jeune homme, de comprendre son histoire et autre. Ces choses la, il ne les savait pas chez ses clients et devait utiliser de ses techniques pour ça. Marchant tranquillement, en évitant les passants qui eux ne regardaient pas ou ils allaient avec aisance et souplesse, il avait une nouvelle fois tourné le regard vers Dimitri, toujours en lui souriant :

- Vous ne pensez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   5/5/2016, 18:52


- Je me doute que vous ayez votre propre méthode pour votre métier.

Un métier était presté de manière différente d'un pays à un autre mais aussi d'une personne à l'autre. Personne ne faisait pareil ou si c'était le cas il y avait quelques détails qui faisaient la différence. Lui-même ne travaillait pas de la même manière que son meilleur ami. Par exemple Dimitri quand il servait une bière veillait à ce que la mousse soit à la hauteur indiqué sur le verre tendit que son ami lui soit faisait peu de mousse, soit il en mettait trop. Cette différence était minime, mais elle rejoignait tant d'autres que leur service n'était pas le même.

L'asiatique avait bien prit le fait qu'il ne croit pas vraiment en son métier et il trouvait que c'était une belle preuve de maturité. Il lui prouvait ainsi qu'il était assez mûr pour accepter un avis différent du sien et qu'il assumait pleinement son métier vu qu'il ne cherchait pas à lui bourrer le crâne comme quoi il avait tord et qu'il fallait croire en ce qu'il faisait. Il détestait ce genre de personne, ceux qui n'acceptaient pas que quelqu'un pense différemment, que quelqu'un ne soit pas de son avis. Ce genre de personne était trop fermé, même pour Dimitri.

En entendant le fait qu'il serait honoré de le convertir, il arqua un sourcil et tourna son visage trop pâle à son goût vers Zachary qui ne cachait pas son amusement. Le convertir… Étrangement il pensait à autre chose qu'à son métier. Serait-ce le cas ? Se jouerait-il encore de lui ? Il était quasi sûr de ne pas se tromper sur ce qu'il voulait dire vraiment. Il n'y allait pas de main morte, il lui faisait du rentre dedans et sans gêne. Cet homme était vraiment sûr de lui… Fascinant !

- Si je me fiais aux apparences, je penserais que… Non rien, c'est ridicule.

Il n'allait pas balancer à un homme qu'il ne connaissait qu'il le pensait homosexuel et qu'il pensait qu'il le draguait ! Même s'il était sûr à 90% il ne pouvait l'affirmer totalement. Peut-être était-ce un jeu pour lui que de charmer tout ce qui l'entourait. Après tout son métier était de vendre du rêve -selon lui- et il avait un physique avantageux qui devait fonctionner avec… Homme ou femme ? Peut-être les deux ? C'était de plus en plus courant qu'une personne aime être avec un homme et une femme. Dimitri quant à lui avait déjà du mal à accepter qu'il aimait les hommes alors s'il devait aussi aimer les femmes ce serait bien trop compliqué pour lui. Ça aurait été bien plus facile pour lui d'aimer seulement les femmes, il n'aurait pas peur de s'afficher en public avec la personne qu'il aime et il pourrait assumer ce qu'il est auprès de ses amis et même de sa famille qu'il ne voit plus mise à part sa sœur. Sa chère sœur, elle, elle l'accepterait comme il était c'est certain. À plusieurs reprises elle avait essayer de lui faire dire une vérité qu'il cachait depuis toujours, mais il avait refuser de se livrer, même à elle qui est une jeune femme compréhensive.

Dimitri fronça légèrement les sourcils. Il n'avait pas compris ce qu'avait dit l'asiatique. Enfin si, mais il ne voyait pas l'avantage par rapport à la conversation qu'ils avaient eu. Il suffisait de le lui demander histoire de ne pas dire n'importe quoi et de paraître débile. Il pouvait se montrer idiot comme tout le monde, mais histoire de ne pas le faire fuir il comptait cacher ce côté-là de lui un petit moment.

- Quel avantage, dis-moi ?

Ils continuaient de marcher sans que Dimitri sache quand ils allaient s'arrêter. D'ailleurs le décor avait changé et il ne connaissait plus le paysage, c'était bien loin de son chemin, de ce qu'il connaissait. Mais il n'avait pas peur de se perdre dans New York car il y aurait toujours quelqu'un pour demander son chemin ou des transports en commun. Le seul truc auquel il devait faire attention était de ne pas aller dans des rues étroites et sans civilisation au risque de se faire attaquer. New York était peut-être une ville très peuplé, quand vous vous faisiez attaquez il n'y avait personne pour vous venir en aide et même s'il savait se battre, il ne pourrait rien faire si la personne avait une arme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   5/5/2016, 19:35

S'il se fiait aux apparences … quoi ? En marchant, il s'était un peu penché vers lui, le regardant, et ah ce sentiment de frustration à ne pas avoir la fin de sa phrase ! Il attendit un tout petit peu, si jamais Dimitri revenait sur ses paroles, sur sa décision de ne pas finir sa phrase, mais on dirait que non, il n'y aura pas de suite. Bon. Il reprit une posture normale pour continuer leur trajet.

- Bien. Si jamais vous vous sentez de me faire part de vos pensées, vous savez ou me trouver !


Juste à coté de lui, 10 centimètres plus bas ! Il voulait parler d'apparences. Peut être la sienne ? Ou celle de Dimitri ? L'un ou l'autre, Zak devait avouer qu'ils n'avaient pas une dégaine ordinaire. L'un était grand, brun ténébreux, tatoué, l'autre avec une coupe pas spécialement passe partout, maquillé et maniéré. Nul doute que sur leur chemin ils auraient du mal à trouver un duo aussi hors du commun qu'eux ! Pour revenir à ce que voulais dire Dimitri, bien sûr Zak n'en n'avait pas la moindre idée. Tant pis, le mystère persistera !

Zachary ne fut pas spécialement surpris que Dimitri lui demande plus de détails sur les avantage ou l'avantage qu'il avait par rapport à cette discussion, cette soirée. Tranquillement, il tourna la tête vers lui, le regardant sans arrière pensée cette fois. Peut être que le jeune homme n'avait pas fait attention à toutes les petites choses qu'il avait laissé échapper sur lui tout du long de cette soirée, ces détails qui pouvaient sembler anodins pour beaucoup, mais qui pour Zachary, habitué à analyser le moindre petit mot il avait pu un peu mieux saisir le personnage et son histoire. Du moins, il avait une petite base, chose qu'il n'avait pas par rapport à ses consultations habituelles. Pas assez pour tout savoir de lui cependant. Alors, ne sachant pas si toutes ces petites choses avaient été réellement dites volontairement, il préféra ne pas en faire la liste. C'est pour ça qu'il se contenta de lui adresser un sourire aimable.

- J'ai eu le loisir de discuter un peu avec vous, bien plus que je ne le fais lors de mes consultations. Alors tous les mots qu'on a pu échanger m'en ont un peu appris sur vous, sans me dire tout de votre histoire. Voila tout.


Voici pour cette histoire d'avantages, alors qu'ils continuaient à marcher dans Brooklyn. Le paysage sous les yeux de Zachary était de plus en plus familier, de plus en plus connu. Et pour cause, ils étaient arrivés petit à petit dans sa rue, celle ou il vivait depuis quelques années maintenant. Pas au début de son affaire, il ne gagnait pas assez bien pour pouvoir s'offrir un truc pareil. Certes ce n'était pas l'Upper East Side, mais dans le coin … Enfin bref. Quelques pas plus tard et Zachary avait stoppé leur marche. Arrêté devant un immeuble, il s'était tourné vers Dimitri, écartant ses bras d'un geste théâtral :

- Nous voici arrivés chez moi !


Comme il le pensait, il avait mis moins de temps pour revenir ici que pour aller au bar. Merci Dimitri d'avoir donné à cette marche un rythme plus rapide. Mais du coup, étant arrivés, ça voulait dire que leur marche côte à côte était terminée. Logique. Sauf si Zachary raccompagnait à son tour Dimitri, et que Dimitri raccompagnait ensuite Zachary … à n'en plus finir ! Bon. Que faire.... Le problème était que Zak n'avait pas du tout envie que cette soirée se termine de suite. Il le faudra bien à un moment, mais il y avait bien quelque chose qu'il pouvait tenter. A voir si ce n'était pas un peu trop tôt. Rabaissant ses bras, l'un le long de son corps, il se dandina sur lui même légèrement, avant de désigner l'immeuble derrière lui d'un petit geste.

- Est ce que je peux me permettre à mon tour de vous offrir quelque chose à boire ? Pour vous remercier de m'avoir escorté dans le noir ?


La belle excuse n'est ce pas ? Il serait peut être tout simplement plus sage de lui demander juste son numéro. Si ça n'effrayait pas Dimitri non plus. Après tout, lui avait le sien, pourquoi pas lui ? Bien non à la place il lui proposa tout simplement de venir chez lui. C'est pourquoi il préféra ajouter :

- En tout bien tout honneur rassurez-vous.


Non mais disons que toute la soirée il lui avait fait pas mal de rentre dedans, alors si jamais il avait peur que Zak lui saute dessus pour le violer dans un coin de son appartement, qu'il se rassure. Ce n'était pas son genre de précipiter les choses, ou de tout simplement sauter sur les gens comme ça. Et encore moins sur les gens comme Dimitri.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   5/5/2016, 20:28

Bien il lui laissait le choix de faire part de ses pensées s'il le souhaitait. Et bien… Il ne dirait rien ! Il préférait se taire sur ce coup et changer de conversation histoire de ne pas se ridiculiser d'avantage. Dés que Dimitri commençait à parler de ce sujet tabou, il se mettait à bégayer et si on lui faisait remarquer son attitude qui était différente face à un homme il ne savait plus où se placer. C'était dans ces moments-là que sa carapace de gros dur s'ébréchait pour laisser place au véritable Dimitri. Dans ces moments-là il se sentait mis à nu et ne savait plus où se mettre. En général il disait une excuse bidonne et s'en allait si il n'arrivait pas à changer la conversation. Ici il sentait bien que Zachary n'était pas du genre à insister ce qui était un soulagement. Foutu étau d'égo quand tu nous tiens ! Parfois il se trouvait ridicule de cacher sa véritable nature aux autres et regrettait de ne pas être plus ouvert que ça. Il lui arrivait de faire le vœu d'être plus comme les autres et moins comme lui. Il se saoulait lui-même alors il n'imaginait pas les autres !

Dimitri regarda le cartomancien et se mit à réfléchir aux paroles qu'il avait prononcé en sa présence pour voir ce qu'il avait bien put dire qui ferait qu'il le connaisse un peu. Il avait parlé de ses études, de son meilleur ami, le fait qu'il est quitté sa famille. Wouaw ça faisait tout de même beaucoup d'information pour lui. Il ne s'en était pas rendu compte. Pourquoi ce soir ? Pourquoi avec quelqu'un qu'il ne connaissait même pas ? Ça lui avait paru tellement facile de discuter avec lui qu'il avait oublié le fait qu'après tout il ne le connaissait pas. Peut-être était-ce pour ça, le fait que ce soit un inconnu et qu'il ne le jugerait pas, qu'il aurait but son verre après une longue conversation et serait ensuite parti sans plus jamais revenir. Ça devait se passer ainsi, mais il avait fallu que Dimitri le rattrape pour continuer à parler. Pourquoi ? Seul lui le savait.

- Ma bouche à été plus vite que mes pensées, il m'arrive de parler sans réfléchir avant.

C'était sa manière à lui de s'excuser, envers lui, envers Zachary, qui sait, mais il le faisait. Ils ne se connaissaient pas et les voilà devant chez lui. Il jeta un coup d'œil vers l'immense bâtiment qui respirait le confort et… le luxe ? Sans doute, plus que son vieil immeuble tout pourri c'est certain.

- Je ne sais pas…

Était-ce raisonnable de sa part de monter avec un inconnu ? Son esprit lui jouait une vieille scène vu de nombreuse fois dans des films ou un homme et une femme monte et s'adonne à une étreinte passionnelle et langoureuse. Mais bon ça c'était dans les films et ils étaient tous les deux des hommes. Même si l'un d'eux avait un côté féminin, Zachary bien entendu. D'ailleurs celui-ci se dandinait un peu tout en parlant ce qu'il trouva totalement craquant. Se rendait-il compte à quel point il était plus que charmant ? Il le pensait bien et savait en jouer. Dimitri tombait littéralement dans le panneau, il était comme envouté par ses mouvements. Il eu un léger sourire alors qu'il reporta son attention sur son immeuble. Le temps autour d'eux se rafraîchissait, le froid commençait à être mordant. Faut dire aussi qu'il était passé 22h et que les saisons merdiques étaient déréglées.

En tout bien tout honneur ? Belles paroles qu'on sert à une fille avant de lui sauter dessus. Une idée qui n'était pas si désagréable que ça… Mais il n'était pas une fille et il devait être bien plus fort que Zachary. Il n'avait pas peur de monter avec lui car il savait se défendre. De plus en le voyant, qui voudrait s'attaquer à lui ? Il faisait un mètre NONANTE et avait une bonne carrure qui dissuaderait plus d'une personne de s'en prendre à lui. Il réfléchissait à pleins de trucs à la fois, pesant le pour et le contre de la situation. Son cerveau était littéralement en ébullition. Devait-il accepter ? Devait-il refuser ? Dur choix et pourtant si simple, il lui suffirait de dire…

- Oui.

Ce simple petit mot eu l'effet d'une bombe en lui. Il avait accepté de monter chez un homme et même si c'était en tout bien tout honneur, il ne le connaissait pas. Mais pourquoi pas au final ? Pourquoi ne pourrait-il pas accepter et voir ce que ça allait donner ? Il se montait sans doute le bourrichon pour rien et se faisait des films sur des choses qui n'allaient s'en doute pas se produire. Alors au lieu de se dire "Et si…" il n'avait qu'à voir ce qui allait se passer.

- Mais bon, on ferait mieux de rentrer maintenant si on veut pas que quelqu'un appel la police en pensant qu'on prépare un sale coup, vu ma dégaine…

Dimitri était réaliste et savait que son look de mauvais garçon marchant tard durant la nuit devant un bel immeuble pouvait paraître suspect alors il préférait prévenir Zachary. Et puis même, il pourrait penser qu'il s'en prenait à l'asiatique et qui le ferait rentrer de force chez lui sans doute pour le voler et qui sait abuser de ce corps magnifique, du moins ce qu'il en voit. Ou alors il pourrait croire qu'il hébergeait un SDF, enfin non, il était quand même bien habiller. Le barman pouvait avoir une imagination très fertile et s'imaginer tout un tas de scénario plus fou les uns que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   5/5/2016, 21:07

Oh, l'excuse de parler sans réfléchir était pas mal ! Peut être était ce la vérité, peut être était ce réellement une excuse, Zak n'en savait rien du tout. La seule chose dont il était certain, c'est qu'il n'allait pas non plus insister auprès de Dimitri. Que ce soit pour toutes les petites révélations qu'il avait pu laisser échapper ce soir, ou quand au fait qu'il semblait plutôt réceptif à tout ce qui se passait. Il ne connaissait pas son histoire, mais il ne semblait pas très à l'aise non plus. D'ou la nécessité d'y aller tranquillement. De faire connaissance. Enfin, il disait ça c'était lui qui venait de proposer à Dimitri de monter chez lui. Et peut être était ce un peu prématuré ? En preuve la réponse du principal intéressé qui ne savait pas. Zak se pinça brièvement les lèvres, un peu embarrassé d'avoir posé une telle question. Très rapidement il se reprit, adoptant une attitude nonchalante à le regarder, un léger sourire aux lèvres qui se voulait rassurant.

- Oh c'est une simple proposition, pas une obligation.


Dans le genre information inutile … Dimitri devait bien savoir que ce n'était qu'une invitation, rien d'autre. Non mais c'est vrai, outre le fait qu'ils ne se connaissaient quasiment pas, ils venaient de passer une bonne soirée. Ce serait dommage qu'en voulant la rallonger ils ne la gâchent. Ne dit-on pas que le mieux est l'ennemi du bien ? Mais en même temps, ça se passait tellement bien … Le courant passait, Dimitri était un jeune homme charmant, vraiment. Pas que dans ses attitudes ou ses mots, mais dans son physique aussi. S'il ne montait pas, Zachary savait de tout de façon qu'il l'accompagnerait dans ses pensées, c'était une certitude. Alors dans un sens, il avait tout de même très envie de poursuivre cette soirée chez lui, et en même temps il s'en voulait un peu de mettre Dimitri devant un tel ultima..... tum ? Oui ? Il avait bien entendu, Dimitri avait dit oui ? En entendant cela, le corps entier de Zachary cessa de dandiner sur place, son visage s'était relevé et illuminé à la fois tout en laissant apparaître un sourire des plus sincères. Il avait dit oui ! Ah ça le rendait heureux ça, c'est fou ! Enfin, un peu de tenue quand même, il ne faudrait pas lui faire peur. A la place, il se contenta de reprendre son dandinement de contentement, un sourire aux lèvres, relevant encore son visage vers Dimitri. Et eu un petit rire à sa réplique sur le pourquoi du comment il vaudrait mieux rentrer maintenant et ne plus trop tarder.

- Mais non voyons, personne ne ferait ça ! Enfin normalement …. j'ai des voisins un peu taré de tout de façon.


Dit le mec qui se promenait avec des paillettes sur les yeux, disant aux gens leur avenir en regardant leur paumes de leurs mains, et qui demandait à son chat son avis sur sa tenue vestimentaire ….

- De tout de façon je suis consentant, alors je ne vois pas ou est le problème.


A ce que Dimitri n'entre chez lui. Pas entrer ailleurs chez lui. En disant ça, Zak s'était retourné vers la porte dans un volte face élégant, cherchant ses clés dans la poche de son manteau afin d'ouvrir la porte de l'immeuble, la tenant ouverte après lui pour que Dimitri entre à son tour. Une fois à l'intérieur, ils montèrent les étages via l'ascenseur jusqu'au sixième ou vivait Zak. C'est bon assez marché pour ce soir, les escaliers en plus …. bof. Aucun commentaire aussi sur le fait qu'il trouvait cette proximité forcée assez plaisante. Arrivés, il sortit en premier pour guider Dimitri jusqu'à la porte de son appartement. S'il avait peur qu'en effet, Dimitri ne profite de lui, lui casse la gueule et le vole ? Non, pas du tout. C'est bien tranquillement qu'il ouvrit la porte de chez lui, entra en tenant la porte ouverte, avec un geste de la main pour inviter le jeune homme à entrer, un sourire aux lèvres, comme toujours.

- Bienvenue chez moi ! Je vous en prie, mettez-vous à votre aise, faites comme chez vous !


Une fois Dimitri entré, Zachary ferma la porte de l'appartement derrière eux. Son chez lui ? Plus un loft qu'autre chose. Il y avait en un premier lieu un petit hall d'entrée, avec sur la droite une porte menant à la pièce ou il recevait ses clients, bref, son lieu de travail, et plus loin, une large pièce qui faisait office de salon et salle à manger. De larges fenêtres depuis lesquelles on pouvait voir le Brooklyn Bridge plus loin. Une décoration à la fois chaleureuse et moderne, avec une petite touche d'exotique, bref, bienvenue chez Zachary. Celui-ci avait retiré son manteau, restant en chemise. Il faisait assez chaud chez lui pour être à l'aise ainsi. Il fit quelques pas pour inviter donc Dimitri à en faire de même tout en lui demandant, marchant à reculons pour le regarder :

- Que puis-je vous servir ? Quelque chose de chaud pour vous réchauffer peut être ? Ou bien préférez vous quelque chose de frais ?


Qu'il choisisse ! Il avait très certainement moins de choix qu'ils n'en n'avaient au bar, mais il devrait bien trouver un truc qui lui fasse plaisir. Ou était passée son excuse pour le faire monter chez lui sinon ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   5/5/2016, 22:34

Juste une proposition, mais en voyant sa bouille adorable comment ne pas lui dire oui ? Il le sait, il en était sûr, Zachary sait la réaction qu'il provoque chez les autres ! Mmh il joue bien son jeu en tout cas. Il lui tire son chapeau imaginaire. Tout en se dandinant de nouveau, il le regarda tout en parlant du fait qu'il avait des voisins un peu taré. Il imaginait bien un immeuble de fou, des voisins schizophrènes qui s'imaginaient des complots partout. Cette pensée le fit sourire, ce serait bien amusant de vivre dans ce genre d'endroit. Enfin sauf s'ils venaient l'emmerder la nuit en disant qu'ils entendaient des voix inexistantes. Il avait vu tellement de série sur le sujet, tourné de manière plus intéressante qu'il se disait que ça devait être bien. Mais ces gens-là devait être malheureux dans le fond, ça ne devait pas être facile de vivre ça au quotidien, d'être sur les nerfs pour n'importe quoi. Heureusement qu'il était normal !

Dimitri le suivit en silence jusqu'à l'ascenseur qui était assez étroit ce qui l'avait obligé -non sans lui faire un peu plaisir- à se coller limite à Zachary. Leurs corps se frôlaient un peu, créant une espèce de chaleur entre eux plutôt agréable. Il le suit ensuite jusqu'à sa porte et rentre en premier.

- Merci.

Il regarda directement autour de lui. La chaleur, les odeurs, les couleurs, les pièces, il analysait tout et assez rapidement. Sa première pensée : chaleureux. Ça donnait tout de suite envie de rester. Il s'avança lentement dans la pièce en la regardant. Quand quelqu'un disait "fait comme chez toi" ça l'amusait, car personne ne faisait comme chez soi quand il venait pour la première fois chez quelqu'un. C'était une forme de politesse que personne ne respectait, tout le monde faisait attention aux lieux et essayait de se faire le plus petit possible. En tout cas c'était ainsi que procédait Dimitri et il comptait faire de même aujourd'hui. Même si Zachary le mettait à l'aise, il ne l'était pas assez pour sauter dans le canapé, lui demander une bière et se gratter le nombril en regardant un match de foot. Gros cliché, on en convient. Alors que Zachary avançant en marche arrière, Dimitri marchait devant lui et sourit amusé. Il connaissait bien son appartement au sinon il se serait cogné à avancer ainsi.

- Un barman qui se fait servir, ironie du soir, bonsoir.

Il garde son sourire amusé et fini par déposer son sac de cours contre le mur histoire de ne pas le laisser traîner au milieu du hall. Un hall ! Qui a un hall dans son appart, sérieux ? Enfin un loft c'est ça ? Son appartement ne contenait même pas de couloir et ici il y avait un hall ! Enfin, il ne devait pas faire une fixette sur le hall, il y avait bien plus intéressant à regard, comme la vue ! Enfin, celle de Zachary ou de l'extérieur ? Les deux étaient très attirantes en tout cas.

- Quelque chose de frais, s'il vous plait.

Pendant qu'il allait leur préparer à boire, Dimitri enleva sa veste en cuir, la déposa sur le canapé assez bas, très design. Il savait que s'il devait s'asseoir dedans, il aurait sans doute l'air d'un géant. Un géant ténébreux ! Faut bien se gonfler les chevilles de temps en temps. Il se dirigea vers la grande baie vitrée pour en admirer la vue. La ville était parsemée de lumières, petites, grandes, rouges, blanches, oranges, il y avait de tout. C'était vraiment beau.

- La vue est vraiment géniale, vous avez de la chance.

Cette vue et la sienne n'était pas comparable, ça ne servait à rien d'essayer de trouver un seul point commun. Il ferma les yeux un moment et put savourer le silence du loft, il n'y avait pas de bruit mise à part ceux que faisait Zachary. Pas de voisins qui gueulent, pas de bruits de tuyauteries qui devraient être remplacé, même le bruit provenant de la rue semblait être amoindrit. Des fenêtres doublent vitrage ? C'est possible, c'est bien pratique ces choses-là. Tient il devrait proposer ça à son propriétaire, ça le soulagerait grandement ! Car même si maintenant il était habitué à tout ce bruit, il n'était pas contre du silence de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   5/5/2016, 23:01

Les sourires étaient de mise ce soir on dirait. A la base Zachary était quelqu'un qui souriait assez facilement, mais ce soir c'était bien plus que d'habitude il l'avouait. En même temps s'il faisait la gueule face à un homme tel que Dimitri, il y aurait un problème ! Il eu un petit souffle amusé aux paroles que dit ce dernier sur l'ironie de la chose.

- C'est un peu comme un médecin qui tombe malade, le monde à l'envers !


Alors un barman pouvait bien se faire servir de temps en temps non ? D'autant plus qu'il était l'invité de Zachary, alors, c'était tout à fait normal. Pas vrai ? Il laissa Dimitri se mettre à l'aise, découvrir les lieux pendant qu'il allait vers la cuisine, hochant la tête quand il eu sa réponse. Un truc frais. Très bien alors ! Face à ses placards, il les ouvrit un à un, puis son frigo pour voir ce qu'il avait de bon, les désignant du doigt un à un au fur et à mesure qu'il éliminait ou non les choses. Hum compliqué ! Il n'allait pas lui servir un pauvre soda, ni une bière toute simple, ce serait un manque de classe totale ! Bien que c'est généralement une valeur sûre, il manquait un truc, voyons … Ah oui, il savait ! Alors qu'il faisait son petit choix de son coté pour finalement opter pour l'élaboration d'un Monaco, il entendit Dimitri parler de la vue que lui offrait son appartement. Bien que ce dernier était donc vers la baie vitrée, Zak avait tourné la tête vers lui pour lui répondre :

- J'avoue que c'est l'une des choses qui m'a décidé à m'installer ici.


Ça, plus l'espace de vie spacieux et la possibilité d'avoir son bureau à part. Et sa chambre. Et son dressing. Des petits détails ! D'ailleurs pour avoir échangé deux trois mots avec l'une de ses voisines, il savait que le prix des appartement qui ne donnaient pas sur le Brooklyn Bridge était plus bas. Qu'importe. Les boissons d'une belle couleur rouge fushia dans chaque main, Zachary alla rejoindre son invité avec encore et toujours un sourire aux lèvres. Il l'avouait, de voir Dimitri chez lui, ça lui plaisait. Il aimait autant avoir sa paix que de recevoir de la visite pour tout vous dire. Si cette visite était celle d'un bel homme, que demande le peuple ? Ah qu'il était content qu'il ait accepté de venir ! Pour un peu et il en ferait une petite danse de la joie ! Se déplaçant chez lui, il rejoint le jeune homme près de la baie vitrée afin de lui tendre son verre.

- Loin de moi la prétention de vous égaler en matière de boisson mais j'espère que ça vous ira.


Au pire, il le lui disait et il lui faisait autre chose. Pas difficile le mec on vous dit. Il suffisait que Dimitri lui adresse l'un de ces magnifiques sourires et c'était bon. Une fois le verre dans les mains de Dimitri, Zachary avait relevé le sien pour venir trinquer en relevant son regard vers lui.

- A notre rencontre.


Lui dit-il, le visage souriant. A leur rencontre, à eux, et à ce que ça pourra donner par la suite. Quoi, aucune idée mais ils verront bien. Des fois, il ne faut pas chercher à savoir ce que le futur réserve. Ça gâche le plaisir ou bien ça gâche tout. Il ne parlait pas de vécu, du sien, mais celui d'autres. Il releva son verre à ses lèvres goûtant sa propre boisson. Pas mal oui. Frais et rafraîchissant, un peu sucré mais pas trop. A nouveau, Zachary avait ouvert la bouche pour parler, mais on l'avait devancé. Le bruit d'un miaulement se fit, plus bas. Zak baissa le regard cette fois pour voir son chat, qui était venu sentir le pantalon de Dimitri.

- Oh, on dirait que vous intéressez Mademoiselle Bastet.


Parce que son chat était une chatte. Et c'était son nom, parfaitement. C'était cool non ? Mademoiselle parce que c'était une lady, et Bastet comme la divinité égyptienne à tête de chat. Concernant sa race si ça vous intéresse, elle était un chat du Bengal. A peine adulte, belle, élancée, le poil soyeux, l'oeil perçant … bref, un chat qui vivait sa vie de chat à fond ! Autre chose lui vint à l'esprit, ce pourquoi il releva rapidement les yeux à nouveau vers Dimitri :

- Et je réalise que je ne vous ai même pas demandé si vous étiez allergique aux chats.... Vous l'êtes ?


Ce serait dommage. Au pire des cas, il avait des cachets contre les allergies. Sa mère adorait les animaux, mais y était allergique du coup quand elle passait, elle avait la dose. Et puis, elle ou ses clients. C'est pour ça que son chat n'allait jamais dans la pièce ou il recevait les gens. Moyen s'il y avait des allergiques dans le lot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   5/5/2016, 23:53

- C'est vrai, ce n'est pas dans l'ordre des choses, mais au fond, nous sommes tous humains et nous avons nos faiblesses, même ces braves médecins !

Ils ont tous des faiblesses. Oui. Quoi dire de plus ? Personne n'est parfait et heureusement sinon ils seraient bien ennuyeux. C'était bien l'imperfection des gens qui les rendaient intéressants, une personne qui à un rire de carlin ce n'est pas approcher de la perfection pourtant cette personne fait rire les autres et on ne l'oublie pas. Un homme qui pique vite des colères, il créé du mouvement autour de lui, il défend ses convictions avec véhémence, on ne l'oublie pas. Mais si tout le monde était parfait et qui ne feraient aucunes bavures, ils seraient vite oublié. Vive les imperfections ! Vive les gras-doubles et les femmes aux seins pendants au caractère de cochon !

- Chacun son domaine, n'est-ce pas ? À notre rencontre.

Leur rencontre était une bonne raison de trinquer. En travaillant ce soir il n'aurait pas cru rencontrer une personne dans son genre. Il n'arrivait pas encore à savoir ce que ça allait donner, mais le début commençait bien et il n'avait pas envie de mettre fin à cette première rencontre.

Il prend le verre en le remerciant. La couleur rouge virant au fuchsia lui indiqua le nom de la boisson : un Monaco. Il l'aimait pour son goût sucré et la simplicité de sa préparation. Pas de chichi, il connaissait les doses à mettre et pouvait en réaliser un les yeux fermés. Mais pour l'heure c'était Zachary qui l'avait fait et il comptait lui faire honneur en goûtant et en souriant si ce n'était pas bon. Il but alors une gorgée et l'analysa. Déformation professionnel, à force de compter les doses, de faire des cocktails aux gens il décomposait les ingrédients de tout ce qu'il goûtait. Et… C'était bon, vraiment bon même, il l'avait bien réalisé. Il lui sourit et lève un peu son verre.

- Chapeau.

Il remarquait que Zachary n'arrêtait pas de sourire tel un smiley de téléphone, ça l'amusait. Alors c'est ça sourire comme un chinois… Il était sûr que s'il ne contrôlait pas son visage et qu'il sourirait encore plus, il ne verrait plus ses yeux.. Blague à part. Il se demandait ce qui le rendait si heureux. Ou alors il était toujours ainsi ? Après tout il le connaissait depuis quoi… Une heure ? Voir deux tout au plus. Le temps passait assez vite, surtout en bonne compagnie. Il reporta son attention sur la vue. Lui aussi, s'il avait vu cette vue, il l'aurait prit pour ça en partie, c'était un atout majeur de cet endroit. D'ailleurs, de ce qu'il en avait vu, le loft semblait être vraiment beau, il l'avait décoré avec goût, chaque détails avaient été calculé, les couleurs étaient en harmonies et les meubles disposés de sortes à ce qu'ils sachent bouger aisément sans se cogner.

- En tout cas ce que vous avez fait de cet endroit est vraiment cool, on s'y sent bien.


Il regarda le reflet de Zachary dans la baie vitrée, même là il était beau. Par contre ses yeux faisaient un peu peur, les iris sombres plus le maquillage, ça lui donnait des airs lugubres, presque démoniaque. Pas du tout ce que reflétait réellement le cartomancien. Il décida alors de se retourner vers lui mais il fut interrompu dans son élan par une boule de poil près de ses pieds. Il se stop alors histoire de ne pas l'écraser, ça le ferait pas pour une première rencontre. Là c'était sur que s'il tuait l'animal, ce serait mort avec Zachary.

- Mademoiselle Bastet ? Vous appelez votre chat, Mademoiselle, sérieusement ?

Dimitri trouvait ça assez amusant. S'il avait appelé le chat Bastet, ok, mais là il avait ajouté un Mademoiselle juste avant. Telle une vraie personne… C'était amusant. Quand il y pense, il avait déjà entendu ce genre de choses ailleurs, pour des chiens entre autre. Autour de lui quand il était jeune mais aussi à la télévision. Le chat semblait l'apprécier car il se mit à se frotter contre ses jambes avant d'aller près de son maître. Il le trouvait magnifique, gracieux dans ses mouvements, son pelage était surprenant. Bizarrement il lui faisait penser à Zachary, ça ne l'étonnait pas qu'il est un chat qui lui ressemble.

- Non je n'en suis pas allergique, pas à ma connaissance en tout cas car je n'ai jamais eu de chat.

Il s'accroupi, tenant son verre un peu en l'air histoire que la queue du chat ne va pas dessus alors qu'il revenait à lui pour lui réclamer quelques caresses. Il lui gratta doucement la tête puis le long du dos. Il n'avait pas envie d'éternuer ni n'avait de démangeaisons donc ça signifiait que tout allait bien, il ne devrait pas partir à toute hâte. Il sourit alors que l'animal se mit à ronronner tel un moteur de voiture.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   6/5/2016, 00:27

Il n'était pas peu fier que son humble breuvage satisfasse le barman face à lui. Sans qu'on le veuille, ça mettait tout de même un petit coup de pression ! Comme si on faisait à manger pour un chef étoilé ou si on coiffait un coiffeur. Il y avait une sorte de petit challenge à relevé avec la petite crainte d'être jugé. Donc, de savoir que ça plaisait à Dimitri ça lui faisait plaisir. C'était toujours ça de pris n'est ce pas ? Un bon point pour lui. Et un bon point pour Dimitri, un de plus, qui complimentait son intérieur.

- Merci à vous ! Certains diraient que c'est peut être un peu trop coloré, d'autre trop … je ne sais quoi.


Mais vous savez quoi ? Il s'en fichait. Non il n'était pas décorateur d'intérieur, non, le feng shui et compagnie il n'y faisait pas attention. Tout ce qu'il souhaitait était un intérieur qui lui ressemble, ou il se sente bien. C'était le cas ici. Alors l'avis des autres la dessus, ça lui était égal. Mais que son invité du soir trouve les lieux à son goût lui faisait sincèrement plaisir. Ce fut donc son chat qui les interrompit. Présentations de la bête faites, Dimitri semblait étonné quand au nom que portait l'animal.

- Oui. Sérieusement. Pensiez-vous vraiment que j'allais appeler mon chat Minette ? C'est d'un commun …


Et d'un ennui ! Comme s'il allait appeler une si belle créature avec un prénom si bidon ! Comme si ça lui ressemblerait de faire quelque chose comme ça. Son verre à la main, il baissa son regard sur Mademoiselle Bastet qui était venue se frotter aux jambes de Dimitri, avant de revenir vers lui.

- Pour tout vous dire, j'ai hésité avec Miss Boule de Poils, mais ça ne semblait pas l'enchanter.


Zachary, l'homme qui parlait aux chats... Mais vraiment, ça avait semblé ne pas brancher plus que ça l'animal. Alors qu'à son prénom actuel, la féline s'était de suite reconnue. Ne pas chercher des fois. Il était surtout soulagé que Dimitri ne soit pas allergique a l'animal.

- Tant mieux, le nez qui coule et les yeux rougis ce n'est pas bien sympathique.


A voir mais surtout à subir. Imaginez ce pauvre Dimitri ! Non content de suivre le drôle d'énergumène qui était venu dans son bar, en plus son chat lui refilait des allergies ! Ça aurait été sympa tiens ! S'il l'avait revu après ça, ça aurait été du miracle plus qu'autre chose. Il suivit des yeux le geste que fit Dimitri, à le voir s'accroupir pour aller gratifier le chat de quelques caresses. Bon. Il l'avouait, voir Dimitri accroupi devant lui comme ça, ça lui fit plus penser à une autre situation que celle ici présente. Désolé mais c'était servi sur un plateau cette fois. Il laissa son esprit divaguer quelques secondes avant de se reprendre, secouant très légèrement la tête en inspirant. Aller on se reprends, ça ne le ferait pas si Dimitri relevait les yeux vers lui et qu'il voyait la drôle de tête qu'il tirait. Et tiens, voici donc que Mademoiselle Bastet se mettait à ronronner !

- On dirait bien que vous lui plaisez.


C'est un air plus amusé qu'il eu en voyant le félin se pavaner littéralement sous les doigts de Dimitri. En mode « caresse-moi humain, tu es digne de moi ! » Sûr que si elle était dotée de la parole elle dirait ça. C'est en regardant cela qu'autre chose lui vint en tête, non sans un certain amusement, une fois de plus.

- Tant mieux d'un coté, si Mademoiselle Bastet ne vous avait pas approuvé, ça n'aurais jamais pu coller entre nous.


L'asiatique avait dit ces mots sur un ton on ne peut plus amusé, un sourire au coin de ses lèvres alors qu'il pivotait doucement sur lui-même pour faire face à la baie vitrée, avisant son propre reflet dans la fenêtre. Ou ce qu'il pouvait en voir, et ce qui lui sauta aux yeux c'était quelques mèches qui partaient un peu en vrille sur le sommet de son crâne. Oh bon, tant pis. De tout de façon, son regard alternait entre lui même et surtout le reflet de Dimitri qu'il voyait ainsi. Il lui avait dit qu'il l'invitait chez lui en tout bien tout honneur, mais ça ne le dispensait pas non plus de quelques sous entendus ou allusions n'est ce pas ? Ce n'était rien de bien méchant de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   6/5/2016, 18:08

Un peu trop coloré ? Il regarda autour de lui pour vérifier ses dires. Ce n'était pas son avis, les autres étaient des idiots. Des idiots ou des personnes sans goût, il hésitait entre les deux. Pour sa part il trouvait que c'était bien aménagé, il n'y avait pas de faute de goût. C'est sûr qu'après être venu ici il n'emmènerait pas Zachary chez lui au risque d'attisé sa pitié. Il n'était pas fou à ce point là ! Non ce côté-là de sa vie restera personnel et il se promettait de réfléchir à ses paroles avant de parler quand ce sujet finirait par sortir. Par forcément aujourd'hui, mais il savait que tôt ou tard, quand ils se reverront, car oui ils se reverront, Zachary voudra savoir où il vivait. Enfin, concentration sur le présent, la suite attendra. Concentration sur le chat au nom des plus étranges.

- Minette non, ça fait assez pervers et je vous vois mal crier Minette dans tout le loft pour savoir où elle est.


Il rit à cette idée, imaginant sans grande difficulté Zachary beuglé telle une vache enragée après son chat. Enfin peut-être pas comme une vache enragée au sinon il risquait de faire fuir l'animal et de ne plus la retrouvée ! De plus appeler Minette un chat aussi beau était un sacrilège, elle méritait bien mieux que ça ! Au final Mademoiselle Bastet n'était pas si mal, le Mademoiselle donnait de la prestance au chat. Elle était bien tombée ici, il devait bien s'en occuper. Câline comme elle était, c'est certain qu'il devait lui en faire régulièrement c'est pourquoi elle en faisait à Dimitri.

Concernant une suspicion d'allergie, c'est sûr que les yeux rouge et le nez qui cool ce n'est pas sympathique et encore moins sexy. Pas qu'il voulait absolument plaire à Zachary, mais il ne voulait pas non plus avoir l'air d'un laideron. L'homme en face de lui était bien habillé et le fait qu'il est enlevé sa veste n'enlevait rien à son charme, il était toujours aussi plaisant à regarder. Même accroupi au sol, il avait une belle vue que l'asiatique. Il continua de caresser l'animal alors que Zachary affirmait que le chat lui plaisait. Tant mieux, il avait envie de répliquer qu'il n'y avait pas que lui que Dimitri voulait plaire mais se tut. Autant de ne pas aller sur cette pente glissante.

Il finit par se relever alors que le chat, voulant toujours des câlins, continua de se frotter à ses jambes avant de partir près de sa gamelle pour manger. Il regarda de nouveau la vue en buvant une grande gorgée de sa boisson. Ça faisait du bien de boire un peu après le boulot, pas forcément de l'alcool, mais quelque chose de rafraîchissant. Et puis parler, parler, parler, ça donnait soif.

- Le jugement de Mademoiselle Bastet fut en ma faveur ce soir, quelle chance que j'ai eu !

Il sourit amusé et regarde dans la rue un couple éméché qui avançaient en zigzagant, s'ils ne faisaient pas attention ce soir, un mioche fera son apparition dans neuf mois ! L'avantage d'aimer les hommes c'est qu'il n'y a pas de mauvaises surprises. Enfin c'est tout de même triste, car dans une dizaine d'année il ce serait bien vu avec un ou deux enfants. Dans sa situation ce n'était pas possible et il voyait mal un couple saint d'esprit lui céder un enfant. L'adoption, c'était mort pour lui. Sauf s'il faisait des efforts physiquement pour ressembler à Monsieur tout le monde. Devenir un mouton de la société et ne plus se différencier des autres. Dur non ? Parfois il faut savoir faire des sacrifices, mais il savait que pour l'instant il n'en était pas capable. Il aimait sa vie comme elle était et jusqu'à ce qu'il est le déclic il resterait ainsi.

- Donc c'est ici que vous recevez vos clients ? Vous n'avez pas peur de vous faire attaquez ?

Dimitri n'avait pas vu la pièce où il prenait ses clients, donc il supposait que c'était dans le salon. Le cartomancien devait avoir confiance pour laisser des étrangers entrer ici. Il ne savait pas s'il serait capable de laisser des inconnus venir chez lui. Qui sait, il pourrait tomber sur un malade qui volerait tout ce qu'il y avait ici ou pire une personne qui fait une fixette sur l'asiatique et qui rêverait simplement qu'il lui appartienne pour toujours ! Non, c'est sûr qu'il ne pourrait jamais faire venir DES inconnus chez lui. D'ailleurs en y pensant, ça ne l'étonnait pas qu'il est fait venir Dimitri ici. Il devait vraiment avoir confiance. Il se retourna à moitié vers lui et prend un air sérieux alors qu'il était amusé, mais il le cachait.

- Je suis peux être quelqu'un de peu recommandable, je vous ai peut être suivi pour une autre raison, une raison bien plus sombre que le fait de vous parlez…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   6/5/2016, 21:14

C'est sans mal que Zachary joint son propre rire, discret, à celui de Dimitri, imaginant sans mal la scène décrite par le jeune homme. Dans sa tête ça donnait quelque chose d'assez comique. Et il imaginait sans mal ses voisins se dire «  ça y est le charlatan a pété sa pile » en l'entendant gueuler « Mineeeette viens ici ma poupéééeeeee ! » Un truc comme ça. Ceci dit, Zachary ne criait pas après son animal. Les seules fois ou il haussait la voix c'est quand Mademoiselle Bastet faisait une bêtise, chose qui arrivait des fois. Elle était encore bien jeune, pleine de vie et de folies, mais ce n'était pas une excuse pour une fois venir se poser sur la pile de vêtements à repasser et de faire ses besoins dedans. Les joies des animaux. C'est sans prix !

Tourné vers la baie vitrée, il vit du coin de l'oeil Dimitri se lever, tandis que l'animal s'en alla. Comme tout chat, elle faisait sa vie comme bon lui semblait, venant de temps à autre voir ce que faisaient les humains si c'était intéressant ou non. Ce qui intéressait son maître, c'était le jeune homme à ses cotés qui lui aussi regardait la vue qu'offraient les lieux, sa boisson en main. Il regardait quand à lui le reflet de Dimitri dans la vitre, un petit sourire aux lèvres quand à sa réplique.

- Oh vous n'avez pas idée !

Bien sûr, c'était une blague, si son chat n'avait pas apprécié Dimitri il n'allait pas le mettre à la porte sous prétexte que son chat ne l'aimait pas ! Certes il était un peu spécial, il l'avouait, un peu perché sur les bords mais pas au point d'éjecter de chez lui un bel homme comme ça à cause d'un chat ! On aurait tout vu. Lui, ne faisait pas attention à la vue ou aux gens que l'on pouvait voir d'ici. Ni aux lumières. Ce n'est pas qu'il était blasé de la vue, mais il avait encore une fois plus intéressant à regarder. Bien entendu il n'avait pas son regard de braqué sur Dimitri sans interruption. C'était plus de discrets coups d'oeil sur le reflet du brun. Sur la tignasse brune sur le sommet de son crâne, sur les traits de son visage, sur les quelques tatouages qu'il pouvait voir, sur sa bouche charnue … Un bel homme, vraiment. Et plutôt à son goût. Lui, c'est simple il aimait les bruns et les brunes. Il n'avait rien contre les blonds ou autre couleur de cheveux, mais ça, c'était vraiment le truc de Zak. Il sortit doucement de ses petites contemplations furtives aux questions de Dimitri.

- Le risque zéro n'existe pas, j'en convient, mais j'ai une assurance qui couvre mes horaires de travail.

Hé, des célébrités faisaient bien assurer leurs fesses, il pouvait bien prendre une assurance à ce niveau ! C'est ça le risque d'être à son compte, et travailler chez soi.

- Mais les consultations se font dans une autre pièce. Ici c'est chez moi.

Alors les clients qui venaient chez lui n'allaient pas ici. Il les laissait simplement aller dans le hall, dans son bureau et les toilettes d'ou on accédait depuis le hall également. Avant, quand il débutait et avait un appartement moins spacieux, il recevait réellement les gens chez lui. En déménageant ici, il avait pu s'offrir ce luxe. C'était un peu plus pro, et plus pratique pour lui. Voyant que Dimitri s'était un peu tourné vers lui, il en fit de même, et fut un peu surpris par l'ai sérieux qu'il affichait, se demandant ce qu'il avait. L'asiatique fronça légèrement les sourcils, un sourire en coin à ses lèvres aux mots de Dimitri. Quelqu'un de peu recommandable ? Qui l'avait suivit pour d'obscures raisons ? Aussitôt, il eu un petit rire, penchant un peu la tête en avant à cela.

- Je ne pense pas non ! Vous ne semblez pas être un homme mauvais.

C'était plus son ressenti qu'autre chose, parce qu'encore une fois si on se fie au physique uniquement, alors oui, Dimitri avait la tête de l'emploi. Prenant une gorgée de sa boisson, Zachary commença alors à bouger, marchant lentement en bougeant légèrement le haut de son corps tout en commençant à tourner autour de Dimitri. L'observant de petits coups d'oeil pas spécialement dissimulés.

- Cela étant, j'espère vraiment ne pas m'être trompé sur votre compte. Car même sans être une petite chose frêle et sans défense, à coté de vous, je ne donne pas cher de ma peau.

Non, vraiment pas cher. Bien que Zachary n'était pas non plus un nain et que de réguliers passages à la salle lui avaient donné un corps de son avis plutôt pas mal, il était clair que Dimitri à coté de lui et bien …. il était bien plus imposant que lui. Pas de manière abusive non plus on ne parle pas d'une stature de catcheur quand même mais il avait une certaine prestance. Continuant de lui tourner autour, le regard de Zachary avait fait un petit aller retour entre les larges épaules de Dimitri et son postérieur. Intéressant tout ça. Son verre à la main, il continua son petit tour, espérant vraiment ne pas s'être trompé sur lui. Encore une fois, son assurance couvrait ses horaires de travail, pas le soir.

- Vous avez beau avoir des tatouages, un look plutôt sombre, la dégaine type du brun ténébreux, cependant, j'ai du mal à vous imaginer en personne peu recommandable. Ou alors vous jouer divinement bien la comédie.

Le coup de bégayer à ne plus trouver ses mots, faire comme s'il ne comprenait pas que Zachary le draguait avant et tout ça … Arrivé finalement de l'autre coté de Dimitri par rapport à la ou il était posté avant, Zachary fit dos à la baie vitrée, son visage tourné vers le jeune homme. Il laissa flotter quelques secondes de silence avant d'ajouter :

- Malgré tout, j'imagine que comme tout le monde vous avez un coté moins agréable. Un plus … vilain. Un plus mauvais garçon...

Pour les deux derniers termes, Zachary les avait dit d'une voix un peu plus basse avec un regard laissant apparaître le fait qu'il y avait bien des sous entendus la dedans. Au début non, quand il parlait du coté moins agréable, mais après aux mots vilain et mauvais garçon, il pensait à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   6/5/2016, 23:11

Même avec une assurance, Dimitri n'aurait pas confiance car justement le rôle des assurances est de trouver la petite bête pour ne pas payer la personne lésée. Il n'avait rien contre les gens qui travaillaient à leur compte, mais alors qu'ils louent un endroit, qu'ils ne fassent pas ça chez eux, c'était trop risquer. Pour lui Zachary prenait des risquent inutiles. Il semblait bien gagner sa vie alors louer une petite pièce ne devrait pas le ruiner. A moins qu'il n'aime pas tellement sortir, c'est possible. Enfin il n'en avait pas l'air en tout cas, au contraire il avait l'air d'aimer sortir tout le temps. Enfin c'était déjà bien qu'il ne fasse pas ça dans son salon, au moins il ne mélangeait pas trop vie professionnel et vie personnel en mettant ses clients dans une pièce à part.

- Mh… Je persiste à croire que vous prenez trop de risques, mais c'est déjà bien que vous ayez une pièce à part pour vos clients.

Il jeta un petit coup d'œil autour de lui pour essayer de repérer cette fameuse pièce mais il ne savait pas quelle porte correspondait à celle-ci. Il se disait que s'il le demandait, Zachary lui montrerait une autre pièce comme sa chambre pour le taquiner.

- Vous me semblez bien sûr de vous.


Dit-il en souriant alors qu'il avait lâché qu'il ne pensait pas qu'il était un homme mauvais. Ce n'est pas tous les jours qu'il entendait ça. En général c'était plutôt le contraire qu'on lui disait à cause de tous ces tatouages. C'est vrai qu'à certain moment il se disait qu'il avait exagéré à en faire autant. Il en avait une dizaine si pas plus, il en avait oublié certain.

L'asiatique se mit à tourner autour de Dimitri. Celui-ci but une gorgée et suivit son avancée du regard de lui-même puis à travers la baie vitrée quand il passa dans son dos. Il avait l'impression de passé sous un microscope, le nem semblait l'analyser sous toutes les coutures. Que se disait-il ? Que pensait-il de son physique ? Moche ? Beau ?

- Une personne bien plus mince et plus agile que moi peu me battre s'il s'y prend bien.

Il posa son verre sur la table basse, celui-ci était presque vide. L'inconvénient des boissons sucrées, c'est qu'on les boit rapidement tellement c'est bon puis ça monte vite à la tête. Là ça allait, après tout c'était juste de la bière qu'il y avait dedans. Quand il eu fini son tour et son analyse, il s'approcha de lui alors qu'il parlait tout en s'appuyant contre la baie vitrée. Ben dis donc, il n'avait pas peur que celle-ci se brise et qu'il tombe dans le vide. Il n'oserait pas. Il se stoppa à vingt centimètres de l'homme et le regarda avec un sourire en coin.

- J'avoue avoir pris des cours de comédie quand j'étais enfant, alors qui sait, je peux en tirer quelques avantages.

Il avait détesté ses cours de théâtre. A l'époque ses parents savaient encore le manipuler et l'avait forcé à prendre des cours de comédie, disant que ça allait l'aider à être plus extraverti. Il avait détesté jouer devant les autres, il avait l'impression de se ridiculiser et qu'on se moquait de lui surtout quand il devait porter des costumes. Quand il y pense, tout le monde porte un costume, se cache sous un masque pour cacher la véritable personne qu'ils sont. Le monde n'est qu'une gigantesque farce, une pièce de théâtre dont nous sommes tous acteurs. Jusqu'à présent tout le monde joue au jeu, mais qu'arrivera-t-il quand tout cessera, quand les masques tomberont ? Là les choses sérieuses commenceront.

- Un mauvais garçon se cache en chacun de nous.

Il avait perçut le timbre de sa voix et avait utilisé la même tonalité pour entrer dans son jeu. Il s'approcha un peu plus de lui, yeux baissé sur sa personne vu qu'il était plus petit que lui. D'ailleurs il trouvait que ça lui allait bien, plus petit, plus menu que lui, son instinct de protection se réveillait. Qu'il soit son ami ou son petit… enfin bref il aurait cette envie de le protéger et c'est ce qui se produisait en ce moment à sa vue.

- Y en a-t-il un en vous, Monsieur Wong ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   7/5/2016, 00:03

Peut être bien qu'il prenait trop de risques. Mais qui n'en prenait pas ? Dimitri n'en prenait pas non plus en allant au boulot ou à la fac ? Il pouvait tomber sur un fou furieux à tout moment, à tout lieu et tout instant. Personne n'était à l'abri, pas celui qui étudie à la fac, ni celui qui travaille à domicile. Néanmoins, Zachary ne pu s'empêcher de trouver ça plutôt attendrissant, touchant. Comme si ça semblait importer à Dimitri s'il prenait des risques ou non. Mais dans son métier original les risques n'étaient pas de l'ordre du physique, mais du mental, du spirituel. Ça usait de voir des gens passer chez lui, traînant leurs bagages, leurs doutes et angoisses. Il était bien rare de voir des gens très heureux venir ici. Quand ça arrivait, c'était des gens qui aimaient juste les trucs qui se rapportaient à la voyance.

Après, Zachary n'était pas sûr de lui à cent pour cent. Mais il penchait définitivement vers le fait que Dimitri n'était pas venu ici avec de mauvaises intentions. Ce n'est pas ce qu'il ressentait en le voyant, en lui ayant parlé cette soirée. En le voyant, en l'observant. Il ne lui fit pas part non plus de son petit doute, il faut quand même entretenir le mystère sur ses pensées. Et qu'il pouvait aussi être indécis sur plein de choses. Mais pas celle ci.

- Certainement ! Mais je ne serais pas cette personne.

Peut être qu'il était agile, peut être qu'il était plus mince, mais quand à savoir comment s'y prendre … pfff ! Aucune idée ! Il n'avait jamais testé les sports de combats et de base, il n'était pas non plus un violent. Un combat ? Une rixte ? Ok pas de soucis amochez-vous mais restez loin. Alors aller s'en prendre à Dimitri, quelle idée. Même pour se défendre il n'était pas certain de son succès. Malgré le fait qu'il était et restait un homme au niveau carrure, ils ne jouaient pas dans la même catégorie. Certes, Dimitri ne donnait pas à Zachary du moins l'impression d'être un violent, mais d'être plus du genre force tranquille. La encore, c'était plus son impression que des fais avérés. A voir si dans le futur il aura confirmation ou non des faits. Parce que si on lui demande, oui, ils se reverront. Il le voulait en tout cas. C'est ce qu'il se dit en le voyant venir se rapprocher de lui. Pas nerveux pour un sou, au contraire, très intéressé du déroulement des choses. Zachary ne fint pas non plus la surprise en apprenant que Dimitri avait bénéficié de cours de comédie.

- Des cours de théâtre ? Vraiment ?

Oh et bien, voici une nouvelle plutôt surprenante. Ah vous voyez, Zachary devait absolument continuer à le voir ! Il y avait tellement de choses qu'il ignorait de lui et qu'il souhaitait savoir ! Enfin la, c'était plus la question si Dimitri était oui ou non un de ces mauvais types. Tiens, la balance qui penchait pour oui venait de s'alourdir. Pourquoi ? Les yeux rivés sur lui, Zachary sentit un très discret mais net frisson parcourir son dos en entendant le ton de la voix qu'avait prit alors Dimitri, en se rapprochant de lui, le forçant à relever les yeux un peu plus vers lui. Oh seigneur, que les mots qu'avait dit Dimitri, et la façon … que c'était sexy … et il le faisait exprès c'était obligé. Alors la, autant vous dire que le regard de Zak, toute son attention était totalement et entièrement dirigée sur Dimitri. Mais pas non plus en pleine extase, en pleine contemplation qui l'empêcherait de répondre non plus à sa question, à nouveau terriblement sexy. Décidément, que de surprises avec lui. Il eu un bref rire à sa question.

- Mais je n'ai jamais prétendu être un type gentil, Dimitri.

Bien que ça se voyait que Zachary était pas non plus un mauvais bougre. Du moins il le pensait. Mais oui, bien sûr qu'il y avait en lui un coté mauvais garçon. Bien entendu. N'était ce pas évident ? Ses yeux toujours relevés vers Dimitri, son verre à la main, Zachary avait recommencé à bouger sur place, bougeant ses épaules lentement d'avant en arrière, alternant une épaule et puis l'autre.

- J'avoue cependant que de découvrir ces différentes facettes chez les gens est quelque chose qui m'intéresse vraiment.

La il parlait de découvrir vraiment les personnes au lit, parlons clairement. C'était quelque chose d'intéressant, d'intriguant, de réellement excitant aussi de découvrir les gens dans leur aspect le plus privé. Encore une fois, même si il avait l'impression que les chose semblaient bien avancer entre eux, qu'il se passait un truc, Zak ne voulait pas presser le jeune homme. Cependant, après avoir baissé un bref instant ses yeux à son verre, cessant de remuer sur place, il avait remonté à nouveau ses yeux noirs vers Dimitri, un léger sourire sur les lèvres. Il s'était ensuite un peu rapproché, juste de la tête pour lui demander d'une voix toute aussi basse :

- Pourquoi toutes ces question, avez-vous en tête de me causer du tort ? De profiter de la situation ?

De profiter de lui et son corps plus petit ? Du fait que personne ne viendra à son secours si jamais ? Ce n'était pas le chat qui allait venir non plus lui sauver la mise on est d'accord. Mais la il parlait pour vraiment le coté sale type qui était monté avec des idées déplacées envers sa personne. Puis, Zachary s'était redressé, avec un air plutôt amusé.

- Si vous vouliez vraiment me faire du mal, vous n'auriez pas attendu tout ce temps.

C'est ce qu'il se dit en remontant son verre à ses lèvres pour boire une nouvelle gorgée toujours en regardant le brun dans les yeux. Yeux qui étaient vraiment beaux au passage. Quelle étrange couleur avait-il la... C'était des yeux bruns c'est sûr, mais avec d'autres touches de couleurs. Du doré ? Du gris ? Non, du bleu ? Il n'arrivait pas à savoir. Tout ce dont il était sûr c'est que vu d'aussi près Dimitri n'en n'était que plus attrayant. D'ailleurs, petite seconde à réaliser leur proximité, et aussi que c'était l'étudiant qui l'avait provoquée. Et bien !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   7/5/2016, 00:53

Encore heureux qu'il ne serait pas cette personne, il se voyait mal se battre avec lui pour déterminer qui était le plus fort. Non, son esprit voyait un autre genre de combat entre eux. Traître. Il lui faisait imaginer tout un tas de truc avec le beau jeune homme qu'il avait en face de lui. Est-ce que sa tête essayait de lui faire passer un message ? Si c'était le cas il pouvait aller -son esprit- se faire foutre, ce n'était pas le moment de s'imaginer des ébats des plus torrides avec une personne qu'il venait de connaître ! Dimitri n'était pas du genre à faire LA CHOSE et partir comme ça. Il n'était pas du genre à le faire tout court ! Faut dire les occasions ne s'étaient pas souvent présentées et à chaque fois il trouvait une bonne excuse pour esquiver et se réfugier chez lui.

- Du théâtre oui, rien de bien passionnant, j'étais médiocre en plus, je ne suis pas resté longtemps.

Le barman n'avait eu le temps de faire que trois spectacle avant d'arrêter, ses parents n'avaient pas assisté à ceux-ci, mais les échos avaient été assez catastrophiques pour que ça viennent à leurs oreilles. Donc pour son plus grand bonheur ils avaient acceptés qu'il arrête, même vivement encouragé pour se diriger vers d'autres passions qu'ils jugeaient instructifs et à long terme. Oui à long terme, ils voulaient que tout ce que faisait Dimitri lui soit bénéfique pour plus tard. S'amuser pour s'amuser, ils ne connaissaient pas. Saleté de parents. Il avait hâte de les foutres dans une maison de retraite pourri dont les toilettes se faisaient à l'eau froide. Et il les priverait de télévision ! La vengeance est un plat qui se mange froid, le sien sera glacé voir périmé mais il l'aura sa vengeance !

Revenons au présent. Donc. Zachary n'était pas un gentil. Intéressant… Mais à quel point ne l'était-il pas ? Il resta toujours aussi proche de lui alors qu'il le regardait dans les yeux, toujours aussi hypnotiser par son regard chocolat. Il avait l'impression d'être un papillon de nuit attiré par la lumière. Une très belle et vive lumière. Zachary en avait l'aspect en tout cas.

- Elles vous intéressent pour quelles raisons ?

Il se remit à bouger ce qui attira le regard de Dimitri. Il se demandait s'il avait la bougeotte. À force de bouger ainsi il allait finir par lui donner la nausée. Tel sur un bateau, ça lui faisait le même effet. Il se retenait de poser ses mains sur ses épaules pour le figer sur place et qu'il arrête ce mouvement de va et vient. Mais s'il le faisait ça impliquerait de le toucher et déjà que maintenant être aussi proche de lui, lui donnait envie d'être encore plus proche, il n'allait pas tenter le diable.

Zachary prit une voix plus basse, légèrement grave sur les bords ce qui provoqua en lui quelque chose qu'il n'arrivait pas à définir. Jamais il ne s'était trouvé dans une pièce avec un homme, aussi proche physiquement à faire des allusions osées tout au long de leur conversation. Il ne se le serait jamais permit et pourtant ici il ne semblait y avoir aucun tabou. Quand il approcha un peu plus son visage de celui du barman, il ne put s'empêcher de baisser les yeux sur ses lèvres d'apparence douce, objet de la tentation qui semblait l'appeler. Son esprit se réveilla de nouveau aux mots "profiter de la situation". Ce n'était pas de la situation dont il avait envie de profiter mais plutôt de se corps qui était une tentation des plus exquise.

- Pas du tort non…

Soudainement Zachary s'était redressé, rompant le charme entre eux pour sourire et lui dire finalement qu'il ne croyait pas au fait qu'il pouvait lui faire du mal. Il n'avait pas tort, ce n'était pas son genre de s'en prendre à quelqu'un inutilement et même si on le provoquait, il essayait d'éviter au maximum une confrontation physique.

- Vous avez raison, ce n'est pas mon genre.

Il s'éloigna pour reprendre son verre et boire la dernière gorgée de sa boisson. Le font était remplit de grenadine, elle était descendue dans le fond du verre vu qu'il n'y avait pas touché durant quelques minutes. Cette petite explosion de sucré l'avait surprit mais agréablement, il avait aimé. Il reposa ensuite son verre et se retourna vers son hôte qui était toujours à sa place. Ce qu'il voyait ravissait ses yeux. Un homme élégant avec en fond une ville presque endormie avec des lumières de toutes les couleurs. On se croirait à la télévision !

Dimitri aurait put continuer leur petite séduction, mais il avait en quelque sorte un balai dans le derrière et draguer n'était pas sa tasse de thé, il s'y prenait mal ou alors était complètement à côté de la plaque. Jusqu'à présent ça avait été, et encore il n'était pas sûr d'avoir toujours été clair. Lui il se comprenait, c'était le principal, mais il voulait aussi que les autres le comprennent au sinon ça n'avait plus aucun intérêt d'agir envers les eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   7/5/2016, 13:35

Oh alors Dimitri était mauvais en comédie. Ça confirmait un peu ce qu'il disait tout à l'heure comme quoi il ne pensait pas trop qu'il était réellement un sale type. Soit dit en passant, Zachary n'avait jamais fait de théâtre, pourtant, nul doute que ça lui aurait plu et à une époque bien servi pour vaincre sa timidité. Mais comme vous pouvez le remarquer, aujourd'hui ce n'était plus vraiment un problème. Il n'avait plus aucun problème pour parler aux gens, à l'aise en société. Jamais il y a une dizaine d'années il se serait cru capable de proposer à un jeune homme fraîchement rencontré de monter à son appartement. C'est dans ces moments la qu'il était bien heureux de ce dénouement. Pour le moment, Dimitri semblait un peu moins stressé que dans la rue tout à l'heure. Peut être que d'être juste tous les deux l'aidait à se détendre. Peut être.

- C'est assez intéressant de découvrir les gens sous un autre jour. Ils peuvent vous surprendre des fois.

Avait répondu Zak d'une voix douce. Que l'on soit bien d'accord, Zachary ne s'était pas tapé tout New York et ses environs. Mais avec le temps et les années, il avait pu se faire son expérience, son avis sur le sujet, découvrir les plaisir différents qu'offraient hommes et femmes. Bien que dans son parcours il avait côtoyé plus de femmes que d'hommes. Et pour chaque personne, c'était toujours un moment spécial que de découvrir l'autre dans son comportement au lit. Tout simplement. En parlant de ça, il lui semblait que l'ambiance avait nettement changé entre eux. Dimitri de son coté pour le moment du moins, n'était pas bloqué ou gêné, renfermé sur lui même ou sur la défensive. Lui même se permettait de se rapprocher un peu plus de lui, et la façon dont l'un et l'autre parlaient, se tenaient, ou les regards qu'ils se lançaient l'un à l'autre. Voyons … il y a un nom pour ça, mais ça lui échappait. Ah il l'avait sur le bout de la langue ! Voyons. Ah oui, tension sexuelle, c'est ça le terme exact. A voir si cependant Dimitri en était conscient ou pas. Mais il ne voulait pas lui causer de tort ?

- Et … quoi alors ?

Si du moins Dimitri répondait à sa question. Les yeux posés sur lui, Zachary eu un petit sourire en l'entendant confirmer que ce n'était pas son genre. Il s'en doutait un peu, mais c'était bon d'avoir la confirmation de Dimitri lui même. Et si ma foi il avait été de ces sales types … tant pis pour Zak. Son propre verre en main, il ramena l'autre de libre autour de son verre, regardant Dimitri reculer pour aller récupérer son verre et finir sa boisson. Avant de se retourner vers lui. En le voyant se retourner comme ça, peut être plus tout à fait sur de la démarche à suivre et tout, Zachary ressenti ce qui ressemblait comme un élan de tendresse. De sympathie, d'envie de le mettre à l'aise. L'asiatique ne savait pas pourquoi, mais même si tout ce petit jeu ne semblait pas déranger Dimitri, il ne semblait pas non plus hyper confiant. Affichant un air plus calme et sûr de lui, Zachary s'était à son tour rapproché du jeune homme. Il passa à coté de lui et avait remonté une main dans le dos du jeune homme pour la poser doucement entre ses omoplates et l'entraîner avec lui.

- Mais ne restez pas debout, vous devez l'être depuis un bon moment maintenant j'imagine non ?

Il lui avait dit, qu'il se mette à l'aise, il y avait assez de places ici pour se poser à son aise. Entraînant avec lui Dimitri près du canapé et fauteuils, Zachary finit par retirer sa main du dos du jeune homme, non sans l'avoir légèrement faite glisser par dessus son vêtement, en une brève et très discrète caresse, vidant à son tour son propre verre. Ceci fait, il se déplaça l'air de rien devant lui, sans lui gêner le chemin s'il décidait à s'asseoir.

- Voulez-vous autre chose à boire ? Promis, je n'ai pas que de l'alcool à vous servir.

Lui même, ça suffisait pour ce soir. Deux cocktails et de la bière, ça ira pour lui. Il fallait y aller doucement, et surtout il s'en voudrait de trop boire et commencer à disjoncter. Il préférait bien entendu rester parfaitement lucide et conscient, même s'il lui en faudra plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   7/5/2016, 21:26

Dimitri ne comprenait pas les paroles de Zachary. Découvrir les gens sous un autre jour… Sous quel jour ? Dans quelles circonstances ? Il voulait savoir, mais quelque chose en lui, lui disait de ne pas demander car ça finirait par le mettre dans l'embarra. Zachary semblait être doué pour ça, il le connaissait à peine mais voyait quel genre de personne il était. Il semblait être joueur et savait manier le langage des mots, mais aussi corporelle. Il se demandait s'il serait de taille face à cet énergumène, il n'avait pas sa tchatche et se disait qu'il finirait par l'ennuyer. Ennuyer les gens, c'était une de ses plus grandes craintes, c'est pourquoi il avait peu d'amis car il n'arrivait pas toujours à aller vers les autres.

- D'autres trucs quoi…


Il se racla la gorge, signe qu'il était mal à l'aise de continuer sa phrase, mais c'était certain qu'il ne lui ferait pas de tord. Comment était-ce possible d'être aussi coincé verbalement et ne pas pouvoir s'exprimer clairement ? En général ça ne lui arrivait jamais, il pouvait parler de n'importe quoi il avait toujours quelque chose à dire. Mais là… Là le sujet était délicat et cet homme l'ébranlait, il n'arrivait pas à penser clairement et ne savait pas comment mettre des mots sur ce qu'il voulait lui dire sans se mettre à nu. Que lui arrivait-il ? C'était insupportable de ne pas pouvoir parler sans éprouver de gêne.

Zachary s'approcha de lui alors que sa main glissa le long de son dos jusqu'à ses omoplates. Il sentit un frisson parcourir sa peau et des picotements dans sa nuque. Ce simple petit geste ne lui était pas familier et étrange… Mais agréable. Il lui jeta un coup d'œil pour voir si ce geste avait autant d'importance pour lui, mais il ne lui semblait pas. Il s'avança à côté de lui alors que sa main avait serré un peu plus son verre, mais il mesura sa force pour ne pas le briser. Il savait les dégâts que ça pouvait faire, il s'était coupé plus d'une fois la main donc il faisait attention maintenant.

- C'est vrai que je suis debout depuis des heures, à force on s'y habitue. Mais je vous préviens, si je m'assois, je vais avoir dur à partir une fois bien installé.


Il sourit amusé et s'assoit dans le canapé. Son corps actif depuis quelques heures, tendu comme un arc se voit alors ramollir comme une guimauve une fois assis. Tout son corps se détendit, il lâcha un petit soupir de contentement. Comment une position pouvait faire autant de bien ? Autant il aimait bouger, autant être assis après une longue journée de travail lui faisait du bien. Quand il était chez lui il aimait être à terre sur son tapis alors qu'il bossait sur ses cours sur une vieille table basse. Au bout d'un moment bien sûr il avait mal au dos et se remettait dans son canapé, mais au sinon il pouvait rester longtemps ainsi. D'ailleurs, quelle était la position favorite de Zachary ? Sans jeu de mot bien sûr, même si ses pensées pouvaient faire croire le contraire.

Quand il lui proposa à boire, il regarda son verre vide qu'il posa sur la table basse tout aussi raffiner que le reste. Ce cocktail était vraiment bon et une autre boisson qui passerait par la suite serait bien fade.

- Non merci, vous pouvez vous servir à boire et me rejoindre si vous voulez, il y a assez de place ici pour deux personnes.

Le canapé était assez grand pour accueillir une troisième, voir une quatrième personne donc c'était parfait pour eux d'eux. Zachary pouvait soit s’asseoir près de lui, soit laisser une certaine distance entre deux. Les cartes étaient entre ses mains, c'était à lui de voir. Il se mit à son aise dans le canapé, posant son bras sur le dossier. Il avait envie de croiser les jambes, mais ça ferait peut-être un peu trop féminin même s'il le faisait à la version garçon. Il préférait les laisser légèrement écarter devant lui, pas de manière provoquant bien sûr. Il put -de part sa position- l'admirer de haut en bas et vu que depuis le début de la soirée il ne se gênait pas pour le reluquer, il fit de même, commençant par ses pieds jusqu'à son visage des plus séduisants pour les yeux. Une vraie friandise à laquelle hommes ou femmes succomberaient. Alors, qu'est-ce qu'il attendait ? Pourquoi restait-il comme un idiot devant lui sans agir ? Peut-être était-ce trop tôt, peut-être que ce n'était pas ce que lui voulait ou ce que voulait Zachary. Il lâcha un petit soupir qu'il voulait discret. Pourquoi devait-il toujours se prendre la tête quand les choses pouvaient être simples ? C'était donc si compliquer que ça d'être heureux ? Et bien on dirait !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   8/5/2016, 21:32

Malgré son habilité à tourner les cartes et autres formes de prédilection, Zachary était et restait un homme comme les autres. Aussi, il n'avait absolument pas le pouvoir de lire dans les pensées ou voir ce qui se passait dans les têtes des gens. Pourtant, il aurait bien aimé savoir quelles furent les pensées de Dimitri suite à son geste dans son dos. Savoir si en un premier lieu ça lui avait plu ou non, et si oui, à quel degré. Mais ça … Mystère ! Ses yeux posés sur le jeune homme, il l'écouta lui confirmer le fait qu'il était debout depuis quelques heures. Ah nul doute qu'il devait s'y habituer à la longue, et puis regardez-le ! Jeune, fort, frais, ça devait être une broutille pour lui que de rester debout. Par la suite il eu à son tour un sourire à la fin de sa phrase. Mais alors qu'il s'y installe dans ce canapé ! Qu'il s'y pose et qu'il y reste et ne parte plus ! Ou du moins, pas avant un moment parce que viendra bien le moment ou il devra bouger.

- Vous verrez, en plus d'être plaisant à l'oeil, on se sent très bien une fois dedans.


Si quelqu'un dans l'assemblée voulait voir des sous entendus, libre à eux. Au fur et à mesure, Zachary avait pu décorer cet endroit à son goût, trouver les bons meubles et les bonnes décorations, les bonnes couleurs à son goût. Et on ne croirait pas comme ça, mais il y a tellement de canapés beaux à l'oeil mais terriblement inconfortables ! Une plaie ! Il était bien heureux lorsqu'il avait trouvé celui-ci. L'asiatique suivit du regard Dimitri quand il alla se poser dans le canapé, non sans un sourire aux lèvres quand il le vit se mettre à son aise dessus, en prouvait le soupir qu'il avait laissé échappé.

- Il semble que vous y êtes bien également.


C'est bien, très bien même. Zak lui avait dit en entrant de se mettre à son aise n'est ce pas. Concernant sa proposition de boire autre chose, il refusa, mais lui dit qu'il pouvait toujours se servir lui même et le rejoindre. A cela, Zak avait laissé échappé un bref rire, amusé de ses mots.

- Plus tard peut être. Mais merci de m'inviter à me mettre à l'aise chez moi.


Il avait dit ça sur le ton évident de la plaisanterie. Avant de rajouter un brin plus sérieusement :

- Et comme si j'allais de toute façon m'installer ailleurs !


Il aurait bien pu choisir le fauteuil à coté, mais non, ça semblait logique et évident qu'il n'y avait que la place à coté de Dimitri qui l'intéressait. Dimitri qui en fait … il ne se trompait pas non, le jeune homme était juste en train de le reluquer non ? C'est bien ça ? Voila qui était étonnant comme au début il n'était pas tout à fait à son aise. Mais, pas du tout dérangé par le regard que posait Dimitri sur lui, plutôt flatté même, Zachary ne fit aucun commentaire qui aurait pu le mettre mal à l'aise ou stopper ses contemplations. A la place, il s'était légèrement penché pour à son tour poser son verre vide sur la table basse, suivant son propre geste des yeux. Il entendit un léger soupir de la part de Dimitri, mais n'aurait pas su dire la raison de celui-ci. Qu'importe. Verre posé, il s'était redressé pour venir se rapprocher d'un pas léger du canapé et aller s'y asseoir. A coté de Dimitri bien entendu. Pas à l'autre bout du canapé, ni sur ses genoux ( bien que l'idée était tentante ) simplement à coté. Le corps tourné vers lui, Zachary avait relevé une jambe sur le canapé, pliant celle-ci dessus pour pouvoir regarder plus à sa guise le jeune homme. Une main posée sur son propre genoux, il avait relevé son autre bras contre le dossier du canapé, frôlant légèrement celui de Dimitri. Oups … Aller, les choses se passaient bien, il ne semblait pas avoir envie de partir, Zachary n'avait aucune envie de le laisser s'enfuir non plus, le courant passait …

- Et dites-moi, pour rester ainsi chez un quasi inconnu sans prévenir qui que ce soit … je suppose que vous n'avez pas de petite amie qui vous attends à la maison ? Ou de petit ami.


Dit-il l'air de rien. Ça aussi, c'était un truc qu'il aimerait bien savoir. Savoir s'il y avait réellement moyen, ou bien si c'était lui qui se faisait des films. Ça arrive des fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   8/5/2016, 22:29

Zachary avait raison, son canapé était vraiment confortable, il n'était pas seulement beau. Tant mieux, il se voyait mal terminer la soirée en ayant mal aux fesses à cause du mobilier peu confortable. Mais bon, vu qu'il était en bonne compagnie, si le fauteuil avait été inconfortable alors il aurait fait semblant de rien, mordant sur sa chic pour le reste de la soirée. En plus d'être confortable et beau, il était doux, il passa plusieurs fois ses doigts, juste avant que l'asiatique s'installe près de lui. Tout près de lui-même. Ils avaient chacun leur espace personnel, mais leur bras ou plutôt leur main se touchait presque, il sentait sa chaleur chatouiller sa peau. Le faisait-il exprès ? Il l'espérait, car il ne le laissait pas indifférent. Mais ça, il avait du s'en rendre compte, non ?

- Il est aussi confortable que si j'étais dans mon lit.

Il sourit amusé, s'imaginant déjà se vautrer dans son lit, dans ses draps fraichement changé en coton. Enfin, ça attendra la fin de la soirée, il aimait son lit, mais il préférait encore plus cette soirée qui s'annonçait bien. Comment ça ne pourrait pas l'être ? Zachary était vraiment beau, il était plutôt marrant et parlait facilement, il respirait la confiance en soi et était débrouillard, sa petite affaire en était la preuve. Il serait bien le genre de personne qu'il compterait parmi ses amis. Ses amis ou plus d'ailleurs, car même s'il se sentait bloqué à ce niveau-là, son esprit ne pouvait s'empêcher de s'imaginer une suite plus plaisante entre eux.

Aux mots suivants de Zachary, il ne put s'empêcher de rire. Il avait retourné ses mots d'une autre façon, une autre façon qu'il n'avait pas pensée. Il ne doutait pas un instant qu'il ferait comme chez lui, chez lui, c'était évident.

- Que voulez-vous, je suis quelqu'un de généraux !


Le fait qu'il soit assit à ses côtés lui faisait plaisir, il aurait put se mettre en face de lui, mais non, il avait prit la place à côté de lui. Tout à côté de lui même. Qu'il était chanceux d'être tombé sur lui ce soir ! Il sympathisait souvent avec des clients, mais ça restait toujours professionnel et il n'en voyait jamais en dehors du boulot. Là c'était une exception, il avait dérogé à la règle, à ses propres règles et celui de son patron. Bien sûr il ne comptait pas recommencer et ne comptait pas le dire à quelqu'un au risque qu'on sache que… qu'on sache que Dimitri aimait les hommes.

Arriva la question fâcheuse, question à laquelle il n'avait d'autres choix que d'y répondre. Zachary aurait put juste dire "petite amie" mais non, il avait rajouter "petit ami" ce qui montrait qu'il avait un doute sur son orientation sexuelle. Lui qui se pensait discret, ce ne devait pas être le cas car à peine se connaissait-il qu'il avait l'impression d'être un livre ouvert. Il secoua mentalement la tête, si ça tombe, il posait seulement la question comme ça.

Histoire de ne pas se taper un torticolis, Dimitri arbora la même position que Zachary pour être face à face. De plus c'était aussi une position agréable et plié sa jambe contre lui faisait du bien. Vous voyez la sensation d'avoir les jambes trop longtemps droites et le soulagement que ça fait de les plier ? Et bien il avait ça et sa jambe pliée était enfin soulagée. Après ce serait parfait s'il faisait ça avec la deuxième jambe, mais il s'abstient.

- Personne ne m'attend chez moi en effet, que ce soit petite amie ou… ou petit copain, enfin petit copain ce serait absurde quand même… Vous ne trouvez pas ?

En disant cela, il voulait avoir son opinion sur le sujet "homosexuel" pour voir ce qu'il en pensait. Il n'avait pas eu envie de se mouiller en lâchant simplement "Il n'y a pas de petit copain qui m'attends à la maison, je suis actuellement seul". Il n'avait jamais eu de copain, mais pour se fondre dans la masse, il était déjà sortit avec des filles dans son adolescence et était déjà passé à l'acte. Mais ça n'allait jamais de ce côté-là, il n'arrivait pas à faire semblant donc ça finissait par cassé. À cet âge-là avec les hormones en ébullition cet état d'une relation était inévitable et à force d'être repoussée ses copines finissaient par se lasser et ils finissaient par rompre. À sa connaissance, aucune d'entre elles n'avaient soupçonné son homosexualité, ou alors elles ne disaient rien pour ne pas aborder le sujet. Peu importe, heureusement pour lui ce côté-là de lui était resté caché. Les adolescents pouvaient se montrer cruels face à la différence des autres. Il rajouta en pensant à ses mots :

- Je ne suis pas homophobe, mais disons que moi personnellement, je ne pense pas que je pourrais…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   8/5/2016, 23:01

Il semblait par contre que Zachary avait mit les pieds en plein dans un sujet très sensible que la vie privée, très privée de Dimitri. Il n'avait rien du mec en plein stress ou autre, mais c'est la sensation qu'il eu à sa question. Restant silencieux, Zachary le regarda bouger à son tour sur le canapé pour adopter la même position que lui. Ça y est il lui répondait. Personne ne l'attendait. Un bon point, la voie était donc bien libre ! Pas de petite amie ou petit copain. Mais le terme de petit copain semblait plus travailler Dimitri que celui de petite amie. Tiens. Étrange. Par contre il fut réellement surpris quand il lui dit que ce serait absurde d'avoir un petit ami.

- Absurde ?


Zak avait un peu penché la tête de coté, cherchant à comprendre ses mots. Heureusement, Dimitri vint éclairer sa lanterne avec quelques précisons de plus la dessus. Il redressa la tête, lui fit un petit signe avec celle-ci pour lui faire savoir qu'il comprenait ce qu'il voulait dire. A peu près.

- Ne vous en faites pas, il n'y a pas besoin de tout de suite être homophobe pour ne pas pouvoir sortir avec une personne du même sexe que soi.


Sortir ou plus si affinités cela va sans dire. Il baissa ensuite son regard, balayant leurs jambes de celui-ci un petit air contrarié sur le visage qui ne dura pas longtemps. Juste le temps d'ajouter :

- C'est ce qui s'appelle être hétéro.


Dimitri serait donc hétéro ? S'il en croyait ses mots du moins. Parce que s'il croyait en ce qui venait de se passer, cette tension qu'il avait ressenti tout à l'heure, il ne l'avait pas inventée non plus ! Il ne savait plus. Soit Dimitri était donc bien hétéro et il avait rêvé, soit il était un bisexuel qui s'ignorait. Ou autre chose. Mine de rien, cette réponse l'avait un peu plus chagriné qu'il ne l'aurait cru. Un peu... Rapidement il releva son regard sombre vers Dimitri, un air plus détendu sur le visage.

- Cependant, je ne vois pas en quoi ce serait absurde de sortir avec un homme lorsqu'on en est soi même un. Il n'y a rien de bizarre, de mauvais ou d'anormal la dedans, bien au contraire.


Il ne voyait pas du tout en quoi c'était une honte que de faire une chose pareille. C'est quelque chose que les gens ne décident pas. C'est comme ça. Comme d'avoir les cheveux blonds ou la peau noire, c'est comme ça, c'est tout. Zachary lui même n'avait aucune gêne sur le sujet. C'est pourquoi il ajouta d'un ton calme :

- Moi même je suis sorti avec des hommes et des femmes. Ça ne fais pas de moi un monstre pour autant.


Ça n'était pas synonyme de mort sociale ou d'échec ! La preuve étant la ou ils étaient actuellement. Ça dépends juste des gens, comment ils le vivent, comment leur entourage prends la chose également. Ses parents ? A l'époque ou il sortait avec Maximilian, il le leur avait présenté. Étrangement, c'était passé comme une lettre à la poste, comme s'il leur présentait une fille. Peut être qu'ils étaient juste heureux de le voir à nouveau heureux. Aujourd'hui, ça n'était toujours pas un problème et ne le sera jamais. Le seul truc que son pauvre père aimerait bien voir moins, c'est le look de son fils. Mais non cher père, ce n'est pas une phase ! Enfin ! Tout ça pour dire que Zachary assumait parfaitement sa bisexualité, et que du coup, il ne savait plus sur quel pied danser avec Dimitri. D'un coté il se disait que le jeune homme était hétéro, mais de l'autre le doute subsistait. Il ne savait plus pour l'instant. Un peu perdu. Ah non mais ça n'arrangeait pas ses affaires ! Il attendait une réponse qui l'aide vraiment pour savoir s'il y avait réellement moyen ou non de faire plus que simplement connaissance ! Pas de suite, pas qu'il comptait lui sauter dessus, l'embrasser à pleine bouche ce soir même mais au fur et à mesure du moins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   8/5/2016, 23:33

Étrangement Dimitri sentait qu'il aurait du se taire ou alors mesurer ses paroles mal comprise par le jeune homme en face de lui. Le mot absurde semblait l'avoir titiller, ne le laissant pas indifférent. Peut-être aurait-il du choisir un terme plus doux pour exprimer sa pensée ? Comme à son habitude, parfois il parlait sans approfondir sa réflexion dans son esprit ce qui faisait que les gens pouvaient se vexer. Chose qu'il ne voulait pas. On lui disait souvent de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler, il se disait qu'ils n'avaient pas tord, mais vous imaginez le faire pour chaque paroles qu'il devait prononcer ? À ce stade une conversation avec lui serait lente et durerait des heures.

Il suivit du regard les mouvements et expression du cartomancien pour voir ce qu'il pensait, s'il était vexé, outré par ses paroles ou compréhensif. Ce n'est pas son attitude mais ses paroles qui lui confirment ce qu'il pense. Il ne put s'empêcher de faire un petit sourire de victoire en l'entendant, car il n'avait pas tout gâché en parlant bêtement. Tant mieux, il aurait été dommage que cette soirée se termine sur de mauvaises paroles. Mais il perd vite ce sourire au mot hétéro. Lui, hétéro. C'était un mensonge, il ne l'était pas et même s'il n'était jamais sorti avec un homme il savait qu'il les aimait et que ce serait toujours ainsi. Ça ne lui plaisait pas d'être avec une femme si ça devait être intime entre eux. Par contre leur compagnie lui plaisait beaucoup, il les trouvait brillante et pleine d'esprit, il s'amusait bien en leurs compagnies

- Je ne peux me qualifié d'hétéro.


Donc homosexuel, mais le dire à voix haute serait assumer ce qu'il était et ce n'était pas encore le cas.
Quand Zachary dit qu'il était sorti autant avec des femmes que des hommes, il en resta surprit. Des hommes ET des femmes ? Il était donc bisexuel ? Il aimait les hommes, pas les poitrines et les longues chevelures blondes mais les barbus avec des muscles ? Il entendait au loin -dans son esprit- des clochettes sonnées de soulagement à cette annonce. Donc oui il le draguait depuis le début, oui il devait le trouver à son goût et… oui il voulait peut-être plus dans l'avenir ?

- Vous êtes loin d'être un monstre c'est certain.

Il n'en avait ni l'aspect physique, ni la personnalité, du moins de ce qu'il en voyait. Bourré de charme comme il était, toutes les fautes commises devaient lui être pardonné. Il n'avait pas besoin de le dire qu'il savait qu'il assumait ses préférences sexuelles car il en avait parlé comme ça avec Dimitri alors qu'il n'est qu'un inconnu pour lui. Inconnu avec qui il parlait, qui l'avait fait monté chez lui, qu'ils avaient but un verre ensemble et qui maintenant était sur son canapé avec lui. Jamais Dimitri n'avait été aussi loin avec un homme et même si tout ça restait platonique, c'était beaucoup pour lui. Serait-il en train de changer ? Était-ce un nouveau tournant dans sa vie ? Il plongea ses yeux dans ceux de Zachary, en général c'est ce qu'il faisait quand il parlait aux gens.

- Je trouve ça vraiment bien que vous soyez à l'aise avec ça. Et sans être trop indiscret, vous savez depuis longtemps que vous aimez aussi les hommes ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   8/5/2016, 23:59

Attendez quoi ? Il ne pouvait pas se qualifier d'hétéro ? Alors la, il était encore plus perdu. Parce qu'il y avait plus de possibilités qui s'offraient alors. Réellement homosexuel ? Bi ? Ou bien en fait asexuel ? Qui sait. Cependant, au vue de cette soirée, de ce qui s'était dit, fait, les regards en coin que Dimitri avait posé sur lui sans parler du matage de tout à l'heure, dans la tête de Zachary, la pancarte disant qu'il y avait de l'espoir recommençait à s'illuminer. A cela, il ne répondit rien, se contentant d'un petit air content d'une telle précision. Pour être content, il l'était ! L'asiatique adressa une petite révérence, avec le haut de son corps, quand Dimitri lui confirma le fait de ne pas être un monstre, écartant le bras qui n'était pas sur le dossier du canapé de son corps.

- C'est bien aimable à vous de me confirmer la chose !


Pas qu'il en doutait. Ses yeux posés sur lui, il vit le brun relever ses yeux vers lui, et leurs regards se croisèrent à nouveau alors que le serveur reprit la parole. Bien sûr attentif à ses mots, Zak ne put s'empêcher de trouver la situation très plaisante. Avoir un bel homme sur son canapé, avec un si beau regard porté sur lui... Ah, le rêve ! Zachary adressa un léger sourire à Dimitri sur le fait qu'il trouvait ça bien d'être à l'aise avec ces choses la. Heureusement, parce que sinon, ce serait se condamner soi même à une existence bien triste. N'est ce pas ? Il lui adressa un petit signe de la main, l'air de dire que ce n'était rien.

- Aucun problème c'est un peu moi qui ai lancé ce sujet alors ça ne me dérange pas que vous me posiez cette question.


C'était limite normal. Il lui avait dit aussi être à l'aise, donc pas de problème.

- Avec le recul, je crois l'avoir toujours su. Il n'y a pas eu de réveil en fanfare à me dire « ciel ! J'aime aussi les hommes que se passe t-il ? Qu'est ce qui m'arrive ? »


En disant ça, petit air théâtral en mimant de façon exagérée un homme se réveillant à peine et en proie à la panique. Puis il reprit sur un air plus normal cette fois.

- Je l'ai toujours su, sans avoir forcément le besoin ou l'envie de le crier sur tous les toits. C'est quelque chose de personnel je pense.

Il ne critiquait absolument pas les personnes qui revendiquaient la chose, pas du tout. Simplement que pour sa part, ça ne servait à rien d'en parler à qui voulait l'entendre.

- Cependant, il s'est passé un moment avant que je n'aille plus loin avec un homme.


Son premier amour, son premier baiser, ses premiers émois, sa première fois, c'était Monica, morte il y a des années maintenant. Et cette histoire avait duré plusieurs années également, perduré jusqu'à l'université. Après sa mort il s'était passé un long moment pour lui à ne broyer que du noir jusqu'à ce qu'il croise la route de Maximilian. Et est arrivé ce qui est arrivé. Brièvement plongé dans ses souvenirs de cette époque, de comment tout cela à commencé, il regarda de nouveau Dimitri dans les yeux.

- C'est tout. Il n'y a pas de cris indignés de la part de ma famille, mes amis ne m'ont pas répudié, ma vie n'a pas changé …. c'est simplement une histoire comme une autre. Mais j'imagine qu'à certaines personnes, il leur faut plus de temps et c'est normal. Du temps pour le découvrir peut être, pour comprendre aussi ce qui se passe. Du temps pour ensuite assumer.

Ses paroles étaient elles destinées à Dimitri ? Pas spécialement. Il ignorait après tout quelle était la position du jeune homme la dessus, pour dire ça. C'est aussi avec les gens qu'il voyait, clients ou amis, connaissances ou ragots, Zak savait que les gens avaient des fois besoin de temps, d'autres pas. Plein de critères entraient en jeu, comme la personnalité de chacun, son caractère, le vécu, l'environnement, son histoire … Puis il adressa à Dimitri un regard un peu plus doux avant de conclure :

- Et c'est normal, chacun est différent. N'est ce pas ?


Normal donc que chacun ait besoin de plus ou moins de temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   9/5/2016, 22:00

Comment ne pas confirmer un fait si évident ? Physiquement il avait l'aspect d'un ange et mentalement bah… Il avait l'air cool. Donc non il ne le qualifierait jamais de monstre, bien au contraire, il semblait plus humain qu'un hétéro qui se fermait à toutes originalités de la part des autres. Il admirait son côté je m'en foutisme qu'il voudrait tant retrouver chez lui, ça lui faciliterait bien la vie en tout cas. Mais s'il disait ça, est-ce que ça voulait dire qu'on le traitait de monstre en général ? Si c'était le cas ces gens-là étaient des idiots et méritaient une bonne leçon. Tient comme coucher avec un homme après avoir trop but, ils se réveilleraient choqués et ne dirait plus rien sur les homosexuels… Tiens tiens ça c'est du plan de génie ! À tester sur des gros machos, il en connaissait quelques uns d'ailleurs qui venaient souvent au bar. Plan machiavélique de génie mais qui serait son arrêt de mort si son patron apprenait ce qu'il avait fait à ses clients chéris, il serait directement virée !

Il rit doucement à la petite moquerie de Zachary quand il parla de sa révélation face au fait qu'il aimait les hommes et garda ses yeux plongés dans les siens. Ses yeux… Il pouvait s'y perdre tellement ils étaient beaux et… profond ? Ce qu'aimait beaucoup Dimitri chez les gens étaient leurs yeux, pour lui c'était une chose très révélatrice chez les gens. Même si le visage avait une expression que la personne faisait transparaître, les yeux eux ne mentaient jamais. Donc si quelqu'un souriait, il fallait qu'il y est cette petite étincelle qui se reflète dans ceux-ci, s'ils sont jaloux et sourit, les yeux sont légèrement retroussés et semblaient lancer des éclairs sur la personne concernée.

Son air paniquer face à la révélation sur sa bisexualité le fit de nouveau rire, ses gestes, ses mimiques et la voix qu'il avait prit l'amusait beaucoup. Il avait un rire un peu grave, communicateur. Il riait avec des "Hahahaha" d'un air naturelle, les lettres étaient à peine prononcer par ses cordes vocales. Il reprit son sérieux quelques instants plus tard pour lui poser sa question :

- Et vous avez eu facile à accepter ça dés le début ? Ça n'a pas été difficile ?

Quelques choses de personnel, c'est tout à fait ça. Ce côté-là d'une personne était intime de manière générale et encore plus quand il s'agissait de dire qu'une personne était homosexuelle, lesbienne ou bisexuel. Ce n'était pas quelque chose -comme le disait Zachary- qu'on criait sur tous les toits. Certaines personnes ressentaient le besoin de garder ça secret, comme Dimitri. Pour lui -il devait l'avouer- c'était un secret honteux. Honteux… C'était un mot dur et sévère pour lui mais il n'en pouvait rien, c'est ce qu'il ressentait. Mais il savait qu'il réussirait à le dire plus facilement à un inconnu ou un ami qu'à sa famille. Ses parents n'étaient pas au courant de ça et il n'avait pas envie de leur dire car il savait qu'ils réagiraient mal et qu'ils seraient contre lui. Sa sœur elle, elle avait des soupçons depuis un moment, mais il ne lui avait jamais confirmé. Même s'ils étaient proches, il n'avait pas encore envie d'en parler.

Une étincelle de curiosité illumina le regard brun gris du barman quand il avoua qu'il avait fallu un moment avant qu'il ne passe à l'acte avec un homme. Une série de question germa dans son esprit tel que : Comment c'était ? Vous êtes restez combien de temps ensemble ? Quel avait été l'approche de son partenaire ? Encore une foule de question traversa son esprit, mais il ne pouvait pas le lui demander, c'était trop personnel et il ne se connaissait pas encore totalement pour parler de leurs expériences en détails. Alors qu'il était dans ses pensées, il ne remarqua pas tout de suite que Zachary aussi s'était évadé quelques instants. Quelque chose lui disait qu'il repensait à sa première fois ce qui attisa d'avantage sa curiosité qu'il ne pourrait assouvir car il ne comptait pas aborder ce sujet.

Les paroles suivantes de Zachary semblaient être dites pour lui, comme s'il savait qu'il se cachait aux yeux de tous, qu'il n'arrivait pas à assumer qu'il aimait les hommes et non les femmes. Mais ce n'était qu'une supposition, il n'avait pas encore et n'aura jamais le don de lire dans l'esprit de quelqu'un, sauf s'il suivait des cours sur le comportement humain, il serait mieux analyser les gens et savoir ce qu'ils pensent. Donc sa famille l'avait bien prit, quel chance ! Pourtant étant asiatique, il aurait pensé que ses parents seraient plus sévère envers lui et qu'une histoire d'honneur aurait été mise en jeu, mais ça ne semblait pas être le cas. Tant mieux pour lui ? Mais tant pis pour lui de ne pas avoir des parents comme ceux de Zachary. Il avait du être maudit dans une vie antérieure, c'était certain !

- Oui ce n'est pas simple pour tout le monde, pour certain le regard des autres est important même s'ils s'en fichent en général, la famille n'accepte pas toujours et peu… et peut les renié même ?

En disant ses paroles, il se visait clairement, mais en utilisant des "il" c'était un moyen de se mettre à l'écart, de ne pas trop se mettre à nu mais tout en lâchant quelques détails sur ce qui le pesait.
Dimitri avait perdu tout contact avec ses parents, mais il les aimait toujours et il savait qu'au fond eux aussi, mais s'ils découvraient qu'il tait gay, tout changerait et il ne pourrait plus les regarder en face tant leurs regards envers lui serait trop dur à supporter.

Il eut un léger sourire, mi-triste, mi-amusé car au fond il se trouvait bien ridicule d'apporter autant d'importance à ce qu'ils pensent.

- Nous sommes tous différents oui, c'est bien ce qui nous rend tous unique, n'est-ce pas ?

Dimitri pouvait débattre sur l'être humain et la philosophie de celle-ci sans jamais s'en lasser, les paroles défileraient sans cesse, il trouverait toujours quelques choses. Mais quand il s'agissait de parler de lui, de ses problèmes, il avait dur à trouver ses mots, ses paroles étaient plus courtes, moins fournie, enrichi par sa connaissance car il était novice en la matière.

- C'est un sujet sensible, dit-il dans un petit soupir en pliant un peu plus sa jambe contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
Let's drink! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: