AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's drink! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   9/5/2016, 23:23

Le rire de Dimitri sembla à Zachary simplement magnifique. Plaisant à entendre, un rire des plus sincère, et qui avait ce don d'entraîner les gens à rire avec lui. Il aimait beaucoup son rire, mais aussi l'expression de son visage à ce moment la. La façon dont ses yeux se plissaient légèrement, le sourire qu'il affichait, Dimitri était très craquant quand il riait. Lui souriant il médita un petit moment à sa question ensuite. Méditer pour se rappeler un peu la chose.

- Je mentirais si je disais que ça s'est passé comme si de rien n'était. C'était juste quelque chose de nouveau qu'il m'a fallu apprendre. Et accepter. Mais difficile, non. Même si à l'époque je n'en n'ai pas spécialement parlé à qui que ce soit sans pour autant la cacher.


Il avait toujours bien vécu sa bisexualité. De tout de façon, au moment ou il avait peu à peu pris conscience de son attirance pour les deux sexes, il était sorti avec une fille alors forcément, son attirance pour les hommes était passé à la trappe. Jusqu'à il y a quelques années.
Et en effet, ce n'était pas simple pour tous. Le regard des gens était une des raisons majeures pour lesquelles les gens se bridaient dans leur propre vie, dans leurs découvertes et dans l'acceptation d'eux même. L'entourage, les amis et la famille. Le regard posé sur Dimitri, il se demanda vaguement s'il parlait de lui à cette histoire d'être renié. Ça aurait pu, puisqu'il lui avait parlé de problèmes avec ses parents parce qu'il avait refusé de se plier à leurs souhaits. C'était possible, mais peut être pas. Et ça ne le regardait pas, de toute façon.

- C'est possible oui … pas tous les parents ou les amis du monde n'ont cette ouverture d'esprit. Et c'est bien triste je trouve.


C'était tellement bête de renier son propre enfant, son meilleur ami juste à cause de sa préférence. En quoi ça regardait les gens ? En quoi ça changeait la personne ? En rien ! Zachary ne comprenait pas. Tout ce dont il était sûr, c'est qu'il était très heureux que ses parents aient bien pris la chose. En même temps, de voir leur gamin ruminer son désespoir aux limites de se foutre en l'air, revenir petit à petit quelqu'un plein de vie et heureux, ça aide. Le petit sourire de Dimitri, mélange d'amusement et de mélancolie lui fit un petit quelque chose au cœur. Qu'il était étrange de le voir passer du rire aux larmes. Oui d'accord il ne pleurait pas, mais c'est pour dire qu'il semblait bien triste soudainement. Comparé à avant toujours.

- Tout à fait. Nous sommes uniques, comme tout le monde.


Sujet de philosophie vous avez quatre heures. Mais c'est justement ces différences qui faisaient de chaque être humain une personne unique. Les yeux de Zachary s'étaient baissés sur la jambe un peu repliée de Dimitri tout en entendant ses paroles. Il hocha doucement la tête avant de relever le regard vers lui. Oui, c'est ce qu'il avait cru comprendre. Un sujet sensible sur lequel Dimitri n'était pas à l'aise, pour une raison qui lui échappait. Mais peut importe. Il lui adressa un sourire un peu plus compatissant, plus doux en penchant légèrement sa tête vers lui.

- Ne vous chagrinez pas pour ça. J'ignore quelles sont vos « différences » mais quelles qu'elles soient, elles n'ont rien de honteuses. C'est elles qui font de vous la personne que vous êtes et …


* Et la personne qui m'a intéressée ce soir.*

Craignant de mettre plus mal à l'aise Dimitri, il avait préféré se taire et ne pas continuer sa phrase. Le pauvre, déjà qu'il ne semblait pas être tout à fait rassuré sur cette discussion, il n'allait pas en rajouter. Avec un bref sourire, il s'était relevé du canapé, regardant Dimitri de haut du coup.

- Je vais me faire un thé, en voulez-vous un peut être ?


Ça en fait des boissons pour ce soir en effet !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   10/5/2016, 21:11

Il l'écouta parler de ses débuts pas si difficile que ça. Il aurait voulu avoir une machine à remonter le temps pour voir comment il avait gérer tout ça, le voir de ses propres yeux. Il imaginait un Zachary plus petit, plus frêle physiquement et beaucoup plus jeune devant se débrouiller avec cette nouvelle. D'ailleurs en pensant à lui à cette époque, il se demandait quel âge il avait maintenant. Il ne semblait pas plus vieux que lui, peut être qu'ils avaient le même âge. Les asiatiques avaient une peau de bébé et faisaient très jeunes alors qu'en réalité ils avaient dix ans de plus que ce l'ont leur donnait. Donc ici il ne voulait pas mettre un âge au risque de se tromper. Enfin si il en avait envie ! Quoi il avait 25 ans ? Un peu moins peut-être 23 même. Mais pas plus… Si ? Ouh ne pas savoir rendait sa curiosité encore plus forte !

- Vous avez quel âge ?

Dimitri avait tendance à tout mettre dans le même sac, mais Zachary avait raison, tout le monde n'était pas pareil et même s'il ne le voyait pas, le monde commençait à changer et ce depuis un moment. Les gens étaient plus compréhensifs et avaient l'esprit plus ouvert. Mais bien sûr il ne les croisait pas ou ne parlait pas de sujet qui ferait un grand départ sur le pour ou le contre. D'ailleurs il devrait parler de sujets fâcheux pour ce qu'ils en pensaient. Quel sujet ? Il ne commencerait pas sur l'homosexualité, car il savait qu'il serait susceptible si la personne était contre et qu'il serait mordant sur le sujet. Vive la cause gay !

Être unique, c'est ce que nous voulons tous et pourtant quand on se démarque d'un groupe on retrouve quelque chose à dire. Soit les autres acceptent cette différence, soit ils la rejetaient car ça n'entrait pas dans leurs critères. L'ouverture d'esprit était parfois une chose difficile à faire. Il devait avouer que lui-même avait parfois des idées très carrés et pouvaient se montrer buter sur ses convictions. Tête de mule sur les bords dira-t-on !

- J'ai appris à vivre avec ce qui me contrarie, ce qui me tourmente, chacun sa croix.

Dimitri n'avait pas cherché à savoir ce que Zachary voulait dire par la suite étant donné qu'à plusieurs reprises Dimitri avait arrêté ses phrases et celui-ci n'avait pas cherché à insister et il l'en avait remercié. Il s'était montré discret et pas du tout insistant ce qui n'était pas le cas de tout le monde. Il regarda Zachary se relever, ses yeux s'attardant sur son dos et… un peu plus bas. Mais ce n'était pas voulu, il s'était relever sans qu'il s'y attende. Il leva son regard vers son visage et fini par se lever à son tour. Du thé ? Du thé fait par un chinois ? Il devait être bon alors vu qu'un asiatique ne se balade jamais sans thé !

- Je veux bien, celui de votre choix, je prendrais comme vous. Pouvez-vous m'indiquer les toilettes ?

Dimitri avait assez bien but durant son boulot tellement il avait fait chaud plus ici le cocktail, sa vessie commençait à se rebeller. Donc autant aller aux toilettes avant qu'il ne commence à gigoter dans tous les sens dans son canapé et de partir plus tôt que prévu. Et puis c'était un besoin naturel qui devait être satisfait alors il n'allait pas se gêner. Heureusement pour lui c'était un homme et non une femme donc aller aux toilettes devant quelqu'un qui lui plaisait ne le gênait pas. Autant se montrer naturel dés le début, il verrait tôt ou tard tous les aspects de lui s'ils en venaient à se revoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   10/5/2016, 21:49

Zachary ne chercha pas pourquoi Dimitri lui demanda son âge. Question comme une autre que l'on pose alors que l'on fait connaissance avec les gens. Ce pourquoi il lui avait répondu très tranquillement :

- J'ai 28 ans. Et vous au fait ?


La vingtaine pensait-il. Une fraîche vingtaine même. Ce n'était pas le fait qu'il était étudiant et jonglait avec deux boulots qui lui disait ça. Il arrivait que des personnes de trente ans soient dans ce cas la. Ou même la quarantaine, des gens qui se réorientent. Donc, il pensait que Dimitri était plus jeune que lui. Sans savoir exactement. C'est compliqué pour un homme de donner un âge mine de rien. Zachary resta ensuite un petit peu rêveur sur les paroles qu'avait eu Dimitri. Le fait de vivre avec ce qui le contrariait et le tourmentait. C'est ce qui s'appelait faire des concessions, jusqu'à un certain stade cependant. Après c'était du masochisme. Mais il avait cependant dit juste sur un point.

- Comme vous le dites, à chacun sa croix ! Mais puisse t-elle être la plus légère à porter. Bonjour le mal de dos après.


Elle, et les bagages que chacun portait. C'est sûr, chacun avait sa propre croix à porter, et en plus son propre passé. Pour certains, c'était plus léger que d'autres, et des fois, il arrivait que des gens ne viennent donner un coup de main pour vous aider à porter tout ça. Et ça faisait un bien fou quand ça arrivait. Mais maintenant, place à une petite pause thé. S'étant levé, Zak avait tourné la tête vers Dimitri quand celui-ci s'était relevé. Relevant alors à nouveau son regard. Et il était partant pour aussi boire un thé. Zachary avait hoché la tête quand il lui dit prendre le même que lui.

- Oui bien sûr ! Vous avez le choix ! Soit vous utilisez les toilettes la bas près de l'entrée, la porte de droite. Soit vous pouvez utiliser ceux de la salle de bains juste ici.


A chaque fois qu'il désignait une porte ou une autre, Zachary se tournait un peu sur lui même en pointant du doigt une porte puis l'autre. Au moins l'avantage avec ceux de la salle de bains c'est qu'il y avait un évier dans la même pièce. Et si l'envie prenait à Dimitri de se mettre des paillettes sur les yeux, c'était aussi la bas ! Même si pour ça il devra farfouiller dans les tiroirs. Ça ne le perturbait pas du tout que Dimitri n'aille utiliser toilettes ou salle de bains. C'est pas comme s'il y allait pour se shooter non plus. Non ? Il laissa donc son invité choisir la ou il voulait se rendre, tandis que pour sa part, il se dirigea d'un pas léger vers la cuisine et se mettre à préparer un thé digne de ce nom. Un thé au jasmin sera très bien. En plus, celui-ci était connu pour avoir des effets relaxants, calmants. Parfait pour après une longue journée ! Entendant une porte se fermer, Zachary avait ensuite un peu détourné son regard vers le bas ou il sentait son chat venir se frotter à ses jambes.

- Ce n'est rien pour toi désolé ma belle !


Pas grave, l'animal continua à ronronner contre ses jambes, alors que Zak continuait à préparer la boisson, allant mettre de l'eau à chauffer. Pendant ce temps il s'était accroupi pour aller caresser la tête de l'animal, qui l'avait un peu penchée pour aller à la rencontre de sa main.

- Alors Mademoiselle Bastet, que penses-tu de notre invité ? Plutôt craquant non ?


Bien sûr, pas de réponse de la part de l'animal à part un miaulement. Si on dit un miaulement pour oui, deux pour non, ça passe ? Qu'importe. Il laissa le chat faire sa vie pendant que pour sa part, il reprenait son petit thé, qui commençait à sentir rudement bon. Le cartomancien avait brièvement fermé les yeux en respirant cette odeur, un petit air satisfait sur le visage, avant de les rouvrir pour reprendre sa tâche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   10/5/2016, 22:37

- J'ai eu 24 ans.

Donc Zachary avait 28 ans. Il était plus vieux que lui et pourtant physiquement il n'en avait pas l'air, Dimitri faisait plus vieux, enfin s'il avait sa barbe car là il avait les joues aussi douces que les fesses d'un bébé et ça le rajeunissait vachement. Mais bon une barbe c'était de l'entretien et seul sa sœur réussissait à faire ce qu'il aimait. Il avait pensé à aller chez un barbier, ils étaient doués dans leur métier et c'était fascinant ce qu'ils arrivaient à faire. Mais c'était un coût qu'il ne se permettrait pas pour l'instant, il allait attendre encore une année sauf s'il faisait appel à sa sœur. Il devrait penser à la contacter demain, elle commençait à lui manquer. Elle et ses conneries qui avait le dont de réussir à le faire rire même quand ça n'allait pas.

- si elle commence à être trop lourde, il suffit de l'abandonner.

Il sourit amusé. Bien sûr c'était plus facile à dire qu'à faire car quand les problèmes étaient là, ils étaient bien accrochés telles les ventouses d'un poulpe. Ah ces petits machins trop mignon en dessin animé mais vraiment moche en vrai.

Il le regarda, baissant légèrement les yeux pour le regarder vu qu'il était plus petit. Plus petit et tout mignon. Il avait une furieuse envie d'ébouriffer ses cheveux parfaitement bien installé. Pour l'ennuyer et gâcher sa coupe, mais aussi pour voir à quoi il ressemblerait. Il serait toujours aussi séduisant c'était certain. Tiens, il se demandait à quoi il devait ressembler au réveil. Il imaginait un petit panda -car ça vient d'Asie !- se réveiller avec un bâillement à s'en décrocher la mâchoire. Une furieuse envie de voir un documentaire sur les animaux le submergea.

- Bien, merci.

Il avait suivit ses gestes du regard pour voir où se situait les endroits indiquer histoire de ne pas devoir lui faire répéter. Sa manière de bouger et ses mimiques le faisait toujours autant sourire, cette manie qu'il avait, jamais -mise à part à la télévision- il n'avait vu pareil façon de bouger. Il ne le regarda pas plus longtemps et se dirigea naturellement vers la salle de bain. Il avait envie de voir à quoi elle ressemblait et puis c'était plus correct de se laver les mains avant de quitter les toilettes. Il enjamba l'appartement en une dizaine de pas et ferma la porte derrière lui. Il s'approche de la toilette, plutôt petite et design, pas très pratique mais il ferait avec. Tout en accomplissant sa besogne des plus charmantes, il analysa la pièce qui comme le salon était décoré, les couleurs étaient respectés, c'était propre ce qui était un bon point pour lui. La saleté, surtout dans une salle de bain était juste horrible. Une fois fini il se lava les mains tout en s'observant dans le miroir pour voir la tête qu'il avait. Ses cheveux toujours en bataille lui donnaient un air un peu débraillé. Il essuya ses mains puis essaya de placer ses cheveux correctement. Ça ferait l'affaire, toute manière il avait été ainsi toute la soirée. Il jeta un dernier coup d'œil à la pièce avant de sortir. Aussitôt il sentit une bonne odeur planer dans la pièce. Ce n'était pas son genre de boire du thé, mais il avait déjà eu l'occasion d'en consommer et ce n'était pas mauvais. Mais ça ne remplacerait jamais sa tasse de café du matin. Il adorait son goût surtout quand il venait de se réveiller. Il revient alors dans la cuisine et s'appuie contre le comptoir tout en l'observant s'affairé à sa tâche.

- Maintenant que j'ai utilisé vos toilettes, je pense qu'on peut se tutoyer, qu'en pensez-vous ?

Il rit à sa petite phrase et pose son regard sur la théière. Il rajouté :

- Quel saveur ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   11/5/2016, 00:02

Un peu plus tard, Zachary avait entendu la porte de la salle de bain s'ouvrir de nouveau, devinant sans peine que Dimitri en avait terminé et allait le rejoindre. Ce fut le cas, puisque peu après, en relevant la tête Zachary vit le jeune homme revenir vers lui, dans la cuisine. A cette vision, un sourire prit tout naturellement place sur ses lèvres. Au cas ou ça n'était pas clair, Zachary était très heureux de le voir ici chez lui. Il serait bien fou de ne pas apprécier d'ailleurs ! D'autant plus que c'était lui qui lui avait proposé de monter. Il était vraiment curieux de voir comment allait se finir cette soirée. Bien il l'espérait. Et aussi de savoir comment ça allait se passer par la suite, puisqu'il était évident qu'il voulait revoir Dimitri par la suite. Cependant, il profitait du moment présent, du plaisir de la découverte de l'autre, de ces moments ou il tentait des regard discrets vers lui pour l'admirer. Il est vrai que la discrétion de ses regards laissait cependant à désirer.... Il joint un petit rire discret à celui de Dimitri suite à sa proposition de se tutoyer.

- Effectivement, ça créé des liens ! Et d'accord, tutoyons-nous.

Comme dit plus tôt ils n'avaient que quatre ans d'écart. La vingtaine fraîche c'est bien ce que s'était dit Zak. Plus jeune que lui mais naturellement, travaillant dans un bar, pas un mineur. Et puis ils se voyaient tous deux bien loin d'un contexte professionnel. Ils étaient simplement deux hommes qui apprenaient à se connaître, et en ce qui concernait Zachary, appréciait jusqu'ici ce temps passé avec lui. Souhaitant un peu plus que seulement connaître Dimitri pour faire ami ami. Bien sûr son physique lui plaisait, et beaucoup, mais il voulait en apprendre aussi plus sur lui. Vous le suivez ? Il termina la petite préparation, laissant un peu infuser le thé et alla sortir deux tasses et sous tasses.

- Saveur jasmin. C'est bon pour se relaxer. Et puis aussi pour mettre en ordre l'équilibre des énergies du corps selon l'un de mes confrères. Ou ma mère. Mais les deux sont dans un délire bien poussé.


Ajouta t-il avec un petit geste de la main comme pour lui dire de ne pas y prêter attention. C'est toujours bien Zachary qui disait ça en effet. Simplement que tout ce qui est chakra, énergies du corps, cailloux qui sont censés guérir, feng shui, ce n'était pas sa tasse de thé, sans jeu de mots. Pourquoi pas, mais pas pour lui. Les faits étaient la, le thé au jasmin avait des vertus thérapeutiques prouvées, il n'inventait rien. On oublie souvent que de base, Zachary est plus branché science qu'autre chose. Dur à croire n'est ce pas ?

- J'espère ne pas trop te rallonger te soirée. On parle on boit et on parle, mais j'imagine que demain, tu as des choses de prévues ?


Il lui avait dit travailler dans une librairie en week-end. Et vu que le lendemain ils seront samedi, ça faisait que le week end avait commencé. Zachary ? Non, il consultait en semaine uniquement. Il avait simplement quelques coups de fils à passer dans la journée, régler deux trois petites choses de ci et de la. La routine quoi ! Mais il n'avait pas non plus des études à suivre et deux boulots avec lesquels jongler.

- Pas que je n'apprécie pas ta compagnie …


Avait-il dit d'une voix un peu plus basse, limite évasive. Le genre ''je dis ça je ne dis rien'' … Le thé ayant assez infusé – l'erreur est de le laisser trop longtemps – Zachary récupéra la théière pour aller servir à Dimitri et lui même, une tasse chacun. Cela de fait, il reposa la théière avant de prendre une tasse et la petite assiette sur laquelle elle était posée. Il se tourna vers Dimitri, lui tendant tout ceci.

- Et voici. Mais ne bois pas tout de suite, tu risquerais de te brûler légèrement. Je m'en voudrais !


De cramer gaiement ses propres invités ! Ce serait du joli !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   11/5/2016, 19:05

Le tutoiement, nouvelle étape de leur début de relation d'amitié. Ça commençait plutôt bien. Puis le tutoiement faisait partit d'un langage plus familier ce qui était mieux dans leur cas étant donné que cette soirée allait aboutir à quelque chose. Ça pouvait paraître présomptueux de sa part, mais il sentait que ce ne serait pas la dernière fois qu'ils se verraient et puis il n'en avait pas envie. Leur rencontre fut un bel hasard et à présent il n'avait pas envie d'arrêter là.

Il l'écouta parler de thé et ne put s'empêcher de dire avec humour :

- Je vois, c'est bien un truc de chinois de penser ainsi !


Dimitri rit, ne pouvant s'en empêcher. Il pouvait avoir un humour assez spécial, parfois vexant quand il ne faisait pas attention à ses mots. Il se rendit seulement compte par la suite de ses mots. Allait-il le prendre mal ? S'ils devaient être amis il devait s'habituer à son humour de merde, mais il ne voulait pas le faire fuir dés le début ou le prendre pour un raciste. Il arrête de rire et sourit pour montrer qu'il plaisantait et ne se moquait pas de lui. Ce n'était pas son intention.

- Je plaisante bien sûr, ne vois pas en mes mots quelque chose de mauvais.

Même s'il le pensait. La culture asiatique était très portée sur l'énergie du corps, le karma influençant sur notre vie passé ou futur, il ne savait plus et tout un tas d'autres trucs. Il était assez fasciné par tout ça, il se sentait plus proche du bouddhisme par exemple, qui était un mode de vie sain, sans contrainte comme la religion chrétienne. Et puis il n'y avait pas de dieu, plutôt un guide ce qu'il trouvait vachement plus intéressant.

Au que si il rallongeait sa soirée et pas qu'un peu ! Mais qu'est-ce que ça lui faisait plaisir, il ne pouvait pas s'en plaindre. Ça changeait de ses soirées habituelles où il voyait soit ses amis, soit sa sœur ou alors il restait dans son appartement à réviser, faire ses devoirs. Passionnant non ?

- Demain je dois travailler de 13h jusque 17h à la librairie donc y a pas de mal, rester ne changera rien à ce que j'avais prévu. Et toi, tu va faire quoi ? Recevoir des clients ?

Pour accompagner ses mots il regarda autour de lui même s'il savait que ce n'était pas dans la cuisine où se passaient les séances mais dans une autre pièce. Autre pièce qu'il avait d'ailleurs envie de visiter. Il était curieux de voir dans quel genre d'atmosphère il emmenait ses clients.

Il retient à l'esprit qu'il avait dit apprécier sa compagnie. Tant mieux car c'était réciproque. Il l'appréciait, Zachary l'appréciait, c'était une bonne affaire non ? Il savait alors qu'il y aurait une suite, une autre fois, une autre rencontre qui fera appel à une autre si ça continuait de se passer aussi bien.

- J'apprécie aussi ta compagnie.

Dimitri trouvait ça normal qu'il lui dise ces mots en retour, c'était la logique des choses non ? Et puis ça pouvait le rassurer sur ce que pensait le barman. De plus ses mots avaient semblé essayer de lui faire passer un autre message, mais après, il n'allait pas voir plus loin au risque de se tromper. Il ne le connaissait pas assez pour savoir tous les sous-entendus qu'il serait amené à faire. Il prend la soucoupe avec la tasse dessus et fait attention de ne rien renverser. L'odeur de jasmin vint s'insinuer dans ses narines pour tapisser ses muqueuses de la bonne odeur de cette fleur. Il n'avait jamais goûter de thé au jasmin, mais l'odeur promettait un goût doux et succulent.

- Merci, si c'est le cas, je foncerais à l'hôpital et on entamerait un langage de signe pour continuer à parler.

Il souffla doucement à la surface du thé, la faisant trembler légèrement. Cette méthode ne fonctionnait pas vraiment, mais tout le monde le faisait. Il quitta la cuisine et passa par le salon, il jeta un coup d'œil autour de lui pour essayer de repérer où était la pièce où il travaillait.

- Je peux voir où tu reçois tes clients ?

Le tutoyer était un peu étrange, mais il allait vite s'habituer. Et puis il aimait assez ça, c'était plus intime que le vouvoiement. Il allait sans doute le prendre pour un curieux et c'était le cas, il aimait découvrir de nouvelles choses. Mais vu qu'ils ne se connaissaient pas encore totalement, s'il lui disait non, il n'insisterait pas comme il le faisait avec ses amis. Il respecterait son choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   11/5/2016, 20:21

Zachary ne prit pas mal du tout la remarque de Dimitri sur l'association de chinois et délires de thés. Après tout, il lui avait bien dit avoir des origines chinoises, que sa mère était branchée sur des délires comme ça, donc s'en vexer quand même, ce serait exagéré de sa part. D'autant plus que le rire, nouveau rire tellement plaisant à entendre, n'avait rien de moqueur. Une simple blague comme le lui confirma le jeune homme juste après. Zachary qui avait affiché un air amusé à sa blague, lui fit un petit signe de tête.

- Aucun problème ! Et puis en même temps … c'est bien vrai tout ça en un sens!


Même si lui était pour sa part américain, sa mère elle, était bien lancée dans ces délires la. Mais il ne pensait pas à mal en pensant à elle de la sorte. Zak n'oubliait pas que bien avant lui, c'était sa mère qui était branchée voyance et compagnie. Lui même, ayant été élevé ainsi, bercé à la fois par la culture américaine et chinoise, forcément il avait récupéré des réflexes, des manières, des choses aux deux cultures. Ce qui était logique en un sens. C'est ce qui faisait de Zachary aussi la personne qu'il était. Il avait relevé les yeux vers Dimitri à sa réponse. Ça va, s'il devait travailler à 13 heures, ça lui laissait le temps quand même de se reposer cette nuit et faire d'autres choses avant d'y aller. Il lui adressa un sourire tout de même rassuré quand Dimitri lui dit que ça ne changeait rien à son programme. C'était gentil à entendre. Déja qu'il se prenait une soirée pour venir ici, bousculant sans doute ses habitudes, encore un peu et il allait se sentir flatté !

- Tant mieux alors si ça n'empiète pas sur tous tes projets. Demain non, je ne recevrais pas de clients. Des petites choses à régler de ci de la, mais je suis en week-end ce soir.


Pour faire simple, il n'avait pas d'impératifs ce week end. Pas de sortie pour le moment, puisque celles-ci se lançaient généralement au dernier moment en mode « qui est chaud ? » pas de visite chez ses parents ou de ses parents, pas d'anniversaire à fêter ou il ne savait quoi d'autre. Il se demanda ce que pouvait bien chercher Dimitri du regard. Ou bien ne cherchait il rien, il observait juste ? Qu'importe, qu'il fasse. Tiens, il disait qu'encore un peu et il allait se sentir flatté ? Et bien c'était le cas désormais, en ayant entendu Dimitri lui dire en retour qu'il appréciait sa compagnie. Zachary ne dit rien, mais le petit sourire et l'air flatté qu'il arbora parlèrent pour lui de toute façon. Ceci et son petit geste de remettre une mèche en place sur le coté de son crâne. Comme une fille entortillerait une longue mèche de cheveux. Jusqu'ici il ne savait pas trop que pouvait penser Dimitri de sa personne, alors de l'entendre dire ça, lui fit très plaisir. Et alimenta encore plus l'intérêt qu'il lui portait. Le thé donné à Dimitri, Zachary avait retiré ses mains une fois que le barman tenait tout ça, on ne peut plus amusé par ses paroles. Dites donc, monsieur est du genre comique en plus !

- On pourra toujours essayer ! Mais si les mots que j'aurais à deviner sont « je vais te cramer avec ton thé » je ferais comme si je n'ai rien compris.


Naturellement hein ! A son tour, il prit sa propre tasse, ou plutôt la soucoupe sur laquelle était posée sa propre tasse avant qu'il ne repose une nouvelle fois ses yeux sur ce charmant, très charmant jeune homme. Qui lui demanda s'il pouvait voir le lieu ou il recevait ses clients. Zak n'eut pas à réfléchir longtemps à la questions. Aussitôt il fit un signe de tête largement positif.

- Oui bien sûr ! Viens, c'est par ici !


Joyeusement, Zachary dépassa Dimitri, déposant au passage sa tasse de thé sur la table basse du salon pour ne pas s'embêter avec, vu que l'eau allait encore rester chaude un bon moment. Puis il guida Dimitri près de l'entrée du loft. D'accord il l'avouait, en un premier temps il était tenté de montrer en fait sa chambre à Dimitri, mais si c'était la qu'il était censé recevoir ses clients, ça aurait été une blague d'assez mauvais goût. A la place, il guida le jeune homme dans la bonne pièce, ouvrant la porte. Il y entra et tint celle-ci ouverte pour que Dimitri puisse y entrer.

- Et voici mon lieu de travail ! J'avoue que c'est un peu embêtant avec les bouchons le matin, il y a des fois ou je dois me lever tôt !


Blague blague. Ça au moins, c'était un inconvénient qu'il ne connaissait pas. La pièce sinon ! Celle-ci était d'une taille normale. Pas petite genre placard à balais, ni grand salon spacieux. Une pièce qui sûrement pouvait faire office de chambre pour un gamin ou d'un bureau. Ce qui en un sens pour ce dernier point était le cas. Etant donné que les lumières de la ville ne suffisaient plus à éclairer la pièce au travers la grande fenêtre, Zachary avait allumé la lumière, diffusant une lueur douce dans la pièce. Décorée sobrement, mais pas froidement non plus, celle-ci s'était voulue tout de même un peu plus neutre que le reste de son appartement. Sur le coté se tenait une large étagère, sur laquelle étaient exposés plusieurs livres relatant de la voyance, quelques petites statuettes de ci de la dans un tout harmonieux. En son centre se tenait le bureau de Zak, avec sa chaise d'un coté, et celle des clients de l'autre. Des tons calmes et reposants, une plante sur le coté et une lampe de l'autre, un beau tapis par terre, voici donc la ou il passait la majeure partie de son temps.

- Les clients s'installent ici, moi de l'autre, logique, puis la séance commence.


Zak avait ensuite relevé ses mains devant lui, agitant ses doigts vers Dimitri comme s'il voulait faire de la magie, ou quelque chose dans ce genre la. Le petit regard mystérieux qui allait avec. Pas tout seul dans sa tête on vous dit. Enfin il ne joua sa comédie que brièvement. Reprenant une attitude normale, il arpenta la pièce pour aller poser une fesse sur son bureau ( il est chez lui après tout ! ) et se pencher un peu de coté pour ouvrir un tiroir, et en sortir l'un de ses jeux de carte. Parce qu'il y en a plusieurs, oh ça oui.

- Et voilà avec quoi je gagne ma vie.


Des morceaux de carton. Tout un concept.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   11/5/2016, 22:35

Il l'avait bien prit, c'est une bonne chose, il avait de l'humour. Zachary avait d'autres qualités cachées ? Il avait hâte de le découvrir. Chaque chose en son temps. C'était comme avoir un gros gâteau au chocolat, il fallait manger à son aise, le dégustant lentement pour en apprécier chaque saveur. Et c'est bien ce qu'il comptait faire avec Zachary. Enfin, n'y voyez rien de pervers là-dedans, ce n'était pas encore le moment de déguster d'autres choses !

Tutoiement, aller faut s'y faire ça va aller. La gourde qu'il ne fallait pas qu'il fasse était mélanger le vouvoiement et le tutoiement. Il serait un peu idiot, mais c'est sur que ça ferait rire Zachary. Il avait donc son week-end de libre, c'était bon à savoir. Mais était-ce ainsi tout le temps ? Où exceptionnellement ce week-end il était tranquille ? Peut-être pourraient-ils se revoir ? Ou non, c'était sans doute trop tôt. Oui c'était trop tôt, il ne voulait pas paraître trop insistant et surtout avoir l'air d'un pot de colle donc à son avis la prochaine fois dans quelques jours, quelques semaines ? Ils verraient.

Les mots de Zachary le font rire à nouveau, faisant légèrement trembler le thé dans sa tasse qui heureusement coule dans la petite assiette. Il maintient le tout ensemble pour que l'eau parfumé ne coule pas d'avantage et regarde le cartomancien. Il pourrait fondre littéralement sur place tant il lui plaisait physiquement. Était-ce autorisé d'être aussi beau ? Charmant en tout point ? Sans doute pas !

- Dans ce cas là je serais obligé de t'étrangler pour bien faire passer le message ou alors je kidnappe Mademoiselle Bastet et demanderait une rançon !

Bien sur il n'allait pas préciser quel genre de rançon il allait faire. Ça ne parlait pas forcément d'argent… Il eut un petit sourire en coin à cette idée et regarda vers Zachary. S'il devait aussi mimer quelque chose, ce ne serait certainement pas quelque chose de diabolique, ou alors ce serait quelque chose de diaboliquement séduisant ! Voir torride ! M'enfin ça, ce serait pour plus tard, peut-être. Après tout, il ne savait pas de quoi allait être fait l'avenir. Avenir avenir avenir, qu'il pouvait se montrer long à attendre !

Bonne nouvelle, il acceptait sa demande. Il posa sa tasse à son tour sa tasse sur la table basse pour éviter plus de dégâts et le suivit dans le hall. La porte qu'il ouvrit l'avait interpellé en entrant chez lui, mais il ne chercha pas à d'avantage. Après tout il venait à peine de rentrer, il n'allait pas se mettre à fouiller chez lui. Il entra en frôlant son corps avec le sien, sans faire exprès mais ce geste ne lui échappa pas. Il le regarda du coin de l'œil en entrant et esquive un léger sourire.

- Je te plains, tu vies dans des conditions de travail extrême, ça ne devrait pas être permis.


Il rit à sa blague et aussi à la sienne. Allons, sérieux à présent. Il regarda autour de lui, très curieux de découvrir son lieu de travail et surtout de voir l'aménagement qu'il avait fait. Contrairement ce qu'il pensait, la pièce n'était pas aussi colorée et chargée qu'il le pensait. En effet Dimitri imaginait une pièce remplit de coussin, d'encens dont des tonnes de cendres s'accumulaient sur les meubles, des amulettes un peu partout, des drapés sur les murs, une ambiance tamisée qui ça oui il y avait. Il s'était bien trompé. Quel cliché il s'était fait de ce métier. Il s'avança dans la pièce en jetant un coup d'œil aux statuettes, il se demandait leurs significations. Il contourna le bureau pour voir la vue que Zachary avait lorsqu'il recevait ses clients.

- Ce n'est pas du tout ce que je m'imaginais, je pense que je regarde trop la télé, j'imaginais un décor comme les vieilles gitanes qui te prédise l'avenir.

Il sourit, amusé par sa bêtise. Plus gros cliché que ça tu meurs. Enfin non il y a ceux avec les chinois en premier lieu, mais là il avait fait fort. Il le regarde agité des doigts, ses doigts qu'il imaginait dans ses cheveux et lui prodiguer quelques caresses agréables. Ooouh stop là, n'allons pas plus loin au risque que la situation prenne un autre tournant.

Il regarde les cartes qu'il sort du tiroir et s'approche de l'asiatique pour regarder le jeu de plus près. Il y avait toute sorte de symbole qu'il connaissait vaguement. Il en prit une et l'analysa sous toutes les coutures avant de la glisser de nouveau dans le paquet en regardant Zachary dans les yeux. Il s'installa alors sur la chaise réserver à ses clients sans le quitter du regard.

- Aurais-je une séance particulière ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   12/5/2016, 00:07

Zachary avait feint un air profondément outré quand Dimitri parla de prendre en otage Mademoiselle Bastet pour réclamer une rançon. Il préférait encore se faire étrangler si jamais ! Et peut importe la rançon il aurait été forcé de la payer ! Ah ce qu'on rigole vraiment. Plus ça avançait plus il aimait le Dimitri qu'il découvrait. Il semblait plus à l'aise, plus détendu. Plus lui même. Moins stressé que tout à l'heure quand la discussion avait porté sur le thème de la bisexualité et autre. Ça pouvait se comprendre dans un sens.

Mais blague à part, les voici à traverser l'appartement de Zachary pour lui montrer le lieu ou il recevait ses clients. Ça ne posait pas le moindre problème à Zak une telle chose. Il n'avait rien à cacher, et cette pièce n'avait en soi, rien d'extraordinaire, selon lui. C'est les choses qui s'y passaient qui étaient plus intéressantes. La porte ouverte, il se tint droit quand Dimitri allait entrer à son tour. Par souci de ne pas paraître totalement minuscule à coté de lui oui. Cependant, lorsque le jeune homme entra, passant devant lui, leurs corps se frôlèrent. De manière intentionnelle ou pas, peut importe. Le fait est que, bien discrètement, Zachary prit une inspiration un peu plus poussée, mais faisait comme si de rien n'était. Après tout, ce n'était pas grand chose que l'homme avec lequel il flirtait depuis le début de la soirée le frôle de la sorte … n'est ce pas ? Il préféra se concentrer un peu plus sur la blague de ses conditions de travail, approuvant de la tête les dires de Dimitri sur le fait que ça ne devrait pas être permis.

- Non et encore attends que je te parle de mes collègues de travail !


La aussi, aucun problème de ce coté, vu qu'il n'en n'avait pas ! Des confrères, oui, mais pas de collègue. Il laissa Dimitri faire le petit tour de la pièce, observant celui-ci tranquillement. Arrêtant son regard sur certaines parties de son corps. Sur ses longues jambes qu'il devinait sous son pantalon. Sur ses avants bras qu'il trouvait bien virils. Sur ses épaules bien dessinées sous son t shirt, et plus globalement, sur son corps bien fait. Hum … il fait chaud ici vous ne trouvez pas ? Zak sortit de ses pensées en l'entendant lui dire qu'il s'était imaginé tout autre chose pour cette pièce. Loin d'être vexé, il souffla d'amusement en secouant la tête.

- Mince alors, moi qui hésitais entre ça et un décor mélangeant thème chinois et gitan, j'ai raté le coche !


Blague quoi. Il n'en voulait pas à Dimitri. Comme il venait de le dire il regardait trop la télévision. Il est vrai que chacun aménageait son espace de travail à sa façon, et d'autres le chargeaient peut être plus que certains, mais même la ils étaient loin du compte. En fait plus c'est tape à l'oeil, moins bon est le voyant. A défaut de réelles prédilections et analyses ils en avaient pour leurs yeux … Assis contre son bureau, c'est bien volontiers qu'il laissa Dimitri observer l'une des cartes. Les clients aussi les touchaient de toute façon. Mais, petite superstition oblige, il n'y avait que lui qui menait la séance, que lui qui préparait les cartes, que lui qui les étalait.... Truc de cartomancien. Par exemple, s'il voulait un jour apprendre à quelqu'un son art, la personne devra se procurer son propre jeu de cartes. La demande que formula Dimitri  par la suite, fit en un premier lieu sourire Zachary. C'était une invitation claire et précise pour lui balancer une nouvelle phrase pleine de sous entendus. Une séance particulière …. Cependant, gardant son sourire qui en disait long sur ses pensées, Zak avait simplement répondu en posant ses cartes :

- Non.


Avec ensuite un geste négatif de la tête, son sourire un peu plus doux à présent sur ses lèvres. Une petite explication du pourquoi du comment serait la bienvenue n'est ce pas ?

- Aucun cartomancien ou autre voyant n'ira tourner les cartes avec quelqu'un de sa propre famille, de ses amis ou des gens qu'il connaît d'un peu trop près. Pour des raisons sentimentales, mais aussi parce que ça peut tout fausser dans le jugement que l'on porte et aussi dans l'interprétation. La neutralité permet de voir les choses clairement et non pas celles que l'on souhaiterait voir.


Il pencha un peu la tête de coté, toujours en regardant Dimitri, perché sur son bureau. Perché, a moitié assis sur le rebord plutôt. Ses mains jointes sur sa propre cuisse, il ajouta cependant une petite précision. Puisque Dimitri ne faisait ni partie de sa famille, ni de ses amis proches, il est vrai qu'avec cette soirée il avait apprit quelques choses sur lui mais ça ne faisait pas tout. Ce pourquoi, d'un air nonchalant, en tournant le regard vers un autre coin de la pièce, il ajouta :

- L'intérêt que je te porte m'empêche justement d'être neutre.


D'une pierre deux coups. Non seulement il lui disait clairement cette fois ci que tout ceci avait été faite de façon très, très intéressée. Qui confirmait une bonne fois pour toute que durant toute cette soirée, oui, Zak l'avait bien dragué. Et au passage lui expliquait qu'il ne pourrait pas lui offrir de séance particulière. Mais rapidement, avant que Dimitri n'ajoute quoi que ce soit, l'asiatique s'était un peu retourné, toujours contre son bureau mais vers Dimitri cette fois, face à lui.

- Cependant, jamais personne n'est sorti d'ici bredouille. Alors même si je ne te sors pas le grand jeu, il y a bien quelques trucs de possible. Tu permets ?


Une fois lui ayant demandé son autorisation, Zachary s'était un peu penché vers lui et avait doucement tendu ses mains vers la droite de Dimitri. Délicatement presque, il la prit entre ses doigts, feignant d'ignorer l'agréable sensation de chaleur qui le traversa à ce simple contact. Le deuxième réel de la soirée. A quelques reprises ils s'étaient effleurés, mais la seule fois ou ils s'étaient touchés, c'était pour se serrer la main en se présentant. Poignée de main que Zachary avait rapidement écourté, ayant senti la même chose qu'en ce moment présent. Bien que maintenant c'était plus doux, et n'avait pas spécialement envie de lâcher sa main. Mais ce n'est pas pour le tripoter, bien que l'idée était plaisante en soi, que Zachary faisait ça. Il releva la main du jeune homme vers lui, le haut de son corps penché vers sa paume Enfin, avant qu'il ne commence à faire quoi que ce soit, il avait relevé ses yeux sombres vers ceux si colorés de Dimitri :

- Est ce que cela te conviendrait ?


Il gardait bien à l'esprit que Dimitri restait un sceptique, qui croyait en ce qu'il voyait. Lui même doutait pouvoir le faire changer d'avis en une seule soirée et en utilisant un autre moyen que celui qu'il préférait. Mais rassurez-vous, Zachary Wong a plus d'un tour dans son sac.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   12/5/2016, 17:09

- Oui tu aurais eu plus de clients fous alliés qui t'aurais demandé des incantations magiques avec un décor gitan.

Les gens pouvaient se tromper sur le métier de Zachary, lui-même n'en savait pas grand-chose donc il pouvait seulement faire des suppositions. Il ne croyait pas en toutes ces choses, mais il avait envie de s'y intéresser pour en savoir d'avantage sur ce que faisait Zachary. D'ailleurs il se demandait ce qui l'avait poussé dans cette voie et pas dans une autre. Il semblait passionné par ce qu'il faisait. C'était une bonne chose car c'était grâce à cette passion qu'il réussirait à faire ce métier jusqu'à ce qu'il prenne sa retraite. Où jusqu'à ce qu'il veuille faire autre chose. Lui-même comptait arrêter son boulot de barman et de libraire une fois que ses études sont terminées et qu'il est trouvé du boulot dans la branche qu'il souhaitait.

Au non de Zachary, celui-ci resta surprit. Non ? Il avait bien entendu ? Il ne savait pas comment le prendre, il ne savait pas s'il plaisantait ou non. Pourquoi non ? Une autre foule de question traversa son esprit avant que Zachary ne rajoute autre chose. Il lui souriait donc c'était un signe qu'il n'avait pas refusé par méchanceté ce qui était déjà ça. Il l'écouta en silence et eut un léger sourire à l'entende de "pour des raisons sentimentales", il ne le laissait pas indifférent, c'était déjà un bon point pour lui. Soudainement il se sentit mieux en voyant qu'il avait refusé pour des raisons valables et plutôt flatteuses.

Dimitri le regardait dans les yeux tout en parlant, c'était une habitude qui ne le quittait jamais. Il n'arrêtait pas de sourire depuis qu'il avait dit qu'il avait de l'intérêt pour lui. Il devait avoir l'air d'un idiot, mais il n'arrivait pas à contrôler sa bouche ni son visage. De toute manière ils étaient qu'entre eux donc personne d'autre pourrait le voir avec cet air niai.

Il n'eut pas le temps de répondre qu'il s'empara de sa main. Un délicieux courant électrique traversa sa main puis son bras. Des picotements au creux de sa main le démangeaient. Étrange sensation que d'être touché par un homme qui lui plaisait. Cette sensation, il l'avait déjà ressentit avec son meilleur ami, mais lui n'était pas pour les hommes donc il ne s'était jamais aventurer à lui divulguer ce qu'il pensait de lui.

- Je comprends, les émotions ou sentiments peuvent influencer n'importe quel contexte et dans ton métier encore plus je suppose. Allons-y pour la lecture des lignes des mains.

Il le laissa relever sa main en hochant la tête alors qu'ils se regardaient dans les yeux pour la millième fois de la soirée. A croire qu'ils étaient faits pour se regarder, comme si leurs regards ne pouvaient s'empêcher de se croiser, de se chercher à chaque fois. Il lui fit un énième sourire.

- Je suis prêt à être couper tel une tranche de bœuf pour savoir ce qu'il y a à l'intérieur
.

Il rit doucement et lui laisse sa main. Les lignes d'une main, il ne comprenait pas le principe de savoir les lires mais n'était pas contre pour essayer, surtout si c'était Zachary qui devait le faire, qu'il devait garder sa main dans la sienne à lui prodiguer sans doute des caresses pour déchiffrer son avenir. Enfin si c'était bien de l'avenir dont il devait lire. Pour un septique il se laissait aller, si ça avait été quelqu'un d'autre il aurait soit refusé, soit accepté mais aurait tout fait pour détruire la défense de l'autre pour lui prouver que c'était n'importe quoi. Là, avec Zachary, il ne comptait pas dénigrer son métier, il n'en avait pas envie et ce serait sans doute gâcher leur soirée. N'importe qui le prendrait mal s'il dénigrait son métier. Donc il allait s'abstenir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   12/5/2016, 17:51

Il était plutôt rassuré qu'il prenne bien son refus de lui prédire l'avenir ou lui offrir une petite séance de cartomancie. Celles-ci ne servaient d'ailleurs pas qu'à prédire un futur probable, mais aussi à faire le point, aider les gens à voir des choses qu'ils ignoraient autour d'eux. Peut être que Dimitri allait penser que Zak refuserait pour des questions d'argent, qui sait ! Mais non. Ça lui était déjà arrivé de faire ça gratuitement pour des gens ou d'autres. Des personnes qu'il ne connaissait donc pas personnellement. Dans ces cas la il donnait juste assez pour prouver aux gens qu'il ne racontait pas des salades, mais pas assez pour étancher leur soif. Généralement, ils revenaient prendre rendez-vous. Hé oui, que voulez-vous, il n'y a pas de petit profit ! Ce soir cependant, ce n'est pas la question d'une rémunération qui allait le stopper, mais juste que lui même ne voulait pas se « spoiler » la personne. Quoique, si Dimitri voulait le payer, aucun problème, qu'il le regarde avec ses grands yeux ambrés et lui fasse un sourire à en tomber par terre, et ça suffira. Dimitri lui donna alors son accord pour la lecture des lignes de la main, comprenant que pour toutes les raisons évoquées, Zak ne pouvait lui offrir une séance normale. Pas avec lui.

- Très bien lançons-nous alors.


A nouveau, leurs regards s'accrochèrent. Suivit d'un sourire de la part de Dimitri. Bon. Et bien voilà, Zachary venait d'avoir son payement en avance. C'est ce qu'il se dit en ravalant un nouveau petit sourire content. Avant de joindre également son rire à celui de Dimitri, un sourire sur son visage et les yeux un peu plus plissés sous le sourire qu'il arborait.

- Mais quelle violence Dimitri ! Ne t'en fais pas, ça ne fait pas mal. Normalement. Et puis, vraiment, te comparer à un bœuf …. tu vaux mieux que ça.


Conclut le cartomancien en haussant légèrement les sourcils, se penchant sérieusement cette fois sur la main de Dimitri. Un peu plus concentré cette fois. Aller, un peu de sérieux maintenant. Le jeune homme lui laissant donc sa main, Zachary la lui tint dans l'une, pour soutenir le revers de celle-ci et la lui tenir ouverte devant lui. Il avait relevé l'autre pour aller effleurer en un premier temps le coté de la main de Dimitri. La zone entre le pouce et l'index en fait. Il suivit des yeux son propre geste avant de montrer à Dimitri une ligne à cet endroit.

- Vois-tu, celle-ci est la ligne de fratrie. C'est à cet endroit qu'est indiqué les rapports de la personne avec des frères ou sœurs. S'il n'y en a pas, soit la personne est enfant unique, soit il n'a pas de lien très fort avec eux. Hors, il semblerait que tu ais un frère ou une sœur avec qui tu t'entends très bien. La ligne est nette, franche ce qui me pousse a croire à une relation très forte.


Aller, premier spoiler ! Puis il continua à déplacer son doigt sur la paume de sa main cette fois, lui désignant la ligne qui contournait la zone du pouce.

- Voici ta ligne de vie. Les hachures et traits que tu peux voir ici à son commencement indiquent que tu as connu des débuts difficile. Des troubles dans ta vie qui ont continué un moment. Cette cassure que tu vois ici est un signe de changement. Quelque chose s'est brisé ou va se briser dans ta vie. Changement d'environnement, ou plus dans ton cas, rupture avec les parents. Un changement difficile, long, mais après bien des déboires, tu récoltera le fruit de tes efforts.


Il ne disait pas ça pour lui faire plaisir, juste c'est ce qu'il voyait et interprétait, c'est tout. Puis il déplaça une nouvelle fois son index pour souligner du bout du doigt la ligne qui traversait horizontalement la main de Zachary.

- La ligne de tête. La longueur de celle-ci confirme bien ton esprit curieux.


Le cartomancien avait brièvement relevé les yeux vers Dimitri, un petit sourire amusé aux lèvres. Il voyait d'autres choses aussi. Comme le fait que Dimitri était quelqu'un qui savait se débrouiller tout seul, mais à la fois indécis sur d'autres choses. Lesquelles, ça … Il déplaça une nouvelle fois son regard et sin index sur la paume de la main de Dimitri, comme dans une légère caresse. A moins que ce n'en soit une. Possible !

- Et la ligne de cœur ! Vois-tu cette fourche à son extremité ? C'est un signe chez la personne à la fois de fidélité, mais aussi de grande sensibilité.


Un très bon compagnon à avoir en somme toute. Autre chose l'intrigua sur sa ligne de cœur. Un trait qui indiquait clairement une période de troubles. De confusion, d'indécision.... Il déplaça aussi son doigt sur la paume de sa main sur une ligne qui la traversait à la verticale cette fois.

- La ligne de destinée, mais, comme tu t'en doutes, je ne veux pas non plus tout savoir de toi, pas comme ça du moins, alors … disons que je me réserve un peu de surprises, que tu y crois ou non !


Lui étant donné qu'il y croyait, sans prendre non plus pour parole d'Evangile tout ça, préférait ne pas non plus décortiquer toutes les lignes intéressantes de la main de Dimitri. Il y avait assez de choses qu'il pouvait voir sans non plus tout gâcher son propre plaisir de découverte du jeune homme.

- Je vois aussi que tu n'es pas destiné à finir seul. Seul, tu ne le sera pas longtemps dans ta vie, tu aura quelqu'un de cher à tes cotés jusqu'à la fin de tes jours.


Ça par exemple, il pouvait voir et aussi le dire à Dimitri, ce monsieur qui semblait avoir des blocages de ci de la. Autre chose lui vint à l'esprit, toujours par rapport à la chiromancie. Zak avait relevé les yeux vers ceux de Dimitri, tenant toujours sa main dans la sienne, son index effleurant la paume de celle-ci.

- Oh, veux tu que je te dises si tu aura des enfants tant qu'on y est ?


Lui demanda Zachary avec un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   12/5/2016, 19:36

Sentir le contact de son indexe sur sa peau lui provoquait des petits frissonnements qu'il n'arrivait pas à contrôler. Il se sentait idiot, maudissant son corps de réagir aussi vite à une simple caresse. Il n'avait pas l'habitude de ce genre de touché venant d'un homme, même si celui-ci était professionnel, Zachary lui plaisait. Bien sûr ses copines lui avait caressé la peau un bon nombre de fois, mais ça ne lui avait jamais fait quelque chose au point qu'il est vraiment envie d'elles. Avec le recule, il s'en voulait de son sale comportement avec elles, il aurait dû mieux se comporter et leur montrer plus de respect au lieu de les mener en bateau durant des mois. Il devrait un jour s'excuser envers elles, enfin peut-être pas, car elles n'ont peut-être pas envie de le revoir et encore moins de savoir ses raisons car ça voudrait dire pour elles que Dimitri s'était foutu d'elles durant leur relation.

Zachary trouvait qu'il valait mieux qu'un morceau de bœuf, c'était bon à savoir, au moins il ne voudrait pas le manger. Petit carnivore, Bouddha ne serait pas content ! Un peu de sérieux à son tour. Il baissa les yeux sur sa main et suivit les gestes de Zachary tout en écoutant attentivement ce qu'il lui disait. Pour avoir une meilleure visibilité, il se leva tout en laissant sa main dans la sienne et s'approcha un peu. Ses cuisses touchaient ses genoux mais il n'y fit pas attention, ce qui l'intéressait était plus ce que Zachary voyait dans la paume de sa main. Il ne voulait rien dire pour le laisser parler et puis pour ne pas influencer ses paroles. Dimitri avait parlé de sa vie et il n'était pas bien difficile de supposer la suite de ses mots quand il arrêtait net ses phrases, mais ça pouvait l'aider pour prédire ce qu'il voyait dans sa main. Enfin, cessons cette paranoïa, laissons-lui le bénéfice du doute. Après tout il le faisait à sa demande et il n'était pas obligé de le faire donc il ne devait pas le traiter de tricheur.

Sa sœur, oui ils étaient très liés tous les deux, elle était son seul soutient à la maison et ce depuis leur plus petite enfance. Il ne voyait pas sa vie sans elle et même s'ils ne se voyaient pas beaucoup en ce moment, il pensait beaucoup à elle et lui envoyait des messages quand il n'était pas occupé.

Des débuts difficiles ? C'est peu dire et ça à continué jusqu'à son adolescence et même un peu après. Mais il devait avouer qu'il n'y avait pas eu que de mauvais moments, même l'indifférence de ses parents n'avaient pas réussit à gâcher les beaux souvenirs qu'il avait passé avec sa sœur, ses grands-parents, ses amis, les camps de vacances,… Mais le fait qu'il dise que ça irait mieux après, que tous ses efforts n'étaient pas en vain le rassurait car parfois il n'en voyait pas le bout. Mais le changement difficile, de quoi s'agit-il ? Quel genre de changement était-ce ?

À nouveau il eut un petit frisson quand son index passa au milieu de sa main. Il parlait de sa ligne de tête. Un esprit curieux vraiment ? Ce n'était pas difficile à comprendre avec ses yeux qui allaient partout. Il lui sourit en le regardant de nouveau dans les yeux puis regarde sa main où il passa sur sa ligne de cœur. Fidélité, c'est bien lui, il n'avait jamais trompé ses copines avec d'autres filles et pour cause c'est pas de ce genre là qu'il aurait voulu ! Grande sensibilité… Ca par contre il n'en était pas sûr, c'était difficile de se juger soi-même surtout quand ça parle de sensibilité. Personne ne veut être traité de sensible au risque de se faire passer pour une chochotte.

- Je vois…, ne put s'empêcher de dire Dimitri dans un petit murmure
.

Il sourit lorsqu'il dit qu'il ne veut pas regarder à sa ligne de vie. Il n'allait pas s'en plaindre, lui non plus ne voulait pas tout savoir, si c'était vrai bien sûr. Il était partagé entre le fait de le croire et le fait de dire que c'était du hasard, des suppositions, il mettait le doigt sur des choses vrais sans s'en rendre compte sans doute. Il se demandait s'il faisait ça à tous les hommes qu'il invite chez lui, ça avait quelque chose de craquant, cette manière qu'il avait de touché sa main, de le regarder, de parler, de dire les mots qu'ils prononçaient avec des sous-entendus qu'il comprenait à moitié. Quelque chose en lui voulait qu'il le fasse qu'avec lui. Comme là, qu'il n'est pas destiné à rester seul. Si seulement c'était vrai… Vu comme il se compliquait la vie avec son orientation sexuelle il n'était pas sûr de se trouver quelqu'un d'aussitôt.

- Je veux bien te croire pour tout, mais pour la personne qui sera à mes côtés jusqu'à la fin de ma vie, j'en doute. Et puis ce sera au bout de combien de partenaire ? Deux ? Trois ? Voir plus ? Comment savoir que la personne sera la bonne ?

Ils se regardaient dans les yeux et il sourit, d'une manière un peu timide vu que l'amour était un sujet qu'il ne connaissait pas vraiment. Il se met alors à rire quand il parle d'enfant et regarde au ciel avant de reporter son attention sur le beau asiatique qui se présentait face à lui.

- Je n'aurai jamais d'enfant, sauf si je peux en adopter et je ne pense pas que je pourrais si je suis toujours seul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   12/5/2016, 20:10

Zachary fut agréablement surpris de l'entendre dire qu'il le croyait pour tout. Cela ne voulait pas dire pour autant que ça y est il était converti et croyait à tout ça, mais qu'au moins, il voyait que ce que pouvait faire Zachary dans son métier ce n'était pas raconter des bêtises et faire d'autres trucs bizarres. Mais ? Mais pour la question de la personne avec laquelle il restera durant sa vie, il avait des doutes. A cela, l'asiatique avait doucement hoché la tête sans décrocher son regard de lui. A la fois bien sûr attiré par ces yeux, mais aussi par la proximité qu'avaient leurs corps. Et le fait qu'assis ainsi contre le rebord de son bureau, il se sentait encore plus petit. Mince alors …. Tant pis. Le fait qu'il tenait toujours sa main, sentir les cuisses de Dimitri proches de ses genoux lui faisait oublier ce détail. Reprenons vous voulez bien ?

- Hélas, pour le nombre de partenaires, je ne peux le dire. Tout a ses limites.


Pour ça, pour savoir au bout de combien de temps il trouvera cette personne, ni au bout de combien d'aventures il la trouvera. Ça, il ne le savait pas. Il oublia de répondre aussi à sa dernière question, trop occupé à trouver le sourire de Dimitri tellement craquant avant que ne vienne sa question sur les enfants. La réponse de Dimitri était un petit peu triste. Le fait d'énoncer qu'il n'aura jamais d'enfants, comme si c'était une fatalité. Il était stérile ? Ou bien autre chose ? Il ne savait pas trop pourquoi ça semblait évident pour lui de ne pas en avoir.

- Très bien, je ne regarderais pas alors pour ça.


Le rassura Zachary. Sauf s'il lui demandait de regarder, mais il ne le fera pas. De toute évidence, le sujet amour et enfants était compliqué pour Dimitri. Ses yeux avaient alors quitté la main du jeune homme, sans pour autant penser à lâcher celle-ci. Il s'était en fait rappelé sa question sur la bonne personne.

- Concernant tes questions sur cette personne avec laquelle tu partagera ta vie, la question de la bonne personne … je sais que ça fait cliché, entendu et entendu, mais le jour ou tu trouvera cette personne, tu le saura. Ça te viendra, comme d'une évidence. Tu te réveillera un jour auprès de cette personne, la regardera dormir à tes cotés et te dira tout simplement « c'est elle. C'est la bonne personne. Je l'ai trouvée. On s'est trouvés. »


A ces mots, Zachary lui adressa un petit sourire, très sincère mais avec une légère pointe de tristesse. Pourquoi ? Parce que tout ça n'avait rien à voir avec de l'ordre des lignes des mains, mais il parlait de vécu. Se réveiller auprès de cette personne et se dire que oui, c'était la bonne personne, ça lui était arrivé. C'était l'évidence. Monica, un jour, fut cette bonne personne. Il pensait très sincèrement qu'ils allaient finir leurs jours ensemble. Se marier peut être, mais plus certainement, avoir des enfants. Ils en parlaient souvent et elle savait déjà quels noms leur donner ! La vie en avait décidé autrement. Aujourd'hui, il s'était remis de tout ça. Il y a quelques années il serait parti en bad et allé se cacher sous sa couette rien qu'en repensant à elle. La, ça allait. Mais au point de penser qu'un jour il trouvera à nouveau quelqu'un comme ça ? …. il verra bien. Il n'avait que 28 ans, et donc toute une vie devant lui. A la place, il se reprit un peu et avait posé sa main qui jusqu'ici parcourait les lignes inscrites dans la paume de Dimitri, délicatement.

- Ne te tracasse pas trop pour tout ça. Tu es un bel homme, très charmant, intelligent et intéressant. Tu trouvera cette personne j'en suis persuadé.


C'était sûr ! Mais la question était juste est ce que Dimitri était prêt à trouver cette personne ? Ça, il ne le savait pas. En attendant, Zachary lui adressa un sourire réconfortant, ses yeux toujours accrochés aux siens, avant de doucement sursauter.

- Oh je parle et j'oublie de te rendre ta main ! Mes excuses !

Vu qu'il ne lisait plus dans les lignes de sa main, ça n'était plus très pro tout ça. L'asiatique avait donc retiré une main et rabaissé celle qui tenait celle de Dimitri, pour la relâcher délicatement, effleurant ses doigts des siens au passage. Pour ceux qui se demandaient, oui, c'était fait exprès. Toujours appuyé contre son bureau, Zachary avait ensuite posé ses mains sur le rebord de celui-ci avant de dire à Dimitri d'un ton léger :

- Tu vois, ça n'a rien de terrible, de surnaturel ou d'étrange.


Que son boulot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   12/5/2016, 22:18

Dimitri l'écouta parler de l'amour avec un grand A, le beau, le vrai. Il vendait du rêve, un rêve auquel il n'aurait jamais accès s'il restait sur ses positions. Mais comme Zachary l'avait dit tout à l'heure, il fallait que la personne se sente prête. Et pour l'instant ce n'était pas le cas. Il le vivait plus ou moins bien, plus vers le bien quand il travaillait trop et qu'il n'arrivait à penser à rien d'autres qu'à ses cours ou à son boulot. Mais en parlant d'amour, il avait sentit que Zachary parlait de son vécu, ses paroles étaient citées de manières trop détailler pour que ce soit seulement de la théorie qu'il disait. Donc il avait rencontré le vrai amour ? Que s'était-il passé ? Il n'était clairement plus avec cette personne au sinon il y aurait une trace d'elle quelque part. Quelque chose en lui, lui disait de ne pas s'aventurer sur ce terrain, c'était quelque chose de très personnel et sa curiosité avait ses limites. De plus son visage si joyeux depuis le début de la soirée avait quelques notes de tristesse. Alors oui, il ne comptait rien demander. Sujet interdit.

Concernant sa beauté, il ne s'en faisait pas, il savait qu'il n'était pas vilain, mais l'amour ne se basait pas que sur la beauté. S'il devait se baser que sur ça, s'il n'était pas coincé il serait sortit avec beaucoup d'homme. Tout comme Zachary serait sortit avec hommes ou femmes car avec son physique il devait attirer du monde.

- Oui, on trouve tous chaussure à notre pied.

Vieille expression qui pourtant était vrai. Dans le monde, chaque personne avait une personne qui lui correspondait, il fallait parfois chercher, parfois ça venait à soi ou alors ça ne venait jamais à cause d'événements malencontreux. Pour sa part, il ne comptait pas rester les bras croisés à attendre que l'homme vienne à lui, il comptait agir et chercher sans paraître désespéré car il serait prit en pitié. Mais était-ce le bon moment ? Peut-être qu'il devait attendre la fin de ses études ? De ses petits boulots ? De ses soucis de famille ? De confiance en lui ? Combien d'excuses se trouvera-t-il avant d'assumer et de bouger ses jolies fesses ? Il ne le savait pas. Maudit soit son cerveau si compliqué. Il ne pouvait pas le ramener au magasin et en demander un à la Bob Marley ?

Il rit quand il lâcha enfin sa main et le regarda amusé.

- Une minute de plus et j'aurai été obligé de demander une location pour que ce soit rentable !

Sans jeu de mot bien sûr, ne pas utiliser sa main à des fins plus perverse. Il garda son sourire amusé et s'éloigna un peu pour regarder les statuettes. Il passa ses doigts dessus et s'empare d'une qui représente une sculpture chinoise. Il avait déjà eu l'occasion de la voir en photo ou dans les boutiques spécialisées asiatique. Dimitri aimait ce genre de boutique, surtout pour leurs nouilles, il en mangeait souvent. D'ailleurs Zachary devait surement en avoir une armoire pleine en bon petit chinois. Il devait savoir faire de bons sushis aussi. S'ils continuaient de se voir, un jour il le forcerait à lui en faire, il n'accepterait pas de refus !

La statuette entre les mains, il la reposa et se retourna vers Zachary.

- C'est vrai, ça doit être un truc sur l'observation tout ça.


En grand septique qu'il était, il ne pouvait pas croire que des lignes pouvaient vraiment prédire la vie passé de quelqu'un. Comment est-ce que ça pouvait être possible ? Ca lui paraissait impensable. Il n'y avait rien d'étrange ou de surnaturel c'est sûr, mais il devait y avoir quelque chose qui savait se voir, se justifier rationnellement.

- Nous devrions aller boire notre thé, ils doivent avoir refroidi maintenant.

Il contourna la chaise qu'il avait un peu recula précédemment et sortit de la pièce, attendant un peu Zachary qu'il le suive puis il retourna dans le salon. Comme il s'en doutait le thé avait refroidi. Il but une gorgée en reprenant place dans le canapé. Le thé était moins chaud, buvable. Le goût de fleur était subtile, doux sur la langue et dans la gorge. Ça manquait un peu de sucre, mais ce n'était qu'un détail. Il but une autre gorgée avant de reposer son verre sur la table basse.

- Est-ce que quelqu'un t'as déjà ton avenir ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   12/5/2016, 22:47

Effectivement, on trouve toujours chaussure à son pied. Mais pour ça il fallait d'abord essayer, pas vrai ? Il était rare que pour continuer la comparaison avec les chaussures, qu'en mettant son pied dans l'une d'elle on trouve de suite la paire idéale. On essaye jusqu'à ce que l'on trouve celle qui nous aille. Mais on finit toujours par la trouver, Zak en était persuadé. C'était son coté rêveur, romantique. Alors, oui, Dimitri finira par trouver l'amour. La bonne personne. Il en était persuadé. Pas par rapport à sa lecture dans sa main, mais bien parce qu'il en était convaincu. Rien d'autre. Au moins ça allait il ne prit pas mal le fait que Zachary n'ai gardé trop longtemps sa main dans la sienne. Pour la peine, c'est un sourire bien plus joyeux qu'il afficha alors.

- Oui, ça aurait été une riche idée ! Littéralement.


Location de main. Un peu tordue comme idée si on va chercher plus loin. Restant contre son bureau, il regarda d'un œil amusé Dimitri parcourir la pièce, regarder un peu la décoration. Comme s'il était chez lui, à l'aise. Ça ne le dérangea pas du tout qu'il regarde de plus près l'une des statuettes disposées sur la bibliothèque de coté. Il était plutôt content de cette petite lecture des lignes de la main. Bien sûr il ne s'attendait pas à faire changer d'avis Dimitri sur le sujet. Ce n'était pas le but. Il avait tout à fait le droit de ne pas y croire. Mais il n'avait pas cherché à dénigrer le travail de Zak, et de son coté, Zak ne s'était pas non plus tout spoilé sur la personne qu'était Dimitri. Qui lui, pensait donc que c'était basé sur l'observation.

- Oh, d'autres choses entrent encore en ligne de compte. Ça en fait partie.


Il n'allait pas mentir, le fait d'avoir une licence en psychologie aidait souvent. Bien qu'il n'utilise pas tout le temps ce qu'il savait, ça l'aidait aussi quand les personnes qu'il rencontraient arrivaient avec de lourds bagages, pas le moral …. d'ailleurs, il ne le cachait pas ce point la, mais bien entendu, comme il le disait, n'était pas psychologue pour autant. Mais, l'observation ne faisait pas tout le boulot, loin de la. Zak releva vivement la tête quand Dimitri eu alors une idée judicieuse que d'aller boire leur thé.

- Oh oui tout à fait ! Au moins plus de risque de se brûler !


Ça aurait été dommage ! Laissant ce grand jeune homme sortir en premier, Zachary le suivit hors de la pièce, fermant la porte derrière lui et retournèrent au salon ou les attendaient bien sagement leurs tasses respectives. L'asiatique se posa sur le canapé à coté de Dimitri, avant de se pencher un peu pour récupérer sa propre tasse, et y tremper ses lèvres. Bien, ça n'était plus brûlant comme il s'y attendait. Parfait. Du coin de l'oeil il regarda Dimitri déguster également sa boisson avant de la reposer. Le tout avec une question pertinente. Finissant sa gorgée, Zachary reposa sa tasse avant de se tourner un peu sur le canapé, prenant une pose similaire à tout à l'heure.

- Oui. Mais il y a longtemps de ça. J'avais quoi …. 17 ans ? Oui. Oh bon sang, il y a donc onze ans … Et bien, ça ne me rajeunit pas tout ça !


L'asiatique eu un petit soupir en regardant de coté. L'air de dire : mon dieu rendez moi mes belles années ! Il plaisantait. Même si en un sens, oui, ça datait en fait tout ça. Doucement mais sûrement. A nouveau il regarda Dimitri. Puis, poussé par un élan de franchise, il continua.

- Pour tout te dire à l'époque, je n'y croyais pas. Je me disais « qu'est ce qu'il me veut ce charlatan à me faire croire qu'avec ses morceaux de cartons il va me dire mon avenir … ». Puis je n'y ai plus repensé. Mais tout ce qu'il m'avait prédit s'est réalisé. Tout. C'est seulement en réalisant cela que j'ai réellement développé de l'intérêt pour ce milieu.


Voici pour la minute de vérité. A la base, c'est le truc de sa mère. Oui, encore et toujours sa chère maman. Qui l'avait entraîné avec lui dans cette convention, qui l'avait fait rencontrer Maximilian ce jour la. Alala … Que d'aventures tout de même dans une vie. C'est aussi pour ça qu'il comprenait parfaitement que les gens ne croient pas en ces choses, puisque lui même pendant longtemps n'y croyait pas non plus. Avec un air un peu plus malicieux, Zachary avait regardé Dimitri, avec un petit peu plus d'insistance.

- Alors ? Frère ou sœur ?


Il faisait clairement allusion à sa lecture de tout à l'heure qui disait que Dimitri avait un frère ou une sœur avec qui il était très proche. Malheureusement il n'était pas dit, ou bien il n'était pas assez pro dans la chiromancie pour savoir ce détail la.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   14/5/2016, 20:12

Ça en faisait partie en effet, c'en était même une grande partie d'ailleurs, enfin pour lui en tout cas. Pour Zachary c'était clairement autre chose. Mais bon, Dimitri n'était pas doué dans ce domaine, il n'y connaissait rien donc il ne pouvait pas argumenter comme il le souhaitait et se défendre s'il devait le faire. Oui, il aimait argumenter les sujets qu'il connaissait pour montrer qu'il était Homme cultivé. Être devant un sujet qu'il ne connaissait pas le frustrait, il se sentait idiot. C'est pourquoi ici il se promettait d'en savoir un peu plus sur le métier de Zachary ainsi pour la prochaine fois il serait prêt.

Il l'écouta ensuite parler de la première fois qu'on lui avait tiré les cartes. Qu'est-ce qu'on lui avait dit ? Bonnes ou mauvaises nouvelles ? C'est vrai qu'en calculant, ça faisait un sacré baille qu'il n'avait plus 17 ans. Contrairement à Dimitri qui lui ça faisait 7 ans à peine. Il se sentait soudainement bien plus jeune que Zachary, vieux croûton chinois qu'on mettait dans les soupes ! Quand Zachary avait 17 ans, Dimitri en avait 13 ! Et quand Zachary en avait 4, Dimitri n'était même pas encore né ! Et si… Enfin stop, on a comprit, en calculant ainsi, la différence d'âge était flagrante, mais maintenant qu'il avait 24 ans et lui 28, elles n'étaient pas aussi voyante ce qui était une bonne chose car quand ils se verraient il aurait l'impression de voir un ami et pas quelqu'un de plus âgé que lui.

- Et oui papy, les années passe et on ne rajeunit pas.

Il sourit amusé et reprend sa tasse encore bien remplit pour en boire une gorgée. Toujours aussi bon, mais s'il ne se dépêchait pas de boire, il avait peur que la boisson soit froide et imbuvable. Il n'était pas amateur de thé, mais quand il en buvait il le voulait bien chaud. Il aimait le thé glacé, mais lui qu'il buvait était fait pour être chaud donc ce n'était pas la même chose.

Ils se regardaient dans les yeux alors que Zachary se livrait sur sa première expérience dans le domaine de la voyance s'il pouvait qualifier ça ainsi. C'était intéressant de le savoir car ça ne devait pas venir ainsi ce genre de passion, il devait y avoir un élément déclencheur. Pour Dimitri c'était les visites au musée avec son grand-père qui lui fit aimer l'histoire. Alors que les enfants voulaient devenir pompiers, policiers ou même voyageurs, Dimitri lui voulait devenir soldat, raconteur d'histoire comme il disait à l'époque. C'est donc tout naturellement qu'il se dirigea vers un Cursus d'histoire une fois à l'université.

Tout ce que la personne avait dit à Zachary c'était réalisé. Serait-ce trop curieux de sa part que de demander ce qui s'était réalisé ? Sans doute, l'air qu'il avait en parler ne l'incitait pas à demander ce qu'on lui avait prédit. C'était trop personnel. Il respectait sa vie privée comme Zachary respectait la sienne en ne posant pas trop de question quand il voyait que le sujet mettait mal à l'aise Dimitri. Quand on parle/pense à des questions, voici une nouvelle de la part du cartomancien, une question simple qui n'était pas intrusif. Il lui sourit en pensant au visage de sa part et sentit son cœur se gonfler sous l'amour qu'il lui portait.

- J'ai une sœur, elle vie toujours chez mes parents. Je n'ai pas eu la chance d'avoir un frère, ça aurait été cool pourtant. Enfin c'est comme si j'en avais un avec mon meilleur ami. Et toi ?

Dimitri termina son thé dans une grande gorgée et reposa la tasse sur la table basse. À ce moment-là le chat de Zachary sauta dans le canapé avec un petit miaulement suivit d'un ronronnement. Elle s'approcha des deux hommes pour réclamer des caresses ce que fit Dimitri.

- J'ai toujours voulu avoir un animal, mais il serait malheureux chez moi, il n'y aurait pas assez de place pour lui le pauvre, c'est tout juste pour moi.

Que ce soit un chat ou un chien, il ne voudrait pas ça pour lui. L'animal deviendrait fou à tourner en rond. Lui-même ne supportait pas d'être enfermé trop longtemps. Quand il avait ses amis chez lui, ils se montaient tous les uns sur les autres pour essayer d'être bien installé. L'avantage, c'était que l'endroit se chauffait rapidement quand les chauffages fonctionnaient. Parfois il se disait que son propriétaire essayait de le tuer de froid pour ne pas qu'il récupère ses cautions ! Ce serait bien un sale coup de sa part. Il avait ses bons et ses mauvais côtés comme tout le monde, mais la méchanceté primait sur tout.

- Elle sait comment se faire aimer cette coquine.

Dit-il en prenant l'animal sur ses genoux pour continuer de la câliner. Les chats étaient comme une drogue, une fois qu'on commençait à les toucher, on n'arrêtait pas et plus ils ronronnaient et frottait leur tête sur nous, plus ça donnait envie de les garder. Par contre, leurs poils non merci. Même si elle avait des poils courts, ceux-ci étaient tombés sur son pantalon bien noir et un peu sur son t-shirt.

- Ça part contre, je n'y avais pas pensé.

Il releva la tête vers toi et te regarde en souriant amusé.

- Tu n'aurais pas quelque chose pour les enlever ?

Dimitri n'était pas du genre à criser pour des poils, mais il se voyait mal repartir avec ça sur lui, ça ne le faisait pas. De plus ça lui donnerait un air négligé et mal propre, ce qu'il n'était pas non non non !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   14/5/2016, 21:18

Ça va, Zachary n'avait pas mal prit du tout la remarque de Dimitri ou le fait qu'il l'ait appelé papy, après tout c'est lui qui avait réalisé à haute voix que ça faisait une paye maintenant. A cela, il avait simplement affiché un faux air attristé devant ce constat, un petit sourire flottant sur ses lèvres. Oh oui ça faisait une paye maintenant... Repensant à justement son propre passé, il se rappela un peu de ce qu'il faisait quand il avait l'âge de Dimitri. A 24 ans, il s'était déjà lancé dans la cartomancie. Et ça fonctionnait plutôt bien, même si pas encore aussi bien qu'aujourd'hui. Assez pour vivre normalement, de ça uniquement et se payer un loyer, d'un petit appartement sur Brooklyn. C'est fou comme le temps passe vite tout de même !

Alors ! Qu'en était il pour Dimitri. Avait-il un frère ou bien une sœur ? Récupérant sa tasse, toujours tourné vers le jeune homme, le dos droit, Zachary observa avec attention le visage de Dimitri comme s'éclairer. Oui, il y avait donc bien une telle personne, et que Dimitri devait aimer énormément vu l'air heureux qu'il abordait. Une sœur alors. Zachary fit un « oh » silencieux en hochant brièvement la tête. Il se demanda à quoi elle pouvait ressembler. Etait-elle aussi délicieuse que pouvait l'être son frère ? Qui sait. Peut être qu'un frère aurait été cool, qui sait. Cependant, ça le détendit un peu, d'une façon qu'il ne s'expliquait pas quand Dimitri lui dit qu'il voyait son meilleur ami comme un frère. Bon à savoir.

- Oh non, rien de tout ça, je suis fils unique. J'ai beau avoir des amis, de bons amis, j'ignore ce que cela peut faire d'avoir un frère ou une sœur. Ça doit être plaisant cependant. Et comment se nomme ta sœur ?


Simple question. Encore une fois. Il doutait qu'il ne la voit ou la rencontre à l'avenir, enfin, qui sait, mais c'était pour savoir, rien d'autre. Buvant quelques gorgées de son thé, Zachary baissa les yeux entre eux, sur le canapé. C'était le moment ou Mademoiselle Bastet avait fait sa réapparition, entre eux pour chercher de l'affection. Qu'elle trouva sans mal auprès de Dimitri, ce qui fit sourire Zachary. La façon dont elle tendait la tête vers sa main pour se faire caresser, ronronnant, oui, elle aimait bien Dimitri. Qui semblait être un ami des animaux. Il paraissait que les bestioles pouvaient le sentir ça, ces choses la chez les gens.

- Hum …. dans le pire des cas, un hamster ne prends pas beaucoup de place dans une petite cage.


C'est drôle ces bêtes-la ! Même si Zak préférait de loin les chats. Cependant c'est vrai que si Dimitri vivait dans un endroit petit, un animal n'était pas le top. Il vivait alors dans un studio ou quelque chose comme ça ? En même temps, s'il jonglait avec deux boulots pour ses études, ce n'était pas surprenant. Peut être avait il une bourse ou quelque chose comme ça aussi ? Enfin, une situation un peu chaude à gérer, mais s'il se fiait à ce qu'il avait lu dans les lignes de sa main, ça s'arrangera a un moment ou un autre. Et puis question de logique, on finit toujours par récoleter ce que l'on sème, en bon ou en mal. Zak regarda Dimitri prendre son chat sur ses genoux, mais secoua la tête négativement avant de poser sa tasse vide sur la table basse.

- C'est vrai qu'elle est assez câline, mais pas avec tout le monde. Elle est du genre sélective vois-tu ! C'est simplement qu'elle t'aime bien.


Conclut-il d'un ton amusé. Mais c'est vrai en même temps, il n'y avait qu'à voir comment elle se pavanait sous les mains de Dimitri. Petite veinarde va … Regardez-la à se mettre à son aise sur les genoux du jeune homme, à s'étirer sur lui en ronronnant.... Quelle pacha !

- Par exemple, le fiancé de ma meilleure ami, c'est simple, elle ne peut pas le voir en peinture ! Alors qu'il ne lui a rien fait le pauvre.


Même pas la peine qu'il l'approche ! Elle ne le griffait pas, mais se barrait en courant. Étranges que ces bestioles n'est ce pas ? Et de ? A quoi Dimitri n'avait pas pensé ? Zak déplaça son regard sur Dimitri pour voir de quoi il voulait parler, qu'est ce qu'il fallait retirer. Sa bouche fit un bref O en haussant ensuite la tête.

- Oui bien entendu ne t'en fais pas ! C'est vrai que sur des vêtements noir ça a davantage tendance à se voir.


Et en plus, c'était le printemps, période ou les animaux perdaient un peu plus de poils. La belle affaire ! Il lui fit un petit signe pour dire de ne pas bouger. Qu'il continue à faire ami ami avec son chat, pas de problème ! Lui, s'était relevé souplement, décroisant ses jambes, et s'était remit sur pieds pour se diriger vers la cuisine, récupérant au passage leurs tasses vides pour les débarrasser. Tant qu'à faire. Pas que Zak était un grand maniaque du rangement non plus, mais c'était ça de fait. Dans la cuisine, il ouvrit un tiroir pour y récupérer une de ces espèces de brosses pour récupérer les poils d'animaux. Celle-ci en main, il retourna vers le salon, pour s'asseoir de nouveau sur le canapé, posant la brosse en question sur la table basse.

- C'est vrai que c'est un peu l'aspect embêtant, les poils sur les vêtements ou sur le canapé des fois. D'ailleurs tu fera attention, il y en a sûrement sur tes fesses.


L'envie de rajouter un petit « je peux vérifier pour toi si tu veux » lui traversa l'esprit, mais n'en fit rien. Quelque chose lui disait que ce serait un coup à le mettre très mal à l'aise. Mais c'est vrai que les poils de chats, quelle barbe des fois. Certes, il mettait des vêtements des fois un peu plus colorés, mais portait souvent du noir également, ne serait ce qu'en pantalons, donc ça se voyait. Bon, bien sûr Zachary n'allait pas se mettre à retirer les poils de chat sur les vêtements de Dimitri, d'autant plus que Mademoiselle Bastet était encore posée sur lui. Tout en regardant l'animal, il dit d'un ton distrait :

- Si jamais, tu te sens en mal de compagnie animalière …. tu peux toujours revenir.


En mal de compagnie animalière, ou juste s'il voulait le revoir ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   14/5/2016, 23:11

Il était donc fils unique. Dimitri trouvait ça dommage quand les enfants n'avaient ni de sœur, ni de frère, car ils étaient un réel soutient dans la vie. Certes, il y avait des disputes, des conflits et parfois on avait envie de les tuer, mais au fond qu'est-ce qu'on ferait sans eux ? Quand ça n'allait pas avec les parents, la sœur ou le frère était toujours là pour nous soutenir. Quand on s'ennuie à la maison, quand on est seul à l'école, c'est eux qui viennent nous voir. En gros il souhaitait à tout le monde d'avoir au moins une sœur ou un frère, lui en tout cas il ne pourrait jamais se passer de la sienne. D'ailleurs il était un peu possessif avec elle et n'aimait aucun de ses petits copains, il les trouvait jamais à la hauteur de sa petite sœur chérie et probablement aucun ne le sera jamais.

- Très même, tu rates quelque chose de vraiment beau. Elle s'appelle Isabelle, une vraie petite charmeuse.

Un peu trop même à son goût car tous les garçons lui couraient après et elle en jouait, elle les aguichait, les faisaient espérer, leur soutirait tout ce qu'elle désirait avant de passer son chemin. Une vraie Don juan ! C'était lui l'homme, son frère et pourtant il était plus raisonnable niveau relation. Pas par choix, certes, mais c'était un fait. Il devrait peut-être lui demander conseil qui sait, ça fonctionnerait sans doute ? Il sourit amusé à cette pensée et regarde Zachary.

- Le bruit de sa roue me rendrait dingue, il ne ferait pas long feu à la maison.

De plus il n'aimait pas trop les rongeurs car ils n'étaient pas câlins, ils rongeaient tout et ne faisait que dormir, manger, chier et tourner dans leur roue. Rien de bien passionnant. Dimitri lui avait besoin d'un animal avec qui il pourrait jouer, câliner, ennuyé quand il dormirait et encore tout un tas de choses amusantes. Donc un chat ou un chien serait mieux pour lui, mais pour l'instant c'était impossible. Ce serait pour plus tard.

Oh ! Donc Mademoiselle Bastet lui faisait l'honneur de l'apprécier ? Il était aimé de l'animal, c'était déjà un bon point, peut être qu'avec le maître dans un avenir proche ou lointain ce serait le même ? Qui sait… Il gratta l'animal derrière les oreilles en souriant. Celle-ci ouvrit la gueule de plaisir en enfonçant ses griffes dans le jeans de Dimitri ce qui ça n'était pas agréable. Il bougea un peu ses pattes pour l'empêcher de faire ça et par la même occasion de trouer son pantalon.

- C'est dur d'être dans ses petits papiers à ce que je vois !

Il imaginait bien le chat souffler sur les gens, surtout sur tes clients quand il sortait de la pièce où tu faisais tes séances. Il les imaginait sortir détendu d'avoir eu leurs réponses et puis ensuite stresser à cause de l'animal qui leur crachait dessus. Aussi petite et belle qu'elle était, se cachait une vraie tigresse qui montrait les crocs si la personne ne lui plaisait pas.

Pendant que Zachary partait pour trouver ce dont il avait besoin pour enlever les poils de ses vêtements, Mademoiselle Bastet se coucha complètement sur Dimitri en posant sa tête sur son ventre musclé. Il pouvait sentir ses ronronnements vibrer contre son abdomen et ça l'amusait. Si ça avait été plus fort, ça l'aurait chatouillé et il aurait rit. Il revient avec une brosse qui enlevait les poils. Il en avait déjà vu une chez une amie, ça fonctionnait bien si on frottait forcenée, comme un chinois frotterait sa vaisselle dans un sceau assit par terre.

- Merci de l'info, je serais parti avec plein de poils au cul sans le savoir, j'aurai eu l'air malin dans la rue.

Il rit en s'imaginant avec une grosse touffe de poils aux fesses, marchant dans la rue en toute ignorance. Les gens le regarderait tel les singes au cul rose sauf que lui il serait remplit de poils de chat. Il aurait seulement penser à frotter devant et non derrière.

- Oui je ne voudrais pas manquer à Mademoiselle Bastet, elle risquerait de m'en vouloir si je ne reviens pas et me soufflerait dessus la prochaine fois.

Et puis ça lui donnerait l'occasion de revenir voir Zachary par la même occasion, autant faire une pierre deux coups comme on dit. Même si Mademoiselle Bastet était sa priorité il pourrait faire une exception et se sociabiliser avec Zachary, il lui semblait très charmant ! Le chat finit par s'endormir et arrêta pour son plus grand bonheur de malaxer ses jambes. Il l'observa dormir puis reporta son attention sur le cartomancien. Après tout, il était là pour lui.

- Tu utilises souvent l'excuse de ton chat pour faire revenir les gens ?

Il avait dit ça en souriant, il ne savait pas s'il se trompait, mais il avait cru comprendre qu'il avait dit ça juste pour qu'il revienne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   15/5/2016, 15:59

Sûrement qu'il ratait quelque chose de beau, pour les échos qu'il avait ou à voir les gens de son entourage qui avaient frère ou sœur, il le croyait très volontiers. Peut être que ça l'aurait aidé quand il était plus petit avec sa timidité. Qui sait ! Mais les faits étaient la, Zachary était fils unique. Pour en avoir parlé par la suite avec ses parents, il savait qu'ils avaient simplement choisi de n'avoir qu'une enfant. Ils auraient eu par la suite les moyens financiers d'élever un second enfant, et de l'autre tout fonctionnait aussi pour en faire un autre, mais ils n'en n'avaient pas ressenti l'envie. C'est ainsi. Et la sœur de Dimitri, qui selon lui était une charmeuse, s'appelait Isabelle. Zachary avait doucement hoché la tête, s'imaginant malgré lui, une version féminine de Dimitri. Toute aussi grande. Peut être qu'un jour il verra à quoi elle ressemble à défaut de la rencontrer. Mais ils se connaissaient à peine, ils n'en n'étaient pas au stade de se présenter leur famille respective non plus. Ce qui pour Dimitri, de ce qu'il avait suivit, se limitait pour l'instant à sa sœur.

- Dommage alors. Au pire, cela peut faire un bon petit casse croûte pour Mademoiselle Bastet.


La, c'était clairement dit sur le ton de la plaisanterie. Pauvre petit rongeur, cruellement croqué par un félin poussé par son instinct ! C'était drôle pourtant les hamster, et autres petit rongeurs. C'était très mignon, ça tenait dans la main et c'était drôle quand ils avaient les joues pleines à exploser de nourriture. Aussi amusant qu'ils puissent être, ça ne poussait pas non plus Zachary à en avoir un un jour. Son chat lui suffisait amplement, et la féline occupait parfaitement tout l'espace vital de la maison. En plus d'occuper la place sur les jambes de Dimitri, qu'elle malaxait de ses pattes. Dimitri faisait bien de lui bouger ses pattes, le nombre de jean qu'elle avait bousillé à Zachary en faisant ça ! L'asiatique eu un petit rire, Dimitri ayant bien compris quel drôle d'animal il avait sur ses genoux. Enfin, d'étalé sur lui.

- Tout à fait, mais le secret, c'est simplement de lui donner une friandise et elle est dans la poche.

Quoique, pas de suite, mais à force, ça fonctionnait. Il avait fait le test avec son père qu'elle n'appréciait pas trop au début, mais petit à petit, chez lui aussi elle avait fini par venir s'installer sur ses jambes. Il faut savoir la prendre par les sentiments, rien de plus. Une fois de retour auprès de Dimitri, la brosse anti poils de chat posée sur la table basse, il mit au courant Dimitri de se méfier des possibles poils accrochés sur ses fesses. Forcément, l'animal se posait sur le canapé, laissait ses poils, et après en s'asseyant dessus on récupérait sans le vouloir tout ça.

- Oh, au pire, ça aurait donné un certain style ! Qui sait un de ces jours, la tendance « poils de chat sur les fesses » sera à la mode.


Avec les modes bizarres qu'il y avait de nos jours ! Certes, Zachary dans le style excentrique était pas mal, mais un jour il avait vu une fille avec une manucure avec des poils dessus ! C'est étrange les choses qu'on fait de nos jours. Par la suite, Zachary eu un sourire un peu plus discret, alors que Dimitri avait en un premier temps continué sur le délire de ne pas manquer à son chat.

- Ce serait regrettable en effet …


Tu parles ! Elle irait sûrement le voir en miaulant, se frottant à ses jambes, contente de le voir revenir une fois qu'elle l'aurait reconnu. Enfin, l'animal avait cessé de bouger, ayant trouvé une position confortable sur les jambes de Dimitri pour piquer un petit somme. Zachary avait relevé son regard vers Dimitri à ses mots, puis posé son coude sur le rebord du sofa, passant sa main dans quelques unes de ses mèches plus longues.

- Hum …. Non, pas vraiment.


En disant cela, il avait eu un petit sourire en coin, détournant un peu le regard avant de regarder Dimitri. C'est vrai, il n'utilisait pas souvent l'excuse de son chat, pour ne pas dire qu'il n'en n'utilisait pas souvent. Ça dépendait des gens, et Dimitri, même si le jeune homme lui semblait plus à l'aise qu'au début, ayant compris sûrement que Zak n'allait pas le manger. Alors il pouvait peut être dire les choses clairement. Se replaçant un peu mieux à sa place, il prit une discrète inspiration avant de se lancer.

- Mais c'est vrai. Je souhaiterais te revoir. Tu es un jeune homme charmant et j'ai à cœur de te connaître un peu plus et, passer encore du temps en ta compagnie
.

Voila, au moins c'était dit. Bien sûr il y avait tout l'aspect ou Dimitri l'intéressait sur un plan plus physique c'est sûr. Mais outre sa belle gueule, son corps qui semblait très intéressant, Zachary aimerait réellement le connaître davantage.

- Alors, tu as le mien de numéro, mais je n'ai pas le tiens …. Mais seulement si tu le veux bien sûr ! Je ne te force en rien.


Ajouta t-il en relevant ses mains. Il lui faisait part de ses envies, ses souhaits, mais le voulait surtout pas les imposer à Dimitri. Il le laissait décider ce qu'il en était pour ce dernier point.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   18/5/2016, 22:33

Il avait beau ne pas aimer les rongeurs, il ne les donnerait pas à un félin, pauvre bête ! Entendre ses petits cris d'agonies avant de se faire croquer, quel horreur ce serait trop pour lui. Bonjour je suis Dimitri, l'ami des bêtes mais qui en a dans son assiette. Donc désolé pour Mademoiselle Bastet mais elle n'aura pas d'hamster dans son assiette pour ce soir ni pour aucun autres soirs d'ailleurs. Elle devra se contenter de ses croquettes de légumes et de sa pâtée remplie de gelée qui avait l'air appétissante ! Il reporta son attention sur l'animal qui avait enfin cessé de faire ses ongles sur son jeans.

- Ah ça on sait l'amadouée avec de la nourriture ! On se ressemble plus que je ne le pensais.


Il rit à sa plaisanterie et se remet à caresser la tête du chat. Dimitri aimait bien manger et il n'était pas difficile. Bien entendu il avait ses préférences comme tout le monde et il adorait la cuisine indienne. Tous les mélanges de saveurs, d'épices en tout genre qu'ils mettaient dans les plats étaient un régale pour les papilles gustatives. C'était plus qu'une passion, il vouait un culte à la cuisine indienne ! D'ailleurs même leur culture ne le laissait pas indifférent. Il rêvait de faire un voyage en Inde, c'était sur sa liste des choses à faire avant ses 30 ans !

Aah la mode, il n'y connaissait pas grand-chose, il ne suivait pas les tendances car ça changeait trop vite et il avait du mal à suivre. Mais le jeune homme en face de lui semblait être habillé dans les dernières tendances, il savait assembler les couleurs et les matières. Même ses cheveux et ses bijoux avaient quelque chose d'excentrique qui lui allait bien. Il sourit amusé.

- Vaut mieux que ce soit les poils d'un chat qu'une forêt qui me sort du derrière.


Humour décalé ? Tout à fait lui ! Après il fallait voir si Zachary avait comprit qu'il parlait de poils de fesses et non d'une vrai forêt à cet endroit ! Bien sûr, il n'avait pas l'Amazonie coincé entre ses fesses. Bon, stoppons les pensées aux sujets des poils avant d'aller plus loin. De cheveux par exemple ? Il laissa son regard s'attarder sur Zachary qui triturait quelques mèches de ses cheveux noirs, quelques mèches qui semblaient douce, ça donnait presqu'envie de les toucher pour le vérifier. Mais bon, ce serait un geste déplacé et ils ne se connaissaient pas encore assez pour avoir ce genre de geste l'un envers l'autre.

Le petit sourire de Zachary le mettait en doute à propos de sa technique pour faire revenir les gens chez lui. Mademoiselle Bastet avait-elle un second rôle mise à part celui de boire, manger, faire caca et dormir ? Peut-être, en tout cas elle devait bien lui servir ! Aussi belle et câline, elle devait en faire craquer plus d'un. Il continua de l'observer et remarqua malgré sa discrétion sa petite inspiration qui suggérait qu'il prenait son courage à deux mains. Attention, une info importante semblait bientôt arrivée. Il ouvrit ses oreilles grandes ouvertes et attendit ses paroles remplies de sagesse telle maitre Yoda.

Et la petite bombe explosa. Son annonce avait le même effet en tout cas. La franchise dont il avait fait preuve ne le laissa pas indifférent. Il voulait le revoir et passer d'avantage de temps avec lui. Quelle coïncidence lui aussi ! Les grands esprits se rencontrent. En plus il le trouvait charmant, ça tombait bien il pensait de même pour lui. Il ne put s'empêcher de sourire à ses derniers mots.

- Donne-moi ton portable, je vais y mettre mon numéro. Moi aussi j'aimerais que l'on se revoie. Tu es… très intéressant.

Que pouvait-il dire ? Qu'il le trouvait beau ? Adorable avec ses gestes efféminés ? Que son rire le faisait craquer ? Non, il ne devait pas dire ce genre de chose. Pas maintenant en tout cas. Ils devraient d'avantage mieux se connaître et si ça devait aboutir à quelque chose alors il pourrait être plus libre de ses mots avec Zachary. Il tendit la main devant lui pour qu'il puisse lui donner son téléphone.

- Je te promets, je ne vais pas partir en courant avec même si c'est le tout dernier téléphone sortit.

Dimitri avait un vieux téléphone, il l'adorait avec ses touches qu'il fallait presser pour composer un message. De plus il avait beau tombé, il n'avait pas de coup et l'écran était toujours intact. À plusieurs reprises il avait voulu le changer, mais au final il s'était ravisé et avait gardé sa vieille brique adoré. C'était le téléphone de la liberté, il l'avait acheté après être parti de chez lui alors qu'il avait laissé toutes ses affaires de valeur dans sa chambre, dans la maison de ses parents.

- Et puis si nous n'avons pas l'occasion de nous revoir de ci-tôt, rien ne nous empêche de nous faire des messages.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   18/5/2016, 23:21

Et bien voilà, c'était dit. Qu'il souhaitait le revoir, qu'il avait envie de le connaître un peu plus et passer davantage de temps en sa compagnie. Et en plus lui avait demandé son numéro. Question quasi banale de nos jours, vu qu'on a tendance à le donner à n'importe qui, mais dans ce cas la c'était différent encore. Différent, puisque les intentions de Zachary envers Dimitri n'étaient pas de s'en faire un simple pote avec qui causer poils de chat. Et autres poils oui. Il l'avouait, cette petite demande l'avait un peu stressé. Pas un stress de folie, loin de la ! Mais assez pour le faire attendre avec impatience la réponse de Dimitri. Même si le jeune homme lui avait répondu assez rapidement et réagit tout autant, Zachary avait trouvé ces quelques secondes infiniment longues. Se demandant s'il avait bien fait, même si, à un moment il fallait tout de même se lancer. Lorsqu'il vit les lèvres pulpeuses de Dimitri s'étirer en un sourire, Zachary s'en retrouva des plus soulagés, le regard qui trahissait son état d'esprit. Son sourire, mais aussi ses mots. Surtout ses mots ! Il était d'accord pour qu'ils se revoient et aussi pour échanger leurs numéros de téléphone. Ces mots la lui firent extrêmement plaisir. Ça, et aussi bien entendu la suite. Il avait relevé légèrement ses sourcils, intrigué par la suite. Il le trouvait ? Intéressant ? C'était mieux que rien !

- Et bien … tu m'en vois ravi de susciter un quelconque intérêt chez toi ! J'en suis flatté, vraiment.


L'attrait cependant était il de la même hauteur que celui que Zachary éprouvait pour Dimitri ? Aucune idée, mais il lui semblait qu'ils étaient sur la même longueur d'ondes. Tellement content et sur son petit nuage, satisfait de ne pas avoir fait fuir le jeune homme à sa proposition, il se demanda sur le coup pourquoi il levait sa main. Il voulait à nouveau qu'il lui lise les lignes ? Ah non, qu'il était bête ! Son numéro bien entendu. L'asiatique s'était un peu redressé sur le canapé pour pouvoir attraper son portable dans la poche de son pantalon, pendant que Dimitri le rassurait quand au fait qu'il n'allait pas s'enfuir avec. Comme si Zak l'en pensait capable. Il aurai bien pu tenter de profiter de la situation pour tenter de le voler. Après tout, il lui avait dit bosser à domicile, et ne se faisait pas payer qu'en carte de crédit.

- Mais tente toujours très cher ! Je suis peut être plus petit, mais je cours vite !


Enfin, plus petit que Dimitri. Il signait et persistait, il avait malgré tout une taille tout à fait normale pour un homme ! Il était même plus grand que son propre père. De pas beaucoup, mais plus grand. Restait le fait qu'il n'était pas du tout effrayé ou inquiet. Ce pourquoi, après avoir déverouillé son portable, il était allé dans la liste des contacts pour le tendre à Dimitri et le laisser s'enregistrer dedans, avant de reprendre une position normale sur le canapé, toujours tourné vers le brun. L'appareil ? Un dernier cri en effet. Pas le tout dernier avec la fameuse pomme dessus, mais pas loin. A nouveau, un léger sourire vint sur ses lèvres à la proposition de Dimitri quand à s'envoyer des messages.

- Ce serait sympa oui. Même si c'est pratique j'ai tendance à préférer les appels. Rien ne vaut le plaisir d'entendre la voix de la personne à l'autre bout du fil.


Il ne disait pas le contraire. Les sms, c'était carrément cool et très pratique. Pour envoyer quelques messages, demander des nouvelles, envoyer une blague pourrie à un ami, recevoir une photo de l'un d'eux, un petit mot doux dès le matin …. Bref, mais quand il s'agissait d'une personne qui plaisait à Zachary, ou bien simplement un ami, il préférait appeler. C'est dingue comme le nombre de gens aujourd'hui ne se rappellent plus de cette fonction sur un portable.

- Mais ne t'en fais pas, je ne suis pas du genre harceleur à envoyer des messages à toute heure de la journée ou de la nuit.


La journée, il bossait et gardait son portable sur silencieux dans un tiroir, ne le consultant qu'entre deux séances. Et puis Dimitri lui avait cours de toute façon. Juste en soirée ou il risquait d'être plus actif, plus répondant. Et la nuit, à moins qu'il ne soit en boite ou autre, il mettait ça en silencieux aussi. Rien de pire que d'être dérangé au beau milieu de la nuit par un sms à la noix ! Si c'était urgent, ils pouvaient toujours appeler. Une fois le numéro de Dimitri d'enregistré ans son portable, c'est avec une certaine joie qu'il récupéra son portable. Le tout en effleurant légèrement le bout des doigts de Dimitri. Chose qui n'était pas faite exprès, contact qui n'était pas calculé, d'ou de nouvelles sensations de picotements dans ses propres doigts, très agréables. Un petit sourire en coin, Zachary finit par baisser ses yeux sur l'écran, observant donc ce nouveau numéro dans son répertoire. Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus été aussi content d'obtenir un numéro tiens.... Cessant sa petite observation, Zachary releva ses yeux sur le beau jeune homme assis sur son canapé. Avec la sensation que des choses plutôt sympathiques allaient arriver dans les temps à venir.

- Merci beaucoup, j'utiliserais ton numéro à bon escient.


Pour lui envoyer quelques messages avec des fois des sens cachés. Pour une fois tenter de l'appeler. Et puis pour planifier une prochaine rencontre. Puis il eu un air un peu plus amusé, une mine un peu plus rayonnante alors qu'il ajoutait :

- Et si jamais, tu sais ou je vis alors … si un soir tu te mets à marcher, à suivre le gré du vent … puisse t-il t'emmener jusqu'ici.


Voila, il disait ça, il ne disait rien. Cependant, ça l'étonnerait de voir un de ces jours Dimitri débouler chez lui à l'improviste, bien que ça lui plairait beaucoup. Mais au moins, l'étudiant savait que sa porte lui sera ouverte, si jamais l'envie lui prenait de passer pour une raison ou une autre. Un jour peut être ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   19/5/2016, 20:35

- Comment pourrait-il en être autrement ? Tu as tout pour attirer l'attention, je suis sûr que lorsque tu va quelque part, les gens viennent tourner autour de toi pour avoir le plaisir de te parler.

Zachary attirait directement la fascination des gens quand il passait, il l'avait remarqué en rue tout à l'heure, lorsqu'ils marchaient. Dimitri pensait que c'était dû à sa grande taille, ce qui était le cas, mais leurs yeux s'étaient aussi posés sur l'asiatique qui marchait avec nonchalance à ses côtes. Il se sentait d'avantage plus exposé avec le jeune homme à ses côtés qui attirait les regards sur lui, mais aussi sur Dimitri par la même occasion. Ils devaient avoir l'air malin tous les deux, côte à côte, un géant et un asiatique qui se maquille. Un duo de choc.

- Tu es sur qu'avec tes petites jambes tu arriveras à me rattraper ?

La taquinerie était l'un de ses points fort et dieu sait à quel point il aimait ça ! Le cartomancien avait les jambes plus petites que celles de Dimitri mais pas autant que ça, il accentuait juste ce détail pour l'ennuyer. Enfin si ça l'ennuyait, au sinon il trouvera autre chose à lui faire remarquer.

Comme dit, Dimitri enregistra son numéro dans son téléphone qui d'ailleurs l'avait impressionné. Il aimait sa brique, mais avoir cette technologie entre ses mains l'avait fait baver. Si Zachary ne lui avait pas indiqué où il fallait écrire son numéro, il était persuader qu'il serait encore en train de chercher où est-ce qu'il fallait le mettre. Il lui rendit l'appareil. Leurs doigts s'étaient effleurer de manière subtil mais ça ne lui avait pas échappé. Il semblait avoir la peau douce et ça lui donnait envie de le vérifier mais ce geste pourrait mettre mal à l'aise Zachary et surtout Dimitri. Il se concentra sur l'asiatique alors qu'il parlait de sa préférence à parler par téléphone que par message. Il était plutôt d'accord avec lui, c'était plus pratique et ça ne demandait pas d'attendre la réponse car avec la personne au bout du fil les gens discutaient en direct. Le truc c'est de ne pas tomber à court de sujet histoire de ne pas laisser de blanc durant le coup de téléphone. Avec Zachary il avait la sensation que ce genre de soucis n'était pas un problème.

- Bien, nous verrons naturellement de quelle manière nous allons nous contacter. Si c'est pour papoter comme ça c'est sur que ce sera par téléphone, mais si c'est pour qu'on se voit, un simple message suffira.

Par contre le truc qu'il n'aimait pas faire, c'était se disputer par sms avec quelqu'un car en général les doigts dérapes et écrivent autre chose ce qui énervait d'avantage la personne. En tout cas lui ça l'énervait et il avait envie de lancer son téléphone par la fenêtre. Heureusement ça ne lui était plus arrivé depuis des années. A présent il se trouvait trop adulte pour se disputer par téléphone, s'il avait un souci avec quelqu'un, il préférait le régler face à face. Mais étant une personne relativement calme et posé depuis son départ de chez ses parents, les conflits ne faisaient plus partis de sa vie. Pour son plus grand bonheur. Il avait beaucoup changé depuis son adolescence, tout le monde avait put clairement voir le changement s'opérer. Certaines personnes ne changeaient pas de beaucoup, ils restent ceux qu'ils étaient plus jeune, mais ce n'était pas le cas de Dimitri.

- S'il te plaît, ne m'envoie pas de message durant la nuit pour me dire que tu as fais un cauchemar, j'aime ma période de sommeil et je suis du genre grognon si on me réveil pour rien.


Il avait dit ça sous le ton de la plaisanterie même s'il le pensait en grande partie. Comme tout le monde il avait besoin de dormir et même s'il n'avait pas besoin de dormir beaucoup, le peu qu'il prenait il avait besoin que ce soit en entier. Donc si Zachary devait le contacter, ça devrait être pour une bonne raison au sinon il viendrait le secouer comme un prunier pour l'avoir réveillé. Il sourit à la suite de ses paroles et continu de le regarder. Comme si son regard pouvait regarder ailleurs, il était si beau que ce serait fou de sa part de poser ses yeux sur autre chose.

- Alors si mes pas me mènent inconsciemment jusqu'à chez toi, je me présenterais à ta porte en espérant que tu es là.

Et seul, de préférence, mais ça, il ne pouvait pas le dire au risque de paraître possessif, ce qu'il n'était pas, mais il serait gêné d'être en la présence d'une personne qu'il ne connaissait pas, il se sentirait de trop. De plus s'il venait c'était pour Zachary et non pour voir un de ses amis ou même client ? Il ne savait pas jusque quelle heure il faisait ses consultations. Malgré tout, il se posait une question.

- Si tu es avec quelqu'un, serais-tu du genre à m'envoyer boulé ?

Dimitri dévia un instant son regard sur une horloge pour voir quelle heure il était. Les aiguilles lui indiquèrent qu'il était assez tard, plus tard qu'il ne l'aurait cru. Il ne voulait pas s'en aller, trouvant la conversation intéressante, mais il devait travailler et malgré tout il se sentait un peu fatigué. Et puis la fin de leur soirée ne signifiait pas qu'ils n'allaient pas se revoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   19/5/2016, 21:23

Mais quel vil flatteur ce Dimitri ! Zak laissa son sourire, flatté, répondre à sa place. C'était assez plaisant d'entendre ce beau jeune homme lui dire de telles choses. Qui en plus, n'était pas à coté de la plaque. Outre quelques personnes rebutées par ses manières excentriques, c'est vrai que la plupart des gens venaient assez facilement à lui. Lui parler, savoir quel drôle de personnage il était. Il ne disait pas le contraire, ça flattait l'égo et lui faisait plaisir, mais il préférait garder une part de mystère. C'était plus drôle ainsi. Et puis, pour ce qui est d'attirer l'attention, Dimitri s'était il regardé dans une glace récemment ? Comment ne pas remarquer un jeune homme tel que lui ? Et la il ne parlait pas de sa grande taille, mais bien de son visage, ou de son apparence globale. Peut être que certains pouvaient être rebutés par ses tatouages visibles, mais ça ne dérangeait pas du tout Zak. Au contraire il était curieux de savoir ce qu'ils pouvaient signifier. Alors pour ce qui est d'attirer l'attention, on peut dire qu'ils étaient quittes. Cependant, il eu une petite exclamation de protestation à sa réplique sur ses petites jambes. Pour la forme, bien entendu.

- Mais très certainement oui. Et il paraît que ce qui est petit est mignon !


Ça ne le vexait pas qu'il lui dise une telle chose, pas du tout. C'était plus drôle que quoi que ce soit d'autre. Il laissa donc Dimitri enregistrer son numéro dans son téléphone, rudement content de le récupérer avec ce nouveau contact. Il avait hoché la tête quand a la façon dont ils allaient pouvoir communiquer. En effet, ça ira très bien. S'appeler pour parler, et s'envoyer un message pour se voir. Parfait ! Ça lui allait cette façon de faire, content que ça aille à Dimitri que pour discuter, ils passent par un appel. Puis, il eu un petit souffle amusé, imaginant sur la fin de ses mots un Dimitri arborant un air pas content, la coupe typique du matin, la tête grognon d'avoir été réveillé au milieu de la nuit.

- Et tu ne me consolerais même pas d'un terrible cauchemar ? Tu es du genre cruel en fait !

Il avait dit ça sur un air mélodramatique, montrant bien qu'il plaisantait. Avant de reprendre un air plus normal, plus naturel pour lui du moins.

- Je plaisante. Je n'aime pas non plus être réveillé par un message au milieu de la nuit alors j'en fais pareil. Tu peux dormir sur tes deux oreilles !


Zachary n'ira pas le troubler dans son sommeil. Sauf si c'était une urgence. Quoique, un cauchemar bien horrible, ça peut être considéré comme tel ? Non ? Bon. Il laissa un sourire flotter sur ses lèvres quand Dimitri reprit son idée de venir jusqu'ici, comme de par hasard. Cette idée lui plaisait beaucoup. Il ne se faisait pas de faux espoirs non plus, mais ça n'a jamais tué personne de rêver un peu ? Rêver qu'un beau brun ténébreux ne sonne à votre porte. Et normalement, il était la. Sauf quand il sortait, logique, mais travaillant à domicile, il avait de grandes chances de tomber sur lui. Et puis quand à savoir s'il était du genre à envoyer bouler Dimitri s'il était avec quelqu'un, c'était facile.

- Non. Vraiment pas. Si tu devais venir alors que je suis en consultation, je te ferais simplement patienter si tu le voudra dans le salon. Et si j'étais avec un ami ou de la famille, ma foi, plus on est de fous plus on rit, n'est ce pas ?


La encore, si Dimitri était d'accord pour rester. A patienter le temps qu'il ne finisse sa consultation ou à faire connaissance avec son entourage. Il ne le forcera jamais en quoi que ce soit, mais il était certain d'aussi ne jamais l'envoyer bouler. Ce n'était pas son genre, et puis, envoyer Dimitri bouler ? Vraiment ? Quand même. Parlant de lui, Zachary avait vu également son regard dévier dans la pièce, se demandant ce qu'il regardait. Il avait beau être chez lui, il se retourna quand même pour voir et comprendre quelques secondes plus tard qu'il regardait simplement l'heure. Air un peu embêté de la part de Zak.

- Oh désolé ! On parle et je n'ai même plus fais attention à l'heure ! En plus tu m'a dis travailler demain, suis-je bête.... Tu souhaites que j'appelle un taxi peut être ?


Lui aussi avait sa journée dans les pattes, mais il pétait la forme. C'est sûr il n'avait pas eu les mêmes activités que Dimitri et tout, mais, malgré une journée plutôt lourde, cette rencontre l'avait comme ravigoré. Ce n'était pas une raison pour maintenant le retenir ici. Il lui dirait bien de rester dormir ici ce soir, mais avait en un sens, peur que Dimitri trouve sa blague déplacée, ou justement un peu trop tôt dans leur nouvelle relation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   19/5/2016, 22:08

- C'est sur tu en es la preuve d'ailleurs !

Avait-il vraiment dit ça tout haut ? Dimitri fit quelques instants les gros yeux, il l'avait pensé tellement fort que les mots s'était échappé de sa bouche. Quelle gaffe ! Il aurait voulu garder cette information pour lui, mais c'était trop tard. Ça pouvait paraître idiot, mais c'était clairement lui dire qu'il le trouvait mignon et… et il ne savait pas pourquoi mais il aurait voulu se taire à temps ! Il sourit un peu de manière gêné et fixa son attention sur le chat durant un moment avant de regarder Zachary.

- Je te consolerais avec un bon coup de pieds au cul ouais !


Zachary était comme lui, tant mieux il n'aura pas de message durant la nuit. En général il pensait à le mettre en silencieux et quand ce n'était pas le cas et qu'il recevait un texto ou un appel, il se maudissait intérieurement. Donc il se forçait à y penser avant d'aller dormir histoire de ne pas être dérangé.

L'asiatique était de ceux qui ne rejetaient pas les gens qui venaient chez lui s'il était déjà avec de la compagnie, ce qui était une bonne chose car il détestait ça. Mais ce n'était pas pour autant qu'il comptait rester s'il se sentait mal à l'aise en leur compagnie.

- En effet, c'est bon à savoir pour la prochaine fois.

Et puis rester dans son salon privé pendant que des inconnus lui demandent conseil sur leur avenir, pourquoi pas ? En plus lui serait dans tes quartiers privés ce qui serait un privilège qu'eux n'auront pas. Comme s'il était… Spécial ? Oui c'était le mot. Il continua de lui sourire. Mais son sourire fana un peu en voyant que sa discrétion incarner avait éveillé la curiosité du petit panda en face de lui. Il avait donc comprit qu'il regardait l'heure. Quel idiot, il aurait du être plus discret ! Qu'allait-il penser de lui ? Qu'il s'ennuyait ici ? QU'IL l'ennuyait ? Il n'eut pas le temps de se poser d'avantage de questions que Zachary prit la parole. Un taxi, pourquoi pas, mais à New York ? Trop cher, même s'ils n'y avait pas d'embouteillage à cette heure, il ne voulait pas mettre de l'argent dedans. Et puis avec un peu de chance il réussirait à avoir le dernier métro. Si pas, la marche et le grand air lui feront du bien.

- Gentille attention, mais ça ira, je vais reprendre le métro.

Dimitri regarda le chat toujours sur ses genoux. Il ne voulait pas la bouger, mais il n'avait pas le choix s'il voulait partir. Il lui octroya quelques caresses supplémentaires avant de la réveiller doucement et de la poser entre les deux hommes. Comme il s'en doutait, son pantalon était remplit de poil. Il se leva et prit la brosse posée sur la table basse. Il se mit à frotter son pantalon avec. Assez rapidement les poils s'enlevèrent de son jeans noir. Heureusement d'ailleurs, car il se voyait mal repartir avec la moitié de son pantalon fait. Une fois fait, il reposa la brosse sur la table basse alors qu'il se retournait vers Zachary.

- Au sinon oui, demain je boss et faut bien que je dorme un minimum. Cette soirée fut agréable, on devrait se refaire ça un de ces jours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Let's drink! [Terminé]   19/5/2016, 22:49

Ne s'attendant tellement pas à une réponse comme ça de la part de Dimitri, tellement spontanée, Zachary était simplement resté sans voix. De toute façon il ne chercha pas de quoi répondre sur le coup, trop surpris. Agréablement surpris cela dit. Alors celle la il ne l'avait pas vue venir. Donc, Dimitri pensait qu'il était du genre mignon ? Voila qui était très flatteur ! Passée la surprise, c'est un air exprimant assez bien cette flatterie dont il faisait l'objet qu'il arbora. Et puis vu la manière de se tenir de Dimitri, il était convaincu que ses mots n'étaient pas dit volontairement. Alors, ce n'était pas plus mal qu'il n'insiste pas, histoire de ne pas le mettre plus mal à l'aise. Alors, il préféra réagir quand à la façon si délicate qu'aurait Dimitri si jamais il devait le déranger en plein sommeil.

- Voyons, mes fesses n'ont rien fait, laisse les en dehors de tout ça.


Dit-il de manière amusée et légère. Bien qu'il aurait pu dévier sur tellement pire que ça. Il ne devait pas oublier qu'ils se connaissaient à peine, et que même si le courant passait on ne peut mieux entre eux, qu'il valait mieux y aller doucement sur certains points. C'est tout. Le point ou ça ne changera pas, c'est que la porte de l'appartement de Zachary sera ouverte à Dimitri la prochaine fois. Les prochaines fois s'il y en a, et il l'espérait. A voir si du moins Dimitri avait envie soit d'attendre ici pendant que lui consultait, soit rencontrait ses proches. Ou bien peut être qu'avec de la chance et un bon timing, Zachary sera seul chez lui. Il verra, mais il était sûr que l'idée qu'un jour, Dimitri puisse passer à l'improviste le rendait toute chose. Constatez qu'il lui en fallait peu pour s'extasier. Même si, on est d'accord, Dimitri était tout sauf peu. Dimitri qui préféra prendre le métro pour rentrer.

- Très bien alors.


Lui répondit Zachary avec un petit sourire. Il se demanda brièvement pourquoi il regardait son chat ainsi, avant de percuter. Bah oui, il n'allait pas pouvoir se lever avec elle sur les genoux. Il faisait bien de la déplacer ainsi. Mais le tout d'une façon très douce, qui plu beaucoup à Zachary, observant avec attention ses mains caresser l'animal, qui se réveilla doucement avant d'être posée de coté. Il aimait aussi beaucoup sa façon de se comporter avec son chat. C'est peut être bête, mais ça fait la différence. Restant assis sur le canapé pour sa part, un instant du moins, il observa Dimitri se relever et ensuite retirer les poils de chat qui traînaient sur son jean. Non sans un petit coup d'oeil à autre chose que le vêtement. Mais bien vite il releva les yeux vers Dimitri quand il s'était tourné vers lui, se relevant alors.

- Il est plus sage de rentrer alors, je comprends parfaitement ne t'en fais pas.


Le rassura Zachary. Même si lui, pétait soudainement la forme ! Bien entendu, l'asiatique raccompagna Dimitri jusqu'à la sortie, le laissant récupérer sa veste au passage, marchant avec lui jusqu'à la porte, ou ils se saluèrent. Avec un air calme, et un sourire sur les lèvres, Zachary avait remonté son regard vers les yeux de Dimitri.

- J'ai aussi beaucoup aimé cette soirée, et ce sera avec grand plaisir que je souhaite remettre ça.


A voir quand et comment, mais à refaire c'était sûr. Attendez, on ne trouve pas des spécimens comme Dimitri à chaque coin de rue, alors oui, il n'allait pas le lâcher de sitôt ! Sans pour autant bien entendu l'étouffer. Pas le genre de la maison.

- A une prochaine Dimitri.


Après s'être salués, Zachary l'observa quelques secondes s'en aller dans le couloir, avant de refermer la porte. Il ferma les yeux, prit une petite inspiration et afficha un large sourire. Définitivement, ce soir, il n'allait pas se coucher tôt ! Ce soir, il avait besoin de faire la fête !
Revenir en haut Aller en bas
 
Let's drink! [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: