AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 192
● Date de naissance : 04/03/1992
● Age : 25
● Originaire de : Manhattan (New York)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Université - Histoire
● Theme Musical : Crystallize
● Avatar : Matthew Daddario
● DC : Non

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   20/5/2016, 22:26

"… au minimum vingt page pour présenter votre sujet, en dessous de ça je considérais que le travail a été bâclé…"


Dimitri avait retenu ces mots, ancré dans son cerveau tel un taureau au fer rouge. Il n'aimait pas quand on lui imposait un certain nombre de page. Le sujet lui plaisait, c'était sur la guerre de sécession donc les vingt pages allaient vite être remplie, mais c'était une question de principe. Il avait fait une table des matières pour ne pas partir dans tous les sens et après avoir prit le plus d'information à la bibliothèque, il décida d'aller au musée. Quoi de mieux qu'un musée pour en savoir plus sur l'histoire de son pays ? De plus il avait une amie dans le personnel qui pourrait l'aider à aller droit au but histoire de ne pas parcourir tout le musée à la recherche de ce qu'il voulait. Bien sûr, il n'était pas là pour admirer les beaux tableaux même s'il comptait le faire vers la fin. D'abord son projet, puis le plaisir. Dimitri ne voyait pas ce devoir comme une corvée mais plutôt comme un devoir qui l'informait d'avantage sur un sujet qui le passionnait.

Il vivait un peu loin de Brooklyn, c'est pourquoi  il s'était dit qu'il irait au musée juste après son cours de science social. Étant plusieurs élèves sur le sujet de la guerre de sécession, Dimitri leur avait indiqué le musée. Il n'était pas du genre à garder tout pour lui et à laisser les autres dans la merde, c'est pourquoi il avait partagé l'info. Après, s'ils ne lui renvoyaient pas l'ascenseur, ce n'était pas grave, mais la prochaine fois il serait sans doute moins enclin à partager ses astuces. Certains allaient partir en même temps que lui tendit que d'autres comptaient y aller une autre fois. Ce devoir devait être rendu dans trois semaines, ils avaient le temps s'ils s'y prenaient tôt. Il ne suffisait pas de trouver les informations et de les retranscrire sur le papier, il fallait faire attention à l'orthographe, à la syntaxe, à l'ordre des informations et à une belle présentation. Pour faire tout ça il avait utilisé son ordinateur portable. Donc il l'avait dans son sac et c'est d'un pas rapide -car c'est ainsi qu'il marchait- qu'il se rendit au musée de Brooklyn.

La marche qu'il effectuait lui donnait un peu chaud, heureusement qu'il avait mit un singlet noir avec par-dessus une chemise grise assez foncé qu'il avait laissé ouvert avec un pantalon noir. Un peu tristounet tout ça, mais il avait quasi que ça dans sa garde robe. Il devrait accepter que sa sœur y met ses mains et change un peu tout ça, elle le suppliait depuis des mois de changer de style vestimentaire ou simplement de couleur, mais à chaque fois il repoussait ce jour. Peut-être était-ce le moment ? Il allait lui faire un message ce soir, elle serait ravie. L'image de sa sœur sauté de joie devant son message le faisait sourire en avance, il l'a connaissait tellement bien qu'il savait comment elle allait réagir. Il entra dans le musée après avoir payé l'entrer et prit son téléphone, une belle brique qu'il avait depuis presque 4 ans. Son portable avait supporté le choc des nombreuses chutes et continuait d'aller bien même si parfois il faisait des siennes. Il sélectionna le contact "Serena" et composa un message.

"Je suis là, on se rejoint à la cafétéria."

Il était environ 16h00 donc le musée avait encore une belle marche devant lui avant de fermer boutique. Il se dirigea comme dit dans le message à la cafétéria qui était aussi grande que le hall du musée. Il commanda deux cafés et s'installa à une table haute. Il prit place sur un des tabourets et déballa tout son matériel : ordinateur, bloc note avec tout ce qu'il devait demander et stylo bille. Il dispose les cafés à l'abri de ses mouvements brusques et enfile ses lunettes de lecture qu'il utilisait toujours lorsqu'il était sur son pc portable. En général il y restait longtemps pour travailler sur ses cours donc ses yeux se fatiguant assez vite. Les lunettes qui lui donnait un air d'intello coincé contrastait avec son style vestimentaire -d'ordinaire noir-, ses tatouages sur tout le corps dont un prédominant sur son cou et ses bras, son teint pâle et ses cheveux sombre en pagaille.  Il était à lui seul deux personnalités physiques -même psychiques d'ailleurs- différentes. Le yin et le yang à lui tout seul ! Le soleil et la lune ! Les fesses et… enfin bref, la métaphore a été comprise !

Il ouvrit les documents sur son ordinateur pour que tout soit prêt au moment de l'arrivé de son amie. Bien sûr il ne comptait pas la bombardée de question dés son arrivée, ils allaient discuter un peu du beau temps et des pâquerettes. Ça faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas vus donc c'était le bon moment pour la revoir et ainsi parler de ce qu'il y avait de nouveau dans leur vie. Ils s'étaient rencontrés ici même et c'est autour de l'histoire que leur amitié était née. Ils se voyaient régulièrement en dehors du musée bien sûr, il était déjà allé chez elle, elle était déjà allé chez lui. Ils étaient plutôt proches mais Dimitri gardait toujours ses secrets pour lui comme son orientation sexuelle qu'il préférait ne pas dévoiler tant qu'il ne se sentirait pas prêt à l'assumer. Jusqu'à présent elle ne lui avait pas posé de question sur le fait qu'il n'est pas de petite copine et c'était tant mieux. D'ailleurs il ne savait pas lui-même si elle avait quelqu'un dans sa vie. Le sujet viendra en temps et en heure sur le tapis. Il prit son café et but une longue gorgée. En tant qu'étudiant qui étudiait H24 et qui avait deux boulots -dans un bar et une librairie-, on pourrait croire que toute sa vie ne tournait qu'autour de la caféine, mais ce n'était pas le cas. Il aimait en boire de temps en temps mais c'est tout. Il était plutôt boisson gazeuse au citron.

......................................................................................................................................................

vous savez ce que vous êtes mlle je-ne-sais-pas-qui ? une poule mouillée. vous n’avez pas de cran. Vous avez peur de dire « d’accord, c’est la vie ». Les gens tombent amoureux. © by anaëlle.


Dernière édition par Dimitri Keegan le 3/9/2016, 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 515
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   22/5/2016, 13:01

Aujourd’hui était un jour comme les autres. J’étais allé travailler avec le sourire j’avais accueilli le premier groupe de touriste en souriant. Pas que je me forçais mais j’étais juste comme d’habitude de bonne humeur. En plus Sam m’avait réveillé en douceur, venant juste pousser sa truffe contre ma joue. Ca changeait de l’attaque léchouille dont j’avais l’habitude. Enfin. Du coup la journée se passais bien. J’avais pris ma pause de midi avec deux collègues autour d’un bon croque-monsieur à la cafétéria avant d’y retourner. Deux autres groupes m’attendaient encore et puis je pouvais enfin prendre congé pour aujourd’hui et… rester dans le musée. J’avais en effet donné rendez-vous à Dimitri, un étudiant en histoire avec qui j’avais sympathisé dans ce musée. Il m’avait demandé de l’aide pour projet scolaire et j’avais accepté avec plaisir. Il était doué et j’aimais sa manière de travailler. Il était sérieux et calme et agréable à écouter aussi. Bon élève attentif aussi, il écoutait mes monologue sans se plaindre, presque à chaque fois !

J’étais en train de finir le tour avec le dernier groupe lorsque je sentis mon portable vibrer dans ma poche. Je ne laissais rien remarqué et les fis rire avec une anecdote sur un des artistes exposés. Alors que je les raccompagnais dans le hall une vielle dame me retint pour me parler d’une des ailes visitées. Je me retins de vérifier l’heure sur la montre dans le hall et répondis poliment à toutes ses questions. Je me permis cependant, alors qu’elle allait entamer un troisième sujet de a rediriger vers une de mes collègues qui semblait s’ennuyer fermement, précisant qu’elle était plus spécialisée dans le domaine que moi, ce qui était vrai en plus ! Je pris enfin congé, vérifiais le sms et me dirigeais sans me changer vers la cafétéria. Le musé fermait tard je pourrais bien troquer mon costume contre un jeans confortable plus tard. Je me fichais un peut que Dimitri me voie en tailleur noir et blouse blanche, même si ça faisait très, voir trop, officiel.

Je le repérais rapidement dans la salle, son style était vraiment tape à l’œil positivement. Je m’approchais doucement en souriant, le voyant plongé sur son ordinateur portable. Je me mettais silencieusement derrière lui avant de lui tapoter l’épaule, lui servant un sourire malicieux. Fallait pas me chercher j’étais de super bonne humeur ! Lui faisant la bise je le saluais chaleureusement.

« Hyho l’historien ! Ca va bien depuis la dernière foi ? »

Je m’installais face à lui en souriant et croisais les mains sur la table. D’abord les nouvelles ensuite le boulot, j’en avais bien besoin après quatre visites guidées !

« Alors racontes : quoi de neuf ? Tu t’en sort avec tes cours ? »

Oui il y avait mieux que de parler des cours j’avoue mais je me serais trouvée mal polie si j’avais directement commencé à raconter mon adoption de Sam ou encore le fait que je devais lui faire gouter une recette de carré au citron que j’avais découvert récemment. Je ne savais pas s’il aimerait mais au pire je pouvais li faire autre chose. Ces derniers temps j’étais en mode pâtisserie !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 192
● Date de naissance : 04/03/1992
● Age : 25
● Originaire de : Manhattan (New York)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Université - Histoire
● Theme Musical : Crystallize
● Avatar : Matthew Daddario
● DC : Non

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   22/5/2016, 19:26

Concentrer sur son écran d'ordinateur, Dimitri ne faisait pas attention à ce qui l'entourait. C'était une habitude qu'il avait depuis toujours, quand il était concentré, il était imperturbable et personne ne savait le déconcentrer. Sauf si on venait lui parler alors là il se rappelait qu'il n'était pas seul. D'ailleurs c'est ce qui se passa à l'instant, une main pressa son épaule et un baiser chatouilla sa joue : Serena était arrivée. Il lui sourit alors qu'elle prend place juste en face de lui. De toute manière il n'y avait qu'une seule place à part celle de Dimitri donc elle n'avait d'autre choix que cette place face à lui. Elle portait encore son uniforme de travail, ça lui donnait un air strict ce qui contrastait avec son visage rayonnant, ses lèvres toujours étiré en un grand sourire.

- Salut la vieille, ça va et toi ?

Il disait la vieille depuis qu'il avait su qu'elle avait 3 ans en plus que lui. C'était peu et il ne l'a trouvait pas du tout vieille, mais il aimait la taquiner à ce sujet et vu qu'elle ne lui avait rien dit jusqu'à présent, il continuait à la surnommer ainsi. Parfois il oubliait son âge, elle était aussi folle qu'une jeune de 20 ans. C'est ce qu'il aimait chez elle, elle ne se prenait pas la tête, en tout cas pas en sa compagnie. Il poussa doucement un des cafés qu'il avait prit vers Serena, il avait pensé à elle bien sûr, c'était pas un gourmand qui allait s'enfiler deux grands cafés. Il savait qu'après une grosse journée, le café pouvait être un réconfort, comme une cigarette après un repas, il n'y avait rien de meilleur. Bien sûr, il ne fumait pas, mais c'est ce qu'il remarquait chez les fumeurs.

- Les cours ça va, faut bien de toute manière. La fin de l'année arrive et les gros travaux sont à rendre au plus vite donc j'essaie de m'activer. Les profs nous ont dit qu'il y avait quelques élèves qui avaient abandonnés. Tu imagines ? Abandonné alors qu'ils nous restent une année avant d'être diplômé, c'est dingue je n'arrive pas à y croire !

Il prend son café et boit une gorgée. Mmh café au lait extra sucré, ou plutôt, lait au café extra, extra sucré. Lui boire du café noir ? Jamais de la vie, c'était trop amer, trop fort, trop berk tout simplement. Et puis ça n'avait aucun goût ! Enfin si, mais il n'arrivait pas à en définir les saveurs en lait et sucre.

- Et toi quoi de nouveau ? Ça fait un moment qu'on ne s'était plus vu.

La dernière fois qu'il avait vu la vieille jeune femme c'était il y a quelques semaines, ils avaient dînés ensemble chez Dimitri. Il avait préparé un poulet rôti un peu trop rôti avec des pommes de terre, il fallait gratter la peau pour que ce soit mangeable. Ils avaient bien rient. D'ailleurs il sourit à ce souvenir, c'était des moments comme celui-ci qui restaient gravés dans la mémoire de l'Homme, des moments ainsi comme des moments tragiques. Personne n'est à l'abri du malheur que le monde offre.

Il jeta un coup d'œil vers un groupe de touriste qui quittait la cafétéria, un groupe d'asiatique qui parlait dans leur langue maternelle. Il se demandait bien ce qu'ils se disaient. Est-ce que leur visité guidée s'est fait en anglais ou en chinois ? Ou japonais ? Il ne savait pas faire la différence entre chinois ou japonais, pour lui un nem c'était un nem. Il aimait beaucoup la bouffe asiatique d'ailleurs. Tiens il se mangerait bien des sushis tout à l'heure… Enfin bref concentration sur la belle blonde qui lui faisait face. Elle était toujours aussi souriante, à croire qu'elle était resté figé sur la touche "sourire", que l'émoticône sourire était son deuxième prénom ! Donc quand elle ne souriait pas, tout le monde savait qu'il se passait quelque chose, qu'elle n'allait pas bien ou qu'elle était malade. En tout cas ce n'était pas normal.

......................................................................................................................................................

vous savez ce que vous êtes mlle je-ne-sais-pas-qui ? une poule mouillée. vous n’avez pas de cran. Vous avez peur de dire « d’accord, c’est la vie ». Les gens tombent amoureux. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 515
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   22/5/2016, 21:02

Je fus saluée comme à notre habitude par une boutade. J’aimais bien le fait qu’on se donne des petits surnoms. Ça peut paraitre idiot mais j’avais toujours comparé le fait de donner des surnoms à des amis avec de la complicité ! Je souriais toujours en répondant :

« Ma prothèse de la hanche me tire un peu, mon dentier aurait bien besoin d’être réajusté mais sinon tout vas bien ! »

Je remarquais alors qu’il poussait un café vers moi et regardais la boisson avec un regard remplis d’amour et de tendresse. Soupirant de plaisir je relevais mon regard :

« Merci !!! »

Ma voix remplie de désespoir ? Non absolument pas ! Bon la journée n’avait pas été horrible, mais c’était quand même une sensation super agréable de boire un truc chaud après une journée de boulot ! Prenant la boisson je pris une grande gorgée et soupirais encore une fois. Oh ! Il avait pris un délicieux café au lait sucré. Absolument parfait. Je regardais alors Dimitri sérieusement :

« C’est officiel je t’embauche ! Dès aujourd’hui tu abandonnes les études et tu deviens mon assistant personnel ! Tu seras payé en cookies et autres pâtisseries ! »


Faisant un clin d’œil je demandais alors de ses nouvelles et écoutais en reprenant une gorgée du café. Je secouais la tête et haussais juste les sourcils en reposant le gobelet fumant.

« Ça ne m’étonnes pas ! Déjà de mon temps y en avait qui abandonnait ! Le pire était un ras qui nous à sortit sa dernière année avant d’avoir le diplôme durant la session de janvier qu’il n’était finalement pas sûr de son choix d’études et qu’il allait faire un test d’orientation proposé par l’université ! Je n’ai jamais compris ce genre de personnes ! Mais toi ça va ? Pas de crise existentielle ? »

J’avais fini sur un ton taquin sachant pertinemment qu’il adorait l’histoire et qu’il n’était pas du tout en optique de décrocher. Enfin du moins aux dernières nouvelles. Je souriais quand il me retourna la question.

« Bah écoutes rien de bien spécial… Bon ok non, j'ai un truc génial à raconter: j’ai adopté un chien !!!! »


Ma voix avait monté de quelques octaves vers la fin. Bon je n’avais pas couiné non plus mais on sentait clairement l’excitation et la bonne humeur. Je sortais alors mon portable et montrait toute fière mon fond d’écran – mon magnifique San assis sur son postérieur, la tête penchée la langue qui pend un peu et un air de dire : « tu fais quoi ? ».

« C’est un st-Bernard et il s’appelle Sam. Je l’ai adopté à la spa récemment. Son propriétaire était décédé et la famille ne pouvait pas s’en occuper. C’est un grand nounours super affectif et câlin. Je l’adore ! Il m’a réveillé ce matin en me donnant des coups de museaux. Enfin ça change de d’habitude ou il est surexcité et saute partout ! »

Je rigolais doucement avant de finalement ranger mon portable et reprendre une gorgée. Je souriais alors :

« J’ai aussi essayé une recette de carré au citron qui est juste délicieuse ! Il faudra que tu passes prochainement pour que je te le fasse ! Après le poulet de la fois passé tu me dois bien ça ! »


Je souriais encore à ce souvenir. Le poulet avait été trop cuit et les patates… bah voilà… Mais on avait bien rit tous les deux. C’était ça que j’aimais bien chez Dimitri : on ne se compliquait pas la vie quand on était à deux, on riait bien et papotais beaucoup. C’était toujours agréable de passer du temps avec lui. Et puis avec l’histoire on avait quand même un énorme point commun. D’ailleurs je le regardais et enchainais :

« Alors, tu as besoin de quoi ? »

Ma question n’était pas méchante, loin de là. Au contraire je le regardais impatiente de commencer. C’était toujours agréable de se plonger avec lui dans ses travaux, ça me rappelais mes études. Pas que je me sente vielle, ça date d’il y a seulement quelques années mais bon. La passion était la passion !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 192
● Date de naissance : 04/03/1992
● Age : 25
● Originaire de : Manhattan (New York)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Université - Histoire
● Theme Musical : Crystallize
● Avatar : Matthew Daddario
● DC : Non

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   23/5/2016, 17:26

- Tant mieux alors, j'ai cru entendre un grincement à ton arrivé, j'ai presque failli te conseiller d'y mettre un peu l'huile pour que ça aille.

C'était bon de la revoir, elle était toujours de plaisante compagnie. En venant la voir il savait qu'il allait rire et s'amuser tout en travaillant. C'était toujours ainsi avec elle.
Le café eut l'effet escompté, il savait que ça lui aurait fait plaisir mais pas à ce point. Tant mieux, ça faisait plaisir qu'un si petit geste était accueilli avec tant d'enthousiasme. Il devrait lui amené plus souvent des cafés. Tiens, Serena eut la même idée que lui. Être payé en cookies et pâtisseries ? Pourquoi pas !

- C'est d'accord, mais il faudra ensuite que tu me paie la salle de gym car avec tous les kilos que je vais prendre je ne serais plus mettre un pied devant l'autre sans faire des roulés-boulés.

Il s'imaginait en énorme boule de gomme en train de rouler sur tout le monde avec deux grands cafés en main essayant d'atteindre Serena pour la satisfaire.

- Il s'est rendu compte de ça seulement à sa dernière année ? Oh mon dieu faut être vraiment à l'ouest. Ne t'en fais pas pour moi, je vais m'accrocher jusqu'à la fin et puis… j'adore ce que je fais, j'ai enfin trouvé ce qui me plaisait vraiment.

Adopter un chien ? Avec son horaire de malade elle avait adopté un chien ? Ben dis donc, elle avait du courage ! Et pas un petit chien en plus, un gros et grand chien tout baveux avec des poils aussi long que son bras. Il était si imposant qu'il se demandait comment il faisait pour se déplacer dans le logement de Serena. Et niveau propreté, comment ça se passait ? Oh et les poils dans le canapé, quel horreur ! La bave dégoulinante sur le sol…

- Quel âme charitable es-tu. Et ça va il obéi ? Tu n'aurais pas pus opter pour un chien plus petit ? Un st-Bernard, c'est un monstre Serena ! Quand vous sortez, c'est lui qui te promène ?

Il rit à son tour en regardant son amie. Depuis quand est-ce qu'elle l'avait ? Un chien comme ça il devrait être dans les montagnes, là où il peut courir, baver, chier des montagnes, sauter dans l'eau, se défouler quoi. Ce qu'ici serait dur à faire étant donné qu'ils étaient en plein ville. Mais il ne cachait pas qu'il était fier qu'elle est choisi un chien adulte dans un refuge au lieu d'aller s'acheter un bébé. Elle laissait une chance aux vieux chiens, leurs âges avancés ne signifiait pas qu'ils étaient plus bons à rien, qu'ils ne méritaient pas d'être aimé moins qu'un chiot.

Mmh des carrés au citron, rien qu'au mot citron il en bavait déjà, sa bouche créait plus de salive qu'elle n'avait besoin. Dés qu'on parlait de nourriture, toute son attention était en alerte vers la personne qui en parlait. Et là, c'était le cas. Dimitri gourmand ? Pas du tout ! Estomac sur patte ? Bien sûr !

- Que tu es cruelle. Comment oses-tu me parler de pâtisserie sans m'en apporter ?

Dimitri garde son sourire amusé alors qu'il boit une longue gorgée de son café bien sucré. Il n'avait pas peur d'avoir du diabète c'est sûr. Pourtant à l'allure où il sucrait son café il finirait par le payer sur le long terme. Il devrait penser à faire attention à ce qu'il mangeait, son corps l'en remerciera plus tard.

Ah, passons aux choses sérieuses. Il était venu ici pour le bon plaisir de lui parler, mais aussi pour avoir un complément d'information pour son dossier. Il tourna son pc bien vers lui pour pouvoir écrit et réajusta ses lunettes sur son nez. Il regarda vers la guide.

- Alors oui, j'aurai besoin d'avoir des informations supplémentaire sur Abraham Lincoln, étant donné que c'est lui qui à dirigé la guerre de sécession de 1861 à 1865, je connais juste les bases sur lui mais il m'en faudrait d'avantage. Tu saurais m'aider ?

Ce qui l'intéressait le plus était les guerres et non les dirigeants. Pourtant c'est une grosse erreur de sa part car c'était grâce à ces dirigeants que les choses avançaient de manière positive ou négative et comprendre leur esprit, leur manière de penser, d'agir et leurs motivations pouvaient aider les gens à mieux comprendre l'histoire.

......................................................................................................................................................

vous savez ce que vous êtes mlle je-ne-sais-pas-qui ? une poule mouillée. vous n’avez pas de cran. Vous avez peur de dire « d’accord, c’est la vie ». Les gens tombent amoureux. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 515
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   27/5/2016, 21:19

Je fis un clin d’œil à Dimitri alors qu’il entra dans mon jeu. Je rigolais alors qu’il parlait de salle de gym et répliquait sur le ton de la conversation mais avec humeur :

« Le sport de chambre ça brule des calories tu sais ! Suffit que je te trouve une candidate qui te convient le tour est joué ! »

Il ne m’avait jamais parl d’une potentielle copine, ou d’un crush et je n’avais absolument pas dit ça pour qu’il m’en parle. Il le pouvait s’il le voulait mais n’était en rien obligé. Enfin en tout cas c’était très agréable de se détendre de la sorte. Ca me faisais du bien de décrocher un peu et de juste papoter en toute simplicité ! La discussion tourna alors autour de ses études. Je souriais grandement quand il me dit qu’il adorait ce qu’il faisait. C’était chouette de voir quelqu’un aussi passionné que moi ! Sincèrement je me retrouvais un peut en lui. La même étincelle dans les yeux, la même passionnant, le même intérêt.

Je parlais ensuite de Sam toute fière. Je souriais à ses questions, me permettant de raconter un peu plus sur nom nouveau colocataire.

« Oui il obéit ! L’ancien propriétaire l’avait très bien dressé. Et pour ce qui est du chien plus petit… Ils étaient tous beau à la spa et tous super contente et joyeux il y avait juste lui qui semblait si triste alors je n’ai pas pu… Et puis il est si magnifique ! Je suis carrément amoureuse ! »

Je rigolais à sa dernière remarque le regardant faussement outrée et de répondre sur un ton blaguant.

« C’est toi qui es un monstre vu ta remarque ! Non plus sérieusement c’est un grand nounours en manque de câlins rien de plus ! Et oui si tu veux tout savoir c’est bien moi qui le promène il n’ose pas s’éloigner de moi ! Quand je le laisse courir dans un parc avec d’autre chien il se dégourdit les jambes mais il ne reste jamais bien longtemps loin de moi ! C’est super mignon ! Il a de l’affection à revendre ce chien ! »

La conversation tourna ensuite autour de la pâtisserie que je voulais lui faire goûter. Je rigolais à sa remarque et me redressais légèrement avant de jouer un faux air de psychopathe :

« Moi cruelle ? Tu ne t’en rends compte qu’aujourd’hui ? – un autre clin d’œil – Je t’en ferais la prochaine fois promis ! Là je n’avais pas le temps je dois avouer ! »

J’écoutais ensuite plus calmement ce qu’il devait faire pour son cour, prête à m’impliquer et l’aider du mieux que je pouvais. Je hochais la tête et après une gorgée de café je demandais :

« Ok je vois où je pourrais te diriger, nous avons une aile consacrée aux présidents américain et une pièce pour la guerre de sécession. Maintenant est ce que tu dois avoir la vie de Lincoln vis-à-vis de la guerre de sécession ou la vie de Lincoln en général ? Si tu dois parler de la vie en général on peut aborder les sujets de l’économie américaine, les divers facteurs, les enjeux politiques avec d’autres p pays aussi qui ont influencé l’Amérique ? Enfin un petit résumé vite fait si tu veux. »

Je le regardais curieuse de voir où nos recherches nous mèneraient aujourd’hui. Parfois on avait tendance à s’égarer un peu du sujet principal mais on passait quand même de super moments à ressasser l’histoire à l’imaginer sous un autre angle. C’était toujours super agréable en tout cas !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 192
● Date de naissance : 04/03/1992
● Age : 25
● Originaire de : Manhattan (New York)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Université - Histoire
● Theme Musical : Crystallize
● Avatar : Matthew Daddario
● DC : Non

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   1/6/2016, 19:21

Du sport en chambre… Ça faisait des années qu'il ne l'avait pas pratiqué ! C'était avec des filles en plus ! C'était à l'époque où il se cherchait, se découvrait et se mentait. Il en avait déçu plus d'une après en refusant d'aller plus loin que des baisers, il trouvait toujours une bonne excuse pour ne pas passer à l'acte et elles finissaient par se lasser et le quitter. Après ses années de lycée il avait décidé de ne plus chercher à sortir avec des filles car il savait que ce n'était pas son genre, il avait arrêté de se voilé la face. Ce n'était pas pour autant qu'il était sortit avec des hommes, il n'avait jamais osé passer ce cape et qui sait quand il le sera ? Pas à 40 ans bien sûr, il ne voulait pas faire un remake du fameux film "40 ans toujours puceau" même si dans son cas ce n'était pas vraiment le cas. Il ne considérait pas vraiment ses relations avec ses copines comme sa véritable première fois. Ça ne l'était pas car il ne l'avait pas fait avec le genre de personne qui l'attirait vraiment. Il sourit à son amie et réplique sous l'amusement :

- Quand tu l'auras trouvé, fais-moi signe !

Aah les animaux, si mignon mais si encombrant ! Les animaux doivent être dans la nature et non enfermé dans un logement. Les gens s'en occupaient bien, certains les sauvent même d'une fin tragique, mais ensuite ils étaient toujours enfermé dans une maison ce qui était tout aussi triste ! Enfin, ceux qui vivait à la fourrière l'était encore plus, ils vivaient dans de petite cage et était privé de caresses et de câlins ce qui était vraiment dommage. Et surtout triste. Il n'aimait pas aller dans ce genre d'endroit c'est pourquoi il n'y allait jamais, ça lui évitait d'être triste. Malgré ses airs de gros dur, il avait un gros cœur qui ne demandait qu'à aimer ! Il l'écouta parler de l'animal qui avait une bouille malheureuse et que c'était ça qui l'avait fait craqué. Ça ne l'étonnait pas, son amie était quelqu'un au grand cœur aussi qui si elle le pouvait sauverait tous les animaux de la planète.

- Il sait qui est le patron, s'il n'essaie pas de tirer pour lui-même guider votre balade, c'est une bonne chose. Oooh il n'ose pas s'éloigner, que c'est mignon ! Au moins si tu n'as pas de copain, tu auras au moins Sammy pour te réchauffer la nuit !

Bien sûr en disant cela il ne pensait pas à des choses malsaine, juste à un chien se blottissant contre son maître pour lui tenir chaud lorsque les nuits étaient trop froides. C'était bien pratique, avec tous leurs poils il suffisait de coller ses pieds contre eux et hop ils étaient chauds. Ça donnait envie d'en acheter un rien que pour avoir des câlins et avoir chaud. Enfin pour ça qu'il s'achète une bouillotte, un animal c'était trop de responsabilité et il ne voulait pas s'y attacher car s'il meurt il en serait bien triste. Même si c'était le cycle de la vie, il ne voulait pas avoir des soucis en plus, sa vie était déjà assez compliqué ainsi.

- Quand on n'a pas le temps on se tait ! Maintenant j'imagine des carrés au citron volé tout autour de ma tête et j'ai faim, c'est vraiment pas cool !

Il fit une petite moue boudeuse et tapota son ventre grognon lui aussi car il avait envie de manger. Pour combler ce creux, il prit son café et en boit une longue gorgée. Il reposa ensuite son gobelet en essuyant la moustache de mousse de lait qu'il avait sur sa lèvre supérieur à l'aide de sa langue. Pas très glamour tout ça, Dimitri quoi. Il écouta Serena lui demander ce qu'il voulait précisément, ses propositions étaient exactement ce qu'il voulait, elle avait mit le doigt dessus. C'était la preuve qu'il pensait pareil, il aimait ça chez elle et c'est pourquoi il savait qu'il trouverait ce dont il avait besoin auprès d'elle.

- Sa vie en général pour qu'on puisse cerner le personnage et ce qui l'a conduit à faire cette guerre de sécession, pourquoi ça été au moment où lui était président et pas un autre. Tu vois ?

Cet endroit était parfait pour ses recherches et Serena était comme un dictionnaire ambulant, un google sans connexion Internet. Elle était belle, gentille et intelligente, comment se faisait-il qu'elle n'était pas en couple ? Lui-même s'il n'aimait pas les garçons aurait foncé sur elle sans la moindre hésitation. Malheureusement ce n'était pas le cas et c'était les mecs virils qui lui plaisaient. Pourquoi n'était-elle pas un homme ? Son esprit dans le corps d'un homme, elle serait la personne parfaite à ses yeux.

......................................................................................................................................................

vous savez ce que vous êtes mlle je-ne-sais-pas-qui ? une poule mouillée. vous n’avez pas de cran. Vous avez peur de dire « d’accord, c’est la vie ». Les gens tombent amoureux. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 515
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   4/6/2016, 11:34

Je rigolais en hochant la tête. Faudra-t-il encore que je trouve une fille à sa hauteur. Pas chose aisée. Un gars comme lui devrait mériter une fille en or, même plus, en diamant ! Faudra déjà qu’elle passe par ma case et que je l’approuve. Et qu’elle soit passionnée par l’histoire ! Ou du moins qu’elle accepte la passion de Dimitri. Je n’aimais pas le gens qui réprimait les passions des autres. Autant le fait de ne pas avoir les mêmes passions ne me dérangeait pas.

Enfin. La discussion tourna autour de Sam et je souriais joyeuse en pensant à mon gros nounours. Il ne se sentait pas trop dépaysé. Le matin et le soir un tour dans le parc. Le matin plus long que le soir. Et puis j’avais agencé mon salon de sorte à faire un grand espace vide aux milieux histoire qu’il puisse bouger. Enfin grand espace vide. Ca restait toujours cosy et accueillant et sans faire de « vide » dans la pièce. J’étais assez fière du résultat. Et puis bon il voyageait dans tout l’appart aussi donc. Parfois je rentrais aussi à midi pour voir comme il allait. Maintenant vu que c’était un vieux chien il n’avait plus besoin de courir partout et de se défouler énormément. J’éclatais de rire à la remarque sur le copain :

« Oh ça pour me réchauffer il se gêne pas, j’ai dû installer un plaid sur les couettes. C’est le seul truc pour lequel il s’impose : venir se blottir contre moi le matin et le soir. La nuit il retourne dans le salon, mais à ces deux moment-là il vient me voir. N’empêche si je devais choisir entre un torse bien musclé et un nounours… Je prendrais les deux ! »

J’avais fait mine de réfléchir avant de rigoler doucement. Pas que j’étais désespérée, ni en manque de sexe (merci monsieur Wilde), mais c’est vrai que ça devait être chouette de se caser. Enfin je verrais bien sur qui je tombe, préfèrent les rencontre fortuites aux applications de rencontres. Je souris malicieusement quand il me sortit qu’il avait faim avant de lâcher :

« Et bien.. ; Disons que si tu avances bien… Je t’offre la bouffe de ce soir ! J’ai une de ces envies de pizzas ou d’hamburger ! Ou un durum tient ! Ou alors une mitraillette (en Belgique une mitraillette est une arme dangereuse ou alors une demi, ou 1/3, de baguette avec une viande dedans et des frittes par-dessus avec de la sauce – c’est excellent !) ! Enfin un truc bien gras. Si ça te tente je t’invite ! »

La discussion tourna ensuite boulot. Je demandais plus de précisions et sa réponse me fit sourire. La même longueur d’ondes ! Je l’aimais bien ce petit ! Je hochais la tête en reprenant une gorgée de café tout en réfléchissant.

« Pour sa vie il y à l’aile les présidents qui reprend tous les président avec un panneau derrière chaque buste reprenant les grandes lignes de sa vie. Assez détaillé quand même sans en faire trop. Pour une biographie ça pourrais pas mal t’inspirer. Pour la guerre on a une salle avec une partie sur celle de sécession, y a plusieurs pancartes : le types d’armes utilisé et la technique militaire, les retombée économiques, la vie des gens dans les camps de l’armé, dans les villes et en général, celle-là je l’aime bien c’est moi qui l’ai écrite ! Et tu as aussi une sur les influences politiques locales, dans tout le pays et mondiales. Il y a une ligne du temps reprenant les évènements en Amérique et ceux dans le reste du monde ayant influencé le pays. Si tu veux savoir pourquoi ce président et pas un autre c’est exactement ce qu’il te faut ! »

J’avais parlé d’un ton calme, prenant une voix amusée quand je me ventais faussement quand à ma pancarte pour ensuite revenir sur un ton calme exposant mes idées à Dimitri. Ce n’étais pas mon genre de me venter pour de vrai, plus en mode taquinerie qu’autre chose ! Enfin j’espérais que Dimitri trouvera tout ce dont il aura besoin aux endroits que je lui avais indiqué.

« Si tu veux je peux aller aux archives et essayer de te dégoter quelques documents pour compléter ton travail ? Genre des cartes, ou alors des lettres du président ? Des photographie ou autre ? Enfin si tu en as besoin ! »

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 192
● Date de naissance : 04/03/1992
● Age : 25
● Originaire de : Manhattan (New York)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Université - Histoire
● Theme Musical : Crystallize
● Avatar : Matthew Daddario
● DC : Non

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   20/6/2016, 21:13

- Mais pour les poils comment tu fais ? Il doit y en avoir partout ! Et la bave n'en parlons pas.

Il n'avait pas relevé ses derniers mots "entre un torse bien musclé et un nounours" car Dimitri aurait choisit sans hésité un torse musclé, mais ça, il n'allait pas le lui dire. Oui un beau torse… D'ailleurs il y en avait un imaginé qui lui venait en tête étant donné qu'il ne l'avait encore jamais vu nu, seulement habillé. Grand et élancé, pas autant que lui mais tout aussi beau… Sushi. Si seulement Serena était au courant qu'ils avaient plus que l'histoire en commun, elle en rirait. D'ailleurs cette pensée le fit sourire.

(En Belgique une mitraillette est un pain hamburger remplit de frites aussi tu sais XD)
- Tous ces choix sont très tentant vraiment, en plus si c'est toi qui offre ce sera encore meilleur. J'opte pour un hamburger remplit de sauce et des frites, ça reste dans la gamme gras ce qui est parfait.

Miam miam cholestérol ! Il allait l'en remercier. Une invitation en plus, il ne pouvait pas dire non ce serait un sacrilège. Puis ça faisait un moment qu'il ne l'avait pas vu alors prolonger leur rendez-vous n'était pas de refus. En plus ils mélangeaient amusement et travail, c'était un vrai plaisir que d'être avec elle car elle le faisait bien rire.

Il l'écouta répondre à sa question et enregistra dans sa tête tout ce qu'elle lui disait. Il était rassuré de savoir qu'il y avait ici tout ce dont il avait besoin. Il savait qu'il avait fait le bon choix en venant au musée, c'était une mine d'or en information. Son amie était très forte dans son boulot et il avait bien fait de faire appel à ses services. Elle n'était pas comme certains employés qui n'étaient pas passionné par leur travail et qu'ils subissaient leur journée comme si c'était un calvaire. Dimitri refusait de travail dans un endroit qui ne lui plaisait pas. C'est l'une des raisons pour lesquelles Dimitri avait tenu tête à ses parents et avait choisi la voie qui lui convenait le mieux. Alors le voilà dans un cursus d'histoire. D'ailleurs s'il n'avait pas choisi son cœur il n'aurait jamais rencontré Serena en qui il y voyait une fidèle amie avec qui il aimait avoir des délires en tout genre.

- Des lettres vraiment ? Tu pourrais m'en dégoter ?

Il la regardait avec surprise. Des lettres seraient quelque chose de vraiment génial et ça mettrait un petit plus à son travail. Cette annonce avait fait l'effet d'une bombe en lui et il s'imaginait déjà intégrer des lettres de l'ex Présidant Lincoln dans son dossier. Elle savait comment appâter les hommes la coquine ! En tout cas ça l'emballait bien pour sa part. Qu'est-ce qu'elle devait dire aux hommes qui l'intéressait pour pouvoir les aguicher ? Il se le demandait vraiment…

- Oui photo, cartes et lettre me plairait assez. On commence par la galerie des présidents ? Ensuite ce sera la partie guerre si tu veux tu iras chercher tout ça pendant que je fais ma visite avant de me rejoindre.

Dimitri commençait déjà à ranger ses affaires dans son sac car se balader avec un ordinateur et écrire dessus tout en étant debout et sans support ne serait pas pratique. Au lieu de ça il sortit un petit magnétophone pour enregistrer leur conversation et tout ce qu'il dirait. Ce serait bien plus pratique. Il avait bien fait d'acheter ce machin qui datait de la guerre mais qui fonctionnait toujours. Il se leva et prit son café dont il but une longue gorgée.

- En même temps on verra si un des présidents pourraient faire un bon mari pour toi, il est temps qu'on te trouve quelqu'un de sérieux.


Il rit et contourne la table pour se mettre près de Serena.

......................................................................................................................................................

vous savez ce que vous êtes mlle je-ne-sais-pas-qui ? une poule mouillée. vous n’avez pas de cran. Vous avez peur de dire « d’accord, c’est la vie ». Les gens tombent amoureux. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 515
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   22/6/2016, 00:51

J’éclatais de rire et secouais la tête en souriant malicieuse.

« L’intelligence mon cher ! L’intelligence et l’autorité ! »

Je pris une gorgée de café et lui fis un clin d’œil.

« J’ai étalé des couvertures spécial chien sur les endroits où il peut aller et je suis autoritaire vis-à-vis des autres endroit. Il a investi une partie du lit, il a son coin dans le salon, le canapé, un coussin en dessous du bar de la cuisine et il kiffe mon tapis de salle de bain du coup… Il a le choix ! Et saches que pour ta gouverne jeune homme : mon chien ne bave pas ! Il est aussi distingué que sa maîtresse !»

J’avais pris un air faussement hautain et snob avant de rire doucement. Ca faisait de bien se de détendre après une journée de boulot. Je parlais ensuite de bouffe et de mitraillette, qui me semblait de plus en plus alléchante d’ailleurs (si on vient tous les deux de Belgique en effet ca cadre, les Français connaissent pas par contre ! :p )

« Ca marche alors ! Je te reconduis chez toi après ? Ça t’évitera les transports en communs ou de marcher ! »

Je souriais malicieuse.

« Bien sûr pour qui tu me prends ?! On a dans la réserve des lettres échangées entre le président américain et les autorités anglaises. Je garantis pas que tu puisses les prendre en mains mais je peux te procurer des copies. De plus je peux te photocopier deux trois autres documents d’époques. J’irais chercher ça quand tu seras dans la salle comme ça j’aurais déjà une idée plus précises de ce qu’il te faudra ! »

Je suivis son mouvement et rassemblait mes affaires : ma veste et mon pas quoi. Faudra pas que j’oublie de passer par mon casier. En allant chercher ses lettres tient. Je pris soins d’enlever ma plaquette avec mon nom quand même pour avoir la paix, ainsi que mon badge accroché au tour du cou que je glissais dans ma poche. Je finis mon café juste avant qu’il ne lâche la remarque sur les compagnons parmi les présidents. Je le regardais sceptique un sourcil levé.

« Tu sais mes histoires ne vont jamais loin et c’est vrai que rien n’a jamais tenu… Cependant mes rencards ou potentiels petits amis étaient tous vivants aux moins, ce qu’on ne peut dire de la majorité des présidents présents dans la galerie tu sais… Ca rendrait une relation fortement compliquée quand même ! »

Je pris un air songeur avant de rire doucement et de l’entrainer à ma suite.

« Faudrait déjà trouver un gars qui me supporte… Rien que ça c’est déjà dur ! »

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 192
● Date de naissance : 04/03/1992
● Age : 25
● Originaire de : Manhattan (New York)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Université - Histoire
● Theme Musical : Crystallize
● Avatar : Matthew Daddario
● DC : Non

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   6/7/2016, 18:42

Elle se dit autoritaire envers lui. Vraiment ? Pourtant à l'entendre il a un coin partout donc dans un sens il avait accès à la totalité de son appartement de ce fait il était plus chez lui que elle chez elle ! Halala pauvre Serena, elle ne se rendait pas compte qu'elle s'était fait vaincre et qu'elle n'avait plus de territoire. Sauf peut-être la salle de bain, là il ne devait pas y être sauf s'il aimait prendre ses douches tous les matins.

- S'il est aussi distingué que sa maîtresse alors il je n'imagine pas l'affaire, j'aimerais bien voir ça tiens.

Une petite vanne de plus ou de moins, ils en étaient plus à ça près. Et puis une grande partie de leur amitié était basé sur la taquinerie, c'est ainsi que tout avait commencé entre eux et ça n'avait jamais arrêté.

- Je ne refuserais pas une invitation aussi alléchante.
(Une Beeeeelge)

Se faire ramener chez lui est la chose à lui dire si on voulait lui faire plaisir. Les transports en communs ne le dérangeaient pas, mais il y a des jours parfois où il s'en passerait bien. Aujourd'hui ça allait, il n'avait pas eu affaire à des gens désagréables, à des puants qui sentaient à des kilomètres ou à des jeunes qui se pensaient seuls donc se permettait de prendre deux places pour une personne, jetaient leurs déchets par terre,… Enfin soit comme tout le monde il en avait parfois ras-le-bol.

Il l'écouta parler des fameuses lettres et hocha la tête. Ca lui allait d'avoir seulement des photocopies, pour lui c'était la même chose, il n'allait pas faire le difficile alors qu'elle l'aidait en dehors de ses heures de boulot. C'est vrai que ce serait cool de pouvoir toucher les lettres authentiques en pensant au fait qu'elles est été touchés elles-mêmes par le président. Peu de personne ont eu cette chance et il n'en ferait pas partit.

- Ok on fait comme ça, je ne bougerais pas de la salle de toute manière ainsi tu n'auras pas à me chercher partout. Si jamais je me perds, tu pourras demander à ton brave petit Sammy de venir me retrouver.

Après tout, ces chiens étaient doués en montagne pour retrouver les disparus et leur porter secours grâce à leur petite boite accroché au cou. Tiens, c'est une bonne idée, Sammy devrait en avoir une ainsi si Serena se blesse dans les toilettes la culotte encore baissé et du papier toilette collé au pied, il pourra lui apporter sa trousse de secours pour soigner ses blessures !

- C'est pas faux, ça vaut mieux qu'ils soient vivants au sinon tu n'irais pas bien loin et puis comment pourraient-ils te faire une dizaine d'enfant !

Il voyait bien Serena avec plusieurs enfants, ça lui irait comme un gant. Il n'avait jamais parlé de ce sujet-là ensemble, mais il se disait qu'elle ne devait pas être contre d'avoir des enfants plus tard. En tout cas pour sa part il en voulait, pas tout de suite car il voulait encore profiter de plusieurs années de liberté, mais il savait qu'un jour il en aurait. Comment, ça il ne savait pas encore, pour l'instant il ne se posait pas la question.

Ils commencèrent à marcher vers l'endroit qui les intéressait alors qu'il la regarda en souriant amusé.

- C'est vrai tu as un sale caractère, mais c'est supportable tu sais, ton cas n'est pas si désespéré que ça !

......................................................................................................................................................

vous savez ce que vous êtes mlle je-ne-sais-pas-qui ? une poule mouillée. vous n’avez pas de cran. Vous avez peur de dire « d’accord, c’est la vie ». Les gens tombent amoureux. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 515
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   7/7/2016, 21:03

Je lui donnais une tape sur l’épaule à sa réplique, rigolant. La tape était loin d’être forte, vu son gabarit et ma fore faudrait déjà qu’un miracle se produise pour que je lui fasse réellement mal. Le planning du soir finalement approuvé par monsieur nous nous mîmes en route sur le chemin menant à la salle d’exposition qui nous intéressait. Sur le chemin je lui parlais des lettres et on s’arrangeât un peu plus pour savoir qui allait faire quoi. Je roulais des yeux à sa remarque sur Sam et répliquais :

« Fait gaffe que je ne fasse pas passer une annonce via le micro de l’accueil, diffusé dans toutes les salles, je parie que ce sera beaucoup plus embarrassant qu’un st Bernard te sautant dessus ! »

La conversation tourna alors sur le sujet d’un potentiel petit ami. Un potentiel petit ami président. Mais je devais bien avouer que vivant il serait plus agréable à vivre jour après jours. J’éclatais de rire à sa remarque sur les enfants, attirant deux trois regards des visiteurs mais peu importe. Dimitri venait de me surprendre avec cette remarque qui me faisait bien rire.

« Arrête maintenant j’imagine des gamins moitié humain, moitié fait de marbre ou de pierre ! »

Image à la fois comique et effrayante en tête, je jetais un regard amusé vers Dimitri.

« Et je pensais t’avoir dit que j’en voulais une vingtaine ! Faudra bien toute cette petite troupe pour faire le ménage et apporter le petit déjeuné au lit ! »

Blague à part, je savais bien que je voudrais des enfants, et pour autre chose que pour le ménage. Je n’étais pas focalisée dessus comme Jennifer Lopez dans son fameux film, mais bon un jour j’aimerais quand même un petit bout de chou courant vers moi m’appelant ‘maman’. Mais ça viendra en temps et en heure. Faudra déjà trouver chaussure à mon pied avant de faire des gamins non ? Quoi que Castiel s’en sortait bien sans chaussure mais avec des gamins ! A méditer ! Je haussais les sourcils à sa remarque suivant le regarde de haut en bas en mode « sérieusement mec ?! » avant de secouer ma tête amusée.

« Si c’est toi qui le dit c’est que ça doit être vrai non ? »

Je tournais au bout du couloir, il nous suffisait de traverser la salle des miniatures pour finalement arriver à destination. J’en profitais pour jeter un regard en biais à monsieur farceur-de-l ’année.

« Et sinon à part me charrier sur mes futur conquêtes présidentielle, tu n’as vraiment personne qui te plairais toi ? On a une magnifique poupée en cire d’une indienne… Ou alors du président Roosevelt si tu préfères ? »

Je haussais un sourcil dans sa direction. Hy on était au 21ième siècle et j’étais ouverte d’esprit !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 192
● Date de naissance : 04/03/1992
● Age : 25
● Originaire de : Manhattan (New York)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Université - Histoire
● Theme Musical : Crystallize
● Avatar : Matthew Daddario
● DC : Non

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   13/7/2016, 23:25

Il leva les yeux au ciel à ses mots et se retient de lui ébouriffer les cheveux. Si ce chien lui sautait dessus, à coup sûr il tomberait, ces animaux étaient très lourds et s'il ne se contractait pas pour le réceptionner alors oui il serait à terre. De toute manière il savait qu'il n'y échapperait pas et qu'il finirait par le voir et l'animal lui sauterait dessus, content de voir quelqu'un d'autre que Serena.

Le rire de Serena était doux à ses oreilles, il aimait beaucoup l'entendre rire. Il passa son bras autour de ses épaules pour l'attirer contre lui alors qu'il déposa un baiser sur sa tempe.

- Ils auraient du style avec ce physique en tout cas, personne ne serait comme eux en espérant que ce soit ma tête en marbre car ils leurs faudra bien ça pour te supporter !

Pauvres enfants, même pas encore nés qu'ils ont déjà une liste de corvée à faire aussi longue que son bras, ils sont mal tombés ! Bien sûr il savait qu'elle rigolait en disant ce genre de chose. Par contre lui s'il voyait les futurs enfants de Serena il serait susceptible de les ennuyés en leurs donnant toute une série d'ordre plus loufoque les uns que les autres.

- Je rigole, tu as un bon caractère, un peu bizarre parfois mais un bon caractère.

Il lui fait un grand sourire et observe le décor autour d'eux. Dimitri était venu plus d'une fois dans ce musée mais ça ne changeait rien en sa fascination pour les lieux, il trouvait toujours quelque chose à découvrir. Aujourd'hui il avait remarqué quelques trucs nouveaux, mais pour l'heure il n'allait pas s'attarder dessus étant donné qu'il était là pour une autre affaire. Ce devoir avait intérêt à être bon s'il voulait obtenir la moyenne dont il avait besoin pour réussir son année, pas qu'il était en difficulté, au contraire il était dans les meilleures élèves et voulait le rester. Il ralentit un peu le pas quand Serena parla d'une personne dans sa vie, d'une personne masculine, elle avait mit les deux choix. Pourquoi ? Pourquoi ne pas se contenter de citer la fameuse indienne en cire ? Mmh elle avait des doutes. Quelque chose l'avait trahi ? Il n'avait jamais fait aucune allusion pourtant. Il la regardait aussi et sourit un peu. Dimitri la connaissait depuis longtemps, pouvait-il continuer à cacher ce qu'il était vraiment ? Il se mord légèrement la lèvre et regarda devant lui en souriant un peu.

- Pas de président Roosevelt à l'horizon, mais je ne désespère pas.

Il rit légèrement, d'amusement, de nervosité ? Il ne savait pas, mais il riait. Comment annoncer son homosexualité de manière incognito par Dimitri Keegan. Il ne voulait pas le dire explicitement et cette manière était beaucoup plus charmante.

- Et ne commence pas à me charrier sur ça je te préviens !

Il savait qu'il n'aurait pas une attitude de répugnance de sa part car il ne l'avait jamais entendu dire quelque chose de méchant envers les lesbiennes ou les homosexuels. Si vraiment elle ne les aimaient pas, elle cachait bien son jeu et il était dans la merde ainsi que leur amitié car Dimitri ne pouvait pas changer ça chez lui.

......................................................................................................................................................

vous savez ce que vous êtes mlle je-ne-sais-pas-qui ? une poule mouillée. vous n’avez pas de cran. Vous avez peur de dire « d’accord, c’est la vie ». Les gens tombent amoureux. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 515
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   19/7/2016, 22:10

Je rigolais alors que Dimitri passa son bras autour de moi avant de m’embrasser le front. On avait déjà été aussi proche par le passé. J’avais à un moment eu un doute sur l’ambiguïté de la situation suite à certains regards, mais une discussion avait tout mis à plats. C’était mon petit frère plus grand que moi super tactile et sourient ! Et je l’adorais ! J’étais d’un naturel souriant et positif et Dimitri me le rendait à la perfection ! Je le regardais avec un faux air outré avant de le bousculer doucement, sans casser notre étreinte.

Je le regardais avec un petit sourire aux lèvres avant de hausser les épaules.

« Ça me va ! D’être bizarres de temps en temps, ça évite la routine et l’ennuie ! »


C’est vrai que c’était une sorte de compliment pour moi. Me démarquer être différente. Ça me rappellera toujours ce jour à l’unif où il pleuvait : tout le monde avait des parapluies bleu, ou noir et moi j’arrivais avec un parapluie rouge flash et un imper de la même couleur. Je sortais vraiment du lot. Mais je m’aimais comme j’étais et tant que je n’étais pas radicalise ou encore terroriste et que tout ce que je faisais était sourire et faire des monologues ça passais encore, non ? Quoi que les monologues peuvent tuer d’ennuie donc faudra peut-être que je revois ce point, sait-on jamais.

Je fis ensuite la remarque sur les personnages ne cire. Je ne savais pas exactement pourquoi j’avais inclus le président Roosevelt. Je crois qu’Albert m’influençait un peu de ce côté-là. Depuis que je le savais en couple avec un homme je ne sais pas, l’égalité des homosexuels me semblait bien, et trop peu respecté. Je veux dire on demandait toujours spontanément à un mec : « et tu as trouvé une femme/copine etc »… On s’attend toujours quand on croise des gens après longue date qu’ils soient installée avec une femme, aient des enfants ou autre. C’était la norme, alors que non. La norme était aussi un couple composé de deux hommes, ou de deux femmes. Du coup j’avais demandé pour le président. Je m’arrêtais de marcher et le regardais surprise mais un énorme sourire se forma petit à petit sur mes lèvres. J’allais lancer une vanne mais il me devança, du coup, je levais juste les mains en signe de paix. Pas de vannes ok. N’empêche mon sourire ne pouvais pas quitter mes lèvres.

« Tu te rend compte que maintenant, en plus de parler de tout ce qu’on a en commun on va en plus pouvoir parler garçons ? »

Bon ok la phrase était à moitié amusée mais restait néanmoins sérieuse. Non mais avec Dimitri on avait parfois des discussions de fous sur l’histoire, la bouffe, la société, des films ou des acteurs, des trucs bidons aussi ou alors super philosophique rajouter à ça que maintenant on va pouvoir s’échanger des avis sur des hommes. Enfin un mec qui pourra comprendre l’attrait que représente un bon torse bien musclé. Enfin je redescendis un peu sur terre et le regardais incertaine.

« Enfin si tu veux en parler hein ! Rien ne t’oblige tu le sais bien ! Si ça te met mal à l’aise tu sais que je serais la dernière à dire quoi que ce soit ! En tout cas c’était un magnifique comming out !»

J’avais commença sur un ton stressé pour finir sur un ton plus doux, lui servant un sourire tout aussi doux. J’étais contente qu’il me l’ait dit, blagues et vannes à part ! Nous finîmes pour nous mettre au travail. J’allais lui faire les photocopies et en attendant il avait réussi à rassembler toutes les infos nécessaires. Je le rejoignis dans la salle avec la ligne du temps et ensemble on épluchait les infos. Lui ayant piqué un Bic et une feuille je notais d’un côté des infos importante mondiales ayant un rapport avec la chine et l’Afrique et lui se focalisait sur l’Europe, l’Angleterre et l’Amérique elle-même. Je lui ressortais juste les informations importante d’un panneau donc on ne pouvait pas non plus dire que je lui servais tout sur un plateau d’argent… je prémâchais juste le travail. Et puis j’avais faim après avoir parlé de cette mitraillette ! Une fois que j’avais finis ma tâche je lui indiquais que je passais vite à mon vestiaire avant de le reprendre à l’entrée pour aller manger. Du coup 15 minutes plus tard je lui tapotais sur l’épaule, m’étant approché en mode ninja, avant un grand sourire :

« Alors, prêt pour cette mitraillette ?! »


......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 192
● Date de naissance : 04/03/1992
● Age : 25
● Originaire de : Manhattan (New York)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Université - Histoire
● Theme Musical : Crystallize
● Avatar : Matthew Daddario
● DC : Non

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI   3/9/2016, 21:10

- Parler gars avec toi ? Hors de question tu as des goûts de chiotte et pour l'instant je n'ai pas envie d'en parler.

Que ce soit de son homosexualité ou des garçons qui lui plaisait. Dimitri ne s'assumait pas encore et en parler le gênerait beaucoup, il ne saurait plus où se mettre et finirait pas s'enfuir la tête aussi rouge qu'une tomate. Non pour l'instant il préférait éviter le sujet histoire de s'habituer à ce que les autres soient au courant de sa situation. Le jeune homme savait depuis longtemps qu'il aimait les personnes du même sexe que lui mais il s'était toujours mentit, évitant de penser à ce sujet fâcheux qui le rendrait mal parce qu'il refoulait cette partie de lui au plus profond de son être. Le fait que Serena soit au courant était déjà une grande étape en soit et il trouvait ça déjà bien, il ne voulait pas aller trop vite et connaissant le tempérament de son amie, elle remettrait assez souvent le sujet sur le tapis. Tiens, qu'est-ce qu'il disait, à peine annoncé elle continuait sur le sujet. Il plaqua doucement sa main sur la bouche de la jeune femme pour la faire taire et sourit amusé.

- Un magnifique coming out ? Tu va arrêter de te foutre de moi ouais ?

Il rit un peu et fini par partir de son côté pour travailler sur le fameux devoir. Ils restent une bonne heure dans le musée, travaillant ensemble et séparément jusqu'à ce que tout soit terminé. Tout comme Dimitri, l'estomac de Serena était régler comme une horloge et il était presque 18h ce qui fait qu'elle avait fait et lui aussi. L'idée de base, d'aller se manger une mitraillette n'avait pas quitté l'esprit de la jeune femme et lui non plus d'ailleurs.

- Ouais allons-y, on a assez bossé, merci en tout cas.

Il rangea ses affaires et entreprit de bien mettre les copies des lettres dans une chemise plastique puis il balança son sac à dos sur son épaule, en faisant bien sûr attention à son ordinateur portable. Il passa de nouveau son bras autour des épaules de Serena et quitta le musée.

- Qu'est-ce que je ferais sans toi, hein crevette ?


[Fin]

......................................................................................................................................................

vous savez ce que vous êtes mlle je-ne-sais-pas-qui ? une poule mouillée. vous n’avez pas de cran. Vous avez peur de dire « d’accord, c’est la vie ». Les gens tombent amoureux. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu d'aide pour un pauvre étudiant ? [Serena] FINI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Batiments :: Museum-
Sauter vers: