AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   3/6/2016, 19:37

Malgré ma main qui se faisait pressante sur le crâne de Dorian, sans non plus forcé plus que ça, juste à l’invité ou l’incité à faire plus, il n’empêche que la vue qu’il m’offrait était des plus sympathique. A voir sa langue ainsi sortie, qui passait sur mon membre a doucement m’en faire frémir, aussi bien dans la sensation donné que visuellement. Me mordant doucement la lèvre en le regardant avant de la relâché pour laisser mes lèvres s’entre ouvrir et soupire doucement d’excitation, d’impatience à vouloir plus que ses quelques petit coup de langue aussi sympathique étaient-ils. Soupirant un peu plus explicitement en sentant et voyant cette langue passé avec plus d’insistance sur mon gland jusqu’à pousser un autre soupire, plus poussé lui aussi quand Dorian ce décida enfin à me prendre en bouche. Et si contrairement à bien souvent Dorian n’y allait pas à me prendre entièrement d’entrer de jeu, cela ne me dérangeais pas forcement. De par la façon qu’il avait de serrer ses lèvres autour de moi, la vitesse qu’il avait adopté, et puis bien évidement la vue plongeante que j’avais sur tout ça, c’était déjà bien suffisamment plaisant et excitant. Mais bien sûr, quand il se décida enfin à me prendre entièrement, les choses n’en furent que meilleur. M’arrachant spontanément un plus large soupir en même temps que mon torse c’était davantage soulevé, tout comme ma main s’était davantage pressé sur son crâne et mon bassin qui s’était un peu plus avancé vers lui, comme Dorian m’y invitait lui-même après tout.
 

De ma main avec laquelle je tenais ma base jusqu’ici, jusqu’à ce que Dorian ne se décide à me prendre entièrement en bouche, je venais de prendre appui sur le lit, à côté de sa tête, me permettant ainsi d’un peu plus me penché vers lui sans risqué de lui tomber dessus quand même et sans m’entravé la vue non plus. Mon autre main toujours derrière son crâne, je l’en avais détaché, juste pour venir passer ma main à l’avant de sa tête, glissant mes doigts au travers de sa mèche de devant pour la lui rabattre en arrière, observant encore un peu avec attention la façon qu’il avait de joué de sa bouche, soupirant de plaisir aux bienfaits qu’il m’apportait avec. J’avais fini par à nouveau détaché ma main de ses cheveux, l’amenant doucement jusqu’à la main de Dorian que j’avais prise dans la mienne avant de la remonter à mon visage. Dans un premier temps je passais doucement celle-ci sur ma joue, venant rapidement posé mes lèvres sur sa paume, a l’embrassé doucement en remontant sur ses doigts et venant alors à sortir ma langue sur eux. Sur son index et majeur plus précisément, passant ma langue de leur base jusqu’à remonter aux ongles puis d’ouvrir alors un peu plus mes lèvres pour les prendre dans ma bouche. Les yeux ouverts à regarder vers Dorian, je descendais ma bouche sur ses doigts, remontant et redescendant, salivant suffisamment pour bien les humidifier. Rouvrant de nouveau ma bouche, j’en retirais doucement les doigts de Dorian, tenant toujours son poignet et menant alors par la suite sa main à sa position initiale, à savoir, mes fesses. Replongeant pleinement mon regard sur celui de Dorian, j’avais de nouveau ramené ma main à ses cheveux, à sa mèche de devant pour revenir la plaquer en arrière. Prenant un peu plus appui sur mon autre bras pour pouvoir légèrement décoller mes fesses du torse de Dorian même si jusqu’ici je n’étais pas posé de tout mon poids sur lui. Juste histoire de facilité la suite de mes idées.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   3/6/2016, 21:37


Bien joyeusement, bien activement, Dorian continuait à aller et venir sur le membre d'Alby. Jouant moins de sa langue lorsqu'il y allait plus profondément dans sa gorge, mais s'appliquant à serrer doucement ses lèvres autour de lui afin de lui offrir le plus de sensations possibles. Il avait senti une main d'Alby se poser sur le lit, et l'autre passer à ses meches de devant pour les rabattre en arrière. Un de ces quatre, Dorian n'allait même pas être étonné si Alby dégainant une petite barette pour cheveux … Loin d'y penser, il laissait faire Alby sa vie pendant qu'il continuait à le sucer avec avidité. Il nota néanmoins qu'il avait passé sa main à l'une des siennes pour la prendre. N'y opposant aucune résistance, il le laissa faire, sentant rapidement la joue d'Alby contre sa main. L'allemand ouvrit alors les yeux et releva le regard pour voir ce qui se passait plus haut. C'était a la base mignon de voir Alby déposer des baisers sur sa main, sur ses doigts, mais bien vite ce fut plus excitant de le voir commencer à les lécher. Très intéressant …. S'appliquant à continuer de le prendre en bouche, il garda au mieux les yeux rivés vers ce que faisait Alby à ses propres doigts de sa bouche à lui. Et la vue qu'il avait, de le voir ainsi prendre en bouche ses doigts lui procura un gros coup de chaud. Il prit une inspiration un peu plus poussée à le voir faire, soupirant ensuite contre son membre, très excité par cette vue-la. Dommage que ceci eu une fin. C'est ce qu'il se dit lorsqu'Alby avait relâché ses doigts, mais par la suite, en le sentant reposer sa main à ses fesses et le sentir les soulever un peu de son torse, il changea d'avis !

Autant dire que Dorian avait de suite compris ce qu'avait Alby en tête. Mais, même si bien entendu ces derniers mois il avait eu l'occasion de voir à plusieurs reprises que d'être le passif dans le feu de l'action dérangeait de moins en moins Alby pour ne pas dire qu'il y prenait tout simplement du plaisir, et bien, ça le surprenait encore. En bien, vous vous en douterez. Et puis ce qui était bien avec Dorian, c'est que d'une seconde à l'autre, sans exagérer, il pouvait passer facilement de l'idée à être celui qu'on prenait à celui qui prenait. Y trouvant du plaisir dans un rôle ou dans l'autre. Enfin, ici, c'est bien sûr sans aucun problème qu'il adhérait à l'idée. Inutile d'en dire plus ou de faire autre chose, message reçu.

Continuant bien entendu de le sucer dans la joie et l'allégresse, Dorian avait par la suite rapidement glissé ses doigts humidifiés vers l'intimité d'Alby. Allant à son but bien rapidement, Dorian avait pour commencé simplement caressé sa chair du bout de ses doigts, venant les bouger contre lui doucement. Il y décrivit de petits cercles contre, avant d'en rentrer légèrement un, pour le retirer assez rapidement et reprendre ses caresses contre lui un bref moment, avant de revenir insérer un doigt, un peu plus que précédemment, avant de recommencer son manège, ce jusqu'à ce qu'il l'y ait inséré totalement, autant que possible plutôt. Il joua brièvement en lui, afin de le préparer tranquillement malgré tout, avant d'ajouter un second doigt. Pour ce faire, il refit comme précédemment, à savoir les y enfoncer petit à petit, les ressortant pour encore le caresser et les y ré introduire. Tout ça, en bougeant toujours sa bouche autour de son membre, faisant au mieux pour ne pas non plus se laisser distraire par ce qu'il faisait de ses mains et continuer de le sucer sur un rythme régulier, afin de rendre tout ça plus agréable pour Alby.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   3/6/2016, 23:17

J’étais plutôt content de voir que Dorian avait vite compris le pourquoi de mon geste, bien que je ne m’attendais pas non plus à avoir besoin de lui faire un dessin. On parle de Dorian quand même. Même moi j’aurais compris le truc ! Mais quoi qu’il en soit, de voir et sentir la bouche de Dorian autour de moi, tout en sentant ses doigts venir me caresser m’avait fait prendre une plus grande inspiration, soulevant un peu plus mon torse alors que mon corps se retrouvait parcouru de légers frissons. Et bien qu’il commençait doucement, cette fois ci on parle bien de moi, la simple sensation de ses doigts à se presser contre mon intimité était des plus excitante. Alors de le sentir finalement rentrer un doigt. Un bout du moins. Et pas bien longtemps … Si je n’étais pas aussi emporté par ce qu’il me faisait avec sa bouche, j’aurais pris le temps de me dire que cette façon de faire était étrange voir un peu frustrante, mais comme dis j’étais concentré sur autre chose et au final il y revenait assez vite pour que je n’ai pas le temps d’y réfléchir. Mais les choses se précisaient davantage en sentant Dorian venir à présent avec deux doigts, et ou même s’il refaisait son manège étrange, les sensations étant plus forte, étaient du coup moins perturbante. Plus ressenti comme un jeu, un délicieux jeu.
 
Et tout cela était vraiment bon. Que de pouvoir profiter de la bouche de Dorian mais en même temps de ses doigts. De me sentir sollicité de toute part. J’en profitais allégrement. Soupirant sans honte le plaisir que je trouvais dans tout ça. M’offrant en plus comme bien souvent le bonus du visuel. Mais passé un temps, même si tout cela était excellent, j’avais aussi envie de plus. De vraiment plus. Et d’une façon qui était bien clair dans ma tête.
 
Détachant ma main des cheveux de Dorian, j’avais été doucement la posé sur son poignet, de sa main occupé à me faire du bien, tapotant doucement dessus pour lui faire contre d’arrêté. Une fois chose fait, j’avais relevé un peu mon bassin, m’extirpant de la bouche de Dorian avant de poser mes mains de part et d’autre de sa tête sur le lit, pouvant ainsi détendre mes jambes et venir m’allongé au-dessus de lui, écartant ses jambes des miennes pour me faire de la place entre celle-ci avant d’abaissé une main sous sa cuisse, lui faisant relevé celle-ci suffisamment pour que je puisse placé ma virilité contre son intimité, mais sans rien faire de plus pour le moment. Mais en même temps que j’embrassais le coup de Dorian jusqu’à remonter à son oreille, y murmurant doucement d’une voix suave.
 
- Je t’explique les règles d’un nouveau jeu … C’est un jeu de bataille, ou le but est de réussir à prendre l’autre, à prendre le dessus sur lui, le plus de fois, et le plus longtemps possible …
 
Et histoire de montrer l’exemple, j’avais alors pressé mon bassin contre Dorian, le pénétrant alors d’un coup entièrement, sans y allé comme une brute non plus, mais entamant tout de même des mouvements de va et viens régulier, doucement, pour nous du moins, pour commencer, pour me permettre de reprendre.
 
- Et t’inquiète pas, … je ne serais pas mauvais joueur à ce jeu … et comme c’est un nouveau jeu, je te laisserais t’entrainé pour commencer …
 

Façon de dire en premier temps même si ça avait été dit assez clairement que non je ne jouerais pas à la compétition sur ça quitte à ce qu’on se fasse mal ou s’engueule mais aussi en second point, comme dit juste avant, qu’on ne se fasse pas mal, ou plutôt Dorian a moi. Même si ces derniers temps je me sentais mieux dans mon corps, plus réactif même en tant que passif, pas pour autant que la façon dont Dorian m’avait préparé ne me suffise a supporté une attaque sauvage et bestiale. Donc non, pour commencer, je le laisserais faire sans chercher à me débattre d’une façon ou d’une autre. Et en attendant, pour ma part, j’avais accéléré mon rythme, venant plus rapidement et fermement en Dorian. 

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   4/6/2016, 15:24

Occupé de part et d'autre du corps d'Alby, Dorian avait senti l'une de ses mains se poser à celle occupée derrière tapoter dessus. Comprenant sans mal le message, après une dernière caresse en lui, il avait cessé ça et retiré ses doigts. Cela fait, c'est le membre d'Alby qui quitta ensuite sa bouche. Reposant alors sa tête contre le lit, Dorian le regarda faire, bouger au dessus de lui venir s'allonger en fat sur lui et prenant place entre ses jambes. Bon au final il voulait quoi ce mec ? Il avait un peu perdu Dorian en cours de route mais rien de grave ne vous en faites pas bien sûr. Comprenant sans comprendre, il avait sagement relevé sa cuisse sous la main d'Alby, et rapidement avait senti son membre contre son intimité. Sans rien de plus. C'était à la fois frustrant et un peu déroutant. Avec un soupir, il ferma les yeux en sentant les lèvres d'Alby se poser à son cou, remontant à son oreille avant d'entendre la voix du brun, plus sensuelle. Mais à entendre ses mots, Dorian avait rouvert les yeux, les sourcils un peu froncés. Un nouveau jeu ? Hein ? Finalement, il ne garda qu'un sourcil d'arqué, plutôt intéressé par ses mots en fait. Un jeu de bataille, à prendre l'autre le plus souvent et plus longtemps possible ? Oh oh …

- Hum … ça semble assez intére.... aaaah ….

Pas le temps de terminer sa phrase qu'Alby l'avait déjà prit. Arquant légèrement son corps sous cet assaut et à remonter ses mains aux côtes d'Alby, Dorian avait terminé sa phrase par un plus large gémissement, de plaisir. D'autant plus qu'Alby y allait de suite avec des premiers va et viens. Penchant un peu la tête de coté en entendant à nouveau la voix d'Alby, un peu plus attentif, il lui sembla comprendre un peu le délire. Non mais parce qu'avec lui, les jeux, c'est synonyme de guerre ! Alors mêler sexe et jeux … Dorian était du coup un peu plus rassuré de savoir que c'était vraiment plus un jeu érotique qu'un de ses jeux de geek ou un truc qui risquerait de générer une nouvelle embrouille. Et le truc de le laisser s'entraîner pour commencer, ça voulait dire qu'il n'opposera pas trop de résistance quand Dorian voudra inverser la tendance ? C'est du moins comme ça qu'il comprit les choses. Et puis de toute façon, avec lui qui bougeait à nouveau, ses va et viens en lui s'étaient fait plus rapides, plus fermes, lui faisant un peu plus crisper ses mains sur lui.

- Ah …. c'est pas du jeu …

De bouger comme ça en lui, alors qu'Alby avait annoncé son idée de jeu la … Alors qu'il venait en lui sur un rythme qui plaisait déjà bien à Dorian, même si loin d'être brutal. Bon, s'il profite de ça un petit peu, c'est pas grave non ? Et puis, il s'en foutait de savoir s'il prenait plus de fois Alby que lui ne le prenait, ou plus longtemps. En revanche c'était l'idée de se débattre, de maîtriser et se faire maîtriser par l'autre qui le branchait beaucoup la dedans. Ça, ouais. Vraiment ouais pour la peine … Bien pour ça que, lorsque ce sera à Alby de vouloir a son tour inverser les choses, il se débattra juste pour la forme, rien d'autre. Et puis Alby n'était pas sans savoir que Dorian appréciait particulièrement lorsqu'il se montrait plus dominant envers lui, à faire ce que bon lui semblait avec son corps. Alors rajouter à ça l'idée de se débattre, ça pouvait être pas mal du tout. Aller, relent d'excitation supplémentaire ! Bon … Assez profité de ses coups de reins en lui ! Assez gémit sous Alby ! Il était temps de participer un peu.

En un premier temps, Dorian avait remonté ses jambes autour de la taille d'Alby, l'y enserrant. Il avait aussi passé ses bras à ses épaules, et cela fait, avait inversé leurs positions, se retrouvant assis sur Alby. Mais pas longtemps. Se défaisant de lui, il s'était relevé un peu pour le faire sortir de lui. Redressé au dessus du brun, Dorian avait alors bougé pour à son tour, se placer entre les cuisses d'Alby. Il avait passé ses bras sous ses cuisses afin de les lui faire relever, penché au dessus de lui, Dorian rabaissa son bassin pour aller venir placer son membre contre l'intimité d'Alby. Bon, malgré tout, malgré tous ses progrès en la matière ( en preuve cette proposition!) Dorian savait bien qu'Alby était pas un grand malade comme lui qui aimait se faire prendre brutalement d'entrée de jeu. C'est pour ça qu'il vint pour sa part plus doucement le pénétrer, plus lentement. Le tout en ayant baissé sa tête pour aller embrasser Alby, venant petit à petit s'enfoncer en lui, étouffant par la même un large soupir de plaisir contre ses lèvres. Si son idée de jouer à la dominance commençait normalement, plutôt bien, d'un autre coté, Dorian se demandait qui allait au final terminer avec les mains nouées, ou attaché au lit, ou il ne savait quoi … fin bref. Laissant un petit moment tout de même pour Alby de s'habituer à sa présence, il amorça une première série de va et viens en lui, ses bras autour de ses cuisses.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   9/6/2016, 08:23

Bien sûr que si c’était du jeu. Pas parce que je ne me mettais pas en mode compétition que je devais me refuser le petit, façon de parler, plaisir que d’entamer le jeu. Et pour l’heure cela se traduisait à maintenir la cuisse de Dorian relevé et la tenant fermement dans ma main, mes lèvres dans son cou pendant que mon bassin ondulait d’avant en arrière de manière graduellement plus rapide et ferme sans pour autant y aller de manière brutal ou quoi que ce soit du genre. Juste de manière enjoué, plaisante et très agréable, chose qui se traduisait par les soupires de plaisir que j’échappais dans le cou de Dorian entre deux baisés. Continuant d’aller et venir en lui de cette manière, d’autant plus que pour le moment, Dorian semblait bien me laissé profiter encore un peu de la chose malgré les règles du jeu. En profitant lui-même aussi, on en doute pas.

Mais quand je sentis celui-ci commencé à un peu plus réagir ou du moins agir tout court. A sentir ses jambes remonté sur moi, se serrer autour de moi, j’avais alors une petite idée de ce que cela voulait dire. Alors quand celui-ci eu inversé nos positions, comme promis plus tôt, je ne fis rien pour m’en défaire si ce n’est au contraire regarder celui-ci avec un sourire et un regard plutôt intéressé quant à la suite. Ecartant gentiment mes jambes ou plutôt le laissant me les écarter et même me les remonter pendant que lui-même prenait place entre. Rapidement, j’avais passé mes bras autour de ses épaules, trouvant tout aussi rapidement les lèvres de Dorian penché au-dessus de moi alors que j’échappais un large soupire de plaisir en le sentant prendre doucement possession de moi. Mes mains rapidement remonté à sa tête, à perdre comme bien souvent mes doigts dans ses mèches, je prolongeais encore ce baisé, soupirant de nouveau contre ses lèvres alors que Dorian entamait des vas et viens en moi, avant de doucement quitté ses lèvres, tournant un peu ma tête pour lui offrir mon cou tout en laissant une de mes mains dans ses cheveux mais bougeant mon autre pour aller la poser à ses cotes, la glissant sur son dos, sur le haut de sa chute de reins, suivant passivement ses mouvements tout en continuant de soupiré au rythme de ceux-ci. Posant mes lèvres sur ce qui pouvait m’être accessible comme son bras ou son épaule, mordillant légèrement sa peau de temps à autre, remontant pour moment moi aussi mes lèvres dans son cou pour y déposer des baisés ou tout simplement soupiré avec un peu plus d’entrain a son oreille. Le laissant pour l’heure dominer les choses mais tout en lui faisant autant que possible part du fait que j’aimais ça et était bien avec lui.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   9/6/2016, 18:07

Au dessus d'Alby, Dorian avait senti les bras d'Alby autour de lui, l'enserrant doucement, ses jambes écartées de part et d'autre de lui, sans résistance. Il avait bien sûr remarqué que ces derniers temps, Alby était de plus en plus à l'aise avec cette position, le rôle du passif, mais à chaque fois, ça lui faisait vraiment plaisir de constater la chose. Comme une preuve qu'Alby lui faisait confiance, et s'offrait à lui sans se brider. C'est du moins son ressenti, et ça ne faisait qu'augmenter son propre plaisir. Soupirant de plaisir à sentir Alby avec lui, sa main qui passait à ses cheveux lui arracha un sourire contre ses lèvres, avant que le brun ne mette fin à ce baiser, tournant la tête de coté pour lui offrir un peu plus son cou, que Dorian alla sans plus tarder embrasser, bougeant en lui. Doucement tout de même au début. Bien sûr, on le sait, Alby le savait, ce qu'aimait Dorian, quel que soit son rôle, c'est que ça bouge, que ça soit intense, brutal même. Évitons cependant ça d'entrée de jeu, quand c'était lui l'actif. Contre son cou, il soupirait au rythme des mouvements de bassins qu'il effectuait en lui, et aussi en sentant l'autre main d'Alby parcourir son corps. Ses doigts qui passaient sur lui, allant à son dos qui le firent doucement frissonner de plaisir, le laissant descendre sa main a sa chute de reins. S'attendant presque à ce qu'il descende un peu plus bas à ses fesses, mais non. Embrassant plus ou moins longuement son cou, ses bras autour des cuisses d'Alby, il avait senti aussi ses lèvres embrasser sa peau et, lui arracher des soupirs plus forts à sentir ses dents de temps en temps. Ils étaient loin des morsures de dingue dans leurs moments de grande folie, mais ses dents qui venaient le mordiller avaient le don de l'émoustiller si on peut dire ça comme ça. De l'exciter un peu plus, de l'entraîner davantage aussi. Ça, et les soupirs qu'Alby poussait à son oreille, l'accompagnant des siens.

Doucement mais sûrement, il avait augmenté la cadence de ses va et viens en Alby. Prenant un meilleur appui sur ses genoux, ses bras passés solidement autour des cuisses d'Alby pour maintenir son bassin relevé, ses va et viens s'étaient fait un peu plus amples également. Autant que possible, à sortir presque de lui pour mieux le reprendre, ponctuant certains de ses coups de reins par des soupirs plus poussés ou des baisers plus longs dans le cou d'Alby, ou sur son épaule. Autant il le tenait fermement, autant si Alby se décidait à reprendre le dessus, il ne forcera pas. Oh il prévoyait de se débattre, juste un peu, pour la forme. Pour le jeu. Mais ne fera rien d'idiot qui risquerait de leur faire mal à eux deux. C'est si vite arrivé, surtout quand l'un d'entre eux était doué pour se faire mal, ou faire mal aux deux …. Encore une fois, ça, il y pensait sans réellement y penser. Bien trop absorbé par le moment présent, dans tous les sens du terme. Gardant au possible un rythme identique, ses mouvements se firent un peu moins amples en Alby. Sûr d'être bien en équilibre sur ses genoux et au dessus de lui, Dorian avait lentement décroché un bras d'autour d'une des cuisses d'Alby, alors que sa bouche remontait sur le cou d'Alby. Ses lèvres effleuraient sa peau tout du long, sans s'arrêter pour l'embrasser, juste a le caresser de ses lèvres. Lentement, doucement, jusqu'à ce qu'il n'atteigne l'oreille d'Alby. D'un même mouvement, il avait passé sa main de libre derrière lui même pour aller poser sa main sur celle d'Alby, posée à ses reins. D'une légère mais certaine pression, il la fit descendre un peu plus sur lui même alors qu'il murmurait à son oreille :

- Et il se trouve ou … ce mec qui a envie de prendre le dessus sur moi qu'on m'a promis ?


Allant happer l'oreille d'Alby entre ses lèvres, il avait un peu ralenti ses va et viens pour faire descendre la main d'Alby à ses fesses, vers son intimité. Faisant une nouvelle légère pression sur les doigts d'Alby pour l'inciter à venir le toucher, retirant sa propre main pour s'offrir un peu plus de stabilité au dessus de lui, posant son avant bras à coté de la tête d'Alby.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   10/6/2016, 21:10

Mon évolution, j’en avais bien conscience. D’accepté d’être pris ou plutôt de me laisser l’air sans réserve, c’était un grand pas. Un pas qui s’était acquis petit à petit et qui aujourd’hui me semblait bien plus naturel. Me permettant d’apprécier tout ça a un point qu’il aurait été difficile d’imaginer pour moi il y a encore peu. De sentir les baisés de Dorian, les caresses de ses lèvres, de le sentir ainsi en moi, tout cela était un ensemble des plus agréable, plaisant, excitant. Quelque chose que j’avais pendant du mal à imaginer. Si malgré tout j’avais toujours pris un certain plaisir dans ce rôle, c’était autre chose à présent que je me laissais vraiment allé, ne me freinait plus sur des choses idiotes. Comme là, à avoir Dorian ainsi au-dessus de moi qui m’écartait les jambes de cette façon. Nul doute qu’il y a encore peu j’aurais trouvé ça affreusement gênant comme position, pour moi en tout cas. Là je n’y pensais même pas, je laissais juste Dorian faire ce qu’il voulait et profitais pleinement des sensations et du plaisir que cela me procurait. Ne m’inquiétant pas du fait qu’il augmentait son rythme, au contraire, y trouvais satisfaction à n’en ressentir que d’avantage de plaisir. Exprimant celui-ci par mes soupire et frissons contre son corps.

Mais même en me laissant plus facilement aller, en cherchant à ne pensé a rien d’autre qu’à ce qu’il se passait la tout de suite et au plaisir que j’en prenais, bien obligé malgré tout de constaté le léger changement dans la façon de faire de Dorian. L’ampleur de ses mouvements qui s’étaient amoindri, sa main qui s’était détaché de ma cuisse mais que je maintenais relevé autant que possible. Prenant une inspiration plus profonde à sentir ses lèvres remonté sur ma peau tout en sentant sa main se poser sur la mienne, la guidant doucement un peu plus bas. En l’entendant, un petit sourire c’était dessiné sur mes lèvres avant d’être de nouveau pris d’une brusque inspiration suivit d’un soupire en sentant ses lèvres happer mon oreille.

- Tu me cherches toi …

Tout en disant ça, j’avais sans prémisse enfoncé deux de mes doigts en Dorian et dès ma phrase terminé, j’avais un peu tourné ma tête pour aller planter mes dents dans l’épaule de Dorian, n’y allant pas forcement brutalement mais fermement. Et assez rapidement, j’avais reposé ma cuisse libre sur le lit, remontant mon autre que Dorian tenait encore pour placer mon genou a son flanc et le repousser, autant que possible sans lui faire mal, mais assez fermement tout de même, le faisant ainsi sortir de moi. E encore une fois, aussi rapidement que possible, j’avais retiré mes doigts de Dorian et avais été tapé de mon bras dans le sien qui lui servait à tenir en équilibre pour lui faire perdre justement, tout en remontant mon autre main contre son épaule pour le repousser de côté. Dorian à côté de moi, je m’étais bien vite redressé mais non par pour repassé au-dessus de lui, pas tout de suite. Non de suite j’avais porté une main au bras de Dorian et l’autre à sa hanche, tirant dessus pour le faire se tourner sur le ventre cette fois, venant à présent me mettre au-dessus de lui. Allongé de tout mon poids sur Dorian, mes mains remonté sur ses poignets que je tenais fermement dans mes mains en les lui plaquant sur le lit de part et d’autre de sa tête, je passais distraitement mes lèvres sur le cou de Dorian tout en le narguant en ne faisant que me frotter à ses fesses.

- Voilà, j’ai le dessus …

Lui avais-je murmuré suavement mais avec un petit ton amusé, continuant à me frotter à lui avec plus d’insistance. Ses poignets toujours fermement maintenu, je les avais tirés de façon à les faire se rejoindre au-dessus de sa tête, pouvant ainsi les tenir ensemble dans une seule main. Et cette main à présent libre était descendu le long du corps de Dorian, caressant ses côtes et descendant a son bassin, glissant sur celui-ci pour rejoindre l’aine de Dorian mais sans aller plus loin. A juste caresser sa peau avec autant d’insistance que j’avais de me frotter entre ses fesses. Dérapant d’ailleurs par moment, a me retrouvé a le pénétrer un peu mais me retirant tout aussi vite pour reprendre mes simple frottage.

- Je sais pas si je dois aller plus loin … Tu aimerais que j’aille plus loin ? …


Question posé de la même façon que précédemment, continuant de me frotter à lui en me pressant bien contre lui, glissant un peu plus ma main sous lui pour aller effleurer son membre de mes doigts pendant que je soupirais d’un souffle bien excité a son oreille. Continuant de le nargué un petit peu, j’avais fini par mieux prendre appui sur mes genoux, redressant ainsi mon bassin au-dessus de lui tout en tirant sur le sien pour le faire se redressé lui aussi mais laissant mon torse appuyé sur son dos, le forçant ainsi a resté plaqué contre le lit. Et enfin je m’étais décidé à prendre possession de lui. Y allant d’un coup entièrement et un peu brutalement. Ne marquant pas d’arrêt pour directement entamer des va et vient rapide et ferme en et contre lui. Ayant en même temps glissé ma main sur sa virilité pour l’enserrer mais sans réellement aller le branler, juste des mouvements que ma façon de le prendre avait de le faire bouger lui-même dans ma main. J’avais d’ailleurs fini par relâché ses poignets pour glisser ma main sous son épaule pour aller gagner sa gorge et remontant sur sa mâchoire. Enserrant fermement celle-ci alors que je remontais mes doigts dans sa bouche. Continuant d’aller et venir rapidement et fermement en lui tout en râlant de plaisir à son oreille.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   11/6/2016, 15:35

Lui ? Le chercher ? Non, ce n'était tellement pas Dorian ça, d'ou est ce qu'il cherchait ça hein ? Enfin, c'est en un premier temps un large soupir de plaisir qu'il poussa en sentant les doigts d'Alby le pénétrer, mais c'est un bref cri de plaisir également qui franchit la barrière de ses lèvres, avant même d'avoir pu tenter de l'étouffer contre la peau d'Alby, ce en sentant ses dents à son épaule. Lui faisant donner un coup de rein un peu plus franc en lui, du moins autant que possible dans cette situation. Situation qui ne resta pas ainsi bien longtemps. Rapidement, il avait senti Alby sous lui bouger, et le repousser, le dépossédant au passage. Ses doigts l'avait également quitté et rapidement, Alby lui fit perdre l'équilibre tout en le repoussant de coté. Risqué sa petite manœuvre, pour un peu et la tête de Dorian aurait buté contre celle d'Alby... Rien de tel heureusement. On ne peut plus excité et intéressé par la suite des choses, le blond posa son regard sur lui, alors que tout aussi rapidement, Alby l'avait de nouveau manipulé pour cette fois se retrouver sur le ventre, lâchant une petite exclamation à la fois de surprise mais d'impatience. Impatience qui en un sens n'avait pas lieu d'être. La encore, Alby avait bougé rapidement, et il sentit son corps venir sur le sien, le maintenant immobile contre le lit, sentant son poids sur lui. La tête tournée de coté, il avait vu en plus de sentir ses poignets être entourés des mains d'Alby. Plaqué entièrement sur le lit, que ce soit son corps, ou bien ses bras. Ah tiens, nouveau regain d'excitation à tout ça, de sentir Alby le maîtriser. Ça, mais bien sûr le reste, à savoir sentir son membre se frotter à ses fesses ou bien les lèvres de son amant sur son cou, lui provoquant d'agréables frissons. Il eu un petit soupir d'amusement, mais aussi d'envie aux mots qu'avait murmuré Alby.

- Hum … Non au secours … qu'on sauve ma pureté !


Avait répondu Dorian, la encore sur un ton très amusé. Loin de tenter de se débattre, si ce n'est pour accompagner ses mots, une petite tentative de s'en dégager. Tentative qui n'en n'était pas une bien sûr. Juste histoire de. Ah tiens, voilà qu'Alby avait fait joindre ses poignets au dessus de sa tête, contre le lit et maintenus dans une seule main. L'autre, il la sentait sur lui, sur son corps, jusqu'à ce qu'elle descende à son aine, lui faisant tourner la tête pour étouffer contre le lit un large soupir de plaisir pendant que son corps tentait de se cambrer sous celui d'Alby. Très excitant tout ça … Excitant, mais frustrant. Le sentir se frotter à ses fesses comme ça et le caresser, c'était bien sympa, mais si ce cher monsieur voulait bien passer aux choses sérieuses ça lui irait très bien. Et lorsque ce salopard venait à le pénétrer un peu, lui faisant croire que ça y est, on y était, non, voilà que cet enfoiré se retirait pour juste se frotter à lui. Alors sa question à la con, ainsi que la manière dont il était venu se frotter à lui hein …

- Je veux pas te foutre la pression Jagger, mais il y en a un ici qui n'attends que ça …


Qu'il aille plus loin ! Ne reparlons pas de cette histoire de pureté en effet. Et un nouveau frisson le parcouru à sentir cette fois la main d'Alby passer sur son membre, alors qu'il continuait de se frotter à lui. Tout ça amplifié par le souffle qu'il entendait proche de son oreille, lui même se retrouvait à tenter de bouger son propre bassin, ses hanches, comme pour l'inviter à aller plus loin. Un peu compliqué à faire vu comme Alby le maintenait contre le lit aussi. Mais voilà quoi, comme à chaque fois qu'Alby s'amusait à le faire languir Dorian en réclamait plus et s'impatientait, réclamant qu'il vienne le prendre une bonne fois pour toutes. Mais bon, comme souvent, ses réclamations avaient l'effet inverse, malgré l'envie immense qu'il avait de lui, il préféra ne pas en rajouter, ce soir du moins, et tenter de ne pas faire durer davantage son supplice. Qui était déjà trop long à son goût de toute façon !

Mais on dirait qu'il allait enfin avoir gain de cause. Il avait senti le poids d'Alby se faire moins lourd sur ses hanches, et releva son bassin sous la main d'Alby, laissant le reste de son corps plaqué contre le lit. Et ce fut un large cri de plaisir qu'il étouffa à moitié contre le lit en le sentant le pénétrer enfin, le sentant l'emplir d'une façon brusque. Il crispa alors ses mains, sur elles-même ou sur le lit sous les coups de reins d'Alby qui venait taper en lui, de façon franche et rapide. Gémissant plus fortement à sentir de nouveau sa main à sa virilité, qui sous ses coups de reins le faisait bouger entre ses doigts. Ça ne donnait pas envie d'essayer de bloquer ses hanches au contraire. Autant qu'il le pouvait, il tentait d'accompagner et d'amplifier ses mouvements, de suivre le rythme. Chose un peu compliquée ainsi plaqué contre le lit mais on fait ce qu'on peut. Occupé de toute façon à gémir contre le lit. La main d'Alby ayant défait son étreinte d'autour ses poignets, Dorian les laissa un peu au dessus de sa tête, allant de toute façon agripper la couette entre ses doigts, les y crispant au fur et à mesure des va et viens d'Alby en lui. Il ne manqua pas de sentir ainsi la main qui l'avait quitté passer à sa gorge, remontant à sa mâchoire, et alla pencher la tête de coté. Surtout en sentant les doigts d'Alby remonter sur son visage, vers sa bouche. Laissant par la même ses soupirs et gémissements se faire plus audibles. Mais un peu étouffés par les doigts qu'Alby avait inséré à sa bouche. Quand à savoir si c'était ceux qu'Alby avait en lui tout à l'heure ou pas, il ne se posa pas vraiment la question. A la place, il se contenta de sucer avidement ses doigts, soupirant fortement contre et au rythme de ses coups de reins en lui. Agitant sa langue contre ses doigts, il profitait allègrement des mouvements d'Alby en lui, et de ceux que son propre corps faisait contre la main du brun. De toutes ces sensations, de tout ce plaisir ressenti. Malgré ses doigts dans la bouche il ne se privait pas à soupirer fortement ou gémir contre, les yeux clos à savourer l'ensemble. Tout ça, et aussi comme souvent l'attitude plus autoritaire d'Alby. Dingue comme ça pouvait l'exciter ça … Relâchant alors les doigts d'Alby en relevant un peu la tête, il tourna un peu celle-ci pour soupirer à l'adresse du brun :

- Ah j'ai … même pas envie … d'essayer de t'emmerder à te dire ...ah … un truc genre « c'est tout » …


Difficile de parler quand on est plus occupé à gémir ou soupirer sous les coups de reins d'Alby.

- Alors … t'a intérêt de continuer comme ça... Sinon …

Sinon c'est lui qui reprenait les rênes, tout simplement. Comme il était convenu. Peut être bien qu'il tentera par après d'inverser la tendance, mais pour le moment, il voulait encore profiter un peu de tout ça, parce que vraiment, c'était trop bon. Ayant terminé ce qu'il avait à dire, Dorian avait rabaissé son visage, passant sa langue sur les doigts d'Alby de bas en haut avant de les reprendre, et de gémir à son aise.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   14/6/2016, 18:56

Couché comme je l’étais sur Dorian, je tentais autant que possible de redresser ma tête pour pouvoir voir sa bouche s’activé sur mes doigts. Au final je ne voyais pas grand-chose mais l’image que j’en construisais dans ma tête était suffisante pour me donner un regain d’excitation, continuant de m’activé ardemment dans mes vas et vient en lui, rabaissant par la même ma tête, bouche contre son épaule à y soupirer fortement au rythme de mes mouvements. Savourant ceux que j’entendais provenir de Dorian. Mes yeux s’étant fermé à un moment dans tout ça, je les avais rouvert, relevant légèrement ma tête, mes lèvres toujours posé sur Dorian quand je l’avais senti relâché mes doigts pour prendre la parole. Et si ses mots avaient un petit côté excitant eux aussi, c’était surtout la façon dont Dorian avait de parler qui l’était. A être presque erratique, le souffle si court, de part ce que je lui faisais. Ça c’était très excitant.

- Je t’ai connu plus convainquant dans tes menaces …

Parce que quand même là niveau crédibilité, avec ses soupires et gémissement, on avait connu mieux. Mais c’était bien loin de me déplaire ça soyez en sûr. Et malgré tout, si le ton n’y était pas, je ne doutais pas non plus que Dorian s’exécuterait pour reprendre le dessus si le rythme ne lui convenait plus, et étant pour l’heure bien à ma place, je décidais donc de lui donner satisfaction autant que possible en commençant tout simplement par ouvrir ma bouche sur son épaule pour retourner à nouveau y planter mes dents, accompagnant ce geste par des coups de reins plus puissant entre lui. Gardant finalement mes dents enfoncé dans sa chair plus longtemps que je ne l’avais prévu à la base tout en continuant d’y aller rapidement et fermement en lui. Enserrant un peu plus son membre dans ma main mais sans toujours aller le branler, laissant ça au mouvement généré par le reste.

Puis asse brusquement j’avais ralenti mon rythme, relâchant l’épaule de Dorian de mes dents tout en me relaissant tombé sur lui, passant mes jambes à l’intérieur des siennes. Ceci fait, j’avais rapidement retiré mes doigts de la bouche de Dorian, retirant mon bras de sous son épaule et relâchant aussi son membre pour finalement prendre appui sur mes bras le temps de me redressé jusqu’à être à genou derrière Dorian, portant par la suite une main à son épaule pour le faire ce redressé lui aussi devant moi. Rapidement, je m’étais pris en main, venant me placer contre l’intimité de Dorian pour le prendre à nouveau et aller par la suite posé ma main à sa hanche. Le tenant fermement de part et d’autre, à sa hanche et à son épaule, je pouvais reprendre mes vas et vient en lui, y allant comme précédemment a un rythme bien enjoué. Rapide et ferme, allant taper un peu brutalement contre lui dans un rythme régulière. Soupirant et râlement fortement à chaque coup.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   15/6/2016, 00:16

Il ne pouvait lui donner tort cette fois ci. De toute façon, avait-il été une seule fois convainquant lorsqu'il proliférait des menaces en pleine baise ? Non, de souvenir, non. Pourtant c'est pas faute de pouvoir l'être tout à fait naturellement, aussi naturellement que certaines personnes paraissaient débiles, sans forcer le trait. Lui pouvait se montrer menaçant sans problème. Mais dans ces moments la, se montrer convainquant dans ses menaces, c'était toute une autre histoire. Le plaisir qu'il prenait avait le pas sur tout le reste. D'autant plus qu'Alby y mettait vraiment du sien pour continuer à lui faire perdre la tête. Et voilà d'ailleurs que ce fou venait lui mordre l'épaule tout en lui donnant des coups de reins plus fort, faisant cambrer autant que possible le corps de Dorian, qui étouffait un cri de plaisir contre les doigts d'Alby. Crispant les siens sur la couette, les yeux fermés. Et putain ce taré qui continuait à garder ses dents plantées sur son épaule tout en continuant de taper en lui fortement, rapidement. Il disait taré, mais personne n'était dupe, c'était pile ce que Dorian aimait. Être prit brutalement comme ça, sans aucune délicatesse. Bien qu'il avait remarqué avec lui, au fur et à mesure de leur histoire qu'il pouvait finalement apprécier les instants tendres ou plus sensuels, mais ça restait la base quoi.

Un peu déboussolé il avait senti Alby arrêter ses coups de reins en lui, les ralentir nettement et ses dents quitter son épaule. Puis son poids se faire plus présent sur lui, le sentant bouger cependant. Ses bras et mains l'ayant dépossédé, il l'avait senti se redresser derrière lui, et une main se poser à son épaule pour le faire également se redresser, à quatre pattes dorénavant devant lui, le dos cambré et les fesses offertes. Rapidement, il senti à nouveau Alby revenir le prendre, franchement, les mains d'Alby l'ayant attiré vers lui, faisant largement gémir de plaisir le blond, la tête relevée et yeux fermés. Les bras tendus et solidement appuyé contre le lit, bougeant autant que possible ses hanches pour accompagner les va et viens d'Alby en lui, déjà très intenses de base pourtant. Il s'en mordait parfois les lèvres, à profiter de toutes ces sensations qu'il lui offrait et de l'entendre râler de plaisir dans son dos au rythme de ses coups.

Ce que lui donnait Alby, c'était tout ce qu'il aimait. La façon d'être pris, ses coups de reins, la manière dont il le tenait, ses râles qu'il entendait, tout ça était pour lui ce qu'on pouvait lui faire de mieux pour lui faire du bien. En un sens, Alby n'avait donc normalement rien à craindre, que Dorian ne souhaite inverser les rôles une nouvelle fois. Vu comment Dorian gémissait fortement, ou criait même son plaisir, il visait juste. Littéralement. Mais voilà, autant cela l'entraînant énormément, autant ça lui donnait aussi l'envie de s'amuser un peu à son tour. Il s'amusait pas mal dans le cas présent, c'est certain, mais d'une autre manière disons. Avec un large soupir, il rouvrit les yeux pendant qu'il tenta brusquement de se défaire d'Alby, de toutes part. De ses mains qui voulaient le maintenir en place ou se son sexe qui continuait à bouger en lui. Se défaisant un premier temps de sa main posée à son épaule et celle à sa hanche, il avait bougé rapidement pour pouvoir se défaire totalement de lui, avançant son bassin pour ce faire. Sans perdre de temps, Dorian s'était retourné pour faire face à Alby, à genoux lui aussi, et malgré qu'il ne semblait plus autant se laisser faire qu'avant, alla poser ses mains sur lui. De manière à tenter de le faire s'allonger, se coucher. Compliqué à faire lorsque comme lui, la respiration était complètement hasardeuse, le corps complètement tendu par le plaisir ressenti et l'excitation du moment. Sans parler du regard qu'il avait ou de son torse qui se soulevait au rythme de sa respiration, et qu'il voulait juste une chose, Alby, et pas perdre du temps à autre chose. Il tentait malgré tout ça d'arriver à ses fins, se rapprochant plus d'Alby

- Laisse-toi faire tu va aimer...


Soupira r-il, mi amusé, mi excité. Enfin, plus excité qu'autre chose en fait. Pardon pour cette phrase digne d'un gros pervers dégueulasse au passage. Enfin, il était mignon et c'était pas mal entraînant aussi de lutter un peu pour dominer l'autre, mais à un moment … Voila quoi ! C'est pour ça qu'il avait rabaissé ses mains derrière les cuisses d'Alby et sans autre forme de discours, avait tiré dessus pour le faire chuter en arrière sur le lit, tentant d'être le moins brusque possible. l'attirant à lui par la même occasion. Ses mains tenant les cuisses d'Alby, il était pour sa part resté sur ses genoux, s'abaissant tout de même un peu pour pouvoir rapprocher son membre tendu vers l'intimité d'Alby. Tout en maintenant le plus solidement possible les cuisses d'Alby, si jamais il voulait inverser les choses ou justement empêcher qu'elles le soient réellement. Dorian préféra ne pas lui en laisser l'occasion. D'un mouvement ample, il avait avancé son bassin, pressant son membre contre son intimité et vint une nouvelle fois le pénétrer. Non sans un large râle de plaisir, à crisper ses mains sur les cuisses d'Alby. Fermant brièvement les yeux à cette sensation retrouvée. Il les rouvrit rapidement, tout en amorçant des va et viens en lui, ses yeux rivés sur son visage. Il aurait voulu y aller plus doucement dans ses coups de reins, faisait de son mieux pour ne pas y aller trop fortement, mais l'excitation ressentie le faisait y aller plus vite qu'il ne le souhaitait. Maintenant les cuisses d'Alby relevées de part et d'autre de lui même, râlant et soupirant largement de plaisir il laissa ses yeux traîner un peu sur son corps, le regardant de haut, et profitant de tout. Des sensations, de la situation, de la vue …

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   17/6/2016, 16:23

Notre petit jeu, à vrai dire je n’y pensais plus vraiment. Là j’étais juste dans le moment présent. Dans Dorian à quatre pattes devant moi que je tenais fermement, allant et venant en lui tout en échappant des râles de plaisir à chaque coup, prenant en effet énormément de plaisir dans tout ça. Dans tout ce que je ressentais, dans la vue de Dorian devant moi, de sentir son corps tendu sous mes mains, d’entendre ses gémissements et cri. Tout cela était suffisamment entrainant et prenant pour que je ne pense à rien d’autre à présent.

Alors quand Dorian commença à se défaire de moi, à me faire relâché son épaule en premier lieu je n’avais pas vraiment fait attention au pourquoi, allant pour poser ma main à sa hanche que je ne tenais pas. Mais encore une fois, celui-ci se dérobait sous moi, se détachant de toute part et avançant même son bassin pour me faire le déposséder. Le souffle court je le regardais se tourné face à moi, comprenant seulement à présent ce qu’il était en train de faire. Oh mais ça non ! Hors de question. Pas forcément que j’avais quelque chose contre l’idée d’échangé les positions mais juste pas maintenant. Je n’en avais pas fini avec lui et puis, question de défi. Alors en le voyant se dresser devant moi, j’affichais tout de même un petit sourire, me débattant contre lui a essayé de lui attraper les bras ou les mains pour reprendre par la suite le dessus. A le faire s’allonger à nouveau. Mais à l’évidence lui aussi était bien décidé à reprendre le dessus, se débattant contre moi et cherchant lui aussi à me faire flancher. Vu notre état a tous les deux, à bout de souffle, nos corps tendu, ça devait un peu ressembler à un combat d’handicapé vu de l’extérieur mais bon, heureusement on était qu’entre nous. Très heureusement même vu le contexte.

- Pas autant que toi alors arrête et sois sage …

Et laisse-toi faire bordel ! Mais tout comme Dorian, cela avait été dit sur le ton du jeu, bien que moi aussi très excité, pressé de reprendre ça dans un sens ou dans l’autre au final même si le sens précédemment me plaisait très bien. Mais cherchant un autre moyen de poussé Dorian avec une main sur son bassin et l’autre sur son épaule, c’était finalement lui qui avait trouvé la bonne combine en m’attrapant la cuisse et me faisant perdre l’équilibre. A bout de souffle et aussi de force, du moins pour lutter de la sorte, je ne finissais pas rentre les armes, restant allongé sans chercher à me débattre de nouveau pour me redresser. Après tout je l’avais dit dès le début, ce n’était pas un jeu que te tenterais de gagner a tout pris. J’étais gagnant dans tous les cas de toute façon. Je n’avais donc pas chercher a repoussé Dorian quand celui-ci maintenait mes cuisses ouverte tout en venant y prendre passe. Soupirant au final plus d’impatience qu’autre chose en attendant la suite. Mes mains de relevé sur les épaules de Dorian, mes doigts c’étaient quelque peu crispé sur sa peau en même temps que je lâchais un large soupire de plaisir en le sentant me prendre. Et si celui-ci était clairement moi délicat dans ses vas et vient que précédemment, ce n’était en rien pour me déplaire, trouvant au final moi aussi satisfaction dans cette façon de faire. Tant qu’il n’y allait pas comme un fou non plus de toute façon, comme moi. Et là encore ce n’était même pas question de savoir si j’aimerais ça ou non, juste le « sait-on jamais », même si pour l’heure tout allait très bien. Pas de raison pour que quelque chose ne dérape non plus.

Profitant de tout ça, des sensations offertes, du plaisir que j’y prenais, je laissais Dorian me maintenir de la sorte, me contentant d’avoir mes mains posé sur ses épaules à y crisper mes doigts ou a doucement caresser sa peau. Puis j’avais fini par relever très légèrement mes cuisses, prouvant ainsi a Dorian que je pouvais les gardé maintenu ainsi seul tout en laissant glisser une de mes mains le long de son bras, finissant par la refermer sur son poignet et tirant doucement dessus, lui soufflant un « viens ». Plus que de sentir Dorian en moins, je voulais aussi le sentir contre moi, sentir ses lèvres sur les miennes et jouer avec sa langue. C’est pour ça que quand il c’était penché sur moi j’avais passé un bras dans son dos et relâché son bras pour passer ma main derrière sa tête, au travers de ses cheveux et aller rapidement trouvé ses lèvres et sa langue, frottant la mienne contre la sienne tout en échappant de brusque soupire de plaisir contre lui.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   18/6/2016, 20:58

Allant et venant en lui, Dorian soupirait largement de par le plaisir partagé, d'avoir à son tour Alby sous lui, et d'être en lui aussi et surtout. Ses mains tenant ses cuisses, il sentait celles d'Alby sur ses épaules, par moment ses doigts s'y crispant, ou des fois sentait des caresses sur lui. C'est dans ces moments la qu'il pouvait aisément comprendre les fois ou Alby aurait aimé pouvoir faire plusieurs choses à la fois avec lui-même. Sauf que Dorian lui dans sa tête pensait plus à pouvoir prendre Alby tout en étant pris par lui en même temps. Chose totalement impossible il le savait bien, mais c'est en tout cas ce genre d'envie qu'avait fait naître en lui ce changement de situation, de position. L'envie de ressentir davantage Alby, de part et d'autre de lui même. Alors, pour l'heure il allait bien sagement se contenter d'inverser simplement les positions, soupirant explicitement au rythme de ses propres hanches, ce jusqu'à ce qu'Alby ne pense à le reprendre. Un peu à son tour quoi! Promis, quand Alby souhaitera à nouveau inverser la situation, il ne se débattra pas trop. Enfin, plus qu'Alby ne l'avait fait en ce moment, mais pour au final le laisser faire. Comme s'il allait dire non à une bonne sauterie en bonne et due forme de toute façon! Non c'était juste histoire d'encore plus s'exciter qu'il se débattra si jamais. En attendant, il ne pensait pas à ça. Bien trop occupé à râler de plaisir ou soupirer fortement au rythme de ses va et viens en lui, laissant son regard rivé sur son corps allongé sous le sien.

Il avait senti les cuisses d'Alby bouger, comprenant sans problème le message qu'il lui faisait passer. Sa peau eu un léger frisson à sentir la main d'Alby glisser sur son bras, avant qu'il ne le sente tirer doucement sur son poignet pour le faire se rapprocher de lui. Venir vers lui. Demandé comme ça, comment refuser ? Avec grand plaisir, Dorian s'était penché vers lui, relâchant ainsi ses cuisses pour aller se soutenir au dessus d'Alby, plaçant de part et d'autre ses avant bras de la tête du brun, accueillant avec grand plaisir aussi ses bras autour de lui, sa main dans ses cheveux. Et avec encore plus de plaisir sa bouche et sa langue, dans un baiser auquel Alby y trouva une immédiate réponse. Le tout en continuant de bouger en lui, Dorian avait glissé entre eux l'un de ses bras, pour pouvoir le passer sous l'une des épaules d'Alby et s'y accrocher alors que ses mouvements se firent plus amples, soupirant de concert en l'embrassant passionnément.

En appui sur son bras sous Alby, et ses genoux, Dorian avait déplacé alors son autre bras, afin d'aller la descendre plus bas, entre eux, sans entraver non plus ses propres mouvements en lui, sans ralentir le rythme ou en changer trop. Dorian alla glisser sa main sur le corps d'Alby, son ventre en un premier temps, avant de descendre bien vite à son bas ventre et rencontra de nouveau son membre dressé. Il n'alla pas le prendre en main, simplement passer ses doigts sur sa longueur, le caressant du plat de sa main de haut en bas, pressant plus ou moins sa main sur lui. Ses soupirs s'échappaient, mourant contre les lèvres d'Alby, caressant avec ardeur sa langue de la sienne. Son autre main solidement accrochée à son épaule, l'autre finit par branler enfin le membre d'Alby, tentant d'y appliquer le même rythme que celui de ses coups de reins.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   24/6/2016, 05:59

Dorian penché au-dessus de moi, je captais brièvement qu’il se tenait en appui sur ses bras de part et d’autre de ma tête. De part cette mince distance persistante entre nous deux alors que je continuais de serrer mon bras dans son dos et mon autre main dans sur sa tête. A tenté de l’attirer toujours plus près de moi malgré sa langue entrelacé à la mienne, profitant pleinement de celle-ci, à la faire rouler contre la mienne, continuant de soupirer mon plaisir contre ses lèvres. Et mon appel semblait entendu vu que je senti finalement Dorian à nouveau bougé le haut de son corps, à sentir bien vite son bras passé sous mon épaule et donc son corps venir se presser un peu plus contre le mien sans y être pour autant coller. La raison se fit bientôt connaitre quand je senti l’autre bras de Dorian venir passer entre nous deux. A sentir sa main passer sur ma peau, me faisant doucement frémir sur son passage, que ce soit à mon ventre et bien plus en la sentant descendre davantage. Ça mais aussi bien entendu le fait de le sentir et ce tout durant, depuis tout à l’heure malgré ses mouvements, continué d’aller et venir en moi. A faire grimper un peu plus à chaque instant mon plaisir, mon excitation, l’envie que tout cela continu de plus belle. Chose pour quoi Dorian semblait bien parti de toute façon.

Un plus explicite soupir avait échappé de mes lèvres pour s’étouffer contre celle de Dorian en sentant sa main arrivé à mon membre même si ce n’était que pour le sentir me caresser. A sentir ses doigts puis le plat de sa main. Bouger quelque peu mon bassin a la recherche de plus, cherchant à lui faire comprendre que je voulais plus que ça. Et que ce soit en réponse à mes attentes ou de lui-même, Dorian fini enfin par me prendre en main, commençant alors à me branler tout en continuant le reste. Je m’étais pour ma part retrouvé à me séparer de ses lèvres en tournant légèrement la tête, en premier lieu pour échapper un vif râle de plaisir à toutes ses sensations et dans la foulé en avait profité pour prendre une vrai inspiration. Je veux bien qu’à un certain point l’asphyxique puisse soit disant augmenté le plaisir mais au bout d’un moment ça menait juste à la mort. Et malgré cette pensé furtive drôlement conne dans un moment pareil, à peine cette inspiration que reprise que j’avais à nouveau tourné la tête pour retrouver les lèvres de Dorian, déplaçant mes mains de part et d’autre de sa tête sur ses joues, à retourner à nouveau approfondir ce baisé au possible. Reprenant alors mes soupirs de concert contre ses lèvres, à sentir tout ce plaisir et cette envie grimpé de plus en plus en moi. A m’en faire finalement à nouveau détaché mes lèvres de Dorian en repoussant légèrement sa tête toujours entre mes mains.

- Ok ! … T’as gagné ! … Maintenant soit gentil et grimpe moi dessus ! … j’ai trop envie de venir ! …

Le cri du cœur mes amis. Parce que oui, tout cela était rudement bon. A avoir envie même que cela ne s’arrête jamais ou du moins pas de sitôt. Mais dans les faits c’était un petit peu plus compliqué, pour moi du moins, et d’autant plus depuis que Dorian avait commencé à me branler en plus de tout le reste. Et comme pour tenter de l’incité à presser le pas, j’allais pour essayer de déplier mes cuisses d’autour de Dorian, de le chasser de moi mais sans trop de geste brusque non plus. Cherchant aussi a le repoussé gentiment de mes bras en ayant à nouveau porté mes mains a ses épaules, les glissant bien vite sur son torse avec une main qui filait vers la sienne pour le faire cesser de me branler et de l’autre … petit pincement de couenne sous les cotes pour le déstabilisé et pouvoir mieux le repousser par la suite.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   24/6/2016, 11:39

Perdu au milieu de toutes ces sensations, et tout ce plaisir qu'il ressentait, les soupirs étouffés d'Alby se mêlaient à ceux de Dorian, étouffés dans ces baisers intenses qu'ils partageaient. A en oublier presque de respirer pour Dorian, qui reprit réellement son souffle lorsqu'Alby avait séparé leurs lèvres, lui offrant le plaisir d'entendre un râle de plaisir de sa part. Mais a peine sa respiration de reprise qu'Alby avait repris ses lèvres. Et si sa tête lui tournait à présent, ce n'était pas à cause du manque de souffle, mais bien a cause du plaisir. De ses propres va et viens en Alby, d'avoir son corps contre le sien, et ce baiser intense qu'ils partageaient tous deux. Serrant doucement entre ses doigts l'épaule à laquelle Dorian s'était accroché, à se délecter de cet instant présent, de toutes ces sensations, de tout ce qu'il ressentait en ce moment même avec lui et grâce à lui.

Une fois qu'Alby eu séparé ses lèvres des siennes, Dorian avait rouvert les yeux pour le regarder, alors qu'Alby annonçait qu'il avait gagné. Moui, très bien, mais encore ? Pourquoi il lui disait …. ah ok. Monsieur avait donc simplement envie de le reprendre sans pour autant se fouler à batailler à nouveau. Dans le genre je me fais pas chier il était pas mal lui aussi des fois quand même. Rapidement, il sentit le corps d'Alby bouger sous le sien. Ses cuisses qui l'incitait à reculer, ou ses bras qui le repoussait doucement. Cette main qui l'avait fait stopper dans sa branlette. Bref sursaut à sentir par la suite son petit pincement. Il voulait vraiment à nouveau inverser les positions, pour simplement avoir le bon plaisir de venir en lui ? On le répète, sa chance, c'était que Dorian soit hyper versatile au lit. Et qu'il ne puisse rien lui refuser, mais on est au lit, donc c'était encore un peu différent. Cela étant, devinez qui venait d'abdiquer ?

- Ma bonté me perdra...


On lui dira oui. Suivant ses directives, Dorian avait cessé tout mouvement en lui et le déposséda dans le même temps. Rabaissant les jambes d'Alby, il bougea les siennes pour aller se mettre à genoux au dessus de lui, remontant quand même bien vite pour aller se positionner. C'est qu'il était lui aussi très excité par tout ça, et n'avait pas de temps à perdre en changement de position non plus. Une fois placé au dessus de son membre, Dorian avait passé sa main derrière lui pour aller le saisir et le positionner contre son intimité, avant d'aller tout simplement s'empaler sur lui, gémissant fortement de plaisir à cette sensation retrouvée. Plaçant ses deux mains sur le torse d'Alby pour se soutenir un peu, Dorian ne tarda pas à bouger au dessus de lui, ondulant rapidement ses hanches pour venir le prendre en lui, et poussant un peu sur ses jambes pour se donner plus d'élan, plus d'ampleur. Pas le temps de marquer une pause, il y avait vraiment le feu la. Le haut du corps droit et les mains légèrement crispées sur le torse d'Alby, il avait laissé sa tête basculer légèrement en arrière, les yeux fermés et la bouche entre ouverte à soupirer fortement son plaisir, à sentir a nouveau Alby en lui. Pour accroître davantage son propre plaisir mais aussi pour celui d'Alby, Dorian avait soulevé une main du torse du brun, pour aller la glisser le long de sa propre cuisse, et arriver à son entre jambes. Il y passa sa main dans un premier temps, à simplement se caresser pendant qu'il bougeait toujours au dessus d'Alby, à le chevaucher énergiquement, passant sa main sur lui avant de resserrer ses doigts autour de lui-même et de se branler en concert avec les montées et descentes de son propre corps. Amplifiant par la même ses propres gémissements et autres râles de plaisir intense alors qu'il avait entre ouvert les yeux, pour rabaisser son regard sur Alby. Le regardant avec envie, avec ce plaisir qui ne cessait de grimper en flèche en lui à lui faire tourner délicieusement la tête, pendant que son torse se soulevait au rythme irrégulier de sa respiration, hachurée.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   30/6/2016, 00:31

C’est avec un large sourire et le regard ravis qui allait avec que j’avais entendu Dorian m’accorder le fait de changé de rôle par lui-même et ne tarda d’ailleurs pas à s’exécuter. Avec un petit soupir au moment où je le sentais me quitter, je dépliais davantage mes jambes au fur et à mesure que Dorian passait au-dessus de moi. Rapidement donc. Dès que ses jambes furent passées de part et d’autre de moi, j’avais glissé mes mains sur ses cuisses, le regardant avec envie se redresser un peu au-dessus de moi, sentant sa main venir prendre mon membre pour le placer contre son intimité. Et c’est avec un large râle de plaisir tout en enfonçant ma tête dans le lit que j’avais accueilli sa première descente sur mon membre. Les mains de Dorian remontant à mon torse, j’en avais fait de même, allant placer les miennes autour de ses poignets sans forcément les serrer. Juste a le tenir de quelque part alors que lui-même s’élançait dans une chevauché de moi-même des plus entrainante, m’arrachant de nouveaux soupirs et râles à le sentir bougé de la sorte au-dessus de moi. Gardant mes yeux aussi ouvert que possible, mon regard était rivé sur lui. Sur sa façon si sensuelle de bouger, d’avoir sa tête ainsi penché en arrière, à voir sa bouche entre ouverte dont les sons qui s’en échappaient ne faisait que m’exciter davantage.

Sentant Dorian bougé sa main, je ne l’avais pas retenu mais regardais le cheminement de celle-ci avec un grand intérêt en la voyant partir vers sa cuisse. Façon de faire que je lui connaissais bien. C’est sans surprise que j’avais vu sa main rejoindre son membre, a juste ce caresser pour commencer, le tout sous mon regard des plus attentif au moindre de ses gestes. J’avais pour ma part détaché ma main de son poignet pour aller poser chacune de mes mains au niveau de ses hanches, accompagnant un peu ses mouvement même si encore une fois mon attention était tout ailleurs. Le regard encore rivé sur ce que Dorian faisait avec sa main, a se caresser ainsi pour finalement ce prendre en main, commençant alors à ce branler sur le même rythme que ses hanches. Tout un effet visuel et sonore des plus plaisant auquel assisté. Captant le regard de Dorian de baissé sur moi, mon propre regard avait bien du mal à se poser. Ses yeux, ses hanches, sa main. Trop d’information d’un coup pour une pauvre crevette. Mais en tout cas, encore une fois, tout cela était bien entrainant. Trop. Moi qui avait que Dorian ne passe au-dessus de moi me sentais déjà proche de la fin, autant dire que ce petit spectacle made in Dorian ne m’aidait pas du tout à me retenir malgré les efforts que je faisais pour, voulant profiter au possible de tout ça.

Et finalement, l’envie ce faisant presque insoutenable, j’avais fini par replié un peu mes jambes derrière Dorian, venant rapidement accompagné ses mouvements dans des coups de reins d’entrer de jeu un peu irrégulier. Ma respiration ce faisant elle aussi plus rapide et hachuré. Soupirant de plus en plus vite et fort tout en baladant rapidement mon regard sur Dorian, ses différents gestes jusqu’à finalement fermé brutalement mes yeux, fronçant légèrement mon regard tout en commençant à échapper un pur râle de plaisir. Balançant mes hanches sous Dorian de façon un peu frénétique bien que rapidement décousue. Ayant du mal à gérer tout l’immense plaisir qui s’envahissait d’un coup alors que je venais en Dorian avec la sensation de n’avoir jamais pris un tel pied alors que pourtant c’était pas faute d’avoir bien d’autres moments d’extase sexuel avec le blonde qui s’agitait au-dessus de moi. Une fois entièrement venue, j’avais senti tout mon corps se relâché, arrêtant d’ailleurs de bouger mes hanches pour me laisser aller à une détente total. La tête enfoncée dans les lits, les yeux que je peinais à garder ouvert pour regarder Dorian.

- Putain … C’était … Génial …

Et oui je sais, lui attendait toujours son tour mais deux secondes s’il vous plait que je me remettre un peu de cette orgasme de malade aussi explosif qu’inattendu. Pas à ce point en tout cas.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   30/6/2016, 12:07

C'est sans trop de surprise que, Dorian senti Alby bouger sous lui. Ou plutôt ses jambes, qu'il sentit plier dans son dos, et sans tarder, gémit plus fortement à sentir ses coups de reins en lui, accompagnant ses montées et descentes sur lui, déjà bien rapides. Les yeux fermés, il avait laissé sa tête basculer en arrière en ouvrant la bouche, happant autant d'air que possible pour mieux gémir et soupirer par la suite. Si c'était déjà bon lorsque lui même bougeait tout seul, c'était encore meilleur lorsqu'Alby bougeait avec lui, décuplant le plaisir. Il dû cependant faire un petit effort pour redresser un premier temps la tête, puis ouvrir les yeux afin de regarder Alby, alors qu'il comprit que sous lui, Alby était en train de venir. Il cessa de se toucher pour à la place se concentrer entièrement sur le mouvement de ses hanches afin de l'accompagner jusqu'au bout de sa jouissance, ses yeux rivés sur lui à se délecter de la vue. Jusqu'à ce qu'Alby ne soit venu et ne cesse de bouger sous lui. Avec sur le visage, cet air ravi bien caractéristique du mec qui avait prit le pied de sa vie. A ses mots, Dorian eu un petit sourire en coin. Après toutes ces fois à entendre Alby dire que c'était nul et compagnie, ça faisait quand même bien plaisir à entendre ! Enfin, autant ravi qu'il était pour Alby qu'il n'ait prit du plaisir de la sorte, restait autre chose.

- Et maintenant … c'est mon tour.


Voila, il avait eu deux secondes pour souffler, mais il se trouvait qu'au dessus de lui, restait un blond incroyablement sexy ( le gonflage de chevilles, toujours gratuit ) qui était au bord de l'orgasme, le corps tendu et la respiration plus que hasardeuse avec son torse qui se soulevait au pseudo rythme de celle-ci, les joues légèrement rougies par tout ce qu'il ressentait et prenait comme plaisir, les cheveux en vrac à force qu'Alby ne passe sa main dedans ou lui même la secoue … Bref, il était encore en demande, et à la fois proche de venir. Mais simplement se branler au dessus d'Alby ne lui semblait pas très attrayant la de suite comme manière de finir. En temps normal, il lui aurait peut être demandé ou fait comprendre qu'il souhaitait qu'il le suce, mais vu ce qui s'était passé plus tôt et la ou il avait traîné, Dorian allait éviter. Alors à la place, il allait simplement profiter de l'élan de versatilité qu'avait Alby aujourd'hui. Ou ces derniers temps, ponctuellement, il devait le reconnaître.

Serrant doucement son intimité autour du membre d'Alby, lentement, Dorian s'était relevé, pour sentir Alby quitter son corps. Cela fait, il bougea au dessus de lui, pour un premier temps aller une nouvelle fois se placer non plus au dessus, mais entre les jambes du brun, les laissant repliées autour de lui. Le corps tendu et brûlant de désir, mû par un plaisir qui ne demandait qu'à exploser, Dorian avait passé une main à la hanche d'Alby pour lui relever légèrement son bassin pendant qu'il abaissait le sien, et vint rapidement le reprendre. Le tout dans un plaisir de satisfaction intense. Bien vite, il commença ce qui était sa propre dernière ligne droite, allant et venant en lui dans des coups de rein plus empressés que tout à l'heure lorsqu'il avait le dessus du moins. Une main toujours a la hanche d'Alby pour maintenir son bassin, il s'était appuyé de l'autre à coté de la tête de son amant, allant pour sa part regagner les lèvres d'Alby en un baiser enflammé. Étouffant ses propres râles de plaisir contre ses lèvres, ce fut une nouvelle fois le manque de souffle qui poussa à cesser ce baiser, allant à la place caler sa tête au creux de son épaule alors qu'il se sentait à son tour venir. Donnant des derniers coups de reins, plus francs que précédemment, ses râles se firent plus audibles et limpides quand à ce qui se passait. Ne faisant rien pour retarder son orgasme, à son tour, il vint en lui, dans un plaisir immense, à exprimer son plaisir contre l'épaule d'Alby. Petit à petit, les mouvements de ses hanches cessèrent, jusqu'à ce qu'il soit entièrement venu, poussant sur la fin un ultime soupir de plaisir. Dans un dernier effort, Dorian s'était retiré d'Alby, avant d'enfin laisser à son tour son corps se relâcher. Les yeux clos contre Alby, il savourait ce plaisir ressenti. N'ayant pas la moindre envie et force non plus de bouger, entre ses tentatives de reprendre son souffle, il soupira :

- Je confirme … c'était génial …


Pas que le final, mais tout. Outre bien sûr la proposition de base d'Alby qui n'avait fait que décupler les sensations et le plaisir prit, c'était le fait qu'Alby soit bien plus libéré, plus à l'aise aussi avec son corps qui mine de rien, rendait tout ça meilleur. Si jusqu'ici, avec un sur deux qui est à cent pour cent à l'aise avec son corps, ses envies, ils arrivaient à prendre un plaisir monstre, qu'Alby voit un peu ce que ça peut donner si c'est le cas pour les deux. Enfin, bougeant un peu sa tête pour mieux la caler contre l'épaule d'Alby, profitant un peu de ce moment de plénitude intense avant de devoir bouger pour une douche plus que nécessaire, il souffla contre lui :

- Et je déclare nos vacances officiellement débutées ….


Ainsi que la probable haine de leurs voisins de chambrée, mais ça, vous vous en doutez, c'était le dernier de ses souci. Et encore, il s'en foutait tellement que ça n'était pas sur sa liste.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   1/7/2016, 02:46

Un peu dans les vapes il faut l’avoué après l’orgasme que je venais de vivre, c’est sans la moindre once de résistance si j’aurais dû en avoir une, que j’avais laissé Dorian se séparer de moi pour revenir prendre place entre mes cuisses. Etrange tout de même que d’avoir joui dans Dorian et de voir à présent que celui-ci comptait bien en faire de même. Disons que ce n’était pas un schéma habituel, même dans nos rapports des plus mouvementé. Mais encore une fois je me laissais faire, écartant et repliant mes jambes autour de Dorian, relevant mon bassin comme incité pour bien rapidement échappé un large soupir à le sentir me reprendre, a le sentir directement y aller de bon cœur. Ça va. Depuis tout à l’heure quand même le chemin était ouvert et bien préparé. Me faudrait quand même une poisse de merde pour avoir un « accident » à présent. Et on allait peut être arrêté de pensé à des trucs pareil dans un moment comme celui-ci. Certes c’était un peu étrange comme sensation, de le sentir en moi alors que je venais de jouir. Moins planant mais toujours agréable. Ce n’était pas la première fois pourtant, c’était déjà arrivé au lac mais … il y avait un truc de diffèrent. Sans trouver en quoi exactement. Peut-être dans le fait d’avoir joui en étant en lui et de le sentir seulement à présent en moi. Bref question existentiel qu’on se posera plus tard. Ou jamais.

De toute façon mon attention fut bien vite appeler ailleurs. Aux lèvres de Dorian qui venaient de sauvagement capturé les miennes. Répondant à ce baisé avec hâte avant que j’écartais un peu plus mes cuisses, passant mes mains entre celles-ci pour rejoindre les hanches de Dorian et suivre le mouvement de ses hanches contre moi. Etouffant mes propres soupirs contre ses lèvres jusqu’à pouvoir prendre une profonde inspiration quand Dorian mit fin au baisé, reprenant au possible mon souffle entre mes soupirs par la suite. La tête de Dorian au creux de mon épaule, j’avais remonté une de mes mains a sa nuque, la serrant légèrement autour, soupirant de plus belle a son oreille. Puis rapidement j’avais senti Dorian s’emporter un peu plus dans ses coups de reins. Avais bien entendu ses râles de plaisir parfaitement parlant quant à ce qu’il vivait, les accompagnants quelque peu par des soupirs plus rapide et audible, emporté dans l’excitation que j’éprouvais pour lui. Pressant un peu plus ma main contre sa nuque et ayant remonté mon autre main dans le bas de son dos pour le serrer un peu plus contre moi tout en allant poser mes lèvres contre sa tempe.

Sentant Dorian ralentir puis finalement s’arrêté, j’avais quelque peu relâché mes jambes, les desserrant un peu avant de sentir Dorian me déposséder et de pouvoir vraiment les laisser retomber. On devait avoir une belle dégaine vu d’au-dessus, moi couché, les jambes écarté de part et d’autre et Dorian lui-même vautré sur moi. Le glamour a l’état pur comme il disait. Mais bon encore une fois j’étais un peu loin de pensé à ça, plus occupé à reprendre mon souffle, a m’étouffé légèrement après avoir voulu légèrement rire a la réplique de Dorian. Enfin petit mourage de passé, réussissant à reprendre mon souffle, je profitais moi aussi de ce temps de repos, a juste être là, l’un contre l’autre, à caresser doucement le dos de Dorian de ma main qui y était resté et remonté quand mon autre était descendu de sa nuque a son bras, simplement poser dessus. Me retenant de rire à nouveau, j’avais simplement souris à la nouvelle réflexion de Dorian.

- Vivement la fin alors …

Si on produisait un tel spectacle pour l’ouverture, qu’est-ce que ce sera au moment de dire au revoir à cet endroit !

- Bon sinon je t’aime mais …

De ma main posée à son bras, je l’avais remonté contre son épaule, commençant à le pousser un peu. Il est mignon mais il fait son poids quand même ! Surtout que sous lui gisait un presque cadavre qui luttait pour sa survie a tenté d’avoir un souffle à peu près convenable. Dorian de glissé à côté de moi, je m’étais tout de même tourner sur le côté, vers lui, passant mon bras par-dessus.

- Dis … on se douchera demain d’accord …

Parce que là, même si l’idée de se doucher était bien tentante, celle de m’endormir ainsi comme une larve l’était tout autant voir plus. Et histoire d’incité Dorian à suivre mon idée : mode crevettator à passer en plus de mon bras une jambe par-dessus lui pour le retenir au lit du poids mort que j’étais. Puis au final, si lui avait la force de se lever pour aller se doucher, grand bien lui fasse ! Moi je restais ici jusqu’à demain.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   1/7/2016, 10:24

Hum non. Même s'ils y viendront fatalement, Dorian n'était pas plus motivé que ça de voir la fin du séjour arriver. Comme à chaque fois qu'il se passe un truc avec Alby, ou qu'ils passent du temps ensemble. Ça le faisait royalement chier de savoir que la fin allait arriver à un moment ou un autre. Donc non, il n'était pas pressé, même si ça voulait dire partie de jambes en l'air torrides. Heureusement il se dit qu'avec leur emménagement prochain, ça allait être un souci en moins. Sinon, oui, Alby l'aimait mais ? Dorian se sentit ensuite être poussé d'au dessus d'Alby, l'aidant un peu tout de même jusqu'à être à coté de lui, avant qu'il ne revienne vers lui. Se doucher demain ? Erf … Non cette onomatopée n'était pas dû à la résignation de Dorian quand à prendre une douche ou non, mais bien à cause de la jambe d'Alby passée au dessus de lui pour le retenir la. Je vous jure … Petit roulement d'yeux résigné.

- Ok … mais aide-moi à récupérer les draps.


Sérieusement, les draps dans les hôtels étaient plus serrés que les fesses d'Alby. Donc une fois que monsieur le poids mort eu daigné se bouger, pour au moins défaire les draps et se glisser dessous, la seulement, la lumière éteinte, ils purent entamer leur première nuit sur place. Nuit qui, pour Dorian, fut plus calme et reposante que la précédente. Le fait d'être arrivés sur place et que tout s'était bien passé jouait bien sûr. Malgré les quelques gesticulations nocturnes d'Alby, au moins le lendemain, Dorian s'était réveillé plus frais et dispo, plus reposé. Et puis ils allaient avoir besoin de leurs forces tout de même ! Prévoir leur journée, ça allait être épuisant on ne vous raconte pas !

En tout cas, une fois tous les deux levés, première chose à faire, obligé, ce fut passer sous la douche, laver leurs impuretés de la veille, avant d'aller s'habiller. Pour un premier temps, aller prendre un petit déjeuner et au passage, pour Dorian, avoir la sensation qu'il allait en passer du temps ici... Forcément, bouffe à volonté pendant tout le séjour, c'était un coup à ce que, si Alby n'avait pas tant de chance avec son corps, ne passe plus les portes à la fin ! Enfin, non, à la place, Dorian le regardait tranquillement pour sa part, manger comme à son habitude bien plus qu'un humain normal ne mangerait le matin. C'est vrai qu'à la base, Dorian ne mangeai pas non plus comme un goinfre, juste ce qu'il fallait en tout cas. Mais à coté de lui des fois, il avait l'impression d'être anorexique. Bon au moins, en vacances, généralement tout le monde se lâche et prends aussi beaucoup à manger, alors Alby ne dénotait pas tant que ça dans le décor. Au moins il en profitait hein ! Oh votre expatrié préféré d'outre Atlantique aussi ne vous y méprenez pas !

Après donc avoir bien mangé, passage une nouvelle fois à la chambre pour aller récupérer quelques affaires pour se rendre au spa. Alby la veille, lui avait dit avoir réservé un massage pour deux en fin de matinée, alors il fut convenu de passer la matinée à y glander, au spa. Programme qui lui allait parfaitement. Avant ce, petit passage à la réception pour voir comment ça se passait pour les activités autour de l'hôtel. Concernant la balade à dos de cheval dont Alby avait parlé la veille, l'employé leur signala qu'il y avait une sortie cet après midi, et qu'il y avait encore un peu de place si ça les intéressait. Forcément ! Réservation faite, ils purent aller au spa. La encore, ça épuise à un point pas possible tout ça ! De ne rien faire, comme le fit remarquer Dorian. C'est pour ça que, même si ce n'était à la base pas bien fatiguant que de faire une sortie à cheval, c'était toujours fun. C'était de tout façon pas comme s'il était prévu à la base d'aller se poser à une quelconque plage toute la journée. Bien que le spa pouvait être un sale piège lui aussi. Entre la piscine, le hammam, le sauna, que des trucs qui pour sa part, plaisait beaucoup à Dorian. Outre l'aspect bien sur bénéfique qu'avait la chose sur la peau, c'était aussi par après, dans les douches, d'aller convaincre Alby de ne pas déloger à leur rituel d'après hammam. Si vous voyez un peu ce qu'il voulait dire. Et bien sûr que vous voyez, c'est pas comme s'ils avaient une passion cachée pour le tricot dans les douches. Bref. Une fois cette matinée plutôt sympathique de passée, ce fut l'heure pour eux de se rendre à leur rendez-vous pour le massage. Un moment fortement agréable, tant que Dorian à un moment s'était demandé si sur la table à coté de lui, Alby ne s'était pas endormi … ça ne l'étonnerait même pas à la limite tiens. Il n'y avait qu'à voir quand Dorian lui massait le crâne, alors un pro, on en parle pas. La aussi ce fut un bon moment très détendant, bien agréable. Le stress, tout ça, la vie New Yorkaise, les cons, les cours, être toujours au top, ça épuise vous savez.

Après ce passage au spa, les voilà de nouveau à se retrouver à manger, au restaurant de l'hôtel. Le moins que Dorian puisse dire, c'était que la nourriture canadienne était bien bonne. A son goût, peut être meilleure que celle des Etats Unis, pleine de graisse et de trucs chimiques à tout va. Pas tous n'étaient logés à cette même enseigne, heureusement. C'est donc bien tranquillement qu'ils mangèrent, avant d'aller à la chambre afin de chercher une veste à se mettre pour l'excursion de cet après midi. Chambre rangée entre temps. Forcément, Dorian ne pu s'empêcher, non, quand même pas de passer après, il n'était pas chez lui, mais de balayer la pièce d'un œil inquisiteur, voir si tout était nickel de ce coté la. Il semblait. Mais gaffe, Dorian veillait. Prêts à partir, ils sortirent de la, pour aller à l'entrée de l'hôtel, attendre avec trois autres personnes le mini bus qui allait les emmener au haras.

Puis les voilà arrivés sur place, à rencontrer les deux personnes qui allaient encadrer un peu tout ça, et aussi aider ceux qui n'avaient jamais monté à cheval à le faire, s'habituer aux bêtes. Bêtes que voici. Et comme ne manqua pas Dorian de le faire remarquer à Alby, ça c'était des animaux dignes de ce nom ! Pas comme ses chiens immondes la. Chose dite avec bien sur son air dédaigneux habituel, avant que dans son dos, un cheval n'avait approché sa tête de la sienne, lui soufflant dessus et provoquant à Dorian un large sursaut de la mort, ne s'y attendant pas. Sursaut passé, il s'était vivement retourné vers la bête, plissant des yeux. Bon, bah bien sûr, ce fut ce cheval la qu'on lui attribua. « Je te vois ptit con, fais gaffe, je parles pas le caribou mais gare à toi si tu déconne... » lui avait murmuré Dorian. L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux vous l'aurez noté. Après quelques instructions des accompagnateurs, il fut l'heure de se mettre en selle. Littéralement pour cette fois ci. Aidant un peu les gens qui avaient du mal, Dorian bien sûr, ne voulant pas perdre la face, refusa toute aide. Et puis bon, avec ses longues jambes, c'est pas comme s'il allait avoir du mal, pas comme la fille dans leur petit groupe qui semblait plus en galère. Paysanne. Content cependant d'avoir réussi à monter sans encombre, il avait regardé ensuite Alby se débrouiller, avec comme la sensations que l'homme des bois qu'il était dans le fond, n'aurait pas trop de mal à la chose. Une fois tout le monde de prêt, il fut l'heure pour tout ce beau monde de commencer la promenade.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   5/7/2016, 05:14

Ah ! Ce moment tant attendu ! Mon massage ! Si tout le reste des vacances sur place avait été plus ou moins discuté, de ce qu’on pourrait faire et tout et ce dès New York en nous basant sur les brochures, ça c’était bien le truc que j’avais prévu et réservé afin d’être sûr de l’avoir. Mon massage ! Et putain que j’avais raison de faire ça. C’était orgasmique ce truc. Peut être encore plus par le fait que Dorian venait encore de réussir à me forcer de faire ça dans les douches. Forcer oui parfaitement ! Mais le fait est que le pied prit la bas, suivit de ça, cette merveille, c’était orgasmique. J’étais comme une crevette au large, a frétillé de tout mon corps sous les doigts de la masseuse qui en plus pour ne rien gâché n’était pas mal. Bien qu’au final sa gueule je m’en foutais royalement sur le moment. Seul ses longs et fins petits doigts avaient de l’importance pour moi là tout de suite. J’espérais juste qu’elle ne captait pas trop mes petits soupirs pour ne pas dire gémissement de bienêtre. Sérieux faut vraiment plus que j’hésite à aller dans un salon de massage de retour en ville. Faudra juste que je fasse gaffe à ce que ce soit un vrai salon de massage et pas un bordel chinois. J’en ai vu à la tv. Un coup à finir enfermé dans un vestiaire et à appeler Dorian à l’aide qui après m’avoir engueulé ce foutra bien de ma gueule. J’pourrais appeler Castiel qui lui ne m’engueulera pas mais risque de bien plus ce foutre de ma gueule que Dorian donc l’un dans l’autre … Enfin à mon grand regret, alors que j’étais en pleine extase sensorielle, la fin tant redouté de notre massage arriva. Snifouille … Bon au moins à la suite je trouvais un nouveau réconfort dans le repas de midi. Dans ce magnifique buffet a volonté ou je pouvais soulager ma peine. Relançant plusieurs fois Dorian sur le fait que ça serait bien quand même qu’on se réserve un autre massage prochainement. Ou deux …

Et après mangé et un rapide passage à la chambre de quoi récupérer de quoi sortir, nous voilà a vol de minibus au haras pour notre après-midi cheval. Rencontre de fait avec le personnel encadrant, nous voilà à rencontrer nos montures. Petit nianiania à l’attention de Dorian et sa énième moquerie sur mon futur adorable Sharpei qu’il le veuille ou non avant de partir dans un krkrkr bien moqueur a la réaction de Dorian dos au cheval qui venait de lui soufflé dessus. Et tien ! Solidarité des quadrupèdes ! Et en plus ce cheval lui était destiné. J’espère qu’il continuera sa démonstration de solidarité tien. Pour ma part j’avais un beau cheval noir qui avait l’air assez calme, se laissant caresser sans mal. Le moment de ce mettre en selle venu, je n’avais pas eu trop de mal a monté. Juste à m’y reprendre un coup après un faut départ pour bien m’appuyé sur l’étrier et rapidement passer ma jambe par-dessus ma monture et là, houlà ! Mais c’est que c’est bien plus haut qu’’un poney cette bête-là ! Enfin pour être exacte c’était des doubles poneys que j’avais déjà monté, des poneys mais en plus grand. Et même si déjà un peu haut surtout pour un gamin, je n’avais pas le souvenir que ça l’était autant. Mais bon passé ce petit moment de léger vertige, la balade pouvait commencer. Et celle si fut vraiment très sympa ! A découvrir ainsi les paysages canadiens à dos de cheval, écoutant le guide nous expliqué des choses et d’autres. A ce faire une petite session de trop puis de galop. Toute la ballade fut vraiment sympa si ce n’est le moment ou en plein galop justement je n’étais fait sauvagement agressé par une branche de sapin. Le cheval avait baissé la tête, moi non …

Et bien un autre truc que j’avais oublié de ma brève expérience d’équitation, c’est que ça faisant quand même mal au cul à la longue ! Sans parler de cette sensation même une fois descendu d’avoir les jambes en mode cow-boy. Au final, même si cette aprèm à cheval fut des plus sympathiques malgré la belle griffure de sapin que j’avais sur la joue, je n’étais pas mécontent de rentrer à l’hôtel. Passage à la chambre pour ce défaire de nos vêtements aux quelques éclat de boue. Passage à la douche forcement. Petit trainage sur le lit à nous échangé nos impression sur cette première journée avant de retourné à mon grand plaisir mangé ! Pour la suite on avait finalement fait cette petite ballade dont Dorian avait parlé la veille puis étions retourné à la chambre pour notre deuxième nuit.

Le lendemain au petit déjeuner après une brève discussion il était convenue de passé l’aprèm a la réserve naturel de loup, une activité qui me tenait assez à cœur durant ce voyage. Pas tous les jours qu’on avait l’occasion de voir ces belles bêtes en vrai ! Alors après notre repas matinal nous étions passés à l’accueil de l’hôtel pour acheter nos entrées directement ici, nous évitant par la suite une potentielle queue d’attente une fois arrivé au parc. Au passage, vu qu’on avait tout de même notre matinée restante, j’avais demandé si à tout hasarde il y avait de la place pour des massages et il se trouvait que oui. Petit regard de merlan frit à l’ intention de Dorian, antenne de crevette tombant de chaque côté du visage pour un coté plus attendrissant. Mais si j’étais sûr qu’il les voyait mes antennes imaginaires. Ce fut avec un petit bond de joie et un bruit aussi expressif que viril que j’accueilli son feu vert. Bon et bien voilà, nouveau massage dans trente minutes. Hé si je me démerdais bien il y avait peut-être moyen d’en caser un chaque jour … Krkrkr. Et encore une fois ce moment fut magique, merveilleusement agréable, une expérience presque unique mais encore et toujours … trop court. Mais encore une fois, j’allais sous peu avoir le réconfort d’un bon buffet. Je kiffe ses vacances !

Et ce repas de pris, un peu plus tôt que la veille afin de ne pas partir trop tard avec la route, le temps de tout voir au parc, nous voilà justement partie en sa direction, avec la voiture que j’avais loué pour notre séjour. Et après une petite demi-heure de trajet nous voilà arrivé sur place. Bonne idée que d’avoir pris les billets d’entrée à l’hôtel vu qu’en effet une petite queue était déjà présente à l’entrée du parc. Bien rapidement à l’intérieur du parc, nous voilà aussi muni d’un petit dépliant avec un plan dessus indiquant les différents lieux du parc. Plan que je gardais bien évidement, comme si ça pouvait servir a Dorian de toute façon. En plus de diffèrent enclos permettant de voir différente meutes de loups il y avait aussi un genre de musée retracent l’histoire des loups dans ces contrées mais aussi d’autres info plus général sur l’espèce. Un genre de mini cinéma avec plusieurs salles qui passait de petit documentaire sur les loups, la vie à la réserve et autres. Et bien sur la fin du parcourt qui finissait sur la boutique cadeau ou je pensais déjà à prendre un truc comme une peluche pour Roy et bien évidement un petit truc pour ma mère, ça va de soi. Mais pour l’heure, première enclos avec à ma grande joie un groupe de loup qu’on voyait pas si loin de trois adultes et deux ou trois bébés. Les mains passé au grillage je regardais cette petite famille avec un grand sourire, trouvant ça trop adorable. Bon si Dorian vous raconte ça, sachez que c’est totalement faux, je n’ai pas fait de « ahou ahou » pour tenter de les appeler … Pff. Enfin la ballade c’était continué, longeant les enclos jusqu’à passer à d’autres. A voir de plus ou moins près d’autres loups. Petit moment bien sympa quand devant l’un d’eux, les loups se trouvaient très proche de nous car en compagnie d’un soigneur qui les nourrissaient et au passage nous donnait quelques explications sur la meute, son fonctionnement, le rôle de chaque loup dedans. Moment instructif et très sympa a assisté. J’étais tellement captivé par ces bêtes qu’à un moment je m’étais tourné vers Dorian lui proposant d’accepté de faire l’impasse sur le sharpei à condition d’avoir un loup. Bah hé c’est possible ! Ou presque. Ça s’appelle les chiens loups tchécoslovaque ou de saarloos. Bon du peu que j’en savais c’était assez compliqué a s’occupé comme race mais bon, j’ai réussis a dressé un Dorian je peux bien dresser un loup, krkrkr. Enfin, je repas de prit et le soigneur parti, les loups avaient eux aussi prit la poudre d’escampette, me laissant comme une âme esseulé avant de reprendre nous aussi notre ballade. Après encore temps de marche le long des enclos nous étions arrivé au musée, a y découvrir plusieurs info intéressante sur le parc et ses pensionnaires puis étions par la suite allé au cinéma, passant lentement de salle en salle vu que je m’arrêtais à chaque fois pour suivre les petits documentaires d’une dizaine de minutes chacun, encore une fois très intéressé. Puis la fin de parcourt était donc donné à la boutique souvenir ou j’avais finalement pris un livre d’images avec des petits textes pour Roy et pour ma mère un loup taillé dans du quartz. Et oui, les pierres, ma grande passion.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   5/7/2016, 10:35

C'est presque sans surprise que le lendemain, Dorian vit Alby gratter un massage en plus pour la matinée. Il avait quand même vu à quel point c'était l'extase pour lui ce moment la, comment ça le fut hier, et aussi, avec quelques coups d'oeil vers la masseuse qui s'occupait d'Alby, avait vu la drôle de tête qu'elle faisait face aux bruits si explicites du brun. Pas pour rien que ça avait le don de donner à Dorian par la suite d'autres idées qu'un simple massage. C'était de sa faute d'abord, il n'avait qu'à pas gémir comme ça non loin de lui. D'abord.

Pour la seconde partie de la journée, il fut décidé plus tôt d'aller à la réserve de loups. Ce avec la voiture de location, le parc se trouvant à une petite demi heure de route. Une fois sur place, Dorian avait adressé un regard blasé à l'intention d'Alby et de ses plans du parc. Comme s'il était foutu de se perdre tout seul la dedans ! Et s'il tenait la main d'Alby au passage, c'était bien par geste romantique, pas pour éviter de se perdre. Et qui a dit que le connaissant, il serait capable de se retrouver dans l'une de ces cages avec les loups ? Tsss. Blague à part, ce fut une petite expédition plutôt intéressante. Pour bien sûr voir ces belles bêtes qu'étaient les loups, mais aussi pour voir les réactions d'Alby face à tout ça. Un gosse on vous dit ! Au moins ça aura bien fait ricaner Dorian cette histoire-la. Si on exclu les pensées furtives à ce qui se passerait si un loup, plus rapide, était venu planter ses crocs dans l'une des mains d'Alby passées au grillage, et se mettait à déchiqueter sa chaire. Comme d'hab, Dorian et ses pensées joyeuses. Enfin, c'était mignon, et plutôt intéressant à voir. D'ailleurs si c'était pas totalement irréalisable que d'avoir un loup en appartement, à New York, Dorian aurait été presque soulagé l'espace de quelques minutes sur l'idée qu'Alby puisse abandonner son délire de Sharpei, menant la discussion plus sur des chiens ressemblant à des loups. Sait on jamais …. Par contre autant traîner dans le parc était sympa, autant attendre qu'au petit cinéma, Alby ait fini son visionnage de chacun des petits films qui étaient présentés pour documenter la vie des loups, c'était relou. Prenant son mal en patience malgré tout ( à tirer de temps en temps sa manche, lui demander si c'était bon, lui dire que c'était pas intéressant, mais rien n'y faisait ) direction la dernière étape de leur parcours soit la boutique de souvenirs. Et parfait s'il s'occupait en plus de chercher des souvenirs pour la famille de Dorian ! Enfin, juste Roy, mais c'est l'essentiel. Vraiment pratique comme mec, ce mec. Petit ricanement en le voyant récupérer son loup taillé, faisant la remarque qu'il aurait dû être gemmologue oui.

Une fois toutes ces aventures canines terminées, il fut l'heure de se diriger doucement vers la sortie, pour récupérer ensuite la voiture et retourner à l'hôtel. Tentant pour Dorian de remettre sur le tapis le sujet d'un autre chien que ces immondices de Sharpei. Rien contre vous de base les gars, mais le gavage vous voyez ce que ça peut avoir comme effet ! De retour à l'hôtel, le temps ayant rapidement passé la bas, « petit » passage au restaurant pour manger, avant de remonter à l'étage pour rejoindre leur chambre, et une nouvelle fois se faire des ennemis auditifs quand à leurs voisins de chambrée. Selon le point de vue de Dorian, c'était surtout des petit chanceux qui avaient droit à une leçon de vie gratuite oui.

Le lendemain, encore au lit, c'est quasi sans surprises qu'il entendit Alby parler de retourner au spa. C'était inutile d'aller lui demander ça moyennant tripotage, puisque, même si de toute évidence pour Alby c'était un moment quasi orgasmique, la chose plaisait tout autant à Dorian. Et tant qu'à faire autant profiter non ? C'est sans mal qu'Alby eu gain de cause. Fou d'ailleurs de voir à quel point ça l'avait motivé à se lever. C'est donc après un petit déjeuner, qu'ils retournèrent voir s'il y avait de la place pour des massages. Il y en avait, mais pour une seule personne cette fois. Aussi, Dorian laissa bien volontiers Alby profiter de ce créneau pour lui seul, ce n'était pas grave. Lui, ira se faire des longueurs pendant ce temps. Quoique pour le coup, ils prirent quelques rendez-vous en avance. Oui, inutile de le remercier pour accepter une telle chose. C'est pas comme si c'était la mort ! Loin de la. En attendant, ils s'en allèrent pour retourner au spa, et y traîner tranquillement pendant la matinée, à profiter de la piscine, pour y barboter ou simplement se poser à coté pour bavarder de choses et d'autres. Bien que les choses et autres ces derniers temps, c'était plus souvent leur futur emménagement, prévu dans le mois. Comme prévu, au moment du massage d'Alby, Dorian resta à la piscine pour faire comme il l'avait annoncé, quelques longueurs. Hé non mes amis, on entretient pas un corps de rêve comme ça simplement en mangeant du fromage avec son café ou en s'envoyant en l'air !

Après cette matinée aquatique et un nouveau repas, ils étaient remontés à la chambre. Non pas pour savoir ce qu'ils allaient faire. Ça, ils s'étaient mis d'accord un peu plus tôt qu'ils iraient se promener dans les alentours, sur l'un de ces parcours de promenade autour de l'hôtel, mais permettant de découvrir un peu le paysage. Chose qui plaisait à Dorian, forcément, âme de touriste toujours. Une fois habillés pour la balade, ils s'en allèrent, vaquer et arpenter ces chemins. La chance étant, il faisait beau en ce moment. Ce n'était pas le grand soleil d'été, mais un beau temps du mois d'avril du moins, ou c'était très agréable de se promener. Et bon sang, ça faisait du bien aussi de respirer autre chose que l'air de New York ! Air pollué, trop chauffé, ou trop climatisé. Ça dépendait. Ici, rien de ça. Juste la nature. Avec quelques chemins aménagés pour les touristes, avec de temps à autre sur le sentier, des panneaux informatifs concernant la végétation et les animaux peuplant les lieux. Tirant de temps en temps le bras d'Alby pour qu'il évite aussi de se planter devant un panneau concernant un Bouleau, leur petite expédition se déroula sans encombre. Journée plus sportive pour Dorian en effet. Alby aussi du coup, mais il ne s'était pas tapé une demi heure de nage le matin.

Petit à petit, ils prirent le chemin du retour, pour regagner l'hôtel. C'est que mine de rien, l'air et la marche, ça ouvrait l'appétit et pas qu'un peu. Autant dire que le repas qui s'en suivit fut plus copieux. Après ce, étant encore tôt pour eux, pour la soirée, ils se rendirent au bar de l'hôtel. Non pas pour picoler. Dorian n'avait aucune envie de se payer un Alby bourré en vacances, et boire tout seul, même un verre, c'était pas drôle quand l'autre en face était au jus de pomme. Ce fut plus café pour terminer la soirée, à traîner un peu sur l'un des canapés du bar. A discuter entre eux, avant de petit à petit, être rejoints dans la conversation par un couple non loin d'eux, concernant l'hôtel et ses massages. Visiblement, la fille était elle aussi une fan absolue de ces massages. Cool pour elle. Après, il disait ça, mais ils n'étaient pas méchants non plus. C'est de ces gens qu'on rencontre en vacances, avec qui on cause comme ça, mais sans plus. Cette petite soirée de socialisation terminée, chacun reparti de son coté, Alby et Dorian dans leur chambre.

Puisque le lendemain, il n'était, désolé Alby, pas question de massage, mais d'aller prendre la route pour Toronto et en faire la visite de la ville. Ah, c'était au tour de l'âme de touriste de Dorian de frétiller ! Tant de nouveaux lieux à explorer ! De nouvelles rues à découvrir, d'endroit à voir, de monument à connaître, le bonheur !

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   7/7/2016, 00:16

Moi cette petite rencontre avec un autre couple m’avait beaucoup plus. De base j’aimais bien rencontrer des gens, pouvoir parlé comme ça facilement, d’autant plus la avec la jeune femme ou on discutait limite avec passion des massages de l’hôtel. Dans un coin de ma tête je me disais que même si Dorian n’était pas forcement fan de ce genre de truc, discuté avec des inconnus comme ça surtout au milieu d’un moment à nous ça pouvait quand même d’un côté lui faire plaisir. Bah oui c’était quand même un truc bien cliché que d’être en vacance dans un hôtel en couple et de sympathisé avec un autre couple non ? Enfin, cette rencontre d’achevé, c’était l’heure de rejoindre notre chambre pour demain, une longue mais sans aucun doute passionnante journée qui nous attendait.

Le lendemain donc, retour à Toronto ! Non pas pour déjà repartir à New York mais bien pour visiter la ville canadienne. Le matin nous nous étions levés assez tôt. Petite douche rapide, habillage et après que nos quelques affaires de la journée soient prêtes, nous étions passé à l’accueil de l’hôtel pour récupérer des CityPass puis nous étions directement partie de l’hôtel. Et oui, sans manger ! La raison était simplement qu’on c’était dit que cela serait sympa de prendre notre petit déjeuner en ville. Après renseignement nous avions trouvé une chaine de restaurant appeler Chez Cora qui faisait justement principalement les petits déjeunés et des photos que j’avais vu sur Google ça avait l’air particulièrement appétissant ! Alors après une petite heure de route, nous voilà de retour en ville, à chercher tout de même un peu le restaurant malgré le gps avant d’y arrivé, au grand bonheur de mon ventre qui, à peine le contact de coupé, y était allé d’un plaintif gargouillement. Sur place, bien affamé, j’étais heureux qu’on vienne rapidement prendre notre commande. Pour ma part ça aura été une crêpe aux fruits, des œufs avec toast et bacon et des gaufres aux myrtilles et sirop d’érable. Un petit déjeuné light quoi. Enfin il avait quand même fallu interpeler la serveuse qui commençait à repartir pour lui signalé que c’était simplement ma commande qui ne comprenait pas celle de Dorian. Du coup j’en avais profité pour commander ce que j’avais oublié, smoothie et café.

Après ce très bon repas de mon point de vue, nous voilà de nouveau sur le départ, cette fois ci pour aller rejoindre le centre-ville. Et pour commencer notre journée touriste, quoi de mieux que de commencer par la fameuse et bien connu CN Tower ? Grace à nos pass acheté le matin nous évitions la déjà bien longue queue qui se faisait à l’entrée pour directement prendre l’ascenseur. Petit temps durant lequel je pouvais étaler la sienne a Dorian, et a qui voulait m’écouter, pour dire que la montée en ascenseur allait nous prendre 58 secondes avec une vitesse qui était de 20 kilomètre heure. Que pendant bien longtemps la tour avait été la plus haute du monde avant que Dubaï ne dépasse ce record et d’autres petites choses que j’avais appris sur internet. 58 secondes plus tard donc, nous voilà arrivé à la première plateforme. Et autant dire que si la vue était magnifique, l’idée d’aller marcher ou me coucher comme certain sur une plaque de verre à 533 mètre du sol ne m’emballait pas des masses. Mais bon, un peu forcé par Dorian, j’avais bien été obligé d’y aller, de quitté mon bien suffisent et surtout rassurant petit chemin d’acier pour aller avec lui marché sur les plaques de verres. Bon ça va, suffit de ne pas regarder en bas. Woh putain ! Va y j’me casse de la ! Pas forcément que j’avais un vertige de fou, la peur du vide ou quoi mais quand même, c’était haut. Et quel ne fut pas m’a connerie d’avoir un peu plus tôt fait savoir a Dorian que l’attraction la plus sensationnel de la tour était de monté à son sommet pour y être harnaché et pouvoir ainsi ce suspendre dans le vide ? C’était donc partie pour retourner dans l’ascenseur et aller faire cette activité de grand malade. En tout cas j’avais prévenu Dorian, hors de question pour ma part de me suspendre dans le vide et interdiction a lui de tenté de m’y poussé sinon je me barrais direct en l’abandonnant sur place ! Et qu’il fasse gaffe parce que bien énervé j’en étais tout à faire capable. Nous avions donc rejoins d’autres touriste et les encadrant de l’attraction pour passer nos harnais avant de gagner l’extérieur, accroché par des sangles a une grande barre circulaire autour de la tour. Première chose qui frappe, et dans tous les sens du terme, le vent. C’est qu’à cette hauteur il n’avait pas du tout la même force qu’au sol. Mais cette sensation nouvelle d’apprivoisé, nous pouvions donc commencer à faire notre tour de la tour, avec l’animateur qui nous expliquait certaine chose par micro. Si beaucoup marchaient bien au milieu du petit chemin, pour ma part je me collais bien contre la paroi de la tour, cherchant a regardé en l’air, sur le côté mais surtout pas en bas ou à l’horizon. Puis ce fut le moment ou l’animateur nous annonçait que nous pouvions nous penché dans le vide. Les pieds au bord de la plateforme pour se laissé suspendre de dos dans les airs. Pour ma part c’était bien évidement hors de question. Alors quand beaucoup commençait leur exercice d’équilibriste, j’avais pour ma part été m’appuyé contre la structure, bien à l’abri mais en regardant quand même Dorian faire. Grand malade. Et au final je me mettais a flippé pour lui, à avoir peur que son harnais ou sa sangle ne lâche. Lui disant plusieurs fois que c’était bon, de revenir, que ce n’était pas drôle. Rien n’y faisant vous vous doutez bien. Ce fut finalement à mon grand plaisir et soulagement que l’animateur sonna la fin de la ballade pour que nous puissions enfin regagné l’intérieur.

Et après cette attraction quelque peu mitigé pour moi, la prochaine serait sans doute plus reposante et bien à mon gout vu que nous allions visiter l’aquarium de la ville. De ce que j’en avais lu il était vraiment magnifique et bien fait. Un endroit parfait pour une crevette. Et en plus, petit détail mais pas des moindre, il faisait aussi partie des attractions du CityPass donc sans fil d’attente. Et en effet celui-ci était vraiment magnifique et ce en grande partie grâce au fait que la majeur partie des parcours se trouvaient totalement immergé sous des plafonds et mur de verre. Bon encore une fois la petite pensés de « et si ça casse ? » mais pour tout dire j’étais tellement absorbé par toutes les animaux marin qui passaient au-dessus ou à coté de nous que je n’y pensais pas vraiment. Il était marrant aussi de voir par moment au fil du chemin des espèces de petites caches ou on pouvait passer la tête pour avoir vraiment l’impression d’être au milieu de l’eau. Si la plus part était réservé aux enfants, vous vous doutez bien que dès que j’en voyais une grande, je me faufilais dedans. Et pour le reste du chemin je n’arrêtais pas de m’extasier des que je voyais des poissons, tout le temps quoi. « Oh regarde des requins ! Oh regarde des méduses ! Oh regarde des Nemo ! ». Les grandes références toujours. J’y avais été de mon krkrkr en passant aussi devant un bassin ou ce trouvais des espèces de crevette géante. Non mais des homard ou langoustine mais bien des crevettes, c’était écrit sur la pancarte. Puis bon, de fil en aiguille, d’une salle à une autre, nous arrivions vers la sortie, vers forcement la boutique. Nouveau petit passage pour moi à y prendre de petite chose. Une peluche tortue pour Roy, un mug pour Castiel et pour Alexis des décalcomanies de requin et autre façon tribal. Le petit cadeau blague quoi, je lui trouverais bien un vrai dire à une autre attraction de la vie.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   7/7/2016, 01:49

Une fois sortis de l'aquarium, Dorian allait voir l'heure qu'il était, avant qu'autre chose, de mieux réglé et plus fiable presque ne se manifeste. Soit l'estomac d'Alby. Et bien il devait être dans les alentours de midi alors. Avant d'aller continuer leur périple dans la ville canadienne, passage oblige pour aller chercher de quoi manger. Ces émotions ça creuse quand même ! Alors, Dorian avait simplement dit à Alby que "puisqu'on vient de voir des poissons, maintenant, mangeons-les !" Hey, vu comme ça, c'était surtout un menu géant ce truc. Maintenant, allons donc dans ce truc japonais dont Alby lui avait parlé. Forcément, vu qu'il s'était renseigné sur tout, ça aidait. Nourriture à emporter en main, ils en profitèrent pour se diriger vers le marché de Saint Lawrence. Parait-il que c'était un truc à voir absolument lors d'une visite à Toronto. C'est du moins ce qu'Alby et ses recherches sur la ville lui indiquèrent. Et c'est une fois sur place qu'Alby lui précisa aussi qu'il s'agissait du meilleur marché du monde de nourriture. …. Et merde.

Le moins qu'il puisse dire, c'est que c'était bondé ! Et bon sang, c'était quoi toutes odeurs ? Agression nasale ! Pas en mal, loin de la. Mais ça sentait bon. Vraiment bon …. Hop hop hop reviens par la toi ! Excusez, un Alby sauvage qui tentait déjà de suivre la meilleure odeur possible parmi toutes celles qu'ils sentaient. Certain qu'il arriverait à faire ça. C'était terrible, ils venaient à peine de manger, en marchant certes, mais c'était terrible. Passé la viande et poissons qu'ils ne pouvaient prendre, c'était plus les viennoiseries, les petits pains, les brioches et autres muffins qui semblaient bien alléchants. Il savait bien que passer dans ces allées sans prendre quelque chose était mission impossible. Et pas certain qu'il veuille s'y opposer de toute façon. Petit à petit, ils s'étaient retrouvés avec des sachets dans les mains. Dorian ne se faisait pas de souci pour les transporter. Le temps qu'ils ne terminent leur tour au marché, tout sera vide. Tiens, ça commençait déjà. Les fruits aussi semblaient bien appétissants. Beaux et variés, ça donnait envie. Encore une fois, les allées de viande, ça les branchait moins, vu qu'ils ne pouvaient de toute façon rien acheter. Oh pardon, Dorian n'avait rien dit, sur certains stands ils offraient des dégustations. Bande de fous. La ou ce fut un peu plus intéressant aussi pour Dorian ce fut le coin des fromages. Et non, ça ne puait pas, de suite... La aussi il y avait des petits stands de dégustation, ou bien les vendeurs en proposait tout simplement à goûter aux passants. Dommage qu'ils ne puissent rien prendre de périssable parce qu'il y avait des trucs ici, c'était excellent. Et encore, ces odeurs délicieuses.... En fait ça donnait faim. Même si, oui, ils venaient de manger, mais c'était pas ça qui arrêtera Alby, on le sait tous. Reposez en paix petites tartes bien délicieuses. Oh tiens, il y avait même un bar à jus. Et bien soit ! Ça ira très bien avec les autres trucs qu'ils avaient pris un peu plus tôt. Vous l'aurez compris, cet endroit, c'était le paradis de la bouffe. A gauche et à droite, de la nourriture. Partout de la nourriture, à emporter si on est riverain, ou à manger sur place, ou à manger en marchant. S'ils ne voulaient pas encore voir d'autres choses par la suite, certainement qu'ils y seraient restés plus longtemps. Mais le marché fermait à un moment ou un autre, et les autres lieux aussi. Alors, quelques réserves en plus, ou plutôt pour remplacer celles de déjà englouties, et ils ressortirent de la. Oh, ça a cette odeur, l'air pur ? Étrange.

Doucement, ils se dirigèrent vers une autre destination pour la journée, soit, le Musée des beaux-arts de l'Ontario. Alors vous allez dire un truc genre « han il se la pète parce que ça y est son papounet est dans le milieu de l'Art du coup il va vouloir ramener sa science et se la péter ». Non non, pour une fois pas du tout. Sans bien sûr être aussi fan ou amoureux de l'Art que son père, c'était quelque chose qui avait toujours intéressé Dorian. Plein de choses lui échappait, mais vivez avec un type comme Castiel et vous verrez vos connaissances s'élargir sur le domaine. Sûr que ça devait être le cas aussi pour Alby, même s'il ne l'avait pas remarqué. Aussi, ce fut un endroit très intéressant à visiter, des œuvres des fois étonnantes à regarder et à vaguement tenter de comprendre pour certaines. Et tiens, petit rappel du pays, si on veut, en passant par une allée présentant des photos d'un artiste, suivant la vie des gens. En Pologne à Łódź, en Pologne. Pendant l'Holocaust. Forcément, c'était moins sympa et joyeux que les peintures dans le style pop art ! Les photos étaient sincères, et aussi poignantes, de part ce qu'elles représentaient, de l'histoire qui suivait tout ça. Dérangeantes aussi, présentant des personnes décédées, et c'était pas beau à voir. Pas de grande réaction de la part de Dorian, pour ne pas dire pas du tout. Rien à voir cette fois avec ses trucs concernant les films d'horreur, sa passion pour tout ce qui est glauque et morbide ( qui lui valait toujours cette épée de Damoclès au dessus de sa tête, avec cette histoire de ticket concernant la prison d'Atlantic City, mais bref ), simplement qu'à l'école, on leur a rabâché tellement de fois les horreurs commises par les allemands pendant la guerre qu'à force... Triste, mais vrai. Note plus joyeuses par la suite tout de même, à se diriger vers les collections concernant l'Afrique et l'Océanie. Plus sympa, parce que cette fois pour comprendre ce qu'ils avaient sous les yeux, il fallait souvent lire les indications et autres panneaux explicatifs. Bien sûr ça se voyait quand il s'agissait d'un vêtement, mais c'était toujours plus intéressant de savoir à quoi il servait par exemple. Et puis tous ces masques, savoir pourquoi autant, tellement différents. Ces statues, à quoi elles correspondaient ? A des divinités Africaines, ou liés à des superstitions ? Bon il y avait la aussi des choses étranges, comme cette espèce de grosse tête de cadavre décomposée. Pour finir tout ça, petit passage par les collections concernant l'Art Moderne, au milieu de certains Picasso, Brancusi et autres Matisse, avant de se diriger vers la sortie. Ah, sans oublier la boutique de souvenirs bien sûr. Au tour de Dorian de trouver quelque chose, soit un coloriage se basant sur les oeuvres célèbres du musée : "j'espère que c'est pas trop difficile pour Alexis quand même, qu'est ce que tu en penses?" Il allait être content entre ses décalco et ça, aucun doute!

La journée ayant bien avancé, ils se dirent qu'il serait peut être temps de rentrer. Il y avait une heure de trajet à compter aussi. Alors doucement, ils s'étaient dirigés vers la voiture, en profitant pour faire une dernière fois un petit tour en ville, jouer les touristes à y aller de quelques photos souvenir et récupérer un truc à grignoter sur le chemin du retour, et ils étaient partis. Guidés par leur ami Gps, une petite heure de route plus tard, les voilà de retour à l'hôtel après cette journée de tourisme total. Effectivement, il y en avait un ici qui était très heureux. Alors lorsqu'à table, l'idée ou le sujet d'aller en profiter pour voir les chutes du Niagara, il n'en n'était que plus enjoué vous vous en doutez. Ce serait bien de profiter d'être ici pour aller les voir pas vrai ? Enfin, de toute, pour l'heure, le seul programme qu'ils avaient, c'était de retourner à leur chambre, et de profiter en tête à tête de leur soirée.

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   13/7/2016, 12:48

Si au moment de préparer notre voyage je m’étais un peu renseigné sur les chutes du Niagara, je m’étais finalement dit que ça faisait un peu loin pour aller les voir. Déjà en partant de Toronto il y en avait pour presque deux heures donc en plus partant de notre hôtel, presque six heures de routes aller-retour, c’était quand même un peu beaucoup. J’avais donc assez rapidement abandonné l’idée, me disant que de toute façon on aurait bien suffisamment à faire puis à voir. Mais finalement après avoir passé la journée dans la grande ville, à avoir vu des prospectus dans les différents lieux touristiques que nous avions visité, l’idée avait de nouveau germé. Au retour on avait donc été consulté l’accueil de l’hôtel, demander leur avis et conseils. Et ce fut une très bonne idée puisqu’on avait appris de cette façon que l’hôtel, dans ses nombreux partenaires, l’était avec un petit aérodrome non loin qui presque tous les jours proposait des vols jusqu’aux chutes, réduisant le temps de trajets de façon considérable a deux heures pour l’aller-retour. Forcement la question de savoir si nous pouvions y aller ne se posait plus vraiment. Enfin fallait-il encore pouvoir embarquer dans l’avion au dernier moment mais d’après la réception de l’hôtel il n’y aurait normalement pas de problème. Du coup le soir la discussion avait beaucoup tourné autour de ce sujet, à consulter nos petits flyers récupérer a l’accueil ou à consulter des sites sur nos portables.

Le lendemain, levé de bonne heure, c’était bien heureux qu’on avait eu un appel de la réception nous disant que notre départ était possible mais qu’il nous fallait être près d’ici 1 heure 30, trajet de 15 minutes vers l’aérodrome compris. Jamais vu Dorian ce préparer aussi vite ! Comme quoi quand il veut il peut être rapide et ne pas bloquer la salle de bain des heures durant. Enfin du coup, n’ayant pas forcement le temps de se poser pour un petit déjeuner, on était juste passé y prendre quelques viennoiseries et autres choses transportable ainsi que des cafés en gobelet pour manger en route. Drôle de conduire tout en ayant Dorian qui me nourrissait à côté. Enfin, comme prévu bien rapidement nous étions arrivé à l’aérodrome, prévenu de notre présence de dernière minute pas l’hôtel. Pour notre vol, un petit avion d’une vingtaine de places au trois quart rempli. Et c’était donc partie pour une petite heure de vol. A regarder par les hublots le paysage au loin quand ils n’étaient pas cachés par les nuages ou trop haut pour les voir. Et c’est donc une petite heure après que tout excité pour ma part nous pouvions enfin voir les chutes, continuant un peu notre vol pour aller à une aire d’atterrissage un peu plus loin mais où nous attendait un mini bus pour les rejoindre. Un court trajet d’une dizaine de minutes et nous voilà arrivé sur le magnifique et mythique site des chutes du Niagara.

Arrivé à la plateforme d’observation, il y avait forcement beaucoup de touriste mais il était tout de même possible de se faire une place, de pouvoir observer au plus près les chutes. Et tout du long même si nous commencions à peine notre ballade, des agents touristiques qui proposaient des visites de groupe, avec des points d’observation inédit ou autre. Finalement ce qui nous intéressa le plus fut forcement la visite proposé en bateau, permettant de beaucoup mieux se rapprocher des chutes. Suivant alors le groupe qui se formait pour l’attraction, nous étions montés à bord du bateau ou rapidement un guide avait commencé à prendre la parole, parlant des chutes, de leur histoire. J’y avais été de ma petite remarque à l’attention de Dorian à lui faire savoir que c’était des chutes de Niagara que venait le nom des médicaments Viagra. Et oui je m’instruis moi sur internet. Puis rapidement nous nous étions approché assez près des chutes, nous retrouvant jusqu’à être un peu éclaboussé par elle. Loin d’être déplaisant pour moi c’était surtout impressionnant, en être aussi proche. Seul bémol à cette visite c’était bien sur sa durée. A peine quelques minutes à pouvoir profité de ce magnifique spectacle d’aussi près que le bateau faisait demi-tour en signe de fin. Ce fut court mais ce fut tout de même fort agréable. Puis nous allions passer la journée ici, rien ne nous empêché d’embarquer à nouveau si le cœur nous en disait. Alors revenue à terre, nous avions repris notre petit tour. Arpentant la barge principale, découvrant les différents points d’observations, lisant les panneaux d’information qui se trouvaient ici et là. Sur les coups de midi, l’appel de mon ventre oblige, nous avions été prendre notre repas dans un restaurant du site, avec une magnifique vu sur les chutes. Forcément très agréable pour un repas que d’avoir une vue pareille d’autant plus que le repas était lui aussi très bon. En même temps le jour où je n’aimerais pas quelque chose on vous fera signe. Pour l’après repas et après midi, nous avions repris notre petite ballade, repris aussi un autre embarquement pour pouvoir retourner voir les chutes au plus près et penser cette fois à en faire plus de photos, notamment notre classique selfie de voyage bien que durant ce voyage il ne fut pas le seul. Puis doucement la journée c’était écoulé, nous forçant à rejoindre le mini bus pour par la suite rejoindre notre avion et notre hôtel, de belles images plein la tête et les smartphones.

De retour à l’hôtel, bien qu’encore excité de tout ça, le reste de la soirée fut un peu plus mélancolique, a réalisé que c’était notre dernier jour ici. Que demain après-midi nous retournions a New York. Un peu triste forcément, mais aussi impatient de retrouver tout le monde, de pouvoir leur raconter notre voyage et de se dire aussi que la prochaine étape de notre vie était notre emménagement qui ne serait tardé à présent.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2325
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 20
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   13/7/2016, 13:17

Le lendemain matin, après ces aventures Niagaresques, le réveil fut un peu différent. C'était pour eux le dernier réveil ici, la dernière matinée de passée la avant de cet après midi partir, pour retourner à New York. Déja, ce que le temps avait passé vite pendant ce petit séjour, pourtant bien rempli. Aussi, l'activité principale ce matin, après avoir déjeuner, ce fut de petit à petit, faire leurs valises. Ça ne rendait pas triste Dorian une telle chose. Habitué quand même aux voyages, faire des valises n'était au final jamais pour lui la fin d'un voyage mais plus le début d'un autre. Oui, on sait c'est tellement beau que vous vous le feriez tatouer. Et puis, d'autres choses les attendaient encore à New York, comme surtout leur emménagement imminent. Une bonne raison d'être content au final de rentrer.

Mais pour le moment, ils avaient encore la matinée devant eux, ne partant qu'après le repas de midi pour l'aéroport. Une fois leurs valises de bien commencées, ils optèrent pour aller profiter une dernière fois du spa de l'hôtel. Un peu tard hélas pour un des sacro saints massages d'Alby, mais il leur restait tout de même la piscine et hammam. Ce qui n'était pas rien, c'est sûr. Forcément avec leur prochain départ, ils ne restèrent pas bien longtemps. C'était simplement pour pouvoir y aller une dernière fois avant de partir. Aller barboter un peu dans l'eau, profiter de la chaleur du sauna, et des douches non loin. Non mais vous savez, l'hygiène, c'est plus que primordial. De toute façon, une fois tout ça terminé, ils étaient remontés à la chambre pour aller terminer une bonne fois pour toutes leurs valises, et se préparer à partir. Tout ceci fait, ils firent leurs adieux à cette chambre, traînant leurs bagages avec eux jusqu'à la réception pour rendre les clés de la chambre. Et comme dit, avant de se rendre à l'aéroport et affronter l'attente qui allait avec, ultime passage au restaurant de l'hôtel, pour prendre un dernier repas et savourez celui-ci comme il se le devait.

Au volant de la voiture de location, bagages dans le coffre, ils firent leur dernier trajet la dedans, ce jusqu'à l'aéroport. La-bas, ils rendirent en un premier temps les clés de la voiture, et une fois l'affaire réglée, se dirigèrent vers le hall. Et nouvelles queues et attentes, pour s'enregistrer sur le vol, les bagages, les déposer sur le tapis qui allait les envoyer à l'avion. Puis le petit passage des portiques avec cette question à la con de savoir s'ils allaient sonner en passant ou non. On se sent un peu con quand ça arrive, même si des fois ça sonne pour rien. De l'avis de Dorian, expert en portiques de sécurité bien sûr. Ceci de passé, il ne leur restait plus qu'à attendre sagement leur vol sur les nombreux bancs, un café en main. Discutant bien sûr de leur séjour passé, à regarder les photos souvenir prises la bas. Quand l'un ou l'autre n'en n'avait pas déjà posté une sur instagram ou autre. A force de patience, il fut l'heure pour eux ainsi que les autres passagers du vol, d'embarquer. Dernière file d'attente sur le sol Canadien, jusqu'à arriver dans l'avion, à rejoindre leurs places. Petit sms à Castiel pour lui dire qu'ils avaient posé leurs fesses dans l'avion, avant que celui-ci ne décolle pour New York.

Après un trajet passé sans encombres, si on exclu le passage ou Alby avait renversé les gâteaux apéritifs qu'ils distribuaient dans l'avion partout sur lui, chemin inverse à présent. A savoir sortir de l'avion, passer par le contrôle des papiers, attendre encore que les valises n'arrivent. Et celles-ci de récupérées, ils pouvaient à présent quitter les lieux, et retrouver Castiel qui les attendait à bras ouverts dans le hall d'entrée. Ou de sortie. Et c'était partie pour la maison, à raconter aussi aux autres leur voyage, leur montrer les photos et leur donner leurs quelques souvenirs. Le tout, avec en tête, la prochaine aventure qui les attendait sous peu...

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's Go to Toronto [Terminé / Hot ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: After City :: Others City-
Sauter vers: