AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 1109
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   7/6/2016, 13:00

Ce soir, Castiel était invité à dîner chez Serena. Il pouvait se le permettre, ses gamins étaient assez grand pour se gérer tout seul. Enfin, s'il y avait quelque chose à gérer. Roy, le plus jeune profitait des vacances scolaires pour aller chez sa mère, à Washington. Bien sûr c'était Castiel qui l'y avait emmené, il n'y était pas allé avec ses petites ailes ! Le plus petit était donc dans une autre ville, et l'aîné des garçons également. Dorian et Alby étaient partis la veille à Toronto pour un petit séjour en amoureux. Alexis lui avait 17 ans, alors assez grand pour se gérer tout seul. Soit il allait inviter son ami Kyle à passer manger de la pizza, soit …. enfin, il était grand et Castiel lui faisait confiance. Alors voilà, ce soir il était de sortie, chez Serena.

Et après leur dernière entrevue, peut être qu'une discussion plus calme allait être de mise. Parce que bon, on ne peut pas dire que la fois ou ils s'étaient croisés avec Dorian ne s'était pas passée de façon très agréable. Par après, il en avait parlé avec son môme. Tous les deux posés à un café, Dorian lui avait raconté comment s'était passé leur première rencontre, ce qui s'était dit et tout. Et aussi de cette histoire concernant Evelyn. Qu'Alby lui avait tout raconté. Bon, la pour la peine, ça avait ennuyé Castiel qu'il n'ait pas tenu sa langue … Mais bon, il n'allait pas revenir la dessus encore une fois. Avec Dorian ils en avaient parlé et avaient réglé cette histoire. Pour lui c'était l'essentiel.

Mais donc, ce soir, il espérait passer une soirée tranquille avec Serena. Jusqu'ici ils avaient passé de bons moments tous les deux, pourquoi ça devrait se terminer ainsi ? Lorsqu'elle lui avait proposé de venir manger chez lui, il avait accepté avec joie. Pas forcément parce que quelque part dans sa tête il espérait bien faire plus que manger, mais aussi pour passer une petite soirée tranquille avec elle. Bon. Après s'être préparé, habillé correctement, il avait quitté l'appartement laissant Alexis seul, s'assurant que tout allait bien se passer pour lui. Tout de même. Puis il prit la route pour se rendre chez Serena. Il avait fait sur la route un petit détour chez le fleuriste afin d'y  chercher un bouquet de fleurs, et reprendre ensuite la route.

Il avait sonné en bas de l'immeuble et attendit que Serena ne lui ouvre pour entrer. Quelques étages montés avec les escaliers plus tard et il était arrivé à la porte de l'appartement de la jeune femme. Quand elle lui ouvrit, il lui adressa un sourire aimable.

Hey, comment ça va ?


Depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus et tout ça.

Tiens, elles sont pour toi.


Lui dit-il en lui donnant les fleurs. Naturellement qu'elles étaient pour elle, pas pour son chien hein.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde


Dernière édition par Castiel L. Wilde le 5/9/2016, 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   16/6/2016, 22:46

Je vérifiais mes casseroles. Alors les pâtes étaient en train de cuir, la béchamel était en train de chauffer et je finis par rajouter sel, poivre et noix de muscat avant de baisser le feu et d’égoutter les pâtes. Je mélangeais le tout et versait dans un plat avant de saupoudrer de fromage et de mettre au four. Un gratin de pâtes. Je m’étais réveillé la veille avec une folle envie de ce plat et avait attendu pour pouvoir le manger avec mon invité. Je fis un sourire taquin à Sam, près du comptoir, me regardant avec des yeux pleins d’espoirs, la queue battante. Je pris une des tranches de jambon que je n’avais pas coupé en petit carré pour mélanger à la sauce et le servit à mon chien. Une caresse plus tard et j’allais me changer, étant toujours en tenue de boulot. J’optais pour une tenue confortable : une simple jupe fluide noire et un haut vert émeraude.

J’étais contente que Castiel ait accepté mon invitation, ayant eu un peu peur, vu que notre dernière entrevue ne s’était pas très bien passée. Mais bon, il accepta et donc je me sentais un peu moins anxieuse, voire pas du tout. Je savais que nous allions potentiellement en parler mais bon je savais que nous étions deux adultes assez matures pour ne pas nous trucider. Une soirée tranquille en perspective en gros. Je mis la table, faisant un effort de décoration pour une fois étant donné que je ne mangeais pas seul à mon comptoir. Heureusement que Sam était là sinon ma vie serait d’une tristesse sans fond.

Je poussais l’interphone et ouvrit la porte à Castiel. J’ouvris la porte quand il arriva et lui sourit. Je lui fis la bise et répondis d’un ton joyeux en l’invitant à entrer.

« Ca va nikel et toi ? »

Mon sourire s’agrandit encore plus lorsqu’il me tendit des fleurs.

« Merci beaucoup ! Elles sont magnifiques ! »

Je fermais la porte et me dirigeais vers la cuisine, trouvais un vase vide et le remplis d’eau avant d’y mettre les fleurs et de déposer le tout à table. J’indiquais le canapé.

« Installe-toi ! Tiens tu veux du vin ? »

Je nous amenais deux verres et la bouteille et la présenta à Castiel, je ne savais pas s’il était connaisseur ou pas, ou s’il apprécierait cette bouteille. J’espérais en tout cas. Je m’installais après avoir servi à boire et vérifier que tout se passait bien dans le four.

« Alors, comment s’est passée ta journée ? »

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1109
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   20/6/2016, 17:01

Castiel adressa un nouveau sourire à Serena lorsqu'elle eu prit les fleurs, et entra dans l'appartement. Pendant qu'elle allait mettre le bouquet dans de l'eau, Castiel avait retiré sa veste. Pas la grosse veste d'hiver on s'entend bien, celle de son costume qu'il retira pour ne rester qu'en chemise. Histoire d'être plus à l'aise. Il alla ensuite se poser sur le canapé lorsque Serena l'y invita.

Si tu en as j'en veux bien oui.


Il n'allait pas dire non à un petit verre de vin après sa journée. Une fois Serena revenue avec la bouteille et les verres, il regarda ladite bouteille qu'elle lui présentait alors. Il prêta une attention certaine à la bouteille, lisant un peu les inscriptions et tout ça. Comme s'il s'y connaissait alors qu'en fait, pas vraiment. Comme toujours, il s'éclate dans sa vie. Si après, il s'y connaissait un peu en dégustation de vin. Il pouvait sans mal dire si un vin était bon ou non, s'il valait le coup, le truc de la belle robe et compagnie … Mais n'était pas non plus un fin connaisseur. Juste un amateur. Lorsque Serena eu terminé de faire le tour de son appart, il la regarda les servir en vin.

Oh … longue ! Il a fallu aujourd'hui que je vois certaines choses avec mon comptable. Parler chiffres la moitié de ma journée m'a paru être l'enfer !


Lui et les chiffres, c'était la cata. Mais vraiment. Il connaissait bien les bases, se débrouillait vite fait en calcul, mais quand il fallait aller chercher plus loin laissez tomber ! Petite pensée pour son pauvre Alexis qui s'était toujours démerdé tout seul pour ses exercices de maths, ayant ses deux parents nuls comme des brêles en matières scientifiques. Il appréhendait le jour ou son petit dernier allait revenir avec des exercices plus compliqués. Problème de sa vie ! Avec un petit soupir, il s'était un peu penché pour récupérer son verre.

Mais au moins c'est fait ! En tout cas, ce vin a l'air prometteur.

Dit-il en faisant doucement tourner le liquide dans le verre, afin d'en observer la jambe. Ne restait plus qu'à le goûter pour en être sûr cela dit. Puis il reposa son regard sur Serena, à qui il adressa un sourire.

Et toi, tu as passé une bonne journée ? Tout se passe bien au musée ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   22/6/2016, 19:37

C’était extrêmement agréable d’avoir Castiel pour inviter. Polis mais à l’aise, décontracté mais quand même bien élevé. Et puis recevoir des fleurs d’une personne qu’on apprécie est toujours agréable. Personne que je prenais soin de bien traiter en l’invitant de se mettre à l’aise et s’il voulait du vin. Je n’étais pas une grande connaisseuse, mais bon e savais quand même trouver du vin de bonne qualité. Maintenant est ce qu’il lui conviendra ? Enfin je pouvais toujours profiter ! La bouteille semblait convenir et je servis nos verres, les remplissant d’un liquide clair, presque transparent et légèrement fruité. Je m’installais sur le canapé, passant une jambe sous moi en l’écoutant. Je fis une légère grimace.

« Ouai non les chiffres c’est jamais cool ça ! »

Je souriais alors qu’il annonçait que c’était finalement finit. Je n’en étais pas fan non plus. Je m’appliquais une fois par an à faire ma déposition d’impôts mais bon à part ça je gardais mes comptes restaient gérables mais sans plus. Je devais me faire violente pour me tenir au courant et faire régulièrement mes calculs sinon j’étais perdue et vite dépassée. Et autant je pouvais être impulsive autant j’aimais quand même être dans une situation rassurante niveau argents et revenus. Je souris a sa remarque sur le vin, espérons que son intuition soit bonne. Je pris mon verre dans ma main et souriais avant de commencer enthousiaste.

« Tout se passe super bien au musé. On m’a chargé de classer les tableaux dans la réserve par thème et peintre et aussi par époque bien sûr. Je me suis éclatée ! Sérieusement j’ai retrouvé des tableaux qui n’étaient plus exposés depuis longtemps, d’ailleurs j’ai proposé au directeur de faire une prochaine exposition sur ces ancienne œuvre un peu oublié qui avaient eu leur place dans le musé à une époque. Je suis chargée de rendre une proposition de projet pour lundi. Mais ça a je regorge d’idée et je sais déjà plus ou moins ce que je veux du coup ce n’est pas si grave ou stressant ! »

C’est vrai que sur ce point-là la journée s’était bien passée. Je levais mon verre du coup pour trinquer avec Castiel.

« A une excellente soirée après ces journées de travails ? »

Une fois nos verres ayant ricoché je bus une gorgée et trouvais le vin excellent. Je me tournais vers mon amant en souriant :

« Alors, a-t-il trouvé grâce à ton goût ? »


Sam choisit ce moment-là pour sortir de ma chambre, il s’était installé sur le tapis de la salle de bain plus tôt en mode sieste mais là il semblait vouloir saluer l’invité. Après avoir reniflé Castiel il allât se coucher sous la table basse, en position de sommeil, mais notamment les oreilles aux aguets. Non mais vraiment. Ce chien était un vrai espion parfois. Ou alors une vraie commère. Je souriais attendrie avant de me tourner un peu plus sérieuse ver mon invité. Je ne savais pas s’il voulait parler de son fils ou de ce que ça impliqué à mon niveau de ce que je savais. Je décidais d’amorcer la discussion en douceur du coup.

« Donc, ton fils sort avec Albert ? »

Elémentaire mon cher Watson, élémentaire !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1109
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   22/6/2016, 21:18

Il l'écouta par la suite lui raconter sa journée. C'était amusant cette différence entre eux. Castiel lui résumait sa journée en deux lignes, et Serena qui vraiment, lui racontait sa journée. Il dirait bien plutôt que c'était une différence entre hommes et femmes, mais il connaissait des femmes pas très bavardes et des hommes au contraire très pipelettes.

S'il te faut un coup de main ou plutôt un avis sur la chose n'hésite surtout pas.


Lui dit-il après qu'elle lui ait parlé de cette exposition d'anciennes toiles. Disons qu'à force, les expo, les mises en place, l'agencement des lieux pour mettre en valeur les œuvres, ça le connaissait. Vu qu'il renouvelait régulièrement ses expo, avec les vernissages fréquents. Ça n'avait jamais été un problème pour Castiel ce genre de choses. Un coup d'oeil avisé et c'était bon.

A une excellente soirée après ces journées de travail.


Confirma Castiel en trinquant avec elle. Il bu une gorgée du vin, le goûtant tranquillement. Le russe eu un petit signe de tête pour confirmer à Serena qu'il trouvait grâce à ses yeux.

Oui, il est vraiment très bon !

Alors au final, l'année, le nom, tout ce bordel n'était pas bien important. Ce qui comptait quand même pour lui c'était le goût qu'il avait et celui-ci en entrée était juste délicieux. Un autre bruit qui n'avait rien à voir avec ceux dont il avait l'habitude le sorti de ses pensées, et le fit tourner la tête, voyant alors Sam arriver vers eux. Ou lui, voir qui était venu ici.

Hey salut toi !


Cas alla le gratifier d'une légère gratouille derrière l'oreille, avant que l'animal n'aille se caler sous la table basse. Castiel avait laissé ses yeux posés sur son verre de vin, alors que Serena mis sur la table un sujet plus délicat. Albert, Dorian, le bordel habituel. Qui avait généré une rencontre surprise l'autre jour en ville pas bien sympathique à vivre et à voir.

Eh oui. Quelle histoire je ne te raconte pas.


Enfin, pas la peine. Puisque, suite à une conversation qu'il avait eu avec Dorian qui lui avait plus calmement expliqué toute cette histoire, Alby s'était chargé tout seul de tout raconter. Même des trucs qu'il n'avait normalement pas à raconter. Des choses concernant Evelyn. A l'enterrement de celle-ci, Castiel n'avait pas percuté forcément, ne sachant pas que Serena savait pour tout ce bordel, mais maintenant, il était sûr qu'elle connaissait Evelyn. Mais de la à ce qu'elle sache qu'elle était cette fameuse fille mise enceinte ? Il l'ignorait, et si ça se trouve, n'allait pas tarder à le savoir. Revenons d'abord au début, soit aux deux concernés d'abord. Castiel soupira brièvement avant de tourner la tête vers Serena.

Et toi alors si j'ai bien tout suivi, tu es amie avec Albert. Et mon gamin du coup ne te porte pas dans son cœur suite à votre rencontre.


Simple constat. Et au final, Castiel avait prit connaissance qu'en fait, Serena connaissait plus ou moins deux de ses quatre enfants, Alexis et Dorian. Qui sait si un jour elle avait pas croisé Kendall, ou entre aperçu Roy.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   30/6/2016, 23:11

Je racontais ma journée et mon projet à Castiel et souriais chaleureusement lorsqu’il proposa son aide.

« Merci beaucoup ! Si jamais je te contacterais ! En tout cas j’ai une idée assez précise de ce que je vais faire du coup ça devrait aller ! Mais si jamais pour la disposition des cadres là je suis moins précise dans mes idées donc là je pourrais certainement te soumettre mes idées ! »


Nous trinquâmes ensuite et je souriais à Castiel. L’ambiance détendue de la soirée était agréable. Je fus heureuse que le vin lui convienne. Je fus heureuse de voir Sam aussi social. Enfin pas que ce chient sois asocial mais c’était toujours mignon de le voir s’approcher des gens tout contente en mode : « coucou veux-tu être mon ami ? ». C’était toujours marrant !

Je savais bien qu’aborder le sujet suivant serait délicat, mais je me disais que ce serrait peut-être une bonne manière de jouer carte sur tables. Je n‘attendais pas qu’il se confie à moi ou autre, mais le fait de mètre certains points au clair pourrait éviter des tensions ou des malaises entre nous. Je voulais aussi m’excuser en quelque sorte. J’avais lâché des vacheries à Dorian, qui n’était pas dirigées contre Castiel mais bon, elles l’impliquaient aussi. Et puis il y avait Evelyn aussi… J’eu un sourire triste lorsqu’il parla.

« Ouai… On peut dire ça… J’avais voulu voir Albert après l’accident de son beau-père et de sa mère et je suis tombé sur Dorian. C’est… Disons que je ne m’attendais pas à tomber sur quelqu’un qui n’aime pas les approches directes et souriantes… »

J’eu un petit rire nerveux et remis une mèche derrière mon oreille, tic nerveux quand tu nous tiens.

« En fait j’ai connu Albert il y a trois ans de cela, un peu plus même. Je lui donnais des cours de rattrapage en histoire. On s’est trouvé quelques points communs et le feeling passait bien. Je l’ai ensuite perdu de vue pour le retrouver il y a quelques mois. Ça m’a fait du bien de le retrouver ! C’est vraiment un bon ami ! »

J’eu un petit sourire en repensant à nos soirées pizza/Star Wars et autres juste à rigoler ! Je regardais ensuite Castiel avec un sourire légèrement crispé :

« Dorian semble du genre possessif du coup… C’est mal passé. »

Je repris une gorgée de vin avant de déposer mon verre sur la table basse. Je ne savais pas trop quoi dire d’autre. Voulait-il parler d’autres choses aussi ? Je le laissais du coup gérer le reste de la conversation. Lui laissant le choix ou non d’aborder d’autres sujets. On s’était vu à l’enterrement et vu ce que j’avais dit à Dorian le lien se ferait certainement dans son esprit. En attendant je tentais de me calmer un peu : quoi de mieux que de parler nourriture ?

« J’espère que tu aimes le gratin de pâtes ? Si jamais ça ne va pas j’ai toujours un steak dans le frigo si tu veux ? »

J’avais finis sur une touche d’humour, mais l’offre était quand même sérieuse, si jamais il préférait un steak… Enfin c’est vrai que le gratin de pâtes est pas le plat le plus glamour ou encore le plus exquis mais j’adorais. C’était simple et bon à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1109
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   3/7/2016, 22:18

Son verre à la main, Castiel écouta le récit de Serena, quand à la rencontre entre elle-même et son fils. Il garda un air calme sur son visage, tout du long. Il avait eu bien sûr le premier son de cloches de la part de Dorian, juste après leur rencontre surprise en ville l'autre jour. Alors, il voulait un peu entendre le point de vue de Serena la dessus, comment ça s'était passé selon elle et ce qu'elle en avait pensé. Ainsi il en su un peu plus sur comment Serena et Albert se connaissaient tous les deux, soit par le biais de cours de rattrapage en histoire, s'étaient perdus de vue pour se revoir. Sur la fin, il adressa un petit sourire compatissant à Serena.

C'est pas qu'il semble être possessif, il l'est.

Lui dit-il d'un air qui disait que Castiel voyait ce qu'elle voulait dire par la. Ça va, en très peu de temps, il avait cerné la bête ! Certes, il y avait encore plein de trucs dans son fonctionnement qui lui échappait, mais Castiel se rassurait en se disant que ça n'avait pour ça rien à voir avec ces dix sept ans passés sans le connaître. Que c'était un truc normal de parent à enfant, puisque des fois, Alexis le surprenait ou bien Castiel ne saisissait pas tout chez lui. C'était normal. Mais ça, le truc d'être possessif et tout, les circonstances de leur rencontre, il avait compris le truc. Il sorti sans en sortir réellement, de ses pensées, quand Serena lui annonça le repas de ce soir. Ayant un sourire amusé à son histoire de steak cela dit.

Ne t'en fais surtout pas ! Mis à part tout ce qui est tripes et abats, j'aime tout. Alors je ne doute pas un seul instant que ton gratin de pâtes sera délicieux.


Aucune raison de rater un plat pareil de toute façon non ? Simple et efficace, que demander de plus ? Et non, ce n'était pas parce que Castiel faisait partie de la haute société de Manhattan que ça y est, monsieur mangeait des tartines de caviar au matin et crachait sur les repas basiques. Il ne manquerait plus que ça.

Pour en revenir à toute cette histoire …. Sans vouloir m'en faire l'avocat ou le défenseur, puisque étant son père, en même temps, de ce que je sais, tu lui as tout de même balancé à la figure des choses que normalement, on garde pour soi.


Castiel ne faisait bien sûr pas allusion à son amitié avec Albert. Ça non merci, grandissez un peu les gens. Il voulait bien sûr lui parler de cette affaire avec feu Evelyn. Le genre de truc qu'on ne dit pas quand on rencontre quelqu'un ! Qui irait dire « ah tiens c'est toi qui a foutu une fille enceinte mais qu'en fait, on savait pas si c'était toi ou ton père ? » …. Certes, Dorian avait ses torts dans l'histoire, à réagir au quart de tour et être sympa comme on le savait ( il ne l'avait pas dit à Castiel mais ça va, quiconque le connaît un minimum peut le deviner ) mais Serena avait aussi ses torts dans l'histoire. Enfin, son tort. Ce qui du coup, amenait Castiel sur autre chose, un peu plus loin que ces chamailleries dignes de gamins de primaire.

Et du coup … pour Evelyn.


Voila, première étape, on annonce de quoi on va parler. Ah, petite gorgée de vin, et Castiel se posa un peu mieux sur le canapé pour la regarder dans les yeux.

Que sais-tu de cette histoire avec elle ?


Pour l'avoir vue à l'enterrement d'Evelyn et discuté un peu avec le copain de cette dernière, ou plutôt l'ex, il savait que les deux femmes étaient amies. Mais est ce qu'Evy lui avait tout raconté ? Quelques petites choses ? Ou bien est ce qu'Albert avait vendu la mèche ? Dorian en avait rajouté sans le vouloir ? Et puis surtout, depuis combien de temps elle était au courant si elle savait avant ? Avant qu'elle ne rencontre Castiel ? Savait-elle pour tout ça bien avant qu'ils ne couchent ensembles ou … Bref, il souhaitait savoir.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   3/7/2016, 23:29

Je fis un petit sourire quand Castiel confirma mon hypothèse. Je n’avais pas voulu être aussi directe, de peur de froisser mon ami. Ce que j’appréciais en ce moment avec Castiel, était que malgré la discussion houleuse, il restait calme et sympathique, ouvert envers moi. Je fus heureuse de constater qu’il ne me claquait pas la porte au nez, ou encore me faisais des reproches subjectifs parce que son fils était impliqué. J’étais soulagée d’avoir pu donner ma version des faits en quelques sortes, même si j’étais crispée.

Parler du repas m’aidait d’ailleurs à me détendre un peu. Je souriais à Castiel lorsqu’il me rassura concernant le repas. Monsieur Wilde toujours aussi galant et polis ! Mais je ne doutais pas que ses mots étaient sincèrement. Enfin j’espérais. Mais je voyais mal Castiel prétendre aimer manger quelque chose si ce n’était pas le cas pour ensuite devoir réellement le manger. Je bus une gorgée de vin et il revint à l’histoire houleuse de Dorian, ou plus précisément ce que je lui avais balancé. Je ne savais pas trop quoi dire. En fait si je savais exactement quoi dire mais rien que de repenser aux paroles de Dorian ça me fous hors de moi. J’essayais de garder mon calme en prenant le temps de déposer mon verre sur la table lorsqu’il enchaina sur Evelyn.

Je relevais mon regard sur lui, les yeux beaucoup moins pétillants. J’inspirais avant de moi-même m’installer plus confortablement et de commencer.

« Pour commencer concernant Dorian. Je me suis déjà excusé auprès d’Albert de ce que j’ai dit lui expliquant en partie pourquoi je l’avais dit et je suis … Contente en quelques sorte de pouvoir faire de même pour toi. Je… Bon sang, ton fils a été tellement… Enfin je ne sais pas je… J’étais soucieuse pour Albert, m’inquiétant pour mon ami, je débarque je vois son copain et je me dis pourquoi pas faire sa connaissance. En retour je me prends un coup de poing… »

Je pris une inspiration et calmais ma voix qui s’était légèrement emballée en racontant.

« C’est juste que je ne m’attendais pas à entendre autant de … De vacherie de sa part alors que je n’avais rien fait à part dire bonjour et sur le coup je me voyais mal me faire dénigrer de la sorte par, ce qui semblait, un gamin pourris et absolument odieux alors… Alors j’ai dit la première vacherie qui m’es passée par la tête. »

Je relevais les yeux sur lui, essayant de voir sa réaction.

« C’est puérils comme réaction, mais j’ai pas l’habitude de ce genre d’interactions. C’est… C’est l’excuse la plus minable mais le fait que ton fils me dénigrait de la sorte alors que lui-même n’avait pas été un saint envers Albert… Je trouvais ça un peu fort et sur le coup de l’émotion j’ai … Mal réagit.»

Je me réinstallais légèrement, ayant rebaissé les yeux, je regardais mes mains que je tordais nerveusement.

« Pour Evelyn c’est avec Albert. Il s’est un peu confié sur sa vie de couple et a donné le nom de la file de l’histoire. Je ne connais pas beaucoup d’Evelyn alors j’ai eu un doute. Et Evy de son côté avait une fois lâché un sous-entendu masqué sur son passé mais qui prenait du sens si on prenait en compte ce qu’Albert à raconter. Quand j’ai rencontré Dorian je ne savais pas que tu étais son père. Albert n’a jamais mentionné son nom de famille ou ton nom. C’est l’autre jour quand on s’est croisé dans la rue que j’ai fait le rapprochement. »

Je marquais un temps d’arrêt. Ne relevant toujours pas mes yeux sur lui je continuais finalement d’une voix plus basse.

« Je ne t’en ai pas averti plus tôt car je me disais que c’était ton histoire et puis … Ça aurait servi à quoi que tu saches que je connaisse Evelyn et toute l’histoire ? Je ne … je ne suis pas ta mère ou encore en position de te faire une remarque. J’ai mon avis sur l »histoire d’office, quand t’entend un truc pareil tu te fais des remarques, mais je ne me permettrais jamais de… »

De quoi ? Balancer ces remarques à la figure de ton fils ? Même si ce que j’avais dit ne reflétait pas entièrement mon état d’esprit vis-à-vis de la question. J’eu un petit rire ironique sans joie.

« Hypocrite de ma part de te dire ça si on compte ce que j’ai balancé à ton fils. »

Relevant finalement mes yeux sur lui, je plongeais mon regard dans le sien voulant qu’il comprenne ma sincérité sur mes derniers propos.

« Je suis sérieuse quand je dis que tu ne me dois aucun compte, si tu veux ne plus en parler je comprendrais et suivrais ta décisions, si jamais tu veux continuer je suivrais aussi. C’est ta vie privée Castiel et je respecterais cet espace qui est le tien comme je l’ai toujours fait ! »


J’avais toujours respecté sa vie privé, ne cherchant jamais à savoir en détail pour ses fils, ses anciennes relations ou autre. Oui je demandais mais plus en général, pas politesse, sans vraiment être intrusive. J'espérais juste qu'il me croirait.

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1109
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   4/7/2016, 13:26

C'était l'heure il semblait des explications. Et vu comment Serena se mit à parler, Castiel se dit que la jeune femme était prête à parler sans s'arrêter. Bon, petit coup de vin et on écoute. S'excuser auprès d'Albert, c'était une très bonne chose, puisque c'était ses paroles qu'elle avait cafté. Envers lui, d'un coté, elle n'avait pas trop à le faire, n'ayant pas de lien direct avec leur rencontre houleuse. A la limite, en faire à Dorian serait bien, mais il faudrait pour ça que son fils en fasse de même et ça … Bref. Castiel ferma brièvement les yeux, un air entendu sur le visage a cette histoire de coup de poing, l'air de dire qu'il voyait ce qu'elle voulait dire par la. Elle s'était prit des vacheries pour avoir simplement dit bonjour ? Castiel savait qu'il y en avait d'autres qui s'en étaient pris plein la gueule pour le simple fait de respirer … En effet, ce gosse était pas possible. Effectivement, c'était quand même puéril comme réaction. C'est pas Castiel qui allait la contre dire, mais en même temps Dorian avait ce don d'énerver les gens que son père lui connaissait. Ne disant toujours rien, Castiel avait cependant fait un petit signe de tête, approuvant cette histoire de ne pas être un saint envers Albert. Castiel ne savait pas tous les détails de leur histoire. Cependant, ni l'un ni l'autre n'avait été réellement un saint envers l'autre tout du long. Sans savoir exactement ce qui se passait, du peu qu'il avait vu ( des bleus sur chacun par exemple … ) c'était pas une histoire très tranquille. Bien qu'aujourd'hui ça semblait aller mieux.

Lorsque Serena se mit à lui parler d'Evelyn, Castiel reprit une gorgée de vin, l'écoutant quand à savoir comment elle avait su pour cette affaire. Hochant par moments la tête pour lui faire savoir qu'il suivait ses paroles. Comprenant comment, de fil en aiguille, Serena avait fait le rapprochement avec tout ça, et eu comprit l'autre jour en ville le lien entre tout ce beau monde. C'était délicat cependant comme attention de ne pas lui en avoir parlé plus tôt. Castiel lui en était reconnaissant. Non c'est sûr elle n'était pas en position de lui faire la morale, mais ça n'empêchait pas qu'elle aurait très bien pu le faire. A son tour, il eu un petit souffle amusé quand elle remarqua elle-même que c'était très ironique par rapport à ce qu'elle avait dit à Dorian, mais les circonstances n'étaient pas les mêmes non plus. Rien à voir. Castiel n'était jamais allé vers Serena pour l'agresser non plus. Finalement, Castiel prit une petite inspiration à la fin de ses paroles.

Bien je me doute quand même que je ne te dois aucun compte...


Lui fit remarquer Castiel, d'un ton léger cependant. C'était aussi l'une des raisons pour laquelle il ne se casait pas. Aucun compte à rendre à qui que ce soit. Donc ça n'allait pas être à Serena, avec qui, certes il s'entendait bien, avec qui il couchait régulièrement sans qu'elle soit sa petite amie, à qui il allait se mettre à rendre des comptes.

Serena, moi non plus je ne veux pas revenir sur tout ce qui s'est passé, concernant votre rencontre entre Dorian et toi. Je n'étais pas la, et tout ce que je sais, c'est les choses que vous me racontez toi et lui. Je connais mon gamin, je sais que mis à part envers quelques "élus", c'est un sale gosse que sa mère a pourri, je ne doute pas une seule seconde qu'il a pas été aimable envers toi. Toi aussi en retour tu n'a pas été bien maligne, désolé, mais sortir un truc comme ça juste parce qu'un môme est pas sympa ….


Castiel fit une petite moue, l'air de dire « voilà quoi... » Faut pas se mentir, c'était pas très mature de balancer un truc pareil. Oh pas juste pour le coté d'avoir énervé le gamin, mais après, ça donnait envie de lui confier des choses... Le coup du gosse pourri par sa mère, c'était gratuit. Envers Elise, la mère de Dorian. Si elle trouvai que le grand blond était un sale pourri, attendez qu'elle ne rencontre sa mère ! C'est en position foetale sous son canapé qu'on la retrouvera. Ah ces blonds … Non, pas Serena, elle, c'était une chic fille. Puis il fit un petit signe de la main, continuant à parler le plus calmement qui soit:

Enfin, ça, je n'ai pas vraiment grand chose à dire la dessus. Vous êtes tous deux, normalement, des adultes, à vous de vous comporter comme tel. Et pour Dorian, faire preuve d'un peu plus de diplomatie de temps en temps ne lui ferait pas de mal.


Ni à lui ni aux gens autour. Ça aurait sûrement évité toute cette merde oui !

Cependant, même si c'est tout à ton honneur de vouloir prendre la défense d'Alby, qui est ton ami, tu n'as pas à te mêler ainsi de leur histoire. Tous les deux en ont bavé lors de leur histoire, si bien que jamais aujourd'hui j'aurais pensé qu'ils en soient la, à bientôt emménager ensemble. Je sais que Dorian est un sale pourri, mais toutes les merdes qui leur sont arrivées ne sont pas toutes de sa faute.


Pas toutes, de ce qu'il savait encore une fois. Il savait qu'il y avait plein de choses qu'il ignorait, et qu'il ne voulait peut être pas savoir d'ailleurs. L'autre personne qui peut être en savait plus, c'était Alexis. Le nombre de fois ou il l'avait vu réconforter son aîné.... Mais assez parlé de ça. Chacun avait leurs torts, ce n'était pas la faute d'une seule personne dans cette histoire. Chacun avait à son niveau merdé, tout était dit, Castiel avait entendu le son de cloche de chacun, mais son rôle la dedans s'arrêtait la.

Et pour Evelyn …. je t'avoue que ça a été bien la merde. On a tous eu nos torts dans l'histoire, moi le premier, mais c'était …. je ne sais pas. Surréaliste.


Dorian qui couchait à gauche à droite, Evelyn qui se ramenait comme une fleur « hey je suis enceinte mais je sais pas du quel !  Ah et au passage je le garde ! » lui même qui comme d'hab, couchait partout avec tout le monde …. ah elle était belle cette journée. Le top du top ! Et on ne parle pas de ce qui s'était passé par après. Le malaise qu'il y eut entre Dorian et lui, la première rupture entre son fils et Albert, la fausse couche d'Evelyn... Lui ? Non lui comme toujours, il prends sur lui. D'autant plus que, faut pas se mentir, c'était aussi sa faute alors fallait assumer et ne pas se plaindre. Qui l'aurait écouté de toute façon ?

Je me doute bien que tu t'es fais ton avis sur l'histoire, et je me doute qu'il n'est pas très glorieux, c'est normal. Moi même qui y suit directement mêlé, je sais que c'est totalement débile comme histoire, qu'en plus, c'est un peu glauque... Vu que j'avais épousé Evelyn...


Il adressa un petit regard à Serena, l'air de dire qu'il n'était pas débile, il voyait que cette histoire ou père et fils se tapent la même fille, c'était pas sain !

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   4/7/2016, 22:33

C’était soulageant de pouvoir s’exprimer avec Castiel le coté calme et neutre de cet homme m’aidait. Il ne haussait pas le ton et ne montrais pas d’animosité ou de compassion, il restait neutre mais chaleureux. J’acceptais sa remarque concernant ma réaction avec un petit sourire désolé.

« Ouai je sais… Et crois moi je regrette! »

J’avais honte de moi et à la fois je ne supportais pas l’idée que je puisse décevoir d’autres gens comme Albert avec mon comportement. Je m’étais sentie si coupable lorsqu’il avait coupé les ponts pour une bonne semaine, ça avait été horrible. Mais bon, Castiel adoucissait un peu ma peine, restant neutre mais doux, sans jamais perdre de vue que oui j’avais merdé. Au moins je e faisais pas une crise d’obstinité à dire que c’était entièrement la faute de Dorian. J’avais mes tords et je l’acceptais, essayant de murir de la situation. Tien la dernière fois j’avais même réussit à éviter de le gifler ! Je hochais la tête lorsqu’il me conseilla de ne pas me mêler de l’histoire d’Albert et de Dorian de la sorte. Prenant une gorgée de vin je me laissais aller un peu plus dans le canapé.

« Je ne dis pas que toutes les merdes sont de sa fautes ! Albert.. m’en à un peu parlé et il m’a aussi raconté avoir des tords mais c’est juste que … Enfin je suis déjà protective envers les gens que j’affectionne mais … Le fait qu’Albert me raconte le contrôle que Dorian exerce, ou du moins c’est comme ça que j’ai perçu le fait qu’il lui interdise de voir certaines personnes et ainsi de suite… Sur le moment ça m’a fait penser à mon ex. C’est idiot, tout le monde n’est pas comme ça et je n’accuse pas ton fils d’être comme ça ! Je le connais à peine. Et même s’il a été odieux je ne dirais pas qu’il a l’air d’un psychopathe. Mais… A l’époque je suis partie après la première gifle, n’attendant pas que la seconde tombe, et quand j’ai porté plainte j’ai vu la déposition de l’ex d’Alexandre et… Ce genre d’homme… Ils ne sont pas normaux ni saint ! Et je ne veux pas que ça arrive à quelqu’un que j’affectionne ! Je pense que … Sur le moment ça a joué. »

Un monologue. Le premier vrai monologue de la soirée ou je me perdais dans le flux de mes parole sans peser chaque mot, laissant juste des mots exprimer mon ressentit sincère. Ma voix avait baissé vers la fin, mes pensées s’orientant vers des sujets plus sombres. Mais au final je relevais les yeux sur Castiel.

« Je ne tenterais jamais de m’imposer ou quoi à Albert et mes remarques sur ma relation avec ce dernier envers Dorian était une sorte de retour de l’ascenseur à ses répliques ! Albert est assez grand pour vivre sa vie… j’ai juste un peu peur pour mon padawan je suppose ! »

J’eu un petit sourire avant d’enchainer sur l’explication du surnom, voulant détendre un peu l’atmosphère sur le moment :

« C’est le surnom que je lui ai donné. L’un de nos points commun était Star Wars. Je pense qu’on a du regarder chaque trilogie au moins trois fois ensemble ! Et vu que c’est moi qui lui donnais des cours de rattrapage, il est devenu mon petit Padawan. On avait même une fois simulé un combat de sabre laser alors qu’il récitait la guerre de sécession ! »

Je rigolais doucement à ce souvenir. C’était le bon temps ! La conversation revint alors vers Evelyn et ce que j’en savais. Je l’écoutais. Surréaliste. Tu m’étonnes. Ce n’est pas tous les jours qu’on apprend que son amante couche avec son fils et tombe enceinte ! Je me demandais d’un coup si Castiel en avait jamais parlé ? Dorian en avait parlé, Evelyn et Castiel eux par contre n’avaient peut-être pas eu l’occasion d’en parler ? Je relevais vivement la tête lorsqu’il parla mariage. Malgré moi, je ne pus me retenir de lâcher surprise :

« Tu as été marié à Evelyn ? »

Le regardant interdite je rougis alors doucement.

« Désolé Je... je ne savais pas que vous aviez été marié… »

Je regardais alors mon amant, me disant que l’histoire avait été vécue par chaque protagoniste d’une manière différente. Je regardais Castiel en fronçais légèrement les sourcils :

« Ecoute … je … Je ne cherche pas à me mêler de ta vie privée, je l’ai toujours respectée et je continuerais ! Et j’ai bien conscience qu’on n’est pas super proche mais … La tout de suite ce que je m’imagine c’est un garçon paumé voir sa vie voler en éclat, une fille tout aussi paumée ayant peur pour la suite et toi qui prendrait les choses en mains essayant de rassurer tout le monde. Enfin j’y suis peut-être pas du tout mais... Si jamais … Tu as envie de pèter un câble, câble que tu n'aurais pas pu pèter dans mon scénario, je suis là ce soir et j’ai tout mon temps à te consacrer ! »

J'avais instauré un peu d'humour dans ma phrase, sans jamais tourner ma proposition au dérisoire. C'était sérieux, mais je ne voulais pas qu'il se sente forcé! C’est vrai que je voyais bien Castiel avec son caractère calme essayer de gérer la situation du mieux qu’il le pouvait, essayant de se maitriser pour ne pas inquiéter les deux autres mais bon… Il était humain avant tout… Tout humain a besoin de pèter les plombs un jour ou l’autre. Mais si jamais il refusait je ne le prendrais pas mal. La proposition était purement amical sans envie d’intrusion ou autre. Je proposais juste mon aide, s’il n’en avait pas besoin je serais rassurée d’une certaine manière me disant qu’il devait aller mieux. Et puis il était aussi en droit de refuser de vider son sac près de moi. Il avait peut-être un meilleur ami ou autre qui conviendrait mieux dans le rôle.


Je tentais un petit sourire encourageant à Castiel attendant de savoir ce qui suivrait.

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1109
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   4/7/2016, 23:40

Oh non, je t'arrête tout de suite, Dorian n'est absolument un psychopathe taré comme peut l'être ton ex. Certes, il a cette façon trop poussée de vouloir avoir le contrôle sur tout, c'est un sale pourri quand il le veut et quand il ne le veut pas, mais jamais il ne fera volontairement de mal ou causera du tort à Alby. Il l'aime trop pour ça.

Castiel n'était pas sans savoir que son gamin avait ce besoin presque maladif de tout contrôler dans sa vie. Mais sa vie à lui, pas celle des autres. Et oui il savait aussi qu'il était loin d'approuver toutes les relations qu'avait Alby, mais de la à l'interdire carrément à voir des gens ? Vraiment ? Ah qu'il était chiant ce gosse des fois, il ne pouvait pas avoir un mode de fonctionnement plus simple ? En tout cas, la chose dont il était certain, c'est que Dorian aimait Alby. En fait, depuis qu'il connaît son fils, il ne l'a jamais vu autrement qu'amoureux de lui, même avant qu'il ne le réalise vraiment, alors que ça crevait les yeux : il était fou de lui. Il l'avait dans la peau. Littéralement depuis leur tatouage. Il pouvait cependant concevoir qu'elle puisse avoir eu peur, mais rappelons qu'Albert avait une mère hyper protectrice, qui, à ce qu'on lui avait raconté, avait pété le nez de l'ex débile d'Alby. Castiel se doutait bien que Karen ne se gênerait pas pour aller toucher deux mots à Dorian si jamais. Mais c'était cependant parti d'une bonne intention concernant Serena.

Sinon, il avait compris que le surnom de padawan venait de Star Wars. Ou d'autre ? Et du coup elle se voyait comme un maître Jedi ? Alors quel duo du coup ? Qui Gon Jinn et Obi Wan ? Ou Obi Wan et Anakin ? Castiel pencherait plus pour le second. Après tout, le coté obscur, selon le code de conduite des Jedi, Alby y était déjà ! Ah ce qu'on s'amuse dans la tête de Castiel. Ça ne l'empêchait pas de suivre son explication du pourquoi du comment un tel surnom, riant doucement à ses mots. Ah on dirait bien que Serena ignorait que Evelyn et lui avaient été mariés ! Il eu un bref rire en voyant son air confus.

Et bien maintenant tu es au courant !


Il lui racontera un peu plus tard les détails de cette folle histoire si elle le voulait, ça ne le dérangeait pas. Il garda son regard calme, posé sur elle, alors qu'elle le regardait avec un peu plus de sérieux. Posant son verre, il l'écouta, hochant la tête lorsqu'elle disait ne pas vouloir se mêler de sa vie et ne le fera pas. Il l'écouta tout aussi calmement lorsqu'elle se mit à imaginer la scène, de comment ça s'était passé, son air calme disparu légèrement, laissant place à un léger voile de tristesse. Elle n'avait pas tort. C'était un peu comme ça que ça s'était passé. Si on rajoute le fait que le garçon était tellement paumé qu'il s'en était rendu malade, la fille avait tellement peur qu'elle en avait fait une fausse couche, et lui, qui tentait de ramasser les morceaux de ci de la. Puis, lorsqu'elle parla de péter un câble, son regard se fit un peu plus vif.

En effet, je n'ai pas pété les plombs.

Castiel avait commencé à parler, tout aussi calmement que précédemment, baissant brièvement son regard avant de le remonter sur elle.

Je n'ai pas pété les plombs lorsqu'à la fin de l'année 2014, j'ai appris qu'une allemande m'avait il y a 17 ans, fait un fils dans le dos. Fils qui s'est démerdé pour me retrouver. Je n'ai pas pété les plombs lorsque j'ai accepté de le rencontrer, et de faire un test de paternité. Je n'ai pas non plus pété les plombs quand début 2015, j'ai découvert qu'une française cette fois, m'avait caché pendant presque 19 ans que j'avais une fille. Que j'ai dû rencontrer par hasard. J'ai pas pété les plombs quand j'ai reconnu ces deux enfants.


Voila pour au passage la petite confession sur sa vie dissoute, sur ses deux aînés qu'on lui avait caché. Nul doute qu'en parlant de fils et d'allemande, elle aurait compris qu'il parlait de Dorian. La de son point de vue, il n'avait pas à péter un câble, parce qu'étant le père, il se devait de rassurer ces gamins, de les mettre à l'aise et leur faciliter la vie.

Quoique, j'ai eu l'occasion de « m'expliquer » un jour avec chacune de ces deux femmes... Mais non, je n'ai pas non plus pété ma pile le jour ou j'ai appris que la femme que j'avais un jour épousé, bourrés tous les deux à Vegas si ça t'intéresse, était enceinte, soit de moi soit de mon fils. Et dès qu'à un moment ça semble aller mieux il se passe à nouveau autre chose !


Que ce soit pour lui, ou pour chacun de ses enfants même ! Il pensait que ça se passait mieux ? Et non ! Un jour ça retrouve un Dorian complètement amorphe, un autre jour il retrouve Alby avec des bleus ( oui, au cas ou, il voit Alby comme l'un de ses gamins si jamais ), d'autres soucis avec Kendall, et quand ces trois la vivent calmement, c'est Alexis qui prends le relais ! Une fois toutes les éclipses, mais quand même. Haussant les épaules, Castiel regarda Serena avec un brin de peine dans les yeux.

A quoi ça me servirait de péter un câble maintenant, alors que ça fait des années que je n'en fais rien ? C'est que je déteste m'énerver, perdre mon calme … Et je ne saurais même pas par ou commencer pour ça...


Pour se lâcher, même si ses confessions étaient un bien bon début.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   5/7/2016, 18:16

J’avais fait part à Castiel de mon ressentit, lui proposant de pèter les plombs devant moi s’il voulait. Je vis bien son regard se voiler de tristesse, ce qui renforça mon envie de l’aider. Même si je ne savais pas quoi faire de plus. Du coup lorsqu’il prit la parole je ne le lâchais pas des yeux, plongeant mon regard dans le sien. Il commença à parler deux de ses enfants, dont un que j’identifiais comme étant Dorian. Je fis une petite moue. Ca a dû être un choc pour lui ! Découvrir deux enfants, quasi à la suite l’un de l’autre et dans de tels circonstances. Pas que je ne le lui souhaite pas ! Castiel était un père génial et on voyait à sa façon de parler que ses enfants étaient ses trésors, mais lui qui justement était u tel père aurait peut-être aimé savoir plus tôt qu’il était  père justement ? Malgré mes songes je me tus, ne connaissant pas toute l’histoire et ne voulant pas l’interrompre !

Il parla ensuite d’Evelyn. Mariés bourré à Vegas ? Outch ! Je me mordis la lèvre. Le son de cloches était largement différent pour Castiel que pour Dorian. Je ne parlais toujours pas mais à ce moment j’avais décidé de prendre la main de Castiel dans la mienne. Je n’avais pas pitié de lui mais entendre qu’il était resté calme malgré tout ça, sans jamais craqué parce qu’il ne le pouvait pas… J’avais envie de l’aider. Du coup je serais doucement sa main. Son regard me glaça le sang. Cela faisait quand même quelques mois qu’on se fréquentait et je n’avais jamais vu mon amant peiné. Ne laissant jamais rien paraitre, encaissant tout… Je n’avais pas pitié de lui, bien au contraire, je l’admirait et voulais l’aider !

Sa dernière phrase me fit sourire doucement. Plus un sourire triste et compatissant. Je m’approchais doucement de lui et passais mes bras tout aussi doucement autour de ses épaules, me callant contre lui, mon menton reposant contre son épaule. Un simple câlin. Ça n’allait peut-être pas changer son monde, peut même ne pas avoir d’effet du tout mais j’avais eu l’envie de le serrer dans mes bras et lui dire que tout ira bien ! Sauf que ça je n’en savais rien. Du coup je me décidais à dire autre chose d’une voix douce.

« Je crois qu’avoir dit tout ça était déjà un bon début, tu ne crois pas ? »

Je n’ajoutais rien de plus, le serrant simplement dans mes bras. Fallait-il vraiment plus ? Je n’en savais rien. Mais si jamais c’était le cas je faisais confiance à Castiel pour me le faire savoir. Tous les pétages de câbles n’incluent pas de la vaisselle brisée, ou encore des gros coups de colère. Parfois s’était juste se laisser aller. Mais je me doutais que même ça c’était rare pour Castiel. Je sursautais violement contre lui lorsque le mineur du four se déclenchais. Riant de ma propre bêtise je me reculais doucement.

« Désolé, j’avais totalement oublié le gratin ! Prêt à passer à table ? »

La fin de ma phrase avait sonné plus doucement. Peut-être voulait-il encore parler un peu ? Ou pas encore une grande faim ? Je pouvais aussi simplement éteindre le four et attendre encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1109
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   5/7/2016, 20:12

Castiel fut vaguement surpris de sentir la main de Serena se serrer doucement dans la sienne. Surpris parce qu'il ne s'y attendait pas, mais ce fut une bonne surprise malgré tout. La seule chose que Castiel redoutait un peu si on peut appeler ça comme ça, c'était qu'elle puisse éprouver de la pitié. Qu'elle puisse être dégoûtée d'apprendre ces choses la, ces informations concernant sa vie plus ou moins dissoute, en colère, qu'elle ne veuille plus le voir, ça serait très bien passé par contre. Mais qu'elle puisse le prendre en pitié, ça par contre il se serait senti assez mal à l'aise. Pas besoin de pitié surtout pas concernant des situations ou la plupart, il en était le fautif selon lui. Mais non. Dans son regard, Castiel ne vit rien de ça. Ou alors elle le cachait bien. Aucune idée. De toute, il était parti dans le récit de ses peines les plus récentes.

S'il fut surpris lorsqu'elle lui avait prit la main, qu'est ce que ce ne fut pas avec son étreinte ! Il la laissa bien sûr faire, voyant rapidement ou elle voulait en venir. Et une fois la jeune femme contre lui, Castiel ferma les yeux, expirant doucement alors qu'il relevait à son tour ses bras pour les passer simplement autour d'elle. Serena n'avait pas besoin d'en dire plus concernant tout ça. Castiel lui même, n'aurait su quoi dire. Des fois les gestes parlaient et avaient plus d'effet que des mots. Ce fut le cas de ce simple câlin. Bien sûr, suite à cette histoire, ces histoires, il avait eu droit à des câlins, ou avait prit des gens dans ses bras. Kendall son aînée qui une fois qu'elle fut mise au courant, l'avait prit dans ses bras et avait aussi tout fait pour apporter sa bonne humeur dans ses visites. Quelle gamine merveilleuse … et dire qu'il a été privé d'elle pendant toutes ces années … Non, ça va, Castiel n'allait pas se mettre à pleurer. Ça ne risquait pas. Mais ce soir la, après avoir commencé à vider son sac, ça lui fit beaucoup de bien, qu'un tel réconfort. Surtout inattendu ! Ça faisait du bien, vraiment. Contre elle, Castiel hocha doucement la tête à ses mots.

Un très bon même.


D'en parler à quelqu'un de plus ou moins extérieur, ça faisait du bien. Il était loin d'un vrai pétage de câble, ou d'une bonne déprime, ou il ne savait quoi d'autre, mais c'était un bon début. Comme Serena, Castiel eu un sursaut, moins violent que sa maîtresse cependant, en entendant un bruit sorti d'il ne savait ou. Il défit ses bras d'autour de Serena, et malgré la brève frayeur, un peu plus détendu qu'avant. Souriant même à la jeune femme.

J'avais oublié un peu tout le reste j'avoue ! Mais oui, faisons-y honneur je t'en prie.


Ils pouvaient toujours continuer à parler en mangeant. Pas en même temps on se comprends, mais autour du repas. Aussi, une fois que Serena se leva, il en fit de même.

Si tu as besoin d'un coup de main n'hésite pas.


Ne serait-ce que pour transporter leurs verres de la table basse à la table. S'ils mangeaient à table. Sait-on jamais, ça arrive à tout le monde de manger au salon en mode gitan des bas quartiers ! Quoique, plus en famille ou entre amis que lorsqu'on a un invité. Et oui, grand effort on est d'accord.

En tout cas, si toutes ces histoires t'ennuie, tu as le droit de me le faire savoir.


Lui dit-il avec franchise. Elle n'était pas la pour écouter tous ses problèmes, ses histoires et autre ! La il s'était mis à en parler parce qu'elle l'y avait invité gentiment mais quand même, on était loin de la grosse marrade ce soir. Chose à laquelle, Castiel s'était un peu attendu, mais pas à ce point.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   9/7/2016, 14:51

Je souriais contre son épaule, alors que je sentais ses bras autour de moi et qu’il me répondit que c’était un très bon début même. Vider son sac d’un coup pouvait parfois faire plus de bien de bien qu’on ne le pensait ! Et puis il n’avait jamais pu vraiment se plaindre de tout ça, ou raconter, du moins pas sans devoir rester fort et maître de la situation pour aider les autres. Ses enfants avaient une chance inouïe de l’avoir ! Mais je ne pus m’empêcher de me poser la question suivante : lui il avait qui ?

Je sursautais quand le minuteur se déclencha avant de rigoler doucement de ma bêtise tout en me détachant de Castiel. Nous nous levâmes et je me dirigeais vers mon four. Ma cuisine séparée du salon par un simple comptoir. Le salon formant une grande pièce incluant un coin salle à manger au quel on accédait via deux marches, sans autre délimitation. Je souriais à Castiel lorsqu’il proposa son aide et répondis tout en sortant le gratin, gratiné ce coup-ci, du four.

« Oh ça va t’inquiètes, tout est déjà à table, manque que le plat ! »

Je me redressais et amenais le plat à table toujours en souriant, invitant de même mon invité à s’installer. J’entrepris alors de lui servir une part.

« Ça ne m’ennuie pas ! Si tu as besoin de vider ton sac, hésites pas, et pas que pour ce soir ! Je ne sais pas si j’oserais relancer le sujet un autre jour, de peur de mettre les pieds dans les plats, mais si jamais tu en as besoin alors je serais là pour t’écouter ! »

C'est clair que je me voyais mal l'accoster: "hy ça va? T'as pas mis une femme enceinte dernièrement avec Dorian? Sinon je connais d'excellent antidépresseur!". Oui mais non. Je tentais alors une note d’humeur me servant à mon tour avant de m’asseoir.

« Pour une fois que ce n’est pas moi qui fait des monologues ! »


Je m’emparais alors de la bouteille de vin sur la table et resservit nos deux verres. Avant de le regarder en souriant.

« Tu me diras des nouvelles du fromage. Je me suis amusée à le râper moi-même, ils n’en avaient plus en magasin, j’ai dû acheter un bloc. C’était assez marrant je dois avouer ! C’est marrant comme aujourd’hui les gens ne prennent plus le temps de cuisiner, tout est déjà prêt à l’emploi. C’est un peu dommage je trouve mais bon ! Bon appétit ! »

J’avais pris une gorgée de vin avant de prendre une première fourchette de gratin. Le sel et le poivre se trouvaient sur la table, comme un panier avec une baguette préalablement coupée en tranches, au service de Castiel si jamais il le désirait. Sam nous avais suivit la queue battante dans l’espoir de pouvoir grignoter un petit quelques chose mais avant finit par faire un tour de table infructueux alors que j’étais entrain de servir le repas et s’était maintenant couché quelque part sous la table. Pauvre petite chose sans toit, ni gamelle de nourriture pleine a même pas 10 mètres de lui ! Je ne savais pas trop si je devais relancer un sujet, autre que les soucis de mon ami, ou si je devais relancer ce sujet précisément. Du coup je décidais de ne rien relancer du tout, me disant que Castiel m’indiquera bien s’il veut préfère parler de l’un ou de l’autre. En tout cas je me félicitais d’avoir une bouteille de vodka dans une de mes armoire, c’est le minimum lorsqu’on reçoit un russe non ?!

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1109
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   13/7/2016, 12:47

Et bien s'il n'avait rien d'autre à faire que de se mettre à table, soit ! Compliqué comme effort vous vous en doutez. Une fois le repas à table, Castiel s'installa lorsque Serena l'y invita. Celle-ci commençant à le servir alors qu'elle le rassurait sur ses soucis. Ou pour être plus exact, sur le fait qu'elle n'y voyait pas d'inconvénient à écouter ses histoires. Que ce soir, elle était la pour lui s'il en avait besoin, et pas qu'aujourd'hui. Il lui adressa alors un sourire reconnaissant, avant de sourire de manière plus amusée.

J'aurais peut être continué à m'épancher, mais la sonnerie du four m'a coupé dans mon élan je dois avouer.


Et c'était pas plus mal. N'ayant pas spécialement l'habitude de raconter ses tourments, il ne savait pas jusqu'à quel point il avait besoin de vider son sac. A nouveau, un plus franc sourire se fit sur ses lèvres.

C'est pas faux ça.


Que pour une fois ce n'était pas Serena qui parlait le plus. Et encore, la soirée n'était pas terminée, qui sait si sa maîtresse n'allait pas à nouveau rectifier le tir ! Ah tiens, la preuve immédiatement. Puisque Serena se mit à lui faire tout un speech sur le fait qu'elle avait râpé le fromage elle même, le fait aussi que les gens ne prenaient plus le temps de cuisiner, tout étant prêt. Finissant par lui souhaiter un bon appétit. Castiel lui adressa un sourire en la remerciant, avant de gouter au plat dans son assiette. Plat qui trouva grâce à ses yeux.

C'est très bon en tout cas.

Eh non, ce n'est pas malgré son train de vie que Castiel ne jurait que par le caviar et le champagne. Faut pas oublier d'ou il venait, à la base d'une famille tout ce qu'il y a de plus normale. Pas pauvre, pas riche, normale. Qui ne manquait de rien et qui savait apprécier les choses simples de la vie.

Mais tu as raison, les gens ne prennent plus le temps de rien faire de nos jours. A manger, élever leurs gosses et je ne sais quoi d'autre.... Enfin en ce qui me concerne, j'aime bien cuisiner quand j'ai le temps. Ça détends je trouve.


Et quand il n'avait pas le temps, il passait généralement par un traiteur. Ou bien commandait à manger. Quand Dorian vivait à l'appartement, il s'occupait de ça de temps en temps. Maintenant il n'y avait qu'Alexis en âge d'aller aux fourneaux, et même s'il savait un peu se débrouiller... Voila quoi. C'était pas mauvais, mais très simple disons. Enfin ces derniers temps il tentait de rectifier ça :

J'essaye d'apprendre à Alexis – tu sais, celui qu'on a vu sur l'application de rencontres – quelques recettes, quelques que je tiens de ma mère. Histoire de transmettre les traditions si tu veux.


Mais bon, il fallait le temps de faire ça. Et généralement, c'était le week-end qu'ils pouvaient faire ça, quand Castiel ne travaillait pas et Alexis n'avait pas cours, ou sport, ou potes.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   18/7/2016, 21:41

Je rigolais doucement à sa remarque amusée sur la sonnerie. Et répondis sur le même ton.

« Je vais lui couper le sifflet, pour punition ! »

D’un autre côté c’était vraiment dommage. J’avais l’impression que Castiel n’était pas du genre à s’étendre sur ses soucis, du coup le fait qu’il ait été interrompu cassait en effet son élan. J’avais peur qu’il ne se confie plus du tout… Enfin j’espérais qu’il puisse quand même en parler, même si c’est avec quelqu’un d’autre. Je fis une autre vanne, sur les monologues ce coup-ci, pour le détendre, après tout on avait le droit de passer une bonne soirée ensemble sans se prendre la tête non ? Je fis un large sourire lorsqu’il complimenta le plat.

« Heureuse que ça te plaise ! »

Je pris une bouchée lorsqu’il se mit à parler, hochant la tête, partageant le même sentiment. Une gorgée de vin plus tard je répondis.

« Si tu aimes oui ça détend. Ma voisine du dessus par exemple déteste cuisinée ça là stress plus qu’autre chose. Moi j’aime bien. Mais c’est vrai que les gens perdent beaucoup d’habitudes !"

Je continuais de manger, le laissant prendre la parole. Je m’arrêtais une seconde de mâcher cherchant à visualiser son fils, avant de hocher la tête, sans l’interrompre. J’eu un sourire amusé et avalais avant de répondre :

« Y a combien de shoot de Vodka en moyenne par plats ? »

J’avais envoyé une pique amusée, sachant pour ses origines, et me disant que ça mère était peut être russe. Je me souvenais qu’il avait dit avoir des souches par-là, mais je ne savais plus s’il ne m’avait jamais parlé de sa mère spécifiquement. Je rajoutais sur un ton plus doux :

« Et ça va il s’en sort ? Il n’a pas encore fait exploser la cuisine ? »

Qui sait ! Moi la première fois que j’avais cuisiné j’avais réussi à faire cramer le bacon, attendant qu’il ait la même texture que quand ma mère le faisait… Sans le tourner ! Heureusement je m’étais améliorée depuis !

« Et sinon tes projets de voyages au fait ? Le fait d’en avoir parlé ne te donne pas enve de concrétiser ? »


......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1109
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   20/7/2016, 12:15

C'est vrai que ça dépendait des gens que l'effet de la cuisine sur eux. En un sens, Castiel lui était quelqu'un qui aimait les choses manuelles et qui demandaient de la patience, comme la peinture par exemple. Donc ça se rejoignait un peu, l'activité calme au milieu de sa vie de dingue.

Tu parles en shoot ? Des bouteilles entières voyons ?


Répondit-il sur le ton bien évident de la blague. Bien que Castiel ne dira jamais que le cliché des russes porté sur la bouteille est faux, en revanche leur cuisine n'était pas basée sur la vodka uniquement. Heureusement, vous imaginez un peu le tableau sinon ? Le gamin qui se ramène à l'école avec son panier repas, ses petits raviolis a base de la boisson dans son panier. Bonjour l'ambiance.

Non heureusement ! Il n'est pas mauvais du tout, mais c'est pas le truc qui le passionne le plus au monde, c'est sûr. J'ai bon espoir que l'an prochain il s'y intéresse de plus près, vu qu'il projette de faire des études sportives.


Avec du coup plein de sport, des cours justement sur la nourriture et ce genre de choses. Bien qu'à la maison ils mangeaient équilibrés, se faisant tout de même plaisir régulièrement, ce serait une bonne chose si ses études poussaient son gamin à vouloir manger le plus sainement possible, et du coup, se mettre aux fourneaux. Comment ça le père ne voyait que ce qui lui serait bénéfique ? Pfff ! N'importe quoi ! Par contre ça risquait d'être le plus petit qui râlerait s'ils étaient abonnés au régime poulet haricots.

Oh si, ça donne envie, forcément et je compte bien me lancer un de ces jour. Mais j'aimerais aussi faire un truc avec l'un de mes gamins. Et que généralement pendant les vacances, la plupart vont chez leur mère, ça reste la priorité. Mais un de ces jours c'est sûr.


Lui dit-il avec un sourire avant de prendre une gorgée de vin. Il montrera la Russie à Kendall et Dorian, eux lui feront voir les lieux ou ils ont grandi. Ils iront peut être tous qui sait se faire un voyage tous les cinq et pourquoi pas même emmener les compagnons de chacun. Ce serait cool, et c'était à faire de toute façon.

Mais en ce qui me concerne, je pense profiter de ma période père célibataire pour me faire un petit truc. J'ignore encore quoi... des suggestions ?


Comme style de voyage. Lieu ou aller. L'Europe, ça, pas de souci, Castiel avait quand même bien visité de ci de la, mais n'avait pas tout vu. Depuis son arrivée à New York, il avait eu le temps, avec la mère de son petit dernier, de se faire quelques voyages aux Etats-Unis. Plus un voyage de noces mais sur une île, rien à voir. Au pire il se fera Ibiza tiens.

Et je suppose que toi, avec Sam, ça risque d'être un peu compliqué non ?


Compliqué, mais pas infaisable non plus.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   21/7/2016, 20:39

Je rigolais à sa réplique sur l’utilisation de la vodka en cuisine. Je pris un air innocent et ébahit à la fois, absolument théâtrale.

« Ah bon ?! Pas des barils ? »


Si jamais c’était le cas j’imaginais les repas de familles dégénérer bien vite. Pas nécessairement en négatif ! Je haussais les épaules quand il racontait que son fils n’était pas passionné par la cuisine, tout en souriant amusée.

« Ça viendra peut-être comme tu dis. Et puis bon, ce n’est pas l’activité la plus fun pour un garçon en pleine croissance ! »

Maintenant s’il faisait des études sportives il devra en effet s’y intéresser, mais bon. Il ne devait pas non plus cuisiner une poche feuilletée au saumon et aux épinards. Enfin si jamais il apprenait à cuisiner ce genre de chose, je l’embaucherais volontiers comme cuisiner personnel ! J’abordais ensuite un sujet plus léger, les vacances, lui demandant s’il comptait finalement faire son voyage en Russie. Je souriais alors qu’il parlait de concrétiser ce voyage, et l’écoutais tout en mangeant. J’étais content pour lui, qu’il entreprenne de tels voyages avec ses enfants, qu’il veuille montrer une partie de son patrimoine et leur faire découvrir le monde ! Je rigolais doucement avant de prendre une gorgée de vin à mon tour avant de hausser les épaules :

« Un road trip au Texas ? Parait que les filles y sont bien roulées et que les hommes sont excellents au rodéo ! »

Je blaguais avec cette proposition, néanmoins connaissant le caractère dragueur de mon amant l’idée ne serait pas si mauvaise. Aventureuse mais pas mauvaise. Je redevins sérieuse sinon, me remémorent spontanément l’Italie.

« Sinon l’Italie c’est toujours rêvé pour la bouffe l’art et le soleil bien sûr ! Ou alors un petit village français ? »

C’est vrai que c’était plus calme comme voyage, mais il y avait tellement à voir. Les petites rues italienne, les œuvres d’arts, les pizzas délicieuses, les marchés avec des olives fraiches, les petites villes français avec leurs champs de lavandes. Bon y avait aussi les capitales polluées, et bruyante comme ici, mais on pouvait les éviter facilement. Il parla alors de Sam et je souriais doucement.

« Ca dépend du type de voyage. Si jamais je prends l’avion, faudra le mètre dans une cage de transport dans la soute, certaines compagnie aérienne sont très bien au niveau de ce service-là. Sinon si jamais je prends la voiture c’est plus simple en effet. Sinon j’ai deux trois amis à qui je pourrais le confier sans que ça ne pose problèmes, et si jamais dans le pire des cas il y a toujours les hôtels pour chiens… même si je ne suis pas fan je dois avouer, de laisser Sam avec des inconnus. »

Bon c’est vrai qu’il fallait que je prenne le facteur Sam en compte, mais c’était largement faisable. Je n’osais pas dire à voix haute que je pourrais toujours demander qu’Albert le prenne, certaine qu’il adorerait le prendre chez lui quelque temps, vu qu’il voulait un chien, sachant pertinemment que ça impliquait l’avais de Dorian. Ce n’états pas méchant, mais juste pas nécessaire vu que la soirée prenait un ton agréable.

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1109
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   25/7/2016, 13:06

Peut être que ça viendra en effet. Cependant, l'argument comme quoi ce n'était pas l'activité la plus fun qui soit pour un gamin de son âge n'était pas tout à fait valide. Il n'y avait qu'à voir Dorian s'éclater à faire ça. Au moins, Alexis n'était pas un cas désespéré. Ça ne le branchait juste pas plus que ça, mais Castiel préférait qu'il sache se débrouiller tout seul la dedans que de devoir toujours compter sur des trucs tout fait, ou commander à manger. Mais ça viendra peut être avec la suite de ses études. La proposition de Serena quand à partir au Texas le fit un peu grincer des dents. Pas pour l'aspect des personnes qu'elle y décrivait, mais d'autres choses qu'elle n'avait pas dit.

Ah oui le Texas … Etat d'homophobes notoires, quelle joie !


Fit-il en faisant les gros yeux à lui même. Pas à Serena. S'il y a un Etat ou il ne mettra pas les pieds, c'est la bas. Heureusement, ou du moins il l'espérait, tout le monde n'était pas comme ça la bas. Sinon, il pouvait en parler de la Russie hein... Mais le Texas, c'est non. On avait beau parler y aller en touristes, il n'empêchait qu'il n'avait pas envie de se confronter à la mentalité fermée des gens de la bas. Il avait d'autres choses à faire que ça. Il écouta la suite des propositions de Serena, tout en continuant à manger ce qu'il y avait dans son assiette.

J'ai déjà été en Italie en fait, j'ai un ami d'enfance qui y a longtemps vécu et ainsi j'y suis allé quelques fois. La France, c'est ma fille qui se chargera de me faire découvrir ça un jour. Elle est française.


Précisa ensuite Castiel, avec un petit sourire. L'Italie, il le lui avait dit l'autre jour, il l'avait visité quelques fois, et c'est vrai que c'était un beau pays. Mais quitte à se faire une petite virée, autant faire un pays qu'il ne connaissait pas encore. Et la France, un jour il ira avec Kendall, voir un peu la ou sa fille avait grandi. Partir en voyage pour Serena sera en revanche un peu plus compliqué à mettre en œuvre. A présent elle avait un chien chez elle qu'elle ne pouvait laisser seul. Il existait bien sûr plein de façons de faire pour tous les deux, mais ça restait plus compliqué que si on est seul et sans attache du genre.

C'est sûr que d'avoir un animal, ça comporte des inconvénients sur ce point la. C'est pour ça que, même si j'aime beaucoup les animaux, je n'ai jamais voulu en avoir.


Aussi sympa soient-ils, c'était trop de contraintes pour un homme qui n'aimait pas les contraintes. Certes, c'est cool les animaux, mais il n'avait jamais non plus eu l'envie forte d'avoir un animal. Il avait toujours vécu sans, et n'en n'était pas mort quoi.

Tu verra bien le jour ou tu voudra partir, comment faire avec lui. Il y a toujours moyen de faire quelque chose.


Dit-il avant de prendre une autre bouchée de son plat.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 538
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   24/8/2016, 13:48

Je fis une petite mine désolée. Ouai j’avais oublié que le Texas était aussi réputé pour son homophobie. Je repris une gorgée de vin. Ouai bon y avait effectivement mieux que le Texas. Pourquoi pas les pays Bas ? Ils étaient réputés pour leur ouverture d’esprit. Enfin je ne rajoutais rien sur le sujet, Castiel grinçant littéralement des dents m’en dissuada. Passant au reste des propositions je me dis que quelque chose devait bien le tenter à un moment ou l’autre. Je souriais intéressée lorsqu’il parla de l’Italie et de la France. L’Italie j’étais au courant pour ses liens, pas la France. Je souriais joyeusement, sas vouloir m’imposer dans sa vie je me permis une remarque :

« Ca serra certainement sympa de visiter la France avec ta fille ! »


Je me réjouissais vraiment pour lui. Et je l’admirais. Il semblait si proche de ses enfants, on voyait que malgré son côté volage il assumait ses actes et prenait soin de ses enfants ! Ces gamins avaient vraiment de la chance d’avoir un père comme Castiel !

« Sinon il y a encore la Belgique, juste à côté de la France, le fromage en moins, le chocolat en plus ! Sinon un truc qui pourrait être super sympa à faire aussi, d’un registre totalement différent de l’Europe occidentale ce serait l’Indonésie ! J’ai vu un reportage dessus l’autre jour, ça semble être un pays magnifique ! »


Castiel parla alors de Sam et des inconvénients à voyager avec lui. C’est vrai qu’il fallait penser à plus de trucs, mais ce n’était pas infaisable non plus ! Sa réponse me fit sourire et je haussais les épaules doucement.

« Je pense que ça dépend du type de vie que tu mènes. Regarde moi je ne voyage pas beaucoup, donc pour les rares voyages que je ferais je trouverais bien un moyen ! Toi par contre tu sembles bouger déjà plus, en plus des voyages pour ta galerie donc là c’est déjà plus régulièrement que tu devrais trouver des solutions. Dans ce cas-là soit je prendrais un animal qui voyagerais avec moi, soit en effet je n’en prendrais pas. »

Je hochais à sa tête. En effet je verrais sur le moment même. Les possibilités étaient multiples donc je n’éprouvais pas un grand stress de ce côté-là. Et puis bon, je n’allais pas partir d’ici quelques jours non plus ! Je repris quelques bouchées de mon plat. Un petit silence confortable s’installa. Je ne sais plus comment, mais je repensais au film « dans l’ombre de Mary » qu’une collègue m’avait conseillée. J’avais regardé la bande annonce mais avait un sentiment mitigé vis-à-vis de ce film.

« Tu connais le film « dans l’ombre de Mary » ? Une collègue me l’a conseillé mais suite à la bande annonce j’hésite. »


Fallait avouer que la bande annonce annonçait un truc bien sentimental mais à la fois comique. Le tout était de savoir lequel de ces deux aspect remportait la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1109
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]   5/9/2016, 23:21

Elle n'avait pas tort, ça dépendait aussi du train de vie de la personne. Lui même, ne se voyait pas avec un animal à sa charge, pas un chien en tout cas. Trop de contraintes pour ça, même si un animal, ça restait quelque chose qu'il aimait beaucoup. Ça n'allait juste pas avec son mode de vie. Quoique vous lui diriez, des enfants non plus alors …. Relevant la tête après un petit silence assez agréable, Castiel avait entendu Serena reprendre la parole, lui posant une question sur un film. Terminant sa bouchée, Castiel reposa ensuite sa fourchette avant de rappeler du film dont elle parlait. Et hocha la tête quand il s'en souvint.

Je vois oui, c'est le film avec Tom Hanks, sur comment Disney a pu obtenir les droits sur Mary Poppins ? Je l'ai vu une fois. Ce n'est rien d'exceptionnel, mais ça passe le temps de mon avis.


C'était toujours intéressant de voir les coulisses des choses, même si c'était un peu romancé. Comment était il tombé la dessus ? Un nuit d'insomnie. Vous n'imaginez pas tout ce qu'on peut faire et voir pendant ces temps-la. Une nuit même Castiel n'arrivant tellement pas à dormir qu'il s'était mis en tête d'apprendre un peu de japonais. Écrire ou lire, il en était incapable, mais par contre, il savait quelques petites phrases. Qui, sûrement, ne lui seront d'aucune utilité. Allez placer « le parapluie est noir », comme ça, dans une conversation. Suite à sa question, autre chose revint en mémoire de Castiel.

Par contre la Mary Poppins … mon dieu ce que j'ai pu entendre les chansons du film ! Élève seulement un enfant anglais, à Londres, et tu va en souper.


Castiel ponctua sa phrase d'un petit soupir. Un peu nostalgique. Tout parent a, à chaque époque, droit à des films dont la musique vous reste en tête parce que votre gamin n'arrête pas soit de regarder le film ou dessin animé, soit de le chanter. Alexis, gosse, avait eu sa période Mary Poppins, mais ça avait duré moins longtemps que le roi Lion. Roy, lui, même s'il avait bien aimé la Reine des Neiges, ne lui avait pas cassé les oreilles avec cette fameuse chanson ( non, ça, c'était Castiel lui même qui s'en était chargé mais chut ), le gamin étant lui un grand fan d'Iron Man, Captain America, les Avengers et leur clique.

Et, comme il l'espérait en venant ici, ils passèrent une soirée des plus agréable. La conversation varia tout au long de celle-ci sur des sujets plutôt légers, contrairement à la façon dont elle avait débutée. D'ailleurs, a aucun moment de la soirée Castiel ne revint la dessus. Et si le sujet s'en approchait trop, il en changeait. Non pas qu'il n'arrivait pas à en parler, mais que pour ce soir, il estimait en avoir assez dit. Et ne voulait pas ennuyer Serena avec ses états d'âme. A la place, il ira faire ce qu'il fait de mieux dans ces moments la : se bourrer, et aller trouver une fille, ou un mec, ou les deux, pour lui tenir compagnie. Enfin, pas tout de suite, pour le moment, il profitait encore un peu de cette bonne petite soirée.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée qu'on espère tranquille. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Districts :: Residences :: Brooklyn :: Serena Johanson-
Sauter vers: