AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Et c'était comment la prison ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   4/7/2016, 19:31

Petite journée tranquille pour Zachary. Un petit samedi passé avec quelques amis sur Coney Island, à arpenter les attractions du parc. A s'amuser dedans, à traîner, faire les gamins pour la majeure partie dont Zachary. Juste à traîner tous ensemble sans se prendre la tête, et passer du bon temps. Oublier les tracas de la vie, se retrouver, le temps d'une journée. Ou une bonne partie de la journée. Certains ayant d'autres choses de prévues, ils quittèrent le parc vers la fin d'après midi, dans la joie et la bonne humeur. Ils se séparèrent petit à petit, allant retrouver chacun leur voiture. Et Zachary la sienne. Zachary qui, contrairement à ses jours de boulot ou plutôt la plupart du temps, était habillé normalement disons. Un jean foncé, un tshirt bleu clair, des converses, ses cheveux noirs coiffés normalement au dessus de sa tête... Pas de costume sur mesure ou de paillettes sur ses yeux. Non ça, ce sera pour ce soir. Ce soir, il comptait bien se rendre en boîte et briller de mille feux ! Mais pour ça, première étape, rentrer chez lui.

C'est bien donc dans cette optique que Zachary s'était retrouvé en voiture, prenant la direction de chez lui. Sauf que, peu après avoir démarré, son moteur faisait un bruit étrange. Se disant que c'était louche, comme d'un fait exprès, quelques minutes plus tard, le moteur lâcha. Totalement. Il eu juste le temps de se garer sur le bas coté, que c'était mort. Plus moyen de faire quoi que ce soit, de démarrer, d'avoir de réponse de sa bagnole. Plus rien ! Se plaignant au passage de son pas de chance, Zachary soupira, avant de prendre son portable. Aller ouvrir le capot ? Pour quoi faire ? Il n'y connaissait rien la dedans ! Ainsi donc, il chercha le numéro d'un garage sur le net, pas non plus trop loin de chez lui pour retourner à la maison par après, et le composa. Au téléphone, il expliqua tout simplement être tombé en panne, et pas moyen de redémarrer. Finalement, on lui dit qu'ils allaient envoyer une dépanneuse pour venir récupérer la voiture et lui au passage, voir quel était le problème. Il raccrocha une fois qu'ils avaient toutes les informations dont ils avaient besoin.

Avec un nouveau soupir, Zachary avait posé son front sur le volant. Su-per ! Combien ça allait encore lui coûter ces conneries ? Pas de chance vraiment. Mais pas le choix. C'était ça ou laisser sa voiture derrière lui, et ça, c'était hors de question. Tout ce qu'il espérait c'est qu'il n'y ait rien de grave, pas de grandes réparations à faire par la suite. Il verra bien. Alors, au lieu de rester la à son volant, à ne rien faire, Zachary sorti de la voiture, et ferma la porte derrière lui. Allant du coté de la voiture ou il n'y avait pas la route, il se contenta d'aller s'adosser à la lâcheuse du jour, observant un peu la vue, les bras croisés sur son torse. Il ne lui restait plus qu'à attendre la dépanneuse, guettant l'horizon dans l'espoir de la voir débouler rapidement. Et espérait au passage que ça ne tarde pas trop tout ça. Même si ce n'était que dans plusieurs heures, il avait une soirée de prévue !
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 330
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   5/7/2016, 15:10

J’avais à peine finit de remplir les papiers pour un client du garage que le patron m’envoya en missions dépannage. Je soupirais mais hochais la tête. J’espérais juste ne pas tomber sur une personne de super mauvaise humeur, pensant que j’arriverais au bout de 5 minutes, hautaine et totalement désagréable ! Non mais sérieusement y avait des gens que j’aurais bien volontiers égorgé sir je n’avais pas déjà été enfermé en prison et si je ne savourais pas autant ma liberté retrouvée ! Enfin bref. En vérifiant que j’avais tout ce qu’il fallait je montais dans le camion et démarrais. La mort d’Evelyn encore présente dans ma tête cette remorqueuse me rappelais notre première rencontre. La pluie qui avait trempé ses vêtements, mon comportement asocial, son odeur. Je secouais la tête et me concentrais sur les papiers que mon patron venait de me donner avec les infos du conducteur à dépanner.

Zachary Wong. Je buguais un moment sur le nom. Je revis en mémoire le visage souriant de mon meilleur ami à L’unif. On s’était rencontré via une connaissance commune et finalement le courant était tellement bien passé qu’on avait vite tissé un lien fort. Lien qui avait disparu le jour de mon arrestation apparemment. Je n’avais plus jamais entendu parler de lui. N’ayant pas pu passer un coup de fils avant le procès je n’avais pu le joindre. N’ayant aucune nouvelle de sa part, je n’avais pas tenté de le joindre. Bon nombre de gens m’avaient claqués la porte au nez à cette époque, j’avais préféré laissé cette relation mourir en silence plus tôt que d’entendre les horreurs habituelles de la bouche de mon meilleur ami.

Je pris finalement mon courage à deux main et me mis en route. Dans ma tête je me remémorais bon nombres de moments passés ensembles. Si ça se met il ne me reconnaitra pas ? SI ça se met ce n’est pas Zach mais un autre Zachary Wong ? New York était grand ! Je garais finalement ma camionnette derrière le véhicule en panne au bout de 13 minutes de conduite et sortit pour m’approcher de l’homme adossé à sa voiture, les bras croisés. Je ne le reconnu pas, du moins pas du premier coup d’œil. Du coup je pris la parole un brin plus détendu. New York était bel et bien grand !

« Bonjour, Zachary Wong ? Je viens dépanner votre voiture ! »

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   5/7/2016, 18:31

Adossé à sa voiture, Zachary prenait son mal en patience comme il le pouvait. Disons qu'il y avait plus intéressant dans la vie que d'attendre au bord d'une route qu'une dépanneuse ne débarque pour récupérer sa voiture. Sale lâcheuse! Donc en attendant l'arrivée très attendue, Zachary resta ainsi, les mains dans les poches à se perdre dans les pensées, et observer le très divertissant paysage. Humour mes chers. Puis au loin, il vit ce qui semblait être une dépanneuse. Tournant la tête pour mieux voir, en effet, c'était bien une dépanneuse. Mais celle pour lui ? Le suspens dura jusqu'à ce qu'il ne voit la machine aller se garer derrière sa voiture. Zachary se décolla alors de sa voiture pour aller se rapprocher du dépanneur, qui confirma bien qu'il était la pour lui. Cool alors ! Un air soulagé se fit sur son visage.

- Ah super vous avez fait …. vite ?


Zachary fronça doucement les sourcils, en regardant le dépanneur. Clignant quelques fois des yeux face à ce visage, comme sorti d'outre tombe. Non mais dites lui qu'il rêvait ! Il avait fumé un truc à son insu c'était pas possible.

- Liam ? Liam Andrew ?


Liam, ce mec qui durant sa période universitaire faisait partie de ses amis, de ses meilleurs ami même ? Ce mec la avec qui il avait longuement traîné, longuement parlé, déliré, passé de bons moments, ce avant que … qu'une histoire sombre de prison ne vienne tout ternir, en effet. Mais oui, c'était bien lui. Zachary le reconnaissait sans mal. Pour sûr, il avait changé, vieilli, mûri. Mais il le reconnaissait. Bah ça alors ! Vous parlez d'un choc ! Il ne savait pas que Liam était sorti. Il avait déjà purgé sa peine ? Depuis combien de temps était il libre ? S'il était libre ? Ou en provisoire peut être. Oula, trop d'info d'un coup !

- C'est moi, Zachary Wong, tu sais, le mec en études de psychologie, qui sortait avec Monica.


Le nom de feu ( haha c'est pas drôle ) sa petite amie, avec laquelle il était sorti de longues années. Peut être qu'il avait oublié son existence. Non mais on ne sait jamais, dans les sombres recoins des prisons. Paraît qu'on leur fait des choses assez traumatisantes en prison, surtout pour les belles gueules comme Liam …. N'y pensons pas.

- Ça alors, tu parles d'une surprise !


Ajouta Zachary, avec un petit sourire. Quelque peu mal à l'aise par contre. Aux dernières nouvelles, il avait été coffré pour un braquage d'une bijouterie qui avait mal tourné. Alors de voir Liam, revenir dans sa vie, après tout ce qui s'était passé, pour l'un comme pour l'autre, c'était étrange. De se dire qu'il était face à un brigand doublé d'un meurtrier. Finalement, il allait peut être marcher jusqu'à chez lui … Ahem ...
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 330
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   6/7/2016, 21:24

Je le vis froncer les sourcils en me voyant. C’est lorsqu’il prononça mon nom que je compris que le Zachary Wong face à moi était bel et bien mon meilleure pote de la fac. He merde. On resta un moment à se fixer, j’attendais de voir sa réaction. Une amertume et une rancœur bien connue refaisant surface. J’avais espéré qu’il me rendre visite en détention, qu’il soit là le jour du procès. Mais rien. Mes parents aveint été là, mais pour témoigner contre moi.
La majorité des personnes auraient jouées un air étonné sur leur visage, ou auraient feint la joie et la surprise dans mon cas. Moi je me de mettre les mains dans mes poches et hausser les épaules nerveusement tout en hochant la tête.

« Ouai je me disais bien que j’avais reconnu ton nom sur la fiche client. Vu que je t’ai pas reconnu direct je m’étais dit que New York devait être assez grand apparemment pour abriter deux Zachary Wong… Comment va Monica ? »


Il est vrai que je me souvenais de sa petite amie. On faisait pas mal de sorties à quatre : Lui, Monica, Alexandra mon ex, et moi-même. Je me demandais s’ils sortaient toujours ensemble. Je suppose que je serai fixé dès qu’il répondra. Je n’avais pas démenti que son nom me disais quelques chose. A quoi bon ? On était meilleurs amis, ce n’est pas moi qui allait le nier ! Lui en avait peut-être honte mais bon… A qui voulez-vous que je le raconte ? Je ne connaissais quasi personne, et certainement pas des gens qu’il fréquentait je parie.

Je haussais un sourcil sceptique lorsqu’il me lâcha que c’était une surprise. L’amertume, mélangé à la déception ce coup-ci et a colère refis surface. Ah bah ça tu m’étonnes que ce soit une surprise pour lui. Je ne pus m’empêcher de lâcher sarcastique :

« Tu m’étonnes ! »


Je fermais alors les yeux deux secondes avant de les rouvrir et de faire un geste de tête vers la voiture :

« Avant de la remorquer il faut que je fasse un premier check-up. T’as entendu un bruit bizarre avant qu’elle ne s’arrête une odeur inhabituelle ? Un clignotant qui se serrait allumé sur le tableau ou autre ? »

Je contournais alors la voiture pour me positionner devant le capot avant de le regarder, son modèle ne me disant pas si le capot s'ouvrait manuellement ou non :

« Le capot s’ouvre manuelle ou c’est automatique ? »

Bon j’avouais je n’étais pas l’amabilité incarnée mais vous vouliez que je fasse quoi ? Le vouvoie parce que monsieur avait fini ses études et que moi je n’étais qu’un simple taulard emprisonné à tort et que de ce fait j’avais fini mécano ? De plus je me doutais bien qu’il devait se poser milles et unes questions mais il avait qu’à ouvrir la bouche et me les poser… je ne mordais pas après tout, et ça c’était déjà le cas il y a neuf ans !

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   6/7/2016, 21:51

Il semblait au cartomancien que les retrouvailles d'avec son ancien meilleur ami n'étaient pas de toute joie. Petit malaise passager en voyant la réaction de Liam, en le reconnaissant à son tour. C'est fou comme ça transpirait le bonheur tout ça ! Au moins, on dirait qu'il ne l'avait pas oublié. Mais juste pas reconnu au premier coup d'oeil. C'est vrai que depuis huit ans maintenant, Zachary avait changé. A l'époque de l'université, il était tout fin, tout fluet, une coupe assez sage, et même, il était aussi moins extravagant qu'aujourd'hui, moins assuré et encore un petit peu timide. Alors qu'aujourd'hui il s'était mis au sport et avait gagné en muscles, coiffait ses cheveux bien autrement et ne ressentait plus la moindre timidité. Et un autre jour, habillé autrement, Liam aurait pu constater que son style vestimentaire aussi avait changé. Aie... La question qui fait mal. Monica.

- Oh … longue histoire, je t'en parle après si tu veux.


Hop, petite esquive. Pas pour longtemps, mais la de suite, il était surtout trop surpris de recroiser son ancien ami. Trop de souvenirs qui revenaient à la surface. Des souvenirs qui aussi impliquaient Monica, vu que bien souvent, ils étaient tous ensemble. Même si aujourd'hui, Zachary allait bien mieux, avait fait son deuil, ça restait douloureux. Bon. Zachary se contenta ensuite de simplement pincer ses lèvres, détournant un peu le regard. Le retour du malaise aux mots de Liam et à la façon dont il les avait dit. Mais quelle journée.... Remorquer quoi ? Un cadavre ? Ah ! Non, la voiture c'est vrai. Pardon, ses pensées s'étaient un peu égarées.

- Juste un bruit bizarre, rien de tout le reste. Elle a juste tenu la distance entre le parc de Coney Island et ici et m'a lâché.


Expliqua Zachary en suivant Liam autour de la voiture. Zak ne broncha pas plus que ça quand au ton employé par le mécano. Pas spécialement à l'aise en effet. Non pas qu'il avait peur, faut pas pousser, mais c'était étrange.

- Attends je vais l'ouvrir.


Il continua de faire le tour de la voiture pour aller ouvrir la porte coté conducteur, et s'était penché pour actionner l'ouverture du capot. Ceci de fait, il referma la porte, se rapprochant un peu de Liam. Mais pas trop pour ne pas le déranger ou le gêner. Il avait croisé ses bras sur son torse, jetant quelques coups d'oeil à son ancien ami. Il ne savait pas par ou commencer, que dire. Trop de questions se bousculaient dans sa tête, trop de souvenirs qui revenaient à lui brutalement. Des bons, mais c'était tellement étrange. Aller, tout de même, il ne risquait rien à demander, normalement. Ce pourquoi, il finit par demander :

- Tu es sorti il y a longtemps ?


Voila merci, c'est lui qui commence avec les questions compliquées ! Ah non mais pas question qu'il ne commence la valse avec le sujet Monica ! Au passage, il nota donc qu'il devait être le premier à revoir de l'époque université depuis sa sortie. N'importe qui lui aurait dit que Monica était morte.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 330
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   14/7/2016, 00:00

Je lançais un regard surpris à Zack mais n’insistait pas. Ils s’étaient quittés ? Je ne connaissais certainement pas toute l’histoire mais Monica avait toujours été une fille chouette et sincère surtout. Enfin c’est aussi ce que j’avais pensé d’Alexandra… Mais bon c’était dommage, ils formaient un chouette couple à l’époque, j’avais vraiment cru qu’il tiendrait ! Enfin je n’étais peut-être pas le mieux placé pour des confidences ou autres. Limite si ça copine lui avait fait le même coup, ce dont j’en doutais, on aurait pu aller boire un coup en échangeant nos impressions sur la situation ! Mais bon.

Je parlais ensuite de sa voiture, sujet de ma présence ici. C’était fous quand même le nombre de gens que je croisais garce à mon boulot. D’abord Evelyn et puis lui. Bizarrement lui après la mort de ma compagne. Une personne superstitieuse aurait pu dire que c’était le hasard, me montrer un ami sur le chemin ou un truc du genre. Je chassais ces pensées sans queues ni tête de mon esprit et mo focalisait sur ce qu’il me racontait concernant sa voiture. Bruit bizarre ok, donc il n’y avait pas nécessairement de fuite vu qu’il n’y avait pas d’odeur, c’était déjà un bon point ! Je voyais plus ou moins ou était Coney Island. Je hochais la tête alors qu’il disait qu’il allait ouvrir sans rien dire de plus. Je me penchais sur l’intérieur du capot, une fois ce dernier ouvert. Rapidement je pouvais dire qu’il n’y avait pas de fuite. Je ne parlais pas. A quoi bon ? Il n’avait rien eu à me dire il y a neuf ans alors aujourd’hui c’était mon tour.

Je faillis me cogner la tête en me redressant lorsqu’il posa sa question, me prenant au dépourvu. J’étais partit dans l’analyse de son moteurs, vérifiant toutes les possibilités ayant pu causer la panne, mais de plus ne plus certains que c’était dans la technologie du moteur que ça bloquait. Ha les nouvelles voitures, plus rien de mécanique et tout est technologique ! Enfin bon bref là je regardais mon ancien ami surpris avant de répondre, sans entrain réel me repenchant pour vérifier un dernier truc sous le capot :

« J’ai été libéré il y a un ans plus ou moins, pour innocence et faute de la justice ! »

Je n’avais pas continué ma phrase. J’avais envie de lui hurler que j’avais été innocent, qu’il avait été vache de me tourner le dos que non je n’étais pas un monstre comme tout le monde l’avait cru. Mais je ne disais rien. Observant son visage alors que je m’étais redressé. Je me souviendrais toujours du visage de mes parents alors qu’ils m’attendaient à la sortie de la prison. Encore plus quand j’étais passé à côté d’eux sans rien dire pour prendre le bus. Ils ne m’avaient rien dit ni essayé de me retenir mais m’avaient écrit, mon conseillé judiciaire leur ayant donné ma nouvelle adresse. J’avais répondu sobrement et depuis plus rien entendu. Enfin bref du coup je me focalisais sur la réaction de Zack voulant jouer un peu, choquer les gens. Je refermais néanmoins le capos, mine de rien, ne voulant pas non plus montrer à quel point j’attendais une réaction.

« Doit y avoir un souci avec le moteur en soi-même, pas de fuite, rien de cassé donc en sois faudra certainement renvoyer la pièce au fabriquant. Y a les papiers au garage concernant la garantie etc. Je te ramène en même temps que la voiture ou tu as quelqu'un qui doit venir te chercher? »



......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   20/7/2016, 12:42

En un premier temps, Zachary cru que Liam allait se cogner au capot suite à sa question, vu comment il avait redressé la tête. Ça aurait été con tout de même. Alors pendant que Liam le regardait, l'air absent ou perdu dans ses pensées, Zachary avait relevé un sourcil comme si ce geste pouvait lui faire comprendre qu'il attendait toujours une réponse à sa question.

- Oh je vois !


Fit ensuite l'asiatique, lui en revanche, avec entrain et surprise. Ça faisait donc un an environ que Liam était remit en liberté, et ce à cause d'une erreur de la justice ? Donc ce n'était pas lui qui avait tué cet homme ? Mais qui alors ? Il y avait bien quelqu'un non ? Peut être que Liam le savait, mais Zachary jugea que ce n'était peut être pas très malin de lui demander de suite trop de détails sur cette affaire. Pour le moment, il allait rester sur le fait qu'il était innocent. Non mais en un sens, c'était horrible qu'un homme puisse passer autant de temps en prison … pour rien ! Ah oui parce que Zachary croyait en l'innocence de Liam. Déja ça l'avait énormément surprit à la base d'apprendre qu'il s'était fait arrêté pour ça, donc que Liam lui dise qu'il était innocent, que c'était la justice pas si infaillible qui était en faute, il le croyait. Chouette. Les bras croisés, Zachary eu un petit sourire, content d'apprendre une telle chose. Il rabaissa ensuite son regard sur le moteur de sa voiture, écoutant la diagnostique de Liam. Hochant un peu la tête, il était content de savoir que le problème avait vite été identifié.

- Très bien dans ce cas...

S'il y avait moyen de réparer la casse, d'échanger le moteur. Puis, il releva son regard sur Liam, lorsqu'il lui proposa soit qu'il le ramène au garage en même temps que la voiture, ou alors que quelqu'un ne le cherche. Pour sûr, il y avait des gens à qui il pouvait demander ce service, mais le choix était vite fait.

- Mais je viens avec toi ! Nous avons plus de huit ans à rattraper, et plein de choses à raconter je pense.


Il pensait, mais c'était sûr. Liam avait du coup toute son histoire d'enfermement, et Zak, tout le reste, ce pourquoi il n'avait plus pensé à rien d'autre, ni même à prendre des nouvelles de son vieux pote en prison, alors que depuis le début, il faisait partie de ceux qui étaient choqués d'apprendre que Liam avait pu faire un truc pareil. Ce pourquoi, d'un ton léger, il adressa une petite tape dans le dos de Liam :

- C'est pas comme si tu risquais non plus de m'égorger en chemin !


Ah ce qu'on s'amuse. Mieux valait en rire qu'en pleurer de cette histoire de toute façon non ? Trop tôt ? Oh aller, il faut bien aller de l'avant !
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 330
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   20/7/2016, 16:29

Je venais de lâcher l’info. Libéré suite à une faute de la justice. J’étais curieux de voir sa réaction. Sa réponse était du coup beaucoup plus joyeux. Enfin pas qu’il saute de joie mais il semblait d’un coup plus à l’aise et sympathique. Tu m’étonnes qui voudrait être pote avec un meurtrie ! D’un côté son enthousiasme me faisait plaisir, d’un autre coté il me rendait malade. Tout n’était qu’étiquette au fond ou apparence…

Je repartis sur le diagnostic de la voiture qui ne semblait pas non plus lui déplaire. La pièce de rechange je pouvais l’avoir en deux jours minimum, 5 grands maximums ! Je lui fis par de l’info avant de demander comment il comptait se rendre au garage. Son enthousiasme par le fait de venir avec moi me fit sourire, légèrement mais quand même. C’était fou. Quand il m’avait reconnu j’avais vu la surprise et de la joie aussi, mais bien vite remplacé par de l’appréhension et un malaise. Et maintenant qu’il savait l’enthousiasme reprenait le dessus. Je ne savais vraiment pas comment le prendre… D’un autre côté de plus en plus de souvenirs de nos soirées, sorties, repas et autres me revenaient en tête. Et sans être homosexuel je pouvais affirmer que mon meilleur ami m’avait manqué ! J’avais justmenet pris la résolution d’être un peu moins sur la défensive quand il me donna une tape dans le dos et blagua sur un meurtre. Je lui fis mon plus beau sourire psychopathe avant de le regarder droit dans les yeux et de murmurer :

« Voyons Zack, ça laisserait trop de sang… »


Moi, jouer avec ses nerfs ? Nop ! Absolument pas ! Je secouais la tête amusé avant de prendre les dispositions nécessaires pour remorquer la voiture. Je vérifiais que tout était bien fixé, attaché et en place avant de faire signe à Zack de monter, m’installant moi-même derrière le volant. Je démarrais la dépanneuse avant de me tourner vers lui, une fois sur la route.

« Alors de quoi veux-tu parler ? Je suppose vu que tu évitais la question sur Monica que tu ne vas pas te lancer le premier? »

J’aurais pu parler direct de mon expérience en prison mais autant qu’il mène la conversation. Et puis ça me laissait un peu de temps pour savoir si j’allais lui dire tout. Autant qu’il m’avait manqué autant j’avais été seul neuf ans durant … C’était bizarre de le revoir et d’avoir une chance de revivre ce qu’on avait eu en quelques sortes. Le fait de parler de son ancienne petite amie me permettait aussi d'éviter le sujet prison encore un peu, pour moi personnellement. je n'était plus du genre spontané à raconter ma vie et je détestait qu'on me pose trop de questions quand je n'était pas d'humeur. le tout était de savoir si j'étais d'humeur avec Zack ou pas...

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   21/7/2016, 14:10

Le sourire de Zachary s'était un un peu figé, un peu crispé, en voyant la tête que prit Liam, mais surtout à ses mots et à la façon dont il les avait dit.

- Haha... très drôle Liam, bravo, c'est plein d'esprit.

Petite déglutition discrète lorsque Liam s'affaira alors à atteler sa voiture à la dépanneuse. Non mais il est pas net ce mec … Soit il était bel et bien un psychopathe, parce que oui, c'était digne d'un psychopathe que de faire ce genre de blague, soit … il n'était pas net. Il pencherait plus pour le fait d'être pas net. La prison, ça laisse des traces mine de rien... Oh elle allait être drôle cette virée en dépanneuse ! Si jamais il devait mourir la dedans, dites à ses parents qu'il les aimait, et à Dimitri qu'il aurait donné tout ce qu'il avait pour lui palper les fesses !

Installés dans la dépanneuse, ceintures bouclées, malgré sa petite blague ( et on espère pour que c'en soit bien une... ) de tout à l'heure, Zachary était on ne peut plus ravi de monter à bord et ainsi de pouvoir discuter avec Liam. Tellement de choses à se dire quoi ! Tellement de temps à rattraper ! Si c'était possible du moins, ou que Liam était d'accord avec cette idée. L'asiatique posa ensuite son regard sur son ancien ami, un sourire aux lèvres qui s'évapora quelque peu en l'entendant prononcer le nom de celle qu'il aimait autrefois. Il tourna ensuite de nouveau la tête, préférant regarder la route. Sujet douloureux, même après les années. Et encore, il y a quelques temps, ça lui aurait lancé un sale bad, se serait refermé, n'aurait plus parlé, aurait déprimé... La, il se contentait de regarder la route d'un air absent. Liam avait le droit de savoir. C'est la raison pour laquelle il prit la parole d'une voix plus morne que tout à l'heure :

- Monica est morte.


Voila, c'était dit. Il prit une petite inspiration, fermant les yeux, avant de les rouvrir et continuer à lui parler.

- L'immeuble dans lequel nous vivions à brûlé. Elle était à l'intérieur cette nuit-la, et n'a pas survécu.... ça s'est passé quelques mois après ton incarcération.


Comme ça il pouvait un peu situer de quand ça datait.

- Ce fut ensuite … une très mauvaise période...


Conclut-il pour l'instant. On peut dire que la disparition de sa bien aimée l'avait anéanti. C'était le mot. Il avait très mal vécu l'après coup. Ne sachant plus quoi faire de sa vie, il avait arrêté ses études pourtant prometteuses, s'était coupé de ses amis, ne sortait plus, et lorsqu'il le faisait, c'était pour aller au Brooklyn Bridge, à se demander de quel point il pourrait sauter. Il l'avait dit, très mauvaise période. Il prit ensuite une plus large inspiration, et regarda à nouveau Liam, préférant parler un peu de son ancien ami que de lui, ou du moins ce qui avait attrait à Monica.

- Et toi alors ? Mécanicien ? Comment ça se fait ?


Ça faisait peut être partie d'un système de réhabilitation à la vie civile, quelque chose comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 330
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   28/7/2016, 23:15

Un sourire large se dessina sur mon visage quand je le vis pâlir légèrement te perdre son sourie. Mec … T’imagines pas comment huit ans de prisons te rendent légèrement rancunier. J’étais pris entre deux chaises … Lui pardonner parce que mon ami m’avait manqué ou alors lui en vouloir encore et ne plus lui parler. Au final j’avais décidé de lui laisser une chance. Mais ça ne m’empêchais pas de faire quelques vannes, si ? Je remorquais sa voiture assez rapidement, étant habitué à ce travail. Du coup on se retrouva bien vite à deux dans l’habitacle. Il semblait enthousiaste à renouer, recommencer une discussion. Moi moins… Du coup je le laissais débuter avec Monica. Et faillit freiner sec. Enfin je ne le fis pas mais je tournais quand même frénétiquement vers lui pour re regarder la route, pour encore le regarder lui, pour finalement fixer la route pour de bon.

Je ne dis rien les deux premières minutes, avant de finalement déglutir, envahi par les souvenirs de cette jeune femme souriante. Ma voix était légèrement brisée lorsque je reparlais :

« Désolé ! »

Il m’apprit alors comment elle était morte. Quelques mois après mon incarcération. Putain. Si tout ça ne m’était pas arrivé j’aurais pu l’aider. Ca ne devait pas être simple. Il me le confirma ensuite. Tu m’étonnes. Ils étaient super amoureux à mon époque ! Plus complice tu meurs. Enfin… Mauvais jeux de mots ! Kyle déteignait sur moi ! Du coup je compris mieux pourquoi il détournait la conversation sur moi. J’avais cru que c’était une curiosité mal placée de ceux qui veulent savoir les nouveautés à sensation, mais non en fait. Je supposais qu’il voulait juste éviter de se remémorer tout ça ! Du coup ma langue se déliait beaucoup plus facilement !

« Je n’ai pas pu continuer mes études de médecine en prison, j’étais enfermé à vie cela ne me servait à rien comme disaient les gardes et trop couteau pour un meurtrier! Par contre il fallait bien que j’occupe mon temps du coup à force la muscu j’en avais plus que mare. Du coup j’ai quand même demandé à suivre des formations, même si ça ne me servait à rien du tout ça m’occupait et je pouvais travailler en pison me rendre utiles. J’ai aussi fait une formation de plomberie. Mais bon vu que j’en ai fait trois sur la mécanique, j’ai penché pour ce métier-là à ma sortie. »

Je jetais un petit regard en biais à Zack. Je ne savais pas quoi dire de plus du coup je me mis simplement à parler.

« C’était assez extrême comme expérience. Moi qui étais plus tôt du genre joyeux et curieux t’apprends vite à pas sourire ou poser des questions. J’ai fait profil bas au début, je me débrouillais plus tôt pas mal. Et puis bon comme j’avais déjà fait de la muscu avant la prison ça m’aidait ! T’imagines pas leurs phrases d’accroche en prison ! Une vrai horreur si t’es pas assez costaud !»


Je tentais un demi sourire avant de redevenir plus sérieux et de continuer doucement.

« Mais bon aujourd’hui ça va mieux ! Enfin presque… Et toi ? Tu t’es remis avec quelqu’un ? »

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   29/7/2016, 12:07

Zak était soulagé que Liam ne cause pas plus que ça de Monica. Sujet sensible vous savez. Alors il s'intéressa un peu plus à ce qu'il racontait, du pourquoi du comment il était devenu mécano. Jetant un petit coup d'oeil à ses avant bras. Moui, de mémoire, il était à présent plus épais que la dernière fois qu'il l'avait vu. Lorsqu'on dit que la prison vous change un homme, c'était bien vrai. Il releva son regard à son visage, écoutant le récit de ses formations sur la plomberie, puis sur la mécanique.

- Oh, très bien...


Approuva Zak. Cool qu'au moins la bas, il pouvait faire autre chose et pas seulement attendre que le temps passe et faire du trafic de magasines porno. Ils faisaient ce genre de trafic ? Il faudra qu'il lui demande un de ces jours. S'ils gardent contact, et se revoient, que ça se passe mieux ensuite. Ah par contre la suite de son récit fut un peu moins cool à écouter, et sûrement à Liam de se rappeler ! Il fronça un peu les sourcils, en l'écoutant lui parler de la vie de tous les jours en prison, et de comment il avait fait pour survivre.

- Comme quoi ce qu'on entends de ci de la, c'est pas tout à fait faux...


Sur la vie bien sympa … Et encore, de ce qu'il savait il y avait des prisons bien plus horribles dans le monde. Même s'il ne voyait pas pourquoi lui même devrait s'y retrouver en prison, lui même étant costaud, il n'aurait pas de souci de ce coté la. Enfin il préférait ne pas imaginer le truc, relevant la tête vers Liam quand il finit par lui demander s'il s'était remis avec quelqu'un.

- Il y a eu des gens en effet...


Zachary avait ensuite tourné les yeux vers Liam. Se posant une grande question, de savoir quelle était sa position par rapport aux relations entre hommes. Pas si ça le branchait, mais qu'en pensait il du moins. Ça il ne le savait pas, mais si Zak se posait cette question, ce n'était pas sans raison. Il regarda devant lui, et se dit que de toute façon, c'était son histoire, et n'allait la changer ou la modifier pour personne. Advienne que pourra.

- Un long moment après la perte de Monica, il y a eu un homme qui m'a aidé à me remettre sur les rails. Il m'a appris mon métier actuel, m'a sorti la tête de l'eau, et m'a petit à petit redonné goût à la vie.


Normalement, Liam avait compris que lorsqu'il parlait de goût à la vie, il parlait des joies d'être à deux. Bien que …

- Enfin c'était compliqué comme histoire. Il y a eu ensuite d'autres personnes, avec lesquelles c'était plus ou moins sérieux, mais à l'heure actuelle, il n'y a personne.


Personne avec qui il était pour le moment, parce qu'en disant ces mots, le visage d'un bel homme brun, tatoué de part et d'autre avec des yeux de la plus belle couleur qu'il n'ait jamais vu, lui vint à l'esprit. Cependant, tout n'était avec ce charmant jeune homme qu'au stade de flirt. Même si c'est vrai que de penser à lui réussit à lui arracher un petit sourire, comme si rien que de penser à lui pouvait lui faire du bien. C'était un peu le cas en un sens. Enfin, pour l'heure, il était célibataire.

- Mais j'ai l'impression qu'après avoir perdu Monica, jamais plus je ne pourrais trouver quelqu'un avec qui je sois aussi heureux. Si ça doit arriver, ce serait super, mais d'un autre coté … enfin je dois t'ennuyer avec toutes mes histoires !

S'arrêta alors Zachary, sur le ton de l'humour. Non pas qu'il n'avait pas envie de parler de lui, mais que vraiment, il pensait que ça puisse l'ennuyer. Et se demander pourquoi il se plaignait avec ça pendant que lui était coincé en prison, et à tort !

- Et ça te plaît, le boulot de mécanicien ? Je veux dire, tu comptes persévérer la dedans ?
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 330
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   5/8/2016, 22:04

Je parlais de ma formation de plombier et de mécano, parlant aussi du coup un peu de la prison. Je me demandais comment il me voyait à ce moment-là. Comme un ex taulard avec qui il avait honte de s’afficher avec ? Est-ce qu’il s’imaginait que je violais les autres détenus ? Est-ce qu’il se demandait si je m’étais mis à la drogue ? Des doutes encore et encore. Mais au moins je lui parlais… C’était déjà un bon début. Je fis un demi sourire et regardait par ma vitre quelques secondes avant de me refocaliser sur la route serrant un peu le volant.

« Tout dépend de ce qu’on raconte. Les viols, la corruption, la drogue, les trafics en tout genre et les gardes pour la majorité c’est vrai. Maintenant les gens qui ont vu des films ou autre et qui on peut que les détenus font un mouvement de masse pour s’évader sont illusionniste. Tout le monde est égoïste et la rancune est tenace. Les gens préfèrent voir leurs codétenus incarcérés avec eux que d’être libre avec eux. Tout le monde sait qu’après les murs l’accord, s’il y en avait un n’existerait plus et que du coup ce sera pour le plus fort. AU tant alors rester en prison et continuer à se tabasser dessus. C’est comme les gangs. Il y a des groupes en prisons mais c’est loin d’être des gangs ou encore des amis ou des alliés. »

Je me tournais quelques secondes vers lui tentant un sourire humoristique et lâchais sur un ton plus jovial :

« Et puis bon la rumeur comme quoi tous les détenus de prison qui sortent retombent dans leurs anciens crime est faux aussi ! Regarde-moi ! Un an que je suis sorti et je n’ai pas encore volé ne serait-ce qu’une seule couverture ! »

Petite blague insider entre lui et moi. Ayant appartenu à la même confrérie nous avions naturellement du faire des actions pour notre baptême. J’avais du voler des couvertures de mes coloc dans la résidence du campus et des étaler de manière originale dans le parc. J’avais reproduit des blocs de tétris d’ailleurs. Enfin vu du ciel. Et avec un peu d’imagination ! Enfin petite blague de confrérie à part, je n’étais pas tombé dans la délinquance. Je demandais alors s’il avait eu d’autres personnes à fréquenter. Je le regardais encore une fois quelques secondes avant de me refocaliser sur la route. Un homme ? Vu que je l’avais connu avec Monica cella m’étonnais, mais je n’avais en rien des préjugés contre des homosexuels ! Je hochais doucement la tête avant de demander d’une voix intéressée :

« Et c’est quoi ton métier maintenant ? Tu n’es pas devenu psy ? »

Une question banale pour montrer que je m’intéressais à lui et non pas le genre qu’il fréquentait. D’un autre côté c’était le deuxième gay que je croisais. N’y avait-il que ça à New-York ? Je l’écoutais alors dire qu’il ne croyait plus au bonheur après ce qu’il avait vécu avec Monica. Malgré moi je repensais à Evelyn. Je comprenais mon ancien meilleur ami à la perfection ! Je fis un simple geste de la main pour montrer que ça ne me dérangeais pas.

« Je crois que je comprends ce que tu ressens. J’ai rencontré quelqu’un en sortant de prison. Une fille sublime et exceptionnelle… On est sorti ensemble pendant des mois. C’était tellement différent de ce qu’Alexandra me faisait vivre. Mille fois mieux ! »


Je laissais un petit blanc avant d’avaler ma salive et de lâcher juste à demi voix :

« Elle est morte récemment dans un accident de voiture. »

Je ne fis pas de blague comme quoi je promettais que ce n’était pas moi qui l’avait tué ce coup-ci et qu’elle était bien morte celle-là au moins, mais le sujet était trop sérieux et douloureux à mes yeux. Je repris une inspiration quand il me posa finalement la question sur le boulot. Je hochais négativement la tête.

« Non. La médecine me manque. J’aimerais énormément reprendre la dedans mais faudra voir si je peux. Enfin là je suis à la phase renseignements mais j’aimerais reprendre. C’est pas que je n’aime pas non plus mon boulot, je ne déteste pas ce que je fais mais … j’adorais ce que j’étudiais alors … Enfin je ne sais pas encore ! »

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   11/8/2016, 10:28

C'est très intéressé que Zachary écouta Liam lui parler de la vie en prison. Vie assez dure et mouvementée. Ça devait être tout de même sacrément rude. Même avec une bonne dose d'imagination, il avait du mal à se visualiser dans cet environnement. Chaud... Et le pire dans cette histoire, c'est qu'à la limite, quelqu'un qui méritait ce sort, on ne pensera pas à le plaindre, loin de la. On se dirait que c'était bien fait et c'est tout. Mais un homme innocent, ce que Zachary ne doutait pas qu'était Liam, ça devait être l'enfer. Tout ça pour ça. Pour rien. Il espérait tout de même qu'en échange de ces années perdues injustement, il avait eu droit à un dédommagement à la hauteur. Il y avait clairement droit. Enfin il était assez grand pour s'occuper de ses affaires et de sa vie. Il eu un bref sourire amusé a la blague de Liam sur son non vol depuis sa sortie. Comprenant sans mal la référence qu'il faisait à cette histoire de couverture, se rappelant avec amusement de ce défi de la confrérie à leur entrée dans celle-ci. Que de souvenirs tout de même c'est dingue.

- A croire que la prison a fait de toi un homme meilleur Liam !


Ah, on rigole on rigole.

- Non, après la mort de Monica, j'ai tout laissé tomber. Et maintenant, je suis cartomancien ! …. voyant, si tu préfère.


Drôle quand on sait qu'à l'époque ou Liam n'avait pas été enrôlé dans cette histoire rocambolesque Zachary pensait encore que c'était des conneries et rien d'autre. Mais il avait cessé son cursus en psychologie. Il avait toujours sa licence et ce serait facile de reprendre la ou il s'était arrêté, puisqu'il avait aimé sincèrement ses études en neurosciences, mais il savait qu'il ne reviendrait pas la dessus. La page était tournée, le chapitre clos. A présent il aimait énormément son métier actuel, s'y épanouissant réellement. Et puis, il y gagnait aussi très bien sa vie alors que demander de plus ? Avec un léger sourire, Zachary regarda Liam se confier à son tour sur ses amours, réalisant au passage qu'ils avaient beaucoup de choses à se raconter mine de rien. Ça lui fit plaisir de savoir que Liam avait pu rencontrer quelqu'un qui l'avait rendu heureux, en plus peu après qu'il soit sorti de prison. C'était une super chose, mais, ça semblait faire parti du passé. Sinon, il parlerait au présent. L'asiatique n'ajouta rien, attendant que Liam ne lui raconte la suite, la finalité de l'histoire après un petit blanc. Ah. Merde. Zachary se pinça les lèvres en entendant la fin de l'histoire. Littéralement.

- Oh, je suis désolé Liam. Vraiment.


La, c'était un fait, ils se comprenaient. Ils avaient semble t-il vécu une expérience similaire. Après, Zachary ne savait pas si Liam et cette fille étaient au même stade ou l'étaient Zachary et Monica, à savoir être certain de finir leurs jours ensemble, se marier, fonder une famille. Mais Liam et lui avaient perdu la femme qu'ils aimaient. Et savaient la douleur de l'autre. Aussi, il compatissait sincèrement. Il était peut être préférable d'éviter le sujet des femmes perdues de leur vie pour parler d'autres choses. La par exemple du job de Liam et de ses études abandonnées en médecine. Enfin, Zachary voyait ce qu'il voulait dire.

- Oui je comprends. Et ce n'est pas comme si c'était toi qui avais décidé d'arrêter tes études... Et, même sans pour autant chercher à reprendre réellement des études en médecine, en fac, tu as pensé à des études en correspondance pour te remettre dans le bain ?


Même si c'était faisable, chaud de reprendre des études à son âge. Et aussi restait l'argent. Les études en médecine coûtaient cher à New York. Il en savait quelque chose, ses études en psychologie avaient aussi bien coûté. Après, Liam était encore jeune, mais plus vraiment non plus pour se payer des années d'étude en plus dans les pattes.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 330
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   3/9/2016, 01:39

Je rigolais légèrement. Ouai un homme meilleure j’en savais rien, mais bien un homme différent ! Je lui posais quelques questions concernant ses études et son passé. Je haussais les sourcils étonnés.

« Sérieux ? Cartomancien ? Ça s’apprend comment ça ? T’es tombé dessus comment ? »

J’espérais que ça n’ait pas directement avoir avec Monica. J’étais plus que curieux de savoir comment on apprenait ce métier et comment mon ancien ami était tomé sur cette voie-là ! Surtout venant de mon ami. J’avais en mémoire qu’il était fort terre à terre du coup passer de ça à cartomancien ! J’eu une penser à moitié amer à moitié ironique. Je lui demanderais bien ce que je me réserve mon avenir, histoire de savoir si je dois encore enterrer beaucoup de rêves ! Enfin, laissons ça de côté ; j’irais peut être vraiment une fois demandé à Zack de me tirer les cartes. Par curiosité. Et puis pour voir à quoi il avait l’air dans son métier !

Je parlais alors d’Evelyn. Je lui racontais brièvement qu’on s’était fréquenté quelques mois, avant qu’elle ne meure. C’est dommage qu’il ne fût pas devenu psy. J’en aurais bien besoin avec les cauchemars que je faisais ou je voyais mon ex compagne me faire de reproches. « Tu aurais dû vérifier mes freins Liam ! Tu es mécano bon sang ! Tu m’as tué… Tu aurais dû faire quelque chose ! ». Enfin quoi que je n’aie pas besoin d’un psy pour me dire que je me sentais coupable vis-à-vis de son accident, même si je n’étais pas impliqué. Je n’avais pas su la protéger. Je fis un léger sourire et me tournais un instant vers lui avant de me refocaliser sur la route.

« Je suis désolé pour toi aussi ! On peut dire qu’on fait la paire sur ce coup là je suppose ! »

J’avais essayé de faire de l’humour mais au fond de moi entendre mon meilleur ami exprimer une sorte de compassion à mon égard me fit prendre réellement conscience de combien ça m’avait manqué d’avoir des amis. Des gens avec des liens forts que je connaissais depuis des années. Avoir quelqu’un qui vous comprenais et qui était là pour vous. J’avais ressenti ça avec Evelyn déjà, mais on me l’avait prise. Et puis bon, même si j’aimais passionnément cette femme, elle était justement ma copine et non un pote à qui je pouvais me confier ! Je ne laissais rien paraitre de la valse émotionnelle qui se déroulait à l’intérieur de moi.

On changeât alors de sujet. Valait peut-être mieux finalement ! Je parlais de mon envie de reprendre la médecine. Je fus surpris de sa proposition. Je n’avais pas pensé à des études de correspondance. Je me mis à réfléchir à haute voix concernant mes plans.

« Non je n’y ai pas pensé. Ce n’est pas con ça d’ailleurs. Limite je fais ça un an, je bosse à côté et je vois ce que ça donne. Pas bête du tout. Merci ! »


J’avais dit le dernier mot sur un ton plus bas et plus hésitant aussi. C’était bizarre de revoir Zachary aujourd’hui. De reparler avec lui. D’avoir à nouveau une conversation avec lui, qu’il me conseille, qu’on blague ensemble… Au moment où je pris le virage qui menait finalement au garage je me lançais, même si je n’étais pas encore sur de savoir où ça allait me mener.

« C’est bizarre de te revoir après tout ce temps… Désolé si j’ai été un peu froid au début je … Je dois avouer que ça m’avait blessé de ne pas te voir à mon procès, ni même avoir de visites de ta part, mais bon en même temps ce n’était pas une histoire évidente ! Et puis y vais Monica… Enfin bref… je me disais que ça pourrais être sympa d’aller boire un verre une fois peut-être ? Histoire de rattraper le temps perdu ? »

Et qui sait, retrouver une certaine complicité ?

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et c'était comment la prison ? [Terminé]   4/9/2016, 22:39

- C'est une bien longue histoire... tu t'en doutes je pense.

Et le trajet jusqu'au garage, Zachary ne le pensait pas assez long pour qu'il puisse lui expliquer de comment du gars qu'il était à l'époque à ne pas croire à, pour se citer « ces conneries » était arrivé à devenir cartomancien. Ça ne s'inventait pas ! Si c'était pas la preuve la plus évidente que bien des choses s'étaient passées dans sa vie … Avec un très large soupir, il hocha la tête aux dires de Liam suite à leurs condoléances respectives. Que ça fasse sept ans ou sept mois, la peine était la même lorsqu'on perds la femme que l'on aime.

- Oui … et quelle paire !


Ah qu'ils devaient être beaux à voir ! Deux mecs qui se retrouvaient après des années ! L'un après un long passage injustifié à la prison, l'autre après une longue période tumultueuse suite à la mort de sa bien aimée … et le hasard les avaient de nouveau mis sur la route l'un de l'autre. Sans même son métier actuel, Zachary aurait de toute façon pensé que c'était le destin qui voulait à nouveau les réunir. Ou du moins, il aimait penser à cela. Il préféra pour le moment parler de choses plus légères, comme une possible reprises des études de Liam en médecine. Gardons les sujets plus lourds pour une autre fois, si autre fois il y a. Et après tout pourquoi pas. Il n'ajouta rien à son petit remerciement pour sa suggestion, mais se contenta de lui sourire. Quelle étrange sensation que d'avoir l'impression de se retrouver des années en arrière, à cette fac ou l'on pense qu'on a toute la vie devant soi, à traîner avec ses amis …. avec son meilleur ami. Bien étrange.

Et la sensation était partagée on dirait par Liam. Zak tourna la tête vers lui, quand il lui dit être désolé pour sa froideur au début. De le savoir blessé de son absence à son procès ou ne pas lui avoir rendu visite en prison lui fit un peu mal au cœur. Il avait tous les droits de lui en vouloir de ne pas avoir été la, mais il n'empêche que ce n'était pas agréable. Alors, sa proposition pour aller un de ces jours boire un verre le surprit autant qu'elle lui fit plaisir.

- Ce serait avec joie.


Lui confirma Zachary avec un sourire. Rien ne lui ferait plus plaisir en ce moment même que de pouvoir retrouver cet ami perdu autour d'un verre, à discuter, et rattraper tout ce temps perdu. Et il y en avait des choses à rattraper. Il fallait bien qu'il lui explique aussi plus en détail tout ce qui s'était passé depuis la mort de Monica. Et Liam qu'il lui raconte toute cette affaire abracadabrante !

- Je crois qu'on a énormément de choses à se raconter, c'est certain ça. Alors oui, ça me dit bien qu'on se revoir autour d'un verre. Oh tiens attends, je te laisse mon numéro !


En sortant son portefeuille, Zachary y chercha alors l'une de ses cartes de visite. Avec dessus son nom et prénom, que Liam connaissait c'était sûr, mais avec aussi sa profession et son numéro de téléphone. Pratique non ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Et c'était comment la prison ? [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: