AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Innocente jusqu'à preuve du contraire... Non? - Gabriel [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 553
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Innocente jusqu'à preuve du contraire... Non? - Gabriel [TERMINE]   16/7/2016, 12:45

Je regardais nerveusement autour de moi. J’avais déjà été dans un commissariat de police… Mais amais dans des bureaux d’agents du FBI. Encore moins en tant que suspecte potentielle, car c’est ce que j’étais, même si personne ne le disais clairement et que la secrétaire m’avait apporté gentiment un bon vieux café de flic absolument imbuvable, rien qu’à l’odeur ! Enfin ça ne m’empêchais pas de tripoter nerveusement ce gobelet et de vérifier mon gsm.  Mon dieu je n’avais même pas d’avocat. Enfin si j’en avais un mais pas un que je connaisse super bien. Juste l’avocat de base qu’on a vu une ou deux fois dans sa vie sans vraiment le connaître. Je pouvais même pas faire comme dans les films ou l’avocat conaissait super bien son client et le tirait d’affaire. Enfin je n’avais rien à me reprocher non plus !

En fait lors d’un nettoyage d’une toile il fut découvert que c’était un faux. Un comble pour le musé qui avait acquis cette toile récemment et dont la valeur s’élevait à plusieurs millier. Pas autant que la Joconde mais quand même ! Un Van Gogh. Etant donné que c’est moi qui ai accueilli notre nouvelle « célébrité » j’avais naturellement été soupçonnée d’avoir changé la toile. Maintenant pourquoi le FBI s’en mêlait ? Et bien partout dans le pays des toiles étaient échangées contre des faux dans les musés et c’était à chaque fois des employés corrompus qui avaient fait le boulot, ou alors du personnels infiltré. Et bon je n’étais pas la seule suspecte dans notre musé… Mais j’en étais une. En plus j’avais reçu une somme importante d’argent récemment. Une de mes tantes avait décidé de partir vivre en ermite en inde, du coup elle avait revendu absolument tout son mobilier, objets et autre, avait distribué quelques trucs à la famille et avait revendu finalement maison et voiture…  Il avait été décidé de mettre cet argent sur un compte nouveau, bloqué, qui lui serait restitué à son retour, mais vu qu’elle allait fermer le sien elle m’avait versé tout son argent pour que je m’en charge. Par un malheureux hasard la banque dans laquelle j’étais avait dû reporter son rendez-vous d’une semaine, dans deux jours donc, mais ce qui faisais que je me retrouvais avec une somme conséquente versé sur mon compte après l’échange au musé. Bon je ne sais pas s’ils avaient épluchés mes relevés bancaires come dans les films, faudra d’ailleurs que je demande à Hunter s’il n’a jamais joué dans un truc plus policier, mais bon… Je me sentais suspecte quoi !

Finalement un flic vint me voir et me conduisit dans une salle d’interrogatoire, je jetais mon café à peine touché dans la poubelle sur le chemin. Je me surpris à penser que l’un des flics allait peut-être le ramasser pour des empreintes. Vive les films moi je vous le dit ! Je m’asseyais finalement sagement dans la pièce et attendit que mon bourreau viendrait. Juste qu’on me colle pas une brute ou une femme en quête de vouloir faire ses preuves dans le système… Je ne supporterais pas une personne brutale ! Je me disais aussi que j’aurais pu accompagner mon père qui est flic plus souvent dans le commissariat, j’aurais peut-être été plus à l’aise ? Enfin on verra bien !


Dernière édition par Serena Johanson le 28/1/2017, 15:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Innocente jusqu'à preuve du contraire... Non? - Gabriel [TERMINE]   28/7/2016, 23:20


Le jour se lève sur une nouvelle journée. Les mêmes gestes chaque matin, le même trajet pour aller travailler mais aujourd'hui, dérogeait à la règle. La routine de l'agent spécial du FBI allait être chamboulé. A son arrivée au siège, un nouveau dossier trônait sur son bureau. Pour une fois, il ne s'agissait pas d'affaire de meurtre ou de trafic de drogues en tout genres. Apparemment, un petit malin s'amusait à faire des faux de tableaux célèbres au Brooklyn Museum. A croire que son patron ne lui donnerait plus une enquête difficile tant qu'il refuserait un nouveau partenaire. Un jour, cela pourra peut-être arrivé mais pour le moment, c'était loin d'être le cas. Mais pour aujourd'hui, la question n'était pas là. Aujourd'hui, il devait faire équipe avec la police locale pour cette enquête.

Arrivé là bas, les choses classiques étaient au rendez vous. Analyse de la « scène de crime », repérer les potentielles suspects mais surtout, les interroger. Gabriel avait passé sa matinée à interroger les uns après les autres les personnes ayant approcher de près ou de loin le tableau autant le vrai que le faux. Le directeur y était passé le premier et descendant petit à petit dans la hiérarchie, il en arriva aux différents guides du musée. Mais un en particulier attira son attention. En effet, la personne suivante avait un fort potentiel de culpabilité. Gabriel n'était pas du genre a incriminer une personne au premier coup d'oeil mais aux vues de son dossier gentiment fourni par le directeur du musée, elle avait tout pour être la coupable idéale.

Serena Johanson, l'une des nombreuses guides du musée. C'était peut-être par elle que l'agent spécial aurait du commencer car cela lui aurait évité de passer plusieurs à écouter des témoignages plus ou moins intéressant. Après s'être offert une petite pause bien méritée tout en buvant le café immonde que la police de New York pouvait offrir, il se dirigea de nouveau vers la salle d'interrogatoire. Un chemin qu'il commençait à connaître par cœur. Manquant de rentrer en contact avec un officier, il ouvrir la porte de la salle. La jeune femme était là, assise, attendant patiemment qu'on vienne à elle. Gabriel n'avait pas étudier le comportement humain mais il pouvait à coup sur, dire que cette femme n'était pas très à l'aise. Mais d'un côté, qui le serait dans ce genre de situation. Ce n'était pas tous les jours que l'on se retrouver mêlé à une histoire de faux tableau et interroger par un agent du FBI. Cela pouvait facilement impressionner.


"Bonjour Mademoiselle Johanson. Agent Spécial Weaver du FBI. Je pense que vous savez pourquoi vous êtes ici. Votre directeur m'a affirmé que c'était vous qui aviez réceptionné l’œuvre lors de son arrivée au sein du musée. J'aimerai que vous ma racontiez cela et surtout, si vous n'aviez pas remarqué des choses étranges."


Gabriel entra directement dans le vif du sujet. A quoi cela pouvait-il bien servir de tourner autour du pot ? Il n'était pas là pour faire une promenade de santé mais surtout trouver le ou la coupable.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 553
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Innocente jusqu'à preuve du contraire... Non? - Gabriel [TERMINE]   8/8/2016, 22:18

J’avais l’impression d’être oppressée dans cette petite pièce. J’avais peur alors que je n’avais rien à me reprocher. Mais bon. J’étais de nature joviale et motivée, énergique mais j’avais aussi mes moments de stress, d’incertitudes et d’anxiétés. Un câlin ou un bon gros chocolat chaud et ce serait parfait. Mais bon, je n’allais pas importuner les agents du FBI ! Je sursautais légèrement lorsque la porte s’ouvrit mais restait assise, me redressant juste légèrement. Je n’eus pas le temps de répondre à son bonjour qu’il enchainait de suite.

Je hochais simplement la tête à son affirmation. Bien sûr que je savais pourquoi j’étais ici ! Moi qui avais eu peur de tomber sur une brute j’étais rassurée. Autant il était direct autant il ne semblait pas méchant ou agressif. Je rehochais la tête, oui j’avais réceptionné le tableau. Je serrais mes mains nerveusement alors qu’il finissait son speech et me lançais.

« J’ai en effet réceptionné le tableau. Le tableau n’avait pas été enlevé de son cadre pour le transport, trop fragile. Du coup il n’avait pas enroulé le tableau dans des rouleaux de poste en carton comme on fait d’habitude, plus discret concernant les vols justement. Du coup c’était une camionnette blindée qui apporta le cadre avec son double vitrage. J’ai fait vérifier le cadre comme l’indique la procédure pour m’assurer que le vitrage était bien double. Nous avons ensuite scanné le tout avec le contrôleur pour vérifier l’intérieur, l’état de la toile. Il faut savoir que ce sont des simples tests de base, impossible à ce moment-là de déterminer l’originalité de la toile. »

Je repris une respiration, portais un instant mon regard dans le sien, avant de continuer, baissant mon regard sur la table, nerveuse. Merde pourquoi les mecs étaient toujours si grands ?!

« En théorie lors d’un échange pareil le musé de départ doit effectuer les tests pour prouver que c’est la bonne toile, et le musé qui réceptionne doit refaire les tests pour vérifier que les résultats concordent. Donc trois possibilité pour le vol : soit il a été commis dans le musé de départ et les résultats truqués, soit au courant du transport, soit à la réception du tableau. »

Je regardais autour de moi cherchant quelque chose à rajouter et du coup me mis à parler de tout ce à quoi je pensais.


« Je ne connaissais pas le chauffeur, c’est rarement le même, la firme de transport organise toujours de tournantes à ce qu’on m’a dit et les chauffeurs sont prévenus à l’improviste. Pour ce qui est du personnel du musé là par contre on prévient à l’avance, donc je savais que j’allais devoir réceptionner cette toile il y a deux semaines déjà. Le chauffeur semblait normal, il semblait savoir ce qu’il faisait, quand j’ai posé une question vis-à-vis du scan il savait exactement quoi faire, donc j’avais eu l’impression qu’il l’avait déjà fait auparavant. Je ne sais pas quoi d’autre… Le fait qu’on recevait cette toile était connus de tout le personnel donc même si je me base sur des personnes posant des questions indiscrètes rien ne me vient à l’esprit…. »


Je relevais une seconde fois le regards vers lui, essayant de faire de mon mieux, de donner un maximum d’infos nécessaires, mais n’ayant jamais vécu ce genre de situations je n’avais aucune idée de ce qu’il fallait dire ou non. Mon dieu si mon père apprenait ça !

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Innocente jusqu'à preuve du contraire... Non? - Gabriel [TERMINE]   22/8/2016, 22:13


Gabriel n'avait même pas pris la peine de s'installer sur la chaise devant lui avant de commencer à interroger la jeune femme. Lui presser ? Jamais de la vie mais être debout, lui donnait un air supérieur. Non pas qu'il prenait les gens de haut, loin de là, mais il devait être imposant face à ses différents suspects. Il finit tout de même par déposer son dossier sur la table où était la jeune femme avant de prendre appui sur le dossier de sa chaise vide, tout en écoutant le discours de la guide, expliquant avec précision le déroulement de l'échange du tableau. Des choses fortes intéressantes étaient dites mais rien ne l'aidait vraiment à se faire une idée sur ce qui avait pu arriver au véritable tableau à plusieurs milliers de dollars.

Un musée avide de toucher l'assurance du tableau ? Un transporteur véreux ? Une guide qui souhaiterait arrondir ses fins de mois ? Tellement de choses possibles et surtout inimaginables qui devaient impérativement etre résolues dans les plus brefs délais. Tout en écoutant la fin du récit de la jeune femme, il finit tout de même par s'installer sur la chaise devant lui, triturant le dossier devant lui, réfléchissant à toutes les hypothèses pour cette affaire. Quand elle eut terminé, un léger blanc s'installa dans la pièce. L'agent était perdu dans ses pensées avant de revenir vers sa suspecte.


« Merci de toutes ces précisions Mademoiselle. Nous allons également enquêter dans le musée qui vous a prêté ce tableau ainsi qu'auprès du transporteur. Mais j'aimerai savoir une chose. Vous me dites que tout le musée savait qu'une telle œuvre allait être exposé chez vous mais cela ne doit pas être à la portée de tous le monde d'échanger ce genre de chose, en admettant bien sur, que l'échange ai été effectué au sein de votre musée. Ce n'est pas n'importe qui, qui a le droit d'accéder aux œuvres. »

La conscience professionnelle de Gabriel, le poussait à en savoir plus. Il ne lacherait pas le morceau tant qu'il ne serait pas rassasié d'informations. Mais alors qu'il allait continuer sur sa lancée, l'on vient frapper à la porte de la salle d'interrogatoire. Il invita la personne à entrer et un policier, vêtu d'un uniforme réglementaire, vint lui apporter un dossier. Gabriel le remercia avant qu'il quitte la pièce. Il le consulta rapidement et haussa les sourcils avant de lever les yeux vers la jeune femme.

« A ce que je peux voir, pour une simple guide de musée, votre compte en banque me paraît bien plein avec de gros versement récents qui plus est. Les dates correspondent quasiment avec l'arrivée du tableau au Brooklyn Museum. J'espère que vous avez une explication assez simple à me fournir. »

Serena était très loin des stéréotypes des faussaires ou voleurs d’œuvres d'art mais il fallait bien avouer que trouver une telle somme d'argent sur le compte en banque d'une guide de musée était plus que suspect vu que les mois auparavants, il lui était compliqué de joindre les deux bouts. Il attendait avec impatience la réponse de la jeune femme et surtout, il attendait de voir son comportement. Son stress était visible à l'origine donc si quelque chose changeait, il le verrait de suite.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 553
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Innocente jusqu'à preuve du contraire... Non? - Gabriel [TERMINE]   7/9/2016, 10:22

Je stressais. D’où mon débit de paroles. Déjà quand temps normal je parlais beaucoup quand j’étais passionnée, mais là j’étais stressée c’était limite pire ! Extrêmement pire ! J’avais l’impression d’être de retour à l’université et de passer des examens oraux. Enfin les premiers du moins. Au fil des années je m’y étais habituée et j’avais fini par adorer ça mais les premières fois je parlais extrêmement vite ou alors pas du tout. J’attendais donc la suite des questions après avoir répondu à la première. Je frottais mes mains nerveusement l’une contre l’autre. Regard furtif vers la camera de sécurité. Pas que je n’en avais pas l’habitude, au musé il y en avait des tas mais jamais braquée sur moi. « Il n’y en a que pour les œuvres ! ». Ça avait toujours été une blague entre collègues. Je reportais mon attention quand il reparla de la toile et des membres y ayant accès.

« Et bien non en effet pas tout le monde y a accès. Je devais réceptionner la toile et l’amener dans notre « labo » en quelque sorte. Je devais juste m’assurer que l’équipe chargée de vérifier son originalité avec des méthodes scientifiques avaient bien réceptionné le tableau dans les normes. Ensuite c’est au directeur de cet équipe de le prendre en charge et de vérifier son chemin et tous les tests subis avant de le remettre à une responsable du musé pour qu’elle s’occupe de l’exposer. J’aurais pu être assigné à ce travail, ou alors une de mes collègues, en fonction de la disponibilité de chacun. Le directeur du musée y a accès tout le temps par contre et les autres employés non. Ils peuvent apercevoir la toile à travers des vitres ou autre mais n’y ont pas accès directement. Pour ce qui est de l’équipe scientifique, ce n’est pas une équipe propre au musée. Les personnes travaillent pour plusieurs musé, et son à la base des agents de la ville. »


Je pensais avoir fait le tour de la question. Je me préparais intérieurement aux prochaines questions quand on toqua à la porte. Cinq minutes de répit ! Je soufflais discrètement, frottant mes mains légèrement moites à mon jeans et baissais les yeux. Je ne les relevais que quand l’autre policier partit, pour croiser le regard de l’agent Weaver face à moi, notant qu’il avait quand même de beaux yeux gris, pas commun comme couleur. Je déglutis quand il parla de mon compte ne banque. Merci tante Elizabeth ! Prenant une grande inspiration je me lançais.

« Une de mes tantes côté maternelle, Elizabeth Marin, a décidé de partir vivre en Inde. Le truc était qu’elle était persuadé qu’il fallait qu’elle débarque là avec simplement un sac à dos et qu’elle s’installe dans un petit village. C’était sn rêve et elle à finalement fait le pas il y a quelques semaines. Elle a revendu sa maison, ses meubles, ses objets au mieux qu’elle pouvait, a donné ce qui restait à la famille. Elle avait fermé son compte et a fait verser tout l’argent sur le mien pour que je puisse à mon tour le mètre sur un compte fermé ; Enfin à la base elle voulait que j’ouvre un compte épargne pour elle rattaché à mon compte parce que les taux de ma banque son plus avantageux que ceux de ma mère mais c’est plus simple au final de rouvris un nouveau compté bloquer. Ce n’est pas de l’argent qui est destiné à mon usage. Enfin elle m’a bien dit que je pouvais m’en servir mais je préfère tout mètre sur un compte sous scellé pour quand elle revient ! »

Je repris une respiration avant de le regarder, me mordant légèrement la lèvre en signe de nervosité.

« Je peux vous montrer les reçus bancaires avec le compte d’origine de ma tante, je ne sais pas si c’est utile vu qu’il a été fermé après ça mais … Sinon j’ai un rendez-vous dans deux jours dans ma banque pour justement ouvrir ce fameux compte fermé, vous pouvez les appelez ils le confirmeront ! »

J’avais soudain une folle envie de me frapper la tête contre cette table. Non mais sérieusement. Je me trouvais dans une salle d’interrogatoire du FBI, suspectée de vols d’un tableau, avec une somme assez conséquente d’argent sur mon compte. Ah ben bravo ! Je posais mes coudes sur la table et me massais un instant les tempes, une migraine pointant avec toutes ces émotions.

« Tout ce que je peux vous dire c’est que j’ai intercepté ce tableau et qu’il semblait normal. Je connais ce tableau, qui ne connait pas ce tableau de Van Gogh dans le monde de l’art ! Combien de fois je n’ai pas du l’étudier, ses formes, sa composition, la palette de couleur, la technique ! J’ai dû le faire pour une centaine de tableaux durant mes études ! Il semblait normal, réel. Oui c’était quelque chose de le voir de si proche mais je ne l’aurais jamais volé ! Je l’ai amené à l’équipe scientifique qui à son laboratoire un étage en dessous du hangar de livraison. Je … je ne sais pas quoi vous dire d’autre… j’ai beau réfléchir je ne vois pas ! »

Ma voix sonnait un peu brisée vers la fin. Il était vrai que je me posais milles questions depuis qu’on avait annoncé que c’était un faux, deux jours plus tôt. Enormément de questions. Qui, comment, pourquoi ? Où était le vrai ? Où étaient les vrais ! Tant de vols ! Mais pourquoi donc ?!

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Innocente jusqu'à preuve du contraire... Non? - Gabriel [TERMINE]   17/10/2016, 15:28


Gabriel ne pouvait pas dire le contraire : Serena était une véritable pipelette. Après tout, c'est ce qu'il voulait, qu'elle parle. Son stress l'a faisait parler et parler sans cesse. Elle disait des choses certes intéressantes, mais elle en disait presque trop. Heureusement que cet interrogatoire était enregistré. Devant ce flot d'informations, il ne fallait absolument pas que l'enquêteur en laisse passer une miette. Une chose importante pourrait lui échapper et mettre ainsi son enquête en péril. Les faussaires ne devaient pas s'en tirer ainsi. Ils avaient des compte à rendre à la justice.

Tout en écoutant les dires de la jeune femme, le jeune homme se faisait plusieurs scénarios dans sa tête. Une toile n'était pas chose simple à cacher dans un sac à main de femme. Il fallait prendre un minimum de précaution pour ne pas l'endommager. La jeune femme venait de lui offrir plusieurs pistes à suivre et devant le travail qui s'offrait à lui, enquêter seul allait probablement être un gros handicap pour lui. Il n'avait pas encore la possibilité de se dédoubler et être à plusieurs endroits à la fois, même si cela lui serait bien utile. Mais lorsque le policier entra dans la salle d'interrogatoire afin d'apporter le dossier que Gabriel lui avait demandé précédemment, il sortit de ses pensées. A première vue, le compte en banque de la jeune femme l'intéressait. Les grosses sommes arrivant du jour au lendemain sur un compte en banque d'un suspect, était une chose assez importante à creuser. Gabriel attendait de voir comment elle allait lui expliquer cela. Il ne fallait pas se mentir, il le savait très bien. Tout son dossier le lui avait dit mais, il préférait l'entendre de vive voix afin de voir si elle ne mentait pas à ce propos et elle s'en sortait plutôt bien. Elle disait la vérité.


"Merci pour toutes ses précisions mais je le savais déjà. Je devais juste vérifié si vous ne mentiez pas sur l'apparition de ses grosses sommes d'argent sur votre compte. Nous sommes obligés de tout prendre en compte et il est vrai que comme tout cela est arrivé dans les mêmes jours, nous nous posions certaines questions à votre sujet. Vous ne seriez pas la première personne à vouloir arrondir ses fins de mois avec des façons illégales."

Gabriel referma le dossier qu'il avait sous les yeux. Il commençait à se faire petit à petit une opinion sur elle et pour lui, elle n'avait aucun lien avec toute cette affaire de vol de tableau. S'il se trompait, c'est que son flair n'était plus ce qu'il était. Mais alors qu'il pensait en avoir fini avec elle, elle reprit de plus belle, désormais accoudée à la table, se massant délicatement les tempes. Ce n'était pas tous les jours que l'on se faisait interroger par le FBI. Cela devait être une chose assez éprouvante.

"Je vous rassure Mademoiselle Johanson, je ne vous accuse de rien. Vous pouvez respirer. Je ne fais qu'explorer plusieurs pistes en même temps. Vos informations vont beaucoup me servir et si cela peut vous rassurer, si nous avons à faire à un excellent faussaire, vous n'auriez jamais vu une différence. Vous êtes loin d'être le premier musée dans ce cas là."

La copie de tableau valant parfois plusieurs milliers de dollars était monnaie courante et cela prenait parfois de nombreuses années avant de retrouver le vrai. A voir si cela serait le cas pour celui ci.


"Je pense que cela sera tout Mademoiselle. Si j'ai besoin de vous poser de nouvelles questions, je vous recontacterez. A moins que quelque chose ne vous revienne en tête avant de partir ?"
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 553
● Date de naissance : 20/04/1989
● Age : 28
● Originaire de : Brooklyn
● A NY Depuis : toujours ^^
● Emploi/Etudes : diplôme en histoire de l'art/ guide au Brooklyn Musum
● Theme Musical : Walking on sunshine ~ Aly & AJ
● Avatar : Elisabeth Olsen
● DC : Liam Andrew


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Innocente jusqu'à preuve du contraire... Non? - Gabriel [TERMINE]   9/11/2016, 21:02

Je me détendis légèrement quand il me parla de mon dossier. Ok donc j’étais hors de cause. Ca e soulageait énormément ! J’aimais vraiment le musé et l’art et je n’aurais jamais pu… Enfin bref. Le fait que mes informations l’aident me fit plaisir aussi. Je lui servis un petit sourire timide. Non mais il restait impressionnant ! La dernière partie de la phrase me rassura aussi un peu. Oui je n’aurais peut-être pas fait la différence, mais bon j’avais quand même réceptionné le tableau. Enfin l’inspecteur qui m’avait fait peur au début semblait moins agressif et du coup montrais plus sa fatigue. Pas étonnant, ça devait être un job assez fastidieux.

Je réfléchis un moment avant de secouer la tête doucement non rien ne me revenait à l’esprit.

« Non désolé il me semble vous avoir tout exposé… Enfin ça fait quelques jours que je retourne tout ça dans ma tête du coup … Enfin voilà…»

Je me mordis nerveusement la lèvre avant d’essayer à nouveau de lui sourire doucement, y arrivant déjà mieux ce coup-ci. Je me relevais du coup de ma chaise et par alors que j’allais prendre ma veste j’arrêtais mon geste et relevais vivement mon regard sur lui.

« Pour me contacter vous avez mon… Ah bah oui vous avez mon numéro j’ai reçu un appel pour venir ! Désolé ! »

Me sentant idiote je rougis légèrement avant de reprendre mon mouvement de finalement enfiler ma veste et prendre mon sac. On sortit de la pièce et je restais quelque secondes incertaine. Je lui fis finalement un mouvement de la tête et un léger au revoir avant de me diriger vers les ascenseurs. Il était intimident. Enfin peut être aussi parce qu’il était membre de FBI, ou parce qu’il était grand…qui sait.

......................................................................................................................................................

Serena Johanson

Présentation ~ Sujets ~ Liens


@marclévy ≈ vous revoir › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Innocente jusqu'à preuve du contraire... Non? - Gabriel [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Innocente jusqu'à preuve du contraire... Non? - Gabriel [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: