AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À la recherche d'expositions... ft. Castiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   25/7/2016, 15:13

À la recherche d'expositions
ft. Castiel
Je m'étais levé tôt ce matin-là, dans le but de chercher des endroits où exposer mes photographies. certes, je les exposais chaque années à l'école et même en Frances, chez mes parents. Mais je savais que ce n'était pas suffisant pour me faire connaitre. Et j'avais besoin de me faire connaître avec de sortir de l'Université pour être sûr de pouvoir vivre de mon art le plus vite possible. Je devais être à peu près le seul de ma promo à passer mes jours de congé à chercher des lieux où exposer - ou des modèles - mais je savais que je n'aurais rien sans rien et si je devais sacrifier mes congés pour cela, alors soit.

Le temps étant sec et chaud, j'avais hésité à la manière dont je devais m'habiller. Mais comme je devais avoir l'air sérieux, j'avais opté pour un costume, tant pis si je mourrais de chaud. J'avais néanmoins laissé tombé la cravate et avait ouvert les boutons du haut de ma chemise. Ainsi, en plus d'éviter d'avoir trop chaud, je pourrais faire de l'effet aux femmes que je rencontrerais. Ou aux hommes, mais il y avait nettement moins de chance que cela arrive. Je n'avais pas pour habitude d'utiliser mon physique pour arriver à mes fins professionnellement parlant mais ce matin je m'étais dit que ça pourrait aider.

Toute la journée avait donc été consacrée à cette recherche, sans aucun succès. Je commençais à désespérer mais je poussais tout de même la porte de la dernière galerie d'art que j'avais sur ma liste. Le responsable se nommait Castiel Wilde et c'était le seul que je n'avais pas eu le temps d'appeler avant. j'avais avec moi quelques photos - les meilleurs - et j'espérais au moins pouvoir avoir un rendez-vous avec lui, même plus tard s'il était occupé pour l'instant.

En entrant, je me dirigeai aussitôt vers l’accueil. Heureusement, il n'y avait personne avant moi, ce qui ne me laisserait pas le temps de stresser. Je m'adressai à la dame s'occupant manifestement des gens comme moi. Je pris mon air le plus charmeur pour m'adresser à elle.

- Bonjour Madame, je m'appelle Jack Dunn En fait... je suis étudiant en photographie et je cherche des endroits où exposer mes photos. J'ai cru comprendre que dans cette galerie, vous montriez différents types d'oeuvre ? Serait-il possible de rencontre monsieur Wilde ou de prendre rendez-vous avec lui ?

Oui, j'étais direct, mais il me semblait que ça ne servait à rien de tourner autour du pot pendant 100 ans, si ?
(c) Hanae Lilandiel




Dernière édition par Jack Dunn le 25/7/2016, 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   25/7/2016, 15:57

A la Wilde Gallery, les affaires allaient bon train. De nouveaux vernissages à préparer, des rendez-vous à prendre de ci de la, des clients qui souhaitaient acquérir une toile, il y avait chaque jour son lot de nouveauté. Ce fut le cas également pour ce jour même. Les employés y étaient habitués. Aussi, lorsqu'un jeune homme vint se présenter à la galerie, sans rendez-vous, pour savoir s'il y avait moyen de rencontrer Castiel Wilde ou de prendre rendez-vous, l'employée resta calme et tranquille, adressant un sourire poli au jeune homme.

A ma connaissance, Monsieur Wilde n'a pas de rendez-vous ou de réunion à cette heure-ci. Je vais tenter de le joindre, si vous voulez bien patienter un petit instant.


Elle décrocha le combiné de la réception, pour ensuite appeler directement au bureau de Castiel, ou celui-ci s'y trouvait ? A quoi ? A vérifier la liste des invités pour un prochain vernissage. C'était des fois compliqué de jongler avec ses invités. Des fois, untel ne s'entendait pas avec un autre, ou il y avait un scandale qui éclatait entre temps au beau pays de l'Upper East Side. Quelle joie. Il décrocha ainsi le combiné de son téléphone, voyant qu'il s'agissait de la réception. Son employée lui dit qu'un jeune homme, étudiant en photographie cherchait ou il pouvait exposer ses photos et demandait à le rencontrer. S'il préférait qu'il prenne rendez-vous ou s'il pouvait le voir maintenant. Castiel y réfléchit quelques secondes, avant de lui dire de simplement faire un peu patienter le jeune homme, le temps qu'il finisse ce qu'il faisait, et il le recevra. Conversation terminée, la réceptionniste invita le jeune homme à patienter, lui désignant un canapé proche de la réception, le temps que Castiel ne vienne.

C'est une petite dizaine de minutes plus tard que Castiel eut terminé sa liste. S'étirant alors, il s'était levé pour quitter son bureau et aller voir de lui même ce qu'il en était de ce photographe en devenir. N'ayant pas de rendez-vous prévu dans l'immédiat, il pouvait lui donner un peu de son temps. Il arriva ensuite au hall d'entrée, et s'était rapproché de la réception ou il vit qu'en effet un jeune homme était la. En se rapprochant de lui, il pu même qualifier le jeune homme de plutôt pas mal en fait. Il lui adressa un sourire poli en lui tendant sa main pour se présenter.

Enchanté Mr Dunn, je suis Castiel Wilde, directeur de cette galerie.


Comme le nom l'indiquait.

J'ai cru comprendre que vous cherchiez à être exposé. En effet je suis toujours à la recherche de nouvelles œuvres de tous genre pour pouvoir en faire profiter le plus grand monde possible. Que l'artiste soit un amateur ou confirmé.

Le fait que Jack soit étudiant ne posait pas de souci à Castiel. Loin de la. Ce n'était pas ça qui l'arrêtait dans son choix. Tout ce qu'il voulait, c'était du talent. Quelque chose dans les œuvres, des photographies, peintures, sculptures ou autre, qui attirait son œil. Certes, Jack n'avait pas prit rendez-vous, mais bon nombre d'artistes fonctionnaient comme ça. Il fit un pas en arrière et, toujours avec un sourire, invita Jack à le suivre.

Si vous voulez bien me suivre, nous seront plus à l'aise dans mon bureau pour discuter autour de vos photographies, non ?


Plus au calme aussi qu'à l'entrée, ou régulièrement des passants arrivaient.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   25/7/2016, 21:36

À la recherche d'expositions
ft. Castiel
C'était agréable de se faire accueillir de manière si polie. ça n'avait pas été le cas dans tous les lieux que j'avais visité aujourd'hui, et, pour terminer la journée, ce n'était pas plus mal. Cela me remettait de bonne humeur. Bonne humeur doucement perdue au cours de mes longues heures de recherches infructueuses. Oh certes, certaines galeries m'avait dit qu'elles me rappelleraient. mais elles l'avaient fait d'un ton si condescendant que j'avais bien compris que ce ne serait pas le cas. Rah, comme je haïssais les gens faux. Malheureusement il y en avait partout, même (pour ne pas dire surtout) dans le milieu artistique. Enfin, au moins ici j'étais bien accueillis et la femme me dit même demander directement au directeur s'il pouvait me rencontrer dès aujourd'hui.

Comme indiqué, je pris place  dans le canapé non loin de là. J'étais relativement détendu, bien plus que pour les autres entretiens de la journée. Il fallait dire que je n'avais plus rien à perdre aujourd'hui. Je n'avais donc aucune raison de stresser. Et puis l'angoisse fatigue et je n'avais franchement pas besoin de cela en plus. Je patientai quelques minutes avant qu'un bel homme ne s'approche de moi. Castiel Wilde, comme il se présenta aussitôt.

À son arrivé, je m'étais levé et lui serrai la main, fermement et brièvement, espérant ne pas avoir les mains moites. Cela aurait été stupide pour une première rencontre.

- Enchanté monsieur Wilde, merci de me recevoir aussi vite.

La réceptionniste lui avait manifestement dit la raison de ma visite, ce qui m'ôtait les mots de la bouche. Mais il confirma ce que je pensais, à savoir qu'il cherchait différents types d’œuvres, ce qui m'arrangeait grandement. Beaucoup de galeries n'exposaient que de la peinture, ce qui était parfois désespérant.

- Je suis ravi d'entendre cela, le monde de l'art a bien besoin de personnes comme vous.

C'était vraiment ce que je pensais et non pas du brossage dans le sens du poil. J'espérais qu'il ne le prendrais pas comme tel. J'étais un gars sincère et il m'arrivait souvent d'oublier que la plus part des gens ne l'étaient pas, surtout dans le monde artistique où il fallait souvent marcher sur les gens ou mentir pour arriver à ses fins, pour être connu et reconnu.

Il me proposa ensuite de le suivre dans son bureau. Je rassemblais mes document et le suivit donc là où nous étions plus au calme que dans la galerie. Dès que nous fûmes entrés, je déposai mon porte-document sur le bureau, étalant les photographies que j'avais pris avec moi. J'avais pris un peu de tout. Des portraits, des natures mortes, des paysages. Mais toutes ces photos représentait parfaitement ma vision du monde et de l'art. Elles étaient empreintes de magie et de mystères, jouaient sur la lumières, les jeux de fumées, les couleurs. Certaines représentaient la réalité, d'autres étaient plus oniriques ou auraient pu illustrer des contes et des légendes. Une en particulier était de celles-là. C'était une de mes plus anciennes photos, que j'avais prise dans la forêt de Brocéliande. Elle représentait le ruisseau qui coulait dans le Val sans retour et avait été prise au crépuscule, conférant au lieu une aura presque magique.

J'espérais vraiment que Castiel Wilde allait apprécier mes clichés. Mais il avait une bonne tête, était très bel homme et semblait tout à fait capable de voir la beauté dans la moindre petite chose. J'avais donc bon espoir.
(c) Hanae Lilandiel




Dernière édition par Jack Dunn le 25/7/2016, 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   25/7/2016, 22:34

Castiel adressa un sourire amusé au jeune homme. Etait ce un vrai compliment, dans le sens ou il le pensait vraiment, ou juste un moyen de mettre davantage de chances de son coté ? Il ne le savait pas. Et ça lui était dans le fond un peu égal, puisque Castiel ne se laissait pas vraiment amadouer par les compliments et autre. Quand il s'agissait d'un nouvel artiste à découvrir, il restait professionnel. Ce n'était pas parce que le type était pas mal qu'il aura une place sur ses précieux murs. Ça, c'était le petit bonus qui pouvait arriver, mais …. Oh de toute façon, il préféra ne pas trop se prendre la tête la dessus. C'est pourquoi il finit par lui répondre d'un ton léger :

Merci, je vais prendre ça comme un compliment.


Et voilà tout ! Une fois que Jack eu rassemblé ses affaires, Castiel pu alors le guider jusqu'à son bureau. Arrivés dans celui-ci, Castiel laissa l'artiste faire sa vie pendant que pour sa part, il fit le tour de son bureau pour se tenir debout de l'autre coté, laissant le photographe se poser sur le siège qu'il y avait près de lui s'il le souhaitait. Il le regarda alors étaler sur le meuble les photographies qu'il avait apporté avec lui. Silencieusement alors, Castiel parcouru du regard en un premier temps l'ensemble des photos, avant de les regarder une à une. Concentré sur ce qu'il voyait, analysant tout ça, essayant de ressentir l'essence même de ces photographies, à voir ce que Jack avait tenté de transmettre au travers tout ça. Il finit par relever la tête au bout d'un moment, pour s'adresser au jeune homme.

Vous avez un truc avec la photographie, c'est indéniable. Il y a dans vos clichés des choses très intéressantes, des points de vue qui, à mon sens, sont très plaisants et esthétique.


Dit-il en regardant Jack dans les yeux, avant ensuite de regarder de nouveau ses photographies.

Cependant, la comme tel il m'est impossible d'imaginer exposer toutes ces photographies. Elles sont très bien n'en doutez pas, mais même si c'est un plus pour vous, lorsque j'expose un artiste, j'essaye de faire en sorte qu'il y ait un thème bien visible.


A comprendre par la, que pour l'heure, la de suite, il ne disait pas non à une éventuelle exposition, quelque part sur les nombreux murs de sa galerie. Mais il ne disait pas oui non plus ! Simplement qu'il y aurait un probable tri à faire. Il se pencha un peu sur son bureau, posant les mains sur le rebords de celui-ci, et releva son regard sur le jeune homme face à lui, plantant ses yeux dans ceux de Jack. Yeux qui étaient assez plaisants à regarder soit dit en passant.

Alors allez-y, vendez-moi vos travaux. Convainquez-moi et parlez-moi de l'histoire de ces photographies.


C'est ton moment mon gars, c'est l'heure pour toi de te vendre. Tes travaux, pas ton corps bien sûr... Certes, Castiel voyait un peu le fil rouge qu'il y avait entre les photos. Ce n'était pas tant l'objet de la photo qui intéressait mais la façon dont le cliché avait été prit. Pas sûr que des yeux moins experts que les siens saisiront la subtilité cela dit.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   25/7/2016, 23:14

À la recherche d'expositions
ft. Castiel
Son air amusé ne laissait rien transparaître de ses réels sentiments et je crus un instant qu'il ne me croyait pas quand je lui disais cela. Mais finalement il me dit le prendre comme un compliment et je lui adressai un sourire, hochant la tête comme pour indiquer que ça en était bien un. De toute façon, même si ça n'avait pas été le cas, le résultat serait le même. Et je n'avais certes pas envie de lui mentir, même pour avoir une chance d'exposer ici. L'intégrité avait trop d'importance pour moi pour que je la balance ainsi par dessus mon épaule sans un regard.

Dans son bureau, une fois que j'ai étalé mes photographies, il prends le temps de les observer une à une, d'abord sans un mot. Je commence sérieusement à stresser mais il n'est heureusement pas long à reprendre la parole d'une voix tout à fait aimable, me complimentant. Même si au final il déciderait de ne pas m'exposer, rien que ce compliment me fait chaud au coeur. C'est rare qu'on dise tant de bien de mes clichés, peut-être parce que je suis encore jeune.

- Merci ! C'est un beau compliment !

Je dois avoir une tête de gamin devant ses cadeaux de noël mais je n'en ai cure. Il m'est naturel de laisser transparaître ma joie lorsque je la ressens. Il revient ensuite à quelque chose de plus pratique, plus professionnel, m'expliquant qu'il ne peux pas les exposer juste comme ça. C'est bien ainsi que j'imaginais les choses, je ne me voyais pas exposer des photos comme cela sans un fil conducteur ni même un explication.

Je pose mes fesses sur un siège, prenant un inspiration et essayant de rassembler mes idées clairement. Il faut que je sois convainquant. C'est me moment M où je dois vendre mon art et convaincre l'homme face à moi que mes clichés peuvent apporter quelque chose à sa galerie. Je décide de commencer par expliquer ma démarche, avant de passer plus particulièrement aux photographies.

- Je suis breton. Ne riez pas, ça a vraiment une importance. Je suis breton, donc d'origine celte. De plus, j'ai vécu toute ma vie dans la forêt de Brocéliande, qui est, comme vous le savez peut-être, un des lieux ayant servi aux légendes arthuriennes et à des tas de mythes. Par le biais de mes photos, j'essaye de rendre cette atmosphère de légende, de mythes, de magie. Qu'elles soient retouchées ou non, la finalité est le rêve. Je photographie certes la réalité mais pour la rendre magique.

Je m'arrête un instant pour tenter de trouver les mots juste à mon ressentis.

- Comme vous pouvez le remarquer, je fais de tout, des personnes comme des paysages. mais à chaque fois, en jouant sur la lumière et les couleurs, je tente de rendre la réalité onirique, comme sortie d'un passé légendaire. Ainsi, cette femme, dis-je en prenant un photographie, est une de mes camardes de classe. Mais sur cette photo, elle est Morgane, demi-sœur du Roi Arthur et magicienne. J'ai pris cette photo à Central parc, à l'aube. La lumière du soleil vient directement éclairer la robe pâle, laissant le reste dans l'ombre. J'ai choisi ce moment de la journée où la nuit est encore présente, où la brume noie encore la ville et où les rêves n'ont pas encore quitté l'esprit des dormeurs car c'est à ce moment là que je peux capter la magie, vous voyez ?

Bien entendu j'avais légèrement retouché cette photo, pour accentuer encore le côté magique. J'hésitai à lui dire mais comme de toute façon je devais lui vendre mon travail, autant qu'il soit au courant de ma manière de travailler. Je pris un autre cliché, celui qui représentait une fleur. Une rose pour être plus précis.

- Prenez celle-ci. C'est la rose ayant poussé sur la tombe d'Iseult, après sa mort. C'est une rose qui se trouve dans un jardin New-yorkais. Je l'ai prise de nuit et la lumière du flash l'éclaire comme en plein jour alors que le reste est dans l'ombre. La brume et les points de lumières dans l'obscurité sont le petit peuple qui vient se recueillir. Et ils ont été ajouté par la suite. J'utilise des programme de retouche, parfois, pour accentuer le côté magique de mes photos. parfois, nul besoin de cela, mais c'est plus rare. La magie se cache trop bien dans notre monde...

Maintenant c’était à lui de voir si cette manière de faire était en accord avec ce qu'il voulait exposer. Allait-il voir le rêve dans mes photos ou seulement le travail d'un étudiant un peu fou, n'ayant jamais vraiment grandit et peu digne de la confiance d'une galerie comme la sienne ?
(c) Hanae Lilandiel




Dernière édition par Jack Dunn le 27/7/2016, 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   26/7/2016, 00:10

Pendant que Jack prit place sur le siège, Castiel lui était resté debout, regardant le jeune homme. Lui laissant un peu le temps qu'il lui fallait pour rassembler ses idées, et comment les dire. Il lui adressa un petit signe de la main, avec un sourire, lorsqu'il lui dit de ne pas rire à l'information sur ses origines. Breton, du coup …. la France, c'est ça ? La, remercions un instant deux choses. L'une, que Castiel a toujours été bon en géographie, et de deux, que sa fille était française. Parce que ça, c'est pas le genre de chose que l'Américain de base pourrait deviner. On parle bien de ces gens qui pour la plupart pensent que le Soleil tourne autour de la Terre... Brocéliande donc ? Attendez, c'était pas la ou il y avait ces histoires de Roi Arthur ? Il fit un petit « o » avec sa bouche, profitant de la petite pause du jeune homme pour dire doucement :

Oh … je vois...


Effectivement, il comprenait un peu mieux tout ça. Et aussi, il rabaissa son regard sur les photos, qu'il voyait d'un meilleur angle, celui choisi par le jeune homme. Il hocha lentement la tête, suivant ses explications tout en regardant les photographies en question. Intéressé par ce qu'il lui disait, il avait en effet remarqué le travail très soigné des photos. Devinant sans mal que la plupart étaient retouchées. Normal, tous les photographes faisaient ça. Ses yeux se posèrent sur la photographie que lui montra Jack. Une camarade de classe, mais ici, elle était Morgane. Ah oui, l'histoire lui revenait un peu mieux, au fur et à mesure que Jack lui expliquait. Son explication de ou et comment il avait prit la photo l'intéressa tout autant.

Parfaitement oui.


Il voyait ce que voulait dire Jack, sans aucun mal. Son regard fut naturellement attiré par une autre photographie, celle d'une rose. Il hocha la tête le long de ses paroles, et de ses explications, sans lesquelles jamais il n'aurait comprit la chose ainsi. Parce qu'il connaissait moins bien l'histoire d'Iseult, ce qui expliquait cela. Cependant, la photographie était belle, travaillée et soignée, mais ne lui parlait pas autant que les autres. Bien. Castiel finit par se rasseoir sur sa chaise, face à Jack. Passant son index sur sa lèvre en réfléchissant la dessus. Sur les toiles, sur ce que ça pourrait aussi apporter à sa galerie. Parce qu'il ne faisait bien sûr pas cela que par bonté d'âme ou parce que Jack était mignon. Il sorti de ses pensées en regardant le jeune photographe, face à lui, et lui dit sans détours :

Je vais être franc avec vous, votre travail m'intéresse. Vraiment. J'ai très envie de mettre en place quelque chose avec vous, avec vos travaux, et suis sûr qu'on pourra parvenir à quelque chose de très bien. Et puis, il faut bien donner sa chance à la nouveauté!


Castiel lui adressa un sourire. Cela voulait dire ce que ça voulait dire n'est ce pas ? Laissant quelques secondes à Jack pour comprendre et profiter, il avait décollé son dos du dossier de son siège, se rapprochant de son bureau pour observer à nouveau les photos.

Cependant il va y avoir un travail à faire en amont. Ne vous en faites pas, c'est comme ça à chaque fois. Je ne peux pas exposer en vrac toutes les œuvres que chaque artiste me présente.


Le rassura alors le russe. Tout le monde était logé à la même enseigne, Castiel faisait avant tout un tri dans le travail proposé, et avec l'artiste, se décidait à quelque chose de plus précis.

J'aime beaucoup votre univers, plein de poésie et de contes, mais je ne pense pas que les visiteurs sont des incollables du folklore Celte. Il faudrait peut être se décider sur une histoire, un conte précis. Cela vous évitera à vous de vous éparpiller, et de perdre aussi le spectateur qui sera submergé de trop d'informations qu'il ne comprendra peut être pas.


Pour exemple, il ne pensait pas que n'importe quel New Yorkais comprendra que la les points de lumière sur la rose de la tombe d'Iseult était le symbole du petit peuple venu se recueillir. Après avoir encore regardé les photographies, Castiel avait posé ses avant bras sur le bureau, les croisant devant lui, et regarda Jack.

Voila donc ce que je vous propose : qu'en un premier temps, on se mette d'accord sur un thème distinct, puis lors d'un prochain rendez-vous qu'on étudie ensemble d'autres de vos photographies sur cette même histoire. Qu'en dites vous ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   27/7/2016, 23:37

À la recherche d'expositions
ft. Castiel
Castiel était resté debout ce qui me perturba une seconde mais je fus bien vite pris par mes explications pour m'en inquiéter bien longtemps. Il ne ris cependant pas au fait que je sois breton, ce qui me soulagea. Déjà le fait qu'il ne pose pas de question signifiait qu'il situait plus ou moins, trahissant sa culture. Bien, cela était bien. En même temps venant d'un directeur de galerie d'art on pouvait s'attendre à un homme plein de culture. Tant mieux. je n'avais pas spécialement envie d'expliquer en quoi le fait d'être breton était bien plus important pour moi - et pour mon art - que le fait d'être français. Il semble comprendre à la suite de mon explication pourquoi cette information est si importante. Effectivement dire mes origines celtes peut être éclairant, surtout avec les photos que je ne tarde pas à lui présenter.

il semble intéressé par mes explications et mes phots. lorsque je m'arrête et qu'il se passe un doigts sur les lèvres, je ne peux m'empêcher de suivre ce mouvement des yeux avant de me reconcentrer sur mes photos. Entre temps il s'est assis. Puis, après un instant de silence, il reprend la parole, m'expliquant que mon travail l'intéresse. je mets quelques secondes à comprendre puis l'information arrive enfin à mon cerveau et je me mordille les lèvres n'osant y croire.

- Vous voulez dire... Vous penser m'exposer ?

Je ne veux pas espérer pourtant cela se confirme à la suite de ses paroles, lorsqu'il m'explique le travail qu'il reste à faire, m'assurant cependant que c'est ainsi pour chaque artiste. Cela je veux bien le croire. Je me retiens de sauter de joie, souriant cependant comme un enfant, presque riant de bonheur. C'est la meilleure nouvelle de la journée, et de loin ! J'ai du mal à y croire, et pourtant...

- Bien entendu, je comprends tout à fait. Les photos ici n'avaient pour but que de montrer une vue générale de mon travail.

Il me présente sa manière de voir les choses et je dois avouer que je suis tout à fait d'accord avec le fait de se fixer un thème bien précis. Je réfléchis pendant quelques minutes pour essayer de déterminer quel genre de thème je pourrais travailler, tout en restant dans mes domaines de prédilection, c'est à dire la magie. Je pourrais choisir un type de contes, une période historique par exemple. je pense que la Renaissance est la plus encline à servir la magie mais en même temps c'est quelque chose que je n'ai pas encore exploré et donc je n'ai que très peu de photographies à ce niveau. Ce serait prendre un risque que de proposer cela et une tonne de boulot que je ne suis pas sûr d'avoir le temps de fournir. La renaissance serait donc pour une prochaine fois, s'il y a prochaine fois.

Farfouillant parmi mes photos, j'en sors quelques unes du tas : Morgane, que nous venons de voir, Merlin, son tombeau et enfin Arthur armé de la célèbre Excalibur. Je les lui tend en m'expliquant.

- Ce compliments me font chaud au coeur, vraiment ! Et je suis d'accord avec vous en ce qui concerne le thème. Le but n'est pas de perdre les visiteurs... Je pense que le thème Arthurien serait intéressant. Non seulement c'est un thème que j'ai déjà exploré et que je ne cesse de travailler mais en plus c'est une légende relativement connue, n'est-ce pas ? Plusieurs artistes ont déjà travaillé dessus et je pense que chacun peut y trouver son compte.

La légende d'Arthur ayant été explorée dans le monde de la peinture, du cinéma et de la télévision, je pense que c'est réellement le thème que je travaille le plus enclin à toucher le monde. De plus, je peux l'explorer sans fin. C'est un monde que je connais bien, que je peux reproduire. J'ai déjà une bonne série de clichés. Pour les paysages, j'ai mes photos de Brocéliande - dont certaines que je devrai sans aucun doute retravailler. Pour les personnages, je dois pouvoir trouver des modèles ici, à New York. pour le reste, tout est une question d'imaginaire et de sensibilité.

J'espère vraiment qu'il accepte ce thème car déjà j'ai des fourmillements dans les doigts, des idées plein la tête. Mon cerveau et mon imaginaire viennent de se remettre en route à propos de ces légendes, comme si jamais je ne m'étais arrêté de tenter de les rendre les plus réelles possibles.
(c) Hanae Lilandiel




Dernière édition par Jack Dunn le 28/7/2016, 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   28/7/2016, 12:40

Castiel confirma la question du jeune homme en hochant lentement la tête. En effet, il songeait sérieusement à l'exposer. Sinon, il lui aurait dit sans détour non, et pourquoi il ne pouvait pas. Vraiment, du moment ou quelqu'un lui présentait ses œuvres, il faisait fit de tout le reste. De l'âge de la personne, de sa profession même s'il le fallait, de tout le reste. N'importait que ce que ses yeux voyaient. Mais il devait avouer que la joie manifeste chez Jack l'amusait assez. Il n'était pas le premier artiste qui avait droit à sa toute première exposition dans ses murs, et qui tentait de cacher sa joie tant bien que mal. Les artistes dit confirmés eux, même s'ils étaient toujours contents, étaient bien sûr moins dans l'extase totale.

Je suis content de voir que vous comprenez alors.


Les artistes et leurs états d'âme vous savez, des fois ça fait des ravages, et il pouvait être compliqué de traiter avec eux. C'était plus agréable quand des gens comme Jack comprenaient le besoin de faire un réel travail avant une exposition et que Castiel ne pouvait pas accrocher ses photographies en vrac ainsi, aussi belles soient-elles. On est pas chez mémé !

Le russe regarda le jeune photographe en herbe manipuler ses clichés, le laissant faire avant de voir ce qu'il en fit. Un simple tri. Trois photos que lui présenta à nouveau Jack, suivit d'explications. Il le regarda avec un petit sourire lorsqu'il lui dit que ses compliments lui faisait chaud au cœur. De rien, c'était gratuit. Il semblait que Jack avait déjà fait son choix quand au thème. Pour lui, le thème de la légende du Roi Arthur était le plus prompt à mettre tout le monde d'accord. Lui même ainsi que les visiteurs. Castiel, lui, hocha doucement la tête au fur et à mesure de ses mots, pour approuver des choses et d'autres, avant de le dire à voix haute.

C'est sûr que c'est un thème bien connu, dont les visiteurs auront certainement entendu parler avant de voir vos travaux. Et de toute façon, de mon avis, il est impossible d'épuiser totalement une œuvre. Chaque artiste a son point de vue bien à lui sur une chose, sa manière de faire et de l'exploiter. Il faut juste faire attention au copier coller.


De son humble avis. Donc un thème pouvait être utilisé plein de fois, normalement, si l'artiste y mets du sien, son travail ne ressemblera pas à celui d'un autre. Donc, le travail de Jack sera normalement unique et inédit. Laissant un bras sur son bureau, Castiel garda le coude de l'autre dessus et remonta sa main à son visage, à sa mâchoire, tout en réfléchissant sur le thème, et tout le reste qui allait avec.

C'est d'accord. Je veux bien que vous partiez sur la légende du Roi Arthur. Il y a, à mon sens plein de choses à faire la dessus, c'est un univers très riche.


Avec plein de possibilités, des choses à faire. Il releva ses yeux sur Jack, pour continuer à lui parler. Quitte à avoir un interlocuteur plutôt pas mal, autant en profiter, pas vrai ?

Rassurez-vous, je ne vous demande en aucun cas la de suite de me fournir la liste des photographies que vous comptez me présenter pour ce sujet. Mais avez-vous déjà d'autres photos sur ce même thème ? Ou bien vous faudra t-il réaliser de nouveaux clichés pour l'occasion ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   28/7/2016, 23:31

À la recherche d'expositions
ft. Castiel
Lorsqu'il me donna la confirmation que j'allais réellement être exposé, je failli sauter de joie mais je me contrôlai. J'étais adulte après tout, même si je devais être très jeune en comparaison des autres artiste que Castiel pouvait exposer. Mais comme il m'avait dit plus tôt qu'il ne se souciait pas de l'âge des artistes, c'était parfait.

Lorsque je lui parle des légendes arthuriennes comme thème de départ, il a l'air plutôt d'accord avec moi. Et lorsqu'il me dit que de son point de vue il était impossible de réellement épuiser un sujet je failli me lever pour aller l'embrasser tant ses paroles étaient en accord avec mes pensées. je n'avais jamais rencontré une personne qui comprenait non seulement parfaitement mes clichés mais qui avait en plus une vision de l'art proche de la mienne. Et j'avais l'immense chance que cet homme soit celui qui allait exposer mes photos, justement.

Je suis bien d'accord avec vous et je ne compte bien entendu pas faire de copié-collé. Ni de mes clichés ni des oeuvres des autres. Chacune de mes photo est et reste unique.

Pas question de faire la même chose que d'autres avant moi ou même que moi-même. c'est pour cette raison qu'il est très rare que je revienne sur mes propres photos, sauf évidemment dans le cas d'une expo où je passe évidemment plein de temps à trier, retrier parfois retravailler mes clichés. Tout cela dans le but que tout soit parfait au moment voulu.

il réfléchit encore un instant avant de me donner le feu vert pour travailler cette légende en particulier. Je hoche la tête lorsqu'il me dit penser que c'est univers très riche. je ne peux qu'être d'accord avec lui, même en restant en terrain connu du grand public c'est à dire Arthur, Merlin, la recherche du Graal  et les chevaliers de la table ronde. J'y intégrerai également Morgane et Viviane qui, si elles sont parfois moins connues, sont importantes pour la légende. Et puis cela apporte une présence féminine dans mes photos, ce qui n'est pas un luxe.

Merci ! Je vous promet que je ne vous décevrai pas !

Cela me semblait logique de ne pas le décevoir. Cet homme me donnait la chance de me faire connaître, la moindre des choses était d'être au top dans les oeuvres que je lui présentais. Il releva les yeux vers moi, me faisant rosir. Cet homme avait des yeux magnifique et un regard si profond que je ne pouvais le soutenir. je baissai les yeux une seconde alors qu'il me demandait les photos que j'avais sur ce même thème. Lorsque je prit la parole, je relevai les yeux vers lui, me mordillant les lèvres sous l'intensité de son regard.

J'ai quelques photos ici, que je devrais probablement retravailler. D'autres sont en France mais je vais demander à ce que l'on me les renvoie et je les redévelopperai ici. Et je vais devoir en refaire, oui, au moins quelques unes au niveau de personnages.Quand voudriez-vous les voir ?

j'espérais qu'il me laisse au moins une semaine, le temps de bosser sur cela. Mais j'étais tellement heureux que je savais que dès mon retour à la maison, je travaillerais sur ces clichés jours et nuits, ne dormant que très peu.
(c) Hanae Lilandiel




Dernière édition par Jack Dunn le 30/7/2016, 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   29/7/2016, 11:24

Castiel adressa un bref signe de tête approbatif à Jack, content qu'ils se comprennent sur ce point. Ses œuvres se devaient d'être originales, de sa création et devaient lui ressembler. Nous n'étions jamais à l'abri d'un copié collé non souhaité, c'est certain, mais dans la limite du possible, autant l'éviter. Il eu un plus large sourire lorsque Jack lui confirma qu'il ne serait pas déçu. Oh mais c'est tout ce qu'il espérait ! Parce que si le travail qu'il pourra lui fournir n'était pas à la hauteur, il pouvait toujours refuser. Restait à savoir ce qu'il allait faire ensuite, quoi comme photo, et quel ensemble préparer. Le regard de Castiel fit une brève descente aux lèvres de Jack, qu'il vit se les mordiller d'un geste qu'il trouva alors assez plaisant à regarder. Mais releva son regard bien vite à ses yeux, l'air de rien, écoutant sagement sa réponse. Restons professionnel voulez-vous bien ?

Lorsqu'elles seront prêtes me semble bien, enfin, c'est la réponse que j'aimerais vous donner, mais un instant je regarde juste quand est ce que le mur sur lequel je pense vous exposer sera libre …


Vu qu'une vente avait récemment eu lieu et que ces toiles en question ne seront plus la, ça fera de la place. Castiel donna ensuite son attention à l'écran de son ordinateur, pour chercher à quelle date ils seront décrochés, puis réfléchir un peu à quel moment il aimerait voir les clichés de Jack pour décider s'ils étaient bons ou pas, le temps de faire un tri, penser à si jamais il fallait d'autre photos encore, régler des détails administratifs … oui, compliqué en effet. Il fronça légèrement les sourcils en essayant de donner une date approximative.

Hum … dans l'idéal, il serait bien que d'ici trois semaines, grand maximum, on soit d'accord sur les photos à exposer. On peut se donner ce délai pour que vous puissiez travailler vos clichés, venir me voir autant de fois que nécessaire pour en discuter aussi.


Oui, trois semaines pour s'y atteler, ça semblait bien. Surtout que Castiel ne lui demandait pas une flopée de clichés, seulement quelques uns, assez pour raconter l'histoire du Roi Arthur. Se tenant toujours assis sur son siège, Castiel avait ensuite légèrement écarté un pan de la veste de son costume et plongé son autre main à l'intérieur, pour aller y chercher quelque chose dans la poche intérieure. Il y sorti sa carte de visite, qu'il tendit vers Jack, l'accompagnant d'un sourire, un peu moins professionnel il faut le dire.

Et voici ma carte, avec mes coordonnées. N'hésitez surtout pas à m'appeler si vous avez des questions. Ou si vous avez besoin d'autre chose.


Genre du temps libre et l'envie de boire un verre avec quelqu'un... Hé quoi ? On teste !

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   30/7/2016, 10:31

À la recherche d'expositions
ft. Castiel
Lorsqu'elles seront prêtes... Voilà bien une réponse qui n'en est pas vraiment une. Parce qu'en soi je pouvait être prêt en quelques jours. Mais si je voulais faire mon travail sans faute, il me faudrait un peu plus que cela, évidemment. Heureusement, Castiel me dit que si c'était la réponse qu'il aimerait me donner, il devait regarder sur son calendrier pour une date, ce qui me convenait bien. Je travaillais bien mieux avec une deadline car je savais exactement à quel moment mes clichés devaient être prêts, retouchés et développés.

Après un instant, la réponse tomba. Trois semaines, c'était bien plus que je n'avais espéré. Cela me laissait tout le temps de travailler correctement, tout en dormant la nuit, c'était parfait. Et en même temps ce n'était pas trop long, ce qui ne me laissait pas le temps de m'évader et de faire autre chose. Ce qui était très bien également, car j'étais quelqu'un qui ne tenait pas en place et j'avais toujours envie de faire plein de choses différentes. Mais sur ce coup-ci je n'aurais pas le temps, et je serais bien obligé de me concentrer sur une seule chose, me rendant bien plus efficace.

Trois semaines seront parfaites ! C'est plus que je m'attendais mais c'est très bien, ça va me laisser le temps de refaire des photos et de les travailler de manière correcte.

Sur trois semaines, j'avais également le temps, comme il venait de le préciser, de revenir le voir pour que l'on puisse discuter ensemble des photographies. Il fallait évidemment que lorsque j'expose, tout soit parfait non seulement à mes yeux mais également aux siens. Cela demanderait évidemment plusieurs rencontres, ne fut-ce que pour qu'il puisse apprécier l'avancée de mon travail.

Il me tendis ensuite sa carte que je pris avec un sourire, le remerciant d'un signe de tête et la glissant aussitôt dans ma poche pour ne pas la perdre.La phrase qu'il prononça me fit sourire. Alors comme ça je pouvais le contacter pour autre chose que pour le travail ? J'hésitai un instant à attraper la perche qu'il me tendait mais comme le courant passait bien entre nous, je me dis que je pouvais toujours tenter la chose. Je me passai la langue sur les lèvres avant de lui faire un sourire espiègle.

De quoi donc pourrais-je avoir besoin ? J'ai bien besoin de modèles, mais je ne vais pas vous demander ça, n'est-ce pas ? Ou vous pensiez à... Autre chose ?

Genre se voir en dehors du boulot pour simplement apprendre à se connaitre autour d'un verre. Je devais dire que l'idée m’enchantais positivement. Castiel était très bel homme et je ne dirais rien contre le fait de passer du temps avec lui hors du boulot...
(c) Hanae Lilandiel


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1045
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: À la recherche d'expositions... ft. Castiel   1/8/2016, 10:50

Trois semaines, c'était parfait. Pour l'un et pour l'autre. Aussi, il devait s'en douter, mais Jack n'était pas non plus le seul artiste dont il avait à s'occuper ces prochains temps. Il y avait aussi ce vernissage à organiser, et le boulot ici n'était pas ce qui manquait. Après, il attendait de voir les photographies qu'il lui présentera. Parce qu'il pouvait toujours refuser si ça n'allait pas. Les yeux de Castiel firent un bref aller retour, entre les yeux de Jack et sa bouche ou il le vit y passer sa langue. Dites donc, on dirait qu'il y en avait un que ça ne semblait pas déranger, l'idée de se voir ou s'appeler pour autre chose... C'était bien loin de lui déplaire du coup. Il remonta ainsi ses yeux aux siens, sans rater non plus le sourire que Jack lui adressa, trouvant la tournure des choses assez intéressante.

Non c'est sûr, je ne me vois pas vraiment poser pour votre projet.


Lui répondit Castiel avec un certain amusement. Il était déjà arrivé qu'il serve de modèle à un amant ou un autre cela dit. Un peu à la scène dans Titanic si a vous amuse. C'était amusant par après de voir les croquis de sa personne, ou d'autres choses qui ont pu en résulter, mais il n'ira pas à exposer des toiles de lui même dans sa propre galerie. Le narcissisme à son comble. Petits souvenirs à part, répondons plutôt à Jack. C'était préférable. Ce pourquoi, Castiel, toujours avec un léger sourire sur les lèvres, avait ajouté :

Mais pourquoi pas prendre un café à l'occasion ? Je dirais bien qu'il m'arrive de me déplacer personnellement chez les artistes lorsque les œuvres sont trop compliquées à déplacer mais avec des photographies il ne devrait pas y avoir ce genre de problème.

Par exemple pour des sculptures ou des peintures plus grandes. Allez trimbaler ça dans le métro ou même dans une voiture...

Alors je ne vais pas non plus me cacher derrière ce prétexte. Sans bien sûr vous forcer en rien.


Le rassura Castiel, avec un air aimable. Parce que si jamais Jack lui faisait savoir que non, c'était mort, même pas moyen de se voir en dehors de la galerie et ce projet d'expo, Castiel ne changera en rien son comportement ici. Il savait rester professionnel avec les gens qu'il pouvait voir en dehors du boulot et aussi exposer. Pour reprendre l'exemple de ses quelques amants qu'il avait rencontré par ce biais, certains s'étaient imaginés gagner davantage ses faveurs ainsi. En couchant avec, ils s'étaient imaginés que ça pourrait leur rapporter plus ici. Et bien non ! C'était raté et pas qu'un peu. Ce n'était pas comme si Cas était de toute façon du genre à s'attacher à ses conquêtes. Enfin, de toute façon la il était seulement question d'aller peut être, si le cœur leur en disait, d'aller boire un café.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
 
À la recherche d'expositions... ft. Castiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: