AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  A la rencontre de mes fans [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 31
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & cie


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   7/11/2016, 19:48

En se réveillant ce matin, il sut qu'il avait un truc de prévu aujourd'hui. Il en était certain. Mais quoi ? Après avoir ouvert les yeux, il était resté couché les bras en croix, fixant le plafond jusqu'à ce qu'il ne sorte du brouillard du sommeil. Puis, il s'en était souvenu. Aujourd'hui, il avait une séance de dédicaces, d'organisée dans une librairie de la ville. Ah oui en effet... Bon, ça allait, ça ne le dérangeait pas. Aller à la rencontre de ses lecteurs était quelque chose qu'il aimait plutôt bien. Certes, ce qui était prévu n'était qu'une séance de dédicaces, et ne laissait pas trop de place à de grands bavardages. Quelques mots échangés, pour les plus audacieux et selon le monde, une photo, ça s'arrêtait la. Quand il y avait beaucoup de monde, il ne passait pas une demi minute avec chaque personne, et trouvait ça dommage. Mais il fallait bien contenter tout le monde … Aujourd'hui, de mémoire, c'était la librairie d'un centre commercial. Lequel de centre commercial par contre …. Oh, il verrait après ! En un premier temps, Jason avait fini par se lever pour aller commencer sa journée par un petit déjeuner copieux. La base d'une journée réussie.

Sa matinée fut assez calme à vrai dire. La séance ne commençant qu'à 13 heures, il avait le temps devant lui. Après un petit déjeuner, il s'était rendu sur son pc pour aller consulter ses mails, échanger quelques messages avec sa famille ou des amis sur d'autres continents. Après ce, il avait un peu trié ses photos, prises la veille lors d'une balade en ville. Photographe de métier, il tenait encore un blog photo et le mettait régulièrement à jour. Il aurait pu relire ses notes, ses premiers jets pour son prochain roman, mais savait très bien que s'il s'y mettait, jamais il n'arrivera à l'heure à la librairie tout à l'heure ! D'ailleurs, il valait mieux se préparer un peu ! S'étirant, il s'était dirigé ensuite à la salle de bains, pour prendre une douche, se rendre présentable, se raser, se coiffer aussi. Puis direction l'habillage. Un jean noir, un haut blanc, et voilà ! Se dirigeant vers la sortie, il enfila ensuite ses chaussures, prit ses papiers et son portable, et enfila ensuite sa veste de moto. En arrivant aux Etats Unis, il n'avait pas de véhicule. Quelques temps après, il s'était décidé pour investir dans une moto. Un moyen bien plus simple pour se déplacer en ville ! Prenant son casque et ses gants, il sorti de chez lui pour se rendre au garage de son immeuble, enfourcher sa moto, et une fois prêt, quitta les lieux en direction du centre commercial.

Après un trajet au cœur de la ville, à slalomer entre les voitures, il était arrivé au centre commercial ou il allait donner sa séance de dédicaces. Il roula ensuite vers le garage souterrain des lieux, et avait garé sa moto au garage, coin moto. Béquille et cadenas de mis, il retira ensuite son casque et ses gants, ouvrit un peu sa veste, et emprunta l'ascenseur en direction des magasins. Les portes s'ouvrant, il se dirigea en un premier temps vers un plan des lieux pour savoir ou se trouvait la librairie en question. Après avoir mémorisé le trajet, il s'y rendit, prenant un escalator pour monter au bon étage, marchant en observant les lieux. Il est certain que depuis son arrivée il avait fait le tour de beaucoup de magasins, mais dans la multitudes présents dans la ville, il n'avait pas souvenir être déjà venu ici. C'est bien, ça le fait un peu voir autre chose. Il n'eut pas de mal à trouver la librairie. Devant celle-ci, se tenait une pancarte indiquant sa venue. Oh, et il lui semblait aussi qu'il y avait plus de monde dans les environs qu'ailleurs, assis sur les bancs, ou semblant attendre. Sûrement des gens venus pour la séance. En s'approchant de la boutique, il salua un jeune homme qui attendait devant, qui l'observait depuis qu'il était dans son champ de vision. Sûrement l'avait-il reconnu. En même temps, il y avait son portrait sur l'affiche, et il se tenait à coté … bref. Il entra rapidement avant que d'autres ne le reconnaissent. Il y avait encore un peu de temps avant que ça ne commence, pour au moins déposer ses affaires, et voir ou ça allait se passer. En entrant, il fut accueilli par un petit comité. Composé de trois personnes en fait. Deux hommes et une femme. L'un des deux hommes vint à sa rencontre, grand sourire aux lèvres.

Bonjour ! C'est un plaisir de faire votre connaissance Mr Wright ! Je suis Arthur Roy, le patron de cette librairie.


- Ah c'est vous que j'ai eu au téléphone ? Enchanté également.


Et voici le garde du corps que votre maison d'édition a envoyé, Eddy.


Jason le salua également d'une franche poignée de main, avant que le patron ne désigne ensuite la jolie jeune femme aux cheveux flamboyants qui se tenait avec eux.

Je vous présente Lauren Dewar, mon employée.


- Mademoiselle, c'est un plaisir.


Elle aussi, il la salua avec une poignée de main, plus douce cependant, le tout accompagné d'un sourire rayonnant. Ah forcément que ça allait être un plaisir que de faire une séance de dédicaces quand une jolie jeune fille était dans les parages. Ça vous illumine une journée ! Enfin, les présentations de faites, Jason préférait poser une question avant toute chose :

- Vous n'auriez pas une pièce ou je pourrais déposer tout ça ?


Par le « tout ça », Jason voulait dire son casque, ses gants et sa veste de moto, qu'il désigna du regard et en relevant un peu sa main prise. Ce sera bien plus pratique pour lui que de se débarrasser de tout cela avant de passer à autre chose, à voir la ou il allait faire sa petite séance, bien que du coin de l'oeil, il avait déjà vu sa table, aménagée à coté du comptoir.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 70
● Date de naissance : 15/05/1997
● Age : 20
● Originaire de : Glasgow, Ecosse
● A NY Depuis : 12 Février 2009
● Emploi/Etudes : Libraire dans le centre commercial
● Theme Musical : Touch the sky
● Avatar : Karen Gillan
● DC : Alec Renner


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   7/11/2016, 21:14

La nuit a été courte pour Lauren. Elle avait finit de préparer la librairie pour la séance de dédicaces prévu le lendemain. Même si elle avait finit vers 9h au soir, elle ne pouvait s'empêcher d'être impatiente pour le lendemain. Jason Wright était un bon auteur selon la jeune libraire et elle avait déjà lu quelques uns de ses ouvrages, dû moins ceux qui étaient présents dans la librairie. Elle avait lue et fortement appréciée les deux romans intitulés Avant de sombrer et La dernière chasse. Elle trouvait le style d'écriture de Mr Wright très agréable et originale à lire. Elle savait appréciée les livres et leur contenu à leur juste valeur et trouvait que la polyvalence de l'auteur vis à vis des sujets qu'il aborde dans ses récits sont vraiment plaisants.

Elle se réveilla aux alentours de 10h30, son patron l'ayant informé que la séance de dédicaces ne commençait qu'à 13h. Aussitôt fut-elle sortit du lit qu'elle fila à la douche. Ensuite elle s'habilla d'une jupe de couleur bordeaux arrivant à se genoux et un chemisier blanc. Elle rajouta bien évidemment sa petite touche personnelle: une paire de boots noires. Elle aimait la petite touche d'originalité qu'elle ajoutait à ses tenues quotidiennes. Elle se coiffa en une queue de cheval, mit ses lentilles de contact. Lauren prit un petit déjeuner assez léger, elle-même l'affirme: elle a un appétit d'oiseau. Après avoir tout disposer dans le lave-vaisselle la jeune femme s'empara de son sac, de ses clefs et sortis de la maison. Lauren jeta un coup d’œil à sa fameuse montre à gousset dispose dans son sac qu'elle ne quittait jamais. Vu qu'il lui restait à présent une bonne heure avant l'événement Lauren décida de s'installer dans un parc non loin du centre commercial et s'assit sur un banc. Elle lit alors un roman qu'elle avait empruntée dans sa librairie quelques jours auparavant. Sphère relate l'histoire de deux scientifiques embarqués pour une expédition sous-marine pour observer un vaisseau spatial trouvé là, mais les deux compères allaient vivre des aventures étranges en contact de la sphère présente dans le vaisseau.
Elle venait à peine de le commencer et l'aimait déjà.

Une bonne quarantaine de minutes plus tard, elle jeta un autre coup d’œil à sa montre. Celle-ci venait d'afficher 12h48. Lauren décida de ranger l'ouvrage dans son sac et se mit alors en route pour la librairie. Elle prit l'escalator et marchant parmi les passants venus faire leurs emplettes. La jeune écossaise arriva devant les portes et les ouvrit. Mr Roy avait finit les petits détails de la séance de dédicaces et Lauren le remercia mentalement. Elle disposa son sac dans un des casiers de la réserve et revint auprès de son patron.

Bien le bonjour Lauren, j'avais peur que tu ne te réveilles pas ce matin.

La jeune fille eut un petit rire gêné devant son employeur. Il aimait bien la taquinait car il savait qu'elle faisait tout son possible pour se rapprocher de l'employée modèle, même si la jeune fille savait qu'elle n'avait pas trop à s'en faire de ce point de vue là étant la seule employée à aider Mr Roy dans la librairie.

Fidèle au poste m'sieur!

La jeune femme lui devait beaucoup, il lui avait permis de continuer à être proche de ce qu'elle aimait le plus dans la vie: les livres.
Un instant plus tard un homme entra, il se dirigea directement vers le patron de la librairie. Il se présenta comme étant le garde du corps envoyé par la maison d'édition de Mr Wright, son nom était Eddy. Mr Roy lui indiqua le porte manteau où il y disposa sa veste.

Quelques minutes après, une petite assemblée s'était formée ici et là dans la librairie attendant avec impatience l'auteur. Puis un homme entra et salua Eddy et l'employeur de Lauren. La jeune femme le reconnut alors, c'était lui le fameux Jason Wright.
Celui-ci se tourna alors vers l'écossaise et exprima ses salutations.
Lauren n'avait put s'empêcher de sourire alors que l'homme lui serra la main avec douceur. Elle devait l'avouer, c'était un bel homme, il avait des cheveux châtains et les yeux bleu azurs. Elle remarqua qu'il s'était bien préparé pour l'occasion. Elle était aussi impressionnée par sa taille, il devait bien faire une tête de plu que la rouquine. Il avait un sourire assez chaleureux qui laissé penser que c'était un homme aimable.

Il demanda alors où il pouvait poser ses affaires. Lauren observa rapidement les objets dont il parlait, une veste de moto, des gants et un casque. Mr Wright faisait de la moto? Intéressant, la jeune rouquine en apprenait un peu plus sur l'auteur et cela lui allait.

Pour votre veste vous pouvez la disposez sur le porte-manteau. Pour le reste nous avons la réserve juste derrière les étagères des livres sur la mécanique.

Elle lui montra la porte en question en si positionnant devant, s'installant par la suite à son comptoir pas trop éloigné de l'emplacement où l'auteur allait effectuer sa séance de dédicaces. Elle s’essaya sur le tabouret attendant le début d'une longue séance de fans venus faire dédicacer leur livre par Mr Wright.

......................................................................................................................................................


   
   
Lauren H. Dewar


Dernière édition par Lauren H. Dewar le 11/11/2016, 16:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 31
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & cie


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   7/11/2016, 22:22

Ce fut la jeune employée qui lui indiqua ou il allait pouvoir déposer toutes ses affaires. En l'entendant prendre la parole, il tourna automatiquement les yeux vers elle, et hocha doucement la tête lorsqu'elle lui indiqua ou pouvoir poser tout ça. Le porte manteau pour la veste, et puis la réserve. Lorsqu'elle lui indiqua de quelle porte elle parlait, il suivit le geste du regard pour voir ou aller par la suite. Les indications terminé, il hocha brièvement la tête en regardant Lauren.

- Merci à vous. Je crois que je vais tout disposer dans le même coin, ce sera plus simple.


Le patron se contenta de hocher la tête alors qu'il allait finir les derniers préparatifs. Jason passa devant le garde du corps pendant que la jeune femme alla à son poste, et se rendit vers la réserve, poussant la porte de celle-ci. Il chercha vite fait un endroit ou déposer tout cela, trouvant rapidement un coin ou tout mettre. En premier temps son casque, sous lequel il mit les gants, puis il finit d'ouvrir sa veste épaisse avant de la retirer totalement. N'oubliant pas de prendre son portable, qu'il glissa dans la poche de son jean, il posa ensuite le vêtement avec le reste. Avant de sortir, il réajusta vite fait son haut blanc, le tirant légèrement vers le bas, et passa sa main dans ses cheveux pour les remettre à peu près en place. Histoire de discipliner un peu les cheveux rebelles suite au port du casque. Rapidement, il ressorti de la petite pièce pour retourner dans la librairie pendant que dehors, le patron discutait avec les gens à l'extérieur, expliquant un peu le fonctionnement et tout ça. En allant à sa table de dédicace, ou non loin étaient aménagés quelques piles de son dernier roman – pour ceux ne l'ayant pas déjà acheté ou n'ayant rien pour la dédicace – il vit que la jeune rouquine était elle installée au comptoir de la librairie. Et juste à coté de lui se tenait le garde du corps avec qui il échangea rapidement quelques mots sur sa longue après midi à venir, pendant qu'il prenait place. Une fois assis, il tourna les yeux vers Lauren, son patron encore dehors. Il observa très rapidement la jeune femme, discrètement. Oh pour sûr c'était une très jolie jeune femme que voilà, vraiment très fraîche et très plaisante, mais ce n'était pas – uniquement – pour cela qu'il la regardait. Les bras croisés sur sa table, il s'était un peu plus tourné vers elle.

- Excusez moi mademoiselle ... Dewar c'est ça? Pardonnez moi de vous poser une telle question, normalement on ne demande pas ce genre de chose à une femme, mais, par simple curiosité, quel âge avez vous ?


C'était la chose qu'il se demandait. Elle lui semblait très jeune comme dit, ainsi, il se demandait quel âge pouvait avoir la jeune femme. Et encore, certaines filles faisaient des fois plus vieilles que leur âge lorsqu'elles étaient jeunes, si ça se trouve elle était plus jeune que ce qu'il pensait. Parce que Mr Roy l'avait présentée comme étant son employée, pas stagiaire. Elle était au moins majeure. Mais rapidement, il ajouta avec un sourire aimable :

- Enfin, je vous demande cela parce que vous me paraissez très jeune, rassurez-vous.


Qu'elle ne s'imagine pas qu'il lui posait une telle question parce qu'il la croyait vieille ! Oh ça non ! Il se renseignait c'est tout. Peu après, Arthur revint dans la librairie, et se dirigea vers Jason.

Est ce que c'est bon pour vous, vous avez tout ce qu'il vous faut ?


- J'ai un stylo qui fonctionne pour écrire, donc oui, j'ai tout ce qu'il me faut rassurez-vous.


Vous n'êtes pas compliqué ! Peut être aimeriez-vous un café ?


- Plus tard si ça ne vous dérange pas, ce serait fort aimable.


Très bien. Alors, peut on doucement débuter ?


Jason hocha la tête positivement pour lui répondre. Oui, ils pouvaient commencer. Il avait donc de quoi écrire et dédicacer, il avait noté la présence de bouteilles d'eau sous la table, cachées sous la nappe déposée sur la table, donc tout allait bien. Le coin était sympa, la librairie était jolie et bien entretenue, il faisait bon … que demander de plus ? Ainsi, le directeur alla ouvrir les portes, pour que commence la séance de dédicaces, prévue pour durer toute l'après midi. Avec, probablement, un peu de dépassement s'il y avait beaucoup de personnes. Aller, on s'échauffe le poignet et c'est parti!

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 70
● Date de naissance : 15/05/1997
● Age : 20
● Originaire de : Glasgow, Ecosse
● A NY Depuis : 12 Février 2009
● Emploi/Etudes : Libraire dans le centre commercial
● Theme Musical : Touch the sky
● Avatar : Karen Gillan
● DC : Alec Renner


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   7/11/2016, 23:04

Lauren avait posé son menton dans sa main droite, attendant l'entrée des lecteurs venus pour les dédicaces. Elle avait pu voir que son patron était dehors pour ainsi expliquer aux arrivants le déroulement de cet après-midi. J'entendais à côté la courte discussion entre Eddy et Mr Wright.

C'est alors que l'auteur demanda à la jeune rouquine son âge, d'une façon très pole et assez formel. Ce n'est pas que cela embêtait la libraire mais elle trouvait que cela faisait un peu strict de prononcer "Mademoiselle". Elle riait intérieurement car une foi elle avait fait semblant de s'offusquer auprès d'un réceptionniste l'ayant appelée "Madame" elle se souvient bien de la gêne qu'avait pu ressentir le jeune homme à ce moment là. Alors tout en entamant sa réponse elle sourie.

Appelez moi Lauren tout simplement. Mon âge?

C'est alors qu'il enchaîna avec une déclaration sur le fait qu'il était juste curieux et qu'elle lui paraissait jeune. Lauren émit un petit rire. Elle trouvait cet homme amusant.

Pour tout vous dire j'ai 19 ans monsieur, dans quelques temps la vingtaine.

Il faut dire que la question l'a un peu prise au dépourvu. Peu de personne lui avait demandé son âge auparavant.
Mr Roy entra de nouveau dans la librairie et discuta avec l'auteur. La jeune femme en profita donc pour l'observer discrètement, faisant mine de lire un livre qu'elle avait sous sa tablette de comptoir.  Elle les écoutait également.
Peu de minutes plus tard, le patron ouvrit les portes et les fans s’engouffrèrent et firent la queue pour avoir leur dédicace.
Lauren décida qu'elle n'allait pas rester sans rien faire. Elle se leva et se dirigea vers le patron.

Je me doute que ce n'est pas trop le moment mais puis-je faire un peu de rangement?

Sa demande le fit rire, un rire avec une voix rauque.

Tu dois avoir la bougeotte en ce moment. Ne te tue pas à la tâche car j'aurai besoin de toi pour ranger tout le matériel quand la séance sera fini.

J'y compte bien monsieur. Et vous pouvez compter sur mon endurance!

Même si la rouquine avait peu dormi la nuit précédente elle avait envie de bouger. Rester assise dans un coin, sans rien faire, n'a jamais été son truc à elle, depuis qu'elle est enfant, à part peut-être pour dévorer un livre.

Elle en profita donc pour reclasser certains ouvrages mal rangés par les clients de la veille. Un jeune âgé d'une quinzaine d'années s'approcha et lui demanda quelques conseils sur des livres traitant de la mythologie grecque. Il devait faire un exposé sur Homère. Son rôle de "conseillère de vente" prit sa place.

Je peux te conseiller ces livres sur Homère lui-même, puis ce petit livre sur la mythologie grecque en général avec les différents dieux et mythes. Et aussi ce livre sur les différentes œuvres d'Homère.

Elle lui donna un à un chaque livre cités. Il devait être dans le budget de l'adolescent car celui-ci sourie, ravi, et se dirigea vers le comptoir. Lauren le suivit et il lui paya la somme de ses achats. Voir le sourire ravi sur le visage de l'adolescent avait fait sourire la rouquine aussi.
Elle jeta de nouveau un coup d’œil en direction de Jason, qui était toujours en train de dédicacer les livres, il souriait aux fans et leur parla rapidement.
La jeune femme essayait de s'imaginer ce qu'était la vie d'un écrivain comme Mr Wright. C'est alors qu'elle se plongea de nouveau dans ses pensées, regardant au loin et jouant avec un crayon disposé là par Mr Roy.

......................................................................................................................................................


   
   
Lauren H. Dewar


Dernière édition par Lauren H. Dewar le 11/11/2016, 00:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 31
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & cie


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   7/11/2016, 23:34

Va pour l'appeler simplement Lauren. Et elle n'avait donc que 19 ans ? Il releva légèrement les sourcils en ouvrant un peu plus les yeux.

- Ah oui vous êtes toute jeune dites donc !

Ne vous méprenez pas, Jason ne se sentait pas non plus vieux pour autant, loin de la. Mais 19 ans, c'était très jeune en effet ! Ça a toute la vie devant soi ! C'est un âge superbe ! Et c'est aussi à cet âge la qu'il avait commencé à rédiger des vrais romans, pas encore publiés bien sûr, en pleines études à Valence, partageant sa chambre d'étudiant avec son meilleur ami. Quelle période ! Mais l'heure n'était plus aux souvenirs non plus. Il était temps de faire ce pourquoi il était la : les dédicaces. Après une brève discussion avec le patron, celui-ci ouvrit les portes, et une queue se forma très rapidement et les dédicaces purent commencer. C'était très simple et toujours un bon moment à passer pour lui. Poli, souriant et aimable, il saluait chaque personne, leur demandant leur nom pour savoir quoi écrire dans les livres qu'ils lui tendait. Il nota que Lauren s'était levée, allant de son coté mais ne s'y attarda pas plus longtemps, assez occupé avec les lecteurs.

Le déroulement des choses était assez répétitif, mais ça ne le gênait pas outre mesure. La plupart des gens venaient simplement pour faire dédicacer leur livre, pouvoir le voir en personne. D'autres n'osaient pas demander des photos, sûrement la présence d'Eddy, à coté du stand, qui les en dissuadait. Pourtant, il avait vu quelques personnes dans la file, prendre discrètement quelques photos. Ça ne le gênait pas. Il ne comprenait des fois pas trop pourquoi les gens en avaient envie. Après tout il écrivait avec ses mains, pas sa tête. On le voyait bien moins souvent dans les médias que d'autres célébrités. Qu'importe, si ça peut leur faire plaisir après tout. Lui aussi est un fan !

Du coin de l'oeil, il vit la jeune rouquine revenir vers le comptoir, suivie de près par un adolescent. Sûrement pour régler ses achats. Bien vite, il se concentra à nouveau sur ses lecteurs, alors qu'une nouvelle personne s'avançait pour faire dédicacer un livre. Avec laquelle il se montra tout aussi aimable, avec laquelle il échangea quelques mots également. Pas beaucoup, forcément il y avait du monde, mais un minimum. Puis entre deux personnes, le regard azuré de Jason dériva, ailleurs dans la librairie, sans raison particulière. Il aurait bien dit qu'il sentait un regard sur lui, mais la, dans la queue dans la librairie, il y avait au bas mot une dizaine de paire d'yeux qui le fixait. Qu'importe ce pourquoi au final. Le fait est que, Jason finit par tourner les yeux vers Lauren, qui le regardait, visiblement dans ses pensées. Lui adressant un sourire aimable, il lui demanda pendant qu'une nouvelle personne s'avançait.

- Tout va comme vous le voulez, Lauren ?


Elle ne s'ennuyait pas trop ? C'est qu'avec cette séance, les clients dit habituels, devaient être un peu plus rares aujourd'hui non ?

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 70
● Date de naissance : 15/05/1997
● Age : 20
● Originaire de : Glasgow, Ecosse
● A NY Depuis : 12 Février 2009
● Emploi/Etudes : Libraire dans le centre commercial
● Theme Musical : Touch the sky
● Avatar : Karen Gillan
● DC : Alec Renner


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   8/11/2016, 00:14

Quand elle était dans ses pensées la jeune fille repensait à ses proches ou même à l'Ecosse. Elle se souvenait de chaque endroits où elle avait l'habitude de s’asseoir et lire quelque chose. Son activité préférée? S'asseoir dans la lande et lire une oeuvre des sœurs Brontë tels que Jane Eyre, Les Hauts de Hurlevent ou bien Agnes Grey . Ces sorties dans la nature avec ses frères et on oncle lui manquaient un peu mais elle avait apprit avec le temps à s'y faire.

Elle fut ainsi sortir de ses rêveries par la voix de Mr Wright. Celui-ci lui demandait si elle allait bien, en quelques sorte. Il était vraiai qu'elle avait moins de clients que le taux de d'habitude, mais bon, peu de gens venaient depuis un certain temps. Au début les clients étaient vraiment intéressés par les différentes œuvres mais avec le temps les clients étaient moins fidèles, plus pressés, moins à l'écoute des recommandations. Cependant il y en avait qui restaient des clients sympathiques, heureusement d'ailleurs.

Oui oui monsieur ne vous en faites pas.

Elle souriait en lui adressant sa réponse. Il était vraiment très gentil. C'était rare de voir des gens si aimables commençait à penser Lauren. Certains des auteurs qu'elle avait rencontré auparavant semblait aimable en séance de dédicaces mais se révéler infâmes une fois les fans et admirateurs en tout genre partis. Vu qu'elle n'était "que" l'employée certains la confondirent avec une simple stagiaire et lui parlait avec peu de respect. Alors elle se permettait de mettre un peu de seul ou autre bizarrerie dans leur boisson. La rouquine adressait alors des fausses excuses et affichait un faux embarras. Sa patience avait des limites, très large. Elle pouvait endurer beaucoup de choses mais pas en une journée.
Son regarde se porta de nouveau sur la file qui avait diminué à présent. Elle se trouva amusée de la gêne occasionnée chez les fans par Eddy. Si cela avait été sa situation, pour pousser le ridicule un peu plus loin elle lui aurait demandé une photo.
Hé oui la jeune rouquine était pleine de surprise pour une jeune femme de 19 ans.
La jeune libraire alla dans la réserva et revint quelques secondes avec le livre La Sphère et se replongea dans la lecture du roman. Elle avait aussi l'envie de poser quelques questions insignifiantes à Mr Wright mais elle ne voulait pas l'importuné. Peut-être qu'après la séance... Non elle se refusa de penser ça, il n'a pas que ça à faire de l'écouter poser des questions que des journalistes en tout genre ont déjà dû lui poser sûrement des milliers de fois. Lauren regarda quelques fois quatre points de la librairie: son patron qui discutait avec des clients, l'horloge, mon livre et notre invité du jour. La jeune fille se sentait un peu inutile dans cet endroit où tout le monde avait à peu près sa place.

......................................................................................................................................................


   
   
Lauren H. Dewar


Dernière édition par Lauren H. Dewar le 11/11/2016, 16:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 31
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & cie


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   8/11/2016, 00:42

Bien, si allait aussi pour Lauren, c'était tant mieux. Peut être qu'elle avait un peu moins de clients aujourd'hui, mais nul doute qu'elle trouverait de quoi faire. Ce n'est pas comme s'il manquait de lecture ici ! Lorsqu'elle lui répondit, à son tour il lui adressa un bref sourire avant de se concentrer sur la femme devant lui venue faire dédicacer son livre. Elle, puis d'autres, tous défilèrent bout à bout. Des hommes, des femmes, des jeunes et des plus âgés. Jason avait déjà eu l'occasion de voir qu'il avait un lectorat assez varié, et en était assez content à vrai dire, ravi de pouvoir toucher un large monde. Il se doutait bien qu'après, ayant des romans avec des thèmes différents chacun, d'autres pouvaient ne pas y trouver leur compte. La plupart se contentaient de lui demander des dédicaces à l'intérieur de ses romans, les leurs ou certains, neufs, qu'ils allaient ensuite acheter ici même. Quelques uns cependant avaient amené par exemple des photos de lui, un magasine ou il faisait la première page aussi. Magasine sérieux on entends, pas un truc people ! Il n'avait de toute façon jamais fais la première de ces torchons. Dans l'ensemble, tout se passa au mieux. Au bout de deux heures de dédicaces non stop, Jason finit par faire un signe discret au directeur de la librairie. Lorsqu'il le vit, il se rapprocha de lui, entre deux personnes, pour savoir ce qu'il avait à dire.

Un souci ?


- Aucun. Je souhaiterais simplement faire une petite pause.


Oh ! Oui aucun souci !


- Je fini de dédicacer aux gens présents dans la librairie, et m'occuperais de la suite après.


D'un signe de tête, il approuva. Le plus gros était déjà passé. Il était bien probable que d'autres personnes arrivent par après, plus tard dans la soirée en sortant du boulot ou des cours par exemple, mais pour le moment, c'était le bon timing pour une petite pause sans faire patienter trop de gens. Alors, pendant que Jason s'occupa des dernières personnes présentes, Arthur s'occupa lui de prévenir à l'extérieur que les dédicaces reprendront dans une dizaine de minutes. Jay n'en n'avait pas besoin de plus. Pour simplement se lever, s'étirer, faire reposer son poignet, boire un café et ça ira. Néanmoins, il prit autant de temps pour les dernières personnes du moment que les autres. Une fois la dernière de sortie, Jason s'était levé de sa chaise, non sans un soupir soulagé.

- Ah que ça fait du bien de se lever !


Au bout de tant de temps posé ainsi à seulement dédicacer, ça lui faisait du bien ! Il joint ses mains ensemble, avant de les relever en l'air, étirant un peu son dos et ses épaules.

- Vous ne voulez pas un peu vous asseoir Eddy ? Ça doit être ennuyant d'être debout ainsi tout le temps non ?


Ça ira pour moi monsieur, c'est mon travail.

Lui répondit-il poliment. Bon. Soit, s'il voulait. De toute façon, il voyait rarement les gardes du corps qu'on lui attribuait se reposer. Ça va, il n'était pas Kim Kardashian non plus ! Relax. Il vit Arthur revenir vers lui, son air aimable sur le visage. Forcément, une telle pub pour sa librairie, ça mettait de bonne humeur.

Je vais chercher du café, tout le monde en veut ?


- S'il vous plait.


Ce serait avec grand plaisir ! Une fois qu'il eu demandé a Eddy et Lauren s'ils voulaient du café, il s'en alla pour aller chercher ça au Starbuck non loin dans le centre commercial. L'avantage, c'est que tout était à portée de main. Restant debout, Jason fit un pas vers Lauren, ne voulant pas non plus l'envahir.

- Quel était le roman qui a retenu toute votre attention ?


Il l'avait vue quitter son poste et revenir ensuite avec un livre, mais n'avait cependant pas vu duquel il s'agissait. Si tant est qu'il le connaisse. Ce n'est pas parce qu'on est écrivain qu'on a lu tous les livres existant. Hautement improbable d'ailleurs.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 70
● Date de naissance : 15/05/1997
● Age : 20
● Originaire de : Glasgow, Ecosse
● A NY Depuis : 12 Février 2009
● Emploi/Etudes : Libraire dans le centre commercial
● Theme Musical : Touch the sky
● Avatar : Karen Gillan
● DC : Alec Renner


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   8/11/2016, 01:24

Cela faisait un moment déjà que les dédicaces se déroulaient. C'était relativement calme, pas de mouvement de foule impressionnant et une diversité dans les âges et les genres des lecteurs de Jason Wright. Si bien que Mr Wright demanda une pause, cela est tout à fait compréhensible, même la libraire ne savait pas comment il avait fait pour signer tous ces autographes sans avoir l'air fatigué.
Quant à Lauren elle venait de terminer les trois quarts du roman. Mr Roy demandait si tout le monde voulait un café durant cette pause.

Voulez-vous que j'y aille?

La jeune rouquine proposait toujours sa participation à son patron, celui-ci lui tapota l'épaule.

Une vraie pile électrique comme toujours hein? On ne te changera pas. Bien, je te confie la librairie une nouvelle fois le temps que je m'absente. Tu me surveilles bien la boutique hein, pas de bêtise n'est-ce pas?

Lauren lui sourie pour lui montrer son accord. Mr Roy eut un petit mouvement en avant et murmura quelques mots à la jeune libraire tout en regardant du coin de l’œil l'auteur à présent debout.

Et à mon humble avis, je pense sincèrement qu'il préférera ta compagnie à celle d'un homme de mon âge. Du moins je serais dans sa situation je préférerais avoir quelqu'un comme toi avec moi.

Il se mit à rire et afficha un de ses sourire farceurs à Lauren puis partit chercher les boissons dans le Starbucks du centre comercial.
Voilà que la jeune écossaise commençait à avoir une légère teinte rose sur les joues. Il fallait la comprendre et admettre qu'elle ne recevait pas tellement de compliments ou de sous entendu comme venait de le faire son patron à l'instant. Il avait vraiment développé l'art de l'embarrasser à certain moment. C'était, il l'avouait lui même, son petit plaisir. Vu qu'elle était encore jeune Lauren agissait encore quelques fois comme une jeune adolescente. Elle essaya de dissiper la teinte rosée que ses joues avaient prises. Elle le devait absolument car, à présent, Mr Wright s'approcha un peu d'elle. Il s'adressa alors à elle en, toujours aussi gentiment, lui demandant ce qu'elle lisait durant la première partie de la séance de dédicaces.

Celui-ci monsieur, il s'intitule La Sphère vous en avez peut-être entendu parler?

Elle disposa le marque page à la double page suivant puis posa le livre, couverture face à Mr Wright. Elle enchaîna sur d'autres informations concernant le livre.

Il a été écrit par Michael Crichton, et paru en 1987. C'est un roman de science-fiction relatant la découverte d'une sphère dans un vaisseau spatial échoué au fond des océans par deux scientifiques. S'en suit alors des événement étranges...

Lauren se rendait compte qu'elle parlait trop... Mais c'était du Lauren Dewar tout craché: elle commençait par dire quelques informations puis elle enchaînait les choses comme l'intrigue. Il lui arrivait parfois de dévoilés des choses importantes sur les histoires dont ses clients demandaient juste le prix ou autre. Elle savait être convaincante dans son travail. Elle avait cette capacité à inciter ou rebuter le lecteur du livre qu'il a choisit. Elle développait un argumentaire improvisé mais correct et justifié sur le sujet des livres présentés.

Désolé, quand je commence à parler j'a un peu de mal à m'arrêter. C'est comme lorsque que je commence une lecture, quand je la commence j'ai du mal à m'arrêter surtout si l'histoire m'absorbe totalement.

Elle décida de ne pas en rajouter plus de peur de paraître pour une pipelette sur pattes.

......................................................................................................................................................


   
   
Lauren H. Dewar


Dernière édition par Lauren H. Dewar le 11/11/2016, 00:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 31
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & cie


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   8/11/2016, 11:34

Avec toujours un sourire aimable et poli sur les lèvres, il regardait la jeune femme lorsqu'elle le tint informé de sa lecture précédente. La Sphère ? Il plissa un peu la bouche en une petite moue, réfléchissant à ce titre, fouillant dans sa mémoire. Toutes les lectures qu'il avait pu faire dans sa vie, c'était parce que ça l'intéressait, pas pour des études ou quoi que ce soit. Oh, il y en a eu, bien sûr, de l'époque du collège et du lycée. Mais il avait passé ses années de collège en Australie puis en Chine. Les lectures furent plus orientées vers des auteurs du pays. Puis le lycée fut partagé entre la Chine et deux années au Brésil. Voila pour les lectures imposées. En dehors de ça, il avait bien sûr beaucoup lu, vu que pour lui c'était un vrai plaisir. Mais La Sphère ?

- Hum, ça ne me dit pas grand chose …

Avoua t-il, passant sa main sur sa mâchoire. Il jeta un coup d'oeil à la couverture du livre que Lauren plaça de façon à ce qu'il puisse la voir. Non, en effet, ça ne lui parlait pas tant. Sûrement que ça ne devait pas être son genre de lectures, et pourtant, il avait un champ assez large. Hors il n'y avait que de rares genres avec lesquels il avait du mal, et Lauren lui donna confirmation lorsqu'elle lui fit un petit résumé du livre. Mais se stoppa alors d'elle même. Jason croisa les bras, un air amusé, pendant que Lauren s'excusa de beaucoup parler, se justifiant par la même occasion. Un sourire plus large barra son visage à sa petite confidence.

- Ne vous en faites surtout pas Lauren, il n'y a aucun mal à cela ! Au contraire, c'est beau d'être passionné dans sa vie. Et je ne dis pas ça parce que j'ai aussi, tendance à trop parler. Mais ça va, je me soigne.


Finit-il sur une petite touche d'humour. Vraiment, ce n'était pas pour la mettre à l'aise qu'il disait ça, du moins pas que, mais c'était la vérité. Il le savait, il avait tendance à trop parler par moments. Il avait toujours un truc à dire, des questions à poser, des choses qui l'intéressait, des gens à découvrir. Comme ici par exemple ! Alors il savait que ça pouvait être pénible par moments pour les gens. Sauf les journalistes, pour qui c'était du pain béni : pas besoin de lui demander d'approfondir, il le faisait bien souvent de lui même. Donc, de rencontrer une autre bavarde était plutôt sympathique pour lui. Puis il fit un pas en direction de la ou était posé le livre que lisait Lauren, pour mieux en voir la couverture, décroisant les bras.

- Concernant ce roman, je comprends pourquoi je n'en n'ai pas entendu parler : la science fiction n'est pas vraiment ma tasse de thé. Pourtant j'aime énormément de sujets différents ! Mais tout ce qui est extra terrestres, voyages dans le temps, j'ai du mal ….


Non pas qu'il ne croyait pas qu'eux, petits humains, puissent être les seuls dans l'univers. Loin de la. La n'était pas la question. Mais quand il ouvrait un roman et que ça parlait de bonshommes verts et technologies d'un autre monde, il n'accrochait pas. Ça l'ennuyait. Jason releva les yeux ensuite vers la jeune femme, avant d'ajouter :

- Enfin je dis ça, mais à coté, je suis un fan inconditionné de Star Wars et Star Trek, voyez la logique ! Ça ne doit être qu'en lecture ou ça passe moins.


Après il n'était pas fan de trop de séries ou films dans ce registre. Par exemple, cette série anglaise, Dr Who, il avait eu beau regarder quelques épisodes avec une ex, qui était très fan …. La non plus il n'avait pas accroché. Une série peut être beaucoup trop british pour lui sûrement. Et pour continuer dans la série des Star machin truc, Stargate, la non plus ça ne l'avait pas transporté. Pourtant, les films et la série précédemment cités, ça passait parfaitement! Allez savoir pourquoi. Il soupira brièvement, regardant toujours la jeune rouquine, avec un petit sourire.

- Au moins c'est bien pour vous, vous ne vous ennuyez pas trop en la compagnie d'un bon roman. J'imagine qu'il y a bien moins à faire aujourd'hui non ?


Dans cette journée dédicace, la jeune fille et son patron n'avaient malgré tout pas autant à faire que les autres jours, vu que les clients présents étaient la pour des dédicaces. Il y avait bien un livre ou deux qu'ils achetaient en même temps qu'ils venaient se faire dédicacer un roman, un client ou un autre, mais sûrement moins qu'à l'habitude.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 70
● Date de naissance : 15/05/1997
● Age : 20
● Originaire de : Glasgow, Ecosse
● A NY Depuis : 12 Février 2009
● Emploi/Etudes : Libraire dans le centre commercial
● Theme Musical : Touch the sky
● Avatar : Karen Gillan
● DC : Alec Renner


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   8/11/2016, 19:53

Cet auteur avait un côté réellement sympathique  qui était également rassurant, selon Lauren il devait bien être le genre de personne ne jugeant pas les autres sur leurs petits défauts.

Puis il enchaîna aussitôt en déclarant que lui-même était plutôt parlant.
Mr Wright un bavard? Ce n'était pas une des choses que la jeune écossaise pouvait dire sur l'homme dès la première fois qu'elle l'eut vu. Mais cela lui avait fait plaisir de faire la connaissance d'une personne ayant ce même léger et minuscule défaut.
Il avait également un peu d'humour, décidément cet homme plaisait beaucoup à la jeune femme. Mais attention cela ne voulait rien signifier en particulier! Mr Wright était un homme charmant avec de la conversation mais cela n'allait pas plus pour la jeune Lauren. Il lui faisait même remonter le souvenir d'un garçon à peu près similaire qui était dans l'école primaire de Lauren, un de ses tout premiers amis d'enfance.

Elle écoutait Mr Wright expliquait que le type de livre qu'elle lisait ne lui plaisait pas particulièrement, la rouquine écouta, chacun avait son avis sur les genres différents et qui était-elle pour juger ainsi les lectures des personnes qui entrent dans la librairie et ainsi de l'auteur? Il exprima également le fait qu'il aimait les films et séries concernant Star Wars et Star Trek.
Lauren est une fille assez bon public. Elle aimait presque tout les genres d'écriture. Mais elle avait tout de même ses petites préférences comme les romans policiers et ceux relatant des histoires effrayantes. Ces goûts de lecture étaient presque aussi identiques que ceux de ses goûts cinématographiques.

Mr Wright lui demanda ensuite si elle avait moins de travail dû fait que la seule activité sortant de l'ordinaire était la séance de dédicaces.

C'est vrai que c'est beaucoup plus calme que d'habitude, il faut l'avouer. Je sais que si je ne suis pas dans la boutique je livre des livres dans les établissements scolaires aux alentours. Il est évident que ce n'est pas dans une librairie qu'il y aurait les activités les plus bruyantes ou les plus mouvementées. Surtout à New-York!

Lauren émit alors un petit rire, ses mots étaient indubitablement évident!

Des fois nous avons des petits perturbateurs comme des enfants qui courent entre les différents étagères, des groupes d'adolescents qui parlent un peu fortes ou arrivent avec une petite sono. Généralement on leur demande poliment de bien baisser tout ça, et vu que nous ne leur manquons pas de respect ils le font. Ça nous est aussi arrivé d'avoir des mères de famille venant avec leurs bébés ou leurs enfants en bas âge. Imaginez un instant: deux bébés de deux familles différentes se mettent à hurler durant une vingtaine de minutes. Je crois que j'aurai tout donner pour une paire de bouchons d'oreilles.
Avec le temps j'ai même trouvé une technique imparable pour permettre aux enfants de laisser leurs parents faire leurs achats tranquillement. Je propose ce petit service pour ceux qui veulent également faire un petit tour dans les magasins du centre commercial.


La jeune libraire pointa alors du doigt un coin avec une petite table et des tabouret.

C'est assez discret mais c'est dans ce petit coin de la librairie que je propose des lectures aux enfants, alors c'est le patron qui s'occupe alors des clients. J'ai pu également constater que la plupart d'entre-eux ne lisaient pas vraiment ou bien avaient des problèmes. Ce n'est pas étonnant vu ce monde de fou à présent connecté dans lequel nous sommes.

Elle souriait en disant ça, ce type de remarque lui faisait penser ses grand-
parents. Elle était bien une Dewar pour sûre!
Cela dit elle se rendait compte que plus les générations se succédaient plus les enfants avaient du mal à se mettre à la lecture, mais elle comprenait pourquoi.

Si je peux me permettre de vous poser une petite et simple question: qu'est-ce qui vous ont donné l'envie de devenir écrivain? Certes je ne suis pas une journaliste mais je me posais la question lorsque vous parliez du type de lecture que vous n'accrochiez pas vraiment.

......................................................................................................................................................


   
   
Lauren H. Dewar


Dernière édition par Lauren H. Dewar le 11/11/2016, 16:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 31
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & cie


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   8/11/2016, 20:56

Pas étonnant que ce soit plus calme que d'habitude. Enfin, dans un sens, puisqu'il y avait eu en plus de deux heures énormément de monde qui était passé ici. Il hocha un peu la tête lorsqu'elle lui dit aller aussi s'occuper de livrer des livres aux établissements scolaires dans les environs. Ah, il approuvait totalement ses dires ! C'est sûr que dans une librairie, c'est toujours plus calme qu'ailleurs ! Le top étant tout de même une bibliothèque. Ou un cimetière. Mais c'est moins joyeux. Il eu un sourire plus franc alors que Lauren eu un petit rire absolument adorable, avant qu'elle ne continue de lui parler des lieux et des perturbateurs. Les bras croisés, il imaginait sans mal ce que ça donnait des gamins dans de tels lieux. Rien contre eux, mais ça a tellement d'énergie à dépenser, qu'il faut bien les prévenir que ce n'était pas le lieu adapté. Encore moins pour ceux qui viennent la musique à fond. Ceux-la, ou que ce soit, Jason trouvait que c'était les pires. Il avait beau aimer la musique, ce n'était pas pour autant qu'il appréciait les gens qui mettaient la leur à fond. Ah, oui, des enfants en bas âge qui se mettent à brailler en même temps, quel manque de chance ! Il eu un petit sourire désolé envers la demoiselle, la plaignant sincèrement. C'est mignon les enfants, mais quand ça se met à hurler, en duo en plus, par pitié ! Ça doit être ça que de recevoir des clients de tous horizons. Et quelle était ce sa technique pour laisser les parents tranquilles ? Il suivit des yeux ce vers quoi elle pointa son doigt avant de voir un petit espace aménagé pour des enfants.

- Oh je vois ! C'est plutôt pas mal.


Il comprit sans mal ce à quoi c'était destiné. Jason regarda ensuite la rouquine, qui lui expliqua ce à quoi servait cet endroit, ainsi que ses constatations sur les difficultés des enfants sur la lecture. Ça, c'était bien quelque chose qu'il n'avait jamais connu, ayant toujours aimé lire. En revanche, il avait lui aussi pu constater cela sur des enfants.

- Si vous voulez mon avis, c'est surtout que les parents ne se donnent même plus la peine d'être derrière leurs enfants pour les encourager dans leurs devoirs et exercices de lecture. Les gens n'ont plus le temps, pas même pour les choses essentielles.


Donc oui, ça faisait partie de ce monde fou et hyper connecté dans lequel ils vivaient. Ou alors ils rejettent ça sur des trucs farfelus, problèmes d'élocution ou il ne savait quoi d'autre, alors que les gamins manquaient juste de pratique. Quel triste monde. Ses yeux posés sur la jeune femme, il la regarda d'un air tranquille, alors qu'elle continua, commençant par l'amorce d'une future question. Ce à quoi il lui fit un simple signe de tête pour l'encourager à continuer. Ça ne le dérangeait pas le moins du monde. Surtout que c'était une question assez facile à laquelle répondre. Le fait qu'elle ne soit pas journaliste n'était pas un problème de toute façon. Il prit une petite inspiration, cherchant par ou commencer sa réponse.

- En fait, je ne me suis jamais réveillé un matin en me disant « je veux être écrivain ! ». Jamais. Ma vocation première est la photographie, et j'ai poursuivi des études dans ce sens-la, en Espagne, et j'ai par la suite même travaillé en tant que photographe pour un magasine géographique quelques temps. Mais à coté de ça, j'ai toujours écrit. La photographie et l'écriture sont apparus très tôt dans ma vie et ne m'ont jamais quitté.

Encore aujourd'hui il était féru de photographie. La veille même il s'était baladé dans la ville, appareil photo en main. Et il tenait toujours un blog photo, qu'il avait débuté quand il avait arrêté sa carrière de photographe pro. De la même manière, s'il avait vécu de ses photos, il aurait continué d'écrire pour son bon plaisir. La, il vivait de ses romans, et publiait ses photos gratuitement sur le net. Album photo public de tous ses voyages pour vous la faire très courte.

- Cela fait presque dix ans que mon premier roman a été publié. Peut être que vous connaissez l'anecdote, ou pas, mais c'est grâce à mon meilleur ami que j'ai commencé la carrière d'écrivain. Pendant nos études, je l'ai laissé lire l'un de mes écrits, et après que je lui ai répété ne pas être intéressé par une éventuelle publication, ne pensant pas être à la hauteur, dans mon dos il l'a présenté à une maison d'édition. Quelques mois plus tard, Chroniques d'un Capitaine Corsaire était publié et ma carrière d'écrivain était lancée.


Jason eu un petit sourire en coin, amusé de repenser à cette période de sa vie. Quand même, quel grand connard ce Rafael ! Ah non, vraiment rendons à César ce qui est à César ! Il se souvenait encore aujourd'hui le coup de fil qu'il avait reçu de la maison d'édition, le fait qu'il avait rit et cru à une blague, avant de comprendre que c'était bien sérieux. Sa carrière avait alors commencé. Jamais il n'aurait pensé débuter ainsi en narrant la vie de façon romancée, d'un pirate.

- Ensuite j'ai continué à écrire, et à être publié chaque année. Et petit à petit, j'ai tout simplement mieux gagné ma vie de mes seuls romans que des photos, ce qui m'a motivé à être écrivain à plein temps, ce qui je vous l'avoue, me laisse bien plus de liberté et me rends bien plus heureux.


Personne qui vous dit quoi faire, ou aller, quel boulot vous devez exécuter …. La liberté les gens ! Il y avait malgré tout quelques petits trucs, comme cette séance de dédicace ou des interviews. Mais si ça le faisait vraiment braire, il pouvait très bien refuser. Il comprenait simplement qu'il y ait des choses autour à faire, et vraiment, le moins qu'il puisse faire pour remercier les gens qui lui permettaient de vivre de sa passion était de bouger et venir leur dédicacer leurs romans.

- Enfin voilà ! Pour vous résumer les choses, c'est simplement une passion de longue date, et suite à un ami qui croyait plus en mes capacités que moi même, me voici ici aujourd'hui !


Il conclut son petit résumé par un petit sourire à l'intention de la jeune femme. Quand il disait être aussi du genre bavard, il ne mentait pas. Jason aurait pu se contenter de sa dernière phrase, mais non, malgré que cette question lui avait été déjà posé quelques fois déjà, sous d'autres formes souvent, c'était encore avec plaisir qu'il y répondait.

- Et vous qui semblez à l'aise au milieu de tous ces récits, écrivez-vous ?


Ce n'était pas toujours le cas de tous les fans de littérature, quoi qu'on puisse en penser. La plupart le faisaient, peut importe leur forme, mais pas tous.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 70
● Date de naissance : 15/05/1997
● Age : 20
● Originaire de : Glasgow, Ecosse
● A NY Depuis : 12 Février 2009
● Emploi/Etudes : Libraire dans le centre commercial
● Theme Musical : Touch the sky
● Avatar : Karen Gillan
● DC : Alec Renner


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   8/11/2016, 23:41

Mr Wright exprimait alors son accord avec la déclaration de Lauren vis à vis des enfants et leurs difficultés avec la lecture. Il désignait également la faute des parents sur ce sujet. La rouquine était elle aussi en accord avec lui. Elle le savait bien car c'était sa mère qui lui avait transmit le goût de la lecture, cela était évident puisque que cette dernière était professeur de français dans un collège de Glasgow et aimait elle-même la littérature. Dans son enfance la libraire n'avait jamais été à court de lecture du moins de ce qu'elle se souvient de sa petite enfance.

Ensuite il enchaîna avec une réponse sur la question que Lauren lui avait posé. Mr Wright lui avait alors expliqué qu'il avait d'abord fait de la photographie. La jeune fille ignorait ce fait et le trouvait plaisant. Elle trouvait ça vraiment idéal vu qu'elle savait que l'auteur avait fait de nombreux voyages, c'était légitime qu'il immortalise les moments passés dans ces différents endroits.

Vous avez éveillé ma curiosité! Il y a-t-il un endroit où je peux trouver vos photos?


Il poursuivit son récit en racontant que c'était grâce à son meilleur ami qu'il s'était fait repéré par une maison d'édition. Avec son sourire en coin Lauren pouvait deviner que l'auteur repenser à ce moment. Il exprima aussi sa joie que lui procurait sa condition d'écrivain et notamment la liberté que cela lui laissait. La jeune rouquine voyait bien que ce métier le rendait heureux. Elle devina avec facilité ses sentiments vis à vis de son métier, vu qu'elle semblait ressentir aussi la même joie à pratiquer son métier au sein de cette librairie au centre commercial.
Il résuma alors en quelques phrases l’entièreté de ses réponses à la question de Lauren. Elle était très impressionnée par le parcours de Mr Wright, un véritable petite succès story.
L'auteur posa soudainement une question à la jeune Lauren, aussi surprenant pour elle que le moment où il lui avait demandé son âge.
Elle écrire? Ce n'était pas une idée fausse cependant elle ne savait si elle avait assez de talent pour prétendre à écrire quelque soit.

Quand j'étais plus jeune je parcourais la lande avec mes frères et mon oncle lors des vacances. A chaque fois on découvrait quelques sentiers dissimulés ici et là, des cours d'eau, des clairières et d'autres endroits amusants à explorer. Il est vrai que lorsque que j'ai déménagé à New-York, pour toujours pouvoir me rappeler de ma vision enfantine de nos mini expéditions j'avais entamé la rédaction d'une sorte de brouillon pour un roman qui ne verra jamais le jour je pense...

Lauren elle-même ne savait plus où en était le manuscrit, la seule chose qu'elle savait c'est qu'il été dans sa boite en carton remplie de souvenirs, qui se trouvait dans le placard de sa chambre. Elle se souvient aussi qu'il y avait avec un petit herbier avec des échantillons de différentes espèces de plantes écossaises, de photos, et sûrement d'autres petites babioles qu'elle ne pouvait se résoudre à les jeter.

Pour tout vous avouer, j'aimerai vraiment reprendre l'écriture de ce texte mais je ne sais pas si il me plaira à la fin.

Elle voulait que ses écrits ressemblent vraiment à ceux d'un enfant explorant un endroit qu'il avait déjà visité auparavant mais la jeune libraire craignait que sa vision adulte des choses ne viennent altérer son style d'écriture. Rester fidèle à son idée principale était primordiale pour la rouquine.

Une chose cependant retint au même moment son attention. Cela n'avait rien à voir avec les livre ou les domaines d'écriture.

Je me demande ce que fait Mr Roy.

Ce n'était pas que la discussion la dérangeait, bien au contraire! C'est juste qu'elle se préoccupait tout de même un temps soit peu de son patron, Mr Roy était un peu plus âgé que ses propres parents mais elle le traitait avec le même respect. La libraire se tourna alors vers l'horloge, il était déjà parti depuis un petit moment et la jeune femme savait précisément où se trouvait le Starbucks. Il n'était pas loin du tout. Elle haussa les épaules et sourie à Mr Wright.

Soit il s'est perdu... Soit il a rencontré une jeune femme.


Ses paroles la firent même esquissait un sourire farceur sur son visage. Mr Roy aimait les femmes, Lauren l'avait bien compris. Il aimait parler des heures durant avec celle-ci si la fille en question lui plaisait. C'était facile pour lui de plaire, il avait un certain charisme et il avait un petit plus: il était célibataire sans enfants à charge par ses anciennes conquêtes. Comment Lauren avait-elle tout ça sur son patron? Les petites soirées improvisées dans la librairie après la fermeture pour parler de livre et de choses de la vie arrangeait beaucoup. Elle continuait de sourire et rie même.

Si c'est cela je ne lui en voudrait pas le moins du monde, si il n'accoste pas une femme au moins une fois dans la journée il est triste, frustré. Et je peux vous assurer qu'il se plaint durant des heures à propos de ça.

......................................................................................................................................................


   
   
Lauren H. Dewar


Dernière édition par Lauren H. Dewar le 11/11/2016, 16:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 31
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & cie


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   9/11/2016, 00:28

- Et bien, il y a mon blog photo que je tiens depuis quelques années. Il n'est pas bien compliqué à trouver. Tapez simplement dans un moteur de recherche « Jason T. Wright » et « blog photo », et de mémoire, c'est le premier lien proposé.

Pas bien compliqué à trouver en effet ! Et par la suite, elle pourra voir sans mal qu'il s'agit bien de lui. Non pas parce qu'il avait mis sa photo en grand ou un quelconque texte mais … ça se voyait disons. Ainsi donc, à son tour d'écouter le récit de la jeune femme. Il fronça brièvement les sourcils lorsqu'elle parla de lande, se demandant de quelle lande elle voulait parler. Vu la description bucolique, sûrement rien dans les environs. Ah oui, elle parla de déménagement, donc rien à voir avec New York. Fort le gars pas vrai ? Mais donc elle avait bien des écrits derrière elle. Il ne demandait pas si elle avait rédigé des récits complets, loin de la.

- Tout ce qu'on écrit n'est pas forcément destiné à la postérité.


La rassura t-il. Il en savait quelque chose, avec le temps, il avait écrit bien plus qu'il n'avait publié. Entre les passages qu'il changeait, les essais qu'il jetait au feu ( des fois littéralement ) les chapitres entiers qu'il recommençait, Jason voyait bien ce qu'elle voulait dire. Même s'ils ne jouaient pas vraiment dans la même cour, l'idée était la même. Et pour savoir si ça lui plairait ou non, la solution était évidente :

- Il n'y a qu'une façon de le savoir : continuer d'écrire et le terminer. Vous ne pourrez qu'être fixée à ce moment la.

C'était très simple non ? Puis, Lauren posa une très bonne question. Qu'est ce que fabriquait son patron, Arthur ?

- Ah, c'est vrai qu'il est parti il y a un petit moment maintenant.

C'était loin le café d'ici ? Jason ne saurait le dire, ne connaissant pas bien les lieux. En tout cas sur son passage en venant ici, il n'en n'avait pas vu. Par réflexe, il regarda en direction de la porte, voir s'il y avait du monde qui attendait dehors. Quelques personnes, mais moins qu'avant, donc, ça devrait aller pour prolonger la petite pause.

- Ou peut être y a t-il du monde dans le café.


Ou alors un mélange de tout cela. Une jeune femme de croisée, un moment d'égarement et du monde dans le Starbuck. Ou rien de tout ça, et en vrai, le patron était au milieu d'une prise d'otage dans ce même café, angoissé, stressé, dans la crainte de ne pas survivre, pensant à la vie qu'il a mené, aux choses qu'il a fait et n'a pas pu faire … Hum, du calme Jay. Se reprenant, il répondit au sourire rayonnant de la jeune femme par un sourire à son tour. Jason laissa un bref rire amusé lui échapper aux confidences de la rouquine sur son patron, qui visiblement était un grand dragueur.

- Ah bon tant que ça ? Enfin, c'est facile d'accoster une femme, mais c'est bien plus agréable quand ça mène à quelque chose. Pas vrai Eddy ?


Très certainement monsieur.


- Vous devez être le petit marrant de votre service non ?


Dit-il sans méchanceté cependant. Ça l'amusait de le voir si rigide, droit comme un i. Mais ça le stressait un petit peu, en un sens. Enfin bon. Lui même qui aimait pourtant assez faire de nouvelles rencontres sous la couette, que ce soit avec des hommes ou des femmes, ou qu'importe, n'allait pas non plus se plaindre de n'avoir pu approcher qui que ce soit une journée. Et pour cause, il lui arrivait bien souvent de rester cloîtré chez lui, totalement pris par l'écriture au point d'en oublier le reste. Ah il était beau au bout de quelques jours, pas rasé, pas coiffé, vaguement nourri et lavé, les mêmes vêtements depuis tout ce temps … Allez donc draguer qui que ce soit dans cet état. Passons. Il redonna son attention à la jeune femme.

- D'ailleurs, sans vouloir être indiscret, votre patron n'a jamais tenté une approche envers vous ? Je veux dire, vous êtes sa seule employée, il aime visiblement parler aux dames et vous êtes une très belle jeune femme.


Le compliment était gratuit. Malgré leur évidente différence d'âge, ça ne l'étonnerait pas qu'elle lui confie une telle chose. Lui en tout cas, aurait peut être tenté. Mais il disait cela parce qu'il n'était pas à sa place et n'avait jamais eu d'employé et ne connaissait pas ça.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 70
● Date de naissance : 15/05/1997
● Age : 20
● Originaire de : Glasgow, Ecosse
● A NY Depuis : 12 Février 2009
● Emploi/Etudes : Libraire dans le centre commercial
● Theme Musical : Touch the sky
● Avatar : Karen Gillan
● DC : Alec Renner


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   9/11/2016, 01:17

C'était la réelle première fois que Lauren qu'on s'intéressait à la jeune femme pour ce qu'elle faisait et non pour son physique comme certaines personnes l'avaient fait auparavant et qu'elle avait rencontrer dans sa vie. Et i en plus c'était un écrivain dont elle admirait le travail, que demander de plus?
Elle comprenait ce que lui disait Mr Wright et cela la fit sourire.

A présent l'auteur parlait lui aussi de son patron. S'il y avait eu d'autres employés, la plupart auraient sûrement eu peur de la réaction qu'aurait pu avoir le patron en sachant ce qu'ils avaient pu dire sur son compte. Pour la rouquine c'était différent. La jeune fille ne craignait en aucun cas que son patron le sache, elle s'en amusait même. Lui savait la mettre dans l'embarras devant des clients ou autres personnes, elle jouait au même jeu que lui mais avec un peu plus de finesse. Elle pouvait se permettre de parler de son patron de cette façon car à plusieurs reprises ils se sont aidés mutuellement. Cela remontait d'avant qu'elle soit engagé en vérité.

La libraire s'amusa également à écouter les gentilles taquineries que faisait Mr Wright à son garde du corps. Ce dernier semblait si rigide et sérieux qu'on pouvait croire qu'il ne plaisantait que très rarement. Mais bon comme elle se le disait parfois: il faut de tout pour faire un monde!

Après cela, Mr Wright se retourna à nouveau vers Lauren et lui demanda si Mr Roy avait déjà tenté une approche bien plus qu'amicale envers elle. Elle se mit soudainement à éclater de rire, pas un rire grossier qui fait place au ridicule mais un rire franc et vrai, elle tenta de se calmer pour ainsi répondre.

Si vous saviez combien de fois il a essayé! Il essaie parfois de temps à autre et généralement, comme je vous le disais à l'instant, c'est dans ses moments-ci qu'il devient ronchon. On s'est connu avant que je ne travaille ici. Je passais mes mercredis à chercher mes bouquins, il m'a vu évolué de mes 16 ans à maintenant. Bien sûr il n'a rien essayer quand j'étais adolescente, par contre quand j'ai eu 18 ans les sous-entendus ont commencé. Puis, comme je cherchais un travail il m'a presque offert cet emploi comme un cadeau pour m'emballer. Le problème c'est que je le considère, même aujourd'hui, comme un oncle. Il est plus vieux que mes parents! Dès qu'il me proposait d'aller boire un verre ou aller prendre un café chez lui, je lui disais que j'avais du travail que cela soit vrai ou non. Mais le fait qu'on soit aussi proches vient du fait aussi qu'il a été une épaule sur laquelle j'ai pu me reposer quand j'ai eu de problème avec un ex. Il m'a remonté le moral en déclarant ceci: "Si tu m'avais choisis je ne t'aurai jamais fait de mal, tu vois, je suis peut-être vieux mais je ne suis pas aussi con que ce gringalet!". En fait c'est un enfant lui aussi mais il le cache avec ses 43 ans.

Elle soupirait au moment où la rouquine mentionna son ex petit ami, un sportif vide d'esprit au grand désespoir de Lauren, et sans intérêts pour la suite de la discussion. Il y avait eu aussi des moments où Mr Roy et Lauren se chamaillaient comme de enfants, se confiaient leurs secrets de vie comme par exemple des recettes de cuisine, des nouveaux sports à essayer, raccompagnaient l'autre, lui rendaient visites si l'autre était malade, etc. Avec le temps ils étaient devenus plus des amis proches que de vrais collègues, mais cela allait parfaitement à la jeune femme, et ça agissait surtout sur son épanouissement au travail, et ça c'était une bonne chose.

......................................................................................................................................................


   
   
Lauren H. Dewar


Dernière édition par Lauren H. Dewar le 11/11/2016, 16:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 31
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & cie


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   9/11/2016, 15:33

Ah ! Donc il avait tout de même essayé. Comme dit plus tôt, ça n'étonnait pas vraiment Jason. Par contre, ça lui sembla un petit peu glauque cette histoire qu'il la connaisse depuis ses seize ans, et que depuis qu'elle a eu dix huit ans, s'était mis à tenter petit à petit sa chance. Par contre, allez savoir s'il était sérieux ou non, ça Jason ne saurait le dire. Il y en a pour qui c'est un simple jeu, sans fondement. Il ignorait si c'était le cas ou non d'Arthur et Lauren. En revanche, oui, au niveau de l'âge, lui il pouvait se taire, il y a peu il s'était tout de même tapé un jeune homme pas majeur. Gardez ça pour vous bien sûr, si ça allait se savoir, ce ne serait pas bon pour lui non plus. Passons. Par contre il eu un petit rire lorsqu'elle lui dit le voir comme un oncle, du fait aussi qu'il était plus vieux que ses parents.

- Ok, ça c'est dit !


Pire que la friendzone ça ! Ou presque. Très amusé par cette histoire, il l'écouta ensuite lui expliquer qu'elle lui sortait des excuses lorsqu'il voulait l'inviter à boire un verre ou un café chez lui, bref, passer du temps seul à seul. Pauvre gamine va. Heureusement, même s'il en avait le condensé, il espérait quand même que ça ne soit pas régulièrement. Au final, ça pourrait être lourd. Ah les gens lourds qui insistent il connaissait, et c'est pénible. Lui, on ne l'a pas à l'usure ! Un air un peu plus attendri se fit lorsqu'elle lui confia qu'il avait été la pour elle lorsqu'elle avait connu des souci avec un homme. Ne manquant pas pour autant de redorer son blason au passage. Pas fou le vieux.

- 43 ans vous dites ? …. Ah, oui en effet ça fait une bonne différence d'âge la...


Fit-il un peu pensif. Si la demoiselle avait dix neuf ans, et lui quarante trois ans …. S'ils sortaient ensemble, c'est sûr et certain que ça allait jaser ! Le vieux qui sort avec une petite jeune, le patron et son employée …. Enfin, il disait ça mais lui même ce n'était pas ses oignons, et ne s'en mêlait pas. Ni maintenant ni jamais. Chacun faisait ce qu'il voulait. Fixant de nouveau la jeune femme, il continua de lui demander :

- Mais ça va, je veux dire, ça ne vous dérange pas qu'il continue d'insister ?

Même si ça pouvait être que pour la déconne et rien de sérieux, il y en a que ça pourrait lasser. Sauf si ça plaisait à Lauren qu'il continue. Hey, tant il y a des gens que ça pouvait soûler, d'autres aimaient ça, se sentir courtisé ainsi ! Ça flatte l'égo à la longue et certains pouvaient être content d'un tel intérêt.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 70
● Date de naissance : 15/05/1997
● Age : 20
● Originaire de : Glasgow, Ecosse
● A NY Depuis : 12 Février 2009
● Emploi/Etudes : Libraire dans le centre commercial
● Theme Musical : Touch the sky
● Avatar : Karen Gillan
● DC : Alec Renner


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   9/11/2016, 22:49

L'homme demanda à la jeune femme si cela la gênait que Mr Roy puisse persister. Arthur Roy avait cependant stoppé ses avances à la rouquine après quelques mois après son arrivé dans la librairie en tant que libraire.

Il n'a pas continuer de me faire des avances, mais des fois il se permet de me faire des compliments pour me mettre dans l'embarras, sachant que je n'y suis pas habitué en temps normal. En fait c'est grâce à moi qu'il a arrêter d'agir ainsi. Je lui ai simplement dis que si il continuait cela je quittais la librairie. C'était simple, clair et précis. Il m'a alors promis de ne pas recommencer cela, surtout si il voulait être sérieux derrière ses propos.


Mr Roy ne voulait pas perdre son employé, mais surtout perdre une amie. Bien qu'il s'amusait à accoster les filles qui lui plaisait mais au fond, il avait confié à plusieurs reprises à Lauren qu'il se sentait seul lorsqu'il rentrait chez lui sans compagne. Oui le patron de l'écossaise était certes un dragueur assez tenace lorsqu'il accostait une femme mais il ne ramené malheureusement presque jamais personnes, à croire que quelque chose l'en empêchait. Il s'était même amusé de ce fait et avait déclarer qu'il devait conquis le cœur d'une femme qui pratiquait de la magie noire par le passé et qu'elle avait sûrement dû lui jeter une malédiction sur le pauvre homme depuis ce jour.

Et puis pour être franche cela me gêne d'être constamment complimentée. Du moins par quelqu'un qui n'est pas censé le faire comme le ferait un petit-ami ou petite-amie. Un compliment sur le moment c'est bien mais en faire trop ça énerve. Le superflue ne m'intéresse pas vraiment je dois dire.


Lauren avait confiance en elle, mais elle continuait à avoir du mal à accepter certaines remarques positives sur son physique, mais cela n'arrivait que quelque fois. Justement elle n'éprouvait pas un réel effet son sur ego sûrement peut-être car elle n'en recevait pas tant que ça, mais comme elle l'avouait cela ne la dérangeais pas le moins du monde. Son manque occasionnel de confiance en elle venait sûrement des séquelles de son adolescence, comme une partie des jeunes qui passent par ce stade de leur vie.

C'est alors que le patron revint dans la librairie avec les cafés en main. Lauren se dépêcha de l'aider et tendit le café à l'auteur et à Eddy, puis prit le sien des mains de Mr Roy.

Comment s'appelait la jeune femme qui vous a retenu pendant tout ce temps?

La libraire ne voulait pas être épargné d'aucuns détails, surrt. Mr Roy lui fit alors un petit signe de tête et une petite moue. Dans le langage du patron cela voulait signifier qu'il s'était prit une râteau qui lui a valut sûrement un tour dehors pour se redonner confiance et rechercher la dignité qu'il lui restait. Lauren porta alors la boisson à ses lèvres et bue une gorgée. Boire quelque chose lui faisait franchement du bien.

......................................................................................................................................................


   
   
Lauren H. Dewar


Dernière édition par Lauren H. Dewar le 11/11/2016, 16:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 31
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & cie


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   10/11/2016, 12:19

Jason trouvait toujours ça intéressant d'entendre la vie des gens. Parce qu'il était curieux de nature, mais aussi qu'il aimait beaucoup les histoires. Et celles des gens étaient parfois très surprenantes, très intéressantes à écouter. La plupart du temps, ils pensaient avoir une vie très banale, alors que non. Des gens comme Lauren par exemple avaient vécu des choses dignes d'intérêt, avaient des anecdotes sûrement amusantes et intéressantes. Ainsi même de l'entendre lui raconter ses péripéties avec son patron réussissait à l'amuser, à lui faire passer agréablement le temps pendant sa petite pause dédicaces. Il haussa une épaule à sa la fin de sa confidence quand aux compliments. D'être gênée et énervée à force de recevoir des compliments tout le temps.

- Sait-on jamais. Il y a beaucoup de gens qui aiment et on besoin d'être complimentées toute la journée et qui auraient trouvé leur compte la dedans.


Au final chacun son délire. Et celui de Lauren ne semblait pas être celui de couler sous les compliments reçus par son boss. Ce qui pouvait se comprendre. Lui même, comme sûrement la majorité, n'était pas contre un compliment ou deux de temps en temps. Mais trop, tout le temps … c'est qu'au final, un vrai compliment perds de sa saveur à être submergé par d'autres. On perds l'importance de la chose.

D'ailleurs voici le patron en question de retour. Si le regard de Jason sur lui avait changé de par les confidences de la demoiselle ? Non, pas vraiment. Ce n'était pas comme si elle lui avait avoué qu'Arthur avait un passe temps glauque, comme collectionner les sous vêtements usagés, volés à la laverie du coin. Il remercia Lauren lorsqu'elle fit la distribution des cafés, et écouta d'un air amusé la question que posa la rouquine à son patron. Le moins qu'on puisse dire, c'est que sa tête parlait toute seule, inutile d'en rajouter limite.

- On dirait que ça n'a pas été comme vous le voulez.


S'amusa un peu Jason en voyant sa mine déconfite. Enfin il pouvait comprendre, et compatissait. Ce n'est pas parce qu'on est un auteur publié, avec une plutôt belle gueule ( hé quoi, il faut être honnête dans la vie ! ) qu'on ne s'est jamais pris de râteau dans sa vie. Et des beaux des fois ! Heureusement pour lui et son égo, il étaient moindres comparés aux fois ou les choses avaient aboutis. Savourant sa première gorgée de café, il jeta un coup d'oeil en direction de la porte, pour voir s'il y avait des gens à l'extérieur. Ce qui était le cas.

- Hum …. Il y a à nouveau du monde dehors. Je termine mon café et j'y retourne.


Arthur approuva ses dires, prêt de toute façon à accueillir les prochains clients. Il fallait bien quelque chose pour lui changer les idées de sa petite défaite de tout à l'heure peut être.

- Au fait, je n'ai pas pensé à vérifier, mais la librairie et le centre commercial ferment à quelle heure ?


S'il ne demandait pas juste l'un ou l'autre, c'est que bien souvent les magasins dans les centres commerciaux fermaient avant que celui-ci ne soit clos. Pour savoir jusqu'à quand pour la librairie les séances pouvaient se dérouler, et au pire, s'il y avait du monde en plus, ce qui risquait d'être le cas, savoir jusqu'à quelle heure il pouvait encore déborder.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 70
● Date de naissance : 15/05/1997
● Age : 20
● Originaire de : Glasgow, Ecosse
● A NY Depuis : 12 Février 2009
● Emploi/Etudes : Libraire dans le centre commercial
● Theme Musical : Touch the sky
● Avatar : Karen Gillan
● DC : Alec Renner


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   11/11/2016, 14:43

Tout comme l'auteur la rouquine regarda elle aussi l'extérieur de la librairie. De nouvelles personnes s'y étaient rassemblée. Mr Roy et Mr Wright allaient reprendre chacun leur poste en attendant la fin de la journée. Lauren avait ainsi trouvé ce qui allait l'occuper pendant que Mr Wright allait signer ses autographes, elle en souriait d'avance, tout en réfléchissant à son petit plan.

L'auteur posa alors une question concernant les horaires de fermetures du centre commercial et de la librairie.

Le centre commercial ferme vers 21h si je ne e trompe pas, quant à la librairie on ferme vers 19h30 mais s'il y a du monde on fermera plus tard ce n'est pas un soucis. Ne vous inquiétez pas vous pourrez dépasser notre horaire habituelle si il y a du monde pour la deuxième partie de cette séance.

Quand tout le monde se remit à son poste, Mr Roy ouvrit de nouveau les portes de la librairie. Lauren s'était replacée derrière le comptoir de vente, où son patron la rejoignit quelques secondes après avoir laissé la place aux visiteurs pour entrer.

Il n'a pas bougé depuis la pause, n'est-ce pas?  

Mr Roy venait de parler d'Eddy, c'est vrai que même pendant que la libraire et l'auteur discutaient il n'avait pas l'air d'avoir abandonner son poste même pour marcher un peu ou bien pour s'étirer. Mais bon chacun occupe son temps comme il le veut.
Puis le directeur de la librairie se retourna vers son employée, savant pertinemment ce qui allait se passer. La jeune femme allait commencer son petit interrogatoire, un sourire taquin sur les lèvres.

Dites moi tout monsieur, vous vous êtes fait remballer combien de fois avec elle hein?

Depuis quand ça t'intéresse?

Ça m'intéresse car après c'est moi qui supporte votre humeur maussade jusqu'à la fin de la journée.

Elle m'a traité de vieux dragueur de seconde zone... Je suis si vieux que ça Lauren, hein?

Lauren avait ses petites réponses habituelles qui la rendait particulière. Des réponses qui ressemblaient à des piques si on ne connaissait pas bien la jeune fille.

C'est pas faux, vous êtes tellement vieux que je pense bientôt à vous emmener dans une maison de retraite et vous demandez de me laisser votre librairie patron.


Elle lui avait déclaré cela avec une telle désinvolture, et un sourire en coin que Mr Roy ne savait plus quoi dire sur le moment. C'est alors qu'il se mit à rire à gorge déployée.

J'aurais dû me souvenir que tu n'es pas très bonne bonne pour consoler les personnes, comme moi en ce moment, qui se sont prit des râteaux par de jolies demoiselles. Mais saches que peut-être dans cette maison de retraite j'aurais plus étonnement de succès que maintenant.

Je n'en doute pas monsieur! Votre charisme plaira aux dames plus âgées que les jeunes que vous essayez d'aborder.

Elle s'était elle aussi mise à rire de la réponse de son employeur.
Même au plus bas de son moral il lui restait son fameux sens de l'humour. Il savait que Lauren riait car il avait raison. Il réussissait à plaire à des femmes d'âges mûres mais pas à des femmes de son âge ou plus jeunes, malheureusement pour lui. Lauren l'avait déjà embêté en lui proposant d'aller aux parties de bridge dans les centres pour personnes âgées de New York, en lui assurant qu'il ne repartirait pas seul à chaque fois.

......................................................................................................................................................


   
   
Lauren H. Dewar
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 31
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & cie


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   11/11/2016, 17:16

Lorsque Lauren le tint informé des horaires, il jeta un petit coup d'oeil à sa montre pour voir ainsi l'heure, et de combien de temps il disposait pour les dédicaces. La librairie fermait ainsi à 19h30, mais si besoin était, avaient encore un peu d marge. Oh enfin, deuxième séance … même troisième ! Ayant débuté peu après 13h, il avait signé pendant deux heures et n'avait fait ainsi que dix minutes de break. Franchement, il se voyait mal signer et dédicacer de 15h jusqu'à 19h30 sans une moindre pause. Au moins pour aller aux toilettes quoi ! Il était sûr d'avoir besoin d'une deuxième pause. Peut être pas de deux si tout allait bien cependant. Enfin, il termina son café, et une fois que tout le monde fut en place, la séance put reprendre.

Ainsi pendant plus de deux heures et demi, Jason se prêta à nouveau au jeu des signatures. Se montrant poli et souriant devant chacune des personnes qu'il voyait. Ça lui faisait vraiment plaisir de voir un peu la tête qu'avaient ses lecteurs. Non pas que ça influait sur son travail, mais c'était amusant. Et il y avait vraiment de tout dans son lectorat. Des plus jeunes comme des plus âgés. Des hommes et des femmes. Des gens qui venaient visiblement d'une classe sociale moyenne, et d'autres plus élevés. De tout ! Et ça, il se dit que c'était génial ! Parce qu'il craignait un peu qu'avec son avant dernier roman, son lectorat ne change ou ne perde des lecteurs. Aborder comme il l'avait fait, même de nos jours, une histoire d'amour entre deux hommes, ce fut un pari risqué lorsqu'on est un auteur comme lui. Son agent lui avait fait part de ses craintes à ce sujet, se demandant si remplacer le personnage de Victor par une Victoria n'était pas judicieux. Mais Jason n'en n'avait cure. Le roman fut publié ainsi, fit quelques vagues, mais fut très bien accueilli au final. Il se doutait qu'il y avait du avoir des lecteurs rebutés, mais était heureux de voir qu'aujourd'hui, son lectorat était très varié. Quel auteur peut s'en vanter ? Oui, beaucoup on sait, mais façon de dire que beaucoup ont un public précis.

Au bout de cette seconde partie, profitant d'un petit temps d'accalmie, il eu besoin de prendre une seconde pause. Plus brève que l'autre. Le temps simplement pour lui d'aller aux toilettes, se lever un peu pour s'étirer. Essayer sans succès de décoincer Eddy. Parler un peu avec Lauren, puis Arthur de sujets plus légers, avant de s'y remettre. Il n'était pas quelqu'un qui aimait particulièrement l'inaction en fait. Les seuls moments ou son corps ne bougeait pas, c'était dans ses grands élans d'écriture, mais la, l'action se passait dans sa tête et dans ce qu'il écrivait. Le reste du temps, rester assis sans rien faire l'ennuyait. Sans dire qu'il avait besoin de trucs de folie pour vivre, il lui fallait de la vie dans ses journées. Et quand, malgré tout il n'avait rien de prévu, il se contentait de passages en salle de sport ou allait nager pour se dépenser un peu.

Puisque malgré la joie réelle de voir ses lecteurs, leur parler très brièvement, de faire ça pendant toute une après midi avait un quelque chose de répétitif. D'un peu lassant. Ce n'était l'affaire que d'une après midi avant un long moment, mais tout de même ! Lorsqu'il sortait un nouveau roman, il faisait ça plus régulièrement, et la par contre, il se sentait devenir chèvre. Disons que c'était la rançon de la gloire ! Cela dit, il resta poli et courtois tout du long. Même lorsque l'heure passa, que malgré les 19h30 la librairie n'était toujours pas fermée parce qu'il y avait encore des gens en dehors qui attendaient une signature, un mot de l'auteur à leur intention dans leur livre. Ce n'est qu'aux alentours des 20heures passées que Mr Roy put enfin fermer les portes des lieux, la dernière personne venait de partir. Les portes closes, Jay joint les mains devant lui et étira ses bras avant de tout simplement laisser sa tête et ses bras retomber sur la table.

- Terminé !

Une bonne chose de faite ! Soupirant, il se redressa, un air pas mécontent sur le visage, avant de se relever de la chaise.

- Merci beaucoup en tout cas pour cette journée, et désolé d'avoir dû justement la rallonger.


Bien que ce dernier point était indépendant de sa volonté, il avait tout de même fait faire des heures supplémentaires à tout ce beau monde. Il parlait surtout d'Arthur et Lauren, vu qu'Eddy, fidèle au poste, était engagé pour la journée.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 70
● Date de naissance : 15/05/1997
● Age : 20
● Originaire de : Glasgow, Ecosse
● A NY Depuis : 12 Février 2009
● Emploi/Etudes : Libraire dans le centre commercial
● Theme Musical : Touch the sky
● Avatar : Karen Gillan
● DC : Alec Renner


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   13/11/2016, 19:13

Après cette pause, le reste de la séance se passa plutôt bien, Lauren n'avait toujours rien de spécial à faire et en profita même pour finir la lecture de son ouvrage. Il y eut également des clients qui sont venus là pour acheter des livres, la jeune fille s'occupait d'eux.

Vers 20h, le patron de la librairie ferma enfin les portes. Lui et Lauren savait qu'après le départ de l'auteur allait devoir ranger le bureau, faire les comptes de la journée pour le peu de clients qu'ils avaient eu et passer un coup de balai. Ainsi l'auteur avait pu enfin relâcher la pression et respirer un coup. Il remercia alors Mr Roy, Lauren et Eddy pour leur présence et leur rôle durant cette journée. Le garde du corps leur avait fait un sourire de la tête, son rôle accomplit il se dirigea vers la porte et sortit de la librairie. Quant au directeur de la librairie, il s'absenta quelques instants dans la réserve, sûrement pour sortir ses affaires en avance comme il le faisait d'habitude.

Lauren se leva et ramena son sac de la réserve, où elle y rangea le livre qu'elle lisait précédemment. Lauren déclara alors quelques mots à Mr Wright.

Merci à vous d'être venu tout de même, nous avons déjà eu des auteurs qui ne sont jamais venu alors qu'ils le devaient.
Dans tous les cas vous pourrez vous dire qu'aujourd'hui vous ne vous êtes pas ennuyé.


Mr Roy réapparut discrètement près de la jeune libraire, ensembles il remirent en place le bureau et elle en profita pour passer un coup sur les poussières rapidement. Mr Roy fit les comptes, de son côté et vérifia rapidement, tout semblait en ordre et ça le faisait sourire.
Un bruit de sonnerie retentit alors dans la librairie devenue calme. Reconnaissant sa sonnerie, Mr Roy répondit. D'un coup il avait l'air embêté, malgré que le téléphone portable était collé à on oreille on pouvait distinguer la voix forte d'une femme, le patron acquiesça en confirmant sa mise en route et raccrocha rapidement.

Ça m'embête de vous annoncer si promptement, mais... Je vais devoir vous laisser plus tôt... Un problème dans l'appartement où je loge... Je t'expliquerai   demain Lauren. Je te laisse les clefs, ferme bien tout avant de te rentrer chez toi. Tu me les rendras demain dès que tu ouvriras la librairie.

Il se retourna un l'auteur et lui serra la main rapidement.

Je réitérée mes remerciements à votre égards pour tout, de votre temps et de vous être déplacer pour la petite librairie qu'est là nôtre. Vous serez toujours la bienvenue ici.

Mr Roy prit ses affaires et partit à toute vitesse, tout en ayant auparavant posé les clefs sur le comptoir.

Je vous propose de reprendre vos affaires Mr Wright, je pense que je ne vais pas tarder à fermer.

Elle jeta un coup d’œil aux autres boutiques, qui commençaient elles aussi à fermer leurs portes et descendre leurs stores.
La jeune rouquine enfila sa veste et prit son sac.

Je pense que nous pouvons sortir, à moins que vous n'ayez autres choses à faire ici.

......................................................................................................................................................


   
   
Lauren H. Dewar
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 31
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & cie


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   13/11/2016, 22:01

Après le départ d'Eddy, Jason s'en alla dans la réserve ou étaient restées toutes ses affaires, sa veste, son casque et ses gants. Le premier point qui l'intéressait était son portable, qu'il consulta pour voir ses nouveaux messages. Rapidement, la jolie Lauren vint lui tenir compagnie pour le remercier d'être venu. Il lui adressa un sourire aimable, secouant un peu la tête l'air de dire que ce n'était rien. Ah c'est sûr qu'il pouvait dire ne pas s'être ennuyé ! Il n'y avait pas eu te temps mort et il fut tout du long occupé. Après le coté répétitif aurait pu être lassant, mais ça allait pour cet après midi. Et puis les petites pauses lui avaient fait du bien et permis de penser à autre chose, s'aérer l'esprit pendant un temps. Par contre il eu un air surpris lorsque Lauren lui avoua que des auteurs avaient manqué leur rendez-vous. C'était vraiment grossier et gonflé trouvait-il. Leurs romans se vendaient bien parce que des gens les achetaient, et les aimaient. La moindre des choses est bien de consacrer un peu de leur temps aux lecteurs ! C'est la moindre des choses.

Enfin, alors que doucement, chacun rassemblait ses affaires pour Jay, rangeait et faisaient les comptes pour les deux autres, une sonnerie vint rompre ce moment de quiétude. Automatiquement, Jason eu relevé les yeux vers l'origine de ce son, et vit Arthur en conversation téléphonique, avant qu'il ne raccroche. Puis il vint vers Lauren et lui, pour annoncer qu'il allait devoir rentrer plus tôt. Pour des questions privées. Ça était bien égal à Jason qu'il parte maintenant ou après, tant qu'il y avait quelqu'un pour fermer derrière lui, le reste n'étaient pas ses affaires. Néanmoins, lorsque le propriétaire vint le saluer et le remercier, Jason lui rendit sa poignée de main avec un sourire bref mais sincère.

- Je vous en prie, merci à vous.


Une librairie restait une librairie, qu'elle soit dans une petite rue, un centre commercial, ou des halles plus huppées. Au final, on y trouvait des livres. Regardant Arthur partir comme s'il avait le diable à ses trousses, il tourna ensuite le regard vers Lauren, qui l'invita à prendre ses affaires, fermant dans peu de temps.

- Bien sûr, je ne voudrais pas rallonger davantage votre soirée.

Ainsi, il enfila sa veste, prit ses affaires et rejoint la jeune femme qui lui demanda s'ils pouvaient y aller.

- Non, en effet je n'ai plus rien à faire d'autre. Si j'avais envie de me procurer un livre, je n'aurais pas attendu la fermeture pour ça.


Lui dit-il joyeusement. Qu'elle se rassure, elle pouvait fermer boutique. Il la suivit jusque dehors de la librairie, et attendit que la rouquine eu fermé la librairie à clé derrière elle, pour seulement cette fois lui dire au revoir.

- Et bien Lauren, ce fut un plaisir de vous avoir rencontré. Peut être à une prochaine fois.


Qui sait ! Ce fut sur leurs salutations que Jason repartit de son coté, en direction du garage. En tout cas cette journée à rester assis à des dédicaces lui avait donné envie de bouger un peu. Le temps qu'il n'atteigne le garage, ne mette gants et casque avant d'enfourcher sa moto, il s'était décidé : ce soir, il allait sortir faire la fête !

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la rencontre de mes fans [ Terminé ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la rencontre de mes fans [ Terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Centre Commercial :: Librairie-
Sauter vers: