AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le déprimé et le clochard [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   25/11/2016, 18:07

- Maman, le monsieur il est bizarre …

- Ne le regarde pas ma chérie, viens.


Le monsieur bizarre en question c'était Jason. Qui avait parfaitement entendu la gamine parler à sa mère, mais s'était contenté d'un simple regard en leur direction avant de passer à autre chose. En même temps, il ne pouvait pas s'indigner : aujourd'hui, il n'était pas sous son meilleur jour.

Depuis toujours, dans sa vie d'auteur, Jason était sujet à de grands élans d'inspiration pour ses écrits. Sauf que voyez-vous, dans ces moments-la, rien d'autre ne comptait que ce qu'il écrivait. Ainsi il en négligeait tout le reste : que ce soit son hygiène personnelle, son alimentation et son sommeil. Ses proches aussi, dans ces moments-la recevaient moins de nouvelle. Parce qu'au cas ou, cela ne durait pas juste une heure ou deux. Non, cela durait quelques jours. Des fois une semaine entière au maximum. Alors tout de même, il dormait et mangeait un minimum. La base histoire de ne pas en mourir bêtement. Il dormait quand ses yeux se fermaient tout seul. Généralement il s'effondrait à même le sol ou sur son canapé, cela dépendait d'ou il était. Il mangeait vite fait les choses qu'il avait à disposition chez lui. Des choses faciles à manger, sans avoir à les préparer. Au grand max, il daignait réchauffer les choses. Il ne pensait pas vraiment à se faire livrer non plus : il y en aurait trop pour ce qu'il mangeait, et ça prendrait trop de temps. Voila donc ces moments de sa vie les moins glorieux et glamours.

Cette fois-ci, son élan d'inspiration dura quatre jours. Quatre jours ou il ne fit qu'écrire, assis soit par terre soit sur le canapé, soit à sa table. A manger des choses vite fait, des céréales, des sandwich déjà préparés ( en vue de ces jours ci ) ou des plats à réchauffer. La vaisselle mise à moitié dans la cuisine, le reste étant resté sur la table du salon. Surtout pour les multiples tasses de café. Ses vêtements ? Les mêmes qu'il y a quatre jours. La dernière douche ? Vous voulez vraiment savoir ça ? … Bon, il y a quatre jours aussi. Ses cheveux étaient en vrac, sa barbe avait eu le temps de pousser tranquillement également. Et quand à son taux de sommeil, il était nettement insuffisant, en preuve son air fatigué et les cernes sous ses yeux. En résumé Jason au sommet de son art.

Si son élan d'inspiration avait prit fin, c'est parce qu'il était épuisé. Fatigué, il avait dormi brièvement avant de se faire réveiller par la faim. Son premier réflexe fut d'aller voir au frigo ce qu'il avait. Rien. Dans ses placards. Rien non plus. Même pas le moindre reste à se mettre sous la dent. Il se retrouva alors à râler, se demandant à peu près s'il valait mieux commander à livrer ou chercher lui même. Décrétant qu'il aurait plus vite fait à se bouger, c'est ce qu'il fit. Péniblement, il avait mis ses chaussures, et avait vaguement croisé son reflet dans le miroir. Et bien à lui même il se faisait peur comme ça. Mais qu'importe, son estomac d'abord. Il avait ensuite mis sa veste, et était parti de chez lui sans prendre la peine de se changer ou autre avant. Il avait marché, sans trop savoir par quel miracle compte tenu de sa fatigue évidente, jusqu'au supermarché le plus proche de chez lui.

C'est donc la, de mauvaise humeur, fatigué et affamé, qu'une gamine avait dit à haute voix ce que sûrement beaucoup de gens pensaient en le voyant. Ha ! Qui pensait que ce type étrange était un auteur publié à succès ! Non, la, si lui même se voyait, il était d'accord pour dire qu'il faisait plus penser à un type accro au crack, cherchant sa dose. Rabattant sans grand succès les mèches de ses cheveux décoiffés il arpenta les rayons pour aller la ou il se devait d'être : la bouffe ! Cependant, devant le rayon, il eu comme un bug. Mais qu'est ce qu'il allait pouvoir se faire à manger ? Est ce qu'il était au moins en état de faire un truc sans rien brûler ? Il laissa un gémissement plaintif lui échapper, sans se soucier des gens autour qui se demandaient que faisait ce drôle de type, à regarder le jambon comme s'il allait lui sauter dessus pour venger ses paires...

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   25/11/2016, 19:37

J’étais affamé ! Non mais sérieusement des cours de huit heure du matin à 19h30 du soir c’est mortel ! En plus je n’avais pas eu le temps de faire des courses plus tôt et je n’avais plus rien à manger. Du coup je les faisais à cette heure tardive en crevant la dalle, n’ayant mangé qu’un minuscule bout à midi. C’était il y a neuf heure et demi. Voir plus. Puré, j’avais faim ! Je garais ma moto et rentrais dans le magasin. Direction le rayon traiteur. Oh une pizza ? Ou des lasagne ? Oh macaroni jambon/fromage ! Hamburger aussi, tient. Oh la vache faire les courses quand vous avez faim c’était l’horreur ! Bon. Fallait bien se décider. Ca devais faire une dizaine de minutes que j’étais là à scruter le rayon quand d’un coup une fillette attira mon regard.

- Maman, le monsieur il est bizarre …

- Ne le regarde pas ma chérie, viens.


Je regardais la mère, choqué,  qui elle capta mon regard et se dépêcha de partir vite fait. Non mais c’était quoi cette manière d’éduquer son enfant ? J’avais noté vite fait le gars devant le rayon. En sois rien de bien méchant. Négligé oui, fatigué aussi, mais pas un drogué. J’en avais côtoyé en prison, j’arrivais à les reconnaitre. Là c’était plus un type qui soit n’avait pas les moyens, soit passait une très mauvaise journée… depuis quelques jours. Enfin ce n’était pas mes ognons. Je finis par prendre une pizza artisanale qui me semblait fort appétissante. Je me retournais pour aller dans un rayon suivant quand d’un cou un détail m’interpela concernant le gars qui avait interpellé la jeune demoiselle de tantôt.

« Jason ? »

J’avais en effet finit par reconnaitre le gars alors qu’il avait ramené des mèches de sa chevelure en arrière. Je l’avais rencontré il y a approximativement deux- trois mois de ça. Je lui avais servi de guide pour trouver les jardins suspendus. J’avais d’ailleurs à partir de ce jour pris l’habitude de passer sur son blog. J’aimais beaucoup les photos qu’il prenait. J’avais même envoyé un message pour avoir les miennes. Je me rappelle bien avoir été choqué de me voir si mélancolique sur l’image. Ce jour-là j’avais ça m’avait donné un bon coup au fesses. Ça m’avait motivé pour m’inscrire à l’unif, reprendre les cours, donné du courage pour revoir Zack… Enfin ça m’avait un peu secoué. Un peu beaucoup ! Enfin aujourd’hui c’est lui qu’on devait photographier. Il n’avait pas l’air bien du tout ! Enfin je ne voyais pas de signes plus aggravants que ce qui me semblait être un extrême cas de fatigue. Ce qui me rassura vu tout ce que je voyais en cour !

« ca va ? »

Je suppose qu’il se souvenait de moi et m’étais du coup tourné vers lui, me plaçant à sa hauteur. Je lui souriais doucement mélancolie s’étant transformé en timidité et je n’étais vraiment pas doué pour les relations sociales.

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   25/11/2016, 20:01

Jason était planté la, devant le rayon à ne pas savoir quoi prendre pour son repas de ce soir. Trop de choix, et il ne savait pas ce qu'il allait pouvoir faire et ce qu'il allait pouvoir manger. En toute franchise ce qui serait top, c'est d'aller se coucher et être perfusé. Comme ça il était nourri et pouvait dormir. Oh,oui, dormir … Ce serait super de dormir juste la. Mais non, manger d'abord. Pff … trop de choix. Il cligna quelques fois des yeux pour tenter de se réveiller un peu, et se concentrer sur ce qu'il avait devant lui. Sans trop de succès. Ce qui en revanche, le fit réagir, c'est d'entendre quelqu'un l'appeler. En entendant son prénom, Jason eu un vague sursaut et avait tourné la tête vers la personne qui l'avait appelé. Il plissa un peu les yeux tout en le dévisageant.

- Keskya ….


Maugréa t-il, l'air visiblement de mauvais poil. Il l'était. Trouvez donc quelqu'un dans le même état que lui qui puisse être de bonne humeur ! L'écrivain ne bougea pas, mais vit que le type lui, le fit. Il s'était rapproché de lui, et lui demandait si ça allait. Grande question que voilà. Jay soupira largement, en regardant à nouveau le rayon.

- J'sais pas trop …. J'ai faim mais j'sais pas quoi prendre du tout … c'est que tout à l'air si compliqué …


La lassitude et la fatigue s'entendaient dans sa voix, un peu cassée. Au cas ou tout le reste n'était pas assez limpide. Alors que tout de même, concernant les choses compliquées, s'il avançait un peu plus, il verrait des repas tout fait, sans même avoir besoin de réchauffer quoi que ce soit qui sauraient le satisfaire pleinement. La il était complètement largué et avait un très gros coup de pompe soudainement. Il pourra tenir sans mal le reste de la soirée, le temps de manger au moins mais la, ça allait moins bien. Il tourna à nouveau la tête pour voir l'homme qui s'était adressé à lui. Qui le connaissait. Et lui ? Hum …

- J'vous connais vous …

Ouais, sa tête lui revenait … Voyons voir ou est ce qu'ils s'étaient vus ? C'était un journaliste ? Non, il l'aurait appelé Mr Wright sinon. De même s'il avait été un employé dans sa maison d'édition ou un truc du genre. Ils avaient couché ensemble ? Hum … Non plus. Il s'en serait souvenu plus clairement. Mais alors ou ? Ah ça lui faisait mal à la tête ! Il savait qu'il avait déjà vu l'homme face à lui mais impossible de le remettre ! Alors, Jason ferma les yeux fortement et releva ses mains devant son visage pour étouffer un gémissement de frustration. Ne vous inquiétez pas c'est normal. Puis il releva la tête et abaissa ses mains pour regarder l'homme :

- Vous êtes qui déjà ?

C'était encore le truc le plus simple à faire : lui demander qui il était. C'était trop pénible que de chercher le nom de ce gars et ou ils s'étaient vus. C'est qu'il croisait sans cesse des gens, et même si en temps normal il avait une bonne mémoire, dans son état c'était une autre histoire.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   25/11/2016, 22:30

Wow. Il n’avait vraiment pas l’air bien. Et sa manière de parler… il devait vraiment être mal. Je souriais à sa remarque. Ouai y avait pas mal de choix, moi aussi j’avais eu du mal à me contenter d’une pizza. Par contre je comptais bien passer par la section dessert du magasin. Je ne lui en voulais même pas de ne pas se souvenir de moi. Sincèrement il avait l’air mal et je n’étais pas du genre à enfoncer le bouchon.

« Liam Andrew. Je vous ai montré le chemin il y a deux mois de ça et vous m’avez photographié. »

Ouai. On avait échangé quelques fois sur le forum. Je l’avais remercié sur les photos et avais complimenté celle qu’il avait prises ce jour-là. On avait échangé deux trois banalités de plus mais ça c’était arrêté là. Enfin j’en avais pas demandé plus et lui non plus. Enfin ce n’était pas un reproche c’était juste que il n’y avait eu aucune raison de continuer. Je n’étais pas du genre à harceler les gens pour créer des liens. Et bon j’avais repris les cours et le reste.

« Enfin pas que ça engage à quoi que soit ! Je ne prétends pas qu’on est les meilleurs amis du monde ni que de ce fait on doit se faire de grande accolade sou autres. »

J’avais rajouté en haussant les épaules. Je ne le harcelais pas. Ce qu’il pourrait croire. Enfin au moins il savait se situer avec tout ça. Bon ben voilà bravo : je m’étais présenté, il était censé se souvenir de moi et ensuite quoi ? On restait planté là sans rien dire ? Ce qui était cool avec les quelques amis que je m’étais fait en médecine c’est qu’ils m’avaient assez vite cerné et compris que je n’étais pas à l’aise socialement et du coup prenaient les devants pour me mettre à l’aise. Pas que je faisais un reproche à Jason, mais juste que j’avais encore du mal à savoir comment réagir.

« Vous voulez venir manger une pizza chez moi ? Ça vous évitera le choix de la nourriture ! »


Pourquoi j’avais parlé déjà ? Ah oui, je n’en avais aucune idée ! Pendant un bref instant je me demandais si mon aventure avec Castel ne m’avais pas fait passé de l’autre côté… Mais au final le souvenir d’Angel éclatant de rire m’en détourna. J’étais aussi perdu vis-à-vis d’elle. Fin bref. Je n’étais pas devenu homosexuel et vu que c’était une pratique plus tôt rare, pas que j’étais homophobe mais il y avait, factuellement plus d’hétéros que d’homosexuels. Du coup je me disais que Jason allait pas mal interpréter ma demande. Sauf s’il faisait partie d’une minorité homosexuelle ? Argh trop fatigué, trop faim.

« Je pense que ça vous ferra autant de bien qu’à moi de manger, vous avez l’air… à côté de la plaque ! »

Pour rester gentil et lui donner un air plus ou moins digne.

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   26/11/2016, 14:08

Liam Andrew … un mec qui lui avait montré le chemin et qu'il avait photographié … Voyons … Ah ! Oui ! Ce Liam ! Le type qui qu'il avait prit en photo dans un endroit des plus jovial et avait une pose qu'il aurait limite mieux vu dans un bar miteux ? Ce Liam avec lequel il avait ensuite un peu échangé via son blog ? Oui, oui il se souvenait de lui. C'est bon, il le remettait. Quand la lumière se fit, Jason fit un « o » de sa bouche en hochant un peu la tête. Voila une bonne chose de faite. Ça ne réglait en rien tout le reste mais au moins, ce détail la était réglé. Liam donc. Et bien, quel hasard de le croiser ici. Et il fallait en plus que le hasard arrive quand Jason avait passé de longues journées à se négliger totalement et à ressembler à un clochard. De son avis. M'enfin, à l'heure actuelle son apparence lui importait très peu. Il sorti de ses rêveries ( ou de son coma passager ) quand Liam ajouta ne pas prétendre être un de ses amis ou même de se faire des accolades.

- Même si nous étions potes … croyez-moi, mieux vaut ne pas trop s'approcher de moi.


Des jours qu'il n'avait pas été à la salle de bains pour autre chose que de pisser. Même s'il n'avait fourni aucun effort physique, il était loin de sentir la rose. A cette distance ça devrait le faire, mais si pour une raison ou une autre Liam devait lui fourrer son nez dans son cou … Hum. Il s'en fichait. Il fallait qu'il mange de toute façon. C'est dans l'optique de choisir un truc, au hasard finalement, que Jason avait commencé à tourner les yeux vers le rayon. Mais c'est alors que Liam lui dit un truc très, très intéressant. Aussitôt, il tourna la tête vers lui, l'air intéressé :

- Vraiment ?


Il le voyait ? L'éclat de vie dans ses yeux bleus fatigués ? Hey on lui proposait de le soulager de cette grande épreuve que de choisir quoi manger, forcément, ça le ravissait ! Puis une pizza, c'était un très bon choix. De toute façon, il aimait tout alors il n'était pas difficile. Il fallait juste que ce soit bien préparé. A l'heure actuelle il aurait limite pu la manger crue. Et on dirait que Liam pensait vraiment son invitation vu qu'il justifiait cela, par le fait que ça leur ferait du bien à tous les deux de manger. Même qu'il avait l'air à coté de la plaque. A coté de la plaque ! Elle est bien bonne celle-la ! A ses mots l'écrivain ricana légèrement en se dandinant légèrement sur lui même.

- Moi a coté de la plaque ? C'est un tel euphémisme que ça en frôle presque le ridicule !


Puis il continua à rigoler encore un peu. Et il ne se moquait pas de Liam au cas ou. Il était juste complètement crevé et ses pauvres nerfs étaient mis à rude épreuve. Mais ça restait encore gentil de la part de Liam de vouloir un peu atténuer les choses. C'était aimable. Son estomac le rappela à l'ordre : il fallait qu'il mange, pas qu'il se marre. Surtout que dans son état il devait avoir l'air d'un fou. Arf … il était beau. Se reprenant un peu, il avisa la pizza qu'avait Liam. Une seule.

- Hum …. ça ne suffira pas. J'vais en chercher d'autres.

A la base déjà, il avait un très bon appétit, mais ajoutez-y des jours de diète et c'est le rayon entier qu'il pourrait dévorer. En tout cas, sur ces mots il fit quelques pas pour aller trouver le rayon pizza toutes prêtes, pas bien loin de la ou il était planté depuis tout à l'heure. La, il jeta un coup d'oeil à quoi prendre, avant de se dire que ça importait peu : il en prit quatre au hasard avant de revenir vers Liam :

- Voila, ça devrait l'faire non ?


Avec ça, ils avaient de quoi être refaits pas vrai ? Oh certes le temps d'aller chez lui, manger la pizza … Vous dites ? Ah oui d'abord les réchauffer. Pfiouh ça va être long !

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   28/11/2016, 14:00

Négligé. C’était un bon adjectif pour décrire Jason en ce moment. Négligé, crevé et totalement à l’ouest. Et après je me prétendais dans un état de fatigue, qui n’était rien comparé à lui ! Enfin du coup je lui proposais de manger une pizza chez moi. Hy la charité c’était mon genre. J’étais juste parfois trop timide pour proposer au gens. Je hochais la tête quand il demanda confirmation. Ouai, ouai j’étais sure !

Il rigola ensuite de ma remarque. Un euphémisme ? J’aurais appelé ça de la politesse. Enfin bon après il rigolait c’était déjà ça ! Je souris alors qu’il rigolait. Ca va au moins il savait bien s’estimer. C’était déjà un bon point. Imaginer qu’il ne savait pas dans quel état il était ? Juste imaginer ! Le pauvre il aurais passé la soirée à se demander pourquoi les gens le regardaient bizarrement !

Je hochais la tête, regardant moi-même mon pauvre panier remplis d’une seule et unique pizza. Ouai, non ça n’allait pas le faire pour deux. J’écarquillais les yeux quand il revint avec quatre boites avant de rire de bon cœur.

« Si jamais ça, ça ne le fait pas, je me poserais de sérieuses questions ! »

Je tendis le panier pour qu’il y mette les pizzas. J’invitais c’est ce que j’avais dit.

« Direction les caisses du coup. »

Je me mis alors à marcher, suivit par le photographe. Je ne savais pas trop quoi dire. Sur le chemin on passa devant les desserts et je chopais un paquet de mousse au chocolat. J’aimais le sucré, que voulez-vous ! Enfin, on arriva aux caisses et je déposais les pizzas et la mousse sur le tapis et attendis que ce soit notre tour. Je me tournais alors vers Jason, un détail allant traverser mon esprit.

« Vous êtes là en voiture ? »

Parce que perso j’étais en moto. Enfin ça allait j’avais toujours un deuxième casque avec moi et de la place pour stocker la nourriture. Mais bon si jamais il était malade en moto ou autre ? Ce n’était pas le truc pour tout le monde.

« Personnellement je suis là en moto, du coup faudra s’arranger si vous devez me suivre pour aller à mon appart. »

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   28/11/2016, 14:25

Ouais, lui aussi se poserait des questions si jamais ça ne suffisait pas. Enfin il se les poserait genre le lendemain, lorsqu'il aura retrouvé toutes ses facultés mentales et que son cerveau fonctionnera de nouveau. La, ne lui en demandez pas trop. Il avait faim, il se trouvait dans un supermarché, alors la suite logique était de trouver autant de bouffe que possible pour ce soir. Surtout maintenant que Liam lui avait donné l'idée des pizzas, c'était plus facile. Sagement, il opina du chef, avant de suivre son camarade de pizzas, mettant celles-ci dans le panier que lui tendait Liam. Un peu à la manière d'un automate, ou d'un zombie, il suivit le jeune homme jusqu'aux caisses, captant à moitié qu'ils étaient passé par le coin desserts. Normalement il aurait aussi prit quelque chose pour terminer le repas, mais l'idée ne l'effleura même pas ce soir. Aux caisses, il regarda Liam mettre les articles sur le tapis, sans même calculer l'étrange regard qu'avait posé sur lui un autre client. Il était proche de son but, alors le reste importait peu. Il releva ses yeux sur Liam lorsqu'il se retourna vers lui, le questionnant sur son mode de transport. Jason secoua légèrement la tête à la négative.

- Non, du tout.

Ok, Jason était crevé, à coté de ses pompes et tout ça. Mais il restait en un sens conscient de son état, puisque jamais ça ne lui serait venu de conduire ce soir. Ce serait un coup à se tuer. Il se demanda brièvement pourquoi une telle question, avant d'avoir la réponse. Celle-ci l'intéressa assez d'ailleurs :

- Oh vous faites de la moto aussi ? J'ai pas de voiture, mais j'ai acheté une moto y'a pas longtemps. Vous avez quoi comme modèle ?


Voila, si ça l'intéressait. Ou pas. Après quelques semaines passées à New York, il avait jugé qu'une voiture serait trop pénible. Alors, il avait simplement opté pour une moto. Ce qui était plus pratique. Et s'il avait vraiment, vraiment besoin d'une voiture pour une raison ou une autre, il pouvait toujours en louer une. Et il y avait les transports en commun lorsqu'il faisait trop froid, ou le taxi. Pour l'instant, il se focalisa tant bien que mal sur le souci présent, soit de comment aller chez Liam. Conduire, comme dit, il ne le pouvait pas vu sa fatigue actuelle. Et il ne savait pas non plus s'il ne s'endormirait pas à l'arrière. Hum …. voyons …

- J'suis venu à pied, parce que j'habite pas loin en fait … Genre à cinq minutes à pied.


Il fit un vague geste pour dire vers ou il vivait par rapport à ici. Quelque part sur sa droite en tout cas. Très précis en effet. Réprimant un bâillement, il ajouta :

- Le plus pratique, ce ne serait pas qu'on aille plutôt manger chez moi ?


Que de faire trente six voyages. Après si Liam ne le sentait pas, il fera avec et s'adaptera, mais d'un point de vu logique, autant aller chez Jason, qui vivait vraiment à cinq minutes d'ici.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   29/11/2016, 20:55

Je le regardais surpris qu’il il parla de sa moto me demandant mon modèle. La majorité des personnes prenaient la voiture d’où ma surprise. Maintenant le fait qu’on ait un point commun me rassura un peu concernant une future discussion ce soir. Ce serait ennuyant de plomber l’ambiance avec des silences lourds.

« J’ai une Yamaha, acheté d’occasion, et vous ? »

Il m’expliqua ensuite être venu à pied parce qu’il n’habitait pas loin. Je notais au passage les explications plus que claires sur le « par où il habitait ». Ouai là je voyais parfaitement. Boh au pire il me montrera. Je hochais la tête quand il proposa de manger chez lui.

« Oui pourquoi pas, si ça n’ennuie pas. Limite je laisse ma moto ici, ce sera plus simple ! »


J’avançais quand le tapis se mit en marche après que la personne devant ai fini de passer à la caisse. Je saluais la caissière d’un simple signe de tête. La caissière scanna les articles et me souris en m’indiquant le prix. Je ne relevais pas et payais en cash. Pas que je sois asocial mais je n’étais juste pas du genre à sourire spontanément à tous les inconnus avec qui j’interagissais.

- C’est un joli geste de bonté !

Je la regardais perplexe alors qu’elle me tendait ma monnaie. Mais de quoi elle parlait ?! Elle me fit un geste de tête vers Jason. Et quoi ?

- C’est gentil d’offrir à manger à des gens pauvres.

Je la regardais abasourdi non mais elle parlait sérieusement. J’avais d’abord écarquillé les yeux mais là, j’étais en train de les froncer.

« Non mais je ne vous ai rien demandé vous savez ! »

Secouant la tête j’empochais la monnaie d’échange et me détournais en marchant vers la sortie. Non mais sérieux ce n’étaient pas ses affaires si je décidais d’inviter ou non des gens à manger et puis c’est quoi ce préjugé ? Ouai ok Jason avait pas l’air des plus propre et était négligé dans sa manière d’être ce soir mais de là à sous-entendre qu’il était qu’un pauvre clochard à qui j’offrais de la pizza. Déjà qui offrirait de la pizza gelée à un clochard ?! Pace que sui dit clochard dit : pas de fous, as de cuisine, rien. Du coup logique zéro.

« Non mais sérieux ! »

Enfin je laissais couler et une fois dehors je me tournais vers Jason.

« Alors c’est pas où chez toi ? »

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   29/11/2016, 21:54

- Ha c'est cool comme moto les Yamaha ! J'ai une Harley-Davidson. Mais pas les énormes bolides et tout hein ! Une 750 et elle est su-perbe !

Oui, sa moto chérie claquait sa mère comme on dit. Un design très travaillé, classe et qui en jetait, avec en plus les avantages d'une Harley. Jason était ravi de son achat ! Alors c'était décidé, Liam allait venir manger chez lui ! Chouette ! Un pote pour manger une pizza ! Après tous ces jours passés en ermite, voir du monde était quelque chose qui lui fera le plus grand bien. Même s'il ne s'agissait que de se faire des pizzas chez lui, avec un type qu'il connaissait à peine. Mais il s'en fichait, il était content. Alors, il hocha vivement la tête approuvant l'idée. Et ouais, pour sa moto, il pourra de toute la récupérer ici plus tard, vu que c'était pas loin du tout. Puis Jason n'était pas certain qu'il puisse trouver une place plus près.

Avançant lentement dans la file pour la caisse, Jason regardait, sans précisément calculer ce qui se déroulait autour de lui, se grattant négligemment la barbe. Il voyait bien la caissière passer les articles un à un, avant d'annoncer le prix, chose qu'il entendit aussi sans trop calculer. En mode semi coma, il l'entendit aussi parler d'un geste de bonté. Gné ? Il releva un sourcil, vaguement interpellé. Il vit ensuite la caissière faire un geste de tête envers lui, et qui … quoi ? Des gens pauvres ?

- Qui ça ?

Ah non, Jason n'avait pas du tout capté qu'elle parlait de lui ! Du moins, pas de suite. Il ne comprit que ça lorsqu'il vit Liam s'énerver envers elle, et reprendre sa monnaie fissa, avant de partir d'un pas décidé. Aaaah …. Ah ok. En temps normal il aurait trouvé un truc à répondre, même si, en temps normal, il n'aurait pas non plus une telle dégaine. Mais la, il se contenta d'adresser un petit sourire fatigué à la caissière, avant de rejoindre rapidement Liam. Qui était toujours sur les nerfs on dirait.

- Boah aller, c'est pas grave ! On s'en fout. Y'a des pizzas !

La base de tout. Peut être qu'un jour prochain, Jason retournera faire des courses ici. Peut être même demain. Et à ce moment la, il sera rasé, douché, propre, et reposé. On verra si la nana capte le changement. A moins qu'elle ne se dise que c'était Liam qui l'avait invité à se laver chez lui. Qu'importe.

- C'est par la !


Il lui fit un signe de tête pour l'inciter à le suivre. Comme il le lui avait dit, Jason vivait vraiment tout près d'ici. Ils n'avaient qu'à quitter cette rue la, tourner sur la droite pour revenir sur Lafayette Street, dans le quartier de Soho. Et avec leurs grandes jambes, ils ne tardèrent pas à arriver devant un immeuble à la façade moderne, et clairement d'un certain standing. Après avoir sorti les clés de sa poche, il ouvrit la porte principale pour les laisser entrer. En temps normal Jason prenait tout le temps les escaliers pour monter les étages. Pas ce soir. Trop naze. Il fit appel à l'ascenseur pour qu'ils puissent arriver au bon, et une fois arrivés, la aussi, il ouvrit la porte de son appartement, entrant, et laissant Liam en faire de même :

- Bienvenue chez moi ! Fais pas gaffe c'est le bordel partout … Vas-y mets toi à l'aise.

En fait, ça allait encore. Il y avait simplement quelques trucs qui traînaient de ci de la. De la vaisselle dans l'évier, des tasses vides. Son pc sur la table basse du salon, un tas de feuilles éparpillées sur cette même table et par terre. A part ça, c'était propre. Plus propre que lui en effet. Son appartement était un large deux pièces. Une principale qui s'étendait en longueur, avec après l'entrée, la cuisine, le bar accolée à celle-ci. Ensuite le coin salle à manger et au fond, le salon, dont les baies vitrées donnaient sur la rue. Les deux portes menaient l'une à la salle de bains et l'autre à sa chambre. Retirant veste et chaussures, il alla en un premier temps allumer le four pour le faire préchauffer, et se dirigea vers son frigo, voir ce qu'il avait en stock.

- Tu veux de la bière ?

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   2/12/2016, 14:26

Je haussais les sourcils et sifflais légèrement, admiratif. How pas mal la moto ! Faudra que je lui demande si je peux la voir. Enfin si ça se met dans la discussion, je n’étais pas du genre à m’imposer. Mais avant il avait fallu que la caissière me foute en rogne. Genre vraiment. Non mais préjugés de merde ! Une fois dehors je m’excusais pour mon humeur. Mais étrangement Jason réussit à me redonner le sourire et même à me faire rire doucement.

« Ouai ! Les pizzas c’est la vie ! »


Je suivais mon guide deux rues plus loin. Ouai il n’habitait vraiment pas loin du tout. Et un bâtiment plus tôt chic. Ca me changeait de mon appart. Pure je rencontrais des personnes vraiment aisées ces derniers temps. De ce que j’avais vu l’appart de Castiel était pas mal et celui de Jason en jetais aussi. Maintenant ils avaient un peu des revenus différents. Allé je finis mes études et je deviens leur voisins ! Ca ferra pizza party avec Jason ! Et avec Castiel… Oui non, j’allais emménager en face de chez Jason. Vallait mieux pour mon orientation sexuelle et mon état mental.

Je le suivais en silence, portant la bouffe, notant son air crevé. Une fois arrivé à son étage je rentrais dans son appart et … me crispais intérieurement. Oh la vache ce bordel. J’avais gardé une certaine rigueur dû à la prison. Ne jamais laisser trainer des choses, garder tout propre, faire son lit le matin d’une certaine manière. Tout était assez carré dans mon appart. Enfin je n’étais pas stricte mais j’aimais que chaque chose soit à sa place. Et surtout je savourais la propreté d’un endroit rangé, changeant de certaines cellules de prisons. Mais là… La vaisselle dans l’évier, des tas de feuilles un peu partout, des trucs trainant là sans raisons.

Je serais un point et entrais, ne laissant rien paraitre. Je posais les boites de pizzas sur le comptoir. Je me focalisais sur Jason pour essayer de ne pas succomber aux pulsions de ranger tout. Il s’était dirigé vers son frigo. Je lançais un regard vers mes mousses de chocolat.

« Ouai je veux bien ! Tiens, tu sais caser les mousses ? Comme ça elles sont bien fraîches tantôt. »

J’avais acheté des mousses après l’avoir invité, du coup pour moi c’était logique qu’on se les partagerait. Je ne faisais pas les choses à moitié. Je me mis alors à déballer les pizzas, les alignant l’une à côté de l’autres, pliant les cartons dans le même sens.

« Je peux les ranger où ? »

J’avais le droit de lui proposer de faire sa vaisselle ? Cet amont de porcelaine me rendais mal à l’aise à un point… Enfin, c’est dans ces moment-là que je me rends compte à quel point la prison influence encore mon comportement !

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   2/12/2016, 18:03

Si Jason avait remarqué la crispation de Liam face au bordel ambiant ? Pfff ! Il ne saurait même pas dire clairement quel jour ils étaient alors remarquer un truc pareil, vous vous doutez bien que ce serait lui demander la lune ! Et les étoiles qui vont avec et toute la galaxie. De son frigo, il sorti deux bières pour aller avec les pizza et tourna ensuite la tête vers Liam pour voir les mousses qu'il souhaitait mettre au frais.

- Ouais pas de problème, je te fais ça.


Les bières posées sur le comptoir, il se rapprocha de Liam pour le débarrasser des mousses, et les placer dans le frigo. Vu comment c'était la misère niveau nourriture en ce moment pour lui, il y avait largement de la place ! Il ferma la porte de celui-ci, et avait regardé Liam, un sourcil relevé à sa question pendant qu'il alignait les pizzas, attendant que le four soit prêt à les cuire.

- Oh laisse, on s'en fout, je rangerais demain et mettrais les cartons à la poubelle ! Foutu pour foutu tu sais, c'est pas ça qui va faire la différence …. Tiens, voilà ta bière.


Il lui tendit la bouteille, une fois qu'il l'eut décapsulée et garda la sienne en main. Pas bien longtemps. Il s'était ensuite déplacé vers le salon, posant au passage sa bière sur la table du coin salle à manger pour aller rassembler ses papiers qui traînaient partout, que ce soit sur la table basse ou par terre.

- Vraiment désolé du bordel ! D'habitude c'est toujours rangé mais je m'attendais pas à avoir de la visite aujourd'hui.


A genoux par terre, voir à quatre pattes, l'africain ( oui, c'est bien son origine après tout ) récupérait les feuilles dispersées autour de lui. Dessus étaient toutes ses notes ou des morceaux entiers de ses écrits, pour son prochain roman. Soit écrits à la main, soit imprimés. Dans tous les cas, sur la plupart il y avait plein de notes prises dans la mage, des ratures, des trucs soulignés, à la fois en espagnol et en anglais, ça variait d'une feuille à l'autre … tout était en chantier encore à ce niveau en tout cas. Si bien que si Liam devait jeter un coup d'oeil à l'une de ces feuilles, il verrait soit des listes de lieux ou prénoms, des dates, soit des bouts de ce futur roman, mais brut. Sans ce qui s'est passé avant ou après, ou alors des jets d'idée. Jason en tout cas s'y retrouvait parfaitement la dedans. C'était l'essentiel. Ses papiers récupérés et entassés sur la table basse à coté de son ordinateur portable, encore ouvert, il entendit le bip du four, signe qu'il était chaud et prêt à ce qu'on y mette la nourriture. A ce bruit, il avait vivement relevé la tête vers Liam avec un air réjouit.

- Ah, on peut mettre les pizzas au four !


A la bouffe ! D'accord pas de suite, mais ça se rapprochait. D'abord faire cuire les pizzas, puis les manger et après ... dormir !

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   2/12/2016, 22:45

Je venais de demander ou ranger les cartons, quand il me disait de laisser là. J’hésitais, c’était mal poli de faire un truc à l’encontre de ce que l’hôte disait mais… je ne pouvais juste pas. Du coup je laissais les cartons sur le comptoir, non sans les avoir pliés. Compromis ! Je hochais la tête pour la bière et pris une gorgée savourant le côté frais. Je secouais simplement la tête alors qu’il s’excusait.

« T’inquiètes ! Je suis un eu maniaque sur les bords, mais je n’impose pas aux autres de l’être aussi. »

Je le regardais se diriger vers le salon et se mettre à quatre pattes pour ranger ses feuilles, souriant je me détournais. Je n’allais pas fouiller dans ses feuilles, je trouvais ça trop mal polis. Du coup je m’avançais vers l’évier et entrepris de faire la vaisselle. Laissant couler de l’eau chaude je trouvais du liquide vaisselle et une éponge et commençais mon œuvre. Mon geste partit d’une bonne intention, voulant l’aider. Et bon au pire je prétexterais que j’avais vu deux assiettes dans l’évier si ça le dérangeait.

J’avais lavé/essuyé les trois quarts quand le four bipa. Je vis Jason relever la tête, une étincelle dans ses yeux. Mon sourire répondit au sien et je hochais la tête, prenant les devant et ouvrant le four, m’emparant de deux pizzas pour les enfourner. Les autres suivront. Bientôt manger ! Je ne prétendrais pas être plus affamé que lui, loin de là, mais j’avais faim aussi et l’idée de manger une bonne pizza avec du fromage fondu et tout… Hmmmm… Me redressant je croisais le regard de Jason :

« Dans une quinzaine de minutes et c’est prêt ! »


Je retournais à mon œuvre, après avoir pris une gorgée de bière, lavant et essayant les derniers trucs. Je rangeais tout par genre sur le comptoir, les verres les uns à côté des autres, les assiettes, les plats, les casseroles, les couverts. Bon je n’allais pas jusqu’à millimètre l’espace entre chaque mais voilà. Ça c’était fait. J’avais mis deux assiettes de côté ainsi que deux pairs de couverts. Perso je mangeais toujours avec des couverts ! C’est quand on vous obligeait de manger de votre plateau, ou du sol, que vous savouriez le fait d’avoir des couverts. Je me tournais vers lui, l’essuie encore aux mains.

« Je peux t’aider pour quelque chose ? »

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   3/12/2016, 16:58

Avec ravissement, Jason constata que Liam avait déjà enfourné deux pizzas. Oh super super ! Il lui adressa un sourire radieux lorsqu'il lui donna le temps restant avant qu'ils ne mangent.

- Génial ! J'ai tellement faim je pourrais bouffer ….. tout en fait.

Que ce soit comestible ou non, il pourrait tout manger. Même Liam tiens ! Ça tombe bien, il va parler de cannibalisme dans son prochain roman ! Ça lui fera un peu plus d'expérience solide … Moui, après tout, il semblait plutôt bien fichu la dessous le type. Peu de graisse, beaucoup de chair à manger …. Avec un peu de moutarde et des petits oignons et il sera au top ! Ah, ce qu'on s'amuse dans sa tête.

Pendant que Liam lui faisait il ne savait quoi, Jason continuait son rangement de papiers. Le tout en évitant de lire quoi que ce soit. Parce que ça c'était un coup à peut être replonger. Quoique … non, il avait trop faim pour ça, et la fatigue se faisait trop présente pour autre chose. Il n'était bon à plus grand chose. Juste à rassembler ses feuilles, éteindre aussi son pc tant qu'à faire, et prendre ses tasses de café vides, laissées au salon. Il s'était relevé, les tasses en une main, la hanse da chacune accrochée à ses doigts afin d'avoir l'autre de libre pour au passage aller boire une gorgée de sa bière avec plaisir. La voix de Liam l'interpella, et de ce fait, se tourna vers lui pour le voir avec une serviette en main, demandant s'il pouvait l'aider en quoi que ce soit.

- Nan, c'est bon tout roule !


C'était encore un peu le désordre de ci de la, mais que Liam ne s'en fasse surtout pas, il gérait. Demain il rangera et c'est tout. Puis il alla vers la cuisine pour déposer les tasses avec le reste de vaisselle sale. Enfin c'était le but, puisqu'il capta, avec un peu de mal certes, que la vaisselle avait été faite. Lavée, elle était disposée pour sécher. Il cligna quelques fois des yeux en voyant tout ça.

- Mais … tu m'a lavé la vaisselle ?


Jason tourna lentement la tête vers Liam, l'air un peu à l'ouest, mais surpris d'un tel geste.

- T'es quoi ? … Une bonne fée ?


C'est vrai quoi, ils ne se connaissaient pas du tout ! Ils s'étaient avant ça vu une seule fois, avaient à peine discuté pendant ce, et apres un peu via son blog, mais c'est tout. La, voilà qu'il lui avait proposé d'aller chez lui manger des pizzas, sans rien demander, qu'en plus il lui faisait la vaisselle alors que Jason n'avait rien demandé. Difficilement, ses pensées s'alignèrent pour tenter de formuler un début de raison quand à tout ça.

- Tu … ne ferais pas tout ça … dans le but de … d'obtenir mes faveurs par hasard ?


Quoi ? C'était la seule chose qui lui était venue à l'esprit la ! Bon par contre, si tel était le cas désolé mais ce soir ne comptez pas sur lui pour faire quoi que ce soit !

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   3/12/2016, 22:03

Je rigolais. Oh comme je comprenais cette sensation de : je pourrais manger n’importe quoi, voir un œuf cru. Ouai bon peut-être pas mais vous avez saisi l’idée ! Hmmmm Pizza….. Ouai bon fallait se focaliser. Je notais que Jason m’avait fixé un instant avec un regard un peu dans le vide alors que je lui faisais face après avoir enfourné les pizzas. Ouai il devait être perdu dans ses pensées. Alors qu’il repartait ranger j’essuyais le comptoir, arrangeant deux trois choses histoire de ranger. C’était plus fort que moi. Je me tournais ensuite vers lui pour demander si je pouvais encore faire un truc. AU même moment je vis qu’il avait quelques tasses salles à la main. Ah ben en voilà une occupation.

Je laissais Jason passé cependant vu qu’il nia. Bon allé je vais pas m‘imposer chez lui et faire tout son ménage parce que je suis maniaque. Il me demanda alors en bafouillant si j’avais fait sa vaisselle. Merde, il m’ne voulait pas si ? Je hochais doucement la tête, un petit air coupable sur le visage. Il m’en voulait ? J’eu un petit rire nerveux quand il demanda si j’étais une bonne fée. Je secouais la tête négativement ce coup-ci, haussant les épaules et répondant, hésitant :

« Juste... Maniaque sur les bords je pense… Je… Désolé ça t’ennuie ? »

Bon ok ca l’ennuyait peut-être. Mais ça avait été plus fort que moi. Un automatisme limite. Je le regardais interdit quand il me parla de faveurs… Mais de quoi il parlait ? Il pensait que quoi que je voulais de l’argent ? C’est en le regardant perdu que d’un coup la lumière se fit. Je reculais vivement d’un pas et levais les mains au ciel.

« Non ! Non, non, non ! Je vous jure que ce n’était pas pour ... Enfin … je suis hétéro ! Pas que j’ai quelque chose contre les gays, mais je suis hétéro ! Du coup … C’était vraiment juste parce que je suis maniaque. »

J’avais parlé calmement mais intérieurement je me posais des questions. Pourquoi il en était venu à cette conclusion ? Surtout que son expression avait été indéchiffrable quad il avait lâché ça. Il était peut-être gay ? Enfin au final je m’en fichais un peu j’étais hétéro. Bon y avais eu cette histoire avec Castiel mais, même. Je préférais le corps d’une femme. Même si je savais que si jamais je revoyais Castiel je serais mal à l’aise ou du moins … Enfin je ne sais pas. Je sais que je repenserais à ce que j’avais vécu cette nuit-là et je sais que ça m’avait pas déplu mais bon… Enfin j’étais hétéro avec une exception on va dire ! Je regardais toujours Jason les mains levées :

« Tu préfères que je parte ? »


Si je l’avais foutu en rogne ou quoi, ça me paraissait normal qu’il veuille que je m’en aille.

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   4/12/2016, 21:17

Non, le fait que Liam soit maniaque ne l'ennuyait pas. Même dans son état normal ça ne l'aurait pas gêné ( bien qu'encore une fois dans son état normal rien n'aurait traîné). Sans être lui même un fou du rangement et de la propreté à la limite du toc, il aimait lorsque les choses étaient rangées, vivre dans un endroit propre. Si de temps en temps il y avait des choses qui traînaient, ce n'était pas bien grave, il fallait vivre aussi un peu. Alors il s'était contenté de secouer la tête à la négative, lentement. Non, ça ne l'ennuyait pas du tout. S'il était un peu plus éveillé, il aurait été terriblement gêné qu'un quasi inconnu lui fasse ainsi la vaisselle. Il le sera sûrement demain, et cherchera un moyen de remercier Liam, d'une façon ou d'une autre. C'est pour cela aussi qu'il avait pensé que Liam avait des idées derrière la tête le concernant ! Hey quoi ? Jason avait conscience de ne pas être dégueulasse non plus. Ok, il n'était peut être pas en son meilleur jour en ce moment, c'est vrai. Mais qui sait ? C'était si étrange qu'un inconnu fasse acte de bonté de la sorte. Mais au vu de sa réaction, même dans le cirage comme l'était Jason, il comprit de suite qu'il faisait fausse route. Il pinça les lèvres alors que Liam lui expliquait par A + B que non, ce n'était pas ça du tout.

- Ouais j'sais, on peut être hétéro sans avoir un truc contre les gays …


Dit-il un peu désolé par sa méprise. Inutile de préciser qu'on a quelque chose contre les gays lorsqu'on ne l'est pas. C'était bien un truc d'hétéro ça ! Ouep, il y avait eu droit quelques fois à cette phrase. Ce qu'il en était de Jason ? Il aimait l'aventure pour faire court. Bien qu'il était sorti et avait fréquenté plus de femmes, il n'était pas insensible au charme de certains hommes. Mais il leur fallait un minimum de virilité. Trop efféminé, ce n'était pas son truc. Il avait testé d'ailleurs il n'y a pas si longtemps avec un jeune homme, loin de ses critères de beauté pourtant. C'était pas mal, mais voilà, pour une fois seulement. Et si vous vous demandez si Liam entrait dans ses critères, oui, tout à fait. Qu'il se rassure cependant, il n'allait pas tenter quoi que ce soit. Surtout s'il était hétéro. Remontant sa bière à sa bouche, il arrêta son geste à la question de Liam, le regardant un peu surpris.

- Partir ? Mais on a même pas mangé la moindre pizza et tu n'a pas encore touché à ta bière !


Quelle drôle d'idée ! Il se rapprocha donc de la bière de Liam, la prise en main pour la lui tendre.

- Désolé si je t'ai mis mal à l'aise avec … mes suppositions. C'est que je savais pas que tu avais de tels tocs. Mais t'inquiète, c'est cool ! Une fois je suis sorti avec une fille qui passait l'aspi et la serpillière partout chez elle tous les jours.... c'était étrange ….


Très... Alors qu'il fasse une petite vaisselle, c'était rien. Si Liam avait sorti par contre l'aspirateur et s'était transformé en homme de ménage, il aurait peut être flippé. A la place, il passa à coté de lui et lui donna une petite tape amicale sur l'épaule. Petite, parce que pas beaucoup de force de toute façon.

- Aller, relax, assieds-toi et mets-toi à l'aise !

Tranquille quoi ! Lui aussi avait eu une journée derrière lui pas vrai ? Aller, qu'il se pose donc un peu.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   11/12/2016, 22:00

Petit moment de gêne ou il pense que je fais le ménage pour coucher avec lui. Re-moment de gêne quand j’essaye d’expliquer que je ne suis pas homo mais que j’ai rien contre eux. Je proposais du coup de partir, de peur de l’avoir mis mal à l’aise ou en colère. Je rigolais quand il parlait de bouffe et de bière. Hochant la tête je pris ma bouteille qu’il me tendait.

« Pas faut ! »

J’éclatais de rire quand il parla de la fille qui passait la serpillère tout le temps.

« Ah oui ça devait être perturbant. Enfin désolé aussi, j’aurais peut-être dû demander avant de simplement commencer à ranger comme ça. Mais ouai, je suis plus tôt carré comme type. Enfin je ne suis pas dans l’extrême non plus mais j’aime bien quand les choses sont à sa place et je déteste laisser trainer des trucs. Enfin ce n’est pas un jugement hein ! Je sais parfaitement que c’est moi qui suis un peu extrême, donc ne te sens pas mal hein ! Je ne juge en rien….»

Re petite moment de gêne à essayer de me justifier. J’avais l’impression que la fatigue mais faisais dire n’importe quoi et que je mettais les pieds dans les plats, puissance mille ! Je suivais ses instructions après qu’il m’ait donné une tape. Je trouvais ça étrange qu’on soit si à l’aise l’un vis-à-vis de l’autre et à la fois c’était agréable. Enfin on aurait certainement été plus formel s’il avait été moins dans le cake je présume ! Je m’installais du coup au comptoir, vérifiant du coin de l’œil la pizza dans le four. Elle cuisait doucement mais surement, heureusement ! Après une autre gorgée de ma bière je reposais mon regard sur Jason.

« Au fait, tu as fait quoi pour être dans un état pareil ? »

C’est vrai que je ne lui avais pas demandé. Et qu’il ne me raconte pas qu’il ait passé ses derniers jours à faire un marathon de sexe, il n’aurait pas l’air aussi atterré. Peut-être qu’il avait eu des soucis ? En tout cas il me donnait vraiment envie de l’aider. Re petit coup de bière.

"Au fait, j'aime bien ton appart!"

Compliment sincère pour essayer de ne pas trop m'enfoncer!

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   12/12/2016, 12:27

Jason secoua doucement la tête, l'air de dire : ce n'est rien va ! A défaut d'avoir la force réellement de le dire à voix haute. Même s'il était à l'ouest, claqué et tout ce que vous voulez, il tenait encore debout, du fait d'avoir dormi avant. La, il avait surtout très faim. Ça ira mieux après avoir mangé quelque chose. Tout ça pour dire qu'il écoutait vraiment Liam lui parler, lui raconter qu'il était quelqu'un qui aimait lorsque les choses soient carrées, à leur place et tout.

- Nan, nan … T'en fais pas t'a voulu bien faire c'est tout ! Et quand tu as vu tout ce bordel ça t'a juste démangé et tu n'a pas pu résister à tes bas instincts.

Il rit doucement à cela, n'étant pas du tout vexé par rapport à ce que Liam avait fait. C'est bon, il avait fait la vaisselle, il n'avait pas tué ses parents non plus roh ! Au contraire, s'il y en a un qui devait être mal à l'aise c'était bien Jason, pour qu'une connaissance en arrive à lui faire sa vaisselle ! La honte quoi ! Mais demain, lorsqu'il aura récupéré tous ses sens. La, il alla également se poser au comptoir, content que Liam se soit enfin installé un peu à son aise. Hey, qui était l'invité ici, on se le demande ! En entendant de nouveau sa voix, Jason tourna la tête vers lui. Ah, oui, grande question de ce qu'il avait foutu pour être si …. naze. A moins d'avoir de gros soucis de santé, on est pas dans cet état sans raison.

- J'ai écrit. Beaucoup. Pendant plusieurs jours.


Il avait laissé une petite pause entre chacun de ses mots, comme pour donner plus de poids à ses paroles, et que Liam comprenne à quel point ça l'avait prit. Au cas ou sa tronche n'était pas assez parlante voyez-vous...

- Tu comprends, il fallait que toutes ces idées sortes de ma tête ! Que tout soit écrit que je puisse transposer au mieux sur le papier ce que j'avais imaginé, et a peine arrivais-je au bout d'une idée qu'une nouvelle venait.


Pas certain non plus que Liam sache de quoi parle vraiment Jason, ce dernier n'ayant pas souvenir lui avoir dit d'être écrivain. Peut être l'avait il apprit via son blog, ou non. Dans tous les cas, voilà qui de son point de vue répondait à sa question. Il eu un petit sourire, un peu fatigué, lorsqu'il complimentait son appartement.

- Oh merci … Mais tu sais, c'est rien ça … De toute façon, je le revendrais quand je partirais de New York … Tout ce qui est matériel, je m'en fiche.


Totalement. Après, il avait néanmoins choisi un appartement d'un très bon standing, bien situé et pas à la portée de toutes les bourses non plus. Mais s'il avait voulu, il aurait pu payer plus cher aussi. Enfin qu'importe. De toute façon, un jour ou l'autre il partira de New York et …

- Hey ! Je crois que les pizzas sont prêtes !


Il reposa sa bière sur le comptoir, pour aller coté cuisine et jeter un œil aux pizzas. Oui, elles l'étaient. Il chercha des gants pour pouvoir attraper les grilles et deux larges plateaux pour les y glisser, et ouvrit la porte du four. Ça sentait bon en tout cas. Voila qui l'affamait encore plus ! Armé de ses gants, il s'occupa de les sortir toutes deux de la, de les faire glisser sur les plateaux avant d'en remettre de suite deux autres pour la route, et aller déposer les pizzas sur le comptoir, la ou Liam était assis.

- Et voilà ! Bon appétit à nous.


Il retourna à sa place, armé d'une roulette pour découper ces si désirées pizzas, et à table ! Soudainement, il allait mieux aussi, comme si l'idée de manger lui avait octroyé un regain d'énergie.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   12/12/2016, 14:22

Je rigolais à sa tournure de phrase. Ouai, mes plus bas instincts. C’était joliment formulé. Je l’écoutais alors me dire pourquoi il était aussi crevé. Il avait écrit ? Je haussais un sourcil interrogateur mais ne l’interrompit pas. J’avais vu sur son blog des liens vers des livres et avait découvert qu’il avait écrit. Je n’en avais pas encore acheté mais l’un m’avait tenté. Je n’avais pas vraiment la fibre artistique mais je comprenais : j’vais parfois ça en lisant, tu te dis : « un chapitre de plus et j’arrête ! » et au final tu te retrouves à finir le bouquin entier. Donc je ne savais pas vraiment ce que c’était d’avoir dix milles idées à l’esprit mais je comprenais ce besoin de continuer un truc. Je fis un léger sourire désolé. Ça ne devait pas être simple, mais quand même pratique pour un auteur. Je lançais avec un sourire compatissant, tout en prenant une gorgée de ma bière.

Je notais ensuite son appart. Encore une fois je haussais un sourcil. Partir de New York ? Le revendre ? Putain moi si j’avais un appart pareil j’essayerais de le garder coute que coute. Enfin c’était sa décision du coup je n’allais pas me permettre un commentaire. Il avait bien le droit d’avoir sa philosophie. Je relevais vivement la tête quand il parla des pizzas prêtes et mon ventre se mit à gargouiller violement et bruyamment. Je sentis mes joues chauffer alors que je m’excusais en marmonnant.

Je me relevais mais restait en retrait. Il semblait avoir les choses bien en mains. Je me rassis du coup, fermant les yeux quelques secondes pour savourer la délicieuse odeur qui se dégageais des pizzas, alors qu’il enfournait les suivantes. De la nourriture ! De la bonne nourriture. Pas saine, ne déconnons pas, je savais faire la différence. Mais là on parlait de bonne bouffe ! De la nourriture qui vous faisait gémir de bien être, qui vous donnait envie de plus et qui à la fois vous rassasiait entièrement !

Je le laissais découper les pizzas et pris une part. La première bouchée était comme prédite : divine ! Ca faisait du bien de manger un truc chaud. Et le fromage était fondant à souhait ! Je relançais la conversation une fois avalée la première bouchée.

« Et vous avez au moins fini de tout écrire, ou vous avez dû arrêter à cause de la faim ? Et ça vous arrive souvent ce genre de ‘moments’ ? »

Bah quoi ? J’imagine le mec se trainer jusqu’au super marché. Maintenant si c’était une routine il était plus simple de prévoir des provisions. Si ça tombais à l’improviste par contre… Ah bah vivement les boite de conserves.

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   12/12/2016, 14:47

Hum, grande question que posait la Liam ! Enfin, grandes plutôt.

- Oh non j'ai encore beaucoup à écrire, c'est la faim et la fatigue qui m'arrêtent et rien d'autre. Surtout qu'après ça, je laisse généralement couler quelques jours, pour avoir un minimum de recul, et je relis tout ce que j'ai écrit, pour soit me corriger, soit réécrire des passages … bref je retravaille le tout.


Et c'était nécessaire, surtout les écrits des deux derniers jours ou la fatigue se faisait sentir et qu'il lui arrivait d'avoir des fautes d'orthographe. Certes, dans toute maison d'édition il y a un correcteur pour corriger les petites fautes d'inattention, mais il préférait autant éviter d'en arriver la. De son point de vue ce n'était pas pro du tout. Il prit une autre large bouchée de sa part de pizza, encore chaude et fumante, et la mangea avec un plaisir non feint avant de continuer à répondre à ses interrogations.

- En fait ça dépends. Des fois ça ne m'arrive pas pendant quelques mois, et après ça me prends régulièrement... C'est aléatoire ces pulsions, ces moments comme dit. Et puis ça me vient comme ça, sans prévenir ! L'autre jour j'étais seulement en train de checker mes mails, quand une idée a surgi à l'improviste et il a fallu que je l'écrive, d'une pour pas l'oublier et … Et puis voilà.


Tout s'est passé si vite quoi ! Même pas eu le temps de voir l'attaque surprise arriver ! Tu m'étonnes que ça rendait ses ex folles ce genre de choses. Elles croyaient que Jason avait échappé au truc, à la légende qui dit que tout artiste a un grain ? Surprise ! Nouvelle morse, à la fin de laquelle il prit une gorgée de bière pour faire descendre tout ça, même si ça passait tout seul.

- Mais bon sang je me sens revivre ! C'était la misère ici, il fallait que je sorte prendre un truc à manger j'avais rien du tout.


Alors mon vieux, ces parts de pizza, c'était le paradis ! Alors il s'engloutit quelques parts de pizzas dans la joie la plus pure qui soit avant de demander à Liam :

- Et toi ? On peut se tutoyer peut être ? Ce serait plus … convivial, non ? Dure journée ?


Du fin fond de la brume qu'était son esprit, il avait néanmoins un peu capté, à présent du moins, que Liam semblait être également fatigué de sa journée. Pas au point de Jason, mais une fatigue plus normale disons. Celle d'un type qui a simplement passé une longue journée, qui a de ce fait besoin d'un peu de repos, de calme, et de manger tranquillement.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   12/12/2016, 17:18

Je hochais la tête alors qu’il m’expliqua comment se passait ses « crises ». Ouai c’était peut-être un grand mot mais, hy, Ca collait pour décrire le truc. Je hochais la tête plus qu’approbateur quand il lâchait qu’il se sentait revivre avec la pizza. Entièrement d’accord mon pote. Je le regardais avec un sourire.

« Ouai, j’ai vu ça ! »

Son frigo avait semblé bien vide tantôt en effet. Enfin on y avait un peu remédie ! Un petit pas pour l’humanité, un immense soulagement pour nous. Je savourais ma part quand ce fut à mon tour de poser la question.

« Ouai on peut se tutoyer, bien sûr ! »

Je souris et pris une gorgée de bière avant de hausser les épaules.

« Ouai ça va. J’ai repris mes études de médecine au final. C’est super de retourner dans ce rythme et reprendre mes cours. Je me rends compte à quel point ça m’avait manqué. Mais c’est un tout autre rythme et la fac de médecine est pas des plus simple du coup j’enchaine un peu les séances de travail l’une après l’autres. C’est étrange de reprendre les cours après neuf ans… »


Je repris une part. J’avais parlé trop vite. Enfin trop vite. Je savais que Jason n’était pas au courant de mon passage en prison. Mais la bière et l’estomac remplis me mettaient à l’aise et déliait ma langue. Quelque peu. Je passais une main sur mon visage. J’eu une pensée pour une amie que j’avais faite à l’unif, en parlant de mes cours justement. Pas ma filière, une de psycho, mais qui avait certains cour avec moi. Je relevais un regard interrogateur vers Jason :

« Dis ? T’es doué pour décrypter le comportement des femmes ? »

Je ne voulais pas me faire de films et encore moins faire mal à cette amie en la rembarrant alors qu’au final il n’y avait peut-être rien.

« En fait y a une fille avec qui j’ai fait connaissance à l’unif et je ne sais pas… J’ai l’impression qu’elle m’aime bien mais je ne suis pas prêt à ce que quelqu’un m’aime bien ou qu’on me drague et je n’ai pas envie de la rembarrer sèchement ‘il n’y a rien tu vois ? »

Ouai, j’avais la langue déliée et alors ?

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   12/12/2016, 18:39

Ah oui ça devait être chaud de reprendre des études comme ça ! Il ne savait pas le pourquoi du comment Liam s'était retrouvé à stopper ses études de médecine, mais quoi qu'il en soit, ça devait être compliqué de se remettre dans un rythme universitaire après le monde du travail.

- Neuf ans ? Ah oui, tu m'étonne … En tout cas, bon courage pour la suite, j'imagine que ça doit être tout bizarre de gérer tout ça à nouveau. En plus, médecine, c'est pas vraiment le truc qui est réputé comme étant des études très faciles.


Certes, aucune n'était facile pour autant, mais la médecine avait tout de même la réputation d'être des études difficiles, plus que d'autres. Donc chapeau, et bon courage ! Mordant à pleine dents dans une nouvelle part, appréciant comme presque jamais cette bonne part de bouffe bien grasse, il tourna les yeux en relevant les sourcils à la question étrange de Liam. Jason finit d'arracher son morceau pour le mâcher et l'avaler, avant de parler. La politesse.

- Hum … je suis pas un pro, mais dis toujours ?


De toute, qui pouvait se targuer d'être un pro dans le décryptage du comportement des femmes ? Il n'empêche que, maintenant qu'il mangeait, buvait, ça allait mieux et était apte à écouter un peu plus attentivement Liam concernant ce souci de fille et de comportement. Ce qu'il fit, tout en continuant de se sustenter. Liam l'avait bien aidé ce soir la, le moins qu'il puisse faire en retour, c'était de l'écouter. Il fronça un peu les sourcils à ce qu'il lui racontait, voyant ou il voulait en venir dans ce qu'il lui racontait.

- Déjà, tu es sûr qu'elle t'aime bien dans le sens … pas juste pour être amis ? Parce que si c'est pas le cas, tu n'as pas besoin de t'inquiéter alors. Des fois on se fait vite aussi de fausses idées quand une personne nous plaît.

Oui bon, il ne savait pas si cette fille plaisait à Liam, mais même sans ça, il arrive que l'on fasse des erreurs de jugement, surtout lorsque l'on a pas de recul sur les choses comme à présent.

- Mais, pourquoi n'es tu pas prêt à ce que quelqu'un t'aime ou te drague ? Si c'est pas indiscret hein … Une rupture douloureuse ?


Tenta t-il. Il y avait de grandes chances que ce soit la raison, généralement, c'était le cas. Il disait ça par rapport à son vécu, à ce qu'il avait pu voir et observer, entendre, ce qu'on lui avait raconté … Généralement, après une rupture qui avait tourné au vinaigre, les gens étaient globalement moins prompts à de nouvelles rencontres dans la foulée. Cela dépendait des gens bien sûr, Jason parlait d'une généralité.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   16/12/2016, 14:36

Je souriais quand il me souhaita du courage pour mes études.

« Ouai merci ! Mais ça va j’adorais ça à l’époque et c’est resté donc ça passe assez bien. Le rythme était un peu bizarre mais bon y avait quand même un bon rythme ces neuf dernière années… »

C’est vrai qu’en prison y avait aussi certains horaires fixés. Les réveils, les repas, le temps consacré au sport, à la formation, le temps libre, l’heure d’extinction des feux. Enfin je chassais ces pensées en secouant la tête légèrement, continuant de savourer le repas. Je repensais ensuite à Angel. J’étais un peu perdu. Et la bière aidant je me retrouvais à demander des conseils à Jason.

Après mon récit il posa la question fatidique. Est-ce que j’étais sure du comportement d’Angel ? Nan. Absolument pas. Je haussais les épaules du coup, buvant la dernière gorgée de ma bière.

« Je ne sais pas… Soit elle est aussi sociale avec tout le monde et c’est moi qui fait des films ou alors je ne sais pas… j’avais l’impression qu’elle … cherchait un peu plus ? Enfin je ne la traite pas de fille facile ou quoi. J’avais juste l’impression qu’elle me regardait avec un peu plus d’insistance ou encore des sourires qu’elle me servait à moi et pas aux autres. Enfin je ne sais pas. Au pire je ne réagis pas et vois ce qui se passe… Juste que ça m’interpelle ! »

Alors que je pris une autre bouchée de pizza il posa une question qui me réveilla sec. Arrêtant de marcher un petit instant je repris mon mouvement, beaucoup plus lentement et après avoir avalé je relevais les yeux vers lui.

« J’ai… Disons que j’ai passé huit ans un peu en isolation en quelques sortes et il y a un an quand je suis revenu à New York j’étais un peu paumé et j’ai rencontré une fille… Evelyn… Elle est morte il y a quelques mois de cella dans un accident de voiture. »


Je ne disais rien de plus, essuyant ma bouche avec un scotex. J’avais détourné le regard ne voulant pas soutenir celui de Jason, une valve de souvenirs remontant à la surface. Je jetais un regard au four. Les pizzas suivantes étaient prêtes. Me levant je m’approchais du four et sortit les deux suivantes, les posant devant nous sur le comptoir. M’emparant du coupe pizza je coupais les deux, chacune à son tour. Tout en coupant je parlais.

« C’est pour ça que j’ai un peu de mal avec Angel. Je ne sais pas si c’est moi qui me fait des films parce que inconsciemment j’ai envie d’avoir quelqu’un, je ne sais même pas si j’ai envie d’être avec quelqu’un. De plus je n’ai pas envie qu’elle se fasse des films… Enfin… je suis paumé. Pour changer ! Tiens, ta pizza ! »


Je lui tendis sa pizza coupé et me réinstallais, reprenant une part de ce et délicieux et mangeant. Pas fâché sur Jason, mais un peu plus renfrogné que tantôt.

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   19/12/2016, 11:35

S'il résumait, soit en effet il se faisait des films, soit effectivement elle se montrait davantage ouverte envers lui et dans ce cas il n'hallucinait pas. Vaguement il hocha la tête à son idée de ne juste pas réagir. Ça pouvait être dangereux si cette fille se disait que finalement Liam n'en n'avait rien à faire d'elle et qu'elle était bel et bien intéressée, mais ça pouvait peut être débloquer la situation et l'aider à y voir plus clair. Et donc ? Pourquoi est ce qu'il n'était pas prêt ? Mangeant ce qu'il restait de sa pizza, il le regardait pendant qu'il lui expliquait avoir été en isolement pendant huit ans. En isolement genre, voyage tout seul ? Job reclus à l'autre bout du monde dans un coin perdu ? Souci dans sa famille ou sa vie ? Jason ne demanda pas plus de détails de toute façon, conscient que ça ne le regardait pas malgré tout. Cependant, il haussa les sourcils lorsque Liam lui raconta l'histoire d'une fille, Evelyn.

- Oh merde je suis désolé vieux …


D'avoir mis les pieds dans le plat de la sorte et d'avoir du aussi lui faire se souvenir de ces moments la qui ont dû être très pénibles à vivre. Et aussi désolé de sa perte. Silencieux, il regarda Liam se lever pour aller à son tour sortir les pizza suivantes pour les déposer, bien chaudes, sur le comptoir face à eux et les découper tout en continuant de lui expliquer sa situation. Effectivement, maintenant qu'il savait ce qui s'était passé dans la vie de Liam, du moins les gros titres, il comprenait un peu mieux tout ça. Par rapport à cette fille, Angel, qu'il ne savait pas vraiment sur quel pied danser … Est ce que la mort de cette fille était récente ? Est ce qu'elle avait à voir avec sa tête de déprimé au parc l'autre jour ? Peut être … Quelque chose lui disait que cet homme avait vécu son lot de malheur en tout cas.

- Merci.


Pour la pizza. Pas pour ses soucis avec les filles, ou cette fille en particulier hein. Après avoir un peu mangé à nouveau, se sentant bien mieux et un peu plus vivant que tout à l'heure ou il était plus en train de leur refaire un remake de Walking Dead qu'autre chose, il reprit la parole.

- Tout ça, ça me fait penser que j'ai écrit un roman dans ce genre-la …. Un homme qui a perdu sa jeune épouse, et suite à ça, toute la vie autour de lui perds sa saveur et plus rien ne semble avoir de sens sans elle … Et suite à cette perte, il va essayer de se raccrocher aux petits bonheurs de la vie pour essayer de repartir.

Malgré le pitch de départ, ce n'était absolument pas un roman triste comme on pourrait le croire. En fait dans chacun de ses romans, il essayait de faire passer des messages, faire réfléchir les lecteurs, les amener à se questionner. Dans J'ai Oublié de Vivre, il a voulu simplement faire passer le message que la vie est un cadeau trop précieux pour l'abandonner. Et que, même si tout semble noir et sans espoir, il y a toujours de meilleurs jours qui nous attendent, et être heureux ne dépends que de nous même. Pour résumer.

- Et pour en revenir à cette Angel … le mieux est de juste laisser les choses se faire, voir ou ça vous mène tous les deux. Si la façon dont ça évolue ne te convient pas il te suffira de le lui dire pour clarifier les choses et ne pas vous rendre malheureux


Voila tout ! Des fois, il ne faut juste pas trop se prendre la tête, mais ça, c'est bien parce qu'il était extérieur à la situation que Jason disait ça.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 320
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   28/12/2016, 23:08

Je haussais les épaules quand il me dit qu’il était désolé. Je n’irais pas jusqu’à dire que passé c’est oublié mais disons qu’aujourd’hui, après quelques mois ça faisait déjà moins mal. Et puis la vie reprenait son cour, j’essayais de maintenir la tête hors de l’eau. Les études, du sport, ma moto, des livres, les études, du sport ma moto, des livres… je ne sais même pas si j’avais d la place pour une relation… Si j’étais prêt à refaire de la place. Enfin. Je m’occupais des pizzas, histoire de bouger un peu.

Je pris une bouchée alors qu’il commença à parler d’un roman. Je le regardais avant de ricaner doucement.

« Je savais pas que j’avais ma biographie en vente chez le libraire ! »

Je repris une bouchée de pizza. Ouai c’était un peu moi. M’accrocher, ne pas lâcher, essayer de remonter la pente doucement. Je relevais la tête quand il reparla d’Angel. Hochant la tête quand il proposa de juste laissé faire. Ouai. Laisser les choses venir petit à petit. Ne pas brusquer les choses. Je repris une bouchée pizza. La nourriture me fut du bien. J’avais déjà l’esprit plus clair et mes résolutions semblaient des coups plus fortes et concrètes. Enfin. Prenant une gorgée de ma boisson je demandais alors, essayant de passer sur un sujet un peu plus léger.

« Tu aurais pas écrit sur un thriller par exemple ? J’aime encore bien les thrillers ! Assez ironique quand on sait que j’ai été en taule à tord pour ça ! Ha !»

J’eu un sourire ironique avant de de poser mon regard sur Jason. Je perdis vite mon sourire et le regardais un peu paniqué avant de lâcher doucement :

« Enfin, quand on connait toute l’histoire ... ? »


Je le regardais incertain… Pitié ne me prend pas pour un psychopathe ! J'attendis sa réaction, n'osant quasi plus bouger.

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 153
● Date de naissance : 26/08/1986
● Age : 30
● Originaire de : Otjiwarongo
● A NY Depuis : Aout 2016
● Emploi/Etudes : Écrivain
● Theme Musical : Like a Hobo
● Avatar : Chris Pine
● DC : Wilde & Wong


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/chrispine.jamestkirk/
MessageSujet: Re: Le déprimé et le clochard [ Terminé ]   3/1/2017, 00:07

Dans l'idée oui, il avait un peu sa biographie chez le libraire. Peut être pas dans les détails ou quand au déroulement des choses, mais l'idée était la en effet. Le héro de son histoire n'avait à la fin cependant pas encore trouvé quelqu'un d'autre, mais il avait à la place retrouvé quelque chose d'essentiel : le goût de la vie. Tout simplement. Se faisant les dents sur une nouvelle part de pizza, il hocha un peu la tête pour sa question suivante.

- Mpf ! Oui, j'ai écrit dans ce genre-la, pas vraiment une histoire policière, c'est pas trop mon truc, mais ça s'en rapproche ...


La fatigue étant, il ne percuta que seulement à présent que la question de Liam était suivie d'une information de taille et de poids. Aussi, il s'était arrêté de parler. Lorsque l'information remonta entièrement il tourna rapidement la tête vers Liam, cligna quelques fois des yeux avant de s'exclamer :

- Attends … En taule ?


Oui, il avait aussi entendu le « à tord » et donc ce que ça voulait dire, mais surtout, qu'il avait fait de la prison. Mais dites donc c'est que c'était rudement intéressant tout ça ! Lui qui disait que de base tout le monde avait un intérêt, même Liam qui se voulait normal, il ne pensait pas à ce point-la !

- Et alors, pourquoi as-tu fais de la prison ? On t'a accusé de quoi ? Tu m'a parlé de thriller donc … un meurtre ? Quelque chose comme ça ?


Un truc sombre, tordu et glauque ?

- Mais alors tu as fais combien de temps de prison au juste ? Tu ...


Il allait encore ajouter, poser d'autres questions après, mais sembla se rappeler de quelque chose. Normalement ça ne lui aurait pas prit tout ce temps mais rappelons encore une fois qu'il était épuisé et donc, mettait plus de temps à réagir ou comprendre la vie. Entre autre, le fait que de poser des questions sur un sujet si sensible n'était peut être pas le meilleur truc à faire. Surtout lorsque, comme eux, on ne se connaît pas vraiment.

- Heum … pardonne-moi si je te pose trop de question, c'est que ça m'intéresse beaucoup … Ne te sens pas obligé d'y répondre surtout.


Jason se frotta la nuque, l'air désolé de tant de curiosité. De base, il était quelqu'un de très curieux, alors rajoutez y une histoire comme celle de Liam et on le perds.

......................................................................................................................................................

Jason T. Wright

       
Revenir en haut Aller en bas
 
Le déprimé et le clochard [ Terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Centre Commercial :: Supermarket-
Sauter vers: