AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prove Yourself [/w Castiel L. Wilde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 84
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 33
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la recherche d'un emploi.
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Prove Yourself [/w Castiel L. Wilde]   19/12/2016, 21:19




Première sortie en célibataire
Sophia Torres & Rory O'Shea


Right action, right words.
Il était assis sur le banc en face du lieu de rendez vous qu lui avait donné Castiel. Il profitait du peu de temps qu’il avait, se rongeant l’ongle du pouce et agitant la jambe nerveusement. Il n’y avait pas beaucoup de voiture qui passaient, ce qui créait une atmosphère encore plus angoissante. Il n’y avait aucun refuge ici, aucun refuge respectable du moins. Alors qu’il était assis, aussi éloigné que possible du bar, il pensa à sa sobriété. Depuis sa rencontre avec Castiel, il n’avait pas oublié ses paroles : “ Au cas ou, une fois sobre, votre proposition tiendrait toujours. “ et Rory s’y tenait aujourd’hui. Allez savoir pourquoi mais il l’avait fait. Voilà 2 ans qu’il n’avait pas été aussi sobre qu’un enfant. Rory fixait les portes du bar, visiblement troublé à l’idée de rentrer à l’intérieur et de craquer aussitôt passé le pas de la porte. Il resta assis là en observant, attendant patiemment. Il n’avait pas beaucoup le choix. Un homme sortit du bâtiment à côté l’interrompant dans ses pensées. Il se figea, coupant sa respiration avant  de soupirer tout en attaquant de nouveau son ongle de ses dents.
Déglutissant son coeur se mit à s’emballer. L’Ecossais se lécha la lèvre inférieure. Il avait soif, trop soif pour rester là à attendre. Un verre, juste un. Il secoua la tête. Il ne devait pas abandonner si tôt, si près d’un jour de sobriété. Castiel n’allait pas venir, il en était sûr. Ca le calmait de savoir qu’après tout ça il allait boire de nouveau… Pour fêter ça.
Tu es sobre.
Quand ils avaient convenu d’un rendez vous, Rory avait essayé d’être le plus sobre possible. Il fut surpris d’entendre qu’il acceptait de le voir. Ce n’était pas du tout ce à quoi il s’attendait bien qu’il ait appelé justement pour cela. Rory se passa une main dans les cheveux puis dans la barbe. Il avait essayé de faire un effort vestimentaire et avait mis son costume. Il était clair que même dans une situation similaire, complètement saoule il n’avait aucune envie d’être humilié, même par un Directeur de galerie.
Rory se leva et fouillant dans sa poche intérieure de son costume il en sortit un paquet de cigarette, en attrapa une du bout des doigts et l’alluma. Tout en faisant les cents pas, il fumait en essayant de se donner l’air cool, décontracte qu’il avait l’habitude d’avoir.
Sobre.
Rory baîlla. Il était bien trop tôt. A cette heure là, le barbu dormait encore. Qui allait au bar à 15 heures ? Personne, même pour un apéro. Les mains de Rory tremblait. Il prit une autre bouffée de cigarette qu’il expira par le nez pour tenter d’oublier son manque croissant de boisson. Éviter d’être sobre dans un bar… C’était une véritable blague. Une blague pas drôle du tout. Le barbu secoua la tête, riant dans un souffle. Castiel l’avait fait exprès, ou bien c’était Viviane qui avait tout manigancé ? Oui, elle voulait l’humilier. Elle avait tout manigancé avec Castiel pour le mettre encore plus à terre et… il secoua la tête. Paranoïa… délire… Un petit verre et tout ça serait soigné. Pas besoin de médicaments dans ce monde de brute. Un petit whisky et on en parlerait plus. Il faut rester sobre.

C’est des conneries, putain, souffla-t-il pour lui même.

Il jeta sa cibiche au sol et l’écrasa sous son talon. Toutes ses pensées étaient concentrée sur cette porte du bar qui n’avait pas été ouverte depuis dix bonnes minutes. Soudain il vit Castiel venir du coin de la rue. Sans cesser d’y penser il traversa la rue pour rejoindre le russe devant le bar. Reste sobre !

Bonjour.


camo©015

......................................................................................................................................................

SAME RULES APPLY
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Prove Yourself [/w Castiel L. Wilde]   19/12/2016, 22:07

Castiel avait cet après midi, un rendez-vous. Effectivement, rien de fou ou de nouveau dans la vie de cet homme qui enchaînait les conquêtes, les histoires courtes et les amants. Peut être que l'homme avec lequel il avait rendez-vous cet après midi allait devenir l'un d'eux, en tout cas, l'idée ne lui déplaisait pas. Il avait rencontré Rory à sa galerie d'Art, alors que cet homme s'était incrusté, bien emêché. S'il avait tenté d'éviter les soucis en échange d'une partie de jambes en l'air, Castiel l'avait à la place invité à le recontacter une fois qu'il serait sobre. Et, à son étonnement il devait l'avouer, il l'avait fait. Alors ils avaient convenu d'un lieu neutre selon Castiel, soit un bar. La galerie était son lieu de travail, et contrairement à ce que l'on pense, il ne ramenait pas des gens chez lui comme ça à la pelle.

D'autant plus que l'un de ses fils était à la maison aujourd'hui. L'avant dernier pour préciser. Etant entré dans les études supérieures, et bien qu'étudiant en sport, il avait bien plus de devoirs que l'an dernier. Ajoutez à ça un entraînement sportif plus corsé, même un type comme son fils avait mit un petit temps avant de s'habituer au rythme qu'on lui imposait. Aujourd'hui donc il était à l'appartement en train de plancher. Son plus jeune fils était chez sa mère pour quelques jours du coup personne à la maison n'avait besoin de le garder. Les deux plus grands vivaient avec leur compagnon respectif, du coup … lui était libre pour cette journée, ce pourquoi il avait proposé à Rory de se voir cet après midi. Il avait fait simple pour aujourd'hui au niveau de ses vêtements. Quoiqu'il disait ça, ça voulait juste dire qu'il n'avait pas un costume qu'il portait au boulot. Un peu plus détendu, c'est tout, mais parfaitement présentable, ça reste la base. On ne séduit pas avec une sale gueule et une dégaine déplorable !

Il avait quitté l'Upper East Side ou il vivait en taxi, pas certain de ne pas trop boire pour pouvoir conduire après. Cela dit, hors de question de s'embrouiller l'esprit, il comptait rester lucide. Surtout si tout ça aboutit à autre chose... Pus il arriva dans la rue ou se situait le bar ou ils avaient rendez-vous. Le taxi payé, il sorti du véhicule puis d'un pas tranquille, il se rapprocha du bar, se demandant si Rory était déjà présent. Dans le bar, devant, dans le coin … Il eu sa réponse bien rapidement en voyant un homme se rapprocher de lui parmi la foule, et n'eut aucun mal à le reconnaître.

Bonjour.


Il lui adressa un sourire, avant de checker rapidement son apparence. Moins débraillée que l'autre jour, il semblait propre et tout à fait respectable. Rien à voir avec la dégaine de l'autre jour c'est certain.

Je ne saurais dire si vous avez vraiment meilleure mine que l'autre jour, mais en tout cas vous n'empestez plus l'alcool.

Il avait agrémenté sa phrase avec un bref sourire, puisque malgré tout ce n'était pas une insulte ou quoi que ce soit. C'était un simple constat, parce que oui, l'autre jour … Enfin n'en parlons plus. Ce qu'il avait devant les yeux était on ne peut plus satisfaisant et encourageant pour la suite.

Bien. Et si nous entrions ?


Ils n'allaient pas rester la à discuter sur le trottoir comme des … Bref on a compris.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 84
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 33
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la recherche d'un emploi.
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prove Yourself [/w Castiel L. Wilde]   20/12/2016, 10:59




Prove Yourself
Castiel L. Wilde & Rory O'Shea


Right action, right words.
Depuis le départ de Viviane et ses nombreux rejets, Rory avait dès lors nourri pour la gent féminine et masculine une attirance qui confinait à la fascination et une suspicion qui virait à la peur  d’être découvert de son ex-épouse. L’amour conduisait à l’abandon et au rejet c’est alors qu’il n’avait fait qu’enchaîner des plans d’un soir ou simplement basé sur le sexe sans aller plus loin dans les sentiments. C’est dans cette optique là que Rory avait recontacté Castiel L. Wilde - à ce qu’en disait sa carte. Etrangement, bien que complètement bourré, Castiel avait semblait-il dans les yeux la force apaisée de ces hommes qui savent où la vie les mène. Et cette sérénité faisait écho à sa volonté de prendre pied sur un chemin rassurant menant vers l’avenir. C’était la première fois depuis des années que Rory était sobre depuis presque dix heures. Le doute commençait à s'immiscer dans sa décision. A quel moment peut-on perdre le contrôle de sa vie ? Il s’étonna de alors de ne pas être à la place à laquelle il se destinait.
A quel moment devient-on con, stupide, aveugle ou sourd au point d’accepter de mener une existence pour laquelle on n’était pas fait ? De jouer un rôle de composition, simuler des sentiments et des émotions ? Pour sa part il connaissait l’instant précis de sa chute.
L’arrivée et les mots de Castiel le firent sortir de sa torpeur. Déglutissant il s’accrocha un petit sourire crispé. A sa remarque, qui évidemment n lui fit pas plaisir, Rory se lécha la lèvre inférieure, cherchant en vain le goût du malt.

La dernière fois c’était sans doute mon After Shave. J’en mets un peu trop, ricana-t-il.

Il était temps de rentrer. Castiel lui proposa de passer le pas de la porte ce qu’il fit avec la démarche d’un robot. Relevant son poignet et fixant sa montre : Dix heures et trois minutes de sobriété.
Il n’allait pas résister à un petit verre puis se laisserait entraîner par un autre et succomberait au troisième prétextant “jamais deux sans trois”. La duperie de l’alcool avait pour principal intérêt de calmer ses angoisses, de lui faire croire un instant qu’il était encore heureux. Il n’était plus un mari, et encore moins un père. En perdant Viviane et son fils, il avait également perdu toute retenue. Ses démons avaient resurgi, ressuscités par la peur, le chagrin. Il n’avait pas répondu au moment de sa rupture, ni même au moment du divorce. Elle eut des mots durs, il était persuadé qu’elle voulait le faire souffrir après la perte tragique de leur fils. Il s’agissait simplement de l’expression d’une douleur et non d’une vérité. Sa colère s’apaiserait et il irait la chercher pour la reconquérir et la ramènerait à la maison. Même après presque 2 ans, ça n’avait rien changé.
Il entra et s’avança vers le comptoir tel un être mécanique. L’odeur lui faisait déjà tourner la tête. Il allait succomber. Rory baissa les yeux, regarda à nouveau l’heure : Dix heures et quatre minutes de sobriété.
Sa main commença à trembler. Écarquillant les yeux, il serra les poings et se crispa.

Vous buvez quoi ?

Il évita le regard de Castiel préféra regarder ses lèvres ou sa mâchoire. L’Ecossais s’accouda au comptoir sans oser regarder le barman qu’il connaissait bien. Il entrouvrit les lèvres pour tenter de combler un semblant de vide mais il fut coupé par le serveur :

Hey Rory, comme d’habitude ?

Le jeune homme ferma les yeux quelques secondes avant de secouer la tête en toussotant.

Nan… Un… Un soda, steu-plaît.

Le serveur sembla sous le choc. Il écarquilla les yeux, visiblement interloqué par ce soudain revirement de situation. Il regarda vers Castiel pour lui demander ce qu’il souhaitait boire. Rory regarda à nouveau sa montre : Dix heures six de sobriété. Relevant la tête O’Shea regarda son nouveau compagnon avant de souffler en riant :

Comme ça au moins vous êtes au courant que je suis un poivrot, mais à n’en pas douter vous étiez déjà au courant.


camo©015

......................................................................................................................................................

SAME RULES APPLY
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Prove Yourself [/w Castiel L. Wilde]   2/1/2017, 21:24

Castiel eu un bref rire, de bon cœur, lorsque Rory avança que l'odeur qu'il avait pu sentir était celle de son After Shave. Aucun des deux n'était dupe, c'était bien l'alcool qu'il avait senti, et à plein nez l'autre jour, mais Castiel n'allait sûrement pas insister. Pas la peine de le mettre mal à l'aise en lui rappelant des aspects moins agréable de l'autre soir. Enfoncer le couteau dans la plaie pour une soirée d'égarement ne serait pas bien malin. Les deux hommes entrèrent dans le bar, ou Castiel capta que Rory allait s'installer au bar sans traîner. Très bien, ici ou la, ça lui était égal. Il monta sur l'un des tabourets à coté de Rory, qui lui demanda ce qu'il souhaitait boire. Sans cependant le regarder. Castiel n'aurait su dire si c'était par timidité ou autre chose, ne connaissant au final pas cet homme. Juste que lorsqu'il était bourré, il se transformait en ninja capable de passer outre les sécurités.

Ce sera de la vodka pour moi, c'est au moins une valeur sûre.


Les clichés qui associent les russes et la vodka, merci mais non merci. C'est juste qu'il aimait bien le goût de cet alcool, et que sa constitution lui permettait de bien résister aux effets de l'alcool, rien de plus. Surpris d'entendre le barman s'adresser à Rory, avec un tel direct, Castiel tourna vivement les yeux vers lui, avant de légèrement plisser les yeux à ses mots. Non seulement il connaissait le prénom de Rory, mais … comme d'habitude ? Si les soupçons de Castiel n'étaient pas fondés, la tête que tira le serveur lorsque Rory commanda un soda confirma alors tout. Dissimulant sa surprise rapidement, il commanda à son tour un verre de vodka avant de poser ensuite les yeux sur Rory. Un peu confus. Celui-ci confirma à voix haute ce que Castiel avait alors deviné suite au petit échange d'avec le barman.

Si j'étais au courant, je serais un bien bel enfoiré de vous proposer de nous voir dans un bar. Les addictions des gens ne sont pas marqués sur leur front.


Alors de voir une fois un homme bourré ne veut pas dire qu'il l'était tout le temps. Comment aurait-il pu le deviner ? A la limite, se dire que Rory aimait juste bien picoler et faire la fête, oui, mais de la à être alcoolo … Castel par exemple, était accro au sexe, ça n'était pas marqué sur sa tête non plus. Et si c'était le cas, ça ne devrait pas être beau à voir … Enfin. Alors s'il avait su plus tôt la dépendance de Rory à l'alcool et lui avait proposé comme une fleur que de se voir autour d'un verre, ça aurait été être un parfait connard selon lui. Il avait des défauts, mais espérait tout de même que celui de connard sans coeur ne faisait pas partie de cette liste. Castiel se reprit et tendit le bras pour aller poser sa main doucement sur le bras de Rory.

Vous voulez peut être qu'on aille ailleurs ? J'imagine que de venir ici et au final ne pas boire doit être difficile pour vous non ?


Ne vous méprenez pas, il n'y avait pas de pitié dans la voix de Castiel. Du tout. Il voulait juste s'assurer que Rory ne soit pas mal à l'aise. C'est pas ça, mais c'est un peu délicat que de draguer quand l'un pense à la boisson uniquement ! Hé oui, chacun ses addictions on a dit.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 84
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 33
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la recherche d'un emploi.
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prove Yourself [/w Castiel L. Wilde]   3/1/2017, 21:22




Prove Yourself
Castiel L. Wilde & Rory O'Shea


Right action, right words.
La vodka… Rory la connaissait bien. Comme un vieille amie que l’on laisse entrer sans aucune question. On pouvait sentir chez le trentenaire un vrai pour la fête. Il était un poivrot, il le savait et l’assumait. Ca pouvait paraître puérile de se voiler la face c’est pourquoi il était parfaitement conscient de sa condition. Selon toute logique, le plan devait être le suivant : la découverte, l’effroi et les pleurs, les questions puis le rétablissement. Rory, lui avoua donc son alcoolisme. Il répondit cela avec le plus grand sérieux du mond mais avec moins de sévérité que de peur dans la voix. Au moins c’était clair. Droit au but, et gare aux tacles. Un ange au bord d’un malaise passa et il eut encore l’air d’un con. Effectivement si Castiel avait été au courant de sa condition cela aurait été l’invitation d’un parfait connard. Rory hocha la tête, tremblant de stresse. Après un certain temps de flottement le russe posa sa main sur son bras. Il lui proposa de partir. L’Ecossais garda ses yeux rivés sur sa main et son sublime costume. Ca lui fit bêtement sourire. Dix heures et sept minutes de sobriété.

Effectivement ce n’est pas marqué son mon front.

A présent sobre, Rory devait cesser de se réfugier dans l’ironie ou le prétexte de paraître fort. Il avait peur bien entendu. Sobre, il allait se vider de ses jours en même temps que des mots et cette hémorragie, cette longue agonie noyée dans l’alcool. Et aussi surprenant que cela pouvait paraître, Rory était fier d’avoir tenu aussi longtemps. C’était pourtant dur d’accepter la réalité. Il était au terme de son destin. Un destin qui las de chercher un certain équilibre entre la réalité et le fantasme avait décidé de donner au mot “fin” tout son sens. Il posa la main sur la sienne, souriant timidement :

Non. Ici c’est très bien. Ne vous en faites pas. Je ne vais pas flancher à dix heures de sobriété. Il sourit dans un souffle. Puis… Chacun d’entre nous possède son Everest. Vous allez me servir de distraction.

Il lui caressa la main tout en souriant timidement quand les deux verres apparurent sous ses yeux. Il jeta un petit regard vers le barman puis détourna ses prunelles sur Castiel. Ils n’étaient pas là par hasard mais bien pour conclure quelque chose qu’ils avaient commencés tous les deux quelques jours auparavant. Il prit son verre et le leva.

On trinque ?

Sa main tremblait légèrement. Il colla son verre au sien dans un tintement. Il prit une grande gorgée de son soda et fronça un peu le nez en regardant son verre. Sans Whisky ça n’avait pas le même goût.

Eurk... Il marqua un temps, plongeant son regard dans le sien. Je vous avais dit que je serais sobre à notre prochaine rencontre.


camo©015

......................................................................................................................................................

SAME RULES APPLY
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Prove Yourself [/w Castiel L. Wilde]   5/4/2017, 19:55

Les yeux posés sur Rory, Castiel attendait sa réponse, calmement. Ça ne le dérangerait pas s'il lui disait que oui, il préférerait malgré tout aller ailleurs. De toute façon, qu'on se le dise, ils ne se voyaient pas pour tester les boissons du bar, ou discuter de la pluie et du beau temps. Mais tant qu'à faire, autant être dans un endroit qui ne mette pas mal à l'aise l'un ou l'autre. Castiel ne réagit pas plus que ça lorsque Rory finit par poser sa main sur la sienne, si ce n'est un très léger sourire. Qui se fit plus franc lorsque Rory lui dit à haute voix qu'ici, c'était bien. Ou pas forcément bien, mais qu'ici, ça ne le dérangeait pas de rester un peu. Bien que ne sachant pas trop quel était le rapport de Rory vis à vis de l'alcool, cette façon de parler de sobriété était un peu étrange. Étrange pour quelqu'un qui du moins, se contente de faire la fête de temps en temps, comme beaucoup de gens. Par exemple, Castiel n'utilise pas spécialement ce terme. Qu'importe. Puis, son sourire fut plus amusé et son regard pétillant à l'idée de l'homme face à lui, idée selon laquelle, Castiel allait servir de distraction à Rory pour cette fois.

Croyez-moi, je ferais tout ce que je peux pour vous distraire au mieux.


Au cas ou ce ne serait pas assez clair. Et si simplement discuter ne suffit pas, pas le choix, il emploiera la manière forte. Un très léger, et très doux frisson parcouru la peau de Castiel lorsqu'il senti la main de Rory caresser la sienne, son regard toujours posé sur lui. Il était bien plus plaisant d'ailleurs de le regarder lorsqu'il ne puait pas l'alcool à plein nez. Et, bien que déjà la dernière fois Castiel avait noté qu'il avait des traits plaisants, il l'était davantage quand il n'avait pas le regard dans le vague. Il décrocha ses yeux quand le barman leur servi leurs verres respectifs, pour aller prendre le sien avant que Rory ne propose de trinquer.

Avec plaisir.


Imitant Rory, Castiel leva son verre et ces derniers se rencontrèrent dans un discret tintement. Alors que la gorgée de vodka ravit le palais du russe, la boisson de son rencard ( appelons un chat un chat ) ne semblait pas le satisfaire. Pour une raison ou une autre, qu'il ne comprit que lorsqu'il lui rappela ses mots. Enfin ça devait être ça.

Et c'est tout à votre honneur. Rien ne vaut un homme qui tient parole.


C'est très sexy. Parce que les girouettes, ceux qui disent une choses et la seconde d'après se contre-disent, ceux qui ne tiennent pas leurs promesses … on ne peut s'y fier. Après, pour s'amuser un soir, ça passe, mais pas plus. Que Rory lui rappelle à sa promesse d'être sobre à leur prochaine rencontre, fit repenser à Castiel la façon étrange dont il s'étaient rencontrés, à sa galerie. Et plus précisément, à la fin de celle-ci.

Entre nous … est ce que ça vous arrive souvent de monnayer votre corps pour vous éviter des ennuis ?


Le russe eut posé cette question de la manière la plus naturelle du monde. Parce que ce n'était pas une question piège. Si c'était quelque chose qu'il faisait souvent, et bien, espérons juste pour lui que ça fonctionne. Et si ce n'était pas le cas, et que, pour une raison ou une autre, Rory avait pensé à ça juste cette fois-la, alors il est possible qu'il trouve ça flatteur. Oui, il savait qu'il était bourré, mais qu'importe. Tout le monde ne se transforme pas toujours en traînée une fois alcoolisée. Certains le sont déjà avant.


[ HS : 3 ans après j'arrive enfin à te répondre! ]

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 84
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 33
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la recherche d'un emploi.
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prove Yourself [/w Castiel L. Wilde]   9/7/2017, 12:44




Prove Yourself
Castiel L. Wilde & Rory O'Shea


Right action, right words.
Le verre entre les doigts, Rory inspecta le breuvage comme une chose étrange. Jamais le soda n’avait eu ce goût ou alors… Il ne s’en rappelait plus. L’alcool avait été son unique moment de détente et avait progressivement pris le pas sur sa vie. Seule source de satisfaction, Rory observa les bouteilles derrière le comptoir, face à eux, avec une irrésistible envie de sautr par dessus le bar et de tout consommer. Le jeune homme détourna le regard vers Castiel. Il étira un large sourire à ses mots. Non il n’était pas du genre “trainée” mais de temps en temps, oui il espérait qu’une petite faveur puisse le sortir de l’embarras. Castiel n’était pas le premier mais c’est en penchant légèrement la tête sur le côté que le barbu lui mentit, le regard plongé dans le sien. Sans honte.

Oh non. Ce n’est absolument pas mon genre. Je ne propose mon corps qu’aux belles personnes.

Il dévoila ses canines tout en portant de nouveau son verre aux lèvres sans lâcher son compagnon des yeux. Pas de honte, non. Il n’allait pas tout lui dire, ils se connaissaient à peine. Un petit compliment et le tour était joué. Rory gardait ses cartes à l’abris des regards. L’inconnu (ou presque) n’allait pas tout savoir de lui en une journée. Il prit une gorgée avant d’avaler dans une grimace. Posant le verre sur le bois, Rory posa sa main sur la cuisse du Russe avant de se tourner face à lui.

Et vous ? Ca vous arrive souvent d’accepter ce genre de proposition ? ricana-t-il.

Pas de jugement. Tous deux étaient là pour une raison précise : pas amicale, pas pour affaire, juste une nuit ou deux mais rien de plus. Il n’y aurait pas d’amitié, pas de fraternité de longues dates. Ce n’était plus le genre de Rory. Tout cela faisait partie de son passé, envolé avec son fils, mort. Castiel allait être sa distraction, son professeur pour ce qui était du “sexe” sobre. Lui, qui depuis des années n’avait pratiqué cela que sous l’effet de l’alcool/drogue. Rien de mieux qu’une nouvelle expérience oubliée.

Et vous avez accepté de me revoir, je considère cela comme un compliment. Il secoua la main en l’air, sans retirer celle de sa cuisse. Mais arrêtons de nous vouvoyer. On peut se tutoyer, hm ? On a pas soixante dix balais.

Sa main tremblait légèrement sur la cuisse de son invité. Rory se mit à sourire. La situation était étrange mais tout à fait naturelle. Il n’allait pas passer par quatre chemin. Castiel était là pour une bonne raison et celle ci se trouvait deux étages plus haut, dans l’appartement du jeune Ecossais. Dix heures et dix minutes de sobriété…


camo©015

......................................................................................................................................................

SAME RULES APPLY
Revenir en haut Aller en bas
 
Prove Yourself [/w Castiel L. Wilde]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Attractions :: Bars & Club-
Sauter vers: