AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il faut tourner la page, mais comment...{Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Il faut tourner la page, mais comment...{Liam   28/12/2016, 10:31

Rien ne va plus. Ce qui devait arriver arriva..à force de supporter les crises de jalousie de John j'ai fini par craquer. Alors que je n'avais besoin que de réconfort auprès d'un ami, je suis allée jusqu'à l'impardonnable. Je n'avais rien prévu, rien vu venir, après tout je crois que ça s'est fait tout naturellement et parce que ça devait arriver: j'ai couché avec Zach'. Ce n'est pas la première fois que ça arrive puisque nous avons été amants avant que je rencontre John, mais jamais jusque là, je n'avais été infidèle !! J'ai passé toute la soirée chez lui et une grande partie de la nuit, et le pire c'est que je ne regrette même pas. Je n'avais pas réalisé, jusqu'à cette nuit, que tout était fini entre John et moi depuis un petit moment déjà. Et finalement la seule chose qui m'empêchait d'ouvrir les yeux c'était le sort de Teddy. Ce gosse que j'aime comme mon propre fils, pour qui je suis une deuxième maman, la première n'ayant jamais été à la hauteur et ayant totalement disparu de sa vie. Ce gosse que je n'ai pas envie d'abandonner comme sa propre mère et que je n'ai pas envie de voir souffrir à nouveau. Mais Zach' a raison je ne peux pas rester avec John uniquement pour cette raison. L'amour que j'éprouvais pour lui au début n'est plus réel. Je suis bien avec lui, quand il ne me fait pas ses scènes, mais c'est tout. Je suis juste bien !!

Lorsque je suis rentrée en plein milieu de la nuit, je ne suis même pas allée me coucher dans notre lit, j'ai préféré ne pas le rejoindre. Comment aurais je pu alors que j'ai couché avec un autre ? Au lever je l'ai même évité au maximum, redoutant d'affronter son regard. Je me suis douchée, préparée, me suis occupée des enfants et je suis partie avec eux pour les déposer à l'école, sans échanger un seul mot avec John. Je n'en étais pas capable.

A l'heure qu'il est je devrais être dans mon bureau, j'ai tellement de dossiers à traiter, mais je n'en ai pas la force. Je me suis laissée guider par mes pas et je me retrouve à présent dans le parc de Time Square, assise sur un banc, toute seule, le regard dans le vide. Je n'ai même pas la force de pleurer. Je me suis efforcée d'être le plus naturelle possible devant les enfants, mais maintenant que je suis seule je n'ai plus besoin de faire semblant. Je me sens vidée, lâche, je ne me reconnais pas moi même. Je ne regrette rien de ce qui s'est passé avec Zach' cette nuit, mais je ne suis pas de ces femmes qui trompent leur compagnon !! Comment vais je me sortir de cette galère ? Comment vais je pouvoir lui dire ? Qu'allons nous faire pour Teddy ? Et John ? Même s'il est insupportable avec ses crises incessantes il ne mérite pas ça..que suis je devenue...??!!
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 319
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut tourner la page, mais comment...{Liam   30/12/2016, 22:11

Je me promenais. Journée de libre, je n’avais pas cour aujourd’hui. Par contre à force de travailler pour les examens, j’en avais eu un peu mare et j’avais pris l’air du coup. Un grand bol d’air parce que je m’étais retrouvé dans le parc de time square. Enfin déjà j’avais passé mon chemin à méditer et n’avais pas compris comment j’avais atterrit ici.

J’avais médité sur pas mal de trucs. Mes études, en partie. C’était fou, on arrivait à la fin du premier quadri et je me sentais bien. Transporté neuf ans en arrière. J’avais l’impression d’avoir éclipsé l’année qui s’était écoulée et les huit ans de prison. Enfin j’en gardais des cicatrices, ou encore certains reflexes de boxes, ou encore mon endurance. Faut aussi dire que j’avais continué de faire des exercices. Tant qu’on à la forma autant la garder. Mais sinon… J’avais perdu Evelyn il y a des mois… j’avais quitté le garage sans remord. Je m’étais installé sur les bancs de la fac. J’avais revu Angel, on avait fait connaissances… J’avais retrouvé Zack. Un sourire étira mes lèvres alors que je marchais sans ut les mains dans mes poches.

Zack avait fameusement changé. Mais il était quand même resté fidèle à lui-même. L’histoire avec Monica était horrible et j’étais sincèrement désolé pour lui. Mais sinon il était resté en quelque sorte lui malgré son changement vestimentaire. Un gars qui me faisait rire, en qui je pouvais avoir confiance, me confier, de bon conseil. Un ami. Un ami dont j’avais cruellement manqué mais qui au final ne m’avait pas tourné le dos comme je l’avais cru. Enfin, du coup remise dans le bain, pas après pas. On avait été boire un verre, on s’écrivait de temps en temps, essayant de rattraper le temps perdu. En tout cas j’étais heureux que ça colle toujours entre nous.

Enfin du coup je me retrouvais je ne sais comment dans ce parc. Et en relevant les yeux je me dis que ce n’était pas un parc moche. Faisant le tour doucement je regardais un peu autour de moi laissant mon histoire de côté pour observer les alentours. C’est quand je vis une silhouette connue que je m’arrêtais avant de m’avancer doucement. Je pris une voix douce une fois à sa hauteur.

« Bonjour, Sophia ? »

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Il faut tourner la page, mais comment...{Liam   4/1/2017, 15:40

Je m'en veux tellement pour ce que j'ai fait cette nuit, même si finalement je ne regrette rien et n'ai rien fait pour l'éviter. Comment vais je pouvoir annoncer ça à John, lui qui doute de moi depuis de longs mois maintenant. Jusqu'à hier soir je n'ai jamais rien eu à me reprocher mais j'ai fini par lui donner raison, et je n'ai pas envie de passer pour la garce que je ne suis pas. Et ce matin, mon dieu comme c'était froid. Comment les enfants ont ils fait pour ne se rendre compte de rien ? Et à présent me voilà seule, assise sur ce banc au lieu de me rendre au travail, ce qui ne me ressemble absolument pas moi qui ai toujours été assidue. Je ne sais même pas qui appeler pour en discuter, pour avoir de bons conseils, pour savoir quoi faire à présent. Il y a bien ma sœur mais je l'ai déjà assez ennuyée à l'époque où Hunter et moi nous sommes séparés. Et puis j'ai tellement peur qu'on me juge pour ce que j'ai fait. Mais personne ne peut se mettre à ma place et savoir ce que je subis psychologiquement depuis des mois.

Je suis toujours perdue dans mes pensées, lorsque j'entends une voix prononcer mon prénom. Non je n'ai pas rêvé c'est bien Sophia que l'on vient de dire, mais je ne suis pas la seule Sophia à vivre à New-York. Pourtant ma curiosité me fait lever les yeux, et je découvre alors Liam qui se tient devant moi. Ce jeune homme que j'ai rencontré il y a quelques semaines dans un bar, par hasard. Ce même jeune homme qui m'avait confié certaines choses sur sa vie et qui avait su écouter à son tour mes doléances. Je lui avais alors parlé de mes "problèmes" de couple, et de cette jalousie plus que pesante de la part de John.

J'esquisse alors un léger sourire, vraiment forcé et lui réponds d'une voix presque inaudible.

Ho, Liam... n'ayant pas la force d'ajouter quoique ce soit ni de soutenir son regard, reposant alors mes yeux dans le vide..!!
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 319
● Date de naissance : 13/02/1986
● Age : 31
● Originaire de : texas
● A NY Depuis : aout 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Médecine
● Avatar : Joseph Morgan
● DC : Serena Johanson


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut tourner la page, mais comment...{Liam   14/1/2017, 19:44

Je ne me suis pas trompé c’est bien elle ! Mais elle ne semble pas aller bien. Je suppose intérieurement que son couple en est pour quelque chose vu ce qu’elle m’a raconté mais je ne tente pas de faire un approche dans cette direction : hy t’as l’air vraiment mal, ton copain à finalement rompu ? Merci, mais même moi j’avais plus de tact. Je tentais de lui faire un petit sourire quand elle releva les yeux mais son air semblait si torturé que je le perdis bien vite.

« Hy, qu’est ce qui se passe ? »

Je m’assis directement à côté d’elle sans même lui demander. Je sais que des personnes pouvaient préférer rester seule, j’en faisais partie par moment. Mais la en fait je m’inquiétais pour elle. Seule assise sur ce banc, le regard dans le vide elle m’inquiétait. Je n’osais pas passer un bras autour d’elle, on se connaissait à peine, mais je la regardais inquiet quand même. C’est fous quand même comme j’avais changé en un an et demi. J’étais passé de la méfiance, à l’insouciance, la confiance, la joie, pour ensuite sombrer dans une dépression, l’incompréhension, la colère, la tristesse, l’indifférence et finalement remonter doucement la pente : apprendre à espérer, à rêver, se focaliser sur un but, avoir confiance. Aussi paradoxal que ça puisse paraitre la mort d’Evelyn avait aussi bouleversé mon caractère. Ma sociabilité s’était changée en méfiance en prison, une carapace dure qu’Evelyn avait su percer, mais pas à anéantir. Sauf à sa mort… tout avait volé en éclat ce jour-là. Ma vie et cette carapace. Et j’étais passé de la méfiance à de la timidité. Trop abattu par les épreuves pour redevenir l’homme que j’avais été il y a neuf ans j’avais encore changé pour devenir un troisième homme nouveau : timide, effacé, inquiet, terre-à-terre.

Je m’en rendais compte alors que j’étais assis sur ce banc avec Sophia : mon premier moi aurait demandé si c’était John, mon second aurait passé son chemin et mon troisième et actuel, essayait de la consoler sans entrer dans une bulle que j’imaginais être la sienne. Et pourtant je me surpris à demander à mis vois :

« Tu as des soucis avec ton compagnon ? »


J’imaginais une rupture… mais qui sait ? Peut-être que c’était aussi en rapport avec les enfants ? Je me souvenais qu’elle avait parlé de sa fille et du fils de son compagnon.

......................................................................................................................................................

     


Présentation                 Relations               Topics
Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut tourner la page, mais comment...{Liam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: