AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle année sous de meilleures auspices ? [ Andras ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Une nouvelle année sous de meilleures auspices ? [ Andras ]   3/1/2017, 13:54

「 Une nouvelle année sous de meilleures auspices? 」

Andras & Castiel
Ce qui était bien à New York, c'est qu'on pouvait trouver vraiment tout ce qu'on voulait. Pour les sorties il y avait un choix immense. Si on se donnait la peine de se renseigner quelque peu, on trouvait sans peine ce qu'on cherchait. Que ce soit bar loufoque en tout genre, festival pour passionnés de jeux vidéos, rencontres entre fans d'esprits et de voyance … Vraiment, il y en avait pour tous les goûts. Ce que cherchait ce soir Castiel, c'était un bar ou passer la soirée, et si possible, trouver quelqu'un pour réchauffer ses draps. Enfin, chercher est un bien grand mot. Il avait quelques bonnes adresse dans sa poche et ces endroits avaient déjà fait leurs preuves par le passé. Mais le fait étant, à New York il y a tellement de clubs, de bars et autre, que ce serait dommage de traîner toujours dans les mêmes. Un peu de diversité. Alors ce soir, pendant que la galerie fermait ses portes et qu'il discutait avec deux de ses employés des projets pour la soirée, ce fut l'un d'eux qui lui conseilla le bar ou Castiel se rendait ce soir. Selon lui, il était agréable, on y était bien servi, l'ambiance était chouette. Alors, ce soir, c'était décidé, il allait voir de quoi il en retournait !

Alors, ce samedi soir, après avoir bossé pendant la journée, il avait mangé avec ses deux plus jeunes fils avant d'aller se préparer. De toute façon Roy n'allait pas tarder à aller au lit, et Alexis était dans ses révisions pour l'université. Chacun vivait sa vie. C'est ça l'avantage d'avoir des gamins déjà grands, ne nous mentons pas. Il prit une bonne douche et alla se raser histoire d'être présentable. Puis, passage par la case vêtements. Il choisit parmi ses fringues un jean noir, bien taillé, un haut simple de couleur bleue, et une veste noir. Voila, nickel. Il mit sa montre, sa ceinture et des chaussures et le voilà prêt à partir ! Ses cheveux ? Pas la peine, ils étaient parfaits ainsi décoiffés. Inutile d'y aller en costard cravate, il en portait déjà toute la journée durant et avait sa dose. Bien que, il avouait beaucoup aimer bien s'habiller, de base, alors en plus quand son fils aîné faisait des études dans le domaine de la mode, c'était encore plus pratique. Ça a bien des avantages d'avoir son propre styliste à domicile tiens. Oui, certes, il ne vivait pas sous le même toit mais vous aurez sûrement compris.

Une fois prêt, il quitta l'appartement et se rendit au club en taxi. Pas envie de conduire ce soir. Une fois sur place, il pu alors découvrir le bar en question. Et bien, on pouvait dire que les lieux étaient vraiment sympa !  Les clients présents étaient visiblement de tous les mondes. Oui, puisque à New York, il y en a plusieurs, c'est un fait. Ceux qui venaient comme Castiel des hautes sphères, ceux qui faisaient partie de la classe moyenne, puis inférieure. Il y avait bien des intermédiaires aussi néanmoins. Hors, le russe se faisait très bien à tous les milieux. De base, il n'était pas né avec une cuillère en argent dans la bouche. Dans le but de passer une petite soirée tranquille, rencontrer si possible des gens et plus si affinité, il entra dans le bar. Il avait rarement fait le même schéma pour échouer, bien au contraire. Pourquoi ce soir ça devrait changer ? Aller, 2017 sera une bonne année ! Et jusqu'ici, elle commençait bien mieux que l'an passé. Entre le beau père de son beau fils ( non, pas lui même ) qui avait péri dans un accident de la route, Alexis qui s'était cassé le poignet … On avait vu mieux. Jusqu'ici, pas de gros problème en vue. Il croisait les doigts pour que ça continue. Enfin, la vie n'est pas bien tendre avec lui parfois … Alors, il alla vers le bar, enfin, le comptoir, et prit place sur un tabouret, attendant que le barman ne prenne sa commande.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Une nouvelle année sous de meilleures auspices ? [ Andras ]   3/1/2017, 17:54

Happy New Year
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Castiel ✧Andras
New York. C’est une ville bien sympathique et où il fait bon vivre. Une ville qui ne dort jamais et dont on ne se lasse pas. Elle est pleine de richesse au niveau commerce, mais aussi concernant l’art, la culture et c’est une ville remplie d’histoire. Je pense que je ne m’en lasserais jamais. Mais, Austin me manque et j’y pense souvent avec beaucoup de nostalgie. J’y ai fais beaucoup de choses et je me suis fais quand même un nom là-bas, grâce (ou à cause ?) de mon passé. Mais je n’y retournerais pas. Moi qui pensait que mes parents étaient assez ouverts et compréhensifs, je me suis trompé et sur toute la ligne. J’ai été profondément déçu et surtout je me suis rendu compte que je vivais en fait avec des gens que je ne connaissais pas. Mais qu’importe, j’ai eu bien heureusement mon frère à mes côtés qui s’est montré très compréhensif, et il m’a été d’un soutien important. Nous sommes restés en contact mais nous ne nous sommes pas revu depuis la fois où il m’a conduit jusqu’ici.

C’est avec un profond soupire et d’un pas lent que je me dirige sur le lieu de mon travail. Je suis de soirée ce soir, et ce n’est pas plus mal car je ne suis pas réellement d’humeur à rester chez moi et à ne rien faire, sauf m’ennuyer ou faire quelques exercices de musculation mais aujourd’hui, j’avais plutôt envie de remonter le moral de mes clients, les entendre me raconter leur vie, apporter un peu de mon soutien. J’avais besoin de compagnie, même si c’est seulement une vague discussion puis après plus rien. Une fois sur mon lieu de travail, je salue tout le monde et je fais même quelques check aux habitués du bar. On se tutoie, on se connait … c’est presque comme des amis. Je file déposer mes affaires dans la pièce réserver au personnel avant de passer derrière le bar et de commencer mon service.

Ce n’est pas le boulot que je souhaitais faire mais, étrangement il me convient et je ne m’en plains presque jamais. Lorsque je le fais, c’est surtout pour des gars trop lourd ou des mecs qui sont juste venu ici pour se taper dessus. Mais sinon je n’ai pas à m’en plaindre, et les entendre raconter leur vie et pleurer sur le bar honnêtement ça ne me dérange pas plus que ça au contraire, si je peux leur apporter mon aide, j’en suis ravi. Et puis, ça me permet d’exercer le métier que je souhaite faire sans être derrière un bureau, assis en les observant, les questionnant et au préalable leur prescrire des antidépresseurs. Enfin si, d’une certaine manière, l’alcool fonctionne comme du Xanax, à sa façon et pour un court moment mais je pense qu’il détruit bien plus vite et bien plus violemment que les antis-dépresseurs.

Un homme prend place ensuite sur une des chaises et étrangement, il ne me dit rien. Je ne l’ai jamais vu auparavant. La chair fraîche, ce n’est pas ce qui manque mais ça fait toujours plaisir d’accueillir un nouveau ici et de faire en sorte qu’il se sente bien puis, peut-être découvrir une nouvelle âme en peine que je pourrais peut-être soigner.  Je sers d’abord un client, déposant son verre de whisky coca face à lui avant de me diriger vers le ténèbreux au regard d’un bleu tellement pétillant dont je me laisserais volontiers me faire glacer le sang. « Bonsoir, vous êtes nouveau vous non ? Je ne vous ai jamais vu. » Ou alors ma mémoire me joue des tours. J’ai une très bonne mémoire, je retiens tellement facilement les prénoms et les visages que parfois ça m’en effraye moi-même. Je retiens même … tout, pour vous dire. « Qu’est-ce que je vous sers ? » Lui dis-je, accompagné d’un sourire.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une nouvelle année sous de meilleures auspices ? [ Andras ]   3/1/2017, 18:31

「 Une nouvelle année sous de meilleures auspices? 」

Andras & Castiel
Assis au comptoir, il laissa son regard se promener tranquillement sur les lieux. Du moins sur ce qui était à portée d'yeux sans qu'il n'ait à tourner la tête dans tous les sens. On a beau dire, un bar reste un bar, mais Castiel aimait en découvrant de nouveaux endroits voir un peu comment c'était décoré. Les têtes des clients également, puisque de voir les fréquentations des lieux en disait long sur les établissements. Et finalement, son regard tomba sur le barman, qu'il avait vu du coin de l'oeil se diriger vers lui, sûrement pour prendre sa commande. Mais dites donc, c'est qu'ici les employés sont plutôt pas mal ! Il disait les, mais on est d'accord, Castiel n'avait vraiment que regardé ce barman jusqu'ici. Celui-ci avait un visage tout à fait superbe. Quoique superbe ne serait peut être pas un adjectif à la hauteur. Mais il en cherchera un autre plus tard, puisque pour l'instant, ledit barman l'avait salué. Il hocha brièvement la tête lorsque l'homme remarqua ne jamais l'avoir vu, pensant ainsi qu'il était nouveau. A juste titre. C'était marrant ça, qu'il le qualifie de nouveau. Comme si de venir ici signifiait faire partie de quelque chose. Un clan, des habitués, il ne savait quoi …

C'est exact, c'est la première fois que je viens ici, suite à de vives recommandations.


A voir si lundi il ira dire à son employé s'il avait lui aussi apprécié le bar. A moins qu'il y ait une ambiance de merde, que les boissons sont mauvaises, les serveurs malpolis, normalement tout devrait bien se passer. Jusqu'ici en tout cas, ça commençait bien. L'endroit était plutôt sympathique, la clientèle bien que variée était tranquille, et pour les employés … Ce barman valait à lui tout seul le détour. Sur un plan purement physique, à voir s'il faisait bien son job et tout ça. Rien à redire pour l'instant étant donné qu'il prit ensuite sa commande … avec un sourire qui plu assez bien à Castiel, qui lui rendit son sourire en lui répondant.

Ce sera une vodka pour moi, s'il vous plaît.


Pure, merci. Jamais de la vie vous ne verrez Castiel mélanger quelque chose avec sa vodka, ah ça non ! Avec d'autres alcools, aucun souci pour des mélanges, mais pas avec ça. Il savait bien que certains n'aimaient pas le goût de cette boisson si elle n'était pas diluée avec autre chose, mais en ce qui le concerne, il apprécie vraiment une bonne vodka, sans artifices. Du coup si on lui sert ou que lui même se trompe en prenant une mauvaise, il le captera vite. Il laissa le barman faire son job, pas spécialement le genre de client qui vient tenir la crampe au serveur, que ce soit pour lui raconter sa vie que … qu'il ne savait pas quoi. Sauf si le barman en question se révélait être agréable à regarder. Aussi, il lui demanda pendant qu'il le regardait le servir :

Vous êtes ce genre de barman ? Celui qui connaît ses clients et ses habitués ?


Oh il y en avait qui ne faisaient pas attention à la clientèle ! Qui viennent uniquement pour vous remplir le verre, et merci au revoir. Il ne disait pas, ils ne faisaient pas un métier bien agréable quand des clients peuvent se montrer chiants avec eux. Certains en profitaient pour bavarder même avec les clients et se montraient plus agréables avec eux. Peut être que, de par sa remarque quand au fait qu'il ne l'avait jamais vu ici, le serveur faisait partie de ceux la.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Une nouvelle année sous de meilleures auspices ? [ Andras ]   3/1/2017, 19:50

Happy New Year
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Castiel ✧Andras
J’ai eu de la chance de tomber sur un bar comme celui-ci. Honnêtement, lorsque j’ai commencé à postuler un peu partout, j’ai eu peur que ce soit assez folklo car les bars ne sont pas en général réputer pour être un endroit où le risque de bagarre est minim mais après ça c’est une autre histoire. Il y en a une ou deux quelques fois mais sans plus, en général ces gens là sont sous les vapeurs de l’alcool donc ils ne sont pas bien méchant mais bon, ça me fait parfois peur et ça me remémore un peu mon passé et, si je peux éviter une bataille sanglante, je le fais avec plaisir. Dans une bagarre dans un bar, j’ai déjà failli y passer, sauf que là j’étais le client et la cible donc si je peux sauver la vie de quelqu’un et qu’il ne suive pas le même chemin que moi, j’accours. J’observe le nouveau arrivant, très séduisant et avec un certain charisme qui m’en arracherait presque quelques frissons. J’en vois, des hommes ou des femmes, défiler chaque jour. Parfois je me fais plaisir avec les clients de passage mais sans plus. Mais cet homme là n’avait rien à voir avec les autres. Est-ce que l’on peut appeler ça le coup de foudre ? Aucune idée, n’étant pas un grand sentimental et n’ayant jamais réellement connu l’amour, j’ignore si on peut appeler ça comme ça. Peut-être qu’il a ce petit quelque chose en plus que les autres n’ont pas mais en tout cas, s’il me demanderait de le rejoindre sur la banquette arrière de la voiture, je ne dirais pas non.

J’affiche un petit sourire à la fin de sa phrase. Ca me fait toujours plaisir d’entendre les gens recommander ce bar. C’est qu’il y fait bon vivre malgré certains alcooliques, vomissant leur âme en peine dans un coin. Puis il est vrai que même nous, les employés, nous avons le cœur sur la main et nous sommes proches de nos clients, toujours à l’écoute et on trouve toujours un remède à leur problème. Il me commande alors une vodka et je suis assez surpris. Comme quoi, l’habit ne fait pas le moine. Je n’aurais pas cru qu’un gaillard comme lui se prenne un verre d’alcool assez corsé, sans rien ajouter dedans. Je me saisis d’un shoot puis de la bouteille de vodka, vodka que je lui verse dans le verre avant de le déposer face à lui et de refermer la bouteille, la remettant à sa place. Je me suis senti observé, j’ai l’habitude me direz vous mais se sentir observé par cet homme, c’est presque perturbant. Je relève les yeux vers lui face à ses questions et je passe ensuite un coup de chiffon sur la bar histoire de nettoyer puis je nettoie quelques verres en même temps, gardant ce sourire figé sur le visage. « En effet. Je pourrais même dire qu’ils sont un peu comme des amis, bien sûr on ne se fréquente pas en dehors mais on se connait tous, mutuellement. On est un peu comme une famille. » Je cesse ensuite mes activités puis je me sers d’un shoot de vodka mélangé à du tabasco. « Je t’offre ce verre, pour la nouvelle année. Trinquons, en espérant peut-être qu’elle soit meilleure que la précédente, pour l’Humanité. » Je lève mon verre et lui fais un clin d’œil avant de boire cul sec et de poser le verre sur le bar, lâchant un soupire de satisfaction. Ca pique, ça brûle, mais qu’est-ce que c’est bon.

Je l’observe, attentivement afin de l’analyser et d’identifier quel genre de personne il peut être mais, bien sûr je reste discret, comme à mon habitude. Mes collègues s’occupent des autres clients, il n’y en a pas beaucoup donc ça me laisse le temps de discuter un peu avec lui. « Et puis, ne me vouvoyez pas, ça me vieillit et je ne suis pas aussi vieux que ça. Je m’appelle Andras, puis-je vous souhaitez la bienvenue dans notre famille ? » Je lui tends chaleureusement ma main, souriant légèrement en coin. On ne sera pas fâché d’avoir une nouvelle personne parmi nous, au contraire, plus la famille s’agrandit et mieux c’est, encore mieux si c’est une personne aussi séduisante.

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une nouvelle année sous de meilleures auspices ? [ Andras ]   3/1/2017, 21:07

「 Une nouvelle année sous de meilleures auspices? 」

Andras & Castiel
Les yeux de Castiel restèrent posés sur les mains du serveur alors qu'il lui servait un shoot de vodka avant de le placer devant lui sur le comptoir. Il le remercia d'un signe de tête pendant qu'il continua de s'agiter derrière ce même comptoir, à garder propre le tout, que ce soit le bar ou quelques verres. Ainsi, l'homme était bien de ces serveurs qui connaissait bien ses clients, au point même d'en parler comme une famille. Castiel laissa un air un peu surpris passer sur son visage à ses mots, trouvant ça étonnant. Comme dit, il n'avait pas assez fréquenté un même bar pour en arriver la, à copiner avec les serveurs ou d'autres clients. A la limite, il y avait bien son club préféré de la ville ou en effet, à force, il connaissait un peu les gens la bas. Donc, il voyait ce qu'il voulait dire. Plaçant ses doigts autour du verre de shoot, il regarda, bien entendu, le barman préparer un autre verre, de la vodka avec du tabasco. Pour qui ? Pour lui même ? Oh, il comprit sans mal la suite. Mais le fait qu'il lui offre un verre était fort sympathique. Bien entendu il n'allait pas en boire qu'un, mais c'était le petit geste commercial qui faisait plaisir. Il leva également son verre et sourit doucement à ses mots, ce à quoi ils trinquaient.

A la nouvelle année, et qu'elle soit meilleure pour nous tous !

En ce qui le concernait, de se retrouver la, face à un bel homme tel que lui, l'année commençait bien. Il avait un charme fou cet homme c'est dingue … Aller, à son tour, Castiel bu son shoot, cul sec également, et le reposa sur le bar une fois vidé. Et bien pas mal tout ça. Que ce soit le verre, ou ce serveur qui lui faisait des clin d'oeil … On aurait dû lui parler de ce bar plus tôt. Il releva les yeux vers le barman, qui l'invita à le tutoyer. Aucun problème. Pour l'âge … Castiel ne savait pas. La trentaine peut être ? Pas plus en tout cas, ou alors il était rudement bien conservé. Les lèvres du russe s'étirèrent doucement en un sourire lorsqu'il se présenta à lui, et ajouta vouloir lui souhaiter la bienvenue dans leur petite famille. Sans y réfléchir, puisque la décision était très simple, Castiel releva sa main pour aller serrer celle d'Andras. Non sans remarquer cette chaleur ressentie à ce contact, pourtant si simple.

Aucun problème, Andras. Tu as un prénom bien original en tout cas.


Attention, l'hôpital qui se moque de la charité dans 3 … 2 … 1…

Mon nom est Castiel, c'est un plaisir de faire ta connaissance.


Alors dans le genre nom original, il pouvait bien se taire. Et encore, il ne se présentait jamais ainsi, mais si Andras connaissait son nom entier, complet … un nom à coucher dehors en effet, mais on ne les choisit pas. Et non, sa langue n'avait pas fourché sinon, il n'avait pas du tout voulu dire qu'il était content d'avoir trouvé ce bar. Bien que ce soit vrai, logiquement, mais il était bien davantage ravi d'avoir croisé la route d'Andras. Il relâcha d'ailleurs sa main une fois les petites présentations de faites, pour croiser ses bras sur le comptoir.

C'est amusant ta façon de présenter les choses. Le « bienvenue dans la famille » ça a un petit coté mafieux.

S'en amusa t-il sans s'en cacher. Mais plus la mafia italienne. Vous voyez un peu comme dans le Parrain. Ah non, pas les mafieux russes. Ça avait beau être son running gag préféré pour faire flipper son beau fils, en vrai, il préférait en être loin.

Et qui est présent dans votre famille en fait ?


Ici en tout cas, parmi les gens dans la salle, que ce soit en tant que client ou comme employé. Ah oui, ça l'amusait beaucoup cette idée de fraternité dans ce bar, ou clients et serveurs sympathisaient ici, pouvait se retrouver la tranquillement et être assurés d'une soirée réussie.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Une nouvelle année sous de meilleures auspices ? [ Andras ]   4/1/2017, 14:07

Happy New Year
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Castiel ✧Andras
Je suis quelqu’un de généreux, et je pense qu’avec cette nouvelle année, ça ne va pas s’arranger. Peut-être que je devrais freiner un peu mais comme dit, j’ai un grand cœur. Après bien sûr, je n’apprécie pas que l’on profite de ma gentillesse et je sais vous la faire à l’envers, est-ce une qualité ? Aucune idée, mais en tout cas je pense que dans certaines circonstances, ça me sauve et puis ça prouve que j’ai beau être gentil, je peux être la pire pourriture sur terre si on abuse trop de moi. Je sais être patient, mais au bout d’un moment, il ne faut pas pousser le bouchon trop loin. On trinque ensuite, à cette nouvelle année. Qu’elle soit meilleure que les autres. On espère tous ça mais au final je trouve que c’est de plus en plus pire, et que la société se dégrade. Oh bien sûr, ça ne date pas de hier mais bon, ça en devient presque effrayant. Et je trouve ça dommage pour les générations à venir qui n’ont pas connu ce monde que l’on pourrait qualifier de « meilleur » à l’époque. Rien ne sera jamais parfait, ou meilleur mais je trouve qu’avant, on vivait quand même mieux. Après c’est pas l’avis de tout le monde mais moi, je trouve.

Je bois mon verre cul sec, et cette sensation de chaleur et de piquant qui me chatouille la gorge et la bouche m’arrache des frissons. Ca fait toujours autant de bien, et je trouve ça plutôt plaisant. Je me présente, rapidement et puis je lui demande de me tutoyer. Je n’aime pas que l’on me vouvoie, ça éloigne les gens et ça met une certaine limite. Par contre dans certaines circonstances, je comprends tout à fait mais là, c’est tout autre. Je suis un peu comme chez moi, entouré d’amis, de frères ou de sœurs. Puis, malgré tout, nous sommes tout de même d’une certaine façon proches. Il me sert la main ensuite, mais cet échange me donne des papillons dans le ventre. Ce n’est rien, mais avoir un contact humain, ça me procure toujours la même sensation. Suis-je sensible au contact d’une peau étrangère contre la mienne ? Oui. Il se présente à son tour, et je lâche un petit rire, secouant légèrement la tête. « On dit que mon prénom est original, mais le votre l’est tout autant. » Puis, soudain, comme un flash dans ma petite caboche. Je fronce les sourcils, l’observant. « Oh …Castiel, êtes-vous réellement un ange ? » Enfin, dans la Bible, c’est plutôt Cassiel, mais c’est tout de même étroitement lié … peut-être ? Je me retiens cependant à lui faire du rentre dedans, même si cette question pourrait être considéré comme tel. Nos mains se sont séparés durant ce flash qui m’est survenu, et je ne m’en suis rendu compte seulement maintenant. Puis, je reviens rapidement sur terre.

« On est bien loin de faire parti de la mafia. Et puis, les mafieux ne laissent pas rentrer n’importe qui dans leur « famiglia » » Et pas le premier venu non plus. Puis, entre nous, même si je pense que je pourrais faire un bon membre de la mafia, j’aimerais ne pas en faire parti. Avoir la mort qui te guette à chaque coin de rue, avoir des restrictions et ne pas être totalement libre … bof. Mais d’un côté, je trouve ça plutôt excitant. Je glisse mes bras sur le comptoir puis je regarde un peu autour de moi puis affiche un petit sourire. « Les serveurs, le patron forcément, les habitués, ou même ceux qui franchissent le seuil de la porte pour la première fois. On s’apprécie tous, et en général on a tous d’énormes points communs. On vient ici pour s’évader, penser à autre chose, parler à des gens que l’on ne connait pas forcément et retrouver un peu du soutien que l’on a perdu ou que l’on recherche désespérément auprès de proches qui ne nous en donne pas. On se confie plus facilement à des inconnus car on n’est pas là pour juger, et on apporte notre soutien. Après, les habitués c’est vrai que nous ne sommes plus des inconnus pour eux mais je pense qu’on est plus là pour eux que leur proche. Puis, sans vanter ce bar, il est vrai qu’il est rare de trouver ce genre d’ambiance ailleurs. Je pense que nous sommes les seuls à être aussi chaleureux et toujours ravi de rencontrer de nouvelles personnes ou de demander des nouvelles concernant les problèmes des autres. » Je tapote mes doigts sur le comptoir, un peu pensif. « Après peut-être est-ce mon côté psychiatre qui est plutôt bénéfique pour la plupart des gens ici, je ne sais pas. Mais je m’y plais ici, et pour vous dire, je souhaite ouvrir mon propre cabinet de psy mais je me dis que ça ne sera pas la même chose qu’ici. » Je glisse mon regard sur Castiel avant de lâcher un petit rire. «Désolé, je suis entrain de vous raconter ma vie, défaut professionnel. Parlez-moi un peu de vous, histoire que j’en sache plus sur qui se cache derrière cet ange qui m’a sûrement été envoyé par Dieu. » Je me redresse puis je me mets à essuyer quelques verres qu’un collègue avait zappé d’essuyer, restant auprès de Castiel. « Et sinon, mis à part boire un verre et parler avec un serveur plutôt ennuyant, qu’avez-vous prévu de beau ce soir ? »


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une nouvelle année sous de meilleures auspices ? [ Andras ]   4/1/2017, 14:52

「 Une nouvelle année sous de meilleures auspices? 」

Andras & Castiel
Castiel ne se vexa pas le moins du monde au petit rire d'Andras lorsqu'il s'était présenté à son tour, au contraire, il trouva ce son plutôt charmant à vrai dire. Il eu un léger sourire à l'entendre ainsi, tout en notant qu'en effet, ils avaient tous les deux des prénoms assez originaux. Ne leur restait plus qu'à ouvrir un club tiens. Néanmoins, il eu un sourire plus énigmatique sur sa question suivante. On lui sortait souvent ça, le rapport entre son prénom à consonance angélique et lui même, s'il était un de ces êtres ailés.

Tout dépends de quel genre d'ange on parle.


Parce que s'il cherchait un ange du genre dévergondé, n'ayant rien à envier aux êtres les plus dépravés, il l'avait trouvé. Les présentations de faites, Castiel l'écouta lui parler de leur petite famille, qui n'avait heureusement rien à voir avec la mafia. Il approuva d'un signe de tête le fait qu'ils ne laissaient pas n'importe qui entrer dans leur famille. En tout cas, de ce qu'il savait des mafias, ici ou ailleurs, Castiel serait un bon candidat : riche, influent, doté d'un large cercle de connaissances … Il aurait de bons atouts. Peut être était ce pour ça que, dans le doute, son beau fils y croyait un peu à cette histoire, quoi qu'on en dise. Silencieux, il laissa ses yeux posés sur Andras, pendant que lui même balayait la pièce des yeux. La manière dont il décrivait le bar était on ne peut plus surprenante, du moins pour lui qui n'avait pas d'accroche dans un endroit dans ce genre. Comme dit le seul qui s'y rapprochait, c'était un club, et la bas, ce n'était pas pour se confier et se faire des amis. Il y avait bien une notion d'évasion et penser à autre chose, mais généralement, la bouche n'était pas utilisée pour parler. Vous aurez sans nul doute compris. Il approuvait sans hésiter Andras sur un point : c'est rare de trouver ce genre d'ambiance ailleurs ! Brièvement il se demanda si son employé faisait partie lui aussi de leur petite famille. Peut être, qui sait … Il abaissa ses yeux sur les doigts du barman, qui tapotaient doucement sur le comptoir, mais les releva vivement lorsqu'il parla de psychiatrie. Il était psy ? Qu'est ce qu'il faisait dans un bar alors ? Des soucis de boulot ? Pas de place ? Ah non, Andras se chargea de lui dire lui même qu'il souhaitait tout de même ouvrir son propre cabinet. Avec un sourire en coin, Castiel approuva.

C'est même certain, avec un cabinet, vous n'aurez pas cette ambiance bonne enfant, mais j'imagine qu'une fois cet objectif accompli rien ne vous empêchera de revenir la.


Faire partie toujours de la famille mais de l'autre coté du comptoir. Il lui adressa un sourire, l'air de dire que ce n'était pas bien grave qu'il lui raconte sa vie. Aucun souci vraiment ! Plus il lui parlait, plus c'était du temps passé avec lui, et plus … ils faisaient connaissance ? Ce fut à son tour de lâcher un petit rire quand il reparla de cette histoire d'anges.

Tout dépends de ce que tu souhaites savoir, et même si tu sembles prompt à écouter les autres, j'ai peur de t'ennuyer.


Ceci était un petit mensonge. Le souci était que, sa vie pouvait être tellement en bordel parfois que s'il en parlait, c'était le meilleur moyen de faire fuir les gens. Il est vrai que depuis quelques temps, ça s'était un peu calmé. Pas de nouveau gosse caché qui fait irruption dans sa vie, pas de drame avec ses gamins, pas de souci avec ses conquêtes... Il n'y avait qu'au boulot ou ça allait toujours en fait. Malgré tout, il n'avait pas envie de faire fuir Andras. Il pouvait néanmoins le renseigner sur ses plans de la soirée, bien qu'ils soient simples.

Je n'ai rien prévu de particulier, si ce n'est découvrir ce bar, et rencontrer des gens intéressants avec qui échanger. Jusqu'ici, c'est plutôt un succès.


Parce que serveur ennuyant, ce n'était pas comme ça que Castiel qualifierait Andras. Au contraire il lui semblait même très intéressant au final, outre le fait de son physique avantageux, de ce qu'il lui avait un peu raconté, cet homme était vraiment … intéressant.

Après tout dépends de comment la soirée se déroule, mais au final, le plan est de rentrer chez moi ce soir. Enfin cette nuit.


Il ignorait s'il allait trouver quelqu'un ce soir avec qui passer du bon temps mais dans tous les cas, il finirait par rentrer chez lui. Même si son plus jeune, de quasi huit ans était avec son frère aîné, quasi majeur, il ne partait jamais bien longtemps et rentrait toujours pour être la à leur réveil. Même si ça veut dire ne pas en dormir de la nuit.

Alors tu es psychiatre à la base c'est ça ? Comment est ce qu'on finit serveur dans un bar au final ? Je n'ai rien contre cette profession bien sûr, simplement que ça m'a l'air d'être un drôle de parcours. Puis-je ?


La question finale, c'était pour qu'Andras lui remplisse à nouveau son verre.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Une nouvelle année sous de meilleures auspices ? [ Andras ]   5/1/2017, 00:24

Happy New Year
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Castiel ✧Andras
Un ange. Ca oui, probablement mais, peut-être simplement en apparence. Ou alors peut-être un archange, un mélange entre Gabriel et Lucifer. Aucune idée, de toute façon, je ne juge seulement par ce que je vois, ou ce que je vis et donc, je n’ai aucun avis à me faire là-dessus. Pour le moment, il est un ange qui défend le bien jusqu’à sacrifier sa grâce pour sauver la vie des humains. Il est très agréable, charmant et séduisant. Ce n’est pas tous les jours que j’ai le plaisir d’échanger avec un tel client et puis, d’observer un tel charisme et une aura aussi redoutable. Rien que cet aura m’enivre presque. Ou est-ce déjà le cas ?

Je raconte ma vie, je parle peut-être un peu trop et je m’en excuse, reprenant bien vite mes esprits et redescendant bien vite sur terre. J’aime beaucoup communiquer avec les gens mais aussi les écouter. Puis une fois que je suis lancé, je suis pire qu’une gonzesse, je ne m’arrête plus. Mais je sais m’arrêter et me taire quand il faut, bien entendu. Je ne suis pas aussi stupide, moins que je ne le laisse paraitre, et peut-être pas aussi gentil que ça. Je lâche un petit soupire presque rêveur lorsqu’il parle de mon cabinet. Honnêtement, il est vrai que je ne sais aucunement quoi faire bien que l’envie d’en ouvrir un soit là mais … j’apprécie l’ambiance ici, et ça ne sera pas du tout pareil lorsque je deviendrais un « vrai professionnel ». Puis il reprend la parole et son petit rire m’arracha un sourire. Ce que j’aime, quand les gens rient. Ils ne sont pas malheureux au moins, et ils ont la joie de vivre et lui, doit croquer la vie à pleine dents. « Oh non, vous ne m’ennuierez pas. Il en faut beaucoup pour ça et puis, j’aime apprendre à connaitre de nouvelles personnes et puis, vous m’avez l’air pas du tout banal. » Et puis, cet homme m’intéresse grandement. Je finis d’essuyer les verres puis un autre client arrive, je le salue chaleureusement et le sert tout en restant attentif aux dires de Castiel, revenant bien vite auprès de lui, ne m’étant pas réellement trop éloigné. « Vous ne souhaitez pas un peu de compagnie, ce soir ? » Bien sûr, c’était sans arrière pensée, juste une question de curiosité. Enfin, tout me laisse à croire qu’il apprécie grandement la compagnie humaine, ou alors ça doit être quelqu’un qui boit beaucoup et se noie dans l’alcool pour oublier ses problèmes et en général ne rentre pas chez lui car il n’arrive pas à retrouver la route de sa maison. « Je suis diplômé oui, médecin spécialisé dans la psychiatrie, comme dirait le diplôme d’Etat. J’ai fait quelques jours dans un hôpital psychiatrique mais, j’ai arrêté. C’est assez dur, pour certains cas donc j’ai décidé de trouver un petit boulot pour récolter assez d’argent pour ouvrir mon propre cabinet. Puis, me voilà. » J’attrape en même temps son verre, lui resservant de la vodka puis je dépose à nouveau son verre face à lui. « Je suis originaire d’Austin de base mais j’ai eu quelques problèmes familiaux, j’ai du partir et je suis venu ici, un ami de mon frère m’a hébergé quelques temps. De base, barman ce n’était pas vraiment le métier auquel je pensais mais je me suis dis pourquoi pas puis, chaque jour j’exerce un peu mon métier « de base » d’une certaine façon. J’étais un peu réticent au début mais, au final je m’y plais ici. »

Je lève les yeux en direction de la pendule, remarquant que c’est bientôt l’heure de la fin de mon service. Pour une fois, je suis assez mécontent car j’appréciais grandement parler avec cet homme plutôt charmant. J’abaisse mon regard en sa direction. « C’est bientôt la fin de mon service, si vous voulez que l’on continue notre discussion, on pourra s’installer à une table, ou aller ailleurs. Enfin, si vous n’êtes pas pressé et que vous appréciez ma compagnie. Je ne suis pas un mec relou mais … ça me change un peu de ma routine. » Et si on apprend à faire connaissance, peut-être qu’ensuite ça ira plus loin, il reviendra souvent, et je finirais peut-être par le mettre dans mon lit. Qu’est-ce qui me passe par la tête, bon dieu. Je suis ravi qu’au moins, il ne puisse pas lire dans mes pensées. Mais il est vrai que j’en ferais bien mon quatre heures et que, s’il accepte que l’on continue nos échanges d’une façon ou d’une autre, je pense qu’au bout d’un moment, je ne résisterais plus à l’envie de goûter à sa chaleur corporelle.


© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Une nouvelle année sous de meilleures auspices ? [ Andras ]   5/1/2017, 12:18

「 Une nouvelle année sous de meilleures auspices? 」

Andras & Castiel
J'espère ne pas l'être. La normalité et la banalité m'effrayent.

Alors il espérait bien ne pas être banal. Il disait ça, mais sérieusement, savait qu'il ne l'était pas. Sans même parler de ses frasques diverses, merci, il se connaissait quand même pour savoir qu'il était loin d'être dans les normes voulues. Cependant, de la à raconter toute sa vie à Andras … Ou du moins, zapper quelques détails pour l'heure. Aussi, il se contenta d'un petit sourire à la question d'Andras sur son souhait de compagnie ce soir. Un petit sourire, avec une petite mimique voulant dire un peu « c'est une proposition ? » mais pour l'instant, ne sachant pas s'il y avait la moindre ouverture avec lui, si le barman pouvait trouver de l'intérêt chez les hommes … Minute papillon. Et puis, même s'il aimait être direct, il appréciait aussi le temps passé avant, à draguer quelqu'un, connaître une personne … Si ça se trouve il n'était même pas gay, ou au moins bi. Notons que ce n'était pas un souci pour Cas, il en avait vu d'autres ….

Andras était donc bel et bien psychiatre. Médecin psychiatre oui. Après un passage dans un hôpital psychiatrique, le voilà à vouloir ouvrir son propre cabinet. Tiens, combien ça pouvait coûter que d'ouvrir un cabinet du genre ? Castiel avouait ne pas en avoir la moindre idée. Mais sûrement que la toile vendue ce matin à la galerie suffirait à elle seule pour couvrir tous les frais possibles et inimaginables. Pendant qu'il écoutait Andras lui raconter un peu son parcours, il en profita pour finir son nouveau verre de vodka. Sans manquer une miette de ses paroles. Lui aussi, comme beaucoup de New Yorkais, venait d'ailleurs. D'Austin en fait. Le Texas donc. Il se demanda bien entendu quel genre de souci familiaux il y a pu avoir pour qu'il s'en aille, mais bien sûr ne demanda pas. Ainsi Andras semblait avoir un peu galéré les premiers temps, avant de se poser ici, et de finir barman dans ce bar.

Effectivement, c'est un bien drôle de parcours que tu as effectué jusqu'ici. Drôle, dans le bon sens cela dit.


Il le vit regarder ailleurs dans la salle. Sûrement jeter un coup d'oeils aux autre clients ou à un collègue, qui sait. Puis, ses yeux croisèrent les siens, alors qu'il lui dit que son service touchait à sa fin, mais, lui proposait aimablement de continuer leur conversation, ici ou ailleurs. Ailleurs, genre … dans un lit ? Hey quoi ? Ne perdons pas nos objectifs de vue, vous voulez bien ? Lorsqu'il eu terminé sa petite proposition, Castiel lui adressa un fin sourire, le regard pétillant.

Quel idiot je serais pour refuser une telle proposition. Nous pouvons bien nous installer à une table, si après tout l'endroit t'es agréable.


Il y en a qui, une fois leur service terminé, voulaient fuir les lieux du boulot le plus vite possible. Mais si le bar convenait à Andras, ça allait tout aussi bien à Castiel. Et puis, pour aller ou d'autre ? Dans un autre bar ? Autant rester la, ne soyons pas compliqués. Il abaissa les yeux sur la montre qu'il portait au poignet, voir un peu combien de temps il avait. Comme dit, du moment qu'il est la quand Roy, le plus jeune, se lèvre, le reste importe peu. Alors il avait bien du temps à consacrer à Andras, s'il le souhaitait. Puisque lui aussi, n'était pas contre. Oh, loin de la. Ainsi, Castiel se releva du tabouret ou il était assis, restant au comptoir pour l'instant afin de s'adresser au charmant serveur / psychiatre / tombeur. Pas de mention inutile à rayer.

Dans ce cas, je vais te laisser terminer ton service tranquillement et vais m'installer à une table. A très vite.

Et lorsqu'il s'écarta du bar, il adressa un bref clin d'oeil à Andras, avant de décrocher son regard de lui et s'en aller dans la salle, s'éloignant du comptoir pour avancer entre les tables, en trouvant une qui semblait bien. A la fois au calme et pas forcément à la vue de tous. Une bonne table pour parler et faire connaissance. Alors, il s'y posa, et le temps qu'Andras ne termine son service, passa le temps sur son portable. En un premier temps voir si tout se passait bien à la maison avec quelques sms passés à Alexis, avant de traîner sur l'appareil.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle année sous de meilleures auspices ? [ Andras ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: