AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Baywatch [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Baywatch [Terminé]   24/6/2017, 16:34

Baywatch
Face your demons
Luke✧Virgile


La chaleur de l'été était la. Les p'tit vieux faisaient de la place en maison de retraite et les vendeurs de glace se faisaient un max de blé. Voila des signes qui ne trompent pas. Et rien qu'à cette réflexion, ce matin Virgile s'était dit qu'il aurait dû vendre des glaces. Ce n'était pas plus pénible que de faire des boissons, et en plus il y avait de l'argent à la clé. Mais ce n'était qu'une idée comme ça, dans le vent. Il s'était réveillé plus tôt ce matin, n'ayant pas travaillé la veille. Ce soir en revanche il y retournait. Lentement il ouvrit les yeux sur son studio. Ayant emménagé il y a peu, celui-ci était assez vide. Il n'y avait que le strict minimum : un matelas à même le sol en guise de lit, une commode, la cuisine, deux tabourets de bar, et c'est tout. Pas de décoration ou d'effet personnel. Rien. Dans son ancien studio il avait pu au fil du temps le meubler petit à petit, mais il avait préféré tout revendre ou filer à des potes. Le peu qu'il avait lui suffisait, et pour tout vous dire, l'idée de refaire tout à zéro l'amusait un peu.

Il s'était alors levé, traînant un peu des pieds pour son rituel du matin, un café accompagné d'une clope. La meilleure de la journée. Pour cela, il ouvrait l'une des deux fenêtres de la pièce à vivre, s'asseyait sur le rebord et regardait la ville en contrebas. En caleçon, tout va bien. De toute manière il n'était pas dehors, et si ça plaît pas, c'est la même chose. Hey coquine toi en bas qui vient de jeter un coup d'oeil ! Il appréciait le petit calme du matin. Mais le problème quand on a pas trente six meubles dont pas de télé, c'est qu'on se fait vite chier ! Alors en attendant de ne pas avoir à sortir pour s'occuper, faute d'avoir de quoi se shooter, il sortait de temps en temps. Sans but la plupart du temps, et d'autre, il rendait visite à un pote ou deux. D'ailleurs pas plus, parce qu'il n'avait pas la masse d'amis ! Ce matin, il avait bien envie de sortir plutôt que de rester ici, enfermer à se faire chier comme un rat mort. Que faire alors ! C'est qu'il y a le choix ici. Mais tout est payant et il n'avait pas envie de mettre le peu qu'il avait de coté dans des trucs payants. A la limite de temps en temps quand il se faisait un ciné, ça, ça passait. C'est le soleil lui réchauffant la peau qui le mit sur la voie. Aujourd'hui, il allait faire chaud. Alors pourquoi ne pas aller se rafraîchir ? Mais la piscine c'est payant … Ah non, il y a Coney Island ! La flotte de l'océan est gratuite ! Aller c'est décidé ! Il finit tranquillement clope et café avant de se lever, et se préparer à y aller.

Une petite heure plus tard, Virgile était arrivé à destination. Ce matin, c'était assez calme. Il y avait quelques baigneurs, des gens posés sur le sable à glander, mais pas foule. Ce sera sûrement cet après midi. Boh, ça l'arrange ! Il avança sur le sable chaud, et alla se trouver un coin ou poser ses affaires. Un peu au pif, il posa son sac à dos sur le sable et en sorti une serviette, pour l'étaler par terre. Campement établi, il retira son t-shirt, son bermuda et ses baskets pour rester en maillot de bain, qu'il avait enfilé en dessous. Un maillot style bermuda si ça vous dit. Trop cute le truc quoi. Aller ! Il n'était pas la pour voir les mouettes chier sur les gens ! Se fichant de mettre de la crème solaire sur sa peau pâle, il alla gaiement vers l'océan et … Oh c'est frais ! En même temps lui avait très chaud alors ça expliquait tout. Aller, il n'allait pas rester au bord comme un clampin des îles. Motivé, il avança d'un pas qui ne trahissait aucune hésitation, avant d'aller se jeter à l'eau, littéralement, y piquant une tête. Virgile refit surface peu de temps après, rabattant ses cheveux en arrière et se frottant le visage alors qu'il reprenait pied, l'eau lui arrivant au niveau du torse. Et bien mes non-amis, elle était bien bonne !

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.


Dernière édition par Virgile Dickinson le 24/6/2017, 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   24/6/2017, 17:50

J’avais passé les deux dernières nuits au cinéma, montant la garde. Une nouvelle employée devait être introduite et c’est sur moi que c’est tombé. En sois ça m’ennuie pas, je plein juste cette pauvre fille. Je ne suis pas du genre à faire des blagues ou me rapprocher des gens. Du coup elle ne devait pas trop se sentir à l’aise. Mais bon je comptais sur mes collègues pour lui faire un topo sur moi. Les ragots y a rien de mieux pour ça. Du coup j’avais une journée de congé aujourd’hui, profitant d’un weekend rallongé pour le coup. Du coup ma mère en avait profité pour décider d’une journée à la plage. Enfin Coney Island n’était pas comparable à Malibu mais c’était déjà pas mal. Mes oncles, tantes et cousins étaient de la partie. On était une petite quinzaine en fin de compte. Alors que tout le monde avait enfilé sa tenue de bain moi j’avais sorti ma combi de surfeur. Mais je ne surfais pas. Jamais essayé en fait. Mais ça permettait de cacher mon corps. Ma famille savait mais ne disais rien. En même temps vu que mon cousin venait de mordre dans un sandwich j’étais content qu’il ne disait rien. Pour les autres personnes je devais simplement être un type qui ne voulait pas avoir froid dans l’eau.

J’aimais bien l’eau en fait, j’aimais bien nager. Pas moyen que des gens vous parlent ou encore une interaction quelconque. C’était simple de nager. C’était quelque chose que je connaissais, ou je savais comment je devais me comporter. Pas de gêne ou situations embarrassantes, pas de surprises, pas d’émotions innat… Alors que je venais de reprendre pied après avoir fait quelques longueurs je bloquais instantanément sur l’homme que je vis. Il devait faire ma taille, plus vieux par contre. Il avait un physique assez mince, mais il m’attirait… DU moins il accaparait toute mon attention. Mon ventre se serra alors que mes yeux ne le quittaient plus. Je savais ce que je ressentais. Et je savais que c’était mauvais. Ce n’était pas moi. La première fois que j’avais ressenti ça c’était face à Chris Evans dans son rôle far. Depuis j’avais fait des recherches, j’avais lu énormément. Ce n’était pas une maladie. Ce n’était pas une mauvaise chose dans la société actuelle. Mais c’était différent de ce que la majorité des gens appelaient « normalité ». J’avais su que ce n’était pas moi qui provoquait mon attirance pour les hommes mais bien ce qui vivait en moi. Mais j’avais accepté. J’avais d’ailleurs eu de longues discussions avec le père Roger de Londres, et un prêtre New Yorkais, père Christophe. Ils m’avaient tous les deux encouragé pour ne pas laisser cette chose me débrider mais avaient compris mon point de vue de ne pas vouloir mentir. Autant nourrir la bête un minimum et elle vous laissera vivre.

Mais tout cela ne m’aidait pas à détacher mes yeux de l’homme qui venait de faire un plongeon, encore moins à essayer de contrôler ne serais ce qu’un minimum mon bas ventre, encore moins les rougissements qui s’étaient propagés sur mon cou et mon visage. Je fermais les yeux et posais mes paumes sur l’eau avant de me détourner et replonger ma tête sous l’eau pour retourner faire des longueurs. J’étais mal. Je ne pouvais pas me permettre de perdre le contrôle. Une petite demi-heure plus tard j’étais calmé. Malheureusement habitué à la fraicheur de l’eau je ne pouvais compter sur mon amie pour m’aider à retrouver contenance. Enfin au moins ça avait atténué mes rougissements. Je n’avais pas cherché à retrouver l’inconnu. Il ne valait mieux pas. Je me dirigeais vers ma famille. Mes cousins jouaient dans l’eau tandis que les adultes étaient installés en train de discuter. Ma mère me tendit de la nourriture dès que j’arrivais et j’acceptais avec plaisir. Mon oncle me demanda en riant si une nageoire n’avait pas poussé à force de nager. Il marmonna un truc dans sa barbe quand je répondis qu’un chercheur avait réussi à faire pousser une nageoire sur un fœtus mais que celui-ci n’avait pas du nager pour cela. Ils partirent alors en conversation sur l’abomination scientifique qui cassait ou détraquait la création de Dieu. Je détournais la tête, pas intéressé de parler de ça maintenant.

Il se trouva que tourner la tête était une mauvaise idée alors que je revis l’homme marché un peu plus loin vers ses affaires. J’avais arrêté de mâcher, serrant mon sandwich un peu plus fort. J’inspirais et expirait calmement, contrôlant un peu plus mon corps. Sa peau était ruisselante ce qui n’aidait pas à ma concentration. J’allais détourner les yeux quand il se tourna pour s’asseoir face à la mer et dos à moi. Et c’est ce qui fit que je restais braqué sur lui. Une croix. Une croix dans son dos. Pas n’importe quelle croix, mais bien celle du seigneur. Déglutissant je restais focalisé dessus. Une croix… Sur un tel corps… Pour le coup je me retrouvais perdu. Est-ce que cela voulait dire qu’il était un serviteur de Dieu ? Est-ce que c’était un signe que je pouvais ressentir ce que je ressentais pour lui ? Ou peut-être que justement, il était intouchable pour un être comme moi… Lui un ange, moi un démon ? Je ne savais pas. Et je n’aimais pas ne pas savoir. Encore moins être surpris. Ne pas contrôler la situation. Mon cœur s’accéléra. Je n’avais aucune idée d’où trouver les réponses à mes questions. Enfin une partie pourrait se trouver auprès de lui, mais je ne pouvais juste pas l’aborder… Il était… Un ange. Et moi, moi je n’étais pas fait pour lui !

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   24/6/2017, 18:22

Bien qu'il n'était pas un grand sportif, ni adepte ni apte à ça, Virgile aimait beaucoup nager. Ce n'était pas bien compliqué et puis dans des situations comme ça ou il faisait chaud, ça rafraîchissait. Et point positif : il était seul ! On nage tout seul, c'est pas comme du foot ou du basket ou tu joues en équipe. Il n'avait besoin que de l'eau, et la il en avait à profusion.

Il n'aurait su dire combien de temps il avait nagé comme ça. Ce n'était pas une grande nage de folie non plus, pas à un rythme de dingue. Au sien, tranquillement. Mais quand il en eu assez, il se dirigea vers le rivage à la nage, puis une fois qu'il eu pied, marcha dans les vagues avant d'en sortir complètement. Le toxico marcha en direction de ses affaires sur le sable, et alla se poser sur sa serviette avec un petit soupire de contentement. Et bien quel sport ! Un truc de fou ! Il posa ses mains de part et d'autre de sa serviette, s'y appuyant un peu, jambes tendues en avant à regarder l'océan devant lui et … ah merde en fait y'a du soleil ici ! Alors il se tourna pour aller prendre dans son sac à dos ses lunettes de soleil et les mettre sur son nez. Ah ! Ça allait mieux. Il regarda l'horizon, sans penser à grand chose. Hum, c'était cool ici, mieux que dans son studio quasi vide. Et ça va il ne se faisait pas trop chier, pas pour le moment. Il était décidé à profiter de sa journée ici à la plage. Enfin jusqu'à ce qu'il doive partir pour aller bosser.

S'asseyant tranquillement sur sa serviette, Virgile alla une nouvelle fois chercher quelque chose dans son sac, et en sorti rapidement un paquet de clopes et un briquet. Il s'en alluma rapidement une avant de remettre son paquet et briquet la dedans, et de profiter de fumer tranquillement ici. Ah, le paradis ! Cela dit, il y avait un petit truc qui le tracassait. Quelque chose de chelou, ou il ne pourrait mettre de nom dessus … Une impression. Comme la sensation d'avoir un truc sur le dos. Pas de coup de soleil, c'était trop tôt. Alors instinctivement, Virgile avait pivoté rapidement le haut de son corps puis sa tête, et finit par comprendre ce qui le tracassait. En fait il y avait un type qui l'observait. Un type en tenue de surfeur, en compagnie d'autres gens. Mais lui le matait. Peut être c'était la clope qui le gênait ? Bah la plage était assez grande si c'était bien ça ! Virgile se contenta de lui faire un petit signe de tête, comme pour dire «  kesketa ? T'as un problème blanc-bec ? » Ouais, niveau blanc-bec il pouvait parler, c'est sûr … Puis avec la même désinvolture Virgile revint à ses occupations, regardant l'océan en s'en grillant une tranquillement, ne se souciant plus des autres. Lorsqu'il eu terminé de fumer, il bu vite fait un peu d'eau dans la bouteille qu'il avait apporté. Arf, forcément, elle avait un peu chauffé la dedans … un sac en tissu c'est pas hermétique. Ça fait l'affaire. Tout ça étant fait, Virgile s'était relevé pour retourner en direction de l'eau. Sans s'y tremper totalement cela dit. Il s'était arrêté jusqu'à ce que l'eau vienne au niveau de ses chevilles, et le regard baissé, s'amusait de la sensation, gardant un pied au sol et levant de temps en temps l'autre pour s'amuser avec les vagues. C'est beau la maturité.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   24/6/2017, 19:28

Non non non non non non non … Ne te retourne pas !!!!!!! Ok je paniquais. Je faisais quoi moi maintenant ? Il se tourna effectivement vers moi. Il me regarda quelques secondes. Je fis une mini crise de panique intérieure. Non mais je devais avoir l’ai idiot à le fixer comme ça. Mais là… Mon dieu je faisais quoi ? Il me fit un signe de tête et je pris sur moi. Serrant mes muscles abdominaux je me contrôlais pour simplement faire un haussement d’épaules. Un simple haussement d’épaules avant de me détourner comme lui. Mon dieu. Concentre-toi. Je me focalisais sur ma respiration comme je l’avais appris pour garder mon calme. Ma respiration et aussi mes sens. Le touché du sable, la chaleur du soleil, la conversation de ma famille. Tout. Je me concentrais sur tout. Le reste du repas se passa bien. Je restais calme. Mes cousins revinrent vers nous et se jetèrent sur la nourriture. Le tout devint du coup plus turbulent. Je restais en retrait, calme. Une de mes cousine, la plus jeune seulement 5 ans, vint vers moi pour manger loin de ses frères ennuyants. Au début j’avais souvent hésité à la prendre quand elle était petite. A cause de moi ils avaient étés baptisés trois fois et surveillés de près. Mais cela ne semblait pas être un souci familial. Du coup j’avais été rassuré, et intégré aussi d’office, même si je gardais mes distances.

Bientôt on me chargeât d’amener les plus jeunes à l’eau une dernière fois avant de partir. Je m’exécutais simplement, prenant la petite par la main, laissant ses deux frères courir devant moi tandis que mon troisième cousin, venant de mon autre tante marchais à côté de moi. Il m’aimait bien. Allez savoir pourquoi il aimait bien quand je ne comprenais pas le second degré. Les enfants. Je notais du coin de l’œil l’homme tatoué un peu plus loin. Je me fis violent pour garder mon regard focalisé sur l’eau. Mais toute ma bonne volonté n’y fit rien quand je notais qu’il souriait en regardant l’eau. On m’accapara avec un ballon. Malgré que je n’ai pas envie de jouer je devais quand même chercher le ballon quand il partait trop loin. Pas top, j’aurais préféré ne rien faire et rester dans mon coin. Mais bon. Je ne passais pas souvent des journées pareilles en famille. En fait c’était rare. Les fêtes chrétiennes, les journées d’anniversaire. Et les autres jours je me retirais. Je les voyais dimanche matin à la messe aussi même si je pendouillais entre deux églises. L’une ou ma famille se rendait et une autre plus proche de mon logement pour les jours ou je travaillais trop tard le samedi. Du coup je supportais ce moment social forcé. Je supportais et je savourerais encore plus le calme de mon petit appartement.

Je revins très vite au moment présent quand d’un coup la balle partit… dans la mauvaise direction. Très mauvaise direction. Je sprintais d’un coup me disant que je pouvais peut-être la rattraper. Je n’y arrivais pas. La balle cependant ne toucha pas directement l’homme, passant simplement très proche de son visage. Je m’arrêtais à une distance raisonnable. Merde, merde, merde je fais quoi maintenant ? Je rougis doucement et bégayais.

« Dé…désolé ! »

Je me penchai rapidement pour récupérer l’arme du délit qu’on réclamait déjà dans mon dos avec des cris. Je lançais la balle rapidement mais je n’étais pas enclin à bouger. Je me retournais vers lui. De près je voyais qu’il avait des yeux bleus magnifiques. Je réussis à me calmer un peu, frottant l’intérieur de ma paume avec mon pouce. Je déglutis et rajoutais.

« Désolé pour le désagrément. »


Ma voix était plus assurée. Mais je sentis mes joues rougir. Je ne savais que j’aurais dû partir. Un homme si beau, tatoué avec une croix en plus, signe de croyance. Je ne devrais pas trainer avec lui. Surtout vu les émotions qui émergeaient. Mais je... je voulais savoir. Une petite voix me disait d’être égoïste et de rester. Mais j’avais une peur bleue d’écouter cette voix. Je ne voulais plus vivre ce que j’avais vécu enfant. Je ne voulais plus qu’on me rééduque. Et pour ça il fallait que je garde le contrôle.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   24/6/2017, 20:37

Alors qu'il regardait les vagues venir contre ses chevilles, Virgile laissa ses pensées aller et venir dans sa tête. Il pensait à son retour à New York, des choses qui avaient changé ou non depuis. Son meilleur pote Anthony, Tony dans le milieu, avait un peu changé. Un peu grandi et mûri, mais continuait de dealer de la drogue. Certaines connaissances étaient mortes entre temps, d'autre en centre de désintox, et d'autres continuaient leur petite vie de camés. Il repensa aussi à Evelyn. Il n'était jamais allé voir sa tombe jusqu'ici. C'était trop tôt pour lui avant et ça aurait fait trop mal. Voir une amie proche mourir … après tout ce qu'ils avaient vécu, ça lui avait fait mal. Mais aujourd'hui il sentait qu'il pouvait faire ça. Il pouvait le faire. Il n'avait qu'à prendre un allé simple pour la Louisiane et aller lui rendre visite. Il pleurera sûrement cependant. Un de ces jour, il le fera. Vaguement, c'est le cas de le dire, il pensa aussi à son nouveau job. Mais vite fait, ce n'était pas son genre de penser au boulot en dehors de ça.

Mais alors qu'il était en pleine réflexions avec lui même, il vit une balle passer tout près de son visage, le faisant sursauter de ouf ! Oh putain ! La vache ! Hé les gens, doucement y'a des personnes ici qui ont le cœur fragile ! Il regarda en direction d'ou la balle était tombée, pas loin de lui, et entendit quelqu'un qui s'était rapproché de lui en courant. Virgile tourna les yeux et vit un mec planté la. Ah ouais le type d'avant, il reconnaissait son maillot de surfeur … Il ne dit rien quand il s'excusa, en bégayant légèrement, avant de récupérer la balle et la renvoyer vers des mômes plus loin. Sûrement ceux qui étaient avec lui tout à l'heure. Virgile ne bougea pas, le regardant faire et le vit se retourner à nouveau vers lui. Un blond aux yeux bleus, comme lui. Virgile s'arrêta à ça, ne comprenant pas ce qu'il lui voulait. Ah, s'excuser encore une fois. Le toxico le regarda quelques secondes dans les yeux, avant de hausser les épaules.

- C'est bon, je suis pas mort, tout va bien.


C'était pas la fin du monde. Quand bien même il se la serait prit dans la tronche, ou aurait été le mal ? Il aurait coulé les morveux et fin de l'histoire. Il avait survécu à deux overdoses c'est pas ça qui allait l'avoir! Virgile allait couper à la conversation, pensant que tout avait été dit, quand il remarqua un truc sur le mec. Il regarda un peu mieux le type toujours planté la, rapprochant très légèrement son visage du sien.

- Hum par contre … t'es en train de te choper un sale coup de soleil, vieux. T'es tout rouge.


C'est bien beau les tenues de surfeurs, mais ça couvre pas la tête ! Et la au niveau de ses joues, c'était bien rouge.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   24/6/2017, 21:34

Il avait une belle voix. Un timbre grave, rassurant. Il ne semblait pas s’être formalisé du ballon. J’aimais bien. J’aimais trop. Je restais planté la sans bouger. Je n’avais pas de sujet de conversation mais je ne voulais pas bouger. J’aurais peut-être du parce que là je rougissais comme un malade. Au point où il les compara à un coup de soleil. He merde sur le coup je rougissais encore plus. Me faire remarquer, me faire remarquer au point de perdre le contrôle… Enfin j’étais embarrassé. Ce n’était pas une très grande perte de contrôle pour d’autres, mais pour moi c’était déjà suffisant. Quand on est embarrassé rigole, ou on bégaye, ou un se gratte ou on fait des choses idiotes. Je ne pouvais pas me permettre de faire des choses idiotes. Je m’enfonçais un ongle dans la paume pour me contrôler un minimum.

« Je rougis juste, ce n’est pas un coup de soleil. »


J’étais de retour. Mon moi contrôlé. Calme, sans humour, sans second degré, avec ses habitudes. Je respirais intérieurement. Je pouvais gérer. J’aurais adoré pousser un bouton pause. Un bouton pause et courir alerter James. Un ami gay pour m’aider à parler à un homme qui me faisait de l’effet. Au moins j’étais bien entouré pour me guider. Bien entouré et je savais que je pouvais compter sur mes amis. Mais la de suite j’étais seul. Je pensais à son tatouage. Pendant que j’étais en contrôle, pourquoi ne pas en profiter pour réparer mon petit faux pas de tout à l’heure ?

« J’ai remarqué votre tatouage tantôt. Vous êtes croyant vous aussi ? »

Autant entamer la conversation sur un sujet que je maîtrise, que je connais. Un sujet ou je peux facilement répondre. Avec ma famille la bible c’est du connu. Mais le mec il était un inconnu. Et du coup j’avais une chance sur deux de savoir comment réagir. Mais je pouvais tenter le coup. Il n’y avait rien de mal à parler à quelqu’un ? Parler un étranger plein de gens le faisait tous les jours. Alors pourquoi pas moi… peut-être que la croix était vraiment un signe… peut-être que j’avais le droit de parler avec ce gars ? Après tout je n’avais jamais été aussi perturbé par un autre homme alors que je savais mon attirance.


......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   24/6/2017, 21:49

Pas un coup de soleil mais un rougissement ? Ah oui en effet, il lui semblait avoir bien rougi en l'espace de quelques secondes ! Ok alors mais pourquoi il rougissait ? Pff ! Aucune idée, et la il s'en fichait un peu.

- Hum …. ok alors.


Voila fin de l'histoire. Si c'était le kiff du gars de se mettre à rougir pour un rien, soit. Qui était il pour juger de toute manière. Ils n'étaient que deux types qui discutaient au bord de la plage, avec l'eau venant leur lécher les chevilles. Et le soleil leur réchauffant la peau. Euh, celle de Virgile surtout, puisque le type était pas très exposé. Au moins il s'évite un cancer de la peau le gars. Et ouais, il semblerait qu'il se soit trouvé un pote de parlotte aujourd'hui. Ça ne le dérangeait pas. Après tout avec son job il avait l'habitude des étrangers venant lui taper la causette, le confondant des fois avec leur psy. Un psy qui vous sers des verres et ne vous donne pas de solution, certes. Son tatouage ? Ah, c'est pour ça qu'il le regardait tout à l'heure ? D'accord. Mais … Virgile laissa planer un léger silence après qu'il lui ait demandé s'il était croyant. Puis, il laissa un pouffement amusé lui échapper.

- Désolé, c'est juste que …


Il regarda ailleurs, pas mal amusé de sa question. S'il était croyant. Oui, il avait noté le vous aussi, merci, il savait ce que ça sous entendait. Mais lui, il était croyant ?

- Si tu me demande si je crois à un soit-disant Dieu bienveillant, plein d'amour qui répands la justice et la gentillesse parmi les hommes, qui veille sur eux … Ma réponse est non. Définitivement non.


Ok, admettons qu'il y ait un truc muche en haut, peut importe son nom. Expliquez-lui alors pourquoi des gens souffraient ? Pourquoi le monde était tel qu'il était ? Pourquoi les gens étaient si mauvais ? Le monde si pourri ? Pourquoi des gamins comme lui le fut, avaient tellement souffert et souffrait encore ? Ou bien il y avait quelqu'un, mais il s'en foutait. Il regarda à nouveau le mec, puis continua d'un ton tranquille :

- J'ai pas du tout la prétention d'avoir la science infuse cela dit. C'est juste ce que moi, simple type qui passe par la, pense. Libre à toi de croire qu'il y a quelqu'un la haut qui approuve tout ce qui se passe ici.


Il n'avait pas la prétention de vouloir imposer ses croyances aux autres. Il en avait assez souffert lui même, ce n'était pas pour perpétuer cette erreur. Du coup, en bon non croyant, il avait une croix de tatouée. Normal.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   24/6/2017, 22:36

Je crois que je l’appréciais. Il ne partait pas dans des grands discours ni ne posais de questions en plus qui auraient pu accentuer mon rougissement. Il acceptait juste. J’avais vu beaucoup de réaction face à mes réponses ou réactions. Mais lui il la prenait juste comme ça. J’appréciais. L’envie de sourire me pris, mais au final… Au final je me retins de sourire, rester neutre en toute circonstances. Je demandais alors pour le tatouage. Et il ria. Je fus surpris. Pourquoi rire ? Je n’étais pas drôle. Il parla ensuite.

Il ne croyait pas. Bon. J’étais surpris. Cependant il avait cette crois… je l’avais prise pour un signe. Je la prenais toujours un signe. Un signe que je ne devais pas toucher cet ange. Comme un homme comme lui ne pourrait ne pas être un ange ? Un ange n’était pas obligatoirement croyant… peut-être qu’il ne le savait pas encore qu’il en était un. Je fus sortit de mon petit questionnement interne quand il rajouta sa phrase. Je fus étonné qu’il soit tolérant. Beaucoup de gens s’arrêtent à : ‘ je ne crois pas, tu es un coincé pour aller tous les dimanches à la messe’. Hors lui il donnait simplement son avis. Sans plus. J’en profitais pour donner le mien.

« Je suis croyant. Je crois en un Dieu, en des anges, en des miracles, en des démons… Mais je ne crois pas en ce que les hommes font de ce Dieu. Pas tout du moins. »

Je restais planté là. On avait échangé avis. Je n’étais pas doué en échanges humains, je m’en rendais compte.

« Et du coup le tatouage, ça te viens d’où ? »

Je voulais savoir, je voulais comprendre. Peut-être que c’était un ange sans le savoir ? Une infime partie de moi me disais qu’il était peut-être là pour sauver quelqu’un… me sauver moi. Moi je taisais cette voix. Je n’étais pas quelqu’un qu’on sauve. Je n’étais pas quelqu’un qui avait la prétention de penser que Dieu enverrait un ange, un bel enge en plus, pour moi. Il ne devait pas être là pour me sauver. Il devait peut-être protéger ma famille de moi ? Peut-être que j’allais craquer un de ces jour et qu’il était là pour les sauver ? C’était pour ça que je le croisais par hasard aujourd’hui, certainement pour le mettre en lien avec ma famille pour qu’il puisse les protéger.

« Désolé de vous demander ça en plus, mais vous voulez manger quelque chose ? Nous avons des sandwichs en trop et nous n’aimons pas le gaspillage. »

J’avais noté aussi qu’il me tutoyait mais je restais sur le vouvoiement. J’étais de plus en plus persuadé que cette idée était la bonne. Il était là pour sauver sa famille, la sauver de moi. Autant que je lui facilite la tâche. Cependant je lui devais un certains respects. Du coup je continuais de le vouvoyer. Peut-être qu’il ne savait pas qu’il devait sauver ma famille ? Peut-être qu’il le savait par contre et qu’il savait que je n’étais pas bon ? Au moment où je pensais ça une goutte d’eau tomba de ses cheveux et dégoulina sur sa peau. Je relevais les yeux vers les sien essayant de garder mon contrôle. Je n’avais jamais été débridé, jamais je n’avais été intime avec quelqu’un, jamais je ne m’étais permis de regarder un porno ou quoi que ce soit s’y rapportant. Alors qu’on me dise pourquoi je trouvais cette goute sensuelle…. Cette homme devait nous sauver, pas me damner !

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   24/6/2017, 23:04

C'est bien ce qu'il lui avait semblé, le gars était donc un croyant. Le mec croyait en tout le tintouin en plus. Anges, démons, miracles, licornes … Non, la il était moqueur. Parce que franchement, ça lui était égal de savoir ce qu'un type sorti d'il ne savait ou pense de la religion. Il était tolérant, voilà. Alors il avait juste hoché la tête. Ah ! Et il revenait sur l'histoire du tatouage, d'ou ça lui venait. Virgile plissa les lèvres, pas certain de raconter la suite, d'en avoir envie ou non.

- Hum … c'est une longue histoire …


Raconter à un inconnu croyant qu'il s'était fait tatouer une croix quand il était en train de planer, c'était franchement une idée moisie de ouf.

- Qui sait ! Si un jour on se recroise, ici ou ailleurs, peut être que je te raconterais cette merveilleuse histoire qu'est celle de mon tatouage !


Soyons fous ! En disant ça, le gars ne se mouillait pas trop. Oui, ses pieds l'étaient par l'eau. Mais quelles étaient les chances de recroiser un type inconnu dans une si grande ville que New York ? Ouais, il doit y avoir un chiffre calculé et vérifié quelque part... Mais il ne le connaissait pas. Et tiens tiens tiens ! De la bouffe gratuite ? Ah non mais il ne faut pas lui en dire plus ! Aussitôt il eu un sourire enjoué.

- Ouais j'ai pas apporté de quoi manger, et j'avoue que le grand air ça creuse ! Alors je veux bien. C'est cool mec, merci.


Hé, la bonté des petits samaritains avait des avantages ! Aucune idée la aussi si c'était bien par peur de gaspiller, mais tout ce qu'il retenait c'était qu'il mangerait à l'oeil ! Hé oui … les temps sont durs. Son job de barman suffisait à ce qu'il vive normalement, selon ses critères. Mais la drogue, c'est pas donné. Alors outre des petits boulots en plus de ci de la, il se retrouvait souvent à se serrer la ceinture. Cet acte de bonté spontané était on ne peut plus bienvenu.

- Au fait moi c'est Virgile. Ouais, comme le poète, le gars qui a guidé Dante en Enfer. Et toi ?


Pour continuer avec cette discussion sur la religion et tout. Et ouais mes gars ! C'est pas parce que Virgile était un camé de première, petit barman de rien du tout, qu'il n'avait aucune culture ! Ça lui était déjà arrivé d'ouvrir des livres, et il a même été a l'école ! …. Dingue comme on devait se justifier de connaître un truc dans son cas … Mais oui, Virgile comme le poète que Dante avait choisi comme guide lors de sa traversée des Enfers. Mais il ne savait pas si c'était pour ça qu'il s'appelait ainsi.

- Bon alors, on va casser la croûte ? C'est tes vieux la bas ?

A la première partie de sa phrase, il avait relevé la main pour donner une petite tape amicale sur le bras du type, se voulant entraînante.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   25/6/2017, 15:10

Il ne voulait pas me dire d’où venait son tatouage. Et moi qui étais de plus en plus persuadé qu’il était là pour sauver ma famille je me demandais s’il en était conscient ou non. Mais je n’allais certainement jamais lui demande quoi que ce soit en lien avec ça. J’étais déjà possédé, mais certainement pas un cas à mettre dans une maison de fous. Qui sait ce que les médicaments me feraient… L’église et moi-même nous faisions un excellent barrage nous même sans qu’une camisole ne soit nécessaire.

Du coup je m’étais dit que ça pourrait être bien de le rapprocher de ma famille. Il semblait enchanté à l’annonce de la nourriture. Cette fois alors que son entrain me donnait envie de rire, je ne me permis qu’un léger sourire. Il n’y avait aucun mal à sourire à un ange du seigneur non ? Je notais qu’on passait de ‘tu’ à ‘mec’. Je ne m’en formalisais pas. Virgile de son prénom ? Je hochais la tête quand il parla de Dante et de son enfer. Bien sûr que je connaissais l’œuvre, quelqu’un comme moi n’en avait pas le choix.

« Moi c’est Luke, d’après l’évangéliste. Ma famille prend ce genre de choses très au sérieux. Tu peux te moquer si tu veux. »

Je n’avais pas parlé de manière hostile. Calme comme toujours. Mais je pensais chaque mot. J’avais l’habitude qu’on se moque. Ou qu’on trouve mon prénom ringard. Enfin. Du coup je sursautais légèrement quand même quand il accompagna sa question sur ‘mes vieux’ avec une petite tape. Je ne relevais pas plus que ça hochant simplement la tête et me mettant à marcher en direction de mes parents. Je me préparais à la scène. Simple : je le dépose face à ma famille, ils lui parlent et moi je reste silencieux. Ils feront toute la discussion pour moi d’office. Tout se passera bien. Je vérifiais mes cousins du coin de l’œil qui, nous voyant retourner se mirent en route aussi en chahutant. A la fois j’espérais me tromper sur mon hypothèse comme quoi Virgile était là pour les sauver, parce que ça impliquerait que je ne sois pas assez fort. D’un autre côté j’espérais qu’elle soit vraie, de ce fait rien ne leur arriverait.

Nous arrivâmes vites auprès des autres. Et je présentais vite fais mon accompagnant, parlant du surplus à ma mère qui s’empressa de libérer la place à côté  d’elle pour permettre à Virgile de s’asseoir. Mon oncle sortit quatre bières de la glacière pour le coup, comptant trois pour mon père et mes deux oncles et une pour l’invité. Moi je n’y toucherais sous aucun prétexte. Je m’installais face à lui, compliquant ainsi le fait de discuter nous deux, mais cela m'arrangeait. ce n'était pas moi qu'il devait protéger. Ma tante se mit aussi à lui proposer de la crème solaire. Ma famille était la générosité incarnée. Suivre la parole de Dieu, aimer son prochain… Et si jamais le prochain n’était pas un agneau il se retrouvera en enfer et il ne fallait pas s’en formaliser plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   25/6/2017, 15:36

Luke alors. Ok c'était noté mec. Ah ouais par contre sa famille était vraiment orientée religion de ouf ! Si c'était pour ça qu'ils l'avait appelé Luke, c'est clair que les gars étaient très penchés religion.... Par contre se moquer … Virgile haussa les épaules, l'air désinvolte.

- Bof … C'est ton prénom, et c'est pas toi qui l'a choisi de toute. Pourquoi je me moquerais ?


Ouais lui il détestait les trucs religieux et tout, mais il n'allait pas se foutre ouvertement de la gueule des mecs bien gentils qui rentrent dans le moule de la société ! Ils faisaient ce qu'ils voulaient, c'est tout. Et puis ces gens la allaient peut être lui filer de la bouffe gratuite, ce serait malvenu de se moquer d'eux ainsi. Puis Luke semblait être un bon bougre non ? Peut être un peu coincé mais pas méchant au premier abord.

Virgile suivit son nouveau pote jusqu'au campement de sa famille, et à peine fut-il présenté à eux que celle qui était la mère de Luke lui fit une petite place à coté d'elle. Saluant tout le monde, il prit place la ou on lui avait fait de la place, face à Luke qui s'était assis sagement. Face à lui. Il aurait pensé vu que c'était tout de même l'invité de Luke qu'il allait rester à coté de lui, mais soit. Virgile était un grand garçon, il devrait pouvoir s'en sortir ! Wow ! De la bière en plus ! Il accepta avec joie, remerciant l'homme qui lui en tendit une. Et bien dites donc, c'était sympa. Et une femme, une tante sûrement, lui proposa même de la crème solaire. Prochaine étape, l'adoption.

- Ne vous embêtez pas pour ça, merci. C'est déjà gentil à vous pour l'invitation, je ne voudrais pas abuser non plus.


- Ne soyez pas gêné jeune homme, vous êtes un invité de Luke après tout.


- C'est vrai. Merci, Luke.


Il tourna la tête vers Luke, enfin regarda face à lui, puis capta son regard pour lui adresser un sourire sympathique. Hey quoi ? On a jamais dit que Virgile mordait. Sérieusement c'était un type cool dans le fond ! Qui savait se montrer reconnaissant quand on était cool avec lui aussi. Il prit une gorgée de bière, appréciant la fraîcheur de la boisson, avant de tout naturellement se mettre à discuter avec ces gens. Ce n'est pas parce qu'ils avaient une façon de penser différente de la sienne qu'il devait leur cracher à la gueule.

- Alors, vous faites quoi de beau ? Vous profitez du beau temps en famille ?


Il jeta également un regard vers les gamins qui jouaient au ballon plus loin, ayant compris qu'ils devaient tous faire partie de la même mifa.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   25/6/2017, 16:42

J’appréciais ses réactions. Enfin j’étais surpris avant toutes choses. Il n’avait pas les réactions auxquels je m’attendais. Mais j’appréciais. C’était une surprise… agréable. Je le présentais à ma famille et là j’étais plus dans mon élément. Je savais comment réagir, je savais me tenir discret, éviter un embarras. Virgile me remercia et je hochais la tête essayant d’éviter de penser aux frissons qui me parcoururent le dos. Je ne devrais pas ressentir ça juste pour un merci. Même accompagné d’un sourire… un très beau sourire.

Je fus étonnamment surpris quand il entama la conversation. Il ne fit aucune allusion d’une quelconque moquerie, bien au contraire. Il entama une conversation sympathique, papotant du beau temps, demandant si nous étions en vacances. Il se mélangeât rapidement à la famille. Ma mère avait l’art de poser les bonnes questions pour apprendre à connaître quelqu’un. Pas trop intrusives, ni curieuses. Et elle enchainait en donnant elle-même des informations en retour de sorte que la personne ne se sente jamais comme dans un interrogatoire. Du coup ce fut un bon moment où je pus observer les autres rires, faire des blagues, passer du bon temps. Je souriais de temps en temps, participant juste ce qu’il fallait.

Maintenant que le choc était passé, et que Virgile semblait être un homme normal, je me demandais si je n’avais pas sur réagit. Pas quant à sa beauté, il était bel homme. Mais pour cette histoire d’ange. Est-ce que ça ne pourrait pas simplement être un beau hasard ? Mais la croix tatouée… Un signe du seigneur sur un si bel homme ça ne pouvait pas dire n’importe quoi ? Ca ne pouvait pas rien dire ? Si ? Je décidais de savourer en quelque sorte ce moment. Je ne le verrais certainement plus jamais soyons réaliste… N’empêche je me promis intérieurement que si jamais je le recroisais, peut-être que ... Enfin non ! Si jamais je le recroise par hasard, je l’inviterai boire un verre. Mon estomac se tordit à l’idée, un petit frisson dans le dos en prime. Je rougis rien qu’à l’idée de l’inviter. Mais bon, qu’elles étaient les chances de le recroiser dans la ville qu’était la grosse pomme ?!
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   25/6/2017, 17:01

Cette famille avait beau être des religieux et croyants profonds, bah au premier abord ils étaient plutôt cool comme gens. Ils partageaient leur bouffe avec un parfait inconnu, et ils discutaient de tout et de rien. C'est sûr que Virgile était la pour profiter de l'eau, mais aussi passer le temps avant qu'il n'aille bosser, se faisant chier chez lui. De toute manière, il n'était pas certain du tout de les revoir, alors en attendant, il profita de ce petit moment à glandouiller avec tout ce beau monde ainsi que .. Luke. C'était étrange, parce que c'était lui qui avait initié la conversation, lui qui l'avait aussi invité à se joindre à eux. Mais il se contentait de rester la sans parler. Des fois Virgile captait son regard sur lui, mais il ne s'en formalisa pas. Nouvelle tête après tout. Mais qu'il ne dise rien du tout était quand même zarbi non ? Bon, il était mal barré pour dire que quelqu'un était étrange. Enfin c'est pas ça, on papote on papote, mais Virgile n'avait pas toute la journée.

- Bon ! Pas que ce n'est pas sympa de discuter avec vous tous, mais le devoir m'appelle !


Il ne travaillait que ce soir c'est sûr. Mais d'abord il devait rentrer chez lui, prendre une douche pour retirer le sel de sa peau et de ses cheveux, se rendre présentable, et puis aller au boulot … Ajoutez quelques courses qu'il devait faire au passage et le temps passait très vite. Il se releva de sa petite place et salua tout ce beau monde.

- Merci pour l'accueil, et puis profitez bien encore de la plage, c'est une super journée pour ça aujourd'hui.

Avant que plein de monde n'arrive sûrement, la c'était encore super. Il tourna ensuite la tête vers Luke et lui fit un signe de tête pour le saluer aussi, avant de laisser tout le monde et retourner à son campement de base. Puisqu'il était sec, Virgile se rhabilla et une fois cela fait, remit ses affaires dans son sac et quitta la plage, non sans saluer une dernière fois de la main cette petite famille. Il en profita pour s'allumer une clope au passage, se rendant à l'arrêt de metro le plus proche pour pouvoir faire le chemin en sens inverse. Sérieux pourquoi se payer une voiture quand tout est si bien fait dans ce sens ? C'est rafraîchi et son estomac d'anorexique rempli qu'il se dirigea vers chez lui, pour continuer sa vie.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Baywatch [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baywatch [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Natural :: Coney Island-
Sauter vers: