AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pendant ce temps là a pouilleux land [Luke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 22
● Date de naissance : 11/04/2000
● Age : 17
● Originaire de : Chicago
● A NY Depuis : juillet 2008
● Emploi/Etudes : Lycéen
● Theme Musical : a venir
● Avatar : Dean Geyer
● DC : Rain, Alby & Kyle

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Pendant ce temps là a pouilleux land [Luke]   28/6/2017, 18:09

Aujourd’hui j’avais fait un truc de fou ! Depuis un mois, depuis la mort de ma mère, que j’avais ce truc en tête, je l’avais enfin fait. J’avais été rencontré mon géniteur. Enfin si c’était bien lui. D’après les papiers laissé par ma mère oui mais c’est qu’avec son beau discourt il m’avait foutu le doute le con. A la base, j’étais parti vainqueur, prêt à le faire chanter, le dépouiller d’un peu de blé en échange de ma disparition mais voilà que le vieux m’avait fait tout un discourt sur le fait que mon acte de naissance n’attestait en rien que j’étais bien son gosse et m’avait envoyé faire un test de paternité. Le pire c’est que je l’avais fait, je revenais juste de la clinique là. J’avais encore le gout du coton tige dans ma bouche.

Et maintenant que faire ? Je n’avais pas envie de zoné en ville aujourd’hui ni de rentrer direct au foyer d’accueil. De toute façon à cette heure si je devrais être en cours. Si je rentrais maintenant, j’allais encore me faire engueuler. Pourtant ce n’était pas un secret que je n’allais pas en cours. C’était déjà le cas quand ma mère était là et d’autant plus depuis qu’elle ne l’était plus. Si Carter, mon éducateur, apprenait que j’avais encore séché j’allais me faire tuer. Enfin bon, il le sera bien tôt au tard mais en attendant je pouvais bien profiter de ma journée.

Finalement, sans même y réfléchir, sans y faire attention, mes pas m’avais guidé jusqu’à la maison pour jeune du quartier d’Harlem. Un de ses endroits pour jeune paumé comme moi ou on passe notre temps à faire du sport ou d’autre activité plus chiante mais où il est mieux d’être que de trainé dans la rue a dealer de la drogue ou voler des voitures. J’avais testé les deux et l’un comme l’autre ne m’avait pas réussi. J’avais du bol d’être mineur mais je savais bien qu’on ne me pardonnerait pas une nouvelle connerie alors pour le moment je préférais me tenir à carreaux.

Etrangement aujourd’hui il n’y avait pas trop de monde. Quelques gars faisaient un basket devant le bâtiment, deux qui se faisait un petit round de boxe sous la surveillance d’un coach bénévole, un autre gars qui lisait dans son coin. Relevant la capuche de mon sweat sur ma tête, j’avais en même temps tourné celle-ci vers le fond de la salle, repérant une figure connu, celle de Luke, un de bénévole du centre. Machinalement, j’étais partie en sa direction, me disant qu’avec lui je pourrais discuter un peu de tout et de rien. On n’était pas vraiment pote mais vu que c’était le plus jeune des cadres, c’était avec lui que je m’entendais le plus. Il était sympa et abordable sans être prise de tête. C’était agréable de passé du temps en sa compagnie.

- Yo. Tu fou quoi ?

J’avais demandé ça en arrivant sans son dos, capuche toujours visé sur la tête tout en allant prendre place sur une chaise levant mes pieds pour aller les poser sur la table qui se trouvait devant moi.

......................................................................................................................................................


SHAWN WHELAN
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 103
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Imagine Dragons ~ Demons (III)
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena/Liam


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pendant ce temps là a pouilleux land [Luke]   28/6/2017, 20:56

Aujourd’hui je travaillais dans la maison pour jeune du quartier d’Harlem. J’y travaillais en tant que bénévole depuis trois ans. Mon oncle y travaillait aussi mais vu qu’il était plus sportif il était impliqué dans les activités plus actives. Moi je me contentais, et était très bien avec ça, de préparer des soirées vidéos, mettre des trucs à dispositions, gérer un peu l’administratif et la coordination quand on organisait des trucs et puis j’étais aussi souvent une bonne oreille. J’étais calme, j’étais sans préjugés, mais je ne m’emportais jamais. Je ne riais pas, je ne pleurais pas j’étais le gars à qui on pouvait parler, sans qu’il soit le fort devant qui tout le monde tremble ou encore le faible qu’on fait pleurer pour le plaisir.

Journée assez calme j’étais en train de faire l’inventaire de la petite bibliothèque de la pièce centrale. En fait je vérifiais juste l’état des bouquins et regarder ce qu’il y avait pour éventuellement proposer des ouvrages à rajouter. Je me retournais une fois que j’entendis une voix dans mon dos. Shawn. Je fis un simple geste de la tête. Je ne relevais pas son vocabulaire, en sois il n’était pas mal polis vis-à-vis de moi. Juste un certain manque de finesse. Je levais la main qui tenait mon calepin avec la liste des livres et haussais les épaules.

« Inventaire de bibliothèque. Si tu as des propositions, fais le moi savoir. Au fait ! Il y une séance pour les gardiens demain soir, vu que c’est une des dernière j’ai des places comme d’habitude, ça te tente ? »


Le cinéma ou je travaillais nous laissais voir les films qui étaient sur le point de se faire retirer du programme, n’attirant plus les gens. Et vu qu’on savait que je bossais bénévolement dans un centre pour jeunes on me permettait d’offrir ma place de temps en temps, tant que la personne ne faisait pas des bêtises. D’autres de mes collègues y allaient avec de la famille, ou avec un rencard mais je suppose que c’est le côté délinquant qui posait problème. Connaissant les goûts de Shawn je m’étais dit que ça pourrait lui faire plaisir.  Je posais mes outils sur la table, avant d’en faire le tour, dégageant la capuche de Shawn d’un simple coup de main, pour prendre une bouteille d’eau. En revenant je tapotais ses jambes pour qu’il les vires, m’asseyant moi-même à la table  face à lui.

« S’il te plait. »

Je fis un geste pour montrer que je parlais des jambes avant de boire une gorgée et me tourner vers lui.

« ET toi, ta journée ? »

Ma question était dite sur le ton de la conversation. Je savais bien qu’il aurait dû aller à l’école, tout comme je savais que son tuteur allait faire une scène. Mais j’étais de l’avis, et cet avis s’était retrouvé confirmé depuis que je travaillais ici, que de fermer les yeux de temps en temps était mieux que de sermonner sans relâche. Et puis je pourrais peut-être l’aider qui sait.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 22
● Date de naissance : 11/04/2000
● Age : 17
● Originaire de : Chicago
● A NY Depuis : juillet 2008
● Emploi/Etudes : Lycéen
● Theme Musical : a venir
● Avatar : Dean Geyer
● DC : Rain, Alby & Kyle

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pendant ce temps là a pouilleux land [Luke]   28/6/2017, 22:02

Des propositions de bouquins … a par y rajouté des trucs de cul je n’avais pas tellement d’idée en tête. Moi et les bouquins ça faisait deux. Par contre la proposition qui suivit était beaucoup plus intéressante, au point d’en faire transparaitre un petit sourire sur ma mine renfrogné.

- Oué ! Cool, merci !

Un des trucs pourquoi j’aimais bien Luke aussi. Le fait qu’il me permette de profité de ses avantages au cinéma ou il bossait. C’était sympa de pensé à moi quand il pouvait. Fallait bien partager avec tout le monde dans le centre, ceux qui foutait pas la merde du moins, mais sans vouloir me la pété il me semblait bien que j’étais plus souvent invité que les autres. Et c’était cool. Le ciné c’était un truc qui me plaisait et me permettait de me vider la tête. Et ça, ce n’était pas du luxe.

Plongé dans les réjouissances de cette futur bonne soirée qui allait bien me changé les idées de celle du jour, je n’avais pas fait attention au fait que Luke c’était approché de moi pour me retirer ma capuche, ce n’était qu’en la sentant tombé sur les épaules que j’avais capté la chose, répondant d’un simple « tss » agacé en le regardant d’un air faussement mauvais, le tout plus pour le genre qu’autre chose.

- Raah …

Râlais-je à nouveau bien qu’à nouveau plus pour la forme qu’autre chose vu que j’avais rapidement retiré mes jambes de la table avant d’un peu mieux me redressé sur ma chaise.

- Hum, pas grand-chose …

Bien qu’en réalité si, il y avait plein de chose dont j’avais envie de parler et en même temps que je ne voulais pas dire. Depuis un mois, depuis la mort de ma mère, je m’étais pas mal renfermé sur moi-même, plus que je ne l’étais déjà. Bien que sociable et toujours assez entouré, je n’étais pas quelqu’un de très loquace, du moins à part quand je m’engueulais, me battait. Je n’avais parlé à personne de mon acte de naissance retrouvé, de ce père retrouvé. Je ne parlais de rien a par de futilité.

- … J’ai fait une rencontre étrange aujourd’hui … Mais je n’ai pas envie d’en parler.

« Tien tu sais je t’ai toujours dit que je n’avais pas de père ? Et bah en fait si ! J’ai un père et même qu’il est plein aux as ! Sur que c’est le genre de mec a se torché avec des billets de 500 même. Et pourtant ce connard a même pas voulu me passer un peu de fric sans que j’aille faire un putain de teste Adn, non mais t’y crois quoi ? Quel enfoiré ! » Voilà tout ce que j’avais envie de dire mais pourtant je ne disais rien. C’était trop compliqué encore dans ma tête pour que j’en parle à qui que ce soit et si je devais en parlé ça serait sans doute à Carter en premier.

- Elle revient quand la p’tite stagiaire des assist social qui t’aidé pour les cours de soutien ? Elle était grave bandante celle-là !

Parler de banalité pour changer de discussion c’était mon truc, d’autant plus que là c’était une vraie question. Elle était vraiment sex cette meuf. Alors que je vais pas en cours j’avais passé pas loin de 4heures de soutien avec elle alors que d’habitude j’en faisais jamais.

......................................................................................................................................................


SHAWN WHELAN
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 103
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Imagine Dragons ~ Demons (III)
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena/Liam


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pendant ce temps là a pouilleux land [Luke]   28/6/2017, 23:01

Je souris alors que je voyais que je lui avais fait plaisir. C’était une petite victoire interne, offrir un peu de répit à ces jeunes, les aider à trouver une certaine paix. Je hochais la tête, lui faisant comprendre que c’était avec plaisir. Je fus aussi content de voir qu’il se redressait. Je me disais que c’était mieux pour une conversation entre personne civilisées. Et je crois qu’on fond les jeunes appréciaient aussi être traité avec respect. Je penchais la tête alors qu’il répondit à ma question. Pas grand-chose ? Pourquoi pas. Je le regardais cependant quand il me parla de rencontre étrange. Je hochais la tête lui laissant son jardin secret. J’étais le dernier qui allait pousser, en ayant moi-même un, de jardin secret.

« Evites juste d’attendre trop longtemps si jamais tu as des ennuis. Tu sais bien que je ne suis pas Patrick ! »


Ah Patrick. Moralisateur dans l’âme. Dur, il gérait le centre en partie. Il était de l’école militaire, un gars dans la cinquantaine qui aimait l’ordre, la discipline. Il avait l’art de faire des discours moralisant et menaçants pour essayer de garder les jeunes dans leurs rangs. Pour certains c’était ce qu’il fallait, pour d’autres… Shawn n’avait certainement pas besoin qu’on lui rabatte les oreilles avec des sermons alors qu’il avait perdu sa mère et se retrouvais seul ici. Je repris une gorgée alors qu’il changeait de sujet. Roulant des yeux je souris calmement.

« Elle reviendra pas, malheureusement. Elle a trouvé une place ailleurs. Mais Dimitri à son numéro je crois, si jamais tu as besoin qu’elle t’explique quelque chose. »


Evitons de dire que Dimitri avait aussi un rendez-vous avec elle.

« C’est quand même fous ce que vous avez tous avec les filles. Vous pouvez faire milles et un coup d’habitude mais dès qu’une jolie fille s’approche votre énergie semble canaliser pour la séduire. Je me demande parfois s’il ne suffirait pas ‘engager des prostituées pour vous calmer un peu. Après tout Jésus avait peut-être raison de pardonner à Marie Magdeleine. »


Je fis un geste des mains en mode, pourquoi pas. Certains gamins aimaient bien philosopher avec moi sur la bible, la religion, certaines essayaient de me poser de question essayant de dénigrer mon Dieu ou encore me mettre en doute. D’autres se posaient juste des questions. De temps en temps j’en discutais aussi avec le jeune homme face à moi. Mais vu que mon protégé avait changé de sujet autant en changer aussi.

« Au fait, la liste des endroits pour les jobs d’été est presque prête. Tu sais déjà si tu veux travailler ou pas ? »


C’était en effet proposé par le centre. Certains endroits acceptaient de prendre en charge les jeunes, histoire de les occuper. Le cinéma ou je travaillais ne le faisait pas, mais il y en avait d’autres. Je me demandais si Shawn allait postuler.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 22
● Date de naissance : 11/04/2000
● Age : 17
● Originaire de : Chicago
● A NY Depuis : juillet 2008
● Emploi/Etudes : Lycéen
● Theme Musical : a venir
● Avatar : Dean Geyer
● DC : Rain, Alby & Kyle

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pendant ce temps là a pouilleux land [Luke]   29/6/2017, 16:35

- C’est bon t’inquiète j’ai pas d’ennuis.

Pas pour le moment en tout cas. C’est sûr que suivant comment tournera cette histoire ça ne sera pas la même mais dans l’immédiat ça allait, je pouvais gérer ça seul. Mais oui, à choisir c’est sûr que j’irais plus vers Luke pour parler de cette histoire que vers Patrick. Pas que je n’aimais pas spécialement le mec mais je n’avais pas pour autant un bon feeling avec lui. Puis avec toutes les casseroles que je me trainais, tous les coups que j’avais pu faire, on s’était déjà accroché plusieurs fois tous les deux. Ça c’était tassé entre temps mais je préférerais tout de même gardé mes distances.

- Ah merde. Et il ne me le donnera jamais ce sale rat !

S’il avait réussi à chopé son numéro ce n’était surement pas pour le partager avec d’autres. Bon et bien tempi, je continuerais de pensé à elle tard le soir sous la couette. Distrait par mes pensées impures, j’écoutais tout de même le petit discourt de Luke qui me faisait sourire en coin. C’était bien vrai que des qu’une fille trainait dans le coin on était tous comme des coqs a roucoulé autour d’elle en espérant être l’heureux élu. Par contre mon sourire c’était vite dissipé en entendant Luke parler de prostituer. S’imaginer passé un très bon moment avec une fille et pensé soudainement a sa mère, rien de mieux pour vous refroidir. Luke ne savait pas pour ma mère, du moins apparemment non. Vu le nombre de fois où je m’étais battu ici avec des mecs qui me traitaient de fils de pute je pensais que ça avait fait le tour. Apparemment non. Ou sinon il était très con.

- T’es chelou toi. Proposé à des ados de fantasmé sur des putes …

Sur maman quoi ! Tordu ce mec. Enfin bref, passant outre et ne voulant pas rentrer dans plus de détail étrange, j’étais content de Luke ne change de sujet en parlant de job d’été à venir.

- Pfff, non aucune idée. Mais de toute façon je vais surement avoir une grosse rentrer d’argent à venir – rien d’illégal t’inquiète – à venir donc je verrais à ce moment-là. Peut-être un boulot dans un café ou un truc du genre.

Quoi que. Pas sûr que je sois bien capable de gardé mon calme avec des gens chiant. En fait ce qu’il me faudrait ça serait un boulot sans trop de contact humain. Un truc ou on ne risquait pas de trop me mal parler.

- t’as fait quoi comme boulot toi avant d’être au cinéma ?

Si tenté qu’il est eu d’autre taff. Après tout il était jeune donc peut être que sorti d’école ça avait été son premier travail.

......................................................................................................................................................


SHAWN WHELAN
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 103
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Imagine Dragons ~ Demons (III)
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena/Liam


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pendant ce temps là a pouilleux land [Luke]   30/6/2017, 11:02

J’espérais sincèrement qu’il n’ait pas d‘ennuis. Loin d’être un mauvais gars Shawn devait quand même faire attention. Il pouvait basculer facilement. Une mauvaise rencontre, une opportunité et le voilà partit. Et il était loin d’être le seul. L’opportunité faisait le délinquant. On passa à une conversation plus légère. Je le regardais cependant désapprobateur quand il me dit encourager les ados fantasmer sur les ‘putes’. Je secouais la tête désapprobateur, mais ne me sentant pas d’humeur à parlementé sur ça je n’approfondis pas. En sois je n’encourageais pas les jeunes à fantasmer sur les prostituées mais je me disais qu’elles étaient utiles à la société. Depuis la nuit des temps les prostituées existent et depuis bien longtemps elles sont essentielles à la vie en société. Plaisant les rois de passages dans l’antiquité, apaisant les cœurs des soldats, servant de bouc émissaire parfait. Ces femmes avaient joué un plus grand rôle qu’on ne pouvait le croire, canalisatrices d’énergies négatives elles permettaient aux hommes, aux humains, à la société de se calmer de se maintenir ensemble. Et pourtant elles étaient malaimées, maltraitées et mal jugées.

Je haussais un sourcil quand il parla de son job d’été et d’une grande somme d’argent à rentrer. L’argent. Pour la majorité de ces jeunes un but, rien de plus. Pas la quête du bonheur, pas la recherche d’amis, juste de l’argent. Je hochais cependant doucement la tête alors qu’il me dit qu’il cherchera peut-être un job de serveur. Je souris alors qu’il me demanda mes autres boulots.

« Je travaillais à la paroisse le dimanche, j’aidais les gens dans ma communauté à tondre leur pelouse faire leurs courses ou autres, les plus âgés ayant du mal à de déplacer. J’ai une fois bossé dans un restaurant aussi. Plus jamais ! Beaucoup pensent que c’est simplement servir alors que non ! Il faut avoir toute les tables ne tête, changer les couverts pour le plats suivant, penser à changer les verres de vin, vérifier que le pain est à table, les commandes de boissons, savoir qui a commandé quoi, savoir quel table on sert… Enfin c’était beaucoup à réfléchir et supervisé et il fallait tout le temps être au taquet et souriant. Je préférais la plonge. Tu étais calmement dans ton coin, tu faisais la vaisselle, on ne t’ennuyait pas, tu n’ennuyais personne. Bon j’avais les mains en charpie après mais ça c’était un détail. Un job qui est pas mal c’est caissier. Tu fais un client à la fois, tu ne penses à rien d’autre que ce client et tout baigne. »


Je lui fis un sourire encourageant. Au moins il pensait à un éventuel travail. Je me relevais pour continuer ma démarche de répertoire tout en gardant la discussion ouverte.


« Tu es sur que tu ne veux pas en discuter ? »


Je lui jetais un coup d’œil, avant de noter deux titres de bouquins qu’il faudrait remplacer. Je ne le forçais en rien mais force de garder pour lui j’avais peur que ça ne le bouffe.

« Ou discuter d’autre choses ? »

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 22
● Date de naissance : 11/04/2000
● Age : 17
● Originaire de : Chicago
● A NY Depuis : juillet 2008
● Emploi/Etudes : Lycéen
● Theme Musical : a venir
● Avatar : Dean Geyer
● DC : Rain, Alby & Kyle

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pendant ce temps là a pouilleux land [Luke]   16/7/2017, 20:06

Oué non, moi les trucs de paroisse et aime ton prochain ce n’était clairement pas mon truc. C’était celui de ma mère a une époque, reste de sa vie de famille, sa vie avant moi, mais ça lui était vite passé en même temps que sa descente au enfer. Le restaurant non plus ça me bottais pas. Un coup à ce qu’avec un client un peu trop exigent je perde mon sang froid et lui balance sa salade pas assez fraiche à la gueule. Quand je parlais de bossé dans un café c’était plus genre un Starbucks ou tu restes bien tranquille derrière ton comptoir et peu passer tes nerf en écrivant mal le prénom des gens. Mais la plonge dans un restau c’était une idée. Boulot un peu relou mais ou en effet t’as la paix. Caissier pourquoi pas mais là aussi c’était un coup a pété un câble avec un client un peu chiant. A voir, à voir …

- Je prends note.

Si ça m’intéressais tout de même un peu d’en apprendre plus sur Luke, je demandais ça surtout pour me donner des idées de taff et c’était bien ce qui se faisait. J’avais enregistré ce qu’il m’avait dit et me les gardais comme idée potentiel de travail à chercher. Et pour ce qui est de parler de mon histoire du moment, j’avais juste hoché la tête négativement.

- Non pas pour le moment mais t’inquiète, au besoin … tu sais.

Je viendrais bien vers lui. Mais la tout de suite je n’avais pas envie de m’avancer alors que rien n’était fait. Puis il fallait que j’en parle à Carter d’abord. C’était quand même lui la personne qui s’occupait le plus de moi. Mais c’était cool de ce dire que je pouvais me confier à Luke si j’en avais le besoin. Avec lui mes petites histoire serait bien à l’abri.

- Y’a pas de la bouffe qui traine ? J’ai rien mangé depuis ce matin et c’était encore la guerre au foyer pour avoir un bout de pain.

Bon j’exagérais, on était bien nourri mais bouffé a une table de vingt moi ça me gavait donc je prenais juste un truc vite fait et faisait mine d’aller en cours. Mais vu que je n’y allait pas vraiment, je mangeais rarement les midi et là, 16 heure, en pleine croissance, je crevais la dalle.

......................................................................................................................................................


SHAWN WHELAN
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 103
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Imagine Dragons ~ Demons (III)
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena/Liam


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pendant ce temps là a pouilleux land [Luke]   18/7/2017, 17:23

Je parlais beaucoup avec Shawn. Je n’avais pas toujours de réponses aussi longues mais j’espérais qu’un jour il s’ouvre un peu. J’espérais pouvoir l’aider et le sortir du système. Mais bon essayer de presser ces gamins et ils vous claquent la porte au nez. Du coup c’était armé de patiente qu’on essayait de leur parler. Du coup je hochais simplement la tête, ne poussant pas plus qu’il disait ne pas être prêt à parler. J’espérais juste qu’il ne fasse rien d’illégal ou qu’il ne finisse pas derrières les barreaux. Un casier dans un milieu pareil et c’était fichu !

Je le regardais amusé en secouant la tête alors qu’il me demandait de la bouffe.

« Tu connais les règles. En plus je crois qu’à part des fruits il n’y a plus rien. Sacha est partit faire les courses. »

Je ne mentais pas en plus. On était le jour des courses en plus. Même si le centre en faisait une fois par semaine, une fois tous les trois moi c’était l’heure des grosses courses. Mais un coup d’œil à Shawn et je me dis que je pouvais bien faire un geste pour lui. Posant mes affaires sur la table je lui fis signe de se lever.

« Allez viens je t’offre un hot dog en bas de la rue. »

Je lui souris. Je me doutais bien qu’il n’avait pas mangé parce qu’il n’avait pas non plus été en cours. L’école proposait des repas chauds aux étudiants. Je soupirais intérieurement ne me disant qu’il avait de la chance d’avoir accès à de la nourriture mais ne la prenait pas. Mais bon. Je n’allais pas lui faire la moral ça ne servait à rien. Et puis je n’étais personne pour lui faire la morale.

« Qu’est-ce que tu aimes pas dans les cours ? Ou même dans l’école ? Il n’y a rien qui pourrait t’intéresser ? Un projet ou quoi ou tu serrais motivé à te lever le matin ? »

Je le regardais en posant mes questions. Tant qu’à faire autant essayer de trouver un truc qui motive ces jeunes et pas qui les entraine vers le bas. Peut-être qu’on pourrait trouver un truc qui le passionne et mettre en lien avec un job d’été ou n’importe une branche d’étude, une formation… Qui sait ça le motivera peut-être à prendre ses études ou essayer de prendre sa vie en main.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
 
Pendant ce temps là a pouilleux land [Luke]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Batiments :: Other-
Sauter vers: