AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Toi, ma mère, et moi [ Dolby ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 2324
● Date de naissance : 07/12/1997
● Age : 19
● Originaire de : Berlin
● A NY Depuis : Janvier 2015
● Emploi/Etudes : Etudiant en Stylisme
● Theme Musical : Move like Jagger
● Avatar : Lucky Blue Smith
● DC : Wilde, Wong, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur https://www.instagram.com/serdorianwilde/
MessageSujet: Toi, ma mère, et moi [ Dolby ]   28/6/2017, 19:23

Cela faisait plus d'un an qu'Alby et Dorian s'étaient installés dans leur premier chez-eux. Et depuis, ils en on reçu du monde ! La famille, les potes, les voisins invités à l'insu de Dorian, des connaissances, des potes de fac de l'un ou d'école de l'autre. Ça avait vu quelque soirées aussi, entre des anniversaires, des réussites d'année scolaire. Ça avait vu aussi des engueulades et des réconciliations sur l'oreiller ou toute autre endroit de l'appart. Ça avait aussi eu son lot de nouveaux locataires ! Quoi ? Non ne vous emballez pas, on sait qu'ils vont vite en besogne, mais pas à ce point … Non, il s'agissait la surtout des crevettes, qui vivaient tranquillement leur vie de crustacés bien calmement dans leur aquarium. Et du dernier venu, sûrement le cadeau de noël que Dorian regrettait le plus d'avoir jamais fait qu'autre chose. Pas la peine de faire durer le suspens plus longtemps, puisqu'il s'agissait de son Shar-Pei de merde. En plus ce con de clébard ! Dorian voulait faire les choses bien, avait prévu tout le truc, de lui offrir comme dans ces clichés de films ou on voit des gens ouvrir un grand paquet étrange et y découvrir un chiot adorable. Bien non. Le soir ou ils étaient ensemble à le fêter chez eux, alors que tout était bien prévu jusqu'ici, que la bestiole était tranquille dans son box ( un truc d'allemand ça que de mettre des gens dans des boites ) cet idiot avait senti une odeur de bouffe. Et ni une ni deux, il avait fait bouger le carton, défoncé il ne savait comment l'emballage, et avait couru calmement jusqu'à eux à renifler la bonne odeur. Bon … bah joyeux noel quoi …

Bref, cet endroit avait déjà bien vécu jusqu'ici. Il en avait vu des pas mal mais pourtant, il y avait quelqu'un que ces murs n'avaient pas encore vu : Elise ! Et oui, la seule et l'unique. Ce n'était pas faute de prévoir ça depuis un moment, mais étrangement, leurs vacances étaient trop chargées pour lui laisser un peu de temps … Bon. Entre les road trip et autres voyages, Dorian ne s'en plaignait pas. Mais pour ces vacances de printemps, maman Von Wallenstein sera dans la place !

Pour sa venue, Dorian allait chercher sa mère à l'aéroport. Seul. Il savait quel grand amour liait sa mère à son compagnon, alors si Alby pouvait s'éviter vingt minutes de plus en paix, soit. Non mais comme ça, au pire il pourra prendre la température chez elle, voir si ce voyage l'avait bien luné ou non. Donc en parfait fils, il attendait sa chère mère à l'aéroport, attendant qu'elle ait fini de récupérer sa valise, faire checker son passeport et autres papiers, avant de pouvoir enfin revenir au pays. C'est avec joie qu'il la retrouva enfin, la prenant dans ses bras. Les retrouvailles furent chaleureuses entre ces deux blocs de glaçons, bien heureux de se retrouver après tout ce temps. Ils ne perdirent pas de temps, et se rendirent jusqu'à la voiture, ou Dorian chargea ses valises à l'arrière, avant qu'ils ne montent. Le trajet se fit dans la joie et la bonne humeur, le blond en profitant pour faire à sa mère une micro visite du quartier, du moins du trajet jusqu'à chez lui.

- C'est nous !


Les allemands ont débarqué ! Et pour ne pas changer, ce n'était pas le maître, mais l'animal qui alla se charger de faire l'accueil en premier. Elise eu à peine le temps de poser son sac à main qu'elle se fit agresser  gentiment par le chien. Si Alby avait secrètement voulu le dresser à l'attaquer, en lui montrant une photo d'elle et disant d'attaquer, c'était raté. Et s'il comptait aussi sur le fait qu'elle ait peut être les mêmes goûts que Dorian aussi. Puisqu'elle s'était aussitôt accroupie pour caresser l'animal.

- Mais dis-moi tu es adorable toi ! Bonjour toi !


Elle savait qu'ils avaient un chien, pour sûr, mais la aussi c'était la première fois qu'elle le voyait en vrai. Avant même d'avoir eu le temps d'observer les lieux. Bon, il était ou le maître crevette ?

......................................................................................................................................................

Dorian L. Wilde
“I just want to live while I'm alive”
LifeLinksTopics


Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 2500
● Date de naissance : 11/06/1997
● Age : 20
● Originaire de : New York (Bronx)
● A NY Depuis : Toujours
● Emploi/Etudes : Etudiant en Informatique
● Theme Musical : It Was Always You
● Avatar : Devon Bostick
● DC : Rain Samler & Kyle Warren


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://blackeden.fr nicie1@hotmail.com https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/fanny.kiarie https://twitter.com/https://twitter.com/Kiarie99
MessageSujet: Re: Toi, ma mère, et moi [ Dolby ]   Hier à 07:04

Ah mon Naruto ! Le plus beau cadeau de ma vie ! Pourquoi Naruto ? Parce que ce chien est un vrai ninja de la bouffe ! En vrai, c’est le chien le plus fainéant que j’ai jamais vu. Il passe son temps à dormir, se trainé d’un coin de salon a un autre et basta. Niveau chien de garde non plus c’est loin d’être une bête de concours. Une fois j’ai ramené un pote de fac pour la premier fois à la maison depuis noël et lui ai fait ouvrir la porte sans moi, même à lui faire gratté la serrure en mode je force la porte pour entrer par effraction. Bah le chien est venu naturellement le faire la fête puis est retourné se coucher … Mais par contre des qu’il s’agit de bouffe, tout change. Là vous n’avez plus affaire à un chien mais à un véritable félin. Le pas souple, plus discret qu’une ombre, a peine vous avez tourné l’œil une seconde que hop ! Votre tartine innocemment posé sur la table basse a disparu en un éclair. Et ça marche à toutes les hauteurs. Une fois que je coupais des blancs de poulets, deux seconde à me retourner pour mettre les pates dans l’eau que hop ! La moitié du poulet avait disparu alors que l’ilot de cuisine est tout de même à bonne hauteur. Un vrai ninja je vous dit …

Mais aujourd’hui, c’était une tout autre menace qui allait pointer le bout de son nez. La mère de Dorian … Bon tout de même, par rapport à nos tous débuts les relations étaient un peu plus détendues. Genre quand les allemands étaient au téléphone, l’un et l’autre nous passions le bonjour. Et c’est tout con mais c’est déjà un gros progrès d’après moi ! Non en fait ce qui m’inquiétais surtout dans sa venue c’était l’idée de la voir tout critiqué dans l’appartement, notre façon de vivre et surtout sur moi. Même à l’autre bout du monde, j’avais toujours l’impression d’être jugé comme « inapproprié » pour Dorian. Pour tout dire je gardais encore en travers de la gorge notre premier rencontre. Mais bon puis qu’il fallait en passé par là, j’allais tenir le coup et serrer les gens face au remarque qui seront je n’en doute pas nombreuse.

- Hey ! Vous voilà. Bonjour madame Von Wallenstein, vous avez fait bon voyage ?

Sortie de la chambre ou j’étais allé me poser un peu en attendant l’ouragan, je viens appeler par le bruit de leur arrivé leur souhaité la bienvenue.

......................................................................................................................................................

Alby x Dorian

Revenir en haut Aller en bas
 
Toi, ma mère, et moi [ Dolby ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Districts :: Residences :: Soho :: Albert Jagger & Dorian L. Wilde-
Sauter vers: