AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   30/6/2017, 12:31

You don't love me anymore?
The worst thing about getting close to someone is the thought that at any point, they could lose complete interest in you
Luke✧Virgile



On ne dira jamais à quel point la drogue c'est mal. Ça vous pompe votre fric, vous ruine la santé et souvent vous coupe de vos amis. Ça a plein d'aspects négatifs. Et Virgile ne les connaissait que trop bien. En ce qui le concerne il y avait quelques aspects dont il était très conscient. Et non, sa façon de voir la vie n'avait rien à voir avec la prise de drogue. Ça n'aidait sûrement pas ses sautes d'humeur quand il était en manque c'est vrai aussi. Son état physique n'était pas fameux. Ne lui demandez pas d'aller faire un marathon il sera par terre dès les premiers mètres. Il y a aussi le fait qu'avec toutes les merdes qu'il a consommé, en l'état, il était très fort peu probable qu'il puisse procréer. Pas qu'il le souhaitait mais c'est une autre question. Et pour finir c'était sa capacité a résister aux maladies qui était faible. Un microbe passe et il y a de fortes chances que ce soit pour lui. Un coup de froid et hop! On ne s'en tire pas a si bon compte après dix ans de consommations et deux overdoses. Toujours vivant, mais à quel prix.

Et aujourd'hui, Virgile était malade. Faible, fiévreux, blanc comme pas possible, vanné, il était bien content de ne pas avoir a bosser. La il était au lit, incapable de même se lever regarder la télé. Ah oui au passage il avait acheté une télévision et trouvé un canapé sympa. Mais on est pas la pour parler déco. Entre deux poussées de fièvre, il s'était mis à penser à Luke. Ce type chelou mais sympa à qui il plaisait. C'était son droit mais depuis Vigile s'était demandé ce qu'il en était de même pour lui. La réponse était non. C'est pas parce que quelqu'un vous avoue une attirance que vous en developpez une pour elle. Mais ça l'avait amené à penser à d'autres choses par la suite comme à sa probable bisexualité. C'est un fait, il avait testé avec des hommes auparavant. Il avait couché avec deux, un dans chaque rôle pour vraiment essayer et il y a peu avait un peu fricoté avec son ancien patron. Et si ses premières coucheries n'étaient pas folles, la suite n'avait pas été déplaisante non plus. Donc bon en se remémorant tout ça. ..

* Ouais ... bon bah c'est que je suis sûrement bi alors.*

Et voilà tout. Non il n'eut pas de crise existentielle face à cette réalisation. Pas son genre. Il est bi? Criser la dessus n'y changera rien. Au moins ce point était clarifié. Maintenant concernant Luke il ne savait pas ou se positionner face à lui. En parlant du loup, il n'en voyait pas sa queue ! Il foutais quoi au juste ? Ça faisait un moment qu'il n'avait plus eu de nouvelles, rien. Pas de messages, pas de réponse à ceux que Virgile a pu envoyer, ce depuis la soirée passée à la fête l'autre jour. Il avait fait un truc de travers ? La il ne voyait pas. Mais ça l'ennuyait que Luke lui fasse possiblement la gueule. Il l'appréciait quand même ! Et trouver un type possiblement plus chelou que lui, ça court pas les rues. Et vu que les messages ne fonctionnaient pas …

Alors malgré la fièvre et la fatigue, Virgile se traina hors du lit. Il quitta ses fringues de nuit pour sauter dans un boxer, enfiler le premier jean venu et tshirt qui passait, enfila tant bien que mal ses baskets. Avant de sortir il prit une dernière aspirine puis, vu qu'il avait froid, passa un gilet et mit la capuche de celui-ci sur la tête. A peu près réveillé il sorti de chez lui pour sauter dans le premier métro et se rendre au ciné ou travaille Luke.

Le trajet en métro lui sembla d'une longueur effroyable. Déja qu'il n'était pas à la porte à coté non plus, son état empirait les choses. Il fut même certain d'avoir piqué du nez sur son siège. Mais c'est entier qu'il sorti de la une fois à destination, et marcha jusqu'au cinéma. Bah dis donc, rien à voir avec les cinéma qu'il fréquentait, se dit-il en entrant. La non plus, il n'était pas la pour la déco. Il chercha du regard ou il pouvait trouver Luke. Bah pas aux bornes de tickets, c'est sûr, à moins qu'il se cache dans une machine. Peut être au truc de pop corn ou confiseries ? … Non plus … Euh, il nettoyait peut être les chiottes ? Ça faisait partie de son travail ça ? Il avait un doute. Hey tiens … c'était pas lui qui passait par la ? Virgile regarda le type passer et aller vers un distributeur, qui semblait avoir un souci. Ouais, on dirait bien que c'était Luke. Le blond alla dans ce cas jusqu'à lui, et alla s'adosser au distributeur d'à coté, mains dans les poches et capuche sur la tête. Vu comme ça, on dirait en effet un délinquant de bas quartier, juste blanc comme un linge. Entre nous, il était juste claqué et ce distributeur faisait un bon appui.

- Bah alors ? Tu m'fais la gueule ?


Demanda Virgile aussi assurément qu'il le pouvait malgré la faible voix qu'il avait aujourd'hui.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   30/6/2017, 13:20

Malgré mon congé maladie on m’avait demandé de passer en urgence. Le point fort d’avoir un appart c’est à côté du boulot, le point faible c’est que mes patrons m’avaient fait un prix sur l’appart et qu’en cas d’urgence je devais rappliquer. Mes marques sur le corps était trop voyantes pour prétexter une grippe du coup quand j’avais appelle pour mon congé j’avais prétexté qu’une bande de jeune m’était tombé dessus et m’avais tabassé par ennuie. Je n’allais certainement pas parler à mon patron de mon démon, encore moins que je représentais un danger. Mes blessures avaient un peu guéries, merci à James aussi et ses soins. Mais je n’étais pas encre entièrement apte à faire mon boulot correctement. Et mon cou était surtout encore trop violet pour le cacher convenablement et faire le bon job à la caisse. Mais du coup on m’avait appelé pour un des distributeurs automatique qui ne fonctionnait plus. C’était le programme qui buguait et pas la machine, du coup je pouvais aider et je le fis.

Je sortis de mon bâtiment pour traverser la rue et rentrer dans celui de mon lieu de travail. Monter les marches fut douloureux mais j’encaissais. Des collègues me saluèrent, me demandaient comment ça allait. Je souriais disant que je serais bien vite sur pied, sans m’attarder plus. Je pris les outils nécessaires, notamment une tablette spéciale avant d’aller voir la machine, connecter le tout et commencer à chercher ce qui clochait. Plongé dans mon travail je sursautais violement quand j’entendis une voix à mes côtés. Sauf que ce geste brusque me rappela que mes côtes n’étaient pas encore remise et une douleur aigue me coupa le souffle pendant quelques secondes. Je grognais entre mes dents avant de rouvrir mes yeux et me tourner vers la personne. Virgile.

Je ne savais pas trop quoi faire. Il n’était pas bon pour moi. Père Christophe m’avait purifié, Père Mathieu m’avait mis en garde et pourtant… Rien que de voir ses yeux bleus… Alors que j’allais répondre je me rendis compte de son état. Il n’avait pas l’air bien. Je le scrutais de haut en bas en fronçant les sourcils.

« Virgile, tu vas bien ? »

L’inquiétude transperçait dans ma voix. Il n’avait pas l’air d’aller bien. Le teint pâle, les yeux fatigués… Je pensais au Père Mathieu. SI jamais il entendait ça il me dirait surement que c’est le démon qui s’effrite, qu’il n’a plus de force à cause de ma purification. Et pourtant ne le regardant je ne pouvais simplement pas m’empêcher de voir un homme malade. Un ami malade ? Je me ressaisis notamment pensais à sa question. Est-ce que je lui faisais la gueule ? Je ne pense pas… Je ne savais pas. Je ne lui ne voulais pas pour ce qui m’arrivait, ce n’était pas de sa faute, je me disais juste que j’avais besoin de temps pour me ressaisir et apprendre à nouveau à rester calme et stoïque, à contrôler la bête. Le fait qu’il m’inquiète avec sa tête me donnait la parfaite excuse pour ne pas répondre à sa question. Je savais que c’était lâche mais… voilà. Cependant autant je devais faire des efforts, autant je ne pouvais juste pas le laisser ici dans cet état-là. Il avait l’air malade. Et il avait l’air d’avoir besoin d’aide. Et puis qu’est-ce qu’il faisait là déjà ?

« Tu fais quoi ici ? Avec ta tête tu as plus l’air d’avoir besoin de rester au lit ?! tu veux que je te ramène? »

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   30/6/2017, 16:20

Vaguement, le plus petit des deux vit l'autre sursauter en entendant sa voix. Avant de se tourner vers lui. Et malgré qu'il soit bien dans les vapes, Virgile cligna quelques fois des yeux, comme pour s'assurer que ce qu'il voyait était bien réel. S'il allait bien ? Le tatoué ouvrit un peu plus les yeux, comme si Luke venait de dire une bêtise.

- Je pourrais te poser la même question.


Non mais il avait vu sa gueule lui ? Tout rapiécé de partout ! Il voyait des traces de bleus qui se résorbaient, de plaies qui se refermaient, et son cou … Mais bordel il foutait quoi de ses journées ? 50 shades faisait vraiment des ravages ! Qu'on prévienne les gens d'y aller molo !

- Hein ? Mais non, on s'en fout de moi, c'est pas pour ça que je suis la.


Il était pas venu jusqu'ici pour que Luke le ramène à la maison non mais ! Oui, on est d'accord, rester au lit était plus judicieux pour Virgile. Mais comme dit lui et sa santé, c'est pas une histoire d'amour. Ça se saurait sinon. C'est vrai qu'il aurait aussi pu attendre que ça aille mieux, mais malgré tout, ça le faisait chier de ne pas avoir de réponse de sa part, et s'il voulait vraiment lui faire la gueule ou couper les ponts, qu'il soit un mec et qu'il le fasse en face ! Non d'une feuille de cannabis ! Alors pour le moment ne nous soucions pas de l'état de Virgile. Il voulait juste mettre les choses au clair, avant de sortir d'ici et aller crever tranquille sur le premier banc venu. Pas sûr de tenir jusqu'à chez lui.

- Qu'est ce qui t'es arrivé ? Y'a un poids lourd qui t'a roulé dessus ou quoi ?


Fit-il en désignant d'un vague geste du menton la figure de Luke. Il disait ça, mais ça ressemblait plus à des blessures causées par une personne … L'excuse de s'être cassé la figure dans les escaliers ne fonctionnera pas. Les mains toujours dans les poches, il se tourna un peu sur lui même pour faire un peu plus face à Luke. Mais toujours en restant contre le distributeur, faut pas abuser non plus.

- C'est pour ça que tu m'évite ?


Au ton de sa voix, toujours faible certes, on pouvait comprendre qu'il était un peu sceptique, entre la dégaine de Luke et son silence.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   1/7/2017, 14:27

Je le regardais, m’inquiétant pour lui alors que lui me regardais comme si j’étais fou. Est-ce qu’il voyait ce qui m’habitait ? J’étais perdu. Je lui proposais de le raccompagner, son état m’inquiétant vraiment, mais il me sortit que ce n’était pas pour ça qu’il était venu. Je le regardais perdu : mais alors pourquoi il était là ? A part une pharmacie je ne voyais aucune raison de sortir de chez soi dans cet état. Et pour le coup il y avait plus proche comme pharmacie. Je ne prenais même pas en considération mes plaies. Même avec la discussion que j’avais eue avec James je me disais que je les avais méritées. Et pourtant… Pourtant James avait réussis à me faire relativiser un peu. Toutes ces hures passées à philosopher depuis mon adolescence. Je ne savais plus moi-même vraiment ce qui était juste ou faux mais je savais que je croyais et que père Mathieu ne pouvais pas être si faux que ça dans son diagnostic ? Quel prêtre ferait torturer un enfant en prétextant qu’il est possédé alors qu’il ne l’es pas ? Ça devait être vrai non ? Au moins en partie….

Je revins au moment présent alors que Virgile me demandait ce qui m’était arrivé. J’ouvris la bouche pour lui répondre mais mon regard croisa le sien et aucun son ne sortit. Je refermais la bouche le regardant simplement. Je finis par déglutir et détourner le regard baissant le visage sur le côté. Que voulait-il que je lui dise ? « Tu es un démon, tu es une mauvaise influence et du coup j’ai dû être purifiée pendant presque trois jours. » Ce n’était pas quelque chose qu’on lâchait de la sorte aux gens. Et puis… Virgile n’était pas… Il… Je repensais au propos du père Mathieu. Mais au plus je regardais Virgile au plus je me dis qu’il ne pouvait pas être si impliqué que ça. Il avait l’air mal en point. Mais il n’avait pas l’air de me vouloir du mal, de vouloir du mal à qui que ce soit… peut-être qu’il n’était pas un démon qui s’effritait parce qu’il n’avait plus d’emprise sur moi mais un ange qui se remettais de ses blessure dues à mon échec. Au fond cela marchais dans les deux sens et le mal de crane qui commençais à refaire surface me fis juste laisser tomber toute réflexion. Je finis par soupirer avant de secouer la tête affirmativement.

« Ce n’est pas un poids lourd qui m’est roulé dessus. Mais oui c’est en lien avec le fait que je ne donne aucun signe de vie. »

Je me frottais le bras mal à l’aise, essayant d’expliquer un peu plus. Mais aucun mot ne me vint à l’esprit. Sauf ceux de ma mère : « les simples d’esprits ne comprennent pas, ils nous enferment, ils nous traquent alors que c’est ce monstre qu’il faut traquer ». Je déglutis à nouveau fermant les yeux un moment avant de les rouvrir. Je tournais le regard vivement vers Virgile me rendant compte d’un truc.

« Attend… Tu es ici pour ça ? Tu es ici malgré ton état à cause de moi ? »

Si c’était le cas la culpabilité reprenait le dessus. Mais aussi autre chose. Il s’était déplacé malgré son état pour me voir, parce que je ne donnais plus de nouvelle. Il aurait pu laisser tomber, il aurait pu se dire tant pis, il aurait pu réagir de milles et une manière mais non, il avait fait le trajet jusqu’ici pour moi. Je me doutais qu’il n’était pas comme James, mort d’inquiétude, mais quelque chose l’avait fait venir. Je le regardais deux secondes de plus avant de hocher la tête et prendre les choses en main.

« Ok, écoutes je dois absolument remettre ce distributeur en marche mais c’est une question de quelques minutes. Après je t’emmène chez moi et je te ferais un bouillon ou une tisane, on s’installera et on discutera. »

Ma voix était plus assurée déjà et j’avais parlé d’un ton sans appel. Je fronçais les sourcils déterminé avant de me tourner vers la machine bidouillant avec la tablette à laquelle elle était connectée. Je finis rapidement par trouver la faute et régler le souci. Une personne qui avait poussé trop de boutons et fait planté le système avec des demandes contradictoires. Débranchant le tout, je me tournais vers Virgile.

« Aller viens ! Tu n’as vraiment pas l’air bien. »


Je lui tendis le bras si jamais il en avait besoin mais tout le geste transpirait d’incertitude. Virgile donnait plus une image du mec dur qui est indépendant, je ne savais pas si il allait se laisser faire facilement. Mais j’étais sans appel quant au fait qu’il vienne chez moi. Je ne pouvais juste pas laisser quelqu’un dans cet état sans rien faire. Ange, démon, humain ou autre.


......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   1/7/2017, 15:38

De base il se serait inquiété de savoir pourquoi Luke était dans cet état. Et si ça se trouve il ne voyait que la partie émergée de l'iceberg. Et si en plus c'était en rapport avec ce pourquoi il ne lui donnait plus de signe de vie, alors ça le préoccupait encore plus. La il était en train d'essayer d'imaginer ce qui lui était arrivé, mais avec ce mal de tête lancinant et la fièvre, ça mettait du temps. Attendez un peu et il va vous sortir une théorie. En attendant, il restait appuyé à son fidèle distributeur, et regardait Luke, qui semblait avoir compris la vie. Et ouais, c'était bien le cas. Virgile haussa vaguement les épaules.

- Les messages n'avaient pas l'air de fonctionner, alors rien de mieux qu'un petit face à face pou savoir ce qui se passe.

Donc oui. Il était bien la pour ça, dans cet état. Et logiquement à cause de Luke, on ne va pas se mentir. S'il avait donné signe de vie, Virgile n'aurait pas commencé à se poser des questions et cherché à avoir les réponses. Et son état … Il avait vu bien pire, c'est vrai. Mais pour n'importe qui une fièvre comme la sienne, à vous faire pâlir et avoir des sueurs froides de temps en temps ou des bouffées de chaleur, ça vous achève. Il n'allait pas mentir à qui que ce soit en disant qu'il pétait la forme. Même pas la force de mentir. Au moins ses efforts n'auront pas été vains, puisque Luke lui proposa qu'une fois le distributeur réparé, ils aillent chez lui boire quelque chose et se poser pour discuter. Et ça ne semblait pas être une question. De toute il n'allait pas refuser.

- Ok bah … j'attends. C'est pas comme si je risquais d'aller loin.


Pas loin voir même nulle part. Donc pendant que Luke se concentrait à nouveau sur son boulot, Virgile s'était adossé de nouveau mieux au distributeur, les deux épaules contre. Il regarda à peine les lieux avant de fermer un bref instant les yeux, sentant son mal de crâne revenir. Comme dit, n'importe qui serait achevé par une telle fièvre. Alors quelqu'un dont le corps est déglingué, c'est encore un niveau au dessus. Il espérait juste que ça passe vite. Il avait une vie à reprendre et de la drogue à prendre. On ne perds pas le nord. Virgile rouvrit les yeux en entendant de nouveau la voix de Luke, qui semblait avoir fini son job. Et qui en plus, lui tendait le bras si besoin est. Ce genre de proposition, acceptée encore plus, faisait du mal à l'égo ! Mais dans ce cas de figure, la fierté de Virgile, pas bien haute, n'était pas au rendez-vous.

- Merci.


Dit-il d'une voix un peu faible, alors qu'il se décrochait de son cher distributeur pour attraper le bras de Luke, et le suivre la ou il allait l'embarquer, n'ayant aucune idée d'ou ils allaient.

- Tu vis loin d'ici ?


Histoire de savoir combien de temps ses jambes devaient tenir le coup avant de pouvoir se poser. Oui il y avait le bras de Luke, mais Virgile ne s'en servait pas non plus comme d'un déambulateur humain. Juste pour garder son équilibre précaire et être sûr de ne pas le perdre. Aussi, sa prise à son bras restait légère. Mais présente.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   1/7/2017, 19:12

Il avait l’air d’avoir mal. Et pourtant je fus surpris alors qu’il acceptait mon bras pour l’aider. Il n’était pas hautain mais Virgile semblait quelqu’un de fort, qui savait se débrouiller dans l’aide des autres et qui en temps normal n’aurait pas accepté ce bras aussi facilement. Il n’aimait pas passer pour faible. Mais la de suite je compris bien que c’était ce qu’il était. Faible. Et ça me faisais mal en quelque sorte. Il ne ressemblait tellement pas au gars que j’avais rencontré. Le gars avec la blague facile, entrainant. Je hochais simplement la tête, inutile d’en faire tout un plat. Je marchais normalement, ne voulant pas faire passer Virgile pour encore plus faible. Il semblait vouloir tenir la cadence.

« J’habite juste en face en fait. L’immeuble appartient à mes patrons et vu que je leur sers un peu de concierge ils m’ont dégoté un de leurs apparts. Ça les arrange bien au final, je peux être rapidement là quand il faut, comme aujourd’hui par exemple… »

Je tournais la tête vers lui pour m’assurer que ça allait avant de me reconcentrer sur le chemin. Voyant une collègue au moins je lui fis simplement signe que ça allait. En me voyant en compagnie de Virgile, je ne sais pas trop l’image qu’on renvoyait, mais elle hocha simplement la tête avant de venir nous tenir la porte et me souhaiter une bonne journée et un bon rétablissement à Virgile. Je la remerciais avant de sortir du bâtiment et traverser la rue. Ne sachant quoi dire je ne dis rien. Je l’amenais à mon immeuble et ont pris l’ascenseur jusqu’au 4ième étage. Je me voyais mal lui faire monter des marches.

Une fois dans mon appartement j’hésitais un moment à le coucher dans mon lit vu sa pâleur mais au final je lui demandais juste d’attendre trente seconde et me dépêchais de déplier le canapé-lit que j’avais dans mon salon.

« Enlève tes chaussures et installes toi ! »

Je mis en route ma bouilloire avant d’aller chercher une couverture dans ma chambre et un oreiller. Je revins et lui tendis les deux pour qu’il s’installe. Je n’osais pas le broder en quelque sorte. Il avait accepté mon bras mais je n’allais pas non plus le mettre mal à l’aise. J’allais remplir deux tasses d’eau bouillante histoire de faire infuser les sachets de tisanes. Je pris du miel aussi. Il m’aidait pour ma gorge, mais il aidera aussi certainement Virgile. J’avais aussi pensé à prendre une boite d’aspirine, ayant mal à la tête depuis tantôt. J’installais le tout sur la table basse.

« L’eau est encore un peu chaude donc je te fille pas ta tasse directement mais n’hésites pas à te servir, en miel aussi. Tu as besoin d’autre chose ? »

Je m’installais dans le fauteuil à côté du canapé, grimaçant un peu à ce geste et pris un cachet que j’avalais sans eau. Je préparais ma tisane, regardant Virgile du coin de l’œil. Je soupirais posant mes coudes sur mes genoux et tenant la tête entre mes mains. J’étais perdu. Je ne savais pas quoi dire. Ni quoi faire. Cette situation ne devrait pas… Enfin… Les paroles de père Mathieu me revinrent en mémoire.

« Je suis désolé si j’ai pas donné de nouvelles. Mais je… Ma famille… Enfin il y a eu une situation compliquée. Je... Je ne suis pas encore prêt à en parler en détail mais… En gros… Mes parents pensent que… Que j’ai un peu perdu le contrôle et que j’ai été influencé négativement. Et… Enfin voilà … »

Je relevais le regard vers lui, lui lançant un regard désolé. Mais vous vouliez que je lui dise quoi ? Je rebaissais les yeux. J’aurais aimé que ce soit plus simple.

« J’aurais aimé être différent… Je devrais être différent... Je devrais être mieux... Plus fort! Je te mérites pas... »

j'étais reperdu dans mes pensées, mon mal de crâne lâchant doucement mais étant quand même présent. J'étais paumé. James m'avait calmé l'autre jour , m'avait ramené sur terre mais au final je ne savais plus quoi croire, je ne savais plus où me mettre! Mais je ne voulais pas mettre en danger Virgile. Moi j'étais hanté, lui non. Quel que soit la raison de sa présence sur mon chemin, je ne voulais tout simplement pas qu'il soit en danger à cause de moi.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   1/7/2017, 21:30

Fierté oubliée, bras de Luke attrapé, Virgile le suivit, le laissant le guider jusqu'à chez lui. Et quelle ne fut pas sa joie d'apprendre qu'il vivait l'immeuble juste en face d'ici. Sur le moment il bénit mille fois le patron de Luke pour cette merveilleuse idée. Et aussi le fait qu'il y ait eu besoin de Luke aujourd'hui. Il aurait été con s'il était venu, malade comme un chien, et que son pote n'était pas la. Il se contenta de hocher la tête, et de le suivre. Il calcula pour sûr la meuf qui les croisa. Mais ne s'y attarda pas, trop pressé de pouvoir se vautrer comme une merde sur le premier truc venu. Donc son teint de cadavre …. désolé, il n'avait pas trop eu le temps de mettre du blush avant de sortir ! Et effectivement, ils n'eurent qu'à traverser la rue pour entrer à nouveau dans un immeuble et monter un ascenseur. Pratique.

Dans l'appartement de Luke, Virgile lui relâcha le bras, attendant qu'il lui dise ou se poser. Rester ici trente secondes ? C'était dans ses cordes. Le blond resta la un bref instant avant le retour de Luke qui l'invitait à enlever ses shoes et se mettre à son aise. La aussi, pas de problème. Jouant de ses pieds, il retira ses pompes et également son gilet. Il faisait meilleur ici que dehors. Il prit sans poser de question l'oreiller et la couverture que lui tendait Luke, et se dirigea vers le canapé lit, déplié. L'oreiller de posé, il en fit de même avec son propre corps, sans retenir un soupir soulagé, et étendit la couverture sur lui. Il ferma les yeux juste une seconde. Rien que d'être posé ainsi, ça allait déjà mieux ! Quel con tout de même d'être sorti dans son état … Mais c'était fait. Virgile rouvrit les yeux et tourna la tête pour voir Luke rapporter du thé et de l'aspirine. Quel hote dites-lui. Ou quel infirmier !

- Non, c'est plus que ce dont j'ai besoin, t'en fais pas.


Vraiment, c'était parfait. Le seul truc dont il avait besoin à présent c'était des réponses à ses questions. A vue d'oeil il dirait que Luke ne lui faisait pas la gueule. Il ne savait pas pour lui mais en ce qui le concernait, s'il faisait la tête à quelqu'un, il ne l'inviterait pas chez lui et serait aux petits soins ! Silencieux, Virgile regardait Luke qui était posé sur un canapé à coté, et visiblement, ça n'avait pas l'air d'aller. Tu m'étonnes vu sa dégaine, il s'était passé un truc. Et enfin il eu un début de réponse. Une situation compliquée, dont il était difficile pour lui d'en parler. Hum … des parents qui pensent qu'il a perdu le contrôle, influencé négativement … la première idée qu'il eu, ce fut que Luke se droguait. Et que ce soit la cause de ses blessures. Ça n'était qu'une supposition, mais peut être se trompait-il. Bon. S'il ne voulait pas lui dire en détail, c'était son droit .

Cependant, la suite de ses paroles le laissa moins calme si l'on peut dire, que ses paroles précédentes …. Virgile se serait bien levé pour aller lui mettre une tape sur la tête, ou s'il avait été en forme s'énerver un coup mais la … Certes, ça allait mieux maintenant que lorsqu'il était debout tout à l'heure mais pas à ce point. Alors, à défaut de pouvoir faire l'un ou l'autre, il releva sa main pour la passer derrière sa tête et récupérer le coussin sur laquelle elle était, l'attraper, et balancer l'oreiller à la tronche de Luke.

- Ca, c'est pour raconter des conneries plus grosses que toi.


Justifia t-il.

- T'as pas à changer, à vouloir être différent ou quoi que ce soit, pour une raison ou une autre. T'es comme tu es, et tu verra, c'est bien mieux de s'accepter tel qu'on est plutôt que d'essayer de se changer. Alors sors-toi ces idées à la con de la tête.


Les conseils de tonton Virgile, volume un ! Ou grand frère ? Ouais non, vu qu'il lui plaisait, c'était glauque. Enfin pour un mec qui avait aimé et couché avec sa sœur adoptive vous direz …

- Puis on mérite pas un être humain. C'est débile. Et surtout pas moi d'ailleurs.


On sait pas s'il l'a remarqué mais il n'était pas un cadeau non plus ! Mériter quelqu'un … n'importe quoi. Virgile reposa un peu mieux sa tête sur le lit ( enfin canapé ) et souffla un coup. Ça lui avait donné chaud et un peu mal à la tête, mais ça ira mieux après.

- Tu peux me redonner le coussin, s'il te plaît ?


Il était marrant à balancer des objets mais c'était bien plus confortable avec. Bon. Petit point de vue de Virgile exposé, il repensa aux bribes d'explications de Luke. Il avait compris que c'était un truc privé, peut être une affaire de famille, et il n'était pas assez proche pour le savoir. Pas de problème, tout le monde a le droit d'avoir ses secrets. Mais alors les coups, ça venait d'ou ?

- C'est des gars qui t'on cassé la gueule ? … Parce que si c'est ça, je connais des gens qui pourraient leur rendre la monnaie de leur pièce.


Il disait ça, il disait rien …

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   2/7/2017, 13:22

Je notais que Virgile s’installais dans le canapé sous la couverture. Au moins il ne faisait pas de scène à la : je suis un homme fort, j’en ai pas besoin. C’était un truc en plus que j’appréciais. Il savait accepter de l’aide quand il en avait besoin. Demander était peut-être une autre affaire, mais au moins il acceptait qu’on s’occupe de lui. Je hochais la tête alors qu’il me disait n’avoir besoin de rien de plus. Je me posais sur le fauteuil à côté de lui. J’essayais d’expliquer, difficilement mais j’essayais, ma situation.

Je bafouillais un peu à la fin, dévoilant un peu trop. Je me rendis compte après coup que ce n’était pas la meilleure chose à dire à quelqu’un sur qui on avait flashé, qu’on pensait ne pas le mériter. Je sursautais violement quand quelque chose de mou me heurta. Je regardais le cousin qui était tombé à mes pieds pour ensuite regarder Virgile. Pourquoi il m’avait lancé un coussin ? J’avoue que lui dire que je le méritais pas n’était pas le truc le plus intelligeant mais au final il n’avait jamais réagis violemment quand je lui avais dit des choses en lien avec mon attirance pour lui. Je le regardais perdu, des conneries ? Mon attirance ? Il n’avait jamais fait un tel remarque les fois précédentes du coup j’eu quand même un pincement au cœur. Et voilà… Il suffisait de le revoir que déjà je ressentais à nouveau toute cette émotion contradictoires…

C’est seulement lorsqu’il reprit la parole que je me rendis compte que je faisais fausse route. Je le regardais, clignant deux fois des yeux alors qu’ne moi un sentiment d’espoir commençais à se former. I ne disais pas ça pour mon attirance pour lui. Me sortir ces idées à la con de la tête ? Je détournais le regard peiné à la fin de sa tirade. Ces idées étaient encrées dans mon âme et dans ma peau de manière indélébile. Mais peut-être qu’avec le temps… Ça me démangeait de ne pas pouvoir être ce qu’il était bon d’être. Mais au final peut-être que j’avais juste besoin de découvrir qui j’étais réellement pour être moi-même et en paix. En tout cas une chose était certaine, je ne me connaissais que de ce que mes parents et les prêtres m’avaient racontés.

Je relevais la tête alors qu’il disait qu’on ne méritait pas un être humain. Remarque philosophique qui pourrait donner naissance à d’intéressants débats. Mais aujourd’hui je pense que nous étions tous les deux trop mal pour y réfléchir. Par contre pourquoi on ne e mériterais pas ? Il avait une si mauvaise estime de soi ? Pourtant il avait l’air sur de lui. Et je n’étais pas le seul à penser qu’il était quelqu’un d’appréciable vu la fille qui s’était jetée à son cou durant la fête. Je flanchais légèrement. La jalousie. Une des choses que père Christophe avait essayé d’exorciser avec l’eau bénite. Je passais ma main sur ma gorge, il me semblait encore sentir sa poigne. Je décidais de me concentrer sur autre chose et Virgile me dona une occasion parfaite : lui rendre son coussin.

"Je ne vois pas pourquoi on ne te mériterais pas, tu semble être un gars sympa... Et tu l'as dit toi-même, on ne mérites pas quelqu'un. On le rencontre et apprend à le connaître, l’apprécier. C'est tout je pense..."


Je me levais de mon fauteuil, le coussin en main. Je lui demandais de se redresser un peu et me penchais pour mettre le coussin derrière sa tête. Je n’osais pas me pencher directement sur Virgile, du coup je me retrouvais à essayer d’installer son coussin via le côté. J’arrêtais mon geste alors qu’il me demandait si on m’avait tabassé. Je m’assis doucement sur le bord du canapé déplié, à côté de lui. Je me mordis la lèvre détournant le regard un instant avant de recroiser son regard. Je secouais la tête négativement.

« Merci, mais c’était … C’était nécessaire qu’on m’inflige ça…. »

Et pourtant je n’y croyais plus vraiment. Même ma voix manquait de conviction. La discussion avec James, le fait que Virgile fasse tout ce chemin pour moi alors qu’il était malade… Est-ce que j’avais vraiment mérité … Non. Je l’avais mérité, mais est-ce que ça avait été nécessaire ? Je ne savais plus… Alors que j’allais me relever après lui avoir dit qu’il pourrait se recoucher, je fis un faut mouvement qui me fit grogner de douleur et qui bloqua mon dos en quelque sortes. J’eu à peine le temps de me rattraper sur un de mes avant-bras sur le meuble entre le canapé et le fauteuil, sans quoi je me serais étalé par terre sans douceur. Je fermais les yeux et sifflais de douleur, serrant les poings, attendant que ça passe. La douleur me striais tous le dos et réveillais aussi mes côtes endolories qui me rappelaient qu’elles aussi avaient subis des dégâts par ma faute.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   2/7/2017, 22:02

Allongé sur son lit de fortune, Virgile écouta les paroles bien naïves de Luke. Bon, en même temps il n'était pas non plus quelqu'un de chiant, ou un mec mauvais. Mais c'est par rapport aux choses négatives qu'il traînait avec lui qu'il disait ça. Cotoyer un drogué ce n'est pas facile, vraiment pas … La plupart du temps Virgile coupait les ponts avant de blesser les autres.

- Ouais … alors ne dis pas que tu ne me mérite pas.


Fit-il en écho à ses paroles, levant un peu la tête lorsqu'il le lui demanda et soupira de soulagement en replaçant sa tête quand il eu terminé de le lui installer. Virgile rouvrit les yeux qu'il ne se souvenait plus avoir fermé, et regarda Luke, un peu au dessus de lui, de coté. Il le regarda s'installer au bord du canapé à coté de lui, alors qu'il lui avait demandé s'il s'était fait tabasser. Sérieusement si c'était le cas il connaissait des gens pour le venger ! Ok,Virgile n'était pas un type très épais et costaud, la preuve aujourd'hui, mais en revanche à force d'avoir des fréquentations louches, il connaissait pas mal de monde pouvant rendre divers services. Dont celui-ci. Malgré la fatigue et la fièvre, Virgile fronça les sourcils, le visage trahissant son incompréhension.

- Nécessaire ?


Il ne comprenait pas. En quoi c'était nécessaire qu'on lui fasse ça ? Son passe-temps était de faire de la boxe peut être ? Ah mais non l'autre jour Luke était arrivé avec un pansement à la tête en plus ! En fait il devait faire du free fight, ou avait un passe temps vraiment dangereux ! Mais il n'y croyait pas trop... La, Virgile eu juste le temps de le voir se lever, grogner, et manquer de se casser la gueule.

- Luke ?!

Inquiet, Virgile s'était redressé. Avec un peu de retard. Mais excusez-le. Il était fiévreux, malade et à l'ouest. Cependant il ressentait une vive inquiétude en voyant la posture de Luke. Elle n'en sera que décuplée lorsqu'il verra son expression. Il s'était assis au bord du lit, la couverture encore sur les jambes. Il avait tendu ses mains pour les passer sous les bras de Luke, et l'aider à se relever. Ou plutôt à s'asseoir au bord du canapé. Le tout, en pestant sans retenue.

- Nécessaire qu'on t'inflige ça mon cul ouais ! Mec, je sais pas ce que tu fous, ni ce que c'est tes délires dans ta vie et si tu veux pas me les dire, je vais pas te forcer. Mais sérieux, arrête ! Ça c'est le truc nécessaire ! T'as l'air complètement déglingué, à coté de la plaque, plus malheureux qu'avant … Déja que tu respirait pas la joie de vivre de base, mais la c'est abusé !


Tout en disant ça, une situation bien similaire à celle-ci, du moins en description lui vint à l'esprit. Alors, doucement, Virgile avait tourné la tête vers lui, la penchant un peu.

- Est-ce que … tu te drogues ?


Bah quoi ? Ça n'expliquait peut être pas pourquoi il semblait être passé dans un broyeur, mais c'était un bon début de réponse selon lui.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   2/7/2017, 22:43

Je me mordis la lèvre, les yeux toujours fermés de douleur. Je revis en flash mon père et père Christophe s’acharner pour… La voix de Virgile arriva à mes oreilles et je grognais doucement une réponse alors que je sentais deux mains me tirer un peu en arrière. Je me laissais faire soupirant de soulagement alors que la douleur baissa un peu. J’entendais Virgile pester. Est-ce parce qu’il voyait mon êta ? Était trop faible lui-même ? Parce qu’il était incommodé de devoir bouger ? Encore une fois ma tête était remplies de milles et une théorie. Ce n’était vraiment pas mon genre de prendre pour acquis que les gens m’aident parce qu’ils le veulent bien. On ne m’avait jamais habitué à ça.

« Merci ! »


J’avais murmuré, massant mon flanc droit avec une main, l’autre s’appuyant sur le matelas. Je l’écoutais alors, relevant mon regard vers lui. Je devais avoir l’air pathétique, repliés sur moi-même, me massant les côtes et lançant un regard implorant et désolé à mon invité. J’avais des flashs qui revenaient, mes parents, le prêtre… Et James aussi… Les mots de Virgile me firent flancher encore plus. J’étais toujours perdu. Croire, mais à quel prix ? La vérité ? Je ne savais même pas si moi-même j’étais réel alors quand à savoir ce qui est vrai ou faux… Je clignais des yeux alors qu’il me demandait si je me droguais. Je secouais la tête le regardant étonné. Pourquoi est-ce que je me droguerais ?

« Non. Je ne prends rien …. »

Je fronçais les sourcils réfléchissant à ses paroles précédentes. Je n’avais pas l’air heureux. Mais je n’y avais pas droit. Quand à mes activités… Et bien je n’étais pas encore prêt à en parler. Il s’enfuirait en courant.

« Merci de … ne pas me pousser à en parler … je … je me sens minable de te remercier pour un truc pareil d’ailleurs… Pas pour le remerciement, mais pour … Enfin… aarrrghhh ! »

Je me pris la tête entre les mains, mettant mes coudes sur mes jambes pour me laisser aller. Trop de pensées et cette situation… Il faudra bien un jour que je prenne une décision. Et vite. Je soupirais un instant avant de me redresser.

« Je ne suis pas dans mon assiette depuis la fête et … ce qui s’est passé depuis… je suis plus sur de où j’en suis vis-à-vis… vis-à-vis d’un tas de trucs. Je suis… Ou j’étais persuadé que je n’avais pas le droit d’être heureux, de pouvoir vivre une vie insouciante … Je ne sais même pas ce qui m’a pris de te laisser mon numéro à la base. Je n’aurais pas dû … Ma famille pensent que je suis mauvais et je… j’ai grandi avec cette image et je ne veux juste pas blesser des gens je … »

Ma voix se coupait alors que ma gorge se serrait. Je déglutissais une fois pour essayer de me contrôler mais j’avais lancé la machine et je n’arrivais plus à arrêter de parler, aussi forte mes angoisses pouvaient être s’était … Libérateur de parler de la sorte. Mais d’un autre côté il était malade et je ne voulais pas l’accaparer avec mes soucis alors qu’il allait mal lui-même.

« Pardon, je parle je parle alors que tu vas mal, oublies tout ça… Tiens ta tisane doit avoir refroidie. Si jamais tu veux tu peux dormir, tu peux rester aussi longtemps que tu en as besoin ! »

Après lui avoir servis un léger sourire, je me levais prudemment, sans flancher ce coup-ci et lui tendis sa tasse qui avait en effet refroidie un peu. Je me rassis doucement dans mon fauteuil prenant ma propre tasse. Je me tournais vers lui ouvrant la bouche avant de me raviser et de me détourner à nouveau. Jouant nerveusement avec ma tasse je finis par demander sans oser le regarder.

« Tu es vraiment venu me voir parce que tu croyais que je te faisais la gueule ? »

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   3/7/2017, 18:41

Pas de drogue alors ? Bon. Soit. Si ça avait été le cas Virgile l'aurait juste accueilli au groupe des drogués anonymes, et fin de l'histoire. Tant pis alors, Virgile ne le forcera pas à lui raconter ses soucis, qui semblaient bien trop privés. Pas la peine de le remercier de ne pas le forcer à lui parler de ça. Virgile n'était pas de la police ou n'était pas son psy, donc pas de malaise.

- T'inquiète je vois ce que tu veux dire. On a tous nos p'tits secrets après tout.

Pas la peine qu'il se prenne la tête comme ça, au sens propre d'ailleurs. Assis sur le canapé à coté de Luke, il le regarda, tant bien que mal avec un petit vertige passager, alors qu'il essayait de lui expliquer un peu plus sa situation. Quelque chose s'était passé à la fête ? Virgile fronça un peu les sourcils. Bien qu'il avait consommé ce soir la, il se souvenait tout de même des évènements, et ne voyait pas ce qui pouvait expliquer ce changement de situation. Au contraire, Luke lui avait même paru détendu et à l'aise ! C'est peu dire. Mais quand il continua, Virgile eu une expression pleine d'incompréhension. Pas le droit d'être heureux ? Il n'aurait pas dû lui donner son numéro ? Hein ? Et … Virgile ne dit rien. Il resta la, blanc comme un linge, assimilant ce qu'il lui confiait sans en dire plus. Pour l'instant. Parce que croyez-le ça va pas tarder à sortir ! Et non, qu'il ne s'excuse pas de lui parler. Visiblement ils étaient tous les deux mal. Tant que Luke ne lui demandait pas d'aller faire un footing ça devrait aller. Ah, oui, sa tisane. Virgile avait tendu les mains pour la récupérer, le remerciant.

- Sérieux? Cool ça …

S'il le laissait même dormir un peu ! Très franchement il n'était pas en état de refuser. En attendant il sirota doucement sa tisane, avant d'entendre Luke lui demander s'il était vraiment venu le voir, pensant qu'il lui faisait la gueule. Virgile tourna la tête vers lui avant de lui répondre avec son habituelle franchise :

- Bah ouais … parce que ça y ressemblait quand même vachement. C'était ça ou bien tu avais des soucis, et au final j'ai un peu l'impression que c'est des deux.


Il bu encore un peu de tisane, avant de reposer la tasse sur la table basse et sa tête sur son oreiller. Il laissa un bref moment de silence planer entre eux afin de permettre à sa tête de se reposer un peu. Et puis de penser à ce que Luke lui avait dit à l'instant. Bien qu'il ne connaissait pas toute l'histoire, loin de la, il n'allait pas se gêner pour donner son avis, franc et tranché, sur ce qu'il savait déjà. Alors les yeux toujours fermés, il reprit la parole.

- Dis-moi, t'a jamais tué quelqu'un ? Violé une personne non plus ? Tué un bébé pingouin ? Alors laisse-moi te dire en toute franchise que c'est des gros cons dans ta famille.


Voila, comme ça c'était dit. Sans gêne aucune, pas son genre de toute manière.

- On a pas idée de mettre dans le crâne à quelqu'un qu'il est mauvais ! Encore moins à quelqu'un de sa famille ! Ok je suis peut être loin d'être un expert niveau relation familiale, mais de ce que j'en sais une famille ça se soutient, ça se hisse vers le haut ! Ça se rabaisse pas ! Et non, c'est pas du soutien que de dire à quelqu'un qu'il est à chier.


Et si tel était le cas, merci au revoir ! Ouais c'est cette partie ou Luke avait lâché que visiblement sa famille lui disait qu'il était quelqu'un de mauvais qui lui était resté en travers de la gorge. Bah vous voyez, même sa propre « famille » ne lui avait jamais dit ça ! Alors oui, Virgile et la famille c'est pas quelque chose qu'il maîtrisait. Il ne connaissait pas ses parents biologiques, ses adoptifs ils ne s'étaient plus parlé depuis dix ans, sa sœur … on en parle même pas ! Y'a bien des fois son frère avec qui il passe une heure ou deux, de temps en temps. A se mettre au courant des dernières nouveautés, vu qu'il était sur New York lui aussi.

- C'est parce que t'es gay qu'ils disent des conneries pareilles ? … Promis je suis pas en train d'essayer de te faire dire tes secrets !


Sa famille pouvait mal le voir à cause de son homosexualité, mais les raisons pour lesquelles il était mal n'avaient rien à voir avec ça. Hum, il s'embrouillait un peu, mais il se comprenait.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   3/7/2017, 21:22

Je le regardais alors qu’il répondait à ma question avec sa franchise habituelle. Je souris doucement de manière désolée en secouant la tête négativement et finis par murmurer.

« Je ne te faisais pas la gueule… je te le promets ! »


Je le laissais se reposer sur son oreiller m’installant aussi confortablement que possible. Mes muscles étaient presque entièrement détendus ce qui me fis du bien. Je fermais les yeux alors qu’un silence confortable s’installa. Je les rouvris seulement lorsque Virgile parla, tournant la tête vers lui. Je le regardais d’ailleurs choqué ne voyant pas où il voulait en venir. Pourquoi j’irais tuer un bébé pingouin ? Qui pouvait déjà tuer un bébé pingouin ? Je sursautais un peu lorsqu’il arriva à la fin, sur la partie u ma famille était composée de gros cons d’après lui. Je ne lui en voulais pas mais j’étais toujours dans un processus lent de questionnement et ça… ça bousculais un peu mon rythme. Mais au même moment ou ça me bousculais ça avait un effet libérateur quelque part d’entendre ces mots.

Je l’écoutais, légèrement touché par ses mots. J’aimais la vision qu’il avait de la famille. Mais d’un autre côté en quelque sorte mes parents m’avaient hissé vers le haut ? Ils ne m’avaient pas abandonnés… Mais si… SI jamais… SI jamais on abordait le problème d’un autre angle ils n’avaient que fait ce que toute famille responsable ferait : éduquer un enfant, en prendre soin. La manière brusque et franche qu’avait Virgile d’exposer le problème me fit … Trembler en fait. Je crois que j’avais du mal à voir mes parents autrement que comme des sauveurs car ça impliquerait que j’aurais vécu tout ça... Toute cette douleur… pour rien… Je serais les poings alors que cette idée traversa mon esprit. C’était douloureux de penser de la sorte. Douloureux de se dire que des personnes avaient battus un enfant durant presque un an juste pour… pour rien ?

Je relevais le regard vers lui alors que ça dernière question me sortit légèrement de ces pensées qui me faisaient suffoquer à force d’être aussi imposante qu’horrible à mes yeux. Je secouais la tête négativement encore une fois.

« Non… Non ce n’est pas pour ça. Ils ont associé les deux soucis mais d’après eux mon orientation sexuelle découle de… Du problème initial mais… »

Je détournais le regard dans la direction opposée, la gorge nouée et les larmes aux yeux. Le problème initial… Est ce qu’il existait vraiment au final, cette question… je n’avais jamais osé la formulé de la sorte, me disant que même si ce n’était pas un démon, il y avait quelque chose... Mais qu’il n’y avait rien ? Cette question que je ne m’étais jamais posée, même avec toute l’aide de James… Et la Virgile arrive et balaye le tout… Je ne laissais pas les larmes couler, ne voulant pas, et décidais que pour ce soir s’en était assez. Je me tournais vers le malade dans l’intention de nous changer les idées.

« Ça t’ennuie si on regarde un film ? Captaine América 1, ça t’irais, ça fait un moment que j’avais envie de le revoir. »

J’attendis quand même son accord avant de lancer l’appareil et le DVD, étant assez flexible et ayant assez de DVD je savais que si jamais il voulait autre chose, on pouvait trouver. Alors que je m’étais levé pour mettre le DVD, je me retournais vers le fauteuil mais captais du coin de l’œil la place libre sur le canapé lit, plus confortable je devais l’accorder, mais je n’osais pas de suite lui demander. Hésitant un peu je me mordillais la lèvre inférieure avant de finalement oser me jeter à l’eau….

« Ça t’ennuie si… Enfin si je m’installe à côté de toi ? C’est plus confortable pour mon dos ? »

Je le regardais de manière tellement incertaine que je devais avoir l’air d’un pauvre type paumé et pathétique, mais au moins je ne m’imposais pas dans son espace !

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   3/7/2017, 22:13

Au milieu de cette confusion et de demi explications, il était soulagé d'apprendre que ce n'était pas l'homosexualité de Luke qui était la base de cette situation étrange dans laquelle il semblait se trouver, depuis un moment on dirait. Pour ne pas dire toute sa vie même, mais faute de savoir, il ne pouvait pas dire. Mais son orientation serait en lien avec un problème initial ? Virgile fronça les sourcils, et regarda le plafond.

- Mwai …


Le ton de sa voix était celui du mec pas bien convaincu. Le problème était qu'à l'heure actuelle il ne pouvait rien dire de plus. Puisqu'il n'en savait pas plus ! Et il ne voulait pas forcer Luke à lui en dire plus non plus. Alors la discussion sera close pour aujourd'hui. Ils la reprendront peut être un jour ou non, mais lorsque Luke se sentira prêt à lui en parler. Ce jour la, Virgile l'écoutera et se tiendra prêt. Parce que ça semblait être quelque chose d'assez lourd son histoire. Et un jour aussi, il saura pourquoi il semble tellement souffrir. Et ce jour-la, il s'énervera peut être aussi tiens … Virgile poussa un discret soupir, fermant les yeux. La fièvre était toujours présente, mais au moins il était allongé et n'avait pas d'effort à fournir. Et puis il n'était pas inconfortable ce petit canapé lit … Il rouvrit les yeux en entendant Luke lui proposer de regarder Captain America, le premier.

- Ouais vas-y, ça fait aussi un bail que je l'ai pas regardé.


Ce n'était pas son genre de se faire des films trente six fois à la suite, mais il aimait bien revoir des films qu'il avait aimé de temps à autre. Pendant que Luky Luke allait installer le dvd, Virgile s'était tourné sur lui même, se couchant de façon à pouvoir voir l'écran sans avoir à se tortiller comme un vers de terre et se faire un torticolis. Il resta silencieux le temps de l'installation, et releva les yeux vers son pote qui sembla comme vouloir prendre racine sur place, à le regarder et visiblement hésiter à lui dire un truc. Moui que pouvons-nous faire ? Oh, ce n'était que ça ?

- Fais comme chez toi mec. Je serais toi j'aurais même pas demandé tiens.


Enfin il n'aurait pas poussé Luke par terre pour prendre la place, mais il se serait mit à son aise. Virgile décala un peu son coussin et lui même, pour laisser de la place à Luke pour se poser. Il le vit s'installer à coté de lui, s'allongeant également. Virgile ne s'en préoccupa pas spécialement, et se concentra sur l'écran ou se déroulait le film. Celui-ci se passa bien soit dit en passant. Ils regardèrent le film tranquillement, discutant brièvement de temps à autre sur quelques scènes ou passages du film, sans jamais se gâcher le visionnage. Et même si Virgile était sous la couverture, la présence à coté de lui de Luke lui faisait du bien. C'est que malade, c'est toujours cool d'avoir quelqu'un à coté de soi, juste … pour rassurer. D'une façon ou d'une autre. Oh, tiens d'ailleurs ! Au bout d'un moment, Virgile avait étendu la couverture, pour aller également recouvrir Luke de celle-ci, les maintenant tout deux au chaud la dessous. Il ne justifia ou n'expliqua pas son geste. Pas envie. Pas besoin. La fatigue de la fièvre, plus le fait qu'il était confortablement installé, au chaud, il eu de plus en plus de mal à garder les yeux ouverts. Ses yeux se fermèrent de plus en plus, avant qu'au final il ne finisse par s'endormir, peu avant la fin du film en plus …

Son sommeil fut lourd et profond. A part se retourner une fois ou deux dans son sommeil, il ne bougea pas beaucoup ou ne remua pas vraiment. De toute manière dans son sommeil il était du genre calme. C'est ainsi un peu patraque qu'il finit par émerger, lentement. La première pensée qu'il eut, c'était que son coussin n'était plus aussi moelleux et agréable que la veille. Hum, il avait dû le retirer pendant son sommeil alors ? Possible. Oh … Quel matelas chelou il avait Luke .. il montait et descendait légèrement … régulièrement … puis il était chaud … Hum … Ah, bien sûr ! Il n'avait pas la tête sur le canapé lit, mais juste sur le torse de Luke. Bah oui, c'est pour ça. Finalement il avait dû plus bouger cette nuit. Mais ça va, cool Raoul ! Virgile ne se pressa pas spécialement pour retirer sa tête ou autre, genre à tenter l'air de rien de se reculer. Non non. A la place, il releva lentement la tête, les cheveux blonds en désordre, pour regarder le visage de Luke.

- Tu dors ?

Ou bien tu te touches sous la couverture, excité par la situation, ptit coquin ?

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   4/7/2017, 13:14

Je m’étais installé à côté de Virgile. J’étais trop crevé et trop en doute pour réellement profiter du fait que j’étais installé à côté du mec sur lequel j’avais flashé. J’étais juste content d’être couché. Le film se déroula dans une bonne ambiance. De temps en temps on en discutait et puis le silence revenait. J’avais fini ma tisane qui m’avait fait un bien fou. Je ne sais pas exactement à partir de quel moment j’ai fini avec lui sous la couverture mais c’était agréable. La chaleur et la présence de quelqu’un. Je ne sais pas non plus à quel moment Virgile s’endormi mais c’est quand je vis sa tête glisser sur le côté que je m’en rendis compte. Au début j’avais cru qu’il s’était évanouis du à sa fièvre mais ne disant son nom j’eu juste droit à un petit grognement avant qu’il ne bouge. Je me détendis et le couvrais de  la couverture correctement avant d’aller éteindre la télé. Le film touchait à sa fin, et je n’avais pas envie de revoir la mort de Bucky de toute façon.

Trop fatigué et émotionnellement atterré je me recouchais dans le canapé sans réfléchir, m’endormant qu’au bout d’un certain temps histoire de trouver la bonne position. J’avais quand même l’état d’esprit de faire attention de ne pas réveiller Virgile. Mais quand je m’endormis finalement ce fut reposant et réparateur. J’étais bien. Il faisait bien chaud le canapé était confortable et la présence de Virgile me calmait aussi. Ça aurait peut-être dû me perturber de dormir à côté de quelqu’un, me réveiller à chacun de ses mouvements, mais au final non, rien de tel.

J’émergeais doucement ce matin-là, mon esprit réveillé avant mon corps qui était encore tout engourdi et lourd. J’aimais bien ce moment où on planait un peu entre le sommeil et le réveil. Malheureusement une voix y mit fin me tirant plus rapidement que prévus vers la réalité. Grognant, je levais mon bras pour le passer par-dessus mon visage histoire de cacher mes yeux de la lumière qui filtrait par la fenêtre. Je ne savais même pas qu’elle heure il était. Et puis j’étais bien au chaud, mon corps encore lourd de som… Je virais mon bras lentement ouvrant les yeux pour les baisser sur mon torse ? Je me disais bien que j’étais fort lourd de sommeil. Virgile avait dû se retrouver, je ne sais comment à dormir contre moi. Je fis un petit sourire gêné rougissant au passage. Tient ça faisait longtemps que je n’avais pas rougis. Il était … Il était adorable en fait avec son regard un peu dans les vapes et ses cheveux ébouriffés. Je laissais ma tête aller en arrière, retombant sur l’oreiller.

« S’lut. »

Je fermais les yeux trente secondes inspirant grandement avant de les rouvrir. Je ne fis aucune remarque sur le fait qu’il s’était couché sur moi. Pas que ça ne me faisait rien, je sentais bien mon estomac qui se serrais agréablement et puis j’avais son odeur partout sur moi ce qui n’était pas un grand souci au final.

«Tu as bien dormi ? »

Je demandais d’une voix encore un peu rauque de sommeil. Je ne bougeais toujours pas, un peu trop confortablement installé je crois. J’avoue que je ne baissais pas la tête vers lui non plus. J’avais déjà bien assez de crampes, pas besoin d’un torticolis. Dommage d’un côté parce que j’aimais bien ses yeux. Mais bon. Une pensée traversa mon esprit encore un peu brumeux et lent. Il déjeunait quoi d’habitude ? Et si je n’avais rien ici qui lui convenais ?  Du coup la question quitta mes lèvres avant même que je ne réfléchis vraiment à la lui poser.

« Tu veux déjeuner quoi ? »

Je devais passer pour un mal polis à poser autant de questions d’affilées… Surtout que maintenant il risquait de se lever surtout. je suppose quand on parle de petit déjeuner avec la personne qui était la pour la nuit ça passe pour un : il faut bouger maintenant. Et je ne voulais pas qu'il bouge. Du coup je pressais doucement le bras qui était de son coté dans son dos un peu contre lui. Légèrement. Je voulais vraiment pas bouger. On était bien là non? Lui sur moi... Je fermais les yeux attendant avec appréhension qu'il se détache et savourant ce moment que j'avais cassé sans le faire exprès. Je brûlerais en enfers, mais je brûlerais heureux.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   5/7/2017, 15:39

Un bras qui se lève, puis des yeux qui s'abaissent vers lui, oui, Luke était réveillé lui aussi. Cool. C'est chiant quand on dort chez quelqu'un et que ce quelqu'un se réveille trois ans après. Après Virgile était du genre à faire sa vie tranquille sans attendre, mais bon. Et bien, rouge de si bon matin ? On a fait des p'tits rêves cochons les concernant ? Ce serait amusant. Il le vit laisser retomber sa tête puis l'entendit le saluer, la voix encore un peu endormie. D'ailleurs Virgile avait bien dormi en effet. D'une traite ! Il ne pouvait même pas dire à quel moment il avait finalement fermé les yeux.

- Très bien oui. Puis j'ai l'impression que la fièvre est tombée.


Il leva sa propre main à son front, tentant de prendre un peu sa température. Tout ce qu'il pouvait dire c'est qu'il avait moins chaud que hier. Et effectivement, son teint avait un peu retrouvé des couleurs. Ça allait mieux, ne restait plus que quelque restes. Que mangeait il au petit déjeuner ? Oh il l'invitait même pour ça ? Après que Virgile se soit incrusté tranquillement de la sorte hier, à squatter son canapé ? Voila qui était bien aimable à lui ! De toute manière ce n'était pas avec Virgile qu'il allait se ruiner.

- Hum … généralement un café et une clope.


C'est tout. De base il n'avait pas un appétit monstre, et le matin, il n'arrivait pas à manger. Non pas par souci d'économie ( quoique ça l'arrange ce truc ) mais bien parce que s'il déjeune, il est de suite malade, vomit, a mal au ventre … Alors lui qui sortait à peine d'une fièvre carabinée, on allait éviter. Et puis au moins ça ne fera pas beaucoup de boulot à Luke. Dans son dos, il sentit la légère pression du bras de Luke contre lui. T'en fais pas bonhomme, Virgile n'était pas encore levé. Pas qu'il voulait squatter, mais minute, rien ne presse. Peut être le boulot de Luke ? Si c'est le cas, il le lui dira et  ….

- Ah meeeeerde j'ai oublié mes clopes chez moi !


Lamentation qui venait directement du cœur, à cette réalisation Virgile avait doucement laissé tomber sa tête sur le torse de Luke, pestant contre lui même. Front contre son torse, il se dit que ça n'était pas trop étonnant. Hier il était parti de chez lui par on ne sait quel miracle, fiévreux et pas bien conscient du monde qui l'entourait. Alors son paquet ... Malgré ses consommations diverses et variées, et régulières de drogue, il n'était pas un gros fumeur. Mais la clope du matin quoi ! Bon … il fera sans. Laissant sa tête contre Luke, Virgile la tourna du coté de la tête de son pote afin de le regarder.

- T'as besoin d'aide pour quelque chose ?


Si Virgile était perturbé par leur position ? Nope.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   5/7/2017, 17:48

Je souris encore un peu endormis, mais réellement content que mon ami ne soit plus aussi malade. Et se sente mieux. Il m’avait vraiment inquiété hier. Mais il avait l’air mieux aussi. Les yeux moins vaseux, le teint moins cadavérique. Du coup je proposais le petit déjeuner, ou plus précisément je demandais ce qu’il mangeait. Je ne sais pas s’il ressentit mon bras se coller un peu plus contre lui mais il ne le fit remarquer d’aucune manière. Du coup je le laissais là. Et Virgile ne bougea pas. Ce qui me fit sourire un petit peu. J’en profitais un peu mais … Pas de réflexions pour aujourd’hui. Ok j’avais déjà dit ça hier mais bon, on va généraliser à pas de réflexions tant que Virgile est là.

Par contre quand il me dit ce qu’il … Ingurgitait le matin je me redressais un peu, m’adossant sur mon bras libre. Je le regardais choqué. Putain mais ce n’était même pas un repas ce qu’il mangeait. Du coup j’étais dans une impasse. Je n’allais pas lui faire la remarque, ni le critiquer. C’était juste… Par Sainte Anne, le petit déjeuné c’était sacré chez moi. Mais je ne me permettrais jamais de faire une remarque à Virgile. Il était adulte, il faisait ses choix et vivait sa vie.

« Je suis désolé mais j’ai ni l’un ni l’autre… Je ne bois pas de café. »

Pour le coup je le regardais vraiment désolé. Pour le coup je me sentis encore plus mal alors qu’il se rendit compte qu’il n’avait même pas ses clopes. Merde pour lui. Cependant le fait qu’il n’ait pas ses clopes le fit se laisser aller contre moi ce qui me dérangeait moins pour le coup. Je me laissais retomber doucement contre mon oreiller pour le coup, levant simplement pour tapoter doucement son épaule avant de la laisser retomber, contre son dos bien entendu. Je n’oserais jamais me permettre de lui caresser le dos ou de le serrer contre moi. Pas aujourd’hui, pas comme ça. J’étais trop perdu, lui trop malade et puis vu notre statut actuel se serait franchement mal placé vis-à-vis de lui.

Du coup je réfléchis comment arriver à lui servir un truc bon. Si jamais il était habitué à déjeuner juste ça autant ne pas faire lourd. Bon déjà une tisane ça pourrait remplacer le café en plus il était quand même encore un peu malade même si ça allait mieux. Du coup je validais ce choix dans ma tête Mais il ne pouvait pas manger que ça ? Du coup je réfléchis… Pancake on oublie, muesli encore moins le lactose étant un aliment assez fragile et les céréales étant quand même assez compacte. Je me demandais s’il aimerait une brioche avec rien dessus ou encore une tranche de pain, quoi que à nouveau le pain complet…

Je tournais la tête vers lui alors qu’il me demandait s’il pouvait m’aider à faire quelque chose. Je lui servis un petit sourire et hochais la tête.

« M’aider à me lever, ça je t’en serais très reconnaissant. J’ai encore un peu de mal avec le dos. »

Je ne m’attardais pas longtemps là-dessus, le disant comme une information passagère. Inutile de continuer à parler. C’était… C’était passé. Même si j’aurais encore les marques un moment. Du coup je continuais normalement.

« Je peux pas te laisser sortir de la maison sans avoir avalé quelque chose du coup une tisane si ça te vas ? Et limite une brioche ou une biscotte ou une tranche de pain ? J’ai même de ces biscuits moelleux petits déjeuné si vraiment… »

Je le regardais, priant intérieurement pour qu’il accepte de manger ne serait-ce qu’on petit bout. Ca va je n’exagérais pas non plus, ne lui imposant pas mon déjeuner avec bol de céréales, fromages frais mélangé à des fruits frais, jus d’orange et deux tranches de pain avec confiture. Qu’il soit rassuré à ce niveau-là ! Mais du coup toute cette discussion impliquait quelque chose. Se lever. Et se séparer. Et même si j’étais bien je finis quand même par bouger doucement mon bras. Alors que je me dis que ce serait agréable de se réveiller de la sorte plus souvent, et avec des clopes éventuellement, je rougis doucement. Mais en même temps que cette pensée me procura un sentiment de plaisir, autant elle m’abattait un peu aussi. Ca n’arrivera peut-être plus jamais…

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   5/7/2017, 21:27

* Pas … de … café …. Ok, on respire, on respire surtout et on ne frôle pas l'apoplexie ! Aller, on se calme, on a vu pire que ça, on a connu des manques bien pire … tu peux le faire ! *

Il n'empêche que ce fut rude ! Pas de clope le matin, passe encore de temps à autre, mais pas de café ? Argh ! C'était juste une mauvaise nouvelle, mais il survivra. Pas le choix. Et pour les clopes, il s'en doutait un peu. Pas le fait qu'il ne l'ait jamais vu fumer, mais … l'inverse l'aurait surprit. Virgile ne revint pas sur les douleurs de dos dont souffrait Luke. Ils en avaient parlé hier, inutile de remettre ça sur le tapis. A la place, il accepta volontiers de l'aider à se lever. D'abord se lever lui même sera un bon début. Cependant il semblerait que Luke tenait à ce qu'il mange un truc ce matin ! Merci maman, mais ça ira ! Non vraiment ! Libre à lui de bouffer, bien sûr, mais c'est pas parce que des nutritionnistes de merde ont dit que nianiania trois repas par jour nianianiania petit déjeuner important et compagnie, qu'il allait se rendre malade pour leur faire plaisir. Oh après il pouvait toujours manger un truc la aussi pour faire plaisir à Luke, mais c'est pas lui qui allait éponger son vomi, ça non. Enfin. A la place, Virgile secoua la tête, négativement. Toujours contre le torse de Luke, oui.

- Non, vraiment je ne mange rien le matin. Si je le fais, soit je vomis, soit je suis malade toute la matinée. Alors sans moi ! En revanche, va pour une tisane.


A défaut d'un café, une boisson chaude fera l'affaire pour ce matin. Et sa clope … bien, pas le choix il fera sans. Bien ! Il était temps de se lever de ce lit de fortune, mais confortable. En premier temps Virgile s'était redressé, assis sur le canapé. Il avait joint les mains au dessus de sa tête pour s'étirer un coup, avant de relâcher les bras en soupirant. Puis il dégagea la couverture de lui même, et s'était tourné vers Luke, s'asseyant à genoux sur le lit, et tendit une main vers lui pour qu'il l'attrape afin de se hisser. L'autre était prête à se placer dans le dos de son ami pour le soutenir davantage. Ne vous en faites pas, Virgile a beau ne pas être bien épais, il arrivait quand même à faire quelque chose d'aussi simple que ça. Puis sa tête allait mieux. Ce n'était pas encore la forme olympique, mais c'était mieux.

- Aller viens, donne-moi ta main.


Et prends la mienne.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   5/7/2017, 22:01

Je le regardais fronçant les sourcils. C’était mauvais de ne pas manger le matin. Surtout dans son état. J’hésitais trente secondes à lui reproposé une biscotte au moins mais laissais tomber. Si ça le rendais malade valait mieux pas. Et puis je n’étais pas sa mère et n’avais aucun droit de lui imposer quoi que ce soit. Au moins il prenait la tisane. En même temps je n’avais rien d’autre. Enfin si : des jus de fruits, de l’eau pétillantes.

Je l’observais alors qu’il s’étirait. Je déglutis en pensant qu’il était beau. Il avait les cheveux en bataille, la peau encore un peu pale de sa maladie mais je le trouvais beau. Trop beau pour être réelle. Et pourtant : il était bien là. Je rougis alors qu’il se tourna vers moi. J’étais en train de le reluquer et je n’avais aucune idée de si j’étais discret ou non. Il tendit la main, accompagnant son geste d’une invitation verbale. Invitation que je ne refusais pas, murmurant un « merci » plus que remplis de gratitude. Je pris sa main et me laissais tirer vers le haut, grognant de douleur, mes muscles tirant après une nuit dans une position relaxante. Une fois assis je fis bouger quelques fois mes épaules, tirant un peu, provoquant la douleur. Mais ça faisait du bien.

On finit par se lever et je laissais Virgile utiliser la salle de bain si jamais il en avait besoin alors que j’allais préparer le déjeuner avec des gestes assez lents et prudent. Je n’étais pas encore en super forme non plus, même si ça allait mieux. Surtout niveau moral. Beaucoup niveau moral. Je remplis deux tasses de tisanes et commençais à manger mon bol de céréales. J’avais laissé des biscottes sur le comptoir si jamais, mais je ne fis aucune remarque pour les imposer ou les rendre encore plus évidentes. On discuta un peu, du film, de la journée. Je le prévins que j’étais en congé maladie pour le reste de la semaine, mais je n’osais pas l’inviter à un truc. On avait passé la nuit collé ensemble, je n’osais pas l’inviter à un truc après ça. Je ne voulais pas passer pour un mec lourd ou qui se fait des films ou … Enfin pour être franc le courage me manqua aussi. Mais il ne me manqua pas pour lui proposer de le ramener. Je m’inquiétais réellement de son état de santé.

Du coup je me retrouvais avec lui dans le métro. Je lui avait passé une de mes écharpes histoire qu’il se couvre. Pendant tout le trajet j’hésitais comment aborder une potentielle demande. C’était une chose de s’inviter en amis, de se voir en tant que potes mais … la discussion et la nuit passée … je ne sais pas, j’avais envie d’essayer, de m’accorder cette chance. Voir ce qu’il arriverait. Si jamais ça tournais mal mes parents avaient raison, si jamais ça tournais bien… Par saint André, si jamais ça tournais bien… Du coup une fois devant son immeuble, je notais l’adresse au passage, Et c’est au dernier moment alors qu’il allait rentré dans son immeuble que je me traitais d’idiot et que je pris sa main pour le retourner. Je devais avoir l’air d’un cachet d’aspirine et déglutis une fois avant de prendre la parole, cependant sans jamais le lâcher du regard.

« Est-ce que tu voudrais sortir à un rencard avec moi ? »

Oh la vache. Je pris une inspiration ne sachant même pas comment une telle question pouvait m’essouffler autant et pourtant la brèche était brisée et je continuais à parler.

« Une seule soirée, toi et moi. Je ne sais pas bien que tu n’es pas… Enfin tu ne m’as jamais donné de réponse claire du coup. Juste une soirée ensemble et si au bout de cette soirée tu ne veux rien tenter avec moi, très bien, je comprendrais. Mais je voudrais avoir ma chance… Juste une soirée, et on décidera ensuite… SI… Si tu veux bien ? Et... Et si jamais tu ne veux pas tu en as totalement le droit ! Je … Quoi que tu répondes je respecterais. »

Trop de choses s’étaient produites mais s’il y avait moyen d’avoir une chance avec Virgile… une seule… Au moins je serais fixé en fonction de la soirée, ou de sa réponse maintenant. Il y avait eu pas mal de rapprochement depuis ce jour dans le café ou il m'avait en quelque sorte dit non. Les conversations par SMS, la soirée, la nuit passée. je le connaissais mieux, et c'était réciproque... peut-être assez pour essayer? Ou peut-être pas.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   5/7/2017, 22:27

Luke de levé, Virgile avait accepté volontiers d'utiliser la salle de bains qu'il lui proposa. Il ne prit pas ses aises à se prendre une douche ou autre, mais juste à se rafraîchir un peu, se passer de l'eau sur la figure et .. et remettre ses cheveux un peu en place, utilisant ses doigts en guise de peigne. A peu près frais, il en ressorti pour trouver Luke attablé, et partagea avec lui un petit déjeuner. Ou plutôt une tisane pour lui. Voir de la nourriture de bon matin ne le rendait pas malade, mais n'en toucha pas. Ils discutèrent ensuite calmement de choses et d'autres, comme du film de la veille et de la journée qui les attendait. Luke était en congé pour la semaine ? Et bien .. Virgile lui devait travailler ce soir, mais n'était pas certain d'y aller. Il se reposera encore aujourd'hui et verra ce soir ce que ça donnera pour lui avant de décider quoi que ce soit. En même temps il venait à peine de retrouver du boulot ici, et n'avait pas très envie de s'absenter ainsi.

Le petit déjeuner de terminé, Luke s'était proposé de l'accompagner pour le trajet du retour. Il accepta. Si ça lui faisait plaisir, il n'allait pas l'en empêcher. Hier après tout alors qu'il était fiévreux comme pas possible il avait bien survécu ! On ne sait toujours pas comment d'ailleurs. L'attention de Luke à lui prêter une écharpe fut plutôt … touchante. Comme s'il se souciait de lui. En même temps c'était le cas, sinon, il ne l'aurait jamais laissé entrer chez lui. Le trajet du retour se fit plus rapidement que l'aller, qui fut un calvaire. Ils finirent par arriver devant l'immeuble de Virgile, devant lequel ils allaient se dire au revoir, et à une prochaine, maintenant que le malentendu était dissipé. C'est ce qui était prévu. Sauf qu'au dernier moment, alors que Virgile allait entrer dans l'immeuble, il sentit une main attraper la sienne, et se retourna automatiquement. Ah tiens, il était surpris d'un tel geste de la part de Luke. Il avait beau savoir qu'il lui plaisait, c'était tout de même avec une expression de surprise que Virgile le regarda. Et l'entendit lui proposer un rencard.

* Un .. un rencard ? Comme dans on se donne rendez-vous pour essayer de se séduire l'un l'autre, voir si ça peut coller et potentiellement copuler ? … Vraiment ? *


Ce n'était pas tant la proposition en elle même qui le surprit, même si c'était le cas aussi, mais bien que ça vienne de ce timide Luke. La vache. L'expression de Virgile demeura cependant inchangée, gardant le même air, légèrement surpris quand Luke essaya de se justifier, tant qu'essayer d'avoir gain de cause. Et pendant tout ce temps, Virgile ne pensa même pas à dégager sa main de la sienne. Il n'est pas .. quoi ? Ah, intéressé par les mecs sûrement. Il ne dit rien, comprenant que Luke avait besoin de savoir. Ou Virgile en était par rapport à tout ça, à lui .. Dans ce genre de situation, comme dans beaucoup d'autres, Virgile ne se prenait pas le chou à réfléchir. Soit ça lui plaisait, l'intéressait, et il acceptait. Soit ça ne lui disait rien du tout, n'en n'avait pas envie et refusait. Alors il ne tarda pas à lui répondre.

- D'accord.


L'acceptation sorti très naturellement. Il s'était fait la réflexion qu'il était bi. Luke était un type sympa, qui avait réussi à l'amener à se questionner sur le sujet. Ils passaient de bons moments ensemble, alors … pourquoi ne pas essayer ? Au moins aller à un vrai rencard tous les deux, et pas juste traîner ensemble. Un petit sourire étira ses lèvres, alors qu'il se rapprocha d'un pas de Luke.

- Mais je te préviens, je suis difficile ! Si tu veux me séduire, il va falloir mettre le paquet ! Dîner aux chandelles, bouquet de roses, champagne, violons, la totale !


La, Luke devait sûrement avoir assez cerné le personnage pour avoir comprit qu'il déconnait. A nouveau le tatoué eu un regard un peu plus normal. Parce que oui, il n'y avait aucun stress pour lui à accepter un rencard avec un mec.

- Je suis partant pour qu'on aille à un vrai rendez-vous, tous les deux. Et qu'on voit ou ça peut mener tout ça. Tu connais mes jours de libre, on a qu'à se fixer ça à ce moment-la si ça t'arrange.


Lui confirma t-il encore une fois, si jamais Luke avait besoin de l'entendre une nouvelle fois.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 201
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Better place - Rachel Platten
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   5/7/2017, 22:51

Il me regarda surpris, alors que moi je le regardais tout simplement paniqué. Ou du moins j’essayais d’avoir l’air sur de moi. Enfin je l’étais, je savais que je voulais l’inviter. Mais j‘étais anxieux. Très anxieux en fait. Et dire que c’est Virgile qui vomissait s’il déjeunait. Moi c’était quand je demandais à un ange tombé du ciel s’il voulait bien. Par tous les saints et s’il disait… D’accord ? Je clignais plusieurs fois des yeux. D’accord, aussi simplement que ça ?

Alors qu’il s’approcha de moi, je déglutis encore une fois, il avait l’air super sérieux même avec ce sourire. Je fronçais les sourcils alors qu’il me parla de roses. Pourtant ce n’était pas son genre… Oh. Oh de l’humour. Il blaguait. Il blaguait sur notre rendez-vous ? D’un côté son côté calme me rassura d’un autre je me demandais s’il prenait la chose sérieusement comme moi. Je n’étais pas du genre à vouloir une relation libre… je voulais un truc sérieux… Enfin je suppose aussi que je ne donne pas l’image d’un mec frivole et que du coup il devait bien s’en douter.

Je l’écoutais alors qu’il reprenait plus sérieusement. Voir où cela nous mène… Oh par sainte mar… Est-ce que j’avais seulement le droit de prier la mère sainte alors que Virgile venait d’accepter un rendez-vous et que du coup je construisais beaucoup d’espoirs sur le fait qu’on pourrait finir ensemble ce qui impliquerait coucher ensemble et …. Oh lala le mal de crane. Je fermais les yeux trente secondes avant de les ouvrir et décider à me concentrer sur Virgile et la réponse que je devais lui donner. Nous étions milieu de la semaine, je savais qu’il ne travaillait pas samedi soir, faisant le vendredi soir. C’était la politique de Chloé, personne, sauf elle, ne bossais les deux plus gros jours. Pas d’affilée. Du coup une idée me vint facilement.

« Si jamais samedi soir te vas je pourrais réserver une table... tu es plus poisson ou viande? »

A voir ce qu’il préférait. Mais je l’invitais, et je ferais en sorte que cette soirée se passe bien. Très bien. Et je respecterais ça décision. Mais j’avais une chance. Et cette chance elle devait se lire sur le sourire immense que j’affichais. J’avais un rencard. Un vrai rencard… avec Virgile.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 116
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde, Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   6/7/2017, 21:04

Il était plutôt drôle de deviner le malaise que vivait Luke, ou plutôt ce qui se passait dans sa tête à voir les expressions de son visage. Pas des masses c'est sûr mais le peu qu'il vit fut suffisant à se faire une idée. Dans la tête de Virgile ? Ça allait c'était plutôt calme en fait. Il n'était pas spécialement retourné à l'idée d'aller à un rendez-vous avec Luke. Pour l'instant. Et oui, il avait bien compris qu'il s'agissait la d'un rencard en bonne et due forme et pas juste une bouffe entre potes. Parlant de ça, Luke n'avait pas à se soucier de ce que préférait Virgile.

- Va pour samedi. Puis je ne suis pas difficile niveau nourriture alors tu peux prendre quelque chose qui te plaît.

Alors lui niveau nourriture il n'était pas un grand compliqué ! Et bien … voilà. Il semblait qu'ils venaient de se mettre d'accord pour sortir ensemble tous les deux, samedi soir. Et bien mes amis, voilà quelque chose … Mais pour le moment, Virgile n'allait pas se prendre la tête avec ça. Il allait finir la journée tranquillement, se reposer, puis n'y repensera vraiment que samedi. Peut être que la il commencera à stresser un peu. En attendant, il fut l'heure pour lui de laisser Luke.

- Bon alors à samedi !

La seulement, il retira sa main de celle de Luke, pour se reculer et après lui avoir adressé un clin d'oeil, se retourna pour s'engouffrer dans son immeuble. Pour peut être se faire un café et fumer une clope mais rien n'était moins sûr.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu ne m'aimes plus c'est ça ? [ Terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Streets :: Cinéma-
Sauter vers: