AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un pas vers l'inconnu [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
● Nombre de messages : 108
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Imagine Dragons ~ Demons (III)
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena/Liam


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu [ Terminé ]   16/7/2017, 15:19

Je rigolais doucement alors qu’il disait que ma famille s’était des cons. Un sourire triste sur mes lèvres, je hochais la tête, murmurant un ‘je sais’. Oui ils étaient des cons. Et des moutons en quelque sorte. Et pourtant c’étaient mes parents et je savais que je ne saurais jamais leur tourner le dos entièrement. Je relevais le regard vers lui alors qu’il me parlait que c’était des idées révolues. Une idée révolue au niveau pharmaceutique, médical mais au niveau moral ? Et si jamais j’avais vraiment un ‘monstre’ en moi ? Et pourtant alors qu’on était assis ici tous les deux je ne voyais pas en quoi c’était mal… On passait un bon moment, on ne faisait de tort à personne. Cependant la manière dont Virgile parlait, aussi simplement et avec assurance pourtant me disait qu’l avait peut-être raison.

Je lui souris simplement, ne sachant pas quoi dire d’autre avant de prendre une gorgée de ma boisson. Ça m'avait fait du bien d’en parler. Et je crois qu’il valait mieux qu’il ne sache pas tout d’un coup. Je ne sais pas trop comment il aurait réagi à ce qui m’était arrivé petit ou vis-à-vis du fait que c’étaient mes parents aussi m’avaient tabassé le weekend. Il ne valait mieux pas. Vraiment. Je relevais le regard surpris alors qu’il se levait. Il allait où ? Il partait ? Peut-être qu’il n’avait pas envie de rester avec moi à cause de ça ? Je l’avais ennuyé avec mes histoires ? Il se sentait mal à l’aise ? Il allait peut-être dire qu’il allait aux toilettes mais ne jamais revenir ? Je me calmais un peu quand il s’installa à côté de moi sur la banquette.

Mon cœur s’emballa alors qu’il prit mon visage entre ses mains. Je ne pus m’empêcher de déglutir doucement alors qu’il était fort proche. Le regard dans le sien je m’étais tourné vers lui histoire d’être plus à l’aise. Il avait l’air assuré c’est ce qui me marqua le plus. La première chose que je sentis fut son odeur, et puis seulement je me rendis compte qu’on était assez proche pour sentir son souffle sur mon visage. Et il devait avoir la même sensation. Sauf si c’est moi qui devenais hypersensible dû à la proximité. Je le regardais perdu alors qu’il me sortait une phrase plus que motivante. Il devrait faire coach personnel, sincèrement. Ou animer des séminaires pour des gays refoulés, il arrivera certainement à redonner courage à pas mal de gens. Enfin si jamais il y avait moyen de le faire en étant moins pro…

Un petit son étouffé s’échappa alors qu’il posa ses lèvres sur les miennes. Je gardais les yeux ouverts de surprise quelques secondes avant de les fermer doucement, me détendant contre lui. Je n’avais même pas remarqué à quel point j’avais été tendu : dos droit, les mains crispées sur mes genoux. Je me laissais aller un peu contre lui, exerçant une légère pression sur ses lèvres avant d’entre ouvris les miennes doucement, essayant timidement d’approfondir doucement le baiser.

Ce n’est qu’une fois qu’il fallut se séparer pour que je respire, mon cœur était sur le point d’exploser, que je rouvris les yeux pour le regarder. Je sentais que j’avais rougis, encore, et j’avais le souffle court. J’étais encore assez surpris et pris par le baiser pour réellement sourire d’une oreille à l’autre et pourtant je sentais doucement l’euphorie me gagner, cependant un minuscule doute restait présent.

« Tu… Je ne sais pas un simple cas de charité pour toi ? »

Je n’avais vraiment pas envie qu’il le fasse parce qu’il avait pitié ou se sentais mal pour moi. Je voulais qu’il le fasse parce qu’il en avait envie et qu’il voulait vivre cette expérience.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 63
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde Wong Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu [ Terminé ]   16/7/2017, 15:40

Les yeux fermés, Virgile laissa ses lèvres contre les siennes, avant de doucement le sentir se détendre contre lui. Ses lèvres doucement répondre à son baiser, avant de le sentir essayer même d'approfondir cet échange. Instinctivement les lèvres de Virgile en firent de même, glissant légèrement ses mains des joues jusqu'à la mâchoire de Luke, et, alors qu'ils partageaient ce baiser, il se trouva à apprécier cela. Pas le fait d'embrasser quelqu'un, ça, il savait ce que ça faisait merci. Mais d'embrasser un mec, d'embrasser Luke, ça lui paru tout à fait naturel – et ça l'était – que d'embrasser une fille qui lui plaisait. Si ce baiser était surtout motivé à motiver Luke, il se trouva que ça répondit à quelques questions que Virgile se posait un peu plus tôt. Et ce n'était pas plus mal.

Leurs lèvres finirent par se séparer l'une de l'autre, et les yeux de Virgile s'ouvrirent lentemen, pour croiser le regard de Luke. Luke dont les joues étaient rougies, et dont les lèvres avaient fini de s'étirer en un large sourire. Voila qui faisait au moins plaisir à voir. A son tour il lui adressa un léger sourire, se reculant légèrement de Luke, juste pour pouvoir mieux le regarder dans les yeux tandis qu'il gardait ses mains à sa mâchoire. Il comprenait son doute, mais, il se trompait.

- Luke, sache une chose : je ne fais pas dans la charité. La pitié, c'est pas mon truc tu vois.


Il détestait qu'on le prenne en pitié, il n'allait sûrement pas en faire de même avec les autres. D'autant plus que, Luke n'avait pas trop de quoi faire pitié. Non ?

- Et il y a un autre truc que je n'aime pas aussi, justifier mes actes. Je les fais parce que j'en ai envie, c'est tout.


C'est cool de vouloir motiver quelqu'un, mais il n'aurait pas embrassé Luke si quelque part lui même n'en n'avait pas un peu envie. Pour savoir, pour mettre au clair certaines choses avec lui même … et l'expérience ne fut pas déplaisante. Sur le fait qu'il puisse être capable d'embrasser un mec en public ? Oh non ça il savait qu'il en était capable, même s'il n'aurait pas fait ça avant. Ses yeux firent un dernier aller – retour entre ses yeux et ses lèvres, alors qu'il lui adressa un léger sourire en coin. Ses mains quittèrent son visage dans une brève caresse, et Virgile se recula légèrement de lui, reprenant une petit distance respectable entre eux. Histoire de le laisser respirer, mais ne bougea pas pour autant.

- Ça te dérange que je reste la ?


......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 108
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Imagine Dragons ~ Demons (III)
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena/Liam


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu [ Terminé ]   16/7/2017, 16:51

Je me doutais de sa réponse et pourtant je n’avais pas pu empêcher la question d’échapper de mes lèvres. Mais l’entendre me fis du bien. Je hochais doucement la tête alors qu’il me disait qu’il détestait justifier ses actes. Je me sentais un peu merdique d’avoir légèrement fais un faux pas alors qu’on venait de s’embrasser. Enfin je n’allais pas non plus tirer une tête d’enterrement pour ça remarque. Je le savais maintenant et c’était tout. J’essayerais de contrôler mes moments de doutes ou de les exprimer différemment qu’en posant des questions. Mais pour l’instant Tout ce sur quoi je voulais me focaliser c’était Virgile.

Ce dernier avait fini par se reculer doucement. Je sentais le froid sur mes joues après avoir perdu le contact avec ses mains. Je pouffais alors qu’il me demandait s’il pouvait rester là. C’était marrant de le voir m’embrasser avec assurance sans demander ni prévenir et la me demander si ça me dérangeais qu’il reste là. Je le regardais dans les yeux souriant amusé.

« Non, bien au contraire. »

J’étais toujours légèrement rouge et je me permis de prendre une gorgée de ma boisson histoire de me désaltérer un peu. Je me tournais à nouveau vers lui me mordant légèrement la lèvre inférieure, avant de doucement lever ma main à mon tour. Je me penchais doucement en avant alors que mon cœur faisait un marathon à nouveau. J’avais envie de ressentir ses lèvres sur les miennes, juste pour être sûr. Pour me dire que ce n’était pas un rêve. Et puis pour reprendre les paroles de Virgile : Je faisais ce que je voulais. Tant qu’il ne montre pas qu’il était contre je ne voyais pas pourquoi je devrais m’en empêcher. Du coup j’anéantis entièrement la distance entre nous et reposais mes lèvres sur les siennes. Doucement au début, timidement même, avant d’à nouveau approfondir doucement. Je n’avais pas l’habitude de ce genre de contact et pourtant j’avais l’impression que c’était juste et bien. Du moins les sensations ressenties étaient plus que positives.

Ce coup-ci je prenais plus le temps de savourer. Il avait les lèvres douces, comme sa peau. Je n’étais pas le seul à m’être rasé. Je distinguais un petit goût sucré sur sa bouche. Sa boisson certainement. Et pourtant il y avait autre chose qui devait être son goût. Je laissais ma main glisser doucement sur sa peau avant de finir ma courses dans sa nuque, la laissant reposer là doucement. Mes gestes étaient hésitant, timides. Et pourtant je ne trouvais pas se baisé plus mal que le dernier, au contraire même il me semblait mieux, plus vivant. La surprise en moins certainement. Je finis par me détacher de lui doucement, plongeant mes yeux dans les siens. Je déglutis avant de doucement prendre la parole.

« Je me demandais… Tu as dit que tes partenaires ne t’avaient jamais réellement fait sentir… Enfin que ça n’avait pas été exceptionnel avec eux, sans être désagréable. Et je me demandais… si tu avais ressenti un peu plus ce coup-ci ? »


je me posais vraiment la question.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 63
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde Wong Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu [ Terminé ]   17/7/2017, 00:03

Virgile resta alors posé ici à coté de Luke, prenant au passage une gorgée de son cocktail le reposant avant de sentir un contact un peu inattendu, celle de la main de Luke. Il tourna la tête vers lui et le vit se rapprocher de lui, avant de sentir à nouveau ses lèvres sur les siennes. Le repousser ne fut même pas une option dans la tête de Virgile. Il était surpris de le voir prendre l'initiative, mais d'une bonne surprise. Alors, il ferma les yeux, laissant à Luke le loisir de l'embrasser, en profitant également pour apprendre un peu plus à le connaître de cette façon. Ce baiser fut un peu plus doux que le précédent, appréciant de même le contact de sa main à sa joue, alors que leurs lèvres s'embrassaient. Avec peut être de la timidité, ou de la réserve pour Luke, alors que Virgile se montrait simplement patient, se demandant au passage si Luke avait eu souvent l'occasion d'embrasser. Lui, sa découverte était au niveau d'embrasser un homme, et de prendre vraiment le temps d'apprécier la chose. Parce que bien sûr Luke n'était pas le premier homme qu'il embrassait, mais de mémoire, c'était le premier ou un baiser fut si … doux.

Leurs lèvres se séparèrent aussi doucement que leur baiser, et les yeux se rouvrirent. Les deux regards bleus se croisèrent. Tous deux bleus, mais de l'avis de Virgile bien différent. De son avis, dans les yeux de Luke on y voyait encore de la vie. La même couleur peut être, mais tellement différents aussi. C'en était agréable. Et oui, il se demandait quoi ? Ah, attention ça partait sur le sujets de ses partenaires. Masculin sûrement. Huhum, il voyait ou il voulait en venir … Et ce qu'il lui demandait ensuite. C'est qu'on est curieux Mr Riley ? Ça l'amusa qu'il lui pose cette question. Comme quoi malgré ses airs de grand timide / coincé, Luke n'en restait pas moins un mec.

- Luke .. quand je disais que les autres n'étaient pas fou, c'était pas des baisers que je parlais, mais comment ils étaient au lit.


Petit regard appuyé à Luke. Pas pour lui faire comprendre qu'il allait un jour passer à la casserole, mais que si sa fierté de mâle voulait être flattée, il allait avoir besoin d'un peu plus que ça pour pouvoir comparer. Pour le moment il ne le lui demandait pas. Chaque chose en son temps. Bon, si après Luke était motivé à passer de suite à la suite, c'était sûrement pas Virgile qui allait dire non. Mais rien ne pressait.

- Par contre …


Virgile s'était à nouveau rapproché de lui, posant doucement son front contre le sien, un sourire provocateur sur ses lèvres.

- J'avoue que t'embrasser me plaît bien.


Ah oui il y a quelques heures il se demandait encore si Luke et lui allaient avoir des gestes l'un envers l'autre, il y a quelques jours aussi il s'était seulement rendu à l'évidence d'être bi, mais la ce soir aller faire du rentre dedans à un mec, no problemo ! Ça allait vite dans la tête de Virgile donc ça aidait. S'il était au tout début de ses questionnements ça ne serait pas allé aussi vite c'est sûr.

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 108
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Imagine Dragons ~ Demons (III)
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena/Liam


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu [ Terminé ]   17/7/2017, 11:53

Je rougis furieusement à la réponse de Virgile. Ah. Je suppose que là c’était un des moments où mon inexpérience et innocence jouait. Cependant voyant l’expression amusée de Virgile je souris doucement essayant temps bien que mal de retomber sur mes pieds répondant alors doucement :

« Et bien alors j’attendrais pour te reposer la question un autre jour. »

Je sais bien ce que ça impliquait. Bon ok je savais que toute cette soirée impliquerait qu’un moment où un autre je finirais par coucher avec Virgile. Je me disais que ce jour-là je me rendrais totalement ridicule. Enfin j’espérais juste qu’il n’attendait pas que ce soir… Non. Virgile était peut-être expérimenté mais il ne me semblait pas du genre à forcer ou à tout faire la même soirée. Je retournais le regard vers lui alors qu’il entama une nouvelle phrase. Il se rapprocha à nouveau de moi, pas de répit pour mon petit cœur ce soir. Quoi que je finirais peut-être par m’habituer et ça irais peut-être mieux.

Je souris doucement alors qu’il me souriait d’une manière plus provocatrice. Je notais à quel point l’air provocateur et mauvais garçon lui allait bien. Pas de sourire angélique qui cache plus qu’il ne devrait ou encore un faux air froid qui démontre une tentative de se couper de toutes émotions. Juste lui et son caractère fort. Prenant ses mots comme une invitation je réduis doucement la distance entre nous, à nouveau. Mon regard croisant rapidement le sien alors que je murmurais.

« Tu n’es pas le seul. »

Alors que mes lèvres rencontraient à nouveau les siennes je repris à nouveau conscience de tout. Son goût, le touché de ses lèvres contre les miennes. En début de soirée j’avais stressé énormément sur comment ça allait se finir et pourtant là de suite j’étais juste bien et limite serein, la curiosité prenant le dessus. Virgile me faisait sentir différent et bien et j’avais envie de découvrir plus avec lui. Et je commençais seulement à le découvrir avec ce troisième baiser. Je me reculais à nouveau doucement, histoire de reprendre mon souffle, avant de déglutir et regarder Virgile dans les yeux.

« Je… Est-ce que j’en fais trop ou pas… Enfin je n’ai jamais été comme ça avec quelqu’un du coup… »

Je le regardais un peu perdu. Au final il ne semblait pas contre le fait que je l’embrasse mais est-ce que c’était ce qu’il voulait ? Est-ce que j’embrassais de la bonne manière ? Est-ce qu’il voulait plu ? Est-ce que justement il me trouvait trop collant ? Je restais proche de lui, tourné vers lui, assez pour sentir son souffle sur mon visage. J’avoue que j’avais l’art de poser les questions inadaptées à la situation mais … je ne pouvais m’en empêcher… J'avais franchis le pas vers l'inconnu, et maintenant je me cramponnais à Virgile pour qu'il me montre le chemin ou du moins pour qu'il ne me laisse pas seul.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 63
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde Wong Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu [ Terminé ]   23/7/2017, 18:59

Il pouvait attendre pour lui reposer la question effectivement. Virgile n'allait pas le presser pour sauter le pas ce soir même. Voyez-vous, une première fois ça se prépare, ça s'attend ( bien que dans son cas Luke avait sûrement assez attendu … ) on ne la précipite pas ! Bref tout le contraire de ce qu'avait fait Virgile pour sa part ! Il ne se sentait pas non plus habité d'une mission à la con, genre faire tout son possible pour que ça se passe au mieux, être gentlemen et prévenant, lui laisser touuut le temps nécessaire … Non, parce que si vous cherchiez quelqu'un comme ça vous êtes mal barrés. La seule chose qui lui semblait logique était de lui laisser un peu de temps. Bien que si Luke était quelqu'un de … non pas normal parce qu'il n'aimait pas ce terme, mais disons qu'un type de son âge qui avait jamais couché, ça devait un peu le démanger non ? D'ailleurs il avait quel âge ? Boh, il s'en fichait il n'était pas flic de toute.

Son sourire provocateur aux lèvres, il garda son regard vers celui de Luke quand celui-ci s'était rapproché pour lui avouer qu'il n'était pas seul à apprécier ces baisers. Ils étaient deux alors. Il referma les yeux quand à nouveau Luke avait posé ses lèvres sur les siennes, répondant avec entrain à ce baiser. Ouep. Embrasser Luke, c'était vraiment pas mal, et ça lui plaisait bien. Ah, voilà, c'est ça qu'on aime ! Être en paix avec soi-même et être au clair avec ce qu'on veut ou pas. Ça c'est cool. Leurs lèvres se séparèrent, et les yeux se rouvrirent. Et à nouveau une grande question de la part de Luke. Pas de problème Luke Skywalker, laisse maître Yoda te guider ! … Erf, éloignez-vous de la tête si pure de Virgile, viles images !

- J'avais capté que c'est … nouveau pour toi ouais.


Lui assura t-il, l'air entendu. Pas de problème, chacun a son expérience. Ou non expérience.

- Et je sais pas s'il y a une « norme ». Pour les premiers rencards. Et s'il y en a, sache bien que je m'en fiche, donc, fais-toi plaisir !


Virgile releva sa main pour la poser sur la cuisse de Luke. Plus près du genou qu'autre chose, ne voulant pas non plus effrayer ce petit agneau.

- J'imagine que tu as du temps à rattraper à ce niveau. Alors rassure-toi, rien que tu puisse faire ne me perturbera.


Lui assura t-il avec un clin d'oeil. Enfin, sauf s'il lui proposait de tourner dans un film porno déguisés en Winnie l'Ourson... Sauf si ça paye bien … la ça peut se discuter. L'estime de soi ? Pfff ! On peut rien s'acheter avec ça !

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 108
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Imagine Dragons ~ Demons (III)
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena/Liam


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu [ Terminé ]   23/7/2017, 20:01

Je fis un demi-sourire un peu nerveux alors qu’il disait qu’il avait compris que c’était nouveau pour moi. Pitié, saint Salazar, faite qu’il ne me quitte pas pour ça, ou que ça ne devienne pas un poids mort pour notre couple. Je me rattrapais à cette pensée. Virgile avait su ça avant de m’embrasser, il n’aurait pas été si loin si un tel détail l’avait dérangé si ? Non. Du coup je me disais qu’il acceptait cette part de moi. Et vu ce que je ressentais alors qu’on s’embrassait je me demandais si, en y goutant plus tôt, j’aurais ressenti la même envie d’en découvrir plus ou si c’était juste parce que c’était Virgile ?

Je souris alors qu’il balais toutes normes de sa vie. C’était bien son genre. Je baissais un instant mon regard sur sa main sur mon genoux, avant de le relever vers lui alors qu’il me disait que rien de ce que pouvais faire le perturberais. Je souris doucement en le regardant dans les yeux, avant de prendre son autre main, celle qui n’était pas sur ma jambe.

« En fait, je… Je parlais aussi de ce genre de choses. »

Doucement je posais nos avants bras sur la table et laissais mes doigts se frayer un chemin entre les sien pour joindre nos mains. Paume contre paume je laissais quelques secondes mon regard sur nos deux mains jointes avant de reprendre la parole.

« Je ne sais pas ce que tu entends par relation mais … je crois que j’ai bien envie de me balader le long d’une rue ou d’une plage avec ta main dans la mienne, ou ton bras autour de mes épaules, et le mien autour de tes hanches. J’ai envie qu’on passe du temps ensemble… Et je ne sais pas si c’est ton genre de trucs. »

Ma pression sur sa main était quasi inexistante. Je ne voulais pas qu’il se sente obligé ou autre.

« Tu es quelqu’un d’indépendant, qui casse les stéréotypes et normes imposées par la société. Et je t‘imagine mal être le gars qui écrit des poèmes ou offre des chocolats en forme de cœur avec tout le tralala rose bonbon qui va avec. Pour le coup je suppose ce que tu n’aimerais pas… Mais ce que tu aimerais… Ça, ça reste encore flou pour moi. »


Je me penchais doucement vers lui.

« Est-ce que je pourrais éventuellement me lover contre toi alors qu’on regarde un film ? »

Je l’embrassais rapidement mais doucement.

« Est-ce que tu ne trouverais pas que j’exagère en t’appelant de temps en temps, parce que je me rendrais compte que j’ai juste envie d’entendre ta voix ? »

Encore un léger baisé.

« Est-ce que tu voudrais voir un mec aussi chelou que moi tous les jours ? »

Je l’embrassais encore une fois, laissant trainer mes lèvres un peu plus longtemps ce coup-ci avant de ‘éloigner, pas trop loin mais pour indiquer que je ne comptais pas continuer à ponctuer chaque phrase d’un bisou.

« Je ne veux pas que tu te sentes oppressé ou autre. Je ne t’oblige pas non plus à rester h24 scotché à moi avec des cœurs dans les yeux. On n’est pas non plus obligé de sortir ensemble à chaque fois. Enfin tu peux sortir sans que je sois nécessairement avec, moi ça ne m’ennuie pas. Juste que … Je crois que j’aimerais par moment des moments à nous… je ne sais pas exactement comment dire… »

Je le regardais incertain mais souriant doucement. A ce niveau-là je savais un peu mieux ce que je voulais. Je détachais finalement ma main de la sienne pour prendre ma boisson et me tourner vers lui.

« Enfin on n’est pas obligé de trouver les réponses ce soir juste… je veux juste que tu saches dans quoi tu t’engages même si ça peut encore changer ou évoluer. »

Je voulais qu’il sache que ce que j’avais énoncé n’étaient que des exemples et que si ça le dérangeais pas j’étais prêt à faire des compromis. C’était ça un couple : la compréhension de l’autre. Et de la compréhension découlent les compromis.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 63
● Date de naissance : 14/02/1990
● Age : 27
● Originaire de : Phoenix ( Arizona )
● A NY Depuis : Juillet 2007
● Emploi/Etudes : Barman
● Theme Musical : I don't like the drugs (but the drugs like me)
● Avatar : Tom Felton
● DC : Wilde Wong Wright


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu [ Terminé ]   Hier à 15:59

Virgile senti les doigts de Luke aller aux siens, à son autre main de libre, et referma les siens sur sa main une fois celles-ci l'une contre l'autre. Ce genre de choses, c'est à dire ? Se prendre la main ? T'en fais pas mon petit, si tu as peur d'aller trop vite, sache qu'il y en a qui n'attendent même pas d'avoir un rencard pour se sauter dessus. Virgile suivit le mouvement et leurs mains liées se retrouvèrent posées sur la table. Pendant que Luke observait leurs mains, Virgile se dit que malgré tout c'était nouveau pour lui. Se retrouver à embrasser un type en public, lui prendre la main dans un bar et tout. C'était nouveau. Puis Luke se mit à lui parler, à lui dire tout ce qu'il avait sur le cœur, quand à ses attentes et autres choses. Alors Virgile se tu. Et l'écouta.

Relation … bah écoute mec, Virgile n'est pas un pro des relations non plus. Il en a eu bien sûr, mais lorsqu'il s'attachait trop il préférait mettre un terme aux choses, si ce n'est pas les gens qui partaient. Sauf ceux qui se pensaient habités d'une mission sacrée genre sauver le pauvre petit Virgile. Mais généralement il aimait bien passer du temps avec la personne avec laquelle il était. Et il semblait que Luke avait déjà bien cerné Virgile ! Niveau indépendance, péter les stéréotypes et normes, c'était tout lui ! Donc non, les trucs mièvres à s'envoyer des chocolats avec des petits mots, encore une fois, c'était la mauvaise adresse.

Il n'aurait rien contre l'idée que Luke vienne se mettre contre lui alors qu'ils regardaient un film. D'ailleurs du genre tactile et je mets les pieds ou je veux, il était même possible que Virgile fasse ce pas la vers lui également. Petit sourire en coin à son baiser. Et non plus, il ne trouverait pas ça chelou que Luke ait envie de l'appeler tous les jours juste pour entendre le son de sa voix. Paraît que c'est un truc que font beaucoup les gens. Il s'amusa de ce nouveau baiser, mais un peu plus de sa question suivante !

- La question en sens inverse se pose aussi.


Est ce que lui voudrait voir un type comme lui tous les jours ? Bon, vu comment Luke était déjà à fond, il n'en doutait pas, mais il y avait deux choses à prendre en compte. L'une était leurs horaires de travail, parfois en décalée, ne permettant pas non plus tous les jours de grandes marges de manœuvre. L'autre était l'addiction de Virgile. Quand est ce qu'il allait se piquer entre un mec et son boulot ? Ralala, ça demande organisation tout ça ! Qu'il ne s'en fasse pas, si Virgile se sentait oppressé ou étouffé, il ne se gênera pas pour le lui faire savoir fanco. Hum, bah tiens encore heureux qu'il pourra sortir à coté, sans Luke. Il se voyait mal le ramener à ses rave party. Sortie en amoureux, vous faites quoi ? Oh on se fume des joints, oklm ! …. Y'en a pour qui ça fonctionne. Mais il comprenait ou Luke voulait en venir. Qu'ils aient des moments à eux. Ouais, la base quand même ! Après tout ça il était aussi surtout content qu'il dise à voix haute que ce n'était pas ce soir qu'ils auront la réponse à toutes ces questions. Avec le temps sans doute oui. Néanmoins il pouvait tout de même lui donner un début de réponse ce soir, avec sa franchise habituelle.

- Luke. La seule chose que je peux te promettre, c'est de ne rien te promettre.


Et encore moins de « s'engager ».

- C'est pas moi qui vais te faire rêver monts et merveilles, de vivre une histoire comme tu n'en n'a jamais vécu. Je ne te promettrais pas non plus une vie ou tout ira bien, avec des petits cœurs partout. Et encore moins d'être le mec parfait dont tu rêvais, parce que je suis loin de l'être.


S'il s'imaginait vivre une histoire parfaite comme il en rêvait, bien il pouvait encore rêver, ça fonctionnera davantage. Parce que les petits trucs de couple, c'était pas son truc. Pas d'action de rebelle la dedans, c'était juste pas pour lui, rien d'autre. Cependant, il avait gardé sa main dans celle de Luke tout du long.

- Il est de toute manière trop tôt pour un tas de truc. Entre autre pour moi de nous voir vraiment comme un … couple. On est plus juste des potes c'est évident mais … enfin tu vois.


Ça sonnait trop officiel que de dire couple selon lui. Pas qu'il en avait peur, mais qu'à ce niveau ça aille trop vite. On ne lui passe pas la corde si facilement voyez-vous !

......................................................................................................................................................


Virgile Dickinson
Norm life baby "We're white and oh so hetero and our sex is missionary" - "our God is white and unforgiving we're piss tested and we're praying" - "We're rehabbed and we're ready for our 15 minutes of shame" Raised to be stupid, taught to be nothing at all. We're taught to be nothing.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 108
● Date de naissance : 14/02/1992
● Age : 25
● Originaire de : Londres
● A NY Depuis : 1999
● Emploi/Etudes : employé en chef dans un cinéma
● Theme Musical : Imagine Dragons ~ Demons (III)
● Avatar : Jake Abel
● DC : Serena/Liam


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un pas vers l'inconnu [ Terminé ]   Hier à 22:16

J’étais content qu’il m’écoute et j’étais content de pouvoir vider mon sac de la sorte. Je ne voulais pas qu’on démarre quelque chose sur un mal entendu ou autre. Je voulais qu’on sache tous les deux dans quoi on s’embarque, avec nos deux points de vue, nos deux attentes… Et qu’on se retrouve pas à s’imaginer un truc pour ensuite se retrouver déçu ou autre. Je le laissais finalement me répondre prenant une gorgée de ma boisson avec mon autre main que celle tenant la sienne. Je le laissais m’expliquer ce qu’il voulait dire par le fait qu’il ne pouvait rien me promettre.

La dernière fois que j’avais entendu cette phrase c’était quand ma mère, ma tante et ma cousine avait parlé d’un film à l’eau de rose ou le héros sort ça à l’héroïne et ne reviens plus jamais, sans jamais avoir donné d’explication. Il allait quand même pas ... Non ce n’était pas comme ça qu’il avait voulu le dire. Je me fis quand même un mémo intérieur de l’attacher si jamais une idée pareille lui venait à l’esprit. C’est plus la partie : ‘sans rien dire’ qui m’ennuyait. S’il voulait partir… S’il était heureux autre part… Eh bien voilà.

J’eu un petit sourire en coin, calmement je hochais la tête à ses mots. Je ne cherchais pas le mec parfait, ou encore une histoire rose et, ou forte ou épic à la : ‘notre amour sauvera le monde des ténèbres’. J’aimais ce qu’il me proposait jusque ici, pas besoin de plus dans ce sens-là… Je ne l’interrompis pas, reprenant une gorgée. Hochant simplement la tête alors qu’il me disait que nous voir vraiment comme un couple tout de suite était trop tôt. Je voyais les choses différemment, j’avais d’autres craintes que celles des gens qui ont peur de l’engagement mais j’étais le dernier qui allait forcer à quoi que ce soit. Souriant doucement j’exerçais une légère et courte pression sur sa main.

« Je ne voulais pas te presser. On prendra le temps qu’il nous faudra. Je trouvais juste important de … J’ai l’habitude de planifier ma vie. Savoir ou je vais, savoir à quoi m’attendre, comment réagir. Je laisse peu de place à l’inconnu… Je ne te demande pas la lune, ce que tu m’as dit est largement suffisant. Et bien plus que ce que je n’attendais. »

Il avait dit être tactile, alors naturellement je nous avais imaginés enlacé sur un canapé. Cette image me fit sourire. Simplement ? Un simple geste que je n’aurais jamais cru possible. Pleins de gens s’enlaçaient à tous moments… Mais pour moi ça avait été un fruit défendu… Jusqu’à Virgile. Je me demande ce qu’aurait donné notre rencontre si James ne m’avait pas aidé à avancer… En repensant du coup à notre rencontre je rigolais doucement mais gardait ma pensée pour moi. Mon ange tombé du ciel pour protéger ma famille… Mon ange tombé du ciel pour moi, je rectifiais. Rien que pour moi. Et pour une fois dans ma vie j’avais envie d’y croire, d’être égoïste et d’y croire. Mon bonheur. Rien qu’à moi !

Le reste de la soirée se passa calmement. On s’embrassait encore de temps en temps, discutant le reste. J’étais bien avec lui et ne vis pas le temps passer. En sortant je remis bien vite ma veste, la fraicheur de la nuit me ramenant un peu à la réalité. On fit un petit bout de chemin ensemble, se quittant à une intersection entre le bar et le restaurant. Je ne sus quoi faire pendant un moment. L’embrasser en public ? Je n’avais jamais dit au revoir à un compagnon… Pas de cette sorte-là. Mais je trouvais que je ne m’en étais pas mal sortit. C’est d’un pas léger, mais rapide que je retournais chez moi. On n’avait pas dit quand on se rêverait mais ça ne saurais tarder… Enfin j’espérais. Peut-être que je l’inviterais à voir un film cette semaine au boulot ? Ou simplement l’un chez l’autre… Ou on verra sur le moment même.

......................................................................................................................................................

Luke Riley
Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. ~ Matthieu 25:41

© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
 
Un pas vers l'inconnu [ Terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Attractions :: Restaurants-
Sauter vers: