AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cavalier d'une nuit [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   9/8/2017, 08:53

One-night guest
I love being close to you.
James ✧ Castiel


Appartenant au grand monde comme on dit dans le jargon, Castiel se faisait régulièrement inviter à des soirées. Pour de nombreuses raisons il ne pouvait évidemment pas toutes les accepter. Certaines tombaient le même soir, des fois il n'avait personne pour garder Roy aussi. D'autres il n'avait juste pas envie et préférait profiter d'une mise à jour de World of Warcraft que d'aller à ces soirées pompeuses. Ce soir la il avait, vous l'aurez deviné, accepté. Parce qu'il avait quelqu'un pour Roy, que c'était de bonnes relations, que ça pouvait aussi être utile pour sa galerie … Donc aller, pourquoi pas ! Cependant il était stipulé de venir accompagné. Hors, Castiel était encore et toujours le célibataire le plus convoité de Manhattan. Sans rire. Vint alors la question de qui amener avec lui à cette soirée. Des femmes canon, magnifiques à souhait il en connaissait qui auraient été ravies d'être la. Mais voilà, le genre pimbêche prête à tout pour du fric, non merci. Il parcouru mentalement la liste des personnes à inviter. Il pensa vite fait à Elena, mais se ravisa, à d'autres et … et avait ensuite pensé à James. Quand son nom vint dans sa tête, ça fit comme un tilt. Genre : ah oui, c'est logique pourtant, pourquoi n'y ais-je pas pensé plus tôt ? Dans la foulée, il l'avait appelé, du moins quand il pu répondre, et le lui proposa. Il lui expliqua qu'il était invité à une soirée, qu'il fallait être invité et qu'il avait pensé à lui. Alors s'il était partant … Et heureusement pour Cas, il le fut. Bien content, il lui donna les info nécessaires. Le dress code, la date et l'heure, tout ça quoi.

Et ce soir était le grand soir. Sur son 31 pour Castiel dans une tenue approuvé par son féru de mode qu'était son fils ( Dorian ) il attendit la venue de James pour pouvoir y aller, dans le hall de l'immeuble. Et en le voyant arriver dans son plus bel apparat, Castiel ne pu s'empêcher à la fois de le sourire et de le complimenter. Se rendant sur les lieux, un hôtel haute gamme ou des locaux au dernier étages furent loués pour l'occasion, Castiel le briefa un peu sur cette soirée. Une soirée de bienfaisance ou se rendaient les pointures de la ville, ou ça allait beaucoup parler et compagnie. Soirée ou Castiel ne s'en faisait pas de s'y rendre avec un homme. On est en 2017 bordel. Et puis même, jamais Cas ne s'est préoccupé de ce genre de détail c'est pas aujourd'hui qu'il allait commencer !

Une fois sur place, voiture prise en charge par le service, les deux hommes sortirent de la voiture avant de se diriger à l'intérieur ou ils prirent l'ascenseur pour se rendre à l'étage ou se déroulait la soirée. Lorsque les portes s'ouvrirent, ils en sortirent, Cas guidant James avec lui avant qu'on ne les accueille dignement. C'est à dire coupe de champagne chacun, portes ouvertes après que Castiel se soit à peine présenté. Et la, que du beau monde ! Mis eux aussi sur leur 31, un orchestre qui jouait sans casser les oreilles, des serveurs qui passaient entre les convives, les femmes dans leurs plus belles robes portant leurs plus beaux bijoux. Le tout dans un superbe décor. Et cette vue ! Un verre à la main, Castiel avait remonté l'autre dans le dos de James. Il était son cavalier ce soir après tout. Plus que simplement son ami avec lequel il couchait. D'ailleurs ce n'était sûrement pas comme ça qu'il irait le présenter. Comment? Sûrement en ami ... il y avait réfléchi oui, et se disait que le présenter comme "petit ami" serait totalement faux.

Prêt à affronter cette mer de requins ?


Lui demanda t-il avec un ton léger. C'était pour essayer de le détendre si besoin est et également voir comment il allait.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde


Dernière édition par Castiel L. Wilde le 13/10/2017, 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   9/8/2017, 16:16

Il venait de quitter un nouveau patient, plutôt la famille au complet, les premières fois étaient toujours ainsi, il devait voir tout le petit monde entourant le jeune ainsi il savait a quoi s'attendre et avait des précision diverse. Il regarda son téléphone par hasard et vit deux appels manquer de Castiel, il n'avait pas vraiment le temps de le rappeler à l'instant, mais ce promis de le faire le plus vite possible. Sa journée passa, il avait oublier l'appel, il était entrain de remplir ses dossier quand il le sentit vibrer dans sa poche, tiens encore Castiel, il le prit et écouta. Une soirée et il lui demandait d'être son cavalier, un rapide coup d'oeil à son horaire et accepta, il finissait assez tôt cette journée là, donc il pourrait apporter tout ce qu'il faut pour se préparer au travail et partir le rejoindre aussitôt après.

Le jour J arriva, il avait eu une urgence et avait fini vraiment trop tard, il allait être en retard s'il ne se dépêchait pas, une douche rapide, un habillage des plus sommaire, il avait fini par demander a une des infirmières et son amie de lui attacher son noeud papillon, il était si stresser par le temps qu'il faisait tout de travers. Enfin prêt, il prit sa voiture pour l'immeuble de Castiel, trouva une place ou se stationner et courut presque jusqu'à l'entré. Le brun était là, à l'attendre, si beau dans son habit qu'il ne put résister pour le saluer, il l'embrassa tout sourire. Il allait falloir résister ce soir à ne pas lui enlever ses vêtements sur place.

James avait déjà vu cet hôtel de loin, mais pas aussi proche, il leva la tête impressionner et en fit même l'inspection une fois à l'intérieur. C'était splendide comme endroit, il se fit même la réflexion que les chambres devait coûter une fortune pour la nuit. Arriver à l'étage, on lui remit une coupe de champagne, il n'aimait pas tant le champagne, les petites bulles ne lui plaisait pas sur la langue, mais il sourit à la serveuse et en prit tout de même une gorgée, ce soir il devait faire honneur à son amant.

Mettez une jeune fille qui rêve de bals de princesses devant le tableau qui se présentait devant lui et elle serait en plein rêves, tous le monde étaient trop bien habillés, les dames brillaient par leur bijoux et les hommes on aurait dit une marre de pingouins et ce soir il en était un aussi. La main de Castiel dans son dos, il se sentait prêt a affronter cette soirée. Quand Cas lui demanda dans un murmure, il lui sourit.

- Crois moi, c'est rien comparer au soirée de bienfaisance pour des fonds à l'hôpital. Eux ce sont des requins.

Certes il en était pas à sa première soirée pingouins, comme il aimait les nommer. Chaque année, une fois ou deux dans l'année, il devait faire acte de présence et vendre son département pour accéder au fonds verser par les plus riches donataires et ce n'était chose simple, par chance pour lui sa belle gueule aidait avec les dames et les enfants malades rendait le tout si triste, il réussissait à avoir les fonds nécessaire. Il avança avec Castiel saluant tout ceux que le brun s'arrêtait pour parler avec eux. Il était présenter comme ami, la dernière dame qui accompagnait l'homme avec qui le russe parlait en ce moment n'avait pas l'air convaincu. Elle se colla même au doc pour lui en faire part, il ne put que lui faire un clin d'oeil et commença une discussion sur son travail. Il ne savait pas comment s'en était rendu là, mais la dame avait l'air intéresser et il ne fut pas moins déranger d'en parler. Plus ils parlaient ensemble et plus ils se rendaient compte que ce couple était présent a plusieurs des soirée de l'hôpital, James baisa la main de la dame tout en la remercia des dons donner.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   15/8/2017, 20:13

Les types aux soirées de donation de l'hôpital étaient pire qu'ici? Castiel ne dit rien se contentant d'un petit sourire. Si ça pouvait rassurer James de se penser moins a découvert ici pourquoi lui retirer ça? Non ici on parle des pires. On parle de gens qui utilisaient ces soirées de bienfaisance pour des fois laver leur nom d'un scandale. Comme lui la bas, le bruit courait qu'il s'était tapé une mineure, une amie de sa fille. Quoi de mieux que de donner du fric aux démunis pour que les gens se disent qu'en fait il avait un bon fond ? Ou elle la bas. Lors d'une soirée elle avait humilié son ex mari prenant à témoin tous les convives. Ah c'était beau. Mais oui, laissons croire a James encore un peu que tous ces gens ne sont pas moins gentils. Avec un peu de chance il n'en saura jamais rien.

De toute façon il se montrait pour l'instant très détendu, poli et courtois envers les personnes avec qui Castiel parlait jusqu'ici. Même avec une femme en particulier. Femme qui ne se montra pas convaincue pour James et lui. Pas qu'il y ait quoi que ce soit de sérieux entre eux vous aurez compris. La raison pour laquelle elle doutait c'est tout simplement qu'elle avait trompé son cher mari avec Castiel. Oui une de plus mais dans son cas, le russe n'était pas son seul amant. Il ignorait si son mari se doutait de quelque chose et c'était bien la le cadet de ses soucis. Alors qu'ils discutaient un peu politique il vit James baiser la main de la femme. Geste bien poli et courtois mais connaissant la donzelle, c'était un coup à ce qu'elle se mette en tête que James soit son prochain amant. Certes il était gay mais ce n'était pas marqué sur sa tête. Alors Castiel avait simplement passé sa main au bras de James.

Si vous voulez bien nous excuser, il y a encore tant d'autres gens a saluer.

Avec un sourire poli, il prit congé d'eux entraînant James avec lui. Quand ils furent un peu plus loin il lui glissa discrètement :

Fais attention, cette chère lady est sans cesse a la recherche d'un nouvel amant pour sa collection... Pas que je doute de tes capacités a dire non, mais si on peut s'éviter ce genre de choses ...

Ce serait bien. Puis il tourna la tête vers James et chercha son regard du sien avant de lui dire franchement :

Et puis je ne suis pas trop partant pour me faire voler mon cavalier ce soir. Par qui que ce soit.

Homme, femme, lapin ... non ce soir James était a lui. Non pas que d'habitude il s'en fout qu'on lui vole un cavalier mais voilà....

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   22/8/2017, 03:09

Au moment de baiser la main de la dame, James sentit son bras être prit en étau pars la main de son cavalier du soir, comme si cela le dérangeait qu'il fasse présence de bonne manière. Ce dernier prit même congé, l'entrainant presque de force avec lui. Il ne savait pas vraiment pourquoi il s'était fait éloigné aussi vite et s'il devait s'en amuser ou non, mais le doc préférait ne rien dire pour l'instant. Puis la vérité sortit, cette dame cherchait de la compagnie pour finir sa nuit, bon James le savait, elle avait déjà essayer de l'avoir et elle avait compris qu'il serait plus intéressé par son mari que par elle. Maintenant, elle n'essayait même plus de l'avoir, elle ne faisait que lui présenter ses amants au gala de charité.

- Oh mais je le sais. Elle est déjà venu a plusieurs gala de charité donner par l'hôpital et jamais avec le même cavalier. Je penses que son mari n'aime pas les galas de charités.

Il avait dit cette dernière phrase de façon si innocente, comme si c'était normal de pas venir a un événement ou toute l'aristocratie de New York sera présente sans son mari, son véritable mari. James se pencha sur l'épaule de Castiel, son torse touchant son dos et il pointa un nouveau couple.

- Tu vois le mec assez classe avec la barbie plus loin. Ce n'est ni sa copine, ni sa femme, il préfère les hommes. Je sais je suis passé dans le lot. Mais il ne le dit pas, il a peur.

Il tourna un peu et chercha une autre personnes qu'il avait déjà vu, d'un gala à l'autre il se reproduisait, il fallait sortir à ce genre de fête si on voulait se faire voir.

- Ah cette dame là-bas, elle est la secrétaire du mec qui est avec elle présentement, elle se fait cette place sous la table si tu vois ce que je veux dire.


Oui, il connaissait c'est requin de haut rang et était fier de ne pas être devenu comme eux, il détestait ce genre de fête ou on ne vient que faire bonne figure, mais si cela permettait d'avoir les sous qu'on espérait alors il fermait les yeux et ne faisait que rire de leur vie merdique et raté. Certains, il devait l'avouer lui faisait pitié parfois. Puis il reprit sa place à ses côtés, voyant un autre couple proche d'arrivé à eux, il avaient l'air de terminé une discussion et de vouloir se diriger par ici, du moins les nombreux regards et doigt pointé vers Castiel prouvait un peu sa pensé. James finit par croiser le regarde bleu de son cavalier et sa phrase le fit sourire, il ne voulait pas se faire voler son cavalier se soir par personne, il serait devenu possessif cet ange ?

- Je ne penses pas voir personne qui peut me mettre dans son pieu ce soir, du moins pour l'instant.


Souriant il lui prit la main, non, il ne partirais pas, il n'était pas du style a plaqué son mec le jour de leur rendez-vous.

- Serais-tu devenu possessif à mon égard Castiel ?


Puis le couple arriva, saluant Monsieur Wilde d'une poignée de main et lui coupant toute chance d'avoir sa réponse suivit d'un léger moment de ''flirt'', il soupira et se tourna souriant vers les nouveaux venus. Puis il s'excusa, il avait soif d'un seul coup, il alla donc au bar promettant au russe de lui rapporter quelque chose. Appuyer au seul bar de la salle, il commanda, bière pour lui et vodka pour son amant, mais ce qu'il ne pensait pas arriva, il se fit accoster et pas par un de ses vieux, mais un jeune homme assez jolie. Il commença a discuter doucement, ses verres arrivèrent et il en oublia presque Castiel, seulement presque. James continua de discuter, disant avec qui il était venu et qu'il devrait partir, mais l'autre homme ne le laissa pas et lui-même commençait à perdre patience. D'une vu extérieur, on pouvait croire qu'il s'amusait a se connaître mieux, mais si vous étiez leurs deux oreilles vous entendrez que James fait tout pour le quitter poliment.

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   22/8/2017, 18:03

Oh si James était déjà au courant pour les petites habitudes de la dame tant mieux ! Hum alors est ce qu'elle avait déjà tenté sa chance avec lui ? Fort possible oui. Bon au moins c'était chose réglée! En tout cas ce petit passage ou James lui confia les petits secrets de quelques un des invités l'amusa grandement. Bien qu'il n'était pas le genre à prêter attention aux ragots ou leur donner credit ou encore moins de mettre son nez dans la vie privée des gens, dans leur monde cela faisait partie du jeu. Sans nul doute que bien des ragots circulaient au sujet de Castiel aussi. Du genre il ne quitte jamais une soirée seul, qu'aucun de ses enfants n'a la même mère, qu'il collectionne les amants et amantes. .. fort possible oui. Mais il n'en n'avait que faire. Les ragots et les qu'en dira t-on, cela faisait bien longtemps qu'il ne s'en souciait plus et vraiment sa vie était bien plus simple ainsi.

Tiens James se trompait par contre. Parce qu'il y avait bien une personne qui aspirait à le mettre dans son lit ce soir en la présence de Castiel. Étonnant oui. Il serra doucement sa main dans celle de James alors qu'il lui lança un bref regard étonné. Possessif a son égard ? Non bien sur que non ! Enfin c'est la la première pensée qu'il eu comme un automatisme. Et malgré la venue du couple il ne pouvait ignorer le fait que cette petite question l'avait doucement retourné. Bien qu'il savait que James lui avait demandé ça juste comme ça, il semblerait qu'il ait peut être touché quelque chose. Pourtant malgré tout pour l'instant Cas serait bien incapable de répondre. Chose qui devrait lui mettre la puce a l'oreille. Quand James annonça aller chercher quelque chose à boire Castiel se contenta de hocher brièvement la tête, restant avec le couple a discuter de choses et d'autres. Faisant oublier à Castiel son trouble passager par rapport à son cavalier.

Finissant par trouver le temps que prenait James pour chercher à boire anormalement long, Castiel finit par le chercher du regard, allant logiquement côté bar. Et quelle surprise de constater que James était en la charmante compagnie d'un jeune homme, inconnu au bataillon mais fort plaisant au regard. De ce qu'il en voyait. Parce que James semblait bien souriant. Il ne savait pas ce qui se disait mais après tout il en avait une petite idée. Est ce du au hasard ? Ou bien fait exprès d'une manière ou d'une autre pour que James ait une réponse a sa question d'avant ? Aucune idée. De toute façon Castiel n'allait pas s'embêter à réfléchir et allait juste agir. Alors il avait regardé le couple et avait très poliment prit congé d'eux. Il avait quelque chose à faire. Il se dirigea vers le bar, vers James. Sans pression, l'air à l'aise et souriant il alla se poster aux côtés de James.

Alors on me fait des infidélités ?


En disant ça il avait passé son bras dans le dos de James, dans un geste tout à fait naturel. Il avait regardé son amant et lui avait adressé un sourire. Puis avait tourné la tête vers l'autre type. A lui aussi il lui sourit. Avec ses lèvres mais pas avec ses yeux.

Toujours là?


Toujours pas parti celui-là? Oui il savait qu'il venait d'arriver mais voyez-vous c'est une façon polie de lui dire casse-toi. Peut être qu'il n'était pas tout à fait possessif mais comme dit ce soir il n'était pas d'humeur a le partager. En gros mec : passe ton chemin.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   22/8/2017, 19:41

Il n'aurait peut-être pas du tout lancer cette question stupide, certes il jouait de sa façon de se comporter, mais il ne pensait pas troublé ainsi Castiel. Lorsque le couple arriva et qu'aucun des deux n'avait eu le temps de remettre leurs idées en place, la seule chose que James trouva fut de partir au bar, en fait plutôt s'enfuir,il voulait donner un peu d'air au russe, qu'il se remette doucement. Mais bon, son congé n'était pas sensé durer si longtemps, il savait que son amant allait finir par le rechercher et ce jeune homme ne comprenait définitivement pas qu'il est dans une quelconque relation ce soir. Il tourna la tête sens contraire à la foule et se massa le front, il avait tendance à toujours faire bonne figure dans ce genre de soirée, surtout qu'il y avait la des donateurs de l'hôpital, pas le temps de ternir sa réputation, mais il commençait sérieusement à perdre son sang froid. Ce jeune homme était vraiment collant, en plus il lui prenait le bras chaque fois qu'il essayait de prendre ses verres. Toujours souriant, il lui fit un de ses regards mauvais, ce qui ne fit que lui donner plus de courage pour se rapprocher.

Le doc sursauta un légèrement lorsqu'il sentit une main dans son dos, mais le pire fut cette phrase, des infidélités, vraiment. Il trouvait son amant de plus en plus étrange ce soir et cette possessivité envers lui, jamais Cas ne s'était comporter ainsi, toujours à dire qu'il était libre. Si c'est cela sa liberté, il allait devoir faire attention.

- J’essayais de dire a cet homme que je devais retourner parler aux gens, mais bon, il comprends pas le langage humain je crois.

Puis le jeune homme questions finit par quitter, faut dire que la figure du russe en disait long en ce moment. Mais qu'est-ce qui venait encore d'arriver, ce regard de tueur, il ne lui appartenait pas, il n'allait pas partir ce soir, mais de là à être si '' À moi !''.

- Ça va ?

Simple comme question, mais son sourcil qui venait de se lever en disait long sur sa question, son ça va était plutôt ça te prend souvent ? Qu'est-ce qui t'arrive ? C'est quoi tout ça ? Ne faisons pas un scène devant tous. James prit son verre tandis le sien à son amant et lui prit l'autre main, pour le tirer au dehors, sur le petit balcon de la salle, il n'y avait personne encore ce qui allait être bien pour cette discussion, pas question d'attendre d'être rentré.

- Alors tu me fais quoi là ? Cet avertissement plutôt, ok je jouais en disant que tu es devenu possessif, mais là ! La main dans mon dos, ce regard de tueur et ton ''toujours là ? ''

Il parla plus doucement en fixant son homme de la soirée.

- Qu'est-ce qui t'arrive Cas ?

Il était psychologue, peut-être pour les enfants, mais il arrivait à sentir quand quelque chose clochait ou perturbait les autres et ce soir il avait l'impression que c'était le cas pour son ami.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   22/8/2017, 20:00

En effet ce jeune homme ne devait peut être pas  comprendre le langage humain. Mais celui du corps il passa comme une lettre a la poste! Castiel le suivit du regard lorsqu'il s'en alla, un sourcil relevé avant que James ne lui demande si ca allait. Il tourna la tête vers lui en affichant une mine bien plus détendue et souriante.

Oui ça va bien et toi?


Il avait bien capté qu'il lui demandait ca surtout par rapport à son comportement mais pour le moment il préférait un ton plus léger. Ce qui ne sembla pas satisfaire James. Verre en main, il suivit son cavalier jusqu'au balcon heureusement désert pour l'heure. Et la dessus James lui demanda de plus amples explications sur son comportement. Ce n'était pas le premier a le faire mais il serait le premier a le comprendre.

Je ne fais rien du tout James. Je te l'ai dit je n'ai aucune envie que ce soir, quelqu'un ne me vole mon cavalier.


Avait il répondu très calmement. Quoi c'était vrai après tout. Il n'était peut être pas tant possessif que ça envers James, n'en n'ayant de son avis de toute façon pas le droit, mais qu'on lui pique ses affaires?  Nope! Ok vu comme ça cela peut ressembler à de la jalousie. Mais c'en était pas. Après avoir prit une gorgée de sa boisson, découvrant avec plaisir que James lui avait commandé de la vodka, il ajouta avec un air amusé;

Oh peut être me suis-je trompé et que tu étais en train de nous préparer un plan a trois ?


Ça n'y ressemblait pas mais qui sait. Si tel était le cas, alors zut... blague a part.

Il ne m'arrive rien du tout James ne t'inquiète pas.

Castiel ne devenait pas possessif a son égard. Parce que cela voudrait dire qu'il commence à s'attacher à lui, davantage qu'il ne le pensait. Pas qu'il avait quelque chose contre ça mais ... non de toute manière ce n'était pas le cas alors inutile qu'il se prenne la tête comme ca pas vrai ? Hein ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   22/8/2017, 20:38

Ah non il n'avait rien, d'accord il voulait tout terrer loin et faire l'innocent et bien pourquoi pas. James se tourna vers la ville, la vue du balcon était magnifique, ils étaient haut en plus. Il prit appuis de ses coudes à la rampe et buvait son verre de bière doucement. Il ne cacherais pas qu'il fut un peu déçus que Castiel ne se confie pas à lui, mais il est humain après tout qui irait se confier à la personne concernée sur un trouble qu'on a surement plus ressentit depuis des lustres. Il allait argumenter sur leur discussion quand un son de cloche se fit entendre, il y avait un repas à cette soirée ? Il attrapa la main de Castiel et se dirigea à l'intérieur suivant la foule compacte qui tournait autour des tables cherchant leur noms. Il se tourna vers son hôte lui faisant un signe de la main de se mettre lui aussi à chercher son nom autour de la table, pour sa part il ne savait pas du tout quel nom choisir, il savait que son nom de famille était Wilde, mais il avait oublier comment l'écrire.

Un homme vint sur l'estrade une fois que tous furent assis a leur place respective, James était prisonnier entre Castiel et un autre jeune homme qui accompagnait une dame pas agée, du moins en apparence, mais elle avait de la prestance, en fait de l'argent et elle le montrait. Le jeune homme se présenta à lui et il en fit de même, quoique dans sa tête il se demandait s'il avait pas contrarié une divinité quelconque pour que tous veuille lui parler et ce en particulier ce soir. Pour éviter le scandale à cette table ou que le russe fasse une fois de plus son numéro d'homme des cavernes, il glissa discrètement sa main sur sa cuisse et serra doucement. L'homme sur l'estrade fit un discours qui n'en finissait plus, puis la nourriture arriva, quatre service, il allait finir rond comme un ballon s'il mangeait de tout. Il ne prit pas les assiettes principales, préférant piger dans celle de Castiel, il n'était pas du style à manger énormément et il n'avait pas particulièrement faim ce soir.

À leur table les discussions fusaient de tous les côtés sur tous les sujets, James parla de son travail, répondant au questions de curiosité, puis il parlèrent de tout et de rien. De façon assez discrète, il espérait, il se frotta les yeux et essaya de cacher un bâillement, il ne voulait pas paraître épuiser ou de s’ennuyer, mais il commençait à ressentir les premiers effets de la fatigue. Par contre, il n'en laissa rien paraître, il était là comme accompagnement, il partirait quand son amant l'aurait décider et ce avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   22/8/2017, 22:26

Espérons que cette explication ait réellement suffit à James et qu'il ne cherchait pas plus loin juste pour ne pas l'embêter. Ou ne pas rater l'heure du repas qui fut annoncé. A leur tour et main dans la main, Castiel chercha du regard son nom sur les petits cartons disposés sur les tables. Lorsqu'il le trouva ainsi que celui réservé à son invité, il invita James a prendre place a ses côtés, en faisant de même. Il avait bien sûr remarqué que James était assis à côté d'un homme. Mais et alors ? Tant que celui-ci ne tentait pas de le lui voler tout irait bien. Et normalement s'il n'était pas con, il aura noté que James était en la compagnie de Castiel Wilde. Ça veut dire ce que ça veut dire. Néanmoins la main de James a sa cuisse était fort plaisante. Bon par contre même s'il donnait très bien le change, le long discours avant le repas l'ennuya quelque peu. Ce n'était que question de prendre son mal en patience le temps qu'il ne finisse enfin et que le repas soit servi.

Castiel ne broncha pas quand a la façon de manger de James ni même quand il lui piqua dans son assiette. Avoir une grande famille c'est aussi s'habituer à des choses comme ça. Les discussions allaient bon train. Pour James comme pour Castiel. Ce dernier parlait bien sûr de la galerie, quand sera le prochain vernissage, quels artistes il avait récemment rencontré.. ce genre de choses. Mais rien sur la vie privée. Oh a part une simple question demandant comment allaient ses enfants.  Ce a quoi il avait brièvement répondu bien avant de retourner la question.

Après ce repas goûtu, il fut l'heure de la danse. Oui oui ces danses genre bal de riches avec une musique classique et tout. Petit a petit, les couples se levaient pour aller sur la piste de danse. Alors, a son tour, parce qu'il en avait envie, Castiel s'était levé de sa chaise, avait tendu sa main droite dans une légère révérence envers James. Bien oui James, pas le type a côté.

Monsieur Harvey, me feriez vous le plaisir d'une danse ?

Et s'il lui disait ne pas savoir danser au pire il n'aura qu'à suivre le mouvement. Castiel savait danser lui depuis longtemps. Sa mère jadis lui avait appris des pas de base, puis son ex femme ( la première ) et plus récemment son fils Dorian ( qui lui avait un niveau de danseur pro ). Donc normalement il savait se débrouiller.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   22/8/2017, 23:36

Il avait prit que les entrées, plusieurs en fait, les quatre premiers services étaient des entrées, puis le repas principale, l'assiette de dégustation de fromage accompagné de vin blanc ou rouge selon les goûts, en fait toutes les assiettes servies avait leur propre vin bien agencé. L'alcool allait s'en doute monté à la tête de certaines personnes, cela pourrait mettre un peu d'ambiance à la fête. James n'avait pas prit de repas principale et de fromage, par contre, la soupe, la salade et la petite entré du début furent excellente, n'oublier pas le dessert ! Il avait pour ses deux assiettes manquante, piger dans celle de Castiel, qui étrangement lui laissait quelques morceaux de côté, plus facilement accessible. Il le remercia d'ailleurs doucement, certes il mangeait, mais pas autant d'assiettes en même temps, il faisait attention à sa ligne qu'en même, faut l'entretenir se corps de dieu.

Après le dessert, les discussion continuait James parlait maintenant avec pas mal tous le monde autour de la table et riait parfois a leur commentaire, certain était pas mal déplacer, mais il se disait que c'était ça la haute société. Puis vint le moment des ragots entre femmes qui essayait d'y joindre les hommes autours d'elles, certain embarquait, mais pas lui, il détestait ça, d'ailleurs il ne croyait que ce qu'il voyait. L'homme du discours revient sur l'estrade et annonça le moment de la danse, le doc avala presque de travers, une danse rien que ça, pas qu'il ne savait pas le faire, mais il n'était pas des plus à l'aise. Il espérait ne pas être inviter par une de ses charmantes dames qui cherchait à se joindre au peloton amasser sur la piste, car leur mari n'était pas intéresser d'y aller eux. C'était sans prévoir le russe qui se leva, lui fit une petite révérence et lui tandis la main en l'invitant comme le veux la coutume, sérieusement ?

N'aller pas croire, qu'il n'est pas toucher de la façon qu'il l'ai inviter, il adore en fait, mais danser. Il le regarda son visage révélait qu'il n'était pas très chaud à cet idée, mais il fini par se lever, prit la main tendu vers lui et emboita le pas a son amant. Il était résigner à danser, espérant ne pas se rendre ridicule. Non, il n'était pas gêner de danser avec un homme, il aimait le même sexe que lui, mais il avait deux pied gauche sur la piste, c'est ce que sa mère arrêtait pas de lui dire dans les fêtes de noël.

Il prit la main de Castiel, mis sa main sur son épaule, il avait été invité, il était la personne qui ne mènerait pas la danse, ce qui est pour le mieux, positionna ses pieds, colla son corps à celui du brun et fit le premier pas en suivant le mouvement. Il lui parla même doucement dans l'oreille.

- Une danse ? Depuis quand on danse à ce genre de soirée. Ça c'est différent de ce que je connais.

Il s'accrochait vraiment à Castiel de peur de faire un faux pas et de lui écraser un orteil, demander lui d'aller opérer, d'aller courir, de boxer, mais pas de mettre les pieds sur une piste de danse. C'est d'une façon insécure qu'il ne sortie que cette petite plainte en un seul mot.

- Cas...
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   23/8/2017, 00:10

L'espace d'un instant, Castiel cru que James allait refuser de danser. Il ne l'aurait pas mal prit mais aurait été juste un peu déçu d'un refus. Alors quand il accepta c'est un sourire radieux et spontané que lui offrit Castiel. Main dans la main, ils se dirigèrent vers la piste de danse. Ce n'était pas la première fois que Castiel dansait avec un homme loin de la. Ça ne l'avait jamais dérangé de toute façon. De mener la danse ou d'être mené ça lui était égal. Ce soir il semblait qu'il allait la mener.

Une fois sur la piste et face à face, les deux hommes placerent leurs mains, celles de Cas a la taille et l'autre dans la main de James, et quand ce dernier fut prêt, débuta la danse. Menant celle-ci, il entendit James a son oreille s'étonner d'une telle chose.

On y danse régulièrement, ça n'a rien d'étonnant.


Mais ce n'était pas une coutume pour autant. Par exemple lors des vernissages a la galerie il n'y avait rien de tel. Il sentait les mains de James se maintenir davantage à lui et ne manqua pas sa complainte a son oreille. Il eu un léger rire, amusé et attendri, non moqueur et a son tour resserra doucement son emprise à sa taille.

Ne t'en fais pas James tout va bien ... hum ça c'était mon pied par contre.


Mais il ne s'était pas plaint ou ne se moqua pas de ce petit faux pas. Ce n'était tellement pas son genre. A la place il ralenti légèrement la cadence.

Suis juste le mouvement, tranquillement, sans trop y penser. Ce n'est pas une compétition de danse de toute manière, personne ne va te noter a la fin.

Lui dit-il a son oreille alors qu'il les faisait danser tous les deux. Sans être un fana de danse comme l'était son fils, Castiel appréciait ces moments. Ou les deux personnes au milieu de la foule se rapprochaient l'une de l'autre, a évoluer sur le même rythme. Tout simplement. Et comme Cas lui avait une fois dit il appréciait sa compagnie, aimait passer du temps avec lui. Jusqu'ici c'était juste tous les deux mais à croire qu'il aimait aussi l'avoir à ses côtés lorsqu'ils sortaient voir du monde. Et puis danser c'était aussi l'occasion de se parler en toute discrétion.

Est ce que ça va toi? Tu ne t'ennuie pas trop ?


Il ne se faisait pas trop chier avec tous ces blabla incessants autour de lui? Les regards qu'on se lançait les uns aux autres ? Il ne regrettait pas d'avoir accepté de venir ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   23/8/2017, 01:42

Ont y danse régulièrement, non pas pour lui, ce n'était pas habituelle dans ses soirées à lui, pourquoi les riches doivent vouloir danser et des valse. Il pourrait faire une vrai danse, comme dans les boîtes, là il saurait comment se trémousser, pas une valse. Il sentit les épaules qu'il tenait fermement légèrement tressauter et un rire magnifique dans son oreille, pas un rire qui se fout de vous, celui qui vous trouve à croquer en étant si vulnérable. Parce qu'il l'était en ce moment, d'ordinaire, il ne l'aurait pas montrer, il aurait assumer et fait le fier, comme le dit son frère, mais avec Castiel, il n'y arrivait pas, tout son être devenait mou et il devenait un livre ouvert. Mais ce qu'il aimait le plus en ce moment c'est l'emprise du bras du brun sur sa taille qui se resserra automatiquement après sa petite plainte, il ne l'avait pas fait pour cela, mais comme il venait d'écraser le pied de son amant, cette poigne sur lui, l'aidait à se stabiliser.

- Pardon, vraiment.

Il grimaçait, c'était la gaffe qu'il ne voulait pas faire, au moins cela n'avait pas l'air de l'avoir déranger puisqu'il continua a se promener avec lui sur la piste. Suivre, simplement, facile à dire, bon, maintenant il se sentait moins laisser à lui-même ça aidait, il allait simplement se laisser guider, chose pas facile pour lui et oublier les autres alentours, en fait plus oublier que ce soir, il ne menait rien.

Il dansait là, ça allait bien depuis quelques minutes, la chanson allait d'un tempo plus vite, mais eux non et il en remercia son amant de ne pas accélérer la cadence. Puis il fallait qu'il l'ouvre, qu'il lui demande si ça allait, au début il croyait que c'était encore par rapport à leur ancienne discussion, mais avec la suite sur son ennuie, il revint sur sa réponse première.

- Oui, ça va.

Voilà sa réponse, non il ne s'ennuyait pas et oui, il allait bien. Un peu fatigué, mais rien qui fait en sorte qu'il devrait être dans son lit dans la seconde. C'était seulement une fatigue passagère de fin de journée, dans une heure il sera sur pied et éveiller. Il ne savait pas s'il devait lui redemander ce que c'était ce manège de plutôt ou simplement danser, il n'était pas rendu au confidence, si ? Il décida tout de même de se lancer, il ne se regardait pas et était occuper à autre chose, donc pourquoi pas essayer. Cette fois par contre, il voulait pas lui demander directement, il avait peur qu'il se braque.

- Tu sais le jeune homme à la table, il m'a donner son numéro, il était écrit ''appel moi un autre jour''. Je devrais peut-être m'essayer.


Vous allez dire que ce n'est pas non plus la meilleur façon de faire, mais son ton de voix était innocent et doux, aucunement sérieux et puis si lui devait se taper toutes les rencontres avec les anciennes conquêtes de Castiel, pourquoi lui ne pourrait pas en parler librement des autres mec. Pas qu'il y en avait des masses, il était plus avec Cas qu'avec d'autres, en fait il avait bien essayer de voir un ou deux autres mec, mais il n'y arrivait pas, il n'était pas ainsi. Pour lui c'était Castiel et personnes d'autres. Dans son commentaire sur le jeune homme à la table, il n'avait pas dit qu'il le ferait, il n,avait que sous-entendu qu'il le pourrait et puis il avait laisser le papiers à la poubelle sur le chemin et ce dans le dos du Russe tandis qu'il parlait avec un des représentant de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   23/8/2017, 02:10

Castiel hocha légèrement la tête, content de savoir que ça se passait bien pour James. Sait-on jamais, si pour Castiel la soirée se passait bien le sentiment n'était peut être pas partagé. Ses premières soirées dans la haute pour lui furent assez étranges et il lui en avait fallu quelques unes pour s'y habituer et davantage pour en saisir toutes les nuances. Dansant avec James sur un rythme qui leur était propre, il tourna les yeux vers James a ses mots, bien qu'il ne le voyait pas directement. Dites ... Est-ce qu'il essayait de le rendre jaloux ce soir ? On dirait. Ce serait mentir que de dire que ça fonctionnait mais pas contre ça l'ennuyait tout de même. Gardant la cadence, Castiel avait répondu d'un ton nonchalant :

Un autre jour si tu veux.


Jamais Castiel n'irait râler ou lui dire de ne voir personne d'autre. Ce serait totalement injuste puisque lui même voyait d'autres personnes. Juste pour coucher mais tout de même. Alors il n'avait pas le droit de dire quoi que ce soit à ce sujet ! Il n'empêche que le fait qu'il ramène le sujet sur le tapis ne le laissait pas insensible pour autant. Sans être jaloux ça le travaillait dans un coin de sa tête... Cependant, il rapprocha légèrement leurs corps et tourna la tête pour pouvoir murmurer à l'oreille de James :

Mais ce soir, compte sur moi pour te faire oublier les autres...

A ces mots il avait profité de la proximité de sa bouche avec l'oreille de James pour la mordiller doucement, et très brièvement, continuant de danser l'air de rien. Ce n'est pas que Cas était du genre vantard mais à un moment faut bien assumer ses compétences. Il ne se serait pas tapé la moitié de New York s'il était le pire des coups. Parlant de ça  :

Au fait, j'espère que tu ne pensais pas rentrer seul ce soir ?


Que ce soit chez l'un ou l'autre. Non mais c'est que James était très sexy dans son costume la. D'accord il était sexy tout le temps. Ce n'était pas pour rien que dans ses contacts il s'appelait Dr Sexy. Parlant de docteur, les quelques fois ou Cas l'avait vu avec sa blouse ... ça lui avait donné des idées pas bien catholiques.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   23/8/2017, 02:28

Un autre jour, mais jamais il n'avait parler de ce soir, donc Cas était vraiment jaloux, il ferma les yeux et sourit, dans le fond ça lui faisait plaisir, de plus que le russe prenait sur lui, cela se voyait, il n'avait aucun droit de lui piquer cette crise puisque c'est lui qui en avait instaurer les règles, mais il en était heureux. Devait-il lui avouer avoir jeter le numéro ou laisser cela en suspens, il se le demandait, mais c'était avant que le brun en rajoute une couche. Les rapprochant encore plus si cela pouvait rester décent et mordilla son oreille, James lâcha un imperceptible gémissement, il voulait donc la jouer ainsi, aller savoir lequel allait flancher en premier. Lui faire oublier les autres, une bien grande promesse, il savait le brun apte à la faire, mais jamais il n'avait stipuler devoir passer la nuit en sa compagnie.

- Tu t'avance grandement je trouve, seras-tu vraiment capable de me faire oublier tous les autres ?


Il avait donner un baiser dans la peau du coup accessible et qui se faisait à peine voir avec le col de sa chemise. Certes il l'avait encore jouer subtile, il avait dit les autres, mais n'avait jamais spécifier quel autres ils parlaient, James avait beaucoup de personnes en tête et pas des conquêtes, mais ça le russe ne le savait surement pas. Puis il vérifiait si son amant comptait rentré seul cette nuit, ça avait au moins le mérite d'être clair, il voulait prolongé ce moment. Lui-même était intéresser à passer sa nuit avec l'homme, mais il ne l'avait jamais dit de vive voix et ne voulait pas le dire aussi vite.

- Je te l'ai dit au début non ? Je n'ai vu personne que je ramènerais avec moi dans mon lit ce soir.

Bon il allait comprendre, son ton était joueur, séducteur si on veut, certes qu'ils n'allaient pas se séparer ainsi. Jamais il ne le faisait, ils finissaient toujours par passer la nuit ensemble et croyez le ou non, certaines fois que pour dormir. Pour un gars qui ne veut que des amants, il se trouve chanceux de pouvoir se comporter ainsi avec lui. Par contre, une chose le dérangeait un peu et il ne l'avait pas dit, Cas l'avait présenter à chaque fois comme son ami, oui, ils étaient amant et pas copain, petit-ami, ou nommer ça comme vous le souhaiter, mais lui il ne l'aurait pas présenter comme ami, ça signifiait rien et on embrassait pas son ami. Donc, non il ne lui dirait pas qu'il allait passer la nuit ensemble ce soir, car on ne ramène pas ses amis dans son pieux.

- Et puis on en couche pas avec ses amis Castiel, non ?

Ce n'était pas un reproche, juste une autre de ses questions banale qu'il n'avait pas peur de poser au russe, car il se sentait assez en confiance pour parler avec lui de tout et de rien.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   23/8/2017, 05:11

Je ne fais pas de promesses que je ne peux pas tenir.

S'était contenté de répondre Castiel alors que James déposait un baiser a son cou. Il ne doutait pas un seul instant pouvoir lui faire oublier les autres. Si autres il y avait. Peut être qui sait. Si ca se trouve Castiel était lui aussi un amant parmi d'autres. Il n'en savait rien. Et n'avait pas envie de lui demander. A la limite si un jour James le lui demandait mais vu qu'il devait se douter de la réponse ...de même quand James lui rappela n'avoir vu personne qu'il ramènerait dans son lit à lui.

Mais peut être qu'il y a quelqu'un ici qui qui t'inviterais bien volontiers dans le sien... par exemple un russe sous le charme.


Et qu'il sache il n'y avait ce soir pas beaucoup de comparses russes de présents. En disant ca il avait parfaitement conscience qu'il y avait son plus jeune fils a la maison. Gardé par une baby sitter il sera présent et peut être qu'au matin, il le croisera. Tout dépendait de quand James se levait demain. Vu qu'il n'y avait pas classe demain et que Cas ne travaillait pas, le lever de la famille serait plus tard. Il y avait pensé oui. Il n'aura qu'à prévenir le gamin le matin avant qu'ils se croisent si jamais ça devait arriver. James marquait un bon point. Néanmoins sa remarque le fit sourire puisqu'elle lui fit penser à l'un de ses fils.

Normalement non. Mais tiens, ça me fait penser à mon fils Dorian. Pendant des mois ce guignol nous a fait croire que son meilleur ami était son petit ami avant que j'apprenne la vérité. Bon après ils sont rapidement sortis ensemble et le sont encore mais voilà.


Y en a que ça ne dérange pas ! Durant sa petite anecdote Castiel avait parlé d'un ton bien amusé, se disant que vraiment tous ses gamins étaient de sacrés numéros. Passons sous silence les aspects passés moins glorieux de cette relation aussi.

Ah et celui d'un an plus jeune, Alexis, nous a fait la surprise d'embrasser son meilleur ami l'an dernier a la fin du dernier match de basket du lycée. Enfin surprise ... On le savait un peu tous avant.


Sacrée surprise ça du moins pour les autres et la façon de l'annoncer. Castiel l'avait su une fois en entendant une conversation entre Alexis et le petit ami de Dorian, Albert, à qui il essayait de soutirer des informations en douce sur les relations gay. Cas n'avait ensuite jamais rien dit jusqu'au jour de la grande annonce. Mais toutes les fois ou Alexis disait passer simplement la soirée chez Kyle ou que celui-ci venait à la maison, Castiel avait un petit sourire. Et pas du tout vexé ou autre qu'Alex ne lui ait rien dit avant. Le gamin savait bien qu'il pouvait se confier a lui et il le faisait souvent. Pour ce genre de choses on a juste des fois besoin d'un peu d'intimité ou de temps. Pour en revenir à la situation présente :

Alors vois-tu, ça doit être dans les gènes de coucher avec son ami.

Ok pour ses mômes ensuite ils étaient sortis ensemble, ce qui ne voulait pas dire que ça allait arriver avec eux.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   23/8/2017, 13:16

Les autres, il est encore à croire qu'il a d'autres amant, James resserra sa prise sur le russe et soupira, non il n'avait personne d'autre et lui était bien ainsi, est-ce qu'il devait l'avouer ? Il ne le savait pas vraiment, sans réfléchir sa bouche parla plus vite que ce que son cerveau puisse contrôler.

- Tu peux calmer ta jalousie Cas, Il n'y en a pas d'autres. Certes je penses a plusieurs autres personnes, mais pas d'amant. Tu es le seul.

Il ne savait pas si cela allait lui plaire, mais il en n'était plus là, lui la situation ne le dérangeait pas, il se savait libre, c'était son choix de ne pas en profiter. Puis quand il prononça qu'il y aurait surement un russe ce soir qui le ramenerais dans son lit, il fit semblant de chercher autour, il trouva volontier un homme qui aurait pus se faire passer pour russe, mais il savait que c'est de lui que Castiel parlait et il en était des plus d'accord avec l'idée. Il contorsionna son cou un peu et déposa ses lèvres sur la commissure de celle de son cavalier, pas questions de lui donner ce qu'il désire maintenant.

Puis Cas divagua sur ses enfants, il divagua sur ses enfants, il aimait bien lorsqu'il parlait d'eux, il avait l'impression de les connaître un peu plus à chaque fois, il aimerait vraiment les rencontrer. Le doc comprenait, on ne présente pas son potentiel ami ou amant à ses enfants, comment le leur dire que papa ne fait que dormir avec lui, les enfants s'attacherait et le calvaire commencerait. Coucher avec son ami dans les gênes, il a alors des gênes étrange, car les comportements ne se trouve pas dans les gênes, mais dans la façon d'être éduquer, si les enfants recopie le comportement des parents, soit que ce n'est qu'une coïncidence ou soit ils ont vu cela quelque part.

- Cas les gênes ne dicte pas le comportement, désolé.


Une énième chanson venait de se terminer et James se recula, se pencha en avant comme pour s'excuser façon révérence, fallait bien continuer après la manière qu'il lui avait demander de venir danser. Il avait vraiment besoin de soulager un besoin naturel, après tout ce vin qu'il avait bu, certes sa tête tournait un peu, mais le pire est sa vessie, il fallait vraiment aller à la salle de bain et vite.

- Je reviens et vers toi, promis.

Il le laissa en plan sur place et se dirigea rapidement vers la portes indiquant homme, quoique après cette danse, il était plus femme. Riez, il avait souvent tendance a sortir les stéréotype de ce genre dans sa tête pour en rire, qui avait décider que le cavalier serait absolument une femme. En se nettoyant les mains, il vit le jeune homme assis prêt de lui à la table entrée à son tour, mais il ne fit rien que de le regarder, il savait que à ce moment un dispute pourrait s'en suivre malgré lui.

- Vous avez jeter mon numéro.
- Bien observé.
- Vous savez que monsieur Wilde n'est pas digne de confiance, il est comment dire, une vrai pute.

James attrapa le col de la chemise du mec, un regard vraiment mauvais dans les yeux, ce jeune homme venait de dire la seul phrase de trop. Oui, il couchait partout, oui il avait beaucoup de gamins, mais de là a le traiter de pute et devant lui.

- Si je serais toi, je surveillerais ce que je dis et à qui je le dis. Je suis médecin, je sais quoi cassé pour pas avoir de conséquence grave. Veux-tu toujours insulter mon ami devant moi ?


Le jeune homme tremblait entre ses mains, mais lui ne bronchait pas, il n'aimais pas les aristocrate et ce jeune homme avait tout l'air d'être le fils de personnes riche qui a toujours tout eu facile dans la vie et qui se permettait d'insulter qui il voulait. James finit par le lâcher et sortir de la salle de bain. C'est tendu qu'il retrouva Castiel et qu'il le prit dans ses bras, ça avait le don de le calmer.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   24/8/2017, 05:27

Mais mais mais mais ! Il n'était pas jaloux bon sang ! James pouvait aller voir qui il voulait ça lui était égal ! Quoi ? Personne ? James ne voyait personne d'autre que lui ? Oh... alors ça c'était un truc qui le surprit ! Surprit et lui fit plaisir malgré lui d'une façon qu'il ne s'expliqua pas. Continuant de danser, il sentit les lèvres de James venir se poser a la commisure des siennes, et ferma brièvement les yeux à ce léger contact. Les faits étaient la : Castiel ne ressentait pas la moindre jalousie quand d'autres personnes s'intéressaient à James. Cependant il serait ridicule de nier que pour une fois il était vraiment ravi de savoir être le seul amant de l'un de ses amants. En général quand des fois il l'apprenait ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Genre ok comme tu veux. Mais la ca le touchait. Et en se disant ça,  ajouté à d'autres trucs, Castiel se dit qu'un de ses jours il devra vraiment réfléchir un peu à la situation...

Sinon il savait que le comportement n'était pas dans les gènes. Il trouvait juste ça amusant comme similitude. La chanson terminée, leur danse le fut aussi. Se séparant, James fit a son tour une petite révérence a laquelle Castiel répondit d'un signe de tête et d'un sourire. Il avait beaucoup apprécié cette petite danse et dans un coin de sa tête espérait pouvoir un jour remettre ça. Pas pour l'heure en tout cas vu que James prit congé de lui pour un petit moment, captant ou il allait.

Va je t'en prie.


Lui pendant ce temps retournait se mêler aux discussions. Mais d'abord ce pourquoi tout le monde était la, aller faire un chèque. Vu que c'était un gala de charité. Après avoir fait un don, il alla se mêler aux discussions avec ceux qui ne dansaient pas, a parler de choses et d'autres. Et la c'était juste sur la musique jouée. Puis il vit au loin réapparaitre James. Avec une drôle de tête. S'éloignant du petit comité pour se mettre à l'écart, James vint vers lui pour tout simplement le prendre dans ses bras. Instinctivement, Castiel lui rendit son étreinte sans poser de question. Il le garda dans ses bras quelques instants avant de doucement desserrer son étreinte. Gardant cependant ses bras autour de James, Castiel regarda son visage comme s'il y avait l'explication a tout cela sur son front.

Et bien quelque chose ne va pas ?


A l'évidence oui, mais quoi?

Quelqu'un s'est placé juste à côté de toi aux urinoirs?


Le truc bien chiant mais la vous vous en doutez, plus qu'une supposition c'était une blague.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   24/8/2017, 15:32

Qui était-il pour parler de la vie des autres ainsi, il ne le connaissais même pas et il se permettait de juger, James détestait ce genre de personne. Il est qu'en même chanceux que le doc est apprit à se contrôler, pas qu'il soit violent, mais il l'avait été, dans son jeune âge sa période problématique, chaque fois qu'on insultait sa famille ou un plus faible, ça partait toujours en bataille qui se finissais au bureau du directeur et parfois par une suspension. Jamais il ne l'avait fait sans raison valable, mais il était impulsif. À l'école de médecine, il était encore ainsi, mais il finit par rencontrer une fille, Kate, l'infirmière qui travail avec lui maintenant. Un jour, de jeunes riches avait simplement insulter comment il vivait, sa famille, il avait vu rouge et avait commencer à frapper, cette fille sortie de nulle part l'avait prit dans ses bras et il était devenu mou en quelques minutes, depuis ils étaient inséparables et il ne c'était plus jamais battu. Avec Castiel c'était presque pareil, suffisait que ce mec le serre contre lui et il acceptait tout et n'importe quoi, comme la fois où Cas c'était prit une cuite et qu'il était épuiser le lendemain, un câlin et il eu assez d'énergie pour finir la soirée.

Certaines personnes on se pouvoir sur les autres, il est chanceux d'en avoir trouver deux. C'est pour cette raison qu'en sortant de la salle de bains, il avait presque courut dans les bras de son amant, il s'était retenu tellement fort de frapper ce petit imbécile. Dans ses bras, il ferma les yeux, il appréciait qu'il lui laisse quelques minutes avant de demander ce qui arrivait et apprécia qu'il ne le lâche pas même s'il c'était un peu décoller.

- Tu vas me trouver stupide.

Il soupira une nouvelle fois, lui-même se trouvait stupide, mais il supportait tellement pas qu'on juge les gens ainsi, surtout les traités de pute, il ne faisait que coucher avec des personnes, jamais il n'avait eu à sortir de l'argent, sa façon de vivre ne regardait personnes.

- Ce petit con, celui qui m'a donner son numéro, il est venu me voir parce que je l'ai jeter et il ta traiter de pute.

Il se décala un peu, pour rectifier vite qu'il n'avait rien fait au jeune homme.

- Je ne l'ai pas toucher, juste prit par le col, je penses qu'il a eu peur.

Au moment qu'il disait cela, ils furent interrompu par une dame, la dame qui accompagnait le jeune homme qui apparemment l'avait suivit.

- Monsieur Harvey, Monsieur Wilde, je tenais a vous présenter mes excuse, et a vous remercier de l'avoir épargner, physiquement. Mon fils manque cruellement de savoir vivre. Il a perdu son père tôt et j'ai fait tout ce que j'ai pus pour bien l'élever, monsieur Harvey, je crois que vous pouvez comprendre l'importance de la présence paternel dans une vie, je ne cherche pas l'excuser. Mais je tiens a vous faire savoir qu'il sera punis pour vous avoir offensé tous les deux. Sur ce, je me fais vieille et je vais rentrer me coucher, Messieurs passez une bonne nuit.


- Merci ma dame.


James n'avait rien saisi, mais il venait d'avoir la preuve que ce jeune homme était un parfait imbécile, il était aller tout raconter à sa mère. Le doc se retourna vers le Russe, lui sourit et l'embrassa, il se foutait des regards sur eux, en ce moment il voulait simplement se faire pardonner ce moment fort et lui dire combien il tenait à lui même si leur relation était ainsi, il tenait vraiment à lui.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   24/8/2017, 20:00

Le trouver stupide ? Mais non voyons. Pourquoi il le trouverait stupide?  Il avait sniffé de la colle dans les toilettes ? S'était trompé et était allé chez les femmes ? Qu'est ce qu'il y avait de si grave? Castiel le regarda sans rien dire avant de savoir ce qui s'était passé. Le mec de tout à l'heure, vexé du rejet de James  ( héhé ) n'avait trouvé rien de mieux que de traiter Castiel de pute.

Et bien il y en on dont le niveau n'a pas dépassé le lycée on dirait.


La grosse insulte quoi. Il prenait ça très calmement mais si ça avait été de l'un de ses proches dont on parlait il se serait sûrement énervé. Mais que des petits idiots vexés le traite ainsi ? Pff ! Il s'en foutait mais tellement ! Sérieusement ça lui était totalement égal. Mais que James se soit énervé et ai défendu son honneur fut une bien bonne surprise ! Il n'en demandait pas tant mais cette info lui fit plaisir.

Il n'eut pas le temps de lui en faire part qu'une femme, qui se trouvait être la mère du petit con en question, vint vers eux. Pour en un premier temps leur présenter des excuses - un bon point - et expliquer un peu le pourquoi du comment du comportement du gamin. Père absent, du mal à l'élever seule ... ouais ça se tient. Cas ne dit rien mais lui aussi comprenait l'importance d'un père, d'une mère aussi dans une vie. Ayant perdu ses parents a l'âge de 15 ans, c'est a ce moment la que la vie calme de Castiel avait changé. Mais lui ne s'était jamais abaissé à insulter les autres. On ne réagit pas tous pareil, mais bon... Castiel salua d'un simple signe de tête la femme. Rentre chez toi et explique la vie à ton gamin ce serait bien.

Ce petit incident clos, Castiel tourna les yeux vers James qui lui souriait. Sourire auquel il ne pouvait rien faire d'autre que de répondre, avant que son amant ne l'embrasse. Vous le savez, les regards des autres, Castiel s'en fichait et faisait ce qu'il lui chante. Alors s'il avait envie de répondre à ce baiser et de resserrer a  nouveau ses bras autour de James il n'allait pas s'en priver. C'est ce qu'il fit, avec grand plaisir. Il était simplement heureux en ce moment. Heureux que James fasse partie de sa vie. D'être son amant, son ami. Rompant doucement le baiser, Castiel garda son visage proche du sien pour lui murmurer doucement ;

Je pense avoir être assez resté à cette soirée. Pas toi ?


Comprenez par la : chez toi ou chez moi?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   24/8/2017, 20:33

James apprécia que la dame vienne s'excuser, peut-être y avait-il encore du bon sens dans la haute société, certaines personne n'avait pas leur grosse tête. Par contre l'histoire du manque de père, il en connaissait des gamins qui n'avait pas de père et ils n'étaient pas comme cet idiot, mais elle peut avoir aussi raison, c'est dur pour une mère seule. Il accepta donc les excuses et se sentit déjà mieux. Le doc sourit lorsque Cas remit ses bras autour de lui et répondit avec la même ferveur à son baiser, non ils n'étaient pas amoureux l'un de l'autre, mais ils faisaient partie de leur vie et n'en sortirais pas de si tôt que se soit ami ou autre. Il avait toujours son sourire lorsque le russe mis fin au baiser et qu'il lui murmurait qu'il en avait assez eu de cette soirée et il était totalement d'accord. James lui prit donc la main et se dirigea tranquillement vers la sortie, il salua les personnes avec qui il avait parler au début et qui croisa, mais jamais il ne bifurquait de sa destination, la sortie, l'auto et chez lui ou chez Castiel.

L’ascenseur, cet endroit clos, en plus ils étaient seul dedans, une fois les portes fermer, James se plaça devant son amant, le faisant reculer sur une des parois. Il le regardait avec se regard, qui voulait le dévorer, enfin ils étaient seul et il ne voulait simplement que toucher sa peau, sachant que les portes allaient se ré-ouvrir, il ne fit que l'embrasser plaquant son propre corps sur celui de son prisonnier. Il continuait à l'embrasser, sa langue visitant la bouche de son amant, ses mains sur les hanches du russe et ce jusqu'à ce que les portes s'ouvre et qu'ils durent se lâcher. James replaça la cravate de Castiel et la sienne par la suite, il sortie et tandis la main au russe avant de se diriger vers la voiture.

Tout au long du chemin, sa main n'avait pas quitter la cuisse de Castiel, cette soirée avait été intéressante, plaisante et il était qu'en même heureux de l'avoir quitter.

- Je ne sais pas où tu veux aller, mais je te laisse choisir, par contre je suis trop claqué pour conduire, donc tu dirige.

Il lui avait sourit, oui, il était souvent épuiser, mais il est médecin, il travail sous le stress et fait des heures pas possible, jamais il ne se plaint et il aime son boulot, mais il ne conduira pas s'il est pour fermer les yeux en étant au volant.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   25/8/2017, 17:46

D'un commun accord, les deux hommes quittèrent la soirée. C'est tout naturellement main dans la main qu'ils se dirigèrent vers la sortie. Non sans saluer quelques personnes au passage. Des gens que Castiel appréciait tout de même dans le lot et qu'il invitait lui même de temps à autre à un de ses vernissages. Mais la il était plutôt ravi de s'en aller de la. La réception quittée, ils entrèrent dans l'ascenseur ou derrière eux les portes se fermaient une fois que Cas eu appuyé sur le bouton du premier. Et cela fait, il vit James face à lui. Avant de ne se faire reculer contre l'une des parois par le médecin. Médecin qui lui lançait un regard des plus éloquents, qui plaisait beaucoup a Castiel. Mais ce qui lui plu davantage ce fut la suite. Leurs lèvres se rencontrèrent une nouvelle fois ce soir, avec passion et envie. Oui, déjà. Le corps de James se collant au sien fit doucement frémir Castiel, qui avait passé ses mains aux épaules de son amant, l'une d'elle allant se perdre dans ses cheveux, les ebouriffant légèrement.  Et il se perdit avec délice dans ce baiser, souhaitant au passage que ce trajet ne s'arrête jamais.

Bien sûr, hélas, ce ne fut pas le cas. Les portes se rouvrirent et ils durent se séparer. James se chargea de leur redonner une apparence décente avant qu'ils ne sortent. Direction la voiture. Enfin le portier. Et le choix de la destination lui appartenait. Il s'était déjà un peu décidé plus tôt donc c'était assez facile.

Allons chez moi alors.

C'était en plus plus près vu que dans le même quartier. Sortant de l'hôtel, ils n'eurent pas à attendre bien longtemps avant que l'on avance la voiture de monsieur. Reprenant les clés, il se posa siège conducteur laissant James s'installer, remerciant le voiturier au passage. La il demarra et prit la direction de chez lui. Cependant il y avait quelque chose qu'il devait demander à James.

Hum par contre ... je ne sais pas si tu travaille demain et si oui quand, mais je voulais te prévenir qu'il y aura mon plus jeune fils, Roy.


Il ne pouvait pas l'amener chez lui et lui foutre sous le nez son gamin alors que si ca se trouve James ne voulait rien en savoir. Bien que des fois ou Cas en parlait il semblait plutôt cool avec ça. C'était juste la moindre des politesses.

Est ce que ça te va?


De potentiellement le rencontrer. Demain on entends bien, la a cette heure il devait être couché. Castiel n'avait qu'à régler la baby sitter ce soir. Si d'ailleurs Cas était prêt à ce que James rencontre ses enfants ? Voyons les choses en face ; il avait déjà rencontré l'aînée et avait malgré lui fait l'échographie de sa petite dernière a venir alors on pouvait dire qu'il en connaissait déjà quelques uns. Pas que ca ne veuille officialiser quoi que ce soit. Castiel pensait aussi que Roy serait sûrement celui avec lequel une rencontre serait la plus aisée. Lui et Alexis, vu que ce dernier était vraiment un bon gars. La Castiel pensait surtout au fait que James travaillait avec des enfants, que Roy avait huit ans, alors ce sera peut être plus cool. Et puis le môme était lui aussi adorable. En toute objectivité hein !

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   25/8/2017, 18:34

Son fils, il allait voir son fils. Il ne comprenait plus rien avec Castiel, mais bon selon le russe, il se faisait des idées, tout allait pour le mieux. Fallait vraiment le prendre pour stupide, il jalousait, devenait possessif et lui présentait son môme. Est-ce que la présentation aux enfants n'était pas quelque chose de sérieux, on ne présente pas n'importe qui ? Perdu dans ses pensée, il ne vit pas que l'auto c'était arrêter et ce dans le stationnement de l'immeuble de Castiel, ce n'est que la porte de l'auto claquer qui le sortie de ses réflexion. Il suivit le mouvement souriant tout de même, étant un peu  nerveux, même s'il ne voulait pas se l'avouer. Il reprit la main de Castiel, il aimait la chaleur qui en ressortait, il devenait presque accro. Ils passèrent la porte une fois le code émis, le portier qu'ils saluèrent et James se dit que ce mec ne devait jamais dormir. Puis une autre cage de métal où les portes se refermèrent sur eux et que le doc profita pour recoller son amant, il c'était retenu toute la soirée de le faire, maintenant il en profitait à chaque seconde ou s'était possible.

Il l'avait oublier cette fille, la gardienne, donc le petit devait dormir dans sa chambre, il se souvint que lui et son frère se glissait toujours dans la chambre de ses parents lorsque la gardienne ne regardait pas, ils avaient peur d'être sans eux la nuit. Il ne savait pas où se mettre et donc il était rester sur le bord de la cuisine, la où la jeune fille rangeait ses cahiers dans son sac et que Castiel sortait l'argent de la soirée l'a remerciant d'être rester si tard. Elle le salua pensant à ses côté et il ne put que faire un hochement de tête, il n'était pas habituer à être dans la vie des parents et ça se voyait.

Il regardait partout, pourquoi ses enfants ne laissait pas de trace de leur passage dans une pièce, était-il vraiment gamin où avait-il grandit trop vite, bon, tous les enfants sont différent. En fait, il évitait de penser au fait qu'il allait voir Roy le lendemain, il se demandait si son amant le voulait vraiment.

- Écoute Cas, je peux rentrer dormir ou partir avant que le petit se lève si tu préfère. Je ne veux pas que tu te force à me présenter à lui. Tu l'as dit toi-même c'est quelque chose d'important et je ne suis pas quelqu'un de si important...

Il avait finis sa dernière phrase presque en murmurant, il n'aimais pas vraiment devoir dire cela a voix haute. Pas qu'il le disait comme un reproche, mais c'était la vérité et il avait fait attention à ne pas avoir l'air de lui reprocher ce fait. Voilà son discours devenait tout croche, il n'était pas stresser du tout voyons. Il ne voulait pas qu'il fasse quelque chose contre sa volonté parce qu'il sent qu'il doit le faire.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   29/8/2017, 18:54

Une fois la porte d'entrée de franchie, après une montée d'ascenseur torride, Castiel laissa James se mettre à son aise pendant qu'il allait saluer la baby sitter et aussi la payer. Une étudiante sympathique a qui il faisait appel de temps a autre pour Roy. Il la remercia, demandant si tout s'était bien passé, puis l'avait accompagnée a la porte. Une fois la jeune fille de partie, il retrouva James, qui lui parla du lendemain. Il était prêt à rentrer chez lui ou s'en aller avant que Roy ne se lève, ne voulant pas que Castiel ne se force à faire ça.

Allons James, tu crois encore que je suis le genre de type a se forcer à faire des choses? Vraiment?


Dans sa vie privée on entends parce qu'au travail, directeur ou non on ne fait pas toujours ce qu'on veut. Loin de la. Et puis ce n'est pas comme si j'allais te présenter comme étant son futur beau père. Ça on s'en doutait. Il lui dira qu'il était un ami. A huit ans heureusement il ne comprenait pas qu'il puisse y avoir forcément plus. On dit bien normalement. En pensant à ça, il s'était rapproché de James, lui disant sur un ton un peu plus sérieux :

Et ... voyons les choses en face cinq minutes, il est évident que tu es pour moi plus qu'un simple amant parmi d'autres.


Les amants juste pour le sexe, il couchait avec une ou deux fois puis au revoir. Des fois davantage mais soit ils devenaient amis et cessaient de coucher ensemble, soit Castiel ne les voyait plus. Et en temps normal avec ses sex friend, il couchait donc avec mais en dehors il se comportait du coup comme un ami. Il n'y avait pas de câlins ou de baisers juste comme ça, il n'y avait pas de moments de tendresse a côté. Et surtout il n'y avait pas le fait que James puisse rencontrer l'un de ses enfants, que Castiel n'ait absolument rien contre. Il s'était rapproché de James, laissant de côté ses réflexions, pas certain de pouvoir tout saisir pour l'instant. A sa hauteur, il releva ses mains pour les placer a ses hanches.

Alors, ne te tracasse pas pour ça, d'accord?


Facile à dire oui ! James savait à quel point Castiel tenait à ses enfants et veillait à leur bien être. Mais pas de souci à se faire, Roy ne mordait pas. Puis il pensa à autre chose :

A moins que tu n'aie juste pas envie de le rencontrer.


Ce qu'il pouvait comprendre, croyez-le. On a peut être pas toujours envie de rencontrer les rejetons du type avec lequel on couche. Des fois ça peut faire péter le mythe.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 255
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   29/8/2017, 19:35

Plus qu'un simple amant, ils étaient amis ça avait été déjà mis au tapis, mais là avec cette soirée qui lui avait montée à la tête, lui qui s'imaginait Castiel possessif et Jaloux, là il vint lui dire qu'il est plus qu'un amant. Oui il se faisait vraiment trop des idées et cela n'allait pas l'aider à l'avenir. Lorsque son ''plus qu'amant', vint à sa hauteur et prit ses hanches lui demandant d'arrêter de s'en faire, il affirma en faisant oui, de sa tête, ce n'était pas à lui de s'en faire avec ça et Castiel savait ce qu'il faisait après tout, non ? Il cligna des yeux plusieurs fois, il venait vraiment de pensée qu'il ne voulait pas les voir. Ils aiment les enfants et s'il font partie de la vie du mec avec qui il a une relation, alors il feront partie d'une façon ou d'une autre de sa vie.

- Cas, j'adore les enfants et plus si c'est les tiens.

James à son tour fit un pas vers Castiel, on bas ventre maintenant coller au corps de l'hôte de maison, ses mains sur ses épaules, il s'avança un tout petit peu encore et ses lèvres vinrent se déposer sur celle du brun, il aimait tant l'embrasser, mais là il ne fit pas durer le plaisir, imaginer l'enfant qui vient voir son père, car il a entendu la porte d'entré et surprends les deux adultes s'embrasser. Il ne savait pas si Roy était du genre a attendre le retour de son père, mais lorsqu'ils étaient enfant, lui et son frère avaient comme une alarme dans la tête, ils avaient beau dormir, dès que leurs parents revenaient à la maison, ils se réveillaient pour leur dire bonne nuit.

- Désolé, mais si tu veux plus, faudra cette fois aller dans ta chambre.

Il était sérieux en disant cette condition, il n'avait jamais eu d'enfant, mais il ne se sentait pas des plus à l'aise à embrasser un père qui selon ses enfants est seule. Il avait déjà vu des jeunes regarder leur mère ou leur père embrasser une personne qui n'avait rien a voir avec leur parenté et voir leur visage se déformé, non, il s'est toujours dit qu'il serait discret là-dessus. Alors il se décolla de Castiel, lui prit la main, éteignit sur son chemin, on pourrait presque croire qu'il venait un peu trop souvent dans cette maison maintenant qu'il fermait sur son passage, d'ailleurs il eu un sourire à cette pensé, il était vraiment venu souvent c'est derniers temps. Toujours la main du russe dans la sienne, il se dirigea vers la chambre de celui-ci, celle-là aussi il la connaissait maintenant de fond en comble. Une fois à l'intérieur, il enleva son veston, il faisait chaud avec autant de couche sur le dos.

- Tu sais, je penses que je commence a vraiment venir trop souvent. Je connais chaque porte où elle mène ou presque. Je connais le chemin vers ta chambre sans même y réfléchir et je peux fermer les lumières de chaque pièce sur mon passage sans regarder ou je mets ma mains. Une chance que je connais encore à quoi ressemble mon appartement.

En disant cela, il déposait chaque morceaux de linge qu'il enlevait sur le même coin de bureau qu'il utilisait chaque fois, comme si ce coin restait vide pour attendre son linge. C'est en déposant son pantalon, qu'il se rendit compte qu'il avait oublier du linge de rechange, en fait il n'était pas si loin, seulement pour l'avoir faudrait qu'il retourne à son auto et il en avait pas du tout envie.

- Ah zut. Mon linge pour demain est dans mon auto, en bas.

Il était maintenant en caleçon, il se tourna vers Castiel avec un face de ''je sais pas si j'ai envie de retourner en bas maintenant''. Un haussement d'épaule après, il vint prendre le brun dans ses bras, il eu une soudaine envie de câlins et son linge était passé en second en voyant l'homme qui était dans cette pièce avec lui. Maintenant qu'il l'avait dans ses bras et dans une pièce fermé, il pouvait profité des lèvres si tentatrices et c'est ce qu'il fit, d'un baiser doux et d'un murmure sur ses lèvres le remerciant de l'invitation.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1121
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ Terminé ]   1/9/2017, 10:24

Il n'avait aucun doute quand au fait que James aimait les enfants, sinon il ne travaillerait pas avec, mais fut ravi de savoir que les siens avaient de base un bonus, juste pour être les siens. On est d'accord, les quatre plus grands n'étaient plus des enfants, mais on se comprends. Avec plaisir, Castiel accueilli ce baiser, fermant les yeux. Mais ce baiser ne dura pas bien longtemps, James lui disant que s'il voulait plus, il allait devoir attendre de monter dans la chambre ? Soit ! Leurs corps décollés pour l'heure, leurs mains une nouvelle fois l'une dans l'autre, ils s'en allèrent jusqu'à la chambre de Castiel, James ouvrant la marche. Et puisqu'il y avait Roy de couché, même si généralement le p'tit ne se réveillait pas si facilement ( les jours d'école ou il a du mal on vous raconte pas la joie ) ça résidait plus du réflexe qu'autre chose que de marcher d'un pas plus léger. Réflexe qu'il allait garder puisque dans peu il y aura de nouveau trois locataires, et bientôt quatre. Une fois dans la chambre, Castiel ferma la porte derrière eux, leur laissant l'intimité qu'il leur fallait. Castiel regarda James avec amusement ( et intérêt puisqu'il se déshabillait ) alors qu'il lui confiait connaître de mieux en mieux sa maison à force d'y venir, à savoir ou était telle ou telle pièce, ou pouvoir éteindre les lumières ou se rendre à la chambre dans même y faire attention. A cela Castiel émit un bref rire. Il n'avait pas remarqué que James venait ici aussi souvent. Plus souvent que tous ses autres amants c'est certain vu que la majeure partie n'étaient jamais venu chez lui. A croire qu'il était un privilégié !

Je n'avais pas réalisé tiens.


Lui avoua t-il d'un ton légèrement songeur. Il n'avait vraiment jamais capté la chose. En même temps la le mois précédent c'était le mois ou les gosses partent chez leur mère, en vacances et tout, donc il y avait eu beaucoup plus d'occasions de venir ici. Une fois cette évidence d'émise, l'idée de réduire les visites de James chez lui ne le frôla pas. Pourquoi donc ? Lui aimait beaucoup le voir, et son appart était de toute façon le plus proche du boulot comme l'un et pour l'autre. Oui on sait, il ne travaillait pas demain, mais comme dit, il y avait Roy. Et à huit ans il n'allait certainement pas le laisser seul ! Et pendant que James retirait ses vêtements, Castiel en faisait de même avec les siens. Il alla accrocher sa veste, tandis qu'il retirait sa cravate, puis défit sa chemise avant de la mettre dans le panier à linge. Bon et pour les vêtements oubliés de James ( qui avait tout prévu le coquin ) ….

Tu n'en n'a pas besoin de toute façon.

Pas pour ce qu'ils avaient en tête. Et si jamais James ou lui même n'allaient pas récupérer ses vêtements de rechange, il pouvait toujours lui en piquer. Ce ne serait pas la première fois et ça ne gênait pas du tout Cas. C'est pas comme s'il avait deux vêtements différents dans sa penderie. James se rapprocha une nouvelle fois du russe pour un câlin. En le lui rendant, Castiel ressenti avec plaisir le contact de sa peau contre la sienne, l'odeur de son parfum émanant délicatement de lui, la texture de ses cheveux contre sa tempe. Des choses que petit à petit, étaient moins nouvelles pour lui, davantage connues, familières. Leurs têtes bougèrent pour se rencontrer un baiser, son amant lui murmurant un merci pour l'invitation. Tout le plaisir était pour lui, vraiment. James dans ses bras et ses lèvres contre les siennes, il ne tarda pas à les faire reculer tous les deux jusqu'au lit, ou une fois contre, il les fit s'y allonger.

Ses mains redécouvrirent à nouveau le corps de James et ses lèvres la texture de sa peau. Des choses qu'il connaissait à présent, mais qui à chaque fois lui semblaient comme étrangement nouvelles. Comme si cette régularité de leurs rapports n'avait que rendu la chose meilleure. La plupart du temps, quand il commençait à connaître quelqu'un de cette manière il en était déjà lassé. Ici non. Il aimait réellement leurs baisers, presser doucement son corps contre le sien, passer sa main sur son torse et son ventre ferme. Tout aussi bien qu'il aimait sentir ses mains sur son propre corps, entendre le son de sa voix grave, tout comme chacune de ses réactions quand ses mains descendaient peu à peu sur James, qu'elles retiraient son caleçon le long de ses jambes, et que la bouche de Castiel descendait sur son corps en donnant des coups de langue, pour aller rejoindre son membre durci. Donner du plaisir à quelqu'un au lit, ça avait toujours été quelque chose qu'il aimait, mais d'autant plus avec James, il le remarquait bien. Il serait vraiment bien de mettre un jour des mots sur leur relation... Mais ce soir ça avait été un peu le cas et pour l'heure, il n'y pensait pas. Cas était surtout occupé à utiliser sa bouche, sa langue et ses mains à l'entre jambes de son amant pour lui donner du plaisir.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
 
Cavalier d'une nuit [ Terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Batiments :: Hotel-
Sauter vers: