AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cavalier d'une nuit [ James ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
● Nombre de messages : 213
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 14:48

Pas besoin de son linge de rechange, non à voir la figure qu'il lui montrait en ce moment, leur prochaine activité ne demandait aucunement de linge sur le corps, mais demain il allait devoir aller les chercher, imaginé le petit voir un homme avec les vêtements de son père, les questions allaient fusé de toute part. Répondant une nouvelle fois aux baiser, il se laissa reculer aux abords du lit et de lui-même se laissa aller par en arrière. Les faisant tous les deux tomber sur le matelas, leurs jambes entremêlées, ses mains découvrant une nouvelle fois le corps de son amant. Oui, il découvrait encore le corps de Castiel, comme si à chaque fois il y avait quelque choses de nouveau qui n'avait pas trouver, il aimait tellement trouvé de nouveaux points a exploité et qui faisait réagir le russe. Une fois trouvé, il les utilisaient, comme celui entre ses deux omoplates, ce petit creux qui ne devait simplement y passer son doigt et des frissons parcourait sa peau, il adorait ça, c'était pas là la dernière fois, peut-être devait-il être dans une certaine position.

Ce qu'il aimait encore plus, était les mains de Castiel sur sa propre peau, celle qui en ce moment le faisait cambrer dès qu'il la frôlait. Il essayait de se retenir de crier, de faire du bruit, il y avait tout de même un enfant dans la maison et dans la chambre pas trop loin de cette pièce. Mais là quand Castiel toucha cette partie de son corps, cette partie de lui qui devrait rester privée, sauf en ce moment, il était totalement à découvert et il aimait ça. Il 'avait plus aucun contrôle sur son corps, ses réactions et sur cette verge qui grandissait à un rythme hallucinant. Sa bouche produisait des bruits et ses dents mordait dans son bras, une autre journée il aurait crier, mais pas ce soir, il préférait étouffer les bruits.

- Cas.. Castiel je fais trop de bruit... trop bon.


Il arrivait pas a ce concentré pour aligné les mots ou trouver lequel sortir à quel endroit. Ses orteils se crispait, son corps se raidissait et ses bras qui se trouvait par-dessus sa tête cherchait désespérément de quoi s'accrocher. Les cheveux, les cheveux du brun furent choisit, il les tirait sans réfléchir, il soupirait de plus en plus fort, rare sont les fois qu'il avait laissé quelqu'un jouer avec son intimité et là, il ne le regrettait pas. Au fond de lui, il voulait agir, il agissait toujours, mais cette fois son cerveau avait déconnecter cette idée et il aimait bien subir. C'était même plus, il voulait subir, se laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1074
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 17:24

Et qu'est ce qu'il aimait ça, d'entendre et sentir les réactions de plaisir qu'avait James! Entendre sa voix qu'il essayait de taire, son corps qui se tendait sous le plaisir … Il releva les yeux vers James sans cesser ce qu'il faisait, le voyant essayer en effet de faire le moins de bruit possible. Parce que c'était trop bon apparemment, chose qui flatta le russe. C'est bon à prendre et ça fait plaisir ! Alors que justement, Castiel prenait un malin plaisir à jouer de sa bouche autour du membre de James, lui même excité à le voir gesticuler comme ça de plaisir. Ce fut les cheveux de Castiel à quoi James choisi de s'accrocher, les tirant. Et ce genre de geste aussi, ça l'excitait. Tant qu'il ne les lui tirait pas à lui en faire mal, à lui arracher des cheveux, jamais Castiel ne cherchera à le faire lâcher prise. Au contraire. Entraîné par cela et les râles de plaisir que laissait échapper James, il mit davantage de cœur à l'ouvrage, activant davantage sa bouche autour de son membre, jouant de sa langue et bougeant sa main a la base de son membre.

C'est cette dernière, rendue humide par sa propre salive, qu'il finit par glisser plus bas, entre ses jambes. Sans jamais cesser de le cajoler de sa bouche, il passa ses doigts à son intimité, et commença à le préparer. Aussi doucement et lentement que possible, malgré toute l'envie qui l'habitait en ce moment même. Il prit alors son temps. De glisser un à un ses doigts en lui, de prendre le temps de le laisser s'habituer entre chaque étape. Et que ce soit de sa bouche ou ses doigts, Castiel ne pensait qu'à lui donner autant de plaisir que possible, veillant cependant à ne pas le faire venir trop tôt. Et qu'importe s'il lui tirait les cheveux, les malmenaient, et le décoiffait irrémédiablement.

Ce n'est que lorsqu'il senti que James était prêt à l'accueillir qu'il cessa doucement ce qu'il faisait. A force, il n'en pouvait plus non plus de se sentir tellement à l'étroit dans son boxer, et mourrait d'envie de le posséder. Rapidement, il retira ses derniers vêtements pour retourner se placer entre les jambes de son amant. Le surplombant, il chercha ses lèvres des siennes dans un baiser plein d'envie, fiévreux. Se soutenant d'une main, il passa l'autre sous une des cuisses de James pour la lui faire relever et avoir un meilleur accès à son intimité. Doucement, en parfait contraste avec l'envie qui se dégageait de ses baisers, il le prit. Lentement, doucement, lui laissant le temps de s'habituer à lui, et surtout, il l'avouait, prenait un plaisir vicieux à attendre qu'il lui dise d'aller plus vite.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 213
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 17:45

Cette torture allait finir par le rendre dingue, quoique qu'il l'était surement à ce laisser aller ainsi, il ne faisait rien, ne touchait que les cheveux de Castiel les tirants de temps en temps, il était certains de jouir simplement par ses caresses, il avait surement trop bu pour être aussi sensible ce soir. Le summum est arriver lorsqu'il sentit les doigts du brun en lui, ça lui avait tout prit pour se retenir de jouir à ce moment, il n'avait pas l'habitude d'être inactif et voilà ce que ça donnait, il aimerait bien refaire cette expérience plus souvent. Les doigts au début très inconfortable, devenait de plus en plus une source infini de plaisirs, en plus de la bouche de son amant sur sa verge, il ne pouvait plus se retenir de prononcer le nom de celui qui le torturait si doucement. Lorsqu'il le lâcha, c'est comme s'il avait courut le marathon, il était déjà essoufflé, l'esprit ailleurs et les bras tendu vers le russe, il avait froid tout d'un coup, il voulait plus. C'est avec une envie presque en manque qu'il accueilla les lèvres sur les siennes, qu'il répondit avec ferveur au baiser, mordant légèrement la lèvre du bas de son amant, qui tardait à bouger en lui. Certes, il y avait eu de la douleur lorsqu'il avait entré en lui, mais c'était terminé, il pouvait bouger. Le doc ouvrit les yeux et le vit, se regard qu'il connaissait si bien pour l'avoir déjà utiliser, celui qui disait ''supplie moi'', il n'allait donc pas bouger.

James donna une poussée sur ses hanches et fini de s'empaler d'un coup sur la verge durci de Castiel, il du appuyer fermement sa bouche sur celle du brun pour étouffer le cri de plaisir qui avait passer ses lèvres, il n'avait pas pensé toucher sa prostate en y allant par lui-même. Il redescendit ses hanches tout de suite après avoir eu ce choc presque électrique et du regard suppliait Castiel de bouger, il le voulait en lui, là et maintenant, pas dans vingt minutes, car il prenait son temps.

- J'a.. J'adore prendre mon.. Temps.. Mais bouge toi.


Il avait essayer de parler, mais ses poumons, sa gorge et son cerveau n'avait plus l'aire de se connecter si facilement. Puis il l'avait dit, qu'ils se bouge, il attend ce corps depuis la première seconde dans l'entrée de l'immeuble et son envie c'était accrue plus la soirée avançait, sa patience était arriver à sa limite. Il se remis à bouger de lui-même intimant un rythme a son partenaire, espérant qu'il le suive et vite.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1074
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 18:22

James eu un très bon réflexe à venir presser sa bouche contre la sienne. Parce qu'avec la façon qu'il eu de relever ses hanches et venir s'empaler sur son membre, Castiel s'en retrouva à laisser échapper un râle de plaisir. Étouffé par les lèvres de James, heureusement. Mais ce que James avait tu, semblait être bien plus qu'un simple gémissement. Le tout fit passer dans le corps de Castiel une vague de chaleur intense, tellement envieux de lui. Et pauvre James qui semblait être dans un de ces état ! Le regard suppliant, et toute la peine du monde à parler ! Et qui dans tout ça jubilait ? Et oui, bingo, le russe. Qui le senti bouger sous lui, cherchant à obtenir à tout prix gain de cause. Ça avait un coté excitant non négligeable.

Oh, vraiment ?


Lui avait-il répondu d'une voix légèrement insolente. Vraiment, il voulait que ce soir Castiel aille plus vite ? Mais, n'étant pas sadique, il ne voyait pas pourquoi il ferait attendre davantage James. Il aurait très bien pu lui maintenir les hanches et lui imposer un rythme plus lent. Ça aurait été totalement faisable. Mais à quoi bon ? D'autant plus qu'il voulait plus que tout lui donner du plaisir. Alors James n'eu pas à réclamer davantage que déjà Castiel avait reprit le contrôle du rythme en accélérant, en amplifiant ses mouvements. Sa bouche avait retrouvé celle de James dans un bref baiser, avant de bifurquer à son cou, embrassant cette parcelle de peau ainsi qu'à son épaule, lui offrant le même traitement. Plus bas, sa main qui ne se soutenait pas agrippait solidement sa cuisse pendant qu'il lui imposait ses va et viens. Lui donnant le rythme souhaité, s'appliquant à aller contre sa prostate autant que possible.

Et en ce moment même, Castiel prenait lui même énormément de plaisir, à partager ce moment si intime avec James, à tenter de ne pas faire non plus trop de bruit par rapport à la présence de Roy non loin. Même si le môme avait le sommeil lourd, il suffit qu'il se soit réveillé entre temps pour x raison …. Bien sûr la Castiel ne pensait pas du tout à son gamin, si ce n'est au réflexe de ne pas faire trop de boucan. La il ne pensait qu'à James, à ce qu'ils partageaient tous les deux après cette soirée assez riche. En émotions, paroles et autre. Il avait l'impression que ce soir leur relation avait irrémédiablement évolué et qu'ils validaient en ce moment même ce changement.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 213
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 18:57

Merci.. voilà ce qu'il se répétait dans sa tête, Castiel répondait à sa prière silencieuse et accélérait le mouvement. Il sentait et ressentait chaque coup sur sa prostate, ses mains ne sachant plus quoi en faire se refermait sur les muscles des omoplate du dos de son amant, laissant des traces de ses ongles par moment, sa bouche prise dans le creux du coup produisait un son étrange chaque fois qu'un son voulait en sortir, il aimait ce qui lui arrivait, tout son corps aimait ce qui lui arrivait. Instinctivement, il souleva ses jambes, rejoignant ses pieds dans le dos du brun, étant ainsi plus étroitement lier, leur sensation avait l'air de s'être décuplé. La chaleur qu'il ressentait dans ses reins, venait de trouver le chemin dans son ventre, puis dans son torses, ses doigts avait empoignée la peau de Castiel, son torse c'était soulever et ses yeux fermer, il s'entait la jouissance monter à son cerveau et vouloir trouver une porte de sortie pour s'exprimer, afin de ne pas réveiller Roy qui dormait, il choisit de se mordre la lèvre, ça ne faisait pas mal vu le spasme de jouissance qu'il ressentait, mais il sentit que ses dents avait laissé leur marques. Toujours à l'intérieur de son amant, il sentait sa semence se répandre en lui et sa verge qui ne voulait pas dégonflé, sa jouissance continuait d'affluer quelques secondes, jusqu'à ce que son dos se repose mollement sur le matelas. Il respirait vite, mais doucement en même temps, il ne ressentait plus une once d'adrénaline, mais une fatigue intense, comme s'il flottait entre deux mondes tout en étant encore avec Castiel sur le lit. Souriant il serra le brun entre ses bras, embrassant chaque parcelle de peau qu'il avait à porter de ses lèvres, avec son nez, car ses bras n'obéissait plus, il demanda qu'il tourne sa tête vers lui, il voulait goûter à ses lèvres et c'est ce qu'il fit dès qu'il les vit. Doucement, pas de presse, il flottait encore, mais dans se baiser, il passa les sentiments qu'il ressentait à l'instant même pour son amant, il ne les dira pas de vive voix, de toute manière embrasser était vraiment mieux.

Ses jambes encore ne l'air finirent par retomber sur le matelas, il n'avait vraiment plus aucune force dans son corps et pourtant, il n'avait pas tant bouger que cela, passant sa main sur la joue du russe en le regardant dans les yeux, il sourit, il était heureux de se sentir ainsi et ce avec lui. Il pourrait se croire amoureux avec tout ce qui fait en ce moment, mais c'était plutôt les hormones de leur activités qui se faisait sentir et qui le faisait agir, par chance il ne fit pas la bêtise de le faire parler, dieu sait quel mots pourrait sortir de sa bouche. Lorsque le brun se décolla de lui pour se lever et aller se laver un peu, parce que si lui était plein, Castiel n'était pas en reste non plus, il essaya d'ailleurs de se lever à son tour et retomba sur le lit, ses jambes n'avait pas retrouver tous leur sang, d'ailleurs il en riait. Les hormones faisait vraiment trop effet, il rirait pour rien maintenant.

- Tu m'apporte de quoi me laver aussi, stp.


De un, il n'allait pas risquer de tomber et de deux risquer de se faire prendre par un petit garçon qui passe par une phase du sommeil léger et décide de sortir qui fait du bruit, alors sagement il attendrait dans la chambre du maître des lieux, demain la rencontre avec le gamin et habiller. Le temps que le russe soit sortie pour la salle de bain, l'esprit embrumé de James finit par s'éclaircir, il y avait eu quelque choses toute la soirée qui l'avait chatouiller et encore maintenant, il se dit que ça devait être l'alcool ou les gens de la hautes société avec qui il n'avait pas l'habitude de côtoyé, il préféra ne pas se laisser submerger par ses idées ou trop y réfléchir, seulement profité, même s'il se demandait vraiment ce qu'il faisait là ? Était-il le seul que Castiel avait laissé dormir à la maison un soir où ses enfants sont présent ? C'est le regard qui fixe le vide qu'il se trouvait, malgré lui, il réfléchissait et n'avait pas entendu la porte de la chambre s'ouvrir à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1074
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 19:38

Leur étreinte fut passionnée, ardente et active. Leurs gémissements et râles de soupirs se mêlaient aux bruits plus fort qu'ils étouffaient contre la peau de l'autre. Les mains de James qui s'accrochaient au dos de Castiel, qui le sentait griffer sa peau de temps à autre et s'y crisper, ajoutant un petit plus encore à tout ça. Et avec l'attente de ce moment, la soirée passée et les deux passages dans les ascenseurs, plus ce moment précis, il était certain que l'orgasme sera à la hauteur de tout. Et comme il eu raison ! Sentant la jouissance arriver à grand pas, il attendit que James ne vienne le premier, avant de le suivre quasi immédiatement, étouffant pour sa part tout bruit contre son épaule, pressant fortement sa bouche contre sa peau alors qu'il venait en lui. Le corps tendu et traversé de part et d'autre par le plaisir, il eu comme la sensation qu'en ce moment ils ne faisaient réellement qu'un seul et unique être. Et cette sensation, rarement éprouvée, lui fit très bizarre. Pour ne pas gâcher ce moment, il choisi délibérément de mettre ce truc de coté. A la place il avait tourné la tête vers James à sa demande, et tous deux partagèrent un nouveau baiser, plus tendre et doux. La faute à l'épuisement ressenti et à la tension qui retombe, mais c'était plaisant. Reprenant doucement ses esprits, ils se regardèrent dans les yeux pendant que Castiel le dépossédait, sentant la main de James sur sa joue et voyant son beau sourire alors qu'ils se regardaient. La, il aurait peut être du se dire aussi que tout ça était trop intime entre eux, que tout ça était trop tendre, mais non. Tout ce à quoi il pensa en ce moment c'est à quel point James était magnifique. D'ailleurs si il y a quelques temps il aurait mit James dans son top 10 des mecs qu'il a connu, aujourd'hui il était clairement dans le top 5.

Mais autant c'était agréable à souhait que de rester la à se câliner après le sexe, autant ils n'en demeuraient pas moins nécessiteux d'une bonne douche. Alors puisqu'il était au dessus, Castiel bougea le premier, volant un dernier baiser à James. Il vit ce dernier tenter de le suivre. On dit bien tenter, puisque visiblement les jambes de son amant ne semblaient pas d'accord. Il joint doucement son rire à celui de James,alors qu'il lui demandait de quoi se laver.

Dans ton cas des béquilles seraient plus utiles.


Se laver ou se lever ? Souriant à James, il se dirigea vers la salle de bains attenante, ouvrant la porte. La dedans, il sorti des placards une serviette pour James, le nécessaire de toilette se trouvant bien entendu dans la douche. Douche / baignoire, vous aurez compris. Ceci fait, il retourna vers James, qui semblait perdu dans ses pensées. Ou bien encore en train de planer.

La salle de bains est prête.


Dit-il en se rapprochant, voyant que James n'avait pas réagit à son retour. En attendant qu'il ne trouve la force de se lever, Castiel s'était rapproché du lit et s'était assis au bord, tourné vers James.

Toujours parmi nous ?


Lui demanda le russe en tendant sa main vers son bras, qu'il caressa doucement.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 213
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 20:04

Il réfléchissait malgré lui a cette soirée, aux mots dits, aux comportements étrange de Castiel à son égard et au fait qu'il semblait lui cacher quelque chose et ce moment, il avait sembler si irréelle, comme s'il signifiait plus pour eux deux, mais que lui ne savait pas en quoi, il se cassait la tête a tout comprendre. Lorsque la main de Castiel se fit sentir sur sa peau, il sursauta, il ne l'avait même pas entendu revenir, il devait vraiment être concentré. Il tourna son visage vers celui de son amant et sourit, oui, il était toujours sur terre, ses pensée enfermer tout au fond.

- Tu m'as fait peur.

Il pencha sa tête sur l'épaule de son amant et soupira, malgré toutes ses pensée, il aimait la tournure que prenait les choses même sans y avoir de titre approprier. Puis cela fit ''ding'' dans sa tête, la salle de bain est prête, se laver, priorité numéro un en ce moment, pas question de dormir en étant aussi collant. Il se leva attendit quelques seconde voir si ses jambes avait retrouvé leur forces et donna un baiser furtif sur les lèvres du russe avant de se diriger là d'où il venait. Une salle de bain dans sa chambre, celle du bain, il l'avait complètement oublier.

- Pratique pour cacher les mecs qui viennent a tes enfants.


Il ne voulait pas sortir ça comme cela, mais vous savez depuis tout petit il disait tout ce qui pensait sans vraiment réfléchir à la façon que ça serait perçus, rare sont les fois où il a mentit et jamais sur de gros mensonges. Il ne voulait pas gâcher l’ambiance et espérait vraiment ne pas l'avoir fait.

- Désolé ce n'est pas comme ça que je voulais le dire. Je m'en fous de qui vient ici, je voulais juste dire qu'elle est pratique.

Il se massa le front, il s'en faisait vraiment d'insulter ou non Castiel, il tenait vraiment à lui et a leur moments ensemble intime ou non. Il entra le premier dans la douche, voulant un peu se cacher de sa stupidité et activa l'eau, chaude directement sur lui. L'eau lui faisait grand bien, ses muscles qui n'avait pas sentit jusqu'à maintenant, se retrouvait un peu trop vivant, être tendu comme il l'a été explique le fait que tous son corps soit ainsi éveillé, l'eau chaude aidait à clamer le tout. James ne sentit pas le russe entrer dans la douche, c'est pourquoi le dos appuyer sur le mur du fond, il fixa l'entré attendant désespérément.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1074
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 20:24

Ah bah ça oui, il avait vu qu'il lui avait fait peur ! Il devait être bien perdu dans ses pensées on dirait. Ou en train de s'endormir les yeux fermés. Il glissa un baiser dans ses cheveux quand il posa sa tête contre la sienne, lui laissant le temps de revenir sur terre, puis de se lever direction la salle de bains. D'ailleurs Castiel ne prit pas mal du tout la remarque de James.

Oui, et s'ils sont mauvais j'ai une petite trappe ou j'ai juste à les pousser et ils sortent directement.


Lui avait-il dit sur le ton de la blague. Si la remarque ne l'avait pas perturbé, ce fut le cas pour James visiblement, qui s'excusa de sa phrase. Cette fois Castiel n'y répondit pas, se disant qu'il semblait que ce soit au tour de James de se montrer un peu jaloux. Il le regarda partir vers la salle de bains, se levant à son tour, mais restant quelques secondes dans la chambre à rassembler ses pensées, et surtout ses souvenirs. Sur qui il avait fait venir ici quand il y avait ses enfants de présent. Après un petit vent de panique, Castiel se reprit rapidement avant de se calmer, entendant l'eau de l'autre coté. Ça ne sert à rien de paniquer, de stresser ou même mentir sur les choses. Donc il prit un peu sur lui et entra à son tour dans la salle de bains, et alla rejoindre directement James sous la douche, celui-ci l'attendant visiblement. Se glissant à son tour sous l'eau, Castiel regarda James dans les yeux, et, d'un ton sérieux qu'il avait rarement, lui dit de but en blanc :

Tu es le premier.


Il était le premier, tout genre et sexe confondu, que Castiel invitait à passer la nuit ici quand l'un de ses enfants étaient présents. Et quand d'autres passaient la nuit et que le lendemain ses enfants revenaient, il les éjectait sans autre forme de procès.

Et j'avoue que … ça me fait bizarre.


Il pouvait lui parler franchement non ? James le faisait bien lui, et Castiel n'était pas non plus du genre à mentir ou cacher des choses aux gens. Alors voilà, James était le premier, et ça faisait légèrement flipper Castiel, pas certain de tout ça que sous entendait, impliquait et voulait dire. Peut être d'ailleurs que ça se voyait sur son visage, parsemé de gouttes d'eau, qu'il était un peu perdu. Pas effrayé ou quoi que ce soit, l'idée de repousser James ne lui viendrait jamais non plus. Juste perdu.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 213
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 21:02

Il blaguait, il venait d'inventer une trappe pour les méchants amants, il ne devait pas lui avoir crée du tord dans le fond, ça lui remit les idées en place, il allait s'approcher du brun qui entrait à sa suite, quand celui-ci le regarda si sérieusement qu'il prit un peu peur. Peur était le mot, il ne s'attendait pas a cette confidence, le premier, le seul à être venu ici lorsque ses enfants était présent, mais pourquoi, encore cette questions. Il ne pourrait pas dire qu'il n'est pas heureux de cette réponse, mais le sérieux avec lequel elle avait été dîtes et la peur dans les yeux du bruns calmait un peu ses ardeurs. La suite le prit encore plus au dépourvu, si lui disait le fond de sa pensée comment ne pas vouloir la même chose de l'autre côté, mais ça c'était énorme, c'était ce qu'il ressentait vraiment. Il avait aussi peur de ce qui leur arrivait, il ne comprenait pas, mais il fallait être fort, le russe n'avait pas l'air d'avoir l'habitude des relations de couples ou il était marqué par des échecs, il ne savait pas, mais allait l'aider.

James se rapprocha de Castiel, ses mains en coupe autour du visage et il l'embrassa doucement ne souriant. Il aimait le Castiel qui se livrait ainsi, comme s'il devenait encore plus lier et qu'il se faisait confiance.

- J'ai peur aussi, mais je suis plus exciter par ce qui nous arrive et je me concentre sur ce sentiment.

Il passa ses bras derrière la nuque du brun et le pris dans ses bras, c'est vrai que ce qui était nouveau faisait peur, mais ce qu'il ressentait en sa présence était assez fort pour enterré cette peur. Se décollant un peu, du russe, il prit le savon et entreprit de le passer sur le corps de son amant, l'aidant a se relaxer en massant son dos. Lorsqu'il le fit se retourner sur lui-même et qu'il vit les marques rouges faites par ses ongles, il eu un pincement, certes leurs ébats avait été ardent, mais de là a lui faire mal.

- Ohh ! Tu aurais dû m'arrêter. Ca te fais mal ?

Une fois le brun laver, il fallait s'occuper de sa personne. Pour enfin, sortir de cette salle de bain et profiter d'une nuit de sommeil coller l'un contre l'autre. Coucher dans le lit, il ne fermait pas les yeux, il sentait que quelques choses avait été ouvert dans la douche et pas complètement dîtes. Il hésitait à demander c'est pourquoi sa voix avait été qu'un murmure.

- Qu'est-ce qui te fait si peur ?
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1074
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 21:24

Le baiser que lui donna James lui fit du bien, le réconforta. Quelque chose qu'il connaissait, à quoi s'accrocher. De connu. Il le regarda, quand il lui confia avoir un peu peur aussi, mais préférer se concentrer sur le fait d'être excité par tout ce qui se passait, sur quelque chose de positif. Cas referma les yeux à cette nouvelle étreinte, un peu rassuré. C'est vrai aussi, il n'était pas seul. Pas cette fois. Allant un peu mieux, il sourit même doucement quand James commença à le laver, profitant de ses mains pour se relaxer. Oh même un p'tit massage ! Ça c'était avec grand plaisir ! Hum quoi ? Qu'est ce qui lui faisait mal ? Castiel jeta un coup d'oeil derrière lui, se demandant ce qui devait lui faire mal. Il comprit en voyant un peu son reflet sur la vitre de la douche quelques marques sur son dos, se doutant parfaitement de leur provenance.

Oh non, pas du tout, ça va.


Le rassura t-il. Non vraiment ça allait. D'une part il était habitué à ce genre de traitement ( enfin pas à être non plus à chaque fois marqué comme ça ) puis avait une bonne résistance à le douleur. Ajoutez ça un cadre plaisant, et ça passait tout seul. Lorsque Castiel fut propre, il lui retourna la faveur et s'occupa de James, et de le laver à son tour. Propres, séchés, ils sortirent de la pour retourner à la chambre, cette fois, se posant non pas sur le lit, mais dans le lit. Tous deux sous les draps, l'un contre l'autre, Castiel se sentait mieux. Moins effrayé ou paumé. N'y pensant pas en fait, avant d'entendre la voix de James, basse, lui demander la cause de sa peur. Les yeux ouverts dans la pénombre de la chambre, Castiel regardait vers le plafond sans le regarder réellement, se concentrant plus sur la sensation d'avoir James contre lui.

C'est .. l'évolution je dirais. Tu sais, habituellement, je couche, et puis au revoir. Ça arrive que des fois on remette ça une fois ou deux, plus rarement que j'ai quelqu'un régulièrement. Je me lasse vite.


S'il avait des sex friends, au final il finissait par se lasser au lit, et gardait la personne comme seule amie. Mais généralement, une fois et au revoir.

Toi, c'est différent. Je n'ai pas ce sentiment de lassitude et je n'ai même pas envie pour l'heure de cesser ça. Je fais des choses avec toi que je ne fais pas habituellement, ou que je n'ai plus fait depuis très longtemps. Se prendre dans les bras ponctuellement, s'embrasser juste comme ça, passer une soirée en tête à tête, plusieurs même, toutes ces petites choses qui font un tout.

Un tout plaisant, mais un tout qui lui faisait un peu peur. Mais pas une peur qui lui donnait envie de prendre ses jambes à son cou et se barrer, ce n'est pas son genre de toute façon. La peur qu'on ressent face à la nouveauté par exemple. Tout en disant ça, il bougeait doucement sa main, caressant du bout des doigts sa peau. Réalisant son geste il fit à James :

Tiens, ça par exemple.


Il ne le faisait pas comme ça, en dehors du sexe. Ok après il y avait bien souvent les moments plus câlins, mais pas après s'être douché.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 213
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 22:01

Il s'attachait, voilà ce qu'il lui disait, s'il comprenait bien et ça lui faisait peur. James pouvait le comprendre, il avait envie de sourire, mais se retient, il n'allait pas rajouter une couche à la peur de son amant en ayant l'air trop heureux, alors il l'écouta et serra tendrement ses bras un peu plus autour de lui, pour le réconforter. Aller dire qu'il est parano, mais il avait qu'en même peur de se retrouver à la même place que les autres éventuellement.

- Préfères-tu que je partes, je sais que tu as dit ne pas vouloir que ça cesse et je ne le veux pas. Je suis trop bien avec toi et pour moi ce n'est pas vraiment nouveau de m'attacher à quelqu'un, mais si tu veux du temps seul pour comprendre, je peux le faire.


Il avait beau être psychologue pour enfant, il beau avoir étudier la psychologie, il était avant tout humain et il avait toujours tendance a faire passer les autres avant lui, de sacrifier son bonheur pour les autres et il le faisait encore avec Castiel en ce moment. Il embrasse le front de ce dernier, soupirant, la peur le tiraillait au fond de lui, il ne voulait pas partir. Il avait envie d'essayer cette relation avec le russe, mais il avait toujours été fermer à l'idée. Comment cette soirée a pus virer en mélodrame dans le lit ? Le doc se retourna dos au russe, prenant son bras comme oreiller le serrant contre lui, il ne lui avait pas encore demander de partir, donc il s'installait pour dormir et aussi pour pas que la peur qui paraissait dans ses yeux se fasse voir. C'est dans un autre murmure qu'il parla, à son tour de se confier.

- Je t'apprécie Cas. Il ne fallait pas dire l'autre mot. J'aime être avec toi, qu'on couche ensemble et se sépare ou qu'on ne fait que se voir ou même que tu m'invite à une de ses soirée ennuyantes. Je me fous combien de mec que tu fréquentes, je prends ce que tu me donnes et ça me suffit, alors n'est pas peur, je demanderais jamais plus.

Et c'était vrai, il s'était résigner lors de leurs ancienne dispute et depuis il était bien à l'aise avec tout ce qui entourait le passé ou le futur de son amant.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1074
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 22:33

Dans le noir, Castiel fronça légèrement les sourcils quand James lui demanda s'il préférait qu'il parte. Le russe savait bien que ça partait d'une bonne intention, il n'en doutais pas. Mais il n'en n'avait pas envie. D'autant plus qu'ils étaient sur la même longueur d'ondes, à certes avoir un peu peur, mais ne pas avoir envie que ça s'arrête. Castiel non plus ne le voulait pas. Au moins James lui était un peu plus normal à savoir ce que ça fait de s'attacher à quelqu'un... Castiel ne répondit rien. Il le laissa se tourner dos à lui et utiliser son bras comme oreiller. Suivant le mouvement, il se coucha également sur le coté, passant son autre bras autour de James, en petites cuillères. Il ferma les yeux, souriant quand James lui dit l'apprécier. Le sentiment était partagé. Il écouta sa confession, qu'il aimait le temps passé avec lui, que ce soit pour coucher ou juste passer du temps tous les deux. Il ajouta même se ficher de combien de types il fréquentait en dehors, prenant ce qu'il donnant.

Tu es bien peu exigeant.


Dit-il simplement. Il n'allait pas mentir, ça l'arrangeait. Mais est ce que ça allait durer ? Non, on le sait bien. Mais pour le moment, ça conviendrait. Laissez le temps à Castiel de se faire à tous ces changements, de comprendre un peu mieux la vie aussi. Profitant de leur position, il déposa un baiser dans la nuque de James, calant ensuite son visage proche de ses cheveux.

Et tu es le bienvenu ici, sache-le. Mais j'apprécie ta prévenance.


Qu'il le sache aussi. Ça lui avait fait plaisir qu'il lui propose ça, même si c'était hors de question. Il y voyait plus clair avec lui à ses cotés. Et comme ça, il pouvait au moins lui en parler. Tout seul avec ses pensées, ça aurait été différent.

J'y verrais sûrement plus clair avec un peu de temps, mais le fait que tu sois la est bien plus réconfortant que si j'étais seul. Et puis je t'ai invité à passer la nuit ici, je ne vais pas retirer mon invitation.


Tout de même. Il était très content que James reste la ce soir, et ne passe la nuit avec lui. Et il ne le dira pas à voix haute mais il dormait bien quand il était la. Il mettait toujours du temps à trouver le sommeil, ça restera toujours, mais il trouvait que le temps était plus court. C'est tout benef !

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 213
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 23:14

- Je peux être plus exigent envers toi si tu veux ?

C'est vrai il se contentait de peu et ne demandait rien, mais la dernière fois qu'il avait demander quelque chose sur leur relation, les deux avait fini par se disputer et c'est aussi là qu'il avait apprit qu'il n'était pas mieux que les autres. Enfin, aujourd'hui c'était terminé, il était beaucoup mieux que les autres, mais il y avait toujours les autres, pour cela qu'il ne demanderait pas d'avoir Castiel que pour lui, il ne voulait pas le perdre. Il embrassa la main du brun lorsqu'il lui donna une invitation à long terme sur sa maison, il ne pouvait pas savoir à quel point il venait de le réconforter, il allait en profiter de cette invitation croyez-le.

- Toi aussi, tu l'as chez moi, même si cela est plus difficile pour toi, tu l'as.


C'est vrai, il l'avait, il n'avait pas les clés mais c'était tout comme avec cette invitation, suffisait d'un coup de téléphone et la porte s'ouvrait pour l'un ou l'autre et ce peut importe le jour et l'heure, c'était presque que comme une clé et l'idée le fit vraiment sourire. Maintenant rassuré, il commençait à s'endormir, quand il entendit vaguement Castiel lui dire qu'il verrait plus clair avec le temps et s'il était avec lui, il se retourna pendant qu'il finissait de parler, se retrouvant face à lui et il se colla sur son torse, un bras passant sous le bras du brun pour le serrer contre lui. Ses yeux se fermait, il voulait résister sachant que son amant ne dormait pas si facilement.

- Dors Cas. Il faut dormir maintenant.

Et c'est ce qu'il fit plus rapidement qu'il ne le souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1074
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   1/9/2017, 23:50

C'était aussi bon à savoir qu'il était le bienvenu chez James. Ça faisait plaisir à entendre. Pendant qu'il lui parlait, il sentit James se retourner vers lui, défaisant un peu son étreinte le temps qu'il ait terminé de bouger, replaçant son bras quand ce fut fait. Puis approuva les dires de James. Il se faisait tard, et demain, pas de grasse matinée.

Bonne nuit James.


Il ponctua ses mots d'un baiser, avant de replacer sa tête sur l'oreiller et de fermer les yeux. Le sommeil mit un peu de temps à veni, comme d'habitude. Pendant ce laps de temps Castiel eu le temps de repenser à tout ce qui s'était dit. Oui, leur relation avait évolué, ça ne faisait aucun doute. Et Cas était d'accord avec ce changement, l'acceptait. Ce n'est pas pour autant qu'il était tranquille ou que ça passait tranquillement. Il n'avait qu'à voir comment les choses allaient évoluer à l'avenir. Inutile de se prendre la tête. Et puis c'était James. Tout ne pouvait que bien se passer, pas vrai ? C'est sur cette pensée qu'à son tour Castiel s'endormit.

Après une nuit reposante, peuplée de rêves étranges ou la ville était envahie de lutins voleurs de sous vêtements, il se réveilla au petit matin. Doucement, il ouvrit les yeux pour voir James à ses cotés qui dormait encore. Il eu un léger sourire à cette vue, profitant un peu de l'instant et du calme du petit matin. Puis il tourna la tête pour voir l'heure qu'il était. Les jours ou Roy n'avait pas école et ou Cas ne bossait pas, il avait le droit de venir dans sa chambre à partir de neuf heures. Oui, sauf que la s'il venait, chose qu'il pouvait faire, il découvrirait un parfait inconnu dans le lit de son père. Alors pour éviter ça, Castiel s'était levé. Prenant le temps d'aller s'habiller avant, il alla ensuite à la chambre de Roy, et poussa doucement la porte pour voir s'il était réveillé.

Papa ?


Et bingo. Ouvrant un peu plus la porte, il entra alors que le p'tit se redressait sur le lit, visiblement n'attendant que l'heure autorisée pour se lever. Qu'il avait bien fait de venir alors.

Salut mon grand, tu as bien dormi ?


Oui oui, j'ai rêvé que je devenais le nouveau Iron Man !


Sérieux ? C'est super ça !


Oui ! Et Alexis il devenait Hulk !


Tout fort et tout vert ?


…. Surtout gros.


Dans ces moments c'est dur de maintenir son rôle de père et ne pas se marrer. A la place il sourit doucement en allant se poser au bord du lit du gamin.

Ecoute Roy, je voulais te prévenir que ce matin, il y aura quelqu'un d'autre au petit déjeuner.


Qui ?


Un très bon ami à moi.


Ah bon ? Et il vient bientôt alors ?


Non euh … il est resté dormir ici.


Avec toi ?

Oui.

Oké !


Et Roy ne posa pas plus de question. Suite à ça, Castiel l'avait juste laissé se lever, et parti de la chambre, prêt à aller faire le petit déjeuner. Roy restant pour l'heure dans sa chambre, il retourna à la sienne, fermant la porte derrière lui. Les gosses c'est de sacrés curieux parfois, alors dans le doute... Il s'était posé au bord du lit, et avait embrassé la tempe de James.

Tu dors ?


Lui demanda t-il doucement. Si c'était le cas, il le laisserait dormir.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 213
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   2/9/2017, 16:51

Il faisait encore noir quand il avait ouvert les yeux, il devait être dans les 4h30-5h du matin, malheureusement pour lui son horloge interne était programmer pour cette heure là. Il ne faisait pas totalement noir, mais avec les rideau fermer, il voyait à peine la chambre, en fait il voyait assez bien pour voir son amant les yeux fermer, il était tellement beau ainsi. James décida de rester coucher, il voulait encore en profiter de pouvoir dormir en bonne compagnie, seul il aurait été courir, ça devra attendre demain. Donc il se promena entre le néant et le sommeil léger, il entendait chaque son que produisait la maison et Roy qui bougeait, à peine, mais il entendait. Entendre est un grand mots, son cerveau ne se réveillait pas, il dormait même si les bruits était là. Il sentit Castiel se lever, le temps avait dû passer, il l'entendit s'habiller, ouvrir la porte de la chambre et celle de son fils, puis plus rien, il venait de repartir dans le payas des songes.

Il ne sentit même pas que son home était revenu, qu'il s'était assis sur le rebord du lit, c'est le baiser sur sa tempes qui le ramena à la réalité. Il répondit àla question par un léger grognement, ce qui le surprit car il ne grognait pas au réveil, il avait peut-être vraiment trop dormir. Il empoigna le bras du brun et le tira a lui, un câlin au réveil était la meilleur des choses. Il embrassa à sont tour sa tempe, descendant dans son coup, il savait que le petit devait être réveiller, mais il ne pouvait s'empêcher d'embrasser son amant.

- Maintenant je le suis.

Il s'étira, le russe toujours sur lui, il cambras son dos par en arrière, étira ses bras vers le haut et ses jambes le plus possible. Il se sentait bien, mais ankylosé. Il se frotta les yeux et prit une position assise dans le lit souriant à son amant qui lui avait l'air vraiment éveillé à comparer de lui.

- Bien dormi ?
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1074
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   2/9/2017, 17:20

Avec plaisir, Castiel se laissa entraîner dans ces câlins matinaux auprès de James. Et oui ça aussi c'était quelque chose qu'il ne faisait pas non plus d'habitude. Mais ayant prit la décision de ne pas se prendre la tête dessus, il profita simplement du moment. Le haut de son corps allongé contre celui de James, il sourit à ses baisers alors qu'il lui confirma être réveillé. C'est bien ce qu'il lui semblait en effet. Il le senti remuer sous lui, et bougea sa tête pour voir qu'il s'était étiré tranquillement. Il lui adressa un petit sourire en le voyant ainsi, avant de suivre le mouvement de son corps et se remit assis. James semblait avoir du mal à émerger ce matin on dirait.

Bien dormi oui. Et visiblement mieux réveillé que toi.


Lui fit-il pour le taquiner un peu.

Je vais aller préparer le petit déjeuner. Sers toi dans mes vêtements, ne te gêne pas.


Et puis surtout, à moins de vouloir remettre ses habits chic de la veille, il n'avait pas trop le choix. Un dernier baiser, et Castiel s'était levé, laissant James dans la chambre, lui laissant ainsi le temps de finir de se réveiller et se lever. Il quitta la pièce pour descendre à la cuisine commencer à faire le petit déjeuner. Oh rien de fou ! Le gamin ne jurait que par des céréales le matin, pour James et lui même, il allait faire couler du café, prépaer des toasts … Et si James voulait autre chose il n'avait qu'à demander. Il entendit des bruits de pas arriver jusqu'à la cuisine. Et vu leur légerté ça ne pouvait pas être James. Continuant ce qu'il faisait, il jeta un coup d'oeil à Roy, qui regardait dans la pièce avant de demander :

Il n'est pas encore debout ?


Non pas encore. Tiens, tu peux apporter ça à table.


Lui dit-il en lui donnant deux tasses – vides. Les services et la vie à la maison ça s'apprend rapidement !

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 213
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   2/9/2017, 19:19

James donna un dernier baiser au brun avant que celui-ci ne le quitte pour préparer le repas de ce matin, il n'avait pas vraiment faim, un simple petit déjeuner lui suffirai et un café, il avait vraiment besoin d'un café. Il se leva du lit et se dirigea vers l'armoire ou se trouvait tous le linges de son amant, il y avait de tous les genres, mais il opta pour un chandail à manche courte et un jeans, le seul problème est que le pantalon refusait de s'attacher, il avait un peu plus de taille que le russe, il fouilla un peu plus et trouva un jogging qui ferait amplement l'affaire. Un tour à la salle de bain pour se nettoyer le visage et faire ses besoins naturel et il était prêt a la rencontre du petit bout qui vivait sous se toit.

tranquillement, il parcourra le couloir jusqu'au escalier, qu'il descendit lentement, étrangement pour une fois il ne savait pas du tout comment se comporter, devait-il donner un baiser sur la joue de Cas lorsqu'il le croiserais ou l'ignorer devant le gamin, il était plus stresser qu'il ne voulait se le dire. Arriver à la cuisine il sentit l'odeur de café et le respira à fond, le café maintenant avait une plus grande signification pour lui, il avait rencontrer Castiel à cause du café.

- Bonjour.

Il était prêt du brun et n'osait pas s'approcher de lui, il entendit des tasses se déposer sur la table et alla au bruit, sans pour autant ne pas passer sa main dans le dos de son amant. Vous savez quand on vous interdit quelque choses, c'est là que vous le voulez plus, c'est ainsi qu'il se sentait ce matin. A la table il vit trois couvert de placer, deux tasses, un bol et deux assiettes et un petit garçon, a qui il sourit.

- Bonjour, tu dois être Roy.

Tout en parlant, il prit place à la table, il savait que s'il disait à son hôte qu'il l'aiderait, il refuserait, toutes les fois où ils ont mangé chez l'autre c'était pareil. Travailler avec les enfants c'est facile, être devant le fils de votre mec, c'est carrément flippant et là en ce moment il était tétanisé et ce devant un gamin ce qui jamais ne lui était arriver. Castiel au secours ! Du moins il se le disait dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1074
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   2/9/2017, 20:35

A nouveau, Castiel entendit des pas arriver vers la cuisine. Ceux ci appartenaient à James à n'en pas douter. Il avait tourné la tête à son bonjour, et lui répondit par un sourire.

Bienvenue parmi nous.


Tant dans cette cuisine, dans cette famille, que dans le monde des vivants. Préparant le petit déjeuner, il ne se posa pas la question de savoir s'il pouvait embrasser James ou faire un quelconque geste envers lui. Pour le moment c'était non. Pas de suite. Il entendit James saluer Roy, alors forcément il garda un œil curieux sur eux, continuant ce qu'il faisait. Roy, lui, n'avait pas lâché James du regard depuis qu'il était apparu dans la cuisine. Un regard curieux et intrigué. Alors quand James lui avait dit bonjour, il avait approuvé de la tête le fait qu'il était bien Roy.

Oui ! Je m'appelle Roy Wilde et j'ai huit ans.

Affirma t-il avec conviction et fierté. Castiel se rapprocha d'eux, un petit sourire amusé aux lèvres et du café en main. Enfin, la cafetière, parce que du café comme ça, c'est pas pratique.

Ne cherche pas, ces derniers temps c'est sa manière à lui de se présenter. Assieds-toi Roy.


Le gamin prit place pendant que Castiel servit James et lui même en café, avant de faire quelques aller retour entre la table et le reste de la cuisine pour ramener les toasts, de quoi les garnir, du jus d'orange...

Vous êtes un copain à papa alors ?


Demanda le p'tit curieux, alors que Castiel retourna à table pour servir Roy en céréales. Avec un air amusé, il regarda James pour lui dire :

Comme tu peux le constater, Roy compte devenir inspecteur de police.


Ces gamins je vous jure ! Même si c'est mignon et tout que Roy était poli, surtout que James ne se sente pas obligé de répondre à toutes ses questions. C'est lui l'adulte. Mais vu qu'il bossait avec des enfants normalement, il saurait se débrouiller non ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 213
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   2/9/2017, 21:11

Huit ans à cet âge là certes la curiosité était de mise, un trait de caractère dont il avait l'habitude, donc ça ne lui dérangeais pas. Même qu'il trouva mignon que Roy soit fier de son âge, lui a huit ans, il voiulait grandir pour faire des choses de grands, même s'il ne savait pas du tout ce que faisait les grands.

- Huit ans, mais il a de quoi être fier de son âge.

Voyant Castiel déposer la cafetière et repartir vers la cuisine pour revenir et repartir plusieurs fois encore, il décida de leur servir le café, il ajouta crème et sucre dans le sien et rien dans celui du brun, il avait souvenir qu'il le prenait la plupart du temps noir. Un copain de son père, c'est ainsi qu'il avait été présenté au jeunes, alors il s'en accomoderait, en fait il trouvait le tiotre de copain parfait.

- Oui, je suis un copain de ton père.

Allant replacer les tasse a leur place première, il décida de rigoler et d'en mettre une devant Roy, voir ce qu'il allait faire. La dernière fois qu'il avait donner un café a un gamin, celui-ci avait dit '' Doc vous vous êtes tromper'' et il avait fait l'inoncent, c'est pas mal ce qui avait cassé la glace entre eux. Puis Cas qui semblait un peu gêner par toute les questions de son fils, lui indiqua que celui-ci voulait devenir policier, il aurait plus dit inspecteur rendu là.

- Tu es certains que ce n'est pas inspecteur. mais ça va Cas, promis il ne me dérange pas.

Non il ne le dérangeait pas, sinon il lui aurait dit. Il entendit le grille pain faire le bruit des toast qui saute et il se leva, le brun avait tout apporter sur la table, il pouvait bien faire ce geste. il revint avec une petite pile, assez pour deux adultes, sinon suffirait d'en remettre.

- Quel es ton déjeuner préféré Roy ?

Si le petit posait des questions, lui aussi, une façon de montrer son intérêt à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1074
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 36
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   13/9/2017, 14:37

Hé oui fière de son âge le petit ! Petit qui doucement n'en n'était plus un. Castiel savait bien quand est ce que allait le frapper de plein fouet : lorsque sa fille naîtra. Ça lui avait fait la même chose avec Alex, ayant a peu près les mêmes différences d'âge. Pour le moment il n'y pensait pas trop et profitait juste de chacun. Pendant que James leur servi le café, il ne manqua pas de laisser un discret sourire lui échapper à sa réponse a la question de Roy. Un copain de son père. Enfin, un copain ou le copain ? .... faut vraiment qu'il arrête de penser à des trucs comme ça lui. Ces derniers temps ça n'arrêtait pas. Il avait beau se dire d'arrêter, il savait bien que ça ne servirait à rien. C'est totalement inutile d'essayer de ne pas penser à quelque chose, au contraire c'est l'effet inverse qui risque de se produire. Alors s'il devait avoir des pensées plutôt inhabituelles envers James … soit. Personne n'en mourra de toute façon.

Lorsque James plaça une tasse de café devant Roy, celui-ci la regarda sans comprendre. Enfin, sans comprendre le geste, parce qu'il savait ce qu'il y avait dans les tasses des grands. Ce truc dégueu qu'ils appellent café. Et qu'il n'avait pas le droit de boire. A la limite si ça avait été une boisson dont il appréciait le goût, il aurait sûrement essayé d'en boire en douce pendant que son père finissait de rapporter le tout à table, mais dans ce cas la, il se contenta de dire à James :

J'ai pas le droit d'en boire. C'est pour les grands.


Cela ne voulait pas dire pour autant qu'il était petit, notez la nuance. Castiel était rassuré quand au fait que ça ne dérangeait pas James que Roy soit curieux ainsi. Tant mieux alors. Assis à table, il le vit se lever au bruit du grille pain, et le remercier lorsqu'il revint vers eux avec les toasts. Bien aimable ! Il commença alors son petit déjeuner, pendant que son amant posa une question au gamin. Roy releva vivement la tête de son bol de céréales a la question de James quand a son petit déjeuner :

Les céréales ! Celles la c'est mes préférées. Et je crois qu'Alby aussi les aime beaucoup.


Alby, ou Albert, c'est le compagnon de mon fils Dorian. Et lui ce n'est pas qu'il les aime ou non, mais dès que ça se mange ...

Voilà ! Il avait naturellement apporté cette petite précision sur qui était ce Alby pour James, se doutant qu'au milieu de tous ces noms qu'on lui balançait et balancera, il allait perdre le fil. Normal, d'autant plus qu'il ne les connaissait pas. Il mangeait les Lucky Charms de Roy au p'tit déjeuner en tout cas.

Shawn il est marrant lui, il mange comme Dorian. Comme ça !


Pour lui montrer, Roy prit la posture qu'ont ses frères, soit comme un type en prison, un bras autour de son assiette ( son bol ici pour l'exemple ) le regard à l'affût des gestes des autres. Castiel, après avoir prit une bouchée de toast fit à James :

Comme tu peux le remarquer je ne nourris pas assez mes gamins pour qu'ils aient peur qu'on leur en vole.


Sur le ton de l'humour. Enfin Shawn venait d'un foyer, et Dorian … comme on l'a dit à l'instant, vit avec un glouton. La survie, c'est primordial.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 213
● Date de naissance : 24/07/1982
● Age : 35
● Originaire de : Kansas
● A NY Depuis : Février 2011
● Emploi/Etudes : Médecine (psychologie)
● Theme Musical : Fight Song
● Avatar : Jensen Ackles
● DC : aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Cavalier d'une nuit [ James ]   14/9/2017, 20:32

James reprit la tasse qu'il avait mot devant le gamin lorsque celui-ci lui confirma ne pas pouvoir en boire, car c'était pour les grands, en même temps il lui fit un clin d'oeil et se mit à boire la tasse. Il était heureux aussi de l'entendre s'extasier devant les céréales, toute cette discussion ne voulais dire qu'une chose, la classe était briser. Lorsque Castiel lui précisa qui était les personnes nommer par Roy, il en fut si touché qu'il lui prit presque la main, il devait jouer avec son napperon pour ne pas faire cette bêtise devant sont fils, c'est avec son pied sur sa jambe qu'il décida d'avoir le contact, il lui fit même un sourire dissimuler derrière sa tasse d'où il prenait une gorgée. Le doc rit à voir le petit lui démontrer comment mangeait les autres et encore plus quand le russe lui dit ne pas nourir ses enfants, car il se protège des autres et mange vite.

- Tu sais, moi aussi je mangeais ainsi étant jeune. Mon frère volait toujours mon bol de céréales ou mon pain.

Oui c'était arriver souvent que les deux frères se battait au petit déjeuner, James se levant plus facilement que son cadet, il avait plus de temps pour bien mangé et donc lorsque celui-ci arrivait dans la cuisine il avait pas le temps de préparer quoique ce soit et voler ce qui était déjà fait. Quand James avait finalement comprit la supercherie, il préparait des repas pour deux, il pouvait finalement manger à sa faim. Le repas se passait a merveille, il aimait discuter avec les deux hommes de cette famille et apprendre a connaître un des enfants de Castiel était un souhait maintenant réaliser. Il réalisa aussi qu'aujourd'hui c'était congé pour tous, le brun ne pensait pas rester toute la journée, mais il n'était pas presser de partir.

- Dîtes-moi tous les deux, on a tous congé ? Roy si tu permets que je reste un peu plus longtemps, ça me plairait bien et puis je sais pas, on peut peut-être en profité pour aller faire quelque chose en dehors.

Il avait proposer cela en laissant la porte ouverte au petit, c'est un peu lui qui ne le connaissait pas et donc s'il demandait à ce qu'il quitte la maison après le repas, pour passer du temps seul avec son père, il le ferai sans problème. Puis voyant que plus personne ne mangeait ou buvait, il se leva en prenait les assiette et bol de sur la table pour aller les déposés sans la cuisine laissant ses hôtes discuter entre eux, il fit ainsi deux ou trois aller-retours pour vider la table et resta dans la cuisine pour nettoyer. Ses oreilles étant fermer a la discussion qui pourrait se dérouler et il attendait le verdict. Il connaissait bien la cuisine, ayant déjà fouiller plusieurs fois, donc ranger la vaisselle ne fut pas du tout un problème, il prit même le temps de se reprendre un café tranquillement assis à l'îlot centrale.
Revenir en haut Aller en bas
 
Cavalier d'une nuit [ James ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Batiments :: Hotel-
Sauter vers: