AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Break down [/w Castiel L. Wilde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 108
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 33
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la recherche d'un emploi.
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Break down [/w Castiel L. Wilde]   27/11/2017, 16:04




Break down
Castiel Wilde & Rory O'Shea


Right action, right words.
Il lui avait fallu toute la volonté du monde pour se lever et partir à l’heure. Il piaffait d’impatience, toutefois et la tension accumulée faisait bourdonner ses oreilles comme une charge électrique trop puissante. Rory se passa la main sur sa mâchoire carrée, les doigts glissant dans sa barbe taillée. Dehors des véhicules roulant déjà sur le bitume. La foule se faisait plus dense et son habitude de jouer des coudes aux bars, lui permit de se glisser malgré tout pour continuer son chemin vers son entretien d’embauche. Il n’écoutait le bruit assourdissant de la rue que d’une oreille distraite, impatient. Il n’avait qu’une envie en finir avec ce rendez vous. Rory avait hâte et peur à la fois de commencer cette nouvelle vie. Pourtant il savait plus ou moins ce qui l’attendait. Il leva les yeux vers la foule qui s’amassait déjà aux feux des passages piétons. Dans un joyeux brouhaha, au passage au vert, tout le monde se mit à se disperser, des discussions résonnantes, des exclamations et des klaxons retentissent. Il ressentait de nouveau l’excitation de se lever tôt et d’aller travailler. une fois arrivé en bas de l’immeuble de son rendez vous. Rory s’avança, une fois dans le hall, pour se signaler à l'accueil. On lui indiqua la direction des bureaux. Il fit alors face à un comptoir où une blonde quis s‘afférait à tapoter sur son téléphone ne lui prêta pas attention. Le barbu se racla la gorge. Elle releva les yeux avec l’air de vouloir tuer quelqu’un.

Je… J’ai… Il marqua un temps. J’ai rendez vous pour un entretien c’est le… le heu... le... Enfin j'ai... j'ai appelé avec ma... ma conseill...

La sécrétaire le toisa puis le coupant dans sa phrase, fit un geste pour le laisser se diriger vers le couloir du “patron”. Instinctivement, il se tourna vers la secrétaire comme pour être sûr d’avoir pris la bonne route avant de chercher du regard le petit écriteau “salle d’attente”. Peut-être allait-il attendre longtemps ? ou alors pas du tout ? Il prit une grande inspiration. Ce n’était pas le moment de se poser autant de questions ni de se laisser distraire. Aujourd’hui était le début d’une grande quête dans sa vie. Trouver un job. Voilà deux jours qu’il avait arrêté de boire. On le lui avait conseillé pour passer un entretien. Paraissait-il que c’était le mieux. D’un petit costume, Rory avait fait un effort vestimentaire, il paraissait propre et un peu plus respectable mais il avait toujours ces cernes et le teint pâle. Il allait enfin réaliser une ambition de toujours, bosser en tant qu commissaire priseur à New York, s’y tailler une réputation et commencer sa carrière qui aurait rendu Viviane fière de lui. Si… il était accepté évidemment. Décidé à donner le meilleur de lui même il s’assit dans la salle d’attente.  Etrangement ce lieu lui semblait connu. Etait-il déjà venu ? Avait-il déjà été en ces lieux ? Soudain il sursauta au son de la voix de son rendez vous. Perdue dans ses pensées, debout à l’entrée de la salle d’attente, il ne l’avais pas entendu arriver. Et maintenant qu’il y pensait. Sa voix… Sa voix le prit au dépourvu. Son coeur s’arrêta une demi seconde. Il la connaissait. Un peu trop bien, pour avoir eu droit à plusieurs rencontres avec lui et une soirée dans son appartement. Une voix qu’il n’avait pas oublié malgré les nuages de l’alcool.
Castiel.


camo©015

......................................................................................................................................................

SAME RULES APPLY
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Break down [/w Castiel L. Wilde]   27/11/2017, 20:41

Que de choses s'étaient produites dans la vie de Castiel ces derniers temps ! Il s'était mis en couple et avait eu un enfant ! …. Euh non, ce n'est pas totalement ce que vous pensez. En fait, il y a un presque deux mois, il s'était casé avec un homme qui feu était un simple amant. Peu à peu ils s'étaient rapprochés et il lui avait fallu du temps et bien des amants pour réaliser que le seul avec lequel il voulait être, c'était James. Et ensuite, il avait eu son sixième enfant, avec une hôtesse de l'air avec laquelle il couchait quand elle venait sur New York. Une russe comme lui. Eux deux eurent une magnifique petite fille, nommée Leliana.

Pour la naissance de sa fille, il avait prit quelques jours de congé. Le temps de l'accueillir à la maison, que les proches ne viennent la rencontrer et tout ça. Prendre ses marques avec elle, faire en sorte que ça se passe au mieux avec ses frères et sœur … Et tout simplement profiter d'elle ! La mère, en congé maternité, s'occupait d'elle à présent, pendant que lui, ce matin avait reprit le chemin du boulot. Et aujourd'hui ça commençait avec quelques entretiens d'embauche. Castiel avait parcouru les quelques CV des personnes qu'il allait rencontrer dans la journée en arrivant à la galerie – après avoir montré à Amanda, son assistante, des photos de sa progéniture – pour se préparer à les recevoir. En même temps il n'y allait pas avoir foule. Non pas que personne n'avait envoyé sa candidature, mais ici, il fallait montrer patte blanche pour entrer. Alors il commença la vague des entretiens de la journée, quand on le prévint que la première personne était la. Papiers à la main, il se dirigea vers la salle d'attente pour aller chercher le type, et l'appela en entrant, lisant le CV pour ne pas se tromper :

Mr. O'Shea.


Castiel ne releva les yeux qu'à présent pour tomber sur … Minute. Il connaissait ce type. Oui, pas de doute possible, sa tête lui disait quelque chose. Il en était certain. Mais ou ? La première option qui lui vint naturellement à l'esprit, c'est qu'il se l'était déjà tapé. Pardon James, mais on efface pas les vieilles habitudes comme ça. Et en même temps, oui, c'était le cas. Parce qu'il s'en souvenait maintenant. Relevant un sourcil amusé, Castiel poursuivit d'une voix un brin moins professionnelle pour une plus amusée.

Rory …


Oui, ça y est, il le remettait. Un type qui débarque complètement bourré à une soirée, un type qu'il rencontre à quelques reprises par la suite pour un peu plus faire connaissance avant de passer une nuit ensemble. Et donc, ce même type venait aujourd'hui à l'évidence, postuler ici, dans cette même galerie. Alors celle-la, elle était pas mal ! Loin d'être déstabilisé par la situation, Castiel fit au contraire signe à Rory de bouger.

Si vous voulez bien me suivre, un entretien nous attends je crois.

Bien qu'il gardait malgré tout dans un coin de sa tête ce qu'il savait de Rory, ce n'est pas pour autant qu'il n'allait pas donner suite à sa venue et l'éconduire. Au contraire, ça risquait d'être plutôt intéressant.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 108
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 33
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la recherche d'un emploi.
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Break down [/w Castiel L. Wilde]   27/11/2017, 22:49




Break down
Castiel Wilde & Rory O'Shea


Right action, right words.
Il entendit cette voix qu’il reconnaîtrait entre mille, chaude et un brin ironique. Le barbu l’observa prit d’un curieux fourmillement. C'était lui, les yeux gris mais allumés d’une étincelle rieuse, la bouche sensuelle et son sourire insolent. Troublé, Rory regarda à droite puis à gauche comme pour voir si c’était une caméra cachée. Il était donc bien venu ici une première fois. Quand le jeune chômeur releva les yeux vers son visage, il s’arrêta une seconde à la hauteur de ses lèvres et la chaleur lui monta aux joues. Il le regardait droit dans les yeux et le surprit à le dévisager, soufflant son prénom. Rory était abasourdi. Sa pomme d’Adam se souleva au rythme de sa voix et ses fossettes ressortaient encore plus. O’Shea n’en revenait pas de ne pas avoir remarqué qu’il était déjà venu en ces lieux. Il avait été tellement obnubilé par cet entretien qu’il n’avait même pas fait attention au nom de l’employeur ni même à l’adresse.
Comme il ne répondit pas tout de suite, Castiel lui demanda de le suivre. Il reprit brusquement contenance en se levant, un peu gêné d’avoir été ainsi prit au dépourvu. Castiel était un bon commercial, un mec qui savait parlé. Rory se mordilla la lèvre et se racla la gorge. Il avait chaud, trop chaud. Le stress, l’angoisse de devoir être sérieux après plusieurs rendez vous avec lui et une nuit passé l’un contre l’autre. Tout cela n’allait en aucun cas être facile. Rory se tritura les doigts tout le long du chemin, listant l’air de rien toutes les qualités qu’il avait pour le poste mais en réalité il était déjà en train d’anticiper son rendez vous avec Castiel. L’air innocent de ce type qui jouait le passif agressif… Raaaah il était perdu. Il ne comprenait plus rien à ses pensées. Il divaguait.

Une fois dans la pièce, Rory attendit pour s’asseoir que Castiel soit le premier les fesses dans le fauteuil. Le jeune homme se racla de nouveau la gorge et tira un peu sur le col de sa chemise pour laisser passer un peu d’air. Il étouffait. Qu’est ce qui allait se passer ? Quoi exactement ? Il ne le savait pas mais il n’en pouvait plus de cette situation. Il était si fatigué de se sentir comme ça. La sensation de vide pouvait faire faire des choses que l’on n’aurait jamais imaginé. C’était la pire des douleurs comme un feu incandescent qui se consumait à l’intérieur de lui. Rory soupira :

Bon… Je… Il se racla la gorge. Ecoute si c’est pour juste rigoler un peu, je pense qu’on a pas de temps à perdre tous les deux. Je… Je savais pas que je venais te voir. J’veux juste un boulot pas d’une relation, donc…

Il secoua la tête et évita le regard de Castiel. Décidément l’alcool lui donnait tellement plus de sentiments de supériorité. Plus de barrières… Rory reprit :

Ne me juge pas sur ce que j’ai fait avant, s’il-te-plait.


camo©015

......................................................................................................................................................

SAME RULES APPLY
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Break down [/w Castiel L. Wilde]   28/11/2017, 12:24

Une fois que tous deux furent assis, Castiel lui laissa le temps qu'il ne dépose ses papiers sur son bureau pour se reprendre et chercher ses mots, se préparer, avant qu'il ne l'entende prendre la parole. Effectivement, ni l'un ni l'autre n'avaient de temps à perdre. Pour lui même pas de doute possible, et sûrement que Rory avait aussi de quoi faire, mais pour l'heure … Ah il ne savait pas qu'il venait le voir ? … Certes … Un boulot pas de relation ? Euh, non, mais lui non plus ne voulait pas de relation. Il en avait une, ça lui suffisait. Il ne chercha pas, se disant que Rory devait juste essayer de se donner contenance. Et, suite à sa dernière demande, Castiel se fit un plaisir de l'y aider ! Ne pas le juger sur ses actes précédents ?

Même sur tes capacités buccales ?


Lui demanda Castiel un sourire clairement amusé au coin des lèvres.

Enfin, j'imagine que tu me demande par la même de faire abstraction que, soit tu n'a pas pris le temps de regarder ou tu te rendais, ou soit que tu es capable de te rendre saoul au point de ne plus te souvenir des lieux.


Le tout d'une voix légère. Genre, je dis ça, je dis rien. Mais je le dis quand même. L'art de mettre les gens à l'aise selon Castiel. Il soupira brièvement, avant de croiser ses mains sur son bureau. Assis droit, il regardait Rory directement, sans la moindre hésitation. Pas parce qu'il était en une quelconque position de force, non. Juste qu'il fallait mettre les points sur les i.

Le fait est que normalement, je n'aurais pas dû avoir conscience de ton passé ou .. de ta vie d'alcoolique, je ne sais pas ou tu en es. Mais voilà, je le sais. Comprends que sur certaines choses je ne peux pas faire l'impasse.

Il n'avait pas à se justifier et ne le fera pas. Mais avec un peu de jugeotte, il devait comprendre qu'une telle galerie n'embauchait pas n'importe qui. Que Castiel devait faire attention aux personnes qu'il choisissait ou qu'on lui recommandait.

Alors dis-moi : qu'est ce qui me dit que tu saurais venir tous les jours au travail, sobre et … présentable.

Et par présentable, il entendait plus que de porter juste une chemise. Ce n'est pas qu'ici ce soit la fashion week constante, bien que ça aurait bien plu à l'un de ses fils, mais si Rory faisait attention en sortant, tous les employés étaient bien vêtus. Costumes, tailleurs, chacun était réellement soigné et présentait bien. S'il en doutait il n'avait qu'à jeter un œil à Castiel par exemple. Mais le plus important, était de savoir si Rory pouvait venir au boulot sans avoir bu au préalable.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 108
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 33
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la recherche d'un emploi.
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Break down [/w Castiel L. Wilde]   28/11/2017, 13:03




Break down
Castiel Wilde & Rory O'Shea


Right action, right words.
Détournant le regard, il fixa quelques secondes l’immense fenêtre de son bureau. Les deux hommes s’étaient rencontrés, quelques mois plus tôt. Rory totalement saoul était entré dans sa galerie en pleine soirée pour chercher Viviane et il avait été éconduit par ce Castiel. Ils ‘étaient revu une soirée seulement par la suite. Il avait été con. Mais c’est aussi ce qui avait rendu cette nuit torride, il le savait. Le parfum d’interdit et la certitude que ça n’arriverait plus ensuite. Ca avait donné une dimension d’urgence et une intensité incroyable.

Non merci mais on peut parler aussi de tes capacités buccales et... tout le reste, si tu préfères. Répondit-il du tac au tac avec un petit sourire aux coins des lèvres.

Il repensait à ce moment, dans son appartement quand ils s’embrassaient et que les choses menèrent progressivement au lit. Même si quelque part la facilité avec laquelle ils avaient tous les deux accepté l’idée que cette nuit resterait la seule, sans possibilité de chercher “à se connaître” davantage le vexait un peu. Castiel, se renversa sur son dossier, croisa les bras et ses yeux ne le lâchèrent plus, comme s’il cherchait à lire ses pensées. Rory entrouvrit les lèvres. Un bon point pour le patron.

J’ai… Il soupira puis déglutit. J’ai juste oublié l’adresse c’est tout et le nom de l’employeur on me l’a pas donné. Et quand bien même, je suis sobre actuellement.

A sa deuxième argumentation, Rory baissa les yeux. Pas faux. Il en savait beaucoup sur lui. Beaucoup trop et Rory trop peu. Oui son passé d’alcoolique n’était pas loin -deux jours à peine le séparait de ce calvaire- mais il était prêt à se battre. Angoissé, il jeta un coup d’oeil autour d’eux mais le silence pesant aurait très bien pu faire avoir à Rory une crise de panique. A l’évocation de son passé houleux, ses frasques un ange passa. Il savait combien cette période était dur, et avait laissé des cicatrices profondes en lui. Il répondit sans appel tout en relevant la tête comme s’il avait eu une révélation :

Prends moi en période d’essai.

Il releva les yeux vers lui et plongea son regard dans le sien. Non il ne plaisantait pas. Il allait devoir faire ses preuves, ça, il en avait conscience. On aurait dit une parodie d’interrogatoire et pourtant ça le faisait beaucoup plus paniquer qu’une nuit au commissariat. Là il jouait son avenir. Un futur où il pourrait redevenir l’homme qu’il avait été.

J’ai des costumes, je serais à l’heure. Au moindre problème tu me vires et ce sera sans appel. Il leva la main comme pour lui intimer de le laisser finir. Je ne ferais aucune connerie. Juste… Laisse moi te prouver que je peux être sobre et un bon employé. Tu es ma seule chance et je la laisserais pas me passer sous le nez sans me battre. J'ai des putains de diplômes, t'peux appeler mes anciens employeurs si ça te chante, ils te diront tous que j'étais bon et professionnel !


camo©015

......................................................................................................................................................

SAME RULES APPLY
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Break down [/w Castiel L. Wilde]   29/11/2017, 17:52

Castiel ne répondit pas à la proposition de Rory, de parler de ses capacités buccales à lui ainsi que tout le reste. Il se contenta à la place d'afficher un sourire en coin, amusé par tout ça, par la situation. Il n'allait pas donner suite à tout ça, forcément. Même en temps normal, il n'était pas le genre à remettre ça une seconde fois. Alors maintenant, encore moins. Néanmoins, il s'amusait plutôt pas mal !

Hum, dommage que le nom de l'employeur ne soit pas le même que le nom de la galerie.


La à nouveau, il disait ça, il ne disait rien. Oui mais quand même, il avait dû à un moment donné connaître le nom de l'endroit ou il allait ? Il n'avait pas sauté de sa fenêtre et s'était laissé porté au gré du vent et était arrivé ici comme de par magie ? En arrivant, il avait dû voir sinon le nom de l'endroit ? Son nom à lui. Enfin … il ne cherchait pas.

Mais c'est une bonne chose pour ta sobriété actuelle.


Lui dit-il plus sincèrement, calmement. Il est connu que l'être humain fonctionne toujours mieux avec des compliments qu'avec des reproches. Et même si Castiel ignorait la durée de sa sobriété, ça n'en restait pas moins une bonne chose. Mais il releva un sourcil, soutenant le regard de Rory alors que celui-ci venait tout bonnement de lui dire de le prendre en période d'essai.

Et j'imagine qu'il y a un argument qui va avec …


Parce qu'un simple prends moi en période d'essai, c'est dans les rêves que la personne en face réponds « oui bien sûr ! Vous commencez dès demain ! ». Cela ne tarda pas. Bien que le discours ne cassait pas trois pattes à un canard, il ne pouvait pas dire que Rory en voulait. Qu'il essayait de défendre sa personne et sa légitimité pour ce boulot. Alors Castiel le laissa finir, et, une fois qu'il eu terminé son petit discours, laissa un bref silence planer, avant de dire calmement :

Mais des personnes avec des diplômes et de l'expérience, des bonnes recommandations, j'en ai d'autres qui attendent eux aussi leur chance.

Autant dire que ça, c'était une condition sine qua non pour au moins se retrouver ici face à Castiel. Ceux qui n'avaient pas un CV assez solide ne se retrouvaient même pas entre ses mains. Vous pensez vraiment qu'il n'avait que ça à faire ? Appeler les anciens employeurs ?

Alors tout simplement, pourquoi toi plus qu'un autre ? Qu'est ce que tu as de différent? Et un conseil, n'essaye pas de faire jouer une corde sensible en parlant de seule chance.


Lui dit-il sans méchanceté ou autre. Il ne risquait rien en le faisant en vrai, mais c'est que, ces derniers jours avec la naissance de sa fille, il vivait un peu dans un monde ou tout le monde est beau, tout le monde est gentil, la vie c'est du sucre. Du sucre et des couches à changer. Donc d'avoir face à lui un type dans la souffrance ….

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 108
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 33
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la recherche d'un emploi.
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Break down [/w Castiel L. Wilde]   30/11/2017, 14:04




Break down
Castiel Wilde & Rory O'Shea


Right action, right words.
Le regard rivé sur celui de Castiel, il fallut à Rory quelques secondes pour réagir et dégager clairement sa voix en se raclant la gorge. C’était à cause de sa façon de le fixer droit dans les yeux, sans détour, de son regard bleu-gris dont il connaissait parfaitement le pouvoir. Ca laissait Rory perplexe, cette assurance de cet homme capable -semblait-il- de séduire n’importe qui, n’importe où et n’importe quand. Normalement c’était lui dans ce rôle-là ! Enfin… presque. Disons qu’avec le contexte habituel c’est-à-dire dans les bars, il n’avait aucune barrière. Et on le lui rendait bien…
Castiel ne va pas me casser mon assurance comme ça !
Il fit la liste de tout ce qu’il pouvait apporter à sa galerie mais tout finissait par boire et créer des problèmes.

Tu sais que quand je veux quelque chose je le fais. Notamment ma sobriété à l’heure actuelle et c’est quelque chose que je t’ai aussi prouvé auparavant. Tu sais aussi que quand j’ai quelque chose en main… Il marqua un temps. Je ne lâche rien. Il étira un sourire. Oui il faisait référence à la nuit qu’ils avaient passé ensemble mais le souvenir n’irait pas plus loin. J’ai fait des conneries, j’en suis conscient mais ce que j’ai de plus que les autres c’est que tu sais d’où je viens et qu’on peut pas aller plus bas. Contrairement aux autres tout frais tout beau à peine sorti de leur école de merde, moi j’ai de l’expérience et tu sais que j’en veux. Tu me connais bien plus que tes petits CV. Tu préfères quoi ? Un petit gamin qui ne connaît rien de la vie et qui sera pas capable de gérer une vente ? Ou un mec qui sait ce qu’il veut et que tu connais déjà plus que la moyenne ?

Tout ça c’était bien beau mais ça ne menait à pas grand chose. Oui Rory n’avait pas beaucoup d’argument, oui il y avait énormément de chance que cet entretien ne mène à rien. Oh moins il avait fait le premier pas, le premier pas vers une nouvelle vie.

Je vaux probablement moins le coup comparé aux autres qui seront pour toi peut-être plus… safe. Il se lécha brièvement la lèvre inférieure. Je ne vais pas te mentir, j’ai pas plus d’argument et l’entretien va vite tourner en rond. Ton temps est précieux.

Il ferma sa pochette. Ses yeux quittèrent les siens pour se baisser sur ses mains. Castiel jouait le rôle du patron. De toute manière il croyait pouvoir dire que leur rencontre ne s’était pas passé comme les gens normaux le faisaient. Et vu leur tout premier rendez vous, échange de mondanités il aurait dû savoir qu’un entretien avec lui c’était un mauvaise idée. Si seulement il avait pu voir le nom. A l’heure actuelle il n’avait qu’une envie, sortir et envoyer un texto à Luke, son parrain pour s’excuser d’avoir été si con, qu’il était nul et qu’il devrait probablement arrêter de faire des efforts.


camo©015

......................................................................................................................................................

SAME RULES APPLY
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Break down [/w Castiel L. Wilde]   5/12/2017, 20:29

Pendant tout le temps ou Rory parla, Castiel resta silencieux, le laissant s'exprimer. A la fois pour légèrement déstabiliser l'homme, pour le tester, mais aussi pour ne pas le couper et le laisser parler autant qu'il voulait. Hum, il ne savait pas si c'était bien joué ou non que de faire une référence à leur nuit passée, mais c'était couillu. Oh tiens pour l'histoire du gamin a peine sorti d'une école et tout, lui avait ouvert sa galerie peu de temps après qu'il ait été diplômé ! Il avait travaillé quoi … quelques mois dans un musée Londonien avant de venir ici. L'expérience de la vie en elle même il en avait déjà, mais moins au niveau professionnel qu'aujourd'hui. Donc, il n'était pas de ceux qui exigeaient une expérience de malade pour un poste. Tout dépends duquel après c'est sûr et certain. Mais pour celui que convoitait Rory, il en fallait. Ce dernier finit par avouer avoir terminé son plaidoyer concernant sa personne, suite à quoi, le russe marqua une petite pause. Plus pour se permettre de méditer brièvement qu'autre chose cette fois.

Castiel finit par décroiser les mains et se poser plus confortablement dans son fauteuil, regardant toujours Rory, réfléchissant.

J'ai bien entendu tout ce que tu m'a dit.


Lui dit-il en un premier temps, prenant le temps d'une brève pause dans sa réponse.

Bien entendu je ne peux pas te donner de réponse immédiate. Il y a encore d'autres personnes que je dois recevoir par la suite, et cela fait, réfléchir à tout ça. Je fais généralement en sorte que les gens aient une réponse rapide, quelle qu'elle soit.

Qu'elle soit positive ou négative. Alors il réfléchira à tout ça à tête reposée. Pèsera le pour et le contre, savoir si c'était judicieux ou non de le mettre à l'essai. Et pourquoi lui plus qu'un autre. Si bien sûr il n'y a pas quelqu'un d'autre qui sera une réelle évidence. De base, il ne pensait pas être un type mauvais, mais ne se pensait pas non plus genre samaritain qui offre aux gens des secondes chances. A voir si ça allait pencher ou non dans la balance par la suite. Cependant, du peu qu'il connaissait de lui, Rory n'était pas un mauvais bougre. Il avait son passé, ses valises, et elles semblaient être juste trop lourdes à traîner pour lui seul. Peut être méritait-il un coup de main pour ça. Avec un soupire, il rabaissa ses mains sur son bureau, regardant Rory avec un léger sourire.

L'entretien est donc terminé.


Mais avant que son interlocuteur n'ait eu le temps de faire quoi que ce soit, Castiel ajouta :

Alors ? Cela fait combien de temps que tu es sobre ?


Castiel avait précisé que leur entretien était terminé pour que Rory sache qu'à présent, ce n'était plus que deux connaissances qui discutaient et non plus un potentiel futur patron et futur employé. Rory lui avait dit être sobre à l'heure actuelle. C'était très bien ! Et combien d'heures avait il tenu ? De jours ? De semaines ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 108
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 33
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la recherche d'un emploi.
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Break down [/w Castiel L. Wilde]   6/12/2017, 12:05




Break down
Castiel Wilde & Rory O'Shea


Right action, right words.
Castiel était gentil. Ils s’entendaient bien mais la question de sa sobriété n’était pas totalement réglée et il avait du mal à se confier. Le seul à qui il s’était confié c’était Luke. Lui seul connaissait toute sa vie. Il regardait Castiel droit dans les yeux. Il voyait les courbes de son visage parfaitement symétrique. Son costume taillé sur-mesure lui donnait une allure de mec classe et professionnel. Dans sa galerie, qu’il remettait maintenant, il savait qu’il n’y avait que des gens de la haute, des pointures dans le milieu. Pas de petits employés dans un tel environnement. Des gens dans le même milieu, parlant d’argent et d’art à longueur de temps. Entrer dans cette galerie et c’était la porte ouverte pour tout si il décidait de partir.

Les mains de Rory devinrent moites. Il avait l’impression que le temps ralentissait. L’entretien était terminé. Son visage se décomposa. Il avait tout raté il en était sûr. Ce qui l’était c’était surtout que Rory n’avait plus confiance en son potentiel. Toutes les réussites du passé s’étaient envolées en fumée et l’absence d’alcool ne lui donnait plus le sentiment de fierté. Castiel avait toutefois était très bien. Ni trop ni pas assez. Il hocha timidement la tête deux fois de suite. Détournant les yeux, Rory marqua un temps, réfléchissant à tout ce qu’il lui était arrivé depuis la nuit avec Castiel. Les rencontres, ses jeux morbides, ses erreurs, ses petites victoires, son passé et son avenir…

Et bien… Deux jours seulement. Enfin… Il marqua une autre pause. Non. Je… Deux jours. 48 heures. J’ai un parrain chez les Alcooliques anonymes. Il m’aide beaucoup.

C’était la première fois que Rory en parlait. Ce n’était pas vraiment une honte d’aller dans un tel centre c’était plus le besoin d’avoir de l’aide. Rory ne pouvait pas gérer ça tout seul. Il avait essayé et jamais il n’avait tenu plus d’une journée. Il était temps qu’il l’accepte et qu’il applique les règles : demander pardon et ne pas avoir honte de dire qu’on a été au plus bas. Rory s’attachait à les appliquer minutieusement. Luke. Heureusement qu’il était là. Il n’avait absolument pas cru en lui au moment de leur rencontre. Il s’était même moqué, l’avait taquiné puis embêté par SMS. Le pauvre. Et pourtant il était là, il l’aidait à longueur de temps. N’avait pas hésité à venir lui tenir la main, lui donner des conseils. Rory était un con mais il avait de l’aide. Il en avait besoin et Luke avait répondu à l’appel. Brave petit gars.
Il déglutit. Sa main se mit à trembler. Le manque. Toujours présent, dans sa gorge, sur ses lèvres sèches qui appelaient hurlaient leur besoin de boire. Ses mains qui lui intimaient de prendre une bouteille. Ses cernes. Sa pâleur. Tout son corps était contre lui. Il serra le poing pour contrôler son tremblement et retira sa main du bureau pour la poser sur sa propre cuisse. Rory se racla la gorge. Il fit un petit sourire désolé. C’était triste de voir un tel spectacle.

C’est… c’est déjà plus que ce que j’avais fait avant. Il fit un petit sourire en coin en levant le poing en l’air. Youhou.

Il se racla de nouveau la gorge tout en passant sa main dans ses cheveux. On lui avait conseillé de changer de look, pour se sentir un homme nouveau. Un type du centre l’avait fait et il s’était senti mieux. Il avait même eu droit à son petit jeton des un mois de sobriété. Rory en était loin mais c’était un début de solution : avoir un but dans la vie et se donner corps et âme pour y parvenir.

Et toi ? Depuis tout ce temps ? Qu’est ce que tu deviens ?



camo©015

......................................................................................................................................................

SAME RULES APPLY
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Break down [/w Castiel L. Wilde]   13/12/2017, 21:19

C'est bien c'est un bon début !

Lui dit-il sincèrement content pour lui. Bien qu'il n'a jamais eu de problème d'addiction, il comprenait sans réellement pouvoir saisir à quel point ça devait être dur de renoncer à quelque chose. Hum … quoique, il disait ne pas avoir d'addiction, mais vu comme il est intenable au lit … Bon on s'en fout. Mais 48 heures c'était pas mal pour quelqu'un qui avait un réel problème avec l'alcool. Qu'il fasse les démarches de s'en sortir était un premier pas vers la guérison.

Il n'y a pas de petite victoire. Veux-tu un café ? Ou un thé peut être ?


Quelque chose à boire sans que ce soit de l'alcool pour autant, si tant est que ça puisse le réconforter d'une façon ou d'une autre. Pardon, mais Castiel n'y connaissait absolument rien à ce sujet aussi. Et puis c'est la moindre des politesse d'offrir quelque chose à boire. Il ne savait pas non plus grand chose de la vie de Rory, mais des quelques informations qu'il avait, sa vie devait vraiment être merdique. Il ignorait juste à quel point.

Moi ? ….. Wow et bien j'ai l'impression d'avoir vécu tellement de choses depuis la dernière fois ! Alors que pourtant ça ne date pas à ce point non plus.


Un peu mais pas trop quoi. Ça faisait quoi … quelques mois ? Un an ? Il ne savait plus exactement.

Je suis toujours le même pour commencer. Enfin je pense. Et j'ai eu pas mal d'occupations diverses et variées au boulot et dans ma vie privée mais je dirais qu'il n'y a que deux choses qui méritent d'être notées. Déja, crois-le ou non, mais il s'avère que je suis officiellement casé. Et un vrai truc réfléchi, pas genre un mariage bourré à Las Vegas.

Comment ça, ça sentait le vécu ? Totalement on le sait. Quel bordel cette histoire-la quand même! La aussi, ça ne faisait pas si longtemps que ça, mais il avait l'impression qu'une éternité s'était passée depuis, et tant mieux soit dit au passage. Et oui, désolé messieurs dames, mais Castiel Wilde n'était à présent l'homme d'un seul. Voici pour la première nouvelle.

Et j'ai eu une fille il y a quelques jours.


Confia t-il à Rory, avec un sourire emprunt de fierté. Non, il ne fera pas le papa gaga à lui fourrer les photos de sa progéniture sous le nez!

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 108
● Date de naissance : 10/10/1984
● Age : 33
● Originaire de : Ecosse
● A NY Depuis : Fin Juillet 2016
● Emploi/Etudes : Commissaire-priseur à la recherche d'un emploi.
● Theme Musical : Run, I'm A Natural Disaster.
● Avatar : James Mcavoy
● DC : Aucun.


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Break down [/w Castiel L. Wilde]   13/12/2017, 22:41




Break down
Castiel Wilde & Rory O'Shea


Right action, right words.
Rory adorait son métier. Acheter et vendres oeuvres d’arts, des objets inestimables, sentir l’émoi et l'impatience sur les visages, le stress et la joie. Devenir commissaire priseur avait été un rêve qui remontait à loin, à une époque où il avait pourtant eu peu l’occasion de rêver. Quand il travaillait, il râlait, se lever était dur, payer des factures l’était aussi. Pourtant, ce jour là, il aurait préféré travailler, sentir les frissons et tenir des comptes. Assis confortablement sur le fauteuil en face de Castiel, il sentit comme un poids sur ses épaules, se fendre en deux et tomber. Il lui était infiniment reconnaissant. Il ne s’attendait pas à un encouragement même aussi timide et maladroit que celui de son ex amant. Rory esquissa un sourire.

Non, rien. C‘est gentil. Merci.

Penser à avaler quelque chose, lui noua l’estomac et lui provoqua un long frisson. En ce moment manger et boire était devenu difficile pour lui. Tout avait du mal à passer. Sa gorge était serrée et tout ce dont il pensait c’était une seule petite gorgée de Whisky. Ce qui lui était formellement interdit. Et depuis deux jours il s’avoua à lui même qu’il avait du mal à résister à la tentation. Rory sourit. Ca faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas vu, ni même parlé. Mais bien sûr leur histoire appartenait au passé. Il avait tourné la page de toute façon. Il fût même ravi de savoir que Castiel avait trouvé chaussure à son pied. Roy hocha la tête en serrant les jambes contre ses mains qui tremblaient. Il avait chaud, si chaud. Une goutte de sueur perla sur sa nuque et glissa sur sa peau. Redressant les épaules, Rory dévoila ses canines.

Wouah. Mes félicitations. C’est ta… première ? Non. Tu… Tu ne m’avais pas dit que tu avais des gosses, déjà ? Il se racla la gorge. Mes félicitations à toi et la maman, alors. Il esquissa un sourire sincère. Mariage et un bébé, c'est une femme comblée.

Lui avait perdu son fils, ça ne voulait pas dire qu’il ne pouvait pas être heureux pour les autres aussi.

Elle s’appelle comment cette petite alors ? Tu dois être tout fier. Ca m rappelle quand j’ai eu…

L’esprit vide, Rory perdit son regard vers la fenêtre avant de baisser les yeux. Un souvenir. Un autre. Depuis qu’il avait arrêté de boire, son petit garçon occupait son esprit vingt quatres heures sur vingt quartes. Bien plus que quand il était complètement saoul. La colère et la panique s’empara tout doucement de lui. Torturé par le désir de boire un gin et s’enfuir en courant, il serra les poings. Le petit mec terrifié qu’il avait été serait partit mais il était devenu adulte et refusait de céder à la tentation. Il esquissa un sourire un peu gêné.

Pardon. Un souvenir. C’est rien. Il secoua la main en l’air. Alors ? Quel poids à la naissance ?



camo©015

......................................................................................................................................................

SAME RULES APPLY
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Break down [/w Castiel L. Wilde]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Break down [/w Castiel L. Wilde]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: New York :: Batiments :: Wilde Gallery-
Sauter vers: