AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Julian O'Keenan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Julian O'Keenan   25/4/2011, 20:23

VOTRE PERSONNAGE

Nom : O'Keenan
Prénom : Julian
Age : 33 ans.
Nationalité : Américaine

Emploi : Inspecteur de Police

Description physique:
Châtain, des yeux verts pénétrant, pas très souriant.. Hum, un visage très doux, n'est-ce pas ? Grand, athlétique... Oui, tout de même... Pour quelqu'un qui aime le sport et qui a été dans l'armée. C'est le cas. Un souvenir de l'armée ? Il en avait. Il n'y a qu'à voir une cicatrice sur le torse, là, où il avait reçu une balle...
Style vestimentaire, pas très compliqué, il n'y a rien de plus décontracté que lui... Veste en cuir, tee-shirt, jean troué... Hum, à ne pas s'en prendre la tête.

Histoire :
Un certain 24 juin 1978, à Austin, un enfant naquit et poussa alors ses premiers cris. C'était un très beau bébé, en très bonne santé. Il n'y avait vraiment rien de spécial, sans parler du bonheur de sa mère... Oui, sa mère... Avoir deux parents, était-ce censé, n'est-ce pas ? Ce qui n'était pas le cas. On pouvait dire que le père, Andrew Tyler était un alcoolique bourré fini et avait fini par quitter le foyer familial... Après tout, pour ce qui était pour Claudia, l'arrivée de ce beau bébé n'avait fait qu'ensoleiller sa vie. C'était la plus belle chose qui puisse lui arriver... Elle le chérira : elle décida alors de l'appeler tout simplement Julian.

Claudia aurait sans doute vécu un ou deux années de galère, en s'occupant seule de Julian mais elle finit par rencontrer un autre homme : Peter O'Keenan, un flic très respecté. Ce dernier voulait que Julian porte son nom... Et il n'y avait rien de mieux que d'accepter pour oublier le passé et d'aller de l'avant. Julian, en grandissant,lui vouera une grande admiration. Il le considéra comme son propre père. Il l'eut toujours cru. C'était une famille très unie, comme une vraie famille. C'était le cas de le dire. C'était vraiment le bonheur total à la maison. Ils partaient en vacances comme tout le monde chaque été... Peter se préoccupait beaucoup de Julian, comme si c'était son propre fils... Les sorties, les grandes discussions sportifs.... Tout était parfait.

Pour ses 16 ans, Peter lui avait prévu une surprise : amener Julian sur un terrain de base-ball... Il n'y avait rien de mieux que d'apprendre à y jouer, non ? C'était un lien sacré, un moment sacré, entre un père et un fils... On pouvait bien dire que ce jour-là, Julian allait s'en rappeler toute sa vie de ce moment aussi précieux... Ce regard échangé, ces sourires... On voyait bien cet amour entre un père et son propre enfant, non ? Mais pourquoi à un moment aussi privilégié, il fallait que tout bascule ? Un gang qui traînait dans le coin, pourquoi il fallait que ces jeunes tournent au désastre pour se mettre aux coups de poings, ou même pire, à se mettre aux flingues... Une fusillade éclata dans les gradins... Et voilà qu'une balle perdue s'était dirigée sur... Peter. Voilà qu'en un seul jour, en une seule minute, tout pouvait basculer en un rien de temps. Un rêve s'était brisé. Et même voire beaucoup plus : une vie s'était brisée. Plusieurs vies s'étaient brisées. Toute la ville avait été touché par ça... On le pleurait... Et certains plus que d'autre... Dont Claudia. Julian, quant à lui, n'arrivait point à verser ses larmes. Il avait le regard perdu, le coeur brisé. On ne pouvait rien y faire et comment faire son propre deuil ?

Le monde s'écroula et d'abord le sien... Déjà sa mère, devenant dépressive, jeta la faute sur Julian... Lui, qui culpabilisait déjà, se disant qu'il aurait très bien pu éviter ça, qu'il aurait pu éviter la mort de son père... Bien sûr, lors d'une dispute, … il finit bien par apprendre que Peter n'était point son père biologique. Et voilà comment une seconde claque lui vint à la tête. Il n'arrivait pas à le croire... Comment pouvait-on lui cacher une telle vérité. Tout tournait au désastre... Le monde entier était contre lui, non ? Comment ne pas devenir aussi agressif ? Il n'hésita pas au lycée de faire sa loi, quand on le faisait chier.... ouais, tous ces jeunes, ces gangs... Tous des pourris. Et ces professeurs, hein ? Qu'est-ce qu'il pouvait faire ? Non, il n'y avait plus rien à faire. Julian était anéanti. Ca lui faisait si mal. Si mal. Et non, il n'arriverait pas à se laisser aller, il n'arrivera pas à pleurer. Même les psychologues ne l'aideront pas. Ah non...

On pouvait bien dire que ça tournait bien mal... Mais en tout cas, le temps passait... Il finit par rentrer à l'université. Il arrive tout de même à être diplômé, à être accepté à une fac de droit... Mais il avait toujours cette peine... Mais en s'étant calmé, quand même. Il avait toujours cette colère, cette culpabilité... Et le fait qu'il ne vit plus chez sa mère, loin d'elle, lui fit du bien. Peut-être qu'il n'y avait pas que ça. Hannah. Qui portait ce doux prénom ? Une belle jeune femme... Qui prenait des courts d'Art Dramatique en parallèle, dans la même université. Bon, coeur de pierre, impossible de se livrer à elle, ou à qui que ce soit, d'ailleurs... Mais elle a su le percer à jour et à le lire à travers lui comme un livre ouvert. Impossible. C'était une chose impossible, lui qui n'aimait bien parler de ses émotions mais on avait réussi à le pieger et à le faire tomber amoureux.

Mais bon, ça ne pouvait bien marcher très longtemps cette mascarade. Quatre ans après, il fallait bien que ce bout de femme finisse par aller voir ailleurs, plus spécialement un beau sportif... Ca, c'était une chose que Julian n'acceptait point du tout. D'ailleurs, il avait réussi à lui casser la gueule à ce type... Mais c'était plus lui qui était plus en galère, ce n'était pas le sportif qui finit à l'hosto... Julian avait tout : des bleus, des fractures... Mais ça, ce n'était pas le problème. Ca se réparait et ça s'oubliera très vite... Au contraire de son coeur qui était brisé de nouveau en milles morceaux... Franchement, c'était quelque chose … Non, il ne se fera jamais avoir. Et ça, il se le promit...

A la sortie de l'hôpital, la première chose qui lui vint à l'esprit. C'était cette envie de rentrer dans l'armée... Se mettre au service du pays. Il n'avait rien d'autres à perdre, non ? D'ailleurs, la première mission : l'Irak. Au moins, une chose était sûre, c'était qu'il se sentait utile là-bas. Il acceptait pas mal de choses et arrivait avec plus ou moins avec succès. La preuve, il était toujours là. Non mais sérieusement, tout était une question de survie et de solidarité avec les collègues... Il n'y avait rien de pire que de voir, ou plutôt de vivre ces horreurs... Au bout d'un an, il fallait qu'évidement, il se prenne une balle en pleine poitrine... Et ce qui lui valut presque la vie... Mais une chose était bizarre, des flash lui vinrent à l'esprit... Il avait l'impression de voir Peter... Oui, Peter voulait qu'il vive... Qu'il continue à vivre... Il était là... Non, il ne rêvait pas... Mais à son réveil, il n'était plus là et il était dans un hôpital au milieu du Texas. C'était vraiment une sensation bizarre... et... arh ! Autant vivre sa vie.. Non ? Et surtout savoir quoi faire de sa vie... Et... A 24 ans, c'était devenir flic... Rien que pour faire honneur à l'homme qu'il avait toujours admiré : Peter. Et d'ailleurs, il réussit le concours le doigt dans le nez. Julian n'avait qu'à regarder le ciel, il savait que Peter était là et qu'il veillait sur lui, mais surtout, qu'il était fier de lui.

Mais sa vie sera ailleurs. Il se fera muté à New York, là, où tout sera une autre vie. Ca changeait de Austin, non ? La vie avançait, il avait maintenant 33 ans, célibataire... Et monté en grade. Il était inspecteur.

Caractère :
On ne peut pas dire que Julian a un caractère très doux. Il peut être sympa mais ça ne l'empêchera pas d'être exécrable. Il ne montre guère ses sentiments... De toute façon, quand ça le touche de trop près, il sera sarcastique et très ironique. C'est son seul moyen pour s'auto-protéger. Après, si on citait tous ses défauts, il y en a bien toute une liste... Niveau qualité, on citera seulement : courageux, loyal et protecteur.

Avatar : Jensen Ackles
Multicompte :  Chris Ramsey / Aymeric Hewson / Tekken Park

VOUS

Prenom : O'rélie
Age :  20 ans
Niveau de RPG : Toujours le même niveau^^
Où avez-vous connu le forum : ?!


Dernière édition par Julian O'Keenan le 25/4/2011, 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Julian O'Keenan   25/4/2011, 20:25

Auto val
Revenir en haut Aller en bas
 
Julian O'Keenan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Présentation & Gestion perso suppr-
Sauter vers: