AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jaejoong Park

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Jaejoong Park   6/1/2014, 00:05

JAEJOONG PARK




Park
Jaejoong
28 ans
Coréen
Rédacteur en chef d'un grand magasine de mode.




Description physique:



Jaejoong, ou Jae pour les intimes, est le genre de personne qui sait qu'il est loin d'être moche. Alors ne lui en voulez pas s'il en profite. Du haut de son mètre quatre vingt, il a su au fil des années s'entretenir, via des passages répétés par la salle de sport. Bref, Jaejoong est beau, il est musclé, il est grand, il est parfait, enfin, c'est lui qui le dit. Étant coréen, inutile de dire qu'il en a les traits. Les yeux également, noirs. A l'occasion il porte des lentilles de couleur, histoire de changer de temps en temps. Il fait très attention aux habits qu'il porte. C'est très important. Il ne pourra pas sortir sans avoir vérifié sa tenue. Même un tee shirt, à première vue banal sera le fruit d'une longue réflexion Il se rase dès que nécessaire, n'aimant pas avoir la sensation d'une barbe naissante. Désagréable Pour ses cheveux ils sont naturellement noirs, mais il en change la couleur très souvent, pouvant passer au blond platine du jour au lendemain. Sinon, il a des piercings et des tatouages. Quelques piercings aux oreilles, un à la langue et au nombril également, et non ça ne fait pas efféminé, c'est au contraire très sexy sur un torse bien musclé. Vérifiez. Pour les tatouages, sur sa poitrine, au niveau du cœur: Always keep the faith, et juste au dessus Deferto neminem ce qui veut dire Ne pas Accuser d’Homme de Hamlet, Shakespeare. Dans le dos il a de tatoué des ailes avec des inscriptions : En bas : Hope to the end,une phrase dans la religion catholique. A gauche : The pleasures of the mighty are the tears of the poor, un dicton latin.  A droite : A song will outlive all sermons in the memory de Giles, Henry. Tout ça on peut dire que c'est son coté Rock N'Roll.

Caractère :


Dire que Jaejoong a un sale caractère n'est pas peu dire. Un soupçon de narcissisme, un brin égocentrique, une bonne poignée d'orgueil, une louche de volonté de fer, des nerfs et un mental d'acier en prime, voilà ce qu'on pourrait donner comme recette pour le jeune homme. Il est très à l'aise avec lui même sans pour autant en faire profiter à tous, disons que ça se voit qu'il ne changerait de personne pour rien au monde. Il est très fier de lui même en fait. Un orgueil mal placé cependant, sa personne passera avant tout quoiqu'on en dise. Il a ses principes et ses idées, et pour personne ne changera. Ce n'est pas demain la veille qu'il se laissera marcher sur les pieds c'est sûr. Il a des nerfs très solides et une volonté à toute épreuve, très utiles il faut le dire ne serait-ce que pour son travail. Pour ce qui est de la patience, ça dépends des gens et des situations, de son humeur. Un jour il pourra ne pas en avoir comme un autre être un ange. Même si en général il est plutôt calme et ne s'énerve que rarement. Des vraies colères. Et lorsque quelque chose ne lui plait pas, il aime le faire savoir sans détour. Après il ne faut pas croire, il a aussi des faiblesses et des qualités. Bien que les défauts cités ci dessus sont à la fois ses défauts et ses qualités. La radinerie n'étant pas à son programme, il peut se montrer très généreux envers autrui – pas qu'il donne à tous les clochards qu'il croise quand même. Mais pour une personne qu'il apprécie, il ne compte pas. Lorsqu'il aime ce n'est pas à moitié, enfin, ce n'est pas un idiot qui se fera piéger non plus par la première venue. Ou le premier venu, qu'importe. Il aime rencontrer des gens, de nouvelles personnes, des cultures différentes, en résumé, s'enrichir d'une autre façon. Jaejoong sait également se montrer parfait gentlemen, tout sourire. Pour ce qui est de ses faiblesses, ça se tient en un mot : Tekken. Il peut dire ou faire ce qu'il veut, son frère c'est sacré et on n'y touche pas.


Histoire :


Né des amours d'un directeur de chaîne hôtelières plein aux as et de sa femme, Jaejoong Park vit le jour à Séoul, faisant la joie de ses parents. Un beau bébé bien en forme et pleine de vie. Ça ne s'arrêta pas la cependant. Monsieur et Madame eurent la bonne idée de faire des jumeaux, bien qu'ils n'en n'aient rien décidés réellement. Ainsi peu de temps après que Jaejoong ait poussé son premier cri, son jumeau Tekken montra le bout de son nez à son tour. Voilà comment commence la merveilleuse histoire des jumeaux Park.

Les deux petits coréens sont l'exemple même de l'expression : né avec une cuillère en argent dans la bouche. Leur père, très riche, ne lésine pas sur les cadeaux et sur leur demeure ou ses fils ainsi que leur mère, ayant arrêté de travailler pour les élever vivent dorénavant. Une vie rêvée, dans une maison de rêve. Ils n'ont vraiment rien à envier à personne. Les premières années de leur vies se passèrent sans encombre aucune. Cependant, déjà très tôt, tout leur entourage était d'accord sur une chose : c'étaient deux sacrés caractères. Et ça ira en crescendo au fil des années. Les jumeaux Park ne délogent pas à la légende qui dit qu'un lien invisible les lient, du moins, ça a toujours été la sensation de Jaejoong. Certes, deux caractères explosifs qui se côtoient tous les jours ça fait des étincelles de temps à autre, mais il n'a jamais imaginé un instant sa vie sans Tekken. C'est ainsi, il est des choses que l'on explique pas. Il eu une scolarité normale, dans une école pour Bourges il faut le dire. Sans se tromper, on peut également dire qu'ils savaient se défendre. Physiquement certes, mais surtout verbalement. Des petites terreurs qui faisaient la loi, des terreurs des bacs à sable. C'est à cet âge la qu'il se passionne pour le piano et qu'il commence à apprendre le solfège.

L'année de leurs treize ans fut cependant marquée par un événement familial que beaucoup ont rencontré, soit le divorce de leurs parents. Pourquoi? Il ne le savait pas. Plus d'amour, ou problème d'argent, il l'ignorait. Une chose était sûre, son petit monde parfait s'était en partie effondre Qu'allaient ils devenir? Ou allaient ils vivre? Avec leur père souvent absent mais riche, ou leur mère forcée de trouver un job d'urgence, qui malgré une pension alimentaire ne pourra pas mener le même train de vie qu'avant? La main alla à leur père. Plus riche, plus puissant. Comment le prit Jaejoong? Assez mal, forcément. C'est tout l'équilibre d'une vie qui vacille soudainement. De ne voir sa mère que rarement le peinait. L'idée aussi que son père ou sa mère se remarie lui faisait même un peu peur, l'idée d'avoir une belle mère, en fait, non merci. Pareil pour un beau père. Vraiment pas. Ce fut une période de merde en fait. Crise de l'adolescence oblige, Tekken finit par se prendre la tête avec leur père, lui avec leur mère, et les jumeaux entre eux même. L'ambiance à la maison n'était pas vraiment au beau fixe. Il préféra à cette période se réfugier dans ses études et avoir les meilleures notes possibles pour oublier qu'il n'avait pas envie de rentrer chez lui le soir. C'est à cette période que les différences se creusèrent entre les jumeaux. Lui étant vu par son père pour reprendre les rênes de l'entreprise, délaissant hélas son jumeau. Le chouchou du paternel comme en diraient d'autres. Ce qui n'arrangeait pas trop les choses en fait. Inutile de dire combien ça le gonflait lorsque son frangin lui piquait ses petites amies, ça aide d'être des gouttes d'eau.

Même si les tensions qui étaient apparues avec sa mère s'estompèrent avec le temps, celles avec son frère en revanche non. Le fait qu'il ait de meilleurs résultats que lui y faisait peut être quelque chose. Enfin c'est ainsi. Il ignorait jusqu'à quand cette situation allait bien durer. Elle aurait pu rester ainsi indéfiniment, c'était sans compter ce mardi noir. Ou orangé. Le mardi et le jeudi étaient les jours durant lesquels il se rendait le soir à son cours de piano, ce depuis gamin. Il n'y eu jamais de soucis, cependant, un jour, ça dérapa. Âgé alors de 16 ans et demi, il jouait avec son professeur lorsque l'alarme à incendie se déclencha. Calmement d'abord, ils s'étaient levés pour se rendre à la sortie la plus proche, avec les autres élèves et professeurs présents. Tout se serait bien passé et ça aurait été une anecdote à raconter le soir à table, si la porte de sortie ne s'était pas retrouvée bloquée, sans aucune raison logique. Ils eurent tous la mauvaise surprise de constater qu'il en était de même pour la seconde issue de secours, bloquée ils ne savaient comment, tandis que la fumée se propageait dans le bâtiment. Élèves comme professeurs ne devaient que leur salut que grâce à l'intervention des pompiers qui forcèrent la porte, la ou les professeurs avaient échoués, faisant évacuer au plus vite le peuple et les faire transférer à l'hôpital pour examens. Jaejoong fut également emmené la bas. Il s'en sortit avec une toux qui dura quelques jours. Cependant, il avait très bien conscience que ça aurait pu être bien pire. Il savait qu'un peu plus tard et il aurait été asphyxié. Et que malgré tout, il aurait été con de mourir sans avoir pu dire tout ce que l'on pensait. Ou ressentait, comme pour lui par rapport à son jumeau. Ce fut durant l'une de leurs prises de têtes, démarrées pour un rien. Sauf qu'il n'en n'avait pas vraiment le cœur, et préféra juste y répondre : quoiqu'il advienne, tu restes mon frère Tekken, quoiqu'il arrive.  Visiblement, c'est ce qui suffisait pour calmer le jeu, que l'un des deux réussisse à mettre son égo de coté. Difficile lorsqu'il est juste en face de lui. Quoiqu'il en soit, l'incendie fut en quelque sorte bénéfique à leur relation. Même si pour rien au monde ils n'abandonneraient leurs éternelles chamailleries, Jae se refusa à ce qu'elles aillent plus loin. Il n'avait qu'un frère et il devait en profiter, pas le dénigrer. Il était son double, une moitié de lui sans qui il ne pourrait pas vivre. C'est difficile de mettre des mots sur ces sentiments

Leur diplôme en poche, à leurs 18 ans cependant, profitant de leur complicité retrouvée, les jumeaux décidèrent de partir aux USA afin de poursuivre leurs études. Jaejoong choisit d'abord une filière dans le journalisme, ayant pour objectif de travailler dans le milieu de la mode, mais sans être sous le feu des projecteurs. Être dans les coulisses lui semblait plus enrichissant. Ainsi ils se retrouvèrent à l'internat dans une université renommée de la belle ville de New York, dans le but de vivre ce rêve Américain dont on parle tant. Même si les études de son jumeau ne se passèrent pas très bien, il n'en n'était pas de même pour lui. Tout se déroula à merveille et il obtint ses diplômes sans aucun soucis. Puis il eu son premier job au bas de l'échelle dans un journal de la ville. Il avait ainsi commencé avec un emploi de base pour monter peu à peu en grades et finalement grimper jusqu'au statut de rédacteur en chef d'un grand magasine de mode. Ce au prix d'un travail acharné, de sacrifices aussi quand à sa vie privée, mais ça en valait la peine. Ainsi il pu également troquer son deux pièces contre un appartement plus spacieux, plus classe. Ainsi à vivre sa vie comme il l'entendait dans cette belle ville de New York qui décidément, lui faisait les yeux doux. Tout semblait aller pour le mieux pour lui.

Aujourd'hui, Jaejoong a 28 ans. Travaillant chaque jour pour réaliser son projet professionnel et ses rêves, il n'a jamais rencontré le grand amour cependant. Des personnes à gauche à droite, mais sans plus. Ce n'est pas sa priorité à vrai dire.



Avatar : Jaejoong Kim
Multicompte : Wilde and cie


VOUS

Prenom : Steph
Age :  always the same
Niveau de RPG : always the same
Où avez-vous connu le forum : haha!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Jaejoong Park   6/1/2014, 00:05

Auto val' !
Revenir en haut Aller en bas
 
Jaejoong Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Présentation & Gestion perso suppr-
Sauter vers: