AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et si je lui en collais une ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
MessageSujet: Et si je lui en collais une ? [Terminé]   1/2/2015, 18:39

Debout devant sa penderie, Kendall cherchait quoi mettre. Non pas qu’elle n’avait rien à se mettre mais plutôt qu’elle n’avait pas envie de s’habiller pour aller à cette put*** de soirée. Dommage, cette dernière se passait chez elle. Si ça n’avait tenu qu’à elle, Kenny aurait fuit l’appartement mais losqu’elle en avait parlé à son petit ami, Connor lui avait suggéré de faire l’effort d’y participer.
Car oui, même si elle n’avait pas été enclin à parler à son hotwolf de ses soucis avec ses colocataires, Kenny avait fini par le faire, lui expliquant que les trois filles pensaient, toutes à des degrés plus ou moins différents, qu’il était juste un mec en recherche de filles faciles et que elle, comme une idiote, elle était tombée dans le piège.
Et les voilà maintenant tout les deux, elle à essayer et retirer un nombre incalculable de fringues et lui, coucher sur son lit, à l’attendre.

-T’en penses quoi ? demanda Kendall en regardant son reflet dans le miroir.

La jeune femme s’observa quelques micro-secondes et sans écouter si Connor lui avait répondu ou pas, elle retira la robe qu’elle venait de mettre. Un vrai bébé, pour une fois c’était bien le cas de le dire ! Ce petit jeu durait depuis au moins vingt minutes, depuis l’arrivée de Connor en fait.  Quoi ? Comment ça elle ne voulait pas sortir de sa chambre ? Mais n’importe quoi !

Dix minutes plus tard, Kendall était au même point, n’arrivant pas à se motiver pour quoi que ce soit. C’est ce moment que choisi l’une de ses colocs, Lexi, pour frapper à sa porte. Après un « oui » des plus encourageants, de la part de la française, la jolie brune pénétra dans la pièce afin de la prévenir que les premiers invités étaient arrivé.

-Ah tiens, salut Connor, dit-elle d’une voix un peu trop mielleuse au goût de Kendall. Je savais pas que t’étais déjà arrivé.

Aussitôt les signaux de la jeune femme se mirent en alerte. Lexi était celle qui avait été la plus virulente concernant l’histoire de Connor et Kendall. A chaque fois qu’elle le voyait, elle était du genre à tourner la tête ou à le saluer du bout des lèvres et là, c’était tout juste si elle ne faisait pas une pub pour dentifrice tant le sourire qu’elle lui adressait était éclatant.

-Ok, répondit Kendall de manière un peu abrupt. Je finis de me préparer.

Lexi lui adressa un sourire, en adressa un également à Connor puis quitta la chambre de Kenny. Cette dernière, qui n’avait déjà pas envie de participer à cette soirée rappelons-le, ressentait encore plus le besoin de fuir l’appartement. Elle se tourna vers son Hotwolf, lui adressa une petite moue, l’air de dire « pourquoi tu veux qu’on reste, pourquoi tu me persécutes ». Poussant un soupir, la jeune femme se retourna vers son armoire et choisi (enfin) une tenue. Kenny avait à peine fini de mettre sa jupe que Lexi revint les déranger à nouveau.

-Excuse-moi Kendall, je voulais savoir si Connor pouvait venir nous aider à bouger le canapé

Et toujours cette façon un peu mielleuse de parler. Bon, Kendall devait se calmer. D’autant qu’il y a peu, elle s’était moquée de Connor et de sa jalousie. Si là maintenant elle se mettait à devenir une cinglée, il allait se foutre de sa gueule pour le reste de la vie. D’autant qu’elle n’avait rien à craindre, Lexi détestait littéralement son Hotwolf, non ? Oui ! Kendall hocha donc la tête, comme si elle devait donner son accord pour un truc aussi stupide.
Néanmoins, lorsqu’elle fut seule dans sa chambre, Kenny ne se fit pas prier pour accélérer le mouvement. Elle qui avait pris un temps monstre, voilà qu’elle réussissait à se préparer en cinq minutes top chrono. Cheveux remontée en chignon, eye-liner noir, rouge à lèvres, talons hauts, accessoires et elle était fin prête.  

Malheureusement pour elle, une fois sortie, elle ne put pas immédiatement rejoindre son homme. Déjà parce qu’elle devait saluer la populace et ensuite parce qu’elle devait un minimum jouer les bonne maitresse de maison. Car oui, ses colocs avaient organisé une soirée mais personne, par exemple, n’avait mis les biscuits apéritifs un peu partout dans l’appartement. Non, non, les filles s’étaient contentées de tout mettre sur la table avant de partir vaquer à leur occupation. Au loin, elle voyait Connor en pleine discussion, ce qui, il fallait l’avouer ne la rendait pas follement heureuse mais bon, elle n’allait pas taper un scandale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et si je lui en collais une ? [Terminé]   1/2/2015, 19:52

Un peu plus tôt dans la semaine, Kendall avait parlé a Connor d’une soirée organisé par ses coloc mais a laquelle elle ne souhait pas assisté. A force de discussion, elle avait fini par raconter à Connor le pourquoi des soucis avec les autres filles. Bon cela ne l’avait pas forcément enchanté mais n’étant pas du genre a se soucier de se que l’on pensait de lui, Connor s’en foutait un peu. Par contre, au vu de la situation de Kendall, le faite qu’elle lui avait expliqué que ses parents ne seraient pas forcement enclin a lui prendre un autre appart, il l’avait quand même incité a arrondir les angles et a faire un effort. Après tout maintenant ils n’étaient plus dans une simple liaison, ils étaient en couple. Connor avait rompu avec Naëlle pour Kendall donc quelque part ça devait bien changé la donne, l’image que les filles pouvait avoir de lui et donc arranger les choses non ?

Ce soir donc, Connor avait rejoint Kendall à sa demande un peu plus tôt chez elle. La jeune femme voulait son avis sur sa tenue mais rapidement la chose c’était changé en défilé de mode. Sur la base, c’était sympa à voir. La jeune femme qui enfilait des tenues a la suite, laissant donc à Connor l’occasion de la voir a moitié nu entre chaque changement. Mais rapidement, la chose était devenue assez ennuyeuse. La jeune femme était en mode boudeuse, insatisfaite de chaque tenue qu’elle enfila, trouvant toujours quelque chose a redire. Connor de son coté avait un peu lâché l’affaire. Allongé sur le lit, il c’était dégoté un bouquin qu’il parcourait en attendant que la jeune femme se décide d’elle-même, répondant d’un « hein, hein » « oué elle est bien » voir même « non moche » mais le tout sans jamais vraiment relever les yeux vers elle vu que de toute façon elle ne l’écoutait pas vraiment… Quand on frappa à la porte pure ensuite entrer, Connor daigna lever les yeux de son bouquin pour découvrir une des coloc de Kendall qui ma foie ne semblait pas si désagréable (dans le comportement à son égard bien sur, rien d’autre…)


- Salut. Si je dois bien être la depuis 1 heures…

Avait il répondu en lançant un regard a Kendall qui voulait bien dire qu’il en avait marre de végéter pendant que madame n’arrivait pas a se décider sur sa putain de tenue. Au sourire de la dites Lexi, Connor répondit par un hochement de tête ainsi qu’un léger sourire amicale. Tournant la tête vers sa douce, Connor sourit de plus belle en voyant son air de pauvre petite chose avant de secoué la tête et de replonger dans son livre, priant pour que celle-ci se décide enfin a s’habillé définitivement…

Son livre fini, Connor le ferma, tournant la tête vers Kendall pour voir que, Ô gloire a dieu, elle portait une tenue depuis plus de 10 secondes et ne l’avait pas encore enlevé. Serait ce l’élu ? Il n’eu pas le temps de poser la question que Lexi fit de nouveau irruption dans la chambre pour lui demander un service. Se levant donc du lit, Connor passa à coté de Kendall, l’embrassant au passage sur le front avant de suivre sa coloc dans le salon…

L’installation « etudiant-Proof » mise en place, Connor était resté dans le salon à la demande Lexi qui voulait lui offrir une bière pour le remercier de son aide. Attendant dans un coin vers la fenêtre, Connor voyait déboulé une flopé d’étudiant dont certain qu’il connaissait plus ou moins, saluant ceux qui venaient a sa rencontre. Au loin il avait aperçu Kendall qui était enfin sortie de son trou habillé et qui saluait elle aussi les convives. Croisant son regard, il lui sourit légèrement, lui faisant un petit clin d’œil avant que Lexi ne vienne de nouveau vers lui..

La jeune femme lui tendit une bière, le remerciant encore pour son aide le tout en passant sa main sur son bras. A vrai dire, Connor ne fit pas vraiment attention. C’était amical comme geste après tout non ? Bon le faite que la jeune femme soit si agréable avec lui alors que dans le passé c’était a peine s’il avait droit a un bonjour était un peu étrange mais après tout, comme il se l’était dit, peu être que le faite qu’il soit a présent bien en couple avec Kendall avait atténué les tensions et qu’elle voulait faire la paix. Dans l’intérêt de Kendall, il était normal qu’il se montre sympathique avec elle aussi non ? La discussion avait donc continué sur des sujets tout a fait classique bien que Lexi continué d’être assez tactile avec Connor sans que celui-ci n’y prête vraiment attention…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et si je lui en collais une ? [Terminé]   1/2/2015, 20:32

Parfois, Kendall regrettait de faire partie de cette race des gens biens élevés. Non parce que si elle en l’avait pas été, la jeune femme aurait pu aisément arrêter de faire le service, elle aurait pu être avec SON mec, discuter avec lui, bref passer du temps en sa compagnie. Mais non ! A chaque fois qu’elle se croyait libre, quelqu’un lui demandait quelque chose : les toilettes, la salle de bain, si telle ou telle personne allait venir, si c’était possible de fumer dans l’appartement, si, et si, et si.
Autant dire qu’entre Kendall et Cendrillon, il n’y avait qu’un pas. (étrange quand tout le monde disait qu’elle ressemblait à Belle).

Quand enfin, elle arrêta de servir de serveuse, c’est tout un groupe de fille qui voulait discuter avec elle de son pays d’origine, la France. Est-ce que c’était vrai qu’ils portaient tous des bérets ? Et pourquoi étaient-ils tous accro au vin et au fromage ? Bien sûr, certaines avaient des questions sérieuses à lui poser et en tant que française, pire en tant que parisienne, le côté chauvin de la jeune femme ne pouvait s’empêcher de décrire sa ville avec admiration. De la tour Eiffel au boutique de luxe, des pâtisseries à la cuisine, tout y passait. Quand on lui demandait ce qui lui manquait le plus dans son pays, hormis sa famille bien sûr, Kendall répondait avec joie les macarons et la mousses au chocolat de sa maman. Bref, toute cette petite discussion l’avait bien amusée et détendue, tellement qu’elle en avait oublié de surveiller Connor. Enfin non pas de surveiller Connor mais plutôt de vérifier que Lexi au décolleté outrageusement profond ne le lui mettait pas sous le nez.
Kenny avait vraiment confiance en Connor. On pouvait croire que non au vu du début de leur histoire mais c’était la réalité. Elle ne voulait pas vivre dans l’idée obsessionnelle que, tout comme il avait trompé Naëlle avec elle, il lui ferait subir la même chose. Ce n’était pas possible. Eux c’était différent, comme un coup de foudre. Donc oui, elle avait confiance. Pas pour autant qu’elle était à 100 % en paix avec elle même et la poitrine de Lexi.

Jetant un coup d’oeil circulaire à la pièce, Kendall se détendit en voyant qu’ils avaient été rejoint par plusieurs autres personnes. Bon, au moins ils n’étaient pas tout seuls. Tout était pour le mieux n’est-ce pas ? Connor avait raison, il fallait faire des efforts, sous peine qu’elle se retrouve en pleine galère d’appartement. Elle fit donc un sourire à Connor avant de retourner à sa discussion sur la France, certaines filles voulant connaitre les universités les plus réputés de la ville lumière.

Mais après tout, elle était une femme. Elle profitait non sans surveiller du coin de l’oeil son Hotwolf ou du moins celle qui était à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et si je lui en collais une ? [Terminé]   1/2/2015, 21:03

La soirée se déroulait gentiment. Connor n’avait pas spécialement bougé de son coin mais à vrai dire pas besoin. Les gens venaient d’eux même a lui, papotant, trinquant, etc… Bon se qui était assez étrange était le fait que Lexi reste toujours non loin de lui. Décidément c’était devenue sa grande copine ce soir. La jeune femme s’assurait d’ailleurs qu’il ne manque de rien. Toujours un verre a la main et a mangé s’il avait faim. C’était d’ailleurs étrange cette façon qu’elle avait eu de lui porté un petit gâteau directement dans la bouche non ?

Mais après tout le reste du moment c’était assez normal. Ils parlaient de leur cours, hobby, passe temps ou rigolait de chose et d’autres. D’ailleurs a chaque fois qu’elle riait ou souriait la jeune femme semblait ne pas pouvoir s’empêché de toucher Connor. Que se soient ses bras, son torse mais le tout de façon assez furtive bien qu’elle avait toujours un regard assez appuyé dans ses moments la…

Bref tout ce passait le plus normalement du monde si se n’était se moment un peu bizarre ou Lexi avait demandé l’avis de Connor sur le médaillon qu’elle portait. Médaillon qui se trouvait au bout d’une chaîne et ne s’arrêtait qu’a la naissance d’une poitrine plus que bien exposée. Il avait beau ne pas bien comprendre se qu’il se passait et n’avoir aucune vu sur la jeune femme, le fait est qu’il était quand même un homme qui en plus aimait bien se genre de chose alors si on l’autorisait officiellement a mâté discrètement une pair de sein il n’allait pas dire non… En effet, le médaillon était très joli ! Un des autres moments particulier était quand la jeune femme lui avait a demi tourné le dos, lui expliquant que sa bretelle de soutien gorge avait du se retourné et lui demandant bien gentiment s’il pouvait la remettre en place. Sans trop réfléchir Connor c’était exécuté bien que au final cette bretelle était parfaitement en place. Lexi l’avait quand même remercié pour son inspection d’un grand sourire et d’une nouvelle caresse tout en rigolant de cette situation cocasse…

Au bout d’un moment Connor sentait l’envie d’aller fumer une clope mais la flemme de descendre en bas et le balcon de l’échelle de secours était déjà bien complet. C’est donc avec joie que Lexi lui expliqua qu’elle avait elle aussi une échelle de secours dans sa chambre et que du coup, afin de combler ses envies, ils pouvaient y aller. Acceptant l’offre, Connor sentie sa main se faire saisir par celle de Lexi, soit disant pour ne pas se perdre dans la foule. Boh si elle veut… Il chercha rapidement Kendall du regard pour la prévenir si jamais elle le cherchait mais dans la foule il n’avait pas réussit a la distingué et Lexi l’avait entraîné a sa suite avec empressement. Une fois dans la chambre, Connor partie directement vers la fenêtre, ouvrant et enjambant celle-ci pendant que Lexi avait fermé la porte sans la verrouillé avant de rejoindre Connor en s’essayant sur le bord de la fenêtre. Allumant sa clope, Connor finit par s’accroupir sur le pond d’évacuation afin d’être a même hauteur de Lexi et de pouvoir continué a parler de tout et rien…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et si je lui en collais une ? [Terminé]   1/2/2015, 22:12

Oui, tout en discutant, Kendall n’avait eu de cesse de «vérifier » que tout était pour le mieux. Sauf que tout n’était pas pour le mieux. Soit elle se faisait des films, soit Lexy était littéralement en train d’exhiber sa poitrine à Connor. Là où elle cru qu’elle allait perdre sa mâchoire c’est quand son petit ami, sous couvert apparemment de regarder le collier, jeta un coup d’oeil à la poitrine de sa colocataire. Ok elle était conciliante mais il y avait bien un moment où ce n’était plus possible. Prête à voler dans les plumes de son « amie », Kendall s’excusa auprès du groupe de filles et se dirigea à grand pas vers Connor. C’était sans compté Josh qui lui bloqua le passage, dans le but de discuter à son tour avec la jeune femme. Le garçon réussit à lui tenir la jambe pendant dix minutes au moins, d’autant qu’à chaque fois que Kendall faisait mine de partir, il la prenait par le bras.

Conséquence de cette séance « joshuesque », Kenny ne voyait plus trace de Connor et Lexi. Là clairement, la jeune femme ne voulait plus être conciliante, ne voulait plus faire d’effort ou quoi que ce soit d’autre ! Histoire de ne pas passer pour une psychopathe, Ken préféra d’abord chercher par elle même : salon, salle à manger, cuisine, balcon. Rien. Aucune trace de son petit ami ou de celle qui allait, à coup sûr, devenir sa pire ennemie. Nerveuse, elle retourna vers le groupe, principalement composé de camarade de classe de Lexi, qui avait passé le début de soirée avec eux.

-Excusez-moi, vous auriez pas vu Connor ?

Vu les regards interrogateurs des inconnus, ces gens ne savaient pas de qui elle parlait.

-Grand, cheveux noir et bouclés, chemise et pantalon noir.

-Ah ! Le mec que Lexi veut mettre dans son lit ? Je crois qu’ils sont partie fumer.

Oh. Putain.

-En bas ?

-Non, dans la chambre de Lexi, je crois.

Ok. Ne pas mettre la charrue avant les boeufs. Ne pas s’imaginer qu’elle allait les retrouver en train de s’embrasser. Bien que perchée sur ses talons, Kendall fendit la foule, sans jamais s’arrêter aux appels des uns et des autres. Elle sentait peu à peu sa respiration s’accélérer tandis que le film se jouait dans sa tête. Lexi, collée à la porte, Connor proche d’elle, prêt à poser sa main sur sa cuisse pour remonter sa jupe.

Sans toquer, Kendall ouvrit la porte, la respiration allaitante comme si elle avait couru un marathon et ses yeux tournés vers le « mignon petit couple ». Lexi, encore une fois, était positionnée de manière plus que suggestive, sa main remettant une mèche de cheveux de Connor en place. Il fallait au moins reconnaitre ça au garçon, il avait quelque peu reculé la tête avant même de voir Kendall.

Pendant quelques secondes, la scène sembla comme suspendu dans le temps. Kenny n’avait jamais été jalouse. Jamais. Mais c’était avant Connor. Là, elle avait qu’une envie, c’était de tout péter. De le frapper lui d’avoir été aussi con pour se retrouver seul dans une chambre avec Lexi. De la frapper elle parce qu’elle sentait pertinemment que la jeune femme n’était pas peu fière de la situation.

Un peu comme si elle était dans l’oeil du cyclone, Kendall s’approcha des deux protagonistes d’une manière plutôt calme. Puis, une fois près de sa rivale, elle la gifla sans plus de cérémonie. De toute façon, ça lui pendait au nez depuis qu’elle avait insinué que la française était une fille facile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et si je lui en collais une ? [Terminé]   1/2/2015, 22:57

Accroupie sur le balcon, Connor fumait tranquillement sa clope tout en conversant avec la jeune femme bien que les choses commençaient un peu à le tiquer. En effet Lexi n’arrêtait pas de lui parlait de tout le sport qu’il devait faire pour avoir un corps pareil, allant même jusqu’à dire a demi mot que finalement, elle comprenait que Kendall est craqué pour lui malgré le faite qu’il était a se moment la en couple avec une autre…

Oui il avait été plutôt long a la détente mais Connor commençait enfin à comprendre qu’il y avait anguille sous roche. Entre tous les gestes de la jeune femme durant la soirée qui c’était montré plus que tactile, ses petites remarques et sous entendu notamment la dernière qu’elle venait de sortir a Connor tout en le regardant malicieusement « Je vous ai vite jugé avec Kendall mais en faite, quand deux personnes sont très attiré physiquement, finalement, on ne peut rien y faire non ? ». Elle avait enchaîné en montant sa main au visage de Connor pour lui remettre le mèche en place mais par réflexe il avait reculé, en ayant assez de se faire tripoté sans cesse, surtout au vu de ce qu’il comprenait des intentions de la jeune femme…

Au même moment, Kendall venait de pénétrer dans la chambre en mode ninja. Où plutôt en monde furie vu sa tête. La jeune femme n’avait pas l’air content du tout. Connor venait juste de capter la vie mais nul doute vu sa tête que Kendall avait été plus rapide que lui. Sans bougé d’un pouce, il regarda Kendall s’avancé d’eux sans trop s’attendre a la scène qui allait suivre. Quand sa « douce » avait fini par mettre une baffe monumental à son « amie » Connor c’était empressé de jeter sa clope et de rentrer dans la chambre attrapant Kendall tout en la faisant reculer de quelque mètre…


- Hey du calme !

Bon après tout l’autre ne l’avait peu être pas volé mais pas besoin d’en arrivé la. D’autant plus que rien ne s’était passé entre eux. Connor venait a peine de capté que Lexi avait passé sa soirée a le dragué (qu’il fasse gaffe d’ailleurs, être amoureux le rendait vraiment con) Et quand bien même ça en aurait été autrement, il ne se serait rien passé entre eux. Après au vu de leur passé, est ce que Kendall le croirait ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et si je lui en collais une ? [Terminé]   1/2/2015, 23:54

Est-ce que Connor s’était attendu à ce que Kendall réagisse de manière aussi… Vive ? Nul pouvait savoir mais lui aussi avait réagit et plutôt rapidement. A peine la claque envoyée, que Connor avait jeté sa clope pour rentrer à l’intérieur et empêcher Kendall dé réitérer son geste. Lexi quant à elle, s’était redressait, quelque peu humiliée.

-Non mais t’es malade ! hurla-t-elle.

Elle ? Malade ? Quelle fille saine d’esprit tentait de draguer le mec de sa colocataire ? Oui, bon OK, Kendall s’était intéressée à Connor alors qu’il était en couple mais ça ne donnait pas le droit à Lexi d’en faire de même. Que Connor arrête de jouer le rempart, elle lui montrerait à quel point elle était malade.

-Tu vas me dire que je me fais des films peut-être ? Depuis qu’il est arrivé tu fais tout pour l’allumer !

Que Connor soit là ou pas ? Elle s’en moquait ! Qu’il se sente juste comme un objet ? Ça aussi elle s’en moquait. En fait pour le moment, elle avait volontairement zappé Connor de son hystérie afin d’éviter de montrer à Lexi qu’elle avait réussi.

-Tu crois qu’il est pas assez grand pour choisir ce qu’il fait ? répondit Lexi, l’oeil mauvais. Tu vois pas qu’il cherche juste à tirer son coup !

-Quoi ? Avec toi ? Laisse moi rire !

-Alors pourquoi il a pas arrêté de loucher sur mon décolleté ? Pourquoi il a accepté qu’on s’isole ? T’es vraiment aussi bête que t’en a l’air ? Il a même pas passer la soirée avec toi et malgré ça tu t’en prends à moi ?

OK. Là, elle cherchait la guerre. Pas de soucis. Mais puisque Connor semblait vouloir la protéger, Kendall fit de se barrer avant d’attraper la tablette de Lexi et de l’envoyer à la tronche de cette dernière. En fait, tout ce qui lui passait par la main valsait dans la pièce. Peu lui importait les conséquences, peu lui importait aussi qu’attirer par les cris, les gens commençaient à venir voir d’où venait tout ce raffut. Elle passait pour une hystérique ? Tant pis ! Ce n’était qu’une étiquette de plus qu’elle ajoutait à son CV.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et si je lui en collais une ? [Terminé]   2/2/2015, 10:38

Placé devant Kendall tel un rempart pour l’empêcher d’aller défoncer la gueule de Lexi, Connor avait quand bien même sa musculature bien du mal à retenir sa douce en état de furie. Petite mais coriaces en faite ! Les deux jeunes femmes étaient en train de s’échanger de belle parole, le tout à son sujet et surtout comme s’il n’était pas mal. La sensation d’être invisible tel un objet ? Légèrement mais ce n’était peu être pas le moment de le faire remarqué…

- Bon allez ça va ! Arrêtez un peu !

Essayé de placer Connor entre deux agression verbal des deux jeunes femmes mais a vrai dire il parlait un peu dans le vide. D’ailleurs c’était lui ou Kendall tapait légèrement une petite crise de jalousie ? Parce que certes, même s’il avait mit du temps à capter la chose, Lexi l’avait bien allumé toute la soirée mais lui, n’avait rien fait. A par un bref coup d’œil a son médaillon…

D’ailleurs voila que l’allumeuse semblait vouloir donner raison a ses actes en accusant Connor d’être un connard qui voulait juste répondre a ses besoins primaires et qui avait soit disant répondu au avance de la pétasse… Bien qu’il faisait toujours obstacle entres les deux jeunes femmes, Connor avait tourné la tête vers l’autre d’un œil mauvais, la jaugeant quelque peu mais avant qu’il ne puisse dire quoi que se soit, Kendall était en train d’orchestré un attentat, envoyant a la gueule de son amie tout se qui lui passait sous la main…

La, les choses commençaient vraiment a bien l’énervé. Connor avait fini par se tourner vers Kendall, l’attrapant par les poignets pour la faire cesser ses assauts.


- Bon stop !

Lui avait il dit sèchement en la fixant quelque instant dans les yeux pour bien lui faire comprendre que ça suffisait. Sa douce calmée, il l’avait lâché avant de se tourner vers Lexi alors que la foule s’agglutiner devant la porte de la chambre pour voir ce qu’il se passait…

- Oui je dirais pas le contraire j’ai « louché » sur tes seins, mais en même temps t’es habillé comme une pute. Tu veux que je regarde quoi ?

Il avait dit ça calmement bien qu’en étant très assuré dans son timbre de voix. Sa petite réplique n’avait pas manqué de faire gloussé quelque pélosse du couloir qui semblait par se faite appuyé ses dire…

- J’ai pas accepté qu’on s’isole pour être ensemble mais juste pour ne pas a être collé a une bande de connard pendant que je fumais ma clope. Comme tu dis je suis assez grand pour faire mes choix et mon choix c’est Kendall.

En disant cela, il avait attrapé la main de Kendall mais tout en faisant toujours face a Lexi, la regardant pour le coup d’un œil beaucoup plus sombre. Sa voix était toujours à peu près calme bien qu’on pouvait sentir une pointe d’agacement a force de s’exprimer…

- Oué Kendall est peu être un peu bête. Bête de m’avoir laissé la convaincre de tenter de faire la paix avec toi. J’ai pas passé la soirée à t’avoir dans les pattes pour le plaisir de t’entendre déblatéré tout un tas de connerie mais juste pour essayé de te faire comprendre que j’étais pas le connard que tu pouvais imaginé et surtout pour que vous arrêtiez de prendre la tête a Kendall sur cette histoire…

Il lâcha un soupire le tout en resserrant sa main sur celle de Kendall. Au final c’était lui qui avait envie de lui en foutre une à cette conne mais bon il fallait se retenir. Ça faisait mauvais genre quand même de frapper une fille, aussi abrutie soit elle…


- … viens on s’en va.

Il avait envie de l’insulté de tous les noms. De lui foutre une baffe a cette conne donneuse de leçon alors qu’au final elle était sans doute bien pire que lui. Mais au final, il s’était retenu, préfèrent entraîner Kendall loin de cette chambre. Loin de l’appart même. Fendant la foule qui après tout les laissé volontiers passer, Connor se dirigea vers la porte d’entrée, tenant toujours la main de Kendall dans la sienne…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et si je lui en collais une ? [Terminé]   2/2/2015, 12:50

   Sa main dans celle de Connor, l’air frais lui fouettant le visage, Kendall avait fini par se calmer. Bon, un peu avant ça, quand son petit ami l’avait regardée comme un parent pouvait regarder son enfant qui avait dépassé les bornes. Et c’est ce qu’elle avait fait. Kendall Lancaster avait littéralement pété une durite. Le fait est que la jalousie avait pris le pas sur le bon sens dont elle faisait généralement preuve. Objectivement, il fallait admettre qu’elle avait été poussé à bout mais quand bien même, ça n’excusait pas ce qu’elle avait dit ou fait.

-Attends Connor, dit-elle alors qu’ils marchaient dieu seul savait où. D’un geste, elle l’obligea à s’arrêter afin de lui faire face. Je suis désolée.

De quoi était-elle désolée au juste ? Et bien de tout. Kendall avait clairement conscience qu’en agissant comme elle l’avait fait, elle avait laissé entendre qu’elle n’avait pas confiance en Connor. Ce n’était pas le cas, bien sûr mais vu leur passé au combien récent et vu le passé de Connor, il devait se dire qu’elle n’aurait jamais confiance en lui.
Rajoutez à ça qu’elle avait parlé de lui comme s’il s’agissait de son jouet …

- Je sais pas ce qui m’as pris.

Oui, bon elle avait une vague idée du comment et du pourquoi mais tout comme Connor n'avait jamais avoué qu'il s'était emballé par pur jalousie, Kendall comptait bien agir de la même façon que lui. Et puis quand elle s'était excusée, il avait eu ce petit sourire qui n'était pas sans rappeler à la française celui qu'elle avait elle même eut ce fameux jour où ils s'étaient engueulés comme du poisson pourri.

-Bon... On fait quoi ? demanda-t-elle espérant ainsi changer définitivement la conversation. Je t'aurais bien proposé un verre mais vu comment on est partie, j'ai pas mon portefeuille.

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Et si je lui en collais une ? [Terminé]   2/2/2015, 13:40

Une fois a l’extérieur, loin de l’autre débile, Connor avait encore un peu de mal à retrouver son sang froid. Sans trop savoir ou ils allaient il entraîner sa belle a sa suite jusqu’à se que celle-ci l’interpelle, lui demandant de s’arrêté une seconde. Il s’exécuta donc, ce tournant vers la jeune femme pour la découvrir avec une petite moue. Elle commença en lui annonçant qu’elle était désolé, poursuivant sur le faite qu’elle ne savait pas se qu’il lui avait pris. A sa réplique, Connor afficha un petit sourire en coin tout en se rapprochant d’elle. Oh il avait bien une idée de réponse à donner a la jeune femme mais il la garda pour lui. Pour le moment du moins. Tout comme d’autre conversation qu’ils avaient pu avoir et qui n’étaient pas tombé dans l’oreille d’un sourd, il serait lui ressortir en temps voulu…

- C’est pas grave. C’est toi qui avais raison…

Lui dit il en lui caressant doucement le visage. C’est vrai après tout c’est lui qui lui avait dit de faire un effort a cette soirée pour arrondir les angles avec ses colocs. Au final les choses avaient pris une tournure inattendue mais bon au moins avec ça Kendall était fixé sur la chose. Il n’y avait plus grand-chose a arrangé…

- On a qu’a allé a ma chambre. Riley est de sortie lui aussi ce soir…

Oui c’était une proposition a moitié voilé. Après tout, au vu des émotions qu’ils venaient de subir il fallait bien se détendre un peu ? Puis ils n’allaient pas rester dehors comme des cons toute la nuit. Comme pour appuyé un peu plus sa proposition, Connor s’approcha de la jeune femme pour l’embrassé, histoire de la détendre pleinement de tout ce qui venait de se passer avant de l’attiré de nouveau a sa suite pour regagner le campus…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et si je lui en collais une ? [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si je lui en collais une ? [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: