AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   16/2/2015, 00:21

Bon une chose était certaine, Castiel allait avoir un ulcère dans les quelques temps à venir. Il y a deux jours, il avait eu la confirmation que Dorian était bel et bien son fils. Quel moment ! A la fois de gêne et de joie. Bon au final, ils se sont quand même retrouvés dans les bras l'un de l'autre. Quelle émotion de serrer son fils de 17 ans contre soi alors qu'il y a un mois on ne savait même pas son existence ! Il repensa aussitôt à Kendall. Il n'était pas au bout de ses surprises. Aussi, il avait parlé à Dorian de cette possible sœur, lui demandant s'il était possible pour lui d'attendre encore un peu. Si elle était bel et bien sa fille, il pourra présenter les deux en même temps à leurs plus jeunes demi frères. Moins choquant que l'un après l'autre. Et les résultats, c'était aujourd'hui !

En fait, ils étaient dans une enveloppe posée sur la table basse, droit devant Castiel. Assis sur un fauteuil, les coudes posés sur les genoux, il regardait la chose comme s'il y allait avoir une quelconque réaction. Naturellement, il n'y en aurait pas. Dès qu'il avait reçu les résultats, il avait appelé Kendall afin de lui en faire part. Ils avaient convenus de se voir chez lui afin de découvrir les résultats. Cas lui avait terminé le boulot et s'était arrangé pour que Roy aille chez son copain de classe vivant dans l'appart à coté, et encourageant Alexis à aller au cinéma avec des potes. Quel père sympa ! C'est juste qu'il sait avoir sa paix quand il le veut, ou il le faut. Et puis ce serait mieux un peu de calme pour découvrir ça.

Passant sa main dans ses cheveux, il se dit qu'il y avait une puissance supérieure bien farceuse pour lui faire subir de telles choses. Lui faire découvrir qu'il avait encore deux autres enfants, mais quelle vie ! Il ferma les yeux, repensant à tout ça. Le plus jeune donc était Roy. Le seul qui était né d'une liaison stable puisque sa mère était l'ex femme de Castiel. Ensuite il y avait Alexis, conçu quand Cas avait 18 ans qui était venu vivre ici il y a deux ans. Puis, Dorian visiblement. Et peut être y aura t-il Kendall puisqu'elle avait 19 ans maintenant. Oh bon sang … Il rouvrit les yeux en regardant l'enveloppe. Mais quelle famille si tel était le cas ! Et quels grands enfants aussi. Cas soupira un grand coup, se demandant si dans la nature il devait traîner d'autres mômes illégitimes de ci et la … Oh pitié non ! Son pauvre petit cœur ne le supportera pas ! C'est des coups à devenir totalement gay, histoire d'être sûr de ne pas avoir d'emmerdes par après. Non pas qu'il traitait ses enfants d'emmerdes hein ! C'est juste la, de les découvrir des années plus tard …

Ne restait plus que Kendall et il pourra être enfin au clair avec cette histoire.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde


Dernière édition par Castiel L. Wilde le 2/3/2015, 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   17/2/2015, 00:24


Depuis mercredi, jour où elle avait dû avouer avoir été agressé, Kendall n’était pas sortie de l’appartement, oscillant entre sommeil et somnolence. Elle savait pour la vidéo et savait également qu’avec l’intervention de Connor dans un amphithéâtre, l’histoire avait fait le tour du campus.  Il était donc normal que Kendall se refuse à voir les gens pour le moment, incapable de supporter leur regard de curiosité ou de pitié à son égard.

Mais aujourd’hui c’était différent. En ce dimanche, dernier jour avant le début de semaine, Kendall devait se rendre chez Castiel Wilde afin de savoir si oui ou non, il était bel et bien son père. Elle avait passé le test la semaine dernière mais au vu des derniers évènements, Kendall ne s'était pas réellement préoccupée des résultats. En fait elle avait même été surprise en entendant la voix de Castiel à l'autre bout du fil. La jeune femme appréhendait autant le résultat que le fait de sortir mais d’un autre côté, il était temps qu’elle sache. La jeune femme avait passé un long moment à se maquiller devant son miroir, tentant tant bien que mal de faire disparaitre les différentes marques. Finalement après une trentaine de minutes et vraiment pas satisfaite du résultat puisqu’on voyait encore les bleus, Kenny était sortie de la salle de bain pour se présenter devant Connor. Finalement, lorsqu’elle avait reçu l’appel de Castiel la veille, Kendall avait parlé à Connor, lui expliquant ses soupçons, ce qu’elle avait découvert. Le garçon l’avait écoutée semblant quelque peu dubitatif.  Pour autant, lorsque la jeune femme lui avait demandé de l’accompagner, il avait répondu présent.

Ils étaient maintenant en bas de chez Castiel, Connor pas vraiment enclin à laisser sa petite amie chez un inconnu rencontré dans les toilettes et Kendall lui assurant qu’elle ne risquait rien même si, elle devait l’avouer, elle se sentait rassurer du fait qu’il veuille rester. Non pas qu’elle craignait que Castiel lui fasse quelque chose seulement si ce dernier était réellement son père, la jeune femme savait qu’elle aurait besoin de son petit ami. Après un dernier baiser, Kenny sortie de la voiture et pénétra dans l’immeuble.

-Bonjour, dit-elle après avoir sonné et que Castiel lui eut ouvert la porte, un mince sourire sur le visage.

L'heure était à la vérité.

Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   17/2/2015, 12:44

Castiel resta encore un moment seul assis sur le fauteuil, face à lui même. Outre le fait que pour ses enfants ça allait chambouler certaines choses, il s'oubliait un peu dans l'histoire. C'est vrai que lui même ça lui faisait un choc. Pour Dorian il avait eu le temps de se prendre la tête avec Elise, la mère du jeune homme. Non mais passer 17 ans sans jamais lui dire quoi que ce soit c'était un peu honteux. Elle même le reconnaissait, elle n'avait pas d'excuses. Enfin on ne va pas refaire le passé.
Lorsqu'on sonna, Castiel sursauta légèrement, tant il était plongé dans ses pensées. C'était Kendall. Il lui ouvrit alors, attendant qu'elle n'arrive jusqu'à l'étage et à sa porte. Une fois qu'elle fut arrivée il lui ouvrit la porte et se déplaça pour la laisser entrer.

Bonjour, je t'en prie entre.


Lorsqu'il la vit débouler, il fronça les sourcils de suite. Outre le fait qu'elle ait une couche de maquillage plus qu'importante, on décelait des traces de ci de la.

Mais qu'est ce qu'il t'es arrivé ?


Fit-il d'un air sincèrement surpris. Visiblement elle n'était pas tombée dans les escaliers... Quelqu'un lui avait cassé la gueule ? Son copain ? Quelqu'un d'autre ? Non il n'essayait pas de jouer aux papas – vu que de toute façon ils n'en savaient encore rien – mais de voir cette pauvre gamine pleine de bleus c'était effrayant quand même ! Après, pas sûr qu'elle veuille en parler. Et de toute façon pour le moment, qu'avait-il à dire ? Oh si, il pouvait toujours la laisser se poser pour se mettre à l'aise, et qu'ils ouvrent cette fichue enveloppe histoire qu'ils soient fixés une bonne fois pour toutes.

Je t'en prie assieds-toi. Tu veux quelque chose à boire peut être ?


Genre de l'aspirine ? Bref, il lui indiqua le salon, et la laissa se mettre à son aise.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   18/2/2015, 18:04

Comme elle l’avait craint, malgré les tonnes de maquillages, on percevait encore de ci de là des traces de son agression et comme elle l’avait craint, Castiel lui demanda ce qui lui était arrivé. D’un geste nerveux, elle tenta de remettre ses cheveux en place pour qu’ils jouent leur rôle de cache-misère.

-J’ai été agressé lundi soir, dit-elle d’une voix presque monocorde, sans pour autant regarder Castiel.

Kendall n’avait aucune envie de voir de la pitié dans son regard ni même qu’il y voit une ouverture pour discuter de ce qu’il s’était passé. Si ça tombait, il n’était même pas son père alors pourquoi lui parler des derniers évènements ? Pour lui comme pour elle, le moment serait gênant. Au contraire si justement il était son père, ça serait une nouvelle personne à rajouter à la liste de la jeune femme comme dommages collatéraux. Du moins elle le supposait. Après tout elle n’en savait rien des sentiments qu’on éprouvait pour un enfant dont on ignorait jusqu’à l’existence il y a peu.
De toute façon, entre les flics, la psy et ses parents qu’elle avait appeler la veille… Kenny ne supportait plus d’en parler. Ce n’était pas contre lui, juste qu’elle ne pouvait plus.

-Non c’est bon merci, refusa-t-elle poliment lorsqu’il lui proposa quelque chose à boire.

Elle suivit la direction qu’il lui indiqua et s’installa sur l’un des fauteuils, face à la petite table basse du salon sur laquelle était posée une enveloppe. Comme hypnotisée par cette dernière, Kendall la fixa un petit moment sans vraiment s’en rendre compte. Concrètement soit l’enveloppe lui assurait de passer la semaine qui allait suivre à se faire dorloter par sa mère soit à la détester …

Car oui, sa mère avait réussit à prendre quelques jours pour venir passer du temps avec elle, l’aider à remonter la pente, bref elle avait réagit comme une mère normale l’aurait fait. Et si ce test indiquait qu’elle était une Wilde, rien ne se passerait comme prévu.

-On peut l’ouvrir ?

C'était peut être précipité, brut de décoffrage, mal élevée mais c'était plus fort qu'elle. Kendall ne voulait pas s'embarrasser des formules de politesse habituelles. Elle voulait savoir. C’était dix-neufs ans, toute sa vie qui étaient remis en question, pas seulement la première visite de sa mère depuis qu’elle était à New-York. Si le test était positif, Kendall les laisseraient régler tout ça, se contentant d’en vouloir à sa mère.

-Enfin…Vous… Tu peux l’ouvrir ?
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   18/2/2015, 18:27

Bah ça, il avait vu qu'elle s'était faite cogner dessus. Mais visiblement elle ne voulait pas en parler. Logique. Après tout, Castiel n'était peut être qu'un illustre inconnu et lorsqu'elle resortira ce sera avec cette confirmation. Il n'insista pas la dessus. Il accompagna alors Kendall dans le salon, ou il prit place dans un autre fauteuil. Face à cette enveloppe. D'ailleurs la jeune fille ne traîna pas et proposa directement Qu'ils ouvrent cette dernière.

Oui, qu'on soit fixés une bonne fois pour toutes.


Qu'ils savent si elle était sa fille ou non ! Et si tel était le cas … et bien ils verront. S'il pouvait l'ouvrir ?

Bien. Je vais le faire.


Castiel se pencha pour prendre cette enveloppe. Puis, il l'ouvrit et en sortit la feuille sur laquelle étaient affichés les résultats. Ce genre de trucs était plutôt clair quand aux résultats. Soit ça correspondait, soit ça ne correspondait pas du tout, pas de truc ambigü. Et la, ça correspondait. Kendall était sa fille. Castiel sentit alors tout son sang faire un dernier tour avant que son cœur ne ratte un battement. Sa fille. Pas de doute la dessus. Sa fille ! Très franchement, Castiel n'était pas encore au stade de s'extasier d'avoir une si grande fille si jolie ( sans ses bleus bien sûr) mais était plus au stade du choc. Euh il serait temps de faire part de la nouvelle à … sa fille. Il releva les yeux vers elle, la regardant sous un jour nouveau. Puis de sa voix la plus calme dont il était capable, il lui dit :

Kendall, il semblerait … non, pas il semblerait. Tu avais vu juste. Tu es bel et bien ... ma fille.


Voila c'était dit ! Casitel lui tendit la feuille de résultats si elle voulait elle aussi y jeter un œil. Ok il était peut être son géniteur ça, ils avaient la preuve noir sur blanc. Mais de la à se prendre pour son père ? Non, pour Cas, c'était évident que l'homme qui était digne d'être son père était celui qui lui avait donné son nom, qui l'avait élevée. Pas lui. Enfin bref, après qu'ils auront accusé le coup, ce serait sûrement utile de voir comment leur relation allait évoluer non ? Oh et surtout, Castiel se dit qu'il allait devoir avoir une discussion avec Meredith !

Bien pour une surprise …


Ok Castiel allait avoir une attaque avant l'heure ! Quatre mômes ! C'était officiel, Castiel avait bien quatre enfants ! Oh bordel de …. un peu de vodka serait la bienvenue ...

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   18/2/2015, 18:58

Avec appréhension, Kendall regarda Castiel se saisir de la fameuse enveloppe et la décacheter. Ses yeux se posèrent ensuite sur le bout de papier avant de retourner sur Castiel. Stressée ? Si peu !

Kendall, il semblerait … non, pas il semblerait. Tu avais vu juste. Tu es bel et bien ... ma fille.

Comme s’il voulait vérifier qu’il savait toujours lire, Castiel lui tendit la feuille. Kenny s’en empara et lu tout ce qui était écrit, de l’adresse postale au résultat en lui même. Aucun doute, il était son père et sa mère une sacrée menteuse.

-Bien pour une surprise …

Ah ça, oui c’était une surprise. Bien sûr c’était Kendall qui avait émit l’hypothèse mais jusqu’au bout, elle s’était dit que peut être, elle avait mis la charrue avant les boeufs. Et bien non. Elle avait tapé pile dans le mile. D’ailleurs en parlant de surprise, Kendall en avait une bonne à annoncer à Castiel. Si jusque là elle n’avait eu aucune raison à prévenir son…père (est-ce qu’il faudrait qu’elle l’appelle comme ça ? Est-ce qu’elle avait deux pères ? Mais ce n’était pas possible, personne n’avait deux pères ! Un c’était bien assez !) Bref, si jusque là, rien ne l’obligeait à prévenir Castiel de la venue imminente de sa mèreet par imminente, elle voulait dire ce dimanche, le bout de papier qu’elle tenait maintenant en main venait de tout changer.

-En fait… Ma mère atterrit dimanche. A JFK, je veux dire.

Des fois qu'il ne comprenne pas ... Nerveusement, Kendall se mit à ricaner bêtement. Non, la situation n’avait rien de drôle mais il fallait avouer qu’en ce moment elle enchainait les retournements de situations. Sa vie semblait devenir une série tv dont les scénaristes voulaient apparemment l’achever. Littéralement.

-Et je lui ai pas parlé de toi, continua-t-elle tout en rigolant.

Traduction ? On va s'amuser. Mais de la même façon qu’elle s’était mise à rire, la jeune femme se mit également à pleurer. Castiel allait surement la prendre pour une barge mais là tout de suite, que pouvait-elle faire ? Que pouvait-elle dire ? "Hé tu es mon père, super ! Ma mère, mon père et toute ma famille à l’exception de mon petit frère m’ont menti. On prend un café ?"

D'ailleurs en parlant de petit frère, en même temps qu' Aaron venait s’imposer à son bon souvenir, la jeune femme se rappela qu’elle avait également deux-demis frères maintenant. Dont un qui avait déjà seize ans.

Alors quoi, Castiel ne connaissait pas le préservatif ?

Et comme une pensée en entrainait toujours une autre, cette fois c’est le souvenir des toilettes qui lui rendit visite.

-Je t’ai entendu coucher avec un mec, dit-elle entre deux sanglots.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   18/2/2015, 19:31

Voila, c'était dit. Tout était clair. Kendall était bel et bien sa fille. Un petit bout de papier avait tout simplement Kendall lui apprit ensuite que sa mère allait arriver dimanche. Vraiment ? Et bien ça tombait bien tout ça dites moi ! Castiel ne fit pas attention au rire nerveux qu'eu Kendall. Forcément ce genre de nouvelle ça secoue. Elle lui dit ensuite qu'elle n'avait pas parlé de lui à sa mère. La encore, il pouvait comprendre. Et merde voilà qu'elle se mit à pleurer. Oh Castiel pouvait comprendre la chose lui même n'en menait pas large ! Mais après s'être fait taper dessus ( d'ailleurs faudra éclaircir cette histoire ) découvrir qu'on nous a menti toute sa vie ça a de quoi chambouler ! Alors pour le moment, Castiel mit de coté ses propres émotions et sa propre envie d'exploser pour s'occuper d'elle. Du coup, Castiel se leva pour aller prendre un paquet de mouchoir, et revint vers elle. Il s'acroupi face à elle et lui tendit un mouchoir, lorsque Kendall se rappela d'un détail. La façon dont ils se sont rencontrés. A cette évocation de ce bon souvenir, Castiel blêmit légèrement. Face à une inconnue il s'en foutait, mais face à … sa fille …

Et merde ….


Situation gênante bonjour ! Bon après, des fois les enfants entendent leurs parents copuler faut le dire aussi. Mais il fallait dire que c'était on ne peut plus vulgaire et obscène ce qui s'était passé dans les toilettes l'autre jour ! Y'a des jours comme ça ou tout part en vrille. Sincèrement, Castiel aurait bien envie d'avoir un geste réconfortant, de lui dire que tout ira bien … mais il n'allait pas se transformer en papa poule d'une seconde à l'autre. Mais bon. Il n'en demeurait pas moins un être humain.

Ecoute Kendall, je me doute bien que pour l'instant dans ta tête ça doit être un sacré bordel. C'est totalement normal. Ce n'est pas la peine que tu te prenne trop la tête, même si c'est facile à dire. La vie continue, ta vie continue. Tu as juste … « gagné » un père et trois demi frères.


Voila posey la vie ! ... Oh puis zut même si il tentait de maintenir les apparences en vrai il ne se sentait pas bien du tout. Pour lui et aussi pour elle. C'est qu'il avait eu la confirmation qu'il avait eu des enfants cachés, deux fois en moins d'une semaine ! Mais quel type normalement constitué pouvait supporter ça ? Hein ? Bah pas lui en tout cas. Mais il n'avait pas spécialement le choix. Dans quelques heures allaient revenir Roy de chez son copain de classe, puis Alexis allait rentrer du ciné et il allait devoir s'occuper d'eux. Ailleurs dans la ville il y avait aussi Dorian qui devait a nouveau faire ses valises pour vivre ici. Et surtout, face à lui, il y avait Kendall qui n'allait vraiment pas bien ! Alors, il prit sur lui. C'est tout.

Tu m'a dit que ta mère venait à New York ? Alors ce jour la, on aura tous les trois une grande discussion pour mettre tout ça au clair.


Elle avait des choses à leur raconter à tous les deux ! Déja à leur dire pourquoi elle n'avait pas dit la vérité à Kendall, et pourquoi ne pas avoir parlé de cet enfant à Castiel. Tant de choses à savoir et à se dire.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   18/2/2015, 22:22

Et merde ….

Il fallait reconnaitre un talent à Castiel, il avait l’art et la maitre de sortir les bons mots au bon moment. Merde collait parfaitement à tout ça. Et c’était uniquement la faute de sa mère. Mon dieu que les retrouvailles allaient être survoltées.
Au fond, elle savait que Castiel avait raison. Ça ne servait à rien de se prendre la tête mais c’était plutôt compliqué de découvrir à 19 ans une vérité bien cachée. Et puis elle se mettait aussi à la place de son … Non vraiment elle ne pouvait pas, il fallait à tout prix qu’elle lui trouve un autre nom que père, papa ou monsieur vicelard - enseignant pervers. Non vraiment, ça ne convenait pas à la situation, surtout le dernier en fait. Quoi qu’il en soit, elle se mettait à sa place à lui, ça ne devait pas non plus être facile d’avoir la preuve noir sur blanc que pendant 19 ans on lui avait dissimulé son enfant. Même si apparement, il s’était rattrapé avec ce point. Trois enfants ? Pourtant Kendall était persuadée qu’il lui avait donné ce chiffre.

-Votre… Ta femme a accouché ? Enfin non, tu n’as pas de femme vu que tu t’envoyais en…Vu ce qu’il s’est passé dans les toilettes. Enfin je veux dire, tu m’avais parlée de deux garçons.

Mais peut être qu’effectivement il avait une femme qui avait accouché il y a peu et que  Castiel trompait dans les toilettes des boites de nuit ? Bon, il fallait qu’elle arrête de se faire des films. Il y avait certainement une explication logique qui n’impliquait pas que son nouveau papa soit un connard fini, n’est ce pas ?

Quand il lui parla de la visite prochaine de sa mère, Kendall lâcha un petit rire. A ça oui, ils allaient tous avoir une grande et belle discussion. Meredith allait devoir s’expliquer et ce même si elle n’y était pas préparer. Car oui, Kendall ne comptait pas prévenir sa mère avant son arrivé, qu’elle comprenne ce que ça faisait d’être mise devant le fait accompli.

-Tu as raison, dit-elle simplement.

Que dire de plus ? C'était de toute façon, le mieux à faire.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   18/2/2015, 22:44

Ah ouais c'est vrai, Kendall n'était au courant que pour deux de ses fils. Faut dire que le troisième s'était confirmé il y a quelques jours à peine.

Non je n'ai pas de femme. Enfin, je n'ai plus de femme plutôt.


Oui bon Castiel n'était pas un exemple de fidélité mais jamais il n'aurait trompé sa femme sur le point d'accoucher. Ok il n'était pas véritablement un exemple à suivre mais il y avait des limites aussi. Bon tant qu'à faire autant lui dire aussi pour Dorian. De toute façon elle finirait bien par le savoir à un moment ou un autre.

En fait tu n'es pas le seul enfant qu'on m'ai caché. J'ai appris il y a peu que j'avais un autre fils de 17 ans et ça s'est confirmé la, il y a peu.


Voila, quelle vie ! Elle ne pouvait pas s'imaginer dans quel état il se trouvait à présent. Deux gamins en plus dans sa vie, mais quelle … quelle vie oui. Il regarda Kendall dans les yeux et lui dit en toute franchise :

Inutile de me dire ce que tu penses, crois-moi, je pense la même chose.


Comme quoi il savait pas se retenir, ce genre de choses.... Oui bon pour le coup Il n'y pouvait rien non plus ! Il avait été mis devant le fait accompli. Et vraiment, c'était dommage. Dans le cas de Dorian, Elise n'avait jamais menti en lui présentant un faux père. La, un mec avait tout bonnement pris la place qui lui revenait de droit. Bon, jamais Castiel n'ira lui reprocher quoi que ce soit aujourd'hui vu qu'il l'avait élevée et aimée. En tout cas il semblait qu'ils se seraient mis d'accord pour parler de tout ça une fois Meredith arrivée. Castiel hocha la tête.

C'est encore le mieux à faire.


Castiel se releva et alla retourner sur le fauteuil qu'il occupait avant.

Et sinon … c'est quoi cette histoire d'agression ? Crois pas que je veux me mettre à jouer aux « papas » mais j'aimerais quand même savoir.


Qui avait touché à Kendall et pourquoi ? Oui du coup, maintenant qu'il était sûr qu'elle était sa fille, n'avait il pas au moins le droit de savoir ce qui s'était passé ? Et non, de tout façon ce n'est pas un papier qui allait faire naître un sentiment paternel envers elle. Par exemple avec Dorian, il savait que ça se fera au fur et à mesure. Et elle ? Certes une chose était sure, c'est qu'elle avait un statut différent des garçons. Déja parce qu'elle était du coup sa seule fille, et visiblement l'aînée. Franchement, Castiel ne savait pas comment il allait faire pour dormir ce soir.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   19/2/2015, 12:09

Non je n'ai pas de femme. Enfin, je n'ai plus de femme plutôt.

Ok, alors il faudrait qu’il lui explique comment en une semaine il était passé de 2 enfants à 3 si on oubliait de la compter dans le lot.

En fait tu n'es pas le seul enfant qu'on m'ai caché. J'ai appris il y a peu que j'avais un autre fils de 17 ans et ça s'est confirmé la, il y a peu.

Sérieux ? Enfin… Pour de vrai ? Kendall ouvrit grand les yeux, abasourdie, ne sachant que dire. A dire vrai, elle avait tout un tas de chose en tête mais elle n’était pas sûr que son géniteur soit prêt à les entendre. Si elle avait bien compris le tout, en une semaine il avait appris qu’on lui avait caché deux naissances et il venait donc de gager deux enfants.

Inutile de me dire ce que tu penses, crois-moi, je pense la même chose.

Ça il n’y avait aucun doute, mais Kendall devait quand même avouer qu’il semblait accepter les nouvelles sans outre mesure. Mais à coup sûr, il devait s’agir d’une façade pour qu’elle ne panique pas un peu plus qu’elle n’était déjà en train de le faire. Et c’était tout à son honneur. La jeune femme se contenta donc d’hocher la tête avant de le remercier.

-Enfin je veux dire… Merci de pas me montrer à quel point tu dois être … Retourné par la situation.

Pour la première fois qu’elle était en entrée dans l’appartement des Wilde, Kendall adressa un sourire à Castiel. Sourire qui s’évapora comme neige au soleil lorsque son nouveau père lui demanda des prévisions sur l’agression. Bon. C’était légitime. Prenant son courage à deux mains, elle se lança.

-Lundi soir je suis allée à la bibliothèque du campus et un copain de classe a proposé qu’on fasse un bout de chemin du retour ensemble. On était en train de marcher et ensuite il a tenté de… Enfin tu vois… J’ai réussi à le repousser, je sais pas comment et je me suis enfuie.

La jeune femme parla ensuite ce qui s'était passé après l'agression,  qu'elle était rentrée et avait décidé de ne rien dire à personne et que toute la journée du mardi, elle était restée dans son lit. Bon gré malgré, elle fut obligée de parler de Connor et expliqua à demi-mot ce qu'il l'avait mené jusqu'au poste de police.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   19/2/2015, 12:37

Retourné était un mot bien faible en fait ! Franchement, il ne s'était pas spécialement remis du choc causé par la venue de Dorian dans sa vie, si en plus il y avait Kendall … A savoir aussi comment annoncer ça à Alexis et Roy ! Castiel se contenta de hausser les épaules quand Kendall le remercia. Très franchement, ça lui paraissait normal. Il ne pouvait pas se laisser aller à éclater en sanglots, se maudissant ou il ne savait pas quoi. Fallait bien qu'il garde au moins les apparences, puisque intérieurement ça n'allait pas fort. Mais c'était lui l'adulte, le père dans ce cas la visiblement. Alors fallait bien qu'il maintienne l'illusion. L'idée de se bourrer la gueule une fois les garçons couchés et endormi lui traversa alors l'esprit, mais la refuta en se disant qu'il serait encore capable de mettre sa voisine en cloque. Monde de merde.

Bon c'était dommage que Kendall ait perdu son petit sourire, vu que Castiel avait remis sur la table le sujet de l'agression dont elle fut victime. Mais elle lui raconta au moins ce qui s'était passé. Comment elle avait accusé le coup. Et comment un ami à elle à ce qu'il avait compris, l'avait aidée. Et pas qu'un peu. Aussi les mots sortirent tout seuls :

Heureusement que ce Connor était la.


Un chic type ! Forcément, quelqu'un qui a su aider Kendall à ce moment trouvera grâce à ses yeux. Et non il ne cherchait pas à jouer aux papa poule. Il était en tout cas un peu rassuré de savoir que les choses n'en n'étaient pas restées la.

En résumé une semaine dont on se passerait bien …


Dit-il pour Kendall. Il n'avait jamais subi d'agression ou pire, de sa vie. Mais il imaginait sans peine que ça devait être difficile à vivre, et a vivre aussi après ça. Du coup, en sachant ça, il se dit qu'elle avait du faire un sacré effort pour partir de chez elle pour se rendre ici. Seule ?

Mais tu es venue ici toute seule ?


Oui a moins qu'il n'y ait un fantôme avec elle …

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   19/2/2015, 22:06

Heureusement que ce Connor était la.

Kendall lâcha un petit rire. Tout le monde n’était pas forcément du point de vue de Castiel. Son père n’avait certes rien dit de spéciale sauf qu’il remerciait les Montgomery de l’avoir accompagné au poste de police puis à l’hôpital et de veiller sur elle.
Sa mère, quant à elle, n’avait eu de cesse de répéter à quel point Connor avait été impulsif et qu’à cause de sa réaction, il avait causé plus de mal que de bien à sa fille.

-Evite de dire ça devant ma mère, elle n’est pas vraiment de cet avis.

Pour sa part, Kendall pensait juste aux conséquences que la réaction de Connor pourraient avoir. Surtout sur la vie de ce dernier justement. Et si Josh décidait de lancer une procédure contre lui ? Et si l’université décidait de ne pas retirer sa plainte, empêchant ainsi Connor de poursuivre ses études ?

-Et moi j’aurai préféré qu’il ne se fasse pas arrêter à cause de moi, dit-elle en avouant l’une des choses qui lui pesait sur le coeur.

En quelques mots, Castiel résuma la situation. Oui, la semaine avait été plus que rude et Kenny s’en serait très bien passé.

Mais tu es venue ici toute seule ?

-Non, j’arrive pas à … Sortir toute seule.

Depuis son agression, Kendall n’avait mis le pied dehors que pour aller au poste de police et à l’hôpital et à chaque fois elle avait été accompagné. C’était bien pour ça d’ailleurs qu’elle n’avait pas encore repris les cours. Enfin ça et le fait qu’elle ne voulait pas qu’on l’observe et qu’on chuchote sur son passage.

-Connor m’a accompagnée et il m’attend en bas dans sa voiture.

Bon au vu des évènements, il était certain que Connor n’était pas qu’un simple ami.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   19/2/2015, 22:47

Eviter de dire que Connor était un chic type ? Devant sa mère ? Et bien juste pour l'emmerder, Castiel était prêt à louer les qualités de cet homme ! Oui il ne le connaissait pas et alors ? Si ça peut embêter un peu son monde, pour la peine il ne dirait pas non. En tout cas, l'histoire semblait assez compliquée. Bon. Castiel s'avança un peu sur son fauteuil, et dit à Kendall.

Ecoute, je ne sais pas les détails, mais s'il te faut un avocat, ou quoi que ce soit d'autre, je connais les bonnes personnes.


Certes, Castiel n'était pas le type le plus influent de la ville. Mais il ne fallait pas sous estimer son réseau. Les gens qu'il avait appris à connaître au fur et à mesure, avec sa galerie, les réceptions, les dîners … Et bien ça servait de temps à autre.

En tout cas, je suis vraiment désolé de ce qui t'es arrivé, à toi et à ton ami. Ça me paraît justifié que, s'il y a quoi que ce soit que je puisse faire, n'hésite pas.


Même juste la soutenir. Ça semblait normal non ? Même en tant que personne à une autre. Elle pouvait compter sur lui dès à présent. Puis, il elle lui avoua que non, elle n'était pas venue seule. Ah quand même. On devait l'avoir accompagnée jusqu'ici. Effectivement. Il s'agissait de ce Connor. Oui bon, Castiel n'était pas crétin. Il ne fallait de tout de façon pas être une lumière pour deviner qu'il était bien plus qu'un ami. Naturellement.

Oh je vois …


C'était rassurant de savoir qu'un homme était prêt à défendre sa belle. Surtout lorsqu'il s'agissait de Kendall en fait. Pour le moment, Castiel n'en n'était qu'au stade ou il trouvait tout à fait louable ses intentions. Par la suite peut être apprendra t-il a le connaître davantage.

Peut être est il un peu tôt pour lui demander de monter. Mais je suis sûr que c'est quelqu'un de bien et je serais ravi de faire sa connaissance à l'occasion. Avant ça, j'aimerais apprendre à te connaître, toi.

Lui dit-il avec un sourire doux. Ça mettra du temps avant qu'il ne se tisse un lien. Si lien il y aura un jour. Mais il voulait vraiment apprendre à la connaître.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   22/2/2015, 21:55

Contrairement à sa mère ou à son père qui était lui même avocat, Castiel proposa son aide à Connor de façon tellement naturelle que Kendall ne sut que répondre. A la vérité, la jeune femme ne pensait pas que son père, celui qui l’avait élevée ne se proposerait pas pour devenir l’avocat de son petit ami mais elle savait que sa mère risquait de grincer les dents tant cette dernière avait une idée déjà faite du garçon. Du coup, si cela compromettait le bon fonctionnement de la famille, Louis y réfléchirait à deux fois.
Le pauvre, s’il savait qu’une bombe était sur le point d’éclater…
Enfin pour le moment, ce n’était pas le sujet. Kendall remercia timidement Castiel pour son offre d’aide. Même si elle ne l’exprimait pas vraiment, c’était beaucoup pour elle.

Peut être est il un peu tôt pour lui demander de monter. Mais je suis sûr que c'est quelqu'un de bien et je serais ravi de faire sa connaissance à l'occasion. Avant ça, j'aimerais apprendre à te connaître, toi.

Effectivement, c’était un peu tôt pour que Connor rencontre Castiel. Il avait déjà dû, par la force des choses rencontrer sa mère, ce n’était pas la peine qu’il rencontre en plus son deuxième (premier ? nouveau ?) père. En plus le garçon n’avait jamais dû passer par cette phase alors autant ne pas l’achever.
Et puis comme l’avait dit Castiel, père et fille devaient avant tout apprendre à se connaitre.

-Moi aussi.

Techniquement, elle en savait plus de lui que lui d’elle, même si leur dernière rencontre, le jour de l’interview, n’avait pas donné les effets escomptés.

-Alors ? Que veux-tu savoir ? demanda-t-elle un premier temps avant de se raviser. Mais tu n’as peut-être pas le temps pour de grandes retrouvailles aujourd’hui ?

Par là, elle sous-entendait que peut-être Castiel voulait éviter que ses enfants, ses autres enfants ne déboulent sans qu’elle n’ait eu le temps de partir et que la scène devienne gênante pour eux deux.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   23/2/2015, 11:17

Castiel regarda sa montre pour savoir combien de temps ils avaient devant eux avant que l'un d'entre eux ne revienne. Logiquement ce serait Alex à revenir le premier du ciné. Roy lui était dans l'appart juste à coté, à jouer avec le voisin qui était aussi son copain de classe, du coup il ne reverra sa tête blonde que tardivement, comme à chaque fois qu'il y allait. Peut être qu'Alexis allait ensuite boire un verre avec ses potes, mais Cas préférait ne pas tenter le diable non plus. Il allait devoir parler aux deux plus jeunes de leur frère et leur sœur aînée. Autant faire ça dans le calme, et tranquillement. Il ignorait quelle pourra être leur réaction. Surprise … Mais pour aujourd'hui, ils avaient encore un peu le temps de parler.

Ça va disons qu'on a une bonne demi heure. Et puis je me doute que ce Connor n'ai très envie de rester éternellement la en bas.


Le pauvre ! A moins que ce ne soit son délire mais il en doutait. Enfin tout ça pour dire qu'ils avaient encore un peu de temps pour discuter tranquillement. De toute façon, c'est pas comme s'ils n'allaient plus jamais se revoir. Non, Cas n'imaginait pas du tout qu'ils aillent se boire un café tous les soirs après une séance shooping hein ! Laissons au temps faire son travail. En quelques minutes on ne pouvait pas connaître quelqu'un. Surtout quand il s'agit de sa fille cachée.

J'aimerais juste en savoir un peu plus sur toi. Mis à part le nom de ta mère et que tu travaille pour le journal du campus, je n'en sais pas plus.


Peut être qu'elle aimait aussi sortir dans les bars, mais ça, ce n'était pas vraiment un scoop pour une fille de son âge. Kendall savait plus de choses sur lui que l'inverse. Et puis elle savait ou il vivait, puisqu'elle se trouvait dans son appart en ce moment. Ça aussi, ça en dit long sur la personne. Enfin, il paraît.

Racontes-moi juste ta vie dans les grandes lignes … Ce que tu aimes faire, quelles études tu fais, comment tu t'es retrouvée à New York, ce genre de choses.


En fait il y aurait beaucoup plus qu'il aurait aimé savoir, mais c'était préférable d'y aller en douceur non ?

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   23/2/2015, 20:26

Ça va disons qu'on a une bonne demi heure. Et puis je me doute que ce Connor n'ai très envie de rester éternellement la en bas.

De ce côté là, il n’avait pas à s’en faire. Kendall n’était pas un monstre et la jeune femme avait prévu de prévenir son petit ami si la rencontre s’éternisait. D’ailleurs, joignant le geste à la pensée, Kenny pris son téléphone et envoya un sms rapide à Connor, lui promettant de tout lui raconter une fois qu’ils seraient en face à face.
Le message partit, elle attendit quelques secondes la réponse avant de remettre son téléphone dans sa poche.

Racontes-moi juste ta vie dans les grandes lignes … Ce que tu aimes faire, quelles études tu fais, comment tu t'es retrouvée à New York, ce genre de choses.

Par où commencer ? Il y avait tout à découvrir, ce ne devrait pas être trop compliqué. Kendall commença donc par sa passion, son univers, le monde du livre. Bon, plus jeune, la mini Kenny voulait être gymnaste mais après des années de cours et d’entrainement, elle s’était avouée vaincue. Nulle, non pas du tout même. Douée au point d’en faire son job, il ne fallait pas pas pousser.
Quoi qu’il en soit, la lecture c’était quelque chose qu’elle avait toujours adoré. En fait, de ce point de vue là, elle avait toujours été en avance. Kendall avait appris à lire bien avant la moyenne d’âge, comme si ça lui était destiné. Quelques années plus tard, la petite fille s’était mise à dévorer tout les livres qui lui tombaient sous la main et si jamais ses parents ne faisait pas attention, Kendall pouvait lire des livres qui n’était pas forcément de son âge, prenant un immense plaisir à découvrir une histoire.

Pour l’écriture, c’était venue un peu plus tard. Pour être exacte, l’une de ses professeurs de français lui avait fait remarqué lors d’un rendu de devoir qu’elle était douée pour cela et à partir de ce moment, la petite fille s’était mise à se balader partout avec un crayon et un carnet, s’inspirant de tout et n’importe quoi pour construire son monde, son univers.

En regardant Kendall parler de ça, on ne pouvait que se rendre compte à quel point elle aimait ça, lire et écrire. Pour la première fois depuis qu’elle était arrivée, c’était comme si le poids des évènements de la semaine passée ne pesait pas sur ses épaules.

-Du coup, j’ai décidé d’étudier les lettres afin de devenir écrivain. Je sais pas trop pourquoi j’ai choisi New York. J’ai toujours aimé l’idée de voyage, c’est ce qu’on fait dans les livres, on voyage dans un univers. C’est peut être stupide mais j’aime l’idée qu’on est tous le héros d’un livre et qu’il n’appartient qu’à nous d’en faire quelque chose qui nous rendra heureux. Et je voulais voir du pays alors je me suis lancée !

Aussi simple que ça ! Que demande le peuple ?

-Sinon j’aime sortir mais crois le ou non, la première fois qu’on s’est vu, ça devait être ma deuxième gueule de bois. Mais je suis pas sûr que je devrais te dire ce genre de chose, se reprit-elle en fronçant légèrement les sourcils.

Après tout c’était son père, on ne parlait pas gueule de bois avec son paternel,n’est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   23/2/2015, 20:44

Sagement, Castiel écouta le récit de la vie de Kendall, et n'en perdit pas une seule miette. C'est comme si son cerveau s'était mis en mode enregistrement, pour ne pas l'oublier. Disons que ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de faire connaissance avec sa fille, alors autant en profiter non ? Il écouta le récit de sa vie, des choses qu'elle aimait, et plus que tout, la littérature. Lorsqu'elle parla du fait qu'on soit le héros de notre histoire, Castiel ne pouvait qu'approuver.

Je ne trouve pas ça si stupide, au contraire, c'est une réflexion très mûre que de penser que nous sommes tous les personnages principaux de notre vie.


C'était une belle preuve de maturité de la part de la jeune fille. Un mode de pensée qui n'était pas si différente de celle de Cas. Lui, était plus proche du memento mori, la vanité de la vie, ce genre de choses. En bref, le principe était le même, profiter de sa vie pleinement. Castiel releva un sourcil amusé lorsque Kendall lui parla de sa gueule de bois de l'autre soir. Que sa deuxième ? Etonnant. Pas qu'il n'y croyait pas, mais de nos jours les étudiants étaient tellement portés sur la boisson et la fête, que de trouver une fille qui n'en n'abusait pas c'était rare. Il haussa ensuite les épaules lorsqu'elle lui dit qu'elle ne devrait peut être pas parler de ce genre de choses avec lui :

Ne t'en fais pas, c'est pas comme si j'allais te taper sur les doigts en disant vilaine fille.


Dit-il avec un sourire. Sans vouloir s'auto congratuler ou quoi que ce soit, Castiel pensait être le genre de père à qui on peut tout dire sans problème. Oui bon après il ne voulait pas connaître la vie privée, intime, de ses enfants, ça ne le regardait pas. Mais ce genre de trucs, il ne s'en offusquerait pas.

Après tout tu parles à un Russe, et les clichés comme quoi c'est porté sur la boisson, c'est pas si faux que ça.


Sans être un alcoolique de base, Castiel avait tout de même une bonne descente. Et puis bon, s'il devait y en avoir un des deux qui était censé être le plus gêné, c'etait bien lui. Kendall avait tout de même fait sa rencontre dans des circonstances assez spéciales...

Sinon, tu disais vouloir devenir écrivain. Tu as déjà écrit quelque chose ?


Genre des nouvelles, même un roman pourquoi pas. Il ne parlait pas de trucs publiés, mais voulait savoir si elle avait déjà rédigé quelque chose qui ait un début, un milieu, une fin et une suite logique.

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   25/2/2015, 16:23

Ne t'en fais pas, c'est pas comme si j'allais te taper sur les doigts en disant vilaine fille.

Bon, en même temps vu son âge et vu leur histoire, Kendall avait du mal à croire qu’un jour elle puisse recevoir une quelconque correction de Castiel. Mais autant ne pas tenter le diable. Les parents, quels qu’ils soient, étaient une race à part, un peu étrange, qui estimait sans doute à juste titre avoir des droits sur leur enfant à vie.

Après tout tu parles à un Russe, et les clichés comme quoi c'est porté sur la boisson, c'est pas si faux que ça.

-C’est vrai, tu es russe ! Du coup, je suis russe. En fait techniquement je suis française, américaine et russe.

Si on regardait ça du point de vue politique international, à elle toute seule Kendall représentait trois pays aux histoires entremêlées faites de conflits et d’amitié. Concept de guerre froide, vous connaissez ? Bon c’était totalement inutile de le certifier mais tout de même !

Sinon, tu disais vouloir devenir écrivain. Tu as déjà écrit quelque chose ?

-J’ai fini un roman en décembre. Le premier en fait. Enfin j’en ai eu d’autres avant mais c’était pas vraiment abouti. Et j’ai recommencé à retravailler dessus avec… Connor.

En prononçant à nouveau le prénom de Connor, Kendall se rendit compte à quel point il était omniprésent dans sa vie. Navrant, vraiment. A croire qu’elle n’était pas capable de se faire des amies. Pourtant si ! Seulement son amitié avec Lexi n’était plus possible depuis que cette dernière avait tenté « d’ouvrir les yeux » de Kendall en chauffant Connor (toujours lui… ) et que Kendall avait répliqué en la giflant et en lui envoyant des trucs dans la tronche. Violente ? Si peu… Bref, Lexi c’était mort et par extension, Kendall s’était également tenue éloignée de ses deux autres ex colocataires.


-Sinon, j’ai une nouvelle idée de roman mais complètement différente de ce que j’ai déjà fais. Mais en même temps, c’est ce que j’aime. Aller un peu partout. Je veux pas être enfermée dans une catégorie.

S’il y avait bien une chose qu’elle détestait, c’était cette façon humaine et stupide de classer les gens selon leur goût, de se fier aux stéréotypes, comme s’il était impossible de sortir d’une case pour aller à la rencontre d’une autre, comme s’il était impensable que justement ces cases n’existent pas.
Revenir en haut Aller en bas
● Nombre de messages : 1139
● Date de naissance : 11/11/1980
● Age : 37
● Originaire de : Moscou
● A NY Depuis : Février 2006
● Emploi/Etudes : Directeur d'une galerie d'Art
● Theme Musical : Ex's & Oh's
● Avatar : Misha Collins
● DC : Wilde, Wright, Dick'


Affinités
:
Voir le profil de l'utilisateur http://stephanyhardy.deviantart.com/ https://www.facebook.com/stephanie.hardy.00 https://twitter.com/St_Hardyz
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   26/2/2015, 22:35

Eh oui, du coup, Kendall avait du sang russe également ! Bon, Castiel était né en Russie, sa mère était russe, et son père anglais. Bon dans l'histoire il y avait quoi ? Une fille française, un garçon allemand, un autre anglais et le dernier américain. Sacrée famille ! Il écouta Kendall parler de ses aventures littéraires, comme quoi elle avait bien écrit un bouquin. Peut être qu'elle était la seule de ses enfants à avoir hérité de sa passion pour l'Art. Certes, Castiel c'était les tableaux, les sculptures, la photographie et ce genre de choses, et Kendall avait opté pour la littérature. Une autre forme d'art. Aussi, elle attirait son attention.

Serait-ce indiscret que de demander à te lire ? Si tu refuse je comprendrais.


En tout cas, le prénom de Connor revenait souvent dans la conversation. D'un coté, c'était normal vu qu'il était son petit ami. Jusqu'ici, Castiel était rassuré. Alexis n'avait d'yeux que pour une certaine Caroline, la, Kendall semblait vivre quelque chose de sérieux avec ce jeune homme. Pour Dorian il ne savait pas pour le moment, et Roy était trop jeune. C'était rassurant, dans le sens ou aucun d'entre eux ne semblait être le débauché qu'il était. Il est vrai qu'à leur âge il était plus calme, pas comme aujourd'hui. Mais c'était rassurant. Pour un parent. C'est alors que le portable de Cas vibra dans sa poche. Il s'excusa auprès de Kendall pour voir ce que c'était. Un message d'Alexis. Il demandait s'il pouvait venir avec des potes après le film. Ah oui c'est vrai qu'il avait d'autres enfants ! C'est fou, il oubliait parfois … Vie de merde. Non il plaisantait, il aimait ses enfants. Enfin, pour le moment, il aimait Roy et Alexis. Dorian et Kendall, il ne savait pas. Enfin, il se prendra la tête la dessus quand il sera seul. Il répondit à Alex avant de regarder à nouveau celle qui était sa fille.

Bon, par contre, Alexis ne va pas tarder à rentrer. Et ce pauvre Connor doit s'ennuyer comme un rat mort la en bas.


C'est vrai, on l'oubliait dans l'histoire ! Bon il avait du trouver quelque chose à faire mais quand même.

Je trouverais bien un moyen d'annoncer aux plus jeunes qu'ils ont un frère et une sœur aînée. Sans qu'ils essayent de fuguer ou de m'envoyer des voitures en plastique à la tronche ce serait préférable.


Il déconnait bien sûr, mais Castiel n'était pas devin, et de ce fait, ne pouvait pas savoir comment ils allaient réagir. Bon, il l'imaginait un peu quand même, il les connaissait. Roy allait être content, Alexis allait être paumé. Un truc comme ça... Si après tout ça il n'en retrouve aucun en hôpital psychiatrique ce sera un miracle !

......................................................................................................................................................

Castiel L. Wilde
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   1/3/2015, 02:12

-Serait-ce indiscret que de demander à te lire ? Si tu refuse je comprendrais.

-Non, du tout, répondit Kendall avec un sourire.

Ça lui faisait réellement plaisir qu’il veuille lire ses écrits même si concrètement, elle se sentait un peu nerveuse. Comme tout enfant, elle voulait inconsciemment que ses parents soient fière d’elle, qu’elle le connaisse depuis dix-neuf ans ou non.

-Je te l’apporterais la prochaine fois qu’on se verra.

A demi-mot c’est comme si elle cherchait une excuse pour revoir ce père dont elle ne connaissait rien. En même temps c’était stupide puisqu’ils devaient effectivement se voir à l’arrivée de la mère de Kendall. Ça allait être drôle tiens. Enfin on n’en était pas là. La trentaine de minutes était passé, et filé tait maintenant l’heure pour Kendall de partir avant que l’un de ses demi-frère ne la voit. Et puis comme lui fit remarquer Castiel, Connor l’attendait toujours dans la voiture. Déjà qu’il répondait à toutes ses envies en ce moment, elle n’allait pas en abuser, n’est-ce pas ?

-Je trouverais bien un moyen d'annoncer aux plus jeunes qu'ils ont un frère et une sœur aînée. Sans qu'ils essayent de fuguer ou de m'envoyer des voitures en plastique à la tronche ce serait préférable.

Dans le premier cas il devait certainement parler d’Alex et pour le second, du petit dernier Roy. Kendall ne doutait pas que pour eux, ça serait aussi compliqué voir plus compliquée que pour elle. Ou peut-être pas ? A vrai dire elle n’en avait aucune idée, il ne fallait pas trop penser à cette histoire sous peine de s’attirer une migraine.

-J’espère que ça se passera bien, dit-elle tout en se levant.

A deux, ils se dirigèrent jusqu’à la porte et Kendall resta quelques secondes avant de d’oser faire la bise à son nouveau père. Embrassade terminée, la jeune fille prit l’ascenseur et quitta l’immeuble de luxe de la famille Wilde, de sa famille.

Sans surprise aucune, elle retrouva son petit ami dans sa voiture, un bouquin en main. Il cessa immédiatement de lire à son approche et tourna vers elle un regard inquiet.

-C’est mon père, dit-elle dans un souffle une fois qu’elle eut pris place dans le véhicule.

Il faudrait bien qu’elle s’y fasse.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jamais trois sans quatre ! [Kendall - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life In New York :: Corbeille :: Messages Supprimés :: Sujets suppr-
Sauter vers: